Page 1

! ! !

!

Laissez-vous guider & prenez votre envol … à Pise. Euruniv Tour : le Tour d’Europe des Universités !!!!!!


!

!

1! !


3!

A!PROPOS! ! UNIVERSITA!DI!PISA!:!PRESENTATION!

4!

UN!PEU!D’HISTOIRE! DONNEES!CLES!(DONNEES!2012/2013)! QUELQUES!SERVICES!PROPOSES!PAR!L’UNIPI! POUR!EN!SAVOIR!PLUS!

4! 5! 7! 7!

! 8!

PISE!:!LA!PORTE!DE!LA!TOSCANE!

8! 10! 11! 13!

PISE!EN!BREF! UN!PEU!D’HISTOIRE! VIVRE!A!PISE! POUR!EN!SAVOIR!PLUS! ! ASSOCIATIONS!ETUDIANTES!A!PISE!:!LE!TOP!5!DE!LA!REDACTION!

14!

! AUJOURD’HUI!J’AI!TESTE!POUR!VOUS!A!PISE!:!LA!NOTTE!BIANCA!IN!BLU!

18!

LA NOTTE BIANCA IN BLU, CHE COS’E ?!

18!

! GALILEO!GALILEI,!LE!SAVANT!PISAN!

21!

LA!VIE!DE!GALILEO!GALILEI! SON!ŒUVRE! CONTROVERSES! GALILEE!DANS!LA!VILLE!DE!PISE!

21! 22! 23! 24!

! 25!

TEMOIGNAGE!D’UN(E)!FRANÇAIS(E)!A!PISE!

! !

!

2! !


À!propos! !

Créé en 2013, Euruniv Tour s’adresse à tous les étudiants français désirant bénéficier d’une expérience Erasmus ! Le constat est le suivant : à l’heure d’un choix de destination pour un séjour d’études en Europe, la liste des partenaires universitaires de votre université d’origine ne suffit pas. Beaucoup de possibilités s’offrent à vous, mais quelle université choisir ? Et pourquoi ? Cette plateforme internet vous propose un Tour d’Europe des Universités, au travers duquel chacun y trouvera les informations qui lui seront les plus utiles. Ce blog se présente comme une réelle aide à la décision pour un choix synonyme d’expérience inoubliable. S’ajoutent également à ce tour d’Europe des articles sur l’actualité européenne (liée au programme Erasmus notamment), mais aussi des études et analyses sur les bénéfices d’un séjour d’études à l’étranger.

À propos de l’auteur Après des études en Communication interculturelle & Stratégie d’entreprise, Clément a décidé de travailler dans les relations internationales universitaires. À travers ses diverses expériences professionnelles, il a toujours voulu œuvrer pour l’ouverture internationale de sa ville, de sa région, de son pays ; mais aussi et surtout pour l’ouverture internationale des esprits, pour l’ouverture aux autres. En 2009, il part étudier en Espagne, à l’Université de Grenade (Facultad de Traducción e Interpretación), pendant 6 mois.

Blog : http://www.eurunivtour.eu Contact : eurunivtour@gmail.com Vous pouvez également échanger avec nous sur Facebook.!

!

3! !


Università!di!Pisa!:!présentation! !

(D.R.)!Logo!Università!di!Pisa!!

!

!

Un!peu!d’histoire! !

Fondée officiellement en 1343, l’Université de Pise fut proclamée « Studium Generale » par édit du Pape Clément VI, c’est-à-dire qu’elle fut reconnue comme étant un établissement d’enseignement supérieur approuvé par l’une des deux autorités catholiques, à savoir le Saint Siège ou le Saint Empire. L’Università di Pisa devint alors l’une des toutes premières universités européennes bénéficiant de cette reconnaissance suprême, conférant ainsi une légitimité à l’ensemble de ses diplômes. Elle proposait alors des enseignements en droit canonique, droit civil, ainsi qu’en théologie et médecine. Même si certains avancent que son origine date de plusieurs siècles auparavant, l’Università di Pisa est la 19e université la plus ancienne du monde, et la 10e plus ancienne d’Italie. En effet, certaines traces de l’existence d’un Studium pisan remonteraient à 1338. Par ailleurs, certains documents datant du XIe siècle font mention de l’existence d’écoles de Droit à Pise. À cette époque, la ville de Pise s’imposait comme un centre économique majeur en Italie.

Sa devise : In supremæ dignitatis 4! !


Au XVe siècle, les Florentins conquirent la ville et l’Université de Pise ferma ses portes en 1449. Ce fut grâce à Laurent de Médicis que le Studium pisan pu rouvrir en 1473. Un nouveau collège fut alors construit en 1486 et baptisé Palazzo della Sapienza. Situé sur la Piazza del Grano, il fallait passer par l’arche Dell’Abbondanza où se trouvait sculptée dans la pierre une tête d’enfant. Aujourd’hui, cette tête d’enfant est le symbole de l’Università di Pisa.

L’Université de Pise accueillit quelques illustres personnalités, comme Galileo Galilei. Ce dernier est né à Pise, étudia à l’Université de Pise et, en 1589, devient professeur de mathématiques à … l’Université de Pise. L’Università di Pisa peut également se targuer d’avoir accueilli et formé des prix Nobel, tels que Giosuè Carducci (littérature) ou encore Enrico Fermi et Carlo Rubbia (physique). Aujourd’hui, l’Università di Pisa est une université des plus prestigieuses et modernes. Récemment, elle a été proclamée par la « Grande Guida Università 20132014 – la Repubblica – Censis » 3e meilleure université italienne, derrière l’Université de Padoue et l’Université de Bologne.

Découvrez l’Unipi à travers cette vidéo ! ! !

Données!clés!(données!2012/2013)! !

20 départements 17 bibliothèques 13 musées 51.000 étudiants de premier et deuxième cycle 790 doctorants 2000 étudiants inscrits dans les domaines de la médecine et de la santé ainsi que dans d’autres domaines de spécialisation. ! 1552 professeurs ! 1467 employés administratifs et techniques ! ! ! ! ! !

5! !


!

Piazza!Dante!:!coeur!de!la!vie!ĂŠtudiante!!

!

!

Piazza!Dante!:!une!des!17!bibliothèques!!

!

6! !


Quelques!services!proposés!par!l’UniPi! !

! ! ! ! !

! ! ! ! ! ! ! ! !

!

!

Service logement Restaurant universitaire Bibliothèques universitaires Service d’accompagnement des étudiants en situation de handicap Welcome Office pour étudiants internationaux : service d’accompagnement et d’accueil des étudiants internationaux ! Vous y serez probablement souvent rendus au début. Ouvert du lundi au vendredi de 11h à 13h. En dehors de ces horaires, écrire à international@unipi.it

Langues parlées : anglais, arabe, chinois, espagnol, français, hébreu, italien, portugais. Contacts Ufficio Accoglienza – Welcome Office : Lungarno Pacinotti 44 56126 Pisa, Italia. international@unipi.it +39 050 2212249

! ! Pour!en!savoir!plus! !

" http://www.unipi.it - Università di Pisa " http://www.unipi.it/index.php/presentazione/item/1340-storiadelluniversità - Università di Pisa, Storia dell’università " http://www.youtube.com/user/VideoUNIPI/featured - Chaîne Youtube Unipi " http://www.unipi.it/index.php/info-e-servizi-diaccoglienza/item/1447-ufficio-accoglienza - Welcome Office pour étudiants étrangers " http://www.unipi.it/index.php/presentazione/item/1341-lateneo-incifre - L’Università di Pisa en chiffres ! ! !

! 7! !


Pise!:!la!porte!de!la!Toscane!! !

Pise!en!bref! !

La ville de Pise se situe en Toscane, au centre-ouest de l’Italie. !

!

!

Le fleuve Arno scinde la ville en deux et est traversé par de nombreux ponts, ce qui lui confère un caractère très apprécié des pisans : le lien. Historiquement, l’Arno était un fleuve majeur pour la ville de Pise qui communiquait sur le monde grâce aux différents échanges commerciaux qu’elle entretenait via ce fleuve. !

L'Arno!

!

8! !


Pise est une ville à taille humaine, où se côtoient environ 100.000 habitants. La ville est un chef-lieu de la Toscane et est également un siège archiépiscopal. Centre historique et culturel, cette ville est pleine de richesses et de secrets, raison pour laquelle des centaines de milliers de touristes n’hésitent pas à passer par Pise chaque année. Cette ville est connue mondialement pour sa Tour penchée et sa cathédrale (Duomo), ainsi que pour ses vestiges médiévaux et renaissants. !

!

Piazza!dei!Miracoli!!

! 9! !


De plus, Pise possède un centre universitaire des plus prestigieux au monde, avec notamment l’Università di Pisa. Depuis de nombreux siècles, la ville et l’Università di Pisa forment une seule et même entité, couramment appelée « campus urbain ». Un!peu!d’histoire!! !

La ville de Pise aura connu dans son histoire gloire, invasion, déclin et renaissance. D’où sa richesse d’aujourd’hui. Au Ier siècle avant JC, Pise est une ville importante ainsi qu’un port romain. C’est au Moyen-Âge que la ville développera sa caractéristique de grand port fluvial. Au XIe siècle, Pise connaît une période de gloire et de splendeur et s’affirme comme République maritime. Elle fait alors partie des quatre Républiques maritimes d’Italie, ce qui lui permet de devenir un centre commercial majeur et de contrôler tout ou partie de la marine marchande en Méditerranée. À cette même époque, de fortes rivalités avec les villes de Florence, Gênes ou encore Lucques forcent la décadence politique de la ville de Pise. Son déclin arrive brusquement en 1284 lors de la bataille de la Meloria, au cours de laquelle la flotte pisane est sèchement battue par la flotte génoise. Cette défaite marque la fin de la puissance maritime pisane. En 1406, Pise ne résiste pas à Florence et tombe sous sa domination. Ce ne sera que sous le règne des Médicis, au XVe siècle, que la ville de Pise reprendra des couleurs et se redressera. À cette époque, la ville s’affirme comme un centre culturel et universitaire majeur. En 1860, Pise est annexée au Royaume d’Italie. ! !

!

10! !


Vivre!à!Pise!! !

De manière générale, le climat pisan est agréable. Les étés sont tièdes et secs, ce qui permet de profiter de la plage située à quelques dizaines de kilomètres, et les hivers sont frais. Concernant les loyers, il est possible de louer un appartement dans le centre ville (privilégier les colocations avec d’autres étudiants), et les prix varient entre 250 et 350€ en moyenne. Si vous voulez sortir, comme tout bon étudiant Erasmus qui se respecte, les possibilités sont légion ! Que vous cherchiez un endroit sympa où manger, où boire un verre, où prendre l’aperitivo ou l’apericena, ce ne sont pas les lieux qui manquent ! Pour le shopping, deux rues principales et centrales sont remplies de boutiques en tout genre : le Borgo et Corso Italia. Vous y trouverez votre bonheur sans aucun doute ! Mais nous ne pourrions parler de Pise sans parler de tous ses attraits culturels ! Cette ville offre une multitude de lieux, de places, de monuments historiques que vous auriez tort de rater lors de votre séjour Erasmus. Un site de la municipalité de Pise propose des cartes interactives qui, selon vos critères de sélection, vous indiquent les lieux à voir et à visiter, et comment vous y rendre. Allez y jeter un œil, cela vaut vraiment le coup ! C’est ici !

Enfin, Pise est peut-être aussi et surtout l’une des villes toscanes où l’on peut se laisser perdre intentionnellement. Oui, intentionnellement. Laissezvous aller de ruelles en ruelles, et imprégnez-vous de la dolce vita !

Pise ce n’est pas que sa Tour penchée, où chaque jour les touristes font preuve d’une imagination débordante au moment de se faire prendre en photo. Pise c’est aussi beaucoup de chaleur humaine, une ville résolument étudiante (52.000 étudiants pour 100.000 habitants !), des marchés populaires répandus aux quatre coins de la ville, et bien d’autres encore. ! ! 11! !


!

MarchĂŠ!sur!les!Logge!(Piazza!XX!Sett.)!!

Via!D.!Cavalca,!tous!les!jours!prĂŠsents!!

!

!

12! !


Pour les plus curieux, cliquez ici et dĂŠcouvrez la visite virtuelle de la Piazza dei Miracoli.

Tour!de!Pise,!Piazza!dei!Miracoli!

!

Pour!en!savoir!plus! !

" http://www.pisaunicaterra.it/en/villages-and-cities-of-art/pisaen.html - Office de tourisme de Pise 13! !


Associations!étudiantes!à!Pise!:!le!top!5!de!la! rédaction! ! !

Vous savez déjà que pendant votre séjour Erasmus vous chercherez une occupation pour le week-end, à vous engager auprès d’une cause louable, ou encore à prendre soin de vous en vous mettant au sport ? La ville de Pise regorge d’associations en tout genre, de quoi faire votre bonheur ! !

Voici donc le top 5 de la rédaction ! !

! 14! !


AEGEE!Pisa!! !

Membre du réseau européen AEGEE, l’antenne pisane a été fondée dans les années 90. Durant l’année académique, AEGEE-Pisa organise de nombreuses activités pour les étudiants italiens et étrangers dont l’objectif est de favoriser la connaissance de l’autre, les échanges interculturels, mais aussi la pratique et l’apprentissage des langues étrangères. Tout ceci dans la joie et la bonne humeur. Les membres de l’association se rencontrent chaque semaine près de la Faculté de Lettres et Philosophie (Palazzo Ricci, via S. Maria 8), le mardi vers 19h30. Le bureau est cependant ouvert dès 18h30, et ce jusqu’à 20h. Tout le monde est le bienvenu lors de ces réunions pour découvrir l’association et échanger ! ! ! ! ! !

Contact : aegeepisa@gmail.com Site web : http://www.aegeepisa.it

! AIESEC!Pisa!! Présente dans plus de 124 pays et avec plus de 86.000 membres, AIESEC est l’un des plus grands network international géré intégralement par des étudiants. Avec plus de 65 ans d’expérience, le réseau et ses membres accompagnent les étudiants dans l’acquisition de compétences clés aujourd’hui comme le leadership, l’efficacité ou encore la responsabilité sociale. ! ! !

Contact: pisa@aiesec.it Site web : www.aiesec.org/italy/pisa

! !

Coro!dell’Università!di!Pisa!! Le Coro dell’Università di Pisa a été fondé durant l’année académique 1999/2000 à l’initiative du Recteur de l’époque : Luciano Modica. Ce cœur de l’Université de Pise est constitué majoritairement d’étudiants de toutes les facultés de l’université, mais également de quelques membres du corps 15! !


professoral et quelques membres du personnel administratif et technique. On retrouve même des étudiants…Erasmus ! !

Le cœur de l’Università di Pisa organise tous les ans un concert important durant le « Juin pisan », l’un des événements majeurs de la ville. !

Gloria, de Vivaldi, interprétée par le Coro : ici en vidéo ! 15/06/2011 ! ! ! ! ! ! ! ! !

Vous souhaitez intégrer le Coro dell’Università di Pisa ? Contactez le Maestro : Maestro Stefano Barandoni C/o Dipartimento di Studi Italianistici Facoltà di Lettere e Filosofia, Via del Collegio Ricci, 10 Tél.: +39 050 48 621 Contact : s.barandoni@ital.unipi.it

! ! ! Site web : http://www.coro.unipi.it ! ! ! ! Radioeco!! Radioeco est la radio des étudiants de l’Université de Pise. Cette radio étudiante fait partie des 25 meilleures Webradios universitaires d’Italie (WIRED – 2009). La programmation, totalement gérée par les étudiants, est un savant mélange d’informations, de divertissements et bien sûr de musique. Site web : http://radioeco.it ! !

!

! 16! !


CUS!Pisa!! Le CUS (Centre Sportif Universitaire) de Pise est l’association sportive de l’Università di Pisa. Fondé en 1947, il propose aujourd’hui une large gamme de sports et est doté d’équipements, terrains et salles d’une très grande qualité. ! ! !

Vous souhaitez faire du foot à 5, de la gymnastique, ou peut-être même du golf ? ! Contactez le CUS pour vous inscrire dès à présent. Via Federico Chiarugi 5, 56122 Pisa (PI), Italia Contact : segreteria@cuspisa.it Site web : http://www.cuspisa.it

17! !


Aujourd’hui!j’ai!testé!pour!vous!à!Pise!:!la!Notte! Bianca!in!Blu! !

Le samedi 23 novembre 2013 s’est déroulée la 4e édition de la Notte Bianca in Blu à Pise.

(D.R.)!Logo!Notte!Bianca!in!Blu!!

!

!

La Notte Bianca in Blu, che cos’è ? C’est l’événement annuel qui envahit la ville de Pise : de l’aéroport Galileo Galilei jusqu’au cœur du centre historique, la Notte Bianca in Blu propose une série de spectacles, animations, concerts en tout genre et pour tous les goûts.

Concert!Piazza!Garibaldi!

!

18! !


Alors que la ville est animée, musicale et enjouée, la Notte Bianca est également l’occasion de faire du shopping jusqu’à … minuit. En effet, toutes les boutiques du centre ville restent ouvertes pour l’événement. Par ailleurs, les mercatini s’emparent de la ville pour l’occasion et s’étalent sur les Logge di Banchi, le Corso Italia ou encore la Piazza Vittorio Emanuele II (où se trouve, et ce jusqu’à la fin de l’année, une patinoire).

!

Patinoire!Piazza!Vittorio!Emanuele!II!

Mercatini!sur!le!Corso!Italia!

!

19! !


Mais ce n’est pas tout ! Pour les amoureux de la culture, ne souhaitant pas faire de cette nuit magique une énième beuverie (il doit bien y en avoir), de nombreux sites restent exceptionnellement ouverts : , , ,

Palazzo Blu : Exposition « Andy Warhol : una storia americana ; Museo dell’Opera Primaziale (visite guidée gratuite de 19h45 à 23h) ; Festival Food & Wine.

! (D.R.)!Palazzo!Blu!à!Pise!!

!

Cette manifestation est organisée par Confesercenti, l’association Pisa Viva (qui fête pour l’occasion ses 10 ans) et l’association culturelle RAM102, avec le soutien de la commune de Pise, la Chambre de commerce et la SAT (Società Aeroporto Toscano). La Notte Bianca in Blu, qui peut s’apparenter à un festival urbain, à un marché de Noël ou encore à un de ces films sentimentaux (La patinoire, tout de même ! On a tous en tête ce cliché du couple qui se cherche et se trouve un beau soir enneigé, approchant Noël, sur une patinoire extérieure aux pieds des buildings new-yorkais), a de quoi satisfaire tout son petit monde. Chacun peut y trouver son bonheur. L’ambiance y est chaleureuse, animée et, bien évidemment … très largement étudiante !! 20! !


Galileo!Galilei,!le!savant!pisan!! !

Galileo Galilei, également connu sous le nom de Galilée fut un homme qui marqua l’histoire de la physique, de l’Italie et de la ville de Pise. Découvrez ici sa vie, son œuvre, ainsi que ce qu’il reste de lui aujourd’hui à Pise.

(D.R.)!Portrait!de!Galileo!Galilei!

!

!

La!vie!de!Galileo!Galilei! !

Né à Pise en 1564, Galilée est issu d’une famille florentine. Ses parents étaient tous deux connus et reconnus : son père, Vicenzo Galilei, en tant que musicographe ; sa mère, Giula degli Ammannati, descendante d’une grande famille de Pistoia. N’étant encore qu’un enfant, Galilée présentait déjà d’incroyables dispositions pour inventer toute sorte de machine et était un élève modèle. Signe avant coureur d’une carrière exemplaire ? Son éducation s’est déroulée à Florence, mais d’après les experts, Galilée doit son éducation remarquable davantage à son propre génie qu’à ses maîtres. C’est à l’âge de 17 ans que Galilée intègre l’Université de Pise, pour y étudier la philosophie. Dans le même temps, il découvre le livre Éléments d’Euclide et se met alors aux mathématiques. En 1589, alors qu’il est âgé de 21! !


25 ans, Galilée devient professeur de mathématiques à l’Université de Pise. S’en suivra alors une période faite de découverte et de renommée. Son œuvre est détaillée ci-dessous. Galilée décède à l’aube de ses 78 ans en 1642, à Arcetri, d’une maladie de cœur. Il ne laissera qu’un seul fils, qui sera … mathématicien. Notons dès à présent, et pour une meilleure compréhension par la suite, que les mathématiques à l’époque regroupaient deux sciences aujourd’hui dissociées : l’astronomie et la physique.! ! Son!œuvre!! !

En 1583, alors qu’il n’est âgé que de 19 ans, Galilée effectue la première de ses célèbres observations : il note que les oscillations d’un lustre dans la cathédrale de Pise suivent un rythme régulier même si leur amplitude diminue. Il mena alors ses observations sur d’autres lustres et en conclut que le temps d’oscillation ne dépend nullement du poids du lustre, mais uniquement de la longueur de sa chaîne qui le suspend au plafond. De déduction en déduction, Galilée émet l’hypothèse que tous les corps sont censés tomber à la même vitesse, indépendamment de leur poids. Il est dit que Galilée est alors allé au sommet de la Tour de Pise et laissa tomber des billes de différentes matières, de différents poids. Ses camarades, restés en bas, constatèrent alors que les billes lâchées au même moment arrivaient au sol simultanément. Jusqu’à présent, l’enseignement traditionnel de la physique (pouvait-on déjà parler de physique ?) avançait que les corps tombaient à une vitesse liée à leur poids. Galilée, vous l’aurez compris, se créa alors quelques ennemis au sein même de l’Université de Pise. Mais c’était sans compter sur la république de Venise qui, en 1592, lui offre une chaire de mathématiques à l’Université de Padoue. C’est donc à Padoue qu’il accomplira la majorité de ses travaux. Sans rentrer dans les détails techniques et scientifiques des travaux et recherches de Galilée, au risque de perdre nos augustes lecteurs dans des 22! !


termes inconnus voire barbares, retenons tout de même que Galilée est considéré comme le créateur de la dynamique. En 1602, par exemple, et ce après de longues expériences sur la chute des corps, il formule pour la première fois la loi mathématique décrivant ce phénomène. Mais tous ces travaux, au delà de l’apport scientifique auquel ils contribuaient, venaient contredire et discréditer les travaux du philosophe grec Aristote (384-322 avant JC). Ce dernier n’était autre que le savant officiel de l’Église catholique. En 1609, et pour ne rien arranger à son cas, Galilée découvre l’invention d’un hollandais : la lunette. Avec l’aide de son ouvrier, il perfectionne rapidement l’instrument et a l’idée de tourner la lunette vers le ciel. Ce perfectionnement permettra en outre de découvrir que : • la Voie lactée est composée d’étoiles invisibles à l’œil nu ; • la Lune présente des irrégularités sur sa surface ; • le Soleil et la Terre présentent également des imperfections. Indirectement, Galilée se mêle de questions religieuses…

Pour les plus curieux, voici une vidéo retraçant les expériences de Galilée. ! !

Controverses! !

En 1632, Galilée publie un ouvrage nommé Dialogo sopra i due massimi sistemi del mondo, Tolemaico e Copernicano (Dialogue concernant les deux principaux systèmes du monde). Le pape Urbain VIII pense se reconnaître dans l’un des personnages : Simplicius, un personnage tourné en ridicule tout au long du livre. Ce dernier défend un modèle que Galilée démonte tout au long de son ouvrage et sort un argument qui, dans la vie réelle, était une fois sorti de la bouche du … 23! !


pape en personne. Cet ouvrage mène Galilée devant le Tribunal de l’Inquisition en 1633. Certains avancent que Galilée se défend à peine et prononce à genoux l’abjuration de sa doctrine ; d’autres qu’en se relevant, il se soit écrié « Eppur, si muove » (« Et pourtant, elle tourne »). Autant d’audace lui aurait sûrement couté la vie. Il sera finalement assigné à résidence, à Arcetri, près de Florence, où il mourra en 1642. Même après sa mort, la rancune qu’éprouvent les autorités ecclésiastiques reste importante. En effet, aucun monument funéraire ne peut être érigé à la mémoire de Galilée ! Celui-ci sera autorisé un siècle après sa mort, avec une épitaphe strictement contrôlée par l’Eglise.! !

Galilée!dans!la!ville!de!Pise! !

" Aéroport

(D.R.)!Aéroport!International!G.Galilei!

!

" Domus Galileiana : Institut fondé en 1942 où sont conservées toutes ses publications. Il se trouve via Santa Maria. " Planète Galileo : manifestation de réflexion scientifique promut par la Toscane, l’Université et les institutions locales. " À l’angle entre le Borgo Stretto et la via Mercanti se trouve une plaque qui rappelle le lieu où Vicenzo Galilei a vécu et où est né le petit (et futur grand !) Galileo.

24! !


Témoignage!d’un(e)!Français(e)!à!Pise! ! !

Afin de conclure cette découverte de la ville de Pise, de son Université et de ce qui contribue à rendre une expérience Erasmus des plus enrichissantes dans cette ville pleine de charme, j’ai rencontré Iris Glotin, Ambassadrice de la ville d’Angers à Pise.

!

! !

Bonjour Iris, comment vas-tu ? Très bien, merci. Peux-tu te présenter ? Je m’appelle Iris GLOTIN. J’ai 24 ans. Je suis issue d’une formation en Histoire avec un choix de parcours en Histoire de l’art ; Licence que j’ai ensuite complétée par un Master en Management de la Culture, tous deux 25! !


effectués à l’Université Catholique de l’Ouest. Je suis aujourd’hui à Pise dans le cadre de mon premier contrat de travail, celui d’Ambassadrice d’Angers à Pise, les deux villes, jumelées depuis plus de 30 ans maintenant, ayant mis en place un programme d’échange d’ambassadeurs. Depuis quand travailles-tu à Pise ? Je suis arrivée à Pise fin septembre pour une prise de fonction le 1er octobre. Cela fait donc 2 petits mois que je travaille au Bureau des Relations Internationales de la Mairie de Pise et mon contrat prendra fin le 30 septembre 2014. Qu’est-ce qui t’a poussé à partir travailler à l’étranger, et plus particulièrement ici à Pise ? Je me suis toujours dit : « Après les études, tu t’en vas ! ». Beaucoup de mes camarades de promotion ont saisi l’opportunité de partir à l’étranger dans le cadre du programme Erasmus. Les voir changés, grandis à leur retour me donnait envie de vivre ma propre expérience. Pour ma part, l’Italie a toujours été ma destination privilégiée. Mes cours d’Histoire de l’art m’auront sûrement donné l’image d’une Italie fabuleuse regorgeant de trésors à chaque coin de rue. Ajouté à cela un apprentissage de l’Italien au lycée qui me plaisait tout particulièrement, et voilà « Partir vivre en Italie », j’en parle depuis des années. Septembre 2012 est arrivé : la fin des études et avec elle est venu celui de la recherche d’emploi. Alors comment concilier tout cela ? Initialement tournée vers la recherche d’un SVE (Service Volontaire Européen), je me suis vite aperçue que dans mon domaine d’activité professionnelle, la Culture, les offres se faisaient rares. C’est alors qu’après avoir pris contact avec la Mairie d’Angers, dans le cadre de mes nombreux envois de candidatures spontanées, l’on m’a orientée vers cette possibilité : le poste d’Ambassadrice de la ville d’Angers à Pise. Le poste rêvé, conciliant à la fois projet professionnel et goûts personnels.

26! !


Je me suis toujours dit : « Après les études, tu t’en vas ! ». Beaucoup de mes camarades de promotion ont saisi l’opportunité de partir à l’étranger dans le cadre du programme Erasmus. Les voir changés, grandis à leur retour me donnait envie de vivre ma propre expérience.

Peux-tu nous parler du programme d’Ambassadeurs des villes jumelles ? Dans le cadre des jumelages entre la ville d’Angers et celle de Pise, mais aussi Wigan (Angleterre) et Osnabrück (Allemagne), a été mis en place un échange de jeunes. Ce programme nous permet ainsi de travailler, pendant une année complète au sein du Bureau des Relations Internationales de la mairie de la ville jumelle, afin de contribuer au développement et à la pérennisation du jumelage. Chaque année, la mairie d’Angers lance un appel à candidature à tous. Le candidat doit alors envoyer une lettre de motivation et son CV. Seuls prérequis, savoir parler la langue du pays d’accueil et avoir des connaissances sur la ville d’Angers (culture, économie, histoire, etc.). Une fois arrivé sur place, l’ambassadeur doit ainsi reprendre les projets en cours et en initier de nouveaux. Ses missions principales s’articulent autour de : ! La promotion du territoire angevin et de la culture française ; ! L’organisation de séjours, rencontres et accompagnement de délégations institutionnelles ; ! La négociation avec les élus et partenaires des villes jumelles ; ! L’interprétation/Traduction officielle ; ! La conception et diffusion de supports de communication ; ! L’aide aux déplacements des particuliers (stages, gens au pair, etc.) ; ! Le Community Management et animation du site internet de la Mairie ; ! Le soutien aux projets associatifs, scolaires, universitaires, d’entreprises, dans le domaine des arts, de la culture, du sport, de la santé à l’international (contacts, logistique, accueil). 27! !


Mes missions et projets pour l’année à venir sont ainsi très variés : commémoration du centenaire de la 1ère Guerre mondiale, promotion d’une compagnie de théâtre locale et mise en place de temps de représentation à Angers, organisation de séjours linguistiques, rencontre entre associations de Tango, accueil de la délégation hospitalière de Pise à Angers puis de celle d’Angers à Pise, études sur les politiques environnementales de la ville de Pise, exposition photographique, échange entre tremplins musicaux pisans et angevins, mise en place d’un double diplôme et d’un accord Erasmus, échanges de bonnes pratiques autour de l’économie Sociale et Solidaire etc. etc. etc. Par ailleurs, la ville de Pise a chaque année ses événements marquants comme le Juin pisan, ou encore la venue de la délégation de Saint-Tropez (ville jumelle de Pise), le départ de la délégation de Pise à Angers à l’occasion des Accroche-Coeurs, etc. Là encore je ne te cite pas tout. Dans ce cadre là comme dans le reste, il s’agit d’assurer tour à tour la mise en contact, la traduction, la logistique et la programmation des échanges. Je suis donc une intermédiaire entre les acteurs des deux villes et je dois faire en sorte que le maximum d’échanges ait lieu pendant l’année, qu’il s’agisse de propositions extérieures ou de projets personnels. Le poste m’offre une grande autonomie et une vraie liberté d’initiative. A moi de gérer mon temps. Je n’ai pas toujours quelqu’un derrière moi, ce qui présente ses avantages comme ses inconvénients. Mais bien évidement, en cas de problème, je peux aisément en référer à quelqu’un qui saura me guider. Un mot, c’est une opportunité à saisir ! Question pratique, comment as-tu fais pour trouver ton logement ? J’ai eu la chance de ne pas avoir à me poser cette question car je dispose d’un logement de fonction réservé par la ville de Pise à l’Ambassadeur/rice d’Angers ; une situation des plus confortables qui m’a permis de m’installer sereinement dans une ville des plus accueillantes. Jusqu’ici, tu as le sentiment d’avoir fait le bon choix ? Je n’en doute pas une seconde. Personnellement, professionnellement, j’acquiers tous les jours de nouvelles connaissances. Cette expérience me permet de parfaire mes compétences en gestion de projets, de nourrir mon 28! !


usage de la langue italienne, de faire de nouvelles rencontres, découvertes. Qu’est-ce qui te plaît dans cette ville ? Tout ! Sauf l’humidité peut être… Les gens sont adorables, rieurs, curieux et très attentionnés. Toujours pleins de bonnes idées pour vous faire découvrir la ville sous son meilleur jour. Pise est elle-même pleine de charme. J’y ai trouvé un magnifique coeur historique qui s’anime au fur et à mesure que la nuit tombe, un fleuve qui sillonne la ville lui donnant des airs de village tranquille, des édifices à visiter par centaines, des restaurants aux « primi » et « secondi » délicieux. Une ville à taille humaine dans laquelle il est facile de prendre ses repères et de se sentir…chez soi. Après le travail, qu’est-ce que tu aimes faire ? Ayant un emploi qui prévoit trois après-midi libres par semaine, une fois passé 14.30, j’ai la chance de pouvoir découvrir chaque jour un peu plus la vie pisane. Ainsi, j’apprécie de sillonner les rues souvent animées par divers marchés éphémères, de prendre un caffè macchiato sur une terrasse (en plein mois de novembre c’est encore possible !), d’aller rejoindre des amis pour un « giro » (tour en ville).

Pise est elle-même pleine de charme. J’y ai trouvé un magnifique coeur historique qui s’anime au fur et à mesure que la nuit tombe, un fleuve qui sillonne la ville lui donnant des airs de village tranquille, des édifices à visiter par centaines, des restaurants aux « primi » et « secondi » délicieux. Une ville à taille humaine dans laquelle il est facile de prendre ses repères et de se sentir…chez soi. As-tu des recommandations, des conseils particuliers pour nos futurs camarades français ici à Pise ? J’aime la « Piazza della Pera » pour son calme et sa douceur, le « Corso Italia » pour son animation et ses vitrines alléchantes, la Piazza Vittorio Emanuele et les Logge pour leurs animations ponctuelles, le Borgo Stretto pour ses balades entre amis sous les voutes médiévales. J’apprécie le Bazeel 29! !


et le Millibar pour leur piste de danse endiablée (et accessibles à tous !), Dolce vite et Pane e Vino pour leurs cartes raffinées, Ir Tegame pour son « Giro pasta », Il Montino pour sa pizza à tomber. Et je n’en ai pas fait le tour ! Et ce qui est magique ici, c’est que Pise est loin d’être l’une des seules merveilles de la Toscane. Une anecdote pour terminer ? Ici, quand on rencontre quelqu’un pour la première fois, on lui serre la main ! Que la personne soit du même âge ou pas. Alors la première fois, forcément, quand on m’a présenté un « groupe de potes », j’ai tendu la joue et ai vite compris que je faisais face au vide… L’habitude se prend rapidement fort heureusement !

Cet entretien s’est déroulé le 24 novembre 2013, à Pise. Pour en savoir davantage sur le parcours d’Iris, voici son profil Viadeo. Vous pouvez également suivre ses aventures pisanes sur Facebook (profil d’Ambassadrice à Pise).

Un grand merci donc à l’actuelle Ambassadrice d’Angers à Pise pour son temps et ses réponses ! Vous aussi, n’hésitez pas à témoigner et partager votre expérience dans une ville européenne. Vous êtes un(e) étudiant(e) bénéficiant ou ayant bénéficié du programme de mobilité Erasmus, vous vivez actuellement dans une ville peuplée de cette génération Erasmus, écrivez-nous !

30! !


Merci à tous de nous suivre ! Le tour d’Europe des Universités continue, restez connectés. http://www.eurunivtour.eu

! 31! !

Ebook n°1 Pise  

Laissez-vous guider & prenez votre envol … à Pise.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you