Page 1


au Sommaire

2

Destination

LIMOUSIN Prestige

—Porcelaine, — le prestige de l’or blanc.

p. 4

—Émail — et verre, les couleurs en fusion

p. 10

—Tapisserie, — la fibre de l’art

p. 14

—Bois — et papier, les racines de la création

p. 18

—Cuir, — seconde peau

p. 22

—Mode — et bijoux, secrets d’élégance

p. 26

—Beauté, — source de bien-être

p. 30

—Loisirs, — vert et sport

p. 32

—La — culture en excellence

p. 36

—Saveurs, — goûts d’exception

p. 40

—Restaurants, — bonnes tables

p. 44

—Hébergements, — chambres de caractère

p. 46

—Carnet — de bonnes adresses

p. 48

—Informations — pratiques

p. 50


e Limousin est une terre de traditions. Il est aussi un vaste jardin où se cultivent en secret des savoir-faire séculaires et d’exception qui, lorsqu’ils fleurissent, donnent naissance à des objets, des productions d’excellence.

Tourisme de Découverte Économique Chaque été, plus d’une centaine d’entreprises de la région offrent la possibilité de visiter leurs ateliers.

××Information  :

www.visites-entreprises-limousin.com

Ancrés historiquement sur le territoire, ils l’ont façonné, ont modelé son patrimoine, forgé son identité culturelle. Il n’est donc pas surprenant que les noms de trois villes de la région soient étroitement liés à des créations de prestige : Limoges pour la porcelaine ou les émaux, Aubusson pour la tapisserie et Saint-Junien pour les gants de peau. Cet héritage est toujours vivant, résolument tourné vers l’innovation pour encore et toujours surprendre. Chacune des ressources locales est exploitée pour ne donner que le meilleur d’elle-même. Producteurs, manufacturiers ou artisans d’art s’évertuent jour après jour à valoriser et transmettre leurs connaissances, leurs tours de main, leur aptitude à faire du plus simple appareil un émerveillement pour celui qui saura en apprécier la juste valeur : celle de l’amour de l’Art. Avec 31 « Entreprises du Patrimoine Vivant », 3 communes et pays labellisés « Ville d’Art et d’Histoire », le développement de pôles d’excellence, de compétitivité, le Limousin est un territoire sur lequel l’excellence se conjugue à toutes les modes, au présent et pour l’Avenir.

Les Entreprises du Patrimoine Vivant Le label Entreprises du Patrimoine vivant est une marque du Ministère de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi, mise en place pour distinguer des entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence. Ces maisons se distinguent par une histoire et un patrimoine parfois séculaires, des capacités d’innovation et des savoirfaire rares et pointus qui ont contribué à asseoir leur notoriété dans le tissu entrepreneurial français. Le Limousin est largement représenté dans ce label : 31 entreprises régionales figurent sur ses listes. Ce nombre d’entreprises en fait la région la plus labellisée eu égard au nombre de ses entreprises et des entreprises candidates qui sont inscrites par l’Institut Supérieur des Métiers.

××Information  :

www.patrimoine-vivant.com

En Limousin, le luxe n’est pas ostentatoire, il s’y fait discret, parfois secret et s’y apparente à un art de vivre. Découvrir et parcourir le Limousin mérite de ne s’accorder qu’un seul luxe : le temps. Patience et sens avisés permettront au détour d’une galerie, d’un atelier, de paysages enchanteurs, autour d’une table reconnue, après une pause en chambre de charme, d’effleurer ces quelques secrets. Il sera également l’occasion de parcourir les pôles d’excellence culturelle de la région et s’adonner à un large éventail d’activités de plein air. Corinne CHOCAT Présidente du Comité Régional du Tourisme du Limousin

Innovation & savoir-faire Initiée par la Maison du Limousin à Paris et mise en scène par l’association « Des métiers en mouvement », deux voûtes du Viaduc des Arts, avenue Daumesnil à Paris, du 7 au 20 septembre avec le concours de la SEMA et des Ateliers d’Art de France. Cette prestigieuse exposition retracera les portraits et savoir-faire des personnalités fortes, des métiers qui innovent et améliorent les savoirs traditionnels du Limousin, qu’ils soient artistes, artisans ou industriels.

××Information :

www.maisondulimousin.com

www.destination-PRESTIGE.net

3

Destination

LIMOUSIN Prestige


NON SANS RAISON | Chronos


Fascinante de beauté et de savoir-faire, la porcelaine de Limoges fait encore et toujours rêver. Elle se distingue par sa blancheur, sa translucidité, et sa finesse. Sa réputation, alliance de tradition et de modernité demeure inégalée. Elle est restée la vaisselle des chefs d’états, des rois, princes et ambassadeurs, symbole du bel Art de Vivre sur les plus grandes tables à travers le monde. Avec une quinzaine de manufactures, le savoir-faire des porcelainiers, des émailleurs, des orfèvres, des sertisseurs est plus que jamais étincelant. L’histoire de la porcelaine de Limoges est intimement liée à la découverte du kaolin à Saint-Yrieix et à la présence en région des ressources naturelles nécessaires à sa fabrication (eau, minéraux granitiques, bois pour la cuisson). Sous l’impulsion de l’intendant Turgot, la première manufacture voit le jour en 1771. Elle connaît son âge d’or industriel et une formidable expansion artistique au XIXe siècle. Des créateurs de génie et des fabriques prestigieuses lui offrent sa renommée internationale :Haviland, Guérin, Pouyat, Bernardaud, Tharaud, Alluaud… La tradition perdure aujourd’hui avec de grandes manufactures  :Bernardaud, Raynaud, Haviland, J.L. Coquet, Medard de Noblat… des designers inspirés (Esprit Porcelaine, Feeling’s Sylvie Coquet, Non sans raison, Yann Fayaud…) et les dépositaires de savoirfaire rares et exceptionnels notamment enseignés à l’École Nationale Supérieure d’Art de Limoges-Aubusson. L’obtention d’une pièce de Limoges authentique nécessite près de 30 manipulations où techniques de pointe et savoir-faire artisanal collaborent à la longue et délicate chaîne de création. L’élément essentiel qui fait la réputation d’excellence de la porcelaine de Limoges est l’étape finale de la décoration. Tous ces procédés de décoration exigent une habileté manuelle souvent très longue à acquérir. Le plus emblématique est certainement l’art de l’émail dit de « Grand Feu » magnifié par Camille Tharaud. La chromolithographie plus couramment utilisée requiert cependant des techniques de pointe comme les maîtrise la société Beyrand. Outre les arts de la table, la porcelaine de Limoges est utilisée dans la décoration (Merigous, pour les poignées d’ameublement), l’architecture, l’art funéraire et la joaillerie. Legrand, dont le siège historique est à Limoges, n’a pas oublié l’histoire de son passé de porcelainier, mis au service de l’électricité. Il a pu utiliser de nouveau ce matériau en collaboration avec Bernardaud et des élèves de l’ENSA pour la création de plaques décoratives en porcelaine destinées à équiper sa gamme Céliane, une gamme d’interrupteurs high-tech et intelligents, tous pensés pour la création de maisons domotiques. Leur plaque décorative se couvre parfois de matériaux précieux tels le cuir, le bois ou le Corian. Plus largement, un programme d’actions d’envergure européenne et internationale place la céramique, la région et la ville de Limoges au cœur d’un réseau d’innovation. Ainsi le Pôle européen de la céramique œuvre pour la recherche et le développement industriel du secteur. Prochainement ouvrira le Centre Européen de la Céramique sur le site d’Ester Technopole. Et la ville de Limoges porte aujourd’hui le réseau UNIC, un réseau de métropoles européennes de tradition céramiste et, depuis 1999, le Pôle d’économie du patrimoine de la porcelaine de Limoges - Arts du feu, dont l’objectif et de pérenniser un patrimoine vivant. C’est dans le cadre de cette action que sera organisée pendant l’été 2010, à la Galerie des Hospices et salle Augustoritum «  l’exposition internationale de céramique  ». Parallèlement, un concours destiné aux artistes et designers de tous pays,a été lancé en 2009. Les œuvres réalisées seront exposées parmi les pièces de porcelaine et de céramique de l’exposition internationale.

le prestige de l’or blanc.

PORCELAINE


DES MUSÉES ET DES COLLECTIONS PRESTIGIEUSES… La capitale des Arts du Feu préserve des savoir-faire et conserve un patrimoine exceptionnel lié à la porcelaine de Limoges. D’Initiative privée ou publique, ces espaces muséographiques valorisent non seulement leurs collections, mais aussi un pan entier de l’histoire de la ville et du département de la Haute-Vienne. Ces collections sont rares, voire même uniques, et parfois les plus importantes au monde. Avec ses 15 000 objets abrités dans un bâtiment du XIXe siècle, le Musée Adrien Dubouché présente la plus grande collection publique mondiale de porcelaine de Limoges tandis que le Musée de la Porcelaine des Palloux à Saint-Yrieix-laPerche et le Conservatoire des arts et techniques de la porcelaine de Limoges rassemblent d’importantes collections privées. Ce conservatoire édite d’ailleurs des pièces uniques en collaboration avec des artisans talentueux qu’il expose parmi les pièces de créateurs contemporains.

Un patrimoine industriel unique Toutefois, le patrimoine porcelainier ne se limite pas à des collections de pièces rares et précieuses. Il est aussi industriel. Les manufactures et les fours ont longtemps marqué le paysage urbain. L’expansion industrielle s’est accompagnée de nombreuses constructions de manufactures et de fours. De ce patrimoine industriel, il ne reste aujourd’hui que quelques vestiges sauvegardés. Il sont l’occasion de découvrir ou redécouvrir l’univers de la porcelaine dans son processus de fabrication et imaginer un instant la production de pièces exceptionnelles au XIXe siècle. Le plus emblématique des éléments de ce patrimoine est le four des Casseaux, bâti en 1884 et seul accessible à la visite. Et si le kaolin, découvert à Saint-Yrieix, a permis à Limoges de produire sa porcelaine, les carrières de kaolin sont désormais livrées à l’Histoire. Seule celle de Marcognac, le plus grand gisement en Limousin également classé Monument Historique, fait l’objet d’un programme de réhabilitation. Ce patrimoine industriel, tout aussi fait de savoir-faire, perdure. Par leurs compétences spécialisées, des entreprises gardent des secrets de fabrication qui concourent au prestige de la porcelaine de Limoges.

FOUR DES CASSEAUX


La porcelaine, une histoire de familles Plus que des marques, les grands noms de la porcelaine sont avant tout ceux de familles qui aujourd’hui conservent un héritage considérable. Certaines d’entre elles partagent et exposent ce patrimoine. Cinq grandes manufactures, parmi les plus réputées dans la création en porcelaine de Limoges, proposent des circuits de visites de leurs ateliers ou d’espaces muséographiques. Toutes racontent leur histoire dans ces parcours, souvent une histoire de famille où la porcelaine est une passion transmise de générations en générations. De l’histoire des Haviland, ces américains venus à Limoges pour révolutionner son industrie, à celle de la Manufacture Raynaud, l’une des plus anciennes et innovatrices, puis, par un détour, à celle de Medard de Noblat ou de Royal Limoges, la plus ancienne fabrique de porcelaine de Limoges en activité, cette immersion est également l’occasion de découvrir la spécificité des savoir-faire de chacune de ces manufactures. Ce circuit de visite s’est enrichi d’une exposition temporaire annuelle à la Fondation Bernardaud. Créée en 2003, elle invite chaque année des artistes, créateurs et designers à venir travailler à Limoges, dans les ateliers historiques de la manufacture. Soutenus et accompagnés par les artisans de la maison, ils donnent naissance à des objets, qui, chacun à leur façon, révèlent des aspects inattendus et des usages inédits de la porcelaine. Tout comme les œuvres présentées à l’occasion des expositions annuelles, elles démontrent que « l’or blanc  » n’a pas fini de façonner notre univers intime et collectif. Du 19 juin 2009 au 24 octobre 2009, l’exposition «  Made in France by Americans  » présentée à la fondation y appréhendera l’irruption d’un petit nombre de sculpteurs-céramistes d’origine nord-américaine qui se sont installés en France pour bouleverser l’univers de la céramique française.

Chromos et blancs… Pour la fabrication de la porcelaine, ou plus simplement de leurs décors, certaines maisons collaborent avec des entreprises dont les savoir-faire pointus et très techniques sont reconnus par tous, de la fabrication du « blanc  » à la conception des chromolithographies, ces décalcomanies vitrifiables qui servent aux décors contemporains. Deux entreprises en région se sont fait une spécialité dans la fabrication de blanc en porcelaine de Limoges. Toutes deux laissent entrevoir la fabrication de quelques-uns de leur produit le temps d’une visite en juillet et septembre. Si Doralaine figure parmi les sites automatisés les plus importants d’Europe, les Porcelaines de la fabrique, héritières d’une longue tradition porcelainière depuis 1825 fabriquent, quant à elles, de la porcelaine extra blanche pour les plus grands noms. Mais pour la décoration de ce « blanc », une entreprise s’est fait référence depuis 1926  : Beyrand, imprime des chromos destinées à la décoration des services de table et objets de collection. Entreprise du Patrimoine Vivant, elle collabore avec des maisons 
prestigieuses françaises et étrangères.

7

Destination

LIMOUSIN Prestige


Le tour de main Nombreux sont les métiers indépendants qui gravitent autour de « l’or blanc ». Sertisseurs, modeleurs… mais également décorateurs. Certains d’entre eux proposent des créations originales réalisées à la main dans leur galerie ou atelier. Ils offrent également la possibilité de « mettre la main à la pâte » lors de stages de formation. Au cœur historique de Limoges, dans le quartier de la Boucherie, Elisabeth MARTEAU et Véronique QUANTIN exercent leurs talents de décoratrices sur porcelaine en utilisant des techniques traditionnelles pour donner vie à des créations contemporaines. Babeth joue des couleurs dans un univers naïf ou traditionnel, avec une pointe d’humour et de poésie. Véronique évolue dans un univers féerique avec des personnages et motifs aux tons pastels et aux traits d’une extrême finesse, déposés sur la porcelaine à la plume ou encore au pochoir. Qu’elles soient utilitaires ou purement décoratives, leurs créations sont exposées dans leurs ateliers respectifs.

8

Destination

LIMOUSIN Prestige

MUSÉE ADRIEN DUBOUCHÉ


SHOPPING

Boutiques des manufactures

Les nouvelles générations de porcelainiers La porcelaine à elle seule pourrait retenir le qualificatif de patrimoine vivant. Elle a ceci de fascinant qu’elle suscite des vocations à quiconque tend à découvrir son univers. De nouvelles générations de créateurs innovent et parfois révolutionnent « l’or blanc  » et font que la longue histoire de la Porcelaine de Limoges se poursuit…

Mariage de luxe, de tradition et de modernité, cette maison française qui répond au nom curieux de « Non Sans Raison » revisite le traditionnel art de la table en porcelaine de Limoges. Fidèles à des convictions d’éthique et de qualité, toutes les créations « Non Sans Raison » sont fabriquées à Limoges par les meilleurs artisans porcelainiers. Elle travaille les formes de coupes d’une extrême finesse, translucides et ultra blanches, alliées à la maîtrise de l’impression de métaux précieux. Non Sans Raison, qui se présente comme « une véritable passerelle entre les métiers d’art et les distributeurs », édite également les pièces de différents créateurs et non des moindres, comme Yves Saint-Laurent, par exemple. Ces noms ne sont pas inconnus de Sylvie Coquet. Elle a créé une ligne de produits en porcelaine d’inspiration naturaliste où s’entremêlent pureté, finesse et transparence. Ses collections, entièrement faites à la main en association avec l’ingénieur céramiste Jean-Pierre Cagin, sont le reflet d’une véritable recherche de créativité. Ensemble, ils conçoivent des pièces d’une haute technicité. La qualité exceptionnelle de ses créations lui vaut des collaborations avec les plus grands chefs pour des concepts sur mesure. Ne souhaitant se limiter aux arts de la table, ils créent également du mobilier, des objets décoratifs et ont mis au point le « Sculpting », une technique qui permet de sculpter et d’évider la porcelaine, et la « Luxphanie », un luminaire associant lithophanie et luminothérapie. C’est sur ce principe d’innover qu’est né Esprit Porcelaine en 1984, ce collectif de créateurs est un vivier d’artistes, un laboratoire d’idées, et représente une dynamique de création en perpétuelle remise en question autour de thèmes fédérateurs. Ensemble, ils œuvrent dans le souci constant du renouvellement de l’image qu’ils veulent développer de la porcelaine de Limoges, aux côtés de manufactures locales. Leurs créations ont parcouru le monde. Pour leur 25e anniversaire, ils présenteront une rétrospective de leurs œuvres emblématiques et des créations originales, du 15 décembre 2009 au 23 janvier 2010 à la Bibliothèque Francophone Multimédia de Limoges.

La plupart des manufactures locales offre la possibilité d’acquérir des pièces de porcelaine dans des boutiques situées sur leur site de production. Un large choix d’art de la table, de bijoux et accessoires de décoration y est proposé et permet de clore parfois la visite de leurs ateliers.

Boulevard de la porcelaine Au cœur de Limoges, non loin de l’hôtel de ville et de sa superbe fontaine en porcelaine, le Boulevard Louis-Blanc, le fameux « Boulevard de la Porcelaine », est un lieu de passage incontournable pour le shopping porcelaine.

Parmi d’autres boutiques, « Lachaniette Prestige » rassemble les collections des manufactures les plus réputées. Des décorateurs indépendants, proposent eux aussi leurs créations dans leurs ateliers et galeries réparties dans le centre-ville de Limoges.

××

Informations : Office de Tourisme de Limoges Tél. 05 55 34 46 87 www.tourismelimoges.com

Lachaniette Prestige Tél. 05 55 34 58 61 27 boulevard Louis-Blanc 87000 LIMOGES www.lachaniette.com

IDÉE SÉJOUR

Week-end découverte de la porcelaine Après une première nuit à la Chapelle Saint-Martin, Gilles Dudognon propose un circuit de visites, dont celle du Musée A. Dubouché et de la Manufacture Bernardaud. Il s’achève par un dîner gastronomique à la Chapelle SaintMartin. Tarifs : à partir de 680 euros.

××

Information : Nieul-près-Limoges 87510 NIEUL Tél. 05 55 75 80 17 www.chapellesaintmartin.com


EMOLUXE Dominique Gilbert | LĂŠgende Blanche


es couleurs du Limousin ne sont pas seulement celles de ses automnes flamboyants. Limoges brille par l’excellence de ses maîtres verriers et de ses émailleurs. À la chaleur ardente des fours de cuisson ou de fusion, la matière se transforme pour livrer tous ses secrets dans la création. Le savoir-faire de l’émail renaît grâce à la volonté des professionnels d’assurer la transmission de leurs connaissances aux plus jeunes, tandis que le vitrail continue de marquer le patrimoine artistique limougeaud. Les émaux de Limoges ont acquis leurs lettres de noblesse dès le Moyen-Âge. Au cœur d’un vaste réseau d’échanges intellectuels, artistiques, religieux et commerciaux, l’Abbaye de Saint-Martial, est un centre de pèlerinage majeur sur la route de Saint-Jacques-de-Compostelle. L’orfèvrerie et l’émail sur cuivre se développent et s’exportent à travers l’Europe. L’œuvre de Limoges est alors reconnue pour ses productions religieuses, couvertures de livres et surtout des objets de piété : châsses-reliquaires, crucifix, vases sacrés (ciboires, calices et pyxides) ou encore encensoirs. À la Renaissance s’affirment de nouvelles techniques comme l’émail peint ou la grisaille que seul l’Atelier Cheron perpétue aujourd’hui. Il est le dernier en France à réaliser ce genre de créations miniatures principalement destinées au secteur de la bijouterie-joaillerie. Cette technique est apparue en France au XVIe siècle et son utilisation en miniature au XIXe siècle. Entreprise familiale créée en 1954, elle est référente dans le cadre de la convention UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. Les thèmes profanes qui apparaissent à cette période privilégient l’Antiquité gréco-romaine. Pierre Reymond ou Léonard Limosin sont les maîtres émailleurs incontestés de l’époque, des émaux du second figuraient au catalogue de la vente « Bergé - Saint-Laurent ». Certains de ces émaux peints du XVIe et XVIIe siècles sont conservés au Musée des Beaux-Arts de Limoges, palais de l’Évêché. Ces quelques 500 émaux constituent l’une des dix plus importantes collections au monde qui a permis au musée d’acquérir sa notoriété internationale. De l’émail au verre il n’y a qu’un pas, celui qui sépare l’artisan de son four et la similarité des matières employées. Le travail du verre est plus récent en Limousin. Il s’y est implanté avec l’art du vitrail au début du XXe siècle lorsque Francis Chigot a installé son atelier à Limoges. Son œuvre orne de nombreux bâtiments de la ville, dont la Gare des Bénédictins ou le Pavillon du Verdurier. Chagall a contribué à cet art dans la chapelle du village du Saillant, en Corrèze.

ÉMAIL VERRE

les couleurs en fusion


Le renouveau de l’émail Après une longue éclipse, l’émail connaît un renouveau au XIXe, puis sous l’impulsion de Léon Jouhaud et du mouvement Art Déco. Georges Magadoux œuvre pour la réunion des créateurs du monde entier lors de la Biennale de l’émail, de 1972 à 1994. L’art contemporain y tient une place alors très importante que confirment les jeunes créateurs récemment initiés à cet art. Poussés par leurs aînés, ils offrent à l’émail un souffle nouveau et l’associent à des matériaux contemporains pour lui accorder une place nouvelle dans l’habitat ; une dynamique relayée par la Maison de l’émail et le retour à la formation professionnelle. Cet ambitieux projet collectif permet de découvrir cet art parfois méconnu, la matière, ses techniques, ses expressions, et même de l’expérimenter lors de stages. Du 16 juin au 5 septembre 2009, l’exposition « Les Arts du Feu » permettra d’admirer les créations porcelainières d’Esprit Porcelaine, les vitraux de l’Atelier du Vitrail et les œuvres d’émailleurs français de talent. La Maison de l’émail est aussi un lieu dédié aux professionnels pour lesquels elle met à disposition un atelier. Il permet aux jeunes créateurs de pouvoir s’exprimer. Certains d’entre eux ont d’ailleurs déjà rejoint le cercle des émailleurs-galeristes réputés. And Co Gallery, est née de la réunion de deux artisans créateurs, Lise Rathonie et Kharto, et d’un designer, Pierre Machinal. Elle met en avant de nombreuses créations originales mêlant l’art, l’émail et le design. La brillance de l’émail se mêle dans leurs créations à la transparence du plexiglas. Ces galeries sont particulièrement présentes dans le cœur de Limoges. La plupart laissent à voir le travail de l’émailleur au four et leur dénominateur commun est l’ambition collective. Toutes exposent les créations de leur fondateur ainsi que le travail d’artistes de divers d’horizons intimement liés par les Arts du Feu. C’est le parti pris de Christian Christel et son fils Pierre depuis 50 ans. Lauréat de la Fondation Liliane Bettencourt en 2005 pour le Prix de l’Intelligence de la Main, Pierre Christel exposera du 10 au 16 septembre 2009 à la Maison SOTHEBY’S. La Galerie du Canal rassemble six émailleurs, une céramiste et un dinandier dans le quartier médiéval de la Boucherie. Dans la création contemporaine, Muriel Carcagno associe l’émail à des matières comme le bois, le tissu, la pâte de verre, le marbre, le tadelakt et des pièces de cuivre gravées et patinées à la main. En collaboration avec des architectes, designers et autres artisans de talent elle imagine des pièces de mobilier ou décoratives uniques et réalisées sur-mesure. Un savoir-faire reconnu par le premier prix départemental de la Société d’Encouragement aux Métiers d’Art. À Limoges, l’émail ne brille pas seulement par le génie des artistes-émailleurs. Il doit également son éclat à la Cristallerie de Saint-Paul. Unique en France, cette entreprise est le seul fabricant français d’émail pour cuivre, argent et or. La Cristallerie de Saint-Paul fabrique les émaux SOYER. Forte d’une expérience bicentenaire, cette cristallerie, installée dans un ancien moulin, produit la meilleure qualité d’émaux de bijouterie actuellement sur le marché mondial.

PATRICK CRESPIN | Aurore


L’Émail sur I nternet…

Galerie virtuelle, art réel

L’éclat du verre Fondée lors de la disparition de Francis Chigot, « L’Atelier du Vitrail » est une société coopérative qui œuvre à la fabrication de vitraux et à la conservation du patrimoine national. La voie qu’il a ouverte permet à d’autres artisans de faire valoir leur talent : François Guinot, Valérie Moins, Didier Douminge. Maître verrier depuis 1977 et passionné de voile en mer depuis toujours, Didier Douminge a créé une nouvelle collection de miroirs bateaux. Chaque modèle est réalisé suivant la technique traditionnelle du vitrail, assemblage au plomb, soudures en étain. Les matériaux employés, miroir et bois précieux, rendent chaque pièce unique. L’art du verre n’est pas seulement l’art du vitrail. Dans son atelier, Patrick Crespin, également spécialiste de la restauration de pièces anciennes, donne naissance à des luminaires étonnants. Il expérimente le mélange des différentes techniques et réalise des pièces monumentales avec des émailleurs de renom pour des clients prestigieux : Pierre Cardin, Maxim’s, Crazy Horse, Perrier Jouet… Son travail, reconnu à travers le monde, est notamment exposé dans des galeries incontournables aux États-Unis. Dans un style contemporain et coloré, il dévoile, collection après collection, un univers féerique et plein de poésie. Son inspiration, il la puise dans ses nombreux voyages, lors de la descente de grands fleuves et rivières en canoë aux quatre coins du monde, et l’exploration de lieux impénétrables : Grand nord canadien, Nouvelle Guinée, Mongolie… Sa dernière collection « Chrysalide », qui révèle un amour profond de la nature sauvage, doit beaucoup aux paysages qu’il a récemment découverts au fin fond de la Sibérie...

Récente galerie d’Art virtuelle, Emoluxe propose une sélection de créations uniques et originales pour amateurs d’art, à la recherche d’œuvres contemporaines. Ce site propose des collections haut de gamme de vases d’inspiration Art Déco, de tableaux-matière, des pièces de formes et des bijoux de créateurs, entièrement réalisés à la main. Contemporains.

××Information : www.emoluxe.com

L’Art et la Matière À Limoges, l’émail ne brille pas seulement par le génie des artistesémailleurs. Il doit également son éclat à la Cristallerie de Saint-Paul. Unique en France, elle est le seul fabricant français d’émail pour cuivre, argent et or. Forte d’une expérience bicentenaire, cette cristallerie produit la meilleure qualité d’émaux de bijouterie actuellement sur le marché mondial.

××Information : www.emaux-soyer.com L’émail en miniature Spécialisé dans la réalisation de miniatures et grisailles au « Blanc Limoges  », l’Atelier CHERON est le dernier en France à réaliser ce genre de créations principalement destinées au secteur de la bijouterie-joaillerie. Cette technique est apparue en France au XVIe siècle et son utilisation en miniature au XIXe siècle. Entreprise familiale créée en 1954, elle est référente dans le cadre de la convention UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

××Information : www.emauxcheron.com

13

Destination

LIMOUSIN Prestige


MUSÉE DÉPARTEMENTAL DE LA TAPISSERIE D’AUBUSSON


es anonymes du XVe siècle aux célèbres Braque, Le Corbusier, Lurçat, Toffoli, Texier… la tapisserie d’Aubusson retrace l’histoire de l’humanité. Six siècles de patience, d’humilité et de créativité ont fait de cette ville la capitale de la tapisserie de basse-lisse. Toute une chaîne des métiers y est représentée : filateur, teinturier, lissier, restaurateur… Le merveilleux savoir-faire des lissiers aubussonnais a transcendé les siècles. Aubusson est le seul site au monde où coexistent tous les métiers concourant à la réalisation d’une tapisserie (du producteur de laine jusqu’au marchand). La naissance d’une tapisserie ou d’un tapis ras d’Aubusson relève d’un enchaînement d’étapes qui correspondent à des métiers clairement identifiés. La tapisserie est exécutée sur un métier horizontal (basse-lisse). L’édition d’une tapisserie ne peut dépasser huit exemplaires mais s’oriente de plus en plus vers le tissage d’un exemplaire unique. La réalisation de tapisseries anciennes ou contemporaines demande une très haute technicité, acquise durant de nombreuses années d’apprentissage par les ouvriers lissiers.

la fibre de l’art

TAPISSERIE


L’envers du métier Sans le fil de laine, Aubusson n’aurait pu forger son nom autour de la tapisserie. Depuis six siècles, la filière laine accompagne le prestige des créations aubussonnaises grâce à un savoir-faire devenu rare. Les filatures de Rougnat et Terrade perpétuent cet art qu’est le filage, en étroite collaboration avec la filière ovine, mais également des teinturiers. Ils produisent des fils d’une qualité unique. Du filage de la laine à la création d’œuvres, la Manufacture Saint-Jean, fondée en 1762, et les nombreuses manufactures de la ville, se dévoilent dans l’un des plus anciens établissements d’Aubusson, pour tisser des liens étroits avec les amateurs, laisser découvrir l’envers du métier et partager leur passion.

Une vingtaine d’ateliers, galeries et manufactures (Manufacture Robert Four, Tapisserie Royale…) perpétuent à Aubusson cet art patrimonial. Les musées, l’École Nationale d’Arts Décoratifs, l’atelier du Mobilier National, les nombreuses expositions révèlent, tout au long de l’année, l’aventure unique de cet art. Permanentes ou temporaires, ces expositions sont l’occasion d’admirer des œuvres majeures ou confidentielles dans des lieux uniques tous chargés d’histoire. Le Châteaux de Boussac, connu pour avoir abrité entre 1660 et 1882 les six tapisseries de la Dame à la Licorne (découvertes par George Sand et Prosper Mérimée ) dans la salle des gardes, lève ainsi le voile sur des œuvres anciennes ou contemporaines signées Lurçat et Dom Robert. Le Château de Villemonteix met l’accent sur l’importante collection de Tapisseries du XVIe au XVIIIe siècle : Aubusson, Felletin, Flandres, Beauvais, et Gobelins dont quatre de l’histoire d’Achille classées Monuments Historiques. Plus surprenante, l’Église du Château à Felletin, construction gothique du XVe siècle, proposera cette année une sélection d’oeuvres tissées autour du thème « Mobilier et Tapisserie » pour commémorer 50 ans d’exposition. Cette volonté de partager l’univers la tapisserie est évidemment un élément de mobilisation à Aubusson. L’Hôtel de ville, le Musée Départemental de la Tapisserie, l’École Nationale Supérieure d’Art, la Maison du tapissier et Le leg de Fougerol racontent, tout au long de l’année, l’aventure unique de cet art qui continue de vivre dans les ateliers de la ville.


La tapisserie, un art vivant Actuellement, les ateliers tissent des œuvres d’artistes contemporains dans le respect de la tradition. Parmi ces ateliers et manufactures, certains s’illustrent par leur potentiel créatif et leur volonté d’assurer un nouvel essor à la tapisserie d’Aubusson par une diversification de leur activité. La tapisserie n’est plus seulement murale, l’art du tapis est cultivé à Felletin par les Ateliers Pinton. Cette manufacture de tapisseries et tapis Pinton, fondée en 1867 a contribué au renouveau de la tapisserie française autour de Jean Lurçat à la fin des années 1930. Avec le mouvement des arts décoratifs, ils se spécialisent dans la fabrication de tapis au point noué puis en « tuft main » tout en respectant ce riche héritage artistique de la tapisserie. Aujourd’hui des artistes se consacrent à la création de dessins de tapis que les Ateliers Pinton réalisent grâce à un savoir-faire centenaire. Ces réalisations ont notamment été tissées pour le théâtre de Cape Town, l’ambassade d’Italie en France, la Cathédrale de Coventry en Grande-Bretagne, l’ambassade de France à Washington, les rideaux de scène de l’opéra de Sydney. Jory Pradelle excelle aussi dans la création de tapis.

AGENDA « Voyages, voyages… Aubusson, contrées lointaines » 16 mai / 5 octobre Musée Départemental de la Tapisserie

××Informations :

Tél. 05 55 66 33 06 Avenue des Lissiers 23200 AUBUSSON

« Le murex et l’araignée », œuvre monumentale de Gérard Garouste Après des études d’architecture et de sculpture aux beaux arts de Paris, Jory Pradelle découvre au travers de la tapisserie d’Aubusson la puissance de la couleur et l’intensité décorative de la laine. En 1990 ses premiers tapis sont créés, début d’une collection unique de plus de 40 modèles. La plupart de ses créations, par l’équilibre des formes et l’harmonie des couleurs, confèrent au sol une légitimité artistique équivalente au mur. Ses tapis, tous confectionnés en Limousin, sont présentés en permanence à l’Espace Contemporain d’Aubusson. La tapisserie devient sculpturale dans l’œuvre de France-Odile Perrin Crinière et résolument contemporaine et monumentale dans celle de Bernard Battu. Après deux ans passés dans les ateliers Camille Legoueix, France-Odile Perrin-Crinière affine et découvre une grande partie des secrets du métier de lissier en travaillant sur des sujets très différents, guidée par des lissiers d’expériences. Elle créera ensuite son propre atelier, au sein duquel elle se laisse aller à des essais et des réalisations pour le vêtement, le sac à main, la couture. L’ensemble de son travail est un jeu de couleurs et de matières. Elle frotte, mélange, choque, harmonise les éléments pour qu’ils ne forment qu’un tout : une tapisserie. Comme en musique, les notes laissent place à l’imagination. Bernard Battu est entré dans l’univers de la tapisserie comme on entre en religion. C’est dans un silence monacal qu’il crée des œuvres exceptionnelles aux côtés de sa femme Joëlle. Il a notamment tissé Max Ernst, Olivier Debré, Salvador Dali, Roy Lichtenstein et Alexander Calder Klyne. Des fils habituels de laine et coton, mais aussi des fils de laboratoire et de recherche de la société Du Pont de Nemours (la fibre optique et différents fils métalliques), il réalise des pièces monumentales ou plus modestes. Les plus petites sont des bijoux en tapisserie tissés sans maquette ni carton et à modèle unique. Ce sont ces anciens cartons de tapisseries utilisés comme modèles par les lissiers que Chantal Chirac chine et restaure pour en faire des tableaux colorés qui décorent son ancienne maison d’octroi du XVIe sur le pont de Terrade,

1er juillet / 31 août Hôtel de Ville d’Aubusson Biodiversité 4 septembre / 4 octobre 2009 Hôtel de Ville d’Aubusson Pour le bicentenaire de la publication de la Philosophie zoologique de Lamarck et de la naissance de Darwin, des artistes contemporains exposeront leurs œuvres autour du thème de la biodiversité. « Rythmes de vie » Raoul Ubac 1er juillet / 31 août 2009 ENSA place Villeneuve 23200 AUBUSSON

××Informations :

Office de Tourisme d’Aubusson Tél. 05 55 66 32 12 www.ot-aubusson.fr

17

Destination

LIMOUSIN Prestige


VINCENT DUBOURG | Boite noire


es paysages boisés du Limousin on retiendra le châtaigner, l’emblème de toute la région. Mais les essences y sont plus nombreuses qu’on ne pourrait le croire : noyer, merisier, chêne, frêne, orne, hêtre, poirier, pommier, érable, tilleul, peuplier, sycomore, charme… L’abondance de matière première a naturellement concouru à l’émergence de savoir-faire rares qui se traduisent aujourd’hui dans des productions exceptionnelles valorisées dans des secteurs d’activités très divers : création de mobilier, tonnellerie… Le Limousin connaît par ailleurs une longue tradition papetière liée à l’exploitation du bois. La papeterie est historiquement une des plus anciennes activités industrielles du Limousin.

BOIS PAPIER

les racines de la création

Le travail du châtaignier, connu sous l’appellation de métier de feuillardier, connaît depuis quelques années un renouveau initié par des créateurs contemporains (Lou Fagotin, Alain Dupasquier, Cyril Delage) qui se sont appropriés les techniques des anciens pour livrer des pièces originales en collaboration avec des designers de renom (Christian Liaigre, Rena Dumas, Nestor Perkal, Godeffroy de Virieu, Matali Grasset…). Ils s’emparent alors du châtaigner pour diffuser des objets usuels et contemporains. Sans jamais abandonner le savoir-faire des artisans du Limousin et dans une démarche éco-responsable, ils appliquent la technique traditionnelle des feuillardiers en fendant la matière à la main. Et pour lui donner ces formes courbes, ils ont recours à de longs bains de vapeur. La matière se délie alors et peut revêtir toutes les formes possibles et imaginables : spirale, cintre, porte-bouteille, tables, sièges… D’autres génies de la création emploient ce matériau naturel dans une démarche plus artistique. De son atelier situé dans une ancienne usine, les œuvres de Vincent Dubourg rayonnent dans des galeries parisiennes ou londoniennes. Défiant toutes les notions de conception de mobilier contemporain en adoptant une ouverture complète vers les matériaux de récupération et les matériaux naturels, ses pièces sont une fusion de mobilier, d’architecture et de sculpture. Il utilise les techniques de fabrication de meubles traditionnels tels que le soufflage de verre, le bois cintré et le métal. Se détournant lui aussi des techniques traditionnelles, Etienne Moyat révèle les richesses des arbres à l’abandon s’attachant à travailler un détail particulier, à le mettre en valeur. Travaillé, sculpté, le bois passe au feu, la texture des veines apparaît, tantôt douce, tantôt dure avant d’être brossée. Le bois est métamorphosé, magnifié.


La cime de l’ébénisterie L’ébénisterie limousine contribue à la décoration d’habitations, navires, hôtels et boutiques de prestige. Mobilier, parquets, panneaux muraux (Lamellux), conçus dans les ateliers de ces artisans et manufactures de la région, sont élaborés dans le respect de la tradition et portent également un souffle d’innovation dont l’excellence est reconnue par des prescripteurs courus. Spécialisée depuis un demi-siècle dans la fabrication de parquets massifs, exclusivement en bois de pays, la Parqueterie PREVOST se démarque et son savoir-faire est reconnu par certaines entreprises œuvrant pour les monuments historiques ou par des clients de marque tels que : l’Hôtel de Crillon, l’Assemblée Nationale, le théâtre du Châtelet, l’Ambassade d’Andorre à Paris… Pour une clientèle aussi exigeante en France et dans le monde entier, elle met au point les modèles les plus originaux et les plus complexes de sièges dans le plus grand respect de la tradition, associé à des produits de haute technologie. Ses modèles sont souvent dessinés par des designers prestigieux comme Alain Dulac, Guillaume Vincent, Philippe Delzers, Gaunet, Eric Gizard, Xavier Dohr et séduisent les plus grands décorateurs tels que Andrée Putmann, Christian Liaigre, Pierre Yves Rochon, Jacques Garcia, Brigitte Saby… Elle a notamment signé le mobilier des boutiques Dior, Lagerfeld, Guerlain, Paco Rabanne, Daum et celui du Georges V, du Murano… et de résidences privées à Monaco, Moscou, Miami… Dans un extrême souci d’exigence, les Billards Frank Paquet ont privilégié des fabrications artisanales personnalisées, ne fabriquant que des tables de billard à l’unité. Cet atelier d’ébénisterie a bousculé les conventions pour innover avec son concept « Billiards on the Boats  » qui permet d’installer des tables de billard sur des bateaux. Défiant le mouvement engendré par la houle, il autorise donc les passionnés à s’adonner à leur sport favori en pleine mer. Franck Laberenne et Thierry-Yves Barbier composent avec le mobilier. L’un grâce à un jeu de couleurs éclatantes qu’il retranscrit dans le bois, l’autre en collant sur des carcasses de bois des partitions musicales, toutes originales, découpées, hachées. Comme en haute couture, enrichies de tissus haut de gamme, de détails précieux, de tressages de rubans de soies, des voiles de paillettes d’or ou d’argent… Du sur-mesure, de la démesure, de l’excentricité, du chic, du choc, de Hong Kong à New York, en passant pas Paris, Limoges, Biarritz… on adore cette excentricité de bonne aloi signée Thierry-Yves Barbier. L’univers bigarré de Franck s’étend, au-delà du mobilier. Il illumine désormais les murs et le sol par le travail des chaux ferrées ou du béton ciré.

20 SecretsLuxe LIMOUSIN de

TONNELLERIE SAURY


Le chêne et le vin La qualité du chêne Limousin, chargé en tannin, en fait un bois idéal pour la fabrication de barriques en fût de chêne dans lesquelles sont élevés les plus grands vins. Depuis des générations ce savoir-faire se perpétue en Corrèze, zone prédestinée à la tonnellerie par ses grandes forêts et sa proximité avec les vignobles. C’est ainsi un goût de Limousin qui se trouve dans les crus d’exception. La tonnellerie Saury, affaire familiale depuis quatre générations, à Brive-laGaillarde en Corrèze, s’illustre dans ce domaine par la fabrication de barriques de très haute qualité destinées à l’élevage des plus grands vins dans le monde. Mais fabriquer une barrique requiert un savoir-faire tout aussi maîtrisé que celui du vinificateur. De l’achat d’un bois sain auprès des merranderies, au vieillissement du bois, puis à son façonnage par différents techniques et intensités de chauffe, et enfin à son assemblage, toute la chaîne de conception des barriques suit les spécificités du vin qu’elle doit contenir. Pour découvrir le métier de tonnelier, l’Office de Tourisme de Brive s’associe toute l’année à la Tonnellerie JP Treuil, fabricant de tonneaux en Corrèze qui s’est illustré dans la conception de mobilier urbain pour le parc EuroDisney selon les techniques traditionnelles de fabrication des fûts.

L’arbre et la feuille Très présents dès le XVIe siècle, les moulins à papiers sont à l’origine de la seconde industrie phare de la région de Saint-Junien (après le travail du cuir) ou à Saint-Léonard-de-Noblat. Aujourd’hui la présence du groupe International Paper à Saillat-sur-Vienne renforce l’excellence des papetiers limousin dont la spécialité reste avant tout le papier carton. Ce sont donc des savoir-faire de pointe qui ont été développés pour l’imprimerie et le packaging. La fabrication d’emballages est une activité qui mobilise des compétences variées. Il est un produit technique de plus en plus sophistiqué. Implantée à Oradour-sur-Glane depuis sa création en 1991, « Coffrets Création » conçoit ainsi des coffrets montés pour les produits très haut de gamme : parfums, cosmétique, vins et spiritueux, bijouterie, orfèvrerie et art de la table des plus grandes maisons de luxe. Le Moulin du Got faisait partie des vingt quatre moulins à papier installés dès le XVIe siècle autour de Saint-Léonard-de-Noblat. Après plus de quarante ans de silence, la renaissance de son atelier de papeterie fait de ce moulin un lieu vivant de la mémoire papetière. Ce sont certainement les deux unités complémentaires, papier-imprimerie, qui en font la richesse. Les papiers du moulin sont fabriqués à la main. L’atelier d’imprimerie produit un large éventail de travaux, compose et imprime également des livres d’artistes. Ces livres sont imprimés sur des feuilles au velouté, au grain et à la qualité très rares et de nombreux relieurs d’art exercent leur talent pour assembler feuillets, couverture et font naître des œuvres d’art bien plus que des ouvrages. Indépendants, comme Elsa Montaudon, Mickaël Ampoulie ou des structures plus importantes comme la Reliure d’Art du Centre. Ils disposent de savoir-faire uniques sur le travail du cuir ou la dorure pour donner ou redonner vie à une bibliothèque d’exception reproduisent rigoureusement les gestes centenaires de la reliure artisanale.

21

Destination

LIMOUSIN Prestige


AGNELLE | Gants de peau


e travail et la façon du cuir sont aussi, sinon plus anciens que les Arts du feu en Limousin. Il existe d’ailleurs une véritable filière de la tannerie, à la mégisserie et à la fabrication de gants de peau, de chaussures très haut de gamme ou d’accessoires de maroquinerie. Cinq tanneries-mégisseries assurent la production de cuirs limousins : Colombier, Hervy, Bastin & Fils, Gal et Gamcuir. Toutes sont les héritières de savoirfaire indéniables qui en font les fournisseurs des plus grandes Maisons de Haute Couture et des bottiers les plus réputés. La fabrication de chaussures de luxe ou la maroquinerie ont fait la réputation des métiers du cuir en région. Parallèles développe à Rochechouart des modèles féminins de chaussures haut de gamme, Le Tanneur, célèbre marque de maroquinerie fabrique l’ensemble de sa gamme à Bort-les-Orgues en Corrèze. À Pompadour, berceau de la race anglo-arabe, siège des Haras Nationaux, la sellerie Fleur de Lys fabrique des selles sur-mesure pour la pratique de ce sport qui fait vibrer la ville. Weston, chausseur de luxe et Franck TIoni perpétuent également ces savoir-faire.

CUIR

seconde peau


La tannerie, une activité millénaire La tannerie, activité historique en Limousin, est sans doute liée à l’élevage d’agneaux et bovins dont les peaux sont utilisées pour la fabrication du cuir. Elle l’est aussi par la qualité des eaux de la Vienne, dont les caractéristiques sont parfaitement adaptées au travail du cuir haut de gamme. Le tannage du cuir est une opération longue et complexe. Les mégisseries Colombier et Gam Cuir à Saint-Junien, Hervy à Isle, Gal à Bellac et la Tannerie Bastin à Saint-Léonard partagent leur expérience et un métier transmis de génération en génération. La tannerie Bastin & Fils traite encore les cuirs artisanalement. Les peaux y restent en fosse dans l’écorce de chêne pendant 7 mois. Les diverses phases de traitement demandent une année et suivent un procédé éco-responsable avant l’heure. La qualité de son cuir, unique en Europe, est notamment utilisée par le chausseur de luxe J.M Weston. Dans le cadre de sa démarche de sauvegarde des savoir-faire français liés au luxe, il a d’ailleurs fait l’acquisition de cette tannerie et lui a permis de perpétuer cette technique. Exprimant ce même souhait d’offrir au public une histoire des techniques et des métiers de la tannerie, le musée de la tannerie et du cuir a été fondé par une association de bénévoles, pour la plupart anciens tanneurs à Bort-les-Orgues. Témoignage vivant du riche passé industriel de la ville de Bort, il fait découvrir aux visiteurs les opérations successives par lesquelles on aboutit à la production d’un cuir fini, et tout le savoir-faire acquis par les hommes et femmes qui participent à sa fabrication. De ce cuir tanné en Limousin sont faits des accessoires de mode à nul autre égal. La ganterie est une activité emblématique du Limousin.

24

Destination

LIMOUSIN Prestige

Le cuir au bout des doigts Saint-Junien reste la capitale du cuir et du gant de peau. Elle œuvre pour la structuration d’un Pôle Cuir afin de préserver un héritage millénaire et un patrimoine industriel important. La tradition fait remonter au XIe ou XIIe siècle la naissance de l’activité gantière à Saint-Junien. Dès la fin du XVIIe la ganterie est la principale activité de la ville. On recense, pour l’année 1860, 13 mégisseries pour 250 ouvriers mégassiers et 17 ganteries employant 1950 ouvriers gantiers. La ganterie s’est progressivement développée à Saint-Junien, le nombre d’entreprises augmentant jusqu’à 35 à la veille de la seconde guerre mondiale (1939) pour 2 600 ouvriers gantiers. La crise économique de la fin du vingtième siècle, la concurrence étrangère et sans doute la mode vestimentaire, qui a relégué le gant au rang d’accessoire, ont fait chuter la production. Il ne reste aujourd’hui que deux mégisseries (Colombier et Gamcuir) et trois ganteries (Agnelle, Georges Morand, et la Ganterie de Saint-Junien Hermès). Mais les savoir-faire accumulés tout au long des siècles permettent à cette production de garder sa notoriété. Le dynamisme et la créativité des gantiers s’expriment désormais pour la Haute Couture qui leur assure un débouché prestigieux : les gants de peau de la Cité représentent 80% de la production française soit 480  000 paires par an. Toutes deux entreprises familiales, Agnelle et la Ganterie Georges Morand confectionnent et diffusent sous leurs propres marques des collections de gants renouvelées en accord avec les grandes tendances du prêt-à-porter et diffusées à l’international. Elles fabriquent également les gants des « plus grands noms de la mode ». La qualité de leurs créations se mesure à la réactivité de leurs artisans pour adapter les techniques héritées de leurs aînés aux contraintes de la création contemporaine et des plus folles extravagances des stylistes français et étrangers tout en les assurant d’une qualité inégalée. La ganterie Morand s’est spécialisée dans les gants professionnels et équipe les pilotes du Rafale. Certainement la plus ancienne encore en activité, la ganterie de SaintJunien a une histoire importante. Créée en 1919 à l’issue d’un mouvement ouvrier, elle a toujours compté parmi ses clients des noms prestigieux. Elle est aujourd’hui la propriété du groupe Hermès, dont elle est le principal fournisseur, mais produit également sa propre collection dans des peaux exceptionnelles comme le pécari, le renne ou le cerf.


Weston, made in Limoges depuis 1891 Manufacture française établie depuis 1891 à Limoges, J.M. Weston est la référence dans l’univers de la chaussure de luxe pour homme. Elle chausse les plus grands chefs d’état et rayonne dans le monde avec près de 40 boutiques internationales. Le magasin flagship est créé en 1932 sur l’avenue des Champs-Elysées. Dès lors, J.M. Weston devient un lieu de rendez-vous où le « Tout Paris » se croise et ses collections sont associées au bon goût et à la qualité. Dans les années 80, le mocassin s’impose comme objet culte dans les lycées parisiens, il devient un basique indispensable à tout vestiaire masculin. Reflet de l’exigence permanente de la qualité, un savoir-faire traditionnel d’exception orchestre une subtile chorégraphie respectant les règles d’or du cousu Goodyear. Au détour de quelques gestes cependant, J.M. Weston bouscule la tradition avec respect. Depuis 2001, J.M. Weston s’inscrit dans une dynamique de création. Les modèles « classiques », toujours en collection, inspirent aujourd’hui les nouvelles formes dessinées par Michel Perry qui s’est associé à six autres chefs de file de la mode, du design, de l’architecture pour créer la collection « Humeurs » exposée à Paris. Cette collection est un véritable défi orchestré autour du service de commandes spéciales du bottier. Profondément attaché au « made in France » J.M Weston n’a de cesse de valoriser le talent de ses maîtres-artisans dont la formation dure cinq ans. Près de 192 prises en mains, cinq à six heures de travail réparties sur huit semaines, une sélection des plus beaux cuirs dont le cuir « Bastin », un cuir végétal tanné en Haute-Vienne, sont nécessaires à la fabrication d’une paire de souliers.

Franck TIoni, le cuir sur mesure Franck Tioni, sellier maroquinier, est installé à Saint-Sylvestre dans le département de la Haute-Vienne. Compagnon du Devoir et Maître Artisan, son tour de France a duré neuf années, pendant lesquelles il a travaillé dans différentes maisons prestigieuses. Qualité, sur-mesure, finition, noblesse et choix des matières, savoir-faire hérité de la retransmission des gestes et techniques des « anciens » (couture main, fabrication sellier...), unicité et confidentialité sont les principes directeurs de son travail. Chaque détail des coutures main, serrures, lanières et sangles témoignent d’un souci extrême de qualité. Franck Tioni crée, conçoit, fabrique, restaure, répare ou transforme au gré des désirs de ses clients. Proposant un vaste choix de formes et de patronages, des peausseries rares issues des meilleures tanneries, Franck Tioni imagine et réalise des pièces uniques, parfois à la hauteur d’un rêve. Une expérience de 24 années récompensée par l’obtention du « Label entreprise du patrimoine vivant ». Il prépare actuellement un nouveau voyage à Dubaï pour présenter ses dernières créations et postule au titre de Maître d’art.

25

Destination

LIMOUSIN Prestige


JEAN-CHARLES DE CASTELBAJAC


a France s’affiche comme l’un des piliers de la mode. Certains de ses créateurs, stylistes, couturiers sont des vecteurs majeurs de l’image du pays. Parmi eux, deux ont grandi en Limousin. Après sa rencontre à Limoges avec le dadaïste Raoul Hausmann en 1967, Jean-Charles de Castelbajac bouleverse déjà les codes et réalise sa première veste… coupée dans sa couverture de pensionnaire. Deux ans plus tard, sa mère Jeanne-Blanche fonde la société Ko and Co dans la capitale limousine. Jean-Charles décide de travailler avec elle et créé sa première collection de prêt-à-porter. Plus que styliste, il est artiste. Jean-Charles de Castelbajac multiplie les collaborations dans de nombreux domaines avec les créateurs de la région. Il exerce ses talents artistiques au-delà de la sphère de la mode, en créant des meubles pour la maison, des collections d’art de la table, des accessoires et des parfums. Inspiré par la sphère artistique et le monde de l’enfance, Jean-Charles de Castelbajac manie l’art du décalage comme personne. Quarante ans après ses débuts dans le milieu de la mode, le créateur continue de surprendre. Les liens entre Chanel et le Limousin ne sont pas seulement ceux du tournage du dernier film publicitaire pour son mythique parfum. Mademoiselle Chanel a passé une longue partie de son enfance en Limousin. Lorsque sa mère, Jeanne, meurt à trente-trois ans à peine, la jeune fille n’a alors que douze ans. Son père l’abandonna avec ses deux sœurs, Julia, treize ans, et Antoinette, huit ans, dans un orphelinat à Aubazine en Corrèze. Elle s’inspira sans doute de la rigueur et de la simplicité des sœurs qui dirigent l’institution pour créer une allure intemporelle, le style Chanel. Le dernier spot de la Maison Chanel, diffusé depuis le 5 mai 2009, a été tourné en partie à la gare de Limoges. Réalisé par Jean-Pierre Jeunet, il met en scène l’actrice Audrey Tautou dans différentes gares internationales. La gare des Bénédictins a été retenue comme l’une des plus belles d’Europe par le réalisateur. Une évidence, un juste retour aux origines de la fondatrice de cette Maison devenue légendaire. Tous ces créateurs, stylistes, couturiers affirment aujourd’hui qu’ils ne pourraient exprimer leur créativité sans le concours de toutes ces petites mains qui, d’une aiguille, d’un fil, d’une étoffe et d’un savoir-faire devenu rare, donnent corps à leurs croquis. À l’abri des regards indiscrets certaines de ces petites mains s’illustrent en Limousin et œuvrent avec ferveur pour maintenir l’un des éléments de l’exception culturelle française et du patrimoine national dans des ateliers de confection ou de modistes qui, non sans être secrets, restent discrets. L’élégance féminine qu’ils confectionnent a son pendant masculin : le bijou. Nul ne laissera filer son regard devant l’éclat d’une gemme savamment taillée, la sensualité du métal précieux embrassant la nuque, soulignant la fragilité du poignet de celle qui le porte amoureusement, par amour du beau ou plus simplement par affection. Cette quête absolue d’élégance, de raffinement et de distinction dirige le travail de créateurs et de maisons installées en Limousin. . Il a d’ailleurs existé en Limousin une longue tradition diamantaire. La ville de Felletin en a été le pôle jusqu’à la cessation de son activité. Aujourd’hui un parcours touristique retrace, explique et valorise l’histoire des diamantaires felletinois. Qu’ils donnent vie par leur créativité aux pierres précieuses, au métal, à la porcelaine ou des matériaux peu communs, tous font preuve d’une maîtrise exceptionnelle de leur savoir-faire et se distinguent par une sensibilité dont sont frappées leurs créations.

MODE BIJOUX

secrets d’élégance


Le secret des petites mains Si elle a fait du « flou » son fer de lance, l’entreprise C 2000 ne compose pas avec le vague ou l’approximatif. Ici tout n’est que maîtrise et excellence, et c’est d’ailleurs son « cœur de métier » qui l’exige. Portées par le vent séculaire de l’élégance parisienne, les étoffes les plus nobles à base de soie, lin, coton, et laine y entrent un jour pour éclore quelques semaines plus tard en robes fourreau, déshabillés de dentelle ou blouses sur fond de carré de soie. Spécialisée depuis les années 80 dans la confection de vêtements de prêt à porter de luxe, C 2000 côtoie les plus grands noms de la mode et de la haute couture. Les 40 petites mains de l’atelier limougeaud, ex couturières à domicile pour les plus anciennes, coupent, cousent, froncent et brodent, s’affairent jour après jour à la naissance des plus beaux modèles de la mode. Réalisées de manière artisanale, ces pièces tantôt extravagantes, tantôt sophistiquées ou distinguées, mais toujours quasi uniques, exigent polyvalence, minutie et perfectionnisme ; aussi les couturières de C 2000, comme une sorte de pré requis à leur embauche, sont toutes dotées de ces qualités-là.

L’allure au masculin Aujourd’hui, fabriquer des costumes entièrement en France et ainsi témoigner d’un savoir faire de plus en plus rare fait que, parfois, il peut être légitime de penser être en marge de la société et se sentir un peu plus contrebandier… (Smuggler se traduit par contrebandier) La force de Smuggler est d’être la source créatrice et réalisatrice des vêtements. Cet atelier confectionne un prêt-à-porter d’une très grande qualité à la fois d’un point de vue technique mais aussi sur la pertinence des matières et des silhouettes réalisées en accord avec tendances et modes d’une société en mouvement. De plus, la mesure personnalisée est la démonstration la plus évidente de la richesse de la marque Smuggler. Du choix du modèle et des matières à ses finitions, le client devient à son tour source de création. L’âme de Smuggler est à Paris mais son cœur est à Limoges. C’est en respectant cette philosophie que « la main » de son atelier, France Confection, a su se perfectionner et devenir l’outil privilégié d’expression de Smuggler. Derrière le titre de « costumier français », les dirigeants de Smuggler, de par leur réussite dans ce domaine si particulier de la confection, portent avec eux l’esprit de l’exception française et l’ardente défense du patrimoine qu’ils protègent.

Le souci du détail Il est des détails qui font la différence. Broderies et chapeaux ont toujours accompagné la silhouette féminine et marqué son raffinement. Après avoir séduit la Cour de France sous Louis XIV et les élégantes parisiennes, la dentelle au point de Tulle a connu une éclipse de près d’un siècle. Un savoir-faire que l’on croyait perdu. Il revit grâce à l’étude d’une pièce monumentale qui figure aux archives de l’église Saint-Jean de Tulle et de la passion de quelques amateurs. Aujourd’hui un seul atelier au cœur de la ville maîtrise cet art difficile et délicat de la dentelle et lui permet de franchir le cap du XXIe siècle. Nathalie Piano perpétue elle aussi la tradition de la broderie qui lui a été transmise en famille et héritée d’une grande maison parisienne. Marie-Claire Barban crée des chapeaux dans le village de Combressol en Corrèze. Son atelier de modiste conçoit les chapeaux pour de grands noms de la Haute-Couture : Christian Dior, Paco Rabanne, Sonia Rikiel. Elle développe parallèlement sa propre collection qui est distribuée dans une cinquantaine de boutiques et, souvent, elle répond à des demandes spontanées de créations costumières pour le théâtre.

28

Destination

LIMOUSIN Prestige


L’excellence en joaillerie Professeur à l’ENSA de Limoges, diplômée de gemmologie, émailleuse de talent, Marie Oberlin se consacre à la création de bijoux contemporains. Au cœur d’une galerie unique située dans les contreforts de l’église Saint-Michel, ses collections brillent d’une aura presque divine. Subtils, élégants ses bijoux ne sont pas seulement un plaisir pour les yeux mais suscitent l’imagination et touchent l’esprit. Leur modernité s’affirme dans le choix de formes sobres sur lesquelles s’exprime l’éclat de pierres précieuses choisies pour leur couleur ou leur originalité. Les pierres ne sont cependant pas les seules à trouver leur expression dans l’univers de Marie Oberlin. Les mots y ont aussi leur place, avec une série de bijoux décalés où la gravure est devenue l’un des traits marquants de ses créations. Entrelacés de diamants sur un anneau d’or ils livrent une grille de mots croisés ou marquent le temps sur un bracelet d’argent surmonté d’un quartz translucide. Ses bijoux ont déjà séduit des galeristes new-yorkais et berlinois. La reconnaissance internationale est le point commun avec Philippe et Laurence Ratinaud, dans l’atelier desquels elle a appris le métier. Ils créent ensemble des bijoux uniques et contribuent à la réalisation de pièces de haute joaillerie pour de prestigieuses maisons parisiennes. Ils utilisent les atouts de leur région et les appliquent à la création de bijoux uniques : bois, émail et porcelaine. Leur talent et créativité ont été plusieurs fois récompensés. Par un prix international : les De Beers Diamonds International Awards en 1998 et des nominations en 2000, et en 2007 par la Tanzanite Foundation Awards avec la bague « Cage ». Originalité, finesse et sensualité caractérisent des créations souvent inspirées des précieuses gemmes choisies sur un coup de foudre et qu’elles mettent en exergue.

D’or et d’« or blanc »

Joyaux d’artiste

L’esprit d’ouverture de Philippe et Laurence Ratinaud les a naturellement conduit à de nombreuses collaborations pour la création de pièces originales tel un collier porcelaine, argent, ébène avec le Centre de Recherche sur les Arts du Feu et de la Terre. Ces collaborations se sont étendues par une collection de bijoux imaginés pour le porcelainier Raynaud pour lequel ils signent « La bague gazon ». Une édition originale où la bague de porcelaine devient un instant le support d’un gazon éphémère qui donne vie à l’expression « avoir la main verte ». Cette ligne de bijoux, à l’harmonieuse et élégante simplicité, est réalisée dans une porcelaine à la blancheur éclatante et au noir profond, réhaussés d’or fin ou de platine ou ornés d’incrustations. Ils illustrent parfaitement le savoir-faire du porcelainier Raynaud.

Karine Rapinat vit et travaille à Aubusson dans la creuse. Diplômée des Beaux Arts de Toulouse, plasticienne et créatrice de bijoux, elle a participé à de nombreuses expositions collectives au Palais des Arts de Toulouse, au Musée de l’Érotisme à Paris, à l’espace Djam Paris, ou au Jardin des Récollets Paris. Avant de se lancer dans la création de bijoux après une rencontre avec Line Vautrin dont elle admire le travail, elle s’exerce à Paris dans la mode comme chargée de production textile.

Depuis 1999, Bernardaud présente deux fois par an une collection de bijoux réalisée exclusivement en porcelaine. De cette matière inhabituelle pour des bijoux, et pour chaque collection, Bernardaud imagine des décors différents inspirés des tendances de la mode et de nouvelles formes. Portée, la porcelaine est une matière particulièrement féminine, d’une grande douceur, légère, très agréable au toucher, et qui offre une grande palette de couleurs. L’or titré à 22 carats est appliqué au pinceau et après cuisson restitue merveilleusement l’éclat d’un or mi-brillant, mi-mat, si caractéristique chez Bernardaud. La collection complète se compose de pendentifs, sautoirs, bagues, boucles d’oreilles, et boutons de manchette. Chaque pièce est unique puisque peinte à la main…

Librement inspirée du travail de Line Vautrin et de sa poésie intemporelle, elle crée des pièces uniques en acétate de cellulose, bijoux vintage et miroirs, dans un ensemble baroque. Elle associe cette matière si délicate, atypique et habituellement utilisée par les plus grands créateurs de lunettes à des pièces textiles marquées par leur légèreté. En mars 2007, elle obtient 1er prix départemental et régional de la SEMA (Société d’encouragement aux métiers d’arts) pour la création contemporaine avec une pièce intitulée « Galaxie suite ».

29 SecretsLuxe LIMOUSIN de


a flore luxuriante et les mille sources du Limousin procurent une sensation de bien-être à leur simple observation. Ces ressources naturelles sont exploitées pour leurs propriétés régénératrices ou cosmétiques depuis plus de 2000 an… Le souhait de satisfaire un insatiable besoin de beauté et de plénitude anime celles et ceux qui aujourd’hui concentrent leurs recherches et leurs savoir-faire pour développer des gammes de soins naturels.

source de bien-être

Beauté

2000 ans

de thermalisme

Au pays de Combrailles en Creuse, la station thermale d’Évaux-les-Bains, fondée par les Romains, retrace 2 000 ans d’histoire, des origines aux heures de gloire du thermalisme au XIXe siècle. À la fois centre de soins et monument historique, l’établissement thermal présente une richesse patrimoniale incomparable. Ses thermes restaurés et inaugurés en 2001 ajoutent à l’efficacité de l’eau celle des soins (hydromassages, aérobains, douches, cataplasmes, vaporarium, étuves, couloir de marche, piscine extérieure d’eau thermale à 32°). Les sources d’Évaux sont reconnues pour leurs bienfaits en matière de phlébologie et rhumathologie. Pour une cure ou un séjour de soins, la station propose également une large palette de loisirs et une salle de casino. Le pôle de recherche, Évaux Laboratoires, élabore des soins spécifiques à partir de ces eaux thermales.

IDÉE SÉJOUR

Remise en forme en gîte rural 5 épis

Deux jolies maisons creusoises indépendantes en pierre ont été récemment restaurées, dont une avec un espace intégré de remise en forme à Bussière Saint-Georges en Creuse. L’espace détente propose piscine couverte, sauna, jacuzzi, vélo d’appartement. La décoration très raffinée associe du mobilier contemporain et ancien. Un décor chaleureux avec cheminée vous accueille pour un séjour hivernal ou estival. Prix : Gîte 2 personnes, à partir de 350 € le week-end hors saison et 550 € la semaine ; Gîte 8 personnes à partir de 290 € le week-end ; location groupée : 10 personnes à partir de 576 € le week-end. ×× Information : Service Loisirs Accueil | Tél. 05 55 52 89 50 | www.reservation-creuse.fr

30

Destination

LIMOUSIN Prestige


Beauté

naturelle

Pour répondre à une demande croissante en produits naturels et usant de procédés technologiques ultramodernes, des laboratoires spécialisés (ID BIO, Silab) conçoivent des actifs (tenseurs, anti-âges, hydratants, apaisants...), des extraits de plantes et de fruits à façon, des actifs encapsulés (liposomes), des mélanges de poudres enzymatiques et végétales exfoliantes ou des produits semi-finis pour les plus grands noms de la cosmétique. L’un de ces grands noms est d’origine limousine. Déesse de la beauté et du bonheur des femmes en Égypte, Sothys est aussi le nom choisi par une société corrézienne, installée à Brive-la-Gaillarde. Depuis 60 ans, le Groupe Sothys développe, produit et distribue des produits et soins de beauté à travers une expertise reconnue dans le monde entier. Marque professionnelle exclusivement dédiée aux instituts, centres de beauté et Spas, Sothys investit, innove et se développe pour répondre aux attentes des hommes et femmes d’aujourd’hui : une approche haut de gamme qui place le bien-être et la beauté au cœur d’un objectif : l’excellence. Avec pour philosophie d’être « la référence beauté en institut  », son succès repose sur des valeurs qui ont contribué à façonner son identité : l’investissement privilégié dans l’institut de beauté, berceau et avenir de la marque, l’avance scientifique de formules uniques, alliées à des méthodes de soins et de gestuelles spécifiques, un rayonnement international avec 15 000 points de vente dans plus de 110 pays. Sothys Pa-

ris possède par ailleurs trois adresses de prestige à Paris, New York et Tokyo. Aujourd’hui, le Groupe Sothys comprend trois entités avec Sothys Paris, marque de prestige, Bernard Cassière, « l’alternative beauté », et Simone Mahler, « la beauté haute technicité ». Si le siège social de Sothys est situé à Brive-la-Gaillarde, le groupe de dimension internationale a essaimé ses unités de production en Corrèze. À Meyssac, dans un lieu ultra moderne, rationnel et aseptisé sont produits chaque année 400 tonnes d’émulsions et 140 tonnes de lotions, réalisées selon les normes de l’industrie pharmaceutique. Sous l’impulsion de son fondateur et Président du Conseil de Surveillance Bernard Mas, profondément engagé pour le développement durable et d’origine corrézienne, Sothys a développé une gamme de soins en harmonie avec la nature : « Beauty Garden® » et inauguré les Jardins Sothys à Auriac. Au cœur de la Xaintrie, à Auriac, ce lieu de beauté est un havre de paix, aménagé sur un biotope particulièrement protégé. Mis en scène par des paysagers réputés, il dispose d’une collection de plantes originales dont certaines utilisées par Sothys pour créer ses gammes de produits. On peut aussi y découvrir le splendide jardin japonais imaginé par Olivier GESLIN, le jardin des constellations, avec ses topiaires et sa rigueur, le jardin des gouttes d’eau et la prairie fleurie dominée par une gloriette qui offre une vue d’ensemble du projet. Attention et patience règnent sur ce projet original de longue haleine, qui a pour philosophie l’harmonie et le respect de l’homme et qui, à terme, doit accueillir une station expérimentale à vocation scientifique, un spa, un arboretum et un parc forestier aménagé pour la randonnée. Une esthéticienne y prodigue des soins en accord avec les plaisirs sensoriels procurés par ce cadre original.


GOLF DE GOUZON


es paysages exceptionnels, des espaces préservés, l’envie de se dépasser, le Limousin constitue une destination privilégiée pour les amateurs de sports de plein air. Destination naturelle, il est un pays où les activités de pleine nature se mêlent aux quatre éléments : la terre, l’air, l’eau et le feu. Ses rivières, ses nombreux lacs et étangs (Viam, Vassivière …) sont le cadre idéal pour la pratique de pêche à la mouche et de sports nautiques. L’air y est pur et prendre de l’altitude permettra de survoler des paysages uniques qui, en automne, n’ont pas à rougir de la comparaison qui en est faite avec l’été indien nord-américain. Terre verdoyante et boisée, la région fait la part belle aux golfs aux parcours variés admirables. Les parcours cyclistes offrent les mêmes plaisirs visuels sur des circuits de plat ou vallonnés. Si Pompadour, lieu chargé d’histoire et berceau de la race anglo-arabe, abrite aujourd’hui le siège des Haras Nationaux, le Limousin tout entier est une terre de cheval. Et si le feu a pris sa place dans les arts en région, il anime également les sports automobiles. ici, le sport tient une place importante et certains clubs et champions se distinguent sur la scène nationale. Terre de rugby, la région supporte ses deux clubs emblématiques : le C.A. Brive Corrèze et l’USAL. Toute la ville de Limoges se réunit régulièrement au Stade de Beaublanc pour applaudir l’équipe de basket du Cercle Saint-Pierre (CSP). Et Tulle a été élue « ville la plus sportive de France » par le challenge du journal l’Équipe. Le Limousin accueille régulièrement des compétitions internationales et a bercé de grands champions. Raymond Poulidor, figure la plus illustre et référence du cyclisme en Limousin, Guillaume Moreau, vainqueur du championnat GT1 Le Mans Séries, Pierre Petit, qui, en 1982, sous les couleurs régionales avait décroché le titre de champion de France de Formule 3, sont les enfants prodigues du territoire. Championnats internationaux d’escrime, d’aviron, Coupe Davis… tous ces événements et ces sportifs de haut niveau soulignent l’excellence sportive en Limousin.

Loisirs

vert et sport


Le Cheval en majesté Un haras prestigieux, trois hippodromes, des événements de renommée internationale, des élevages et des centres équestres labellisés font de la région un pôle d’excellence équin. La qualité de la production est reconnue et quelques dignes représentants de race de Selle français ou Anglo-arabe brillent sur la scène équestre internationale. De sport ou de trait, le cheval galope en Limousin. Le Haras National de Pompadour doit sa notoriété tant à son histoire qu’à la place majeure qu’il occupe dans le monde équestre. C’est la Marquise de Pompadour qui, très inspirée, insuffla l’essor du futur Haras de Pompadour en 1751. En 1761, il est rattaché « au haras particulier de Sa Majesté » et c’est sous l’impulsion de quatre directeurs successifs que sont réalisés les premiers croisements entre les races anglaises et arabes, Pompadour devient alors le berceau de l’anglo-arabe. Aujourd’hui il abrite le siège des haras nationaux mais également le «  Système d’Identification Répertoriant les Équidés  »  : Ce système informatique basé à Pompadour constitue le fichier d’état civil de tous les équidés de France. Les autres sites du Haras, le château, les écuries et l’orangerie sont uniques en leur genre. Pièce maîtresse lors de la création du « Domaine de Pompadour », la Jumenterie Nationale de la Rivière constitue un véritable outil de sélection, de conservation et par là-même un facteur de développement de la race anglo-arabe. Toute l’année, Pompadour accueille des concours équestres prestigieux (CSO, Complet, Dressage…) et les 14 juillet et 15 août, des courses sont organisées sur l’hippodrome. En septembre, « la Grande Semaine de Pompadour » rassemble des concours et des présentations d’étalons, de poulinières et de poulains, ainsi que des épreuves de sauts d’obstacles, de dressage et de cross, au cœur du site prestigieux du Haras national et sur l’hippodrome. Des ventes aux enchères de chevaux sont organisées, ainsi qu’un Salon des Hippic’Curieux dédié au cheval. S’initier à l’équitation, se perfectionner ou pratiquer la randonnée en Limousin est notamment possible avec « l’équi pass », un choix de 11 centres équestres labellisés à prix unique, pour une heure inoubliable. Une large palette de séjours équestres est également disponible.

My Limousin is green Avec son relief, sa végétation, ses rivières et ses lacs, le Limousin est l’écrin de dix golfs aux parcours de qualité : deux en Creuse, quatre en Corrèze et quatre en Haute-vienne dont le prestigieux Golf de la Porcelaine. Pour les inconditionnels du green qui souhaitent les découvrir, un forfait « Golf Pass » permet de jouer sur 3 ou 5 golfs de la région. Des hôtels et chambres d’hôtes proposent des formules d’accueil personnalisées pour les golfeurs et des séjours à thème autour du golf. Deux hôtels 4 étoiles proposent des formules week-end golf en Limousin. Elles comprennent l’hébergement, les dîners gastronomiques et deux green-fees sur le golf le plus prestigieux de la région.

Limousin, terre de cyclisme Cette année sera exceptionnelle pour le cyclisme en Limousin. Le public aura le plaisir de voir passer le Tour de France avec un départ de Limoges le 14 juillet, jour de fête nationale. À cette occasion, les meilleures équipes internationales emprunteront les routes que le Tour du Limousin a l’habitude de sillonner. Les cyclistes qui sortiront tout juste des Pyrénées effectueront leur première journée de repos le lundi 13 juillet dans la capitale limousine. Ils prendront le départ le lendemain pour une épreuve de 193 km qui les mènera jusqu’à Issoudun dans l’Indre. C’est la 14e fois que le tour fera étape à Limoges, la première fois c’était en 1951. Étape de l’UCI Europe Tour, le Tour du Limousin se déroulera du 18 au 21 août 2009. Sur le plan sportif, la 42e édition de la course aura la joie d’accueillir des équipes de très haut niveau : ce ne sont pas moins de 8 équipes Pro Tour (4 françaises et 4 étrangères) 6 très belles formations Continentales Pro et Continentales qui participeront au prochain « TDL » et s’aligneront sur la ligne de départ du Champ de Juillet, le 18 août prochain.

34

Destination

LIMOUSIN Prestige


Air frais en altitude

Au fil de l’eau En Limousin, l’eau est fraîche, limpide, aux reflets argent, elle prend la couleur du ciel sage ou sauvage et s’ouvre à la navigation pour les amateurs de sensations fortes. Royaume de la nature sauvage et de l’eau libre, la région offre aux amateurs de la glisse, qu’ils soient novices, initiés ou chevronnés, plus de 800 kilomètres de linéaires de cours d’eau navigables répartis sur une trentaine de rivières Ce ne sont pas moins de 19 spots de navigation qui sont répertoriés sur les trois départements dont la qualité leur a permis d’accueillir des compétitions internationales : les Championnats du Monde de canoë-kayak de descente (en 1959 et 2000 à Treignac), la Coupe Européenne de la Jeunesse en 2002 ainsi que les Championnats du Monde Universitaires en 2004, en attendant les Championnats du monde juniors d’aviron du mercredi 5 au samedi 8 août 2009. Le rafting, sur la Corrèze et la Vézère, au printemps ou en automne, et la randonnée aquatique en été dans les gorges de la Corrèze et sur les affluents de la Dordogne procurent un sentiment d’évasion. Le Lac de Vassivière, lac majeur en Limousin, est un des plus grands lacs artificiels de France avec ses 1 000 hectares d’eau pure, 45 km de rivages dentelés, dans un environnement préservé, aux paysages verts et vallonnés. Il constitue un centre nautique important car il permet la pratique de la voile, du ski nautique et dispose d’un port d’attache pour ceux qui possèdent un bateau ou souhaitent en faire l’acquisition après avoir passé son permis sur le lac. Avec 11  00  km de rivières classées en 1ère catégorie et 700  km de rivières en 2e catégorie, ses nombreux lacs et étangs, le Limousin possède un domaine halieutique exceptionnel. Ces eaux bien oxygénées offrent un domaine piscicole où la truite prédomine. Toutes les espèces de poissons d’eau douce y sont également présentes. Lors de stages, des guides de pêche enseignent l’art de la pêche à la mouche. Jean Guitton, guide de pêche professionnel en Creuse, et Jean-Pierre Coudoux, à Monceaux sur Dordogne, tout près d’Argentat, disposent d’une offre de formation qui s’étend de l’initiation au perfectionnement. Leurs stages sont complétés par l’apprentissage de la fabrication des mouches, ces leurres utilisés par les pêcheurs et confectionnés en plumes de coq. Le coq de pêche est d’ailleurs le nom d’une race de coqs du Limousin dont le plumage varie selon l’ensoleillement. Tous les ans, un concours national réunit les meilleurs spécialistes de cette discipline à Neuvic (Corrèze) et Pontarion (Creuse).

Séjourner en Limousin, c’est prendre l’air mais c’est aussi la possibilité de prendre les airs. Les aéroclubs de la région, héliports et propriétaires de montgolfières proposent de prendre de l’altitude et d’observer sous un jour nouveau la richesse et la diversité des paysages limousins, lors de vols, survols, en parapente ou lors de sauts en parachute. Corrèze Montgolfière amène à renouer avec l’esprit des pionniers de l’aviation par la découverte d’une nature authentique et sauvage qui se révèle au fur et à mesure de la montée toute l’année et lors des Montgolfiades de Beaulieusur-Dordogne. Voguer au gré du vent au-dessus des régions les plus riches du Limousin et le monde paraît alors si petit. Les arbres, les maisons et voitures ne semblent être plus que des jouets. Fidèle aux pionniers de l’aviation, Légend’air est une véritable « garden party » aérienne. Dans la plus pure tradition des fêtes aériennes champêtres des années 50, elle réunira les 12 et 13 septembre 2009, sur l’aérodrome de SaintJunien des passionnés d’avions anciens de toutes sortes et présente le fabuleux passé aéronautique français.

Pêche et fin gourmet

Le feu de la course Les sports automobiles ont eux aussi leur place en Limousin. Animés par le feu de la passion, ses amateurs se retrouvent sur le Rallye du Limousin, avec la Scuderia Limousine lors de rassemblements de voitures anciennes et de collection à Bourganeuf chaque premier week-end de septembre, sur les circuits de karting ou tout simplement pour soutenir leur champion : Guillaume Moreau. Entre deux courses, c’est dans la capitale régionale et à Saint-Léonard-de-Noblat qu’il vient se ressourcer. Autres attaches, certains de ses partenaires sont des limousins. Avec eux, il rêve de victoires, de titres, à l’image de Pierre Petit qu’il retrouve sur le circuit de Mornay, à Bonnat, dans la Creuse. Ce pilote chevronné a mis à profit 15 ans d’expérience dans l’enseignement du pilotage pour dessiner le circuit de Mornay et optimiser le contenu de ses stages. Implanté dans un site préservé en plein cœur de la Creuse, le domaine de Mornay est un véritable pôle d’attraction automobile structuré autour d’un château du XVe. Il s’étend sur 40 hectares et dispose d’un circuit de bitume de 3 km de long, un espace tout terrain pour s’initier au pilotage d’un 4x4, d’un quad ou s’adonner au V.T.T. Son parc de monoplaces s’est récemment enrichi de six monoplaces de Formule Renault 2000, de véritables petites F1 qui permettent de se mettre dans la peau d’un pilote de Grand Prix.

Que ce soit aux gardons sur les étangs ou à la mouche, Dudognon innove avec ses offres de week-end alliant découverte des plaisirs gastronomiques et des atouts de la région. Accompagnés par le guide Antoine Machinal, vous découvrirez les plaisirs de la pêche en Haute-Vienne. Hébergement en chambre de luxe, dîner gastronomique et piquenique accompagneront la pratique ou l’enseignement de ce sport. Tarifs : à partir de 380 €

Le Limousin en 2CV Et pour les fans de la célèbre Citroën, vous pouvez découvrir la campagne limousine lors d’un circuit en 2CV et panier pique-nique gourmand. Tarifs : à partir de 485 € par jour

××Informations :

La Chapelle Saint-Martin Nieul-près-Limoges 87510 NIEUL Tél. 05 55 75 80 17 www.chapellesaintmartin.com

35

Destination

LIMOUSIN Prestige


MILLE ET UNE NOTES | Youri Bashmet


ci tout n’est que luxe, calme et volupté », ces quelques mots de Baudelaire définissent l’esprit du Limousin. Aux pays des mille sources, l’eau nourrit également l’esprit. Qu’ils en soient originaires, y vivent, en aient fait leur terre d’adoption ou aient collaboré à des projets en région, artistes, écrivains, cinéastes et créateurs y trouvent leur luxe : l’inspiration. Jean Giraudoux, George Sand, Maurice Rollinat, Colette, Rodin, Corot, Chagall, Monet et les membres de l’École de Crozant, Madeleine Chapsal, Claude Chabrol, Claude Miller, Anny Duperey, Jean-Charles de Castelbajac, Jean Nouvel, Massimiliano Fuksas, Romane Bohringer… pour ne citer qu’eux, ont contribué à l’excellence culturelle en Limousin. Cette excellence perdure sur le plan éditorial, musical, architectural, artistique grâce à des projets et programmations reconnus pour leur qualité.

LA CULTURE

en excellence


Les « grands classiques » des festivals Les paysages du Limousin inspirent une musique naturelle, celle de la vie qu’ils abritent. Toutefois le Limousin vit au son d’autres musiques qui résonnent toute l’année, montent crescendo pendant les festivals d’été et font vibrer le cœur de la région. La qualité de ces productions dépasse les frontières de la région. Elles invitent des talents de renommée nationale et internationale et contribuent à la valorisation du patrimoine bâti régional en les conviant dans des cadres d’exception, perles du patrimoine local. Les festivals 1001 Notes, le festival de la Vézère, la ferme de Villefavard, ou l’Ensemble baroque de Limoges mené par Christophe Coin n’ont rien à envier à d’autres programmations. Dans des abbayes, châteaux et parcs, de la musique médiévale à la musique classique avec quelques détours vers le jazz et les musiques traditionnelles et, pourquoi pas, un récital de piano allant de Bach jusqu’à Gainsbourg, des solistes, des orchestres et des chœurs, ces festivals et Ensembles annoncent de très belles soirées à partager au cœur du patrimoine Limousin. Plus éclectiques, celui de Sédières ou les Nuits de Nacre à Tulle qui accueillent des artistes répertoriés dans les musiques actuelles et classiques. Sur leur scène se produisent des artistes réunis pour des soirées thématiques : pop-rock, jazz, filles, urbaines … puis des circassiens et des artistes lyriques.

Limousin, décor naturel Le Limousin a été le décor naturel de nombreux films ou téléfilms parmi lesquels : le non moins récompensé « Lady Chatterley  », «  Le Secret  » de Claude Miller, «  Tous les matins du monde  » d’Alain Corneau, «  Ceux qui m’aiment prendront le train  » de Patrice Chéreau, «  Les destinées sentimentales » d’Olivier Assayas, « Quelques jours avec moi » de Claude Sautet et « Le beau Serge » de Claude Chabrol, les téléfilms « 1905 » et « Un vilage français ». Pour répondre aux besoins de productions cinématographiques et audiovisuelles sur le territoire et les accompagner dans leur projets, le Pôle cinéma de la Région Limousin a été mis en place par le Conseil Régional en 1998. Il accueille les productions et facilite te montage et le tournage de films en Limousin.

FRAC LIMOUSIN


Limousin, terre de création contemporaine Soutenir la création contemporaine est un enjeu de civilisation. Il est un choix majeur en Limousin. Ses espaces dédiés constituent une collection d’oeuvres d’art représentative de tous les champs de la création artistique nationale et internationale, dans le domaine des arts plastiques. Leur mission de diffusion, en France et à l’étranger, se concrétise par l’organisation d’expositions temporaires ou permanentes et le prêt d’œuvres d’art. Ce fonds important et itinérant permet d’asseoir le rayonnement culturel de la région par-delà ses frontières. Un rayonnement déjà assuré par la renommée d’artistes originaires du Limousin : Sanfourche, Cueco, Marc Petit, Jean Fourton, Robert Aupetit, Jean-Pierre Seytaire, Ramon, Jadmila Davitch… Abrités dans des lieux historiques ou des bâtiments pensés par de célèbres architectes, les centres d’art contemporain en Limousin sont un pôle attractif majeur pour les amateurs. Le Frac Limousin, le Musée Départemental d’Art Contemporain de Rochechouart, le Centre d’Art Contemporain Saint-André de Meymac, la Galerie des Hospices à Limoges ont été installés dans un ancien entrepôt, un château, une abbaye ou l’aile d’un ancestral hôpital. De ces architectures atypiques, ils ont su tirer le meilleur parti pour développer des salles hors du commun, créant une ambiance intimiste, privilégiant un rapport direct et étroit entre l’œuvre et le spectateur. Première réalisation de l’architecte italien Aldo Rossi en France, le Centre international d’art et du paysage de l’île de Vassivière est souvent présenté comme l’une des plus singulières institutions dans le paysage artistique français et international. Son architecture est agrémentée d’un parc de sculptures. La modernité architecturale est également la caractéristique de l’Espace Paul Rebeyrolle à Eymoutiers, un espace dédié au peintre dans lequel sont organisées des expositions temporaires. Espace architectural original signé J.M. Wilmotte, le Musée du Président Jacques Chirac abrite à Saran en Corrèze, la collection des objets offerts au Chef de l’État durant ses deux mandats. Sa vocation est avant tout de proposer, autour de 150 cadeaux présentés en permanence, un regard sur le monde d’aujourd’hui. Le French Art Festival est désormais l’ambassadeur d’artistes limousins à l’étranger. Depuis 2008, ce Festival exporte à Dubaï et Abu Dhabi leurs œuvres ainsi que celles d’autres artistes, et contribue au rayonnement international de la culture en Limousin. Après les plus grandes capitale, le Land Art fait aussi campagne avec la Cow Parade à la Chapelle Saint-Géraud en Corrèze. Le pastel trouve lui aussi sa place dans cet ensemble avec un festival international qui lui est consacré chaque été à Feytiat. Tandis que le dessin de presse et d’humour a acquis ses lettres de noblesse au festival de Saint-Just-le-Martel qui accueille chaque automne les plus fins crayons internationaux.

Le Limousin à livre ouvert Les maisons d’édition locales diffusent elles aussi des collections originales sur les salons nationaux et internationaux. L’édition est un secteur d’activité grandissant tant par sa diversité, la qualité des ouvrages qui sont publiés, que par sa diffusion et l’attachement des éditeurs à valoriser leur patrimoine et la région. Cette émulation littéraire est d’ailleurs relayé par le Centre du Livre d’Artiste de Saint-Yirieix qui peut s’enorgueillir de la promotion et la valorisation d’un mode alternatif de diffusion de la littérature. Elle est également soutenue par les manifestations littéraires organisées par le Centre Régional du Livre - ALCOL (le festival de contes, Coquelicontes). FYP éditions est devenu le premier éditeur européen sur l’innovation, les Ardents Éditeurs renouvellent un programme dans lequel l’Art et l’Histoire tiennent une place prépondérante. Ils s’attaquent dans leur dernier ouvrage en date à des monuments du luxe français. « Lalique-Haviland-Burty. Portraits de famille », témoignage rare et précieux de l’univers familial de deux des plus grands créateurs d’objets d’art et industriels du luxe français : le verrier René Lalique et le porcelainier Charles Edward Haviland. Ils seront les partenaires et commissaires de l’exposition « Suzanne Lalique-Paul Haviland. Portraits d’artistes » présentée du 18 septembre au 18 novembre 2009 à la Maison du Limousin. D’autres maisons sont très présentes et toutes se retrouvent à la fête du livre « Lire à Limoges » ou encore à la Foire du Livre de Brive, fondée en 1973, avec son « train du livre » gastronomique, son foie gras, ses prix littéraires du terroir (prix de la langue française et prix Terre de France), et même son « École de Brive », courant contemporain d’auteurs et de eomans de terroir inauguré par Claude Michelet.

39

Destination

LIMOUSIN Prestige


POMME AOP DU LIMOUSIN


ertainement reconnu pour la qualité supérieure de ses productions bouchères et pour la culture de la pomme, dont la plupart sont labellisées, sous Indication géographique Protégée ou Appellation d’Origine Contrôlée, le Limousin cultive également l’art de la gastronomie. Tradition, qualité, respect de l’environnement, goût sont les ingrédients d’une recette savoureuse portée par toute une région. Les vastes et verdoyantes prairies du Limousin offrent des conditions idéales pour l’élevage des bovins (bœuf limousin), ovins (agneau baronet), porcins (cul noir)… Elle fait partie intégrante du paysage. À juste titre, la vache limousine est devenue le porte-drapeau de la région dans le monde entier. Race bouchère qui doit beaucoup à son passé d’animal de trait, sa viande est d’une grande saveur, tendre, fine, maigre et juteuse. C’est pourquoi elle remporte de nombreux prix dans les concours internationaux et s’est affirmée comme une référence sur les plus grandes tables. Les producteurs limousins associent qualité de la viande et respect de l’environnement. C’est ainsi que la limousine passe la majeure partie de sa vie dans les prairies de la région. Le label rouge « Blason Prestige » garantit la qualité supérieure d’une viande produite dans une transparence totale qui permet d’en connaître l’origine. Le veau sous la mère est une spécialité courante en Corrèze. D’élevage difficile, le nombre de têtes est limité mais sa viande est exceptionnelle, claire et au goût raffiné. Le Pôle de Lanaud, conçu par Jean Nouvel, abrite la Station Nationale de Qualification, l’outil de référence du schéma de sélection de la race bovine. Les prestigieuses ventes aux enchères de taureaux limousins issus de la Station Nationale de Qualification sont l’illustration du dynamisme et du succès de la race bovine limousine en France et à l’international Le « cochon cul noir » est également une race aux qualités gustatives exceptionnelles. Son élevage en plein air, pratiqué dans la région de Saint-Yrieix, limite sa nutrition à des glands, des racines et des châtaignes, ce qui favorise un goût incomparable à sa viande. Si la pomme AOC est devenue, avec la châtaigne, le fruit emblématique du Limousin, au soleil de Beaulieu-sur-Dordogne rougit la timide et pourtant recherchée « gariguette  ». Cette fraise est célébrée chaque année dans une fête qui réunit plus de 20  000 visiteurs. Sa cousine la framboise mûrit également en Corrèze qui en est devenu le deuxième producteur national et dans le Massif des Monédières se cachent les myrtilles sauvages. Dans les sous-bois, cèpes et girolles procurent des notes parfumées, tandis que les truffes corréziennes enchantent un foie gras local accompagné d’un vin du pays. Des bouquets qui inspirent les chefs rivalisant de créativité pour orchestrer ce bal de saveurs régionales et s’illustrer dans les guides spécialisés. La gastronomie est célébrée chaque année par « La Ronde des chefs  » lors de dîners de prestige et «  Toques et porcelaines  », un événement autour du somptueux mariage de la gastronomie limousine et de la porcelaine de Limoges.

goûts d’exception

Saveurs


Foies gras et « Diamant noir » Aux portes du Sud-Ouest, principalement en Corrèze, l’élevage de canards et oies grasses ainsi que la préparation de foie gras sont une des nombreuses spécialités locales. Saint-Yrieix-la-Perche n’est pas seulement connue pour le kaolin, le porc cul noir ou le veau sous la mère. Les producteurs locaux de canards gras et oies s’y réunissent lors de marchés gras et démontrent la qualité de leurs produits. Les foires grasses de Brive sont le rendez-vous gastronomique majeur de la région. Le foie gras y est roi et la truffe sa princesse. La Fête internationale de la truffe lui fait honneur chaque année sur le lac du Causse. Les truffières environnantes, secrètement gardées, révèlent chaque année leur trésor pour le plus grand plaisir des amateurs de l’odorante et parfumée « Tuber melanosporum ». Cette proximité des élevages gras et du « diamant noir » est réinventée par les conserveries fines de la région. Les maisons Lepetit, Lapeyrie ou Laredy élaborent une gamme de recettes dans le respect des traditions et de l’authenticité des produits de la région rigoureusement sélectionnés, associés à un très grand savoir-faire. Leurs recettes sont de vrais joyaux de la gastronomie et sont présents sur les tables des restaurateurs et dans les épiceries fines.

Comptoirs d’épices Nul n’imagine une cuisine savoureuse sans épices et condiments. Cette passion pour le bon goût en Limousin se perçoit dans la culture de nobles épices et l’élaboration de condiments exquis. Le safran est une épice de luxe par excellence. Cette épice, que l’on pourrait croire trop exotique pour le climat de l’Hexagone, est aussi cultivée en France. En Creuse, se trouvent les safranières de Véronique Lazeyrat : un hectare de plantations, ce qui en fait la plus importante productrice de safran en France. La plantation des bulbes, l’entretien des terres, la récolte et le séchage s’y font à la main. La production de condiments Delouis fait appel aux matières premières les plus respectueuses de la tradition du goût. Depuis 1885 se poursuit une longue histoire entre cette famille et le sens des saveurs. Les méthodes de fabrication employées allient haute technicité et modernisme au savoir-faire d’une entreprise familiale. Créateur du fameux vinaigre de vin blanc aux framboises fraîches il y a 25 ans, Philippe Delouis n’a eu de cesse d’innover vers de nouvelles saveurs. C’est ainsi qu’a vu le jour en 1998 un nouveau concept : les Bouquets de Fruits. Ce condiment apporte à la cuisine des saveurs inimitables utilisées par les plus grands chefs.

42

Destination

LIMOUSIN Prestige

TRUFFES DU LIMOUSIN


Liqueurs La Maison Denoix, distillerie fondée en 1839 à Brive-la-Gaillarde garantit la qualité de ses liqueurs et apéritifs à base de noix et autres fruits grâce à un savoir-faire artisanal et ancestral. Comme au XIXe siècle, dans un souci de préservation du patrimoine, de la qualité et du goût, la distillerie compte de nombreuses spécialités dont la « Suprême Denoix  » et la «  Moutarde Violette de Brive  », fleurons du patrimoine culinaire du Limousin. Le Vin de Paille dit aussi «  vin paillé  » est un vin liquoreux produit à partir de la sélection des plus belles grappes des vendanges qui subissent le passerillage (les grappes de raisin sont séchées plusieurs mois pour se concentrer en sucre et en goût sur des claies en paille ou en bois avant d’être pressurées). Ce nectar unique est aussi appelé le «  miel des Muses  ». C’est une boisson ambrée, liquoreuse, née de cueillettes manuelles et d’un cahier des charges draconien. Il a une vocation apéritive, mais, sur un foie gras ou en accompagnement d’un dessert, ses parfums sont à nul autre pareil. La production, de «  vin paillé  » reste modeste. Il est élaboré dans une très petite zone viticole autour de Queyssac-les-vignes, sur les coteaux de la vallée de la Dordogne, à raison de 14    000 bouteilles annuelles.

Douceurs sucrés Les pâtissiers, chocolatiers et confiseurs limousins ne manquent pas de créativité et de talent pour imaginer des douceurs et spécialités originales. Celles-ci sont parfois servies sur les tables des chefs d’État. Les chocolats Borzeix-Besse ont su ravir les hôtes de l’Elysée. Créée à Treignac en 1909, la modeste boulangerie s’est transformée en une confiserie-chocolaterie de renom grâce au travail de quatre générations d’artisans. Cette chocolaterie artisanale ne cesse d’étendre son influence depuis 1980, en ouvrant de nouveaux espaces à sa clientèle. Ses salons de dégustation, dont le raffinement séduit les amateurs de cacao, permettent de reconnaître les saveurs et les richesses des meilleurs chocolats du monde employés pour la création d’une collection régulièrement revisitée. Mickaël Faurie évolue dans un autre univers. Enfant, il s’est laissé subjuguer par le macaron : une forme ronde légèrement bombée, une fine enveloppe croustillante, de belles couleurs chatoyantes et un coeur moelleux. Dans l’entreprise familiale créée en 1982 ) Bessines, il s’est donc essayé en autodidacte à la création de macarons originaux, jouant des associations de goûts subtils et peu communes. Sucrés, salés, ses macarons sont un régal pour les sens. Parfumés, colorés, ils ont conquit des amateurs qui accourent de toute la région pour se laisser tenter par le mariage de la fraise et du coquelicot, du citron vert et du basilic, de la violette et du cassis ou l’originalité du sirop d’érable. Comble de la gourmandise, qui ne saurait succomber à l’alliance du foie gras aux goûts prononcés du pain d’épice, du chocolat ou de la figue ? La place manque pour énumérer les douceurs traditionnelles de prestige pour les fins palais, mais il ne faut pas oublier les madeleines de Saint-Yrieix, petites et fondantes, le Massepain de Saint-Léonard ou les gâteaux à base de châtaigne ou de noisette…

IDÉES SÉJOUR

Paroles de chef ! Pascal Robert dispense des cours de cuisine dans le cadre non moins original mais chaleureux d’un ancien couvent réhabilité. Il y dresse un subtil mélange des fondamentaux hérités du passé et d’une modernité puisée dans une créativité savamment dosée. Une fois par mois ce sont également des cours d’œnologie qui s’affichent au menu.Tarifs des cours de 50 € à 60 €

××Information :

Tél. 05 55 32 30 66 15 rue Neuve des Carmes 87000 LIMOGES www.parolesdechef.com

Une fin de semaine en chocolat. La Chocolaterie LAMY à Brive fait partager avec son maître chocolatier sa passion du chocolat. Le plaisir de découvrir la fabrication du chocolat mais également sa dégustation sont au programme de ce week-end réservé au gourmets. Tarif : 135€/pers.

××Information :

Office de Tourisme de Brive Tél. 05 55 24 08 80 www.brive-tourisme.com

Week-end cuisine du terroir au château. À Brive-la-Gaillarde, le chef apprend à préparer des recettes du terroir dans la cuisine familiale du château de Lacan. Prix : 255 € par personne en demi-pension.

××Information :

Tél. 05 55 29 98 70 Service Réservation Loisirs Accueil Corrèze www.correze-vacances.com

LES RENDEZ-VOUS DES GOURMETS

Les foires grasses de Brive Les premiers week-ends de décembre, janvier, février et mars

××Information :

Tél. 05 55 24 08 80 Office de Tourisme de Brive www.brive-tourisme.com

Les marchés au gras de Saint-Yrieix Tous les samedis de décembre à février

××Information :

La renaissance de la tradition brassicole Passionnée dans l’âme, Julie Michard décide, il y a quelques années, d’abandonner son rôle d’opticienne à la mode à Paris. Son nouvel objectif : maîtriser l’art du brassage pour assurer la relève de son père Jean, créateur d’une brasserie artisanale. Maîtrisant au plus près l’art de brasser, Jean Michard cultive depuis 1987 un savoir-faire rigoureux inspiré des méthodes traditionnelles qui faisaient la réputation des 49 brasseurs de la ville de Limoges, reconnue pour la qualité des eaux entrant dans la fabrication du produit. Au fil des ans, Julie acquiert le savoir-faire et la passion de son père et prend le relais avec talent. Fin 2008, elle ouvre une nouvelle brasserie à Limoges. Si les appareils sont modernes, la technique est celle des brasseurs allemands, ancestrale et traditionnelle, et répond aux exigences de la loi de pureté établie en 1516. À la Brasserie Michard, la passion du malt prend toujours le dessus, Julie offre donc désormais à la dégustation et dans des verres spécialement conçus à cet effet, un whisky pur malt de son cru. Plus qu’une brasserie, son établissement est devenu une véritable institution aux terrasses de laquelle se retrouvent les limougeauds à la sortie du bureau ou en soirée pour y savourer, sur place ou à emporter mais toujours avec modération, les cinq sortes de bières qui y sont proposées, accompagnées de flammkueches ou du fameux saumon fumé maison. Elle est aujourd’hui suivie par douze autres brasseurs dans la région.

Tél. 05 55 08 20 72 Office de Tourisme de Saint-Yrieix www.ot-styrieix.com

La Ronde des chefs Du 20 au 24 juillet

××Information :

Tél. 05 55 06 46 00 Pôle de Lanaud www.limousine.org

Toques et Porcelaine 18, 19 et 20 septembre

××Information :

Tél. : 05 55 34 46 87 Office de Tourisme de Limoges

Fête internationale de la Truffe Premier week-end de février

××Information :

Office de Tourisme de Brive Tél. 05 55 24 08 80 www.brive-tourisme.com

43

Destination

LIMOUSIN Prestige


Des saveurs d’exceptions cultivées en région, les chefs limousins composent une gamme de saveurs originales, inventives, subtiles, recettes traditionnelles ou revisitées. Tous font preuve d’une créativité débordante pour offrir à leurs convives plus qu’un repas, mais un instant de délectation dans des salles à l’image de leur propriétaire. Rien d’étonnant que ces talents soient couronnés par les distinctions des guides spécialisés ou bénéficient de la reconnaissance de leurs maîtres dont certains sont les hauts représentants de la gastronomie française.

L’Amphitryon

étoilé au Michelin 1*

Situé au cœur du quartier pittoresque des Bouchers à Limoges, ce restaurant, à la décoration raffinée est une institution. Le service agréable et souriant. La cuisine contemporaine est succulente.

××Tél. 05 55 33 36 39 | 26 rue de la Boucherie 87000 LIMOGES

Le Vanteaux

un bib gourmand au Michelin

Christophe Aubisse et son équipe allient modernité et tradition. Avec une élégante provocation, il donne à chacune de ses tables un caractère singulier, sans cesse recoloré par ses hôtes.

××Tél. 05 55 49 01 26 | 162 Boulevard de Vanteaux 87000 LIMOGES www.levanteaux.com

Le 27 Un décor résolument dans l’air du temps, subtil mélange des couleurs et des matières, un cadre chaleureux et une cuisine inventive… C’est ce que Gilles Dudognon et son équipe, animée par Stéphane Desmoulins offrent à ses clients et visiteurs.

××Tél. 05 55 32 27 27 | 27 rue Haute-Vienne 87000 LIMOGES | www.le27.com

Le Moulin du Fieux Cet ancien moulin du XVIIIe siècle présente un décor étonnant avec son mobilier en châtaignier non écorcé réalisé par Lou Fagotin. Le Chef, Didier Pagani, propose une cuisine inventive à base de produits frais de la région.

××Tél. 05 55 64 88 15 | Le Moulin du Fieux 23430 SAINT-GOUSSAUD www.lemoulindufieux.fr

Les Jardins Sothys Abrité au cœur d’un jardin, ouvert sur la nature et ses merveilles, dans un cadre élégant et chaleureux, ce restaurant offre à déguster une cuisine d’ici, à la fois inventive et traditionnelle, raffinée et authentique, qui décline avec simplicité toutes les saveurs du terroir limousin.

××Tél. 05 55 91 96 89 | Le bourg 19220 AURIAC | www.lesjardinssothys.com

L’Envie L’Envie illustre le savoir-faire culinaire du Chef Duncan Robertson et de la pâtissière Kyu Juong, tous deux formés à l’atelier Joël Robuchon à Paris. Par son concept novateur et sa cuisine ouverte, l’Envie est un véritable plaisir des yeux et des papilles sur le travail de produits nobles et raffinés.

××Tél. 05 55 74 79 79 | Rue Jean-Macé | 19100 BRIVE-LA-GAILLARDE www.chateaulacan.com

LES RESTAURANTS

La Garçonnière

La table du couvent

××Tél. 05 55 32 11 09 | 20 rue Charles Michels 87000 LIMOGES

Pascal Robert, ancien élève de Joël Robuchon, vient d’ouvrir son restaurant au cœur de Limoges. Ce grand chef propose des produits de saison et adapte sa carte selon le marché chaque semaine. Il dispense aussi des cours de cuisine.

××Tél. 05 55 32 30 66 | 15 rue Neuve des Carmes 87000 LIMOGES www.parolesdechef.com

Le Mille Sources Rendez-vous de toutes les personnalités et comédiens qui séjournent en Creuse, le Mille Sources, dans un cadre raffiné et romantique, vous fait découvrir sa spécialité : le canard à la ficelle cuit pendant 3 heures dans la cheminée.

La Garçonnière est un restaurant imaginé dans un appartement du XVIIIe siècle et repensé comme un lieu moderne et intimiste. Au piano, Alexandre Delage, jeune chef de 22 ans compose une cuisine mixte, évolutive, contemporaine.

La Toupine Après avoir suivi ses études a l’école hôtelière de Vichy, Olivier Maurin, originaire de Clermont-Ferrand, s’est installé à Brive. Son restaurant au décor contemporain offre un cadre agréable. Sa carte allie savoir-faire et produits du terroir.

××Tél. 05 55 23 71 58 | Avenue Pasteur 19100 BRIVE-LA-GAILLARDE

Le 4 Pascal Cavé, propose une cuisine inventive à base de thé. Au rythme des saisons et des mets, il utilise une grande diversité de thés grâce à un savant dosage

××Tél. 05 55 66 03 69 | Le Bourg 23460 SAINT-MARC-À-LOUBAUD

××Tél 05 55 87 41 80 | 4 rue Majour 19100 Brive-la-Gaillarde

Le Coq en pâte

La truffe noire

C’est dans une maison de maître située sur les hauteurs de Guéret que le chef Jean-Francois Rodallec met en valeur les richesses du terroir mais sait également élaborer des plats surprenants.

Dans un décor « Lounge », la Truffe noire fait la part belle à la qualité des produits régionaux. Le chef de cet établissement incontournable de Brive-laGaillarde compose une cuisine de saison raffinée.

××Tél. 05 55 41 43 43 | 2 rue de Pommeil 23000 GUÉRET

××Tél. 05 55 92 45 00 | 22, boulevard Anatole France | 19100 BRIVE-LA-GAILLARDE

Les Arums

Le Manoir de Beaulieu

Christophe Champagnac, limousin d’origine, a acquis une grande expérience dans des restaurants prestigieux à Cannes et à Nice. Il propose toute la semaine son menu du marché qu’il renouvelle tous les jours.

Le Manoir de Beaulieu s’affirme comme l’une des tables montantes de la région. L’inventivité du chef se déguste notamment dans un menu qui se décline autour de la truffe noire.

××Tél. 05 55 24 26 55 | 15 avenue Alsace-Lorraine 19100 BRIVE-LA-GAILLARDE www.lesarums.fr

www.la-truffe-noire.com

××Tél. 05 55 91 01 34 | 4 place du champs de mars

19120 BEAULIEU-SUR-DORDOGNE | www.manoirdebeaulieu.com

45

Destination

LIMOUSIN Prestige


’hospitalité limousine n’est pas un vain mot. Découvrir le luxe en Limousin, c’est aussi apprécier le luxe de la sérénité et l’accueil de ses hôtels, chambres de caractère et gîtes de charme. Raffinement, décors originaux, contemporains, caractérisent ces étapes qui dans des lieux historiques , un patrimoine et un environnement préservés offrent des services d’exception.

LES HÔTELS La Chapelle Saint-Martin**** Restaurant gastronomique étoilé au Michelin 1*

Dans une maison du XIXe siècle située sur une ancienne propriété de porcelainiers, Gilles Dudognon réalise sur le piano de son restaurant où le temps s’est arrêté quelques merveilles gustatives qui construisent depuis une quinzaine d’années sa réputation. Ce Relais & Châteaux délivre des prestations d’une très grande qualité dans le souci constant de satisfaire une clientèle fidèle.

××

Tél. : 05 55 75 80 17 | Nieul-près-Limoges 87510 NIEUL www.chapellesaintmartin.com

Castel Faugeras **** Tout près de Limoges, le Castel Faugeras a été récemment aménagé dans une ancienne maison de maître du XVIIIe siècle, propriété des porcelainiers Pouyat. Dans un parc paysager de 7 hectares surplombant Limoges, il offre un hébergement de prestige et une immersion dans un univers de plénitude des sens. Chaque lieu exprime son ambiance : le Bar de Porcelaine, la cave à dégustation, le spa…

××Tél. 05 55 34 66 22 | Allée de Faugeras 87100 LIMOGES | www.domainedefaugeras.com

Le Moulin de la Gorce**** Restaurant gastronomique étoilé au Michelin 1*

Cette bâtisse du XVIe siècle griffée Relais & châteaux, est un havre de paix chaleureux, bucolique, idéal pour se ressourcer et prendre enfin soin de soi. Le talentueux chef Pierre Bertranet a fait ses classes à Paris, notamment chez Maxim’s, au Ritz et chez Drouant. Il travaille tous les produits de saison avec passion et propose une cave d’exception avec plus de 4500 bouteilles des meilleurs crus de France.

LES CHAMBRES DE CARACTÈRE Le Domaine de la JarrigE, 3 épis Ce domaine, datant de 1674, possède un cadre enchanteur. La bergerie a été transformée en charmant petit gîte où les tons chocolat, turquoise dominent. Les granges sont aménagées en chambres d’hôtes, avec de jolis tons modernes, prune, orange, rouge…

××Tél. 05 55 41 05 81 | La Jarrige 23320 SAINT-VAURY | www.domainedelajarrige.fr

Les Flâneries, 3 épis Située face au château de Boussac (où séjourna George Sand), cette maison de maître du XVIIIe siècle vient d’être merveilleusement restaurée. Les propriétaires concoctent une excellente cuisine, aux saveurs variées.

××Tél. 05 55 82 08 02 | 3 rue de Loges 23600 BOUSSAC | www.lesflaneries.fr

Le Château de Lissac, 4 épis Le Château de Lissac ouvre ses portes pour un voyage étonnant à travers les siècles .Les six chambres, très raffinées, conjuguent avec harmonie des matériaux locaux à un décor résolument contemporain.

××Tél. 05 55 85 14 19 | 06 75 24 06 31 | Château de Lissac 19600 LISSAC www.chateaudelissac.com

××Tél. 05 55 00 70 66 | 87800 LA ROCHE L’ABEILLE | www.moulindelagorce.com

Le Château de Marèges

Le Castel Novel****

Maison spacieuse faite de vastes pièces aux proportions agréables, rénovées depuis peu, et dont la décoration laisse une grand place au mobilier caractéristique de ces grandes maisons.

Située à 10 minutes de Brive en Corrèze, le Domaine de Castel Novel est un magnifique Relais & Châteaux au cœur d’un grand parc arboré de 40 hectares. Les 27 chambres et suites sont d’un très grand confort et toutes décorées avec raffinement comme l’appartement Louis XVI (ancienne chambre de l’écrivain Colette). On s’y délecte de la cuisine du sud-ouest, valorisée par les grands vins de la région.

××Tél. 05 55 95 90 10 | Marèges

19160 LIGINIAC | www.lechateaudemareges.fr

LES GÎTES DE CHARME

××Tél. 05 55 85 00 01 | 19240 VARETZ | www.castelnovel.com

Lys d’Avril, 5 épis

Le Château de Sallendrouze****

Le gîte, ouvre sur une belle terrasse, un grand terrain fleuri, une loggia, une piscine et un magnifique panorama sur les prés et vallons boisés.

Ce château du XIXe siècle appartient à l’une des grandes familles de tapissiers d’Aubusson, la famille Sallandrouze, et dispose de 10 chambres spacieuses toutes personnalisées. Plusieurs salles de restaurant peuvent accueillir 80 personnes. L’été, on peut déguster les repas en terrasse, dans le grand parc arboré et fleuri.

××Tél. 05 55 75 51 07 | Lors 87380 GLANGE | www.lysdavril.com

La Bergerie du Château de La Grèze, 4 épis Château du XVIIIe siècle, la spécialité de la maison est l’équitation. La bâtisse est de plain-pied, d’une surface habitable de 120 m2.

××Tél. 05 55 67 53 92 | 24 rue Saint-Jean 23200 AUBUSSON | www.sallandrouze.com

××Tél. 05 55 91 08 68 | La Grèze 19120 BRIVEZAC | www.chateaudelagreze.com

Le château de Lacan*** Design

Lepinas, gîte de France, 5 épis

Datant des XIe et XIIe siècles il bénéficie d’une vue imprenable sur Brive-la-Gaillarde. Il est aujourd’hui un subtil mélange de l’ancien et du contemporain. 15 chambres dont 2 suites et 2 duplex témoignent de l’unicité de ce lieu.

××Tél. 05 55 74 79 79 | Rue Jean Macé 19100 BRIVE | www.chateaulacan.com

Cette demeure de caractère, dont l’importante surface à vivre permet de séjourner en famille, est un havre de repos et de charme dans la campagne creusoise.

××Tél. 05 55 52 89 50 | Service Réservation

9 avenue Fayolle 23001 GUÉRET | www.gites-de-france-limousin.com


47 SecretsLuxe LIMOUSIN de


LE CARNET PORCELAI NE Boutiques des Manufactures Office de Tourisme de Limoges Tél. : 05 55 34 46 87 www.tourismelimoges.com

Musée national de la céramique Adrien Dubouché Tél. 05 55 33 08 50 Place Winston Churchill 87000 LIMOGES www.musee-adriendubouche.fr

Musée de la Porcelaine des Palloux Tél. 05 55 75 10 38 Les Palloux 87500 SAINT-YRIEIX

Conservatoire des arts et techniques de la porcelaine de Limoges Tél. 05 55 34 58 61 27 boulevard Louis-Blanc 87000 LIMOGES www.lachaniette.com

Four à porcelaine des Casseaux de Limoges Office de Tourisme de Limoges Tél. 05 55 34 46 87

Carrière de kaolin de Marcognac Office de Tourisme de Saint-Yrieix Tél. 05 55 08 20 72

Fondation d’entreprise Bernardaud Tél. 05 55 10 55 91 27 avenue Albert Thomas 87000 LIMOGES www.bernardaud.fr

Le pavillon de la porcelaine Haviland Tél. 05 55 30 21 86 40 avenue du Président Kennedy 87000 LIMOGES www.haviland.fr

Royal Limoges Tél. 05 55 33 27 30 54 rue Victor Duruy 87000 LIMOGES www.royal-limoges.fr

Espace Médard de Noblat Tél. 05 55 06 93 51 Zone commerciale de Boisseuil LE VIGEN www.medarddenoblat.com

Raynaud 14 Ancienne Route d’Aixe 87000 LIMOGES Visites sur réservation à l’Office de Tourisme de Limoges Tél. 05 55 34 46 87.

Doralaine Zone Industrielle 87210 LE DORAT Visite sur réservation à l’Office de Tourisme du Dorat Tél. 05 55 60 76 81

La Fabrique 87200 SAINT-BRICE-SUR-VIENNE Visite sur réservation à l’Office de Tourisme de Saint-Junien Tél. 05 55 02 17 93

Beyrand Le Bourg 87590 SAINT-JUST LE MARTEL Visites sur réservation à l’Office de Tourisme de Limoges Tél. : 05 55 34 46 87 www.beyrand.fr

48

Destination

LIMOUSIN Prestige

Ali Babeth et les 40 couleurs Tél. 05 55 11 98 80 25 rue de la Boucherie 87000 LIMOGES www.alibabeth.com

Morpho Bleu Tél.05 55 05 02 11 14 rue de la Boucherie 87000 LIMOGES www.morphobleu.com

Non sans raison 19 rue du dragon 75006 PARIS www.nonsansraison.com www.nonsansraison.blogspot.com

Feeling’s Sylvie Coquet www.feelingssylviecoquet.com

Esprit Porcelaine 25 ans de créations en porcelaine. www.espritporcelaine.fr

Lachaniette Prestige Tél. 05 55 34 58 61 Boulevard Louis Blanc 87000 LIMOGES www.lachaniette.com

ÉMAIL - V E R R E Atelier Cheron www.emauxcheron.com

Maison de l’Email Tél. 05 55 34 37 68 18-20 boulevard de la Corderie 87000 LIMOGES www.enamel-house.com

Musée des Beaux Arts de Limoges, Palais de l’Évêché Office de Tourisme de Limoges Tél. 05 55 34 46 87

Galerie Christel Tél. 05 55 34 23 36 15 boulevard Louis Blanc 87000 LIMOGES

Galerie du Canal Tél. 05 55 33 14 11 15 rue du Canal 87000 LIMOGES www.galerieducanal.fr

And Co Gallery Tél. 05 55 33 85 40 19 boulevard Louis Blanc 87000 LIMOGES

Muriel Carcagno Tél. 06.19.25.03.25 Allée de la Porcelaine 87220 FEYTIAT www.muriel-carcagno.com

Atelier du Vitrail Tél. 05 55 30 31 89 10 rue F Malinvaud 87000 LIMOGES Visites sur réservation à l’Office de Tourisme de Limoges Tél. 05 55 34 46

Didier Douminge Tél. 05 55 79 37 10 60 avenue Ruchoux 87100 LIMOGES http://vitraux.douminge.free.fr

Patrick Crespin Tél. 05 55 76 12 81 Z.I Occitania 87250 BESSINES www.crespinpatrick.com Visite sur réservation à l’Office de Tourisme de Bessines Tél. 05 55 76 09 28

Cristallerie de Saint-Paul www.emaux-soyer.com

TA P I SS E R I E Filature Terrade Rue de la Papeterie 23500 FELLETIN www.filature-terrade.fr Visites sur réservation à la CCI 23 Tél. 05 55 51 96 81

Filature de Rougnat Le Moulin Neuf 23700 ROUGNAT www.fonty.fr Visites sur réservation à la CCI 23 Tél. 05 55 51 96 81

Manufacture Saint-Jean Tél. 05 55 66 32 12 3 rue Saint-Jean 23200 AUBUSSON

Château de Boussac Tél. 05 55 65 07 62 23600 BOUSSAC

Château de Villemonteix Tél. 05 55 62 33 92 23150 SAINT-PARDOUX LES CARDS www.chateau-de-villemonteix.com

Eglise du Château de Felleitin Office du Tourisme de Felletin Tél. 05 55 66 54 60

Maison du Tapissier Tél. 05 55 66 32 12 | 05 55 66 10 08 Rue Vieille 23200 AUBUSSON

Leg de Fougerol Office de Tourisme d’Aubusson Tél. 05 55 66 32 12

Bernard Battu. Tél. 05 55 66 81 40 60, rue Châteaufavier 23200 AUBUSSON

Ateliers Pinton. Tél. 05 55 66 55 42 9 rue de Préville 23500 FELLETIN www.ateliers-pinton.com

France-Odile Perrin Crinière Tél. 05 55 83 09 43 13 rue des déportés politiques 23200 AUBUSSON http://focp.free.fr

Jory Pradelle www.jorypradelle.com

Les cartons de Madame Chirac Tél. 05 55 66 14 89 4 rue Alfred Assolant 23200 AUBUSSON

B O I S Enkidoo Tél. 05 55 08 28 04 Le Bourg 87500 LE CHALARD www.enkidoo.com

Alain Dupasquier Tel. 06 12 16 40 14 Ferme de Pompadour 87700 AIXE-SUR-VIENNE

Lou Fagotin Tel. 05 55 63 62 18 Les Moulins 23290 SAINT-ETIENNE DE FURSAC

Vincent Dubourg Tél. 06 76 92 42 90 Rue des Ateliers 23500 FELLETIN www.vincent-dubourg.com

Etienne Moyat Tél : 06 30 27 24 24 2 route des Traverses 19360 VENARSAL www.etienne.moyat.free.fr

Billards Franck Paquet Tél. 05.55.25.77.89 Rochesseux 19190 AUBAZINE www.billardsfranckpaquet.com www.billiardsontheboats.com

Parqueterie Prevost Brandeix – La Glande du Mas 87130 LA CROISILLE BRILLANCE www.parqueterie-prevost.com Visite sur réservatio à l’Office de Tourisme de Noblat Tél 05 55 56 25 06

D’Argentat Route de Croisy 19400 ARGENTAT www.dargentat.fr Visite sur réservation à l’Office de Tourisme de Tulle Tél. 05 55 26 59 61

Thierry-Yves Barbier Tél. 06 76 08 50 93 54 avenue de la Libération 87000 LIMOGES http://thierryyves.aliceblogs.fr

Atelier Franck Laberenne Tél. 05 55 31 69 85 1 Les fonts de Greignac 87430 VERNEUIL-SUR-VIENNE www.agitcoul.eu

Tonnellerie Saury www.tonnelleriesaury.com

Tonnellerie JP Treuil 7 avenue André-Malraux 19100 BRIVE-LA-GAILLARDE Visite sur réservation à l’Office de Tourisme de Brive Tél. 05 55 24 08 80

Moulin du Got Tél : 05 55 57 18 74 87400 SAINT-LEONARD-DE-NOBLAT www.moulindugot.com

Elsa Montaudon Tél. 06 78 85 67 78 81, avenue du Sablard 87000 LIMOGES

CUIR Mégisserie Colombier 13 avenue Gay-Lussac 87203 SAINT-JUNIEN Visite sur réservation à l’Office de Tourisme de Saint-Junien Tél. 05 55 02 17 93 www.tannery-colombier.com

Tannerie Bastin Pays Monts et Barrages Tél. 05 55 69 57 60

Musée du Cuir et de la Tannerie à Bort-les-Orgues Tél. 05 55 96 85 59 965 Avenue de la Gare 19110 BORT-LES-ORGUES http://pagesperso-orange.fr/museecuir/

Agnelle 30 boulevard de la République 87200 SAINT-JUNIEN www.agnelle.fr Visite sur réservation à l’Office de Tourisme de Saint-Junien Tél. 05 55 02 17 93


Ganterie Georges Morand 1-3 Chemin du Goth 87200 SAINT-JUNIEN www.georges-morand.fr Visite sur réservation à l’Office de Tourisme de Saint-Junien Tél. 05 55 02 17 93

Ganterie de Saint-Junien 18 rue Louis Codet 87200 SAINT-JUNIEN Visite sur réservation à l’Office de Tourisme de Saint-Junien Tél. 05 55 02 17 93

Weston Rue Nicolas Appert 87280 LIMOGES www.jmweston.com

Franck Tioni Tél. 05 55 50 28 13 Le Bourg 87240 SAINT-SYLVESTRE www.francktioni.com

Parallèles Les Plats 87600 ROCHECHOUART www.parallele.com

Le Tanneur 1070 avenue de la Gare 19110 BORT-LES-ORGUES www.letanneur.com

M O DE - BIJOUX Jean-Charles de Castelbajac www.jc-de-castelbajac.com

Smuggler 6, rue Stuart Mill 87000 LIMOGES www.smuggler.fr

Diffusion et Renouveau du Poinct de Tulle Tél. 05 55 93 17 41 2 rue des portes de Chanac 19000 TULLE

Chéri Bibi Le Bourg 19250 COMBRESSOL www.cheribibi.fr Visite sur réservation à l’Office de Tourisme de Tulle Tél. 05 55 26 59 61

La Coopérative Diamantaire Office de Tourisme de Felletin Tél. : 05 55 66 54 60

Karine Rapinat Tél : 06 88 55 41 25 www.karinerapinat.fr

Marie Oberlin Tél. 06 50 45 23 66 2 place Etienne Pinchaud 87000 LIMOGES

Ratinaud Créations Tél. 05 55 33 64 71 3 rue Daniel Lamazière BP 200 22 87001 LIMOGES Cedex 1 www.ratinaud.com www.labaguegazon.com

Bernardaud Tél. 05 55 10 55 91 27 rue Albert-Thomas 87000 LIMOGES

B I E N – ÊTRE Station thermale d’Evaux-les-bains Tél. 05 55 65 50 90 Les Thermes 23110 EVAUX-LES-BAINS www.evauxthermes.com Visite sur réservation à la CCI 23 Tél. 05 55 51 96 81

Sothys – Insitut Tél. 01 53 93 91 53 128 rue du Faubourg Saint Honoré 75008 PARIS www.sothys.fr Visites des installations corréziennes sur réservation à l’Office de Tourisme de Brive Tél. 05 55 24 08 80

Les Jardins Sothys Tél. 05 55 91 96 89 Le Bourg 19220 AURIAC www.lesjardinssothys.com

LOISIRS Le Cheval en Limousin Tél. 0810 410 420 www.destinationCHEVAL.net

Haras de Pompadour Tél : 05 55 98 55 47 Office de Tourisme du Pays de Pompadour www.les3tours-pompadour.info

Grande semaine de Pompadour www.semaine-pompadour.com

Golfs en Limousin www.golfenlimousin.fr

Tour de France en Limousin Office de Tourisme de Limoges Tél. : 05 55 34 46 87. www.letour.fr

Tour du Limousin www.tourdulimousin.com

Championnats du monde d’aviron Office de Tourisme de Brive Tél. 05 55 24 08 80

Lac de Vassivière Tél : 05 55 69 76 70 Maison de Vassivière www.vassiviere.com

Jean Guitton Tél. 05 55 69 79 85 www.peche-evasion.com

Jean-Pierre Coudoux Tél. 09 63 03 62 70 Le Bourg 19400 MONCEAUX-SUR-DORDOGNE www.lacompagnie-jpcoudoux.com

Antoine Machinal www.mille-et-une-sources.fr

Fédération de la Corrèze pour la pêche et la protection du milieu aquatique Tél. 05 55 26 11 55 www.federationpeche.fr

Fédération de la Creuse pour la pêche et la protection du milieu aquatique Tél. 05 55 52 24 70 www.federationpeche.fr

Fédération de la Haute-Vienne pour la pêche et la protection du milieu aquatique Tél. 05 55 06 34 77 www.federationpeche.fr

Corrèze Montgolfières Tél : 06 83 43 36 01 www.correze.montgolfiere.fr

Montgolfiades

Légend’air Tél. 05 55 02 17 93 Office de tourisme Saint-Junien http://legendairenlimousin.blogspot.com

Championnats du monde d’aviron Office de Tourisme de Brive Tél. 05 55 24 08 80

Circuit de Mornay Tél. 05 55 62 41 78 Château de Mornay 23220 BONNAT www.circuitmornay.com

Guillaume Moreau www.guillaumemoreau.com

Rassemblement annuel de voitures de collection à Bourganeuf Office de Tourisme de Bourganeuf Tél. 05 55 64 12 20

Ligue de parachutisme sportif du Limousin Tél. 05.55.86.03.96 Pour en savoir plus sur les clubs de la région : Site officiel du C.A.Brive Corrèze www.cabrive-rugby.com Site officiel de l’USAL www.usalimoges.com Site officiel du CSP www.limogescsp.fr

S AVO I R S Portail de la culture en Limousin www.culture-en-limousin.fr

French Art Festival www.frenchartfestival.com

Les Ardents Editeurs BP 30128 87004 Limoges Cedex www.lesardentsediteurs.com

FYP Editions Tél. 05 55 33 27 23 19 rue Pierre Leroux 87000 LIMOGES www.fypeditions.com

Pôle Cinéma de la région Limousin

Safran de la Font Blaise Tél. 05 55 82 35 40 Le Bourg 23110 FONTANIÈRES www.safrandelafontsaintblaiseenlimousin.fr Visites sur réservation à l’Office de Tourisme d’Evaux-les-Bains Tél : 05 55 65 50 90

Delouis www.delouis.com

Conserves Jacques Lapeyrie Le Varay, 19520 MANSAC Visites sur réservation à l’office de Tourisme de Brive Tél : 05 55 24 08 80

Denoix Tél. 05 55 74 34 27 9 boulevard du Maréchal Lyautey 19108 BRIVE-LA-GAILLARDE www.denoix.fr Visites sur réservation à l’Office de Tourisme de Brive Tél. 05 55 24 08 80

Vin Paillé www.vin-paille-correze.com

Brasserie Michard À l’Usine Tél. 05 55 04 02 78 39 allée de Faugeras 87000 LIMOGES En ville Tél. 05 55 79 37 98 8 place Denis-Dussoubs 87000 LIMOGES www.brasserie-michard.com Visite sur réservation à l’Office de Tourisme de Limoges Tél. 05 55 34 46 87

Borzeix-Besse 3 et 5 avenue Léon Vacher 19260 TREIGNAC-SUR-VÉZÈRE Tél. 05 55 98 02 46 www.chocolats-borzeix-besse.com

Maison Faurie Tél : 05 55 76 00 69 place de la mairie 87250 BESSINES-SUR-GARTEMPE www.sarlmaisonfaurie.com

Tél. 05 55 45 19 00 27 boulevard de la Corderie 87000 LIMOGES http://twitter.com/polecinema

S AV E U R S Pour connaître toute l’actualité, et les points de vente des produits limousins labellisés AOC : www.viandesetpommesdulimousin.com

SCA LIMDOR Visites sur réservation à l’Office de Tourisme de Saint-Yrieix Tél. 05 55 08 20 72

PERLIM pommes du Limousin AOC Visites sur réservation à l’Office de Tourisme de Brive Tél. 05 55 24 08 80

Lepetit 7 rue Toulzac 19100 BRIVE www.maisonlepetit.com Visites sur réservation à l’Office de Tourisme de Brive Tél. 05 55 24 08 80

Office de Tourisme de Beaulieu Tél. 05 55 91 09 94

49

Destination

LIMOUSIN Prestige


VENIR EN LIMOUSIN Par la route Paris-Limoges : 400 km par A20 (gratuite depuis Vierzon) Toulouse-Limoges : 300 km par A20 (gratuite depuis Brive-la-Gaillarde) Lyon-Limoges : 420 km par A72 + A89 Clermont-Ferrand-Limoges : 200 km par A89 Bordeaux-Limoges : 220 km par A89

Par train Paris-Limoges : 3h00 / Toulouse-Limoges : 3h00 Lille-Limoges par TGV : 5h00 / Lille-Brive par TGV : 6h00

Par avion —— Aéroport de Limoges Bellegarde Destination à/depuis Brive : Paris (Orly) Destination à/depuis Limoges : Paris (Orly), Lyon, Nice, Londres Stansted, Londres Luton, Liverpool, Nottingham, Southampton, Bristol, Edimbourg, Bournemouth. Pour tout renseignement : Tél. 05 55 43 30 30 | www.aeroportlimoges.com

—— Données aéronautiques et techniques Aéroport civil : Code OACI : LFBL. Code IATA : LIG Ouverture au trafic international : IFR-VFR nuit

—— Pour l’aviation d’affaire et les vols privés Assistance piste pour les appareils : guidage, calage, nettoyage de la cabine, manutention bagages, vide toilette, mise en place, catering, eau chaude et glaçons. Supervision, coordination de vol et d’opérations aériennes pour les équipages : Notam, dossier météo, accueil équipage, salon équipage, messages MVT et LDM. Pour les passagers : assistance et accueil passagers, accompagnement en véhicule en zone réservée, assistance lors des formalités de douanes et police, salon VIP. Services additionnels : réservation d’hôtel, de taxi, de limousine avec chauffeur, catering, service de conciergerie (services décomptés à la compagnie exploitante aux prix facturés par la société ou par l’organisme ayant assuré le service, majorés de 15% pour frais d’intervention). Forfait aviation d’affaire : un Handling « tout compris » • de 0T à 6T : 60,00 € HT • De 6T à 9T : 165,00 € HT • De 10T à 12T : 225,00 € HT • De 12T à 19T : 360,00 € HT • De 19T à 25T : 450,00 € HT Redevance aéroportuaire en sus. La tarification est indexée sur la MMD des appareils. L’assistance est obligatoire, sauf pour les exploitants basés. Pour vos demandes d’assistance : Service des Opérations | Tél. 05 55 43 30 13 | poste.trafic@limoges.cci.fr Pour tout renseignement : Tél. 05 55 43 30 30 | www.aeroportlimoges.com

50

Destination

LIMOUSIN Prestige


Le LIMOUSIN INFORMATIONS Comité Régional du Tourisme du Limousin Maison Régionale du Tourisme 30 cours Gay Lussac C.S. 500 95 87003 LIMOGES cedex 1 Tél. 0 810 410 420 (N° Azur) www.tourismeLIMOUSIN.com

Comité Départemental du Tourisme de la Corrèze 45 quai Aristide Briand 19000 TULLE Tél. 05 55 29 98 78 www.vacances-en-correze.net

Comité Départemental du Tourisme de la Creuse 9 avenue Fayolle BP 243 23005 GUERET cedex Tél. 05 55 51 93 23 www.tourisme-creuse.com

Comité Départemental du Tourisme de la Haute-Vienne 4 place Denis Dussoubs 87000 LIMOGES Tél. 05 55 79 04 04 www.randonnee-hautevienne.com

Maison du Limousin à Paris 30, rue Caumartin 75009 PARIS Tél. 01 40 07 04 67 www.maisondulimousin.com

Ce document est édité par le Comité Régional du Tourisme du Limousin | 30 cours Gay-Lussac | C.S. 500 95 | 87003 Limoges Cedex 1 Malgré les soins apportés à la réalisation de ce document, il ne saurait engager la responsabilité du CRT Limousin ni celle des institutions, entreprises, offices du tourisme ou structures cités. Les photos et les informations ne sont données qu’à titre indicatif ou illustratif et ne sont pas contractuelles. © CRT Limousin - Juin 2009

Maison de la France Belgique 21 avenue de la Toison d’Or 1050 BRUXELLES BELGIQUE Tél. 0902 88 025 http://be.franceguide.com

Conception éditoriale et coordination du projet : Sébastien FAURE-LAGORCE (es.faurelagorce@gmail.com). Conception éditoriale et graphique : l’

gence | www.L-Agence.net

Brochure réalisée avec les photos des collections du Comité Régional du Tourisme du Limousin, des Comités Départementaux de Tourisme de la Corrèze, de la Creuse et de la Haute-Vienne, des Offices de Tourisme et communes de la région Limousin, de la Chambre Régionale de Métiers et de l’Artisanat du Limousin, des Gîtes de France, de Limousin Nature Environnement, des personnes et sociétés citées dans la brochure et de leurs photographes respectifs, dont notamment S LASCAUX, JM PÉRICAT, D GUILLEMAIN, J DAMASE, JL KOKEL, J DESMAISON, JC DUPUY, P PESCHER, R DUMAS, Beyrand, S LEBACQ, M BUSSEREAU, MANTEAU, X ALPHAND, D BORIE, P LAURECON / DELTA PHOT, And Co Gallery, Atelier CHERON, J PRADELLE, V DUBOURG, T BARBIER, F LABERENNE, E MOYAT, Tonnellerie SAURY / P ROBIN, B DUPUY, Editions Quelque Part sur Terre / P SOISSON, AGNELLE, WESTON, Ganterie Georges MORAND, E CLEMENT, J CORBIERE, K RAPINAT, RATINAUD, BERNARDAUD, RAYNAUD, S ALDERSON, Base de la Minoterie, SCUDERIA LIMOUSINE, F GOURINEL, J DE LA TOUR, JH GRELIER, Borzeix Besse, A TERACHER / C 2000, Centre international d’art et du paysage, Île de Vassivière / J HOEPPFNER, CREPAL, Agence Alexis, V LAZEYRAT, Nakache, Le Vanteaux, Castel Novel, Château de Salledrouze… Nota Bene : les tarifs des séjours et produits ne sont donnés qu’à titre indicatif et ne constituent en aucun cas un engagement contractuel. Le Comité Régional du Tourisme du Limousin dégage toute responsabilité. Sauf erreur typographique. Le Limousin adhère à la charte écofolio et préserve son environnement. Ainsi, ce document a été fabriqué sur papier issu de forêts gérées durablement, dans le respect des normes environnementales par un imprimeur labellisé Imprim’Vert. Pour partager ce document sans le reproduire, communiquez l’adresse de l’édition numérique disponible sur www.destination-PRESTIGE.net

Maison de la France Suisse Rennweg 42 - Case postale 3376 8021 ZURICH SUISSE Tél. 044 217 46 00 http://ch.franceguide.com

Maison de la France Canada 1800 av. McGill College, suite 1010 H3A 3J6 MONTREAL Tél. (514) 288-2026 http://ca.franceguide.com

www.destination-PRESTIGE.net

51

Destination

LIMOUSIN Prestige


www.destination-PRESTIGE.net

Limousin Destination Prestige  

A la découverte des savoir-faire limousins sur le marché du luxe ...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you