Page 1

Dossier de presse

Michel Costiou, Lisette Malidor, collection particulière, ADAGP, Paris, 2013.

EXPOSITION

100 ans de Music-Hall 1860 - 1960 Du 29 juin au 29 septembre 2013 Espace Culturel les Dominicaines 14 130 PONT–L’ÉVEQUE lesdominicaines@pontleveque.fr


COMMUNIQUE DE PRESSE Un peu d’histoire… Le Music-hall est la première rencontre entre le grand public et la musique dans son expression de masse. Voisin du cirque, il se distingue par la présentation d’une série de numéros pouvant inclure chansons, numéros comiques et tous types de sketches. Ce genre connaît son véritable développement en France à la moitié du XIXe siècle. Le café-concert, mélange d’estaminet et de salle de spectacles, connaît son apogée dans les années 1860. Paris voit apparaître de nombreuses salles : l’Alcazar, l’Eldorado ou la Scala. Les « Folies Trévise » ouvrent en 1862, elles seront rebaptisées dix ans plus tard « Folies Bergère ». Bobino ouvre ses portes en 1873, l’Olympia en 1888 et le Moulin-Rouge en 1889. Ces lieux mythiques symbolisent le passage des salles de bal prolétariennes et enfumées à des revues plus prestigieuses. Chanson comique, réaliste ou populaire s’épanouissent avec des vedettes comme Mayol, Polin, Aristide Bruant ou, plus tard, Mistinguett. En 1925, la « revue nègre » révèle Joséphine Baker et apporte au music-hall français un cachet « international » et exotique. A la fin des années 30, Charles Trenet impose sa verve fantaisiste et Edith Piaf triomphe à l’ABC en ressuscitant, sous une certaine forme, la chanson réaliste. Le tout jeune Yves Montand apparaît en 1939 à l’Alcazar et à l’Odéon. Après la Seconde Guerre Mondiale, l’impresario Bruno Coquatrix, ancien directeur de Bobino, reprend l’Olympia en 1954 : il contribue à lancer Gilbert Bécaud et travaille aussi avec Georges Brassens ou Johnny Hallyday. La vogue yéyé des années 1960 contribue à déstabiliser le système promotionnel de la chanson française : la radio et la télévision remplacent peu à peu la scène comme moyen d’imposer au public de nouveaux talents et de nouveaux standards de la chanson et l’opérette s’éteint peu à peu.

… et une exposition. L’exposition « 100 ans de Music-hall » fera découvrir au public l’histoire, les figures et les lieux emblématiques de ce genre artistique par le biais de différentes œuvres et documents : affiches, dessins, programmes, peintures, photographies, sculpture, gravures, films… Les œuvres présentées proviennent de structures culturelles telles que la Maison du Livre et de l’Affiche de Chaumont, le Musée des Années 30 de Boulogne-Billancourt, la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris, le Musée Richard Anacréon de Granville ou encore le Musée Tavet de Pontoise, mais aussi de galeries et de libraires, de collectionneurs et d’artistes contemporains. Les grands noms et les lieux du music-hall seront évoqués grâce notamment à de célèbres affichistes tels que Toulouse-Lautrec, Jules Chéret ou Jules Grün.


Le Music-hall et la côte normande… La deuxième partie de l’exposition sera présentée au second étage dans la salle d’exposition permanente. Le Music-hall a fait son apparition sur la côte normande dés la fin du XIXe siècle avec des spectacles programmés dans les casinos comme à Trouville et Deauville. Les grands artistes parisiens se déplaçaient pendant la saison pour offrir aux spectateurs différents numéros.

Des animations autour de l’exposition… Samedi 29 juin : à partir de 16h : Dédicace de Anne-Marie Sandrini pour son livre « Le Grand écart, du classique au cancan » (Ed. du Mauconduit, 2013)

à 17h : conférence sur le Music-hall par Serge Hureau, directeur du Hall de la Chanson de la Villette.

Le Musée Villa Montebello de Trouville-sur-Mer, la Ville de Deauville et des collectionneurs privés ont mis à la disposition de l’Espace culturel des documents rares et passionnants.

Samedi 6 juillet à 10h : atelier d’écriture au cœur de l’exposition proposé par la bibliothèque intercommunale. À 18h : Concert de Music-hall dans le jardin des Dominicaines du duo Bénédicte Guesné et Anne Fablet-Renaut.

Samedi 20 juillet à 17h : « L’affiche du Music-hall : Toulouse-Lautrec, Yvette Guilbert, la Loïe Fuller et les autres », conférence de Benoît Noël, historien d’art. Tous les dimanches à 16h en juillet et août : projections de films sur le thème du Music-hall. Entrée libre. Visites commentées de l’exposition : le samedi 27 juillet à 17h & le samedi 31 août à 17h. Animations pour les enfants (scolaires et centres aérés) proposées sur rdv.

Et aussi… Programme des spectacles du casino Le Salon de Trouville, 1898, lithographie, coll. Musée Villa Montebello, Trouville.

Mercredi 7 août à 19h : « La reine du caf’-conc’ »,concert des Promenades musicales en Pays d’Auge à Pont-l’Évêque. Pour en savoir plus : www.pays-auge-culture.org


INFORMATIONS PRATIQUES L’exposition « 100 ans de Music-hall » sera présentée à l’Espace culturel les Dominicaines du 29 juin au 29 septembre 2013. Horaires d’ouverture : Juin et septembre : du mercredi au dimanche de 10h30 à 12h30 et de 14h30 à 18h Juillet et août : tous les jours de 10h30 à 12h30 et de 14h30 à 18h Ouvert les jours fériés.

Tarifs : 3.20€ Adulte 1.50€ Étudiant Gratuit Enfant de moins de 15 ans, demandeur d’emploi. Entrée gratuite pour tous le 1er dimanche du mois.

Contacts : Jacques Selle, délégué aux affaires culturelles de la Ville de Pont-l’Évêque Gaëtane Barbenchon, responsable de l’Espace Culturel Maud Guichard et Paul Duclos, médiateurs culturels. Edgar Chahine, Jane Avril, pointe sèche, deuxième état, 1907, coll. privée.

Espace Culturel les Dominicaines Place du Tribunal 14 130 Pont-l’Évêque Tél. : 02 31 64 89 33 Fax : 02 31 64 94 74 lesdominicaines@pontleveque.fr www.lesdominicaines.com


Dossier presse expo  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you