Issuu on Google+

« Un geste chrétien dans un monde qui souffre »

68

Juillet 2010

France Maroc Roumanie Ukraine

Dossier :


68

Juillet 2010

EDITO Ce numéro d’Espérance vous arrive en pleine saison estivale, plus tard que d’habitude, suite à un mois de juin chargé en animations, avec le Salon des Solidarités, des accueils de groupes scolaires, divers chargements de poids-lourd à Ecquevilly. A La Ferme Claris à Lézan, l’accueil du groupe Gospellement Vôtre, la kermesse annuelle ouverte sur le village sont venus s’ajouter au quotidien déjà chargé avec la dernière étape de finalisation du projet d’acquisition des nouveaux locaux. Dans ce numéro, vous survolerez l’année passée avec les grandes lignes du rapport d’activité et financier 2009. Vous partagerez aussi notre joie en faisant connaissance avec de nouveaux partenaires en Ukraine, et notre enthousiasme devant ces associations locales engagées auprès des plus démunis. Vous suivrez également notre souci pour nos partenaires au Maroc, où les enfants du Village de l’Espérance restent séparés de leurs parents d’accueil expulsés, et où la situation en général se complique de jour en jour pour les chrétiens, les expulsions se poursuivant et dépassant la centaine à ce jour. Cette actualité douloureuse a été approfondie ici par diverses réflexions suscitées par la « semaine de lutte contre les discriminations », et ce sujet vous est présenté dans l’encart. Faire une différence de traitement des personnes selon qu’ils soient riches ou pauvres, d’une religion ou d’une autre, d’une origine ou d’une autre n’est pas nouveau. Dès l’origine de l’église, la tentation existait et les premiers chrétiens ont dû lutter contre ces tendances contraires à l’esprit de l’Evangile, car « Dieu ne fait aucune différence entre les gens » (La Bible, Jacques ch2). Directeur de publication Jean-Marc SEMOULIN

Probablement que nous sommes tous, tour à tour, victime ou discriminant, profitons des congés pour réflechir à nos pratiques, tout en passant un été paisible et ressourçant. L’équipe de rédaction

S o m m a i r e Rapport d’activités ......................................... p 3-5

Mise en page Jacques-Olivier NICOLAS

Impression MISE EN PAGE 1 rue Baron Gérard 78230 LE PECQ

Siège social Espace Humanitaire et Citoyenneté ZAC du petit Parc 13 rue des Fontenelles 78920 ECQUEVILLY www.lagerbe.org Tél 01 34 75 56 15 Fax 01 34 75 93 79 esperance@lagerbe.org

Gîte d’accueil d’urgence

Année 2009 Ukraine - Retour de mission ................................................... p Maroc - Nouvelles de VOH .......................................................

6-7 p8 DISCRIMINATION ......................................... encart 4 pages Roumanie - Children’s Heaven .................................................. p 9 Roumanie - MEV et ADMR ................................................... p 10 Bosnie - Haiti ................................................................... p 11 Ecquevilly - Chantier d’insertion .............................................. p 12 Ecquevilly - Eveil à la citoyenneté ............................................. p 13 France - Ferme Claris de Lézan ............................................ p 14-15 Salon des Solidarités ......................................................... p 16 Association Chrétienne de Solidarité Internationale Asso. loi 1901 créée en 1988 déclarée en Sous-Préfecture de Mantes la Jolie sous le n° 0781007848 n° Siret 419 824 669 000 40 APE : 9499Z - France : CCP : 46 261 09 V - LA SOURCE Suisse : en passant par la Fondation Mon Rocher (bulletin de versement sur le site internet)

Abonnement annuel : 10 € / 4 numéros N° ISSN : 1259-3621 - Commission Paritaire : 1008 G 78454 - Dépôt légal : à parution

Journal d’information - Tirage : 5 000 exemplaires Conformément à l’article 27 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux données vous concernant dans nos fichiers

Ferme Claris 30350 LEZAN Tél/Fax 04 66 92 01 08

claris@lagerbe.org

La Gerbe est membre de :


",6  "

68

Juillet 2010

France

ÕLˆ˜

 ,

,"91 ‡ 1 

Bilan 2009 œ˜`ÀiÃ

Rapport d’activité Retour sur l’année 2009 - Pôle Ecquevilly

- L’ADDIP, à Brasov, en Roumanie, a reçu un agrément de travailleur social de la part des ÀÕÝiià autorités locales. +1 ÕÝi“LœÕÀ} Les projets des partenaires à l’étranger - Le Village de l’Espérance, à Ain leuh, au *>ÀˆÃ se développent, le soutien de La Gerbe Maroc, a déposé un dossier d’agrément «EPS» continue. (Etablissement de Protection Sociale), gage de iÀ˜i ˆiV…Ìi˜ÃÌiˆ˜ , 10 poids lourds complets ont été acheminés: qualité. Il a été obtenu en janvier 2010. Nous -1-- 8 en Roumanie, 1 en Bosnie et 1 en Ukraine. sommes très impressionnés de la qualité de  / 12 envois en groupage ont été effectués vers la relation de ce partenaire avec les autorités l’étranger (Roumanie, Bosnie, Maroc, Congo) locales. [Suite dramatique depuis] œ˜>Vœ et vers des partenaires en France via les membres ˜`œÀÀi - L’association Réconciliation, en Bosnie a d’ASAH. construit un pavillon sur le terrain de son Répartition du volume projet agricole «Grace Valley» et a récolté ses de matériel par pays premiers fruits et légumes. France Ukraine “ÃÌiÀ`>“

*9-‡ -

Pôle Solidarité Internationale  Partage et réciprocité

>`Àˆ`

Congo

11%

2%

Eveil à la citoyenneté Grandir comme citoyen du monde

1%

Bosnie

14%

Maroc

0,4%

Retrouvez l’intégralité du rapport d’activité sur www.LaGerbe.org

Intervention en milieu scolaire, manifestations au travers du parcours handicap, accueil 72% de groupes dans les locaux de La Gerbe: la sensibilisation à la citoyenneté fait partie intégrante de la vie de l’association, au travers de réflexions autour de l’engagement citoyen ou Tout le matériel envoyé est constitué de dons faits au travers du parcours handicap. soit par des particuliers soit par des institutions de santé. Ce matériel est soit déposé directement Cet aspect a été encore développé en 2009. au hangar par les particuliers, soit enlevé par nos équipes lors de tournées auprès de personnes ne pouvant nous livrer leur matériel ou auprès des institutions de santé.En 2009, nos équipes ont procédé à 451 enlèvements de matériel Roumanie

Faits marquants du pôle SI en 2009 Missions de suivi de projet: 4 missions à l’étranger: - 2 missions en Roumanie : En mai et décembre, visite des partenaires de La Gerbe à Arad, Brasov et à Ploiesti, - 1 mission en Bosnie : En juillet, visite à 2 partenaires à Zenica - 1 mission au Maroc : En septembre, visite à 2 partenaires à Ain Leuh et à Taroudant

Avancement des projets des partenaires: - En juillet, l’association ADMR, en Roumanie, a reçu, par l’intermédiaire de La Gerbe et de l’APHP (Assistance Public - Hôpitaux de Paris), un véhicule utilitaire équipé pour transporter 5 fauteuils roulants. - L’association Bethel à Ploiesti en Roumanie, a lancé un nouveau projet éducatif de type «l’école après l’école» au bénéfice des Rom. Une école est en construction. - La fondation Misiunea Est Vest, à Brasov en Roumanie a lancé un nouveau projet éducatif et social au bénéfice des Rom et a ouvert un magasin social pour renforcer ses actions humanitaires.

p3


­ >˜°®

68

",6 

Juillet 2010

"Ϝ

Rapport d’activité

France

ÕLˆ˜



Bilan année 2009 Ecquevilly - Lézan

Bilan

 ,

,"91 ‡ 1 

œ˜`ÀiÃ

Activités économiques solidaires Vers un développement durable

“ÃÌiÀ`>“

iÀˆ˜

*9-‡ -

2009 aura été une année de consolidation pour le pôle AES tant sur le plan du chiffre d’affaires   +1 en * hausse sensible sur les différentes activités ÕÝi“LœÕÀ} rémunératrices que sur l’aspect communication , avec un réseau de contacts toujours plus croissant.

ÀÕÝiiÃ

*>ÀˆÃ

,

iÀ˜i

17%

Emploi de transition (CDD, Intérim..)

29%

1/ - ÕL>˜

œ˜>Vœ ,œ“i

Retrouvez l’intégralité du rapport d’activité sur

www.LaGerbe.org

Nous rappelons que ces activités ne trouvent leur pleine raison d’être que par la participation active des salariés du chantier d’insertion aux différentes actions à responsabilité qui en découlent.

Parcours d’insertion L’humanitaire comme chemin d’insertion

* E.M.T Evaluation en milieu de Travail * CMS Centre Médico Social

Autres sorties

50%

Sorties positives (formation)

4%

La Ferme Claris à Lézan

˜`œÀÀi

p4

Emploi durable (CDI)

ˆiV…Ìi˜ÃÌiˆ˜

-1-- /

>`Àˆ`

suffisamment solides pour permettre des ponts vers l’emploi durable.

24 personnes recrutées en 2009, 36 personnes présentes en 2009. Travail sur le repérage et la résolution des freins à l’emploi : - Près de 70% des 36 personnes présentes sur le chantier en 2009 étaient dans une situation précaire en ce qui concerne le logement, ce qui a nécessité de nombreuses actions sur cette problématique. Nous sommes toujours à la recherche de solutions pour notre personnel en insertion car nous constatons que les problématiques de logement entachent gravement les efforts d’insertion des personnes. - Les problèmes de santé constituent également un frein majeur à la reprise d’activités, comme les addictions. Puis renforcement des capacités par des formations courtes et individualisées - Les parcours sont totalement individualisés en fonction de la personne. En partenariat avec le FLES, nous mettons en place des formations qui doivent être courtes et qui apportent une réelle plus-value à la candidature de la personne. Des EMT* peuvent être mises en place. Nous tendons de plus en plus à mettre en place des parcours d’insertion au sein d’entreprises comprenant des formations, souvent sur le tas, mais pouvant aussi passer par l’AFPA. Nous souhaitons continuer à établir, avec les entreprises qui nous entourent, des liens

Hébergement, accompagnement éducatif, et ateliers de développement personnel et social. Les faits marquants de chaque activité de la Ferme Claris sont les suivants : - Les grands indicateurs de l’hébergement restent stables. - L’accueil des familles reste un trait majeur de l’établissement. - La possibilité offerte à des mères de passer des journées de rencontres avec leurs enfants placés en famille d’accueil a été davantage utilisée. - La maison Passerelle répond bien à son objectif de temps de transition vers un logement définitif. - Chaque membre du personnel continue d’être impliqué de façon partagée entre les diverses actions de l’établissement. - Le renforcement de l’action «mamans kangourous» se confirme avec le passage à deux séances par mois au lieu d’une. Le groupe de parole animé par le psychologue est très largement suivi. - Certains ateliers se sont beaucoup développés (poterie, informatique, budget, ce dernier impliquant des interventions de conseillères du CMS*), d’autres sont plus irréguliers (gym, broderie, jardin, balade découverte). - L’atelier de soutien scolaire comprend désormais 3 volets : expression orale, travaux manuels, et remise à niveau des savoirs de base. Le lien entre parents et enseignants reste difficile à construire. - L’évaluation progresse avec l’expérimentation d’un canevas d’accompagnement des résidents et de l’enquête de satisfaction. Les normes d’hygiène et sécurité font l’objet d’un suivi en interne (en particulier en 2009 avec la grippe A). - Les liens avec la population du village se sont confirmés avec la kermesse et le «repas Claris». Et le montage du projet et la recherche de financements pour l’acquisition de locaux pour créer à Lézan une pension de famille de dimension modeste (7 appartements), accueillant des personnes seules et une ou deux familles monoparentales selon le besoin. La situation en milieu rural, où l’association a tissé des liens avec de nombreux acteurs (école, municipalité, associations), et l’implication d’habitants du village, favoriseront le lien social.


",6 

68

"Ϝ

Juillet 2010

Rapport financier

France

ÕLˆ˜

Bilan œ˜`ÀiÃ

les chiffres de l’année 2009

 ,

,"91 ‡ 1 

Les graphes ci-contre récapitulent l’ensemble des   +1 activités de l’association ÕÝi“LœÕÀ} (Lézan et Ecquevilly).

“ÃÌiÀ`>“

*9-‡ -

ÀÕÝiiÃ

*>ÀˆÃ

,

iÀ˜i

ˆiV…Ìi˜ÃÌiˆ˜

-1--

our donner une image la plus fidèle possible P de cette activité, ces graphes tiennent compte des dons en nature ainsi que de

/ œ˜>Vœ `Àˆ`

˜`œÀÀi

de faire un don pponctuel ou de nous soutenir régulièrement, votre générosité nous ppermet de venir en aide aux ppopulations p les plus démunies. C’est ggrâce à votre soutien que nous ppouvons continuer d’agir en France comme à l’étranger. Il vous est maintenant possible de soutenir notre action ppar un don en ligne g à ppartir du site www.lagerbe.org g g rubrique «soutenir»

Õ

l’activité des bénévoles (données non recensées dans,œl’établissement des comptes par le cabinet comptable). La valorisation de l’activité des bénévoles est calculée d’après la grille de salaire de la convention collective de l’association. Du côté des charges, cela représente donc le salaire qu’il aurait fallu verser si cette activité avait été réalisée par un salarié. Ce même montant apparaît ensuite dans les produits (il matérialise le fait que le bénévole a fait don à l’association du montant que représente son activité). Les dons en nature faits à l’association concernent principalement des dons de nourriture pour Lézan (banque alimentaire) et des dons de matériel pour la solidarité internationale pour Ecquevilly. La valorisation de ces produits est calculée en fonction de leur prix, en appliquant bien sûr une décote importante lorsqu’ils ne sont pas neufs (généralement 60 à 80 %). Du côté des charges, la valorisation de ces dons en nature représente le montant qu’il aurait fallu dépenser pour les acheter et du côté des produits, le montant valorisé matérialise le fait que ces choses ont été données à l’association. Sur le troisième camembert, la ventilation des produits est faite en fonction des pôles d’activité de l’association : • Général : ce pôle regroupe les activités qui concernent l’ensemble de l’association (notamment le journal Espérance) • Lézan : activités du gîte d’accueil social à Lézan • Ecquevilly : activité des pôles solidarité internationale, insertion et activités économiques solidaires (boutique du commerce équitable, recyclage, ...)

p5


  6  "Ϝ

68

,1--

ˆ˜Žˆ

Juillet 2010

Ukraine

/>ˆ˜˜

-/" 

Ternopil

œÃVœÕ

 //" 

>

Rencontre avec nos nou

Vinnitsa

1  6ˆ˜ˆÕÃ

ux parternaires

Kiev

,

Tcherkassy

ʈ˜ÃŽ

 ",1--  ˆiÛ

ˆ˜

1,

 " 6

ÕL

ˆÃˆ˜ŸÛ

,"1  ÕV>ÀiÃÌ

,œ“

1,

 -œvˆ>

"

˜Ž>À>

p6


68

,1--

Juillet 2010

Ukraine

œÃVœÕ

Mission en Ukraine

Tcherkassy ʈ˜ÃŽ

",1--

ˆiÛ

1, " 6 ˆÃˆ˜ŸÛ

1 

De nouveaux amis et partenaires

Vladimir et son épouse «Si vous pouvez nous aider à soutenir les personnes handicapées, merci. Quoiqu’il en soit nous continuerons.»

A Tcherkassy, L’association «Enthousiaste», bénéficiaire principal du convoi de novembre 2009, vient en aide aux handicapés physiques. L’accueil des responsables de l’association, eux même touchés par le handicap, a été très chaleureux: ils nous ont proposé de rencontrer 10 des nombreuses familles ayant reçu un lit, un matelas, un

De g. à d.: Chris Ivan ti , Vla dimi an, Mich r (pré a siden el, Grégo ry (b t de l énéfi ’asso ciair ciati e), on)

fauteuil roulant, ou tout autre article correspondant à un besoin spécifique. Nous avons été encouragés de voir avec quelle rigueur Ludmilla, la vice-présidente de l’association, a géré la distribution du matériel. A Vinnitsa, les rencontres se sont multipliées. Fait exceptionnel, nous avons été autorisés, à visiter, avec Anatoli, un aumônier de prison, 12 des prisonniers ayant reçu du dentifrice et du shampooing de la part de La Gerbe. Nous avons été touchés par la gratitude de ces hommes mais aussi et surtout par leur attitude fraternelle. l’officier psychologue qui a autorisé la visite n’a d’ailleurs pas manqué de préciser que ces 12 détenus condamnés à perpétuité, et d’autres, avaient été transformés depuis qu’ils étaient devenus chrétiens. Remarque étonnante, de la part d’un non chrétien. Vladimir, Pavlo, ou encore Vadim, sont autant de leaders de projets caritatifs pertinents auprès de personnes handicapées, d’orphelins ou de familles défavorisées. «Enthousiaste» a donné 4 lits à 2 hôpitaux.

Pavlo et son épouse «Notre orphelinat pourra accueillir 40 enfants. Déjà 30 sont en attente d’une place.»

Notre passage à Ternopil nous a permis de rencontrer Andriy, un jeune homme généreux qui n’économise pas son énergie pour visiter les personnes âgées. Nous l’avons suivi dans une maison de retraite. Enfin, Kiev fût notre dernière étape mais non la moindre. Nous Andriy avons visité 1 orphelinat et 3 centres de réhabilitation pour personnes souffrant d’addictions (drogues dures, alcool). Ces structures, de plus en plus nombreuses en Ukraine, fonctionnent avec, comme unique méthode de sevrage, le message libérateur de l’Evangile. Six anciens drogués ont fait part de leur témoignage, pour le moins interpellant.

Vadim est président de l’association caritative «Blagodiynist»

Loin de soupçonner la richesse des rencontres que nous allions vivre, nous sommes rentrés la tête pleine de projets et le coeur satisfait de savoir que tant de structures caritatives sont actives en Ukraine. Michael Païta

p7


ÕLˆ˜

,"91 ‡ 1 

,

Ž…œ“

68

œ˜`ÀiÃ

Juillet 2010

ÀÕÝi

Maroc

*>ÀˆÃ

Des nouvelles de VOH quatre mois après les expulsions du Maroc.

Ain Leuh

>ÀÜۈi

,

*",/1 ˆÃLœ˜˜i

>`Àˆ`

˜`œÀÀi

-*

,>L>Ì

,"

 ,

q les 33 que orphelins p du village g de l’Espérance p à Ain Leuh au Maroc ont été arrachés à leur famille d’accueil. Retrouvez toutes ces informations sur : www.lagerbe.org

L e d i re ct e u r d u Village d e l’Espérance rend visite à l’équipe de La Gerbe sur le Salon des Solidarités 2010.

A l’occasion de la 3 e édition du Salon des Solidarités qui s’est tenu du 4 au 6 juin 2010, Herman Boonstra, directeur de l’orphelinat }iÀ «Village of Hope» (VOH - «Le Village de l’Espérance») situé à Ain Leuh, au Maroc, s’est rendu à Porte de Versailles où il a rencontré l’équipe de La Gerbe ainsi que d’autres amis venus spécialement le voir. Cette visite a été l’occasion de s’encourager mutuellement et de faire à nouveau le point sur la situation du Village de l’Espérance. Herman nous a confirmé le refus du gouvernement marocain d’ouvrir un dialogue avec VOH. Les parents expulsés, dont le but est de voir les familles unies à nouveau, ont donc décidé de mener une action en justice, puisque, comme cela a été précisé, aucun droit de réponse ou de défense n’a été offert, en dépit des exigences de la loi marocaine et du droit international.

De son côté, Philippe Fournier, le président de La Gerbe, a contacté par courrier le président du Sénat, Monsieur G é r a rd L a r c h e r et de nombreux courriers ont été envoyés à l’ambassade du Maroc en France, par vous tous. Ces deux actions sont restées sans réponse. Une pétition internationale va nous être prochainement communiquée pour récolter un million de signatures afin de demander la réunification des familles du Village de l’Espérance.

"

"6+ ˆÃ>Û>

Õ`

" ,

œ i}

9"1 ˜>

   

Notons que depuis l’expulsion sommaire des 29 expatriés du Village de l’Espérance le 8 mars 2010, plus d’une centaine de travailleurs étrangers chrétiens ont été expulsés du Maroc dans les mêmes conditions. De même, la condition des chrétiens marocains va en se dégradant et des pressions sont exercées soit directement en réaction au fait que les personnes aient choisi de changer de foi ou dans le but de soutirer des informations sur les travailleurs chrétiens étrangers.

n’a pas de problème pour s’entendre avec ses trois frères. Elle a aussi un papa et une maman qu’elle e médecin local disait aime énormément, et qui se sont engagés à lui qu’elle ne survivrait pas. Sa offrir un futur et un espoir afin qu’elle connaisse jeune mère biologique nous l’amour de parents et d’une famille. dit que Sabah était âgée d’un mois, mais lorsqu’elle décidât de la laisser à VoH l’enfant ne pesait qu’1,5 kg. Elle était dans un état de malnutrition sévère, ses bras ayant l’épaisseur de l’index d’un adulte. Il fallait la nourrir toutes les deux heures et ses parents d’accueil devaient la garder auprès d’eux à chaque instant de manière à ce que la chaleur de leur corps la tienne suffisamment au chaud pour survivre. Elle était si petite et affaiblie qu’elle n’avait pas même assez d’énergie pour pleurer. Mais grâce à l’amour et au dévouement de ses parents d’accueil, Sabah resta en vie. Le 8 mars 2010, ses parents et ses grands frères et Sabah a maintenant 6 ans. Elle a de grands yeux sœurs furent séparés de Sabah et expulsés du Maroc marrons, de longs cils et de beaux cheveux ondulés. contre leur gré. Sa famille ne demande qu’à vivre Sa voix est douce et pétillante et elle a toujours à nouveau avec Sabah et ses frères; qu’à la prendre quelque chose à dire. Désormais elle est pleine dans leurs bras et lui donner les câlins dont elle a d’énergie. Elle aime rendre service dans la maison besoin. Ils ne demandent qu’à lui apporter ce dont et fait des gâteaux avec ses grandes soeurs. Sabah elle a besoin pour grandir et apprendre encore. Ils adore jouer avec ses amies, Noura et Yasmina, et ne demandent qu’à être une famille.

L’histoire de Sabah

L

p8

A


/>ˆ˜˜

Ž…œ“

-/" 

68

 //" 

Juillet 2010

,ˆ}>

/1 

Roumanie 6ˆ˜ˆÕÃ

,ÕÃÈi

œÃV

Claudia au Children’s Haven

ʈ˜ÃŽ

Ploiesti  ",1--

>ÀÜۈi

"

ˆiÛ

1,

"6+1 ˆÃ>Û>

de Bethel sont régulièrement en contact a accueilli Claudia Pétrequin depuis maintenant bientôt un an. Evika, la directrice de cet organisme a ellemême salué la qualité du travail de Claudia : « Les volontaires que nous avons reçu dans le passé, nous ont ˜ été d’une grande aide, mais Claudia est extraordinaire ! ». Il faut en effet reconnaître la persévérance de Claudia qui, de par son travail d’accompagnement, permet aux enfants de prendre goût à l’apprentissage et de progresser réellement.

" 6

Õ`>«iÃÌ

ˆÃˆ˜ŸÛ

" , ,"1  ÕV>ÀiÃÌ œ i}À>`i

1,

9"1"-6 -œvˆ> ˜>

on loin de Ploiesti, N l’orphelinat «Children’s Haven» avec lequel nos amis

-Žœ«i

 "    , ̅m˜iÃ

Claudia s’investit auprès des enfants en Roumanie tout comme dans son quartier en France.

Dans la mesure où cela entre dans son projet personnel et qu’Evika a exprimé son souhait de la voir rester, Claudia a décider de s’engager pour une année supplémentaire auprès des orphelins de Roumanie. Tous nos encouragements et un grand merci pour ce travail admirable!

Nous sommes heureux, au sein de La Gerbe, de soutenir son engagement auprès des plus petits.

Il vous est ppossible de soutenir fiancièrement cette mission en spécifi p ant sur votre don qqu’il est destiné au service de Claudia.

- Service Abonnement LA GERBE ZAC du Petit Parc - 13 rue des Fontenelles - 78920 Ecquevilly

Prénom :

NOM :

Abonnement

2010 10

Adresse :

Code Postal :

VILLE :

Email :

Je désire :

Renouveler mon abonnement à Espérance pour 2010 : 10 €. Soutenir le journal Espérance et les abonnements gratuits : 15 €. Continuer de recevoir Espérance à titre découverte. Ne plus recevoir Espérance.

Soutenir l’association en général par un chèque de : _ _ _ _ _ ______________________________________ Soutenir un projet particulier : _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ par un chèque de : _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

p9


Õi

68

iÃˆ˜Žˆ

Juillet 2010

/>ˆ˜˜

-̜VŽ…œ“

-/" 

Roumanie  //" 

œÃVœÕ

,ˆ}>

Quelques nouvelles de nos partenaires

Brasov /1 

,ÕÃÈi

6ˆ˜ˆÕÃ

ʈ˜ÃŽ

MEV

 ",1--

oxana a très bien surmonté l’opération *"" et progresse avec l’utilisation de ˆiÛ son appareil auditif. Elle est heureuse de +1 pouvoir entendre le monde qui l’entoure. 1, -"6+1 À>̈Ï>Û> (cf Espérance 67) Elle ne peut pas encore " 6 Õ`>«iÃÌ parler correctement mais elle réagit quand on ˆÃˆ˜ŸÛ " , lui parle, ce qui est nouveau. Elle ,"1  <>}ÀiL peut aussi exprimer lorsqu’elle a ÕV>ÀiÃÌ œÃ˜ˆi faim ou qu’elle est triste. La gestion ->À>iۜ i}À>`i de tous les bruits qui lui parviennent 1, 9"1"-6 -œvˆ> est parfois délicate pour elle et il lui /ˆÀ>˜> -Žœ«i arrive de s’isoler. Ses parents adoptifs  " ˜Ž>    l’emmènent régulièrement pour , le suivi médical à Cluj, à presque 300 km de Brasov, ce qui est aussi un défi financier pour eux en ce moment, car ils sont tous deux au chômage. Ils nous aident au magasin et nous essayons de les soutenir. Je suis très reconnaissante pour toute l’aide que nous pouvons recevoir afin d’assurer à Roxana un meilleur avenir que celui qui se présentait à elle, si elle était restée totalement sourde et muette. 6>ÀÜۈi

R

Roumanie

Arad

amuel est un petit garçon de 4 ans souffrant S de multiples malformations cardiaques, ce qui lui donne généralement un teint bleu. Depuis tout petit, les médecins parlaient de l’opérer sachant qu’il ne pourrait vivre longtemps s’ils n’intervenaient pas. Mais la famille a refusé devant l’incertitude du résultat d’une intervention. Aujourd’hui il devient urgent de l’opérer car son cas s’aggrave. Il est possible de consulter un spécialiste mais rien que la consultation revient à 500€. Si une solution amiable n’est pas trouvée avec le ce médecin, Marta paiera la moitié de la somme grâce aux revenus de son magasin de matériel d’occasion. «Merci beaucoup pour le dernier envoi de matériel par poids-lourd, préparé avec attention par vous tous et contenant tant de belles choses. Remerciez de notre part tous ceux qui ont participé à cet envoi et particulièrement Michaël qui s’y est donné beaucoup de mal.» Marta Oprita

ADMR palettes de matériel médical (fauteuils 6 roulants, déambulateurs, chaises percées...) sont en partance pour nos amis de l’ADMR à Arad.

Tr a n s m i s s i o n d e c o n t a c t s En nous faisant connaître auprès de vos amis c’est une aide importante que vous nous accordez.

Vous pouvez envoyer de ma part un exemplaire découverte d’Espérance à : NOM : Adresse :

NOM : Adresse :

p10

Prénom :

Code Postal :

VILLE :

Prénom :

Code Postal :

VILLE :

Ê

",1



1


6  "Ϝ

iÃˆ˜Žˆ

68

Juillet 2010 />ˆ˜˜

-̜VŽ…œ“

-1

,

Zenica

-/" 

Bosnie

 //" 

Zenica

œ«i˜…>}Õi

,ˆ}>

Nouvelles de la Vallée de la Grâce

/1 

,ÕÃÈi

6ˆ˜ˆÕà ʈ˜ÃŽ

 ",1--

iÀˆ˜

es dernières semaines la pluie est C tombée presque sans arrêt dans notre région, cela a retardé beaucoup notre travail

6>ÀÜۈi

*""

 *À>}Õi

, *°Ê/  +1 -"6+1 ˆ˜

À>̈Ï>Û>

6ˆi˜˜i

Õ`>«iÃÌ

1/, 

" ,

-œÛj˜ˆi ÕL>˜>

,"/

<>}ÀiL

œÃ˜ˆi

dans la vallée. Nous avons installé la serre et nous y avons planté des tomates, nos " 6 jeunes ont planté aussi oignons, ail, haricots,  pommes de terre, choux-fleur, carottes et ,"1  autres pour la consommation familiale. ÕV>ÀiÃÌ

->À>iۜ i}À>`i

,œ“i

La semaine passée nous avons payé et signé 1, 9"1"-6 -œvˆ> le contrat d’achat avec l’un des propriétaires /ˆÀ>˜> -Žœ«i d’un terrain de 5000 m2. Nous avions déjà  "    payé une grande partie de la valeur et nous , attendions seulement le règlement final avec le gouvernement, avant de payer le restant, ce qui vient d’être fait. Nous avons aussi acheté un autre terrain que nous avions utilisé sans nous rendre compte qu’il ne nous appartenait pas, et pour éviter des problèmes de justice, nous avons dû racheter le terrain ainsi qu’un autre à coté de la maison ou nous habitons, cela a un prix raisonnable. Je remercie le Seigneur pour tous ceux qui nous ont fait des dons pour réaliser ces achats. Il y a encore beaucoup à faire et à payer, mais doucement et patiemment nous voyons que le projet de la vallée prend forme.

Les jeunes labourent la terre et font des plantations, qui ne nous rapporteront pas grand-chose cette année : c’est pour cela que nous voulons construire une petite étable et acheter des veaux et une vache, ainsi que des volailles et d’autres animaux pour diversifier le travail et ainsi assurer une permanence. Nous cherchons une solution pour l’électricité. Des amis en Belgique, et en Autriche, cherchent des alternatives économiques pour que nous puissions l’avoir. Si quelqu’un parmi vous connait des personnes avec des connaissances dans les domaines de l’agriculture, de la construction, de l’élevage et de l’architecture, faites-leur connaître nos besoins pour venir quelques jours ou même quelques mois chez nous! (...) Walter Goncalves

Haïti

Port au Prince Haïti

ravagé la région de Port au Prince. Cela fait déjà 5 mois que le séisme a il faut pouvoir faire correspondre de Répondre aux besoins est difficile car de. Pour la première fois, différents manière efficace offre et demande d’aijugué leur action pour répondre plus organismes chrétiens français ont con part de sinistrés. efficacement à diverses demandes de la «pl ate -fo rme Ha ïti» (Fé dér atio n Ain si, grâ ce à la coo rdin atio n de la H, un container part de La Gerbe protestante de France) et du collectif ASA ution de La Gerbe et de FCEA aura pour Haïti ce lundi 5 juillet. La contrib tainer de 60 pouces (66 m3) au lieu permis de compléter et d’envoyer un con d’un 40 pouces, prévu à l’origine.

p11


­ >˜°®

68

",6 

Juillet 2010

"Ϝ

Chantier d’insertion

France

ÕLˆ˜



De bien jolis parcours

Ecquevilly œ˜`ÀiÃ

“ÃÌiÀ`>“

ÀÕÝiiÃ

 

+1

,

ˆiV…Ìi˜ÃÌiˆ˜

-1--

œ˜>Vœ

>`Àˆ`

et* se préparent à un entrée en formation. Préparateur de commande, chauffeur de bus, , agent de tri, aide à domicile....

ÕÝi“LœÕÀ}

iÀ˜i

es nouvelles du chantier sont bonnes. L Plusieurs de nos salariés ont trouvé un emploi, d’autres ont bien ficelé leur projet

iÀˆ˜

*9-‡ -

*>ÀˆÃ

ÕLˆ˜

 ,

,"91 ‡ 1 

˜`œÀÀi

1/

Chacun a choisi en fonction de ses goûts - ÕL>˜ / professionnels, ses possibilités. D’autres encore ont

pu accéder à un logement après plusieurs années de galère. Se mettre en marche a décidement des retombées bien positives et permet de dépasser les ,œ“i anciens préjugés. Certes ils n’ont pas pu changer de ville, d’origine ethnique, de tranche d’âge mais ils ont juste décidé d’avancer et peu à peu le reste a suivi, les limites ont été repoussées. Sylvie Cuendet

ans le cadre de la «semaine de lutte contre D les discriminations» la ville des Mureaux a organisé différents ateliers de réflexion sur ce thème. Les salariés du chantier insertion ont participés à un exercice de rédaction de slam* autour de ce sujet, dont voici quelques échos :

* Basé sur le princi de la joute oratoi le slam de poésie un type d’expressi dans laquelle d poètes s’affrontent reçoivent les no d’un jury cho au hasard parmi le public.

p12

ation*: Slam discrimin ion tends parler de relig « Quand je les en ront pas d’allusion. J’espère qu’ils ne fe du travail, Quand tu cherches te dit bye bye. on t’as beau sourire, eur de peau, Ils détestent ta coul je l’aime trop. oi Ne t’en fais pas, m eurs, nd J’aime aussi tes ro urs. s et pleines de save Car elles sont belle gué, Je sais tu es catalo rs pas ton épée. so ne mais je t’en prie ta sexualité, de s Quand tu parle ligé. mais tu n’es pas ob Tu te sens observé, s. pa it vo icap ne se Tu sais, mon hand le sens... il est bien là!! e je qu Mais je t’assure cité e Toi tu viens d’un er de créativité rd bo Alors tu dois dé Il s’appelle Moussa nt Moussaka.» elle mais les gens l’app Samia

n, aille à l’associatio Depuis que je trav choses, l’échange, de j’ai appris pas mal nner de la do , in ha oc pr aider son r aux enfants et ou m l’a de chaleur et ont rien. aux adultes qui n’ du cœur les Je remercie du fond ir apporté tant vo encadrants de m’a ir aidé en tout, vo de choses et de m’a oments difficiles, m s et surtout dans le ndu présent. po ré d’avoir toujours ça m’a permis de En quelques mots, ntir mieux, de se travailler et de me , ce que je n’avais ix pa en revivre et être ngtemps. lo is pu pas ressenti de r à l’équipe, que Merci de tout coeu vous aime. et Dieu vous protège Nadia

rmation faire un stage de fo s ma de té ni tu or pp l’o t pa «la Gerbe m’a offer civique de niveau 1. Quelle ne fut i eu un s J’a ur prévention et seco mon brevet de secouriste niveau 1! ale, çu soci joie après avoir re i m’a rattachée à une certaine vie es m’a ic tr l au diplôme. Le travai ute des autres. Travailler avec les e pour la co ip l’é c’est-à-dire être à rtaine patience. Merci à toute l’équ ce e appris à avoir un Catherine gentillesse.» e d’origine africain . «Moi c’est Nasser ne en ri gé al e d’origin pour tout vous dire ines sociales sont égales ig D’où je viens les or les sont plutôt inégales. ’el qu s mais moi je di arantaine approche de la qu ine i qu e âg on m ec Av ha e ça me donne la c’est passé si vite qu bel âge des 20 ans ce Si j’avais toujours s toujours toutes mes dents. ai ur j’a e iger Je suppose qu jamais trop la négl ut fa ne ’il qu e ns La santé, je pe sent comme obligé. Mais des fois on se fois j’ai joué au malin des De sexe masculin aiment que du chagrin vr lté co ré Mais je n’ai ique pas si ingrat ys ph Même avec un ssembler à un rat On peut des fois re l’exclusion de Dans cette société étions dans une prison us no si C’est comme nclusion.» co a m Nasser Ce qui sera

`Àˆ`


68

Juillet 2010

Eveil à la citoyenne

France

avec les élèves du collège Jean Vilar des M

Les Mureaux

Deux enseignantes du collège Jean Vilar des Mureaux, M m e Petrequin et M me Anceaux, ont monté un projet avec une classe de 5e sur le thème de la solidarité. omme le signalent les professeurs, d’après C une enquête du Crédoc en 2003, 81% des 11-15 ans disaient n’avoir aucun engagement citoyen. Un ancien ministre de l’Education Nationale déclarait « il n’y a pas de meilleure éducation que l’engagement au service de la société. Il peut être une vraie réponse au malaise de la jeunesse qui a envie de donner sens à ce qu’elle fait et aux autres ». Paroles d’élèves

autour du proj et solidarité : • depuis le début lorsque j’ai entend u le m savais que cela alla it me plaire - Roni ot solidarité, je • on a organisé un e collecte dans tout le collège ; on est allé dans toutes le s cl aident - Meymou asses pour en parler afin qu’ils nous na • j’ai bien aimé ce projet car c’était qu elqu n’avais jamais vu, ni entendu parler echose que je - Amélie • depuis le début de l’année, nous av on s découvert pourqu et comment être so oi lidaire - Léia • on a appris que c’est important d’êt re solidaire, d’aide gens qui nous ento r les urent - Eve • pendant les cour s de solidarité, no us av compris ce que sig nifiait la solidarité ons expliqué et - Joséphine • au début, je trou vais cela ennuyeux car de cours en plus m ais ensuite, j’ai co c’était une heure mpr faisait cela : pour aider les autres - D is pourquoi on ounia • il ne faut pas at tendre solidaire : si on do d’argent en retour d’un geste nn faire plaisir à soi- e, c’est pour aider et aussi pour se même - Clara • nous avons inve nté le pauvres et aider le projet solidarité pour aider les pays s personnes en diffi culté - Julien • au début, j’ai cr u que cela ne serv ir ait à rien [...] mai après j’ai réalisé qu s ’il personnes en difficu faut être solidaire et aider les lté : il faut un peu beaucoup aux autr penser à soi et es ! - Halima • depuis le début de l’a la solidarité et no nnée, nous avons appris ce qu’était us avons organisé Elie une collecte - Mar cel• on a récolté des choses neuves afin d’aider les pauvre j’étais fier de mes s, camarades, c’était facile d’en parler aux autres classes ca r je tr ouvais logique de Abdulmalik faire ça• j’ai aimé ce proj et car il m’a perm is de de ce que signifie être solidaire - Ivan me rendre compte

Outre les objectifs pédagogiques, ce projet a voulu porter un regard différent sur l’actualité, le handicap, faire réfléchir à la solidarité, au bénévolat et faire naître une «envie d’agir». De plus, ce projet s’inscrit pleinement dans le projet d’établissement du collège, l’axe III étant «être citoyen, être responsable», qui veut responsabiliser et sensibiliser les élèves sur le sujet de la solidarité. Ainsi, après avoir travaillé sur le sens que pouvait avoir ce mot et sur les manières d’être solidaire, les élèves ont organisé une collecte dans leur collège. Le projet s’est clôturé sur une journée à l’association «La Gerbe» où ils ont été répartis en plusieurs ateliers: les élèves se sont investis et ont beaucoup apprécié ce projet. La journée humanitaire a été pour eux une découverte de l’aide bénévole et l’aboutissement d’un travail sérieux. Ces adolescents ont été réellement touchés par cette démarche. Les voir ainsi se donner de la peine à plier des vêtements, classer des chaussures, réparer des VTT, nettoyer des fauteuils roulants ou encore mettre des livres en vente sur internet, a été un réel plaisir pour leur professeur principal, Mme Renaud. Nombreux sont d’ailleurs ceux qui ont demandé à revenir.

p13


",6  "

68

Juillet 2010

ÕLˆ˜

France

 ,

,"91 ‡ 1 

Lézan œ˜`ÀiÃ

ÕLˆ˜

“ÃÌiÀ`>“

*9-‡  ÀÕÝiiÃ

 

+1 *>ÀˆÃ

,

ÕÝi“LœÕÀ}

iÀ˜i

ˆiV…Ìi˜ÃÌiˆ˜

-1--

Les concerts Une belle aventure que ces deux concerts donnés par la Chorale « Gospellement Vôtre » en faveur de la Ferme Claris, idée lancée par Guillaume Argaud (la basse) et ses amis et relayée avec énergie par le cévenol Daniel Maurin.

Ferme Claris, et il passe le micro aux chanteurs qui vont régaler la quarantaine de personnes qui constitueront leur auditoire. Certains entendent de la rue Sylvie Kosianski (soprano) ou les ténors Vincent Jacob et Laurent Silvert, et entrent pour un moment. A la sortie Sylvie et Philippe Mousset (Régie Son) parlent aux spectateurs et distribuent des dépliants sur la Ferme Claris. Pendant ce temps le démontage a commencé, Daniel est fidèle au poste jusqu’au bout. Le camion repart avec son chargement, et après quelques erreurs d’itinéraires, Nîmes. les chanteurs arrivent après 2 h du matin chez Le responsable des manifestations qui ont lieu au leurs hôtes (familles Maurin et Gimenez). La nuit Grand Temple a aidé de façon fort sympathique. sera courte. Après la période des annonces par affiches (merci à tous), par courriels (merci aux 2 Daniel, et à Mme A Anduze, temps de pause le matin. Se libérer de Boucaut de Nîmes), à la radio (merci M. Rochat nos peurs. Une courte présentation de Guillaume de Radio Alliance) ou dans le journal (merci Argaud sur la foi chrétienne comme un chemin Mme Barthélémy de Lézan), le grand jour arrive. de découverte, une perspective à creuser et non Tout le monde retient son souffle, et se demande pas un état à atteindre. Sylvie, Loïs Martine et s’il n’aurait pas pu en faire un peu plus, surtout Philippe M. viennent faire un tour à la Ferme Philippe et Martine Fournier qui étaient en congé Claris pour voir les lieux et rencontrer rapidement la semaine précédente, et qui sont rentrés le jour les pensionnaires. Coup de pub pour le concert même ! Daniel Arsac a rencontré personnellement prévu pour 16 h 30. plusieurs responsables de communautés, mais l’association La Gerbe n’est pas si connue ! Le reste de l’équipe est déjà à l’œuvre pour tout installer au temple, avec Daniel Maurin cette Installation au Grand Temple avec Daniel A. et une fois-ci. Il y a davantage de place qu’à Nîmes, partie de l’équipe de la chorale, puis rendez vous mais les réglages sont chaque fois à refaire. Une pour le (délicieux) repas chez Françoise et Daniel, lampe ne fonctionne pas bien. Il faudra faire avec, où Philippe F. les a rejoints. Vite, vite car le temps n’est-ce pas Loïs, qui surveille depuis la galerie ! est compté. Le moment du concert (21 h) arrive Charles Nicolas a aussi fait de la pub dans des bientôt, Loïs Argaud (Régie lumière) et Jérôme communautés chrétiennes. Mickaël Païta aussi. Soriat (batteur) sont arrivés après leur journée de Petit à petit l’assistance arrive, certains avec une travail. Une dame se tient sur le seuil en finissant heure d’avance. Une dizaine de personnes de sa cigarette et explique qu’elle vient d’arriver sur Lézan sont là, entre autres des personnes âgées Nîmes et se sent un peu seule. Elle s’est dit qu’aller de la paroisse catholique (« pour vous qu’est ce dans une église lui permettrait de rencontrer des qu’on ne ferait pas », dit l’une d’elles à Martine). gens et des associations. Elle s’est trompée d’église, Trois dames pensionnaires de la Ferme Claris avec et finalement la voilà. Philippe F. n’est pas habitué deux enfants sont venues avec Natacha. Pendant à parler devant le projecteur qui l’empêche de le concert Natacha et Philippe s’occupent des voir la tête du public. Son introduction situe la enfants et rencontrent au fond du temple Patrick

/ œ˜>Vœ >`Àˆ`

˜`œÀÀi

Ferme Claris, Marc, vient d’y apporter une superbe TV grand écran avec la TNT et un lecteur DVD. Un bien meilleur confort de vision est ainsi offert aux pensionnaires pour les soirées d’hiver dans le salon. Tous le remercient chaleureusement. Et comme dit une pensionnaire, quand on pense que cette télé vient de Paris !

p14



>`Àˆ`


68

Juillet 2010

France

Lézan

LA PÉRIODE DES FÊTES qui fait pareil avec son petit bambin qui fait son commentaire : « c’est ma préférée de réunion ». Une dame (musulmane) dira : « moi, j’aime les chants spirituels ». Au retour elle dira que plus tard elle veut faire partie d’une chorale.

pension de famille a connu au printemps des retards liés à des questions administratives et financières. Nous espérons pouvoir vous en donner des nouvelles positives en septembre.

Avant de venir Sylvie a rendu visite à Aix à un grand père de plus de 90 ans, à qui elle a parlé de sa visite prochaine à Anduze pour le concert. Ce monsieur, un chrétien qui se demande parfois pourquoi Dieu le laisse encore sur terre, a décidé d’envoyer un don qu’il fera parvenir par ses petites filles qui n’habitent pas loin, avec un petit mot : « accolade et baisers fraternels ». Il y a aussi des représentants du temple de Saint-Christol où La Gerbe est bien connue, par Nelly d’abord, puis grâce à Didier qui est venu. Et puis des inconnus profitent de ce moment intense. A Anduze aussi le temple ouvert sur la place permet aux badauds de venir écouter en restant sur le seuil. Au total environ 140 personnes, en incluant ceux qui font une apparition. Bon contact avec le pasteur qui a prêté le temple. Il s’intéresse à l’action sociale et invitera à l’automne la Ferme Claris. La fête est finie, on range tout, mais il n’est pas facile d’aider les habitués pour remettre tous ces micros et enceintes dans les bonnes caisses. On aimerait continuer à entendre chanter, à remercier, à discuter. Jérôme Soriat dit combien il est content des deux jours, il exprime le sentiment de tous.

émaillage des bols déjà préparés à l’avance, puis cuisson à 1000°C : les jeunes joueurs de foot s’arrêtent dans leur match pour regarder l’ouverture du four et apercevoir les poteries rougeoyantes. Vite Eric et Françoise, les deux potiers qui ont consacré leur journée à la Ferme Claris, les plongent dans la sciure qui s’enflamme et dont la cendre va laisser des traces inattendues dans la poterie. L’assistance est passionnée et plus d’un veut rester jusqu’à la fin, c’est-à-dire 23 h ! Chacun a contribué au repas, qu’il s’agisse des pensionnaires (merci Hasna et Bénie), des sympathisants du village, des bénévoles intervenants du gîte, ou encore d’anciens pensionnaires. Tous font petit à petit connaissance, sans faire de différence entre les uns ou les autres.

De leur côté, les « mamans kangourous » n’ont pas trop envie d’arrêter les rencontres, elles préparent des albums photos souvenirs de cette année pendant que les enfants se retrouvent dehors. Deux d’entre elles se mobilisent pour participer une semaine plus tard à l’animation de la kermesse. Mais auparavant a lieu la dernière séance du conte de l’année scolaire, cette fois-ci avec une représentation théâtrale. Colette s’est mobilisée comme à l’habitude, Marie a remplacé Sara au pied levé, deux enfants remplacent leurs camarades absents et nous voilà partie pour une Un grand merci à TOUS, aux choristes spécialement scène de Marius. Le succès fut au rendez-vous. (2 jours très fatigants), et à toutes les familles qui se sont mobilisées depuis des semaines et jusqu’au bout, Arsac, Gimenez, et Maurin. Cette manifestation a produit de l’intérêt pour un spectacle de qualité, des rencontres, une présence de l’association et un lien avec des communautés, et sans doute plein d’autres choses que nous ignorons encore. Et puis le concert est magnifique, il fait du bien par cette présence que les chanteurs reflètent, par les messages qu’ils chantent et dégagent. Une personne, dix personnes, cent personnes qui assistent, nul ne peut le prédire, et ce n’est pas le nombre qui reste dans nos Enfin la kermesse des enfants du centre aéré s’est mémoires, mais un travail en déroulée dans d’excellentes conditions, cette foiscommun, une ambiance, une ci le beau temps était au rendez-vous, et les enfants fraternité. Et pour le reste, le ont pu gagner de nombreux lots… résultat est assuré. Un ami du village nous dit ce matin : votre maison 29-30 mai 2010 se développe et je pense qu’elle aura encore d’autres Les rencontres Claris beaux projets ! Un encouragement sympathique L’invitation au Repas Claris cette Philippe et Martine Fournier année (19 juin) s’est assortie d’une après midi culturelle et créative, avec la réalisation de poteries Raku :

p15


-



68 67

< "6 iÃÊiÀœi ­ >˜°®

 

Juillet Avril 2010

France

3e Salon des solidarités

",6 

Evènement

4-5-6 juin 2010 Parc des Expositions Porte de Versailles

"Ϝ

-

ÕLˆ˜

,

 ,

,"91 ‡ 1 

œ˜`ÀiÃ

œ

“ÃÌiÀ`>“

*9-‡ -

Un évènement national co-organisé par ASAH et Humanis.

iÀˆ˜

ÀÕÝiiÃ

 

+1 *>ÀˆÃ

ÕÝi“LœÕÀ}

*À>

, *

,

Trois jour s de rencontres pour les acteurs de solidarités.

iÀ˜i

ˆiV…Ìi˜ÃÌiˆ˜

1/,

-1--

-œÛ /

ÕL>˜>

,"

Interview Herman Boonstra, responsable VOH

œ˜>Vœ >`Àˆ`

˜`œÀÀi

L’arbre à palabre, lieu d’information et de discussion

,œ“i

-*

Interview boutique La Gerbe

Stand La Gerbe informations

Dialogue au sommet

Les salariés du chantier d’insertion Le parcours handicap


Esperance 68