Page 1

Le régime minceur, les orangs-outangs et la femme du 21ème siècle... Faire ou ne pas faire un régime, telle est la question.

L

e régime minceur ? La plus grosse arnaque de tout les temps. Et ce, quel que soit le nouveau gourou en vogue, l'un prêchant pour les épinards après 11 heures, l'autre pour le blanc de dinde 30 fois par jour... En attendant, la dinde, c'est nous. Nous: la femme active, la fleur épanouie du 21ème siècle, qui se dit qu'elle pourrait faire pencher encore un peu plus la balance côté gazelle que côté phacochère. Et qui se dit: « aller, je me motive, trois semaines à manger uniquement de la laitue, je peux, je peux. Si je veux, je peux?» C'est mal barré. Je le sais. La femme citée plus haut, c'est aussi moi. Ça va durer au maximum une semaine, dix jours. Après, ma vie ne sera que frustration et mauvaise humeur. ..sans compter les dommages au niveaux des apports essentiels en nutriments. C'est un point de départ logique: nous sommes omnivores. Pour notre équilibre, et contrairement aux vaches qui ne broutent que de la verdure et arrivent à en faire de la viande et du lait, il nous faut manger un peu de tout. Le seul souci, c'est quand on dit « mangez de tout et tout ira bien », il faut oublier que « tout » inclut les beignets au nutella, la pizza double-cheese et les steaks-frites en général... Manger un peu de tout revient à se choper, au détour d'une rue, mine de rien, un petit bourrelet de temps en temps par-ci, par-là. Et à envisager, finalement, le régime Machin-Chose comme une alternative valable, voire essentielle à la survie de (rayez la mention inutile) : son couple/ son égo/ ses fesses. Or, une récente étude de l'anses (ex afssa) éclaire nos régimes d'un grand coup de projecteur pour révéler ce secret de polichinelle: les régimes sont une hérésie totale pour la santé. Carence en nutriments, surdose de protéines, trop peu de fibres, trop de gras... La liste est longue et l'on imagine aisément ce

que le corps endure, à long terme, en passant de la famine aux excès. Il en résulte le très (trop) fameux effet yo-yo, quinous condamne à plusieurs kilos supplé mentaires sur la balance à chaque reprise d'une alimentation dite « normale ». Vouloir perdre du poids est devenu aussi ringard, inutile et source de conflit qu'une élection de Miss France. C'est là que l'on arrive aux orangs-outangs (Ne vous méprenez pas, loin de moi l'idée de comparer les dames aux grands chapeaux avec les grands singes : je n'insulte jamais le monde sauvage...) Changer son alimentation pour ne pas grossir = sauver la forêt et ses habitants. Traquez simplement tout ce qui contient de l'huile de palme hydrogénée. Il y en a dans tellement de produits: chips, barres au chocolat, volailles préparées, margarine allégées. C'est une catastrophe pour la santé de nos artères et une garantiecellulite sur 10 ans (minimum). L'huile de palme est cultivée au détriment de la forêt où vivent les-dits orangs-outangs. La déforestation est un véritable fléau pour eux... Faire table rase de l'huile de palme est donc bonne pour notre postérieur ET les mammifères en voie de disparition, soit alliance de la conscience écologique et du cuissot ferme, qui dit mieux? Cette ligne de conduite s'accompagner de quelques conseils, faciles à tenir:

peut autres

Commencez votre repas avec une salade de crudités variées, les enzymes qu'elle vous apportent aident à digérer la suite et les fibres régularisent le transit. Mangez des céréales complètes pour les minéraux, les fibres et les sucres lents qu'elles apportent. Testez les protéines végétales: tofu, mélange de lentilles et de riz, le quinoa, histoire de ne pas consommer que des protéines issues de la viande, ça fait du bien à notre taux de cholestérol ET ça donne bonne conscience (notez que

personne n'a encore réalisé d'étude scientifique sur l'impact que produit la bonne conscience sur les bourrelets. Mais intuitivement, on peut envisager qu'être enpaix avec soi-même, ça donne moins envie de se ruer sur la glace vanillecookies.). Faites des gâteaux maison, en remplaçant le beurre par de l'huile d'olive ou de la purée d'amandes: ce sont des gras bénéfiques à la santé et le goût est divin. Enfin, dernier point, mais pas des moindres, traquez le sucre ! Souvent caché un peu partout, le sucre est un additif addictif. Une fois que l'on commence à en consommer, il fait monter la glycémie du sang. Le corps va alors produire de quoi faire retomber l'hyperglycémie, créant...une hypoglycémie qui vous donnera envie de reprendre du sucre. La boucle est bouclée, et le sucre pris en trop grosses quantités devient du gras, stocké là où il ne faudrait pas, bien entendu. Vous aurez plus de facilité à vous passer de sucre en mangeant des aliments complets, qui donnent de l'énergie sur le long terme. Si vous avez du mal à envisager le café ou le thé sans sucre dedans, c'est probablement une affaire de qualité: essayez un très bon arabica, un thé vert d'une finesse rare sans sucre, le goût est tellement subtil et satisfaisant que vous n'aurez pas envie d'y ajouter du sucre. Vous avez testé, mais vous n'êtes toujours pas convaincus? Votre dernière solution est l'extrait de stévia, une plante aux pouvoirs sucrants phénoménaux, sans les inconvénients liés au sucre. L'idéal étant de vous tourner vers les extraits de stévia les plus purs, sans additifs. C'est un petit peu plus onéreux, mais en sachant qu'un centième de cuillère à café sucrera votre tasse, le pot de poudre de stévia dure très très longtemps! Vous voilà parés à ne plus jamais, jamais, dire ''je suis au régime''... Et à être dans une forme éblouissante... ! Anne-Charlotte Fraisse

HEALTH - SANTE Europe Services News

37

p37 F  

arnaque de tout les temps. Et ce, quel que soit le nouveau gourou en vogue, l'un prêchant pour les épinards après 11 heures, l'autre pour le...