Issuu on Google+

DEPARTEMENT DE L’ESSONNE ___________

M-2011-SP-04

CONSEIL GENERAL ASSEMBLEE DEPARTEMENTALE

SEANCE DU 6 JUIN 2011 ________________ MOTION ADOPTEE _________________ OPPOSITION A LA FERMETURE DU CENTRE DE TRI DE BONDOUFLE _________________

LE CONSEIL GÉNÉRAL,

Le service public postal remplit des fonctions indispensables en matière d’aménagement et de solidarité territoriale. Ses missions de service public dépassent le cadre du service universel du courrier et de la presse, de l’accessibilité bancaire et de la présence postale territoriale tant il participe à la cohésion sociale, notamment dans les zones rurales comme dans les quartiers populaires. Le Centre de tri courrier (CTC) de Bondoufle et ses 300 employés gèrent quotidiennement la distribution du courrier en Essonne. Celui-ci est aujourd’hui menacé de fermeture, prévue pour le début de l’année 2012, en vue d’un éventuel report de l’ensemble du trafic courrier vers la Plate-forme industrielle courrier (PIC) de Wissous, gérée par la Direction de Paris. Situé au centre du département de l'Essonne, le CTC de Bondoufle remplit pourtant des fonctions postales essentielles pour les habitants et les entreprises du fait de son emplacement unique tant pour le transport du courrier que pour le personnel qui y travaille. Facile d'accès grâce à sa proximité d'un nœud routier stratégique entre l'A6 et la Francilienne, cette localisation n'a eu jusqu'à ce jour que des effets positifs sur le transport du courrier de notre département. De plus, le maillage des transports en commun permet à la majorité des agents, pour la plupart domiciliés dans le sud Essonne et l'Ouest de la Seine et Marne, d’effectuer un trajet quotidien « domicile-travail » inférieur à une demi heure. Le CTC de Bondoufle bénéficie également d’un positionnement géographique central pour l’Essonne, aux carrefours de différents territoires. Le PIC de Wissous sera difficile d'accès pour les agents et placera le traitement du courrier essonnien en «priorité de second rang» par rapport au courrier destiné à Paris intra-muros. En éloignant d'autant le tri du courrier des lieux de distribution, ce choix aura également des répercussions néfastes pour l’ensemble des Essonniens au regard de l’augmentation des délais de traitement des courriers de notre département. Cet éloignement du courrier vis-à-vis du public aurait également des répercussions écologiques au vu de la situation géographique excentrée de la commune de Wissous en Essonne et de l’augmentation du nombre de camions sur nos routes.

APRöS EN AVOIR DÉLIBÉRÉ,

PLACE l’intérêt général et l’égalité territoriale au cœur de ses préoccupations et refuse le projet de fermeture du centre de tri de Bondoufle qui se traduira, inévitablement, par une forte dégradation du service public postal en Essonne.


MANIFESTE sa solidarité à l’égard du personnel, des organisations syndicales ainsi que des 300 familles impliquées par la suppression des postes au CTC de Bondoufle et dont le quotidien sera indéniablement bouleversé. PROPOSE la modernisation et la transformation du CTC de Bondoufle en PIC donnant ainsi à l’Essonne deux structures majeures de tri, d’organisation, de distribution et d’enlèvement du courrier, à l’instar de la situation en Seine-Saint-Denis, en Yvelines ou dans le Val d’Oise. EXIGE la mise en place d’un moratoire de six mois afin d’engager la concertation nécessaire en lien avec le personnel, les responsables syndicaux, la Direction de la Poste, la Commission départementale de présence postale mais également les collectivités territoriales. DEMANDE que le Service public postal essonnien puisse continuer d’être géré au plus proche des Essonniens.

Le président du Conseil général,

Jérôme GUEDJ


Motion CTC Bondoufle CG 91