__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 1

1


Édito

Avec comme devise «L’impossible recule devant celui qui avance», d’Ella Maillart en août 2019, Esprit des lieux et Ventoux-Opéra a lancé la Première Nuit lyrique du Ventoux. L’équipe de bénévoles des deux associations a montré qu’en s’entourant de professionnels du spectacle vivant et qu’avec de la détermination, il était possible d’amener l’art lyrique dans la plus petite commune de Vaucluse. Malgré les aléas et la situation sanitaire, les deux associations proposent cinq rendezvous dans le théâtre du Jardin singulier à la maison forestière avec un concert unique de François-René Duchâble et deux Nuits lyriques. Cette année aussi, le Jardin singulier accueille deux événements avec Sand&Chopin le 18 août et le concert caritatif du Regard d’Anna le 26 août. Rien n’aurait pu se faire sans la présence d’artistes engagés à défendre un état d’esprit. Pour mener à bien ce type de projet, il est nécessaire d’avoir des

2

soutiens financiers, ils sont venus de la Fondation de nos producteurs, de nos artisans, de nos commerçants, de la fondation Gianadda, de l’Académie des Beaux-arts mais surtout du tissu économique du Département et de la Drôme voisine. Economique, sociale, ou culturelle, sans ordre d’importance, ces structures nous apportent leur concours à notre organisation, elles sont convaincues que toutes les forces vives participent à l’identité d’un territoire et à son développement. Nous souhaitons aussi que la programmation de cette édition vous satisfasse. La réussite d’un événement dépend de la présence du public. Elle est indispensable afin que les artistes puissent exister pour apporter la beauté de l’été après ce triste printemps. Ventoux Opéra

et le Jardin singulier


Le mot de notre parrain « Saint-Léger-du-Ventoux, ce petit village du Sud – le plus petit du Vaucluse – blotti au flanc de la haute montagne du département, accueille cette année encore un événement en forme de défi. Je reste le parrain de cette deuxième édition des Nuits lyriques du Ventoux 2020, immergées dans ce magnifique paysage provençal et portée par de jeunes talents prometteurs. Je m’en sens honoré. Toutes les scènes illustres ou naissantes, vastes ou intimes, pérennes ou éphémères ont pour moi quelque chose de sacré. Autant de temples pour la voix et pour cet art du chant si cher à mon cœur. Autant de tribunes nombreuses, authentiques, inventives, inspirées, passionnées qu’il est précieux de préserver et d’encourager. Des qualités dont je sais que cet événement, à l’instar de ses organisateurs, ne manquera pas. Je vous souhaite le plus agréable des spectacles. »

Roberto Alagna

Le calendrier des spectacles des Nuits Lyriques 2020 page 5 > Vendredi 24 juillet - 19 h

Récital de François-René Duchâble Rencontre autour du piano romantique

Festival Sand&Chopin au Jardin Singulier Chrystelle Di Marco

page 7 > Mardi 18 août - de 17 h à 23 h page 15 > Mercredi 26 août - 19 h

Récital d’Emmanuelle Stephan Pour l’association « Le Regard d’Anna »

Nuit Lyrique - Le baroque et la nature Jeanne Lefort - Rémy Brès - Yoann Pourre

page 20 > Jeudi 27 août - de 19 h à 23 h

page 28 > Vendredi 28août - de 18 h à 23 h

Nuit Lyrique - Opera festivo Hélène Blanic, Melody Louledjian, Chrystelle Di Marco, Lucie Roche, Mikhael Piccone, Valentin Thill, Jean Miannay, François Harismendy, Pierre Guiral et Simon Calamel.

3


Le mot deJacqueline

Bouyac

Depuis notre première rencontre avec Nathalie David, d’Esprit des lieux- le Jardin Singulier, le GAL Ventoux, que j’ai eu l’honneur de présider, n’a cessé d’être à ses côtés pour développer son activité culturelle et associative afin d’attirer de nouveaux publics dans la vallée du Toulourenc. Malgré les contraintes sanitaires, en juillet et en août, Ventoux-Opéra et le Jardin singulier de Saint-Léger-du-Ventoux, commune adhérente du Parc Naturel Régional du Mont Ventoux, recevront cinq concerts de musique classique, dont la deuxième « Nuit lyrique du Ventoux » qui présentera de nombreux artistes et musiciens de notre Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur. Cette année, il nous a semblé opportun que cette série de concerts soit retenue dans le cadre du plan Leader, cofinancé par l’Europe, la Région SUD et le Département de Vaucluse. Sur les contreforts du Géant de Provence, je suis convaincue que l’art lyrique a trouvé son écrin dans cette maison forestière réhabilitée. Présidente du Groupe Action Locale Ventoux

4


Le mot du Lions Club

Lorsque le fondateur du Lions Club International, Melvin Jones, écrivait en 1917 : « Il me semble que l’on ne va pas bien loin dans la vie à moins que l’on ne fasse quelque chose pour quelqu’un d’autre  », il ne pensait certainement pas à l’époque qu’il donnerait naissance à la 1ère ONG mondiale et que son Président International serait aujourd’hui le 6e personnage le plus influent des USA tandis que des représentants du Lions International siègent à l’ONU, à l’UNESCO, à l’UNICEF, à l’OMS et au Conseil de l’Europe. L’acronyme LIONS signifie : Liberty Intelligence Ours Nations Safety (La Liberté et la compréhension entre les peuples sont la sauvegarde de nos nations). Dans le monde, ce sont près de 1  450  000 Lions répartis  dans 46 000 Clubs et quelques 210 pays

qui défendent avec fierté les valeurs de ce mouvement philanthropique à la fois humaniste et humanitaire. Les huit Lions Club autour du Ventoux, soutiennent pour la 2e année les « Soirées lyriques  ». Merci à l’association Ventoux Opéra de nous rétrocéder un pourcentage sur les bénéfices de cet évènement culturel. Cette somme sera reversée à ENFANTS CANCERS SANTE, dont la mission est de financer des projets de recherches cliniques et biologiques, ainsi que des essais thérapeutiques sur les cancers d’enfants. (www.enfants-cancers-sante.fr)

Tomas Rodondo

Président Zone 42 Philippe Muro

Président du Club de Vaison-la-Romaine

5


Ventoux Opéra Ventoux Opéra soutient le Collectif des artistes lyriques et musiciens pour la solidarité Avec le CALMS, la culture sert de projecteur pour les acteurs de l’ombre et met en lumière des problématiques sociétales ou humanitaires. Le CALMS place la culture au centre d’un formidable réseau de rencontres et fédérateur de liens entre les acteurs sociaux, culturels et économiques. Une action qui unit tout le monde au service d’un idéal de fraternité et d’humanité. Ainsi, nous avons créé une saison solidaire. Un concert par mois, une lutte, une association, 100% de la recette reversée. La première saison, stoppée net en mars par le Covid-19, aura tout de même permis de reverser plus de 42 000 euros. Cette saison solidaire permet à un double public de se croiser. Celui qui vient écouter du lyrique et découvre une association et celui qui vient soutenir une association et découvre le lyrique. De plus, ces

6

moments permettent la création de concerts et de rencontres artistiques inédites impulsées par l’envie « d’être ensemble  » pour soutenir. C’est ainsi que l’immense Sandrine Piau a donné un récital en duo avec un artiste étudiant du CNRR de Marseille et l’orchestre de la classe de 3e CHAM ! « Les voix solidaires ». Ce concert réunit tous les artistes solidaires du CALMS, brise toutes les frontières de notre monde lyrique et pour une grande soirée s’unissent stars de l’opéra avec des étudiants ou des artistes indépendants aux carrières et parcours très variés. Notre prochaine saison solidaire sera dévoilée début septembre. Pour ne rien manquer : www.calmsfrance.fr / Facebook : collectif des artistes lyriques et musiciens pour la solidarité.


Vendredi 24 juillet François-René Duchâble François-René Duchâble a décidé de prendre sa retraite. Bien trop tôt. En 2003, au cours d’un concert, il avait étonné le monde musical en déclarant qu’il ne jouerait plus de concertos. Sa sortie de scène prendra certes plus de temps, mais depuis trois ans, il s’y est tenu. Cela ne signifie pas qu’il délaisse son piano pour autant. Lui qui a séduit les salles les plus prestigieuses et qui est auréolé des plus grands prix (dont deux CharlesCros), lui dont les gravures des études et des sonates de Chopin ou ses Transcriptions et Paraphrases de Liszt font toujours référence, limite aujourd’hui son toucher à des publics culturellement défavorisés. On peut l’entendre jouer dans des endroits inattendus, dans des villages, parfois pour des amis de longue date. Alors, il arrête sa voiture et sa remorque, transportant son piano, pour se produire de placettes en ruelles, dans une cour de prison ou dans le hall d’une maison de retraite. François-René Duchâble explique que sa démarche est sociétale et non caritative ni humanitaire. C’est ainsi qu’il a accepté de venir jouer à Saint-Léger-

19 h

d u -Ve n t o u x , par amour pour la vallée du Toulourenc où il a ses amitiés, par passion pour le mont Ventoux où il se plaît à dérouler de temps à autre son sac de couchage pour dormir à la belle étoile. François-René Duchâble s’est fait remarquer dès l’âge de treize en obtenant le Premier prix du Conservatoire national supérieur de musique de Paris. À seize ans, il se classera 11e au prestigieux concours de la Reine Elisabeth à Bruxelles. François-René Duchâble a beaucoup joué la période romantique avec des incursions chez Beethoven ou chez Poulenc qu’il a enregistrées chez Erato. Pour ce concert au Jardin singulier à Saint-Léger-du-Ventoux, François-René Duchâble emmènera le public en balade qu’il a appelé « Autour du piano romantique ». Il propose une rencontre musicale autour des compositeurs qu’il affectionne, au gré de ses inspirations.

Prix du billet : 15 euros

Possibilité de se restaurer sur place (food-truck).


8


mardi 18 AOÛT 21h

« Le monde fantastique n’est pas en dehors : il est au fond de nous, il meut tout, il est l’âme de toute réalité. » George Sand Fort de cinq années d’existence à La Seyne-sur-mer, « le Festival International Sand & Chopin en Seyne » prend de l’altitude pour venir vous rencontrer au Jardin Singulier à Saint-Léger du Ventoux. De la passion de ces deux icônes du romantisme que sont George Sand et Frédéric Chopin, et de notre passion pour la musique et la littérature, est né ce festival où dans ce lieu magique du Jardin Singulier, se mêlent la découverte du monde foisonnant de George Sand et le génie de Frédéric Chopin. Cette naissance au pied du mont Ventoux sera portée par la thématique des Contes et légendes. Au cours de cette journée féérique, laissez-vous emporter par l’émerveillement et la sublime synergie d’un lieu de la littérature et de la musique. Découvrez le monde féérique et enchanté de George Sand tout au long d’un parcours plein de surprises à travers la forêt. Initiez-vous aux arcanes du symbolisme lors d’une conférence à deux voix. Dégustez le superbe récital d’œuvre de Chopin sur piano Pleyel et réjouissez vos papilles d’un repas champêtre. Votre suprême dessert sera l’Opéra poétique et symboliste « Après le Rêve » de Herman Bemberg où Sorcière, bonne fée, jeune fille et chevalier tresseront le fil d’Ariane de l’amour ! Une journée magique tout entière dévolue à l’Art et à sa raison d’être, le partage des émotions. Chrystelle Di Marco

Directrice artistique du festival international Sand&Chopin en Seyne

9


Au Programme

17 h Théâtre de verdure « Ce que disent les fleurs » extrait des Contes de Grand-mère de George Sand Un conte charmant et bucolique où George Sand vous emportera dans un voyage au cœur de la botanique et des fleurs à la découverte de l’origine de la rose par Gabriel Boz – Conteur 18h « Lenore » - Mélodrame de Franz Liszt. Venez frémir à l’évocation de ce mélodrame exalté et sombre. Une perle rare du répertoire romantique ! par Fabienne Mattei Di Landro – pianiste et Gabriel Boz – récitant 18 h 15 Conférence Après le rêve et son monde magique Entre symbolisme et mythologie. « Après un Rêve » s’inscrit dans les œuvres du symbolisme du mouvement du même nom. Cet opéra utilise les multiples langages de l’inconscient tels les symboles et mythes qui ouvrent les portes du Sens. Il invite à longer les méandres de ce monde mystérieux et afin de décrypter son message pour éclairer, et mieux comprendre l’œuvre, son acte créateur et la profondeur de son langage. Une rencontre avec Chrystelle Di Marco et Jean-Pierre Ménard à travers la magie du langage symbolique et mythologique !

10


19 h 00 Antoine de Grolée joue Chopin Polonaise en sol dièse mineur opus posthume Polonaise opus 26 n.1 Polonaise opus 40 n.1 Nocturne opus 9 n.1 Nocturne opus 15 n.2 Nocturne opus 48 n.2 Trois valses opus 70 Entracte Impromptus n°1 opus 29, n°2 opus 36 et n°3 opus 51 Études opus 10 n°3, 9 et 11 Trois mazurkas opus 63 Polonaise-Fantaisie opus 60

*Report dimanche 23 août

22 h 00 Opéra poétique et symboliste en 1 acte de Herman Bemberg Après un rêve est un opéra en un acte, jamais porté à la scène. Il a été édité en 1907 par Herman Bemberg. Odette jeune fille de la noblesse du XVIe siècle, refuse de livrer son cœur à l’Amour. Un mystérieux personnage à la fois sorcière et fée devra œuvrer pour trouver la clé du cœur d’Odette. Ce génie tutélaire de l’Amour la guidera vers son destin radieux, le mystérieux chevalier aimant. Une œuvre poétique et symbolique où, tel Narcisse, Odette quitte « narcos », l’engourdissement de son cœur, pour rejoindre son alter-ego et atteindre sa métamorphose. Cet Ode à l’Amour qu’on peut considérer comme une création puisque l’histoire ne retient aucune trace. Il sera présenté par : Chrystelle Di Marco – soprano et costumes Irina Martin – soprano et peintures Fabienne Di Landro Mattei – piano Frédéric Mathieu – directeur technique et scénographe

Prix du billet : 35 euros

Possibilité de se restaurer sur place (food-truck).

11


Renseignement Ă www.marmottan.fr

12


Chrystelle Di Marco

soprano

Après des études de piano, de violon et de chant lyrique au Conservatoire de musique de Toulon, Chrystelle Di Marco est admise à l’Accademia Internazionale di canto lirico de Osimo en Italie sous la direction de Raina Kabaivanska où elle se perfectionnera auprès de Renata Scotto, mais aussi de Leo Nucci et Ruggero Raimondi. Elle débute sa carrière en créant le rôle de Lucina (Un Giorno Qualunque) de Carlo Pedini au Théâtre de la Nuova Fenice d’Osimo, reprend celui de Violetta (Traviata) à Toulon ainsi que Giulietta (I Capuleti e I Montecchi). Elle chante Mimi (La Bohème) et Amelia (Un Ballo in Maschera), Michaela (Carmen) au Festival Lirico de Casalbordino, puis Floria Tosca (Tosca) à l’Opéra de Massy, au Théâtre Molière de Sète, au Théâtre du Pin Galant à Mérignac, au Château Mirabeau ainsi qu’en tournée en Espagne. Elle chante Imogène dans Il Pirata de Bellini à l’Opéra de Bordeaux, ainsi qu’Aida au Château Linières et Susanna dans Sancta Susanna de Hindemith avec l’Opéra de Marseille. En 2019, elle aborde le rôle de Leonora dans Il Trovatore au Château de Linières ainsi que Judith (Le Château de Barbe Bleue de Belà Bartok) à l’Opéra de Marseille. En 2020, elle est Santuzza (Cavalleria Rusticana) à l’Opéra Grand

Avignon, le rôle qu’elle doit reprendre à Massy 2022, ou Clermont-Ferrand et Vichy, cet automne. Elle remporte le Prix du Public et est lauréate pour le rôle de Santuzza au 26e Concours international de chant de Clermont-Ferrand en 2019 dont le jury était présidé par Inva Mula. Elle est invitée dans de nombreux concerts en France et à l’étranger pour interpréter La Petite Messe solennelle de Rossini sous la direction de Michel Piquemal, les 7 Romances de Chostakovitch au Festival des « Musiques interdites  » à Marseille ou en Géorgie avec le ténor géorgien Irakli Kakhidze, dirigés par Revaz Javakhishvili pour une tournée de concerts Solidarité pour Paris. En 2021, elle sera Turandot à l’Opéra de Massy, Santuzza au Festival de Saint-Céré et Tosca à l’Opéra de Batumi en Géorgie. Elle créera le rôle de Stéphanie dans « Evariste Galois » de Fabien Barcelo sur un livret de Bruno Alberro avec Ventoux-Opéra. En 2019, elle a participé à la Première Nuit lyrique du Ventoux. En 2015, elle crée le « Festival International Sand & Chopin en Seyne ».

13


Antoine de Grolée pianiste Au croisement des écoles françaises et slaves, Antoine de Grolée est lauréat du concours Long-Thibaud en 2007 et finaliste du concours Chopin sur instruments historiques en 2018. Anne Queffélec décrit ainsi son jeu : « Authenticité, présence, passion ». Originaire de Picardie, il débute son parcours avec la pianiste polonaise Irène Kutin. Diplomé du CNSMD de Lyon dans la classe de Pierre Pontier. il complète sa formation auprès de personnalités telles qu’Anne Queffélec, Hortense Cartier-Bresson, Laurent Cabasso, ainsi que Zoltan Kocsis, Boris Petrushansky et Evgueny Moguilevsky. 1er Prix du concours Teresa Llacuna en 2005, lauréat de la Fondation Banque Populaire, de la Fondation Charles Oulmont, et du Prix ProMusicis en musique de chambre, il est régulièrement invité par des festivals tels que La Roque d’Anthéron, la Folle Journée de Nantes, Les Arcs, Chopin à Bagatelle. Il est soliste avec divers ensembles dont l’Orchestre philharmonique de Sofia, l’Orchestre de chambre « Nouvelle Europe », ainsi qu’avec l’Orchestre National de France, salle Pleyel, à l’occasion du Concours Long-Thibaud. Chambriste passionné, Antoine de Grolée partage des concerts avec Eléonore Darmon, Hildegarde Fesneau, Svetlin Roussev, les quatuors Girard, Akilone. Il fait également partie de l’Ensemble Gustave, un quatuor avec piano à géométrie variable avec lequel il a récemment sorti un CD « Bretagne(s) » chez Klarthe. Diffusé régulièrement sur Medici.tv et sur France Musique, il est depuis 2014 le directeur artistique des Moments musicaux du Tarn.

Gabriel Boz conteur

Écrivain, conteur, conférencier recherché sur tous les sujets abordant la musique, Gabriel Boz est reconnu pour son engagement passionné. Il crée en 2009 « Moi, la Traviata » une pièce lirico-dramatique sur le thème de « La Dame aux Camélias » d’Alexandre Dumas pour la soprano et actrice Chrystelle Di Marco. Collectionneur de piano à queue du 19e siècle, il donne la possibilité au public lors d’actions musico-pédagogiques de renouer avec les sonorités toutes particulières des pianos qu’ont connu Chopin, Liszt, Mendelssohn, héritage de notre passé culturel. Ainsi c’est avec Chrystelle Di Marco qu’il crée à La Seyne-sur-mer au sein du merveilleux «Fort Balaguier», le « Festival International Sand & Chopin en Seyne », festival qui a pour but de faire revivre l’esprit du romantisme et de distiller la philosophie de George Sand et son rêve d’union des arts.

14


Irina Martin mezzo Irina Martin découvre sa passion pour le chant lyrique au festival de Saint-Céré où elle est dirigée par Michel Piquemal. Elle intègre alors lla classe de Victor Demaiffe puis l’Académie Internationale de Chant de Toulouse, sous la présidence de José Van Dam. Puis elle rejoint les chœurs supplémentaires du Théâtre du Capitole de Toulouse, où elle travaille les œuvres du répertoire, la mise en scène, dirigée par de grands chefs d’orchestres tels que Michel Plasson. Elle devient chef de chœur pour divers ensembles vocaux (Toulouse, Nantes) et professeur de chant lyrique à Nantes. Elle commence sa carrière dans l’art du récital dans de prestigieuses salles et festivals dont la réputée « Halle aux grains » à côté de José Van Dam. Elle interprète « Shéhérazade  » de Maurice Ravel, sous la baguette de Jean-Pierre Bréhu, au Grand Auditorium de Nantes mais aussi, les 7 Poèmes d’Alexander Blok de Shostakovich, avec l’Ensemble Da Camera au Théâtre Graslin. On a pu l’écouter dernièrement au festival de Linières, aux côtés de Chrystelle Di Marco et Marc Laho dans « Il Trovatore » de Verdi, dirigée par Frédéric Rouillon. Artiste plurielle, Irina Martin se plaît aussi à peindre et à écrire...

Fabienne Di Landro Mattei pianiste Après ses médailles d’or dans la classe d’Hélène Cesaro au CNR Marseille dirigé par Pierre Barbizet, Fabienne Di Landro Mattei décide de se consacrer au métier de chef de chant. C’est au Cnipal en 1985 qu’elle commence cette carrière qui se poursuivra à partir de 1989 à l’Opéra de Marseille. Elle a eu l’occasion de travailler avec les plus grands chanteurs, chefs d’orchestres, compositeurs et metteurs en scène : Angela Gheorgiu, Roberto Alagna, José Van Dam, Vladimir Galouzine, Alain Fondary, Wladimir Kosma, Patrice Caurier et Mosche Leiser, Laurent Pelly, Robert Fortune, Serge Baudo, Evelino Pido, Armin Jordan… Elle participe également aux activités de diverses structures : Festival Musiques Interdites, Arènes d’Avenches, Chorégies d’Orange, Opéra d’Avignon, de Vichy, Festival de Salon…

15


Juice

Healthy Food

Lifestyle

@droz-photo

PLUS QU’UN JUS, UN STYLE DE VIE.

www.kookabarra.com Livraisons CHR & Par ticuliers - Kook a Store & Drive 16

558, Avenue de Cheval-Blanc 84300 Cavaillon - 04 32 70 20 69 - kooka@kookabarra.com


mercredi 26 août Concert piano 19 h

Emmanuelle Stephan Aide à la petite enfance défavorisée dans le monde

Récital p.17 Biographie p.19

17


L’Association Le Regard d’Anna prolonge le projet d’Anna Scherer, jeune fille de 15 ans sensible aux conditions de vie de la petite enfance. L’été 2016, en voyage au Vietnam avec sa famille. Anna s’est posé beaucoup de questions sur la santé, les conditions de vie et l’éducation des enfants des rizières de Sapa. Anna voulait devenir pédiatre, elle n’a pas eu le temps de réaliser son projet, elle décède le 21 août 2016, en Chine, probablement victime de la dengue contractée au Vietnam. Sa famille, ses amis ont décidé de poursuivre ses intentions en fondant une association « Le Regard d’Anna ». L’association s’est donné pour objectif principal de contribuer à la santé et à l’éducation des enfants de moins de 6 ans défavorisés dans le monde, en s’appuyant sur des correspondants et structures locales bien identifiés avec lesquels elle partage des valeurs communes de probité, efficacité, intégrité, humanisme.

afin de tracer et documenter les résultats des actions menées. Le Regard d’Anna s’engage principalement à pourvoir aux besoins essentiels des enfants en termes de bonne santé (soins médicaux, nutrition) et d’accès au savoir et savoir-faire (école). Depuis plus de trois ans, nous avons décidé d’agir, de nous mobiliser, de cesser de détourner le regard en comptant sur la force du collectif et sur le besoin d’humanité si précieux dans notre société. • Nous avons à ce jour concentré nos travaux dans le nord Vietnam, à Sapa précisément où vivent des minorités ethniques, ignorées par le gouvernement.Nous avons, entre autre financer la construction d’une cuisine pour le Sapa Hope center, centre d’accueil pour les enfants des rues. •  Sans abandonner nos missions au Vietnam, nous avonsdécidé d’une nouvelle orientation : venir en aide à une école associative de Madagascar « l’île aux enfants », dont les besoins humains et matériels sont très importants pour la survie des enfants.

Elle privilégie l’accompagnement de projets concrets, à l’échelle locale

Ventoux-Opéra et Esprit des lieux sont heureux d’apporter leur soutien au Regard d’Anna.

18


Programme du récital Emmanuelle Stephan, piano

Franz SCHUBERT

Claude DEBUSSY

Sonate No. 13 en la majeur, D 664 Allegro moderato Andante Finale - allegro Etude No. 11 « pour les Arpèges Composés » Rêverie Clair de Lune (extrait de « Suite Bergamasque », III.)

Etude Op. 25 No. 1 en la bémol majeur, « la Harpe éolienne » Etude Op. 25 No. 2 en fa mineur Etude Op. 10 No. 9 en fa mineur Frédéric CHOPIN Ballade Op. 47 No. 3, en la bémol majeur Nocturne en ré bémol majeur, Op. 27 No.2 Etude Op. 25 No. 12 en ut mineur, « l’Océan »

Prix du billet : 15 euros

Possibilité de se restaurer sur place (food-truck).

19


« Depuis maintenant 28 ans, nous vous accompagnons sur l’ensemble de vos projets informatiques. Plus que jamais, nous avons l’ambition d’être l’interlocuteur unique garant de la performance et de la pertinence de votre système d’information. C’est avec la richesse de notre collaboration et la compétence durable de nos équipes que nous avons pu construire un outil qui se veut être la colonne vertébrale de votre entreprise capable d’apporter une réponse personnalisée à chacun de vos besoins dans un environnement réglementaire maîtrisé et sur un support technologique performant. » LSI 1052 Quartier des eaux minérales 84740 Velleron

20


Emmanuelle Stephan

pianiste

D’abord formée selon l’école russe par un héritier d’Heinrich Neuhaus, le professeur Yuri Klempert, Emmanuelle Stéphan a choisi de poursuivre son cursus aux EtatsUnis à la Juilliard School (New York) et en France à la Schola Cantorum (Paris) où elle est entrée en 2016. Son jeu pianistique est ainsi le reflet de deux Ecoles du piano. Emmanuelle Stéphan est lauréate de plusieurs compétitions internationales dont un deuxième Prix à New York en 2017, récompensé par un concert dans la mythique salle du Carnegie Hall. La même année, elle remporte sur 300 candidats le Second Prix du Concours International Bradshaw & Buono de New York, devient lauréate du Concours Rising Stars Grand Prix de Berlin et décroche un Deuxième Prix du prestigieux Concours Vienna Grand Prize Virtuoso.

Également en 2017, elle a effectué son premier enregistrement, paru chez Warner Classics / Erato, de Francis Poulenc aux côtés de l’unique élève de Poulenc, le grand pianiste Gabriel Tacchino. Cet enregistrement très salué par la critique a été décrit comme « un beau passage de témoin ». Emmanuelle Stéphan entame depuis lors une carrière internationale aussi bien en Italie à qu’au Moyen-Orient, en Amérique Latine (Brésil) et en Chine. En Italie, sa prestation au Palazzo Lensi lui vaudrala médaille Enrico Caruso. En France, on a pu l’entendre dans des festivals tels que le festival «Clef de Soleil » à Lille, « Un Hiver en Musique » à Mougins, aux « Rendez-Vous du Piano » à Nice, au «  Festival Francis Poulenc  » à Bagnols, dans des salles telles que le Théâtre Croisette et l’Hôtel Majestic Barrière de Cannes dans le cadre des concerts organisés avec l’Orchestre régional de Cannes, sur les scènes nationales telles que l’« Atrium Tropiques » de Martinique à Fort-de-France, etc.

21


jeudi 27 août Nuit Lyrique, le baroque et la nature Programme de la soirée

Sospiri d’amore À 19 h

Rencontre musicale

« De chaque branche part une voix » de Yoann Pourre «  Plonger dans la musique vocale, plonger dans les racines de la musique, mais aussi dans le chant de l’homme, son rythme, son corps, ses couleurs, ses envies, ses passions. Car la musique, c’est du bruit qui pense… », voilà le thème de cette rencontre. À 21 h 30

Concert lyriqueavec

Yoann Pourre - piano Jeanne Lefort - soprano Rémy Brès-Feuillet - contre-ténor

22


Première partie F. Cavalli (1602-1676), L’Eristrea / « O, luci belle » L. Ginoux, « Chiome bionde » sur un sonnet de Pétrarque E. W. Korngold, Songs of the clown n°1 / « come away, death » E. W. Korngold, Shakespeare songs / « Blow, blow, blow, thou winter wind » E. W. Korngold, Songs of the clown n°2 / « O, Mistress mine » E. W. Korngold, Songs of the clown n°3 / « Adieu, Good Man Devil » G-F. Händel, Poro / Duetto, « Caro, dolce »

Entracte Seconde partie G-F. Händel, Admeto / ouverture et air d’Admeto, « Chiudetevi miei lumi » S. Barber, op 10, n°2/ « I hear an army » G-F. Händel, Partenope / air d’Arsace « Furibondo spira il vento » Dvorák, Rusalka / air de Rusalka, Le chant à la Lune J-G. Ropartz (1864-1955), quatre poèmes d’après l’intermezzo de Heine, n°2 / « Pourquoi vois-je pâlir la rose parfumée » G. Verdi, La Traviata / air de Violetta, « Addio del Passato » Camille Saint-Saens « El desdichado ».

Prix du billet : 35 euros

Possibilité de se restaurer sur place (food-truck).

23


24


Jeanne Lefort mezzo

Diplômée en Droit, Jeanne Lefort, étudie le chant à Limoges puis au Centre de Musique Baroque de Versailles et reçoit le DEM de Chant mention Très Bien à l’unanimité du jury en juillet 2016. Elle entre en Cycle Concertiste Musique Ancienne et Art Lyrique du CRR de Paris la même année. A l’automne 2017, elle participe à l’Académie de Musique de Jordi Savall et à l’académie des Frivolités Parisiennes où elle aborde le répertoire des opérettes françaises de la fin du XIXe siècle. Durant son parcours, elle participe à plusieurs Master Class (P. Agnew, C. Lefilliâtre, Y. Sotin, C. Schweitzer, M. Koningsberger, E. Golgevit, S. Manoff, S. Fuget), chante sous la direction de C. Rousset, H. Niquet, O. Schneebeli, S. Daucé, F. Chauvet, S. Rouland, J. Savall dans les plus belles salles européennes et mondiales (Opéra Comique, Opéra de Massy, Opéra Royal de Versailles, De Bijloke de Gent, Arsenal Metz, Theater an der Wien, Opéra Grand Avignon, Corée du Sud : Seoul, etc.) et aborde le travail scénique notam-

ment auprès de V. Tavernier, I. Alexander, J. Chavaz, L. Moati. Curieuse de tous les répertoires, elle se passionne pour les Lieder et Mélodies qu’elle étudie auprès de P. Biros (CRR de Paris) puis d’H. Fassbender, A. Le Bozec (Académie de Villecroze) et fait partie des lauréats 2018 du Concours International de Lied et Mélodie de Gordes (remportant notamment le prix de la Ville). A l’issue de ce concours, elle s’implique très largement dans l’ensemble Les Temps Retrouvés (Pierre H. Joud), sélectionné parmi les Jeunes Talents au Festival Sinfonia en Périgord 2019, ensemble qu’elle affectionne particulièrement pour la variété de ses choix musicaux et son esthétisme flamboyant. A l’opéra, elle devait reprendre le rôle d’Ismène dans Alcione de Marin Marais sous la direction de Jordi Savall au Gran Teatre del Liceu en mai 2020, rôle qu’elle avait joué au Théâtre de Caen en 2018.

25


26


Rémy Brès-Feuillet

Contre ténor

Après un cursus d’accordéon au CRR d’Avignon et l’obtention d’une licence de droit en 2017, Rémy entre au CNRR de Marseille et perfectionne sa technique vocale auprès de la mezzosoprano Magali Damonte, avec qui il continue de travailler aujourd’hui. À 19 ans, le metteur en scène Serge Noyelle le repère et lui offre son premier rôle dans l’opéra contemporain « BaroKKo », créé au Théâtre Académique de Perm (Russie). Il rejoint en 2018 la classe de chant de Mareike Schellenberger au CRR d’Aix-en-Provence auprès de laquelle il s’initie à la musique contemporaine, au lied et à la mélodie. Il reçoit notamment de Karine Deshayes en 2018, le prix « jeune espoir » du Centre Français de Promotion Lyrique lors du Concours International de la mélodie de Gordes, ainsi qu’un premier prix au concours international de chant de Marmande en 2019. Il collabore

depuis et à divers projets avec Concerto Soave dans le cadre de Mars En Baroque, le Festival de Lanvellec, tout en élargissant son répertoire à la musique romantique et contemporaine, avec le jeune pianiste Yoann Pourre. Ils se produisent aux Musicales du Luberon, la Folle Criée, Musiques dans la rue… Soucieux d’approfondir ses connaissances, sa technique et sa musicalité, Rémy Bres se perfectionne auprès de Susan Manoff, Brigitte Balleys, Sandrine Piau, avec laquelle il a pu travailler lors d’un récital qu’ils ont donné ensemble pour l’association Habitat et Humanisme en novembre 2019.

27


Lionel Ginoux compositeur

        « Ecrire en toute simplicité, écrire, faire jaillir ce qu›il y a en moi non par les mots mais par les sons. Sans apriori de style j›ai besoin de croiser les musiques, les sons, les matières pour donner du sens et parler de notre monde. » Lionel Ginoux étudie au Conservatoire de Valenciennes (harmonie, jazz), au Goldsmith College University de Londres (jazz et design sonore) ainsi qu’au Conservatoire de Marseille où, élève de Georges Bœuf et Régis Campo, il obtient son premier prix de composition en 2004. Il est également titulaire d’une Maîtrise des Sciences et Techniques en Image et Son. Son langage s’élabore dans la continuité des musiques savantes du XXe siècle, avec un regard sur les musiques populaires et le jazz. Captivé par des compositeurs tels Philippe Hersant, Henri Dutilleux ou encore George Benjamin, il forge son propre style, à la recherche d’une musique lyrique, sensible, avec une attache forte au rythme et à l’énergie musicale.  Architecture expressive et texture colorée s’expriment dans des œuvres chambristes (Avide, Aride, Acide pour clarinette, 2003), symphoniques (Les indociles concerto pour violon et orchestre, créé par Nemja Radulovic en 2011), vocales (War is kind pour violoncelle et choeur de femmes, chorales (Préface en prose pour récitant,

28

chœur et orchestre de chambre, 2007) et opératiques. Il compose notamment l’opéra de chambre Médée Kali (2012) créé en version de concert lors du Festival Les Musiques à Marseille, puis Vanda (2016) créé à l’Opéra de Reims, puis repris à l’Opéra d’Avignon en 2018. Sa troisième symphonie a été créée à l’Opéra de Toulon par l’Orchestre symphonique de l’Opéra de Toulon dirigé par Lio Kuokman, et il termine l’écriture de son cinquième opéra, Eugénia, sur un livret de Pascal Rambert. L’opéra de Limoges vient de lui commander un opéra/théâtre musical, sur le Faust Nocturne d’Olivier Py. Faust Nocturne sera mis en scène par Claude Brumachon et Benjamin Lamarche, à l’opéra de Limoges entre le 8 et 12 novembre 2020. Un peu plus loin dans la saison, Sans frontières fixes un spectacle lyrique initié par Mikhael Piccone, est en cours d’écriture pour baryton, comédien, danseurs, piano et violoncelle. Représentation prévue au Théâtre du Toursky (Marseille) en mai 2021.


Yoann Pourre pianiste Parallèlement à des études de musicologie au cours desquelles il obtient un Licence, il entre en 2014 au CRR d’Aix en Provence dans la classe d’Hubert Woringer. Après l’obtention du DEM (piano, solfège, musique de chambre) en 2016, il se perfectionne auprès de Bernard d’Ascoli avant d’intégrer la HEM de Genève dans la classe de Dominique Weber en 2018. Lauréat du Prix CIC Michel Lucas 2018, il reçoit les conseils de pianistes tels que Dominique Merlet, Éric Lesage, François Frédéric Guy, Jean-Philippe Collard, Susan Manoff… Sa collaboration avec la Chorale Anguelos l’emmène dans des tournées en France et à Duo Napollon

Le duo Napollon est né en 2018 d’une rencontre tout à fait surprenante entre deux univers : celui de la voix de contre-ténor, qui s’est construit une place importante dans le répertoire baroque et qui vient se confronter aux canons d’un instrument plus romantique, le piano. L’association, le clivage de ces deux mondes en apparence opposés agit comme une redécouverte du lied et de la mélodie, révélant çà et là des ambivalences, couleurs nouvelles, dessins nouveaux, jusque dans la mélodie plus contemporaine.

l’international (Italie, Slovénie, Canada...) aussi bien en tant que pianiste que chef de chœur, arrangeur, compositeur ou choriste. Également en duo avec le contreténor Rémy Bres (Duo Napollon), il se produit dans plusieurs festivals (La Folle Criée, Festival Lavaux Classic, Festival Durance-Luberon, Festival Musiques Interdites, Festival Musique dans la rue...). La transversalité artistique de ce duo l’amène également à toucher le pianoforte, le clavecin ou encore l’orgue. En 2019, il a participé à la Première nuit Lyrique du Ventoux.

C’est notamment dans la transdisciplinarité que le duo Napollon met en perspective l’originalité de sa formation, en se produisant dans des endroits atypiques à des moments qui le sont tout autant (La Folle Criée, Nuits des Musées, Festival Durance-Lubéron, Festival Musique dans la Rue, Festival Musiques Interdites, Festival Lavaux Classic…).

29


Vendredi 28 août

Nuit Lyrique

Cette soirée devait être celle de la création d’Evariste Galois, composée par Fabien Barcelo. L’Orchestre régional Avignon-Provence et le Chœur de l’Opéra du Grand-Avignon, dirigés par Quentin Hindley, devaient soutenir huit solistes pour interpréter ce nouvel ouvrage. Cette création sera reportée à la saison estivale 2021. La crise sanitaire en a décidé autrement, empêchant les répétitions en temps et en heure. Les chanteurs, dont certains ont bousculé leur agenda, ont souhaité venir au Jardin Singulier pour ce concert baptisé Opera festivo, afin de donner un air de fête à cette soirée de clôture de cette deuxième édition des Nuits lyriques du Ventoux. Le programme reprendra des airs, des duos ou des trios d’opéra ou d’opérettes, mais aussi des mélodies. Hélène Blanic, piano Melody Louledjian, Chrystelle Di Marco, sopranos Lucie Roche, mezzo et contre-alto Valentin Thill et Jean Miannay, ténors François Harismendy et Mikhael Piccone, barytons Pierre Guiral et Simon Calamel, basses Nous vous réservons aussi quelques surprises… En première partie, vous pourrez entendre la violoniste Clotilde Sors.

à 18 h Table ronde sur le thème Compositeur au XXIe siècle.

Pierre Thilloy est compositeur, récitant, scénographe, globe-trotter, illustrateur, éditeur, project manager, féru de géopolitique, de gastronomie, d’œnologie. Amoureux de mille et une chose, Pierre Thilloy viendra nous parler de son métier de compositeur à l’ère contemporaine, ou comment, fasciné tout autant par la syntaxe que par la sémantique du beau dans la composition musicale (mais pas que...), il construit son chemin et son oeuvre en regard d’un idéal humain.

30


Opera festivo

Au programme :

Première partie à 19 h 30 Clotilde Sors, violoniste Première Partita pour violon seul de Jean–Sébastien Bach (1685-1750) Caprice 2, op 18, de Henryk Wieniawski, (1835-1880) Passacaille de Franz Biber (1644-1704) Cinquième Sonatine de Jean Martinon (1910-1970)

Seconde partie à 21 h 30 Quelques airs et ensembles qui vont émailler ce programme : Air du Catalogue, Leporello ( Don Giovanni, Mozart) Air de Ralph : Quand la flamme de l’amour ( la Jolie Fille de Perth, Bizet) Air d’Isabella : Cruda sorte (L’Italienne à Alger, Rossini) Air de Dalila : Mon cœur s’ouvre à ta voix (Samson et Dalila, Saint-Saëns) Air de Nemorino : Una furtive lagrima (L’Elisir d’Amore, Donizetti) Air de Figaro : Largo al factotum(Il Barbiere di Sevilla, Rossini) Air de Cecilie de Richard Strauss Air de Youkali de Kurt Weil Air L’Ame des Roses, René de Buxeuil Mais aussi des Duos ou Trios empruntés à Lakmé ( Delibes), L’Italienne à Alger (Rossini), Don Giovanni, Die Zauberflöte (Mozart), Les Pêcheurs de Perles (Bizet), Orphée aux Enfers, Pom d’Api, La Belle Hélène, Les Contes d’Hoffmann, La Périchole (Offenbach)...

Prix du billet : 35 euros

Possibilité de se restaurer sur place (food-truck).

31


32


Melody Louledjian soprano

Melody Louledjian se produit sur les plus belles scènes internationales : Opéra de Paris, Staatsoper de Munich, Teatro Reggio Emilia, Grand Théâtre de Genève, Bordeaux, Châtelet, Avignon, Casa da Musica de Porto, Opéra Royal de Versailles, Lausanne, Nice, Manila, Alte Oper de Frankfort, Musikverein de Berlin, Zürich, Philharmonie de Paris... Excellente musicienne et pianiste, son répertoire est vaste et lui permet d’aborder avec une même facilité le répertoire classique comme contemporain. Elle incarne sur scène les grands rôles du répertoire comme la Traviata, Lucia di Lammermoor ou encore Musetta. Artiste polyvalente, peintre, céramiste ou encore styliste à ses

heures oisives, elle cultive également le répertoire jazz, et sort en 2017 son premier album «Follement 30’ « sous le nom de Melody LOU dans lequel elle reprend, accompagnée de son accordéon et d’un quartet jazz, les chansons françaises des années 30 réarrangées. Dans le répertoire classique, sa discographie comprend « Les Dilettantes  » d’Halevy (label Klarthé) et   «  Phèdre  » de Lemoyne (label Bru Zane). Sortira prochainement : «  La Damoiselle Elue  » de Debussy sous le label Radio France, « Fleurs » en duo avec Antoine Palloc sous le label Aparté et «  Richard Coeur-de-Lion  » de Grétry chez le label Opera Royal de Versailles.

33


34


Lucie Roche

mezzo contralto

Lucie Roche est née à Marseille, elle y a suivi le cursus du conservatoire et étudié au CNIPAL (Centre National d’Insertion Professionnelle des Artistes Lyriques). Elle est depuis invitée pour les rôles de : La Maman, La Tasse chinoise, La Libellule,  L’Enfant et les Sortilèges  (festival d’Aix-enProvence, Nantes-Angers opéras), Carmen  (opéra de Daegu – Corée du Sud), Nicklausse, la Muse  Les Contes d’Hoffmann(opéra  de Saint-Étienne), Soeur Mathilde et Mère Jeanne  Dialogues des Carmélites (Théâtre des Champs-Elysées, opéra de Bologna),  une Fille fleur  Parsifal  (opéra de Nice)  ; la Première Magd  Elektra  (opéra de Marseille) ; la Troisième Dame La Flûte Enchantée  (opéras de Toulon et de Marseille), Olga  Eugène Onéguine(opéra de Rennes),  la Princesse Clarice  L’Amour des Trois Oranges (opéras de Dijon et Limoges), Madame Flora The Medium  (festival de Sédières)  ;  Alisa  Lucia di Lammermoor  et Marie  Moïse et Pharaon  (opéra de Marseille)… Ainsi que pour  la recréation de  L’Oristeo  de Cavalli avec le Concerto Soave. En 2015, elle crée le rôle de la Mère au festival d’Aix-en-Provence dans le  Monstre du Labyrinthe  de Jonathan Dove sous la direction de Sir Simon Rattle. En 2017, Hervé Niquet et Le

Concert Spirituel l’invitent pour la recréation des Amants Magnifiques  de Molière et Lully, en tournée en France. Elle a interprété lors de festivals et saisons symphoniques  :  L’Amour Sorcier  de De Falla,  Elias  de Mendelssohn, la  Missa Solemnisde Beethoven, le  Requiem  de Duruflé, la  Petite Messe Solennelle  et le  Stabat Mater  de Rossini, le  Requiem  et la  Messe du Couronnement  de Mozart, le Gloria et le Dixit Dominus de Vivaldi, le Stabat Mater de Pergolese, le  Messie  et  le  Dixit Dominusde Haendel,  Les Sept dernières paroles du Christ  de Haydn… ainsi que les  Knaben Wunderhorn de Mahler. Parmi ses projets cette saison : La Troisième Dame de  La Flûte Enchantée à l’Opéra de Marseille, Les Amants Magnifiques  avec le Concert Spirituel à Reims et Tourcoing, Dulcinée de Don Quichotte à l’Opéra de Saint-Étienne, La Princesse Clarice de  L’Amour des Trois Oranges  à L’Opéra National de Lorraine, La  Messe du Couronnement  de Mozart à l’Opéra d’Avignon…

35


Route de Nyons 84110 Saint-Romain-en-Viennois

36


Clotilde Sors violon Clotilde Sors débute le violon à l’âge de 6 ans et poursuit ses études au CRR de Grenoble dans la classe de Maïté Louis, où elle obtient un DEM en 2015. En 2017, elle remporte un deuxième prix au Concours FLAME, et est invitée à jouer en soliste au sein du Festival « Estate Romana  » à Rome. Elle gagne également le 1er Prix au Concours International de Cortemilia (Italie), et se classe en finaliste lors du Concours International Léopold Bellan à Paris. Après une année dans la classe de Sergey Ostrovsky à la Haute Ecole de Musique de Genève, elle est admise à l’unanimité au CNSM de Paris en 2019, où elle continue ses études dans la classe d’Alex-

is Galpérine. Parallèlement, elle étudie le violon baroque dans la classe de Stéphanie Pfister au CRR de Strasbourg et obtient son DEM en 2020. Passionnée par la musique de chambre et l’orchestre, elle joue dans diverses formations, et intègre en 2017 l’Orchestre Français des Jeunes, sous la direction de Fabien Gabel. Durant sa formation, Clotilde SORS bénéficie des conseils de grands professeurs et musiciens tels que Pavel Vernikov, Chiara Bianchini, Marie-Annick Nicolas, Svetlana Makarova, Giles Apap… Elle se produit régulièrement en soliste en France et à l’étranger (Fenice à Venise, Cortemilia, Rome, Grenoble, Colmar, Paris…).

37


38


Hélène Blanic pianiste

Depuis de nombreuses années, Hélène Blanic fait partie du paysage lyrique en tant que pianiste et chef de chant. Elle a débuté au CNIPAL de Marseille, sous la direction de Raymond Duffaut, puis a intégré plusieurs maisons d’opéras (Avignon, Monte-Carlo, Nice). Depuis 1992, travaillant en freelance, elle a été invitée dans de très nombreux théâtres et institutions de renom national et international. Citons : Opéra de Paris, Festival d’d’Aix-en-Provence, Chorégies d’Orange, Radio France, Opéra de Montpellier, Opéra de Massy, Opéra de Valencia, Opéra de Shanghaï, Opéra Bellas Artes de Mexico. Elle y a travaillé sous la direction de chefs d’orchestre de renommée internationale tels que  : Marek

Janowski, Michel Plasson, Seiji Ozawa, Charles Dutoit, Kurt Masur, Lorin Maazel, Kent Nagano, Alain Guingal, Pinchas Steinberg, Daniel Harding, Alain Altinoglu, Bertrand de Billy, Myung-Whun Chung, Luciano Accocella, Mikko Franck. Elle s’est forgée une solide connaissance du répertoire qui lui permet de coacher un grand nombre d’artistes lyriques et de les accompagner en récitals. Récemment, elle a coaché de jeunes chanteurs issus des meilleures écoles américaines (Jiulliard School, Manhattan School, Mannes School) lors d’une Académie consacrée à la musique française. En 2019, elle a participé à la première nuit lyrique du Ventoux.

39


40


Valentin Thill ténor Passionné depuis son plus jeune âge par la comédie musicale et l’Opéra, il commence à chanter à l’âge de 14 ans. Parallèlement à ses études en Design de Produits, il prend des cours de chant lyrique en janvier 2013 avec le Baryton Frédéric Jean. En octobre 2014, entre en cursus de Chant Lyrique au Conservatoire Darius Milhaud à Aix-enProvence comme Ténor dans la classe de Patricia Schnell. Il fut élu Lauréat du concours international de Lied et mélodie à Gordes en octobre 2016, présidé par Raymond Duffaut. En mai 2017, il tient le rôle principal de l’Opéra « Ixibab  », création originale, au théâtre du Jeu de Paume à Aix-enProvence. Puis il intègra le cycle spécialisé chant lyrique (pré-professionnel) du conservatoire. En janvier 2018, il fut élu, à 24 ans, Lauréat du Prix Dussurget (jeune espoir lyrique), et participera à Musiques en Fêtes aux Chorégies d’Orange, le 20 juin 2018 en direct sur France 3. Le 30 juin 2018, il obtient le Prix Dussurget «  jeune espoir  » de la part de José Van Dam à Aix-en-Provence. En octobre 2018, il entre en résidence d’artiste à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth dans la classe de José Van Dam et Sophie

Koch à Waterloo, en Belgique. En mars 2019, Il a tenu le rôle titre de L’Opéra « Mavra » d’Igor Stravinsky à Gand. Il a interprété les rôles d’Harlequin et du Soldat dans l’Opéra « Der Kaiser Von Atlantis » de Ullmann au Camp des Milles à Aixen-Provence en avril 2019 Puis il a participé à une master class de Rolando Villazon dans le cadre du Festival de Pâques d’Aixen-Provence. En juin 2019, Il chante dans La petite Messe solennelle de Rossini comme soliste dans le cadre du festival de Waterloo et fait ses débuts dans le rôle de Don José, dans l’Opéra Carmen de Bizet, pour le festival Lyrique de Grans. Il remporte le 2e Grand Prix du 52e concours international d’Opéra du capitole de Toulouse. Dans les prochains mois, il chantera dans le Requiem de Verdi, Le Requiem et la Messe du Couronnement de Mozart et fera ses débuts dans le rôle de Ferrando, dans L’Opéra « Cosi fan tutte » de Mozart. Il sera prochainement au Théâtre Royal du Parc à Bruxelles, mais aussi à l’Opéra de Toulon ainsi qu’à l’Opéra de Liège et à l’Opéra de Toulouse pour la saison 2020/2021.

41


42


Jean Miannay

ténor

Jean Miannay étudie le chant à la Haute Ecole de Musique de Lausanne avec Brigitte Balleys et à la Hochschule für Musik Hans Eisler de Berlin avec Scot Weir. Lauréat de plusieurs compétitions et bourses, comme le Grand Prix du 4e concours Raymond Duffaut, le 26e concours international de chant de Clermont-Ferrand, de la bourse de la fondation Mosetti à Lausanne, le troisième prix du concours Kattenburg ou encore une golden medal à la 2e édition du concours international of music de Vienne catégorie Virtuoso, il a la chance de faire ses premières prises de rôles à l’opéra de Lausanne : le prince dans Cendrillon de Pauline Viardot en novembre 2018, Medor dans les che-

valiers de la table ronde de Hervé en juin 2019, Nathanaël dans les contes d’Hoffman de Offenbach en octobre 2019. En 2020, il chante en France le rôle de Beppe dans Pagliacci de Leoncavallo à l’opéra du grand Avignon. Il chantera cet été le rôle de Tamino à la Oper Berlin academy. Durant son parcours il travaille avec des metteurs en scène comme Stefano Poda, Gilles Rico, Jean-François Vinciguerra, Éric Pérez, ainsi que des chefs d’orchestre tels que Jean-Yves Ossonce, Jean-Sebastien Béreau ou Jacques Blanc.

43


Mikhael Piccone Après des études de piano et de théâtre, Mikhael Piccone obtient un prix de chant, un prix d’art lyrique en 2012 et un prix de perfectionnement d’art lyrique en 2014 dans la classe de Magali Damonte.En 2012, il remporte le grand prix d’honneur (1er prix + prix du public) au Concours international d’opérette de Marseille. Il fait alors ses débuts sur scène au Théâtre de l’Odéon où il est invité à sept reprises en deux saisons. En 2014, il est fait ses débuts à l’Opéra de Marseille dans la création mondiale Colomba de Jean-Claude Petit, sur un livret de Benito Pelegrin, dans le rôle de Vincentello Barricini, sous la direction de Claire Gibault et dans une mise en scène de Charles Roubaud. Il y reviendra la saison suivante pour La Gioconda de Ponchielli.Dès lors il est invité dans plusieurs opéras nationaux et travaille sous la direction de chefs tels que Nader Abbassi, Valerio Galli, Roberto Rizzi Brignoli, Samuel Jean, Rani Calderon, Paul-Emmanuel Thomas, Jacques Mercier ; et des metteurs en scène tels qu’Adriano Sinivia, Numa Sadoul, PaulEmile Fourny, Laurent Pelly, Nicola Berloffa,

44

baryton

Daniel Benoin, Yves Coudray, Nadine Duffaut. Il aborde les rôles de Figaro dans Il Barbiere di Siviglia de Rossini, Jupiter dans Orphée aux Enfers d’Offenbach, Le Viceroi dans La Périchole d’Offenbach, Morales et le Dancaïre dans Carmen de Bizet Papageno dans Die Zauberflöte de Mozart, Valentin dans Faust de Gounod, Sganarelle, le Comte Almaviva dans Le Nozze di Figaro de Mozart. Parmi ses récents engagements, il est Mercutio dans Roméo et Juliette de Gounod à l’Opéra de Reims, le Commissaire Impérial ou Yamadori dans Madama Butterfly de Puccini à l’Opéra de Marseille, Schaunard dans La Bohème de Puccini à l’Opéra de Rouen et à l’Opéra de Metz, Silvanno dans Un ballo in maschera de Verdi à l’Opéra de Toulon, ou encore à l’Opéra de Tours dans le rôle de Belcore dans L’Elisir d’amore de Donizetti. En parallèle de sa carrière d’artiste soliste, Mikhael fonde en 2019 le Collectif des artistes lyriques et musiciens pour la solidarité – Le CALMS. Un étendard d’artistes professionnels qui s’unissent aux profits de grandes luttes sociales et humanitaires.


Pierre Guiral basse

Pierre Guiral est issu d’une famille de musiciens. Très tôt, il reçoit un enseignement instrumental et une pratique vocale qui le conduisent tout naturellement à la direction d’orchestre et de chœur. Titulaire du CA de directeur de conservatoire et d’un master de professeur de chant au CNSM de Paris, il sera successivement directeur des conservatoires de musique, danse et théâtre de St Herblain, Belfort,

Mulhouse et Avignon. Il sera ensuite nommé directeur des affaires culturelles du Grand Avignon, puis directeur de l’Opéra Grand Avignon. Directeur artistique du festival « Heures baroques » de Mulhouse, fondateur des « Nuits Estivales » et des « Nuits de l’avent » du Grand Avignon, Pierre Guiral est un passeur, animé par le partage et passionné par la transmission.

45


46


Francois Harismendy baryton En 1989, à sa sortie du CNIPAL de Marseille, François Harismendy fait ses premiers pas dans l’univers lyrique ; Il s’est depuis forgé un large répertoire. Il a chanté Méphisto (Smetana Hall de Prague) de la Damnation de Faust, Athanael (Thais, Opéra d’Angers), Zuniga (Chorégies d’Orange), Escamillo (Carmen, Opéra Comique), le Médecin (Scala de Milan) et Golaud (Opéra Comique et Opéra de Tours) dans Pelléas et Mélisande, Capulet (Roméo et Juliette, Opéra de Tours et de Toulon), les 4 rôles des Contes d’Hoffmann (Opéra de Dijon). Il a chanté Don Cassandro (La Finta semplice, Festival d’Innsbruck, Theâtre Gabriel de Versailles), Masetto (Grand Théâtre de Genève, Festival d’Aix en Provence), Leporello (Opéras d’Avignon, Dijon, Tours, Opéra Comique) et Don Giovanni (Opéra d’Angers), le Comte Almavivades Nozze di Figaro, Papagenode Zauberflôte et Don Alfonso (Cosi fan tutte, Opéra de Toulon).Dernièrement, il était Bartolo des Noces au Grand Théâtre de Bordeaux. François Harismendy a également interprété Rossini : Geronio, Dandini et Don Magnifico de la Cenerentola, Bartolo de Il Barbiere di Siviglia, Taddeo dans l’Italiana in Algeri. Il fut également Malatesta dans Don Pasquale et Sulpice.

Chez Puccini, il a interprété : Scarpia dans Tosca, Sharpless, Colline, Schaunard et Marcello de La Bohême. Il interprète les aventures de Mr Broucek à Strasbourg, à Ossud à Radio-France, la Maison des Morts à l’Opéra de Rouen et Jenufa à l’Opéra de Nancy. Il participe à plusieurs créations mondiales: il est Faber dans la version française de Knot Garden de Michael Tipett, Créon dans Jocaste de Charles Chaynes à Rouen et Criton dans Le dernier jour de Socrate de Graciane Finzi à l’Opéra Comique (livret de JeanClaude Carrière). Après avoir été Agamemnon (Belle Hélène), successivement à l’Opéra de Toulon, de Nantes, de Montpellier et de Liège, François Harismendy a repris ce rôle en novembre 2017 à Mérignac et Saint-Etienne. Dernièrement, il a interprété le rôle de Méphisto du Faust de Gounod au Théâtre de Boulogne- sur- Mer. Parallèlement à ses activités concertistes et scéniques, François Harismendy s’intéresse au « coaching » de jeunes professionnels.

47


48


Autres événements au Jardin Singulier 2020

Jeudi 30 juillet de 19 h 30 à 21 h Nuit contée

Jean Lanaspèze est un conteur, voyageur et amoureux des pays méditerranéens. Il nous emmène dans le théâtre de verdure du Jardin Singulier pour nous raconter : « Histoires vraies ou vraies histoires, voyages en Méditerranée ».

Jeudi 6 août

de 19 h 30 à 21 h

Nuit contée

Colporteur, bonimenteur, comédien et conteur bien sûr, Jeannick Pascal nous emmène dans les bois entre chiens et loups ! Au pied du « Grand Chêne aux 100 trous » (qui sert d’hôtel aux oiseaux et aux écureuils...), vous allez rire, trembler et découvrir les histoires ancestrales ! Du loup à la Cabre d’Or, le bestiaire et les contes du Ventoux vous attendent. C’est un spectacle vivant et pour les petits comme pour les grands ! Possibilité de se restaurer sur place sur réservation au 06 15 52 51 77. Pour les autres manifestations voir sur www.jardinsingulier.com

Organigramme La Nuit lyrique du Ventoux est organisée Coiffure : Éric Liturgie par les associations Esprit des Lieux et Illustration : Eva Vermeerbergen Ventoux-Opéra. Et tous les bénévoles : Mélanie, Alain, Directeur artistique : Paulin Reynard Laurence, Pascale, Camille, Martine, FaDirecteur technique et scénographe : bienne, Lisa, Nathalie, Bruno, Dominique, Frédéric Mathieu Brigitte, Philippe, Thibault, Océane, Régie Lumière : Patrick Picard Margareth, David et Michèle, Claude et Régie plateau : Joël Pecarini Michel, Jérôme, Carla... Costumière : Corinne Crousaud

49


Remerciements Pour avoir permis que se déroule cette 2e édition des Nuits lyriques du Ventoux Esprit des Lieux, Ventoux-Opéra, Le Regard d’Anna et Sand&Chopin remercients les artistes, les bénévoles et tous ceux qui nous ont soutenus par leurs encouragements et, bien entendu, nos partenaires privés et institutionnels : La mairie de Saint-Léger-du-Ventoux La Région Sud Le département de Vaucluse Le GAL Ventoux L’Académie des Beaux-Arts La fondation Gianadda Les Années Fleurs Arnould Opticien Artéfact Assurances MMA Biosphère Nyons Biscuiterie et Gourmandises Brasserie artisanale du Ventoux Bricomarché Hôtel Burrhus Cabinet Courbi Casino Vaison-la-Romaine Couleurs Provence Crédit Agricole Alpes-Provence Domaine Le Pointu Domaine Gros Pata Epicerie Nature

Eric Léturgie Coiffure Ets Plantin Ets Varinard SARL Galizzi David Galerie Mémoire&objet Golf d’Orange Graphïck Kookabarra Intersport La Violette mauve, caviste Le Lieu à Séguret Le Lion’s club Lou Bouscatié LSI informatique Velleron Peintre de maison Pharmacies de Vaison Restaurant Chez Fred Restaurant Le Sporting Restaurant O’Natur’elles Restaurant Le Pigalle à Orange Les Amis de la musique Les Amis de l’église de la cité médiévale

Adhésions Vous pouvez adresser des dons ou adhérer à l’association Ventoux-Opéra, reconnue d’intérêt général en bénéficiant d’une réduction fiscale de 60%. La cotisation 2020-2021 est fixée à 10 euros, vous devenez membre bienfaiteur à partir de 50 euros. Prenez contact avec nous par courriel : contact@ventoux-opera.com.

50

Le Jardin singulier est un lieu créé par l’association Esprit des Lieux, éditeur-libraire. Vous pouvez soutenir son action et adhérer à l’association pour 8 euros/an. Merci de nous contacter par courriel : espritdeslieux.brantes@gmail.com


51


52

Profile for espritdeslieux

programme Nuits Lyriques du Ventoux 2020  

Le programme détaillé des rendez-vous des Nuits lyriques 2020 et des autres événements au Jardin Singulier

programme Nuits Lyriques du Ventoux 2020  

Le programme détaillé des rendez-vous des Nuits lyriques 2020 et des autres événements au Jardin Singulier

Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded