Page 1

portfolio

estelle le dĂŠaut


Portrait

Je m'appelle Estelle Le déaut et j'ai 25 ans. Bretonne, j'ai déménagé à Bordeaux il y a maintenant six ans pour suivre des études d'architecture à l'ENSAPBx et suis, depuis juin dernier, architecte D.E. Passionnée d'architecture et d'illustration; je passe mon temps libre à dessiner, me promener au bord de l'eau et voyager. J'aime l'Italie et je rêve d'un Moscou-Pekin en Transibérien. Je ne sors jamais sans avoir dans mon sac à main ou mon sac à dos mon polaroid, un carnet de croquis et un livre, sinon deux.


Sommaire ARCHITECTURE An Ti

6 -21

1 . Le centre social

10 - 13

2 . L’école de voile et l’atelier d’artiste

14 - 18

3 . La tour carrée

19 - 21

Loiseau sur l'eau

22 - 27

1 . La passerelle

25

2 . Les logements

26 - 27

1, 2, 3 soleil

28 - 31

WORKSHOP

Nido

32 - 33

L’écume des jours, les couleurs du temps

34 - 35


An ti

redécouvrir le patrimoine local 2016 - Projet de fin d’étude Revenir sur les lieux de son enfance et remettre en question les décors à priori immuables qui nous on vu grandir. Six ans après avoir quitté la Bretagne, je décide de lui consacrer mon diplôme de fin d’étude en m’appuyant sur l’initiative riantecoise d’ouvrir un centre social afin d’enrichir la politique culturelle et sociale mise en place sur le bassin de la petite mer de Gâvres. Ce projet a pour objectif de redynamiser ce territoire et de favoriser et valoriser les activités intercommunales déjà instaurées entre les villes - historiquement liées - de Gâvres et Riantec; le tout en préservant l’aspect sauvage qui participe à la magie du lieu. Trois structures sont imaginées, à savoir un centre social, une école de voile et un refuge marin. Chacune intervient sur un bâtiment existant et pose donc nécessairement la question du patrimoine.


.

1 Le cent

.

3 La tour carré

.

2 L’école de voile & l’atelier d’artiste


tre social

ĂŠe


.

1 le centre social de

Riantec, petite commune morbihanaise d’environ 5000 habitants, souhaite aujourd’hui ouvrir un centre social dans les vieux locaux des services techniques de la ville. Ces actuels garages sont situés dans l’enclos de l’ancien verger du domaine de Kerdurand, devenu un parc vert facilement accessible où sont concentrées les principales activités culturelles / sociales de la ville : piscine, terrrains de sport, gymnase, cours de musique et de peinture, collège ... Ici, contrairement aux garages, le mur d’enceinte et la tour de granit représentaient, pour moi, la valeur du site et devaient donc être préservés et intégrés au nouveau projet. Ainsi, après démolition des garages - mais préservation des vestiaires sportifs à l’Est - j’ai composé avec cet enclos de pierre pour créer un espace d'accueil organisé autour de cours et patios plus ou moins intimes et privés et créer une interaction nuancée entre intérieur et extérieur. Ici le mur, n’est pas seulement considéré comme une limite parcellaire, mais également comme un élément architectonique du projet, c’est pourquoi il devient à certains endroits, paroi intérieure du centre social et joue sur les ambiances.


site d’origine

destruction des garages de parpaing préservation de l’enceinte du verger et de sa tour

le centre social vient s’organiser autour de cours minérales et de patios / jardins

A’

BU

COU

AC

MU

BU

SC

CUI

PO PA

SC

SC

COU

AT JA

B

LUD

COU

B’

TEC

CA

A

AC : ACCUEIL AT : ATELIER BU : BUREAU CA : CAFE ASSOCIATIF COU : COUR CUI : CUISINE

JA : JARDIN LUD : LUDOTHEQUE PA : PATIO PO : POTAGER SC : SALLE DE COURS


La cour d’entrée, minérale, est inspirée des Murates à Florence. La tour est transformée en café associatif et la placette accueille, aux beaux jours, toutes sortes d’événements. double page précédente : coupe BB’ page de droite : 1 . schémas d’intervention 2 . plan du projet 3 . coupe AA’

ci-dessous : élévation ouest


.

2 l’école de voile & l’atelier d’artiste

La petite mer de Gâvres est un paysage remarquable, panorama d’eau à marée haute et de sable à marée basse. Et c’est au cœur de ce site particulier, à l’entrée de la presqu’île de Gâvres que se trouve la Grandvoile, une école de voile jouxtée par un atelier d’artiste. A marée haute, l’infrastructure bénéficie d’un panorama digne d’une toile avec les barques colorées flottant sur la petite mer quand, à marée basse, la grande plage permet des sessions de char à voile et des expéditions de pêche à pied sur la petite mer. En complément de son programme initial, l’école possède un espace nuit afin d’accueillir les camps mers, invitant ainsi de nombreux enfants / jeunes à expérimenter les sensations des réveils en bord de mer. Cette seconde structure, substitue deux longères faites de parpaings et de tuiles/ardoises – anciens logements estivaux - aujourd’hui abandonnées. Ici, le travail se fait sur la trace, la valeur patrimoniale étant d’abord attribuée au lieu plus qu’à l’architecture elle-même, je reprends l’emprise au sol des bâtiments et vient retravailler de nouvelles volumétries, plus adaptées au programme. Ainsi, le premier volume perceptible en façade accueille le hangar de stockage du matériel, le second - plus bas - les espaces de vie / cours de l’école et enfin le dernier l’atelier d’artiste. Ce dernier est intégré au projet en imaginant que l’artiste, en échange de l’occupupation de l’atelier / appartement viennent dispenser des cours soit au centre social, soit dans l’atelier à disposition dans l’école de voile.


BUR

TER

DOR

HAN

CH

A’

B’

C’

SAN

D’

SAN AT

CUI

BU

PER

HAN

TEC

AT

AC

A

AC : ACCUEIL AT : ATELIER BU : BUANDERIE BUR ! BUREAU CH : CHAMBRE CUI : CUISINE

B

DOR : DORTOIR HAN : HANGAR PER : SALLE DU PERSONNEL SAN : SANITAIRES TEC : LOCAL TECHNIQUE TER : TERRASSE

C

D


double page précédente : élévation est

page de droite : 1 . plans RDC / R+1 / R+2 2 . coupe CC’

ci-dessus : 1 . vue sur le hall d’entrée, les voiles des chars et des optimists créent un filtre coloré sur l’océan 2 . coupe BB’ 3 . coupe AA’


à gauche : 1 . vue du bureau / bibliothèque de l’atelier d’artiste. Panorama sur la petite mer, au loin l’horizon riantecois. 2 . coupe DD’


.

3 la tour carrée

Ce lieu isolé est à la fois un repère paysager et un point de rendez-vous pour un bon nombre de personnes : les surfeurs et kitesurfeurs qui viennent là pour se retrouver et se changer cachés derrière la tour ou leur voiture, les promeneurs amateurs de la faune et de la flore marine ou encore les randonneurs arpentant le sentier des douaniers - ici remplacé par le sentier littoral. Ainsi, j’ai imaginé la restauration de cette ancienne tour de surveillance militaire en un refuge destiné à l’ensemble des ces usagers en intégrant dans l’aménagement, l’idée que cette structure est dédiée à un usage restreint dans le temps, une pause de quelques heures, d’une nuit tout au plus. Ici, l’objet architectural avait valeur patrimoniale. J’ai donc cherché à l’aménager, tout en préservant au maximum son originalité. Enfin, pour profiter pleinement du site, le toit devient un belvédère offrant une vue à 360 degrés sur la petite mer et l’océan. Il est accessible par un escalier en acier galvanisé - principale intervention architecturale - venant s’enrouler autour du refuge.


BE

NU

TER

NU

B

A BE : BELVEDERE CU : CUISINE RI : ESPACE DE RINCAGE NU : ESPACE NUIT TER : TERRASSE

CU

A’

RI

B’


à gauche : 1 . Plans RDC / R+1 / R +2 / Plan masse 2 . élévation Sud

ci-dessus 1 . coupe AA’ 2 . coupe BB’


Loiseau sur l’eau 2015 - ENSAPBx

En face de Libourne, sur la rive gauche de l’Isle, se trouve Fronsac et Loiseau. Ce nouveau quartier de la ville et annexe libournaise est situé sur une zone innondable et est relié à la rive droite grâce à une passerelle. Il compte une MJC ainsi que de l’habitat partagé - le tout en construction bois. Soucieuse de préserver l’équilibre entre la rive minérale de Libourne et celle végétale de Fronsac, l’ensemble des structures est implanté dans un parc vert et boisé créé autour de l’estey. Ce projet a été imaginé en collaboration avec les étudiants de l’Ecole du Bois de Bordeaux.


la MJC

le parc de l’estey

la place / parvis

la promenade sur l’eau

1 . la passerelle 2 . les logements


.

1 la passerelle La dkslkdlfdklkslkdldlsklk

Légère, la passerelle reliant Fronsac à Libourne est imaginée comme un saut, une enjambée d’une ville à l’autre et présente un accès direct aux équipements publics mis en place dans le quartier de Loiseau, à savoir la MJC, la salle d’exposition et le théâtre initialement existant. Pourtant, malgré cette immédiateté, la traversée est nuancée par les variations d’ouverture des «V», créant une ondulation au dessus de l’Isle mais aussi grâce à l’évolution - au gré du passage et des saisons- de l’aspect de la passerelle via l’intégration de plantes grimpantes. Ce double jeu de filtre permet une progression d’ambiance et une entrée douce sur chacune des rives.

à gauche : plan masse à droite : coupes transversales, les différents profils d’ouverture des «V» ci-dessous : élévation de la passerelle


.

2 les logements

La dkslkdlfdklkslkdldlsklk

Vingt-six logements sont imaginés sur le site, allant du T1 au T5. L’accès aux appartements se fait par la coursive nord ou par les serres intermédiaires, afin que tous bénéficient d’une terrasse au sud et d’une vue dégagée sur l’Isle et Libourne. A suivre : le détail de l’une des deux barres de logements.

à gauche : 1 . Plans RDC / R+1 / R +2 2 . coupe AA’ ci-dessus : 1 . T1 en rez-de-jardin avec vue sur Libourne.


A

A’

T5

T4

T2

T1


1, 2, 3 soleil 2013 - ENSAPBx

La crèche vient se nicher dans un interstice urbain d’une dimension de neuf mètres de large sur dix-huit mètres de profondeur et situé en face d’un grand parc arboré. La façade minérale s’installe dans la continuité des constructions mitoyennes. L’intérieur quant à lui, compose avec des tons pastels qui, alliés aux essences de bois clair des menuiseries et rangements, participent à une ambiance reposante, ludique et conviviale. Les espaces sont séparés par des murs-placards afin de rendre l’évolution des usagers la plus fluide possible, des niches dans lesquelles peuvent s’installer les enfants lors des temps calmes y sont creusées. Ce procédé est répété aux étages supérieurs contre la paroi coté rue, ouvrant la vue sur le parc alors que la structure est principalement orientée vers le fond de la parcelle. D’autre part, les espaces plus spécifiques comme la salle des jeux d’eau et la salle de motricité sont développés dans une continuité et sont évolutifs. Enfin, les salles d’accueil des plus grands possèdent un accès direct sur un espace extérieur dont les enfants peuvent profiter aux beaux jours.


à gauche : Plans RDC / R+1 / R+2 à doite : coupe AA’

SA

ci-dessous : vue sur le hall d’accueil DOR

CH PER

EXT

SA MOT

DOR

CH

SEA

BUR

SA

EXT

A’

A

LOC

AC : ACCEUIL BUR : BUREAU DIRECTION BU : BUANDERIE CH : CHANGE

BU

CU

CH

CU : CUISINE DOR : DORTOIR EXT : ESPACES EXTERIEURS LOC : LOCAL POUSSETTE

DOR

MOT : ESPACE MOTRICITE PER : ESPACE PERSONNEL SA : SALLE D’ACTIVITE SEA : SALLE JEU D’EAU


Nido

2015 - Workshop All Over Avec Antoine Tison. Lycée Léonard de Vinci - Blanquefort

Depuis quatre ans, le workshop All Over propose aux étudiants de l’ENSAPBx d’aller à la rencontre de collégiens et lycéens pour développer des imaginaires partagés autour de thèmes et cette année, nous étions invités à nous interroger sur le paysage. Dans ce lycée des métiers, les lycéens souhaitaient inventer un lieu ludique où se retrouver lors des pauses, «une sorte d’endroit où on pourrait être en petit groupe / ouais parce qu’ici on est jamais tranquille, du coup il faudrait qu’on soit caché aussi / ahah, bah non mais ça, ça va être la galère avec les pions ... » C’est ainsi que nous avons co-conçu et co-construit Nido; une micro-architecture végétale et duplicable, où le tissage du jonc particpe au jeu des transparences et des ambiances, au coeur de la pinède du lycée.


L’écume des jours les couleurs du temps 2014 - Workshop de Paesologia Romagnano Al Monte, IT

Arpenter des lieux fantômes et puis les raconter, c'est ce que nous a demandé l'architecte/urbaniste Francesco Ventura à l'occasion d'un workshop en Campanie. Dès mes premiers pas dans cette ville abandonnée - suite à un tremblement de terre, en 1980 - je me suis laissée transportée d’aquarelles en ambiances vaporeuses, hantée par les mots de Vian créant des scénographies illustrées pour les maux du temps. travail complet ici


Merci de votre attention. estelle.ledeaut@live.fr 07 82 83 99 56


Portfolio  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you