Page 1

Programmation

LeS GRANDS THÈMES du festival DÉSIR D’EUROPE

Désir d’Europe

Le monde nouveau déferle, et met l’Europe en crise. En crise ? Temps de crise, temps aussi de renouvellement : la première fois peut-être où les peuples concernés se trouvent mis en demeure Drago Jancar de s’interroger sur leur désir d’être ensemble – sur l’existence, ou non, d’une culture commune. L’Europe s’éloigne, parce qu’elle n’incarne plus un projet, une espérance. Elle s’éloigne, parce qu’elle manque d’âme. Autrement dit, de désir Ian Rankin Velibor Colic ©Pascal Hée Shumona Sinha ©P. Normand d’être ensemble, d’une idée d’elle-même assez vaste pour rassembler encore dans un élan commun. Économie, institutions n’y suffiront pas : ou bien l’Europe se réinvente comme projet, vue d’ailleurs culture commune, retrouve en elle les valeurs L’Europe Ceux qui y vivent la dénoncent coupable de tous leurs maux. Mais ceux qui vivent à sa qui la fondent, ou elle dépérira. L’Europe sera périphérie demandent à y entrer. Comment les écrivains étrangers qui y résident perçoiventils l’Europe, aujourd’hui ? Et les écrivains issus, ou leurs parents, des ex-empires coloniaux ? culturelle, ou ne sera pas.

Les rencontres Samedi 26 mai

> L’Europe

vue d’ailleurs Univers, 15h30 > Drago Jancar, un grand écrivain européen Hôtel Le Nouveau Monde 1, 17h30

Dimanche 27 mai >M  atinée

Des rencontres

Désir

d’Europe

19 auteurs venus de 13 pays, pour penser l’Europe d’aujourd’hui

Après tout, ce sont eux, en ces dernières décennies, qui ont bouleversé, renouvelé, les lettres anglaises – et qui sont en train de faire de même des lettres françaises. Quand la tentation revient de fermer les frontières, qu’ont à nosu dire ces écrivains ? Avec Shumona Shina, Dinaw Mengestu, Alain Mabanckou, Abdourahman Waberi, Wilfried N’Sondé Sam., L’Univers, 15h30

Europe, crise de la valeur ou crise des valeurs ? Multiples sont les formes de la détestation de soi. De s’ouvrir au dialogue avec les cultures du monde implique-t-il d’ignorer la sienne propre ? L’Europe se réduirait-elle à l’aventure coloniale, à l’expérience totalitaire – ou bien porte-t-elle aussi un grand rêve, des valeurs, à travers ses penseurs, ses artistes ? Crise économique, dit-on – mais quel économiste peut ignorer qu’aucun système ne tient sans « confiance » – autrement dit sans la force du sentiment d’un « être-ensemble » : sans valeurs. « En quoi donc croyezvous encore ? » interrogeaient les habitants de Sarajevo, lors des rencontres que nous y avions organisées – eux qui avaient cru que nous, Européens, viendrions à leur aide, au nom de nos valeurs. Bonne question, encore aujourd’hui. Avec Christos Chryssoppoulos, Takis Theodoropoulos, Christophe Coello

L’Europe est d’abord une histoire. Longue, violente, tourmentée, de terribles affrontements et de flamboiements extraordinaires, de créativité artistique et de spiritualité, à travers lesquels se sont inventées des valeurs, une certaine idée de l’homme et de l’art, qui sont comme notre patrie Dim., LE vauban - salle 3, 14h30, précédé du film « Grèce, le temps des sacrifices » commune. Cette Europe de la culture doit-elle être conjuguée au passé — ou reste-t-elle pour nous un vivant foyer ? De notre réponse dépend L’âme de l’Europe Une matinée autour de Drago l’avenir de « l’idée européenne ».

Sans oublier …

« L’Europe aux petits oignons » Un spectacle gourmand, conçu à partir de textes et de chansons sur l’art de la table par Jean-Luc Debattice accompagné de Nathalie Fortin au piano (Voir p. 86).

Dim., L’Escale, 10h

p 22

Jancar, Boris Pahor, Paolo Rumiz, Velibor Colic, Monika Bulaj pour réfléchir à cette idée d’âme européene, avec la projection d’un film sur un Européen par excellence, grand philosophe, au destin tragique : Walter Benjamin - Des histories d’amitié. Dim., LE Vauban - salle 1, 10h30

Walter Benjamin. Né à Berlin de parents juifs en 1892, philosophe, traducteur, historien de l’art, grande figure de l’école de Francfort, il se suicidera à Portbou le 26 septembre 1940, non loin de la frontière espagnole alors qu’il fuyait les nazis.

Villes d’Europe

Les gens de Dieu, voyage dans une autre Europe Une exposition de Monika Bulaj sur les périphéries enchantées du Vieux Continent, au Palais du Grand Large, salle Charcot (Voir p. 89).

L’Europe s’invente à Sajarevo

Bruxelles, ville-monde

C’était le sous-titre, en forme de manifeste, du festival que nous avions lancé à Sarajevo à la levée du siège, avec le concours du centre André Malraux de Sarajevo créée par Francis Bueb. En écoutant les uns et les autres en ces journées de passion, il nous semblait entendre battre là le cœur de l’Europe... Qu’en reste-t-il aujourd’hui ? Rencontre avec Igor Sticks, Drago Jancar, Boris Pahor, Nedim Gürsel

Avec In Koli Jean Bofane, Jean-Pierre Verheggen, Jacques De Decker, Jan Bucquoy, William Cliff. Plus François Schuiten, et son film le Dossier B : un voyage à la lisière du documentaire et de la fiction, où l’imaginaire des créateurs des Cités obscures sert de révélateur au réel. (Voir aussi p. 30) DIM. Théâtre Chateaubriand, 10h

L’âme de l’Europe Vauban 1, 10h-13h > Bruxelles, capitale européenne et Ville-Monde Matinée Belgique, Théâtre Chateaubriand > L’Europe s’invente à Sarajevo Univers, 18h > Europe, crise de la valeur, ou crise des valeurs ? Dans le cadre de l’après-midi Monde en crise Vauban 3

Lundi 28 mai > Trieste,

ville carrefour, ville frontiere Hôtel Le Nouveau Monde 1, 14h45 > Véra Michalski, une éditrice européenne ENSM2, 16h15

Les expos >

L es Gens de Dieux, voyage dans une autre Europe Palais du grand large, salle Charcot (p. 91)

Dim., L’Univers, 18h

Trieste, ville frontière Paolo Rumiz y est né en 1947, quand ce bout de terre en bordure de l’Adriatique, qui connut les fastes de l’empire austro-hongrois avant de rejoindre l’Italie, devint pour quelques années, après la Seconde Guerre mondiale, le « Territoire libre de Trieste » : « une invitation au voyage, une ligne au-delà de laquelle le mystère commençait. » Boris Pahor, 99 ans, dont les romans sont à compter parmi les chefs-d’œuvre de la littérature du XXe siècle, y est né en 1913 et y vit encore. « Je suis né autrichien, soumis à l’empereur. Mussolini a essayé, par la violence, de me transformer en Italien. Sous Tito, j’aurais dû devenir yougoslave. Et, voyez-vous, j’étais et je suis encore slovène». Sur cette partie slovène de Trieste, il est intarissable, et sur Trieste elle-même, ville-carrefour, ville-frontière. Européenne, en somme. lun., Le Nouveau monde 1, 14h45

Les invités

Paolo Rumiz

Jil Silberstein ©Wiktoria Bosc

Nedim Gursel

Takis Theodoropoulos ©DR

Nick BARLEY / Alain BERENBOOM / Thomas BOHN / Monika BULAJ / Christos CHRYSSOPOULOS / Velibor COLIC / Jean-Luc DEBATTICE / Patrick DECLERCK / Nedim GURSEL / Drago JANCAR / Nicholas JUBBER / Reiner KUNZE / Reif LARSEN / Alain MABANCKOU / Stefan MANI / Véra MICHALSKI / Barry MILES / José Luis MUNUERA / Wilfried N’SONDE / Boris PAHOR / Benoît PEETERS / Ian RANKIN / Paolo RUMIZ / François SCHUITEN / Jil SILBERSTEIN / Shumona SINHA / Igor STIKS / Takis THEODOROPOULOS / Colin THUBRON / Cathi UNSWORTH / David VAN REYBROUCK

p 23

DÉSIR D'EUROPE  

LES GRANDS THÈMES DU FESTIVAL 2012

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you