AN AVEL CHALLENGE

Page 1

MAGAZINE


Bienvenue sur nos plages

photo : Muriel Vandenbempt


Serge Mallet

Adjoint aux sports à la mairie d’Erdeven

J

« e suis fier d’accueillir un événement de cette ampleur sur le site de Kerhillio, qui est devenu au fil des années un haut lieu de pratique au niveau européen. C‘est un très beau sport, qui apporte aux plages une activité tout au long de l’année. Je m’y suis déjà initié, je ne suis pas allé très vite mais j’ai pris beaucoup de plaisir à glisser et aussi à prendre quelques beaux plongeons. Le An Avel Challenge permet de faire connaitre la commune. Nous essayons de varier les propositions d’événements sportifs et de rester ouverts à tous les projets».

D’ou vient le kitesurf ? L

e kitesurf a été imaginé par plusieurs inventeurs dès les années 1960. À la suite d’un travail d’expérimentation pour améliorer la voile, les frères Quimperois Dominique et Bruno Legaignoux déposent le brevet de l’aile courbe à structure gonflable en1984. Les Legaignoux créent la société Wipikat en 1993 pour commercialiser un petit bateau gonflable accompagné d’une aile de traction. En 2003 le Ministère des sports délégue le kitesurf à Fédération Française de Vol Libre. Les compétitions se développent au niveau national et international dans 5 disciplines : vitesse, freestyle, course, longue distance et vagues. En 2013, 5 Centres régionaux d’Excellence Sportive sont mis en place : Dunkerque, Hière, Montpellier, Leucate et Quiberon. L’objectif est de rendre accessible le kite à haut niveau, de la détection jusqu’aux équipes de France. Entre terre, mer et ciel le kitesurf offre des sensations de glisses et de liberté. Alors cet été pourquoi pas fair un stage en école ? C ‘est le meilleur moyen de débuter...

Histoire de camping I

l y a fort longtemps le camping était librement pratiqué dans les dunes d’Erdeven, et notamment dans la partie de servitude de tir du Bego. La Marine tolérait la présence des campeurs. En 1964, un arrêté préfectoral interdit la présence de plus de 2 tentes sur les terrains non aménagés à cet effet. La création d’un terrain de camping ne pouvait être envisagé que dans un lieu suceptible d’intéresser les campeurs, c ‘est à dire avec un accès proche de la plage. Or l’existence de la servitude de tir au profit de la commission d’expérience de Gavres obligeait à se replier aux environs de Loperhet, trop loin pour faire venir du monde... La commune se trouvait devant un dilemme : créer des installations onéreuses ou refuser de le faire, et par conséquent refouler la venue des campeurs. La rentabilité restant très hypothétique il fut demandé aux commerçants s’ils acceptaient de couvrir le déficit éventuel... La majorité donna son adhésion, et le camping municipal d’Erdeven fût créé pour le plaisir de tous. Extrait du Registre des Délibérations du Conseil Municipal d’Erdeven 22/05/1966


photo : Muriel Vandenbempt


Qu’est ce que le

An Avel Challenge ? L

e An Avel Challenge, se traduit littéralement du Breton au Français par «challenge des vents». Qu’il soit d’Est ou d’Ouest le vent est le lien, qui nous rapproche des plages d’Erdeven. Dans un esprit de convivialité je vous propose un événement qui prendra place sur le camping et la plage de Kerhillio à Erdeven. Fort en sensations et en couleurs votre rendez vous des vacances de la Toussaint est pris, pour le bonheur des petits et des grands.

Kitesurf Vague

Le Championnat de France de Surf Kite sera ouvert sur une période d’attente entre le 21 et le 26 Octobre 2014 pour dérouler cette épreuve nationale dans les meilleurs conditions. Les kitesurfeurs les plus aguérris de l’Hexagone chevaucheront les vagues de Kerhillio pendant trois jours pour remporter les titres dans les catégories Junior, Féminine, Open et Vétéran. Il va y avoir du sport !!! Les critères sont similaires aux compétitions de surf : choix de la plus belle vague, radicalité des manoeuvres sur la partie la plus critique de la vague. A vos ailerons...

Les herbes à vent

Un festival de cerfs-volants unique, qui se déroulera les 25 et 26 octobre sur le camping de Kerhillio. Un programme tout en couleurs qui commencera avec l’envol de créations artistiques et parfois insolites, des lachers de bonbons, combats de rokkaku et autres démonstrations de pilotage. Les Petits (à partir de 5 ans) pourront s’initier au cerf-volant lors d’un atelier de fabrication. Les plus Grands ( à partir de 8 ans) auront l’occasion de s’initier au pilotage de cerfs-volants de traction, encadrés par des bénévoles dîplômés.

Les invités

De la Bretagne à l’international, vous rencontrerez des sportifs, des artistes et autres passionnés de machines volantes qui ont souvent la tête dans les nuages. Le Cap verdien Mitu Monteiro, kitesurfeur professionnel, sera des nôtres pour faire le show. Thérèse Uguen, artiste cerf-voliste, accrochera ses constructions asymétriques dans le ciel d’Erdeven. Mr Long Duong, invité d’honneur, présentera les cerfs-volants les plus rapides au monde.

Les animations

Restauration, Bagad et concerts seront au rendez-vous pendant le week-end, avec des crêpes 100% bio qui seront tournées non stop, des soirées animées et rythmées au Coota Bar. Le dimanche, une tombola géante avec de nombreux lots (tickets à prendre sur place), des tests de Stand Up Paddle et un concert Bagad qui clôturera cette première édition du An Avel Challenge. On vous attend nombreux ! Kenavo !!

Etienne LHÔTE



PROGRAMME Le championnat de France de kitesurf vagues sera ouvert du 21 au 26 octobre. En fonction des conditions, l’épreuve se déroulera sur les trois meilleures journées de cette période. Le directeur d’épreuve informera les compétiteurs et le public de la période choisie 48h00 à l’avance sur le site internet .

www.anavelchallenge.com 09h00 11h00 17h00

09h00 11h00 17h00

09h00 11h00 17h00

09h00 11h00 17h00 22h00

10h00 11h00 12h00 17h00 18h00 22h00

10h00 11h00 12h00 14h00 15h00 16h00 17h00

Mardi 21 Octobre

Confirmation des inscriptions Premier départ du championnat de kitesurf Fin des manches

Mercredi 22 Octobre

Confirmation des inscriptions Premier départ du championnat de kitesurf Fin des manches

Jeudi 23 Octobre

Confirmation des inscriptions Premier départ du championnat de kitesurf Fin des manches

Vendredi 24 Octobre

Confirmation des inscriptions Premier départ du championnat de kitesurf Fin des manches Concert au COOTA BAR

Samedi 25 Octobre

Ouverture du festival de cerfs-volants «Les herbes à vent» Envol des cerfs-volants, concours, combats de cerfs-volants Premier départ du championnat de kitesurf Restauration & buvette Fin des manches championnat de France de kitesurf Apéro sur le camping de Kerhillio avec DJ MANU Concert au COOTA BAR

Dimanche 26 Octobre

Premier départ du championnat de kitesurf Envol des cerfs-volants, démonstration, concours, combats Restauration & buvette Concert BAGAD Tombola Remise des prix Clôture du An Avel Challenge



Sam

Barman, ambianceur, kitesurfeur, nous explique pourquoi il est tant attaché à Erdeven. An Avel Challenge : de quelle façon es-tu arrivé à Erdeven ? Après 8 années de saison passées entre les Alpes l’hiver et la Bretagne l’été, j’ai ressenti le besoin de poser mes sacs. J’ai pas mal exploré la côte atlantique et même le pays basque pour sa promiscuité avec mes deux addictions : le Kite et le snowboard. Finalement, la vie, les rencontres et les hasards immobiliers m’ont ramené à Erdeven, que je connaissais déjà bien vu de mon fourgon alors que je pratiquais le Kite mountain sur ses plages . La douceur de vivre, les conditions de navigation et cette vie de p’tit village m’ont tout de suite séduit . L’opportunité de monter un café concert est arrivée en 2008 et je n’ai pas hésité 2 jours à décider de passer un bout de vie ici. AAC : quel est le concept du COOTA BAR ? Le coota c’est un mix de tout ce que j’ai appris durant mes années de saisonnier : de mes saisons d’hiver en animation enfants/adultes puis au bar, j’ai appris le métier et l’importance de l’animation, et de mes saisons d’été comme salarié aux Vieilles charrues j’ai appris à organiser et

à aimer le live, et même beaucoup ... L’hiver 2007-2008, j’ai fait un trip de 3 mois en Australie et ma route a croisé le village de Mallacoota, petit village au bord de la mer de Tasmanie. Plein de belles rencontres, une navigation en kite avec des dauphins et cette promesse : if one Day I have a bar, i will call it Le Coota ... Deux jours après mon retour d’Australie on me propose d’acheter un bar à Kerhillio, 2 mois plus tard le Coota ouvre... En un peu plus de 6 ans, on a accueilli plus de 250 groupes de musique de France et d’ailleurs, depuis 4 ans on y danse la salsa, depuis toujours on y joue de la musique avec les instruments que l’on met à disposition de tous les zicos. On est ouvert toute l’année du jeudi au dimanche ce qui nous permet toujours de profiter des plaisirs de la vie ici : kite, kayak, paddle, plage ... Bref, on est bien et on n’a pas envie de bouger du tout !!!



MITU MONTEIRO est certainement le meilleur wave rider de la planète. Parrain du An Avel Challenge, entre deux voyages le cap-verdien prend le temps de partager avec nous son aventure de pro-rider.

An Avel Challenge : tu as navigué sur les plus belles vagues de la planète, qu’est ce qui te motive aujourd’hui dans le kitesurf ? Le kite dans les vagues on peut dire que c‘est une discipline récente, donc il y a encore plein de trucs à découvir. Ca me donne envie de progresser, de créer de nouvelles figures et découvrir de nouveaux spots. Chaque fois que j’arrive dans un spot j’apprends beaucoup parce que chaque spot et chaque vague sont différents. Ca donne la possibilité d’apprendre à surfer et de s’adapter à toutes les conditions. Chaque rider a un côté préféré, mais quand tu es un pro rider il faut être à l’aise tout le temps. Et ça s’apprend en naviguant sur différents spots. Il y a encore beaucoup de vagues où je n’ai pas navigué et beaucoup de choses à apprendre, ça me stimule de continuer à chercher les vagues parfaites. AAC : comment vois tu l’avenir du kitesurf «vague» au niveau international ? Durant les trois dernières années, le niveau international a beaucoup progressé. Maintenant tous les riders naviguent strapless. Quand j’ai commencé le championnat du monde en 2009, j’étais le premier à faire toutes les épreuves sans straps ! Je me sentais plus à l’aise et aussi j’aimais ce nouveau défi. Maintenant le style des riders est devenu plus radical. Ils profitent plus des vagues, et prennent plus de risques dans de nouvelles figures. Le matériel a beaucoup évolué, toujours plus léger et technique. Quelques années auparavant dans les vagues on naviguait avec des «C kite» et c‘était impossible de surfer, car elles étaient trop puissantes.

Le shape des planches a aussi beaucoup progressé. J’espère que ce progrès ne s’arrêtera pas là. Que chaque rider continue de chercher de nouvelles sensations et de transmettre sa passion aux autres. AAC : de quelle manière te prépares-tu lorsque que tu vas kite-surfer Teahupoo ? Je m’entraîne presque 360 jours par an. Ici sur l’île de Sal, on a la chance d’avoir beaucoup de différentes conditions : onshore, offshore, side, side-off, side-on, vagues de droites et vagues de gauche. On peut trouver quasiment toutes les conditions en 10 minutes de voiture. Donc à être sincère, j’ai pas fait d’entraînement particulier. Quand il n’y a pas de vent je fais de la pêche sous-marine en apnée, ça m’aide beaucoup pour la respiration. A Teahupoo les conditions de vent sont presque les même qu’au Cap Vert. La vague est seulement un peu plus puissante ! Tu seras en Bretagne, pour le An Avel Challenge du 21 au 26 octobre. J’imagine que tu dois être terrifié à l’idée de venir naviguer sur nos vagues ? Ca fait longtemps que je connais Etienne Lhote. A chaque fois il me parle des vagues de la Bretagne. Je sais qu’il n’y a pas la même température que chez moi , mais après l’Irlande, l’Allemagne et le Canada je pense que je vais survivre !!! J’ai regardé des photos de quelques spots de Bretagne et les vagues semblent pas mal ! J’ai très hâte d’y aller et de voir le niveau des riders là-bas ...


Presqu’Île

Kite Club Rencontre avec David Jehanno, Président du club de kite, organisateur d’évènements et kitesurfeur dans l’âme.

An Avel Challenge : présente-nous l’origine du Presqu’île Kite Club (PIKC)? Presqu’Île Kite Club a été créé en juin 2011. Son but est de réunir les Kitesurfers de la presqu’Île de Quiberon et ses alentours (Carnac/Plouharnel/Erdeven/Saint Pierre Quiberon/Quiberon) dans un esprit de convivialité, le kitesurf étant un sport individuel. AAC: quelles sont les actions réalisées par le club ? Presqu’Île Kite Club a le souhait de faire vivre le kite à travers toutes ses disciplines et pour tous les niveaux de pratiquants. En freestyle on organise un rendez-vous incontournable depuis sa première édition en septembre 2011, le WILD COAST CONTEST. En perfectionnement, on propose des cours pour tous niveaux organisés plusieurs week-ends de l’année et encadrés par un BPJEPS. En longues distances le club a organisé en 2012 l’étape finale du championnat de France dans la baie de Quiberon. Aujourd’hui, pour la deuxième année consécutive, la longue distance est pratiquée dans la HOUAT AILE’S, une traversée amicale en down-wind entre Quiberon et l’Île de Houat. Cette traversée est accompagnée et sécurisée par des futurs BPJEPS de l’ENVSN. Cet évènement autorise une navigation en kite que nous pratiquons peu. Au-delà des 2 miles marins, se retrouver au milieu de la mer pour se déplacer entre deux points est une très belle expérience. En vagues depuis 2013 on assure une première étape régionale. Cette discipline est de plus en plus pratiquée et pour la joie de tous les membres nous accueillons cette année le championnat de France.

AAC : parle nous un peu plus de la «Wild Coast Contest». Après avoir participé à des étapes du championnat du monde, je me suis aperçu qu’il n’y avait pas d’évènements kite dans le Morbihan. J’ai voulu créer un évènement qui rassemble tous les kitesurfers comme une « fête du kitesurf » sur notre spot. Nous avons donc créé le Presqu’Île Kite Club afin d’accueillir la Wild Coast Contest. C’est une conviviale freestyle mêlée à du slalom. C’est un véritable rendez-vous annuel de kite, où les novices et les professionnels, jeunes et anciens peuvent se côtoyer. Au programme : kite, concerts, spectacles, animations, soirées, la liste est longue. La WCC s’avère aujourd’hui être un tremplin pour les juniors (Alexandre Lefevre , Lazard Gourney, Nathan Sicalac) mais aussi rassemble les grands noms du kite (Valentin Marvyle, Etienne Lhote, Bruno sroka). Nous aurons toujours le souhait de rassembler les kiters de tous horizons pour un week-end. AAC : qu’est-ce qui te motive dans ton rôle de président d’un club de kite? Le plaisir de fédérer les kiteurs autour d’évènements, confirmer l’existant et accueillir toutes les bonnes idées et bonnes volontés pour développer l’association.








Le Grand Site Gâvres Quiberon

Un espace rêvé pour la pratique des sports et loisirs de nature

D

e Gâvres à Quiberon s’étend le plus vaste espace naturel de Bretagne, formé par une dune de sable préservée de l’urbanisation, étendue sur plus de vingt kilomètres. Espace de promenade, d’horizons bleutés et de plages à perte de vue, ce paysage est aussi un rendez-vous prisé pour les sports et les loisirs de nature. La dune d’Erdeven fait partie du territoire géré par le Syndicat Mixte du Grand Site Gâvres Quiberon. Cette collectivité mène depuis le début des années 2000 une Opération Grand Site. Il s’agit d’une démarche volontaire visant à l’obtention du label « Grand Site de France® ». Pour cela, elle doit concilier qualité d’accueil du public et préservation des patrimoines (naturels, culturels et paysagers). Ainsi, le Syndicat Mixte propose des actions de sensibilisation au patrimoine naturel qui nous entoure et accompagne la formation de professionnels encadrant les loisirs sportifs. Depuis plusieurs années, un partenariat avec l’École Nationale de Voile et des Sports Nautiques concrétise ce lien fort. Il se traduit par des cours auprès des étudiants des Brevets Professionnels de l’ENVSN.

photo : Yaouenn Sabot

Pour protéger notre espace naturel le mieux possible, vous pouvez suivre ces quelques recommandations : - Stationnez sur les parkings existants, ils sont nombreux et aménagés pour votre confort. - Empruntez les voies d’accès à la plage et respectez les cheminements du site, ils évitent le piétinement de la dune et le dérangement des oiseaux qui y nichent. - Emportez vos déchets avec vous ou déposez-les dans les poubelles des parkings. La dune, un milieu complexe, mouvant et fragile. Sur le littoral entre Gâvres et Saint Pierre Quiberon, la dune est un marqueur fort du paysage. Véritable rempart, elle protège les installations humaines des assauts de la mer. Sur la Côte Sauvage, elle est perchée en haut de falaises. D’apparence pauvre, elle abrite pourtant une richesse tant végétale qu’animale, abondance qui se confirme d’année en année par des inventaires de faune et de flore.

Pour plus d’informations : www.site-gavres-quiberon.fr


Thérèse Uguen P

oésie et légèreté, d’une feuille de papier de riz et d’un brin de fil, Thérèse utilise les nuages comme cimaise pour accrocher ses oeuvres. An Avel Challenge : comment devient-on artiste cerf-voliste ? En 1988 mes enfants étaient encore dans le primaire et j’ai proposé une animation « fabrication de cerfs­-volants ». Je connaissais le cerf­volant de nom mais je n’en avais jamais fabriqué. J’ai aimé les 2 personnes qui animaient l’atelier et j’ai continué avec eux, fréquentant les festivals, fabriquant des cerfs­-volants, initiant enfants et adultes à la fabrication. Très vite je me suis orientée vers l’élaboration de pièces originales qui m’ont valu des prix de création et l’honneur d’être invitée dans des festivals internationaux. Jusqu’en 2000 j’utilisais la toile de spi et lors d’un festival j’ai rencontré des créateurs qui utilisaient le bambou, le papier, des vieux billets de banques, des papiers de bonbons etc... J’ai commencé alors à créer des pièces asymétriques avec des matériaux naturels. Depuis je me régale à inventer des formes improbables.

AAC: structures éphémères, poésie et matériaux naturels, quelles sont tes sources d’inspiration ? Mes sources d’inspiration ? Un thème proposé par un festival, la nature, un carreau cassé, une ombre, une forme à peine entrevue, un gribouillage. Souvent je pars à l’aveuglette me laissant guider par le bambou qui s’arque d’une certaine façon, je conçois mes cerfs­volants comme une sculpture de bambou que j’habille de papier, de non tissé, de fleurs... Je réalise une pièce qui m’est agréable à l’oeil et en dernier je fais ce qu’il faut pour qu’elle vole en retrouvant une certaine symétrie par un ensemble de bridages qui la maintiendra en équilibre face au vent. AAC : tu voyages beaucoup, pour accrocher tes cerfs-volants dans les ciels du monde entier, as tu un favori ? Les festivals ont tous un « cachet » différent, j’aime beaucoup celui de Cervia (Italie) qui est axé davantage sur la création, et ceux de Barneville Carteret, Marseille, Dieppe (France), Dieppe (Canada) où partage, convivialité et bonne humeur sont présents sur les terrains de vol. Faire des cerfs-volants juste pour soi ne me semble pas très intéressant. Le ciel est une galerie gratuite, ouverte à tous ! AAC : nous sommes heureux de t’accueillir comme marraine lors du festival «Les herbes à vent » à Erdeven les 25 et 26 Octobre 2014. Si tu devais réaliser une œuvre pour l’occasion, qu’est ce qui t’amuserais de faire? Pour Erdeven, j’aimerais faire voler des herbes ! Pourquoi pas ? On a coutume de dire que tout peut voler !



PLOUHARNEL Rond Point du Hahon (route d’Auray) 02 97 58 30 68

ZA des 4 chemins, 56550 BELZ 02 97 55 33 55 www.kenkiz-marine.com -10 % sur le matériel de plongée, accastillage longe - côte, voile, kayak sur présentation de ce document.


LONG

DUONG

est l’inventeur d’une discipline particulière, le «speed-kiting». Concepteur des cerfsvolants les plus rapides au monde, il nous décrit les sensations au bout des fils à plus de 180km/h. An Avel Challenge : comment arrive-t-on à se spécialiser dans le cerf-volant de vitesse? Lorsque je me suis lancé dans mes créations de cerf-volant il y a 25 ans, je me suis immédiatement consacré à l’amélioration des cerf-volants pilotables pour en faire des appareils très sportifs. Je suis à l’origine même du concept et de la recherche sur la vitesse et la traction dans le domaine du cerf-volant pilotable delta, ce qui n’était d’ailleurs pas dans l’idéologie du cerf-volant de l’époque. C’est ma passion pour la traction et la vitesse qui m’ont naturellement conduit à en faire mon métier de créateur de cerf-volants sportifs. AAC : quelles sont les spécificités de tes cerfs-volants? Mes cerf-volants sont très plats et rigides, ce qui les rend puissants, rapides et précis. Ils ont un design particulier avec beaucoup de caractère. Je choisis avec soin mes

matériaux et bien sûr, je réalise entièrement chaque cerf-volant, du concept jusqu’à l’étape finale : le montage, en passant par la couture de mes voiles, l’assemblage des pièces. Je signe chacun de mes modèles. Au final c’est un produit 100% artisanal, fabriqué dans mon atelier de Rennes. AAC : à cette vitesse quelles sensations ressens-tu ? Le cerf-volant décolle subitement, bondit de son lanceur, il faut des réflexes et de la précision pour réussir le décollage d’un cerf-volant Long Duong. Une fois qu’on a le coup de main, ça devient très simple. Quand votre appareil se stabilise, vos lignes sont tendues, et deviennent une sorte de prolongement de vos bras. L’adrénaline monte avec la vitesse, le bruit que laisse échapper l’appareil est particulier, apaisant, c’est une sorte de sifflement, vous entendez l’appareil fendre l’air, même par vent faible. Quand le vent se lève, vous découvrez alors une vitesse, un bruit, une traction impressionnante. AAC : de quelle manière penses-tu pouvoir aller encore plus vite? C’est une question que je me pose tout le temps (rire) et cela depuis plus de 20 ans. A vrai dire ce que je recherche à l’origine, c’est élaborer des cerf-volants silencieux, aux trajectoires précises. La vitesse je la découvre quand je fais voler mes prototypes, puis je décide de continuer sur certaines idées, je modifie, j’améliore. J’élabore sans cesse de nouvelles choses. Le Speedkiting évolue de cette manière.


AURAY QUIBERON TERRE ATLANTIQUE communauté de communes