Issuu on Google+

Trois collections historiques Bibliotheca Carolina Les quelques 450 manuscrits choisis pour ce projet sont des chefs-d’œuvre des principales abbayes et écoles épiscopales de l’empire Carolingien (VIIIe et IXe siècles), y compris Reichenau, Saint-Denis, Fleury, Metz, Tours, Corbie, Reims, Saint-Amand, Freising et Wissembourg. Ces manuscrits témoignent de l’intense activité intellectuelle et artistique des centres de la vie religieuse,­du pouvoir ecclésiastique et impérial, ainsi que des nombreux échanges de textes et de décors.

La Librairie de Charles V et sa famille

La Librairie de Charles V et sa famille réunit plus de 160 manuscrits ayant appartenu à la collection du roi ainsi que de nombreux manuscrits provenant des bibliothèques de ses frères bibliophiles, Jean, duc de Berry, et Louis d’Orléans. Elle représente l’une des plus extraordinaires collections de manuscrits enluminés du XIVe siècle et témoigne, par la circulation des copies, de la diffusion des œuvres au cœur de la culture aristocratique dans les cours de France, d’Angleterre, des Pays-Bas méridionaux et de Bourgogne.

La Bibliothèque des rois aragonais de Naples

Véritable bibliothèque d’État, cette riche collection de près de 300 manuscrits rassemble des chefs-d’œuvre de l’enluminure française, vénitienne, napolitaine, lombarde, espagnole et de nombreuses reliures de la Renaissance. Elle est le symbole,­ au-delà des frontières politiques,­de l’unité culturelle de l’Europe.

Contexte Piloté par la Bibliothèque nationale de France (BnF), Europeana Regia réunit cinq bibliothèques européennes – la Bayerische Staatsbibliothek, Munich (BSB), la Universitat de València Biblioteca Històrica (BHUV), la Herzog August Bibliothek, Wolfenbüttel (HAB) et la Koninklijke Bibliotheek van België – Bibliothèque royale de Belgique (KBR) – et rassemble quelques 900 manuscrits témoins de l’histoire politique, culturelle et artistique de l’Europe. Le projet est financé par la Commission européenne dans le cadre du programme­ d’appui stratégique en matière de technologies­de l’information­ et de la communication (TIC), destiné à encourager­une plus grande adoption des services basés sur des TIC innovantes et l’exploitation des contenus numériques dans toute l’Europe par les citoyens, les gouvernements et les entreprises. http://ec.europa.eu/cip/ict-psp/index_fr.htm D’une durée de trente mois (janvier 2010 – juin 2012), le projet Europeana Regia, fort de la collaboration de cinq bibliothèques­ majeures­de quatre pays d’Europe et du soutien de la Commission­ Européenne, grâce à la numérisation de quelques 900 manuscrits rares et précieux, permet de reconstituer virtuellement trois grandes collections royales, aujourd’hui dispersées, qui témoignent de l’activité et des échanges culturels en Europe au Moyen Âge et à la Renaissance­: la Bibliotheca Carolina (VIIIe et IXe siècles), la Librairie de Charles V et sa famille (XIVe siècle) et la Bibliothèque des rois aragonais de Naples (XVe et XVIe siècles). Consultables sur les sites Internet respectifs des bibliothèques­ partenaires, les manuscrits constituant cette exceptionnelle­ collection­du patrimoine culturel européen sont aussi accessibles­ sur le site europeanaregia.eu et dans la bibliothèque­numérique­ Europeana. Si vous souhaitez apporter votre contribution à Europeana Regia, nous vous invitons à contacter info@europeanaregia.eu. Jusqu’à présent, nous comptons parmi nos supporters e-codices,­ la Bibliothèque universitaire d’Heidelberg, la Bibliothèque nationale de Luxembourg …

Europeana Regia, une bibliothèque numérique collaborative de manuscrits royaux

www.europeanaregia.eu Contact : info@europeanaregia.eu


À propos d’Europeana Regia

Les partenaires

Europeana Regia a pour but de reconstituer en une bibliothèque virtuelle l’essentiel des manuscrits royaux européens, du Moyen Âge à la Renaissance. Depuis 2012, ce projet permet aux chercheurs ainsi qu’au grand public d’accéder à ces documents rares et précieux sur des plateformes telles que Gallica, Belgica, Manuscripta Mediaevalia­et Europeana.

France

Belgique

Bibliothèque nationale de France

Bibliothèque royale de Belgique Koninklijke Bibliotheek van België

Le projet recouvre plusieurs champs d’activités, telles que la définition de processus et de règles communs aux partenaires, la constitution et l’enrichissement des métadonnées (notices descriptives et indexation), sans compter la numérisation proprement dite des manuscrits originaux et l’élaboration d’une exposition virtuelle hébergée sur le site de The European Library.

www.bnf.fr La Bibliothèque nationale de France est l’héritière des collections royales constituées depuis la fin du Moyen Âge. Première institution chargée de la collecte du dépôt légal à partir de 1537, elle est la plus grande bibliothèque de France et l’une des plus importantes au monde. D’autres bibliothèques françaises ont également participé au projet : la Bibliothèque Sainte-Geneviève, la Bibliothèque Mazarine (Paris) , les bibliothèques municipales d’Amiens, Abbeville, Epernay, Laon, Reims, Valenciennes, Besançon, Angers, Bourges, Grenoble, Rouen, Louviers et la Société des lettes, sciences et arts de l’Aveyron à Rodez.

Allemagne KBR, département des Manuscrits, Thomas de Cantimpré, Bonum universale de apibus, 1372 (détail).

Bayerische Staatsbibliothek www.bsb-muenchen.de Comptant près de 10 millions de livres, autour de 50 000 titres de périodiques vivants sous forme imprimée ou électronique et plus de 35 000 manuscrits occidentaux et 16 000 orientaux au sein de ses collections, la Bayerische­Staatsbibliothek, fondée en 1558, est un des principaux pôles d’attractions à l’échelle nationale et internationale pour les chercheurs, les étudiants et toute personne qui est à la recherche d’information.

www.kbr.be Institution de conservation du patrimoine national, la Bibliothèque royale de Belgique conserve actuellement quelques cinq millions d’imprimés, 39 000 manuscrits (dont 270 volumes de la Bibliothèque des ducs de Bourgogne), 200 000 cartes et plans, 700 000 estampes, 10 000 dessins et 120 000 monnaies et médailles.

Espagne Universitat de València Biblioteca Històrica http://biblioteca.uv.es Fondée en 1785, c’est au XIXe siècle, suite aux lois Mendizabal de désamortissement, que la bibliothèque voit ses collections­ considérablement s’enrichir grâce à l’entrée de livres en provenance des monastères sécularisés de la région de Valence. Plusieurs de ces chefs-d’œuvres ont été sélectionnés et numérisés dans le cadre du projet Europeana Regia.

Herzog August Bibliothek www.hab.de Il y a plus de 300 ans, la Bibliothèque Herzog August était déjà célébrée comme huitième merveille du monde. Aujourd’hui, cette bibliothèque est l’une des plus anciennes bibliothèques encore intactes, conservant la mémoire de la recherche sur l’histoire culturelle européenne des époques médiévale et moderne. BnF, département des Manuscrits, Latin 295, fol. 50 (détail).


Brochure du projet Europeana Regia