Page 1

NOVEMBRE 2016

NE PEUT ÊTRE VENDU SÉPARÉMENT

PARMIGIANI FLEURIER

20 ANS AU SERVICE DU TEMPS

ARCHITECTURE

UN VILLAGE HI-TECH POUR L’HORLOGERIE

MÉTIERS

CADRANS: L’ÂME DE LA MONTRE

GXki`df`e\1c\j\dYc„dXk`hl\jYk`jj\jXlgXjj„\kXlgi„j\ek


DRIVE DE CARTIER

MOUVEMENT MANUFACTURE 1904 MC LA COLLECTION DRIVE DE CARTIER EST UN NOUVEAU MANIFESTE D’ÉLÉGANCE. VÉRITABLE OBJET DE STYLE, CETTE MONTRE À L’ESTHÉTIQUE COUSSIN AUX LIGNES RACÉES EST ANIMÉE PAR LE MOUVEMENT MANUFACTURE MAISON 1904 MC. NÉE EN 1847, LA MAISON CARTIER CRÉE DES MONTRES D’EXCEPTION QUI ALLIENT L’AUDACE DES FORMES ET LE SAVOIR-FAIRE HORLOGER. # W H ATD R I V E SYO U


M ANUFACTUR E DE H AU TE H OR LOGER IE

TONDA METROGR APHE Boîtier acier Mouvement chronographe automatique Date par guichet Bracelet titane / acier intégré Made in Switzerland parmigiani.ch


PASSION ET RAISON HORLOGĂˆRES ______ DANIEL DROZ â—?

g 

Nous aurions pu Êcrire quasiment les mêmes lignes que l’an dernier. L’humeur de l’horlogerie est chagrine. Les affaires ne reprennent pas le fil perdu depuis maintenant plus de quinze mois. Et, à l’exception de quelques marques, le milieu affirme ne pas voir le bout du tunnel. La crise à Hong Kong et en Russie, la guerre et le terrorisme, l’abandon du taux plancher de l’euro par la Banque nationale suisse, l’incertitude de l’Êlection prÊsidentielle aux Etats-Unis sont autant d’embÝches sur le chemin de la reprise. Cette malheureuse conjonction de phÊnomènes n’incite guère à l’optimisme. Depuis le dÊbut des annÊes 2000, l’horlogerie s’est toujours sortie de la crise par le haut. Aujourd’hui, la donne a nÊanmoins changÊ. Il faut prendre en compte le nouveau contexte industriel. Après la mÊcanisation, l’Êlectrification et l’automatisation, la quatrième rÊvolution est en cours. Elle a pour nom numÊrisation. Elle vise à amÊliorer l’organisation et la gestion des processus grâce aux technologies de l’information et de la communication. En gros, il s’agit de l’usine intelligente. L’horlogerie saura-t-elle saisir la balle au bond? Ces nouvelles technologies sont-elles aujourd’hui applicables à une branche qui fait encore appel à de nombreux mÊtiers ancestraux? Ne serait-il pas judicieux de profiter de cette industrie 4.0 pour amÊliorer les rÊseaux de distribution? La problÊmatique n’est certainement pas sous-estimÊe par les entrepreneurs. Nous faisons confiance aux hommes et aux femmes qui animent l’industrie horlogère depuis des lustres. En rencontrant certains d’entre eux pour rÊaliser ce magazine, nous en avons acquis la conviction: la passion et la raison, qui ne vont pas forcÊment de pair, guident leur travail.

IMPRESSUM

Editeur: SociÊtÊ Neuchâteloise de Presse SA ) Directeur gÊnÊral: Jacques Matthey ) Impression: Centre d’impression des Ronquoz CIR SA ) Tirage: 36 000 exemplaires. ) Textes: Daniel Droz, Luc-Olivier Erard ) Photos: David Marchon, Christian Galley, Lucas Vuitel ) Photos archives historiques (pages 26-29): Bibliothèque de la ville de La Chaux-de-Fonds, Cabinet des arts graphiques, Fonds cartes postales ) RÊalisation graphique: François Allanou, Lorella Pascale.

LE MONDE DE L’HORLOGERIE

5


www.richardmille.com


TOURBILLON RM 38-01 BUBBA WATSON


  

10

*0.!0%!*

Son Antiqua avait secouÊ le microcosme bâlois à la fin des annÊes 90. Ses crÊations rÊtrofuturistes inspirÊes de Jules Verne et d’inventeurs comme Berthoud sont considÊrÊes comme des joyaux techniques et des ovnis du design horloger. Vianney Halter, prix Gaïa 2016, parle de la Nouvelle Horlogerie.

20 +1/ÄĄ0.%0*!

Si le mouvement est considÊrÊ comme le cœur de la montre, le cadran en est son visage, son âme. Sa production fait appel à des techniques à la fois ancestrales et modernes. Au Locle, Metalem met son savoir-faire au service des marques les plus prestigieuses, telle Vacheron Constantin.

14

#

InstallĂŠ Ă Fleurier depuis 1975, Michel Parmigiani a crĂŠĂŠ la marque Parmigiani Fleurier il y a vingt ans. Le pĂ´le horloger de la Fondation de famille Sandoz forme un appareil artisano-industriel intĂŠgrĂŠ qui a permis bien des audaces.

26 0.%)+%*!

Bâtis au 19e ou au 20e siècle, ces immeubles ont ÊtÊ construits pour les besoins de l’horlogerie. Certains sont aujourd’hui devenus des habitations ou des commerces. D’autres servent toujours de marques connues.

36 !$*%-1!

Sans lui, le temps ne serait qu’un ruisseau indomptable. Il a prÊoccupÊ des gÊnÊrations d’horlogers qui ont, grâce à lui, repoussÊ toujours plus loin les limites de la mesure prÊcise du temps. Bercez-vous du tic-tac de l’Êchappement.

46 !*

*!/

Classiques, fĂŠminines, masculines, sportives ou techniques, ces montres affichent Ă la fois un design moderne ou historique. Les grandes complications font la part belle aux techniques traditionnelles ou modernes.

53 !3/

Les marques rivalisent sur le terrain du marketing. Certaines sponsorisent des compÊtitions ou des Êquipes sportives. D’autres se font remarquer sur internet avec des dÊmarches inÊdites. Quelques nouvelles du front.

8 LE MONDE DE L’HORLOGERIE


30 .$%0!01.!

Le groupe Richemont a inauguré cette année le Campus genevois de haute horlogerie. Un véritable village d’horlogers où la formation et la sauvegarde de métiers et de savoir-faire rares sont au centre des préoccupations.

42 ¬*!

En 1999, la marque locloise Tissot a dévoilé la T-Touch. La société de Swatch Group a été la première à faire appel à la technologie tactile et à l’intégrer dans un garde-temps. Aujourd’hui, ce modèle est devenu une icône. Des millions de pièces ont été écoulées et Tissot a décliné de nouvelles pièces affichant davantage de fonctions. La marque a aussi fait appel à la technologie solaire pour recharger la batterie.

LE MONDE DE L’HORLOGERIE

9


Entretien PROFIL 1963 Naissance

à Suresne (F). Dès son plus jeune âge, explore les clochers à la recherche de mÊcanismes horlogers.

1977 A 14 ans, quitte les banlieues postindustrielles de son enfance pour se former Ă Paris. 1998 Sous-traitant

pour de grandes marques à Sainte-Croix, il construit sa propre montre. Le maÎtre Philippe Dufour propose de la montrer à Bâle. Son Antiqua essuie des moqueries le premier jour, il veut partir. Le deuxième jour, plus personne ne rigolait.

2013 La Deep Space

Tourbillon est sa troisième distinction obtenue au Grand Prix d’horlogerie de Genève.

2016 Le prix Gaïa lui Vianney Halter conserve une collection de mouvements d’horloge qui l’ont inspirÊ dès l’enfance. LUCAS VUITEL

Chroniqueur de la civilisation de l’engrenage, il crÊe des spectacles steampunk oÚ l’heure est accessoire.

Ĺ?Ĺ?  Ĺ? Ĺ? Ĺ?  ______ LUC-OLIVIER ERARD â—?

ntre Dubaï, oÚ se trouvent ses ateliers, Sainte-Croix, oÚ il vit, et partout ailleurs, oÚ sont ses clients, l’horloger Vianney Halter vole sans cesse. Le temps passe trop vite quand il met la dernière main à une commande, et trop lentement dans les aÊroports. Son temps est Êlastique, flexible. Sans prÊtendre le maÎtriser, il exprime cette Êtrange quatrième dimension intangible, proprement humaine, dans des crÊations Êpoustouflantes. Ses montres allient un style inspirÊ par la science-fiction et les instruments de navigation, avec des

10 LE MONDE DE L’HORLOGERIE

complications qui entretiennent un rapport à la tradition horlogère respectueux, mais parfois distant. Il vient de recevoir le prix Gaïa à La Chauxde-Fonds pour son apport au renouvellement des codes esthÊtiques et techniques de

est remis au MusÊe international d’horlogerie.

l’horlogerie contemporaine, dans le respect de l’artisanat, sans concession au conformisme. Il nous reçoit à Sainte-Croix oÚ il s’est installÊ en 1994. Il n’y travaille plus, mais conserve une Êtonnante collection d’engrenages: des mouvements d’horloge qui couvrent plusieurs siècles d’histoire des mouvements mÊcaniques. C’est à vous qu’est revenu le prix Gaïa 2016. A votre avis, pourquoi? Les personnes qui l’attribuent semblent prÊoccupÊes par l’horlogerie fondamentale plus que par un Êventuel succès commercial. Ils sont passionnÊs par la dÊcoupe du temps, la prÊcision, et par quelque chose qui semble incontrôlable mais qui permet de saisir le rythme de notre monde. C’est plus une question de philosophie que de mÊtier. J’ai }}}

AËX`[”†ki\cËle[\Z\lohl`jfek~cËfi`^`e\[\cXEflm\cc\ ?ficf^\i`\# jlikflk \e dXk`…i\ [\ jkpc\# d†d\ j` aËX`d\ Xljj` Xcc\i Z_\iZ_\i [\j Z_fj\j le g\l Xkpg`hl\j [Xejc\[fdX`e\k\Z_e`hl\%


It’s time for everyday extraordinary.

1ST PRIZE IN THE CLASSIC CATEGORY 1ST PRIZE IN THE CHRONOGRAPH CATEGORY 1er Prix Chronographe

1er Prix Classique

2ème Prix Classique

3ème Prix Classique

2015

2015

2015

2015

TISSOT CHEMIN DES TOURELLES AUTOMATIC COSC. UNE MONTRE UNIQUE QUI DOIT SON NOM À L’ADRESSE DE LA MAISON TISSOT AU LOCLE, BERCEAU DE L’HORLOGERIE SUISSE. LA CHEMIN DES TOURELLES AUTOMATIQUE POSSÈDE UN MOUVEMENT POWERMATIC 80 DOTÉ D’UNE RÉSERVE DE MARCHE JUSQU’À 80 HEURES, UNE GLACE SAPHIR BOMBÉE INRAYABLE AVEC TRAITEMENT ANTIREFLETS ET UN FOND TRANSPARENT.

BOUTIQUES: PARIS — LONDON — NEW YORK — BEIJING — HONG KONG — SINGAPORE — NEW DELHI — DUBAI — MOSCOW — ZURICH

TISSOTWATCHES.COM TISSOT, INNOVATORS BY TRADITION


Entretien

}}} toujours été passionné, et ils ont dû le re-

marquer.

Comment vous situer dans l’horlogerie d’aujourd’hui? Pendant longtemps, on a fabriqué des montres parce que tout le système était basé sur un temps précis permettant de se connecter les uns aux autres, pour pouvoir partir en mer, dans l’espace… Pour tout, c’était vital. Maintenant, fabriquer des montres, ça n’est plus du tout nécessaire. Pas plus qu’un tableau. Mais on peut aimer un paysage, une expression, une réflexion, figés par quelqu’un dans la peinture, la sculpture, l’écriture, ou dans ce mélange de sculpture et de technique qu’est l’horlogerie. La crise horlogère des années 1970 a été un signal qui a permis de libérer l’esprit: on n’avait plus besoin de fabriquer des instruments, l’horlogerie devenait un moyen d’expression. Avant, l’heure, dans une montre, c’était la principale fonction. Maintenant, c’est accessoire. Dans ce nouvel univers de partage, il y a beaucoup à faire. J’ai dû être un de ceux qui sont à l’origine de la Nouvelle Horlogerie, surtout en matière de style, même si j’aime aussi aller chercher des choses un peu atypiques dans la technique. Comme quoi par exemple? Mon premier quantième perpétuel n’est basé sur aucune

construction existante. Je l’ai fait en m’inspirant de toutes sortes de choses que j’avais observées, mais sans copier les techniques utilisées habituellement pour le quantième perpétuel. Peu s’en sont rendu compte à l’époque. Aujourd’hui, des connaisseurs ont obtenu des renseignements sur les techniques que j’ai élaborées, et ils relayent cette particularité. L’Antiqua est désormais reconnue pour son design d’avant-garde, mais c’est la technique qui a permis de lui donner sa forme. Vous pensez avoir créé un nouveau style, un mouvement? Un peu, parce que beaucoup de gens me le disent, maintenant. Au départ non, je travaillais, je ne me posais pas ce genre de questions. L’Antiqua a été créée sans même l’intention de fonder une marque. J’étais sous-traitant pour de grandes maisons. Je réalisais des modèles très compliqués pour le marché asiatique qui,

en 1996, s’est écroulé du jour au lendemain. Les marques ont tenu leurs engagements, mais avec des délais. Elles disaient: «Livre dans une année!» Tout d’un coup, j’avais moins de travail, et j’ai décidé de faire ma propre montre. J’avais fait sonnerie-minute, mouvement complet, quantième perpétuel, chronographe, rattrapante, tourbillon… J’avais suffisamment de maîtrise pour en faire une pour moi! Une fois que je l’avais, je la montrais, très fier, à des collègues. C’est à ce moment, en 1998, que je rencontre Philippe Dufour, déjà hyperrespecté à l’époque. Et il m’a dit: «Tu devrais venir à Bâle pour la montrer.» On ne dit pas non à un maître, alors j’y suis allé. Le premier jour, les gens se moquaient. Ils disaient: «Viens voir, il y a un type qui a fait une montre débile.» J’ai pris une immense claque. Philippe m’a néanmoins convaincu de rester. La rumeur a fait le tour de la foire, le lendemain il y

C\gi\d`\iafli[\cX]f`i\[\9c\#c\j^\ejj\dfhlX`\ek% @cj [`jX`\ek1 ½M`\ej mf`i @c p X le kpg\ hl` X ]X`k le\ dfeki\ [„Y`c\%¾ AËX` gi`j le\ `dd\ej\ ZcXhl\% C\ c\e[\dX`e#`cpXmX`k]flc\#\kgcljg\ijfee\e\i`^fcX`k% Le@kXc`\e\jkm\el#\k`cdËXZfddXe[„kif`j8ek`hlX%

ĂĀāă



Six ans après la Classique Janvier, Halter sort Deep Space. Après le steampunk, place à l’anticipation.

Deep Space et son tourbillon sur 3 axes, très compliqué à réaliser. SP

12 LE MONDE DE L’HORLOGERIE


L’Opus 3 de Vianney Halter pour Harry Winston. SP

DANS LA POUSSIĂˆRE DES CLOCHERS, L’ENFANCE D’UNE PASSION Vianney Halter possède une centaine de mouvements d’horloge anciens. ÂŤTout enfant, j’ai convaincu mes parents de me laisser grimper dans les clochers d’Êglise et de mairie pour voir derrière le cadran. Après avoir parcouru des coursives poussiĂŠreuses et enjambĂŠ des nids de pigeon, je tombais sur la machine. J’ai dĂŠveloppĂŠ une fascination pour les engrenages et le battement des balanciers.Âť Mais ne sont-ils pas toutes semblables? ÂŤNon. Certains possèdent des complications au niveau de l’Êchappement, des systèmes de sonnerie, du remontage. Tout ça ĂŠtait fait au marteau, sans tour, sans fraiseuse, et sans un truc qui clignotait de manière prĂŠcise Ă prendre comme rĂŠfĂŠrence. Pendant des siè-

avait foule, et plus personne ne rigolait. Un Italien m’a proposÊ d’en acheter trois. Que doit votre Deep Space, primÊe à Genève en 2013, à la sÊrie Star Trek: Deep Space Nine? En 2010, j’Êtais très fatiguÊ, j’avais moins envie de bosser. Je me suis replongÊ dans la science-fiction. J’avais dÊjà vu Star Trek au moins dix fois. Au Karloff (cÊlèbre vidÊothèque de Lausanne), on m’a conseillÊ Deep Space Nine, alors j’ai passÊ outre mes rÊticences à trahir la sÊrie originale. Je travaillais quatre heures par jour, et après je regardais des Êpisodes. J’ai fait les sept ans en six mois. J’en ai tellement regardÊ que, finalement, je rêvais des Êpisodes. J’ai rêvÊ de Deep Space comme un instrument de bord pour vaisseaux spatiaux. Certaines solutions me sont venues en dormant. Un processus totalement diffÊrent de celui de la crÊation d’Antiqua! J’avais eu envie d’une montre qui ressemble aux chronomètres de marine de Ferdinand Berthoud (1727-1807), alors je m’Êtais mis à l’Êtabli pour miniaturiser tout ce qui me plaisait dans ses instruments. Pour Deep Space, je rêvais de cet instru-

cles, ces machines ont permis de donner un rythme à des communautÊs en dÊcoupant le temps en fractions prÊcises. Les engrenages ne sont pas obsolètes, on les utilise toujours, même dans des dispositifs nanomÊtriques. Dans les annÊes 1950, on a beaucoup reprÊsentÊ la science-fiction avec des formes très fluides, des vaisseaux, des combinaisons. Depuis Forbidden Planet (film de 1956), on s’est souvenu que machines et robots bougeaient grâce aux engrenages. La tendance steampunk et sa fascination pour le 19e siècle projetÊ dans le futur ont renforcÊ cette tendance. Aujourd’hui, des engrenages on en voit jusque dans les pubs ultramodernes de Jean-Paul Gauthier.

ment indispensable à l’espèce humaine pour expliquer son monde, fait de trois dimensions physiques enveloppÊes par le temps, aux autres espèces rencontrÊes. C’est pour cette raison que ce tourbillon tourne sur trois axes, ce n’est pas une rÊfÊrence temporelle, mais dimensionnelle. La montre est vraiment basique: l’heure y est accessoire. }

Äš Ä‹Ä‹Ä‹Ĺ?

ĂăĉĹ?ĀĀĀ



C’est le montant, en dollars, auquel a ÊtÊ adjugÊ une Opus 3, contribution de Vianney Halter à la sÊrie de montres d’exception de Harry Winston.

UN PEU DE HALTER DANS UNE SWATCH

La crÊation des horlogers indÊpendants n’est pas accessible à tout un chacun. Pourtant, les rapports entre les horlogers et l’industrie de grande consommation existent. Dans l’inspiration qui peut en dÊcouler chez les designers, mais aussi dans des aspects concrets. Ainsi explique l’horloger de Sainte-Croix, le mouvement mÊcanique de la Swatch system 51 utilise un rotor masse mystÊrieuse de son invention. Cette masse oscillante ne cache pas le mouvement sous la montre, parce qu’il est reliÊ à l’axe par une matière transparente. Une invention que Vianney Halter utilise dans plusieurs de ses montres.

LE MONDE DE L’HORLOGERIE

13


Saga

En 20 ans, le pôle horloger de la Fondation de famille Sandoz a constituÊ un Êcosystème horloger au service d’une marque de prestige.

   Ĺ?  ÄŒĹ? Ä? Ĺ?ĚĞ



______ LUC-OLIVIER ERARD â—?

armigiani Fleurier, c’est l’histoire de plusieurs folies. Celle de Michel Parmigiani, 25 ans en 1975: alors que l’arrivÊe du quartz a ravagÊ l’industrie de la montre dans les Montagnes neuchâteloises et au-delà , ce fils d’immigrÊ italien, fraÎchement naturalisÊ, dÊcide qu’entretenir le patrimoine horloger et crÊer des pièces uniques dans son atelier, c’est une bonne idÊe autour de laquelle il va pouvoir construire sa vie, à deux pas de Couvet oÚ il a vÊcu son enfance. Celle de la Fondation de famille Sandoz, ensuite, qui dÊcide de crÊer autour de cet homme, à qui elle avait auparavant confiÊ la gestion et l’entretien de l’une des plus prestigieuses collections horlogère, un pôle industriel complet destinÊ à fournir jusqu’au plus minuscule composant des montres Parmigiani Fleurier. CrÊÊe en 1996, la marque commencera }}}

14 LE MONDE DE L’HORLOGERIE


Dans les mains de Michel Parmigiani, un «pistolet à l’oiseau chanteur» dont la restauration s’est terminée récemment. LUCAS VUITEL

LE MONDE DE L’HORLOGERIE

15


Saga

Kalpa XL hebdomadaire anniversaire. Une montre acier avec mouvement... en or. SP

}}} sa production en répliquant à la de-

mande du patron les pièces qu’il a luimême façonnées. «Innovation», «qualité irréprochable», «respect de la tradition industrielle»: les principes sont posés. Derrière, c’est une puissante machine qui se met au service de cette recherche de l’excellence à tout prix. L’objectif: créer une maison entièrement intégrée, capable de maîtriser l’ensemble du processus de création d’un garde-temps, de la plus petite opération de décolletage à la finition des cadrans, des boîtes et autres aiguilles. L’entreprise poursuit les activités de restauration dont Michel Parmigiani avait fait une de ses spécialités. Mais en s’orientant vers la production intégrée, la maison adopte une démarche qu’elle qualifie «d’artisano-industrielle».

PÔLE INDUSTRIEL LOCAL Les grandes manœuvres commencent en 2000, avec le rachat de LAB (Les Artisans boîtiers) à La Chaux-de-Fonds.

16 LE MONDE DE L’HORLOGERIE

La même année suit MBBS à Alle, dans le Jura. Rebaptisée Atokalpa, la spécialiste des rouages horlogers est capable, en 2006, de réaliser des composants stratégiques comme le balancier, le spiral ou les différents composants de l’échappement. Le décolleteur Elwin, à Moutier, rejoint le groupe en 2001, Vaucher manufacture Fleurier en 2003, puis Quadrance et Habillage est créée à La Chaux-deFonds en 2005 pour réaliser les cadrans. En quelques années, le pôle horloger de la famille Sandoz a rassemblé cinq entreprises autour de sa marque et bénéficie de tous les savoir-faire nécessaires pour développer et créer une montre 100% suisse. En 2010, la Bugatti supersport concrétise cet ensemble de compétences par une «première mondiale» un renvoi de l’heure à 90 degrés, fleuron du partenariat entamé en 2004 avec la marque automobile. Une prouesse En 2011, un calibre ultraplat Tonda 1950 permet une montre très fine, et

surtout, ouvrira la voie au tourbillon volant le plus plat du monde en 2014. En 2016, la Tonda anniversaire est le premier chronographe intégré, «le Graal d’une manufacture accomplie», indique la marque.

BAISSE DE RÉGIME En 20 ans, 33 mouvements différents sont manufacturés au sein du pôle horloger. Aujourd’hui, Michel Parmigiani compte sur l’intégration des entreprises qui garantit la totale indépendance de la marque, du point de vue de la créativité. Mais ces moyens conséquents n’ont pas mis l’entreprise à l’abri des difficultés. 2015 voit le départ de deux membres de la direction. Après l’introduction du chômage partiel, il faut se résoudre à des licenciements, fin 2015 puis à la mi2016. Comptant encore 560 employés au début 2015, le pôle horloger en compte à l’heure actuelle 500, indique Véronique Schmitt-Ferrari, porte-parole. La situa-


L’Ovale pantographe (2013), inspirée d’un travail de restauration. SP

CË\eki\gi`j\gflijl`kc\jXZk`m`k„j[\ i\jkXliXk`fe[fekD`Z_\cGXid`^`Xe` XmX`k]X`kle\[\j\jjg„Z`Xc`k„j%

La Bugatti 370, lancée en 2004, première montre à mouvement transversal. SP

tion actuelle? «Chez nous, la tendance est positive, on espère que ça va continuer», assure-t-elle. Un redimensionnement dont la Fondation a toujours affirmé qu’il ne signifiait pas une remise en cause du soutien au pôle horloger, dont plusieurs entités travaillent aussi avec d’autres marques que Parmigiani. }

Ć



entreprises de la région ont été acquises ou créées pour être intégrées au pôle horloger de la Fondation de famille Sandoz.

LE MONDE DE L’HORLOGERIE

17


Le dynamisme dans sa forme la plus impressionnante. La nouvelle Audi SQ7 TDI. Grâce à un compresseur à entraînement électrique, ses 435 ch et son couple de 900 Nm, l’Audi SQ7 TDI impressionne par sa puissance et par son accélération foudroyante. De fait, elle abat le 0 à 100 km/h en 4,8 secondes. Sa ligne très expressive et son habitacle généreux – pouvant accueillir jusqu’à sept personnes – séduisent dès le premier regard. En plus, vous bénéficiez du service gratuit pendant 10 ans et, sur demande, du pack LeasingPLUS incluant le service, les pièces d’usure, les pneumatiques, le véhicule de remplacement et les assurances.

Plus d’informations chez nous Audi SQ7 4.0 TDI, 435 ch, consommation mixte: 7,5 l/100 km, 198 g CO₂/km (moyenne de tous les véhicules neufs vendus: 139 g/km), catégorie de rendement énergétique: F. Audi Swiss Service Package+: service 10 ans ou 100 000 km. Au premier terme échu.

Point de vente

Automobiles Senn SA

Automobiles Senn SA

Maladière 40, 2000 Neuchâtel Tél. 032 723 97 97, www.sennautos.ch

Crêtets 90, 2300 La Chaux-de-Fonds Tél. 032 925 92 92, www.sennautos.ch


Saga

RESTAURATEUR ATTENTIF ET CRÉATEUR INVENTIF, MICHEL PARMIGIANI AIME MÉLANGER LES GENRES AU SERVICE D’UNE SEULE CAUSE: L’ART MÉCANIQUE QUI SAURA FAIRE D’UNE MONTRE LA FORME PÉRENNE D’UNE ÉMOTION.

Parmigiani, artiste mécanicien Michel Parmigiani, «horloger d’art», dans son antre: l’atelier restauration de la marque. LUCAS VUITEL

Cette année, la marque Parmigiani a célébré ses vingt ans. Mais vous avez commencé votre activité il y a une quarantaine d’années. A l’époque, l’horlogerie, c’était fini. Seule la chambre du commerce m’a accordé un cautionnement. Les autorités ne m’ont pas aidé. Je le regrette un peu, car pour moi il y a eu un manque de vision. Je pense qu’elles me prenaient pour un fou. La loi Bonny avait fait des horlogers des pestiférés. Mais ça ne vous a pas dissuadé. Pourquoi? Une fois que j’avais découvert le patrimoine de l’horlogerie ancienne, et quand j’ai vu tout ce qui avait été fait dans la région, je me suis dit: «Ça ne peut pas s’arrêter». J’ai réinstitutionnalisé l’horlogerie dans la région! Lorsque je me suis installé, il n’y avait plus que Piaget à la Côte-aux-Fées. Tout le reste avait disparu.

______ LUC-OLIVIER ÉRARD ●

Michel Parmigiani, président de Parmigiani Fleurier et «master watchmaker» comme l’indique sa carte de visite, nous accueille dans l’ancienne herboristerie où sont installés les ateliers de restauration de la marque. Tenant un pistolet mécanique à oiseau chanteur dont la restauration a nécessité 5000 heures de travail, il affirme son amour de la belle ouvrage. Il explique aussi pourquoi le groupe d’entreprises qui permet à Parmigiani de tout fabriquer dans un rayons de quelques kilomètres est un élément fondamental pour assurer la qualité de ses montres et la pérennité de la marque.

Comment définiriez-vous votre travail? Ma première carte de visite portait la mention «horloger d’art». Il s’agit de mettre en avant cet acte horloger qui est un art et qui crée de la valeur. Les montres restent des produits rares, mécaniques, parfois un peu capricieux mais vivants. On peut s’attacher à une montre, dans une forme d’émotion qu’on peut rendre pérenne. Une montre mécanique peut durer des siècles. Il suffit de la réviser. J’ai restauré des montres Renaissance! Certaines de vos montres semblent classiques, d’autres prennent des formes surprenantes. Existe-t-il un style Parmigiani? Il y a un fil rouge, qui se voit dans les anses, les aiguilles, les proportions, quel que soit la montre: torique (ronde), de forme, ou complètement atypique: nous reportons ce code sur toutes nos montres. Il est basé sur le nombre d’or. Rester harmonieux dans son travail, on peut y arriver par tâtonnement, mais moi c’est plutôt mathématique. Beaucoup d’architectes ont travaillé avec le nombre d’or à l’esprit, comme Gaudi et

Frank Lloyd Wright, tout en ayant des styles très personnels. Avez-vous rédigé un code? Non, c’est dans l’air! Tant que je suis là, je suis le gardien du temple. Mais le jour où il faut établir un protocole, j’y suis prêt. Je pense que j’ai un peu inventé un style. S’il perdurait, j’en serais heureux. Mais seul le temps fera qu’on dira peut-être un jour: «Ça, c’est le style Parmigiani». Quel est votre sentiment sur la situation de l’horlogerie? Je remarque que les gens se cherchent. Il y a beaucoup trop de stock sur le marché, ce qui laisse supposer que beaucoup de montres ont été vendues au chausse-pied. C’est l’influence de la bourse: il faut toujours montrer que les chiffres sont en croissance. Même se maintenir n’est pas suffisant. Parmigiani Fleurier se trouve dans une situation différente... Nous sommes à mi-chemin entre l’artisanat et l’industrie. Notre pôle horloger complet nous permet d’assurer la pérennité de la marque et le maintien de l’excellence, même en cas d’effondrement! Nous ne dépendons pas de fournisseurs, car nous faisons tout nous même: boîte, cadrans, aiguilles, mouvements, y compris les composants stratégiques comme le spiral, le balancier et l’échappement. Ça va plus vite de dire ce que nous ne produisons pas nous-même: les bracelets, les glaces, et les rubis techniques. }

ăă



Le nombre de mouvements Parmigiani manufacturés au sein du pôle horloger de la Fondation de famille Sandoz.

LE MONDE DE L’HORLOGERIE

19


Sous-traitance

PrÊparation d’une Êbauche de cadan chez Metalem. DAVID MARCHON

Fabriquer un cadran est un mÊtier à part entière.

Äš= Ĺ?Ĺ? Ĺ? 



______ DANIEL DROZ â—?

n dit que le cadran horloger est le visage de la montre et que le mouvement en est son cœur, son moteur. Le cadran donne une âme à la montre tout en affichant les fonctions du mÊcanisme horloger, relève AurÊlien Le Bœuf, responsable des achats chez Vacheron Constantin. Son design est directement liÊ à la disposition interne des mÊcanismes, des rouages et des complications du mouve-

20 LE MONDE DE L’HORLOGERIE

ment. C’est le mouvement qui dicte l’emplacement des aiguilles, des compteurs, des diffÊrents guichets et des affichages que prÊsente le cadran. C’est donc en fonction de ces spÊcificitÊs techniques prescrites par le mouvement que les crÊateurs et artisans du cadran dÊveloppent leurs produits.

C’EST UN TORT

Ce travail est peu connu du grand public. AurÊlien Le Bœuf lui a consacrÊ une recherche appronfondie en consultant bon nombre d’acteurs du domaine. Nous pensons qu’on entend trop peu parler du mÊtier de cadranier et c’est un tort, car bien souvent, c’est leur travail qui attire et retient l’attention du client!, regrette-t-il.

Ä…Ä€



Le nombre de mĂŠtiers recensĂŠs chez Metalem, fabricant loclois de cadrans.


Le cadran donne une âme au chronographe Overseas de Vacheron Constantin. SP

Eflj g\ejfej hlËfe \ek\e[ kifg g\l gXic\i[ld„k`\i[\ZX[iXe`\i\kZË\jkle kfik#ZXiY`\ejflm\ek#ZË\jkc\likiXmX`c hl`Xkk`i\\ki\k`\ekcËXkk\ek`fe[lZc`\ek AURÉLIEN LE BŒUF, RESPONSABLE DES ACHATS DE VACHERON CONSTANTIN

Les cadrans sont passés au lavage avant la décoration finale. DAVID MARCHON

«L’objectif des cadraniers est la mise en valeur du travail de l’horloger.» Indépendante et fondée en 1928, la société locloise Metalem compte parmi ses clients la marque genevoise du groupe Richemont. La production d’un cadran haut de gamme allie techniques manuelles traditionnelles et technologies de pointe. «Une entreprise comme la nôtre compte 40 métiers», indique Pierre Feller, président de Metalem. «Fabriquer un cadran est métier à part entière qui requiert un grand savoir-faire», précise Aurélien Le Bœuf. «Sur une surface atteignant à peine quelques centimètres carrés, il faut faire cohabiter dans l’harmonie un grand nombre d’indications

variées, données par les aiguilles, au travers des guichets et des différents affichages.» Le tout doit être lisible pour le client. «Le cadran est devenu une pièce complètement technique. Ce n’est plus une simple rondelle de laiton», renchérit-on chez Metalem.

NOMBREUSES TECHNOLOGIES

«Un cadran est souvent divisé en plusieurs sections qui comportent des reliefs. Il peut être constitué d’éléments rapportés et la décoration, aussi raffinée soit-elle, doit mettre en valeur toutes ces zones variées», note Aurélien Le Bœuf. Certains cadrans haut de gamme nécessitent parfois jusqu’à 200 opérations, dont la plupart sont manuelles.

«Le métier de cadranier, tout comme celui d’horloger, est très lié au travail manuel et comprend une diversité de savoir-faire qu’il faut entretenir et pérenniser. Même si les outils et techniques s’améliorent et s’automatisent continuellement, un grand nombre de savoirfaire issus de la main de l’être humain ne peuvent pas, pour le moment, êtres automatisés», rappelle Aurélien Le Bœuf. Les cadrans peuvent être plats, bombés, squelettisés, guillochés, émaillés, en saphir et revêtir différents aspects qui les différencient et les classent en plusieurs familles. Il en est ainsi pour les cadrans des collections Overseas, Patrimony ou encore Quai de l’Ile de Vacheron Constantin. Chaque cadran possède par conséquent son propre et unique visage. }}} LE MONDE DE L’HORLOGERIE

21


Agence générale Montagnes & Vallées NE, Daniel Hugli Espacité 3 - 2300 La Chaux-de-Fonds

Nous sommes là pour vous dans le canton de Neuchâtel.

Agence générale Neuchâtel, Pierre-André Praz Treille 9 - 2001 Neuchâtel


Sous-traitance

LEXIQUE HORLOGER

X Cadran. Organe indicateur, pièce métallique ou autre qui porte des indications diverses, les heures, les minutes et les secondes, pour les montres et les pendules habituelles. X Appliques. On appelle appliques les chiffres des heures ou les signes découpés dans des plaques métalliques et ensuite collés ou rivés sur le cadran. X Index. Sur un cadran, signes de formes variées qui remplacent les chiffres marquant les heures. X Guichet. Le cadran est pourvu d’ouvertures sous lesquelles apparaissent des indications diverses, quantièmes, heures, etc.

La décalque est une technique de décoration du cadran. DAVID MARCHON

}}} Pour réaliser des cadrans, Metalem fait

appel à la conception assistée par ordinateur, la micromécanique, l’étampage, l’usinage, le soudage, le laser, le polissage, la décoration, la tampographie, la sérigraphie, l’électroplastie, les techniques pour apposer les vernis, le diamantage, le rivetage, le sertissage et les traitements PVD. Le contrôle technique et esthétique clot le processus de fabrication.

La découpe et la préparation de l’ébauche est la première étape du processus de production. Par usinage ou par frappe, on va donner à la matière – or, laiton, etc. – la géométrie souhaitée pour le cadran. Cette opération terminée, il s’agira de réaliser les contre-perçages pour les appliques au verso de l’ébauche, puis d’y souder des pieds qui serviront à maintenir le cadran sur le cœur de la montre et faciliter les opérations de décoration sui-

vantes. La première d’entre elles a pour but de créer les reliefs du cadran, notamment les compteurs, en l’usinant. La pièce passe ensuite au lavage avant qu’on découpe le diamètre final. On perce aussi les tours des heures pour les pièces qui disposent d’appliques. La surface du cadran sera alors préparée pour la décoration grâce au ponçage, à l’adoucissage et au polissage. Plusieurs opérations de décoration existent. Les cadrans }}}

Fabricants de cadrans indépendants ou intégrés à un groupe Les Cadraniers de Genève

Metalem Fehr & Cie

Metallique

La Chaux-de-Fonds

Bienne

Fraporlux Glovelier

Principaux fabricants de cadrans indépendants

IMI

Le Locle

Frank Müller

LVMH

Le Locle

Genève

Patek Philippe

Cadrans Flückiger Saint-Imier

Jean Singer & Cie La Chaux-de-Fonds

Cadramont

La Chaux-de-Fonds

Montremo

La Chaux-de-Fonds

Artecad Tramelan

Hermès

Natéber La Chaux-de-Fonds

Kering

Fabricants de cadrans intégrés à un groupe

Donzés Cadrans Le Locle (spécialiste cadrans Richemont en émail) Procadrans La Chaux-de-Fonds

Les Fils d’Arnold Linder Les Bois

Swatch Group

Rubattel & Weiermann La Chaux-de-Fonds Mom Le Prélet Les Geneveyssur-Coffrane

Bulgari

Bulgari Horlogerie La Chaux-de-Fonds (ex-Cadran Design)

I NFOGR A P HI E : FR A N Ç OI S A LL ANOU

LE MONDE DE L’HORLOGERIE

23


E S E T CO N T R Ô L E

FIN

P R É PA R AL

AT I O

GE A SS EMBL A

UCHE

R

4

RÉSUMÉ DES PRINCIPALES ÉTAPES DE FABRICATION D’UN CADRAN

3

MIS

24 LE MONDE DE L’HORLOGERIE

E E N CO U L E U

R

ADO

UCISS AGE E T

PO

LIS

2

GE

R

E

1 SA

IG

D BA

5 HI AP

N

L’ É

DE

A

PP

U LIQ

E

S

Sous-traitance


ĂĀĀ



Des cadrans haut de gamme peuvent nécessiter jusqu’à 200 opérations, la plupart manuelles. }}} peuvent être vernis ou plongés dans un

bain galvanique pour leur donner la couleur choisie.Une technique fait aussi appel au traitement PVD.

L’INDISPENDABLE ZAPON Vient ensuite une des opérations les plus importantes, le zaponnage. Un zapon de protection est utilisé pour protéger certaines zones du cadran lors de sa fabrication. Le zapon de finition sert à protéger l’esthétique du cadran terminé. La pièce passe ensuite à la décalque. Elle permet de décorer le cadran et reproduire le tour des heures, la minuterie ou les appliques, si celles-ci ne sont pas rapportées. Si ce n’est pas le cas, celles-ci seront posées sur le cadran manuellement. Un exercice délicat au vu des tailles quasi

-microscopiques que peuvent prendre ces index. La sériegraphie est une autre technique couramment utilisée pour les décors. Elle consiste à reproduire un motif sur le fond d’un cadran à l’aide d’un calque préalablement découpé, sur lequel on

vient «racler» une couche de peinture pour la déposer au travers. Au final, le cadran passe un dernier contrôle de qualité afin de s’assurer qu’il réponde aux critères fixés par le client. Un travail tout aussi indispensable. }

ESTHÉTIQUE, QUALITÉ, RÉACTIVITÉ

Quelles sont les contraintes que rencontre le fabricant de cadrans? «A coup sûr, des exigences de qualité esthétique», répond Pierre Feller, président de Metalem au Locle. «Par rapport à l’évolution du produit, le cadran est devenu très, très technique. Avant, c’était une rondelle avec deux pieds. Maintenant, c’est un élément de platine avec des contraintes de tolérance.» La multiplication des rendez-vous horlogers au cours de l’année, un peu à l’image de la mode, a aussi contraint les fabricants de cadrans à s’adapter. «Il faut développer des produits très fiables, de très bonne qualité, dans des délais courts», relève-t-on chez Metalem. Entre 150 et 200 prototypes de cadrans sont en travail en permanence. «C’est un gros challenge pour nous», conclut le directeur.

  g

LE MONDE DE L’HORLOGERIE

25


Patrimoine

Elles ne sont plus toutes destinées à l’horlogerie.

  g  ŏ= 

EBERHARD 1887 Georges-Emile Eberhard fonde sa manufacture à La Chaux-de-Fonds.

1906 Construction

d’une fabrique et d’un bâtiment d’habitation au 73 de l’avenue LéopoldRobert. Léon Boillot en est l’architecte. De style néobaroque, le bâtiment a un pan arrondi et un pavillon faîtier à l’angle nord. Un aigle, symbole de la maison horlogère, y trône. Elle porte depuis

26 LE MONDE DE L’HORLOGERIE

le sobriquet de maison de l’Aigle.

1975 La société Eberhard & Co change de mains et déménage à Bienne. Aujourd’hui, la maison de l’Aigle abrite des commerces, un bar et des bureaux. Eberhard & Co, pour sa part,

perpétue la tradition horlogère. Cette année, elle présente une réédition du modèle Scafograf 300 de la collection du même nom. Résolument sportive, elle avait été lancée par la marque dans les années 1950.


āāŏĀĆĈ



Le nombre d’emplois dans l’horlogerie à La Chaux-de-Fonds en 1968. Il se monte aujourd’hui à environ 7500.

Construite pour la manufacture Eberhard & Co, la maison de l’Aigle abrite aujourd’hui des commerces. DAV/BIBLIOTHÈQUE DE LA CHAUX-DE-FONDS / LUCAS VUITEL

ZENITH 1865 Georges Favre-

Jacot ouvre un atelier de fabrication d’ébauches à la rue des Billodes au Locle. Il rêve de réaliser la première manufacture horlogère. Inspirée des techniques utilisées aux Etats-Unis, elle doit réunir tous les métiers sous un même toit.

1881 Le premier bâtiment important de la manufacture sort de terre. Elle annonce des

extensions dues aux besoins de l’entreprise. Son fondateur bâtira plus de 20 extensions.

1911 La manufacture prend le nom de Zenith en référence au plus haut point de la course d’un astre. 2012 Propriété de LVMH depuis 1999, Zenith restaure les locaux de la manufacture.

La manufacture Zenith. DAV/BIBLIOTHÈQUE DE LA CHAUX-DE-FONDS / RICHARD LEUENBERGER

LE MONDE DE L’HORLOGERIE

27


Patrimoine

une première usine à la rue du Parc 117 à La Chaux-de-Fonds par l’architecte Eugène Schaltenbrand. Entrée de prestige et des travailleurs au nord.

La fabrique Movado à La Chaux-de-Fonds. SP/ LUCAS VUITTEL

1914 Extension

de la fabrique au numéro 119 de la même rue. L’architecte est Léon Boilod. C’est une reprise exacte des fonctions de la première étape.

MOVADO 1881 Achille Ditesheim 1983 Une société améfonde la société LAI Ditesheim & Frères. En 1903, elle prend le nom de Movado.

1904 Les frères

Ditesheim font construire

ricaine reprend Movado, qui avait été intégrée à Zenith. Le siège est déplacé à Granges. L’immeuble est aujourd’hui occupé par des services de l’Etat.

TISSOT 1853 Charles-Félicien

Tissot fonde son comptoir d’horlogerie avec son fils CharlesEmile à la rue du CrêtVaillant 23, au Locle.

1907 Tissot s’installe dans un premier bâtiment à la rue des Tourelles.

1917 A la fin de l’année 1917, la société Chs. Tissot & Fils SA voit le jour avant de devenir, à la suite du développement de la production d’ébauches, une manufacture.

1966 Avec le

développement continu, de la marque, les constructions se sont multipliées dans le secteur des Tourelles. En 1966, l’extension moderne est inaugurée.

2011 Un centre

logisitique de pointe vient s’adosser à l’usine.

Tissot s’est passablement étendue au Locle. DAV/BIBLIOTHÈQUE DE LA CHAUX-DE-FONDS / LUCAS VUITTEL

à l’architecture sobre à la rue de la Paix 135, alors en bordure ouest de la ville. Elle emploie une centaine d’ouvriers. Le bâtiment a souvent été utilisée dans les publicités de la marque.

Vulcain a laissé place à des lofts. DAV/BIBLIOTHÈQUE DE LA CHAUX-DE-FONDS / LUCAS VUITTEL

1947 La marque dévoile

VULCAIN 1858 Création

de l’atelier des frères Ditisheim à La Chaux-deFonds. De là naîtra la marque Vulcain en 1898.

1917 Construction

d’une grand usine

28 LE MONDE DE L’HORLOGERIE

un calibre devenu une véritable icône, le Cricket.

1986 Le propriétaire

de Vulcain, un groupe alémanique, arrête la production des montres Vulcain.

2001 La marque renaît au Locle. Le bâtiment abrite des appartements privés.


FAVAG 1600 Matthias Hipp

La Favag a fermé en 1989. DAV/BIBLIOTHÈQUE DE LA CHAUX-DE-FONDS / LUCAS VUITTEL

fonde la Fabrique de télégraphes et d’appareils électriques dans les Caves du palais à Neuchâtel.

1917 La maison est rachetée. Elle marquera l’industrie horlogère de Neuchâtel sous le nom de Favag. Elle produit des horloges publiques, guidées par une horloge mère. Le nom est connu dans le monde entier.

1931 Favag s’installe à

Monruz. La société coopère avec Hasler,

fabricant d’appareils téléphoniques.

1989 Après de nombreux rachats et licenciements, Ascom Favag ferme ses portes.

1990 Bulgari s’installe dans le bâtiment de Monruz. Electro Pro occupe une partie de l’ex-Favag.

  g

Saint-Aubin, Littoral Neuchâtelois

Pieds dans l’eau avec places d’amarrage privées

9 7 villas-terrasses de haut standing bénéficiant d’une implantation unique sur le Littoral neuchâtelois. Prix dès Sfr 1’714’000.032 724 11 11

www.lesrivesdetivoli.com

032 722 18 90 LE MONDE DE L’HORLOGERIE

29


Architecture

Le Campus genevois de haute horlogerie, un village de marques horlogères posÊ sur un socle commun dÊdiÊ notam

Le groupe de luxe Richemont a inaugurĂŠ en mai le Campus genevois de haute horlogerie. Visite guidĂŠe.

Ĺ?

Ĺ? ÄĄĹ? Ĺ? Äš   30 LE MONDE DE L’HORLOGERIE

Ä Ä€Ä€Ä€



collaborateurs travaillent à entretenir l’excellence horlogère à Meyrin, près de Genève.


mment à la formation. DR

______ LUC-OLIVIER ER ARD ●

a Chaux-de-Fonds, qui fut fameusement décrite comme une ville formant une seule manufacture horlogère, a désormais son exact contraire, une manufacture faite ville: le campus Genevois de haute horlogerie, à Meyrin. Lieu «d’échange et de transmission des savoirs» inauguré en mai dernier par le géant du luxe Richemont (30 000 employés dans le monde, dont 9500 en Suisse), ce vaste quartier est centré sur son Ecole des mé-

tiers et artisans de haute horlogerie. Autour d’elle gravitent les «résidents»: c’est ainsi que le groupe désigne celles de ses marques qui sont présentes à Genève. Roger Dubuis s’est installé dans le quartier en 2001. C’est un peu à partir de la marque de prestige que s’est constitué le campus; Cartier et Jaeger-LeCoultre y ont installé plusieurs services; Vacheron Constantin, la plus ancienne manufacture horlogère au monde, y produit et assemble des éléments de mouvements mécaniques. Van Cleef et Arpels y réalise une partie de sa production horlogère. On trouve aussi le siège européen du groupe, ainsi que la Fondation de la haute horlogerie: celle-ci s’est donné diverses missions visant à promouvoir la

haute horlogerie par la formation, l’information, ou des démarches de certification.

SYNERGIES Discrètement fortifié, le site de 45 000 mètres carrés n’est pas accessible librement. Dûment enregistré, le visiteur découvre le quartier comme un espace intégralement piétonnier et passablement vert, avec 30% de surfaces végétalisées. Les cinq bâtiments qui s’y trouvent ne sont pas posés sur le sol, mais sur un premier étage qui leur est commun, percé de quelques vastes patios. On y trouve les infrastructures partagées: école, auditorium, restaurant, salons. Ce socle permet à chacun de se croiser et d’échanger, le }}} LE MONDE DE L’HORLOGERIE

31


Architecture

ĂćĀ



mètres carrés de panneaux solaires photovoltaïques contribuent à rendre les bâtiments autonomes du point de vue énergétique.

Les espaces communs favorisent les synergies et l’innovation. DR

}}} site étant pensé comme un véritable incu-

bateur favorisant les synergies et l’innovation, au sein d’une communauté horlogère qui compte pour l’instant un millier de personnes. Elle pourrait en accueillir 1200 autour de 2020, grâce à l’arrivée de nouveaux résidents. Cette structure sousjacente permet aussi de rendre l’activité logistique liée à la nature partiellement industrielle du site quasi invisible. Les quais de chargement des camions se trouvent eux aussi sous la surface. Du coup, bien qu’en plein territoire urbain, le campus jouit d’une ambiance aussi calme de l’extérieur, que feutrée à l’intérieur.

ESPACE VERT Les bâtiments posés sur ce double fond sont autant de boîtes soignées, mais sans extravagances architecturales. Dans sa conception, le campus est pourtant loin de la banalité. Elaboré par le bureau d’architectes genevois De Planta et Portier, il a été pensé pour être «exemplaire» du point de vue environnemental. Cent pour cent des besoins énergétiques des bâti-

32 LE MONDE DE L’HORLOGERIE

MÉTIERS D’ART

Richemont veut contribuer à la sauvegarde des savoir-faire les plus rares. Gravure, émaillage, guillochage, etc.: les besoins de main-d’œuvre sont faibles dans ces métiers. Il n’existe aucune formation certifiée pour certains d’entre eux, pourtant essentiels à l’industrie du luxe. Ainsi, la renaissance de la formation de graveur, disparue à Genève depuis le début des années 2000, a pu avoir lieu sur le campus, avec la collaboration de deux écoles d’arts appliqués: celle de Genève, et celle de La Chaux-de-Fonds, qui dispense les cours théoriques de cette branche. Une deuxième formation ouvrira en principe l’année prochaine sur un modèle semblable: le CFC d’émailleur. Industries horlogères, organisations professionnelles, cantons et Confédération doivent encore finaliser les détails de cette formation. Elle donnera lieu à des cours pilotes sur quatre ans, la création du cursus devant être finalisée à la sortie des premiers diplômés.

ments (hors activité industrielle) sont couverts par de l’énergie verte grâce, notamment, à 2600 mètres carrés de panneaux solaires photovoltaïques et 40 sondes géothermiques. Les constructions contiennent 50% de béton recyclé, les surfaces de toit sans panneaux sont végétalisées, et il est même prévu d’y installer prochainement des ruches. Enfin, un plan de mobilité douce est proposé à tous les résidents, et la proximité d’une gare facilite un accès par les transports publics.

Si cet ensemble d’entreprises se fait appeler campus, c’est aussi que son école en est la pierre angulaire, au croisement d’enjeux importants pour les marques comme pour la branche. Formations initiales (CFC, AFP), évaluations professionnelles, formations continues et activités de découverte destinées à tout un chacun cohabitent, avec des ambitions tant dans la diffusion de la culture horlogère que la sauvegarde de métiers rares au service de la branche, et non pas seulement du groupe Richemont: «Les


besoins pour certains métiers rares existent, mais ils sont limités. Il y a un risque de les voir disparaître. L’enjeu de l’école, c’est de pouvoir les préserver. Il ne doit donc pas y avoir de concurrence sur la formation», explique le directeur du campus, Roland Hirschi. Un partenariat est notamment en cours avec Chopard. Horlogerie, micromécanique et métiers d’art: regrouper la formation dans ces trois domaines sur le territoire des manufactures permet de dispenser un panel de formations avec une spécialité rendue possible par la configuration du campus: combiner une formation duale ordinaire avec une formation en école. Les apprentis sont parrainés par une des entreprises, mais suivent la première partie de leur formation pratique en école, avant de faire des stages au sein de la maison qui les parraine. Pour Roland Hirschi, «dans un tel contexte, il est possi-

ble de délivrer des formations avec un effort soutenu sur les aspects pédagogiques». Ceux-ci sont particulièrement importants dans certaines formations comme celle d’opérateur en horlogerie, dont les apprentis ont souvent eu des difficultés scolaires ou sont issus d’un environnement social compliqué.

ÉCOLE ET ENTREPRISE Autre avantage: l’école permet aux apprentis de toucher à tous les aspects de la pratique, au plus près des objectifs de l’apprentissage: «Lors d’une formation duale classique, les apprentis, lorsqu’ils sont en entreprise, travaillent en fonction de la production. Si une commande consiste à assembler des bracelets pendant trois mois, l’apprenti qui s’y trouve n’a d’autres choix que de s’y atteler. En école, nous pouvons assurer les activités diversifiées qui rendent la formation la plus complète possible.» }

UNE MONTRE ÉCOLE? Chaque apprenti côtoie les autres métiers, une connaissance essentielle dans les entreprises horlogères où ils seront appelés à collaborer. Cette proximité facilite aussi le croisement des compétences, comme quand les horlogers se rendent à l’atelier des micromécaniciens pour réaliser eux-mêmes leurs outils. «Le fait que ces métiers se côtoient provoque «des effets de bord» positifs, qui facilitent le respect du travail de chacun», explique Roland Hirschi. «Tout horloger que vous soyez, vous ne pouvez pas faire une montre sans micromécanicien.» Cet esprit de collaboration devrait se concrétiser, à terme, par un projet de «montre école» que les apprentis réaliseraient teintée chacun avec leur spécialité. Des ponts gravés pour les graveurs, ou une complication pour les horlogers, par exemple. «Les horlogers ont souvent une montre quand ils sortent de l’école, mais ce n’est pas le cas des autres métiers pour l’instant. Cette montre école devrait combler cette forme d’inégalité», propose Roland Hirschi.

Concentration de mise, dans une classe d’horlogers. DR

LE MONDE DE L’HORLOGERIE

33


Architecture

Ä…



filières diplômantes: micromÊcanicien, opÊrateur en horlogerie, graveur, (CFC), horloger de production (AFC).

Formations initiales ou continues, Êvaluations, dÊcouvertes, le campus offre une palette complète. DR

FACE À LA MACHINE, LE COUP DE MAIN N’A PAS DIT SON DERNIER MOT.

Des savoir-faire Ă prĂŠserver ______ LUC-OLIVIER ER ARD â—?

Beaucoup d’opÊrations complexes demandent une grande expÊrience dans des mÊtiers très spÊcifiques, mais elles peuvent dÊsormais aussi être effectuÊes par des machines à commande numÊrique ou d’autres procÊdÊs automatisÊs. Au campus genevois, les machines sont prÊsentes, mais on continue à former des apprentis pour perpÊtuer des gestes manuels ancestraux. Caprice de l’industrie du luxe? Pas seulement. Il est vrai que le fait main confère aux pièces la capacitÊ de vÊhiculer une Êmotion particulière. Mais entretenir des savoir-faire rares et prÊcieux est capital, et pas seulement pour les mÊtiers d’art. Même dans le domaine micromÊcanique, des efforts sont nÊcessaires pour conserver certaines compÊtences très spÊcifiques. Le brunissage du pivot des axes de balancier en fournit un exemple. Le balancier forme avec le spiral l’ÊlÊment rÊgulateur de la montre mÊcanique. Son oscillation rapide transformera l’Ênergie continue dÊlivrÊe par l’ÊlÊment moteur de la montre, en mouvement saccadÊ, qui permet aux aiguilles de tourner en rythme mesurÊ pour Êgrainer le temps une seconde après l’autre. Ce balancier est posÊ sur un axe plus petit qu’un grain de riz, à la gÊomÊtrie pourtant relative-

34 LE MONDE DE L’HORLOGERIE

ment complexe. Ses deux extrÊmitÊs doivent être maintenues entre deux pierres, offrant un minimum de frottements, synonymes de rÊsistance et d’usure. Ces contraintes commandent d’opÊrer un brunissage, permettant en même temps la maÎtrise prÊcise des dimensions de la pièce et un Êtat de surface nÊcessaire à une rotation ni entravÊe ni trop libre. RÊaliser cette opÊration sans machine automatique permet de comprendre et sen-

Äš Ä‹Ä‹Ä‹Ĺ?

tir la matière, les interactions entre les pièces, et le maniement prÊcis de l’outil. Sans oublier qu’une rÊalisation traditionnelle permet aussi d’Êviter la dÊbauche d’Ênergie, d’huile et de temps de rÊglage nÊcessitÊ par le fonctionnement d’une machine CNC destinÊe à produire de grandes sÊries. À plus forte raison, lorsque restaurer une montre signifie bien souvent façonner une pièce à un seul exemplaire. }

ÉVALUATION

Les Êquipes de Roland Hirschi ont dÊveloppÊ notamment un test de compÊtences destinÊ à l’Ecole des mÊtiers et artisans de la haute horlogerie. EmboÎtage, pose du cadran et des aiguilles, rÊparation du mouvement, ÊtanchÊitÊ ou encore productivitÊ: ces compÊtences horlogères de base sont ÊvaluÊes lors d’un test rigoureusement dÊfini, qui comprend la rÊparation d’une montre ÊquipÊe d’un mouvement ETA prÊalablement affectÊ de dÊfauts paramÊtrÊs. A la suite du test, apprentis, employÊs, formateurs et ressources humaines bÊnÊficient d’une Êvaluation permettant de dÊterminer les points forts ou les axes d’amÊlioration dans ces compÊtences de base. Plus d’une quinzaine de personnes ont dÊjà pu effectuer le test. Celui-ci doit permettre d’identifier des manques, ou des forces: dans un domaine oÚ certains ne bÊnÊficient d’aucune formation certifiÊe, il arrive parfois des surprises qui ne peuvent pas être dÊterminÊes sur la foi d’un CV. Roland Hirschi espère aussi qu’appliquÊ à un grand nombre de personnes, l’outil permette un usage plus large par les ressources humaines: dÊtecter l’intÊrêt ou les manques d’une filière de formation, d’un secteur d’entreprise, etc.


Technique

AjourĂŠs, vitrĂŠs, les mouvements se dĂŠvoilent de plus en plus. Parce que la mĂŠcanique fait rĂŞver. Encore faut-il en saisir les subtilitĂŠs.

Ĺ? Ĺ?mĹ? Ĺ? Äšg 



______ LUC-OLIVIER ERARD â—?

ans lui, le temps ne serait qu’un ruisseau indomptable. A l’heure oÚ les mouvements les plus ajourÊs semblent tout montrer de la mÊcanique horlogère, il reste un dispositif discret, rapide et difficile à observer dans les montres mÊcaniques. Pourtant c’est bien lui qui est au principe même du façonnage du temps: l’Êchappement. Minuscule ensemble de pièces complexes, il entretient les battements de cœur du balancier spiral et permet à la montre de transformer ses pulsations en heure.

LE TEMPS QU’IL FAIT En acheminant une partie de l’Ênergie dÊlivrÊe en continu par la dÊtente du ressort moteur au balancier, l’Êchappement impose à l’ensemble du mÊcanisme un mouvement saccadÊ propre à faire couler le temps goutte par goutte vers les aiguilles. Alors que les aiguilles d’une montre à quartz sautent d’une seconde à l’autre, celles d’une montre mÊcanique parcourent le chemin d’une seconde en 3, 4 ou 5 fois, selon la frÊquence du balancier, ce qui donne à sa rÊvolution une apparence de fluiditÊ. C’est ce qui permet de diffÊrencier une montre mÊcanique d’une montre à quartz.

36 LE MONDE DE L’HORLOGERIE

De nombreux inventeurs et artisans de gÊnie ont sans cesse amÊliorÊ les performance des montres, cependant l’inventeur de l’Êchappement reste mystÊrieux à ce jour. L’Êchappement dit à roue de rencontre est prÊsent dans la plus ancienne horloge du monde occidental qui soit encore conservÊe, celle du prieurÊ de Dunstable, en 1283. Ce type d’Êchappement, probablement inventÊ aux alentours de l’an mille, a ÊtÊ utilisÊ durant des siècles. Les horlogers le miniaturiseront pour l’adapter aux horloges de table, puis aux montres. Quête de la prÊcision, de la miniaturisation et de la longÊvitÊ ont menÊ à une multitude d’expÊrimentations. Au fil des siècles, l’Êchappement est devenu l’un des domaines les plus prolifiques en amÊliorations. L’organe a donc connu des dizaines de dÊclinaisons: Êchappement en ciseau, à cheville, à pattes d’Êcrevisse, à bascule, à force Êlastique, en auge de cochon‌ }}}

Äš Ä‹Ä‹Ä‹Ĺ?

LE TIC-TAC, C’EST LUI

Le tic-tac, bruit si caractÊristique qu’il en est venu, dans le langage courant, à souligner l’Êcoulement inÊluctable du temps: c’est l’Êchappement. Une sÊrie de petits bruits sont provoquÊs par la cheville de plateau (en rouge en haut de l’image ci-contre) lorsqu’elle heurte la fourchette de l’ancre (le T renversÊ). L’ancre est dÊplacÊe. La branche (à gauche) libère une dent de la roue (bruit), permettant à celle-ci de brièvement continuer sa route, avant d’être stoppÊe par l’autre branche (bruit, à nouveau).


COMMENT ÇA MARCHE?

Ce dessin a été réalisé à L’école d’horlogerie d’Anet (F), il y a une soixantaine d’années. La reproduction en a aimablement été fournie par le Musée international d’horlogerie de La Chaux-de-Fonds. Il s’agit d’un échappement à ancre suisse. La pièce maîtresse en est l’ancre, dont les mouvements permettent de donner une impulsion, via le plateau (partie supérieure de l’image) au balancier spiral. C’est l’oscillation de celui-ci, à un rythme précis, qui permet à l’ancre de revenir à sa position initiale. Entre-temps, chacune de ses branches aura alternativement libéré une dent de la roue d’échappement. Celle-ci, dont la rotation est animée par le ressort moteur de la montre, est donc «freinée» à intervalles réguliers: 3, 4 ou 5 fois par seconde (ce qui donne sa fréquence, en hertz). C’est une démultiplication de ce rythme par l’engrenage du mouvement qui permet d’afficher les secondes, les minutes, les heures, et toute autre complication incluse dans le mécanisme.

āĂĉă



Année de construction de l’échappement de l’horloge du prieuré de Dunstable, la plus ancienne qui ait été conservée.

LE MONDE DE L’HORLOGERIE

37


Technique

}}} Dans les montres, seul un nombre ré-

duit d’entre eux ont été utilisés de manière significative. L’échappement à détente équipe les instruments de précision. Quelques autres, comme l’échappement à cylindre, ont été utilisés pour leur fabrication plus simple ou économique. Mais depuis le début du 20e siècle, l’échappement à ancre suisse s’est généralisé.

LA LIBERTÉ D’OSCILLER Jean-Michel Piguet, conservateur adjoint du Musée international d’horlogerie de La Chaux-de-Fonds, explique son succès par son efficacité: «Envisageons un balancier spiral à l’oscillation parfaite: il fait la précision de la montre. L’échappement, qui transmet cette oscillation au mécanisme, est donc en même temps un élément perturbateur. Pour laisser le balancier osciller le plus librement possible, l’action de l’échappement doit être limitée à des impulsions les plus brèves possibles, évitant un maximum les frottements.» Dans cette quête, c’est l’échappement à ancre suisse qui s’en est le mieux sorti, non sans conserver quelques défauts. Les horlogers, inventant sans cesse de nouveaux mécanismes, continuent à travailler sur des alternatives. Omega, Audemars-Piguet et Girard Perregaux ont notamment adopté d’autres systèmes parfois radicalement différents, et des nouveautés se font jour régulièrement. Malgré tout, l’échappement à ancre suisse dicte la cadence. «Il est tellement parfait qu’il n’a plus vraiment évolué dans sa forme depuis le début du 20e siècle», admire Jean-Michel Piguet. Ce qui a changé, par contre, c’est la manière de le produire: «Des machines permettent de sortir des pièces terminées extrêmement précises. Il n’y a qu’à les poser, et ça

Echappements et ressorts (1809). WELLCOME LIBRARY

fonctionne tout de suite.» Il n’en a pas toujours été ainsi: longtemps, les pièces devaient être posées dans le mouvement, vérifiées puis rectifiées à la main par les finisseurs et autres planteurs d’échappement.

UN PEU PLUS DE TECHNIQUE La longévité de l’ancre suisse est aussi facilitée par la complexité face à laquelle se trouvent ceux qui veulent lui faire la peau. Le modifier, c’est toucher à l’équilibre de l’ensemble du

mécanisme: précision, réserve de marche, besoin en énergie, résistance aux chocs… Sylvian Aubry en sait quelque chose: technicien en restauration d’horlogerie ancienne, il a démonté, remonté, étudié, mesuré et dessiné tout ce qui peut se trouver en échappement. Enseignant l’horlogerie au Cifom, c’est à lui que la Fédération des écoles techniques a fait appel pour rédiger une nouvelle version de l’ouvrage de référence sur les échappements. Il

CHRISTIAN HUYGENS (1629-1695), MATHÉMATICIEN NÉERLANDAIS L’homme de science Christian Huygens, né à La Haye, est un mathématicien qui a notamment calculé la force centrifuge. Astronome, il a aussi été le premier à décrire les anneaux de Saturne, et découvert nombre d’objets célestes. Il étudie aussi la lumière à la suite de Newton. Ses expériences sur des cylindres mécaniques bourrés de poudre à canon en font aussi un des lointains précurseurs du moteur à explosion. C’est aussi lui qui a l’idée de réguler les horloges au moyen d’un pendule.

38 LE MONDE DE L’HORLOGERIE

Mais c’est une autre invention qui en fait un personnage fondamental de l’histoire des montres, et des échappements en particulier: le ressort spiral. C’est cette invention qui permet à l’oscillateur de revenir à son point mort tout seul, explique Sylvian Aubry. «Sans ressort spiral, pas d’échappement libre!» Il ouvre ainsi la voie à la mise au point de nombreux échappements qui permettront à la précision de faire des pas de géants.


LE BON ÉCHAPPEMENT

Qu’est-ce qu’un bon ĂŠchappement Ă ancre suisse? En transmettant l’Ênergie du ressort moteur au balancier spiral, l’Êchappement perturbe la rĂŠgularitĂŠ de celui-ci et nuit Ă  l’isochronisme de la montre (sa prĂŠcision). Comme pour tous les ĂŠchappements, l’action du dĂŠgagement et celle de l’impulsion doivent avoir lieu le plus près possible de la ligne des centres. L’axe du balancier, de l’ancre et de la roue d’Êchappement sont gĂŠnĂŠralement alignĂŠs sur ce qu’on appelle “la ligne des centresâ€?. ÂŤLa cheville de plateau doit ĂŞtre placĂŠe sur la ligne des centres lorsque le balancier spiral est au repos, c’est-Ă -dire au point oĂš il se tiendrait naturellement si la montre ĂŠtait arrĂŞtĂŠeÂť, explique Sylvian Aubry. ÂŤAinsi, le rythme du balancier spiral est transmis Ă  l’Êchappement durant une petite partie de son oscillation, entre 36 et 52 degrĂŠs. Le reste du temps, le balancier oscille librement ce qui fait sa prĂŠcision. Ainsi plus l’angle est petit, plus la prĂŠcision est grande et plus le rendement est bon.Âť De petits angles sont rĂŠservĂŠs Ă  la chronomĂŠtrie, par exemple.

s’agissait d’une part d’y inclure les nouveaux types d’Êchappements dÊveloppÊs depuis la version de 1974, notamment les derniers mÊcanismes en silicium. D’autre part, l’ordinateur ayant entre temps remplacÊ la planche à dessin, il devient bien plus simple de dÊcouper le processus de conception en phases distinctes. Toute la manière d’entreprendre la thÊorie et la pratique pouvait donc s’en trouver renouvelÊs. Il explique ci-dessus ce qui caractÊrise un bon Êchappement. }

L’Êchappement, aussi majestueux soit-il, est toutefois cruel dans sa perfection. Il nous rappelle à chaque battement que le temps s’Êcoule inexorablement, qu’il glisse et nous Êchappe. Cet hommage, c’est Nick Hayek, directeur de Swatch Group, qui l’Êcrit en prÊface de l’ouvrage de Sylvian Aubry, enseignant d’horlogerie au Cifom. Il a rÊalisÊ une somme complète à disposition des professionnels, des Êtudiants et de passionnÊs. Aboutissement de quatre annÊes de travail, ThÊorie des Êchappements, ÊditÊ par la FÊdÊration des Êcoles techniques, est sorti fin octobre.

  g

THÉORIE DES ÉCHAPPEMENTS

Äš Ä‹Ä‹Ä‹Ĺ?

MONDE DE L’HORLOGERIE

29


Technique

DANS LES ANNÉES 1970, TISSOT AVAIT OSÉ LA MONTRE ENTIÈREMENT SYNTHÉTIQUE.

Enième retour du plastique ______ LUC-OLIVIER ERARD ●

En 2015, Swatch prenait à bras le corps la quatrième révolution industrielle en lançant la production d’une montre mécanique automatique produite sur une ligne presque entièrement automatisée.

La system51 n’a que 51 pièces et, vendue 200 francs, coûte pratiquement cinq fois moins que la deuxième montre mécanique suisse la moins chère. A Neuchâtel en début d’automne, la conférence Micro16 a réuni des spécia-

listes des microtechniques et de la précision. Thierry Conus, responsable du développement des mouvements mécaniques du groupe Swatch, a donné un exposé aussi rare que passionnant: il s’agissait de décrire une partie du travail nécessaire pour adapter un produit aussi traditionnel que la montre mécanique à une production sur une ligne automatisée. La montre étant faite presque sans vis pour diminuer son nombre de pièces, il a notamment fallu trouver un moyen de régler la marche du balancier de manière automatisée, sachant qu’il serait exclu de rouvrir la montre pour la régler. Le balancier a donc été légèrement «surdimensionné» lors de l’usinage, pour prévoir un réglage par abrasion au laser.

LE PRÉCÉDENT DE L’ASTROLON La System51 a une autre particularité: sa roue d’échappement et son ancre son en matière synthétique. Une «innovation» qui n’est pas entièrement inédite, comme le rappelle Sylvian Aubry: «Dans les années 70, Tissot (Groupe Swatch) a sorti une montre révolutionnaire entièrement en plastique, l’Astrolon. Assomée par l’arrivée des montres à quartz, elle a disparu du marché en quelques années». Le groupe biennois a acquis avec cette expérience puis surtout avec la Swatch un savoir-faire qu’on dit inégalé (et bien gardé) en matière d’injection de plastique, qui permet des formes très difficiles à réaliser avec d’autres matériaux. }

GEORGE GRAHAM (1673-1751) ET THOMAS MUDGE (1717 - 1794) George Graham est le premier à placer sur ses montres une aiguille des secondes indépendante. Il a aussi conçu de nombreux instruments d’astrologie. Son intérêt pour la précision sert notamment le soutien qu’il apporte à John Harrison qui comme lui travaille à déterminer les longitudes à l’aide d’une horloge de précision embarquée sur un navire. En 1715, il invente un échappement à ancre pour horloges. L’un de ses élèves, Thomas Mudge est d’abord un aprenti de George Graham. En 1750, il réalise

40 LE MONDE DE L’HORLOGERIE

une montre à répétition minute pour Ferdinan VI d’Espagne. Son chronomètre construit en 1777 remporta un concours de chronométrie où il ne fut pas battu pendant près d’un siècle. Autour de 1755, il réalise la première montre à échappement libre. Elle lui sera achetée par George III. Elle aurait été destinée à la reine Charlotte, grand-mère de la reine Victoria, fait toujours partie des joyaux de la couronne, et est considérée comme une des montres les plus importantes de l’histoire de l’horlogerie.


QUE LA FORCE CONSTANTE SOIT AVEC LUI!

Les nouvelles voies du silicium

Echappement Constant, Girard-Perregaux (2016). DR

______ LUC-OLIVIER ERARD ●

Présenté comme une révolution propre à remiser l’ancre suisse dans les musées, l’échappement constant de GirardPerregaux a de quoi surprendre. Ce n’est pas seulement dans sa forme qu’il est différent de tout ce qui s’est fait jusqu’alors dans le domaine des échappements. Mais dans son principe même, ainsi décrit par la marque comme «un phénomène que chacun peut observer, tenant entre le pouce et l’index un billet de chemin de fer, verticalement, en lui donnant la forme d’un C ou d’une parenthèse ouverte. Si vous exercez alors une pression latérale, vous sentirez une résistance jusqu’au moment où… clac! La carte bascule brusquement de l’autre côté, position symétri-

que, parenthèse refermée.» Sur cet Echappement constant, le rôle du ticket de chemin de fer est joué par la lame de silicium qui partage la pièce, lui donnant l’aspect d’une bouche fermée. Le précieux claquement transmet l’impulsion au balancier spiral. Cette impulsion n’est donc pas uniquement tributaire de la force reçue du barillet (où se trouve le ressort moteur), mais il s’y ajoute la force du claquement. Un tel échappement est dit «à force constante», car ses impulsions ne varient pas en intensité en fonction du ressort moteur. Celui-ci a longtemps souffert d’une caractéristique fâcheuse: tendu, sa puissance est trop forte, tandis qu’à la fin de sa course, elle est trop faible. «Un défaut

dont l’importance a cependant beaucoup diminué ces dernières années en raison des progrès intervenus dans la conception des ressorts», explique Sylvian Aubry. Complexe, cher et de taille importante, l’objet n’est pas sans quelque inconvénient. Mais il doit au silicium d’avoir pris vie. Inventé à la fin des années 1990 par Nicolas Déhon, le procédé n’avait pas fonctionné avec d’autres matériaux. Sylvian Aubry explique que le silicium est utilisé désormais dans les mouvements de montre en raison notamment du fait qu’il est très dur et donc peu sujet à l’usure. En outre, il possède un coefficient de frottement très faible et ne nécessite qu’une lubrification très limitée. }

GEORGES-AUGUSTE LESCHOT (1800 - 1884) En 1830, Georges-Auguste Leschot, fils de Jean-Frédéric Leschot, et pionnier de la standardisation et de l’interchangeabilité, perfectionne un échappement à ancre. Un autre horloger, Antoine Lechaud, l’utilisera en série dès 1842. Massivement utilisé dans l’horlogerie suisse, cet échappement est appelé aujourd’hui «Echappement à ancre suisse». De nombreux horlogers avaient contribué à l’amélioration de ce mécanisme, notamment Abraham-Louis Breguet (1747-1823), bien que celui-ci

soit avant tout connu pour l’invention du tourbillon, du spiral Breguet, de la montre bracelet ou de l’usage des rubis. Georges-Auguste Leschot, lui, est aussi connu pour être l’inventeur d’une perforatrice ayant permis de creuser de nombreux tunnels, mines et galeries. Celles qui ont percé le Simplon sont directement inspirées de la sienne, qui lui valut d’être primé à Genève, ville où il est né (et décédé), et qui compte une rue à son nom.

LE MONDE DE L’HORLOGERIE

41


IcĂ´nes

La T-Touch de Tissot fait son entrĂŠe dans le monde de la NBA, la ligue nord-amĂŠricaine de basketball.

La T-Touch a vu le jour en 1999. A l’Êpoque, il s’agissait d’un produit totalement innovant sur le marchÊ. Aujourd’hui, elle est devenue le modèle phare de Tissot.

  Ĺ?Ĺ? Ĺ?  Ĺ?  Ĺ?Ĺ? Ĺ?ÄĄĹ?

Ä Ä…Ĺ?ĀĀĀ



Le nombre de points de vente de Tissot dans le monde, dont 100 boutiques en nom propre.

42 LE MONDE DE L’HORLOGERIE


LES PREMIÈRES DE TISSOT X ADN. Pour François



______ DANIEL DROZ ●

hez Tissot, elle est devenue une véritable icône. La T-Touch a trouvé sa place dans le cœur des consommateurs. «Une révolution», dit François Thiébaud, le président de la marque locloise, propriété de Swatch Group. «C’est un produit avec lequel nous sommes venus en 1999. Nous ne parlions pas alors de technologie tactile.» Celle-ci a été mise au point par les ingénieurs d’Asulab à Marin, une société du groupe. Tissot parie alors sur ce prototype. En 2000, lors de sa présentation à Baselworld, le salon international de l’horlogerie, François Thiébaud évoque «un pont vers le futur».

«Tissot est la conjonction du savoir-faire et de l’innovation, donner l’heure avec une certaine recherche pour habiller le temps», dit-il aujourd’hui. «Nous sommes arrivés avec une forme de boîte un peu différente, un affichage analogique et digital, ainsi que celui de fonctions instrumentales. Ce qui ne se faisait pas dans l’horlogerie. Par exemple, la boussole ou la pression barométrique. Grâce à cette dernière fonction, l’utilisateur peut savoir le temps qu’il va faire», relève le FrancComtois.

AVANT LE TÉLÉPHONE

Personne, à l’époque, n’imaginait que cette technologie tactile s’appliquerait au téléphone. L’avancée de Tissot a, en quelque sorte, fait des émules. La marque, elle, a soigné sa notoriété «Aujourd’hui, tout le monde pense T-Touch dans le canton, en Suisse.» Il a fallu plus de cinq ans pour distribuer le produit sur tous les marchés. }}}

Thiébaud, la T-Touch est la dernière d’une lignée d’innovations, qui sont le propre de Tissot. «Quatre révolutions techniques dans la façon de présenter les choses, les fonctions», dit le président de la marque. X 1930. Tissot dévoile la première montrebracelet antimagnétique au monde. X 1951. La Navigator avec ses 24 fuseaux horaires est dévoilée. Première mondiale encore! «C’était aussi révolutionnaire», relève François Thiébaud. X 1985. La Rockwatch est la toute première montrebracelet au monde dotée d’une boîte en pierre naturelle (notamment le granite). X 1986. La Two Timer est la première montrebracelet au monde avec affichage analogique et digital et sept fonctions réglables à l’aide d’une seule couronne. L’ancêtre de la T-Touch.

LE MONDE DE L’HORLOGERIE

43


IcĂ´nes

La Tissot Le Locle RÊgulateur, l’incarnation d’une tradition horlogère.

QUAND LE NOM LE LOCLE DONNE NAISSANCE À UNE COLLECTION En volumes, c’est le plus commercial de Tissot, relève François ThiÊbaud. Le modèle Le Locle, introduit en 2003 à l’occasion des 150 ans de la marque, connaÎt un succès mondial. C’est une petite citÊ avec un savoir-faire extraordinaire. Avec la montre Le Locle, nous voulons mettre en exergue un lieu, une crÊdibilitÊ, une vÊritable histoire horlogère. Le nom Le Locle n’est pas la propriÊtÊ de Tissot, poursuit le prÊsident de la marque. Cette montre, aujourd’hui, n’est que mÊcanique. Cette ligne connaÎt un

}}} ÂŤNous sommes devenus tellement grands

que nous ne pouvons plus faire un lancement mondial, explique François ThiÊbaud. C’est un problème de logistique industrielle et aussi de rÊgions. L’Asie est davantage produit mÊcanique, le nord de l’Europe le mÊtal, le Sud bracelet cuir. Un poignet espagnol n’est pas Êgal à un poignet allemand. Tissot est une marque mondiale. Nous devons avoir une vue sur les cinq continents.

DEUX ÉVOLUTIONS En 17 ans, la T-Touch a connu deux Êvolutions, la T-Touch Expert et la T-Touch Expert Solar, laquelle fonctionne à l’Ênergie solaire. Techniquement, elles disposent d’un mouvement plus grand, d’adaptations technologiques, de cadrans et de chiffres diffÊrents. Du fine tuning, relève François ThiÊbaud. Le nombre de fonctions instrumentales a aussi augmentÊ. Nous n’allons pas, tout à coup, faire quelque chose que nous n’avons jamais fait. Nous avons un ADN et un tÊmoin à passer, estime-t-il. Nous ne supprimons pas les odeurs et la saveur. Avant la T-Touch, il y a eu la Two Timer, la première montre analogique et digitale. Elle avait sept fonctions sur la même couronne. C’Êtait innovateur. J’en vois

44 LE MONDE DE L’HORLOGERIE

succès phÊnomÊnal. Aujourd’hui, nous en avons ÊcoulÊ quelques millions. Le cadran des premières montres a ÊtÊ inspirÊ par celui du clocher temple de la Mère-Commune des Montagnes neuchâteloises. Dernière nÊe de la collection, la Tissot Le Locle RÊgulateur incarne cette volontÊ de perpÊtuer la tradition horlogère. Elle est disponible en plusieurs versions: moderne en acier, tendance en version bicolore (or jaune et PVD) ou classique en noir avec ou sans boÎtier en or rose.

encore sur les poignets de stewards dans les avions. Aujourd’hui, des dÊclinaisons de la TTouch avec des fonctions propres à diverses activitÊs ont ÊtÊ rÊalisÊes. Que ce soit pour la course en gÊnÊral, le cyclisme, la voile ou la plongÊe. Par exemple, le modèle dÊdiÊ à la NBA, la ligue de basket nord-amÊricaine, compte 20 fonctions. Outre un rÊtro-Êclairage, elle peut afficher deux fuseaux horaires, un calendrier perpÊtuel, une pression relative et absolue, un altimètre avec dÊnivelÊ, un chronographe (tour, temps additionnels et intermÊdiaires), une boussole, un azimut,

Äš Ä‹Ä‹Ä‹Ĺ?

deux alarmes, un journal, rÊgate, l’indication du jour et de la semaine. Nous avons su rÊpondre à une demande, relève le prÊsident de la marque. Dans les Alpes notamment. A Chamonix, les guides de haute montagne ont tous une T-Touch. C’est sÊcurisant. La T-Touch, au final, a aussi des rÊpercussions chez les dÊtaillants de la marque locloise. Nous avons appris aux points de vente à rÊgler une montre plus compliquÊe, relève François ThiÊbaud. Nous n’allons pas dÊpenser notre Ênergie pour convaincre le distributeur, mais nous allons l’associer pour convaincre le consommateur. }

CINQUANTE MILLIONS D’EXEMPLAIRES

Cinquante millions d’exemplaires en dix langues ont ÊtÊ ÊcoulÊs. Depuis 2003, chaque acheteur d’une montre Tissot reçoit le livre de l’historienne Estelle Fallet, Le roman d’une fabrique de montres. L’auteure se glisse dans la peau d’un personnage qui, au retour d’un voyage dans le sud de la France, s’intÊresse à l’horlogerie, à Tissot plus prÊcisÊment, avant de regagner Paris. Ce livre a ÊtÊ publiÊ à l’occasion des 150 ans de la marque locloise. Cette même annÊe 2003, un deuxième ouvrage, plus consÊquent et historique en tous points, a aussi ÊtÊ consacrÊ à Tissot. Estelle Fallet dÊvoile les contours socio-Êconomiques de la sociÊtÊ.


Baroncelli Heritage, le modèle le plus fin avec date.

āĀĀ



En pourcent, la part des montres mécaniques dans la production de Mido.

BASÉE AU LOCLE, LA MARQUE FÊTE LE 40E ANNIVERSAIRE DE SON MODÈLE PHARE.

Mido célèbre la Baroncelli En 2016, Mido célèbre les 40 ans de la collection Baroncelli. Pour marquer cet événement et son attachement au classicisme horloger, la marque bientôt centenaire a créé la Baroncelli Heritage. Des modèles au charme intemporel dotés d’un somptueux cadran grainé et protégés par une boîte extrêmement fine. Une finesse exceptionnelle qui fait de la Baroncelli Heritage l’une des montres les plus fines du marché et ce à partir de 990 francs. La ligne Baroncelli illustre à elle seule le soin extrême apporté par la marque à chacune de ses montres. Dans sa recherche constante de perfection, Mido a également souhaité compléter cette collection phare avec un spiral en silicium. En plus de ses vertus amagnétiques, ce composant, incontournable dans l’horlogerie de luxe, offre une précision à long terme très supérieure à celle d’un

spiral standard et une meilleure résistance aux chocs: du jamais vu dans cette gamme de prix et disponible en fin d’année déjà. Preuve supplémentaire de son attachement à la précision, Mido figure depuis de nombreuses années dans le top 5 des maisons horlogères qui affichent le plus grand nombre de mouvements certifiés chronomètres par le Contrôle officiel suisse des chronomètres (Cosc).

AU LOCLE DEPUIS BIENTÔT 20 ANS Les amateurs de montres recherchent désormais cette précision mécanique associée à la fiabilité, le tout emballé dans un design séduisant à un excellent rapport qualité/prix. Et c’est précisément autour de ces axes qu’a été bâtie et se développe Mido, fondée en 1918 et basée au Locle depuis bientôt 20 ans. Les modèles les plus récents, comme le catalo-

gue de la marque dans son ensemble, présentent trois dénominateurs communs qui constituent autant de bonnes raisons de choisir une Mido: innovation, esthétique et fonctionnalité. Autant de valeurs essentielles que la marque – dont le nom signifie «je mesure» en espagnol (yo mido) – partage avec des réalisations architecturales emblématiques dont elle s’inspire pour ses collections. Depuis sa fondation, le credo de la marque reste le même: créer des montres au dessin intemporel mais néanmoins contemporain. Pouvoir traverser les années sans vieillir, mais en conservant un ADN propre… Comme la robuste Multifort lancée en 1934, synonyme de force et de caractère, l’aquatique Ocean Star guidée par la fiabilité, l’iconique Commander incontournable depuis sa création en 1959 et d’autres encore… } LE MONDE DE L’HORLOGERIE

45


Tendances SPORT-TECHNIQUE

Certains privilÊgient la technique, d’autres le classicisme. Les marques rÊpondent aux demandes des clients ou osent la provocation. Passage en revue pour 2016.

  Ĺ?Ĺ?g ______ DANIEL DROZ â—?

Breitling MODĂˆLE PHARE

Certina PRÉCISION AU DIXIĂˆME

Ulysse Nardin CALENDRIER ANNUEL

46 LE MONDE DE L’HORLOGERIE

Breitling donne un visage inÊdit à son modèle phare Chronomat dans une Êdition spÊciale au style rÊsolument technique et masculin. Le Chronomat 44 Blacksteel Special Edition est ÊquipÊ du calibre maison Breitling 01. X 8250 francs

Le Chronographe DS Podium de Certina affiche, grâce à son mouvement Precidrive, une prÊcision au 1/10e de seconde. De plus, il est dotÊ du système DS pour double sÊcuritÊ: boÎte renforcÊe, glace saphir inrayable et joints spÊciaux sur la tige, la couronne et le fond. X dès 495 francs

Le calendrier annuel reconnaÎt les mois de 30 et 31 jours, mais doit être corrigÊ manuellement une fois l’an, à fin fÊvrier. Là oÚ les mÊcanismes traditionnels mettent en scène une trentaine de composants, la manufacture du Locle est parvenue à dÊvelopper un système d’une dizaine d’ÊlÊments seulement. Les indications horaires et calendaire de cette nouvelle Marine Chronograph Annual Calendar peuvent se rÊgler indiffÊremment en avant ou en arrière, sans aucun risque de dÊtÊriorer involontairement le mouvement. X 11 900 francs


Graham UN CHRONOGRAPHE RECONNAISSABLE ENTRE TOUS

Chopard CLASSIQUE RÉGULATEUR

Oris DEUXIÈME FUSEAU HORAIRE AUTONOME

Hublot TRANSPARENCE

La marque anglaise basée à La Chaux-de-Fonds célèbre ses 15 ans d’existence avec un Chronofigther Vintage. Reconnaissable à son levier placé à gauche sur la boîte, ce chronographe affiche clairement deux compteurs de temps courts pour les secondes et les minutes. X 4950 francs

Au 19e siècle, le régulateur était une horloge murale qui permettait à tous les régleurs de l’atelier de régler les garde-temps sur le même horaire. Pour être clairement visibles, les aiguilles des heures, des minutes et des secondes étaient séparées sur le cadran. Devenu un classique de la collection L.U.C de Chopard, le régulateur revient dans une interprétation moderne. Il offre six indications par affichage symétrique. X 29 800 francs

La nouvelle génération de calibres développés en interne par Oris accueille sa troisième variation. Le Calibre 112 enrichit encore l’offre de la marque et donne son nom à ce nouveau modèle de la collection Artelier. Il est doté d’un second fuseau horaire. Il est positionné dans un sous-cadran à lecture autonome avec heures et minutes, où il est secondé d’une indication jour/nuit. X 6300 francs

Après plusieurs séries de montres totalement noires et opaques, Hublot prend le contre-pied total et vise la transparence absolue. Lunette, boîte, fond, verres, le boîtier de la Big Bang Unico Sapphire est intégralement réalisé dans le matériau le plus dur disponible en horlogerie: le saphir. X 55 000 francs

LE MONDE DE L’HORLOGERIE

47


Tendances DAMES

Gucci INTEMPORELLE

TAG Heuer LE DESIGN FÉMININ DE 1987 REVISITÉ

Ebel LE CHAUD ET LE FROID

Longines CLASSIQUES NACRÉES

48 LE MONDE DE L’HORLOGERIE

Son nom de baptême n’est pas usurpé. Son cadran en nacre noire rend la G-Timeless de Gucci intemporelle. Son boîtier est serti de 43 diamants, son bracelet poli et satiné et le mouvement vibre au rythme du quartz. X 1950 francs

Cette année, TAG Heuer lance pour la première fois une collection de montres entièrement en céramique avec plusieurs nouvelles versions de l’Aquaracer Lady. qui devraient répondre aux attentes de ses clientes. Parmi celles-ci, une version entièrement noire avec des diamants dans un boîtier de 35 millimètres. Le tout sans superflu. X 2400 francs

La nouvelle Wave Lady d’Ebel raconte un conte d’hiver. Le froid et le chaud s’y rencontrent. Le froid est présent à travers l’acier satiné qui compose sa boîte et son bracelet. La chaleur provient des accents d’or rouge 18 carats qui soulignent la montre. Ce métal rayonnant en orne le bracelet. X 2950 francs

A l’instar de tous les modèles de La Grande Classique de Longines, le charme de ces nouvelles variations tient essentiellement à leur boîte en acier très mince: à peine 4,20 et 4,45 millimètres pour ces montres animées d’un mouvement quartz. Disponibles en deux tailles, 24 et 29 millimètres de diamètre, ces créations s’habillent de divers cadrans nacre finement travaillés et ornés d’un décor d’étoile qui se décline en rose, bleu ou blanc. X dès 1330 francs


Cartier OVALE HYPNOTIQUE

Parmigiani Fleurier COLLECTIONS SŒURS

Fendi LE CYCLE DE LA RUCHE SUR L’EAU À ROBINSON

Bulgari ENVOÛTANT SERPENT

Un ovale féminin, subtil et définitivement Cartier: Hypnose joue avec la perspective, le mouvement et l’optique. Le mouvement à quartz prend place dans une boîte – 30 millimètres sur 26,2 – en or rose sertie de diamants taille brillant; cadran flinqué argenté effet soleil, aiguilles en forme de glaive en acier bleui, glace saphir; bracelet en alligator brillant noir, boucle déployante en or rose 18 carats. X 24 200 francs

La maison présente une édition anniversaire des collections Kalpa Piccola et Kalpa Donna avec leur forme tonneau. Elles ne se différencient que par leurs dimensions. Un petit diamant est inséré à la surface du cadran, lui-même en nacre. Au dos, le mouvement quartz en or rose dévoile son raffinement. Un pont central prend la forme de la corne qui fait l’identité visuelle de Parmigiani Fleurier. Ce motif est répercuté par gravure sur les autres surfaces du mouvement, à la façon d’une myriade de symboles qui gravitent autour de trois rubis. X 9900 francs

Inspirée des célèbres Bugs de Fendi – ces petites créatures à fourrure qui envahissent le monde de la mode avec leurs yeux envoûtants – la nouvelle Momento Fendi Bugs Limited Edition se drape d’une touche féminine. Cette pièce en acier arbore un total de 382 diamants – dont 286 pour le seul cadran. X 11 000 francs

Avec la Serpenti Incantati, Bulgari dévoile une esthétique entièrement repensée et redessinée. Pour la toute première fois, le serpent s’enroule autour du cadran. Plus douce, plus contemporaine également, sa silhouette stylisée enveloppe le poignet de diamants et rubellites au scintillement chatoyant. X Prix non communiqué

LE MONDE DE L’HORLOGERIE

49


Tendances CLASSIQUE

Tissot IMPOSANT DIAMÈTRE

Movado NOUVEAU SOUFFLE POUR LE CADRAN MUSEUM

Mido BARONCELLI CÉLÉBRÉ

Zenith ÉLITE ÉPURÉ

50 LE MONDE DE L’HORLOGERIE

La Tissot Heritage 1936 se distingue par l’imposant diamètre de son boîtier en acier sous lequel vient se glisser un solide bracelet en cuir brun, à l’image des toutes premières montres-bracelets de l’histoire. Une fois le bracelet retiré, le fond du boîtier peut s’ouvrir afin de permettre au regard d’admirer les détails du mouvement à remontage manuel. X 975 francs

Lancée en décembre 2015, la collection Movado Edge a été élaborée en collaboration avec le designer industriel suisse Yves Béhar. Ce dernier a insufflé son dynamisme à la beauté du légendaire cadran Museum en utilisant un verre industriel épais. Le résultat: une symbiose entre un style moderne et une sculpture futuriste. X dès 995 francs

Avec la nouvelle Baroncelli Caliber 80 Chronometer Si, Mido célèbre les 40 ans de cette collection. Sa boîte protège un mouvement chronomètre avec spiral en silicium. En plus de ses vertus amagnétiques, ce composant offre une précision à long terme très supérieure à celle d’un spiral standard. La réserve de marche est de 80 heures. X dès 1100 francs

Après le succès du modèle Elite 6150, la Manufacture Zenith propose dans la même collection un nouveau chronographe équipé d’un prestigieux mouvement El Primero. Entre classicisme et modernité, l’Elite Chronograph Classic palpite à la haute fréquence du calibre. En acier ou en or rose, son boîtier galbé de 42 mm s’ouvre sur un cadran épuré aux index gravés et aiguilles feuilles élancées. X 7100 francs


Tudor LE BRONZE RENVOIE AUX SCAPHANDRIERS

Patek Philippe HABILLÉE DE PLATINE

Omega CÉRAMIQUE BLEUE POLIE

Jaquet Droz RACINES DU 18E SIÈCLE

Tudor a retenu des éléments emblématiques pour cette pièce: glace bombée et couronne surdimensionnée de 1958; aiguilles angulaires des années 1970; bracelet tissé jacquard beige, hommage aux marins français qui récupéraient les élastiques sur des parachutes ventraux. Le choix du bronze pour le boîtier renvoie, quant à lui, aux scaphandriers. La Black Bay Bronze a du caractère. X 6300 francs

La Nautilus célèbre ses 40 ans d’existence. Pour l’occasion, Patek Philippe dévoile deux modèles. Ils présentent des allusions à l’histoire de la première collection «sport élégant» de la manufacture. Avec un boîtier en platine de 40 mm, la référence 5711/1P rend hommage à la Nautilus d’origine référence «Jumbo» de 1976. La montre arbore un cadran bleu avec index diamants, relief frappé typique de la Nautilus et inscription anniversaire discrète en creux. X 100 000 francs

Le chronographe Seamaster Planet Ocean 45,5 mm se distingue par son boîtier de 45 millimètres en or et sa lunette en céramique bleue polie. Il renferme le calibre Omega Master Chronomer 990. Celui-ci est certifié Master Chronometer. Il a passé avec succès une batterie de tests rigoureux élaborés par l’Institut fédéral suisse de métrologie. Les chiffres ainsi que l’échelle de plongée forment un contraste avec le ton du cadran et de la lunette en céramique. X 15 700 francs

A l’origine de la Grande Seconde Décentrée Onyx se trouve un modèle imaginé au 18e siècle par Pierre Jaquet-Droz. Il superpose deux cadrans, dont celui des secondes décentré à six heures. Au 21e, la maison offre une version avec le cadran des secondes légèrement décalé à 7 heures. L’onyx donne le ton. X 10 200 francs

LE MONDE DE L’HORLOGERIE

51


Tendances GRANDES COMPLICATIONS

Richard Mille L’ART DE RUE SUR TOURBILLON

Christophe Claret MYSTÉRIEUX CHAMPS MAGNÉTIQUES

HYT VIVES COULEURS

Arnold & Son «SECONDE VRAIE»

52 LE MONDE DE L’HORLOGERIE

La RM 68-01 résulte de la volonté de Richard Mille d’ouvrir la haute horlogerie à l’art contemporain selon une approche inédite. Car ce calibre tourbillon est support de créativité et d’inspiration de Cyril Kongo, artiste de rue autodidacte. Pour ne pas nuire à l’équilibre et donc au bon fonctionnement du calibre, le poids de la peinture a en effet été strictement défini au préalable. X 780 000 francs

Le modèle X-Trem-1 est équipé d’un tourbillon volant incliné à 30 degrés. Sur les côtés de la boîte, deux petites sphères d’acier évidées, isolées dans des tubes en saphir, se meuvent de manière mystérieuse grâce à des champs magnétiques. X 272 000 francs

L’horloger hydro-mécanique HYT fête ses trois ans. Après avoir creusé le sillon de l’horlogerie du 21e siècle, la marque pose un milestone haut en couleur: la collection Colorblock avec des versions rouge, jaune et bleu. Elles respectent les codes de la marque et son moteur à eau si particulier. X 39 000 francs

Le Britannique John Arnold (1736-1793) fut l’un des plus éminents spécialistes des chronomètres de marine. Aujourd’hui, la maison chaux-de-fonnière qui porte son nom dévoile le modèle Constant Force Tourbillon. Celui-ci concentre l’ingéniosité de l’horloger britannique du 18e siècle dans une montre-bracelet à la technicité raffinée. Le mouvement de manufacture est équipé d’un système à force constante et d’un mécanisme de «seconde vraie». Mouvement mécanique à remontage manuel avec 90 heures de réserve de marche. X 188 892 francs


 

EXCLUSIVITÉ ZENITH POUR UN SITE INTERNET

Le nom d’Hodinkee est connu des collectionneurs du monde entier, mais moins du grand public. Ce site internet s’est imposÊ comme une ressource de premier choix pour des amoureux de montres modernes et anciennes. Il commercialise des accessoires horlogers, une sÊlection de montres vintage triÊes sur le volet, ainsi que certaines Êditions limitÊes de montres modernes soigneusement sÊlectionnÊes. La marque locloise Zenith a naturellement choisi Hodinkee pour y rÊserver l’exclusivitÊ de la vente de 25 pièces d’un chronographe inspirÊ par les annÊes 1960. Cette Êdition s’inspire ouvertement d’un chrono Zenith des annÊes 1960. Look rÊtro, cadran gris ardoise, boÎtier en acier de 38 mm de diamètre, le tout animÊ par un mouvement El Primero à roue à colonnes certifiÊ chronomètre par le Contrôle officiel suisse du chronomètre, le Cosc.

TAG HEUER ROULE AVEC BMC

TAG Heuer revient dans le cyclisme. Plus prÊcisÊment avec l’Êquipe professionnelle americano-suisse BMC. Le cyclisme est un sport universel, international, populaire, touchant tous les âges. Je nourris de grandes ambitions pour ce projet, un investissement que nous envisageons sur le long terme avec mon ami Andy Rihs que je connais depuis 25 ans, relève le prÊsident de la marque chaux-de-fonnière Jean-Claude Biver. Andy Rhis n’est autre que le propriÊtaire de l’Êquipe BMC. TAG Heuer ne dÊbarque pas en terres inconnues. C’est en 1946 que la première mention du cyclisme professionnel apparaÎt dans une brochure de l’horloger suisse avec des chronos de poche pour mesurer les temps en course et à l’entraÎnement. En 1985, il y a plus de 30 ans, la première collaboration de TAG Heuer dans le cyclisme se rÊalise au travers de l’Êquipe Heuer Skil Sem et de son leader Sean Kelly.

ZENITH Modèle exclusif d’inspiration sixties.

TAG HEUER Reout au cyclisme avec BMC. LUCAS VUITEL

IWC RÉCOMPENSE LES ESPOIRS DU CINÉMA

IWC aime le cinÊma. La marque de Schaffhouse l’a encore montrÊ rÊcemment lors du 12e Zurich Film Festival en participant au Film Maker Award, une rÊcompense de 100 000 francs. Celle-ci a ÊtÊ remise par l’actrice amÊricaine Uma Thurman, un des vedettes du film Pulp Fiction de Quentin Tarantino. Les rÊalisations Fortuna de Germinal Roaux et Das Blue Note Projekt de Sophie Huber ont ÊtÊ rÊcompensÊes. La somme dont est dotÊ ce prix offre aux cinÊastes la possibilitÊ de dÊvelopper leur carrière et de se consacrer tout entier à leur art, indique IWC. La marque sponsorise aussi les festivals du film de New York (Tribeca), Londres, Dubaï, Singapour et PÊkin afin d’aider les espoirs du cinÊma à faire de leurs rêves une rÊalitʝ.

LE MONDE DE L’HORLOGERIE

53


  HUBLOT TOURNE AVEC DEPECHE MODE

Depeche Mode revient sur scène. Les dates de sa tournÊe sont fixÊes. Pour la Suisse, ce sera Zurich le 18 juin prochain. Hublot est partenaire du combo depuis 2010. A l’occasion de la sortie d’un nouvel album au dÊbut de 2017, la marque soutient le groupe dans une dÊmarche caritative. Pour cette nouvelle tournÊe, Hublot crÊera une Êdition limitÊe dont une partie des ventes sera reversÊe à Charity: water. La volontÊ de fusionner le talent, la passion et la notoriÊtÊ de chacun des protagonistes, pour joindre nos forces et soutenir une cause commune, commente le directeur de Hublot, Ricardo Guadalupe.

54 LE MONDE DE L’HORLOGERIE

DIX ANS DE COMPLICITÉ AVEC ASCOT

Le cheval tient une place particulière dans l’univers de Longines depuis sa fondation. La marque de Saint-Imier collabore activement à des ÊvÊnements autour de la plus belle conquête de l’homme. C’est ainsi qu’elle a cÊlÊbrÊ il y a trois semaines les dix ans de son partenariat avec Ascot, un des plus cÊlèbres champs de courses du monde. Pour marquer cet anniversaire, Longines a offert un chèque de 10 000 livres sterling à un fonds de bienfaisance pour les jockeys blessÊs. Celui-ci vise à apporter un soutien aux cavaliers victimes d’un accident et à leurs familles. Le partenariat avec Ascot a dÊbutÊ en 2006. Longines est à la fois le chronomÊtreur officiel et l’horloger du champ de courses britannique. Celuici voit se dÊrouler chaque annÊe une semaine de courses exceptionnelles, dont la frÊquentation l’est tout autant. La famille royale y est prÊsente à chaque Êdition.

LONGINES Les courses royales d’Ascot.

MB&F Une fusÊe? Un instrument d’Êcriture.

HUBLOT Depeche Mode soutenu dans son projet.

LA FUSÉE DE CARAN D’ACHE

Son imagination ne semble plus avoir de limite. Projeter ses rêves de conquête de l’espace grâce à un instrument d’Êcriture: c’est l’idÊe originale du fondateur de MB&F, Maximilian Bßsser. La maison Caran d’Ache a accueilli avec enthousiasme cette nouvelle aventure, à la fois passionnante et complexe. Le rÊsultat est l’instrument d’Êcriture Astrograph. Sa rÊalisation a nÊcessitÊ quatre annÊes de gestation et d’Êchanges. L’aboutissement de cette collaboration est un corps d’instrument au design futuriste, comprenant une multitude d’ÊlÊments innovants parmi les 99 composants qu’il compte au total: système cran d’arrêt de stabilisation verticale, Êcrin-plateforme, figurine aimantÊe... Une annÊe entière fut consacrÊe au dÊveloppement du modèle final. Plus de 500 opÊrations manuelles contribuent à la rÊalisation de chaque instrument d’Êcriture.


Le monde de l'horlogerie L'Express - novembre 2016  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you