Issuu on Google+


AVEC Maïssa Bey Mouloud Akkouche Antoine Choplin Jacques Darras

Alicia Kozameh Yvon Le Men Geneviève Metge Nimrod

SOLEILS UNIS Soleils de midi, soleils des jours qui passent, soleils ardents, anxieux mais nécessairement porteurs d’espoir et de lumière. Pour sa 18e édition, le festival Parole Ambulante entend, singulièrement, rendre hommage à un écrivain né sous les soleils d’Algérie et ayant depuis toujours accompagné l’aventure de l’Espace Pandora, un écrivain qui aurait eu cent ans cette année et dont la disparition brutale a interrompu le cours d’une existence entièrement tournée vers l’humain. Il s’agit, vous l’avez deviné, d’Albert Camus. L’ année 2013 marque également un autre centenaire. Celui de la naissance du poète Aimé Césaire – Césaire l’insoumis, Césaire le flamboyant, Césaire qui a toujours chanté dans sa propre langue. Aimé Césaire et Albert Camus, deux esprits éclairés sur le fil des langues les plus capitales. Mais la parole n’est parole que si elle donne et accueille. Faire entendre la langue de ceux qui la pratiquent avec peu de mots, tout est là ! Et il y a ces autres voix, plus expérimentées, plus sonores aussi, voix chargées de désir et de vie. Voix chargées de sens et, encore, de sang. Écoutons toutes ces paroles et toutes ces voix réunies. Et, surtout, laissons en nous monter l’incroyable et plurielle rumeur. Bon festival et belles rencontres!

Maïssa Bey, Albert Camus. Soleils de midi

Thierry Renard Directeur artistique du festival


AVEC Maïssa Bey Mouloud Akkouche Antoine Choplin Jacques Darras

Alicia Kozameh Yvon Le Men Geneviève Metge Nimrod

SOLEILS UNIS Soleils de midi, soleils des jours qui passent, soleils ardents, anxieux mais nécessairement porteurs d’espoir et de lumière. Pour sa 18e édition, le festival Parole Ambulante entend, singulièrement, rendre hommage à un écrivain né sous les soleils d’Algérie et ayant depuis toujours accompagné l’aventure de l’Espace Pandora, un écrivain qui aurait eu cent ans cette année et dont la disparition brutale a interrompu le cours d’une existence entièrement tournée vers l’humain. Il s’agit, vous l’avez deviné, d’Albert Camus. L’ année 2013 marque également un autre centenaire. Celui de la naissance du poète Aimé Césaire – Césaire l’insoumis, Césaire le flamboyant, Césaire qui a toujours chanté dans sa propre langue. Aimé Césaire et Albert Camus, deux esprits éclairés sur le fil des langues les plus capitales. Mais la parole n’est parole que si elle donne et accueille. Faire entendre la langue de ceux qui la pratiquent avec peu de mots, tout est là ! Et il y a ces autres voix, plus expérimentées, plus sonores aussi, voix chargées de désir et de vie. Voix chargées de sens et, encore, de sang. Écoutons toutes ces paroles et toutes ces voix réunies. Et, surtout, laissons en nous monter l’incroyable et plurielle rumeur. Bon festival et belles rencontres!

Maïssa Bey, Albert Camus. Soleils de midi

Thierry Renard Directeur artistique du festival


CHAMBONSUR-LIGNON de 10 h à 17 h 30 Départ 10 h au parking de la gare, rue de la Poste, 43400 Chambon-sur-Lignon Distance 15 km, dénivelé : +350 m/-350 m, temps de marche : 4 h 30 Tarif Gratuit Réservation conseillée 04 72 50 14 78

RANDONNÉE CAMUS

CAFÉ DE LA PAIX 19 h

« J’ai lié une intrigue avec ce pays, c’est-à-dire que j’ai des raisons de l’aimer et des raisons de le détester. » Albert Camus, Carnets II

Adresse 17 place de la Paix, 69200 Vénissieux Accès Tram T4 : MarcelHouël – Hôtel de Ville Tarif Entrée libre, consommations au tarif habituel

Partez avec nous, en compagnie de l’auteure Geneviève Metge et d’une comédienne, sur les traces d’Albert Camus, Francis Ponge, Charles Juliet, Louis Aragon… à la découverte de la beauté du territoire cévenole, qu’ils ont, chacun à leur manière, arpenté. Des temps de lecture en plein air animeront le paysage environnant.

SCÈNE OUVERTE Le micro est le plus bel accessoire selon la slameuse Barbie Tue Rick… et il n’attend que vous! Osez vous en emparer pour lire un texte de votre composition ou un écrit qui vous tient particulièrement à cœur. Vous serez rejoint par les participants aux ateliers d’écriture menés en amont du festival. Soirée animée par Barbie Tue Rick, avec la participation de Geneviève Metge.©

Avec le soutien de l’association Rando du Haut-Lignon.

Prévoir son pique-nique ! Chaussures de marche et tenue adaptée conseillées

© D

R

ra © Espace Pando

Pour un texte dit, un verre offert !


CHAMBONSUR-LIGNON de 10 h à 17 h 30 Départ 10 h au parking de la gare, rue de la Poste, 43400 Chambon-sur-Lignon Distance 15 km, dénivelé : +350 m/-350 m, temps de marche : 4 h 30 Tarif Gratuit Réservation conseillée 04 72 50 14 78

RANDONNÉE CAMUS

CAFÉ DE LA PAIX 19 h

« J’ai lié une intrigue avec ce pays, c’est-à-dire que j’ai des raisons de l’aimer et des raisons de le détester. » Albert Camus, Carnets II

Adresse 17 place de la Paix, 69200 Vénissieux Accès Tram T4 : MarcelHouël – Hôtel de Ville Tarif Entrée libre, consommations au tarif habituel

Partez avec nous, en compagnie de l’auteure Geneviève Metge et d’une comédienne, sur les traces d’Albert Camus, Francis Ponge, Charles Juliet, Louis Aragon… à la découverte de la beauté du territoire cévenole, qu’ils ont, chacun à leur manière, arpenté. Des temps de lecture en plein air animeront le paysage environnant.

SCÈNE OUVERTE Le micro est le plus bel accessoire selon la slameuse Barbie Tue Rick… et il n’attend que vous! Osez vous en emparer pour lire un texte de votre composition ou un écrit qui vous tient particulièrement à cœur. Vous serez rejoint par les participants aux ateliers d’écriture menés en amont du festival. Soirée animée par Barbie Tue Rick, avec la participation de Geneviève Metge.©

Avec le soutien de l’association Rando du Haut-Lignon.

Prévoir son pique-nique ! Chaussures de marche et tenue adaptée conseillées

© D

R

ra © Espace Pando

Pour un texte dit, un verre offert !


CAHIER D’UN RETOUR AU PAYS NATAL

GOETHEINSTITUT LYON 20 h

« Ma bouche sera la bouche des malheurs qui n’ont point de bouche, ma voix, la liberté de celles qui s’affaissent au cachot du désespoir. »

Adresse 18 rue François Dauphin, 69002 Lyon Accès Métros A et D : Bellecour Tarif Entrée libre Réservation conseillée 04 72 77 08 88

Aimé Césaire, Cahier d’un retour au pays natal

© É m il e Ze

izig

THÉÂTRE DES MARRONNIERS 19 h Adresse 7 rue des Marronniers, 69002 Lyon Accès Métros A et D : Bellecour Tarif 8 € Réservation conseillée  04 78 37 98 17

Joël Lokossou livre ici une interprétation éclatante de l’un des plus grands textes poétiques du patrimoine français, Cahier d’un retour au pays natal, qui relie les peuples et les cultures et affirme l’égale dignité des hommes, tout en clamant son refus de toute aliénation… Magistral! Nimrod, Prix Édouard-Glissant 2008 et auteur de Visite à Aimé Césaire, montera ensuite sur scène pour une rencontrediscussion avec le public.

LETTRES À UN AMI ALLEMAND CAMUS ET LE MONDE Écrites par Albert Camus, les Lettres à un ami allemand approfondissent quelques idées politiques portées par des valeurs humanistes. Elles s’inscrivent pleinement dans l’œuvre de Camus, tournée toute entière vers la condition de l’homme. Des extraits de ces Lettres seront lus en français, par le comédien Yves Pignard, et en allemand, par Nicolas Ehler, avant une rencontre avec les écrivains Nimrod et Jacques Darras autour de l’engagement personnel et universel d’Albert Camus. Soirée animée par Michel Kneubühler.

Par la C ie Persona, avec le comédien béninois Joël Hounhouénou Lokossou, sur une mise en scène de Renaud Lescuyer et des paysages sonores de Stéphane Lam. Autres représentations du 17 au 20 octobre 2013 au Théâtre des Marronniers.

En partenariat avec le Goethe-Institut de Lyon.

© Jud ith Lesur


CAHIER D’UN RETOUR AU PAYS NATAL

GOETHEINSTITUT LYON 20 h

« Ma bouche sera la bouche des malheurs qui n’ont point de bouche, ma voix, la liberté de celles qui s’affaissent au cachot du désespoir. »

Adresse 18 rue François Dauphin, 69002 Lyon Accès Métros A et D : Bellecour Tarif Entrée libre Réservation conseillée 04 72 77 08 88

Aimé Césaire, Cahier d’un retour au pays natal

© É m il e Ze

izig

THÉÂTRE DES MARRONNIERS 19 h Adresse 7 rue des Marronniers, 69002 Lyon Accès Métros A et D : Bellecour Tarif 8 € Réservation conseillée  04 78 37 98 17

Joël Lokossou livre ici une interprétation éclatante de l’un des plus grands textes poétiques du patrimoine français, Cahier d’un retour au pays natal, qui relie les peuples et les cultures et affirme l’égale dignité des hommes, tout en clamant son refus de toute aliénation… Magistral! Nimrod, Prix Édouard-Glissant 2008 et auteur de Visite à Aimé Césaire, montera ensuite sur scène pour une rencontrediscussion avec le public.

LETTRES À UN AMI ALLEMAND CAMUS ET LE MONDE Écrites par Albert Camus, les Lettres à un ami allemand approfondissent quelques idées politiques portées par des valeurs humanistes. Elles s’inscrivent pleinement dans l’œuvre de Camus, tournée toute entière vers la condition de l’homme. Des extraits de ces Lettres seront lus en français, par le comédien Yves Pignard, et en allemand, par Nicolas Ehler, avant une rencontre avec les écrivains Nimrod et Jacques Darras autour de l’engagement personnel et universel d’Albert Camus. Soirée animée par Michel Kneubühler.

Par la C ie Persona, avec le comédien béninois Joël Hounhouénou Lokossou, sur une mise en scène de Renaud Lescuyer et des paysages sonores de Stéphane Lam. Autres représentations du 17 au 20 octobre 2013 au Théâtre des Marronniers.

En partenariat avec le Goethe-Institut de Lyon.

© Jud ith Lesur


CINÉMA GÉRARD PHILIPE 14 h 30 et 19 h Adresse 12 avenue Jean Cagne, 69200 Vénissieux Accès Tram T4 : Division-Leclerc Tarif 4 € Réservation conseillée 04 72 50 14 78 Azur et Azmar Il était une fois Azur, blond aux yeux bleus, et Azmar, brun aux yeux noirs, élevés comme deux frères. Devenus grands, ils rivaliseront d’audace, au-delà des mers, pour être le premier à rencontrer la Fée des Djins… Le premier homme Alger, août 1957. Un écrivain célèbre rend visite à sa mère. La ville est en état de guerre. Il se souvient de ses années d’écolier, de ses amis européens et algériens et de son instituteur. Fidèle à son passé, que peutil faire pour réconcilier ceux qui comme lui, pieds-noirs et algériens, sont nés sur le même sol, mais que le mouvement de l’histoire a transformés en ennemis héréditaires?

LA FRATERNITÉ DU SOLEIL

GALERIE ALBERT CAMUS (COLLECTION PARTICULIÈRE)

À 14 h 30, un premier temps pour toute la famille, avec une lecture d’Yvon Le Men, suivie de la projection du film d’animation Azur et Azmar de Michel Ocelot. À la sortie, des animations poétiques seront proposées autour d’un goûter. À 19  h, Maïssa Bey et Yvon Le Men proposeront une lecture musicale sur les notes chaudes et orientales du Trio Bassma avant la projection du film Le premier homme de Gianni Amello, adapté du roman inachevé d’Albert Camus. Le Prix Jean Lescure – concours de nouvelles liées au cinéma – sera remis au cours de la soirée.

Deux rives et une mer à traverser... pour une journée placée sous le signe du soleil !

R © D

NOUVEAU THÉÂTRE DU 8e 21 h Adresse 22 rue commandant Pégout, 69008 Lyon Accès Tram T4, C25, C16, C22 : Professeur Beauvisage CISL Tarif au choix 0, 5, 10, 20 ou 100 € Réservation conseillée 04 78 78 33 30

De pièces en pièces, de petits objets en petits objets, de mots en mots… Laissezvous guider à travers une galerie de sons, de performances et de vidéos pour approcher, un peu plus près, le mythique Albert Camus. Quel lien existe-t-il entre lui et nous? Comment ses motifs récurrents (la terre d’Algérie, le soleil de la Méditerranée, le froid glacé de la mer…) résonnent-il en chacun de nous et pour les écrivains d’aujourd’hui? C’est à partir de ces interrogations que Nicolas Zlatoff mène un travail de collecte depuis un an entre France et Algérie. Il nous propose une immersion dans cet univers, avec la participation complice des écrivains Maïssa Bey, Antoine Choplin, Mouloud Akkouche et Yvon Le Men. Une déambulation pleine de surprises, un anniversaire festif pour celui qui aurait eu cent ans ces jours-ci! Par la Compagnie Ampoule Théâtre dans le cadre de sa Zone Libre Camus au NTH8.

R

© D


CINÉMA GÉRARD PHILIPE 14 h 30 et 19 h Adresse 12 avenue Jean Cagne, 69200 Vénissieux Accès Tram T4 : Division-Leclerc Tarif 4 € Réservation conseillée 04 72 50 14 78 Azur et Azmar Il était une fois Azur, blond aux yeux bleus, et Azmar, brun aux yeux noirs, élevés comme deux frères. Devenus grands, ils rivaliseront d’audace, au-delà des mers, pour être le premier à rencontrer la Fée des Djins… Le premier homme Alger, août 1957. Un écrivain célèbre rend visite à sa mère. La ville est en état de guerre. Il se souvient de ses années d’écolier, de ses amis européens et algériens et de son instituteur. Fidèle à son passé, que peutil faire pour réconcilier ceux qui comme lui, pieds-noirs et algériens, sont nés sur le même sol, mais que le mouvement de l’histoire a transformés en ennemis héréditaires?

LA FRATERNITÉ DU SOLEIL

GALERIE ALBERT CAMUS (COLLECTION PARTICULIÈRE)

À 14 h 30, un premier temps pour toute la famille, avec une lecture d’Yvon Le Men, suivie de la projection du film d’animation Azur et Azmar de Michel Ocelot. À la sortie, des animations poétiques seront proposées autour d’un goûter. À 19  h, Maïssa Bey et Yvon Le Men proposeront une lecture musicale sur les notes chaudes et orientales du Trio Bassma avant la projection du film Le premier homme de Gianni Amello, adapté du roman inachevé d’Albert Camus. Le Prix Jean Lescure – concours de nouvelles liées au cinéma – sera remis au cours de la soirée.

Deux rives et une mer à traverser... pour une journée placée sous le signe du soleil !

R © D

NOUVEAU THÉÂTRE DU 8e 21 h Adresse 22 rue commandant Pégout, 69008 Lyon Accès Tram T4, C25, C16, C22 : Professeur Beauvisage CISL Tarif au choix 0, 5, 10, 20 ou 100 € Réservation conseillée 04 78 78 33 30

De pièces en pièces, de petits objets en petits objets, de mots en mots… Laissezvous guider à travers une galerie de sons, de performances et de vidéos pour approcher, un peu plus près, le mythique Albert Camus. Quel lien existe-t-il entre lui et nous? Comment ses motifs récurrents (la terre d’Algérie, le soleil de la Méditerranée, le froid glacé de la mer…) résonnent-il en chacun de nous et pour les écrivains d’aujourd’hui? C’est à partir de ces interrogations que Nicolas Zlatoff mène un travail de collecte depuis un an entre France et Algérie. Il nous propose une immersion dans cet univers, avec la participation complice des écrivains Maïssa Bey, Antoine Choplin, Mouloud Akkouche et Yvon Le Men. Une déambulation pleine de surprises, un anniversaire festif pour celui qui aurait eu cent ans ces jours-ci! Par la Compagnie Ampoule Théâtre dans le cadre de sa Zone Libre Camus au NTH8.

R

© D


THÉÂTRE THÉO ARGENCE 17 h Adresse Place Ferdinand Buisson, 69800 Saint-Priest Accès Tram T2, C25 : Esplanade des arts Tarif 5 à 10 € Réservation 04 78 20 02 50

30 30 comédiennes. 30 détenues dans le soussol d’une préfecture de police. 30 femmes emprisonnées sous une dictature. 30 femmes qui résistent et ne se laissent pas enfermer malgré tout  : elles échangent, pensent, protestent, montent une pièce de théâtre, rient… D’après Esquisse des hauteurs, témoignage vivant, terrible et dense de la poète Alicia Kozameh, prisonnière politique dans les années 70 en Argentine. Suivi d’une rencontre en bord de scène avec les comédiennes, Sylvie Mongin-Algan, metteuse en scène, et Alicia Kozameh. Projet coordonné par HF Rhône-Alpes dans le cadre de la Quinzaine pour l’Égalité Femmes-Hommes de la Région Rhône-Alpes. En partenariat avec les Belles Latinas et le Théâtre Théo Argence.

© Au

rélien Serre

Aimé Césaire, Cahier d’un retour au pays natal


THÉÂTRE THÉO ARGENCE 17 h Adresse Place Ferdinand Buisson, 69800 Saint-Priest Accès Tram T2, C25 : Esplanade des arts Tarif 5 à 10 € Réservation 04 78 20 02 50

30 30 comédiennes. 30 détenues dans le soussol d’une préfecture de police. 30 femmes emprisonnées sous une dictature. 30 femmes qui résistent et ne se laissent pas enfermer malgré tout  : elles échangent, pensent, protestent, montent une pièce de théâtre, rient… D’après Esquisse des hauteurs, témoignage vivant, terrible et dense de la poète Alicia Kozameh, prisonnière politique dans les années 70 en Argentine. Suivi d’une rencontre en bord de scène avec les comédiennes, Sylvie Mongin-Algan, metteuse en scène, et Alicia Kozameh. Projet coordonné par HF Rhône-Alpes dans le cadre de la Quinzaine pour l’Égalité Femmes-Hommes de la Région Rhône-Alpes. En partenariat avec les Belles Latinas et le Théâtre Théo Argence.

© Au

rélien Serre

Aimé Césaire, Cahier d’un retour au pays natal


ora Pand © Espace

Vendredi 25 octobre 18 h 30 Adresse Péniche Lavange, chez Marithé et Yves Henri, face au 35 quai Fulchiron, 69005 Lyon Accès Métro A, T1 et T2 : Perrache, C20 et 31 : Pont Kitchener R.D Tarif Entrée libre Réservation conseillée 04 72 50 14 78

CHAMBRE D’ÉCHO

Samedi 26 octobre 10 h Adresse Café L’ Antre Autre 11 rue Terme, 69001 Lyon Tarif Entrée libre, consommations au tarif habituel

PETIT DÉJEUNER POÉTIQUE

Inconditionnelles du festival, les Chambres d’écho offrent un moment de rencontre unique avec un auteur. Dans l’intimité de la péniche Lavange, carte blanche est donnée à Maïssa Bey, marraine de cette édition, pour nous dévoiler ses goûts et influences, mais aussi secrets d’écriture et souvenirs plus personnels.

Spectacle téléphonique, solitaire et déambulatoire

Une cabine sonne. Décrochez, c’est pour vous! Une voix vous parle, vous guide de cabines en cabines. Vous croyez être seul, mais vous ne l’êtes pas, vous entendez d’autres voix, vous prenez le sens interdit, vous vous perdez dans votre propre quartier… Un court-circuit des trajectoires habituellement balisées, une expérience unique proche du sentiment d’étrangeté, cher à Camus.

ALBERT CAMUS. SOLEILS DE MIDI Exposition itinérante

hé ât re

T

En partenariat avec Belles Latinas.

EXPÉRIENCE(S) DE L’ABSURDE

Production : Ampoule Théâtre / Espace Pandora, dans le cadre du 18e festival Parole Ambulante.

le ou mp © A

Venez prendre votre petit déjeuner ou boire votre café en poésie! Ce moment sera propice à la discussion et aux lectures des auteurs Antoine Choplin et Alicia Kozameh, qui échangeront notamment sur l’adaptation de leurs textes pour la scène.

Du 17 octobre au 11 novembre de 10 h à 20 h Adresse Quartier de la Part-Dieu Départ toutes les 5 minutes, à partir du téléphone à pièces dans le hall de la gare Part-Dieu, au niveau des voies I et J. Attendez qu’une cabine sonne... Et décrochez ! Durée 1 h environ Tarif Gratuit

(Re) découvrez la vie et l’œuvre d’Albert Camus à travers cinq thèmes privilégiés : « mère » ; « été » ; « combat » ; « révolte » ; « postérité », grâce à cette exposition visible dans les lieux du festival mais aussi ailleurs en tournée ! Conception : Espace Pandora.

ra ndo ce Pa © Espa


ora Pand © Espace

Vendredi 25 octobre 18 h 30 Adresse Péniche Lavange, chez Marithé et Yves Henri, face au 35 quai Fulchiron, 69005 Lyon Accès Métro A, T1 et T2 : Perrache, C20 et 31 : Pont Kitchener R.D Tarif Entrée libre Réservation conseillée 04 72 50 14 78

CHAMBRE D’ÉCHO

Samedi 26 octobre 10 h Adresse Café L’ Antre Autre 11 rue Terme, 69001 Lyon Tarif Entrée libre, consommations au tarif habituel

PETIT DÉJEUNER POÉTIQUE

Inconditionnelles du festival, les Chambres d’écho offrent un moment de rencontre unique avec un auteur. Dans l’intimité de la péniche Lavange, carte blanche est donnée à Maïssa Bey, marraine de cette édition, pour nous dévoiler ses goûts et influences, mais aussi secrets d’écriture et souvenirs plus personnels.

Spectacle téléphonique, solitaire et déambulatoire

Une cabine sonne. Décrochez, c’est pour vous! Une voix vous parle, vous guide de cabines en cabines. Vous croyez être seul, mais vous ne l’êtes pas, vous entendez d’autres voix, vous prenez le sens interdit, vous vous perdez dans votre propre quartier… Un court-circuit des trajectoires habituellement balisées, une expérience unique proche du sentiment d’étrangeté, cher à Camus.

ALBERT CAMUS. SOLEILS DE MIDI Exposition itinérante

hé ât re

T

En partenariat avec Belles Latinas.

EXPÉRIENCE(S) DE L’ABSURDE

Production : Ampoule Théâtre / Espace Pandora, dans le cadre du 18e festival Parole Ambulante.

le ou mp © A

Venez prendre votre petit déjeuner ou boire votre café en poésie! Ce moment sera propice à la discussion et aux lectures des auteurs Antoine Choplin et Alicia Kozameh, qui échangeront notamment sur l’adaptation de leurs textes pour la scène.

Du 17 octobre au 11 novembre de 10 h à 20 h Adresse Quartier de la Part-Dieu Départ toutes les 5 minutes, à partir du téléphone à pièces dans le hall de la gare Part-Dieu, au niveau des voies I et J. Attendez qu’une cabine sonne... Et décrochez ! Durée 1 h environ Tarif Gratuit

(Re) découvrez la vie et l’œuvre d’Albert Camus à travers cinq thèmes privilégiés : « mère » ; « été » ; « combat » ; « révolte » ; « postérité », grâce à cette exposition visible dans les lieux du festival mais aussi ailleurs en tournée ! Conception : Espace Pandora.

ra ndo ce Pa © Espa


LES AUTEURS Adresse Espace Pandora 7 place de la Paix, 69200 Vénissieux. Accès Tram T4 : MarcelHouël – Hôtel de Ville. Tarif Gratuit sur inscription, 04 72 50 14 78 Les participants qui le souhaitent seront invités à dévoiler leurs textes lors de la scène ouverte, le lundi 21 octobre à 19 h, au Café de la Paix de Vénissieux.

Jeudi 3 octobre de 9 h à 12 h sur le marché des Minguettes, 69200 Vénissieux Mercredi 9 octobre de 9 h à 12 h sur le marché du Centre (place Léon Sublet), 69200 Vénissieux

LES ATELIERS D’ÉCRITURE Participez à la création de courts textes et à leur mise en voix avec l’auteure Geneviève Metge  ! L’  atelier d’écriture aura lieu les jeudis 3, 10 et 17 octobre 2013 de 18 h 30 à 20 h 30 à l’Espace Pandora. Ouvert à tous, curieux, débutants ou passionnés, à partir de 18 ans. Des rencontres et des ateliers auront également lieu en amont et pendant le festival avec les écrivains invités dans différentes structures, avec notamment le Centre social Parilly, le comité d’entreprise Peugeot-Slica, et la Semaine bleue.

LE MARCHÉ DES MOTS Accompagnés par notre équipe de « récolteurs de mots », les passants sont invités à déposer leurs histoires, poèmes ou pensées autour du thème « Soleils de midi », pour un moment d’écriture en plein air !

a or nd Pa ace p s © E

1

MAÏSSA BEY 1 – La marraine

Lauréate de nombreux prix littéraires en France et en Algérie, Maïssa Bey a reçu en 2008 le premier Grand Prix du Roman de Langue Française du SILA pour son roman Pierre Sang Papier ou Cendre. Son dernier roman, Puisque mon cœur est mort, a reçu en 2011 le prix Maghreb Méditerranée de l’ADELF. Traduite en plusieurs langues, elle écrit également pour le théâtre et plusieurs de ses textes ont fait l’objet d’adaptations théâtrales par des metteurs en scène français et algériens. Maïssa Bey a longtemps enseigné le français dans un lycée avant d’être conseillère pédagogique à Sidi-BelAbbès en Algérie où elle réside. Cofondatrice d’une association de femmes algériennes «  Paroles et écriture  », elle anime des ateliers d’écriture et de lecture.

MOULOUD AKKOUCHE 2

« Après avoir navigué dans de nombreux petits boulots, j’ai fini par échouer sur une page blanche. Depuis, j’ai écrit une dizaine de romans noirs, des scénarios, des nouvelles dramatiques pour France Inter et France Culture. Parmi mes publications : Ardoises de la Mémoire (Série Noire, 1999), Cayenne, mon tombeau (Flammarion, 2002), Si à 50 ans, t’as pas ta Rolex (Éd. IN 8, 2012). »

2

3

ANTOINE CHOPLIN 3

«  Je me souviens que j’ai toujours aimé les livres, leur texture et leur odeur, avant même leur contenu. Je me souviens qu’adolescent, fasciné par l’Oulipo, j’ai composé quelques lipogrammes et des mots croisés sans cases noires. Mon écriture : une aire de fouilles du monde sensible, curieuse des énigmes, des complexités et des imaginaires ; attentive à nos parts d’ombre et surtout, à nos lueurs d’humanité où l’art a souvent son mot à dire. Avec l’association Scènes Obliques, j’essaie de suggérer des modes alternatifs de création artistique. Parmi mes publications : La nuit tombée (La Fosse aux ours, 2012), Debout sur la terre (La passe du vent, 2012). »


LES AUTEURS Adresse Espace Pandora 7 place de la Paix, 69200 Vénissieux. Accès Tram T4 : MarcelHouël – Hôtel de Ville. Tarif Gratuit sur inscription, 04 72 50 14 78 Les participants qui le souhaitent seront invités à dévoiler leurs textes lors de la scène ouverte, le lundi 21 octobre à 19 h, au Café de la Paix de Vénissieux.

Jeudi 3 octobre de 9 h à 12 h sur le marché des Minguettes, 69200 Vénissieux Mercredi 9 octobre de 9 h à 12 h sur le marché du Centre (place Léon Sublet), 69200 Vénissieux

LES ATELIERS D’ÉCRITURE Participez à la création de courts textes et à leur mise en voix avec l’auteure Geneviève Metge  ! L’  atelier d’écriture aura lieu les jeudis 3, 10 et 17 octobre 2013 de 18 h 30 à 20 h 30 à l’Espace Pandora. Ouvert à tous, curieux, débutants ou passionnés, à partir de 18 ans. Des rencontres et des ateliers auront également lieu en amont et pendant le festival avec les écrivains invités dans différentes structures, avec notamment le Centre social Parilly, le comité d’entreprise Peugeot-Slica, et la Semaine bleue.

LE MARCHÉ DES MOTS Accompagnés par notre équipe de « récolteurs de mots », les passants sont invités à déposer leurs histoires, poèmes ou pensées autour du thème « Soleils de midi », pour un moment d’écriture en plein air !

a or nd Pa ace p s © E

1

MAÏSSA BEY 1 – La marraine

Lauréate de nombreux prix littéraires en France et en Algérie, Maïssa Bey a reçu en 2008 le premier Grand Prix du Roman de Langue Française du SILA pour son roman Pierre Sang Papier ou Cendre. Son dernier roman, Puisque mon cœur est mort, a reçu en 2011 le prix Maghreb Méditerranée de l’ADELF. Traduite en plusieurs langues, elle écrit également pour le théâtre et plusieurs de ses textes ont fait l’objet d’adaptations théâtrales par des metteurs en scène français et algériens. Maïssa Bey a longtemps enseigné le français dans un lycée avant d’être conseillère pédagogique à Sidi-BelAbbès en Algérie où elle réside. Cofondatrice d’une association de femmes algériennes «  Paroles et écriture  », elle anime des ateliers d’écriture et de lecture.

MOULOUD AKKOUCHE 2

« Après avoir navigué dans de nombreux petits boulots, j’ai fini par échouer sur une page blanche. Depuis, j’ai écrit une dizaine de romans noirs, des scénarios, des nouvelles dramatiques pour France Inter et France Culture. Parmi mes publications : Ardoises de la Mémoire (Série Noire, 1999), Cayenne, mon tombeau (Flammarion, 2002), Si à 50 ans, t’as pas ta Rolex (Éd. IN 8, 2012). »

2

3

ANTOINE CHOPLIN 3

«  Je me souviens que j’ai toujours aimé les livres, leur texture et leur odeur, avant même leur contenu. Je me souviens qu’adolescent, fasciné par l’Oulipo, j’ai composé quelques lipogrammes et des mots croisés sans cases noires. Mon écriture : une aire de fouilles du monde sensible, curieuse des énigmes, des complexités et des imaginaires ; attentive à nos parts d’ombre et surtout, à nos lueurs d’humanité où l’art a souvent son mot à dire. Avec l’association Scènes Obliques, j’essaie de suggérer des modes alternatifs de création artistique. Parmi mes publications : La nuit tombée (La Fosse aux ours, 2012), Debout sur la terre (La passe du vent, 2012). »


4

ALICIA KOZAMEH 5

5

6

JACQUES DARRAS 4

« Je suis un frontalier maritime, né dans le Marquenterre (la mer dans la terre) issu d’une longue lignée paternelle de gribaniers et balandriers (péniches à voile). Sans du tout avoir eu connaissance de ces antécédents, je me suis lancé dans la navigation d’un poème au long cours La Maye (nom d’une petite rivière côtière) en 8 chants. Les deux frontières maritimes majeures auxquelles mon travail se mesure sont celles de la Flandre (Van Eyck et les Rivières. La Maye IV. Le Cri, 1996 / La Reconquête du Tombeau d’Émile Verhaeren. Le Cri, 2011) et de l’Angleterre (traduction de la poésie anglaise et américaine de Shakespeare, Blake, Whitman, Pound, etc.). »

« Je suis née en Argentine. J’écris depuis que je suis petite fille. Je suis notamment l’auteure du récit Esquisse des hauteurs (L’ Atelier du Tilde, 2011), du recueil de contes La peau même en offrande (Zinnia Éditions, 2013) et du livre de poésie Main en vol (L’ Atelier du Tilde, 2011). J’ai édité les anthologies Kaléidoscope. Regard sur la femme / Kaléidoscope 2. Regard sur les immigrants. J’ai été prisonnière politique de la dernière dictature militiaire qui a déchiré mon pays durant les années 70 et 80, et j’ai dû m’exiler. Je vis à Los Angeles. Je travaille sur trois projets de roman, de conte et de poésie. »

GENEVIÈVE METGE 7

«  Lire  /  écrire. Enfant, j’ai vécu à la campagne. Pour échapper à l’ennui des longs dimanches d’hiver, je me réfugiais dans les livres. Des histoires lues au hasard et avec avidité m’ont révélé des mondes autres que celui que je connaissais. Plus tard elles m’ont entrainée sur les chemins de l’écriture. Celle-ci répondait à mon désir de fixer l’instant, de retenir la vie, de mieux me comprendre. Des mots contre l’oubli, des mots qui relient le passé au présent, des mots dont je me nourris. Lire, écrire est pour moi une seule et même expérience. Parmi mes publications : Un chemin troué (Diabase, 2011), La fête votive (La passe du vent, 2001). »

YVON LE MEN 6

«  En Bretagne, la parole est forte  : les conteurs, les chanteurs, il existait donc un certain terreau. L’ écriture, c’est la solitude et l’absence. La scène, c’est la présence, le partage. J’ai besoin de ces deux chemins. Depuis mon premier livre Vie (1974), écrire et dire sont mes seuls métiers. Né en 1953 à Tréguier, je vais à la rencontre des amoureux de la poésie pour partager avec le plus grand nombre ma passion des mots. On peut mentir dans la vie mais pas dans un poème. La poésie pour moi, c’est être au monde encore plus, ce n’est pas une évasion du monde. Parmi mes titres : Sous le plafond des phrases (Bruno Doucey, 2013), Vingt ans (La passe du vent, 2009). »

7

8

NIMROD 8

«  Rien ne me destinait à devenir écrivain, hormis la prédiction de mon instit, alors que j’avais 10 ans. Célibataire, bel homme – ceci explique peut-être cela – et alcoolique, je l’aimais vraiment dans l’actuel N’Djaména, où je suis né en 1959. Le poète, romancier et essayiste que je suis devenu plus tard s’étonne encore de la fortune qui lui fit connaître Proust, Baudelaire, Mallarmé et ce frère d’infortune qu’est Albert Camus. J’ai commis quelques livres qui ont été couronnés entre autres par le Prix Édouard Glissant, le Prix Ahmadou Kourouma, le Prix Max Jacob. Mes derniers ouvrages sont  Un balcon sur l’Al­ gérois (Actes Sud, 2013) et Visite à Aimé Césaire (Obsidiane, 2013). » Maïssa Bey, Mouloud Akkouche, Antoine Choplin, Jacques Darras, Yvon Le Men, Geneviève Metge et Nimrod ont contribué à l’anthologie Albert Camus, Soleils de midi (La passe du vent, 2013). Photos : 1 © DR, 2 © Espace Pandora, 3 © DR, 4 © J. Sassier – Gallimard, 5 © DR, 6 © Philippe Renault, 7 © DR, 8 © DR


4

ALICIA KOZAMEH 5

5

6

JACQUES DARRAS 4

« Je suis un frontalier maritime, né dans le Marquenterre (la mer dans la terre) issu d’une longue lignée paternelle de gribaniers et balandriers (péniches à voile). Sans du tout avoir eu connaissance de ces antécédents, je me suis lancé dans la navigation d’un poème au long cours La Maye (nom d’une petite rivière côtière) en 8 chants. Les deux frontières maritimes majeures auxquelles mon travail se mesure sont celles de la Flandre (Van Eyck et les Rivières. La Maye IV. Le Cri, 1996 / La Reconquête du Tombeau d’Émile Verhaeren. Le Cri, 2011) et de l’Angleterre (traduction de la poésie anglaise et américaine de Shakespeare, Blake, Whitman, Pound, etc.). »

« Je suis née en Argentine. J’écris depuis que je suis petite fille. Je suis notamment l’auteure du récit Esquisse des hauteurs (L’ Atelier du Tilde, 2011), du recueil de contes La peau même en offrande (Zinnia Éditions, 2013) et du livre de poésie Main en vol (L’ Atelier du Tilde, 2011). J’ai édité les anthologies Kaléidoscope. Regard sur la femme / Kaléidoscope 2. Regard sur les immigrants. J’ai été prisonnière politique de la dernière dictature militiaire qui a déchiré mon pays durant les années 70 et 80, et j’ai dû m’exiler. Je vis à Los Angeles. Je travaille sur trois projets de roman, de conte et de poésie. »

GENEVIÈVE METGE 7

«  Lire  /  écrire. Enfant, j’ai vécu à la campagne. Pour échapper à l’ennui des longs dimanches d’hiver, je me réfugiais dans les livres. Des histoires lues au hasard et avec avidité m’ont révélé des mondes autres que celui que je connaissais. Plus tard elles m’ont entrainée sur les chemins de l’écriture. Celle-ci répondait à mon désir de fixer l’instant, de retenir la vie, de mieux me comprendre. Des mots contre l’oubli, des mots qui relient le passé au présent, des mots dont je me nourris. Lire, écrire est pour moi une seule et même expérience. Parmi mes publications : Un chemin troué (Diabase, 2011), La fête votive (La passe du vent, 2001). »

YVON LE MEN 6

«  En Bretagne, la parole est forte  : les conteurs, les chanteurs, il existait donc un certain terreau. L’ écriture, c’est la solitude et l’absence. La scène, c’est la présence, le partage. J’ai besoin de ces deux chemins. Depuis mon premier livre Vie (1974), écrire et dire sont mes seuls métiers. Né en 1953 à Tréguier, je vais à la rencontre des amoureux de la poésie pour partager avec le plus grand nombre ma passion des mots. On peut mentir dans la vie mais pas dans un poème. La poésie pour moi, c’est être au monde encore plus, ce n’est pas une évasion du monde. Parmi mes titres : Sous le plafond des phrases (Bruno Doucey, 2013), Vingt ans (La passe du vent, 2009). »

7

8

NIMROD 8

«  Rien ne me destinait à devenir écrivain, hormis la prédiction de mon instit, alors que j’avais 10 ans. Célibataire, bel homme – ceci explique peut-être cela – et alcoolique, je l’aimais vraiment dans l’actuel N’Djaména, où je suis né en 1959. Le poète, romancier et essayiste que je suis devenu plus tard s’étonne encore de la fortune qui lui fit connaître Proust, Baudelaire, Mallarmé et ce frère d’infortune qu’est Albert Camus. J’ai commis quelques livres qui ont été couronnés entre autres par le Prix Édouard Glissant, le Prix Ahmadou Kourouma, le Prix Max Jacob. Mes derniers ouvrages sont  Un balcon sur l’Al­ gérois (Actes Sud, 2013) et Visite à Aimé Césaire (Obsidiane, 2013). » Maïssa Bey, Mouloud Akkouche, Antoine Choplin, Jacques Darras, Yvon Le Men, Geneviève Metge et Nimrod ont contribué à l’anthologie Albert Camus, Soleils de midi (La passe du vent, 2013). Photos : 1 © DR, 2 © Espace Pandora, 3 © DR, 4 © J. Sassier – Gallimard, 5 © DR, 6 © Philippe Renault, 7 © DR, 8 © DR


REMERCIEMENTS PARTENAIRES

PAROLE AMBULANTE EST EN LIGNE !

Le festival Parole Ambulante est soutenu par le ministère de la Culture et de la Communication (DRAC Rhône-Alpes), la Région Rhône-Alpes, le Département du Rhône, la Ville de Vénissieux, la Sacem.

Retrouvez les informations pratiques du festival sur notre site Internet www.espacepandora.org

Nous tenons à remercier chaleureusement l’ensemble des partenaires de cette 18e édition : le Théâtre des Marronniers, le Goethe-Institut de Lyon, le Café de la Paix, le cinéma Gérard-Philipe, le Nouveau Théâtre du 8e, le Théâtre Théo Argence, Marithé et Yves Henri, le café L’ Antre Autre, l’Espace Latinos, l’association Rando du Haut-Lignon, l’association HF Rhône-Alpes et la librairie Point d’Encrage. Le festival Parole Ambulante est labellisé événement Printemps des Poètes et participe à la Fédération européenne des Maisons de la poésie.

Suivez toute l’actualité sur la page Facebook du festival Parole Ambulante et sur Twitter @ EspacePandora avec le hashtag #ParoleAmbulante.

L’ESPACE PANDORA L’  Espace Pandora est l’initiateur et l’organisateur du festival Parole Ambulante. Association loi 1901, elle mène des actions culturelles en faveur du livre et de l’écrit, et plus particulièrement autour des poètes et de la poésie, avec, entre autres, le Printemps des Poètes à Lyon et l’opération « Dis-moi dix mots » en Rhône-Alpes. L’ équipe : Thierry Renard, Marie Delorme, Jamel Morghadi, Marie-Caroline Rogister, Carole Bijou, Myriam Chkoundali.

Albert Camus, L’ homme révolté


REMERCIEMENTS PARTENAIRES

PAROLE AMBULANTE EST EN LIGNE !

Le festival Parole Ambulante est soutenu par le ministère de la Culture et de la Communication (DRAC Rhône-Alpes), la Région Rhône-Alpes, le Département du Rhône, la Ville de Vénissieux, la Sacem.

Retrouvez les informations pratiques du festival sur notre site Internet www.espacepandora.org

Nous tenons à remercier chaleureusement l’ensemble des partenaires de cette 18e édition : le Théâtre des Marronniers, le Goethe-Institut de Lyon, le Café de la Paix, le cinéma Gérard-Philipe, le Nouveau Théâtre du 8e, le Théâtre Théo Argence, Marithé et Yves Henri, le café L’ Antre Autre, l’Espace Latinos, l’association Rando du Haut-Lignon, l’association HF Rhône-Alpes et la librairie Point d’Encrage. Le festival Parole Ambulante est labellisé événement Printemps des Poètes et participe à la Fédération européenne des Maisons de la poésie.

Suivez toute l’actualité sur la page Facebook du festival Parole Ambulante et sur Twitter @ EspacePandora avec le hashtag #ParoleAmbulante.

L’ESPACE PANDORA L’  Espace Pandora est l’initiateur et l’organisateur du festival Parole Ambulante. Association loi 1901, elle mène des actions culturelles en faveur du livre et de l’écrit, et plus particulièrement autour des poètes et de la poésie, avec, entre autres, le Printemps des Poètes à Lyon et l’opération « Dis-moi dix mots » en Rhône-Alpes. L’ équipe : Thierry Renard, Marie Delorme, Jamel Morghadi, Marie-Caroline Rogister, Carole Bijou, Myriam Chkoundali.

Albert Camus, L’ homme révolté


PAROLE AMBULANTE

www.espacepandora.org

SAMEDI 19 OCTOBRE RANDONNÉE CAMUS Avec Geneviève Metge 10 h / Chambon-sur-Lignon

VENDREDI 25 OCTOBRE CHAMBRE D’ÉCHO Avec Maïssa Bey 18 h 30 / Péniche Lavange – Lyon

LUNDI 21 OCTOBRE SCÈNE OUVERTE Avec Barbie Tue Rick et Geneviève Metge 19 h / Café de la Paix – Vénissieux

GALERIE ALBERT CAMUS (PIÈCES À COLLECTION) Avec Mouloud Akkouche, Maïssa Bey, Antoine Choplin, Yvon Le Men et la Cie Ampoule Théâtre 21 h / NTH8 – Lyon

Du 19 au 26 octobre 2013

MARDI 22 OCTOBRE CAHIER D’UN RETOUR AU PAYS NATAL Avec Nimrod et la Cie Persona 19 h / Théâtre des Marronniers –  Lyon MERCREDI 23 OCTOBRE LETTRES A UN AMI ALLEMAND CAMUS ET LE MONDE Avec Jacques Darras et Nimrod 20 h / Goethe Institut – Lyon JEUDI 24 OCTOBRE LA FRATERNITÉ DU SOLEIL Avec Maïssa Bey, Yvon le Men et le Trio Bassma 14 h 30 et 19 h / Cinéma Gérard Philipe – Vénissieux

Création graphique : Carole Perret Ne pas jeter sur la voie publique

SAMEDI 26 OCTOBRE PETIT DÉJEUNER POÉTIQUE Avec Antoine Choplin et Alicia Kozameh 10 h / Café L’ Antre Autre – Lyon 30 Avec Alicia Kozameh et 30 comédiennes 17 h / Théâtre Théo Argence –  Saint Priest ET TOUS LES JOURS EXPÉRIENCE(S) DE L’ABSURDE SPECTACLE TÉLÉPHONIQUE Par la Cie Ampoule Théâtre 10 h-20 h / Part-Dieu – Lyon

ESPACE PANDORA 7 place de la Paix 69200 Vénissieux 04 72 50 14 78 espacepandora@free.fr


Programme du 18e festival Parole Ambulante