Issuu on Google+

T JE

O PR

S

DE

2

1 20

ERASMU

T

Erasmus Student Network France

TOUR D E FRAN CE

OR PP RA

s n a 5 Les 2

s u m s a r E e m m a r g o du pr


du s n a Les 25

s u m s a r E e programm

RAPPORT DE PROJET 2012


Centres Internationaux de Langues

Préparez votre avenir www.ef.com

Faites un séjour linguisitique en immersion avec EF Nos bureaux EF : Bureau de Paris 5, Avenue de Provence 75009 Paris Tél. : 01 42 61 46 26 info.ls@ef.com

Bureau de Strasbourg 8, quai des Bateliers 67000 Strasbourg Tél. : 03 88 16 16 05 ef.strasbourg@ef.com

www.facebook.com/EFFrance

Appelez-nous au 01 42 61 46 26

Bureau de Lyon 67, rue Boileau 69006 Lyon Tél. : 04 72 69 54 50 ef.lyon@ef.com

www.youtube.com/EF

Bureau de Nice 14, avenue Jean Médecin 06000 Nice Tél. : 04 92 00 09 90 ef.nice@ef.com

Bureau de Marseille 27, rue de la République 13002 Marseille Tél. : 04 96 17 06 80 ef.marseille@ef.com

Live the language www.ef.com


INDEX Edito écrit par Antoine Godbert Directeur de l’Agence Europe Education Formation France

3

Les coordinateurs du projet

4-5

Remerciements - impressions

6-7

Retours presse

8

Projet «Génération Erasmus»

9-10

Le Tour de France Erasmus en détail

11-41

Réactions des associations

42-43

Conclusion

44

Erasmus Student Network International & ESN France

45-46

Les partenaires du projet

47

2


EDITO Génération Erasmus : le bel âge Les anciens Erasmus forment aujourd’hui une communauté très active dans toute l’Europe, désireuse de partager son expérience sur le long terme. Pour tous ses bénéficiaires, cette mobilité a été une étape essentielle de leur vie. Il s’agit maintenant de préparer les 25 ans qui viennent pour © Sophie Pawlak que le programme devienne un véritable label mondial. Cette nouvelle étape est déjà en germes dans le nouveau programme Erasmus pour Tous. Mais son avenir dépendra de toutes celles et tous ceux qui croient en ce très beau succès, véritable symbole de l’Europe qui marche. Bravo donc à ESN d’avoir organisé un Tour de France si réussi, avec le concours de notre Agence, pour que la flamme du programme reste olympique ! Antoine Godbert, directeur de l’Agence Europe Education Formation France

3


COORDINATEURS DU PROJET COORDINATEURS NATIONAUX

Cindy Deronzi

Florian Chapey

ESN France

ESN France

avec le soutien du bureau national ESN France

COORDINATEURS LOCAUX

Julia Wyssling Stéphanie Haïdara Raluca Balan Mélanie Herberger Eileen Crochet ESN Besançon ESN Besançon ESN Reims ESN Troyes ESN Nancy

Ana Maria Natu Abdallah Mashima Isabelle Giraud Noémie Routin Brikena Xhomaqi Grenoble ESN Nice ESN Strasbourg ESN Dijon ESN Lyon

4


Jonathan Petit ESN Aix

Thibaud Freyd Marseille

Nadia Lagarde Montpellier

Philippe Metz ESN Alès

Anna Weber ESN Toulouse

Eléonore Hazet ESN Toulouse

Yohan Baril Bordeaux

Bernard Fenal ESN Clermont

Lucas Frétault ESN Orléans

François Oger ESN Rennes

Sélim Raboudi ESN Brest

Steeve Laroussi François Tournier Marine Helfer Gauthier Verborgh Angers ESN Nantes ESN Lille ESN Valenciennes

Sarah Holveck Adrien Cazaubon Antoine Sugita ESN Compiègne ESN Valenciennes Coordinatrice Forum Animafac ESN Nancy

5


REMERCIEMENTS

«Nous voulions un projet d’envergure nationale, qui à la fois profite d’une aura médiatique avec le 25ème anniversaire d’ERASMUS et qui nous permettait d’effectuer une réelle action de terrain en allant à la rencontre des étudiants, des associations ESN et des établissements d’enseignement supérieur. C’était le pari d’ESN France en 2012, l’aventure ayant été imaginée bien des années auparavant, avec les précédents bénévoles du réseau français, mais également à Bruxelles lorsque le bureau international s’est engagé pour les 20 ans du programme. Un vrai Tour d’Europe en 2007, près de 25 pays traversés, 3 mois sur les routes, en bref ils avaient déjà vu les choses en grand. Je tiens à remercier l’ensemble des personnes qui se sont impliquées dans ce projet unique et sans qui le défi n’aurait pas pu être relevé. Tout d’abord les bénévoles des associations du réseau ESN et les associations partenaires qui ont construit chacune des étapes du Tour aussi surprenantes les unes que les autres. La représentation de la Commission Européenne en France et L’agence Europe Education Formation France qui ont tout de suite soutenu l’initiative d’ESN. Je remercie également la fondation Hippocrène et l’organisme Education First qui nous ont permis de mettre en valeur le projet en lui donnant du panache. Nous ne nous sommes pas trompés de projet et j’en suis encore une fois convaincu aujourd’hui après avoir vécu 2 semaines pour ma part à la rencontre des campus universitaires. ERASMUS est pratiquement devenu une marque. Cédric Klapish, parrain de notre action, le disait lui-même dans l’édito du passeport Erasmus International. D’autres viennent nous raconter leurs formidables expériences ERASMUS en Amérique du Sud…(Erasmus concerne 33 pays d’Europe uniquement). Vous l’aurez compris ERASMUS est aujourd’hui bien plus qu’un programme communautaire européen pour la formation des étudiants, il est bel et bien le symbole d’un monde qui évolue, qui s’ouvre à l’autre, qui change la vie de ceux qui l’ont connu et qui nous propulse vers d’autres expériences de mobilité internationale (Stage… Leonardo, Eurodyssee, SVE…) Mais comme je le disais les freins persistent : la plupart des étudiants peinent à trouver de l’information précise et cohérente, le niveau de langue en France décourage, les parents ont peur de laisser partir leurs enfants, la reconnaissance des crédits ECTS à l’étrangers n’est pas systématique, parfois les notes sont surévaluées, décrédibilisant l’année d’étude et ne valorisant pas totalement un parcours d’étude dans le CV. Autant d’élément sur lesquels les acteurs de la mobilité internationale doivent réfléchir pour permettre d’encourager davantage de jeunes de 18 à 30 ans à sauter le pas. ESN apportera bien entendu

sa contribution.»

Florian Chapey - Président ESN France

6


IMPRESSIONS «Lorsque l’on m’a proposé cette mission de service civique : être chargée du projet des 25 ans Erasmus pour ESN France, je revenais tout juste de mon expérience Erasmus. Beaucoup d’entre vous savent l’effet que provoque « le retour à la normale » après avoir vécu cette année à l’étranger. Des étoiles pleins les yeux , les pieds pas tout à fait sur terre, je n’avais qu’une envie : repartir ! Mon cursus achevé, je savais que je voulais travailler dans la communication, mais que je ne souhaitais pas quitter ce mode de vie « international ». En bref, cette idée de projet qui s’offrait à moi, je l’ai perçue comme une chance, une opportunité de rester dans l’univers étudiant avec l’aspect international qui m’avait fait tant vibrer l’an passé. Je peux vous dire que ce projet, bien que passionnant, n’a pas été du gâteau. Il m’a fallu m’adapter très rapidement à cette vision « ESN ». Je ne connaissais pas ESN avant d’intégrer cette équipe pour mon SCV. Maintenant, à l’aube de la fin de ma mission, je me demande bien comment j’ai pu ne pas connaître cette association avant. On peut dire que j’y ai passé mes journées : à concevoir le Passeport Erasmus International, à l’imaginer, à le retoucher, à conceptualiser le Tour de France Erasmus, à essayer de mettre un visage sur toutes les personnes que j’avais eu au téléphone. Au fil du temps, je vivais cette mission projet pleinement, j’en rêvais même la nuit. Le déclic de l’importance du projet qui m’a été confié s’est déclenché lorsque j’ai assisté à ma première rencontre nationale en octobre 2011 à Besançon. J’ai senti la force de chacun des membres ESN. Cela m’a permis de rester motivée à chaque instant. Une fois le Passeport achevé, le Tour de France prêt à commencer, j’avais peur bien sûr. J’avais peur d’avoir mis trop d’espoir dans ce projet, et d’être déçue de son déroulement. Je voulais qu’il soit comme je l’avais imaginé. Je rêvais d’une forte implication des associations, voir des étudiants affamés d’informations, des villes motivées et fêter l’anniversaire d’Erasmus de la meilleure des façons. Enfin, quand l’heure est au bilan, je peux me dire que le résultat a dépassé toutes mes attentes. Je n’ai jamais rencontré autant de personnes formidables en si peu de temps, je n’ai jamais visité autant de villes dans mon propre pays. En bref, ce projet, je l’ai coordonné, mais c’est vous tous qui en avez fait sa beauté et son succès. Alors que je dois déjà quitter le réseau pour une autre aventure internationale, je sais que je reviendrais auprès d’ESN car à chaque rencontre, j’ai l’impression de faire partie d’une vraie famille. Je peux simplement dire qu’ESN a changé ma vision des choses, et ma façon de penser. Cette aventure m’a bouleversée autant que mon année Erasmus, mais cette fois, en restant chez moi. Je remercie avant tout Florian pour m’avoir donné cette chance. Grâce à lui, j’ai acquis des compétences nouvelles, autant personnellement que professionnellement. Enfin, merci à vous TOUS d’avoir cru en ce projet autant que nous, merci d’avoir toujours été présent, merci pour tout ce que vous m’avez donné, merci d’être ESNers.»

Cindy Deronzi - Service Civique

7


RETOURS PRESSE « Les étudiants rêvant de s’inscrire dans un parcours Erasmus ont pu discuter avec d’anciens étudiants qui leur ont fait partager leurs expériences. (...) Le but de l’opération est de les informer et de les aider dans leurs futures démarches de mobilité. » LYON - «Le Progrès» - Article : «Réseau Erasmus, 25 ans déjà»

« Sur un air de Salsa, ils célébraient hier à Nice (...) un drôle d’anniversaire. Celui du programme européen Erasmus. L’association des étudiants en mobilité, ESN, entendait bien profiter de l’occasion pour faire la promotion de ce dispositif qui, depuis 1987, permet aux étudiants européens d’accomplir une partie de leur cursus dans un autre pays. » NICE - «Nice Matin» - Article : «Les étudiants fêtent les 25 ans Erasmus»

« Erasmus est devenu le plus célébre des programmes d’échange universitaire. Depuis sa création en 1987, plus de 2,5 millions d’Européens sont ainsi partis étudier dans l’un des 33 pays participants. Pour fêter cet anniversaire, le bus d’Erasmus Student Network (ESN) sillonne 25 villes en France. » «Capital.fr» - Article : «Le programme Erasmus fête ses 25 ans»

« Derrière ses échanges, il n’y a pas que la formation qui est en question. Il s’agit également de développement, d’intégration à un territoire pas uniquement universitaire, d’enrichissement cuturel, d’opportunité de connaître de nouvelles compétences, d’aider à préparer le monde de demain. » BESANCON - «Magazine Topo» - Article : «Erasmus a 25 ans»

« Très attaché à cette dimension internationale, l’établissement possède un service dédié, pour permettre aux étudiants de partir dans de bonnes conditions et de revenir avec les yeux qui brillent, glisse Pauline. Autant d’acteurs de terrain présents pour recevoir l’équipe ESN venue présenter aux jeunes le passeport Erasmus international.» TROYES - «L’est éclair.fr» - Article : «Groupe ESC : donner l’envie aux jeunes d’étudier à l’étranger»

8


PROJET "GENERATION ERASMUS" L’Agence Europe Education Formation France lance l’opération Génération Erasmus à l’occasion du 25ème anniversaire du programme de mobilité : Erasmus. Afin de fêter dignement cet anniversaire, de nombreuses manifestations vont jalonner l’année 2012 : Arts et Cultures : - Semaine de l’Europe : «Erasmus : point de vue sur l’intergénérationel». Paris - Bordeaux. 180 000 goodies envoyés aux universités. 09 - 16 mai 2012. - EuropaVox :

Festival européen de musiques actuelles. 60 concerts à Clermont-Ferrand. Compilation inédite «25 ans Erasmus - 25 titres européens». 25 - 27 mai 2012.

- Kino Session :

Festival international de courts métrages. Thème : Génération Erasmus. 02 - 06 octobre 2012.

Opération «Marque Erasmus»: - La Caravane ESN : Les anciens Erasmus font leur Tour de France. Erasmus Student Network. 28 février - 17 mars 2012. Événementiel scientifique : - Rencontres Universités-Entreprises de l’AEF : Ateliers labelisés 25 ans Erasmus. Animation du Campus international. Paris. 15 - 16 mars 2012. Publications : - Revue «Soléo» n°20 : Spécial Erasmus. Étude «mobilité des enseignants du supérieur, quelle reconnaissance ?»

Pour plus d’information concernant les initiatives de l’agence, rendez-vous sur : www.europe-education-formation.fr ou sur facebook : Génération Erasmus

© Sophie Pawlak

9


Lancement officiel du 25ème anniversaire d’Erasmus, vendredi 23 mars : L’Agence Europe Education Formation France nous attend à 15h précise. La date a changé plusieurs fois en raison de l’agenda des VIP. Bref, Alain Juppé qui devait être présent, n’a finalement pas pu se libérer en raison de l’actualité politique. Deux temps forts : le grand flashmob initié par les jeunes européens de Bordeaux et soutenue par l’agence a mobilisé prêt de 250 étudiants Erasmus venus fêter l’événement sur le quai Chartron. Une belle photo d’anniversaire. © Sophie Pawlak

L’agence ouvre ensuite ses portes dès 15h permettant à certains de découvrir les lieux pour la première fois. Une série de discours, tout d’abord introduits par Antoine Godbert, directeur, puis les différents représentants du ministère des affaires étrangères, du parlement européen et des collectivités locales ont pu également s’exprimer mettant en valeur tout le travail autour d’ERASMUS. C’était l’occasion de présenter aussi à la presse les 2 ambassadeurs ERASMUS choisit par la commission européenne pour les 25 ans du programme. Ainsi Nathalie Brahimi et Julien Péa ont pu échanger quelques mots sur leur nouvelle mission qui leur tient à cœur.

Enfin l’ensemble des partenaires de l’agence ont pu s’exprimer à leur tour, Florian pour le projet d’ESN (Tour de France) en rapportant certains éléments récoltés tout au long du parcours, le festival de court métrage de Bordeaux : « Kino Session », le Festival EuropaVox et en fin l’équipe du 4L Trophy floquée d’un logo : « Génération Erasmus ». © Sophie Pawlak

C’est un peu plus tard dans la journée, que le gâteau d’anniversaire à fait son entrée et a permis à tout le monde de partager encore une fois les merveilleuses histoires qu’Erasmus nous a apporté.

© Sophie Pawlak

10


BESANCON REIMS TROYES NANCY STRASBOURG DIJON LYON GRENOBLE NICE AIX MARSEILLE

MONTPELLIER XXX ALES

TOUR DE FRANCE ERASMUS TOULOUSE BORDEAUX xxx

CLERMONT XXX

RENNES XXX NANTES XXX COMPIEGNE XXX

ORLEANSXX

BREST VALENCIENNES

LILLE PARIS

ANGERS


Avant-première - ESN BESANCON

La Roumanie Tout le monde chante

DATE : 11 février 2012

L‛équipe de l‛événement

En tant qu’avant-première du Tour de France Erasmus, amuse-bouche, ou encore « warm up », ESN France a profité de la manifestation de la section locale de Besançon : « Ça me dit l’international » annuellement organisée lors de la journée porte ouverte de l’université de Franche-Comté. Un rendez-vous symbolique, le siège d’ESN France étant à Besançon. Le but de cette journée ? Informer, aider, guider, rassurer les futurs étudiants en mobilité. Samedi 11 février 2011, la France traverse une grande période de froid, les bénévoles arrivent sur les lieux de la faculté de lettres de Besançon. Grelotant, mais loin d’avoir perdu la motivation, plus d’une vingtaine de bénévoles sont présents, prêts à informer les étudiants et lycéens sur les joies de la vie à l’étranger lors du «Forum de la mobilité internationale». Au sein du chapiteau, pas moins de 11 pays sont représentés autour de jeux, documentation, quizz sur les différentes cultures… en bref, dans une ambiance conviviale et internationale ESN Besançon a eu le plaisir d’accueillir 500 personnes. 17H, les bénévoles ont tous rendez-vous au «Cultural Market» : repas international où 21 pays sont présents. Chaque pays a concocté un éventail de spécialités traditionnelles. 200 personnes participent à ce repas et ne restent pas sur leur faim. Pour finir la soirée en beauté, des chants et danses traditionnelles sont improvisés avant d’avoir le plaisir de déguster, tous ensemble, le gâteau d’anniversaire des 25 ans Erasmus. Une journée chargée pour les bénévoles d’ESN Besançon, qui peuvent être fiers d’avoir une nouvelle fois réussie leur manifestation.. Merci à Stéphanie et Julia pour l’organisation, toute l’équipe bénévole d’ESN Besançon ainsi qu’à l’association de Dijon (ESN InsiDijon) qui s’est déplacée pour soutenir l’équipe bisontine.

12


Jour 1 : Grand Départ du Tour de France

Que c‛est beau ;)

DATE : 27 février 2012

Bye bye Besançon ! à très vite ....

Tout d’abord une pensée particulière à l’attention d’ESN Besançon qui nous a apporté un soutien constant durant la préparation du projet. Nous avons été chaleureusement accueillis dans leurs bureaux, au sein des relations internationales à l’Université de Franche-Comté pendant prêt de 9 mois. C’est aussi grâce à l’association bisontine et aux moyens dont elle dispose, que le Tour de France a vu le jour. Nous sommes à la fois très reconnaissant et très fier d’avoir parcouru la France avec « Momo » le minibus fétiche d’ESN Besançon qui fait encore rêver tous les étudiants. C’est avec un peu de tristesse, mais beaucoup de sérénité que les membres actifs d’ESN Besançon, nous ont dit au revoir, les mouchoirs flottants, les pancartes : «Bonne Route» s’agitant dans tous les sens, inscrivant ainsi les toutes premières photos souvenirs de l’aventure. La check-list validée : roadbook, valises, affiches, goodies, portables, caméra, et bien sûr nos fidèles mascottes… sans oublier le : « Passeport Erasmus International », objet de toutes les convoitises. Il est vrai que la version francomtoise avait connu un succès considérable, nous partions alors plutôt confiant. C’est vers 17H que l’équipe est au complet : Cindy Deronzi, à la coordination, Florian Chapey derrière le volant et Damien Lamy-Preto, trésorier d’ESN international, nous faisant l’honneur d’inaugurer les premières étapes à nos côtés. Direction Reims, où Raluca nous attends pour diner. C’est pas moins de 4 heures et 400km plus tard que nous arrivons à bon port, fatigués mais content.

13


Jour 2 : REIMS

Pallomerix & Crabix

DATE :

Julie & Hervé

28 février 2012 L‛équipe des relations internationales & ESN

À 10H nous sommes accueillis par Antoine, responsable communication de l’association ESN Ereimsmus et le service des Relations Internationales (RI) à la Villa Douce, locaux central de la présidence de l’Université de Champagne-Ardenne. Autour d’un café, nous avons échangé sur les questions propres à la mobilité internationale. Nous apprenons avec surprise que la directrice des RI avait participé à la 1ère conférence d’ESN France en septembre dernier sur la reconnaissance des parcours à l’international. Notre constat : l’importante implication de l’université de Reims dans les futurs départs Erasmus de leurs étudiants. Celle-ci a pour projet de proposer aux étudiants souhaitant partir, des cours à la «Maison des Langues». Cette «maison» viendrait en aide aux étudiants en s’assurant que ceux-ci possèdent un niveau de langue correct et suffisant pour vivre sans problème, une telle expérience. Aussi, les RI soulignent l’importance des «Erasmus Ambassadeurs» : Le CRIJ a développé un dispositif permettant aux étudiants d’intervenir en milieu scolaire afin de faire partager leur culture aux plus jeunes. Il a été bénéfique pour nous de rencontrer l’association ESN locale puisque celle-ci a été intégrée au réseau, seulement une semaine avant le début du Tour de France Erasmus. L’association Ereimsmus, a effectivement rejoint le réseau ESN à Lyon, le 17 février dernier. Ainsi, par cet accueil chaleureux, nous avons constaté que le cadre de vie de l’association était propice à son évolution. Très soutenue par l’université et les services des RI, l’association ESN a de beaux jours devant elle. Puisque nous devions nous rendre à Troyes en début d’après-midi, nous avons dû quitter Reims en fin de matinée. L’entrevue a donc été courte, certes, mais enrichissante en compagnie de cette association très dynamique qui nous a ensuite rejoint à Troyes durant l’après-midi afin d’y rencontrer leurs camarades de l’association de Troyes.

14


Jour 2 : TROYES

Le gâteau gagnant ! ESN Troyes & Champomix

ESN International / ESN France ESN Troyes / ESN Reims

14H, le minibus du Tour de France arrive à l’ESC de Troyes pour y rencontrer l’association ESN locale : Inter3. Nous sommes alors accueillis par Mélanie, François et les représentants de l’ESC. Nous constatons que l’association a prévu un programme de taille. L’école est décorée aux couleurs de l’international et de nombreux divertissements sont mis en place sous forme d’olympiades : food test, combat de joute, combat de sumo... Nous répondons ensuite à quelques questions d’une journaliste en compagnie des RI et d’ESN Troyes. Nous apprenons d’ailleurs que l’ESC Troyes envoi 90% de ses étudiants à l’étranger. La mobilité internationale est donc une expérience très importante pour eux et leurs étudiants. D’ailleurs, le représentant des RI nous confie que lorsque l’association a eu l’opportunité d’intégrer un réseau le choix s’est porté sur ESN à défaut d’AIESEC, en raison d’un potentiel développement prometteur. Enfin, bonne surprise : ESN Troyes nous présente en exclusivité son nouveau logo aux couleurs du réseau. C’est l’heure du goûter et l’association nous montre son énorme (oh oui !) concours de gâteau international Nous constituons le jury. 13 participants / 13 gâteaux. Ils nous paraissent tous aussi appétissants les uns que les autres et c’est le ventre bien rempli que nous délibérons pour élire la Lettonie comme grande gagnante. Pas le temps de digérer, nous sommes déjà attendus dans un amphithéâtre pour y présenter le réseau et le but de notre venue : les 25 ans Erasmus. Les étudiants sont très receptifs et ont la possibilité de se renseigner sur les différentes démarches à effectuer pour partir à l’étranger. Enfin, nous assistons à une interview insolite dans les locaux de la radio étudiante locale, avant de se diriger à l’apéritif dinatoire. Soupe Champenoise, Tapas, soirée « Happy Birthday Erasmus » … ESN Troyes a mis le paquet. 1ère journée de Tour de France, 1er succès... une équipe ravie et une nouvelle ville à découvrir dès le lendemain : NANCY ! Here we go !

15


Jour 3 : NANCY

Conférences

DATE :

Le village international

29 février 2012

Toute l‛équipe autour du bus

Place Carnot, un chapiteau de 500m² mis en place pour l’évènement, dans le seul but de promouvoir la mobilité internationale. Stands d’informations, 15 stands internationaux, Espace animation, Espace détente … tout est prévu. Durant la journée, les équipes ESN renseignent les étudiants et répondent à l’ensemble des questions qu’ils se posent sur la mobilité. 17H30 : Deux conférences. 1.«Erasmus pour tous», discussion sur le nouveau programme proposé par la Commission Européenne pour 2014-2020. Une augmentation de 70% serait consacrée à la mobilité internationale afin d’encourager les jeunes à tenter l’expérience. 2. «La mobilité, une valeur ajoutée ?», débat sur la valorisation des séjours internationaux. Les étudiants reçoivent donc des informations complètes sur les atouts que représentent ces types de séjours : un épanouissement personnel, une opportunité d’assister à des cours de qualité et un avantage non négligeable sur son CV. La préparation sérieuse de la mobilité est également évoquée tout comme la valorisation de cette expérience dés son retour. Un étudiant en situation de handicape nous confie un peu plus tard son témoignage personnel et les difficultés qu’il a rencontré lors de son expérience ERASMUS. En effet, il a du changer d’université dés son arrivée en République tchèque car il a découvert que son université n’était pas équipée pour les fauteuils roulant. Ainsi, ce témoignage a suscité l’intérêt de notre équipe et des intervenants (Tania Berman et Damien Lamy-Preto, présidente et trésorier d’ESN International ainsi que plusieurs experts de la mobilité à Nancy) puisqu’il est important de travailler sur l’accès des programmes de mobilité aux personnes handicapées. 21H : Place à la détente autour d’un buffet typiquement lorrain avant de se rendre au «Réseau» pour une soirée, comme le fût la journée : INTERNATIONALE ! Dernière soirée en présence de Dams qui arrête là son aventure. Ça a été un plaisir de l’accueillir dans le bus de la mobilité.

16


Jour 4 : STRASBOURG

ESN Strasbourg

À la faculté de langue

DATE :

ESN au Parlement

1er mars 2012

Strasbourg : la plus européenne des villes françaises - nous y sommes ! 12H : Arrivée sur place, rencontre avec Ana-Maria et Julian. Petite pose photo pour Pallomerix, fier de pouvoir visiter le Parlement Européen quelques heures plus tard. Lors du déjeuner, nous avons l’occasion d’échanger avec l’association locale avant d’aller à la rencontre des étudiants internationaux pour la visite du Parlement. 2 temps forts : Un exposé sur le fonctionnement du Parlement européen puis, la découverte de l’émicycle. 16H30 : Rendez-vous sur le Campus de la faculté de Langues où le Service des RI nous attendait pour un buffet. Au programme : distribution de passeports et inauguration du nouvel espace d’accueil. A présent, les étudiants pourront se rendre dans un univers jeune et coloré afin de poser toutes leurs questions concernant la mobilité. Nous remarquons d’ailleurs la présence de quelques «Agitateurs de mobilité» sur les présentoirs. Ce document fut édité par ESN Besançon en 2010, et nous nous en sommes inspiré pour l’élaboration du Passeport Erasmus International. Comment sont-il arrivés là ? Nous répondons aux questions du journal «L’Alsace» qui souhaite médiatiser notre venue. Les étudiants internationaux profitent également de notre venue pour nous poser des questions concernant les différentes possibilités qui s’offre à eux afin de continuer à étudier où faire un stage en France 18H : Nous devions malheureusement quitter la ville même si les festivités continuaient autour d’un «Café Langue»,, prévu dans un petit bar de la ville. En effet, nous devons réapprovisionner le stock de passeport déjà en rupture…

17


Jour 5 : DIJON

En route pour Lyon !

DATE :

L‛événement Kultur Mix

2 mars 2012

Le passage de la caravane à Dijon est assez court. En effet, l’association InsiDijon avait pour but d’organiser le «Kultur Mix» le jour de notre venue. Malheureusement, la manifestation a été reportée au 09 mars, en raison de la période de vacances et de la disponibilité des locaux à l’Université. Le 02 mars, nous arrivons néanmoins à 10H à Dijon. Distribution des passeports au CRIJ, moment tant attendu... Nous stockons le reste des cartons chez Abdallah, secrétaire général de l’association ESN InsiDijon. Abdallah profite de notre venue pour rejoindre l’aventure et nous accompagner à Lyon et Grenoble. À 11H, nous prenons la route pour passer l’après-midi sur le campus de l’université Lumière de Lyon 2 à Bron en compagnie de la section locale ESN CosmoLyon, déjà prête à nous accueillir.

Malgré tout, le 09 mars, l’évènement Kultur Mix a eu lieu à Dijon avec la présence d’ESN Besançon, venue soutenir les camarades Dijonnais. Retour sur cette journée par son organisateur, Jonathan Leconte : « L’association InsiDijon a participé à l’édition 2012 du Kultur Mix, événement pluridisciplinaire dirigé par la Ville de Dijon. Le projet, intitulé Kultur Mix Shake International, a réuni 300 personnes et 30 nationalités différentes autour d’un programme chargé : Olympiades, spectacle d’improvisation, court métrage, exposition pour finir sur Kultur Mix Shake « everything you’ve got » avec un concert de musique balkane ! À l’occasion des 25 ans du programme Erasmus, InsiDijon (prononcé Inside Dijon) n’a jamais aussi bien porté son nom ! Fiers d’être ESNers, fiers d’être de la génération Erasmus ! »

18


Jour 5 : LYON

Informant les étudiants...

Avant la soirée...

ESN CosmoLyon

13H au Campus de Lyon 2 : c’est le rendez-vous de l’international avec l’ensemble des acteurs locaux. La Maison de l’Europe, le CRIJ dont certains représentants avaient déjà travaillé sur le passeport de mobilité au sein d’un comité de relecture et ESN ont leurs propres stands. À cette occasion, un couple d’étudiants souhaitent dénicher les bons plans afin de préparer au mieux leur départ en Estonie l’année prochaine (logement, cours de langue et contacts sur place). Une table « goûter » est mise en place. Elle offre aux visiteurs quelques mets internationaux et un petit rafraichissement. L’association propose même un petit quizz sur l’évolution et l’origine d’Erasmus pour permettre aux connaisseurs de gagner des cadeaux lors de la soirée à venir. Nous remarquons tout au long de cette après-midi une réelle entente entre l’association ESN CosmoLyon et le service des RI de l’université de Lyon 2. Une rencontre insolite : Étienne, étudiant en antropologie qui effectue des recherches sur les relations humaines dans le cas d’un échange international. Il en déduit que les liens crées dans ce cadre sont souvent intenses mais restent superficiels dans la mesure où la période de mobilité est déterminée. Enfin, l’association AEGEE est présente et intervient également dans le domaine international à Lyon. Ils travaillent notamment sur les questions de citoyenneté et d’identité européenne chez les jeunes. Après une agréable après-midi auprès de CosmoLyon, c’est tous ensemble que nous nous rendons ensuite au Sirius pour une soirée enflammée qui va en motiver plus d’un à rejoindre le minibus dès le lendemain matin, direction Grenoble !

19


Jour 6 : GRENOBLE

Pallo à Grenoble

Le stand ESN

DATE : 3 mars 2012

L‛équipe d‛Integre

ESN travaille également avec d’autres partenaires associatifs... À Grenoble, l’association IntEGre travaille chaque jour dans le but d’améliorer la vie des étudiants internationaux et ils ont bien sûr accepté de nous accueillir l’espace de cette journée. Sur la place Notre-Dame de Grenoble, des stands sont déjà installés. Le minibus étant placé à proximité, il permet d’assurer la visibilité de l’événement. Il fait beau, la rue bénéficie donc d’un passage important de piétons, attirés par les banderoles des associations. Au programme : Une kermesse internationale. Des stands pour apprendre sur l’Europe en s’amusant. Pour l’anecdote : 2 mamies ont inauguré notre stand en début d’après-midi : « Les jeunes ont bien de la chance maintenant » ; « On peut partir comme on veut vers l’étranger » ; « On n’avait pas toutes ces choses-là à notre époque »… :D Des étudiants viennent ensuite prendre part aux manifestations : - le stand de fléchettes consiste à viser le drapeau du pays tiré préalablement au sort, - le stand «Chamboule-Tout» nous fait gagner des balles lorsque nous devinons la langue d’une phrase donnée. - des questions sont posées sur les capitales et les monuments les plus connus d’Europe. La kermesse s’achève en fin d’après-midi par un grand goûter : gâteaux, pâtisseries et gourmandises confectionnées par les étudiants internationaux. Nous nous rendons ensuite sur les lieux du Centre EVE où l’association a son bureau. Le centre est un lieu incontournable de la vie associative grenobloise, faisant figure de modèle à travers toute la France et c’est un honneur pour nous de le visiter. Enfin, nous nous rendons chez Etienne, pour les derniers préparatifs avant la soirée anniversaire programmée un peu plus tard au « Sun Valley ». L’ambiance est à la fête et c’est à l’unisson que les étudiants chantent : «Joyeux Anniversaire Erasmus» !

20


Jour 7 et 8 : NICE

Les feux d‛artifices

DATE :

Stand ESN au Campus Carlone

Le Café Langue a du succès

4 & 5 mars 2012

Dimanche, pas de repos pour ESN France ! Nous entamons la route Napoléon jusqu’à Nice autour de paysages plus magnifiques les uns que les autres. 20H, nous voilà au local de l’association ESN Nice. Après un petit point sur les manifestations du lendemain, l’association locale propose d’assister à la fin du renommé «Carnaval de Nice». C’est avec joie que nous nous rendons sur la plage afin de contempler les feux d’artifices tirés à cette occasion. Les yeux dans les étoiles… C’est ce qu’on appelle, être au bon endroit au bon moment. Le lendemain, 8H, tout le monde est déjà prêt. Mission de la matinée : promouvoir la mobilité internationale à travers un «Tour des Campus». Super idée de l’association puisque cela permet de rencontrer des étudiants de différents cursus et donc assurer une large présence. Campus Carlone, puis Trotabas où un concours d’éloquence est organisé. Les étudiants internationaux doivent faire partager leur expérience Erasmus au public avec humour. Une expérience intéressante puisque les étudiants n’ont pas hésité à se mettre en danger face à un jury intraitable.Nous nous rendons ensuite au campus Saint Jean d’Angely pour finir sur : La Place Garibaldi. Un chapiteau est installé, de la musique est diffusée et tout le monde se déhanche sur les rythmes de salsa qui attirent les plus curieux. Dans l’après-midi, c’est à la résidence du Campus Valrose que nous avons rendez-vous pour une conférence. Horrible constatation : LA PLUIE ! Mais la déception météorologique ne démotive pas les troupes. Projets ESN, projets de la ville de Nice, témoignages d’anciens étudiants Erasmus, voilà ce qui est traité en présence de personnalités locales tels que le vice-président en charge des RI de l’université, l’adjoint au maire, les délégués des services «accueil internationaux» du CROUS ainsi que les élus de la FACE 06 : fédération étudiante. Enfin, nous nous rendons dans un bar pour le Each One / Teach One : un quizz et un diner international. Des thèmes et manifestations bien trouvées, beaucoup de participants, tout le monde est prêt à faire la fête pour le 25ème anniversaire du programme Erasmus !

21


Jour 9 : AIX EN PROVENCE

Le Menu ESN

À la conférence ...

DATE :

ESN Aix & ESN France

6 mars 2012

Arrivés sur le campus de l’université de Provence, nous sommes accueillis par le président de l’association locale : John. Différents stands sont installés pour l’occasion. La Maison de l’Europe est présente, au même titre qu’une association franco-italienne, l’association des étudiants internationaux MOSAIC et bien sûr, ESN Aix. Distribution du Passeport, renseignements, échanges … cette matinée se déroule très bien. Un témoignage : la maman d’une étudiante tétraplégique nous fait part des difficultés de sa fille pour partir en Erasmus. La famille a bénéficié d’un accompagnement privilégié par les RI de l’université afin de préparer le départ. Les principales contraintes surmontées, il ne restait plus qu’à trouver un logement adapté pour la fille et sa mère qui choisissait également de rester à ses côtés durant le séjour. N’ayant toujours pas trouvé au bout de quelques semaines, la famille revient en France, laissant le rêve de leur fille derrière elle. Toutes ses rencontres motive notre association à s’engager d’avantage au sein du projet ESN «Exchange Ability», qui vise à favoriser la mobilité des personnes handicapées. Un projet qui touche particulièrement ESN Aix puisque l’un de leur membre actif est d’ailleurs en fauteuil roulant. C’est l’heure pour Florian de rejoindre le reste de l’équipe à Marseille pour la suite de événements. Cindy quant à elle poursuit la journée à Aix en dégustant les différents plats typiques des étudiants internationaux lors du déjeuner et assiste à un spectacle de danse dans le hall de l’université de Provence. Peu après, nous rejoignons la conférence sur l’évolution du programme Erasmus animé par et les RI et Europe Direct. Un échange avec les étudiants présents conclura l’après-midi. C’est au «Bulldog», bar partenaire de l’association que nous débuterons la soirée. Un lieu que les étudiants internationaux affectionnent particulièrement pour le «menu ESN» qui est grandiose ! [testé et approuvé ;) ]. Nous nous rendons plus tard, tous au «Whohoo» pour la soirée anniversaire !

22


Jour 9 : MARSEILLE

Stand d‛information

Happy Birthday !!

Marseille, Marseille, nous voilà… Florian arrive enfin ! Direction Campus Luminy dans les petites montagnes à quelques minutes des premières calanques. Ici on retrouve la faculté des sciences, l’Ecole d’Archi et les étudiants en STAPS, un climat de vacances règne malgré la période d’examen en cours. Sur place Guillaume et Thibaud, respectivement président et trésorier de l’association Erasmus de Marseille Luminy prévoient de faire un peu de promotion du Passeport Erasmus International dans le hall principal de la fac et de souffler quelques bougies avec les étudiants Erasmus. Un peu plus tard dans la soirée Catherine, responsable des relations internationales et Tom, directeur du CIELL (centre de langues), nous présentent le buffet international qu’ils ont organisé avec les étudiants. Des spécialités allemandes, espagnoles, marocaines, polonaises et j’en passe, sans oublier la potion magique de Catherine au gingembre et jus de citron. Une atmosphère très chaleureuse, les étudiants sont vraiment chouchoutés là-bas. Le CIELL sert également de lieu d’accueil et lieu de rencontres entre les français et les internationaux.

23


Jour 10 : MONTPELLIER

Montpellier : Check

DATE : 7 mars 2012

Toute l‛équipe !

7 mars 2012, nous avons deux villes à visiter : Montpellier et Alès. La rencontre est plus institutionnelle cette fois-ci. Rendez-vous sur le campus de l’UM1 (Université de Montpellier 1) où Nadia Lagarde, responsable des Relations Internationales de l’université nous accueille pour une matinée dédiée à l’international. Les représentants des universités, du rectorat, du CROUS, de la Maison de l’Europe et de la ville sont là et nous confie qu’une «cohésion des acteurs locaux en matière de mobilité internationale est nécessaire» Autour d’un petit café, nous découvrons les différents dispositifs mis en place à Montpellier. La réputation du Passeport Erasmus International nous a précédée et le stock prévu n’est pas suffisant face à la demande. Ils sont impatients d’en savoir plus sur ce réseau d’associations qui a décidé de parcourir la France dans un seul but : parler de la mobilité. Nous observons que les services attachent une attention particulière aux étudiants internationaux qui arrivent chaque année ainsi qu’aux projets de départ des étudiants locaux. Nous avons le même constat concernant la collaboration avec le milieu associatif, essentiel pour un meilleur accompagnement. 11H, il est déjà temps de repartir pour se rendre à Alès. Petite pose photo oblige, nous présentons Pallomerix et l’affiche du Tour de France est joliment customisée par cette formidable équipe.

24


Jour 10 : ALES

Conférence Le gâteau d‛anniversaire

L‛équipe d‛AIMA

C’est à l’heure du déjeuner que nous arrivons sur les lieux de l’Ecole des Mines d’Alès afin d’y rencontrer ses élèves-ingénieurs. Nous sommes accueillis par Philippe, trésorier d’ESN France et son équipe de bénévoles, membres de l’association des étudiants internationaux : AIMA. Toute l’équipe se rend directement en amphithéâtre afin de participer à une conférence sur la mobilité internationale. De nombreux étudiants sont présents, et nous apprécions vraiment la diversité des échanges proposés par l’école des Mines, ainsi que la multitude de pays où il est possible d’effectuer une période d’étude ou un stage. La conférence se déroule alors dans un format original car chaque intervention se voit clôturée de vidéostémoignages réalisées par des étudiants actuellement en échange, ou qui travaillent à l’étranger. Nous remarquons le parcours impressionnant d’une étudiante qui a réalisé 12 types de mobilité internationale. Stages, périodes d’études et premiers jobs se sont déroulé à l’étranger. Aujourd’hui cette étudiante travaille à l’ONU à NYC ! Enfin, nous présentons le projet des 25 ans Erasmus et distribuons un passeport de mobilité à toute la promotion. Ensuite, l’équipe d’AIMA invite tous les intervenants ainsi que la direction de l’école à venir déguster le magnifique gâteau d’anniversaire aux couleurs d’ESN, réalisé par le club pâtisserie de l’école. Autour d’un verre, quel plaisir de voir les acteurs de l’école aussi impliqués dans les projets de mobilité des étudiants ! Comme le dit M. Bastide, responsable des relations internationales, face aux étudiants : « Partez ! Le plus longtemps et le plus loin possible ! ». Pendant la soirée, nous rencontrons les étudiants internationaux autour d’une dégustation de plats typiques ainsi que d’anciens membres d’ESN France : Annie et Aziz. Enfin, Philippe propose une visite du lieu de vie des élèves offrant un cadre parfait aux étudiants.

25


Jour 11 : TOULOUSE

Anna, Arthur & Pallo

Au lycée Ozenne

Les bénévoles Toulousains

DATE : 8 mars 2012

Rendez-vous sur le campus de Toulouse 1 Capitole, l’ensemble des étudiants bénévoles d’ESN ASER Toulouse nous attend déjà autour d’un goûter convivial et coloré. Tous portent un T-Shirt créé à l’occasion des 25 ans et sont présents au stand promotionnel. De nombreux bénévoles Toulousains sont là et nous prouvent encore une fois qu’il est important d’aller à la rencontre des sections locales. Ils sont beaucoup à agir chaque jour en partageant les valeurs du réseau, à donner de leur temps, mais ils n’ont pas forcément l’occasion d’assister aux rencontres nationales. Ce projet des 25 ans Erasmus était donc réellement nécessaire afin d’évaluer la force du réseau au niveau local. Le temps «promotion» à l’université est achevé, et nous avons rendez-vous au Lycée Ozenne. C’est là-bas que nous rencontrons Nathalie Brahimi, Ambassadrice enseignante Erasmus désignée par la Commission Européenne à l’occasion du 25ème anniversaire du programme au même titre que Julien Péa, originaire de Besançon. Bien que méconnu, c’est aussi possible de partir en Erasmus pour les BTS. Nathalie avait d’ailleurs bien «briefé» ses étudiants sur les possibilités d’étudier à l’étranger et les bénéfices que ceux-ci pouvaient en tirer. Ainsi, c’est avec d’immenses sourires et une foule de questions que les étudiants nous attendent sur place. Ensuite, Arthur, président d’ESN ASER Toulouse désire nous faire une petite visite de la ville rose. Toulouse, ville chaleureuse aux couleurs pastelles orange, rouge (et non pas rose !). Les quais de la Garonne très animés et le nom des rues en Occitent. Ce moment d’échange est bénéfique. L’association de Toulouse a de beaux jours devant elle, guidée par son président très actif et très accueillant. Enfin, tous les bénévoles se retrouvent dans un bar australien avant de se rendre à la «Pink Party» en l’honneur de la ville rose.

26


Jour 12 : BORDEAUX

Le stand L‛équipe de l‛agence 2e2f

DATE : 9 mars 2012

Bordeaux donne des ailes !

C’est avec joie et impatience que nous nous rendons à Bordeaux, afin de rencontrer l’association locale des Jeunes Européens. L’équipe de l’Agence Europe Education Formation France (2e2f), partenaire officiel du projet des 25 ans Erasmus est également présente. C’est Place Pey Berland, que nous nous sommes donnés rendez-vous. Les membres de l’association des Jeunes Européens de Bordeaux sont tous dynamiques, motivés et tout aussi sympathiques. Merci à eux pour leur accueil. Passeports Erasmus International, bracelets, badges, autocollants, ballons, stylos, brochures sont distribués lors des quelques heures de promotion sur la place. Ensuite, nous nous rendons sur les campus de Bordeaux II et III afin d’y rencontrer les services des relations internationales et de leur offrir des passeports à distribuer à leurs étudiants. Enfin, nous sommes tous conviés à un moment d’échange dans les locaux de l’agence 2e2f afin de discuter avec toute l’équipe qui travaille sur le programme Erasmus. Premières impressions, retours sur les manifestations, témoignages à chaud d’étudiants, tels sont les éléments abordés avec le directeur : Antoine Godbert et toute l’équipe Erasmus. Nous avons également le plaisir de découvrir en avant-première les web-documentaires réalisés par l’agence ayant pour but de promouvoir les stages et séjours d’études du programme. Après avoir chargé quelques cartons supplémentaires remplis de passeports, nous reprennons rapidement la route direction Clermont-Ferrand où nous sommes déjà en retard.

27


Jour 13 : CLERMONT-FERRAND

Bienvenue Vincent !

DATE : 9 & 10 mars 2012

Le stand ESN & WorldTop

Le gâteau Erasmus

Alors que l’association WorldTop ESN Clermont-Ferrand organisait ses manifestations le 09 mars, nous avions promis d’être présent à la soirée d’anniversaire. Embouteillages oblige, nous sommes en retard à la réception. Les discours ont déjà été prononcés ; le pot de l’amitié lancé ; le groupe de danse Sambagogo a déjà performé, seul les gâteaux n’ont pas été entamés. Malgré tout, nous recevons un accueil très chaleureux. Les membres de WorlTop allument les bougies de deux magnifiques gâteaux afin de célébrer deux anniversaires : Les 8 ans de l’association WorldTop et les 25 ans du programme Erasmus. Dans la joie et la bonne humeur nous chantons tous à l’unisson «Joyeux Anniversaire» dans un nombre de langue incalculable. Bernard, le président très actif de l’association, nous présente à tous ses convives. Le lendemain, tout le monde a rendez-vous chez Bernard pour le petit déjeuner. En tant que président de l’association et ancien cadre chez Michelin, c’est un personnage incontournable dans la vie internationale à Clermont-Ferrand. Croissants, cannelés maison, café, thé. Quel accueil ! C’est plein d’énergie que Medhi, Changie, Lili, Bernard, et notre équipe se rendent sur les lieux de l’université d’Auvergne dans le cadre des journées portes ouvertes. Nous donnons alors les informations nécessaires concernant le passeport aux étudiants les plus intéressé . 16H, fin de la journée, Changie propose une petite visite guidée de la ville. La balade s’achève à la gare de Clermont où Vincent, membre de l’association ESN Besançon, attend l’équipe pour rejoindre l’aventure du Tour dès le soir même. Pour le diner, toute l’équipe se rend une nouvelle fois chez Bernard où un repas succulent est servi dans un cadre convivial. Lors de cette soirée, une dernière bougie est soufflée à l’occasion de l’anniversaire de Changie.

28


Jour 14 : ORLEANS

Orléans Les étudiants internationaux !

ESN Orléans & Vincent

DATE : 11 mars 2012

Ce dimanche, Florian quitte l’aventure du Tour de France. C’est avec émotion qu’il fait ses aurevoirs. Il nous rejoindra néanmoins à Paris, lors de l’arrivée du minibus. 10H, Vincent au volant, moi-même en copilote, la nouvelle équipe prend la route pour Orléans afin de rendre visite à la section locale. Bien que l’organisation d’un événement peut être compliquée un dimanche, ESN Orléans ne s’est pas laissé abattre et a tout de même organisé un rassemblement dans un de leur bar fétiche : Le Cherry’s. De nombreux étudiants internationaux sont présents et en profitent pour poser avec le Passeport Erasmus International sur les photos souvenirs. C’est avec grand plaisir que nous échangeons avec les bénévoles sur les différentes activités proposées aux étudiants internationaux à Orléans. Ils nous parlent du «tutorat» qu’ils ont mis en place. Sorte de parrainage entre un étudiant français et un étudiant international afin d’aider ce dernier dans les différentes démarches à faire lors de son arrivée en France. Comme ils nous l’annoncent : «Ce tutorat assure une intégration maximale pour les étudiants internationaux». Le goûter terminé, ESN Orléans en profite pour nous faire visiter quelques recoins de la ville. C’est alors que nous décidons tout naturellement de poser devant la statue mythique de Jeanne D’arc :D Malgré une journée intensive, nous devons déjà repartir sur les routes direction Rennes pour poursuivre l’aventure. Nous prenons le temps de quelques clichés souvenirs avec le minibus, permettant à ESN Orléans de customiser l’affiche du Tour de France.

29


Jour 15 : RENNES

Repas Tunisien Sur le Campus de Rennes 2

DATE :

Le stand avec ESN Rennes

12 mars 2012

Le soir même, nous arrivons à Rennes et sommes chaleureusement accueillis par Ramy, responsable du pôle soirée de l’association ESN locale avec un diner tunisien. C’est le ventre bien rempli que nous visitons les petites rues de la ville avant de se reposer. Le lendemain, programme de la journée : un Tour des Campus. Rendez-vous au Campus de Rennes 1 (faculté de sciences, INSA, IUT) où nous faisons la connaissance d’autres bénévoles de l’association ESN Rennes Sans Frontière. Malheureusement, peu d’élèves sont au rendez-vous à cause des cours. A 11H30, nous arrivons sur le second campus, celui de Rennes 2, faculté de Sciences Humaines et de Langues. Profitant de la pause de midi, de nombreux étudiants viennent, à la fois nous questionner, et se servir en passeports et goodies. Nous répondons ensuite à quelques questions des médias locaux avant de rencontrer la représentante de la direction des Relations Internationales de l’université. Enfin, c’est à 15H que nous arrivons Place Hoche, à l’université de Rennes 1 pour promouvoir la mobilité et distribuer de nouveaux passeports. Alors que l’association locale organise un diner international en début de soirée, permettant aux étudiants internationaux de présenter les plats typiques de leur pays, nous devons malheureusement, quitter la ville afin de se rendre à Brest dans la soirée.

30


Jour 16 : BREST

Sur la plage

Kenza & Selim

Brest : Check

DATE : 13 mars 2012

Nous rencontrons Selim, président et Kenza, responsable des relations extérieures de l’association ESN, au centre ville de Brest. Après un petit restaurant typiquement breton, nous en profitons pour visiter quelques rues de Brest avant de nous rendre sur le campus de Télécom Bretagne. Selim et Kenza nous montrent les locaux et nous présentent quelques étudiants internationaux qui travaillent sur les décors de la soirée «Latino» programmée au lendemain. À l’heure du petit déjeuner, c’est dehors, sous les palmiers du campus, que nous nous restaurons avant d’installer le stand de promotion de la journée. Plusieurs stands sont mis en place : BIJ, Maison de l’Europe, Calligraphie russe et japonaise, Café langue, Retour d’expérience d’anciens Erasmus... Nous avons également la possibilité d’échanger avec le nouveau bureau de l’association des étudiants internationaux de la faculté UBO Brest. Des étudiantes très motivées qui souhaitent travailler avec l’association Télécom Bretagne afin de maximiser les activités pour les étudiants internationaux. Alors que la journée touche à sa fin, nous souhaitons nous détendre et aller à la plage (à 5 min à pied du campus ! Youhou !) Nous nous y rendons en empruntant des petits sentiers… Une rencontre nationale à Brest dans ce cadre ? On dit oui ! :D Quelques minutes d’air marin, quelques clichés et c’est déjà l’heure de repartir. Nous n’aurons donc pas l’occasion d’assister à la soirée « Latino » qui apparemment, valait le détour !

31


Jour 17 : ANGERS

Camille & Steeve

Vincent & Steeve

DATE : Le service des Relations Internationales

14 mars 2012

Nous arrivons à Angers dans la soirée, et sommes accueillis par Steeve. Un seul constat : l’engagement de Steeve envers les étudiants internationaux est incroyable. Il est certain qu’il pourrait tout à fait porter un projet associatif sur ses épaules. Au petit matin, nous nous rendons à l’université d’Angers (faculté de Lettres, Langues et Sciences Humaines). Nous rencontrons alors le service des RI avec son directeur : John Webb, de nationalité américaine. Nous constatons que Steeve bénéficie d’un soutient solide du service. Sur le parvis de l’université, nous installons un stand afin de renseigner les étudiants. De nombreux passeports sont distribués. 11H, il est temps de nous rendre à la faculté de Droits & Economie. Steeve a le plaisir de rencontrer Camille, qui a effectuée son année Erasmus l’an passé à Athènes. Elle y a connu ESN et souhaitait rejoindre le réseau lors de son retour en France. Échange de contact ; Steeve réalise que le réseau bénéficie d’une forte notoriété et compte bien contacter Camille prochainement. Fin de matinée, nous devons déjà repartir pour Nantes. Le temps d’accueillir Mélanie, qui va remplacer Vincent jusqu’à la fin du Tour, remercier l’accueil chaleureux de l’université et nous étions déjà sur les routes.

32


Jour 17 : NANTES

L‛université Nantaise

Les bénévoles !

Prèt pour le Speed Country

Nous étions tous impatients de rencontrer l’association nantaise qui organise d’ailleurs la plateforme nationale du réseau, programmée au 1er juin prochain. C’est donc sur un campus énorme et ensoleillé que nous arrivons en début d’après-midi. Verdure, Lac, Camping, Grande Université, Énorme salle pour nos réunions ... ça fait rêver ! Toute l’équipe est déjà sur place à proximité du stand de mobilité installé pour l’occasion. Des passeports sont distribués, les étudiants s’inscrivent aux voyages organisés par l’association ou alors se renseignent sur les différents stages et cours de langues proposés par Education First, partenaire du Tour. Une nouvelle membre rejoint notre équipe lors de cette étape : Marie, en service civique à ESN Lille alors que Vincent s’appréte à quitter l’aventure (non pas mécontent d’assister aux manifestations de la soirée) :D En effet, le lendemain nous devons être à Lille, et 6H30 de route nous attendent. Ainsi, nous n’aurons pas l’occasion d’assister au reste des manifestations de l’association. Grosse déception pour notre équipe car nous passons finalement la soirée, sur la route... direction Lille ! Retour sur les évènements que nous avons manqué par Vincent : «Après le départ du Tour de France, Autour du Monde a organisé la première partie de ses Journées Interculturelles spécialement pour l’occasion. Au programme de la soirée : Speed Country, cafés polyglottes ou encore karaoké international pendant lequel les étudiants ont pu chanter dans des langues très différentes, allant du français au chinois, en passant par l’arabe, l’espagnol ou l’allemand. La première partie de ces journées culturelles était à l’image des activités développées par Autour du Monde: pleine de couleurs, d’échanges et de convivialité.»

33


Jour 18 : LILLE

Le gâteau Lillois

DATE :

Durant la conférence... Lors du déjeuner international

15 mars 2012

Il est presque 2 heures du matin, le minibus a survécu et nous aussi... nous sommes arrivées à Lille, l’une des plus grosses agglomération étudiante française ! Accueillis par Nacho, membre actif de l’association ESN Lille, nous avons enfin le bonheur de nous reposer. 8H, tout le monde est déjà debout... mais le minibus ne démarre malheureusement pas. Panique ! (Ai-je précisé que l’équipe est entièrement féminine ?) :D Quelques minutes d’attente, un léger quart d’heure de retard déjà, derniers essais ... OUF ! Nous nous rendons rapidement à la Maison des étudiants de Lille 1, où la conférence doit se dérouler. Petit déjeuner prévu, stand de promotion, exposition photo... l’équipe Lilloise a bien fait les choses ! Le temps d’un petit échange avec l’ensemble des membres de l’association et la conférence commence déjà. On compte parmis les intervenants : le service des RI de Lille 1, le CRIJ, la ville de Lille, ESN France et ESN Lille. Les étudiants reçoivent un maximum d’informations sur les différents programmes de mobilité proposés ainsi que les démarches à entreprendre. Par la suite, nous nous rendons sur le campus de l’université catholique pour un repas international. Cadre magnifique, petits plats succulents ... MIAM ! Enfin, sur un gâteau muni du sigle Lillois, les bougies du 25ème anniversaire d’Erasmus sont soufflées. Très motivés par cette matinée, les bénévoles Lillois décident de participer aux manifestations de l’après-midi qui ont lieu à Valenciennes.. Ainsi, alors que certains s’y rendent en voiture, le minibus accueille Camille,, président de l’association locale, parmi ses voyageurs !

34


Jour 18 : VALENCIENNES

ESN Valenciennes

Soirée anniversaire

Pendant le Flashmob !

C’est sous le soleil (du nord), Place d’Armes, en plein centre de Valencinnes que nous découvrons avec surprise une foule de bénévoles. Costumes traditionnels, drapeaux, danses, chants, tout y est. Une véritable ambiance interculturelle. Objectif de la manifestation : montrer que les étudiants se bougent et qu’ils peuvent crée une vraie dynamique dans la ville. Les piétons les plus curieux s’arrêtent. C’est l’occasion de rappeler qu’il existe un programme d’ESN (Social Erasmus) qui encourage les étudiants internationaux à prendre part à la vie citoyenne locale. Nous poursuivons notre programme sur le campus de Mont Houy pour assister à la conférence officielle. Nous nous retrouvons aux côtés des représentants du service des relations internationales de l’Université pour aborder l’évolution du programme de mobilité. Erasmus à l’image d’Erasme, qui a grandit tout au long de son parcours, de l’enfance à l’âge adulte en passant par l’adolescence pour aujourd’hui atteindre la plénitude de sa maturité. Petite surprise : Jutta Escher-Kolski, actuellement au service RI nous fait le plaisir d’apporter son témoignage personnel sur l’expérience qu’elle a vécu il y a 25 ans. Elle faisait alors partie de la toute première génération Erasmus. Enfin le gâteau tant attendu : soufflons les nombreuses bougies puis partageons encore une fois les histoires, les astuces, les anecdotes, les contacts, les projets autour d’Erasmus… Un peu plus tard, tout le monde se prépare pour la fête d’anniversaire. Une soirée aux rythmes enflammés. Rendez-vous au bar «Le Paradis» avant de se rendre sur la piste de danse au «Black Diamant». Accueil grandiose, organisation en béton, des bénévoles impliqués ... merci à ESN Valenciennes et merci à Marie, qui doit à présent quitter le minibus et nous laisser repartir ... direction Compiègne !

35


Jour 19 : COMPIEGNE

Décoration du foyer

DATE : 16 mars 2012

Dans les locaux de Graf‛Hit

Sur le stand ESN

11h, le minibus arrive à Compiègne. Pour la petite anecdote, nous apercevons à l’entrée de la ville une banderole, faisant la promotion d’un festival. Compiègne, c’est une ville qui bouge puisqu’elle accueille aujourd’hui le «festival international de peinture sur oeufs» - youhou :D !! Accueillis par Adrien sur le campus de l’UTC, coordinateur local du projet des 25 ans Erasmus, nous sommes tout de suite pris en main. Tout le monde se rend dans le foyer de l’école (le PIC) pour un petit instant détente avant de rejoindre les locaux de «Graf’Hit», la radio étudiante de l’école. L’animateur nous mets rapidement à l’aise avant de commencer l’ interview sur le projet des 25 ans, le programme Erasmus et la question : «Alors ? Est ce qu’Erasmus c’est les vacances ?» à laquelle nous répondons avec sérieux et sans surprise. Retour au PIC, le déjeuner international a déjà commencé. De nombreux étudiants internationaux ont préparé des petits plats typiques de leur pays afin de nous faire partager leurs cultures. Un gâteau d’anniversaire est présenté, et les DERNIERES bougies du Tour de France sont soufflées tandis que TangoCharlix, toute nouvelle mascotte d’ESN Esperanto fait son apparition. Attirées par le temps magnifique à l’extérieur, nous nous installons sur les tables à pique nique et préparons notre stand de mobilité. De nombreux étudiants viennent se renseigner, comptant parmi eux un ... magicien. Un petit spectacle époustouflant que nous avons réellement apprécié. Alors que des conférences étaient prévues pour l’après-midi, nous avons du malheureusement changer le programme puisque nous étions dans l’obligation de nous rendre plus tôt que prévu à Paris. En effet, le minibus doit être installé avant 16H au sein du parc de la Villette, où les manifestations du lendemain ont lieu. Ainsi, la visite à Compiègne a été bien courte, mais très agréable en tout cas ! Merci à tout le monde ! 36


Jour 19 : PARIS

Arrivée au Parc de la Villette

Installation du Van sur les lieux

16 mars 2012, welcome to Paris ! Paris, la capitale... Paris, la dernière étape du Tour de France ! Paris nous voilà Wahou… 3 semaines sur les routes de France ... C’est déjà fini ? Il y a dans l’air comme un sentiment de nostalgie qui plane déjà. Le tour s’arrête bel et bien ce week-end… dur dur de s’y faire. Bref, il nous reste le bouquet final, le point d’orgue de l’aventure : Le FORUM JEUNESSE NATIONAL organisé par ANIMAFAC. Tout est minuté, nous devions arriver entre 14h et 16h au parc de la Vilette. Il fallait récupérer notre : «laissez-passer» et rejoindre le comité d’organisation dès que possible. Des dizaines de bénévoles étaient déjà sur le pied de guerre. Les techniciens se relayaient pour monter les cloisons et pour habiller le parcours. Il est vrai que notre principale contrainte était de faire rentrer le minibus sur le stand prévu pour ESN à l’intérieur de la grande halle en minimisant le nombre de manœuvre. La mission est périlleuse pour Mélanie, il fallait également vider le réservoir du véhicule et faire en sorte que les pneus soient propre. Mélanie s’en sort haut la main, félicitation. Après seulement 4 jours en tant que membre l’équipe du Tour, Momo le minibus n’a plus de secret pour elle ! Il nous restait plus qu’à vérifier avec Sarah (en charge du Stand ESN) les derniers détails pour le lendemain, comme elle l’avait imaginé. Un léger coup de fil à Alain, président de l’association ESN Paris Assas, qui nous héberge pour les deux prochains jours, et c’est parti pour 1h de métro avant de rejoindre l’autre bout de la ville. Le lendemain, une grande journée est au programme !

37


Jour 20 : PARIS

Les badges distribués

DATE :

Mélanie, Nicolas & Olga L‛ensemble des ESNers présents

17 mars 2012

17 mars 2012, au sein du Parc de la Villette de Paris a lieu le deuxième «Forum des Initiatives Jeunes» organisé par le réseau Animafac. Ce forum est destiné à regrouper l’ensemble des associations étudiantes membres du réseau afin de leur permettre d’exposer leur travail et leur engagement a un public large. À travers ce forum ouvert à tous, nous pouvons constater à quel point l’engagement des jeunes est fort et diversifié. Animafac a pour cette occassion permis à 30 villes de disposer de bus gratuits afin de se rendre directement aux manifestations de la journée. Un nombre de stand impressionnants, 300 projets associatifs présentés, un comité d’organisation motivé et efficace pour aller à la découverte de l’univers associatif ! Nous avons donc saisi l’opportunité de terminer le Tour de France avec cette journée. La capitale est la dernière destination et le forum est le dernier jour de promotion ... Nous arrivons sur les lieux du forum et constatons que de nombreux bénévoles sont déjà présents. Le stand, est situé à proximité de ceux de l’AEGEE, du Parlement Européen des jeunes et des Jeunes Européens Nous avons la chance de rencontrer Jack Lang qui nous demande le montant des bourses allouées aux étudiants qui partent en Erasmus. François Hollande, est également de passage sur notre stand. Au total, pas moins de 69 ESNers français + Iris, ex représentatrice d’ESN Allemagne, qui vit désormais à Paris. 14 sections sont présentes sur 22 associations françaises. Cette rencontre lors de cette journée, c’est comme le bouquet final du Tour de France ! Exactement ce que nous voulions voir : Des sections soudées, motivées, qui se sont déplacées pour avoir l’occasion de passer ce moment ensemble, pour partager l’esprit ESN !

38


Jour 20 et 21 : PARIS

Concert

Mur d‛expression

Le stand ESN

L’intérieur du minibus abrite une exposition photo. Des étudiants internationaux et étudiants français ayant déjà tenté l’expérience à l’étranger ont envoyé leurs plus belles photos dans l’optique de cette journée. Un atelier de Caligraphie chinoise est tenu ainsi qu’un Café Langue. Enfin, des bénévoles déguisés en stewarts et hôtesse de l’air renseignent les étudiants en plusieurs langues, notre objectif étant de promouvoir notre association et la mobilité sous forme de voyage : partir, c’est voyager physiquement et intérieurement. Concernant le reste du forum, celui-ci est divisé en plusieurs parties. Nous nous situons au sein de la partie «solidarité locale». Tout au long de la journée, le forum offre de nombreuses sources de divertissement aux visiteurs et participants. Pièces de théatres, concerts, jeux, spectacles etc... il y en a pour tous les goûts ! Cette journée a vraiment été géniale et l’équipe du Tour ne pouvait imaginer une meilleure fin au projet des 25 ans. Ce projet n’aurait jamais été mis en place sans l’implication des sections ESN. Ainsi, il était normal que le projet commence, mais aussi se termine avec elles ! La cerise sur le gâteau ? la soirée ! Toutes les associations ont le plaisir de se réunir pour le diner, avant de se rendreau concert organisé par Animafac. Au programme : Le groupe Grenoblois «Faut qu’ça Guinche», le chanteur «Da Silva» et le groupe éléctro «Kavinsky». Tout le monde est surexcité, crient, dansent, chantent... content d’être là surtout ! Pour notre équipe, le projet s’acheve... dernière soirée, dernière ville ... nous rentrons demain à la maison, direction Besançon. Toute belle histoire a une fin...

39


DES PHOTOS, DES SOURIRES, DES

40


SOUVENIRS

41


REACTIONS DES ASSOCIATIONS «Nous avons reçu beaucoup de retours positifs d’élèves de l’école, qui ont trouvés des réponses aux questions qu’ils se posaient autour du thème de la mobilité grâce à l’équipe du Tour de France, ainsi qu’au passeport ERASMUS, complet et clair.»

Selim Raboudi, président d’ESN Télécom Bretagne

«Rodée par la vingtaine de villes visitées avant d’arriver à Lille, l’équipe du Tour de France a apporté de la valeur ajoutée à nos manifestations que l’on préparait depuis deux mois et a su orchestrer la journée pour la rendre plus vivante et la plus accessible possible. »

Marine Helfer, coordinatrice locale des 25 ans Erasmus à Lille

«Nous avons eu des retombées médiatiques positives, les journalistes étaient plutôt enjoués du thème des 25 ans Erasmus (...). Aussi, nous avons de nouveaux membres dans notre associations grâce aux contacts que nous avons pu établir durant cette journée.»

Eileen Crochet, coordinatrice locale des 25 ans Erasmus à Nancy

«Nous avons eu une retombée médiatique très importante plus de 20 journaux ont parlé de notre association et du programme Erasmus. Nous avons pu crédibiliser l’association auprès des acteurs principaux de la vie étudiante à Nice qui reconnaissent maintenant notre association comme acteur incontournable de la vie étudiante.»

Brikena Xhomaqi, coordinatrice locale des 25 ans Erasmus à Nice

«La section Esperanto a été ravie d’accueillir la désormais célèbre «Caravane des 25 ans» dans ses locaux. (...) Tout le monde s’est retrouvé autour d’un buffet international dans une atmosphère très conviviale. C’est également un coup de pouce pour l’action d’Esperanto : (...) d’un point de vue visibilité, notre équipe a bénéficié d’un coup de projecteur sur son action grâce à toute la communication déployée autour de cet évènement. De nouveaux membres actifs nous ont rejoints et s’investissent maintenant dans nos activités.»

Adrien Cazaubon, coordinateur local des 25 ans Erasmus à Compiègne 42


«On a atteint le pic de l’émotion au moment où toute la salle s’est laissée entraîner par la chanson «Moi je suis un Erasmus...» pour célébrer les 25 ans ! Belle aventure que d’organiser cet évènement, et très bon souvenir pour beaucoup de membres actifs. Avec «Ça Me Dit l’International», le ton était donné pour le Tour de France !»

Julia Wyssling, vice-présidente d’ESN Besançon

«Notre association participe depuis plusieurs années à l’accueil des étudiants Erasmus de l’Université de Bordeaux et il était important pour nous d’accueillir une association telle qu’ESN France, lors de leur Tour de France Erasmus ! L’occasion de soutenir cette belle initiative, de leur faire découvrir la ville et le campus de Bordeaux, mais aussi pour nous d’apprendre de leur expérience !»

Yohan Baril, président des «Jeunes Européens» de Bordeaux

«C’était vraiment cool de partager son expérience, promouvoir le programme Erasmus et motiver les autres étudiants à partir. Belle journée internationale !»

Eleonore Hazet, coordinatrice locale des 25 ans Erasmus à Toulouse

«L’équipe s’était bien mobilisée pour accueillir nos représentants nationaux. La mairie de Rennes était également partenaire de l’évènement et tout ce beau monde réunit nous a permis le lendemain de faire la une du 20 minutes de Rennes.»

François Oger, coordinateur local des 25 ans Erasmus à Rennes

«J’ai eu des retours d’étudiants qui n’avait pas imaginés faire Erasmus ou à qui l’expérience semblait une idée lointaine et qui aujourd’hui, grâce à votre passage pense beaucoup plus sérieusement à ce projet. En fait c’est cette idée qu’Erasmus est une réalité accessible à chaque étudiant que vous avez réussi à communiquer. (...) De plus la matinée a été instructive, pour la création je l’espère très prochaine d’une association ESN Angers.»

Steeve Laroussi, coordinateur local des 25 ans Erasmus à Angers 43


CONCLUSION Presque 6 mois de préparation, traverser la France sur plus de 6500 km et visiter ainsi 25 villes françaises en 21 jours ! Un but ? Promouvoir la mobilité internationale, sensibiliser les acteurs de la mobilité étudiante et les étudiants eux-mêmes aux possibilités d’aller étudier, travailler, effectuer un stage à l’étranger. Mais aussi, promouvoir les valeurs du réseau ESN International et français. Ce Tour de France Erasmus a permis à l’équipe d’ESN France d’aller directement au contact des jeunes, et de leur montrer qu’étudier ne veut pas dire «se limiter» à une ville, un pays. À l’heure où l’Europe est en pleine effervescence, il est primoridial de montrer aux jeunes qu’un grand nombre de possibilités s’offrent à eux. Ils sont le futur de l’Europe et l’identité européenne, se construit avec eux. Partir à l’étranger, s’évader, découvrir une autre culture, apprendre une autre langue, c’est gagner en maturité. L’expérience internationale offre de multiples avantages au niveau professionnel, certes, mais la transformation est surtout personnelle. Partir, c’est grandir, voir plus loin ! Ce projet d’ESN France a également permis au réseau d’associations locales d’être plus soudé que jamais. Construire un projet commun, informer autour d’une cause commune a permis à plusieurs sections ESN de se faire connaitre. Durant l’ensemble du Tour de France Erasmus, le projet a été médiatisé quotidiennement sur un bon nombre de médias différents. Un grand nombre d’associations ont saisi l’opportunité de travailler avec les différents acteurs de la mobilité étudiantes de leurs universités : Le service des Relations Internationales, les coordinateurs Erasmus, le Centre Régional de l’Information Jeunesse, la Maison de l’Europe... tant d’acteurs qui leur ont permis d’acquérir une crédibilité et une visibilité locale. Aller à la rencontre des différentes associations sur l’ensemble du territoire français a bien sûr permis à ESN France de voir l’organisation locale de ses associations, rencontrer l’ensemble des bénévoles, les voir évoluer et agir, dans leur ville, dans leur environnement. Le réseau ESN français avait besoin d’un projet de cette envergure, un projet qui réunirait toutes les associations et les feraient agir ensemble ... Après cette aventure, le réseau ESN est plus que soudé, fort et à présent reconnu comme un acteur incontournable de la mobilité internationale des étudiants.

44


Erasmus student Network INTERNATIONAL Alors que le programme Erasmus est lancé par la Commission européenne en 1987, 32 anciens étudiants du programme se réunissent à Gent (Belgique) en 1989, afin d’effectuer une évaluation du programme. Soucieux de la prise en charge de l’accueil des étudiants internationaux afin d’assurer une bonne intégration dans leurs pays d’accueil, ils décident de créer « Erasmus Student Network ». L’idée est de créer différentes sections composées de volontaires, dans des villes accueillant des étudiants Erasmus afin de garantir «l’aide des étudiants locaux pour les étudiants internationaux». Ainsi, le 16 octobre 1989 la première section Erasmus Student Network est créée à Utrecht (Pays-Bas). Sur cet exemple, diverses sections sont créées à travers l’Europe, initiatives soutenues par la Commission Européenne. C’est un an plus tard que «ESN International», devient officiellement une association, après une rencontre des différentes sections à Copenhague (Danemark). En 2005, ESN International gagne en indépendance en installant son siège à Bruxelles, où cinq membres élus du bureau international travaillent à pleins temps, en lien étroit avec les institutions européennes et réseaux européens. De plus, «l’ESN House» est créée, lieu de vie pour les membres permanent du bureau et d’accueil pour les volontaires ESN lors d’une visite ou session de travail dans la capitale belge. 23 ans après sa création, ESN s’est énormément développé. L’association est rapidement devenue l’une des plus importantes association européenne à but non lucratif avec : o Un réseau de presque 400 associations présentes dans 36 pays o Un développement annuel moyen de 12,3% o Des services offerts à plus de 150 000 étudiants internationaux o Une équipe de 12 000 bénévoles agissant à 3 différents niveaux : international, national et local. Les sections ESN tâchent de remplir trois types de missions : o L’accueil des étudiants internationaux entrants (assurer leur intégration et garantir le respect de leurs droits), o La réintégration des étudiants sortants (valoriser leur expérience en leur offrant l’opportunité de poursuivre leur engagement au sein d’une des associations ESN). o Encourager les étudiants locaux à développer les projets à l’internationale (promotion de la mobilité). Depuis, l’échange culturel, le partage, l’entraide, l’ouverture d’esprit et la découverte de différents modes de vie sont quelques-uns des nombreux avantages que les bénévoles transmettent et reçoivent au quotidien. 45


ESN FRANCE Occupant la deuxième place dans le classement des pays envoyant et accueillant le plus d’étudiants Erasmus, la France est pleinement concernée par les enjeux liés aux programmes d’échanges internationaux et à la mobilité individuelle. ESN France en quelques chiffres : o 23 associations locales présentes dans 21 villes universitaires o 400 bénévoles o 5000 étudiants internationaux Le réseau ESN est un réseau jeune avec un fort potentiel de développement. Ainsi, face à une population de près de 1 500 000 étudiants dont 250 000 étudiants internationaux, le réseau français souhaite s’élargir davantage en favorisant les rencontres, en stimulant les initiatives des associations à travers différents projets comme celui des 25 ans Erasmus, et ainsi voir naître de nouvelles sections ESN sur le territoire français. ESN France favorise la culture de réseau en valorisant les expériences à l’étranger tout en apportant des éléments d’expertise auprès des acteurs locaux et nationaux sur les différents types de mobilités. L’association nationale organise également des évènements nationaux visant à réunir les associations locales membres du réseau, afin de permettre aux membres actifs de se rencontrer, de participer à des ateliers afin de se professionnaliser dans les domaines de l’accueil, de l’intégration des étudiants internationaux, mais aussi la promotion de la mobilité.

46


LES PARTENAIRES DU PROJET Merci à :

Représentation de la Commission européenne en France

Agence Europe Education Formation France (2e2f)

La Fondation Hippocrène

EF Education - Séjours Linguistiques

47


www.ixesn.fr Page «ESN France» @ixesn www.25anserasmusesn.canalblog.com


carnet souvenir : 25 ans Erasmus