Issuu on Google+

!"!!!#$!%&'(&!)*+,(-&$!./$'!0$!12$.&!30-!'2044+&!!5

Bosnie

France

Maroc

<=

>?

;;

6&7(&18+&!9:

Roumanie


<=

EDITO

6&7(&18+&!9:;;

L’été se termine, temps de changement et de ressourcement pour chacun, nous l’espérons. A Lézan comme à Ecquevilly, la fermeture estivale annuelle a permis de prendre un peu de repos et de recul sur une année bien chargée en projets. Occasion aussi pour quelques-uns à Lézan de profiter des vacances pour faire avancer le chantier, les travaux. S’arrêter dans la course des activités incessantes, c’est aussi prendre le temps de relire les courriers reçus ces derniers mois, que vous ouvrirez avec nous. C’est aussi le temps des missions sur le terrain, et des questions que nous ramenons.

Avec la rentrée, tout reprend déjà très vite, l’acquisition des locaux à Ecquevilly fait s’enchainer dossiers et rendez-vous et toute l’équipe travaille déjà à la réorganisation nécessaire de l’activité face à cette évolution prochaine. La rentrée des classes, c’est aussi l’ «opération cartables» avec Claudia en Roumanie! Et pour l’ensemble de nos partenaires, cette rentrée apporte son lot de défis, avec des projets qui se développent, se structurent face aux besoins toujours plus grands et des moyens souvent très limités, mais avec une foi en un Dieu puissant qui nous impressionne toujours. Dans l’actualité associative française, les défis ne manquent pas non plus, surtout quand on apprend que les Restos du Cœur perdaient leur soutien de la part de l’Europe, puis que Xavier Emmanuelli (président du Samu Social) démissionnait face à la non-reconduction des crédits d’état. La situation sociale risque d’être compliquée en France cet hiver. Chacun, dans sa fonction, avec ses responsabilités et ses possibilités d’action, pourra se laisser interpeller par cette situation. Nous vous souhaitons bonne lecture avec notre ami Max et ses anecdotes de collecte.

L’équipe de rédaction

Directeur de publication Jean-Marc SEMOULIN

Editeur

Mise en page Jacques-Olivier NICOLAS

Impression 2G Impression 360, Route de Flins 78410 Bouafle

Siège social Espace Humanitaire et Citoyenneté ZAC du petit Parc 13 rue des Fontenelles 78920 ECQUEVILLY www.lagerbe.org Tél 01 34 75 56 15 Fax 01 34 75 93 79 esperance@lagerbe.org

S................................................................ o m m a i r ep 3

Roumanie - Béthel Roumanie - ADDIP - Ukraine .................................................. p 4 Roumanie - ADMR .............................................................. p 5 Maroc - Aroudane - Village of Hope ............................................. p 6 Roumanie - Misiunea Est Vest ................................................... p 7 Bosnie - Zenica .................................................................. p 8-9 France - Lézan ............................................................... p 10-11 France - Projet Recyclerie ................................................... p 12-13 France - Ecquevilly .......................................................... p 14-15 France - BD Max ................................................................. p 16 Association Chrétienne de Solidarité Internationale Asso. loi 1901 créée en 1988 déclarée en Sous-Préfecture de Mantes la Jolie sous le n° 0781007848 n° Siret 419 824 669 000 40 APE : 9499Z - France : CCP : 46 261 09 V - LA SOURCE Suisse : en passant par la Fondation Mon Rocher (bulletin de versement sur le site internet)

!"#$$%&%$'()$$*%+(((,(-.(/(0(1($*&23#4

N° ISSN : 1259-3621 - Commission Paritaire : 1008 G 78454 - Dépôt légal : à parution

Journal d’information - Tirage : 3 000 exemplaires

Conformément à l’article 27 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux données vous concernant dans nos fichiers Nos partenaires :

Gîte d’accueil d’urgence Ferme Claris 30350 LEZAN Tél/Fax 04 66 92 01 08

claris@lagerbe.org

5

La Gerbe est membre de :


Tallinn

Stockholm

ESTONIE LETTONIE Riga

<=

6&7(&18+&!9:;;

Moscou

7%'8%+

Roumanie LITUANIE

Vilnius

Ploiesti Russie

Minsk

Varsovie

POLOGNE

E

Kiev

UKRAINE

SLOVAQUIE

Bratislava

MOLDAVIE

Budapest

Kisinöv

HONGRIE ROUMANIE

reb

Bucarest

nie

ajevo Belgrade

BULGARIE

YOUGOSLAVIE Sofia Tirana

KAZAKHSTAN

BIELORUSSIE

Skopje

MACEDOINE ALBANIE GRECE Athènes

Bethel est une association caritative roumaine, fondée par Cristian et Maria Mateescu, qui intervient localement en appui aux personnes en situation de précarité (soutien financier, médical, matériel, repas hebdomadaires, grâce aux bénéfices de 2 boutiques de vente de matériel d’occasion).

es dernières semaines n’ont pas été de ! tout repos pour nos amis de l’association Bethel dont l’organisation pratique évolue.

En effet, afin de réduire leurs coûts de stockage et de manutention, Cristian et Maria Mateescu ont trouvé un entrepôt pouvant AZERBAÏDJAN accueillir toutes GEORGIE leurs Tbilissi activités deBakoulogistique et de tri. Cependant des Erevan travaux d’aménagement ARMENIE sont nécessaires et cela a dû être fait au cours du mois d’août. Pendant qu’Ovidiu,IRAN l’administrateur de l’association, s’est occupé des travaux avec Ankara quelques bénévoles, Cristian s’est chargé, pendant TURQUIE son temps de vacances, de la gestion du matériel à stocker ou à distribuer aux bénéficiaires. SYRIE Bagdad Après tous ces efforts, nos amis ont pris 3 jours Nicosie LIBAN de repos pour se ressourcer avant de reprendre CHYPRE Damas IRAK Beyrouth leurs activités. ISRAEL

Ammam « Coin de Paradis » bien que Du côté du projet JORDANIE les démarches administratives se prolongent, Jerusalem

EGYPTE

Le Caire

ARABIE SAOUDITE

les choses avancent et un devis général concernant les travaux de construction a été établi. Cristian et Maria tentent de former des partenariats avec des professionnels afin de diminuer les coûts de construction qui s’élèveront à plus de 80 000€. En attendant la construction du bâtiment, des actions d’aides continuent d’être menées dans ce village rom de Boldesti: une parcelle de terre a été plantée de pommes de terre et la première récolte a commencé. Par ailleurs, les activités éducatives auprès des enfants continuent et se structurent avec l’aide de Claudia qui vient prêter main forte à Larissa et Raluca, deux jeunes filles du village travaillant bénévolement depuis plus d’un an déjà dans l’accompagnement scolaire des enfants du village. Maria et Cristian Mateescu, via Michaël Païta

9+#:%4':

$#*;%++%4(<%(=+)*<:)

Comme certains le savent déjà, ces derniers mois ont été marqués par des questionnements, par des décisions à prendre et par de nouveaux projets à mettre en place.

A l’orphelinat

En avril, j’ai choisi d’arrêter mes activités à l’orphelinat, ce qui n’a pas été une décision simple à prendre.

A Bucureşti

Pendant cette période de réflexion et de transition vers de nouveaux projets, j’ai profité du beau temps pour aller chaque jour raconter les histoires de Punchinello aux enfants des rues à Bucarest. A chaque fois, les enfants étaient très touchés et semblaient interpellés par l’amour de Dieu qui, à travers l’histoire, leur dit : « Tu as une grande valeur à mes yeux parce que c’est moi qui t’ai créé et je ne fais pas d’erreur!».

A Boldeşti

Depuis le mois de mai, j’ai rejoint Raluca et Larissa, deux étudiantes roms chrétiennes qui font du soutien scolaire journalier auprès d’enfants roms à Boldeşti, un petit village à 15 km de Ploieşti. De nombreux enfants sont analphabètes, en échec scolaire ou encore ont de très grosses lacunes, mais, ils m’ont beaucoup touchée par leur motivation et leur application à apprendre malgré les conditions matérielles difficiles et par leur joie de vivre. J’ai le projet de lancer une “opération cartable” pour encourager et faciliter la scolarisation de ces enfants qui proviennent de familles très pauvres. L’objectif est d’acheter un cartable garni à chaque enfant pour lui permettre d’aller à l’école pour la rentrée. Durant la première semaine de juillet, avec Noémi, une de mes sœurs, nous avons proposé à ces enfants différentes activités : leçons bibliques, activités manuelles, jeux… Environ 80 enfants sont venus chaque jour. Claudia Petrequin

6


Tallinn

ockholm

<=

ESTONIE LETTONIE

6&7(&18+&!9:;;

Moscou

Riga

Roumanie

!OOP9

LITUANIE

Brasov Vilnius

Russie

Minsk

BIELORUSSIE

Varsovie

OLOGNE

SLOVAQUIE

ratislava

MOLDAVIE

Budapest

Kisinöv

HONGRIE ROUMANIE

eb

Bucarest

e

evo Belgrade

BULGARIE

YOUGOSLAVIE Sofia

irana

C’est la fin de l’été, une nouvelle année scolaire va commencer, et avec UKRAINE elle de nouveaux projets avec nos jeunes. Mais ce qui est particulièrement fascinant, c’est que nous voulons croire que ce sera une année plus merveilleuse que les précédentes, encore inconnue et pleine de défis. Voici pourquoi:

Kiev

Skopje

MACEDOINE ALBANIE

Ankara

ien que nous voulions un été plus rempli " d’activités spécifiques aux vacances, nos idées ont été modifiées par les projets des

GRECE Athènes

La Gerbe et la Mission Est Ouest sont à l’origine de la création de l’ADDIP en 2006, qui propose aux jeunes issus d’orphelinats une formation et une réintégration sociale progressives.

ONIE

IE

ius

Ukraine

Moscou

Tcherkassy Minsk

jeunes avec qui nous travaillons. Cette année, une grande partie d’entre eux a été impliquée dans des stages pratiques ou des stages de perfectionnement, certains se sont orientés vers un travail, d’autres se sont beaucoup investis dans leur passion, et les autres sont partis loin de Brasov. Il est de plus en plus difficile de réunir le groupe, et cela ne peut être que la preuve du fait que, de plus en plus, chacun acquiert plus d’indépendance. Nous avons essayé de leur offrir le plus d’expériences et d’enseignements possibles liés à la vie et à l’indépendance, et nous observons que désormais, ils essaient d’appliquer ce qu’ils ont appris. C’est pourquoi cet été, la traditionnelle excursion sous tentes a été remplacée par une semaine au cours de laquelle nous avons essayé de vivre des choses plus modestes telles que cuisiner ensemble, jouer aux jeux de société ou faire une virée d’un jour à Sighisoara, une ville médievale près de Brasov. Le début de l’automne signifiera pour nous que les programmes de conseils et d’orientation professionnelle vont continuer, avec les

bénéficiaires plus anciens d’un centre de l’Etat de Brasov, et c’est aussi le début d’un nouveau groupe de bénéficiaires provenant de ce même centre. Travailler avec ces jeunes qui ont grandi dans des orphelinats d’Etat nous fait réaliser que le travail avec eux est très différent du travail avec des jeunes provenant de centres privés. C’est pourquoi notre préoccupation, dans l’immédiat et à court terme, est d’adapter les anciens programmes de l’ADDIP aux besoins de ces jeunes ou de concevoir de nouveaux outils de travail avec eux. Outre le travail auprès des jeunes, comme vous le savez, face à la nécessité de financer nos activités, nous avons commencé à proposer une série de programmes de formation, des sessions de coaching et de conseil destinées aux professionnels de santé, et à ceux qui souhaitent développer leurs compétences interpersonnelles ou surmonter des défis sur le plan personnel, professionnel ou dans leur vie de couple. C’est pourquoi cet automne, nous allons plus nous investir dans ce type de programmes. Les étudiants bénéficiaires avec lesquels nous travaillons, feront aussi l’objet de notre attention dans l’objectif de développer des compétences organisationelles et sociales, mais aussi pour les pousser à atteindre un niveau supérieur à celui auquel ils sont habitués. Ainsi, nous attendons avec impatience cette nouvelle rentrée pour, nous l’espérons, ouvrir de nouvelles occasions d’influencer le plus de personnes possible, étant donné qu’il est question de jeunes institutionnalisés, de personnes préoccupées par la croissance et le développement personnels. En même temps, nous espérons que ce genre de programme aidera à subvenir aux besoins financiers auxquels l’ADDIP est aujourd’hui confrontée. Cordialement, Eva et Costi

!44#>:)':#$(?@ABCDEFGEHIJ(K>8)3:'2L !33:;2%(<*(4%&:M3%&#3N*%

BIELORUSSIE

e camion envoyé vers l’Ukraine le 15 juin ! est bien arrivé et nous sommes encore en attente de nouvelles pour la suite. Actuellement

Kiev

UKRAINE MOLDAVIE Kisinöv

ROUMANIE Bucarest

BULGARIE

fia

NE

Ankara

1

40 enfants. Lors de notre passage en Ukraine en juin 2010, le gros œuvre était terminé et depuis, les travaux ont beaucoup avancé. Le reste du le matériel déchargé est encore en processus matériel sera utilisé pour des actions de soutien à de dédouanement dans la ville de Vinnytsia. des familles défavorisées ainsi que pour soutenir D’après Vadim, notre contact sur place, la l’activité d’une association d’aide aux personnes distribution du matériel devrait pouvoir se faire handicapées. Enfin, une petite partie sera distribué vers la fin du mois de septembre ou au début du à des prisonniers de la prison de Vinnytsia où se trouvent de nombreux condamnés mois d’octobre. à perpétuité, dont la famille et les amis sont souvent éloignés et Cette fois-ci une grande partie du qui par conséquent se retrouvent matériel est adressé à Pavlo, pasteur démunis. d’une église locale et fondateur d’un orphelinat qui accueillera Michaël Païta


Tallinn

Stockholm

ESTONIE

<=

LETTONIE

6&7(&18+&!9:;;

Riga

Roumanie

e

LITUANIE

!ORS

Vilnius

Russie

Arad

Varsovie

Minsk

BIELORUSSIE

POLOGNE

UE

L’association ADMR propose UKRAINE un espace de vie à des personnes atteintes de handicaps physiques. Par son intermédiaire, plus de 50 personnes ont accès à des activités et ont l’opportunité de créer du lien social et des amitiés avec des personnes partageant leurs défis.

Kiev

SLOVAQUIE

Bratislava

MOLDAVIE

Budapest

Kisinöv

HONGRIE ROUMANIE

agreb

Bucarest

snie

arajevo Belgrade

BULGARIE

YOUGOSLAVIE Sofia Tirana

Moscou

Skopje

MACEDOINE ALBANIE GRECE

Tranches de vie:

Athènes

L’ADMR permet à chacun de voir son quotidien facilité et pour certains, d’avoir une vie transformée au travers de don de matériel médical (fauteuils roulants, béquilles...). Mihai et Rodica Fighir, les dirigeants de l’association, eux mêmes touchés par le handicap, s’efforcent de créer des opportunités pour offrir à leurs membre une vie un peu plus colorée.

« Chers lecteurs, Nous voulons partager avec vous Nicosie les dernières nouvelles concernant les activités que Dieu nous a permis de coordonner ici à Arad, Roumanie, dont vous avez ci-dessous quelques photos : • fin mai, nous avons pris part à une compétition sportive transfrontalière organisée à Timisoara pour les personnes handicapées, où l’un des sportifs du Club Sportiv « Temerarii - Arad », Gelu Vrabie, a gagné la première place au cross; nous avons plaidé pour les sports en fauteuil roulant électrique. Les autres sportifs du club continuent leurs activités, soit ici à Arad, soit dans leur déplacement à Bucarest, Cluj, Timisoara, Constanta avec de bons résultats : • nous continuons la distribution des dispositifs médicaux qui nous ont été donnés par La Gerbe (le dernier convoi est arrivé en juin) • début juillet nous avons eu la visite de MarieFrance Caparos de l’Association Dorcas et des représentantes de l’Association Terre Nourriciere, avec lesquelles nous avons partagé également nos activités. • la deuxième moitié de juillet, nous sommes allés à Felix (près d’Arad) pour une thérapie. • début août, nous avons organisé une réunion très intéressante pour partager l’histoire des dix couples que nous avons dans l’association (tous avec un handicap physique). • la semaine passée, nous avons fait une excursion à Moneasa (près d’Arad) dans un endroit montagneux très agréable au milieu de la nature. Que Dieu vous bénisse, bonne lecture et priez pour nos projets. Bien amicalement, Mihai FIGHIR. »

Au travers des dons matériel de La Gerbe, L’ADMR a transformé la vie de nombreuses personnes touchées par un handicap physique. En effet, pour beaucoup la vie se limitait à l’espace de leur chambre. Aujourd’hui, en fauteuil roulant, les personnes découvrent la ville. Grâce au fourgon accueillant les fauteuils roulant que nous leur avons donné, ils découvrent leur région. Le rêve de Mihai et Rodica est, qu’un jour, ils permettent à leurs membres de visiter Paris ! Et si on les y aidait ?

Q


UNI

IRLANDE

<=

Londres

6&7(&18+&!9:;;

Maroc

Amsterdam

Bruxelles

Taroudant

!44#>:)':#$(!3#*<)$%

BELGIQUE Paris

FRANCE

ORTUGAL

Lisbonne

Madrid

Andorre

ESPAGNE

Alger Rabat

MAROC

ALGERIE

Aroudane est une association Marocaine de la région de Taroundant. Ses membres soutiennent depuis plus de 10 ans le développement local au travers d’actions d’éducation auprès des femmes, de soutien à la scolarité et d’initiatives de micro entrepreneuriat.

Cet été nous avons eu le plaisir de recevoir la visite de Ahmed, notre partenaire marocain de Taroudant. Son passage fin juillet à La Gerbe nous a permis de faire le point sur l’avancement de ses projets.

Tous ces objectifs d’achat et de développement continueront à renforcer l’autonomie financière de l’association et permettront de mieux venir en aide à diverses personnes en leur fournissant du travail, en continuant de proposer des aides à l’enseignement ou encore en distribuant du matériel aux plus pauvres. L’avancement régulier des projets d’Aroudane est un signe du sérieux de cette association qui par sa epuis de nombreuses années Ahmed constance est maintenant connue et estimée de la s’efforce de venir en aide à la population population locale. des environs de Taroudant par le biais d’actions modestes mais efficaces. Entre autres choses, l’association Aroudane distribue des fauteuils roulants offerts par La Gerbe, aide des écoliers en leur fournissant du matériel en période de rentrée scolaire et plusieurs femmes reçoivent aussi une aide au travers d’ateliers d’alphabétisation. Enfin, depuis maintenant 2 ans, 5 femmes sont employées à produire de l’huile d’argan qui est vendue pour soutenir financièrement les membres de cette petite association, et pour développer petit à petit un projet de plus grande ampleur: En plus de l’huile d’argan et de la récolte d’olives, Ahmed a maintenant pour objectif de planter des arbres fruitiers, dont des figuiers de barbarie pour en récupérer le fruit mais aussi produire de l’huile cosmétique. Déjà des poulets on été achetés et dés que les finances le lui permettront, Aroudane achètera une vache et une chèvre, ce qui correspond à un investissement de 1000€. Aroudane possède déjà un terrain et un système d’irrigation est en cours d’installation.

#

U:++)V%(#W(X#Y% Les responsables de VOH, expulsés du Maroc en mars 2010, vous remercient pour votre intérêt constant en faveur des enfants de l’orphelinat et pour vos encouragements dans les défis auxquels ils font face.

temps de VOH sont toujours là, pour la plupart et s’efforcent de bien s’occuper des enfants, ce qui est un sujet de reconnaissance. Les plus grands vont à l’école à Ain Leuh, les autres restent à la garderie sur place. Ils font parfois de petites sorties. Cependant, quatre des enfants inquiètent l’équipe, car ils ne parviennent pas à trouver un nouvel équilibre. Malgré la grande tristesse que lui procure l’éloignement des enfants, l’équipe de VOH es enfants sont toujours ensemble, sauf est toujours active et espère trouver un terrain Simoh qui a besoin de plus de soins, étant d’entente avec le gouvernement marocain pour donné son état (paralysie motrice) et Abir, de revenir sur place. retour dans son ancien centre d’accueil où on s’occupe bien d’elle. Les entrées et sorties des enfants sont contrôlées de très près, ils ne peuvent pas avoir de contact avec leurs parents adoptifs. Les anciens salariés du

!

T


RUSSIE

Helsinki

<=

6&7(&18+&!9:;;

Tallinn

Stockholm

Roumanie ESTONIE

Moscou

LETTONIE

Brasov Riga

R:4:*$%)([4'(U%4'

U#*4(4#*;%$%\M;#*4(<%(S#])$)(9);%+(^

LITUANIE

Vilnius

Russie

KAZAKHSTAN

Minsk

BIELORUSSIE

Varsovie

POLOGNE

Kiev

UKRAINE

SLOVAQUIE

Bratislava

MOLDAVIE

Budapest

Kisinöv

HONGRIE ROUMANIE

reb

GEORGIE

Bucarest

ie

ajevo Belgrade

Tbilissi

AZERBAÏDJAN

Bakou

ARMENIE

Erevan

BULGARIE

YOUGOSLAVIE Sofia

Tirana

IRAN

Skopje

MACEDOINE ALBANIE GRECE Athènes

Misiunea Est Vest Marta Oprita et sa fille Hanna dirigent l’association Missiunea Est Vest, qui intervient principalement par des parrainages d’enfants de familles nombreuses (110 enfants parrainés), de l’aide sociale auprès de familles en situation de grande pauvreté, de la distribution de matériel médical à des organismes de santé (hôpital, clinique, orphelinat). La MEV finance une partie de ces projets par les bénéfices des ventes d’un magasin de matériel d’occasion et prépare l’ouverture d’un centre d’accueil et de formation situé en zone défavorisée.

Ankara

$

TURQUIE

l y a un an environ, elle a été aidée par la MEV pour être opérée afin de recevoir un implant auditif. Depuis, Roxi SYRIE Bagdad entend de Nicosie plus en plus chaque jour. Désormais, elle LIBAN CHYPRE Damas commence à réfléchir à tout IRAK Beyrouth à se renseigner, ce qu’elle avait vécu. C’est magnifique, d’un ISRAEL côté, etJerusalem d’unAmmam autre côté c’est justement ce qui la blesse profondément parce que maintenant, JORDANIE EGYPTE

Le Caire

elle se rend beaucoup plus compte qu’elle est orpheline. Heureusement, Imi et Tibi, sa famille d’accueil, sont très présents à ses côtés et ne cessent de l’assurer de leur amour chaque jour. Il y a deux semaines, elle a commencé à poser des questions comme « Pourquoi je ne m’appelle pas comme vous? ou : « Pourquoi n’avez vous pas de photo de moi bébé ?» ou « et je suis née où? qui sont mes vrais parents? pourquoi et comment ont-ils pu m’abandonner ? Ca me met en colère de penser que ma mère n’a pas voulu de moi. » Elle aime Imi et Tibi mais une bataille fait rage dans son cœur. Nous prions qu’elle puisse bientôt trouver la paix intérieure. C’est une élève brillante qui fait beaucoup de progrès à l’école. C’est parce que vous avez participé à cette aide en sa faveur que nous vous partageons quelque chose de sa vie. Merci pour votre soutien !

ARABIE SAOUDITE

Une situation complexe:

Les situations de violence ne sont malheureusement pas exceptionnelles parmi les communautés rom que nous visitons. Bianca vit à Hoghiz à 40 kilomètres de Brasov. Cette jeune mère de 20 ans a 3 enfants et était hébergée chez un homme de son village il y a peu de temps encore. Cependant, cet homme est violent et s’en est pris physiquement à Bianca et ses enfants dont la plus âgée a 6 ans. MEV veut mettre Bianca en sécurité en lui fournissant une maison. Pour cela 1000€ sont nécessaires. De plus en plus, MEV, en partenariat avec La Gerbe, veut renforcer ses actions de développement afin de s’attaquer aux causes profondes des difficultés sociales liées à la communauté rom, c’est ce qui est fait avec

le centre d’accueil du village de Mercheasa. Cependant des situations d’urgence continuent de se présenter. La tâche est certes énorme et les changements extrêmement lents mais Martha et Hanna s’efforcent de maintenir leur influence positive dans un contexte de forte opposition.

Après les vacances d’été, la fondation continue à travailler dans les 3 axes suivants : 1. Le soutien aux familles 2. L’école à Mercheasa : les activités ont déjà commencé avec les enfants 3. Les différents projets en cours pour encourager les personnes en difficulté à se redresser : par exemple, la ferme avec les animaux, le soutien à Samuel Tonea (bientôt plus de nouvelles à son sujet). Marta et Hanna Oprita

Z


Tallinn

Stockholm

UEDE

ESTONIE

<=

LETTONIE Riga

Bosnie

openhague

6&7(&18+&!9:;;

93#`%'(a[b9cS!d=[e

LITUANIE Vilnius

Russie

Zenica Varsovie

Minsk

O:WW23%$'%4(%$':'24f(*$(#"`%>':W,(+g:$4%3':#$(4#>:)+%(%'(Y3#W%44:#$$%++%

BIELORUSSIE

POLOGNE

Kiev

gue

. TCHEQUE

SLOVAQUIE

Bratislava

ienne

MOLDAVIE

Budapest

CHE

Kisinöv

HONGRIE

énie

OATIE

ROUMANIE

Zagreb

Bucarest

Bosnie

Sarajevo Belgrade

BULGARIE

YOUGOSLAVIE Sofia Tirana

Skopje

MACEDOINE ALBANIE GRECE Athènes

Le contexte historique et social

LTE

La guerre de Bosnie et Herzegovine s’est terminé en 1995 mais plus de 15 ans après ces événements douloureux, les esprits sont toujours fortement marqués. Outre la douleur de la guerre, la mentalité du «tout état» héritée du communisme demeure: la population locale a rarement l’esprit d’initiative et garde la tendance à voir venir l’aide de l’extérieur. Cette tendance a été renforcée par la période d’après guerre qui a vu se multiplier les interventions humanitaires. Avec un taux de chômage supérieur à 40%, la ville de Zenica est malheureusement loin de faire exception dans ce domaine. Les freins à l’emploi et à l’intégration sociale, qu’ils soient internes ou externes aux personnes demeurent nombreux et beaucoup cherchent à quitter le pays.

Michael Païta et Philippe Juston se UKRAINE sont rendus en Bosnie à la mi juillet pour le suivi des projets portés par Walter Goncalves et son équipe.

’objectif principal des multiples projets ! menés par Walter Goncalves demeure et se renforce: proposer des solutions d’intégration

sociale et professionnelle. Le tout se regroupe sous le projet «Espérance». Devant l’augmentation des besoins, l’aide humanitaire (colis alimentaires) apportée par l’association Pomirenje a diminué et est plus ciblée. Walter est convaincu que ces colis ne sont pas une solution à la pauvreté. Il faut avant tout un changement profond des mentalités et une dynamisation de la région. L’aide apportée par «Espérance» a pour objectif principal de permettre aux bénéficiaires de s’insérer professionnellement et socialement. Pour cela, 3 outils: 1. L’accueil et l’hébergement (accueil social, l’hébergement temporaire ou de longue durée) 2. L’activité (activités sociales pour les enfants, travaux divers pour les personnes en âge de travailler) 3. La vie en groupe (socialisation par l’apprentissage de la vie en groupe, à tout âge)

• Le Centre de jour Ouverture :

Le 6 juin 2011 a eu lieu l’inauguration officielle du centre d’accueil de jour, en présence des médias locaux et des autorités de la ville.

Pourquoi un centre de jour ?

Avec un taux de chômage avoisinant les 40%, Zenica porte son lot de difficultés sociales. Il n’est pas rare de voir des enfants mendier, livrés à eux-mêmes, ou poussés par leurs parents pour soutenir la famille. Ainsi, de nombreux enfants tendent à être déscolarisés, voire désocialisés. En accueillant ces enfants, l’équipe du centre de jour (dont un assistant social et une éducatrice) souhaite leur faire connaître une vie hors de la rue. C’est en leur donnant le goût d’une vie «normale» qu’ils espèrent donner la motivation nécessaire pour retourner vers une scolarité et un avenir prometteur. Cet organisme répond à un besoin exprimé par les autorités de la ville et fonctionne ainsi en relation étroite avec ces dernières.

vendredi. 2 repas sont servis au cours de la journée, et des activités sont proposées. Certains enfants viennent spontanément. Pour d’autres, c’est l’équipe d’accueil, qui connaît bien la population locale, qui encourage certains parents à les envoyer au centre plutôt que de les laisser dans la rue. Les enfants abandonnés sont pris en charge par l’assistant social pour proposer des solutions d’accueil. En attendant, ils peuvent rester 3 nuits au centre d’hébergement temporaire.

• Le Centre d’hébergement temporaire

Pourquoi un centre d’hébergement temporaire?

Le bâtiment abritant le centre d’accueil de jour comporte une partie d’hébergement temporaire de 6 lits pour des enfants que la police trouve Fonctionnement dans la rue soit parce qu’ils sont seuls, soit parce Le centre de jour accueille 20 enfants par jour qu’ils sont partis de chez eux. en moyenne. Ces enfants (jusqu’à 14 ans) se Avant d’avoir une solution durable, et afin que rendent sur place de 8h à 19h du lundi au l’enfant puisse dormir en sécurité et au chaud,

_


Tallinn

Stockholm

SUEDE

ESTONIE

<=

LETTONIE Riga

Bosnie

Copenhague

6&7(&18+&!9:;;

LITUANIE Vilnius

Russie

Zenica

Minsk

BIELORUSSIE

Varsovie

POLOGNE

EP. TCHEQUE

Vienne

RICHE

ovénie

ROATIE

SLOVAQUIE

Bratislava

MOLDAVIE

Budapest

Kisinöv

HONGRIE ROUMANIE

Zagreb

Bucarest

Bosnie

Sarajevo Belgrade

BULGARIE

YOUGOSLAVIE Sofia Tirana

la police contacte le centre où l’enfant est placé pour 3 jours (et plus si nécessaire) en UKRAINE attendant que la police trouve une solution avec les services sociaux de la ville.

Kiev

rague

Skopje

MACEDOINE ALBANIE GRECE Athènes

ALTE

L’association Pomirenje (“Réconciliation”) a été fondée en 2004 à Zenica .

Fonctionnement

Une permanence est assurée 24h/24h afin de répondre à la police en cas de besoin d’accueil. Lorsqu’ils logent sur place, les enfants se joignent aux activités du centre de jour en journée. Les adolescent 14 ans et plus logeant sur place ne restent pas pour des activités récréatives, mais ils vont à la vallée de la grâce où ils aident dans les activités agricole. L’équipe d’accueil est aussi en relation avec une clinique locale si la santé des enfants nécessite des soins.

• La Vallée de la Grâce

dentaire mobile proposant des soins à des coûts raisonnables). A l’heure actuelle, Walter est en démarche pour obtenir un bail de longue durée sur un terrain anciennement utilisé pour les réfugiés de guerre.

Finances:

Chaque mois, Walter a besoin de 3000€ pour différentes charges. «Je dois prier chaque mois pour obtenir 3000€ et je remercie Dieu de m’avoir donné la foi pour lui demander cela”.

Besoins en personnel

Un technicien agricole, un architecte (ou personne compétente dans la rénovation de bâtiment).

Réalisations et défis

En 2007 l’association a été reprise par Walter Goncalvez pour continuer les actions menées auparavant par lui-même au sein de la mission Professionals International, qui a dû fermer son bureau local de Zenica.

Cette ferme agricole est utile dans le cadre des projets d’insertion sociale et professionnelle. Depuis plusieurs années, Walter accueille des jeunes en voie d’être marginalisés. L’accueil qui leur est proposé et le travail dans lequel ils doivent s’investir sur place les aide à trouver un chemin vers la maturité et l’autonomie. Cette année, on y trouve des cultures d’oignon, d’ail, de betterave rouge, de cornichon, de tomate, de choux rouge, de maïs, de courgette, de courge, de fraise, de pomme de terre et d’arbres fruitiers divers (pomme, prune, cerise…).

• La Montagne de la Grâce

«La Montagne de la Grâce» s’inscrit dans le prolongement des activités déjà existantes que Walter Goncalves coordonne. L’objectif est de proposer un parcours d’intégration sociale et professionnelle à des jeunes ou des adultes en perte de repères et une aide sociale accessible aux démunis (projet de home pour personnes âgées, projet de réouverture d’un cabinet

Walter demeure une personne au service des autres. Sa foi et sa persévérance lui permettent de garder sa vision pour un pays qui en a grand besoin. Depuis maintenant plusieurs mois, lui et sa soeur Peña sont entourés de nouveaux venus. Deux couples du Costa Rica ainsi que plusieurs jeunes volontaires constituent maintenant une équipe de sept à dix personnes. C’est un encouragement de savoir que tous les deux ne sont plus seuls à porter les projets en cours. Cependant, l’intégration d’une équipe multiculturelle dans un environnement étranger n’est pas une mince affaire. Le choc culturel commence à se faire sentir fortement pour certains. Par ailleurs, qui dit équipe, dit structuration de projet et gestion de ressources humaines. C’est là un défi supplémentaire, bien qu’une fois l’étape de la structuration passée, la présence de cette équipe étoffée sera un réel soutien. En attendant, l’heure est à la gestion des difficultés et à la délégation des responsabilités. Enfin, il est aussi encourageant de voir le travail effectué avec les enfants et les jeunes adultes en perte de repères. Là aussi les défis sont constants car l’apprentissage de la maturité se fait très lentement et les frustrations ne sont pas rares pour Walter et Peña: certaines tâches relèvent pour eux de l’évidence, ce qui n’est malheureusement pas le cas pour plusieurs des accueillis. Encore une fois cette visite a été un encouragement mutuel.

h


NORVEGE

<=

France

ublin

DE

Oslo

6&7(&18+&!9:;;

Lezan Londres

Amsterdam

Les mois de juin – juillet ont été riches en événements, avec :

Berlin

PAYS-BAS

Bruxelles

FRANCE

Luxembourg

Berne

Liechtenstein

SUISSE

Monaco

id

a dernière représentation d’expression ! orale - théâtre avec les enfants du « Coup de Pouce », qui nous surprennent toujours.

ALLEMAGNE

BELGIQUE Paris

d#*;%++%4(<%(+g2'2

DANEMARK

ROYAUMEUNI

Andorre

La ferme Claris est un établissement d’accueil d’urgence à caractère familial géré par l’association La Gerbe, situé au cœur du petit village méridional de Lézan.

AUTRICHE

La kermesse des enfants du centre aéré de Ljubljana qui s’est déroulée comme chaque année ITALIELézan, à la Ferme Claris ; chamboul’tout, devinettes, pêche aux canards, maquillages et de nombreux autres stands font toujours la joie des petits et Rome des grands. Le « repas Claris » s’est déroulé en soirée dans la cour, avec l’animation musicale fort appréciée de Thierry et Christine, auxquels se sont joints tout à tour plusieurs participants. La grillade de mouton fut excellente. L’exposition des poteries réalisées dans l’année par les pensionnaires était bien mise en valeur. Les enfants ont chanté et fait une petite représentation avec les déguisements du grand coffre à vieilleries. Salariés, bénévoles, intervenants, pensionnaires, amis du village se sont mélangés pour le plus grand bonheur de tous. Une rencontre aux appartenances multiples, avec mixité sociale et relations intergénérationnelles, qui font son charme.

Les représentants de la Fondation Abbé Pierre pour le Logement des Défavorisés sont venus visiter le chantier et sont repartis très touchés par le projet et sa dimension modeste qui leur paraît très féconde sur le plan social. Dès l’automne nous allons aménager deux chambres de la Ferme Claris en appartement, ce qui nous permettra de commencer la formule du logement à toute petite échelle. Ainsi les locataires commenceront à bénéficier des activités proposées à la Ferme Claris, une interaction qui fait aussi partie de La fête des écoles, à laquelle plusieurs membres nos buts futurs pour « la Maison d’A Côté ». ou résidents de la Ferme Claris ont assisté, invités par la directrice Dany à ce moment où Notre équipe fait sa rentrée avec Priscille et chacun vit (ou revit) un peu de l’enthousiasme Claire fidèles à leurs poste, avec Marie qui a d’antan (jusqu’à la chanson en occitan !), dans réussi son BTS en économie sociale familiale la cour de l’école. et qui poursuit désormais comme membre de l’équipe à plein temps, et avec Nathalie La fête des « Mamans Kangourous » avec la qui nous rejoint pour plusieurs mois avec une création de leur album photo souvenir de mission d’accompagnement auprès des familles l’année et les échanges de projets pour la rentrée pour aider dans la relation mamans enfants. Au cours de l’été, nous visitons une maison d’accueil originale, où des pèlerins marcheurs contribuent par le prix de pension à financer partiellement l’hébergement de

-.

personnes en insertion. Une idée un peu utopique en cours d’expérimentation, mais qui nous donne quelques idées pour la future pension de famille, la « maison d’à côté », qui a continué à mobiliser les bénévoles, y compris des amis de passage, ou encore d’autres en notre absence ! Ils ont terminé les démolitions intérieures et les entreprises commencent le gros œuvre à la mi-septembre. Nous devrons avec Stéphane et Vivian assurer le suivi technique et financier du chantier très régulièrement.

Par plusieurs contacts nous constatons que la Ferme Claris est désormais bien connue dans les environs et suscite des contacts et de l’amitié. C’est pour nous un sujet de reconnaissance. Nous exprimons aussi à tous les lecteurs nos remerciements pour leur intérêt ainsi qu’à tous ceux qui nous adressent leur soutien ou leurs messages.


Helsinki

<=

SUEDE

6&7(&18+&!9:;;

France

Dublin

LANDE

i)(j%3&%(=+)3:4 LETTONIE

Lezan Londres

Copenhague

FRANCE

PAYS-BAS

Berlin

Alger

ALGERIE

KAZAKHSTAN

BIELORUSSIE

Témoignage d’une pensionnaire à son départ

ALLEMAGNE

Varsovie

POLOGNE

Kiev

Prague Septembre 2010, j’arrive à REP. TCHEQUE UKRAINE la Ferme Claris SLOVAQUIE déboussolée, Bratislava anéantie… par Budapest un homme.MOLDAVIE Martine Vienne Berne Liechtenstein AUTRICHE SUISSE m’accueille unHONGRIE vendredi après-midi. Kisinöv J’ai Slovénie peur sur le moment et j‘ai honte de moi, de ROUMANIE Ljubljana ITALIE Zagreb CROATIEpassé, à un point tel que je n’arrive ce qui s’est Bucarest Bosnie Belgrade dans les yeux. Monaco pas à regarder Sarajevo Martine

Luxembourg

BULGARIE

YOUGOSLAVIE

J’ai fait ici des expériences de la vie en communauté qui m’ont appris à faire des bons choix et à tendre la main vers les autres. Je peux dire qu’ici je suis venue de rien et je pars avec des bons souvenirs et une paix intérieure. Je n’oublierai pas la Ferme Claris et son équipe et AZERBAÏDJAN GEORGIE je suis fière d’être ici, de mon parcours. Tbilissi venue Bakou Je suis contenteARMENIE et vous remercie de tout ce que tout le monde aErevan fait pour une fille comme moi.

Alors elle me parle etSkopje me rassure avec sa douce D. IRAN Tirana MACEDOINE voix. Je ne sais pas pourquoi, mais je me metsAnkara ALBANIE à pleurer, comme si j’avais besoin de bonnes Des nouvelles d’une autre TURQUIE GRECE choses, d’un bon sentiment. C’est comme cela pensionnaire quelques mois après que j’ai jeté toute cette Athènes haine, cette violence et son séjour ce sentiment de culpabilité en pleurant. Car J’espèreSYRIE que vous allez Bagdad tous bien ! Je suppose Tunis Nicosie j’avais besoin d’être entendue, de parler et que que d’autres familles sont là. C’est dur mais MALTE LIBAN CHYPRE TUNISIE l’on me comprenne pour avancer. petit àDamas petit… et je IRAK n’avais pas le choix. Là où Beyrouth je suis, les gens ne sont pas très sympathiques. ISRAEL J’ai été rabaissée trop souvent et violentée par Jerusalem Mais Ammam je ne veux pas tomber à genoux, à part Tripoli des choses injustes et futiles. Je n’avais plus pourJORDANIE prier seule. Le Caire ARABIE SAOUDITE d’estimeLYBIE de moi-même, je n’arrivais pas à me EGYPTE regarder dans la glace sans me dire que je n’avais Le passage chez vous m’a appris la tolérance, la pas de valeur. J’avais peur de tout et surtout des joie de prendre des repas comme en famille…. hommes, j’avais en fait perdu mon âme, mon être. Il m’avait retiré ma liberté de penser et Ma dernière lettre a dû vous paraître bien mon sourire. pessimiste. Depuis j‘ai pris les rênes de ma vie, j’ai frappé aux bonnes portes, pour ce qui Maintenant je vais mieux. Je suis une personne est de se faire des relations. Je prie beaucoup, calme, sereine, et j’ai acquis une confiance en je me sens moins lourde de l’intérieur et je la vie. Mon parcours a été en dents de scie. fais attention. Le plus important, c’est que J’avançais, puis un jour après je n’allais pas c’est moi seule qui dois trouver la clé, avec bien. Jusqu’à ce que je me stabilise. J’ai suivi quand même l’aide de Dieu. Tout est en bonne une formation qui m’a aidée à me prouver des voie côté emploi. Je vais aller prochainement à choses et à me changer les idées. Cela a été l’association des victimes de violence... Merci plutôt favorable. pour tout. Rome

GNE

LITUANIE

Minsk Amsterdam

BELGIQUE Paris

Moscou

kl'%(<g)>>*%:+(<g*3V%$>% Russie Vilnius

Bruxelles

Andorre

Tallinn

ESTONIE Riga

DANEMARK

ROYAUMEUNI

Madrid

Stockholm

Sofia

Z

Colette, animatrice de l‘atelier théâtre

--


lin

NORVEGE Oslo

<=

RUSSIE

Helsinki

6&7(&18+&!9:;;

France

ESTONIE

93#`%'(S%>n>+%3:%(S%44#*3>%3:%

Ecquevilly

Copenhague

LITUANIE Russie

Londres

Amsterdam

Varsovie

i!(k[S7[

Luxembourg

Prague

Berne

Liechtenstein

SUISSE

Vienne

AUTRICHE Slovénie

ITALIE Monaco Andorre

Ljubljana

CROATIE

O%4(Y%34#$$%4(%$(3*Y'*3%(4#>:)+%(:>:(%'(o( +g2'3)$V%3

Kiev

Association de Solidarité UKRAINE 13 Rue des Fontenelles Bratislava MOLDAVIE ZAC du Petit Parc Budapest Kisinöv 78920 Ecquevilly HONGRIE

REP. TCHEQUE FRANCE

9#*3(N*:(^

KAZAKHSTAN

Minsk

BIELORUSSIE

POLOGNE

ALLEMAGNE

BELGIQUE

IRLAN

Vilnius

m*:(^

Berlin

PAYS-BAS

Bruxelles

Paris

Moscou

LETTONIE

Riga

DANEMARK

ROYAUMEUNI

Tallinn

Stockholm

SUEDE

Publics visés par le projet

SLOVAQUIE

A – Dans le cadre de l’insertion

• 30 à 35 personnes par an, bénéficiaires du chantier d’insertion AZERBAÏDJAN GEORGIE Tbilissi Bakou le cadre du dispositif • 1 à 5 personnes dans PORTUGAL ARMENIE d’Intérêt Général / mesure de justice (Travaux Erevan Lisbonne réparation, plateforme justice …)

ROUMANIE

Zagreb

m*#:(^

Bucarest

Bosnie

Sarajevo Belgrade

YOUGOSLAVIE

BULGARIE

93#`%'(S%>n>+%3:%(S%44#*3>%3:% Sofia

Rome

Tirana

IRAN

Skopje

Achat de locaux

MACEDOINE ALBANIE

Ankara

Ouverture d’uneGRECE Ressourcerie permettant le développement de nos activités :

ALGERIE

B - Dans le cadre de nos actions à l’étranger

ESPAGNE

• L’envoi de marchandises collectées en France (voir encadré) fait bénéficier d’une aide Alger Athènes - renforcement de notre offre d’insertion, directe ou indirecte plus de 2500 personnes Définition : SYRIE Bagdad Rabat Tunis renforcement de notre auto-financement parmi les plus démunies, leur permettant à La Ressourcerie gère, sur Nicosie MALTE développement de nos actions à l’international; LIBAN un moment clé de leur vie de se relever ouMAROC de CHYPRE un territoire donné, un Damas TUNISIE IRAK dans un contexte local favorable lié auxBeyrouth gagner en autonomie : un fauteuil roulant par centre de récupération, ISRAEL contraintes réglementaires de réduction des exemple pourra ouvrir la ville à une personne de valorisation, de Jerusalem Ammam déchets. revente et d’éducation à handicapée qui ne connaissait que son lit. Tripoli TURQUIE

JORDANIE

l’environnement.

LYBIE

EGYPTE

Le Caire

ARABIE SAOUDITE

ECHELLE 1 : 30 000 000 1 cm = 300 km

Exemple d’impact lié à l’envoi de matériel en Roumanie :

La communauté Rom est particulièrement discriminée, même en Roumanie où il n’est pas rare que les Tsiganes n’aient pas accès aux centres de santé, même pour des urgences où leur vie est parfois en jeu. En équipant un centre de santé dans le cadre d’un partenariat avec une association locale de soutien aux Roms, nous avons obtenu en retour la gratuité des soins pour les personnes suivies par la structure. Le matériel est ainsi mis à disposition de l’ensemble de la population tout en contribuant à l’intégration d’un public minoritaire discriminé.

9#*3N*#:(^

S%$W#3>%3($#'3%(#WW3%(<g:$4%3':#$f('#*'(%$( 32Y#$<)$'(o(*$%(Y3#"+2&)':N*%('%33:'#3:)+%( %$;:3#$$%&%$')+%

pq(^

[>N*%;:++n(<)$4(+%4(r;%+:$%4(%$(P+%(<%(j3)$>%

-5

Ma

C – Donner un outil d’action environnemental

• Aujourd’hui chacun se sent de plus en plus concerné par les différentes campagnes pour la réduction des déchets ; cependant il n’est pas toujours facile de trouver une alternative à la poubelle ou la déchetterie pour des objets encore utilisables. L’ouverture de la ressourcerie apporte une réponse concrète à plus de 100 000 personnes dans un rayon de 20 km.


NORVEGE

<=

France

adrid

93#`%'(S%>n>+%3:%(S%44#*3>%3:%

Ecquevilly

Dublin

NDE

E

Oslo

6&7(&18+&!9:;;

DANEMARK

ROYAUMEUNI

Londres

Amsterdam

s$(Y3#`%'()>>#&Y)V$2 ALLEMAGNE

Bruxelles

BELGIQUE Paris

FRANCE

Luxembourg

Berne

Nous avons plusieurs accompagnements en cours :

• Un appui du DLA concernant plus spécifiquement l’aspect légal, juridique et fiscal de ce nouveau projet et un Ljubljana ITALIE accompagnement par le cabinet conseil CAP 3C spécialisé dans l’accompagnement des ressourceries Rome • Un appui de la Région Ile de France, lié au dispositif de la Région pour l’ouverture de 30 ressourceries en IDF • Un appui du Réseau des Ressourceries Notre adhésion au réseau nous permet de bénéficier de son expertise et d’intégrer une démarche de progression. • Nous venons de terminer une étude complète avec Yvelines Active qui a réalisé un audit de la structure tant en terme de gouvernance, de qualité du travail effectué, d’ancrage territorial et la capacité financière de la structure. • Par ailleurs le projet se construit avec la communauté d’agglomération des 2 Rives de Seine et des communes limitrophes pour correspondre au plus près au diagnostic du territoire.

Liechtenstein

SUISSE

Monaco Andorre

!;%>(N*:(^

Berlin

PAYS-BAS

m*%+4(Y)3'%$):3%4(^

Partenaires financiers sollicités : • FEDER • Région Ile de France - ADEME • Département des Yvelines • La Direccte • Le Maillon • Fondation Auchan pour la jeunesse • Fondation de France • Fondation Financière de l’Échiquier + Fonds propres dont emprunt

S2<*:3%(4#$(Pbj(

en faisant un don à une Structure d’insertion par l’activité économique La date limite de déclaration et de paiement pour les contribuables redevables de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF), initialement fixée au 15 juin 2011, est repoussée au 30 septembre 2011. Effectuer des dons à des organismes d’intérêt général, et notamment à des structures d’insertion par l’activité économique, permet d’obtenir une réduction d’ISF à hauteur de 75% du don, mais dans la limite de 50 000 euros par an. L’association La Gerbe est éligible aux dons via l’ISF, grâce à son chantier d’insertion La somme collectée en 2011 sera plus particulièrement attribuée à l’acquisition des locaux voisins dédiés à la Ressourcerie qui nous permet d’augmenter notre offre d’insertion et de créer également de l’emploi pérenne.

m*%+4(:&Y)>'4(^

P&Y)>'(<*(Y3#`%'(%$(&)':t3%(<g%&Y+#:(,

• 2 emplois tremplins consolidés • 1.5 ETP création CDI • 4 postes d’insertion en plus des 12 actuels

i)(3%>n>+%3:%(Y)3':>:Y%()*(<2;%+#YY%&%$'(<*('%33:'#:3% *% + [>#$#&:N s b#>:) er ag us x  au e ic rv sociale du se

%$')+ [$;:3#$$s %dé& chets

uction de • Cohésion • Amélioration coûts de transports vers l’emploi • Réd ngements de comportements ur to s re de au n e tio id uc A t en • • Cha • Réd e et é coûts d’enfouissem • Insertion social • Eco-citoyennet • Réduction des  ressources locales lle de ne n on io si at profes et valoris ois • Création d’empl

-6


Oslo

<=

6&7(&18+&!9:;;

France

ublin

DE

i)*3:)$%

Ecquevilly

DANEMARK

ROYAUMEUNI

Londres

Amsterdam

h(&#:4(<%(4%3;:>%(>:;:N*%u

Berlin

PAYS-BAS

Bruxelles

ALLEMAGNE

BELGIQUE Luxembourg

Paris

FRANCE

Berne

Liechtenstein

AUTRICHE

SUISSE ITALIE

Ljubljana

Monaco

id

Andorre Rome

Le service civique est un dispositif français intégré au Code du service national. Visant à développer l’engagement citoyen dans une démarche d’accompagnement par les structures d’accueil (Association loi de 1901, collectivités territoriales, etc.), le contrat de service civique n’est pas un contrat de travail. Il est ouvert à toutes et tous (y compris les européens et les non-européens en séjour régulier depuis un an) de 16 ans à 25 ans sous la forme de «l’engagement de service civique», et sans limite d’âge au delà de 25 ans sous la forme du «volontariat de service civique».

Plus d’info : www.service-civique. gouv.fr/ Retrouvez les offres de Service Civique des membres du réseau ASAH : http://collectif-asah.org/ recrutement

%

t oui, me voilà déjà à la fin de ces 9 mois de Service Civique passés à La Gerbe, me demandant bien où le temps a-t-il pu filer ? C’est plutôt bon signe, et puis en y regardant de plus près, à raison de 3 jours par semaine, ce ne sont que quelques 800  h… passées à arpenter l’entrepôt à la recherche des perles rares à envoyer aux partenaires, ou à se dire que « ce serait bien de se mettre à apprendre le roumain, quand-même », ou encore à faire connaissance avec l’étendue des projets de solidarité de l’association, sous l’œil patient de ses « tuteurs ». Rétrospectivement, il semble bien que Dieu ait été présent depuis le début, et l’installation bouclée il est quand-même resté (!), jusqu’à la fin. Il semble bien qu’Il soit présent dans ces locaux extensibles… combien de fois pense-t-on que « c’est sûr, ils vont craquer, on ne peut plus rien ajouter ? » Il semble bien qu’Il soit présent dans les gens ici, qui nous accordent un quota de confiance élevé même avant que l’on ait fait ses preuves. Ou encore dans ces coups de pouce sans lesquels on aurait du mal à s’organiser et que l’on n’ose même pas demander. Et puis 9 mois ou quelques 800 heures, c’est aussi l’occasion de faire de (belles) expériences… Heure H+7, première rencontre avec l’équipe permanente, l’équipe en insertion, les programmes à l’étranger, impression d’avoir la tête qui fourmille, de mélanger un peu tout comme pour mon premier jour de classe en sixième ;)

-1

Après quelques temps, commencer à cerner un peu les projets déjà existants, s’apercevoir qu’il y en a 10 nouveaux qui arrivent ensuite et que ça marche parce que tout le monde se donne à fond, permanents, salariés en insertion, bénévoles. Après quelques mois, « - Mickaël ? – Oui? - Je crois que j’ai fait une bêtise, il y a du gel hydroalcoolique enregistré partout dans la base… – C’est pas grave.» Apprécier la patience des gens qui nous entourent. Après quelques mois, pouvoir visiter les partenaires en Roumanie et constater que l’on ne peut pas soulager la pauvreté de tout le monde, mais que « tout le monde » n’existe pas, il n’y a que des individus, à qui cela fait déjà du bien. Et pour conclure, journée type à La Gerbe : « Tiens, ça serait bien qu’on envoie de la vaisselle aux partenaires en Roumanie par le prochain convoi, il faudra que l’on pense à démarcher des cantines. » Le lendemain : « Bonjour, je passe juste, j’ai un camion plein de vaisselle que je viens de récupérer, j’ai pensé à vous, ça vous intéresse ? » Ah, le hasard avec un D majuscule ! Merci à chaque personne de l’équipe de La Gerbe de m’avoir permis de vivre ces expériences et de partager des moments riches. Lauriane Blanc


<=

NORVEGE

6&7(&18+&!9:;;

Oslo

France

=8)$':%3(:$4%3':#$

Ecquevilly

Dublin

DE

SUEDE

Tallinn

Stockholm

ESTONIE

Copenhague

LITUANIE Russie

Londres

Amsterdam

Berlin

PAYS-BAS

Varsovie

Luxembourg

Andorre

Alger

ALGERIE

Kiev

Prague

REP. TCHEQUE

drid

BIELORUSSIE

POLOGNE

ALLEMAGNE

BELGIQUE

FRANCE

Vilnius Minsk

Bruxelles

Paris

Moscou

LETTONIE Riga

DANEMARK

ROYAUMEUNI

RUSSIE

Helsinki

UKRAINE

SLOVAQUIE

pour lui permettre d’entrer en formation en alternance, alors qu’il se pensait trop âgé pour KAZAKHSTAN trouver quoi que ce soit à sa sortie. Un dernier valide le métier de mécanicien outilleurs excercé plusieurs années dans son pays d’origine en reprenant le chemin de la formation.

Au quotidien, cette équipe très efficace et travailleuse affronte diverses difficultés : Slovénie Juillet à La Gerbe : voilà tout plein lorsqu’on arrive tout juste d’Afghanistan, du ROUMANIE Ljubljana ITALIE Zagreb CROATIE AZERBAÏDJAN GEORGIE Bucarest Somalie, d’Haïti, d’Algérie, ou du Tbilissi Bakou de jeunesBosnie bénévoles venant donner Brésil, de Sarajevo Belgrade Monaco Mali, l’apprentissage du français ressemble ARMENIE du sens à leurs vacances. BULGARIE L’atelier de YOUGOSLAVIE parfois à uneErevan montagne difficile à gravir, mais Rome Sofia la motivation est bien là, pour l’espoir d’un récupération et de tri des livres a été IRAN Tirana Skopje MACEDOINE travail. Ou bien étant seul chef de famille, le Ankara “boosté” parALBANIE leur travail, merci Adèle, choix est parfois déchirant entre aller travailler TURQUIE GRECE Alexandra, Christine, Claire-Elise, ou s’occuper des siens restés à la maison seuls; Athènes tout un chemin pour réussir à mettre en Floriane, Joélie, Laurine, Marie- il fautSYRIE Bagdad adaptés, rassurants. place des modes de garde Tunis Nicosie Pauline, Marine, Rachel ! Ou bien quand la qualification qu’on avait MALTE LIBAN CHYPRE Damas TUNISIE au pays n’est pas IRAK reconnue ici, comme celle Beyrouth ur le chantier insertion, des grandes ISRAEL de tailleur de pierre précieuse, ou berger, par nouvelles, comme celle d’un ancien qui,Jerusalem exemple, c’est aussi tout un chemin pour ne pas Ammam Tripoli après avoir vécu de longues années en foyer, se JORDANIE décourager et retrouver une place, accepter Le Caire vient d’obtenir un “vrai appartement”. Ou de passer parARABIE desSAOUDITE étapes qui sont nécessaires EGYPTE LYBIE comme Ysaure, qui vient de décrocher une mais qui donnent parfois l’impression de faire formation pour devenir assistante de vie aux un bond en arrière. familles, après un long chemin de dépression. Sylvie Cuendet Un autre a vu son contrat parmi nous renouvelé Berne

Liechtenstein

SUISSE

Vienne

AUTRICHE

Bratislava

Budapest

HONGRIE

MOLDAVIE

Kisinöv

&

MERCI à la maison de retraite Béthanie, de Desandans (Doubs) et au centre d’accueil et de soins d’Etalans, qui nous ont encore fourni le contenu d’un poidslourd de matériel médical (fauteuils, lits médicalisés, etc) à la mi-juillet.

“Je suis arrivé du Sénégal, de la province de Saint Louis, en octobre 2009. En France, c’est très différent de mon pays. Là-bas, j’ai exercé de nombreux métiers. Je veux dire merci à un ami personnel Ibrahim Camara qui m’a dirigé ici, sans qui tout ce qui m’est arrivé n’aurait pas vu le jour. Ici, j’ai trouvé un travail d’une part et d’autre part, une grande confiance et une stabilité en ma modeste personne, en permettant à l’être humain de retrouver toutes ses valeurs. J’espère trouver un travail dans le domaine du nettoyage, ou chez Peugeot ou Renault après mon passage ici. Je ne laisserai pas ma plume sans dire merci! Amadou ”

-Q


ISLANDE

OSLAVIE OINE -HERZEGOVINE NIE BOURG NSTEIN CO

<= 67

6&7(&18+&!9:;; Avril 2010

Iles Feroe (Dan.)

France

Poême

b:(+%(V3):$(<%("+2(<:4):'v !"#$%&$'%$(")*$%+$,-"+&.%/

NORVEGE

9#w&%

Oslo

«Il s’appelle Max. Il aurait pu s’appeler Serge, Ahmed, Emilie, Amadou ou Aïcha…Mais lui aujourd’hui, c’est Max. Il a roulé sa bosse et en ce moment, il bosse…Et ça roule pour lui. Enfin ça ROYAUMEroule… Quand il aDANEMARK envie de raconter, de faire partager quelque chose de son parcours, faut l’écouter le Max !… Elle a été dure sa vie. Il en a encore les marques sur son visage et UNI IRLANDE dans son regard. Il est salarié du chantierCopenhague d’insertion et on connait ses coups de gueule, ses éclats de rire, ses humeurs, ses maladresses aussi…C’est tout autant de «rendez-vous» qu’il faut saisir, c’est toi, c’est moi, c’est nous quoi !… Cette chronique est pour lui, comme un hommage à son courage, à sa joie de vivre malgré tout… On l’aime Max.» Dublin

Londres

Amsterdam

PAYS-BAS

Berlin

Bruxelles

ALLEMAGNE

BELGIQUE Paris

Luxembourg

Prague

REP. TCHEQUE FRANCE

Berne

Liechtenstein

SUISSE

AUTRICHE Slovénie

ITALIE

Ljubljana

CROATIE

Monaco Madrid

Andorre Rome

ESPAGNE

Alger

<=

-T

6&7(&18+&!9:;;

Jérôme Cuendet


Esperance 73