Page 1

Numéro 10 - Hiver 2005

Bibliothèque publique centrale de la Communauté française • Place Albert 1er, 1• 1400 Nivelles

LA BIB LIOTHÈ QUE DE NIVELLES PREND LA

Edito

ste e Z unJean Vautrin

Sabine Weiss

Citron vert... pour vous faire partager nos bonheurs, nos surprises, nos plaisirs… Entre le thé vert et la madeleine de Proust, la lecture ne se fait pas par distraction mais par amour. Ensuite tu es encore en train de regarder le paysage que tu viens de parcourir comme un indien regarde les étoiles. Ou, comme la vérité dévoilée par le “temps” du Bernin. Voilà ce qui a dû te rendre formidablement heureux et un peu différent. La lecture était bonne…

PLUME

Au fil des pages, les émotions m’étreignent… tristesse, compassion, mais aussi une douce chaleur. Dans un monde où l’on parle de plus en plus de rentabilité, de vitesse, de chômage, les photographies de Sabine Weiss rendent à l’Homme toute sa place. Ses photos nous montrent des gestes de la vie quotidienne, des visages, des attitudes multiples, des moments fugaces… Mais au-delà de ces images, Sabine Weiss a su capturer les âmes, la chaleur humaine, l’Humanité. Un chef-d’œuvre tout en pudeur, tout en délicatesse. “Je n’aime pas les choses très éclatantes mais plutôt la sobriété… Il ne s’agit pas d’aimer bien, il faut être ému. L’amour des gens, c’est beau. C’est grave, il y a une profondeur terrible. Il faut dépasser l’anecdote, dégager le calme, le recueillement.

La Martinière

Je photographie pour conserver l’éphémère, fixer le hasard, garder en image ce qui va disparaître : gestes, attitudes, objets qui sont des témoignages de notre passage. L’appareil les ramasse, les fige au moment même où ils disparaissent.” Editeur responsable : Luc Delcor Comité de rédaction : Agnès, Christine, Marie-Paule, Marie-Thérèse, Myriam, Caroline, Nadine, Valérie, Marie, Cathy et Virginie. Contact : bpccf.citronvert@skynet.be Tél.: 067.89.35.89

. Un livre doit être la hache qui brise en nous la mer gelée

y Achille Chavée y

1


r u e o c e d s p u Adultes o c Le sang de la vigne (série) ALAUX Jean-Pierre - BALEN Noël Fayard

nc que d’écrire, apprenez à p Avant do enser. y Nicolas

Le Tiroir à cheveux PAGANO Emmanuelle P.O.L.

Roman à l’écriture simple, fluide comme les cheveux des jeunes filles et à la fois douloureuse et grave, Le Tiroir à cheveux est le 3ème roman d’Emmanuelle Pagano. Est-ce elle cette voisine, le nez perdu dans les livres, les boucles noires emmêlées, les yeux tout • Deux auteurs amateurs de bons vins et bleus ? Elle offre son écriture à cette jeune profondément épicuriens : Jean-Pierre Alaux femme qui n’aurait jamais pu écrire faute de pouvoir, faute de temps… Fille de gendarme, (hi hi hi) et Noël Balen. • Deux héros : Benjamin Cooker, œnologue femme de personne mais mère de deux à la réputation internationale dont le guide enfants, elle est ce qu’on appelle communément, est une bible et son complice, le jeune, entre deux chuchotements, une mère célibataire. talentueux et séduisant Virgile Lanssien qui Et pourtant elle les aime ses enfants, Titouan et Pierre… Titouan, petit ”lutin futé” qui anime fait battre tous les cœurs. • Un cadre toujours cerné de vignobles avec et allège son existence et Pierre, cet “enfant des châteaux, des chais, des chapelles et vide”, fruit d’un amour de jeunesse immature, toujours des appellations qui enivrent : handicapé suite à une grossesse refoulée. Coiffeuse passionnée par les cheveux, elle château d’Yquem, Pomerol, Sauternes… • Un flot de termes particulièrement bien s’occupe d’eux comme elle peut, pas si choisis liés aux doux breuvages et à la mal finalement. Sauf au regard de certains bien-pensants, de sa mère surtout qui voudrait bonne chère qu’ils accompagnent. • Une énigme à résoudre qui sert de prétexte placer Pierre. Mais elle refuse, résiste de à nos deux compères pour mener l’enquête toutes ses forces pour pouvoir le garder. Le en visitant de nombreux terroirs du sud de Tiroir à cheveux est l’histoire de ce combat, la France où les accueille comme par combat contre la différence, contre hasard un hôte généreux (châtelain, hôtelier, l’indifférence mené au quotidien, pas par une héroïne, juste par une maman… aubergiste…). • Un humour de circonstance suave et truculent (un brin anglais comme Cooker du côté paternel) avec un clin d’œil au plaisir de WOODALL Clive bien vivre. Albin Michel • Une citation en page de garde : Ex. : “Les étés d’autrefois brûlent dans les bouteilles Les forces du mal ont envahi le Royaume des d’Yquem” François Mauriac. Oiseaux. Le glas avait sonné pour les moineaux, Cette série de polars viticoles affiche déjà treize titres depuis 2004. Les ingrédients qui invitent les lecteurs à déguster ces délicieux courts romans figurent dans chacun des ouvrages :

Le royaume de Kirrick

Vous pourrez savourer quelques ouvrages de cette alléchante série que la bibliothèque possède : Noces d’or à Yquem, Pour qui sonne l’angélus ?, Mission à Haut-Brion etc… Les derniers volumes parus sont en commande et bientôt disponibles.

2

grives, merles ainsi que toutes les autres espèces. Les pies avaient pris le pouvoir aux quatre coins du Royaume.

Boileau y

Face à cette marée de sang et de terreur, les victimes tentent désespérément d’échapper au carnage. C’est Kirrick, un modeste rougegorge qui s’imposera comme héros. Dans un conflit épique où s’affrontent becs ensanglantés et griffes acérées, courage, malice, amour et loyauté, la bataille pour la survie du Royaume commence. Ce superbe conte initiatique, écrit pour les enfants de l’auteur, a ravi les lecteurs anglais.

L’art des échecs SCHAFROTH Colleen La Martinière

“Les échecs avaient pour but de distraire les hommes de génie doués d’énergies pratiques (…) et qui même dans leurs divertissements cherchaient à fortifier et à revigorer pleinement leurs capacités intellectuelles”. Howard Staunton (1810-1874) Le jeu d’échecs, on aime ou on n’aime pas… mais il ne laisse pas indifférent. Au fil des siècles, les échecs sont passés du statut de jeu de stratégie à celui de passe-temps intellectuel. Des générations d’individus ont trouvé dans le jeu d’échecs une occupation, mais aussi une passion. “L’art des échecs” explore l’univers de l’échiquier et des pièces qui le composent. Cet ouvrage nous plonge au cœur de l’histoire des civilisations et de l’art. Magnifiquement illustré, il nous fait découvrir des pièces extraites des plus belles collections mondiales : pièces et échiquiers en ivoire, style Dieppe, ou venant de Chine, en porcelaine de Meissen (Allemagne), en céramique, style Régence (France), en bois (Suisse), en acier et bronze incrustés d’or et d’argent (Russie)… de toute beauté. A découvrir sans hésiter.


r e p a tr t A

la vie au vol

Mardi Gras. Cette chanson originaire d’Ile de France raconte la fête de Mardi gras dont le roi était un “Bonhomme Carnaval” que l’on brûlait le soir des festivités, veille du mercredi des Cendres et début du Carême.

Dolmen

Tout en complexité et sans raccourci simpliste, les personnages aiment, souffrent et s’entre-déchirent, sous le spectre implacable du Passé, au rythme d’une réalité qui semble leur échapper par instant.

Savoir vieillir : Cato Maior, de Senectute

Mardi Gras avait souliers de papier, Souliers de papier pour danser, Mardi Gras Souliers de papier, trop vite, tu t’en vas ! Mardi Gras avait chausses de papier (bis) Chausses de papier, pour danser, Mardi Gras, Chausses de papier : trop vite, tu t’en vas !

Cicéron Arléa

“Seuls les sots”, affirme Cicéron, “se lamentent de vieillir. A chaque âge ses vertus, à chaque âge ses plaisirs. En vérité, c’est l’art de vieillir qu’il s’agit de réapprendre si l’on veut avancer dans la vie sans aigreur ni regrets”. Rédigé en 44 avant J.-C., le fameux traité de Cicéron sur la vieillesse connut un succès considérable jamais démenti. En effet, ce texte nous entretient d’une des préoccupations centrales de l’être humain : la vieillesse. Celle-ci est inéluctable, il faut l’accepter. L’étape suivante est de trouver le moyen de s’en faire une alliée et non une ennemie. “La vieillesse écarte de la vie active et détourne des affaires ? Desquelles ? De celles que, seul, un homme jeune et vigoureux peut conduire ? N’y a-t-il pas des affaires que, même sans force physique, les vieillards peuvent parfaitement mener grâce à leur intelligence ?”.

ivent commqeuiolsiqpua’rillsenpt, r c é i u q arlent très bien, écrivent mal. Ceux

y Buffon y

Mardi Gras avait gilet de papier (bis) Gilet de papier, etc. Mardi Gras avait cheveux de papier (bis) Cheveux de papier… Mardi Gras avait chapeau de papier (bis) Chapeau de papier… Mardi Gras était bonhomme de papier (bis) Bonhomme de papier, pour brûler, Mardi Gras, Bonhomme de papier : trop vite, tu t’en vas ! Les plaisirs de l’hiver / Olivier Calon Du May

SOLUTIONS MOTS-CROISES Horizontalement :1. L’ensauvagement; 2. En – Pinter Harold; 3. Nedim – Tri – Git; 4. Tracas – Es – Neige; 5. Vi – AA – Ecu –Col; 6. Namur Yves – Ers; 7. Ans - Im; 8. It – Boys boys boys ; 9. Fémina – Amener; 10. Sed – Le – Rage; 11. Dos – Il – Otello ; 12. Interallié – Al; 13. Tac – Elaguer – Ace; 14. Iris – Aie – Etre; 15. Festins secrets

Au cœur d’une île bretonne, de ses superstitions et de son Passé, s’élèvent le site mégalithique de Guénoc et les falaises du Ty Kern. C’est dans cette atmosphère nimbée de mystère qu’accostent Marie Kermeur et son fiancé. Mais la joie des retrouvailles familiales et l’enjouement des festivités se trouvent rapidement jugulés par de sombres péripéties convergeant irrémédiablement vers Marie. Les croyances bretonnes et les superstitions sont à leur comble lorsque les dolmens se mettent à saigner avec une mise en scène effrayante. Les uns après les autres, les visages tant aimés se referment et les souvenirs ressurgissent, ponctués de menaces et d’affrontements. Marie veut comprendre ! Quand tous lui recommandent avec insistance de s’en aller, les cadavres se succèdent et Lucas Fersen la relève de ses fonctions. Le souffle court, de plus en plus esseulée, elle brise les secrets au fil de sa propre enquête…

Verticalement : 1. Lent - Naïf – Natif; 2. Enervantes - Are; 3. Daims – Médicis; 4. Spic – Bidon – ST; 5. Aima – Rhon – Ste; 6. Un – Say – Yap – Elan; 7. VTT – Avis – Irais; 8. Aère – Emballages; 9. Grises – Ome – Lu; 10. Eh – Rye – Ole; 11. Magnus – SN – Tirer; 12. Erié – Obérée – Te; 13. Notice – Oral – Art; 14. Tl – Gorky – Glaces; 15. Duels - Eole

JAMET Nicole - LE PEZENNEC Marie-Anne Michel Lafon

3


e t s e Z n U Jeunesse Les oies sauvages : conte russe Aleksander Nikolaevitch Afanasiev Bilboquet

Il y a très longtemps, dans un village, vivaient une femme, son mari et leurs deux enfants. Le plus jeune était encore au berceau. Il dormait, il mangeait ou bien il regardait jouer sa sœur qui l’aimait beaucoup et lui faisait des tas de grimaces. Un jour, il arriva que leurs parents durent s’absenter. “Fillette, fillette, dit la mère, nous devons partir tout l’après-midi. Je te confie ton frère. Prends soin de lui et sois bien sage.” La fillette le lui promit et, quand ils furent seuls, elle joua avec son petit frère jusqu’à ce qu’il s’endormît en riant. Elle le posa alors dans son couffin, sur l’herbe dorée de soleil. Puis elle fit des galipettes, d’autres galipettes plus loin et plus loin encore et l’oublia… juste un moment. Mais quand elle revint au couffin, le bébé avait disparu… A partir de 6 ans

Qui a tué Rouge-Gorge ? DELESSERT Etienne - Gallimard jeunesse

Des enfants jouent déguisés en oiseaux, il y a fête : c’est un anniversaire. Les enfants ont disparu sous les déguisements. Un Moineau à l’œil sombre porte des flèches et RougeGorge est allongé, une flèche dans le ventre. Qui a tué Rouge-Gorge ? “C’est moi, dit le Moineau”. Au fil des pages, les enfants, toujours déguisés en animaux, apparaissent un à un

Les deux oursons

LE CRAVER Jean-Louis - Didier jeunesse

4

Dans la collection “à petits petons”, le conteur Jean-Louis le Craver s’est emparé d’un conte d’origine hongroise et nous en propose une adaptation réussie pour les plus petits. Deux oursons en quête d’indépendance prennent la route avec leur baluchon. Après avoir épuisé leurs réserves de nourriture préparées par maman ourse, Roussot et Brunet commencent à ressentir une grande faim. Sur la route, ils découvrent un fromage et c’est la dispute. Affamés, Roussot et Brunet

r u œ c e d s p u o C Enfants

Moutard : mode d’emploi COLE Babette - Le Seuil

Les moutards, en gros, c’est comme les voitures : il y a les occasions à saisir et les mauvaises affaires à éviter ! Voici donc un ouvrage à lire de toute urgence, pour tout savoir sur le bon et le mauvais moutard, de la silhouettecarrosserie en passant par la mécanique interne des organes, de l’alimentation en carburant à la vidange sur le pot, des problèmes de phares aux réglages d’écouteurs… Et quand vous saurez tout des conseils désopilants (schémas à l’appui) de Babette Cole pour ne pas vous laisser et remplissent leur rôle pour jouer à la mort. En fin d’album, on retrouve les ballons pour rappeler le jeu de la fête d’anniversaire. Les enfants ôtent leur masque, tous ont le sourire, Rouge-Gorge n’est pas mort, tout ceci n’était qu’un jeu. L’auteur, Etienne Delessert, illustre une comptine anglaise du 18ème siècle : “Who killed cock robin” évoquant la mort d’un oiseau tué par un autre et dépeint tout le cérémonial mis en place autour du décès jusqu’à l’enterrement. Plusieurs légendes expliquent l’origine du nom du rouge-gorge, en voici une parmi d’autres : “Il y a très longtemps au commencement des temps, de petits oiseaux gris emplis d’amour, veulent une part égale à se mettre sous la dent. Mais comment partager ? Sans couteau, la tâche paraît ardue et chacun a des arguments à faire valoir ! Arrive alors un renard qui se propose “gentiment” de couper le fromage en deux parts égales. Ce qu’il loupe évidemment avec ruse. Les oursons sont à nouveau insatisfaits, le renard se voit alors obligé de réparer son erreur. Bouchée après bouchée, il parvient à deux part parfaitement égales mais de la taille de petits cailloux ! Les voilà dupés et bien naïfs ! Dans cette version, Jean-Louis le Craver a choisi que les deux ours bruns tirent eux-mêmes les

tromper sur la marchandise, réfléchissez encore un peu : parce qu’un moutard, bon ou mauvais, c’est pour la vie… L’humour décapant de Babette Cole, qui continue d’explorer à sa manière inimitable, les interrogations de notre petit monde, fait encore une fois mouche. “Moutard : mode d’emploi”, un outil indispensable pour ne pas se tromper. A partir de 6 ans

de compassion et tout plein de tendresse pour les êtres humains dont ils s’approchaient volontiers sans aucune crainte. Un jour, l’un de ces petits oiseaux, voyant un homme souffrir sur une croix, vola autour de lui pour le réconforter. Il se posa alors sur sa couronne d’épines, une goutte de sang tomba sur son plumage formant une tache rouge, indélébile. C’était en fait le sang du Christ. Alors le petit oiseau devint rouge et gris et se nomma désormais Rouge-Gorge et s’approcha chaque jour davantage des humains afin de leur rappeler le martyr de Jésus…”. A partir de 6 ans

enseignements de cet épisode : les deux frères se promettent de ne plus se faire avoir ! Un texte richement dialogué pour apprendre à grandir, en évitant de se faire duper. Côté graphisme, Martine Bourre nous offre une fois encore une mise en page dynamique et séduisante à partir de collages, de peintures, de papiers découpés, de feuilles d’arbre et de coutures de raphia. Pour le bonheur des petits. A partir de 4 ans


r u œ c e d s p u o C Jeunes

La lectur

e est réellement une seconde éducation qui supplée à l’insuffisanc e de la p rem

L’arbre de Marie

Marie Curie et le radium

Richard et Marie s’aiment depuis qu’ils sont enfants. Vers dix-huit ans, Marie meurt dans un accident de voiture et Richard ne s’en remettra jamais. A quarante ans, il assiste à l’abattage de l’arbre qui a abrité leur amour et se remémore les moments heureux de son enfance et de son adolescence. Après Peau de clown, Nicolas Keszei nous donne encore la preuve de sa belle écriture simple et poétique dans cette histoire où l’amour et la mort se mêlent.

A la manière d’un récit romancé, cet ouvrage permet de découvrir la vie de Marie Curie, l’une des plus grandes scientifiques du début du vingtième siècle. Sa rencontre avec Pierre Curie, leurs recherches pour aboutir à la découverte de la radioactivité, ses deux Prix Nobel mais aussi leur vie privée, avec la naissance de leur fille Irène et la mort tragique de Pierre. A la fin de l’ouvrage, un petit dépliant propose quelques pistes pour aller plus loin. Un ouvrage intéressant sur le sujet.

KESZEI Nicolas Memor

ière.

rlos de Laclos y

LEBOUTEILLER Emeline Casterman

A partir de 14 ans

A partir de 10 ans

Comme un coquelicot EHRET Marie-Florence Bayard

d

othèque ( d u l jeu xe e la n

du c

ô

A 12 ans, Mathilde vit dans un hôtel quasi désert avec celle qu’elle appelle Tatie Jeanne. Elle attend des nouvelles de sa mère qui est en maison de repos et qui ne vient jamais. Mathilde se plait à la campagne, elle découvre la nature et joue à inventer des histoires mais en même temps, elle éprouve parfois de grandes angoisses. Petit à petit, elle se laisse apprivoiser par Kim, une enfant adoptée, avec qui elle partage les jeux et les secrets. Mais quand la famille de Kim déménage, Mathilde voit ses derniers repères disparaître. Heureusement, Jeanne est là, avec sa tendresse et sa discrétion. Elle lui propose de l’adopter. L’auteur nous livre un très beau roman à l’image de ses personnages : sensible et subtil. Sur la question des liens, de la filiation et de l’adoption. A partir de 12 ans

y Chode

Xplus › 2 à 4 joueurs › à partir de 6 ans Le premier qui reconstitue une ligne complète horizontale, verticale ou diagonale de cubes identiques.

La Toupie tirolienne › Casse-Noisette › 1 ou plusieurs joueurs › 6 à 8 ans Selon l’âge le premier qui atteint 100, 200, 250, 1000 points a gagné

Yam Classique, Yam des Couleurs, Yam des Formes › Loto-Rives › 2 à 6 joueurs › 8 ans et + 3 jeux de dés. Les “puces sautent… et gagnent” › Loto Rives › 1 à 4 joueurs › dès 5 ans Faire sauter les puces dans la cible et marquer le plus de points. “Faites sortir… la souris” › Loto Rives › 1 joueur › dès 6 ans Conduire la petite souris par glissements successifs des différentes pièces, jusqu’à la sortie.

bo

is)

Tu caches… et je trouve › Loto-Rives › 2 joueurs › dès 5 ans Reconstituer une suite plus ou moins longue de formes différentes. Solitaire › Loto-Rives › 1 joueur › à partir de 8 ans Arriver, en un nombre minimal de coups, à une situation où il ne reste qu’une seule bille sur le plateau.

5


lent d’écrire ne consiste pas après to ut que da Tout le ta

ns le choix des mots.

y Flaubert y

Prix littéraires 2005

Phénomène médiatique ou tradition culturelle ? La rentrée littéraire est un phénomène incontournable, qu’on s’y intéresse ou pas. Tous les médias sont de concert pour l’annoncer et nous la faire suivre, du lancement des ouvrages à la suprême récompense : le Prix Goncourt. Mais les prix ne sont pas seulement affaire de littérature et de mondanité, il s’agit aussi de financement, d’organisation, de publicité et de réseaux de diffusion. Quand les maisons d’édition s’arrachent les prix Le prix Goncourt, le plus vendu des prix littéraires, s’écoule en moyenne à plus de 400.000 exemplaires. Il peut à lui seul assurer le bénéfice annuel d’une maison d’édition. L’auteur qui remporte le prix, par contre, ne repart qu’avec un chèque symbolique de 10 euros. Deux maisons seulement, Gallimard et Grasset, obtiennent la quasi-totalité des grands prix et notamment le Goncourt : en un siècle, ces deux maisons d’édition se sont partagées plus de 60% des prix Goncourt.

6

Quelques prix prestigieux Le prix Goncourt, le prix le plus côté C’est le plus ancien, le plus fameux –mais aussi le plus contesté– des prix littéraires français. Il a été fondé en 1903 par l’écrivain Edmond de Goncourt. Il est remis chaque année fin novembre au terme d’un déjeuner chez Drouant réunissant les 10 membres de son académie. Cette année c’est l’auteur d’origine belge François Weyergans qui est récompensé pour son roman “Trois jours chez ma mère” (Grasset). Un jury composé de 13 élèves décerne le prix Goncourt des lycéens. Ce prix littéraire, créé à Rennes en 1988 à l’initiative de la Fnac de cette ville et du ministère de l’éducation, a récompensé Sylvie Germain pour “Magnus” (Albin Michel).

Le prix Renaudot, le concurrent du Goncourt Ce prix a été créé en 1925 par dix critiques littéraires. C’est une sorte d’anti-Goncourt qui porte le nom de Théophraste Renaudot. Il récompense un roman ou un récit de ton et de style nouveau. Deux livres sont désignés au cas où le lauréat du Renaudot aurait déjà le Goncourt. Les auteurs ayant obtenu un des grands prix littéraires dans les cinq années précédentes ne peuvent être retenus comme lauréats du Prix Renaudot. Cette année, c’est l’auteur d’origine algérienne Nina Bouraoui qui l’a remporté avec son livre “Mes mauvaises pensées” (Stock). Le Prix Femina, le choix des femmes Le prix Femina a été fondé en 1904 par une vingtaine de femmes journalistes de la revue “Vie heureuse” (qui deviendra “Femina”) pour rendre plus étroites les relations de confraternité entre les femmes de lettres. Il a été décerné cette année par un jury composé de 12 femmes à Régis Jauffret pour “Asiles de fous” (Gallimard). Quelques prix belges Le Prix du Parlement de la Communauté française Depuis 1975, le prix littéraire du Parlement de la Communauté française couronne “l’ouvrage d’un auteur d’expression française illustrant la sensibilité de la Communauté française de Belgique ou consacré à son patrimoine culturel”. Chacun des genres littéraires suivants est à l’honneur selon une rotation de quatre années: fiction en prose, poésie, théâtre et essai. Cette année, c’est le poète Yves Namur qui l’a reçu pour “Les ennuagements du cœur” (Lettres vives).

Le Prix Rossel, l’événement littéraire C’est en 1938 que le journal Le Soir a institué le prix Victor Rossel pour rappeler le souvenir du fils de son fondateur et pour récompenser un roman ou un recueil de nouvelles belge. L’attribution de ce prix, qui s’élève actuellement à 4.957 euros, constitue un des événements majeurs de la vie littéraire en Belgique. Il a été attribué, au début du mois de décembre à Patrick Delperdange pour “Chants de gorge” (S. Wespieser éditeur). Le Prix Jean Muno Créé en 2001 à l’initiative du CCBW (Centre Culturel du Brabant Wallon), le prix Jean Muno a été décerné au château de La Hulpe le 23 novembre 2005 à Grégoire Polet pour son roman “Madrid ne dort pas” (Gallimard). Le roman primé cette année nous invite à une découverte unique et sensible de Madrid et des madrilènes grâce à une écriture cinématographique et littéraire. Un jeune auteur de la région à découvrir sans attendre. Vous pouvez demander une liste des prix littéraires auprès des médiateurs de la bibliothèque. Vous pouvez également consulter le site www.prixlitteraires.net. Tous les livres cités sont disponibles à la bibliothèque (Prêt adultes).


Recette Confiture deux citrons Pour un pot de 375 g.

e t s e Z n U de détente

150 g. de pulpe de citron jaune (environ 3 citrons) 150 g. de pulpe de citron vert (environ 4 citrons) 200 g de sucre gélifiant 20 cl d’eau Lavez les citrons. Coupez-les en fines tranches, en éliminant les pépins. Placez-les dans une casserole, ajoutez l’eau. Portez à ébullition, puis faites cuire durant 20 minutes à feu doux. Versez dans un saladier et laissez refroidir. Ajoutez le sucre. Mélangez. Couvrez d’un film alimentaire et laissez macérer au réfrigérateur pendant la nuit. Le lendemain, ébouillantez le pot de confiture et son couvercle. Egouttez-les et retournez-les sur un torchon ou un papier essuie-tout. Dans une sauteuse à revêtement antiadhésif, faites cuire la préparation sur feu vif pendant 6 minutes, en remuant souvent. Il n’est pas nécessaire d’écumer. Immédiatement après la cuisson, remplissez le pot à ras bord. Vissez fermement le couvercle et retournez le pot jusqu’à complet refroidissement. “Confitures et compotes de Sophie” de Sophie Dudemaine, Minerva, 2002

Bonnes dates à retenir Bibliothèques littéraires

Horizontalement 1. Titre de Thérèse Delpech. 2. Dans – Prix Nobel 3. Poète turc – Répartition – Demeure 4. Crayonnas – En matière de… - Titre de Orhan Pamuk 5. Chiffre romain – Fleuve côtier – Monnaie –Pièce de vêtements 6. Auteur de « Les ennuagements du cœur » – Lentille 7. Cycles – Préfixe 8. Symbole chimique inversé – Titre de Joy Sorman 9. Prix reçu par Régis Jauffret – Apporter 10. Article contracté inversé – Pronom personnel – Maladie 11. Verso – Pronom personnel – Opéra de Verdi 12. Prix reçu pour « La possibilité d’une île » – Devant Capone 13. Interjection – Emonder – Coup imparable 14. Fleur – Du verbe avoir – Individu 15. Titre de Pierre Jourde Verticalement 1. Apathique – Nigaud – Originaire 2. Agaçantes – Mesure agraire 3. Cervidés – Nom d’un des prix 4. Truqué – Saint abrégé – Pics dans le désordre 5. Adora – Massif volcanique – Sainte abrégée 6. Adjectif numéral – Economiste français – Ile – Mammifère 7. Vélo tout terrain – Opinion – Marcherais 8. Ventilé – Conditionnements 9. Eméchées – Elément désignant une tumeur – De lire 10. Interjection – Interjection – Whisky à base de seigle 11. Titre de Sylvie Germain – Symbole chimique – Remorquer 12. Lac d’Amérique – Chargée de dettes- Interjection 13. Message – Epreuve – Adresse 14. Symbole chimique – Peintre dessinateur – Desserts 15. Combats – Dieu des vents Solutions p.3

Le dimanche 19 mars à 15H00 : rencontre avec Thomas Gunzig, enfant prodigue de la littérature belge, cet auteur déjanté de plusieurs romans tels que “Mort d’un parfait bilingue” ou “Il y avait quelque chose dans le noir qu’on n’avait pas vu” viendra répondre à vos questions.

Le samedi 18 et dimanche 19 mars : Atelier de calligraphie.

Jeux de rôle

Le samedi 25 mars : de 9H30 à 13H00 : Histoires du jour, lectures dans le cloître de la Collégiale, pour les enfants de 3 à 8 ans. Exposition et animations dans le cloître par plusieurs associations nivelloises autour du thème Les mots de la bouche.

Le club de jeux de rôle Rêves de Légendes se réunira les vendredis de 18H00 à 23H00 au rez-de-chaussée de la bibliothèque aux dates suivantes : 27 janvier, 24 février, 24 mars. Exposition Du 19 au 31 janvier : Biennale du livre de jeunesse, exposition des livres incontournables parus en 2003-2005. La Langue française en Fête La bibliothèque proposera plusieurs animations lors de la semaine de la langue française en fête.

Du lundi 20 au vendredi 24 mars : de 15H30 à 17H00 : Histoires du jour, lectures dans la section jeunesse pour les enfants de 3 à 8 ans.

Du 27 mars au 15 avril : Exposition dans la bibliothèque d’enluminures réalisées lors d’animations organisées pour les classes. Pour toute information complémentaire vous pouvez appeler le Service Animation au 067/89 35 94.

7


Bibliothèques locales

Que se passe-t-il dans les bibliothèques voisines ?

Exposition Fantasy en Brabant dragon Une exposition pour découvrir le monde merveilleux de la littérature “Fantasy”. Du mardi 17 janvier au mercredi 8 février 2006 pendant les heures d’ouverture de la bibliothèque. Entrée libre. Balade littéraire avec Thomas Gunzig Thomas Gunzig (Prix Rossel 2001) partage ses coups de cœur littéraires avec vous au cours d’une soirée conviviale. L’occasion rêvée pour découvrir ou redécouvrir des auteurs de talent et leurs œuvres. Mardi 7 février 2006 à 20H00. Entrée gratuite. Réservation souhaitée au 02 384 67 44 Soirée littéraire avec Gabriel Ringlet Prêtre, écrivain et théologien, Gabriel Ringlet a notamment publié “L’évangile d’un libre penseur”, “Ma part de gravité” et “Eloge de la fragilité”. Mardi 21 février 2006 à 20H30. Entrée gratuite. Réservation souhaitée au 02 384 67 44

iq Quand une phrase ténébreuse, alamb

Ateliers d’écriture pour ados Un cycle de 5 ateliers d’écriture animés par Régine Barat (Contalyre a.s.b.l.) pour les jeunes de 14 à 18 ans. Partez sur les chemins des mots, des textes et de l’imagination. Aucun pré-requis pour venir, seulement une envie débordante d’écrire, de partager et surtout de passer un bon moment avec des copains. Les mercredis 8 et 22 février et 8, 22 et 29 mars 2006 de 18H00 à 19H30. P.A.F. 15,00€ pour le cycle de 5 ateliers. Réservation obligatoire au 02 384 67 44. Toutes les activités se déroulent à la bibliothèque.

Bibliothèque communale Maurice Carême Galerie des Carmes, 47 (niv. Supérieur) 1300 WAVRE Tél.: 010 23 04 15 ville.de.wavre@brutele.be Responsable : Catherine Pirart

o n ne le v er ué e v o us d

Du 15 février au 14 mars 2006 : Exposition itinérante “Fantasy en Brabant dragon”. Au programme : soirée jeux de société, rencontre avec Anne RICHTER dans le cadre des “Bibliothèques littéraires”, lecture vivante pour adultes, bricolage pour les plus jeunes et visite de l’exposition aux heures d’ouverture de la bibliothèque : Mardi de 10H00 à 14H00 Mercredi de 10H00 à 12H00 et de 14H00 à 19H00 Jeudi de 14H00 à 18H00 Vendredi de 14H00 à 18H00 Samedi de 14H00 à 18H00 Mercredi 26 février 2006 de 10H30 à 11H15 : Heure du Conte, “Les bébés et leurs livres” de 3 mois à 3 ans. Animatrice : Diane-Sophie Geerts de la Maison du conte de Jodoigne. P.A.F. 1,25e (bibliothèque communale M. Carême).

tig e, s o u v e n e z - v o u s q u e c e q u i d o n n e l e v

ertige c’ est le vid e.

y Sacha Guitry y

8

Conception graphique : d-design - 0479 57 91 15

Bibliothèque communale Rue des Mésanges Bleues, 55 420 BRAINE-L’ALLEUD Tél.: 02 384 67 44 Fax.: 02 385 35 74 Responsable : Marie Baivier

Citron vert, n°10, hiver 2005  

Pendant près de cinq années, le « Citron vert » fut la revue d'information éditée par la Bibliothèque publique centrale de la Communauté fra...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you