Page 1

Résultats de l’étude TRIBU ENERGIE / CICLA Mars 2008

Les Français face au défi de la maîtrise des énergies Attitudes des internautes et impacts potentiels des énergies renouvelables domestiques (solaire thermique et géothermie)


Introduction Les Français et la consommation énergétique des logements „

En Europe, le secteur du bâtiment est le plus grand consommateur d'énergie primaire (40 % de l'énergie totale consommée) devant les transports (30 %) et l'industrie (30 %). Il est également responsable d’1/4 des émissions totales de CO2. => Maîtriser l’énergie dans le logement est devenu un enjeu crucial

„

„

Orientations privilégiées par le Grenelle de l’environnement à horizon 2020 : {

Réduire d’un tiers la consommation énergétique des 31 millions de logements

{

100 % de bâtiments passifs mis en chantier

{

20 % d’énergies renouvelables dans la consommation énergétique finale

Au-delà des moyens financiers et matériels à mettre en œuvre pour atteindre ces objectifs, la question du comportement et des attitudes sociales face à ces défis est essentielle {

Les Français sont-ils prêts à passer le pas ?


Méthodologie d’étude „

Depuis mars 2007, le Centre du Cuivre propose à l’adresse www.cuivre.org un « éco-simulateur » en ligne, qui permet d’évaluer les gains énergétiques et financiers qu’offrent les solutions de chauffage utilisant les énergies renouvelables (solaire thermique et géothermie) {

Cet outil peut être utilisé pour des maisons existantes ou des projets de construction

{

Les algorithmes et modèles de calcul utilisés sont basés sur la méthode 3CL et ont été développés par Tribu Energie, cabinet de référence dans le secteur des études énergétiques (consultant pour l’ADEME et le MEDAD)

„

Entre le 1er mars et le 31 décembre 2007, 14 578 simulations complètes (voir annexe) ont été effectuées par les internautes à travers toute la France

„

Une étude a été réalisée par Tribu Energie à partir des statistiques livrées par l’outil

Etude menée conjointement par le CICLA (Centre du Cuivre français) et le bureau d’études Tribu Energie, sur la base d’un échantillon représentatif de 14 758 situations personnelles (simulations réalisées par les internautes sur www.cuivre.org/ecosimul/index_eco.php)


Les régions « vertueuses » ƒ Grands constats : o Les Français résidant à l’Ouest sont les plus sensibles à la thématique des énergies renouvelables et de la maîtrise des énergies dans les logements o A l’Est, la région RhôneAlpes fait également figure de bon élève

ƒ Dans le détail : o Les régions Aquitaine, Bretagne, Centre, Pays de la Loire, Rhône-Alpes et PoitouCharentes sont sur-représentées par rapport à la population française o En revanche les régions Ile de France, Haute Normandie, Nord-Pas-de-Calais et Provence-Alpes-Côte d’Azur sont sous-représentées


Cartographie : la France face au défi de la maîtrise des énergies


Profil des ménages les plus concernés ƒ 84 % des simulations concernent des ménages de 4 personnes au plus o Les "petits" et moyens ménages apparaissent comme les plus préoccupés par la question de la maîtrise de leur consommation énergétique

Répartition des simulations par type de ménage

5 à 6 occupants 14%

3 à 4 occupants 56%

7 occupants et plus 2%

1 à 2 occupants 28%


Priorité à la rénovation ƒ

Les Français apparaissent soucieux de la rénovation de leur logement : 77% des simulations effectuées

Maisons neuves 23%

Répartition des simulations par type de maison

concernent des maisons existantes ƒ

40% des maisons qui ont fait l’objet d’une simulation ont été construites avant 1975, c’est-à-dire avant la première réglementation thermique, la RT74, qui prenait en compte les déperditions dues à l’enveloppe, pour les bâtiments résidentiels

Î Ce type d’habitation représente un réel potentiel d’amélioration du point de vue des dépenses énergétiques

Maisons existantes 77%


Une population déjà sensibilisée ƒ L’étude révèle que pour la plupart des logements construits avant 1975, des travaux de rénovation et d’isolation ont été entrepris au fil des ans, puisque 10 % seulement des maisons n’ont pas été isolées du tout ƒ Les français qui ont utilisé l’écosimulateur font partie d’une population déjà sensibilisée au problème de la maîtrise de l’énergie : o Près de 70 % des maisons ont leur toiture isolée et des fenêtres en double vitrage, ces travaux étant les plus « faciles » à réaliser. o Le pourcentage plus faible (30%) pour l’isolation du plancher bas s’explique par le fait que les maisons se trouvent généralement sur terre-plein et qu’il est impossible de réaliser une isolation une fois la maison construite.

Etat d’isolation des maisons d’avant 1975 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Toiture isolée

Murs isolés

Fenêtres doublevitrage

Plancher bas Les 4 items Aucun des 4 isolé items


Chauffage ET eau chaude sanitaire ƒ Les économies de chauffage restent la principale préoccupation des français (31 % des simulations, devant 17 % pour l’eau chaude sanitaire) ƒ Mais plus de la moitié des internautes (52 %) s’intéresse à la fois aux équipements de chauffage et d’eau chaude sanitaire.

(ECS)

Répartition par types de projets

Chauffage seul 31% Chauffage et ECS 52% Eau chaude sanitaire seule 17%


Etat énergétique du parc actuel

ƒ Pour les 7706 simulations portant sur les installations d’eau chaude sanitaire et de chauffage : o La consommation moyenne est de 239 kWh/m² par an (classe E du Diagnostic de Performance Energétique) o Les émissions moyennes de CO2 sont de 41,7 kg / m² par an (classe E du Diagnostic de Performance Energétique) o Les dépenses d’énergie s’élèvent à 12,5 € / m² par an


Solutions préconisées et gains énergétiques potentiels… Î

En moyenne, les solutions proposées permettent en une année de réduire de 63 % la consommation énergétique d’une maison (en kWh) :

„

La simple pose de panneaux solaires thermiques comme solution d’appoint, pour alimenter le chauffage d’une maison et sa production d’eau chaude, permet de réduire la consommation énergétique annuelle de 35 % en moyenne.

„

Une solution combinant géothermie à capteurs horizontaux & chauffe-eau solaire thermique permet quant à elle de diviser par 5 la consommation énergétique d’une maison.

„

Cette solution combinée est également celle qui permet de réaliser le plus d’économies : la baisse de la facture énergétique est de l’ordre de 1100 € par an en moyenne.


Solutions préconisées et gains énergétiques potentiels… Solution proposée

fréquence de proposition

gain énergétique

gain économique

gain en CO2

Pour les postes chauffage + eau chaude Installation combinant chauffage et eau chaude sanitaire solaires

31%

85 kWh/m² par an

6 €/m² par an

34 kg CO2/m² par an

Installation géothermique avec pompe à chaleur pour le chauffage et une installation solaire pour l'eau chaude sanitaire

31%

194 kWh/m² par an

9 €/m² par an

34 kg CO2/m² par an

9€/m² par an

34 kg CO2/m² par an

Pour le poste chauffage Installation géothermique avec pompe à chaleur et plancher chauffant basse température

18%

183 kWh/m² par an

Pour le poste eau chaude Installation d’eau chaude solaire

10%

17 kWh/m² par an

1€/m² par an

3 kg CO2/m² par an

Chauffe-eau thermodynamique géothermique

10%

13 kWh/m² par an

0,7€/m² par an

3 kg CO2/m² par an


…62 millions de tonnes de CO2 en moins chaque année ! „

Le gain moyen de rejets de CO2, avec les solutions préconisées (géothermie et/ou solaire thermique, selon les simulations), s’élève à 3,6 tonnes de CO2 par maison individuelle et par an.

„

Si toutes les maisons individuelles en France mettaient en œuvre ces solutions (parc estimé à 17,3 millions de pavillons, chiffres INSEE 2007), cela permettrait d’éviter le rejet de 62 millions de tonnes de CO2 par an, soit 1/5ème des objectifs de Kyoto assignés à l’ensemble de l’UE !


Un exemple de simulation ƒ Cas pratique : soit une maison sur deux niveaux de 150 m2 antérieure à 1975 située en Ile-de-France, habitée par un ménage de 4 personnes, équipée de double-vitrage et chauffée au fioul ƒ Résultats d’une simulation d’installation combinant solaire & géothermie

Î L’installation d’une pompe à chaleur pour le chauffage et de capteurs solaires pour l’eau chaude sanitaire permet d’économiser jusqu’à 80% des dépenses d’énergie de cette maison


Conclusions Nathalie Tchang, Tribu Energie : „

„

„ „

Les simulations réalisées à travers l’éco-simulateur ont montré l’intérêt que portent des familles (3-4 personnes) ayant des maisons anciennes, donc « énergivores », à réduire leurs consommations d’énergie en complément de travaux d’isolation déjà effectués L’étude a montré que les familles qui sont en train de faire construire semblent vouloir investir dès maintenant dans la performance énergétique Leur objectif prioritaire est de réduire drastiquement leur facture de chauffage, vient ensuite l’eau chaude sanitaire Les solutions proposées par l’éco-simulateur peuvent répondre à leurs attentes et leur permettraient d’économiser jusqu’à 194 kWh/m² par an soit un saut de 4 classes (pour certaines configurations), dans les logements existants


Annexes


Le Centre du Cuivre (CICLA) www.cuivre.org Le Centre d’Information du Cuivre est l’organisation professionnelle des producteurs et des transformateurs de cuivre, chargée de promouvoir les applications du cuivre et de ses alliages sur le marché français. Il met en œuvre des programmes de développement sur le marché français en coordination avec les structures professionnelles internationales de ses mandants, l’International Copper Association (ICA) au niveau mondial et l’European Copper Institute (ECI) au niveau européen. Le Centre d'Information du Cuivre conçoit et réalise des programmes de développement ou de communication dans un certain nombre de domaines-clés, notamment : „

„

„

„

Bâtiment et Industries { Le tube de cuivre dans la construction (canalisations d’eau sanitaire, chauffage, planchers chauffants et distribution de gaz) ; { Les différentes applications et produits de construction en cuivre (toiture, bardage, évacuation d’eaux pluviales) ; Energie et environnement { Les moteurs électriques industriels à haut rendement énergétique ; { La qualité et la continuité du courant dans les installations industrielles ; { L’utilisation du cuivre dans la fabrication de systèmes d’énergies alternatives (éoliennes, capteurs solaires…) ; { Le recyclage du cuivre. Habitat et vie quotidienne { L’emploi des métaux cuivreux en architecture intérieure et décoration ; { La rénovation des installations électriques dans les logements anciens ; { L’utilisation du cuivre dans les équipements d’électronique grand public (réseaux câblés ADSL, ordinateurs, téléphones portables). Santé { La place de l’oligo-élément cuivre dans l’alimentation ; { L’action antibactérienne du cuivre dans les réseaux de distribution d’eau sanitaire.

Le Centre d'Information du Cuivre est en liaison avec toutes les sources d’information existantes dans le domaine du cuivre et coopère activement avec les 35 centres du cuivre implantés à travers le monde. Informations : Olivier Tissot, Directeur (01 42 25 25 67, centre@cuivre.org)


A propos de TRIBU ENERGIE „

TRIBU ENERGIE est un bureau d’études spécialisé dans le secteur de l’énergie : { { { { { {

„

Ils assurent des missions de conseil auprès d’institutionnels (Ministère du logement, Ministère de l'industrie), d’industriels (FILMM, Comité Isolons la terre, Promodul, PPSE), de distributeurs et fournisseurs (GDF, GRD, Total Gaz), sur des thèmes tels que : { { { { { { { {

„

Etudes thermiques Simulations dynamiques Audits et diagnostics énergétique Diagnostics énergies renouvelables (Solaire thermique, photovoltaïque,...) Audits de chaufferies Diagnostic de performance énergétique (DPE)

Réglementation thermique neuf et existant Diagnostic de Performance Energétique (DPE) Réduction des émissions de gaz à effet de serre Ponts thermiques Calculs de consommations Maîtrise de la demande d’électricité Bâtiment à énergie positive Veille technologique

Contacts : 206 rue de Belleville 75020 PARIS mail@tribu-energie.fr tel : 01.43.15.00.06 fax : 01.43.15.01.80


Rappel :

Présentation de l’éco-simulateur „

Un simulateur online complet, simple et gratuit, accessible au grand public o o o

o o

„

Sur www.cuivre.org, les internautes peuvent depuis 1 an aujourd’hui, en quelques clics, évaluer les gains énergétiques et financiers qu’offrent les systèmes de chauffage et d'eau chaude alternatifs, tels que le solaire thermique ou la géothermie. L’outil leur permet également de mesurer les émissions de CO2 de leur habitation, avant et après l'installation d'un système de chauffage utilisant ces énergies renouvelables. La simulation complète compte 6 étapes, et dure entre 1 et 2 minutes :

Pour le particulier désirant aller plus loin dans son projet, l’Eco-Simulateur rassemble toutes les informations pratiques nécessaires : fiches techniques sur les applications solaires et géothermiques, crédits d’impôts et systèmes d’aides financières auxquels chacun peut prétendre en fonction de sa localité, liste des installateurs certifiés QualiSol par département, ainsi qu’une aide à la lecture des devis. Par ailleurs, à chaque étape de la simulation, l’internaute est informé par des encadrés de l’importance relative que revêt chacune des caractéristiques de son habitation, pour le calcul de sa consommation énergétique totale.

Des résultats clairs et détaillés o o o

Les résultats sont présentés sous forme de tableaux synthétiques proposant une ou plusieurs solutions de chauffage alternatives. Les économies apportées par chaque solution et les différentes quantités de CO2 rejetées dans l’atmosphère apparaissent ainsi sur une seule et même page. Par exemple, selon l’emplacement et la situation de la maison, faire installer des panneaux solaires thermiques peut permettre de satisfaire de 40 à 70 % des besoins d’un foyer en eau chaude.


Le solaire thermique : ƒ Technologie basée sur la concentration de la chaleur apportée par les rayons du soleil ƒ Efficace dans toutes les régions de France, le chauffeeau solaire permet de couvrir de 50 % à 70 % des besoins d’un foyer en eau chaude

► Permet de diviser par 2 les consommations d’eau chaude sanitaire ► Crédit d’impôt : 50 % sur le matériel ► En 2007 : 39 000 chauffe-eau solaires individuels ont été installés


Les pompes à chaleur géothermiques : ƒ Technologie basée sur la captation et la démultiplication de la chaleur du sous-sol ƒ Plusieurs systèmes existent. Ci-contre : géothermie à capteurs horizontaux (système privilégié par l’éco-simulateur)

► Permet de diviser par 3 les consommations de chauffage ► Crédit d’impôt : 50% sur le matériel ► En 2007 : près de 70 000 pompes à chaleur ont été installées (tous types confondu)


La méthode 3CL : Calculs de Consommations Conventionnelles dans les Logements

ƒ

Groupe de travail depuis 1996 (DGUHC; ADEME; DGEMP; EDF; GDF; Chaleur fioul; FG3E; FFB; Cerqual…) Conçue à l’origine pour répondre à la loi sur l’air concernant l’affichage des consommations Calculs basés sur la méthode DEL2 + éléments du groupe de travail avec une description simplifiée de l’enveloppe Comparaison « terrain » sur plusieurs centaines de logements + échantillons statistiques CEREN. … Méthode officielle pour le Diagnostic de Performance Énergétique

ƒ

Fiabilité des résultats :

ƒ ƒ ƒ ƒ

Écart entre factures et 3CL Logements récents

Écart entre factures et 3CL Logements anciens


Les Francais face a la maitrise des energies  

Etude realise par le CICLA et Tribu Energie auprès de plus de 14 000 internautes

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you