Page 1

SIHH: 9 horlogers en rupture

Le ralentissement s'accélère

Mathématiques horlogères

Ces marques nées au 21ème siècle ont révolutionné le visage de l’horlogerie contemporaine: zoom sur les nouvelles venues du SIHH....... p.10

Rarement le moral des horlogers suisses aura été aussi bas qu’en 2015: les précisions d’experts chez Deloitte et Manpower........................... pp.14-15

La rencontre entre science et horlogerie n’aboutit pas qu’aux smartwatches: la technologie permet de repenser la montre traditionnelle.................... p.20

EUROPA STAR PREMIERE LE JOURNAL DE L’ÉCOSYSTÈME HORLOGER SUISSE

NO 5 (Vol.17) | 6.00 CHF / € | GENÈVE, LE 30 SEPTEMBRE 2015 | EUROPASTAR.COM

ISSN 297-4008

ÉDITORIAL

GUIDE PRATIQUE

par

Serge Maillard

Comme à son habitude, ce nouveau numéro d’Europa Star Première vous plonge dans les thématiques les plus bouillantes du chaudron horloger. Cette édition commence toutefois par prendre son temps. Le temps de la contemplation de quelques-unes des perles, parfois méconnues, de notre région (Suisse et France voisine): ces musées horlogers et/ou insolites qui vous emmènent pour certains très loin dans le passé, vous ancrent dans le présent ou au contraire vous projettent dans un futur tout aussi éloigné. Et il n’est ici pas question uniquement de montres: grenouilles du 19ème siècle figées pour l’éternité, machines à coudre ou encore feux d’artifice témoignent de l’inventivité, de l’artisanat et du savoir-faire mécanique de notre belle région… Un guide pratique (pp. 2-8) qui a pour vocation de durer: vous n’aurez pas trop de plusieurs années pour visiter la cinquantaine de musées présentés dans nos pages! Ce numéro de Première vous ramène aussi sur terre, avec une analyse détaillée du Grand Ralentissement en cours dans l’industrie, qui affecte particulièrement les manufactures romandes (pp. 14-15). Deloitte, avec son baromètre annuel du marché horloger suisse, et Manpower, avec son regard pointu sur le marché de l’emploi local, le confirment: les fabricants font grise mine et doivent avaler bien des couleuvres… Pour combien de temps encore? Difficile

à dire, car aucun marché ne pourra sans doute prendre le relais de la Chine comme locomotive commerciale, à court terme et dans la même ampleur. Pronostic vital engagé pour plusieurs marques, souligne en tous les cas notre chroniqueur Alexandre Olive (p. 18). Dans ce concert aux sonorités plutôt amères, quelques-uns jouent toutefois une petite musique qui ne laisse personne indifférent: de MB&F à Urwerk en passant par Christophe Claret ou Kari Voutilainen, ils sont neuf horlogers à rejoindre la cour des grands en participant dès la prochaine édition au prestigieux SIHH. Un grand chamboulement, un très beau signal et une bouffée d’air frais pour le salon: dans ce numéro également, nous soulignons ce qui, selon nous, fait de toutes ces marques des horlogers en «rupture» (pp. 10-11). L’innovation, justement… Quant à notre chroniqueur Dominique Fléchon, il rappelle que certains concepts très contemporains plongent leurs racines très loin dans le passé. Ainsi en est-il du fameux «marketing mix» et ses quatre points-clés (politique de produit, de prix, de distribution et de communication), dont l’expert trouve une esquisse dès le 19ème siècle dans le sud de l’Allemagne. Plus précisément chez les artisans de la Forêt Noire (p. 28). Des allers et retours entre passé et présent bien reflétés dans ce numéro, donc, et dont l’industrie horlogère est coutumière!

DR

Grenouilles et couleuvres

Musée des grenouilles - Estavayer-le-Lac

Tous au musée! Horlogerie - Arts & Métiers - Insolite

Le succès de l'horlogerie suisse n'est pas hors-sol, tout au contraire. Il est le produit d'un terreau bien particulier et plonge ses racines loin dans un passé pluriséculaire. Fruit d'une terre labourée par des générations successives, patiemment édifiée couche après couche, l'horlogerie doit autant à une géographie et à un climat déterminés – Genève, entourée de montagnes, et l'Arc jurassien – qu'à une histoire et à une culture

qui ont permis son éclosion – la rigueur du protestantisme, la disponibilité de la petite paysannerie saisonnière… A l'heure de l'instantanéité universelle, il est bon et salutaire de s'en souvenir et passionnant de se replonger physiquement dans ce passé auquel nous devons tant. Or quoi de plus instructif, amusant, étonnant, surprenant que de partir à la découverte des dizaines de musées, petit ou grands,

qui parsèment notre aire géographique et qui forment un dense tissu à l'image de notre horlogerie elle-même qui n'aurait jamais été possible sans le concours de milliers d'artisans, de chercheurs, d'entrepreneurs, d'aventuriers et de rêveurs unis dans la même quête de la maîtrise mécanique du Temps. Alors cet automne, tous au musée! Suite en page 2

PUBLICITÉ

Trouver l’horloger rhabilleur qualifié est affaire d’expérience & +41 (0)58 307 21 00 geneve.horlogerie@manpower.ch www.manpower.ch

Créateur de solutions pour l’emploi depuis 55 ans

Annonce_EuropaStar_98x64mm_c.indd 1

26.02.15 12:28

Exclusive Insight For Your Strategic Marketing www.digitalluxurygroup.com www.worldwatchreport.com


2 | EUROPA STAR PREMIÈRE

Musées horlogers, artisanaux & insolites

SCHAFFHOUSE

Quarante-cinq musées sélectionnés, des plus riches et institutionnels aux plus modestes et artisanaux, racontent l'histoire horlogère d'un territoire qui s'étend de Genève à Bienne (avec une petite pointe jusqu'à Schaffhouse) et se prolonge dans le Jura, le Doubs et le Territoire de Belfort français, forment comme l'Archipel de l'horlogerie. Mais on ne comprendrait pas l'essor inouï de l'art mécanique horloger si on ne tenait pas compte de la civilisation paysanne qui fut son berceau et des techniques si diverses qui accompagnèrent son essor. D'où la présence dans cette liste de musées divers, pittoresques voire insolites qui complètent notre connaissance historique de ce si productif terreau.

Z

8

BELFORT

9 Y

François Courvoisier, institut du l'institut du marketing horlger (hes arc), Pierre et Serge Maillard, Laure-Emmanuelle Dubouchet compilé par

JURA X

:

W

DOUBS

V U

T S ; <

R

NEUCHÂTEL

= P

Q

N

BERNE

O

LK

M J

I

JURA

FRIBOURG

VAUD

H G ba

C D

c

E F

B Ville de La Chaux-de-Fonds, A. Henchoz

GENÈVE

Initium

Les Fermes-Musée du Pays Horloger

Musée international d'horlogerie


l

Horlogerie u Autres arts & métiers Y Insolite

EUROPA STAR PREMIÈRE | 3

B GENÈVE

C D E F G H I J K L M N O P Q R S

T U V W X

Y Z 8 9 : ; < = a b c

Patek Philippe Museum l Collection Vacheron Constantin l M.A.D. Gallery lY WAG-Geneva l LAUSANNE Musée Bolo u LA TOUR-DE-PEILZ Musée Suisse du Jeu Y CLARENS/MONTREUX Plexus Art Gallery l u CORBEYRIER Pyromin Museum Y LE BRASSUS Musée Audemars Piguet l LE SENTIER Espace horloger-Vallée de Joux l VALLORBE Musée du fer et du chemin de fer Y YVERDON-LES-BAINS Maison d’Ailleurs Y SAINTE-CROIX Musée CIMA u L'AUBERSON Musée Baud u FRIBOURG Musée suisse de la machine à coudre et des objets insolites Y SAINT-AUBIN La pendulerie Le Castel l ESTAVAYER-LE-LAC Musée des grenouilles Y FLEURIER LU.CEUM l NEUCHÂTEL Automates Jaquet-Droz c/o Musée d’art et d’histoire u LE LOCLE Musée d’horlogerie du Locle – Château des Monts l LA CHAUX-DE-FONDS Musée TAG Heuer 360 l Manufacture Corum l Musée international d'horlogerie l L'espace de l'Urbanisme Horloger l Atelier d’émaillage horloger Peseux l Maison Duplain l Le Musée Paysan et Artisanal u ST-IMIER Musée Longines l BIENNE Musée Omega l NMB Nouveau Musée de Bienne l LES BOIS Musée de l'Espace Paysan Horloger l LE NOIRMONT Initium l SAIGNELÉGIER L'atelier de guillochage artisanal l Le train des horlogers l La Manufacture Louis Chevrolet l PORRENTRUY TMF - Time Experience l SCHAFFHOUSE Musée IWC l ETUEFFONT Forge-musée u BEAUCOURT Musée Japy l u BESANÇON Le Musée du Temps de Besançon l MORTEAU Musée de l'horlogerie de Morteau l GRAND'COMBE-CHÂTELEU Les Fermes-Musée du Pays Horloger u NANS-SOUS-SAINTE-ANNE La Taillanderie u BOIS D'AMONT Musée de la Boissellerie u MOREZ Musée de la lunette u LAMOURA La Maison du Lapidaire u

GENÈVE l Patek Philippe Museum

7 rue des vieux Grenadiers CH - 1205 Genève Tel. +41 22 807 09 10 www.patekmuseum.com

Largement ouvert au public, le Patek Philippe Museum propose une importante collection de quelque 2’000 pièces liées à l’histoire de l’horlogerie du XVIe au XIXe siècle, provenant de la collection personnelle de la famille Stern, ainsi qu’une rétrospective de montres Patek Philippe depuis 1839. Parmi les musées étudiés, le Patek Philippe Museum est sans doute le plus grand en surface d’exposition, soit quatre étages de 700m2 chacun. Il occupe un immeuble centenaire entier au centre de Genève, restauré entre 1999 et 2001. Des animations audiovisuelles de certaines pièces, notamment les automates et les pièces à complications, soulignent encore l’impact de la visite, qui s’appuie sur une scénographie sobre et élégante, dans des vitrines de bois noble, bien éclairées. La vocation didactique du musée est encore renforcée par une bibliothèque comprenant plus de 8’000 volumes dédiés à l’horlogerie et aux branches annexes.

M.A.D. Gallery

meubles d’époque et de nombreux documents d’archives. Des expositions de la collection sont également organisées dans différents musées à travers le monde. Après une grande exposition au National Museum de Singapour en 2011, des pièces ont récemment été présentées dans des expositions au MUDAC de Lausanne ainsi qu’au Capital Museum de Pékin en partenariat avec le Musée d’Art et d’Histoire de la ville de Genève sous le titre «Geneva at the Heart of Time – The History of Swiss Watchmaking Culture».

l Collection Vacheron Constantin

Quai de l’Ile 7 CH - 1204 Genève Tel. +41 22 930 20 05 www.vacheron-constantin.com L’espace patrimoine de la Manufacture Vacheron Constantin se situe au Quai de l’Ile, au cœur de Genève, au premier étage de la boutique historique de la marque. Deux expositions thématiques y sont organisées par année, généralement en lien avec l’actualité de la manufacture. Les visites se font sur rendez-vous, du lundi au vendredi. La collection du patrimoine de Vacheron Constantin est constituée de plus de 1'300 pièces historiques, de machines-outils, de

PUBLICITÉ

tier, chacune destinée à faire battre votre cœur un peu plus vite. Il y a là d'étonnantes «Machine Lights» de l'artiste basé à Berlin Frank Buchwald, de magnifiques sabliers en verre soufflé signés du designer-star Marc Newson, de saisissantes sculptures métalliques réalisées par l'artiste chinois Xia Hang, des créations cinétiques espiègles façonnées par Laikingland, un team d'artistes-ingénieurs à l'humour décalé… La collection évolue constamment. MB&F crée des Machines qui donnent l'heure, non pour donner l'heure. Ce sont des exemples uniques d'horlogerie mécanique mais, bien plus que cela, ce sont des œuvres d'art cinétique en trois dimensions. Il en va de même pour tous les créateurs exposés dans la galerie: leur art transcende un but pratique et leur création accède au statut d'œuvre d'art. l WAG-Geneva

lY

M.A.D. Gallery

Rue Verdaine 11 CH - 1204 Genève Tél. +41 22 508 10 38 info@madgallery.ch

Depuis 2012, le concept M.A.D. Gallery de MB&F propose un univers fascinant d'art cinétique où Horological Machines et M.A.D. sont rois. M.A.D.? Des "Mechanical Art Devices" ou dispositifs mécaniques à vocation artistique, des œuvres minutieusement sélectionnées en provenance du monde en-

Rue de la Cité 19 Tel. +41 22 311 19 19 www.wag-geneva.org La WAG est le premier concept de galerie d’art horloger destiné aux amoureux de belles montres. Mettant en avant l’émotion que suscite une oeuvre d’art horloger, la WAG organise des expositions qui donnent au public l’occasion de rencontrer les plus grands maîtres horlogers et découvrir, essayer ou acquérir leurs créations hors du commun. Et pour garantir de vraies montres d’exception, la WAG a établi des critères de sélection très


4 | EUROPA STAR PREMIÈRE

l

Horlogerie u Autres arts & métiers Y Insolite

DOSSIER MUSÉES Y Pyromin Museum

stricts répondant à l’exigence de l’excellence horlogère. Cette excellence porte désormais un nom: le 12e Art. Dès le mois prochain, Europa Star et la WAG vous proposeront de découvrir en détail les critères qui définissent le 12e Art. La WAG compte, avec ces actions, donner à l’horlogerie la place qu’elle mérite dans la classification des arts, la douzième. Douze comme 12 mois, 12 heures, 12 signes du zodiaques et au moins 12 façons d’aimer une montre. Bienvenue à la WAG, le label du 12e art…

Route de Vers-Cort CH - 1856 Corbeyrier Tél. +41 24 466 77 40 Fax +41 24 466 77 42 info@pyromin.ch www.pyromin.ch

VAUD l Espace horloger – Vallée de Joux

Grand-Rue 2 CH - 1347 Le Sentier Tél. +41 21 845 75 45 Email: info@espacehorloger.ch www.espacehorloger.ch Une présentation inédite de l’horlogerie, de son histoire et de ses métiers au moyen de supports d’avantgarde interactifs et instructifs. Un fil conducteur qui, conjointement à l’histoire de l’horlogerie locale, fera à coup sûr son effet! Au premier étage: à la découverte du savoir-faire et de ses métiers. Ou quand le visiteur est plongé «dans la peau» d’un horloger! Puis montez les escaliers pour un voyage dans le temps de la Chine à L’Angleterre et découvrez l’incontournable Vallée de Joux et ses Grandes Complications horlogères. Tables des métiers, films 3D et Ludotemps sont autant de nouveautés qui vous y attendent. l Musée Audemars Piguet

Route de France 18 CH - 1348 Le Brassus Tel. +41 21 642 39 00 www.audemarspiguet.com

Le musée Audemars Piguet est installé dans le bâtiment qui en 1875 abrita le premier atelier de la maison horlogère du Brassus. Il commence par retracer les origines de l’horlogerie à la Vallée de Joux. Quelque 250 pièces sont visibles dans les salles d’exposition et les ateliers de fabrication. Le musée n’est accessible que sur invitation: seuls les visiteurs autorisés (détaillants, revendeurs, partenaires, clients, collectionneurs, étudiants)

Espace horloger – Vallée de Joux

peuvent y accéder. La visite du musée est en règle générale couplée à celle de la manufacture, voire à celle des ateliers Audemars Piguet Renaud et Papi situé au Locle. Le musée a un clair rôle de formateur pour les collaborateurs et les gens travaillant étroitement avec la marque. Comme l’explique son conservateur Sebastian Vivas, le musée a un ambitieux projet d’extension baptisé «La Maison Des Fondateurs», qui se traduira par l’ouverture d’un bâtiment avant-gardiste dessiné par le célèbre architecte danois Bjarke Ingels. lu

Plexus Art Gallery

Villa Murillo Rue du Lac 61 CH - 1815 Clarens/Montreux Tél. +41 79 241 89 13 info@galleryplexus.com www.galleryplexus.com La Plexus Art Gallery est située à Montreux, dans la très belle Villa Murillo. Elle accueille régulièrement des expositions, dont certaines consacrées à l’horlogerie. Ainsi, depuis le mois d’avril, il est possible de voir et d’acquérir des pièces de la collection de Jean-Daniel Broillet: chronomètres de marine, horloges de voyage, outillages et petites machines anciennes d’horlogerie ou encore établis d’horlogers, entre autres. Les bénéfices de ces ventes seront reversés au CICR.

u Musée Bolo

EPFL - Bâtiment INF Station 14 CH - 1015 Lausanne Tél. +41 78 748 21 16 www.bolo.ch

Le Musée Bolo présente «La Disparition Programmée», une exposition originale, provocante et ludique qui raconte autrement l'histoire de l'informatique. Pourquoi la disparition de l'ordinateur? Parce que devenu minuscule, immatériel, camouflé, hybridé, humanisé, l’ordinateur n’en finit pas de se faire oublier et de disparaître, une disparition annoncée, programmée depuis ses débuts, depuis ses origines. Mais aussi parce que, paradoxalement, il n’a jamais été aussi présent dans un monde où l’informatique est partout et nulle part, où l’homme est désormais connecté à toute la planète sans en avoir conscience. Le visiteur est invité à explorer cinq voies différentes... LA RÉDUCTION: les ordinateurs sont devenus minuscules; LA DISSOLUTION: l'informatique se dématérialise; L'OUBLI: l'informatique n'est plus qu'un souvenir; LE CAMOUFLAGE: l'ordinateur se dérobe; L'HUMANISATION: l'ordinateur se prend pour l'homme. Y Musée Suisse du Jeu

Au Château Case postale 9 CH - 1814 La Tour-de-Peilz Tél. +41 21 977 23 00 Fax +41 21 977 23 07 Email: info@museedujeu.ch www.museedujeu.ch

Musée Audemars Piguet

Son exposition permanente vous emmène à la découverte des jeux du monde entier. Vous passerez de la Chine avec le Mah-Jong, au Japon

avec le Go, à l’Afrique et l’Awélé, puis par le Proche-Orient et sans oublier l’Inde avec le Pachisi. La visite continue avec le jeu de stratégie par excellence: le jeu d’échecs. Prenez le temps d’admirer la richesse artistique des pions puis découvrez la salle consacrée aux jeux de cartes où une partie de belote ou de jass vous y attendent. Par la même occasion, laissez-vous tenter par les jeux de casino et de loterie et en particulier la collection tout à fait exceptionnelle des machines à sous datant de 1900 jusqu’à nos jours. Y Maison d’Ailleurs

Musée de la science-fiction, de l’utopie et des voyages extraordinaires Place Pestalozzi 14 CH - 1401 Yverdon-les-Bains, Suisse Tél. +41 24 425 64 38 Fax +41 24 425 65 75 Email: maison@ailleurs.ch www.ailleurs.ch

La Maison d’Ailleurs est un musée unique au monde dédié à la science-fiction, à l’utopie et aux voyages extraordinaires. L’espace permanent "Souvenirs du Futur" présente les collections relatives à la science-fiction du XXe siècle (livres, périodiques, affiches de films, peintures, gravures, dessins, photos de films, jeux, documents sonores et bandes vidéo, etc.). Par ailleurs, le musée présente deux expositions par année, autour de thèmes variés tels que les robots, les jeux vidéo, les mondes étendus fictionnels ou encore autour d'artistes du domaine de l'imaginaire comme H.R. Giger, John Howe, etc. La Maison d’Ailleurs accueille également l’Espace Jules Verne dans l’ancien casino, relié au musée par une passerelle.

Le premier musée d’Europe consacré à la pyrotechnie, au feu d’artifice et à l’explosif. Un voyage passionnant à travers le temps et l’espace, au cœur des montagnes suisses, dans un ancien fort de plus de 7’000 m2, où vous découvrirez entre autres l’application de la pyrotechnie du MoyenAge au XXIe siècle. Qui a inventé la poudre noire? De quand datent les premiers feux d’artifice? Comment les moteurs de la fusée Ariane sontils mis en route? Comment s’organisait la vie des soldats dans le fort? Toutes les visites sont accompagnées d’un guide. Chaussures de sport et lainage recommandés. Y Musée du fer et du chemin de fer

Rue des Grandes Forges 11 CH - 1337 Vallorbe Tél. +41 21 843 25 83 Fax +41 21 843 22 62 www.museedufer.ch Classé monument historique, Les Grandes Forges sont devenues aujourd'hui le Musée du fer qui accueille une collection importante d'objets et d'outils attestant les avancées technologiques de la vallée (à noter, la machine à tailler les limes, déjà imaginée par Léonard de Vinci et décrite dans l'Encyclopédie de Diderot, mais dont la paternité revient à un Vallorbier) retrace l'épopée de la ligne de chemin de fer du Simplon, contée par une multivision sur écran géant. Des maquettes "HO" et collections d'objets emblématiques du rail agrémentent la visite; vous pouvez également jouer au chef de gare avec plusieurs compositions historiques, sur une maquette "O" de 277 mètres. u Musée CIMA

rue de l'Industrie 2 CH - 1450 Sainte-Croix Tél. +41 24 454 44 77 Email: cima.ste-croix@bluewin.ch www.musees.ch/Pages/arriva

Plus qu’un musée, un spectacle. En 1796, l'horloger genevois Antoine Favre créa une petite merveille musicale mécanique en faisant vibrer au moyen d'un cylindre pointé des lames d'acier de différentes longueurs. Ces lames, accordées aux sons de la gamme, étaient disposées comme un clavier, d'où la première expression de «musique à peigne».


DOSSIER MUSÉES A ses débuts, ce mécanisme original fut placé dans des montres, des tabatières et des bijoux. Ce n'est que plus tard qu'il fut mis dans des boîtes d'une façon autonome. Depuis plus d'un siècle, Sainte-Croix est la capitale mondiale de cet artisanat d'art. Une visite du musée vous fera découvrir ce monde merveilleux et insolite. L'aventure est à tous les étages, dans la forêt enchantée avec ses automates géants et fantasmagoriques, ou encore dans la grande salle des orchestrions invitant à la danse. u Musée Baud

Atelier Bourgoz Grand Rue 23 CH - 1454 l'Auberson Tél. +41 24 454 24 84 Email: musee-baud@bluewin.ch www.museebaud.ch Une heure d'enchantement pour découvrir une soixantaine de pièces exceptionnelles manufacturées entre 1750 et 1940. Dans une salle, on découvre des boîtes à musique, automates, horloges, oiseaux chanteurs, tableaux animés, gramophones, ainsi que de petits objets et de nombreux accessoires, souvenirs de l'époque. Dans l'autre salle, on peut admirer et écouter de grands instruments de musique mécaniques, pièces uniques d'une valeur inestimable. Parmi les plus prestigieux, un énorme orgue de foire de 1900, un orchestre composé de dix instruments différents, le fameux "Maesto", le splendide "Phonolistz Violiona", jouant piano et violon solo et bien d'autres découvertes plus fascinantes les unes que les autres.

FRIBOURG l La pendulerie Le Castel

Le Castel-Pendulerie neuchâteloise M. Roger Wermeille Chez-le-Bart CH - 2024 Saint-Aubin Tel. +41 32 835 33 33 Email: pendulelecastel@bluewin.ch www.lecastel.ch La pendulerie neuchâteloise Le Castel vous propose de découvrir un artisanat régional qui allie minutie et tradition, ainsi qu’un travail de décoration remarquable fait de peintures broyées dans l’huile et de motifs hauts en couleurs, dont certains sont réalisés avec des feuilles d’or. Y Musée des grenouilles

Rue du Musée 13 CH - 1470 Estavayer-le-Lac Tél. +41 26 664 80 65 Email: info@museedesgrenouilles.ch www.museedesgrenouilles.ch Découvrez des grenouilles naturalisées, chez le barbier, en classe, en soldat à l'exercice ou encore qui jouent aux cartes à la table d'un café. Une collection surréaliste unique de 108 grenouilles naturalisées par François Perrier entre 1848 et 1860, qui présente des scènes satiriques de la vie

l

Horlogerie u Autres arts & métiers Y Insolite

quotidienne de l'époque. Le musée raconte aussi l’histoire de la région avec une grande variété d’objets historiques et préhistoriques. Y Musée suisse de la machine à coudre et des objets insolites

Grand-Rue 58 CH - 1700 Fribourg Tél. +41 26 475 24 33 Fax +41 26 475 24 34 www.museewassmer.com

Les premiers fers à repasser du 1718-19ème siècle; les premiers fers à faire les boucles anglaises; les premières machines à coudre de 1851; PUBLICITÉ

les premières machines à tricoter; les premiers laves-linge de 1870; l’ancêtre de l’ordinateur portable de 1875; l’unique couvercle musical de 1880; les premiers aspirateurs mécaniques de 1880; les masques à gaz de la première guerre mondiale ; la première machine à laver la vaisselle de 1920; le nécessaire de voyage de 1920; The love spoon (la cuillère des amoureux); la première sorbetière; les premières machines à calculer; les premières machines à écrire; les premières marmites à vapeur; le premier frigo; les tricounis; les premiers crics pouvant soulever des maisons; l’ancêtre du caddy; l’ancêtre du yoopala; la plus grande

EUROPA STAR PREMIÈRE | 5

NEUCHÂTEL l LU.CEUM

Rue des Moulins 20 CH - 2114 Fleurier Tel. +41 32 862 12 12 et la plus petite machine à coudre du monde; les toilettes qu’on trouvait cachées dans les châteaux et maisons de maître au 19ème siècle; la baignoire du dernier tanneur de Fribourg… Ils ont dit: «En ce tempslà, ils avaient quelque chose dans le ciboulot» et d’autres ont dit: «Le musée où le visiteur arrive curieux et repart heureux.»

Inauguré en septembre 2006 lors des dix ans de Chopard Manufacture à Fleurier, le LU.CEUM propose aux visiteurs de suivre les traces du temps. Une muséographie inventive, inspirée par la mesure du temps, met en lumière des chefs-d'oeuvre d'horlogerie de diverses époques et régions d'Europe. Retraçant cinq siècles d’histoire, la collection est


6 | EUROPA STAR PREMIÈRE

l

Horlogerie u Autres arts & métiers Y Insolite l L'espace de l'Urbanisme Horloger

Espacité 1 CH - 2302 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 889 68 95 Email: time.explorer@ne.ch www.timExplorer.ch

LU.CEUM

organisée par thèmes, dans lesquels s’intègrent également les montres L.U.C de Chopard. Le parcours du visiteur à travers le musée est semblable à celui des aiguilles sur un cadran: il suit un cercle et revient au départ. Le nom LU.CEUM est un néologisme, inspiré de «L.U.C» et du latin «lyceum», qui caractérise à la fois un espace dans lequel des conférences sont données ou un lycée, lieu d’apprentissage. l Musée TAG Heuer 360

6A rue Louis-Joseph Chevrolet CH - 2300 La Chaux-De-Fonds Tel. +41 32 919 8000 www.tagheuer.com Ouvert en 2008, le musée TAG Heuer 360 est le plus récent et le plus high tech des musées privés horlogers en terme de scénographie: le public y est complètement plongé dans le monde de la marque. La mise en scène s’appuie sur des matériaux design très avant-gardistes. Le public explore l’univers TAG Heuer à travers des vitrines thématiques où sont exposés près de 400 gardetemps: pièces rares, iconiques, originales, qui retracent une histoire riche en innovations. Sur l’immense écran conique qui chapeaute le musée est projeté un film présentant les grandes figures de la maison, transportant ainsi le visiteur au cœur de l’univers TAG Heuer. Le musée TAG Heuer 360 est un musée privé, ouvert au public sur rendez-vous, ainsi que lors des Journées du patrimoine horloger et les Journées particulières LVMH.

couverte de ce lieu exclusif se terminera par la présentation de la collection actuelle, mise en parallèle avec le processus de design. Tous les mardi. l Musée international d'horlogerie

Rue des Musées 29 CH - 2301 La Chaux-de-Fonds Tél. + 41 32 967 68 61 www.mih.ch Le Musée international d’horlogerie (MIH) a pour mission de collectionner, de conserver et d’exposer des objets relatifs au temps, à sa mesure et à l’horlogerie en général. En 1974, date de l’inauguration du bâtiment actuel, il en possédait déjà plusieurs milliers, recueillis d’abord dans le dernier quart du XIXe siècle par l’Ecole d’horlogerie de La Chauxde-Fonds, puis par le premier musée d’horlogerie de la Ville, fondé en 1902. Dès l’origine, les collections proviennent de dons de fabricants et de particuliers, auxquels s’ajoutent d’importantes acquisitions rendues possibles grâce à de généreux mécènes. Parallèlement à sa très importante collection, le MIH dispose d’un centre de restauration en horlogerie ancienne et d’un centre de documentation et de recherche: l’Institut l’Homme et le Temps.

Cet espace multimédia entièrement dédié à la découverte de l’urbanisme horloger de La Chaux-de-Fonds vous donne la clé pour comprendre les origines de l’inscription de la cité au patrimoine mondial de l’UNESCO à travers une exposition et un film mettant en évidence l’impressionnant héritage industriel et le design urbain unique de la ville. l Atelier d’émaillage horloger Peseux

c/o Tourisme neuchâtelois – Montagnes / Espacité 1, CH - 2302 La Chaux-de-Fonds Tel. +41 32 889 68 95 Email: time.explorer@ne.ch www.timExplorer.ch Une des rares émailleuses sur cadran horloger au monde vous ouvre les portes de son atelier à Peseux et vous offre la possibilité exceptionnelle de découvrir cet art unique et précieux, en partageant avec passion son expérience dans l’horlogerie. l Maison Duplain

c/o Tourisme neuchâtelois – Montagnes / Espacité 1, CH - 2302 La Chaux-de-Fonds Tel. +41 32 889 68 95 Email: time.explorer@ne.ch www.timExplorer.ch La propriétaire de La Maison Duplain, à La Chaux-de-Fonds, vous conte l’histoire du bâtiment, qui fut autrefois une maison de fabrication de boîtes de montres. Ne manquez pas de visiter ce lieu singulier, aujourd'hui maison de fourniture et

DOSSIER MUSÉES

outillage horloger, pour découvrir les différentes pièces qui composent un garde-temps et vous familiariser avec le monde de l’horlogerie. La découverte de la Maison Duplain inclut également la visite inédite d'un ancien atelier de boîtier des années 60-70! l Musée d’horlogerie du Locle – Château des Monts

Route des Monts 65 CH - 2400 Le Locle Tél. +41 32 933 89 80 Fax +41 32 933 89 76 Email: mhl@ne.ch www.mhl-monts.ch

Invitez-vous dans la somptueuse demeure d’un maître horloger du XVIIIe siècle. Dans son écrin de verdure, le Musée d’horlogerie du Locle – Château des Monts expose des collections d’une extraordinaire richesse: automates et montres de la donation Maurice Sandoz, pendules neuchâteloises et de parquet, horloges et mécanismes qui témoignent des progrès techniques et de l’inventivité de leurs constructeurs. Aux films en 3D s’ajoutent deux parcours à thème: Les temps du Temps et Les temps de la Montre, qui vous surprendront par leur présentation inventive reliant le temps au rêve, l’histoire au savoir-faire. Un audioguide vous permet une visite approfondie des collections. u Automates Jaquet-Droz

c/o Musée d’art et d’histoire Esplanade Léopold Robert 1 CH - 2001 Neuchâtel Tél. +41 32 717 79 25 Email: mahn@ne.ch www.mahn.ch

Après un long périple en Europe, les trois célèbres et exceptionnels automates – l’Ecrivain, la Musicienne et le Dessinateur – réalisés à La Chaux-deFonds entre 1768 et 1774 par les horlo-

gers d’exception Pierre Jaquet-Droz, son fils Henri-Louis et Jean-Frédéric Leschot, ont été remis en don à la ville de Neuchâtel en 1909. Depuis, ils sont installés au Musée d’art et d’histoire. L'Ecrivain est capable de tracer un texte de 40 signes au maximum, répartis sur quatre lignes, grâce à un système de programmation par disque qui lui permet d'écrire des textes suivis sans intervention extérieure. Utilisant un porte-mine, le Dessinateur est capable de réaliser quatre dessins différents et la Musicienne, assise devant un petit orgue à flûtes, possède un mécanisme qui actionne ses dix doigts; elle joue donc réellement de son instrument. u Le Musée Paysan et Artisanal

Crêtets 148 CH - 2300 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 967 65 60 Fax +41 32 922 77 22 Email: musee.paysan.artisanal@ne.ch www.mpays.ch

Le Musée paysan et artisanal est installé dans une ferme neuchâteloise du début du XVIIe siècle, un admirable bâtiment restauré avec soin et ouvert au public en 1971. L'exposition permanente invite le visiteur à faire un saut dans le temps et à se retrouver dans l'univers domestique d'une famille paysanne de jadis. On pénètre dans un monde où le feu et le bois dominent. Le Musée a organisé de nombreuses expositions et animations sur le thème de la vie agricole et des métiers artisanaux, sur les us et coutumes des habitants de la région, paysans horlogers qui ont défriché, façonné, et développé le haut du canton de Neuchâtel.

l Manufacture Corum

c/o Tourisme neuchâtelois – Montagnes / Espacité 1, CH - 2302 La Chaux-de-Fonds Tel. +41 32 889 68 95 Email: time.explorer@ne.ch www.timExplorer.ch Saisissez l'opportunité unique de découvrir la manufacture horlogère Corum et ses ateliers de Haute Horlogerie. Vous débuterez votre immersion au cœur de cette marque par l'espace Musée et les modèles emblématiques qui ont marqué l'histoire de la Maison Corum. Vous vivrez ensuite l'expérience exceptionnelle des ateliers, où les précieux garde-temps de la marque prennent vie, dont l'iconique montre Golden Bridge et son mouvement baguette linéaire. La dé-

Musée TAG Heuer 360


DOSSIER MUSÉES BERNE l Musée Longines

Rue des Noyettes 8 CH - 2610 St-Imier Tel. +41 32 942 54 25 www.longines.com

l

croirait vivants, évoquant leur quotidien d’horlogers, nous plongent dans le monde du travail au sein de l’industrie horlogère. Un riche assortiment de montres de poche et de montres-bracelets témoigne de la vaste gamme de produits horlogers fabriqués dans la région de Bienne.

JURA (CH) l Musée de l'Espace Paysan Horloger

La modernisation et la transformation complète du musée Longines a eu lieu en 2012, à l’occasion des 180 ans de la marque. L’histoire de Longines qui y est présentée s’appuie sur les précieuses archives que la marque possède depuis 1832. Le musée Longines est accessible à des publics très variés: VIP, spécialistes de l’horlogerie, mais aussi touristes, écoliers et étudiants ou encore collaborateurs de l’entreprise. La visite du musée est gratuite, mais guidée – la réservation est fortement recommandée. l Musée Omega

Rue Jakob-Stämpfli 96 CH - 2504 Biel/Bienne Tel. +41 32 343 91 31 www.omegamuseum.com

Le Boéchet 6 CH - 2336 Les Bois Tél. +41 32 961 22 22 Email: info@paysan-horloger.ch www.paysan-horloger.ch

Ouvert en juin 2013, installé dans une ancienne ferme rénovée, composé d’un auditorium, d'une salle de musée, d'un restaurant et d'un hôtel, le musée retrace les fondements de l’horlogerie dans la région jurassienne. Vous y découvrirez les étapes du développement horloger qui trouve ses prémisses dans la conquête des montagnes par les défricheurs pour se terminer avec l’industrialisation. Les enfants des derniers paysans horlogers ont plus de quatre-vingts ans et il est important de recueillir leurs témoignages avant qu’il ne soit trop tard et que leurs souvenirs disparaissent. Lauréat du Prix du Patrimoine décerné par la Fondation Ernest Dubois, à Lausanne. l Initium

Situé juste en face du siège de la marque, le Musée Omega, qui a ouvert ses portes en 1983, offre l'occasion d'un voyage à travers le temps. Les montres et les différents objets exposés témoignent de certains des moments les plus mémorables des 19ème, 20ème et 21ème siècles. L'histoire d’Omega est recréée grâce à des panneaux relatant toutes les plus importantes étapes de la genèse de la marque. l NMB Nouveau Musée de Bienne

Faubourg du Lac 52 CH - 2501 Biel/Bienne Tél. : +41 32 328 70 30 E-mail : info@nmbienne.ch www.nmbienne.ch

Dans son département Histoire, le NMB Nouveau Musée Bienne présente une exposition permanente intitulée Biel/Biennne: Ville horlogère et industrielle. Les bases du fonctionnement d’une montre y sont expliquées et le développement de la production de montres, du traditionnel travail à domicile à la fabrique d’horlogerie automatisée, y est illustré. Des extraits de films et des mannequins qu’on

EUROPA STAR PREMIÈRE | 7

Horlogerie u Autres arts & métiers Y Insolite

Initium CreaWatch Sàrl Sous-la-Velle 14 CH - 2340 Le Noirmont, Tél. +41 32 953 10 87 Email: info@initium.ch www.initium.ch Initium propose diverses formules de cours d'initiation à l'horlogerie, d'une durée variant entre une demi-journée et deux jours. Ouvert à tous, il vous permet de réaliser vousmême une montre mécanique haut de gamme et Swiss made. Derrière un établi, guidé par un maître-horloger, découvrez le mouvement mécanique et apprenez à assembler ses différents composants. En choisissant parmi un riche assortiment de composants haut de gamme, vous réalisez vous-mêmes votre montre, une montre unique, que vous emportez avec vous à la fin de votre séjour aux Franches-Montagnes. Initium vous fait vivre une expérience inoubliable

en vous transformant, le temps d’une demi-journée ou d’un week-end entier, en un véritable horloger. l L'atelier de guillochage artisanal Brodbeck Guillocheur Sàrl

Gruère 10 CH - 2350 Saignelégier Tel. +41 32 951 25 04 Fax +41 32 951 16 63 Email: gbrodbeck@bluemail.ch www.juratourisme.ch Présentation d’un atelier de guillochage artisanal et opérationnel. Art dévolu aujourd’hui presque uniquement à l’horlogerie de prestige à l’aide de machines datant de la fin du 18e et début du 20e siècle. Visites sur réservation uniquement. l Le train des horlogers

Gare de Saignelégier Service Marketing Rue de la Gare 11 CH - 2350 Saignelégier Tel. +41 32 952 42 90 Email: info@les-cj.ch www.les-cj.ch/offres/loisirs/ train-des-horlogers

Toute l’année en groupe ou à des dates fixes pour les individuels, découvrez notre offre: le «train des Horlogers» de 1953 complètement rénové avec voiture-salon! Vivez un voyage plein d’histoire qui vous emmènera à la découverte de la culture, du patrimoine horloger et de la gastronomie jurassienne. Organisez votre voyage sur mesure pour vos amis, vos clients ou vos collaborateurs avec des visites guidées dans des lieux liés à l’histoire de l’horlogerie. l La Manufacture Louis Chevrolet

Musée IWC

Chevrolet Watch Company SA regroupe le savoir-faire du Jura suisse, lieu d’origine de Louis Chevrolet. Grâce à l'expérience et aux traditions de la région, l'entreprise maîtrise entièrement le processus de fabrication. Il est donc possible de découvrir la fabrication d'une montre de sa création jusqu'au produit fini. l TMF - Time Experience

Place de l’Hôtel de ville 6 CH - 2900 Porrentruy Tél. +41 78 634 20 39 Email: info@timeexperience.ch www.timeexperience.ch

Durant une journée d’initiation, les participants sont accompagnés par deux horlogers. Ils construisent pièce après pièce une montre dotée d’un mouvement mécanique à remontage manuel avec finition haut de gamme. Ils assemblent le barillet, organe moteur de la montre, puis les roues assurant la transmission, ensuite l’ancre dont le rôle est de garantir le comptage et enfin le balancier et son fameux spiral destinés à gérer la régularisation. La journée se poursuit avec une participation à tous les derniers contrôles de qualité, comprenant le réglage précis de marche de la montre ainsi que les contrôles d’étanchéité. Il restera ensuite à chaque participant le choix du bracelet et la fixation à sa montre personnalisée. Time Experience s’adresse à une clientèle tous publics, aux amateurs d’horlogerie.

c/o Jura Tourisme Rue de la Gruère 6 CH - 2350 Saignelégier Tél. +41 32 432 41 60 Email: info@juratourisme.ch www.juratourisme.ch Créée dans le berceau de la fabrication des composants horlogers, Louis

SCHAFFHOUSE l Musée IWC

Baumgartenstrasse 15 CH - 8201 Schaffhouse Tel. +41 52 635 6565 www.iwc.com Le premier musée IWC date de 1993, date à laquelle la marque avait aménagé un musée au dernier étage de son siège schaffhousois à l’occasion de son 125e anniversaire. Un nouveau musée, installé à la place d’anciens ateliers de production au rezde-chaussée du bâtiment principal, a été ouvert en 2007. La marque le qualifie de «temple des montres IWC», car il met en valeur de multiples montres dans une architecture ultramoderne en s’appuyant sur un concept d’éclairage très étudié. Cet espace muséal se prête aussi à l’élaboration d’expositions temporaires, par exemple sur des documents historiques de la marque, ainsi qu’à l’organisation d’événements et de réceptions. Ainsi, le thème de l’exposition qui sera tenue à partir du mois d’octobre jusqu’au mois d’avril prochain est «Répétition Minutes». Le public visé est très large: le musée est ouvert tous les jours (sauf le dimanche, le lundi et les jours fériés) sans réservation préalable.

BELFORT lu

Musée Japy

16, rue Frédéric Japy F - 90500 Beaucourt Tél. +33 3 84 56 57 52 Email: museejapy@ville-beaucourt.fr www.ville-beaucourt.fr www.musees-des-techniques.org Horloger passionné par la mécanique, Frédéric Japy fonde en 1777 une manufacture d'horlogerie. En-

PUBLICITÉ

audiovisuel & communication

MUSEOGRAPHIE Experiences audiovisuelles et interactives

Musées, expositions et stands

Point prod SA I 41b route des jeunes I 1227 Carouge I Genève I tel. : + 41 22 328 48 48 I museographie@pointprod.ch I www.pointprod.ch


8 | EUROPA STAR PREMIÈRE

l

DOSSIER MUSÉES

Horlogerie u Autres arts & métiers Y Insolite

et dont l'architecture et les décors intérieurs sont inscrits à l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques. Quant à la ferme-atelier "Girard", les nombreux outils et machines qui y sont conservés mettent en valeur les métiers complémentaires exercés par le maréchal ferrant, le charron et le forgeron.

dement étendu aux boîtes de toutes sortes, aux tavaillons, aux cabinets d'horloge et même aux skis. u Musée de la lunette

Place Jean Jaurès F - 39400 Morez Tél. +33 3 84 33 39 30 Fax +33 3 84 33 26 42 www.musee-lunette.fr

u La Taillanderie

Le Musée du Temps de Besançon

u Forge-musée

2, rue de Lamadeleine F - 90170 Etueffont Tél. +33 3 84 54 60 41 Fax +33 3 84 54 60 41 www.forgemusee.etueffont.free.fr Au XIXe siècle, le ferrage des animaux, la fabrication d'objets taillants ou encore le cerclage des roues témoignent de la diversité d'un métier étroitement lié aux autres activités économiques du territoire. La forge-musée d'Etueffont présente l'outillage de l'artisan forgeron et son lieu de vie, où atelier et maison d'habitation ne font qu'un. Pendant

134 années le métier de forgeron s'y est transmis, chacun apprenant à maitriser et conserver les gestes et savoir-faire du travail du fer.

DOUBS l Le Musée du Temps de Besançon

96 Grande Rue F - 25000 Besançon Tél. +33 3 81 87 81 50 Fax +33 3 81 87 81 60 musee-du-temps@besancon.fr www.mdt.besancon.fr www.facebook.com/mdt.besancon Mis en scène et en espace dans le cadre somptueux du palais Granvelle à Besançon, le musée du Temps accueille le visiteur curieux de découvrir la quête obsessionnelle de la mesure par les maîtres du Temps. Outre la fameuse Leroy 01, longtemps montre la plus compliquée du monde, le musée présente une partie des instruments de l’Observatoire astronomique de Besançon, qui certifiait la bonne marche des chronomètres, ainsi que le matériel pédagogique de l’Ecole Nationale d’Horlogerie, où étaient formés les cadres horlogers dont avait besoin l’industrie bisontine. Au-delà, les collections d’horlogerie du musée offrent un large panorama de l’histoire de la discipline où se retrouvent représentés avec Ferdinand Berthoud ou Antide Janvier les plus grands noms de l’histoire horlogère.

l Musée de l'horlogerie de Morteau

17, rue de la Glapiney F - 25500 Morteau Tél. +33 3 81 67 40 88 Fax +33 3 81 67 50 42 Email: contact@musee-horlogerie.com www.musee-horlogerie.com Depuis 1750, l’horlogerie est présente dans le Haut-Doubs. Le Musée, situé au Château Pertusier de Morteau (construit en 1576), abrite une magnifique collection d’outils, de machines, de montres anciennes (1621, 1632, XVIIIe siècle), de pièces émaillées, niellées, champlevées or et argent, de montres chinoises entièrement ciselées main, d’horloges ainsi que des pendules de toutes époques permettant d’admirer tout un pan de la riche histoire horlogère comtoise.

JURA (FR) u Musée de la Boissellerie

12, rue du Petit Pont F - 39220 Bois d'Amont Tél. : +33 3 84 60 98 79 Fax : +33 3 84 60 95 22 contact@museedelaboissellerie.com www.museedelaboissellerie.com

Musée du Pays Horloger

Inscrites au sein d'un paysage préservé et authentique dans le territoire du Haut Doubs, Les Fermes-Musée du pays horloger offrent la possibilité de s'introduire dans le quotidien d'une famille de Montagnons à travers la visite de la ferme "Jacquemot" : une ferme comtoise à tué (grande cheminée de bois utilisée pour la salaison et le fumage) conservée en l'état

u La Maison du Lapidaire

173, route de Longchaumois F - 39310 Lamoura. Tél. +33 3 84 41 25 81 Email: museedulapidaire@orange.fr www.juramusees.fr/sites/desmetiers-et-des-hommes/maisondu-lapidaire

(actuellement en cours de reconstruction)

u Les Fermes -

5 les Cordiers F - 25570 Grand'Combe-Châteleu Tél. +33 3 81 68 86 90 Email: atp.beugnon@wanadoo.fr www.atp-beugnon.fr

A l'apogée de cette industrie, en 1900, 12 millions de lunettes et de pincenez sont produits à Morez, à ce titre capitale mondiale de la lunette. Aujourd'hui 10 millions de montures y sont produites chaque année et exportées pour moitié par les 3500 lunetiers du bassin morézien. Une histoire racontée à travers des collections réunies par d'anciens lunetiers soucieux de préserver et de transmettre la mémoire de leur métier, depuis les premières besicles médiévales jusqu'aux derniers prototypes. Un espace plus scientifique permet d'expérimenter le mécanisme de la vision. Pourquoi porte-t-on des lunettes? Comment compenser ces problèmes de vue ? Si nos yeux sont deux capteurs sensoriels, c'est bien le cerveau qui voit. Amusez-vous à le piéger grâce à des illusions d'optique variées!

Fondée en 1828 et exploitée jusqu'en 1969, classée Monument historique en 1985, La Taillanderie de Nanssous-Sainte-Anne dans le Doubs a longtemps été l’une des plus importantes entreprises spécialisées dans la fabrication de faux et d’outils taillants. A son époque, La Taillanderie a été à la pointe de l’innovation technologique comme en témoigne l’installation d’une machine Gramme en 1890 permettant de fabriquer du courant continu à partir d'une installation hydraulique qui a été conservée.

MTCC / P.Guenat

trepreneur visionnaire, empreint de paternalisme, Frédéric Japy révolutionne la fabrication horlogère en utilisant des machines-outils et en réorganisant le travail: c'est la naissance de l'industrie dans le nord-est de la Franche-Comté. Un siècle plus tard, les établissements Japy, troisième concentration industrielle française, comptaient 5500 ouvriers. Installé dans l'ancienne Pendulerie, le musée présente la richesse et la diversité des productions Japy : du réveil à la machine à écrire en passant par les cafetières et les plaques publicitaires émaillées, les pompes ou les moteurs. Aujourd’hui, malgré la disparition de l’activité, la ville de Beaucourt conserve les traces de l’aventure Japy: usines, cités ouvrières, châteaux patronaux, église, temple, école, bibliothèque, etc.

B.Becker

Lieudit La Doye F - 25330 Nans-Sous-Sainte-Anne Tél. +33 3 81 86 64 18 Fax +33 3 81 86 54 70 Email: lataillanderie@wanadoo.fr www.musees-des-techniques.org

Scié, débardé, tranché, débité, fendu, cuit, trempé, séché, perforé, courbé, collé, agrafé, cloué... dans ce petit village de montagne, "capitale de la boîte à fromage", le bois s'est longtemps mis en boîte. Le musée, installé dans une ancienne scierie dont toute la machinerie a été conservée, retrace cette histoire inattendue et explique la fabrication des boîtes en bois, de l'exploitation des forêts à l'expédition des produits. Un savoir-faire qui s'est rapi-

Le Musée du Lapidaire présente une activité traditionnelle du Haut-Jura: la taille des pierres précieuses, un savoir-faire très représentatif de la polyactivité en milieu montagnard. Pour faire face aux longs et rigoureux hivers, les paysans s'attelaient à l'établi et se faisaient lapidaires. Véritable travail d'orfèvre, les pierres qu'ils taillaient étaient employées en horlogerie ou en bijouterie. L'exposition présente les différentes catégories de pierres taillées et leurs usages, les savoir-faire lapidaires, l'organisation socio-économique de l'activité et son histoire. Une démonstration vivante de la taille permet de retracer les étapes du procédé.

PUBLICITÉ

musée du temps de besançon Palais Granvelle 96 Grande Rue 25000 BESANÇON | France

Tél. : 03 81 87 81 50 www.mdt.besancon.fr www.facebook.com/mdt.besancon

Au cœur d’un magnifique palais Renaissance, le musée du Temps de Besançon présente des collections horlogères exceptionnelles, faisant dialoguer l’histoire de la mesure du temps avec le patrimoine historique de la ville.


LA NOUVELLE MINI CLUBMAN. Chic, grande, pleine de caractère: bienvenue à bord de la toute nouvelle MINI Clubman. Dotée de 6 portes, d’une boîte automatique à 8 vitesses et d’un coffre de 360 litres, elle constitue une classe à elle seule sans pour autant renoncer aux valeurs MINI. Soyez parmi les premiers à découvrir la nouvelle MINI Clubman en effectuant un essai sans engagement. Rendez-nous visite! Facchinetti Automobiles (Genève-Meyrin) SA Rue Lect 33, 1217 Meyrin Tél. 022 989 08 90

Facchinetti Automobiles (Gland-Vich) SA Rte de l’Etraz 2, 1267 Vich Tél. 022 354 03 03

www.facchinetti.ch

SUIVEZ VOTRE INSTINCT.


DOSSIER RUPTURE

10 | EUROPA STAR PREMIÈRE

1

2

3

4

5

6

7

8

9


DOSSIER RUPTURE

EUROPA STAR PREMIÈRE | 11

SIHH: 9 RUPTURES Le SIHH fera peau neuve en janvier 2016. Au-delà d’un décor renouvelé et du départ de Ralph Lauren qui se replie sur son marché natif, les Etats-Unis, la principale nouveauté de ce salon sera l’ouverture du «Carré des Horlogers». Un petit salon dans le salon qui regroupera 9 des outsiders de la Haute Horlogerie. 9 farouches indépendants aux caractères bien différents (et bien trempés), 9 obstinés qui sont parvenus à imprimer sur la carte mondiale de l’horlogerie leur conception bien particulière de l’art du temps. 1. LA RUPTURE LUDIQUE Christophe Claret Poker D’abord sous-traitant, Christophe Claret a été à l’origine d’une part non négligeable des innovations horlogères des années 1990 et 2000, signées pour d’autres marques: intégration du saphir dans le calibre, tourbillon orbital ou encore mouvement intégralement en titane… Il lance sa propre marque au plus fort de la crise de 2009-2010. Un pari audacieux! En ce sens, Christophe Claret est l’une des marques indépendantes de rupture les plus jeunes. S’il n’a pas bénéficié pour son départ des conditions dorées de ses confrères partis plus tôt seuls à l’aventure, il peut aujourd’hui se livrer à ses propres aventures et en récolter enfin toute la gloire. Parmi celles-ci, notons la Margot, qui a ouvert la brèche des très hautes complications féminines, l’Aventicum et son «mirascope» mais aussi toutes les déclinaisons ludiques imaginées autour de la Poker, la Blackjack ou la Baccara. Sous des dehors très méticuleux, Christophe Claret va constamment puiser dans la plus riche des sources d’inspiration: l’enfance! (SM) 2. LA RUPTURE PÉRENNE De Bethune DB28 De Bethune, c’est l’attelage a priori improbable entre un très sophistiqué esthète italien, immense connaisseur au goût tranchant et imparable, David Zanetta, et un horloger virtuose, amoureux des solitudes jurassiennes, passionné aussi bien de la grande horlogerie classique, que des équations de la résonique ou des étoiles sous la neige, Denis Flageollet. A eux deux, ils ont mis au monde une horlogerie d’exception. Une horlogerie ambitieuse, sophistiquée, techniquement novatrice et stylistiquement à nulle autre semblable. Les horlogers usent et abusent du qualificatif «classique et contemporain». L’horlogerie selon De Bethune va bien plus loin. Formellement, elle emprunte aux grands canons classiques de l’équilibre, de la mesure et de la simplicité. Mais elle atteint cet équilibre par des chemins tout contemporains qui croisent et entrecroisent recherche fondamentale, maîtrise des nouveaux matériaux, pureté et modernité de l’architec-

ture, soin extrême de la décoration, symbiose boîte et mouvement, attention au confort au porter, légèreté, simplicité d’usage. Il en résulte une horlogerie conçue et réalisée en toute autonomie, aussi bien d’esprit que financière, qui marquera à coup sûr son époque. Précieuse mais sans aucune ostentation, très contemporaine sans aucun effet démonstratif, pérenne, unique. (PM) 3. LA RUPTURE ARTISANALE Laurent Ferrier Galet Square Fils et petit-fils d’horlogers, Laurent Ferrier a un parcours peut-être moins radical et «fou» que celui de certains de ses confrères présents dans ce dossier. Il n’en incarne pas moins une figure devenue trop rare dans le paysage horloger actuel: celle de l’artisan farouchement indépendant! Qui n’hésite pas non plus à innover, mais toujours dans la grande tradition artisanale et la minutie qui est la sienne. Une philosophie que résume bien son mot d’ordre: «creatively classic». C’est en 2010 qu’il lance sa propre marque. Et pour sa première participation, il remporte le prix de la montre Homme au prestigieux Grand Prix d’horlogerie de Genève. Du jamais vu! Aujourd’hui, ses modèles Galet sont unanimement respectés pour un soin des détails à faire pâlir bien d’autres marques et horlogers moins prompts à la modestie… Ils incarnent une forme de narration et d’élégance intemporelle. Pour reprendre le poème de Samivel cher à l’horloger: «Sur une plage de galets
que voit-on, s'il vous plaît?
/ A perte de vue des galets
qui vous paraissent tous semblables / Mais regardez-y de plus près certains sont ronds, d'autres carrés or, grenat, jade, bigarrés...» (SM) 4. LA RUPTURE EN DOUCEUR Voutilainen GMT-6 Une photographie résume tout Kari Voutilainen. Elle a été prise lors de la remise du Grand Prix d’Horlogerie de Genève en 2007. A la surprise générale, Voutilainen vient de recevoir le Prix de la Montre Homme. Sur la photo, on le distingue à peine derrière tous les récipiendaires (dont certains n’ont jamais touché à une lime de leur vie) qui occupent fièrement le devant

de la scène. Discrétion, patience, obstination, humilité, constance et talent, of course, lui ont permis de parvenir jusqu’aux premiers rangs sans que personne ne l’ait vu venir. Sa «rupture», elle, est dans le retour exigeant aux fondamentaux de l’horlogerie, là où chronométrie ne va pas sans soin maniaque du détail et de la finition. Pour parvenir à un tel degré de maîtrise, cet homme débarqué de Finlande dans les forêts jurassiennes s’est appliqué à tout connaître et à tout maîtriser, devenant un temps un «homme-manufacture» à lui tout seul. Désormais à la tête de sa marque d’horlogerie d’art, il entend poursuivre dans sa voie vers une forme d’absolu, dans une indépendance de corps et d’esprit à peu près totale. N’attendons pas de lui qu’il grandisse outre mesure. Son secret exige la rareté. (PM) 5. LA RUPTURE RADICALE Urwerk UR-210S «Full Metal Jacket» «Quand je porte une Urwerk, je pense à Felix Baumgartner et à Martin Frei qui ont travaillé comme des Troyens pour en faire un succès. Ils y ont mis leurs tripes et leur âme, et vous pouvez le sentir», nous déclare un inconditionnel de la marque. Et il n’est pas le seul. Fondée en 1997, Urwerk est un des plus radicaux pionniers de la nouvelle horlogerie, révolutionnant au passage la façon de le décompter et de le montrer. Sans jamais se départir de la véritable quête horlogère - le graal de la précision et de la fiabilité -, en y travaillant sans relâche, en ajoutant même de l’intelligence à leur mécanique (leurs fameux «control boards» ou le senseur optique de leur pièce EMC), ils ont en même temps ouvert la voie – mi analogique, mi digitale - à l’heure satellitaire. Techniquement de haute voltige (aiguilles rétrogrades, aiguilles rétractables, cubes tournant sur euxmêmes…) leurs réalisations sont d’une esthétique à couper le souffle: des montres fortes, vigoureuses, aux lignes à la fois tendues et organiques, inspirées aussi bien de l’univers de la science fiction que d’une armure du XVIIème siècle. La rigueur voire la sévérité horlogère de Felix Baumgartner se conjugue de façon étonnante, unique et si résolument moderne avec l’univers artistique avant-gardiste de Martin Frei. Leurs OVNIS ont une âme, car ces deux-là y ont effectivement mis toutes leurs tripes. (PM)

6. LA RUPTURE HIGH-TECH HYT H3 HYT fournit sans doute le meilleur exemple des ponts qui existent entre la «science» horlogère et les sciences au sens propre. La start-up horlogère, qui a présenté sa première montre au grand public il y a trois ans seulement, s’est basée sur un système innovant de fluides pour créer des montres uniques qui démontrent que la rupture n’est jamais aussi radicale que lorsqu’elle est issue d’autres industries que l’horlogerie! Depuis le temps des clepsydres antiques, on n’avait plus eu l’idée d’indiquer le temps au moyen de l’eau... Avec leurs garde-temps hydro-mécaniques faisant fi des aiguilles pour indiquer l’heure, les alchimistes d’HYT exploitent le potentiel des nanotechnologies – qui reste encore considérable – et composent des montres au design futuriste, radical et provocateur. La marque brise définitivement les tabous et ouvre la voie à de nombreuses ruptures pensées «out of the box». La technologie des micro-fluides est d’ailleurs promise à un bel avenir non seulement en horlogerie, mais aussi dans le domaine médical, automobile ou cosmétique… (SM) 7. LA RUPTURE ARCHITECTURALE Hautlence Vortex Norman Foster, Jean Nouvel, Frank Gehry… S’il fallait citer quelques grands noms de l’architecture contemporaine qui ont inspiré les réalisations horlogères de Hautlence, ce serait sans doute vers ceux-ci que le choix se porterait. Plus que toute autre marque, la société de Neuchâtel est une véritable société «architecturale», certes davantage tournée à ses débuts, il y a une décennie, vers la Tout Eiffel, Jules Vernes et les machines à vapeur! Au fil de ses voyages, Guillaume Tetu puise dans les fonds architecturaux des cultures qu’il visite pour créer ses modèles, tout en se reposant sur de solides compétences techniques inhouse – capacités d’autant renforcées que la marque s’est rapprochée de sa «cousine» H. Moser & Cie sous l’impulsion de Georges-Henri Meylan. Un vent nouveau et bienvenu souffle donc sur Hautlence, qui, par effet miroir, livre à l’horlogerie des sculptures cinétiques toujours plus audacieuses et réfléchies. (SM) 8. LA RUPTURE EN RETENUE H. Moser & Cie Endeavour Perpetual Calendar Funky Blue H. Moser & Cie, c’est l’histoire d’une très ambitieuse «renaissance» à contre-courant qui fait aujourd’hui de cette maison schaffhousoise un des plus forts symboles de la pureté horlogère. Qui dit pureté dit aussi recherche du dépouillement, complexe travail de simplification des affichages, adéquation étroite entre mouvement et formes, équilibre parfait du visage…

Désormais en mains de la holding familiale MELB créée par GeorgesHenry Meylan (qui détient aussi Hautlence), dirigée par son fils Edouard Meylan, H. Moser & Cie est désormais un des meilleurs représentants du classicisme horloger au meilleur de sa forme. Mais ce classicisme n’a rien d’un retour au passé, bien au contraire. Du passé il tire les plus belles et les plus exigeantes leçons mais les réinterprète de façon à en révéler l’absolue modernité. Manufacture intégrée produisant ses propres organes réglants et ses spiraux, inventeur d’un module d’échappement interchangeable, créateur du plus beau et plus simple calendrier perpétuel qui soit, H. Moser & Cie est aussi, à sa façon particulière, en «rupture» avec une horlogerie dominante, souvent tentée par l’exhibitionnisme (de ses propres formes, de son mouvement, de son architecture). Ici tout est en retenue, en beauté et en poésie. C’est ce qui précisément rend aujourd’hui cette horlogerie si précieuse et si indispensable. (PM) 9. LA RUPTURE JOYEUSE MB&F HM6 RT «Space Pirate» Quand, il y a dix ans, Max Büsser a lancé MB&F – pour Max Büsser & Friends – tout le monde l’a traité de fou: pas de place en Haute Horlogerie pour ce «&… Friends», on n’est pas là pour s’amuser. L’horlogerie c’est du sérieux ! Les mêmes doivent maintenant se ronger les ongles, car MB&F a amplement démontré que même en Haute Horlogerie on peut conserver sa précieuse âme d’enfant et la décliner avec le plus extrême sérieux. Fusées, satellites, spaceships divers, carrosseries, grenouilles… le design des pièces de MB&F ne connaît ni limites ni tabous. Chaque nouvelle «machine» fait événement et ouvre une voie nouvelle. Mais l’aspect éminemment ludique de l’horlogerie selon MB&F ne doit pas faire écran à l’extrême compétence des «Friends» qui motorisent de façon si inventive et carrossent avec amour ces bolides futuristes sortis de l’imagination de Max Büsser et peaufinés par son complice et friend, le designer Eric Giroud. Même ses proches l’ont à nouveau pris pour fou quand Max Büsser a sorti sa très «classique» Legacy Machine. Montrant en majesté son balancier sous sa coupole, cette réinterprétation radicale de l’horlogerie classique a démontré avec éclat que le futur s’invente par ceux qui connaissent le passé du bout des doigts. (PM) MONTRES ÉROTIQUES

«Couvrez cette montre que je ne saurais voir!» Richard Mille


BUSINESS & TENDANCES

12 | EUROPA STAR PREMIÈRE

ÉCLAIRAGE

«Nous voulons récupérer l’appellation romande de bijoutier-joaillier» Une nouvelle impulsion – voire une «renaissance» – est en cours au sein de l’Association romande des métiers de la bijouterie (Asmebi), qui supervise entre autres les apprentissages. Entretien avec son président, le sertisseur indépendant André Perrin. par

Serge Maillard

En quoi consiste votre association? Le but principal de notre association consiste à maintenir la haute qualité de la formation des bijoutiers en Suisse romande. Depuis six mois, suite à notre partenariat avec l'ASHB (Association Suisse des magasins spécialisés en Horlogerie et Bijouterie), nous avons la responsabilité directe de la formation duale (apprentissage) et à plein-temps des PUBLICITÉ

bijoutiers dans notre région. Nous supervisons par ailleurs les trois écoles romandes de bijouterie, qui sont membres de l’Asmebi. Actuellement, nous comptons 60 membres: des bijoutiers, des sertisseurs et quelques maisons horlogères.

joutier-joaillier. Aujourd’hui, sur le CFC, aucune option n’est indiquée et l’on est simplement «bijoutier» et non joaillier. Cela nous paraissait tellement évident que nous n’imaginions pas que Berne mettrait uniquement le terme «bijoutier» pour des sertisseurs ou des orfèvres. De plus, la bijouterie-joaillerie est une spécificité romande.

Dans quelle dynamique est votre association?

Traitez-vous aussi des questions sécuritaire s (lire le dossier à ce propos dans notre édition précédente, ndlr)?

En croissance! Nous sommes longtemps restés à 35 membres. Mais dernièrement, nous avons accru notre implication et attirons de plus en plus de membres. Notre concept de travail se base entre autre sur l’échange de bons procédés, des réunions, des tables rondes ou des événements, pour discuter des assurances par exemple. Cela séduit. Nous avons aussi rénové notre ligne graphique. Nous voulons donner une nouvelle dimension à notre association. Je pense que nous parviendrons à séduire d’autres marques, notamment horlogères.

La sécurité n’est pas notre cheval de bataille en tant qu’association. Nous allons néanmoins proposer de nouvelles prestations à nos membres, notamment en termes d’assurances. Mais nous ne pouvons pas nous occuper de la sécurité de chaque horloger ou bijoutier! Personnellement, je n’indique pas sur ma porte que je suis sertisseur et ne fais pas de publicité tapageuse… J’ai écrit une dizaine de lettres à mes débuts en 1981 et depuis lors, je n’ai plus rien fait! Mais un collègue n’arrête pas de publier des notifications sur Facebook à des fins publicitaires: je n’arrête pas de lui répéter que c’est dangereux.

Quels sont vos défis principaux? L’un de nos défis vise à «récupérer» l’appellation de «bijoutier-joaillier». Nous souhaiterions remplacer le diplôme de bijoutier par celui de biPROCHAINEMENT

EUROPA STAR PREMIERE DÉCEMBRE 2015

Un numéro des fêtes de fin d’année qui sera consacré à tous les détaillants horlogers de Suisse romande et France voisine, ainsi qu’aux points de vente et boutiques de marques. Pour réserver votre annonce: contact@europastar.com Europa Star Première, une publication du groupe Europa Star HBM.


BUSINESS & TENDANCES

EUROPA STAR PREMIÈRE | 13

SPONSORING

Une marque horlogère, un ambassadeur… Peut-on faire mieux? Les horlogers peinent à innover dans leurs campagnes marketing, usant et abusant parfois du «bon vieux» concept d’ambassadeur. Comment se démarquer au 21ème siècle? Bref éclairage avec Sebastian Chiappero, CEO du Cabinet Sponsorize, spécialisé dans le conseil en sponsoring. par

Serge Maillard

Cela serait une erreur de penser que l’industrie horlogère est un ensemble homogène. Les différents segments, positionnements et modèles doivent être traités de manière personnalisée. Ainsi une stratégie ambassadeur et ses objectifs seront distincts que l’on soit Casio ou Patek Philippe. Le segment de prix moyen (CHF 600.à CHF 1'500.-) est celui qui fait le plus appel aux ambassadeurs. Plus on monte en gamme, moins les ambassadeurs sont utilisés. Pourquoi? Dans le moyen de gamme, on touche un grand nombre de consommateurs sensibles aux images de réussite et de pouvoir incarnés par les icônes des marques. Cet effet de mimétisme et d’admiration se ressent peut-être moins auprès d’un public-cible qui est prêr à investir plus de CHF 10'000.- sur un modèle. Toutefois, je tiens à souligner que l’approche ambassadeur est largement utilisée par Rolex ou Omega, qui se situent aussi sur le segment haut de gamme. Du coup, on ressent un phénomène de saturation dans ce domaine. Les marques peinent à «activer» correctement ce type de partenariat.

Andrea_44@Flickr

Est-ce que l’ensemble des marques horlogères fait appel à des ambassadeurs? Ou constatez-vous des différences par segment?

présente. Or, il existe bien d’autres manières d’activer ces personnalités pour une marque. Par exemple? L’idéal serait de faire interagir la star avec les clients de la marque. Prenez le cas d’Hugo Boss et de son partenariat avec le coureur automobile britannique Lewis Hamilton. Une application avait été créée dans laquelle les clients de la marque pouvaient choisir la tenue du sportif pour sa prochaine course. En outre,

la star pouvait dialoguer d’une manière exclusive avec ses fans clients de Hugo Boss. De même, pourquoi ne pas créer un modèle de montre dans lequel les clients et l’ambassadeur auraient leur mot à dire? Il faut comprendre que la tendance est centrée sur le client. Celui-ci ne souhaite plus être uniquement spectateur. Plus les marques créeront des passerelles pour engager leurs clients dans cette voie, plus elles développeront un sentiment d’appartenance et de fidélité à la marque.

A côté du concept traditionnel d’ambassadeur, sur quels nouveaux territoires les marques pourraient-elles s’engager davantage? Toujours dans cette idée d’inclusion, le sponsoring participatif bouscule les conventions en mettant au centre de l’action l’individu. Les marques horlogères devraient s’engager plus activement dans cette démarche. Elles restent très conservatrices, notamment dans le domaine du luxe. Or, nous l’avons vu, dès qu’un acteur innove de manière pertinente,

comme la marque Hublot en s’attaquant notamment au football et au basketball, les résultats ne tardent pas à se faire sentir. La responsabilité sociale est également un secteur en pleine expansion. Les secteurs des nouvelles technologies, des sciences et de l’éducation sont eux aussi très porteurs. Indépendamment des domaines choisis, je conseillerais surtout aux marques de développer leur communauté. C’est là où réside la valeur ajoutée du sponsoring.

PUBLICITÉ

Dans quel sens? Les ambassadeurs ont très souvent un agenda surchargé et leur disponibilité est très restreinte. Par ailleurs, nous remarquons que trop souvent, les partenariats d’ambassadeurs se cantonnent uniquement à de la visibilité et à quelques événements lors desquels la star est Sans titre-1 1

22.09.15 10:58


BUSINESS & TENDANCES

14 | EUROPA STAR PREMIÈRE

MARCHÉ SUISSE

Deloitte: le ralentissement horloger se confirme Pour la première fois, parmi les cadres interrogés dans l’étude annuelle menée par la société, les pessimistes sont plus nombreux que les optimistes quant à l’avenir de l’industrie horlogère. En cause: affaiblissement de la demande extérieure, franc fort et smartwatches. par

Karine Szegedi, associée et

responsable du programme fashion

& luxury en Suisse chez deloitte et David Perrig, manager chez deloitte

Deloitte vient de publier sa quatrième étude sur l’industrie horlogère suisse. Cette étude est basée sur un sondage en ligne et des entretiens menés auprès de 51 cadres supérieurs de l’industrie horlogère entre mai et juillet 2015. L’étude se fonde également sur un sondage réalisé auprès de 3'000 consommateurs en Chine, en France, en Italie, en Suisse, au Japon et aux Etats-Unis. Il en ressort que l’industrie horlogère suisse présente des résultats en baisse par rapport à ceux de 2014. La valeur des exportations de montres suisses culminait alors à 22,2 milliards de francs. Depuis début 2015, les perspectives économiques pour l’horlogerie se sont considérablement détériorées. 41% des cadres interrogés par Deloitte se montrent pessimistes quant aux perspectives éco-

nomiques. Seule une petite minorité (14%) est encore optimiste. Selon les dernières données disponibles auprès de la Fédération de l’industrie horlogère suisse (FH), les exportations horlogères enregistrent un net recul. En juillet, les exportations ont baissé de 9,3% par rapport à juillet 2014. Tous les segments de prix sont concernés. Les montres de moins de CHF 200 (prix à l’exportation) ont le moins souffert (contraction des volumes de 2%). La catégorie des CHF 200-500 a été la plus touchée (-14,5%). Au-dessus de CHF 500, le volume des exportations a diminué de 10%.

L’Asie en forte baisse Les principaux marchés asiatiques se sont tous inscrits en recul et ont pesé de tout leur poids sur ce mauvais résultat. Hong Kong est resté en fort recul (-28,7%), la Chine a enregistré une baisse de 39,6% et la Corée du Sud de 19,7%. Le Japon limite les dégâts avec une diminution de 1,9%. Dans son ensemble, l’Asie montre une diminution de 21,4%.

Au Moyen-Orient, la situation n’est guère meilleure, les exportations horlogères vers les Emirats arabes unis ayant diminué de 29,8%. Toutefois, sur les autres continents, la situation est un peu meilleure. Les raisons invoquées pour expliquer ce recul global sont multiples: principalement la force du franc suisse, ainsi que la baisse de la demande étrangère, en particulier à Hong Kong et en Chine. Les smartwatches représentent également une menace concurrentielle grandissante pour l’industrie horlogère suisse. Entre la fin de l’année 2014 et durant le premier semestre 2015, les ventes ont fortement diminué à Hong Kong, principal marché d’exportation de l’horlogerie suisse. Pour rappel, la Suisse exporte près de 20% de ses garde-temps à Hong Kong, son premier marché, presque deux fois plus grand que son deuxième marché, les Etats-Unis, et trois fois son troisième marché, la Chine continentale. Une baisse sur le marché hongkongais a été constatée dès 2012, mais elle s’est précipitée avec la révolution des parapluies, les manifestations d’étudiants qui ont débuté en septembre 2014 et la baisse marquée du nombre de touristes chinois vers Hong Kong. Ce dernier facteur joue un rôle sensible: les clients chinois, un temps captifs, sont désormais plus libres de leurs mouvements, suite notamment à des accords pour faciliter l’obtention de visas et ils se rendent par conséquent moins à Hong Kong.

Ces différents éléments se sont conjugués et ont eu un impact négatif sur le tourisme et les ventes de produits de luxe. Selon la Fédération des distributeurs de montres de Hong Kong (HK Watch), les ventes auraient chuté d’au moins 40% au premier trimestre 2015. Ces chiffres sont en partie confirmés par la Fédération de l’industrie horlogère suisse, qui a noté en juillet 2015 une baisse des exportations de 28,7% vers Hong Kong. D’autres facteurs expliquent la baisse des ventes de produits de luxe en Chine, notamment la promulgation de lois anti-corruption et anti-kick back. Pour 80 % des cadres interrogés par Deloitte, l’introduction de ces nouvelles législations a eu un impact direct sur la diminution des ventes sur le marché chinois.

Situation sur les autres marchés Sur le marché des Etats-Unis, les perspectives sont plus encourageantes avec une augmentation des exportations de 4,7%. Après la récession qui l’a frappée, l’économie américaine est à nouveau en forte croissance et les dépenses des consommateurs ont augmenté. En 2015, 91% des cadres interrogés s’attendent à une croissance positive, alors qu’ils n’étaient que 75% à être de cet avis en 2014. Cela fait des Etats-Unis le marché offrant les meilleures perspectives cette année. Les résultats sur le marché européen sont également meilleurs. En France, les exportations ont progressé de 53,4% et en Allemagne elles sont en hausse de 2,3%. Pour 58% des cadres interrogés, les ventes vont encore s’améliorer au cours des 12 prochains mois (ils n’étaient que 32% à être de cet avis en 2014). En raison d’une forte croissance démographique et d’une augmentation des richesses, l’Inde offre également de très bonnes perspectives de croissance pour les biens de luxe. Toutefois, globalement, les cadres interrogés s’attendent à ce que la tendance à la baisse des ventes enregistrée au premier semestre 2015 se poursuive dans les 12 prochains mois.

wheatfieldbrown@Flickr

Facteurs de risques pour l’industrie horlogère Interrogés sur les principaux facteurs de risque qui pèseront sur le marché horloger durant les 12 prochains mois, 69% des cadres interrogés indiquent en premier lieu la force du franc suisse par rapport aux devises étrangères. Viennent ensuite la baisse de la demande extérieure (57%), la

diminution de la demande sur le marché suisse (35%) et le manque de main-d’œuvre qualifiée (31%). Les montres connectées ne représentent un facteur de risque concurrentiel significatif que pour 25% des sondés. Ce pourcentage est cependant en hausse. En 2014, ils n’étaient que 11% à considérer les Smartwatches comme un facteur de risque.

Mesures envisagées contre le franc fort Parmi les mesures envisagées pour lutter contre le franc fort, les entreprises horlogères privilégient avant tout une réduction des coûts (51% des sondés), ainsi que la renégociation des prix avec leurs sous-traitants. Une hausse des prix de vente a également été suivie par 41% des entreprises : après l’abandon du taux plancher par la BNS, plusieurs marques, dont Montblanc, Audemars Piguet et Jaeger-LeCoultre, pour n’en citer que quelques-unes, ont augmenté déjà en février leurs tarifs de 5 à 7% dans la zone euro. En ce qui concerne les stratégies opérationnelles privilégiées par les maisons horlogères pour les 12 prochains mois, le lancement de nouveaux produits vient en première place. 65% des cadres interrogés le considèrent comme leur première priorité (55% en 2014). L’importance donnée au lancement de nouveaux produits est très certainement liée à l’arrivée des Smartwatches sur le marché. Aujourd’hui, un quart des manufactures horlogères considèrent les montres connectées comme une menace croissante, alors qu’ils n’étaient qu’un peu plus de 10% à avoir cette crainte un an plus tôt. Depuis que Deloitte a lancé sa première étude horlogère en 2012, il s’agit là des moins bons résultats affichés par l’industrie horlogère suisse. Pour la première fois, parmi les cadres interrogés, les pessimistes sont plus nombreux (41%) que les optimistes quant à l’avenir de l’industrie horlogère (14%). L’affaiblissement de la demande extérieure, l’appréciation du franc suisse et la concurrence des montres connectées sont les trois causes principales de cette baisse de moral de l’industrie horlogère. Toutefois, comme elle l’a démontré par le passé, si l’industrie horlogère sait faire preuve de créativité et qu’elle est animée par un esprit novateur, elle devrait disposer des ressources nécessaires pour surmonter ces difficultés. MONTRES ÉROTIQUES

«Couvrez cette montre que je ne saurais voir!» Corum


BUSINESS & TENDANCES

EUROPA STAR PREMIÈRE | 15

EMPLOI

Carlo Fachini

«Moins d’engagements, en particulier dans l’arc jurassien»

Le cumul du ralentissement horloger, du manque de relève qualifiée et des incertitudes liées à l’application de l’initiative contre l’immigration de masse induit une certaine inquiétude sur le marché de l’emploi. Le point avec Vincent Chevalley, directeur régional pour Genève et Neuchâtel chez Manpower. par

Serge Maillard

En 2015, quelles sont les évolutions marquantes que vous avez pu noter dans le domaine de l’emploi horloger? On observe clairement un ralentissement des engagements. Ce n’est certes pas le cas pour toutes les manufactures, en fonction de leur segment de prix et de leur exposition géographique, mais c’est la tendance MONTRES ÉROTIQUES

«Couvrez cette montre que je ne saurais voir!» Roger Dubuis

générale. L’Asie ralentit et les horlogers qui ont tout misé sur ce marché sont plus affectés que ceux, par exemple, qui ont une part importante de leur chiffre d’affaires aux Etats-Unis. Le segment du luxe est par ailleurs moins touché que le segment entrée de gamme. A court terme, certaines entreprises ont pris des mesures comme du chômage technique. Observez-vous des différences régionales? Oui. Genève est moins affecté par la baisse des engagements que l’arc jurassien. C’est sans doute lié au fait que l’on trouve davantage de sous-traitants et de PME horlogères dans cette dernière région. Malgré ce ralentissement, selon une enquête récente, 41% des entreprises suisses – de manière générale – ont des difficultés à pourvoir des postes vacants, soit 8 points de plus qu’en 2014… Qu’en est-il de l’horlogerie?

L’industrie horlogère est en ligne avec ces résultats. Elle fait face aux mêmes problématiques de manque de personnel. En nombre absolu de postes à pourvoir, les professions les plus recherchées sont les opérateurs assemblage et emboîtage, terminaison et sur machines, suivis des régleurs CNC, des contrôleurs qualité, des logisticiens de production et des horlogers en service après-vente.

manuels, se forment à travailler dans l’horlogerie. C’est le cas, par exemple de coiffeurs ou d’ouvriers. Nous avons mis en place des programmes spécifiques pour faciliter ces reconversions, en partenariat avec des manufactures horlogères, notamment pour les opérateurs.

Et quels sont les postes spécifiques pour lesquels il est le moins aisé de trouver du personnel?

Nous testons la concentration des candidats mais surtout leur aptitude à travailler en groupe. Ce sont les deux compétences de base les plus importantes, lorsqu’on entend œuvrer tous les jours dans un atelier horloger, qui requiert de la minutie et de l’esprit d’équipe. Les entreprises sont de plus en plus exigeantes sur la qualité des candidats – en même temps, ces derniers doivent être opérationnels le plus rapidement possible. Nous essayons de répondre à cette équation délicate.

Parmi les professions pour lesquelles il est le plus difficile à recruter, nous recherchons régulièrement des opérateurs qualifiés, des décolleteurs, des régleurs CNC, des polisseurs, mais aussi des spécialistes des métiers d’art horloger: graveurs, guillocheurs, décalqueurs… Les écoles horlogères suisses ne forment donc pas assez? Pour résumer, je dirais qu’elles forment très bien, mais pas assez. Ces quatre dernières années, quelque 10'000 postes de travail ont été créés dans l’industrie horlogère suisse… Outre le recours à la main d’œuvre étrangère, notamment frontalière, pour pallier cette problématique, on observe beaucoup de reconversions sur le marché local: des personnes venues d’autres secteurs, également

Quels sont les critères les plus importants pour réussir une reconversion?

Quel sera l’effet de la mise en application de l’initiative contre l’immigration de masse sur l’emploi horloger? Pour l’instant, c’est l’incertitude qui règne. Nous ne savons pas encore exactement de quelle manière l’initiative sera appliquée. Est-ce que les frontaliers feront partie des quotas ou non? Comment mettre en œuvre l’initiative sans péjorer l’économie?

Du fait du Swiss made, l’industrie horlogère continuera de toute façon toujours à produire en Suisse. Certes, on peut envisager un programme de réinsertion facilitée des seniors, qui possèdent souvent des compétences horlogères que beaucoup n’ont plus – nous avions d’ailleurs rédigé un livre blanc à ce sujet il y a quelques années et j’ai souvenir de l’un de nos clients qui ne souhaitait engager que des plus de 55 ans! Mais ce n’est pas cela qui palliera un manque de main d’œuvre déjà existant, qui pourrait encore s’aggraver du fait de l’initiative. Comment voyez-vous le futur de l’emploi horloger en Suisse? Les horlogers resteront parmi nos très bons clients. Cette industrie est un fer de lance de l’économie romande. En outre, ce sont des sociétés qui produisent et qui affichent des besoins conséquents en main d’œuvre sur place. Mais je ne vous cache pas que le cumul du manque de relève qualifiée, du ralentissement horloger en cours et des incertitudes liées à l’application de l’initiative contre l’immigration de masse induit une certaine inquiétude. La question de la formation est particulièrement importante: si le marché de l’horlogerie repart à la hausse, comme cela a été le cas après la crise de 2009, on risque de faire face à une pénurie sérieuse d’employés qualifiés.


16 | EUROPA STAR PREMIÈRE

www.ice-watch.com

2015-09-03-Ice-Watch-BMW-Motorsport-steel-EUROPA-STAR-PREMIERE-251x353.indd 1

3/09/2015 08:59:51


DÉBATS & OPINIONS

EUROPA STAR PREMIÈRE | 17

POINT DE VUE

DR

La guerre des cadrans et des écrans n’aura pas lieu!

En 2014, 99,996% de la valeur des exportations de montres suisses a été réalisée sur des pièces à «affichage analogique». Une notion que les horlogers sont peut-être les derniers à assimiler à un cadran et des aiguilles, alors que les écrans remplacent progressivement partout les compteurs. Mais l’affichage du temps est-il soluble dans les pixels? François-Xavier Mousin Caroline Buechler, cofondateurs d’opus magnum, par

et

agence de stratégie marketing

Observez attentivement le tableau de bord d’un avion ou d’une voiture de sport de dernière génération: les compteurs sont toujours là, et les aiguilles affichent fidèlement presMONTRES ÉROTIQUES

«Couvrez cette montre que je ne saurais voir!» Vaucher

sion d’huile, vitesse, régime du moteur ou réserve d’essence. Mais, la plupart du temps, ce sont des pixels sur des écrans. Les progrès fulgurants réalisés ces dernières années dans les résolutions, les fréquences de rafraîchissement et les taux de contraste des écrans leur permettent de reproduire désormais à la perfection l’affichage des compteurs traditionnels. Objets numériques dans un écosystème numérisé, ils ne nécessitent ni moteurs, ni rouages, ni huilage. Faut-il en déduire que l’horlogerie, dont la proposition de valeur tient au moins tant à ses cadrans et aiguilles qu’à ses mouvements, doit elle aussi se préparer à les remplacer par des écrans, même s’il ne s’agit que d’afficher l’heure? La versatilité et la luminosité des pixels risque-telle de porter ombrage au chatoiement des disques soleillés et des aiguilles bleutées? Les écrans haute

définition vont-ils réussir là où les affichages à cristaux liquides avaient échoué et sonner le glas de l’horlogerie telle que nous la connaissons? Apple, qui sait parfaitement jouer des codes lexicaux de l’horlogerie, n’hésite pas à parler du cadran à propos de l’écran de sa nouvelle déclinaison Hermès, comme si rien ne distinguait l’un de l’autre.

Chiche? Loin d’être anodine, la disparition des compteurs et des aiguilles contribue à nous éloigner encore un peu plus de la réalité tangible des phénomènes que nous vivons. Au même titre que le remplacement des volants par des joysticks ou celui des avions de chasse par des drones, elle nécessite un reformatage de nos logiciels mentaux. Nous devons apprendre à vivre avec cette réalité dé-

matérialisée et, surtout, à lui faire confiance. Ce basculement est possible avec les phénomènes tangibles, et nous apprenons tous les jours à nous en accommoder. Mais lorsqu’il s’agit du temps, peutêtre le plus abstrait et le plus mystérieux des phénomènes, le numérique ne suffit pas. Le temps ne se voit pas, ne se sent pas, ne s’entend pas. Le temps ne se montre que par ses effets. Pour l’appréhender, nous ressentons le besoin vital de le matérialiser et de traduire son passage par un mouvement dans l’espace. L’incroyable succès de l’horlogerie – et sa résistance face à la numérisation – procède sans doute aussi de ce besoin. Une montre est l’incarnation du temps: elle le retranscrit

en bruit, en mouvement et en volume. Elle devient le temps. Le balai de ses rouages, les vibrations de ses aiguilles, le tic-tac de l’échappement, tout cela nous rassure sur l’existence du temps et nous donne ainsi l’impression de le contrôler. Et qu’importe que le mouvement soit à quartz ou mécanique, tant que les aiguilles s’animent en rythme. Alors non, et n’en déplaise à Apple, les écrans ne sont pas près de remplacer les cadrans sur nos poignets, pas plus que les puces électroniques ne le sont de se substituer aux rouages de nos montres. Et oui, faisons le pari que nos aiguilles continueront longtemps encore à inscrire la marche du temps dans l’espace de nos cadrans.

PUBLICITÉ

BUREAU DE CREATION

HORLOGERIE  JOAILLERIE  INTRUMENTS D’ECRITURE

www.marfilandco.com


DÉBATS & OPINIONS

18 | EUROPA STAR PREMIÈRE

POINT DE VUE

Horlogerie, déclin ou rebond? Face à la multiplication des défis allant du ralentissement colossal du sell-out à Hong Kong et en Chine à la dévaluation du rouble et au gavage des stocks, une sélection naturelle aura inexorablement lieu sur le marché horloger. Mais les marques qui oseront sortir de leur zone de confort pourraient en sortir renforcées… Alexandre Olive, fondateur Kalexy Business Coaching

par de

Comme d’autres secteurs industriels, l’horlogerie doit affronter une vision du futur embuée par des éléments inattendus: la force subite d’un franc suisse déjà bien costaud; des commandes annulées ou aux abonnés absents suite à des soubresauts politiques voire des conflits sur des marchés stratégiques sans compter toutes les incertitudes générées par les défis démographiques et générationnels auxquels nos sociétés de consommation font face…

D’un point de vue plus «matérialiste», l’industrie horlogère cherche à maintenir le symbole social et statutaire qu’est aujourd’hui la montre face à la montée en puissance des accessoires connectés qui séduisent les jeunes générations. Surtout, et ce pourrait être la touche finale à cette liste de défis, les marchés sont saturés, les stocks gavés: il n’existe plus de territoire comptant des milliers de points de vente à ouvrir dans des brefs délais, comme cela a été le cas sur le marché chinois et dans certains autres pays des BRICS après la crise des «subprimes» en 2008.

Confrontée aux réalités d’un marché aux perspectives moroses, l’industrie horlogère se trouve une nouvelle fois face à une remise en question urgente et profonde afin d’adopter les changements qui la mèneront à une nouvelle ère. Mais se remettre en cause, identifier les erreurs, sublimer les atouts, consolider les failles pour anticiper le futur, tout cela demande du temps. Et l’horlogerie, paradoxalement, ne semble pas avoir, ou si peu, de ce qui constitue pourtant sa «matière première»: le temps!

Pronostic vital engagé pour de nombreuses marques et sous-traitants A moins d’un coup de génie, des «délais impératifs» obligeront certaines entreprises déjà en survie à affronter les dures conséquences des manques de trésorerie. Sans compter la pléthore de marques n’of-

L’horlogerie, paradoxalement, ne semble pas avoir, ou si peu, de ce qui constitue pourtant sa «matière première»: le temps! frant pas de produits suffisamment différenciés ou aux positionnements bien trop vagues qui pourraient être mises naturellement hors jeu. Certes, toute l’horlogerie n’est pas à la traîne… Mais force est de constater que les protagonistes les mieux calibrés et les plus en phase avec les besoins du marché d’aujourd’hui et de demain resteront dans la course. Une sélection naturelle aura lieu. Et les «gagnants» reviendront à des volumes d’affaires plus raisonnables. Très certainement la question des marges à tous les niveaux de la chaîne sera encore plus remise en question.

Face à l’urgence d’un plan de survie entrepreneurial, un mode de pensée et de fonctionnement «traditionnaliste» ne peut conduire qu’à une issue néfaste. Répéter les erreurs du passé sous prétexte que le temps – celui qu’on indique – n’est pas à réinventer, c’est sous-estimer les capacités et ressources créatives de l’esprit humain.

Donner aux consommateurs ce qu’ils veulent vraiment Là réside sans doute le nœud du problème: au centre des enjeux commerciaux, l’incertitude et une peur irraisonnée du changement empêchent l’homme de s’affranchir du passé et des modes opératoires surannés. Et pourtant, avec tous ces changements se profilent aussi des opportunités de croissance pour chacune des sociétés de cette industrie. Pour y faire face, les entreprises ont l’obligation de faire preuve de clarté sur leur situation actuelle, de connaître la juste direction à prendre, leurs forces, leurs faiblesses, et elles doivent impérativement capitaliser sur leurs domaines d’excellence en ayant l’obligation de donner à leurs clients ce qu’ils veulent vraiment et cela de la manière la plus parfaite qui soit. C’est bien connu: les anglo-saxons préconisent de «penser en dehors de la boîte», soit chercher les inspirations créatrices au delà des croyances limitatrices. Cela ne veut cependant pas dire qu’il faille faire appel à d’autres ressources que celles existantes. La clé est de suivre ce conseil tout en exploitant ce qu’il y a déjà «dans la boîte». Pour produire des idées novatrices et opérer ce changement profond, les entrepreneurs pris dans le tourbillon des préoccupations de leurs affaires doivent réapprendre à se détacher émotionnellement du business. Tels des athlètes professionnels, ils s’entoureront d’entraîneurs et de conseillers. Afin de découvrir les paysages prometteurs qui existent au-delà d’une zone de confort bien établie, les leaders doivent prendre de la hauteur, se mettre en mode «vision» pour permettre l’émergence de bonnes questions. C’est un premier pas salutaire. MONTRES ÉROTIQUES

«Couvrez cette montre que je ne saurais voir!» Jaeger-LeCoultre

Dali Atomicus par Philippe Halsman (1948) DR


DÉBATS & OPINIONS

EUROPA STAR PREMIÈRE | 19

ENTRETIEN

«La réalité? Quand on ouvre des boutiques, on ferme des détaillants» Montre connectée, nouvelles générations, état du commerce de détail… Un rapide point business avec le consultant et formateur horloger Gianfranco Ritschel, l’un des meilleurs connaisseurs des arcanes de l’industrie. Serge Maillard

Descendant d’horlogers, le Tessinois Gianfranco Ritschel, aujourd’hui formateur indépendant en vente et technique horlogères, peut se prévaloir d’un CV bien fourni: horloger-rhabilleur entre autres chez Rolex; directeur du marché suisse de Piaget; directeur de Bucherer à Lugano, puis du pôle horloger de la maison – à cette époque, Bucherer ouvre des magasins hors de Suisse et lance sa propre marque Carl F. Bucherer; directeur du marché suisse de Sowind Group… Consultant pour la Fondation de la Haute Horlogerie (FHH) notamment, ce touche-à-tout, parfait polyglotte, observe avec un regard franc et sans concessions la situation actuelle de l’industrie horlogère. Entretien. Que sera l’impact de la montre connectée sur l’industrie horlogère suisse? Et ces produits ne poseront-ils pas un problème pour les vendeurs formés à l’horlogerie traditionnelle? Ce nouveau produit va créer un gros marché complémentaire. C’est même une aubaine: aux Etats-Unis, 50% des habitants ne portent pas de montre! Si les montres connectées sont effectivement distribuées dans les mêmes points de vente que les montres «traditionnelles», cela va poser un gros défi aux vendeurs. On pourrait bien entendu imaginer des formations spécialiMONTRES ÉROTIQUES

«Couvrez cette montre que je ne saurais voir!» Svend Andersen

Thomas8047@Flickr

par

sées dans des institutions comme la FHH. Mais c’est d’abord le rôle des marques, en fonction de leur stratégie. La montre connectée ne va pas tuer la Haute Horlogerie mais la faire mûrir. Je la comparerais presque a ce que la Swatch a provoqué dans les années 1980: une ouverture d’esprit et une révolution dans la perception de cet objet tellement inutile mais si indispensable qu’est la montre.

«Si les montres connectées sont distribuées dans les mêmes points de vente que les montres «traditionnelles», cela va poser un gros défi aux vendeurs.»

Justement, en quoi les générations actuelles d’acheteurs diffèrent-elles de celles du passé?

lièrement en Asie, où la montre est de plus en plus perçue comme une création artistique.

Pour faire un peu d’histoire, de manière assez schématique: il y a 50 ans, lorsqu’on s’intéressait à une montre, on évaluait d’abord sa solidité et sa fiabilité; il y a 25 ans, c’était l’aspect statutaire qui primait; aujourd’hui, une montre doit présenter une valeur culturelle et intellectuelle, avec laquelle le client désire s’identifier. C’est de plus en plus vrai en Europe, sur les marchés les plus «matures». En Chine ou aux Etats-Unis, on est encore loin de ces types de perception et il reste beaucoup à faire pour rendre la montre haut de gamme désirable. Mais ces perceptions bougent vite, particu-

Quels sont les risques pour les horlogers face à ces différentes clientèles? Il y a aujourd’hui une fuite en avant dans les matériaux qui est dangereuse. Quelque 75% des clients sont asiatiques, et veulent de plus en plus de la «vraie» mécanique. Ils prennent conscience que l’utilisation de nouveaux matériaux étrangers à l’horlogerie, comme par exemple le silicium, a ses limites et est en contradiction avec leurs attentes de tradition horlogère. Heureusement, la marge de manœuvre est illimitée dans l’horlogerie en terme d’imagination.

Comme en peinture, on pourra toujours réinterpréter Et cette force de création est un catalyseur important en horlogerie aujourd’hui comme dans le passé. L’horlogerie dite «traditionnelle» est évolutive et de plus en plus technologique, mais il y a des limites d’acceptation a respecter. Et il est faux d’affirmer, comme certains le font, qu’en horlogerie on n’invente plus rien. Ca serait comme si l’on disait que depuis qu’on a inventé la peinture à l’huile, il n’y a plus de nouvelles peintures. Les détaillants traditionnels sont cependant à la peine aujourd’hui, face aux pressions multiples et contraintes des groupes… Beaucoup de marques ont fermé des points de vente pour gérer leur distribution en direct. Il y a eu des erreurs, parfois des abus ou des excès d’arrogance. La réalité? Quand on ouvre des boutiques, on ferme des détaillants. On garde les détaillants les plus solides Et ceux-ci profitent parfois du renforcement de la marque en question en atteignant des meilleurs résultats qu’auparavant. Ceux qui perdent des marques peuvent heureusement compter aujourd’hui sur une clientèle plus dis-

posée qu’il y a encore une dizaine d’années à acheter des nouveaux venus, des marques récentes ou des marques moins connues. On a vu toute une génération d’horlogers profiter de cette ouverture d’esprit et se lancer avec succès. Les détaillants ne vont jamais disparaître: les marques auront toujours besoin d’une distribution «capillaire» sur tous les marchés, complémentaire à leur propre distribution. Les rapports seront surement plus difficiles, mais le détaillant qui se pose la question «Que puis-je apporter à ma marque partenaire?» aura toujours un avenir et une carte à jouer sur l’échiquier de la distribution.

PUBLICITÉ

Dynamisez la gestion de votre organisation solution ERP destinée aux PME/PMI vous avez un projet ? contactez-nous www.delphisoft.ch

022 979 20 50


INNOVATIONS & TECHNOLOGIES

20 | EUROPA STAR PREMIÈRE

ECLAIRAGE

Saisir les mathématiques des montres

DeWitt Academia Mathematical

Au-delà de la seule mécanique horlogère, les modélisations mathématiques permettent de reproduire et maîtriser toujours davantage des phénomènes tels la dilatation, les frottements, la polarisation ou encore l’acoustique des montres. Alexandre Caboussat, haute école de gestion de genève, et Roland Rozsnyo, haute école du paysage, d’ingénierie et d’architecture par

de genève

La montre mécanique est un univers complexe dans lequel gravitent des composants interagissant avec une précision parfaite: tourbillons, roues, cames, oscillateurs, ressorts, timbres, et bien d’autres encore, y évoluent en harmonie. Les faire coexister est une tâche maîtrisée depuis bien longtemps par les manufacturiers helvètes, et le fonction-

nement des montres mécaniques «Swiss made» ainsi que leur réputation en termes de chronométrie certifiée en est le meilleur témoin. La mesure du temps a été une préoccupation des scientifiques dès l’antiquité. Au cours des siècles, les travaux des physiciens, astronomes, architectes, géomètres, mathématiciens, chronométriers ou horlogers ont permis de créer des mouvements horlogers aux fonctions de plus en plus complexes et précises, sachant faire rimer esthétique et technique. Parmi les plus connus, on peut citer notamment Christian Huygens

(1629-1695), membre de l’Académie des Sciences de Paris et de la Société Royale de Londres, inventeur du spiral des montres et auteur d’ouvrages scientifiques concernant l’horlogerie, ou encore Abraham-Louis Breguet (1747-1823), membre également de l’Académie des Sciences de Paris et à qui on doit notamment le tourbillon.

Nouveau terrain de jeu pour les mathématiciens appliqués Innover dans le domaine de l’art horloger nécessite de nos jours de comprendre le fonctionnement de cet univers complexe. Les progrès de la physique et des mathématiques, ainsi que les performances croissantes des ordinateurs, permettent désormais d’analyser de façon efficace le fonctionnement des montres. Dans

un secteur hautement concurrentiel est venue s’ajouter la problématique des délais et des coûts de développement. Dans ce contexte, les mathématiciens appliqués s’intéressent de plus en plus aux processus horlogers, car ils sont devenus le terrain idéal de leur savoir-faire, c’est-à-dire celui de la modélisation, de la simulation et de l’optimisation numériques. Pouvoir simuler et reproduire via des calculs par ordinateur le fonctionnement d’une montre mécanique avec un modèle incorporant toutes ses pièces et l’ensemble de leurs interactions physiques, est donc un véritable défi mathématique. On parle de «simulation directe de systèmes complexes». Le but d’une telle démarche est de comprendre le fonctionnement interne d’un garde-temps afin d’en perfectionner la performance et la beauté mécanique. Là où les mesures expérimentales sont rendues difficiles de par la petitesse et la densité des composants, la simulation

sur ordinateur est un formidable outil d’introspection et d’exploration sûre et peu coûteux, et littéralement sans limites.

Des «micro-univers» au poignet Les phénomènes physiques de nature multiple et couplés font qu’une montre mécanique s’apparente, à l’échelle du poignet, à l’univers qui nous entoure. Ce système multi-composants et multi-physique ne peut être étudié que par des méthodes numériques avancées, via un ensemble d’équations mathématiques, dites équations aux dérivées partielles. Ces équations permettent d’investiguer l’évolution temporelle et tridimensionnelle de la montre. Suivant les niveaux d’interaction, une simulation peut ainsi prendre en compte non seulement les phénomènes mécaniques, >


INNOVATIONS & TECHNOLOGIES

La montre mécanique est et restera un puits de questions scientifiques complexes pour de nombreuses années. Ainsi, l’approche de modélisation et de simulation globale d’un mouvement s’effectue par la représentation de ses composants sous forme de blocs interconnectés. La modélisation interne de chaque bloc peut être de complexité modulable. Lorsqu’on souhaite connaître de façon très précise le comportement d’un jeu réduit de composants en interaction à l’intérieur d’un bloc, on effectue en général une «simulation par la méthode des éléments finis». Cette dernière se base sur un modèle géométrique précis des éléments à simuler qui est obtenu par conception assistée par ordinateur (CAO). La mise en œuvre du modèle numérique s’effectue alors via un logiciel de simulation.

Toolwatch.io: mesurer la précision de sa montre sur internet

Vers des montres encore plus performantes La seconde étape importante dans la démarche de modélisation mathématique est l’optimisation des processus régissant le fonctionnement d’une montre mécanique. Le gain potentiel est certain: un design amélioré, de plus belles sonneries, davantage de précision ou une réserve de marche accrue, ce qui peut conduire aussi à des coûts de production plus compétitifs. Toutes ces considérations peuvent être regroupées en un problème d’optimisation: quelle est la meilleure combinaison de paramètres permettant de satisfaire un but fixé a priori, qu’il soit technique, esthétique ou commercial? On parle alors de contrôle optimal ou de simulation inverse. Les outils mathématiques sous-jacents deviennent plus évolués, nécessitant des techniques et des algorithmes de minimisation. Que l’on se rassure, l’expertise du «maître-horloger» n’est toutefois pas en péril: les mathématiques et l’optimisation sont utilisées comme des outils d’aide à la décision qui se nourrissent d’un savoir-faire de terrain. Avec l’émergence de la montre digitale connectée, certaines voix s’élèvent déjà et prétendent que la montre mécanique n’est plus qu’un «beau bijou avec un moteur». En fait, c’est un univers à part entière, source d’innombrables questions scientifiques pour les mathématiciens appliqués d’aujourd’hui et de demain, qui font que la montre mécanique est et restera un puits de questions scientifiques complexes pour de nombreuses années.

DR

mais encore thermiques (dilatation), aérodynamiques (frottements), magnétiques et électriques (polarisation) ou encore acoustiques (montres à répétition minutes). Au vu du nombre important d’éléments constitutifs d’une montre, il peut sembler illusoire de modéliser une montre dans ses moindres détails. S’il est toujours possible d’effectuer des approximations pertinentes pour simplifier les modèles, de nouveaux outils de simulation globale ont cependant commencé à s’imposer depuis quelques années.

EUROPA STAR PREMIÈRE | 21

Développé par de jeunes horlogers débordant d’enthousiasme, le site Toolwatch.io propose de calculer le degré de précision de son garde-temps. Rencontre.

DR

QUELLE HEURE EST-IL?

DR

par

ALBERT CLOCK, UNE MONTRE POUR EXERCER SES NEURONES Pour celles et ceux de nos lecteurs dont l’article ci-joint dépasserait encore par trop les compétences mathématiques, l’Albert Clock propose de recommencer par la base: additions, soustractions, multiplications! Cette horloge digitale d’origine française, qui fait actuellement l’objet d’un appel au financement en ligne sur la plateforme Kickstarter, permet d’entraîner petits et grands au calcul mental afin de déchiffrer l’heure qu’il est – un exercice qui se perd avec la profusion d’ordinateurs, tablettes et autres smartphones. Quatre niveaux de complexité sont disponibles. Un jus d’orange, un calcul mental et vous voilà prêts à démarrer votre journée, à l’heure ou en retard selon vos aptitudes mathématiques du moment… (SM)

Serge Maillard

On peut innover en Suisse romande dans le secteur horloger, sans pour autant produire des montres. C’est ce que démontrent Vincent Satiat, Marc Montagne et Mathieu Nayrolles: les trois amis dans leur vingtaine – le premier analyste business chez Vacheron Constantin, le second ingénieur chez Jaeger-LeCoultre et le troisième informaticien au Canada – proposent avec Toolwatch.io un outil simple et efficace pour mesurer la précision de sa montre mécanique. «La création d’un compte est gratuite, précise Vincent Satiat. L’utilisateur établit une première mesure sur le site en synchronisant sa montre avec notre horloge de référence (un compte à rebours est disponible pour la synchronisation). Enfin, pour établir avec certitude la dérive, l’utilisateur doit prendre une deuxième mesure au minimum douze heures plus tard suivant la même procédure (un e-mail automatique de rappel est envoyé). Le résultat sera donné au dixième de seconde près.»

Vincent Satiat, Marc Montagne et Mathieu Nayrolles

Lancé début avril, le site cumule aujourd’hui 2'500 utilisateurs et 5'000 montres testées – ce qui signifie que les internautes mesurent en moyenne deux garde-temps (et même certains plus de dix). Les trois marques les plus tesées sont Seiko, Rolex et Omega. Toolwatch.io compte sur un réseau global d’utilisateurs, allant de Singapour aux Etats-Unis. A 95%, ce sont des hommes, en majorité dans la tranche d’âge 25-44 ans.

Une aventure partie d’un fichier Excel «A la base, j’avais établi un fichier Excel pour mesurer la précision de mes montres, explique Marc Montagne. Nous avons remarqué qu’il n’y avait rien de sérieux en ligne pour mesurer leur précision. Jusqu’à présent, on devait se déplacer chez son horloger pour établir cette mesure avec certitude, de ma-

nière acoustique. Cela nous a motivés à lancer le site.» Les trois entrepreneurs en herbe se consacrent à leur start-up sur leur temps libre. Quid de monétiser leur création? «Nous n’y songeons pas pour l’instant, nous essayons d’abord d’améliorer l’expérience utilisateur. Mais il pourrait être envisageable d’apporter des fonctionnalités payantes ou de monétiser notre homepage à moyen terme. Nous verrons en fonction des souhaits de nos utilisateurs», précise Vincent Satiat.

Lancé début avril, le site cumule aujourd’hui 2'500 utilisateurs et 5'000 montres testées. A côté de l’outil de mesure, les jeunes créateurs ont mis en ligne blog sur l’entretien des montres qu’ils alimentent régulièrement afin de partager leur passion de l’horlogerie. «Il y a des liens de plus en plus évidents entre horlogerie traditionnelle et nouvelles technologies, poursuit Marc Montagne. Nous y participons à notre manière.» MONTRES ÉROTIQUES

«Couvrez cette montre que je ne saurais voir!» Blancpain


INNOVATIONS & TECHNOLOGIES

22 | EUROPA STAR PREMIÈRE

Sa Majesté, la Référence 57260 de Vacheron Constantin • HEURES PHASES & AGE DE LA LUNE •

• AIGUILLE DES HEURES POUR LE REVEIL

INDICATEUR CARILLON / NUIT / SILENCE •

• MINUTES

INDICATEUR GRANDE OU PETITE SONNERIE •

• COUPLE DE SONNERIE DU REVEIL & RESERVE DE MARCHE REVEIL

COMPTEUR DES MINUTES (CHRONOGRAPHE) •

• INDICATEUR SONNERIE DU REVEIL NORMAL OU CARILLON

RESERVE DE MARCHE CARILLON •

• NOMBRE D’OR • COMPTEUR DES HEURES (CHRONOGRAPHE)

ANNEE AVEC 12 OU 13 MOIS • JOURS •

• RESERVE DE MARCHE MOUVEMENT

SECONDES RETROGRADES RATTRAPANTES (CHRONOGRAPHE A RATTRAPANTE) •

• MOIS

DATE • DATE RETROGRADE DU YOM KIPPUR (DANS LE CALENDRIER GREGORIEN) •

• SECONDES RETROGRADES (CHRONOGRAPHE A RATTRAPANTE) • SECONDES

ANNEE HEBRAIQUE • SONNERIE | CALENDRIER PERPETUEL HEBRAIQUE | CHRONOGRAPHE

Pendant 8 ans, trois Maîtres Horlogers de Vacheron Constantin se sont attelés dans le plus grand secret à concevoir et réaliser ce qui restera sans doute pour une longue période – voire pour toujours, peut-être - la montre mécanique la plus compliquée jamais créée. Fruit de la commande d'un collectionneur qui a exigé à la fois son anonymat et la discrétion la plus totale quant au prix de l'objet de ses désirs (le chiffre de 8 millions de CHF circule sans pouvoir être vérifié), la Référence 57260 marque une étape majeure dans l'évolution de l'horlogerie mécanique.


INNOVATIONS & TECHNOLOGIES

EUROPA STAR PREMIÈRE | 23

57 complications réunies en une montre présentée le jour même des 260 ans d'existence ininterrompue de la Manufacture genevoise. • CARTE CELESTE ET INDICATIONS DU TEMPS SIDERAL

DATE RETROGRADE (CALENDRIER PERPETUEL) •

• EN ROUGE, LE DERNIER JOUR DE CHAQUE MOIS

JOUR / NUIT (2ÈME FUSEAU HORAIRE) •

• ANNEES BISSEXTILES

24 FUSEAUX (WORLD TIME) •

• NUMERO DU JOUR DE LA SEMAINE

HEURES & MINUTES (2ÈME FUSEAU HORAIRE) •

• MOIS (CALENDRIER PERPETUEL) • SEMAINIER • JOURS & MOIS PERPETUELS, SIGNES DU ZODIAQUE, SAISONS, EQUINOXES & SOLSTICES

JOURS (CALENDRIER PERPETUEL) • HEURES DU LEVER DU SOLEIL • (pour la ville du propriétaire)

• DUREE DE LA NUIT (pour la ville du propriétaire)

DUREE DU JOUR • (pour la ville du propriétaire)

• HEURES DU COUCHER DU SOLEIL (pour la ville du propriétaire) • TOURBILLON SPHERE ARMILLAIRE

EQUATION DU TEMPS • WORLD TIME | CALENDRIER PERPETUEL

Nul doute que la somme des recherches, des connaissances mathématiques et astronomiques accumulées, des avancées techniques, des transpositions et solutions mécaniques inédites, des complexes savoir-faire développés au cours de sa conception et de sa réalisation, viendront irriguer et nourrir les futurs garde-temps de Vacheron Constantin, et, au-delà, de l'art mécanique du XXIème siècle. A l'heure de la montre connectée, la vieille mécanique relève la garde. (PM)


NOUVEAUX VISAGES

24 | EUROPA STAR PREMIÈRE

Mauron Musy, Fribourgeois sans vis et sans peurs

C’est une histoire entre un beau-père et un gendre. Mais surtout entre deux passionnés de rouages et d’horlogerie. Tout commence avec un atelier de mécanique tenu par Eric Mauron à Saint-Aubin, dans le canton de Fribourg. Progressivement, le patron et son stagiaire Christophe Musy se lient d’amitié et deviendront même parents lorsque le second épousera la fille du premier. Comme beaucoup de sous-traitants horlogers vient le moment du doute: faut-il ou non se lancer à son compte, en son nom, double en l’occurrence? Pour eux, la réponse est positive et la

société horlogère Mauron Musy est officiellement lancée en 2013. Mais comment faire pour se distinguer, ne pas être la millième marque classique dans un univers horloger déjà passablement saturé? Les deux Fribourgeois trouveront leur spécialité dans une complication pour l’habillage: l’étanchéité sans joint, qui est aujourd’hui la base de leurs modèles. Le design des montres vient de la technique: les horlogers ont supprimé les joints au niveau de la couronne et des poussoirs. Les vis ont été supprimées afin d'éviter des contraintes et des déformations dans la boîte, ce qui mettrait en péril l'étanchéité puisque les «planéités» sont extrêmes. Une technologie dite de l’étanchéité «directe», sur laquelle un brevet a été déposé. Cette année, à Baselworld, Mauron Musy tenait un petit stand dans la «Watch Gallery» pour présenter ses prototypes, fruits de plus de deux ans de travail. Et c’est cet automne que sort officiellement le premier modèle, baptisé Armure, équipé d’un mouvement Eterna, proposé à moins de 7'000 francs.

les choix et faire quelques modèles. Voire même partir de la montre totalement blanche!» Michael Brüggler est surtout satisfait d’avoir choisi les bons fournisseurs: «Ce sont des personnes formidables, qu’il est important de bien écouter. J’ai même eu un compliment d’un fabricant réputé de boîtes qui m’a dit qu’il n’avait jamais vu un couple non issu du sérail horloger ayant fait tout juste dès le début...» Lancée mi-juin, Brüggler est en contact avec des ma-

gasins à Londres et à Paris. «Nous ne serons pas forcément présents uniquement dans des boutiques d’horlogerie, mais aussi dans les milieux du luxe, de l’art et de la créativité, par exemple dans des galeries. Nous voulons aussi miser sur des événements. Et bien entendu, nous vendons nos modèles sur internet. Après une semaine de mise en ligne, nous avions déjà des demandes provenant de Moscou, Dubaï, Londres, Paris ou Genève.»

Etablie dans la vallée de la Broye, la jeune société horlogère sort ses premiers modèles cet automne. Avec une particularité: un système d’étanchéité sans joints. par

Brüggler, la personnalisation horlogère pour (presque) tous Proposer des variations quasi infinies de modèles, de manière ludique et à des tarifs relativement abordables: voici le défi de ce nouvel acteur zurichois. Entretien avec Michael Brüggler, qui a cofondé la société avec son épouse. par

Serge Maillard

«Nous sommes toujours très amoureux!» Le Zurichois Michael Brüggler, la quarantaine triomphante, auparavant actif dans la banque et l’industrie, décrit ainsi les bases de l’aventure qu’il vient de lancer avec son épouse en créant la marque horlogère du même nom. «Notre motivation était de trouver enfin un projet à réaliser ensemble, précise-t-il. Nous étions déjà collectionneurs de montres et mon épouse voulait m’offrir une montre sur mesure. Mais nous nous sommes rendus compte qu’il serait difficile de trouver un produit à moins de 100'000 francs…

Nous avons donc décidé de nous concentrer sur ce créneau qui n’existait pas: le luxe sur-mesure et abordable, entre 4'000 et 8'000 francs. Pour réussir, il faut avoir une «unique selling position». Nous ne voulions pas faire la millième société horlogère traditionnelle: nous n’aurions rien pu amener.» Une conception du sur-mesure qui repose d’abord sur la qualité de la main d’œuvre en Suisse. «Il n’a pas fallu réinventer la roue, mais approcher l’horlogerie différemment. Nous laissons le client choisir intégralement sa montre, du mouvement à la couleur des aiguilles. Nous utilisons des mouvements Dubois Dépraz avec base ETA ou Sellita ainsi que des Soprod pour les automatiques et des Ronda pour le quartz.» Au total, cela donne une vingtaine de modèles de base, portant des noms de rues de différents

«Nous ne voulions pas faire la millième société horlogère traditionnelle: nous n’aurions rien pu amener.»

pays, qu’on peut personnaliser quasiment à l’infini, de manière ludique et facile en ligne. «Nous allons peut-être réduire le nombre de collections de base pour simplifier

Serge Maillard


SMARTWATCHES

EUROPA STAR PREMIÈRE | 25

LETTRE DE CHINE

Une smartwatch suisse de luxe mer. Je n’appelle pas forcément mes produits des «montres». Au fond, les gens peuvent les appeler comme ils veulent tant qu’ils en ont l’utilité.»

Les détaillants traditionnels en mauvaise posture

La start-up horlogère Luxius veut convaincre qu’il est possible de conjuguer luxe, Swiss made et connexion. Après avoir «prêché dans le désert» pendant des années, son fondateur Patrick De Greef sent que le vent peut tourner. Rencontre. par

Serge Maillard

Dans l’écosystème naissant de la montre connectée, certains acteurs de l’ombre veulent se positionner dans la niche du luxe et du Swiss made. Un pari qui paraîtra contradictoire aux yeux de nombreux horlogers – on a vu les critiques suscitées par le modèle Edition d’Apple. Pas à ceux de Patrick De Greef, le fondateur belge de la marque Luxius, rencontré durant le salon EPHJ. «Je viens du monde de l’informatique. Les horlogers suisses ont pris très tard le train de la connexion. Chez Luxius, nous avons été les premiers à introduire la smartwatch dans le monde du luxe.» Le premier modèle de la marque, baptisé Luxius m’iWatch, a été présenté en présélection au Grand Prix d’Horlogerie de Genève dès 2013. «Notre premier projet était une concept watch à 30'000 francs, précise Patrick De Greef. Mais ce n’est pas forcément ce qui va plaire aux clients. Nous avons donc eu l’idée PUBLICITÉ

de préserver le contenu mécanique, avec un «smart tourbillon» à 45'000 francs. Il contient deux mouvements, mécanique et électronique: au-dessus le tourbillon, en-dessous les notifications.» Pour réaliser ce prototype tourbillon Swiss made, Luxius s’est allié au motoriste réputé Concepto. «Nous voulons nous appuyer sur le savoir faire suisse pour enrichir la mécanique avec des modules électroniques. La montre connectée ne doit pas forcément être américaine ou chinoise.»

Des modèles plus abordables Mais pour émerger dans la nuée de nouvelles marques et parmi les nombreuses annonces et promesses de smartwatches, encore faut-il vendre des montres… D’où l’idée de sortir, à la fin de l’année passée, un modèle beaucoup plus abordable, à environ 3'000 francs, la Luxius Smart Fashion Watch, dans le segment du «smart

fashion». «Elle présente toute la panoplie de fonctionnalités usuelles aux smartwatches, car nous travaillons sur la base de modules LG. Nous ne pouvons pas commencer à zéro. Les modules smartwatches vont devenir des outils communs: dans le futur, on pourra facilement se procurer un mouvement, des modules et réaliser sa propre montre. Pour la batterie, nous garantissons un jour, comme les smartphones.»

«Je n’appelle pas forcément mes produits des «montres». Au fond, les gens peuvent les appeler comme ils veulent tant qu’ils en ont l’utilité.»

Quelque 20 montres ont été produites. «Je crois que le réseau de distribution ne passera pas par les bijoutiers et horlogers traditionnels. Ils ne maîtrisent pas la partie technologique, le software, les apps. Les hôtels sont un bon lieu de distribution. Nous faisons face aux mêmes défis de distribution qu’une marque entre deux «univers» comme Vertu. Je crois que la réponse, c’est l’exclusivité: un seul point de vente bien choisi par ville. Un inconvénient peut devenir un avantage!» Pour l’heure, les ventes restent très modestes, car les montres ne sont exposées qu’à l’hôtel Mandarin Oriental de Genève. Mais Patrick De Greef est optimiste: «Le débat sur la technologie qui «entre» dans la montre est déjà dépassé. Comme l’automobile, je pense que la montre du futur sera hybride.» En mode autofinancement, il n’a pu cependant encore convaincre les marques horlogères suisses de le suivre dans son projet: «Nos montres sont complexes et la production est onéreuse. Je suis peutêtre trop optimiste! Je souhaiterais réaliser un joint-venture pour financer la production. Nous avons des partenaires crédibles, comme Concepto, et un plan de mise sur le marché et de distribution. Nous ne vendrions pas l’âme de la société, mais un projet.» MONTRES ÉROTIQUES

Que pense-t-il de la sortie de l’Apple Watch? «Elle a été très positive pour nous! Pendant deux ans, nous prêchions dans le désert. A Baselworld, on nous riait au nez. Mais nous voulons aller plus loin qu’Apple: à terme, le défi est de découpler la smartwatch du smartphone en fonctionnant, par Wi-Fi, satellite ou 3G. Par alleurs, Apple ne va pas assez loin dans le design. Ils essaient de se rapprocher d’une «vraie» montre. Ce n’est pas nécessaire: mieux vaut assu-

«Couvrez cette montre que je ne saurais voir!» Swatch

Chinoise et semiconnectée par Jean-Luc

Adam

Les marques horlogères de l'Empire du Milieu sont très conscientes que les géants chinois de la téléphonie (Huawei, Xiaomi, etc.) et de l’informatique (Lenovo, TCL, Haier, Baidu, etc.) n’ont pas besoin d’elles pour commercialiser une smartwatch...

Tianba T-Watch

Chez Tianba (du groupe Tianhaiba), on l’a bien compris en lançant une montre semi-connectée, hybridation de montre classique (mouvement à quartz Ronda 763, boîte en acier 316L, vitre saphir, étanche à 50 m) et un module «smart» (avec accéléromètre, Bluetooth 4.0, iOS 7.0 ou ultérieur et Android 4.3 ou ultérieur, NFC) ayant une autonomie de 8 mois. On jumelle la montre à son smartphone grâce à une appli et, automatiquement, la montre rappelle les rendez-vous fixés sur l’agenda, les appels entrants ou manqués, les messages reçus et les activités sportives en allumant une icône correspondante assortie d’une alarme. On peut aussi retrouver facilement son portable égaré grâce à la fonction de capteur sonore, à l’image d’un radar de recul d’une automobile. Ce concept, baptisé T-Watch 2.0, pourrait bien préfigurer les montres chinoises de demain. Pour Yang Yijun, le patron de la marque de Shenzhen, «la guerre des smartwatches aura lieu dans trois ans».


LE REGARD DE...

…Steeve Iuncker

26 | EUROPA STAR PREMIÈRE

Cannes festival

Royaume de « l’esthéticonomie » Le Festival de Cannes ? Un mythe. Bien sûr. Du marketing. Autour d’un mythe. Le glamour ? Les belles femmes? Flasques au royaume de l’esthéticonomie. Le naturel a été assassiné. L’artificieux naturel imposé. L’artificiel réduit à la normalité. Le temps où les regards s’étonnaient de découvrir des caricatures californiennes est RÉVOLU. Silvia Iuncker-Gomez


EUROPA STAR PREMIÈRE | 27

Né en 1969 en Suisse, Steeve Iuncker vit et travaille à Genève. Formé à l’Ecole de photographie de Vevey, il est membre de l’Agence VU’ depuis 2000. «Photographe "de presse" (il travaille à mi-temps pour un quotidien), Steeve Iuncker interroge de façon inlassable, radicale, politique au vrai sens du terme, la (ou les) fonction(s) de la photographie et de l'image dans le domaine de l'information et du documentaire d'aujourd'hui. Son travail aime à approcher les tabous liés au corps, au sexe, à la mort, à la conception sociale et normalisée des grandes questions qui agitent la pensée humaine. Qu'il accompagne un malade du sida en phase terminale, mette en forme la vie professionnelle d'une prostituée âgée, aille se confronter à la situation de crise à Gaza, accumule les images de célébrités parées de diamants au Festival de Cannes, explore les coulisses des défilé de mode, suive la police lors des constats faisant suite aux crimes ou révèle l'univers hallucinant de la chirurgie esthétique, Steeve Iuncker ne chasse pas les icônes. Il montre. De façon réaliste, libre et salutaire. Même si cela peut sembler provocateur ou choquant. Il nous demande seulement d'accepter de voir. D'être responsables et lucides.» Christian Caujolle Steeve Iuncker a reçu de nombreux prix, dont les plus récents sont le prix Nicolas Bouvier en 2012, le Prix photo du Muséum National d’Histoire Naturelle en 2013 ainsi que, toujours en 2013, The Swiss Photo EWZ the selection, Zurich, Catégorie FREE Swiss Press Photo, et la première place dans la catégorie Daily Life. Aujourd’hui, il entreprend de documenter les villes des superlatifs. Ce projet a débuté en 2013 avec «Dans la ville la plus froide du monde» en Sibérie. Expositions (sélection) • 2015 C’est pas la mort Musée d’ethnographie Neuchâtel • 2014 Villes Extrêmes, JARDIN DES PLANTES MNHM Paris • 2014 Levées de corps, festival Nicéphore à Clermont-Ferrand • 2012 L’instant de ma mort, MAMCO de Genéve • 2012 À jeudi 15 h, Maison Tavel de Genève Publications (sélection) • 2012 À jeudi 15 h éditions le bec en l’air • 2009 Darkside ll éditions Steidel (collectif) • 2009 PASTA édité par la marque Lagostina • 2008 Levées de corps éditions Labor et Fides • 2006 Faire Faces. Le nouveau portrait photographique éditions Actes Sud (collectif) • 2001 Trade, Fotomuseum Winterthur éditions Scalo (collectif) • 1999 Amour et Désir éditions Assouline (collectif)

SPECIAL LIVRES TECHNIQUES THÉORIE D'HORLOGERIE par Charles-André Reymondin, George Monnier, Didier Jeanneret Les thèmes suivants sont traités dans l’ouvrage: la notion du temps; les instruments de mesure du temps; le mouvement mécanique simple; l’organe moteur de la montre mécanique; les organes de transmission par des engrenages; les échappements; les organes de régulation; mécanismes automatiques; mécanismes de calendrier; mécanismes de sonnerie; mécanismes de chronographe; l’habillage de la montre; tribologie; pendulerie; la montre électronique. 368 Pages • ill. couleur et • Format : 21.5 x 30.5 cm.
Prix : CHF 95.00 • € 95 LA MONTRE - PRINCIPES ET MÉTHODES DE FABRICATION DE G. DANIELS George Daniels est assurément l’un des plus grands horlogers contemporains. Il a publié plusieurs ouvrages extraordinaires qui font le bonheur des horlogers. Ce livre, traitant les aspects importants des éléments de la montre de précision, apportera aux passionnés d’horlogerie des vues brillantes sur le sujet. Frais de ports offerts pour cet ouvrage. 416 Pages • ill. n/b • Format : 19.5 x 27 cm.
Prix : CHF 75.00 • € 75 LES MONTRES COMPLIQUÉES par François Lecoultre Le livre le plus complet et le plus détaillé sur la technique des montres à complications qui reste encore et toujours un «must» dans ce domaine. Pour faciliter la lecture et le suivi de cet ouvrage, toutes les planches avec dessins ont été transférées à la fin du livre en plusieurs planches numérotées, dépliantes et permettant un meilleur suivi du texte, des détails techniques et des fonctions des divers mécanismes. 257 Pages • Format : 14 x 21 cm.
Prix : CHF 75.00 • € 70 LE CHRONOGRAPHE – SON FONCTIONNEMENT, SA RÉPARATION par Bernard Humbert Tout ce qu'il faut savoir du fonctionnement et de la réparation des chronographes. Ce cours n'a pas pris une ride et offre toujours aux élèves et aux apprentis une foule d'informations claires et essentielles. 177 Pages • illustrations n/ • Format : 20.5 x 27 cm.
Prix : CHF 55.00 • € 49 EXTRAIT DES NORMES DE L’INDUSTRIE HORLOGÈRE SUISSE NIHS 2014 Plus de 160 normes horlogères (NIHS, CEN, ISO) existent et sont régulièrement mises à jour. Elles touchent des domaines aussi variés que la construction, les matériaux luminescents, les tests et exigences en matière d'étanchéité, de résistance aux chocs et au magnétisme, les exigences minimales pour la certification des mouvements chronomètres, entre autres. Ces deux volumes sont édités par la Fédération Horlogère Suisse et sont vendus ensemble. 608 Pages • ill. n/b • Format : 14.7 x 21 cm.
Prix : CHF 95.00 • € 95


CULTURE HORLOGÈRE

28 | EUROPA STAR PREMIÈRE

Des horlogers allemands du 19ème siècle précurseurs en marketing

par

Dominique Fléchon, expert

auprès de la fondation de la haute horlogerie, genève

Au sud-ouest de l’Allemagne, dans le massif montagneux de la Forêt Noire, la pauvreté des sols et la rigueur du climat favorisent au 18ème siècle une économie d’appoint afin de pallier les faibles rendements de l’agriculture et de l’élevage. Artisanat du verre et sculpture sur bois apportent ainsi un modeste complément financier à une population vivant en autarcie à l’écart des grandes routes commerciales. Si des horloges primitives à roues en bois sont connues dans cette région dès le 14ème siècle, ce n’est qu’en 1667 que l’horlogerie y prend officiellement son essor. Vers 1720, les noms de quatre maîtres d’ateliers sont connus avec certitude. Il s’agit de Simon Dilger, Johann Dufner, Franz Ketterer et Mathias Löffler. En 1850, 920 maîtres horlogers, assistés de 4000 compagnons et apprentis sont entourés de peintres sur cadrans, sculpteurs sur bois, fondeurs et tourneurs de roues, fabricants d’outils, de chaînes et de ressorts. En cinquante ans, la production annuelle est passée de 150’000 à 600’000 mouvements. Vingt ans plus tard, près de 1’430 ateliers et usines font vivre 13’000 personnes et la production rayonne dans le monde entier au point d’inquiéter les industriels de la pendulerie américaine.

Alors que marchés et foires ont longtemps été les principaux lieux de présentation des produits, l’apparition au milieu du 19ème siècle des Expositions universelles bouleverse l’approche commerciale.

Si les raisons de ce succès inattendu sont multiples, une analyse démontre qu’il est dû d’abord à une adaptation permanente d’un produit délibérément orienté vers le grand public aux exigences d’une demande internationale. En second lieu, une parfaite maitrise des coûts de production

permet des prix de vente accessibles à beaucoup. Enfin un développement des circuits de distribution qui utilisent massivement les nouveaux modes de transport tels les chemins de fer et les paquebots, épaulé par une communication d’envergure par le biais des Expositions universelles, permet d’exporter vers des marchés de plus en plus éloignés: limitrophes d’abord, puis vers les Etats-Unis, la Russie et l’Empire Ottoman. Produit, prix, place, promotion? En résumé, les quatre points du «marketing mix»!

B Des produits toujours remis en question L’horloge de Forêt Noire va durant près de trois siècles s’approprier les progrès techniques de l’horlogerie européenne en général. Successivement, le foliot disparaît au profit de l’échappement à roue de rencontre, lui-même remplacé par l’échappement à ancre. En parallèle, l’autonomie des horloges passe de 12 à 30 heures, puis à 8 jours. A partir de 1840, les platines sont peu à peu fabriquées en laiton et les horloges à ressorts permettant d’être posées font leur apparition. Vers 1850 et bien que les mécanismes les plus modernes soient totalement en métal, la production de mouvements à roues en bois perdure: la demande reste forte pour ces éléments très bon marché. En parallèle et pour couvrir l’ensemble des besoins d’une clientèle peu fortunée mais néanmoins exigeante, la gamme d’horloges proposées ne cesse de s’élargir au fil des années. Modèles de grandes dimensions ou miniaturisés, avec ou sans sonnerie, pourvus ou non d’un réveil, à calendriers, astronomiques, à automates, carillons, orgues, jeux de flutes, boites à musique… Et à la fin du XIXe siècle, régulateurs, horloges de parquet et carillon mural. Sur le plan décoratif, l’horloge de Forêt Noire utilise à ses débuts les techniques traditionnelles peu à peu complétées par d’autres, issues du progrès né de la Révolution industrielle. Les cadrans en papier imprimé, encore en usage dans les années 1875 pour les marchés italiens et hongrois, font leur apparition vers 1740. Ils sont

Karl Hauptmann – Bernau im Winter 1919 (Hans-Thoma-Museum)

Et si les artisans de la Forêt Noire avaient appliqué bien avant l’heure les quatre points du très actuel «marketing mix»? Une thèse qui se défend. En quatre temps, bien sûr!

supplantés par ceux aux motifs chatoyants réalisés à la peinture à l’huile par des cadraniers qui s’adaptent aux goûts des différentes cultures: fleurs pour le marché français, fruits pour la Hongrie et la Russie, fond sombre pour l’Espagne et l’Italie, absence de décor pour l’Angleterre. La technique du fixé sous verre, à la mode dans les années 1830 mais onéreuse, est rapidement abandonnée au profit de la chromolithographie. La lithographie ainsi que la technique de l’églomisé sont en usage dès les années 1850, suivies peu après par les cadrans en faïence ou en porcelaine. Dans le domaine stylistique, horloges et pendules répondent successivement aux influences du baroque, du Biedermeier et de l’Art nouveau, très prisés dans les régions alémaniques. En 1850, suite à une baisse des ventes, les pouvoirs publics cherchent une solution. Le directeur de l’Ecole d’horlogerie de Furtwangen, créée pour former des horlogers et leur inculquer des notions commerciales, fait alors appel à Friedrich Eisenlohr en vue de dynamiser l’industrie horlogère. Cet ingénieur, responsable de la construction des bâtiments des lignes ferroviaires du duché de Bade, soumet avec succès un design emprunté aux haltes de gares comme forme de boîtier pour habiller les coucous. Ce nouveau modèle au succès mondial, véritable phénomène de société, sera décliné en d’innombrables variantes.

canisation avec, à titre d’exemples, la machine à tailler les roues (vers 1725) suivie de celle à percer les pignons-lanterne, complétée par l’organisation, la division du travail et l’établissage, vont permettre progressivement de réduire le temps de montage d’une horloge de huit jours à quelques heures. La recherche permanente de nouveaux procédés tant mécaniques (comme le gong de sonnerie viennois en remplacement des fragiles timbres onéreux et délicats à fabriquer) que décoratifs (tel un procédé bon marché de fabrication de cadrans en carton pressé et durcis au four, très résistants et réservés à l’exportation par voie maritime) améliore la compétitivité. La machine à fabriquer les chaînes auxquelles sont accrochés les poids moteurs, inventée en 1837, répond quant à elle à un problème de service après-vente. Elle permet de remplacer les cordes, plus fragiles et dont le changement est de la compétence d’un professionnel. La maîtrise des coûts franchit une nouvelle étape avec l’apparition de manufactures, telles Junghans ou Kienzle, produisant en quantités industrielles et selon des méthodes dites à l’américaine. Avec d’autres, elles représentent le début de l’industrie horlogère moderne de Forêt Noire.

C Répondre aux prix du marché

D De la vente par colportage à la distribution par réseaux

Tendre vers la maîtrise du marché international de la pendulerie grand public a pour corollaire une parfaite maîtrise des coûts de production, sans toutefois nuire à la qualité ni à l’esthétique des produits. La mé-

Les premiers horlogers utilisent le réseau des colporteurs chargés de vendre les articles de l’artisanat du verre alors fabriqués en Forêt Noire. Ces marchands se spécialisent rapidement dans le commerce de l’hor-

logerie, plus lucratif. Pour ne plus en être dépendants, les horlogers vendent alors leurs productions à des «représentants de commerce» chargés de visiter foires, marchés et localités sur un territoire donné. Certains, regroupés en sociétés, rayonnent à la fin du 18ème siècle déjà, mais de manière superficielle, dans toute l’Europe et même en Turquie, Egypte et Amérique du nord. A partir de 1850, la vente s’opère par un réseau de détaillants qui s’approvisionnent auprès de grossistes spécialisés approvisionnés par trains ou par paquebots.

E Une communication aussi internationale que locale Alors que marchés et foires ont longtemps été les principaux lieux de présentation des produits, l’apparition au milieu du 19ème siècle des Expositions universelles bouleverse l’approche commerciale. L’horlogerie de Forêt Noire est dès lors présente dans le pavillon du duché de Bade, ce qui constituait la meilleure communication possible à la fois auprès des professionnel que du grand public. Médailles et distinctions, relayées par la presse et fièrement listées sur les entêtes de papier à lettre comme sur les enseignes des boutiques, contribuent à asseoir une notoriété. En devanture, la figurine d’un colporteur d’horloges de Forêt Noire, dont l’une est en fonctionnement, attire l’attention, suscite l’intérêt et invite à entrer dans la boutique. L’automate de vitrine du 20ème siècle est né ! Si les horlogers de Forêt Noire n’ont pas inventé le terme de «marketing mix», nul ne peut nier qu’ils en ont méthodiquement appliqué les préceptes.


REVUE DE PRESSE

EUROPA STAR PREMIÈRE | 29

France, 26 août 2015

France, le 11 septembre 2015

France, 20 août 2015

Chine, août 2015

Etats-Unis, le 15 septembre 2015

Ponctuelle depuis des lustres, Big Ben ne sonne plus à l’heure.

Des chercheurs américains affirment avoir réussi à espionner ce qu'un utilisateur de montre connectée tapait au clavier. Une nouvelle technique pour les pirates?

Alors que les exportations ont chuté de 9,3% en un an à cause de l'effondrement de la demande asiatique, les Français n'ont jamais autant plébiscité les horlogers suisses.

Le luxe discret est la nouvelle tendance en Chine, explique Vivian Chen.

Le secteur horloger anglais en manque… d’horlogers.

Cette semaine, des chercheurs américains ont publié une étude dans laquelle ils démontrent qu’il est possible d’espionner ce que tape au clavier un utilisateur de montre connectée en installant une application qui analyse les mouvements de l’utilisateur grâce aux différents capteurs incorporés dans les montres intelligentes. «En utilisant les signaux de l’accéléromètre et du gyroscope, en surveillant les micro-mouvements du poignet et en les combinant avec la structure de mots anglais valides, on peut faire des suppositions raisonnables sur les mots tapés» , peut-on lire dans leur étude. Bien que cette méthode ait des limites, les chercheurs affirment avoir pu déterminer pratiquement tout ce que tapait le porteur de la montre à l’aide de son clavier. Pour mener à bien cette étude, ces chercheurs américains de l’Université de l’Illinois ont utilisé une montre connectée de la marque sud-coréenne Samsung mais ils expliquent qu’il serait tout aussi bien possible de faire la même chose avec l’Apple Watch par exemple ou bien avec des bracelets connectés du type que commercialise FitBit. D’après le professeur d’ingénierie électrique et informatique Romit Roy Choudhury: «Ce gadget au contact du corps humain va offrir d’inestimables informations sur la santé et l’environnement, mais il ouvre aussi la voie à des violations plus graves de la vie privée.

Les horlogers suisses ont vécu un mois de juillet catastrophique avec une chute des exportations de 9,3% à 1,9 milliard de francs suisses (1,77 milliard d'euros) par rapport à juillet 2014. Un coup d'arrêt très net qui touche toutes les catégories: le haut de gamme (montres à plus de 3.000 euros) en baisse de 7,5% en valeur, la catégorie intermédiaire (500-3.000 euros) -9,7% et l'entrée de gamme (à moins de 200 euros) à - 8,1%. Mais la catégorie qui souffre le plus est le coeur de gamme. Les montres suisses entre 200 et 500 euros ont elles vu leur vente s'effondrer de 14,5%. (…) Dans ce paysage de baisse globale, un pays fait figure d'exception: la France. Et quelle exception! Dans l'Hexagone, les ventes ont elles bondi de 50% sur le mois de juillet. Une croissance "stupéfiante" reconnait la Fédération de l'industrie horlogère suisse qui n'a pas d'explication. Une bonne nouvelle en tout cas pour les vendeurs de montres en France et ce après une forte baisse ces dernières années. Les exportations de montres suisses à destination de la France avaient en effet chuté de 16,5% entre 2012 et 2014 à 950 millions d'euros.

La plus célèbre horloge du monde n'est plus à l'heure, et c'est la ville de Londres toute entière qui est déréglée. Big Ben sonne l'heure en avance de plusieurs secondes depuis une quinzaine de jours, interrompant ainsi les émissions radio de la BBC et de BBC World Service, qui utilisent cette sonnerie en direct. Selon un porte-parole du Parlement britannique, la pression atmosphérique, la température, le mécanisme d'échappement et les problèmes liés aux engrenages ont pu influer sur le mécanisme de l'horloge. Steven Jaggs, un des horlogers de Big Ben, a déclaré au Guardian qu'il s'agit d'une «horloge mécanique. Elle n'est pas numérique, ni électronique. Il faut lui donner beaucoup de soins et d'amour », a-t-il expliqué. Afin de la réparer, les experts doivent agir avec précision en ajoutant d'anciennes pièces de penny pour accélérer l'horloge ou, au contraire, en enlevant du poids pour la ralentir. Une opération qui risque de prendre du temps.

Les récentes turbulences du marché ne sont pas la seule explication à cette tendance du luxe subtil et discret. Une nouvelle génération de collectionneurs sophistiqués, autant en Chine continentale que dans la région Asie-Pacifique est en train de délaisser les designs extravagants. «Après l’incroyable boom du luxe au cours de la dernière décennie, je pense que l’on arrive au terme d’un cyle, explique Peter Cheung, consultant en marques. Dans le domaine de la définition du luxe, les Chinois ont parcouru en dix ans un chemin que les Européens ont mis des siècles à accomplir. Le niveau de sophistication des consommateurs a grandi terriblement rapidement.» Ce constat transforme aussi la façon dont les horlogers racontent leur histoire. On est ainsi passé de campagnes publicitaires basées sur des ambassadeurs à des documentaires montrant des horlogers et des artisans travaillant dans des manufactures et des ateliers centenaires et à des expositions rétrospectives qui mettent en valeur la richesse de l’histoire des marques et la profondeur de leur savoir-faire.

Selon GfK POS Tracking, les ventes de montres mécaniques dans le Royaume Uni sont passées de 168'000 pièces en 2010 à 235'000 en 2014, soit une augmentation de 40%. Avec les années, toutes ces montres vont nécessiter du service après-vente. Un véritable fardeau que l’industrie horlogère ne sera pas capable de traiter. Il n’existe pas de chiffres officiels quant au nombre d’horlogers qualifiés exerçant au Royaume Uni, mais on estime leur nombre à moins de 500. Par exemple, l’Université de Birmingham propose 14 places d’apprentissage horloger par an et la British School of Watchmaking de Manchester en offre 8. Une contribution appréciable mais qui ne fait qu’effleurer la surface du problème. Autre dilemme: la profession d’horloger a une image démodée et poussiéreuse – les apprentis préfèrent de loin l’ingénierie ou les nouvelles technologies. Toutefois, un programme développé par le gouvernement, sous le nom de Trailblazer apprenticeship, pourrait apporter un début de solution à cette dangereuse situation. Si ce plan est approuvé, d’ici la fin de l’année, les entreprises horlogères qui engagent des apprentis pourraient recevoir des compensations. « Les apprentis doivent comprendre que diplôme d’horloger en mains, ils auront du travail pour toujours », affirme Matt Bowling, de WatchFinder & Co, détaillant de montre haut de gamme d’occasion qui a fortement besoin d’horlogers pour soutenir ses affaires qui génèrent £60m par an de chiffre d’affaires.

PUBLICITÉ

Epauler les sociétés pour qu’elles réussissent à l’international: la Poste, c’est aussi cela! La Poste fait beaucoup plus que ce qu’on imagine. Nous proposons des solutions d’expédition sur mesure aux sociétés actives à l’international. Qu’il s’agisse de lettres, de petites marchandises, d’imprimés ou de publipostages, nous vous garantissons la qualité suisse. Saisissez les opportunités de croissance qui s’offrent à vous et franchissez les frontières grâce à la Poste: poste.ch/dynamique-jaune


SOUS-TRAITANTS HORLOGERS

30 | EUROPA STAR PREMIÈRE

www.dihawag.ch info@dihawag.ch Tél. +41 32 344 60 60

14 - 17 JUIN 2016 PALEXPO GENÈVE

www.horotec.ch

WWW.EPHJ.CH

MICRO-DÉCOLLETAGE

RL_Eurotec-Bulletin_98x47_v1.pdf

www.polydec.ch

1

16.02.15

11:34

SAVOIR-FAIRE ET COMPÉTENCES LAMINAGE DE PRÉCISION

www.rimann-ag.ch

Le béryllium et le plomb bientôt bannis, nous avons les solutions.

La Jaluse | CP 132 | CH-2400 Le Locle | T. +41 (0)32 933 91 91 | WWW.ROBERTLAMINAGE.CH

Formation

Certificat d’études avancées en marketing horloger Workshops à la carte en entreprise

Prestations de service Etudes du marché et des tendances

Gestion de la marque et de la réputation

HEG - Haute école de gestion Arc • www.imh-arc.ch •

T. 032 930 20 20

IMPRESSUM EUROPA STAR PREMIÈRE 25 route des Acacias, P.O. Box 1355, CH-1211 Geneva 26, Switzerland, Tel: 00 41 22 307 78 37, Fax: 00 41 22 300 37 48, contact@europastar.com

Rédaction: Pierre Maillard: pmaillard@europastar.com, Serge Maillard: smaillard@europastar.com, Contributeurs dans ce numéro: Jean-Luc Adam, Karine Szegedi, David Perrig, François-Xavier Mousin, Caroline Buechler, Alexandre Olive, Alexandre Caboussat, Roland Rozsnyo, Dominique Fléchon

Publicité, Marketing & Communication: Marianne Bechtel Croze (Bab-Consulting): mac@bab-consulting.com / tél. +41 79 379 82 71 Carlo Fachini: cfachini@europastar.com Nathalie Glattfelder: nglattfelder@europastar.com Véronique Zorzi: vzorzi@eurotec-bi.com Catherine Giloux: cgiloux@europastar.com, Graphisme: Alexis Sgouridis, asgouridis@europastar.com Production: L.-Emmanuelle Dubouchet, prod@europastar.com

Impression: SRO-Kundig Direction du groupe Europa Star HBM: Philippe Maillard Éditeur - CEO: Serge Maillard Les publications du groupe Europa Star HBM: Europa Star - Europe - International - USA & Canada Watches for China - Horalatina - CIJ Trends & Colours Europa Star Première - Europa Star Ukraine - Eurotec Bulletin d’informations.

Les sites web & iPad du groupe Europa Star HBM: www.worldwatchweb.com, www.europastar.com, www.watches-for-china.com, www.watches-for-china.cn, www.horalatina.com, www.europastar.es, www.europastarwatch.ru, www.watch-aficionado.com, www.cijintl.com, www.eurotec.ch. Les propos exprimés par les auteurs n’engagent que ces derniers. UNE PUBLICATION BIMESTRIELLE D'EUROPA STAR HBM SA.


ANNUAIRE DES HORLOGERS

EUROPA STAR PREMIÈRE | 31

Voici notre nouvelle expression. Votre impression?

ARGOVIE sro-kundig sa, Route des Fayards 243 Case postale 147 / CH-1290 Versoix, Genève AIGNER /www.sro-kundig.ch Wallbach / www.aignerworld.com / Tél. 022 795 17 17 CONTINENTAL / Möhlin / www.continental-watches.ch CRUISER / Möhlin / www.cruiser-watches.ch EVERSWISS / Möhlin / www.everswiss.ch HANOWA / Wallbach / www.hanowa.ch MONTEGA / Remetschwil / www.montegauhren.ch POLICE / Wallbach / www.policelifestyle.com ROAMER / Möhlin / www.roamer.ch BÂLE ALEXORA / Bâle / www.alexora.com CHARMEX / Bubendorf / www.charmex.ch CHRISTIAN JACQUES / Bâle / www.christian-jacques.com CX SWISS MILITARY WATCH / Liestal / www.swiss-military.com EMKA / Binningen / www.emka-watches.com EMPORIO ARMANI (Fossil) / Bâle / www.armani.com FOSSIL (Fossil) / Bâle / www.fossil.com GROVANA / Tenniken / www.grovana.ch JAQUET&GIRARD / Binningen / www.jaquet-girard.com ORIS / Hölstein / www.oris.ch REVUE THOMMEN / Tenniken / www.revue-thommen.ch SWISS ALPINE MILITARY / Tenniken / www.swissalpinemilitary.com SWISS MILITARY WATCH / Liestal / www.swiss-military.com SWISSPACE / Tenniken / www.swisspace.it ZEITCENTRALE TIMM DELFS / Bâle / www.zeitzentrale.ch ZENO WATCH / Bâle / www.zeno-watch.ch BERNE A.B.ART / Bienne / www.abartwatches.com ANGULAR MOMENTUM / Ittigen / www.angularmomentum.com ARMAND NICOLET / Tramelan / www.armandnicolet.com ARMIN STROM / Bienne / www.arminstrom.com ATLANTIC / Lengnau / www.atlantic-watches.ch AUGUSTE REYMOND / Tramelan / www.augustereymond.ch AZIMUTH / Bienne / www.azimuthwatch.com AZZARO / La Neuveville / www.azzaro-watch.com BALMAIN (Swatch Group) / St-Imier / www.balmainwatches.com BISSET / Lengnau / www.bisset.ch BOEGLI / Moutier / www.boegliwatch.ch BREMONT / Bienne / www.bremont.com CALVIN KLEIN (Swatch Group) / Bienne / www.calvinklein.com CANDINO (Festina Group) / Bienne / www.candino.com CATENA / Corcelles / www.montres-catena.com CENTURY / Nidau / www.century.ch CLARO WATCH / Bienne / www.clarowatch.com CODEX / Bienne / www.codexwatches.com CONCORD (Movado Group) / Bienne / www.concord.ch DAVIDOFF / Bienne / www.zinodavidoff.com DAVOSA / Tramelan / www.davosa.com DE BORTOLI / Bienne / www.debortoliwatches.com DELANCE / Macolin / www.delance.ch DELBANA / Lengnau / www.delbana-watches.ch DELMA / Lengnau / www.delma.ch DOXA / Bienne / www.doxa.ch EBEL (Movado Group) / Bienne / www.ebel.com EBERHARD & Co / Bienne / www.eberhard-co-watches.ch EPOS / Lengnau / www.epos.ch FORMEX / Lengnau / www.formexwatch.com FRANK JUTZI / Wichtrach / www.frankjutzi.com GEORGE J VON BURG / Bienne / www.gjvb.com GEVRIL / Tramelan / www.gevrilgroup.com GLASHUTTE ORIGINAL (Swatch Group) / Bienne / www.glashuette-original.com GLYCINE / Bienne / www.glycine-watch.ch HALDIMANN / Thun / www.haldimann-horology.ch HAMILTON (Swatch Group) / Bienne / www.hamiltonwatch.com HERMES / Bienne / www.hermes.com HORAGE / Bienne / www.horage.com HUGO BOSS / Bienne / www.hugoboss.com HUGUENOT / Bienne / www.huguenot.com INDUCTA / Gwatt / www.inducta.ch JAGUAR (Festina Group) / Bienne / www.jaguarwatches.ch JOVIAL / Bienne / www.jovial.ch L.LEROY / Bienne / www.montres-leroy.com LEON HATOT (Swatch Group) / Corcelles / www.leonhatot.com LONGINES (Swatch Group) / St-Imier / www.longines.com MARANELLO / Bienne / www.rotapmaranello.com MAURICE LACROIX / Bienne / www.mauricelacroix.com MILLERET / Bienne / www.milleret.ch MILUS / Bienne / www.milus.com MOVADO (Movado Group) / Bienne / www.movado.com OGIVAL / Bienne / www.ogival-watch.com OMEGA (Swatch Group) / Bienne / www.omegawatches.com PERRELET (Festina Group) / Bienne / www.perrelet.com PIERCE / Bienne / www.pierce1883.com PIERRE JUNOD / Bienne / www.pierrejunod.com RADO (Swatch Group) / Lengnau / www.rado.com RESSENCE / Bienne / www.ressence.eu RODANIA / Koeniz / www.rodania.com RSW / La Neuveville / www.rsw-swiss.com SCUDERIA FERRARI OROLOGI (Movado Group) / Bienne / www.store.ferrari.com

SECULUS / Bienne / www.seculus.ch STROM / Nidau / www.stromwatch.ch STUHRLING ORIGINAL / Bienne / www.stuhrling.com SWATCH (Swatch Group) / Bienne / www.swatch.com SWISS MILITARY / Moutier / www.genuineswissmilitary.ch SWISS TIME / Bienne / www.swisstimeintl.com TALLER / Bienne / www.tallerwatch.ch THOMAS PRESCHER / Twann / www.prescher.ch TIFFANY & CO / Bienne / www.tiffany.com TRASER H3 / Niederwangen / www.traser.com UNION GLASHUTTE (Swatch Group) / Bienne / www.union-glashuette.com URBAN JÜRGENSEN / Bienne / www.ujs-chronometry.ch VASTO / Tramelan / www.vasto.ch VICTORINOX SWISS ARMY / Bienne / www.victorinox.com VOGARD / Nidau / www.vogard.com W. GABUS / Bienne / www.wgabus.com ZEITWINKEL / St-Imier / www.zeitwinkel.ch FRIBOURG BULOVA / Fribourg / www.bulova.com CARBON 14 / Granges-Paccot / www.carbon14.ch CARTIER (Richemont) / Villars-sur-Glâne / www.cartier.com CECIL PURNELL / Belfaux / www.cecilpurnell.com GUEPARD / Fribourg / www.guepard.ch JO SIFFERT / Fribourg / www.josiffert.com LINDE WERDELIN / Fribourg / www.lindewerdelin.com MAURON & MUSY / Saint-Aubin / www.mauronmusy.com SAINT HONORE / Fribourg / www.sainthonore.com VAN CLEEF & ARPELS (Richemont) / Villars-surGlâne / www.vancleefarpels.com GENÈVE ALAIN PHILIPPE / Genève / www.alainphilippe.com ALFRED DUNHILL (Richemont) / Genève / www.dunhill.com ALPINA / Plan-les-Ouates / www.alpina-watches.com ALTANUS / Genève / www.altanus.com ANDERSEN GENEVE / Genève / www.andersen-geneve.ch ANTOINE PREZIUSO / Arare / www.antoine-preziuso.com APPELLA / Carouge / www.appella.com AQUANAUTIC / Genève / www.aquanautic.com ARTYA / Vésenaz / www.artya.com ATELIERS DE MONACO / Plan-Les-Ouates / www.ateliers-demonaco.com BADOLLET / Genève / www.badollet.com BAUME & MERCIER (Richemont) / Bellevue / www.baume-et-mercier.com BEDAT & Co. / Genève / www.bedat.com BERTOLUCCI / Genève / www.bertolucci-watches.com BLACK BELT / Vésenaz / www.blackbeltwatch.com BLACKSAND / Genève / www.blacksandgeneve.com BOGH-ART / Genève / www.bogh-art.com BOVET / Plan-les-Ouates / www.bovet.com BREVA / Genève / www.breva-watch.com BURBERRY (Fossil) / Genève / www.burberry.com CHANEL / Genève / www.chanel.com CHARRIOL / Genève / www.charriol.com CHOPARD / Meyrin / www.chopard.com CLERC / Genève / www.clercwatches.com CVSTOS / Genève / www.cvstos.com CYRUS / Versoix / www.cyrus-watches.ch DA VINDICE / Genève / www.davindice.com DANIEL ROTH (Bulgari) / Meyrin / www.danielroth.com DAVID VAN HEIM / Carouge / www.david-van-heim.com DE BETHUNE / Genève / www.debethune.ch DE BOUGAINVILLE / Plan-les-Ouates / www.debougainville.com DE GRISOGONO / Plan-les-Ouates / www.degrisogono.com DELACOUR / Genève / www.delacour.ch DELALOYE / Carouge / www.garde-temps.ch DELANEAU / Genève / www.delaneau.com DEWITT / Meyrin / www.dewitt.ch EMILE CHOURIET / Meyrin / www.emile-chouriet.ch ENIGMA / Genève / www.gbenigma.com F.P. JOURNE / Genève / www.fpjourne.com FABERGE / Genève / www.faberge.com FRANC VILA / Genève / www.francvila.com FRANCK MULLER / Genthod / www.franckmuller.com FRED (LVMH) / Genève / www.fred.com FREDERIQUE CONSTANT / Plan-les-Ouates / www.frederique-constant.com GERALD GENTA (BULGARI) / Meyrin / www.geraldgenta.com GIO MONACO / Genève / www.giomonaco.com GRAFF / Genève / www.graffdiamonds.com GRECO GENEVE / Plan-les-Ouates / www.greco-watches.com HARRY WINSTON (Swatch Group) / Plan-les-Ouates / www.harrywinston.com ICELINK / Genève / www.icelinkwatch.com JACOB & CO. / Genève / www.jacobandco.com JEAN DUNAND / Plan-les-Ouates / www.jeandunand.com JORDI / Nyon / www.jordiwatches.com LACOSTE / Genève / www.lacoste.com LADOIRE / Genève / www.ladoire.ch LAURENT FERRIER / Plan-les-Ouates / www.laurentferrier.ch LE RHONE / Satigny / www.lerhone.com LEBEAUCOURALLY / Genève / www.lebeaucourally.com LEONARD / Genève / www.leonardwatches.com LOUIS VUITTON / Genève / www.louisvuitton.com LUDOVIC BALLOUARD / Meyrin / www.ballouard.com M. STEPHANE / Vésenaz / www.m-stephane.com MAGELLAN / Genève / www.magellanwatch.com MAREMONTI / Genève / www.maremontiwatch.ru MATHEY-TISSOT / Genève / www.mathey-tissot.net MB&F / Genève / www.mbandf.com

MECCANICHE VELOCI / Genève / www.meccanicheveloci.ch MOYA / Genève / www.moyawatch.com MYKRONOZ / Genthod / www.mykronoz.com PATEK PHILIPPE / Plan-les-Ouates / www.patek.com PETER TANISMAN / Meyrin / www.peter-tanisman.com PIAGET (Richemont) / Plan-les-Ouates / www.piaget.com PICARD CADET / Genève / www.picardcadet.ch PIERRE KUNZ / Genthod / www.pierrekunzgeneve.com PILO & CO / Carouge / www.pilo-watches.com QUINTING / Genève / www.quinting-watches.com RALPH LAUREN / Plan-les-Ouates / www.ralphlauren.com RATEL / Genève / www.cyrilratel.com RAYMOND WEIL / Genève / www.raymond-weil.com RJ - ROMAIN JEROME / Genève / www.romainjerome.ch ROBERT ET FILS 1630 / Genève / www.robertfils1630.com ROGER DUBUIS (Richemont) / Meyrin / www.rogerdubuis.com ROLEX / Genève / www.rolex.com SARCAR / Vésenaz / www.sarcar.com SNYPER / Genève / www.snyperwatches.com SPERO LUCEM / Genève / www.spero-lucem.com STEELCRAFT / Carouge / www.steelcraft.ch TECHNOMARINE / Genève / www.technomarine.com TF EST 1968 / Carouge / www.tfco.ch TUDOR / Genève / www.tudorwatch.com UNIVERSAL GENEVE / Meyrin / www.universal.ch URWERK / Genève / www.urwerk.com VACHERON CONSTANTIN (Richemont) / Plan-les-Ouates / www.vacheron-constantin.com VAN DER BAUWEDE / Genève / www.vdb.ch VENUS / Genève / www.montresvenus.com VOLNA / Genève / www.volna.ch YESLAM / Genève / www.yeslam.ch ZANDIDOUST / Genève / www.zandidoust.com JURA AEROWATCH / Saignelégier / www.aerowatch.com ANDRE MOUCHE / Fahy / www.andremouche.ch AVIATOR / Porrentruy / www.aviatorwatch.ch CATOREX / Les Breuleux / www.catorex.ch CLAUDE BERNARD / Les Genevez / www.claudebernard.ch EDOX / Les Genevez / www.edox.ch ERNEST BOREL / Le Noirmont / www.ernestborel.ch HEBE / Alle / www.hebewatch.com IKEPOD / Bassecourt / www.ikepod.com L'DUCHEN / Saignelegier / www.lduchen.com L'EPEE / Delémont / www.lepee-clock.ch LOUIS CHEVROLET / Porrentruy / www.louischevrolet.ch LOUIS ERARD / Le Noirmont / www.louiserard.ch MATTHEW NORMAN / Delémont / www.matthew-norman.ch PAUL PICOT / Le Noirmont / www.paulpicot.ch RICHARD MILLE (Horométrie) / Les Breuleux / www.richardmille.com RUDIS SYLVA / Les Bois / www.rudissylva.com SWIZA / Delémont / www.swiza.ch VALGINE / Les Breuleux / www.jic.ch/valgine VICENTERRA / Boncourt / www.vicenterra.ch WENGER / Delémont / www.wenger.ch LUCERNE CARL F. BUCHERER / Lucerne / www.carl-f-bucherer.com CHRONOSWISS / Lucerne / www.chronoswiss.com OCHS UND JUNIOR / Lucerne / www.ochsundjunior.ch NEUCHÂTEL 88 RUE DU RHONE / La Chaux-de-Fonds / www.88rdr.com AFFLUENCE / Neuchâtel / www.affluencewatches.com ALEXIS GARIN / Les Verrières / www.alexisgarin.ch ARNOLD & SON / La Chaux-de-Fonds / www.arnoldandson.com BALL WATCH / La Chaux-de-Fonds / www.ballwatch.com BLAULING / Chézard-Saint-Martin / www.blauling.com BLU / Colombier / www.blu.ch BOMBERG / Neuchâtel / www.bomberg.ch BOUCHERON (Kering) / Cortaillod / www.boucheron.com BULER / La Chaux-de-Fonds / www.buler.ch BULGARI (LVMH) / Neuchâtel / www.bulgari.com CATENA / Corcelles / www.montres-catena.com CERTINA (Swatch Group) / Le Locle / www.certina.com CHATELAIN / La Chaux-de-Fonds / www.chatelain.ch CHRISTOPHE CLARET / Le Locle / www.christopheclaret.com CHRISTOPHE SCHAFFO / La Brévine CHRONOGRAPHE SUISSE CIE / La Chaux-de-Fonds / www.chronographesuisse.ch CORONA WATCH / Neuchâtel CORUM (Haidian) / La Chaux-de-Fonds / www.corum.ch DIOR HORLOGERIE (LVMH) / La Chaux-de-Fonds / www.dior.com DREYFUSS & CO / La Chaux-de-Fonds / www.dreyfussandco.com DUBEY & SCHALDENBRAND / La Chaux-de-Fonds / www.dubeywatch.com ELLICOTT 1738 / La Chaux-de-Fonds / www.ellicott.ch ENICAR / La Chaux-de-Fonds / www.enicar.com ETOILE / Le Locle / www.montres-etoile.ch FENDI / Marin-Epagnier / www.fendi.com FERDINAND BERTHOUD / Fleurier / www.ferdinandberthoud.ch FESTINA / Bienne / www.festina.com FLIK FLAK (Swatch Group) / Cormondrèche / www.flikflak.com FREDERIC JOUVENOT / La Chaux-de-Fonds / www.fjouvenot.com GAMIL WATCH / La Chaux-de-Fonds GEBSON / Neuchâtel / www.gebson.com GERGE / Neuchâtel / www.gergeswiss.com

GIRARD-PERREGAUX (Kering) / La Chaux-de-Fonds / www.girard-perregaux.com GRAHAM / La Chaux-de-Fonds / www.graham-london.com GREUBEL FORSEY / La Chaux-de-Fonds / www.greubelforsey.com GUCCI (Kering) / Cortaillod / www.gucciwatches.com HAUTLENCE (Melb Holding) / La Chaux-de-Fonds / www.hautlence.com HERITAGE / Neuchâtel / www.hwm-watch.com HOROSWISS / La Chaux-de-Fonds / www.horoswiss.com HYT / Neuchâtel / www.hytwatches.com JAERMANN & STUBI / Le Locle / www.jaermann-stuebi.com JAMES C. PELLATON / Le Locle / www.jamespellaton.com JAQUET DROZ (Swatch Group) / La Chaux-de-Fonds / www.jaquet-droz.com JEAN D'EVE / La Chaux-de-Fonds / www.jeandeve.ch JEANRICHARD (Kering) / La Chaux-de-Fonds / www.jeanrichard.com JULIEN COUDRAY 1518 / Le Locle / www.juliencoudray1518.ch LOUIS MOINET / Saint-Blaise / www.louismoinet.com MAITRES DU TEMPS / La Chaux-de-Fonds / www.maitresdutemps.com MARATHON / La Chaux-de-Fonds / www.marathonwatch.com MARVIN / Vaumarcus / www.marvinwatches.com MCGONIGLE STEPHEN / Neuchâtel / www.mcgonigle.ie MCT / Neuchâtel / www.mctwatches.com METAL.CH / Neuchâtel / www.metalch.com MIDO (Swatch Group) / Le Locle / www.mido.ch MONTBLANC (Richemont) / Le Locle / www.montblanc.com MUREX / Le Locle / www.murexwatch.com NOBEL / Neuchâtel / www.nobelwatch.ch OPTIMA / Le Locle / www.optimawatch.com PARMIGIANI FLEURIER / Fleurier / www.parmigiani.ch PIERRE THOMAS / La Chaux-de-Fonds / www.pierrethomas.ch RAIDOX / Le Locle / www.raidox.ch RIBA MUREX / Le Locle / www.murexwatch.com ROD / Neuchâtel / www.rodwatches.ch ROTARY / La Chaux-de-Fonds / www.rotarywatches.com SCHWARZ-ETIENNE / La Chaux-de-Fonds / www.schwarz-etienne.ch SULTANA / La Chaux-de-Fonds / www.sultana.ch TAG HEUER (LVMH) / La Chaux-de-Fonds / www.tagheuer.com TAUCHMEISTER / La Chaux-de-Fonds / www.michel-perrenoud.ch TEMPVS COMPVTARE / Neuchâtel / www.tempvscompvtare.ch TISSOT (Swatch Group) / Le Locle / www.tissot.ch ULYSSE NARDIN (Kering) / Le Locle / www.ulysse-nardin.com VOUTILAINEN / Môtiers / www.voutilainen.ch VULCAIN / Le Locle / www.vulcain-watches.ch WALTHAM / Marin-Epagnier / www.waltham.ch ZENITH (LVMH) / Le Locle / www.zenith-watches.com

DAMIANI / Manno / www.damiani.com DWISS / Lugano / www.dwiss.com GLAM ROCK / Lugano / www.glamrockwatches.com GUESS / Bioggio / www.guesswatches.com N.O.A / Balerna / www.noawatch.com ORA / Locarno / www.oraswisswatch.com SALVATORE FERRAGAMO (Timex Group) / Manno / www.ferragamotimepieces.com SEA-GOD / Chiasso / www.sea-god.ch TENDENCE / Lugano / www.tendencewatches.com TIMEX (Timex Group) / Manno / www.timexgroup.com TONINO LAMBORGHINI / Chiasso / www.lamborghini.it VERSACE (Timex Group) / Manno / www.versace.com ZITURA WATCH / Magliaso / www.zitura.com THURGOVIE ANDREAS STREHLER / Sirnach / www.astrehler.ch HANHART / Diessenhofen / www.hanhart.com VAUD

ADRIANO VALENTE / Lausanne / www.adrianovalente.com ALAIN SAUSER CRÉATION / Chamby / www.alainsauser.ch ALFRED ROCHAT - AROLA / Les Bioux / www.arola-alfred-rochat.ch ANONIMO / Chavannes-de-Bogis / www.anonimo.com AUDEMARS PIGUET / Le Brassus / www.audemarspiguet.com BLANCPAIN (Swatch Group) / Paudex / www.blancpain.com BREGUET (Swatch Group) / L'Abbaye / www.breguet.com C3H5N3O9 / Gand / www.c3h5n3o9.com CABESTAN / L'Orient / www.cabestan.ch CHAUMET (LVMH) / Nyon / www.chaumet.com CLAUDE MEYLAN / L'Abbaye du Lac de Joux / www.claudemeylan.ch DE HAVILLAND / Yverdon-les-bains / www.dehavilland-watches.com DODICI / Montreux / www.dodici.ch FRERES ROCHAT (Automates) / Le Brassus / www.freres-rochat.com HD3 COMPLICATION / Luins / www.hd3complication.com HUBLOT (LVMH) / Nyon / www.hublot.com HYSEK / Lussy-sur-Morges / www.hysek.com JAEGER-LECOULTRE (Richemont) / Le Sentier / www.jaeger-lecoultre.com JANVIER / Ste-Croix / www.vianney-halter.com LOISEAU / St-Prex / www.atelier-loiseau.ch LOUIS GOLAY / Lonay / www.louisgolay.com MANUFACTURE ROYALE / Vallorbe / www.manufacture-royale.com PHILIPPE DUFOUR / Le Sentier / www.philippedufour.com PIERRE DEROCHE / Le Lieu / www.pierrederoche.com REBELLION / Lonay / www.rebellion-timepieces.com REUGE (automates) / Sainte Croix / www.reuge.com REVELATION / Lully / www.revelation-watches.ch OBWALD ROMAIN GAUTHIER / Le Sentier / www.romaingauthier.com ANTOINE MARTIN / Alpnach / www.antoinemartin.ch SLYDE / Luins / www.slyde.ch SPEAKE-MARIN / Bursins / www.speake-marin.com SCHAFFHOUSE VALBRAY / Lausanne / www.valbray.ch VINCENT CALABRESE / Morges / A. LANGE & SOEHNE (Richemont) / Schaffhouse / www.vincent-calabrese.ch www.lange-soehne.com H. MOSER & CIE (Melb Holding) / Neuhausen am Rheinfall / www.h-moser.com ZOUG IWC (Richemont) / Schaffhouse / www.iwc.ch CIMIER / Baar / www.cimier.com DIETRICH / Zoug / www.dietrich-watches.com SCHWYTZ FAVRE LEUBA / Zoug GC WATCHES (Timex Group) / Zoug / COINWATCH / Pfäffikon / www.coinwatch.ch www.gcwatches.com LES MILLIONNAIRES / Pfäffikon / www.millionnaires.ch PANERAI (Richemont) / Steinhausen / LUMINOX / Pfäffikon / www.luminox.com www.panerai.com MIRA / Pfäffikon / www.mirawatch.ch RAM / Cham / www.ram-watches.ch PHILIP ZEPTER / Wollerau / www.zepter.com RECONVILIER / Zoug / www.reconvilier.com SOLEURE ZURICH ARLEA / Wolfwil AUREMA / Grenchen ZASPERO / Regensdorf / www.zaspero.com BIJOUMONTRE / Grenchen / www.bijoumontre.com CAMEL ACTIVE / Zurich / www.mondaine.com BREITLING / Grenchen / www.breitling.com CORNAVIN / Zurich / www.cornavin-watches.ch CAT / Solothurn / www.catwatches.com HELVETICA / Zurich / www.mondaine.com COACH / Grenchen / www.coach.com JUSTEX / Zurich / www.justex.ch COVER WATCHES / Solothurn / LALIQUE / Zollikerberg / www.lalique.com www.coverwatches.com M-WATCH / Zurich / www.mondaine.com CYCLOS / Dornach / www.cyclos-watch.ch MARC JENNI / Zurich / www.marcjenni.com ETERNA (Haidian) / Grenchen / www.eterna.ch MAURICE DE MAURIAC / Zurich / FORTIS / Grenchen / www.fortis-watches.com www.mauricedemauriac.ch GENIE / Grenchen / www.genieswiss.ch MIKI ELETA (Pendules) / Zurich / www.eleta.ch HARWOOD WATCH CO. / Grenchen / MONDAINE / Zurich / www.mondaine.com www.harwood-watches.com MONTILIER / Zurich / www.montilier.com JOWISSA UHRE / Bettlach / www.jowissa-watches.com O&W / Zurich / www.chronotime.ch KIENZLE / Egerkingen / www.kienzleuhren.de PAUL GERBER / Zurich / www.gerber-uhren.ch MANJAZ / Welschenrohr / www.manjaz.ch PHILIP STEIN / Kilchberg / www.philipstein.com NORD ZEITMASCHINE / Büsserach / SEVENFRIDAY / Zurich / www.sevenfriday.com www.nord-zeitmaschine.ch SWAROVSKI / Männedorf / www.swarovski.com PORSCHE DESIGN / Grenchen / TORSO / Zurich / www.torsoswiss.ch www.porsche-design.com URBACH / Zurich / www.urbach.ch ROAMER / Soleure / www.roamer.ch XEMEX / Zurich / www.xemex.ch SWISS MILITARY-HANOWA / Solothurn / www.swissmilitary.ch TITONI / Grenchen / www.titoni.ch Liste non contractuelle ST. GALL LUNESA / Sevelen / www.lunesa.com TESSIN ADRIATICA / Camorino / www.adriaticawatches.ch ALFEX / Manno / www.alfex.com ARMAAN / Agno BUCCELLATI / Chiasso / www.buccellati.com Pour des informations complètes sur CANOPUS / Magliaso / www.amanzoni.com toutes les marques suisses et internationales, CUERVO Y SOBRINOS / Capolago / consultez www.europastar.com/brand-index www.cuervoysobrinos.com


32 | EUROPA STAR PREMIÈRE

M A N U FA C T U R E D ’ É T E R N I T É D E P U I S 1 75 5 260 ans d’histoire ininterrompue reflétée à travers la collection Harmony. Une nouvelle légende est née. HARMONY CH RO N O G RAPHE

w Boutiques Vacheron Constantin : Genève Quai de l’Île 7 - Place de Longemalle 1 • Lucerne Kapellplatz 10 Et auprès des concessionnaires suivants : Ascona Tettamanti • Chiasso Mariotta • Crans-Montana Crans Prestige • Genève Les Ambassadeurs • Interlaken Bucherer Kirchhofer • Lugano Les Ambassadeurs - Mersmann • Lucerne Embassy • Montreux Zbinden • Samnaun Zegg Watches & Jewellery • St. Gall Labhart-Chronometrie St. Moritz Les Ambassadeurs • Zermatt Schindler • Zurich Les Ambassadeurs - Meister - Türler • Liechtenstein Vaduz Huber 251x353_Harmony_bout_CH.indd 1

17.08.15 12:10

Europastar premiere 5-15  

Le journal de l'écosystème horloger

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you