Issuu on Google+

www.escalademag.com

Gratuit 49 et le restera

Harnais CORAX, il ira partout. Et vous ?

Dans la dentelle

EscaladeMag Avril 2012 N°49

« Dentelle [ ]. n. f. (1549 ; « petite dent », XIVe ; de dent). Tissu très ajouré sans trame ni chaîne, constitué de fils entrelacés formant un fond en réseau sur lequel se détachent des motifs réalisés à l’aide d’aiguilles, de fuseaux ou d’un crochet. En fil de soie, coton, nylon ou à l’aide de fibres plus riches selon les cas, elle est exécutée par des dentellières, à la main ou à la machine, à l’aide de points semblables ou non. » Est-il besoin d’une définition si longue pour visualiser cette fine étoffe froufroutante, à l’élégance frivole et délicate ? Pour parler lingerie, convoquerons-nous Rimbaud et ses Illuminations, ses fantasmagories et ses hallucinations de l’aube, ses « lampes et [ses] tapis [qui] font le bruit des vagues, la nuit », ses « taillis de dentelles, teinte d’émeraude, où se jettent les tourterelles » ?

4 - Expresso

Actu en bref

6 - Abécédaire

Les mots de la grimpe

8 - Focus initiative Asso verticale

10 - Faîtes le mur Azium

12 - Crashtest

Rope Brush

Entrelacs raffinés, broderies légères, jeux d’apparence : que pèse la dentelle face à la croissance ? Peut-être plus qu’on ne croit, quand les courbes se croisent… Alors les discours se font dentelle et moussent agréablement. La dentelle, elle peut être blonde, chantilly ou mignonette. Borderline en campagne, ou pas. Parfois mécanique, elle défie l’orange de Kubrick à la navette. Elle peut venir du Puy, d’Alençon ou de Venise. Mais quand elle est de Montmirail, le grimpeur nage en plein délire. Les Dentelles de Montmirail : sont-ce ces formes galbantes dédiées à la mise en valeur de la silhouette ? Des dessous chics, des garnitures et ornements médiévaux, cluny ou guipure, qui allient confort et féminité ? Que nenni fripouille !

28 - Ecogrimpeur

Aux Dentelles de Montmirail, haut lieu de la grimpe provençale, la sophistication des matières n’est que minérale. Cette chaîne calcaire, formant un arc rocheux de l’Ouvèze au Mont Ventoux, offre plus de 750 voies d’escalade, du 3 au 8b, sur trois éminences successives. De quoi voler quelques instants au soleil ! Et le rocher a tout pour séduire, même si ces dentelles-là n’ont rien de soyeuses…

30 - D’Antan

Laurence Guyon

14 - Interview Ramonet

18 - Entrée libre

Dentelles de Montmirail Recyclage

Phoenix

32 - Carnet de voyage Arkansas

36 - Fashion climbing Cordes et harnais

« Le plaisir est l’objet, le devoir et le but de tous les êtres raisonnables ». Ce n’est pas Julia Virat, grimpant ici paisiblement sous le soleil provençal, qui démentira cette sentence de Voltaire ! Les Dentelles de Montmirail seraient-elles un lieu idéal pour philosopher ? »

© Lafouche, M. Dalmasso, J. Chavy

40 - Vos shops spécialisés Annuaire des magasins

42 - Vos points de chutes

www.escalademag.com

Sélection de gîtes et campings

CORAX

Harnais réglable confortable Conçu pour l’escalade, l’alpinisme ou la via ferrata... Conçu pour vous.

www.petzl.com/CORAX

Julia Virat dans Le Pirate, 6b ©R. Van Rijn Gratuit 49 et le restera

est édité par PRESS’EVASION. Imprimé en France – Dépôt légal : Avril 2012

Directeur de publication : Philippe Mathieu philippe@pressevasion.fr

ESCALADEMAG – N°49 Avril 2012 SARL Press’Evasion – 184 rue des Candisons Lot. Carrière vieille 30190 St Chaptes

Rédactrice en chef : Laurence Guyon laurence.guyon@escalademag.com

E-mail : contact@escalademag.com SIRET 483 803 441 00037 Code APE : 5814Z ISSN : 1777-3865

Partenariat /distribution : Béatrice Picq beatrice@pressevasion.fr Graphiste : Benjamin Broussouloux benjamin@agence-minimale.fr

Rédacteurs/Photographes : R. Desgranges, R. Van Rijn Ont collaboré à ce numéro : G. Boggio, J. Bolea, L. Durand, B. Guyon, P. Nasr, A. Lysoe, M. Troussier et l’adorable Nain Pact EscaladeMag, membre officiel de l’IFSC partner média club

expresso

C’est haut ou bien ? La plus grande salle d’escalade de Suisse romande ouvrira à l’automne, à Saxon. Les travaux ont démarré début mars. D’une hauteur de 15 mètres, elle proposera une surface de plus de 1500m2 grimpable. Après plusieurs mois de préparation, le projet développé par l’équipe de Vertic Halle va enfin voir le jour et combler le manque d’infrastructure pour l’escalade sportive en région valaisanne. Plus d’infos sur www.vertic-halle.ch

Soirée Millet Nograd vous présente l’actu de la grimpe

Agence Le Ciel est Bleu 03 85 38 89 91 - Crédits photos : Istock et Le Mur de Lyon _ NE PAS JETER SUR LA VOIE PUBLIQUE

Halte au blabla

™ La seconde édition d’Escale à Buoux se tiendra du 17 au 20 mai ™Sony a présenté un nouveau type de prise électrique qui permet de mesurer la consommation

BUS

™Le Tout à Blocs se déroulera du 25 au 29 juillet à l’Argentière-la Bessée ™ Les océans sont de plus en plus acides, en raison du réchauffement climatique et des rejets de CO2 ™La seconde édition d’Annot à Bloc aura lieu les 19 et 20 mai ™ La plus petite grenouille du monde vient d’être découverte en Papouasie, elle a la taille d’une mouche

™ 1,3 milliard d’humains sont menacés par la fonte des glaces himalayennes ™La compagnie de danse escalade Lézards bleus fête ses 20 ans d’existence ™ En 50 ans, les températures ont augmenté de 5 degrés en Antarctique ™ 400m, c’est la longueur de Yopo wall (E6 6b, A1), une nouvelle voie ouverte au Venezuela ™25% de la population en Inde est sujette à des allergies, en raison de la pollution ™Ashima Shiraishi, 10 ans, vient d’enchaîner un 8B bloc à Hueco, Crown of Aragon 4

Le Conseil National de la Consommation a mis à jour son Guide des allégations environnementales, une brochure permettant aux consommateurs de décrypter les pièges du marketing et de mieux comprendre les mentions figurant parfois sur certains produits. « Écologique », « écotoxicité réduite », « conforme à la réglementation »... Que signifient précisément ces termes ? Plus d’infos sur www.economie.gouv.fr/cnc

Fais ton show Le Rockshow Salewa reprend du service ! Cette année, il y aura 3 dates en France : St Etienne (le 28 avril), Paris (le 12 mai) et Marseille (le 26 mai). Cette compétition offre la possibilité de grimper une dizaine de voies de niveau 5 à 8, dans une ambiance conviviale et détendue. Le but étant de se faire remarquer, pour ainsi accéder à la finale nationale, en juin dans les Ecrins. Le vainqueur participe ensuite à une grande finale européenne. Plus d’infos sur www.salewa.com

La plus grande salle de France, le Mur de Lyon, a organisé la Soirée Millet le 5 avril dernier, de 18 h à minuit. Au programme : présentation et tests des nouveaux modèles de chaussons Millet, cours d’initiation à l’escalade gratuits, tombola avec de nombreux lots en jeu, buffet montagnard reconstituant et projections des films des grimpeurs du team Millet. Plus d’infos sur www.lemurdelyon.com

Peuchère ! Au cœur des massifs des Calanques et du Cap Canaille, Cassis va devenir dans les prochains mois un important centre d’accueil dans le futur Parc National des Calanques. C’est pourquoi a été officiellement créé un Bureau des Guides. À l’instar de celui de Chamonix, né il y a plus d’un siècle, il est affilié au Syndicat National des Guides de Haute Montagne, un label de qualité et de professionnalisme. Plus d’infos sur www.guidescalanques.com

2050 Perspectives de l’environnement à l’horizon 2050 présente les dernières projections concernant les évolutions socio-économiques et leurs conséquences sur l’environnement : changement climatique, biodiversité, eau et effets de la pollution sur la santé. La pollution de l’air urbain devrait devenir d’ici à 2050 la première cause environnementale de mortalité dans le monde, devant l’eau insalubre et le manque d’assainissement. Plus d’infos sur http://www.oecd.org

Cirque de Vases Début mars, une poignée de bénévoles s’est rendu sur les lieux de l’éboulement qui avait dévasté cet hiver le Cirque des Vases, dans les Gorges de la Jonte. Après une grosse après midi de travail, le site est sécurisé, toutefois, quelques consignes sont à prendre en compte : le sentier de descente par le fond du Cirque n’est pas rééquipé. La descente en rappel est donc préconisée. Plus d’infos sur www.couleurcaillou.f

Mercato Le Team Beal ne cesse de s’agrandir ! En effet après James

Pearson, Ueli Steck et Loïc Gaidioz, Manu Romain vient officiellement de signer chez le leader mondial de la corde d’escalade ! L’entreprise française consolide ainsi ses effectifs. Champion de France en 2010, 4e de la Coupe du Monde en 2011, Manu Romain passe du 9a en falaise. Il fait aussi partie des CRS du secours en montagne et sert ainsi la communauté des grimpeurs. Plus d’infos sur www.bealplanet.com

ACCROCHE-

MOI

ABC daire Les paradis de l’escalade

Texte Marco Troussier Illustrations Audrey Lysoe

Hélas, la place nous manque pour sion, la Peur, la Preuve de l’exploit, la Poésie des Projets sur le Pan Güllich tenaires parfois Pitoyables. Tout cela ne pourra être évoqué dans ces lignes… L’exploration méthodique de la lettre P se résumera à un voyage, enivrant forcément, dans les l’escalade. Là où tout n’est qu’ordre

L

e voyage d’escalade ? Un mythe ? Le mythe du voyage bienfaisant trouve un écho complaisant dans l’idée que les voyages forment la jeunesse, que l’on tire forcément un enseignement du voyage et qu’aller ailleurs pratiquer l’escalade est (presque) toujours formateur. L’agrément d’un voyage de grimpe c’est que l’on trouve tout et n’importe quoi sur place, cela aussi peut constituer son charme, car pourquoi travailler si l’on trouve le « même » ailleurs ?

Q

uand le grimpeur cherche autre chose que son quotidien, il est sans doute sincèrement ambitieux. Quand le grimpeur cherche le « même », il est plus proche du consommateur qu’il ne le croit et il s’éloigne des héros qu’il vénère, ceux dont il achète les ouvrages richement illustrés de photos exotiques.

alpine. À partir de l’apparition du libre, le voyage d’escalade prend une autre direction. Quelques exemples illustrent cette démarche. Patrick Cordier réalise la voie du Nose sur El Capitan et devient le premier européen (le seul pour longtemps) à s’illustrer en s’inspirant des pratiques locales. Droyer (parfois accompagné de J.-P. Bouvier) se frotte aux techniques du clean climbing pour tenter de combler le retard de la France sur son voisin anglais. Chemin faisant, il exporte l’idée d’escalade libre en France.

pas comme ici, suit les traces des découvreurs aventureux. Tant pis pour les désillusions, les falaises « tas de boue », les conditions « pires », les accidents de bagnoles, le « stop » qui fait galérer, la bouffe infecte, les moustiques. Le maître mot est : les voyages forment la jeunesse du grimpeur.

Du Monde vers la France

O

De la France vers le reste du Monde

rrêtons-nous un moment sur ce premier type de voyage et analysons les éléments qu’il contient. On découvre pêle-mêle, l’envie de découvrir de nouveaux horizons, de nouvelles pratiques, une nouvelle éthique (moins de spits, plus de coinceurs), des nouvelles têtes, la conduite à gauche, la bière, la pluie, l’humour british. Pour ce type de voyage, c’est carton plein de sensations.

bservons les voyages en sens contraire et au passage tuons une idée reçue. Que viennent faire les grimpeurs du Monde entier quand ils viennent en France dans les années 80 ? Ils viennent chercher pêle-mêle, des voies équipées « béton », du soleil, zéro marche d’approche, encore des voies béton, des croissants chaud, du vin OK, des restaus sympas, de la bière moyenne, des voies vraiment très dures, des chantiers à piquer et à torcher, encore des voies béton à s’en faire pééééééééééééééééter les biceps du 6a au 8c.

A

O

L

D

ans l’escalade, le voyage est omniprésent. De même, mais pour d’autres raisons, la France, fut (et reste) une terre d’accueil et une destination toujours prisée par les grimpeurs étrangers. On va comprendre le pourquoi de ces deux mouvements opposés.

lors que le monde anglo-saxon de l’escalade semble en pleine ébullition dans les années 70, le vieux continent semble lui crispé sur son histoire

A

n peut estimer que celui qui part au choix : en Australie, en ex-RDA, en Tchéquie ou vers tout autre endroit où l’on ne grimpe

e voyage vers l’extérieur des grimpeurs français était paré des vertus les plus élevées, la découverte de l’autre, d’autres

cultures, de nouvelles façons de pratiquer, des voies nouvelles, des falaises impossibles à trouver, des bartassages de ouf, des moustiques gigantesques en Australie, de l’aventure, quoi ! Nos amis envahisseurs se la jouent cool au soleil, chez nous ! Finalement on peut dire que nos amis cherchent un modèle radicalement inverse de celui qu’ils connaissent.

L

e premier modèle des découvreurs est d’une exigence telle, propose tant d’inconnues qu’il est refusé par le commun des mortels ; le second exemple, l’escalade à la recherche du confort, ramène vers des contrées plus accueillantes, plus souriantes et plus ordinaires. On perd en surprise ce que l’on gagne en plaisirs faciles. Aujourd’hui on part en Grèce comme certains retraités vont de l’autre côté de la Méditerranée. L’unification des manières de grimper repose sur le partage d’une éthique commune en matière de pratique, d’équipement et de vols charters. Planète fragile, nous grimpeurs ne sommes pas très vertueux !

7

focus initiatives

Texte L. Guyon Photos coll. Association verticale

Au Vieux Campeur

Verticale, la volonté d’aller plus haut

SYMBOLE DU CHOIX, DU CONSEIL ET DU PRIX

L’association Verticale est spécialisée dans les chantiers d’insertion jeunes et adultes. Elle a mené à bien un projet de mise en sécurité du secteur « Paname », à la falaise du Cimaï, dans le Var, le 20 mars dernier. Ces équipes étaient encadrées par 4 moniteurs d’escalade BEES 1 dont un ancien élagueur professionnel, 2 guides de haute montagne également cordiste formateur dont 1 ingénieur en génie de l’environnement, 1 encadrant technique cordiste et élagueur, 2 chefs d’équipe formés aux techniques d’élagage. La problématique était non seulement d’abattre le pin mais également de mettre en place un balisage et une signalétique efficace, de gérer le flux routier (fermeture intermittente de la circulation à chaque coupe et chute de bois), pour que l’opération se déroule dans des conditions de sécurité optimale. L’association Verticale, fondée en 1998, œuvre dans le champ de l’insertion sociale, professionnelle, culturelle et sportive. Elle met en place des actions autour du thème de la verticalité, afin d’exploiter les apports bénéfiques, en termes de structuration et de développement personnel, de la pratique de l’escalade et des sports de montagne. Ainsi, dans le cadre des chantiers d’insertion, l’association Verticale utilise l’entretien et l’aménagement de sites d’escalade dans le Var et hors Var, comme support d’activité et d’apprentissage, ainsi que la pratique de l’escalade et divers chantiers en travail en hauteur. Verticale intervient depuis plusieurs années dans la gestion des espaces naturels aménagés ou sauvages et notamment dans la création et/ ou l’entretien des sentiers d’accès aux falaises d’escalade et dans la maintenance des voies d’escalade (purge de blocs, changement de points d’assurage et de relais et divers travaux d’élagage). 8

Le projet mis en œuvre au Cimaï, un site d’escalade mondialement connu et fréquenté toute l’année par une large population de grimpeurs, consistait en une opération d’abattage par démontage d’un pin d’Alep sec situé à l’aplomb du secteur « Paname ». Celui-ci présentait un caractère dangereux pour les pratiquants au regard de l’évolution de son état dans le temps (forte probabilité de chute de branches mortes ou de l’ensemble). Verticale a proposé de mettre gratuitement ses compétences, son savoir-faire et ses équipes au service de la communauté des grimpeurs pour abattre ce sujet dangereux. L’ensemble des équipes du chantier d’insertion (jeunes et adultes) étaient présentes, soient 4 équipes, 1 équipe de l’action « Mobilisation des jeunes autour des sports à risques », 1 équipe de stagiaires cordistes en formation, 1 équipe intervenant pour ERDF (entretien des lignes HT et BT).

v2

EUR UX CAMP IE V U A B CLU L A C A RT E E R E M I S E X… D % 0 1 : U C’EST F O IS M IE S E T PA R A IN S S U R C E RT

A C H AT

Outre les bienfaits en terme d’apprentissage pour les stagiaires et en terme de sécurisation pour la communauté des grimpeurs, cette opération était aussi l’occasion de faire découvrir les actions de la structure associative Verticale, de communiquer sur son fonctionnement et sur son implication dans le secteur social. Étaient donc invités sur le site les partenaires de Verticale, les élus locaux et plusieurs Médias (FR3, Var Matin...).

Credit photo : Kolia Meignan

AU V IEU X C AMP EU R EN F RAN C E : 9 V IL L ES PARIS QUARTIER LATIN - 1941 LYON - 1992

SALLANCHES - 1997 TOULOUSE/LABÈGE - 2002

ALBERTVILLE - 2005 MARSEILLE - 2008

THONON-LES-BAINS - 1996

STRASBOURG - 2004

GRENOBLE - 2010

Nb de voies : 250 voies Niveau moyen : 4 à 6a Hauteur : 6 à 22 m Adresse : Lyon – Confluence, 112 Cours Charlemagne, 69002 Lyon En tramway : Ligne T1 direction Montrochet, arrêt Montrochet Tel : 04 78 59 96 05 E-mail : azium@adventuregroup.fr Site web : www.azium.fr/ pour les murs et les fabricants de prises d’escalade Top30, Expression, Entre Prises ou Bleaustone. Quel est le public visé ? Des « purs grimpeurs » qui connaissent déjà l’activité ou au contraire de nouveaux pratiquants ? Nous visons un public très large, les non initiés pourront avoir accès aux voies, dès l’âge de 3 ans. C’est avec certitude un lieu qui leur permettra de découvrir l’escalade. Notre objectif est rapprocher au maximum les néophytes d’une activité souvent considérée à tort comme extrême. Les « purs grimpeurs » ne sont pas en reste avec par exemple des lignes déversantes interminables, de plus de 20 mètres.

Azium, c’est un complexe de 1200 m2 répartis sur trois niveaux, totalement intégrés à un espace de commerces plus vaste, Confluence, regroupant des restaurants, la plupart des grandes enseignes de mode et un multiplexe de 14 salles de cinéma. Situé à la pointe de la Presqu’île, le centre commercial Confluence est un projet colossal, qui va s’étendre sur 53 000 m2, pour un budget global de 300 millions d’euros ! Nous sommes partis à la rencontre des porteurs du projet : Cette offre escalade va s’intégrer à un vaste espace de détente, de loisirs et de commerces. Pouvez-vous nous en dire plus sur le concept ? Le concept propose l’Azium Spa, l’espace escalade, l’univers de jeux pour enfants, un parcours aventure, le Food bar, La Cabane de Lyon® – Confluence, un espace de réceptions et de réunions et l’attraction phare made in Azium, le Power Jump. Le concept est unique en France. Azium, c’est un espace de loisirs global, dédié à la détente et au bien être, l’escalade est une des 10

Il y a déjà plusieurs salles d’escalade en région lyonnaise : Qu’est ce qui va vous différencier de ces espaces ? Il y a en effet déjà de très belles salles d’escalade comme Le Mur de Lyon mais nous nous adressons à un public beaucoup plus large en privilégiant le bénéfice global de détente et de plaisir à l’activité.

solutions proposées pour satisfaire cet objectif dédié au sourire. Où va se situer Azium et comment avez-vous choisi le lieu d’implantation ? Nouveau quartier de Lyon au sud de Perrache avec près de 25 000 habitants, la Confluence qui est le Lyon du futur était le lieu d’implantation idéal d’Azium. Notre espace de loisirs est situé dans le pôle de commerces et de loisirs Confluence, un concept destiné à créer une nouvelle manière de faire son shopping, en incluant la notion de plaisir et de détente, dans la mouvance du fun shopping à vivre seul, en famille ou entre amis, un lieu de vie à part entière. A l’intérieur du pôle de commerces et de loisirs Confluence, Azium se trouve à côté de l’UGC, de Go Sport, d’Hollister ou de l’Apple Store. Concrètement, à quoi va ressembler l’espace escalade ? L’espace est organisé sur près de 1200m2 et plus de 20 mètres de hauteur avec une immense façade vitrée. En ce qui concerne l’escalade, Azium proposera 75 lignes,

Pouvez-vous nous présenter l’équipe qui va œuvrer dans cet espace ?

de 6 à 22 mètres, du 4 au 8 avec la majorité des voies positionnées entre le 4 et le 6a, des voies équipées de systèmes d’assurages automatiques pour grimper seul en totale autonomie, des lignes de « Fun climbing » hors des codes de l’escalade avec des prises aux formes surprenantes… Nos partenaires pour cette réalisation sont tout d’abord Entre Prises

Photo © La Sportiva

En chiffres

Sur le plan pratique

Une nouvelle salle d’escalade ouvre ses portes à Lyon. Elle prend place au cœur d’Azium, un vaste espace de détente, de loisirs et de bien-être, lui

_D 7 J

D K E

C H K

E O  H

<E

LA SPORTIVA ® is a trademark of the shoe manufacturing company “La Sportiva S.p.A” located in Italy (TN)

faites le mur

Propos recueillis par L. Guyon Photos ©Azium, Erick Saillet et Asylum pour Lyon Confluence

FUTURA Le chausson Futura a puisé son inspiration dans le concept No-Edge : cette construction unique est basée sur la suppression des traditionnelles arêtes de la semelle ce qui réduit la distance entre le pied et la surface du rocher, permettant une pression homogène sur tous types d’appuis. Résultat ? Une escalade toujours plus fluide, harmonieuse et instinctive. Essayez ! L’équipe d’Azium sera constituée d’une trentaine de personnes environ, dont une équipe de professionnels dédiée à l’espace escalade et aux activités verticales.

crashtest

Texte et photos B. et L. Guyon

Nain Pact, le nettoyeur Vous l’ignoriez, le Nain Pact est en fait le cousin de Léon, nettoyeur chez NaInKITA comme d’autres sont vendeurs chez nIKEA. Et ce moisci, il devait tester non pas le dernier modèle de Karcher, encore moins le petit dernier de chez Beretta, mais tout simplement la Rope Brush de Beal, un ustensile bien pratique pour nettoyer La tâche était ardue, il a donc confié cette mission savonneuse à :

>Brice Guyon

Chargé de mission à la DREAL Corse

Niveau 6c

« Cela faisait des mois que traînait dans mon placard la Rope Brush de Beal. Il est vrai que l’on éprouve assez peu le besoin de laver sa corde en temps normal, sauf si elle est tombée dans l’eau de mer ou qu’elle a traîné sur un sol sableux ou poussiéreux… À mois que vous ne vouliez lui redonner un peu de sa flamboyance d’origine. Comment laver sa corde ? Sur les conseils du Nain Pact, j’ai testé 2 méthodes : la Rope Brush et la machine à laver. 1. Nettoyage avec la Rope Brush Pour ce faire, mettez-vous de préférence dans votre baignoire ou dans votre douche, prenez un récipient type bassine ou seau. Mettez de l’eau à 30°C, un peu de savon de Marseille ou de lessive pour textiles délicats (vous pouvez aussi utiliser le RopeCleaner de Beal). Attention à ne pas utiliser de détergent trop corrosif qui au final abîmerait votre corde et lui enlèverait ses propriétés d’élasticité et de résistance. Ensuite, il faut laisser tremper et passer l’intégralité de la corde dans la Rope Brush en faisant des allers-retours pour assurer un bon frottement. Pour ma part, j’ai réalisé 2 passages de toute la corde en changeant l’eau, qui était devenue toute noire après le 1er passage ! Rinçage au jet, dans la baignoire 2. Nettoyage à la machine à laver Pour cette méthode, il suffit de mettre votre corde dans une taie d’oreiller ou dans une housse de couette (voire de combiner les deux). Choisissez ensuite un programme pas trop agressif et pas trop élevé en température (textiles délicats). Si votre machine le permet, choisissez de ne pas essorer (ou alors choisissez un essorage léger : inférieur à 400 Trs/min). Séchage Pour faire sécher votre corde, il faut l’étendre, à l’air libre, de préférence à l’ombre. Le mieux est de pouvoir l’étendre sur quelques mètres en la dépliant sur des chaises par exemples. Evitez de la laisser sécher en boule et surtout évitez de la mettre au soleil (ça abîme les cordes) ! Comptez environ de 24h à 48h pour un séchage d’une corde bien étendue.

>L’analyse du Nain Pact Laver sa corde, il fallait y penser… Avec les deux méthodes, la corde récupère bien ses couleurs originelles et prend un aspect presque neuf ! Évidemment la corde ne reste pas propre bien longtemps mais si elle a traîné à la salle dans la magnésie ou en falaise hors d’une bâche à cordes, l’opération s’avère indispensable… En effet, les grains de sable ou de poussière ont tôt fait de s’incruster dans la gaine et de réduire la durée de vie de votre corde. Quant à la méthode, c’est selon. Les feignants opteront pour la machine à laver. Les perfectionnistes pour la méthode de la Rope Brush dans la baignoire. Ça prend du temps (comptez 1h pour 2 passages de la corde entière) mais la méthode est sans doute plus douce pour la corde et surtout, ça fait les bras !

™egVi^fjZ|hidX`Zg ™Z[[^XVXZZih^beaZ|ji^a^hZg ™c‚XZhh^iZigdeYÉ]j^aZYZXdjYZ

RetRouvez le NaiN Pact et sa tRibu suR

interview

chais à progresser dans mon niveau à vue, et cela s’est fait par hasard, à Rifle, aux Etats-Unis, après la Coupe du Monde de Boulder. J’en suis bien fier car il s´agit d´un spot où les « à vues » sont bien difficiles à déchiffrer.

Propos recueillis par L. Guyon Photos coll. Trangowolrd et O. Broussouloux

falaise. Tu es surnommé Ramonet, c’est-àdire le « Petit Ramon » : comment fais-tu pour rivaliser avec les meilleurs, malgré ta petite taille ? Eh bien… la seule solution pour me

« Pour moi, il n’existe pas vraiment de différence entre la compétition et la falaise. »

D’une manière plus générale, comment gères-tu ta pratique par rapport à la falaise ? Est-ce que ton entraînement est orienté uniquement vers la compétition ou te ménages-tu aussi des périodes pour concrétiser dehors ? Pour moi, il n’existe pas vraiment de différence entre la compétition et la falaise. Certes, je suis beaucoup plus concentré dans la compétition pendant la saison, et mon entraînement s’oriente davantage vers celle-ci. Mais je garde toujours dans l´esprit mes objectifs et projets en falaise, cela m’aide aussi à atteindre ces objectifs. Pour ainsi dire, je transfère de manière assez naturelle, les entraînements pour la compétition à mes performances en

défendre, c’est de bien m’entraîner, en potentialisant beaucoup le physique, et notamment la résistance et la force, ainsi que les jetés et les mouvements d´ampleur. En 2011, tu as fini 2e de la Coupe du Monde, juste derrière l’autrichien Jakob Schubert qui a fait une saison incroyable. Est-ce un adversaire que tu as vu monter ou est-ce une totale surprise ? Il est vrai que Jakob est très fort, il a beaucoup progressé ces dernières années ; mais je pense qu’il n’y a pas énormément de différence de niveau entre les 5 premiers grimpeurs du classement. Je pense que nous avons tous un niveau similaire, nous pouvons tous gagner une épreuve. Cette année, c’était son tour !

Jamais 2 sans 3 š)]h_cf[khigk[jk admires : Chris Sharma, Dani Andrada, Adam Ondra š)Y^ei[i}\W_h[gkWdZ il pleut : Aller au cinéma, jouer à la Play Station, s’entraîner en salle š)b_[kne’jkh…l[i d’aller : Frankenjura, Clark Mountain, Red River Gorge š)le_[igk[jk n’arrives pas à tordre (argh !) : Nit de bruixes, Pachamama, La Capella š)Y^ei[iZedjjkd[ peux pas te passer : du matos d’escalade, la belle vie et la température optimale pour grimper !

Incroyable Ramonet Champion du Monde en 2011 et plus de 20 voies dans le 9e degré à son actif, Ramonet aborde la saison 2012 sereinement. Rencontre. Raconte-nous tes débuts ! Comment as-tu découvert l’escalade ? Pourquoi la grimpe plutôt qu’une autre activité ? J’ai commencé à grimper quand j’avais 13 ans, sur un site d’escalade près de chez moi. J’accompagnais souvent mon père en rando en montagne, et un jour, un ami à lui m’a fait essayer l’escalade. Je ne pouvais plus m’empêcher de penser à l’escalade. Malheureusement, deux jours après l’achat de mon premier matos, j’ai fait une chute maladroite 14

avec fracture du pied… Donc j’ai dû redémarrer sérieusement à 14 ans. Là j’étais vraiment concentré et très motivé, je me suis aperçu que ma progression était constante, rapide et que j´étais doué. As-tu pratiqué d’autres sports et qu’as-tu appris, expérimenté, dans ces différentes pratiques, qui t’est encore utile aujourd’hui ? Lorsque j’étais petit, j’ai fait du foot-salle, et aussi du ping-pong, à l’école. Je m’en souviens, mais

depuis, je n’ai pratiqué ces activités que sporadiquement, avec des amis. De ces deux activités, je pense que j’ai retenu l´idée de l´effort pour progresser, la passion pour la victoire et aussi l’envie de profiter du moment. À l’automne dernier, tu as réalisé un 8c+ à vue, une performance impressionnante. Tu peux nous en dire quelques mots ? Objectif atteint, à vrai dire cela faisait un bon moment que je cher15

Tu as enchaîné plus de 20 voies dans le 9e degré. Quelle est celle qui t’a coûté le plus d’efforts et pourquoi ? Parmi toutes ces performances, celle qui m´a posé plus de problèmes a été Realization à Céüse, tout simplement parce que le pas le plus dur était beaucoup trop loin pour moi, et il n´y avait pas moyen d’arriver à la prise. J’y suis allé deux ou trois fois, sans arriver à trouver la solution, jusqu’à ce que, en 2008, après Serre Chevalier, j’y retourne. Ce jour-là, surprise, dès le premier essai, j’ai réussi à faire le pas et j´ai finalement enchaîné la voie après 3 essais, ce qui m’a enlevé un sérieux poids des épaules… Quelle est la voie qui t’a laissé le meilleur souvenir ? La Rambla : une voie très spéciale car très sollicitée et très recherchée par les grimpeurs d´élite. J´étais ravi de faire la première ascension d’une voie tellement emblématique du point du vue international. Est-ce que tu équipes aussi ? Peu, mais j’ai équipé quelques voies, à peu près une vingtaine, cotées entre le V+ et le 9a. Il s’agit d’un aspect de l’escalade qui m’attire, et j´aimerais bien pouvoir équiper davantage. Mais étant donné mon planning d´entraînement, la saison de compétition, et le temps qu´il faut pour équiper, je ne peux pas beaucoup le faire pour le moment. J’ai l´habitude de m’y mettre en inter saison, quand je suis un peu plus détendu, il s’agit pour moi d’une tout autre expérience, il faut prendre son temps pour la création. 16

Quels sont tes projets pour 2012 ? En principe, mon planning est de grimper tous les jours et d’arriver à grimper 9b, une cotation que je n’ai pas trop essayée pour le moment. Ce sera l’objectif principal après la fin des compétitions. J´ai beaucoup de projets en 9b dans ma tête, mais principalement ici à Catalogne, où l´on peut en trouver davantage. Quels sont les grimpeurs qui t’inspirent ? Beaucoup ! Parmi les grimpeurs actuels, ceux qui font progresser l’escalade encore plus loin, je citerais Chris Sharma, Dani Andrada, Adam Ondra, Dave Graham… et bien d´autres. Je pourrais en citer des douzaines… Ce sont eux qui m´inspirent pour continuer à progresser dans notre sport. Te considères-tu comme un professionnel à temps complet ? Tes contrats de sponsoring te permettent-ils de vivre ? En effet, depuis quelques années, je me consacre entièrement à l´escalade, aux entraînements, aux compétitions et à la performance en falaise. Auparavant, je travaillaits le matin comme électricien, et tous les après-midis, je m´entraînais. J’ai finalement décidé d´arrêter de travailler pour me concentrer à l’escalade. Pour l´instant, la relation avec mes sponsors est excellente, et grâce à eux, je peux vivre comme professionnel de haut niveau. Il y a aussi les primes de compétitions qui aident bien.

Selon toi, l’escalade a-t-elle la place médiatique qu’elle mérite ? À vrai dire, ici en Espagne, non… L´escalade reste un sport encore très minoritaire, et donc qui se voit octroyer peu d´importance, une faible répercussion dans les médias. Je pense qu’elle mériterait plus d’attention. L’escalade aux JO, une bonne chose selon toi ? Les JO ? Oui, ce serait très positif, cela changerait tout au niveau de la répercussion dans les médias, et cela serait sans doute un pas en avant pour notre sport. Une dernière chose que tu aimerais dire aux lecteurs d’EscaladeMag ? Qu´ils profitent et se fassent plaisir !

En bref š7][030 ans šB_[kZ[l_[0 Calldetenes (Barcelone) šDecXh[ZÊWddƒ[iZ[ pratique : 15 šIfediehi0 Trangoworld, TOP30, Fixe, Tenaya, Beal, PowerBar šKdcejfekhj[ZƒÓd_h0 Motivé EscaladeMag, membre officiel de l’IFSC partner média club

entrée libre

Texte et photos Rogier Van Rijn

Imaginez, des murs calcaires bien compacts avec des trous, des bombés et des fissures. Plusieurs chaînes rocheuses qui sortent d’un splendide paysage provençal. Plus de 750 voies d’escalade, de tous les styles et de tous les niveaux, bien équipées. Un rêve ? Non, bienvenue aux Dentelles de Montmirail !

Julia Virat dans Le Pirate, 6b 18

Nous marchons en direction de la chaîne du Clapis. La vue sur les vignes est sans fin, le ciel bleu nous accompagne. Cette falaise est vraiment faite pour les grimpeurs. Sans hésitation, nous enchaînons les voies les unes après les autres. L’escalade est variée, avec quelques voies à l’ancienne, très techniques en dalle, et des voies plus modernes, athlétiques, où de bons biceps sont indispensables. Quand le bout des doigts commence à être trop douloureux, il suffit des se poser et de regarder au loin cette magnifique vue sur la Provence et son paysage vallonné. Et après une longue journée d’escalade sous le soleil, on peut profiter des nombreux restaurants avec leurs bons petits plats locaux. Idéal pour reprendre des forces et recommencer le lendemain. Les secteurs d’escalade des Dentelles se situent près du village de Gigondas, qui est réputé pour son bon vin. Un peu plus haut, les vignes bien rangées laissent place à de grandes tours de calcaire qui

Christian Meffre Issu d’une famille de vignerons de Gigondas, Christian Meffre a repris le domaine du Château Raspail en 1988, après le décès de son père. Après un engagement important dans le syndicalisme viticole jusqu’en 1991, il se consacre désormais à l’exploitation du Domaine, secondé depuis 2002 par son fils François.

Sandra Prat dans Vague d’étrave 5c/6a

¼Kdf[kfbki^Wkj"b[il_]d[i bien rangées laissent place à de grandes tours de calcaire qui attirent les grimpeurs. » attirent les grimpeurs. Un potentiel énorme. C’est une des plus anciennes zones d’escalade de France. On y grimpait avant que le terme « escalade libre » n’existe. Tout a commencé en 1928. À cette époque, les alpinistes traversaient simplement la crête des Dentelles. C’est en 1930 que la première vraie voie a été ouverte : La Vie du trou, un vrai 5. À partir de là, tout va très vite ; les grimpeurs arrivent de loin (quelques fois à vélo !) avec du petit matériel et des cordes plus que douteuses. Ces lignes étaient considérées comme « des courses de montagnes ».

peuple demag escala 20

Après guerre, les membres du CAF local ont commencé à ouvrir des voies assez structurées, les unes à côté des autres. Les Dentelles étaient d’abord un moyen de s’entraîner pour l’alpinisme. Cependant cela n’a pas empêché les bons grimpeurs d’ouvrir des voies difficiles. C’est en

1965 que fût grimpée La Vire rouge, un 6b qui, aujourd’hui est toujours difficile pour les grimpeurs de 6. Avec l’aide de l’artif, d’autres voies encore plus difficiles furent ouvertes et tout cela sans l’aide de spits. Ils ne sont apparus qu’à partir des années 80. Cela a marqué le début de la véritable escalade sportive dans les Dentelles de Montmirail. Le niveau a très vite augmenté, en 87-88. Puis le premier 8 des Dentelles fut ouvert. Autrefois, les voies grimpées étaient logiques et naturelles. Souvent, elles suivaient les fissures et les cheminées. À présent, les voies modernes passent partout. C’est ainsi que le mur orange de la région a été équipé. Mais attention ! Dans ces voies là, de temps à autre, on trouve des pas en dalle qui peuvent faire peur aux grimpeurs d’aujourd’hui. Julien Martin dans Petit Vérin, 7b

www.escalademag.com

entrĂŠe libre

Julien Martin dans un 6b bien technique sur la ChaĂŽne de Clapis

Chaîne du Grand Travers

Commençons par le commencement. La Chaîne du Grand Travers est idéale, non seulement pour commencer à grimper en tête mais également pour commencer à envoyer dans le six. À peine une minute à pied du parking, c’est parfait pour les familles. Ces voies vont du 3e au 7e degré. Ce secteur offre un large éventail : du mur rempli de trous, aux dalles très adhérentes en passant par les dièdres. Les voies faciles sont vraiment bien équipées.

Chaîne de Gigondas

La Chaîne de Gigondas est le deuxième pilier de roches des Dentelles. Cette face offre également de nombreux itinéraires faciles qui sont encore une fois bien équipés. Certaines aussi, plus difficiles avec des spits un poil plus éloignés. Le côté Nord de cette chaîne est agréable par temps chaud comme il en existe souvent dans le Sud de la France. Lorsque la température est trop élevée pensez au secteur Martinetti avec beaucoup de 5, 6 et quelques 7. Au secteur des Trois Plaques, quasiment chaque voie possède trois étoiles dans le topo (vous comprendrez vite pourquoi). Côté Nord, se trouve également des lignes de plusieurs longueurs allant jusqu’à 80 mètres. Prévoir camelots et coinceurs, le casque ne sera pas de superflu non plus. La face Sud est souvent trop chaude en été mais idéale l’automne, l’hiver et le printemps pour les grimpeurs. Les voies ne sont pas trop difficiles et elles ont toutes été rééquipées dans les années 90.

Cordée au secteur Nébuleuse

André Charmetant En 1970, adolescent, il débute l’escalade sur le site des Dentelles. Passionné par le massif, il ouvre de nombreuses voies sur pitons et coinceurs. En 1980, diplôme de guide en poche, il revient sur le site, continue à équiper en introduisant les premiers scellements et ouvre un gîte d’étape au pied du clapis pour accueillir les grimpeurs de passage.

Chaîne du Clapis

Escalade avec vue sur les vignes

24

Bien que la chaîne de Gigondas offre un large choix, celle du Clapis est encore bien plus vaste, les grimpeurs n’ont que l’embarras du choix. Malheureusement c’est de nouveau un coin très chaud. Sur 26 secteurs, seulement 4 se trouvent à l’ombre de la face nord. L’été, il faut se lever tôt. Les lignes vont du très facile jusqu’au 8e degré avec des dalles raides, des murs pleins de trous et même quelques grottes. La face orange est le « must » pour les grimpeurs de 7, les voies sont assez techniques.

peuple demag escala 25

entrée libre Par L. Guyon

La journée du livre de Sablet Sablet, village situé à l’est des Dentelles, accueille chaque année, le 3e week-end de juillet, une centaine d’écrivains. Les auteurs sont présents dans les rues de Sablet, pendant ces 2 journées, afin de dédicacer leurs ouvrages. Convivialité et bonne humeur au rendez-vous ! La manifestation existe depuis 1988, à l’initiative de l’écrivain et journaliste français, Jean Raspail, qui habitait alors le village, loin de la Patagonie, dont il s’était proclamé non sans humour « Consul général », ultime représentant du royaume d’Orélie-Antoine Ier, en clin d’œil au Collège de Pataphysique !

Accès

Précautions

De l’autoroute A7, sortir à Orange ou Bollène et suivre Des agriculteurs sont susceptibles de passer avec la direction du village de Gigondas. des engins agricoles pour récolter le raisin. Veillez à ne pas vous garer anarchiquement.

Dans les bras de Morphée

De nombreux petits gîtes autour des dentelles. Le plus proche se situe à Gigondas. www.gite-dentelles.com

Période

Toute l’année, grâce aux faces nord.

Topo

Les amis de Gargantua

Grimper aux Dentelles, Olivier Gaude, 2010, 16 €, Dans cette partie de la France le mot d’ordre est de disponibles dans les Offices du Tourismes locaux. profiter : les fruits frais, les vins et les fromages vous y aident dans les différents restaurants.

ATTENTION !

Faites contrôler votre longe de via ferrata SCORPIO suite à la procédure de rappel de mai 2011

ALTI-GRIMP Salle d’escalade

Les longes commercialisées à ce jour ne sont pas concernées par ce rappel.

Le 24 mai 2011 Petzl a lançé un rappel pour inspection de toutes ses longes SCORPIO fabriquées jusqu’au numéro de série 11137****. Au 01/03/2012, seulement 33% des 100 000 longes concernées ont été récupérées pour contrôle. Afin d’éviter des accidents, Petzl insiste sur l’importance de ce rappel. Si vous possédez ou connaissez quelqu’un qui possède une longe de via ferrata SCORPIO non controlée, merci de : tTUPQQFSJNNÏEJBUFNFOUTPOVUJMJTBUJPO tDPOUBDUFSMFEJTUSJCVUFVS1FU[MEFWPUSFQBZTQPVSGBJSFFGGFDUVFSMJOTQFDUJPO (www.petzl.com).

17 m de hauteur - Dévers 6 m d’avancée et 19 m de développé

INITIATIONS DÉCOUVERTES FAMILLES ET DÉBUTANTS OUVERTURE : Mardi, jeudi, vendredi : de 14 h à 22 h - Mercredi : de 14 h à 19 h Samedi, dimanche et jours fériés : de 10 h à 19 h Horaires d’été à partir du 1er juillet (voir site internet)

ALTI-GRIMP - François Crespo Route de Valréas - 26770 TAULIGNAN 04 75 53 63 93 - 06 67 65 63 06 Mail : francoiscrespo@cegetel.net Site : www.altigrimp.com

«Si lors de votre séjour la météo ne vous permet pas de grimper, la salle d’escalade AltiGrimpe avec ses 17 mètres de haut et distante de 40 minutes, vous permettra de sauver honorablement votre journée de grimpe tombée à l’eau.»

Votre longe a t’elle été contrôlée ? Les longes contrôlées sont identifiées par une pastille verte ou une étiquette de vérification «OK» ou «CONFORME» Pour en savoir plus : www.petzl.com 19/03/12

AD-SCORPIO-170x170_FR.indd 1

26/03/12 17:27

éco grimpeur

Texte L. Durand Photos L. Durand et D. Vernon

Le tandem Grimpe/Respect de l’environnement devrait être une évidence mais, ce n’est pas systématiquement le cas… Certains grimpeurs ont du mal à troquer leur magnésie contre un gel non polluant, d’autres abandonnent leurs déchets à la falaise. Bref l’éducation à l’environnement passe par des gestes simples et une petite dose de bonne volonté…

Leïla est grimpeuse, elle travaille dans une salle d’escalade à Montpellier. Elle a instauré un système de tri à la salle, elle « essaie de faire régner un système de recyclage », par l’installation de poubelles différentes selon les déchets. Pour Leïla, c’était une évidence : « nous vendons des cannettes, des bouteilles d’eau, en plastique, en verre, les gens jettent beaucoup, sans compter les petits sacs de magnésie.. ». Le système de recyclage s’est fait au fur et à mesure et ça marche ! Le geste de jeter dans les bonnes poubelles est devenu une habitude pour Mathieu, un habitué de la salle, et pour Sophie, c’est la même chose : « j’effectue le tri des déchets chez moi, donc j’adopte le même comportement en salle » ! Pour Leïla, l’aspect environnemental passe aussi par l’art ! Elle accueille à la salle des artistes de tous milieux qui réalisent des œuvres à partir de matériaux de récupération. La première artiste à avoir exposé est Christine Caussel : elle fabrique des lampes à partir de bois flotté, qu’elle récupère sur la plage. Elle réalise avec, des œuvres 28

de 1m50, 1m80 de hauteur. Elle a ainsi exposé pendant deux mois et selon les grimpeurs, « cette expo a apporté une touche artistique à la salle et c’est plutôt cool ». Frédérique Prospert, une artiste montpelliéraine, a également exposé à Altissimo. Son créneau : « récupérer tout ce qui traine sur la plage », des bouts de plastique, des bouchons, des bouts de cordes, des ficelles, le tout est utilisé pour en faire des tableaux. Elle aime interpeller le public et dénoncer la pollution : « Regardez tout ce que l’on trouve sur la plage et tout ce que l’on peut faire avec vos déchets !! ». Choisir l’art comme support de réflexion autour de l’environnement dans une salle d’escalade est un pari ambitieux que Leïla a su relever ! Les grimpeurs s’arrêtent, s’interrogent... Dans tous les cas ces expositions véhiculent un message qui ne laisse pas indifférent, les comportements des grimpeurs changent, certains font même des remarques à d’autres quant à l’utilisation de la magnésie par exemple ou sur l’option gourde plutôt que bouteille en plastique...

Choisis ta couleur, avec ARMOUR...

Pour Leïla, « on ne peut pas être grimpeur et ne pas avoir une sensibilité à l’environnement, quand on est grimpeur on aime la nature » ! À l’extérieur comme à l’intérieur, on doit agir. Si nous avons des chiens par exemple, on se doit de ne pas les laisser trainer n’importe où ! Idem pour nos trognons de pomme ou épluchures de mandarines ! On dit souvent que ce n’est pas grave de les laisser sur place, mais ce n’est pas le régime alimentaire des animaux du coin… Si Leïla est aussi sensible aux questions environnementales c’est qu’en plus d’être grimpeuse, elle est également artiste, elle réalise des « avatars », des bijoux à base de pâte polymère et de matériaux de récupération ! Elle récupère tout ce qu’elle trouve à la salle : des sachets de thé, des papiers d’emballage, elle demande même aux grimpeuses de la salle de ne pas jeter leurs bijoux cassés, ou morceaux de bijoux, car avec tout ça elle fabrique des objets de déco, des bracelets, des boucles d’oreilles. Elle ramasse aussi des coquillages, des bouts de bois flottés sur la plage, son « trésor ». Elle aime donner une seconde vie à tous ces objets trouvés.

Ceci est le modèle Homme. Les Femmes et les Enfants ont aussi leurs couleurs...

www.camp-france.fr

10

d’antan

0%

Texte Marco Troussier

PA SS IO

N

!

La chaîne de t outes les montagnes

Phoenix, l’oiseau renaît de ses cendres Phoenix, l’oiseau mythique qui symbolise la mort et la résurrection sans fin, a donné son nom à un surgénérateur français, symbole du savoir-faire de notre brillante industrie, sous les feux de l’actualité pour cause de polémique sur le tout nucléaire. Mais le « Phoenix » dont il s’agit ici est tout autre… lus mystérieux, plus élégant, plus inspirant. Phoenix est le nom d’une voie et pas n’importe laquelle. Son histoire commence dans les années 70 avec le génie d’un créateur, Ray Jardine, inventeur des « Friends » ; elle se poursuit avec Jerry Moffat qui s’en offre la première à vue ; et se régénère une fois de plus avec un parcours époustouflant d’un soliste, Alex Honnold.

L

e visiteur pénétrant dans la vallée du Yosemite est frappé de plein fouet par la vision du grand mur. Le profil du Nose est visible de tous les points de la vallée glaciaire. Pas moyen d’y échapper, le regard est aimanté par la muraille imposante. Elle jaillit de la plaine, elle est à portée de la main, le mur est simplement magique et pour certains redoutable.

D

ès que la conquête des « big walls » commence, la binoculaire est un instrument indispensable pour repérer les lignes de fracture. Les dièdres et les parties d’apparence lisses sont auscultés à distance. La taille des fissures est évaluée en pouce, le matériel s’adapte, les plans s’échafaudent. Une entreprise réussie démarre au pied d’El Cap dans la prairie qui lui fait face. Les générations se suivent et scrutent la paroi depuis ce modeste champ.

30

P

our de nouveaux challenges les instruments doivent évoluer, il faut des hommes pour les penser. Ray Jardine naît en 1944, il mène la vie studieuse et sportive d’un jeune américain et finalement découvre le Yosemite. Il devient ingénieur et travaille pour l’aéronautique. À ses heures perdues, il perfectionne un objet d’assurage qui deviendra le « Friend ». Cette révolution technologique entraînera un boom des performances des grimpeurs de fissures.

R

ay Jardine peaufine son invention et s’entraîne beaucoup. Il scrute les parois et repère secrètement les lignes qui vont assouvir son besoin d’aventures nouvelles. Pour le grimpeur européen, une précision s’impose. Les grands murs de la « Valley » sont évidents car imposants. Pour les « shorts climbs », c’est tout à fait autre chose. Pour trouver de nouvelles escalades, il faut regarder avec des jumèles sans relâche et savoir tenir sa langue.

J

ardine se livre lui aussi à cet exercice et doit faire face à une rude concurrence. Bridwel, Bachar, Kauk sont là, à demeure. C’est dans le secteur supérieur de Cascade Falls, qu’il repère une ligne prometteuse. La légende va s’installer durablement autour de cette escalade. Entre

temps, il a établi les premiers 5.12 et commence à utiliser régulièrement ses « Friends ». Il fait promettre à ses compagnons de cordée de garder secrète leur existence.

P

hoenix , une belle fissure, devient la première longueur cotée 5.13a (soit 7c+) et doit bien entendu être protégée avec des coinceurs. Certains s’y essaient mais ils ne possèdent pas les fameux « Friends ». Rapidement une rumeur enfle. Jardine, pour arriver à ses fins, a utilisé une méthode peu orthodoxe. À chaque chute, au lieu de retourner au sol comme le voulait l’éthique locale, il se faisait bloquer au point afin de « travailler » les mouvements. Une méthode « française » en somme !

M

ais en 1977, Jardine grimpe Phoenix d’un seul trait en posant les protections. Coup d’éclat ! Ce jour là, Jerry Moffat n’a que 14 ans et n’est pas encore le prodige qui va défrayer la chronique quelques années plus tard. Il n’est pas encore le prodige qui enchaînera à vue cette fameuse voie, Phoenix … Mais ceci est une autre histoire, que nous vous conterons le mois prochain !

FA I T ES L E P L E I N D ’ É M OT I O N MONTAGNE TV c’est la première chaîne thématique gratuite dédiée à l’art de vivre à la montagne. Magazines, documentaires, sport, nature, culture, histoire, gastronomie, décoration, fiction, météo... autant de rendez-vous pour vous faire découvrir ou redécouvrir toutes les facettes de la montagne.

Suivez toute l’actualité sur www.facebook.com/montagnetv et sur www.montagnetv.com

Retrouvez Montagne tV sur :

Informations générales et régie publicitaire sur www.montagnetv.com

Crédits photos : © Fotolia.com - Montagne TV | Conception : contact@espritdessensnet | SIREN 503 231 854 RCS LYON

P

carnet de voyage

Fred Rouhling dans un 7B aux abords de la Fred’s cave

¼ Deki jhW‰dedi ikh b[i hekj[i américaines à la recherche de duel, de duel contre la gravité »

Nous voilà sur les routes du Mississippi. Pied au plancher, nous quittons aÉ6g`VchVh#Kd^a|W^Zc,%b^aZhfjZcdjhgdjadchZch^aZcXZ#;gZYXdcYj^i une main sur le volant, le regard perdu dans l’obscurité. Son esprit est ailleurs. Sûrement aussi loin que le mien. Je repense à tout ce qui s’est déroulé ces dernières semaines. Il y a plusieurs jours, nous avons débarqué à Jasper. Une petite ville typique de l’Arkansas. Nous roulions depuis des heures sur des routes vallonnées, le long de forêts interminables et de fermes aux toits caractéristiques. Nous sommes au 32

mois de janvier et la température est glaciale. Le décor est planté, ambiance Amérique profonde, pas de cowboy mais des chasseurs : treillis, casquettes et longues barbes.

Nous traînons sur les routes américaines à la recherche de duel, de duel contre la gravité. À Jasper, trois secteurs s’offrent à nous. Le premier : une grosse barre rocheuse très déversante au grès orangé équipé de quelques voies, avec sur le bord un seul bloc : Lost in the hood, un V14 ouvert par Dave Graham. Une stalactite de glace descend de la prise de départ. Largement de quoi nous décourager. Deux autres secteurs, orientés au soleil seront plus cléments. Des blocs imposants jonchent le sol, nous offrant au milieu de cette forêt de pins, un labyrinthe de jeux plus attrayants les uns que les autres. Une centaine de passages, allant jusqu’à V11. Nous prenons nos marques. Des plats adhérant comme jamais, des réglettes dont le grès a le secret mais une onglée mémorable…

Non loin de là, se trouve une grotte regroupant bon nombre de blocs durs. Une quinzaine de passages du V5 au V13, gainages de rigueur et ballants proscrits, l’escalade est physique à souhait. Le soleil passe derrière la montagne, le vent s’engouffre et notre feu de fortune ne suffit plus. Nos bouts de doigts flirtent avec le sang, nous plions bagages, ce soir nuit au motel, chaleur, douceur, burger et tout ce qui va bien. Notre prochain rendez vous est pris,

Fred Rouhling dans Horseshoe Canyon Ranch, 7C

33

direction le ranch Horseshoe canyon. Climbing shop, possibilité de visiter la chambre occupée par Sharma ou Graham et surtout ticket d’entrée pour aller grimper. Pas mal de voies et un grand nombre de blocs sont au menu de cette vallée, il faut plusieurs jours pour en faire le tour. Mais le côté organisé des lieux contraste trop avec la vie de vagabonds que nous aimons. Nous écourtons donc et dépassons le ranch. Avides de nouveaux défis, on en oublie presque le froid. Mais arrivés au pied du bloc, notre excitation est stoppée nette. Notre objectif se révèle plus haut que prévu, avec un rétablissement à 7m de haut. Après un échauffement spécifique et un décryptage en règle des différentes méthodes, nous alternons essais et un retour indispensable auprès du feu. Bien réchauffé, je m’élance. L’arquée, le gainage, l’écaille, je ramène les pieds, grappille une petite inter’ et attrape enfin une bonne prise. Je ramène les mains et atteins la première carapace. Mes doigts sont gelés. Je tente rapidement de faire revenir un peu de sang, en

NANTES

vain. Je m’élance donc dans la suite. Impossible de sentir quoi que ce soit, je ne sais pas si ma main se pose sur une bonne ou une mauvaise prise. J’envoie ma main droite sur l’arête. Je suis sauvé, même dans mes rêves les plus fous je n’avais pas imaginé une si bonne prise sous mes doigts.... J’attrape le sommet offrant à Fred la possibilité de lâcher un « ouf » de soulagement. Je ne sais pas qui de nous deux a eu le plus peur. Alors que mon corps entier ressent encore des palpitations, Fred s’engage. Même arquée, même gainage, même inter et même réussite ! Tous deux rechargés à bloc, nous partons vers sud pour fuir le froid. Et nous voilà sur la route. La nuit, les phares, Fred qui conduit le regard dans le vide… Finalement je pense savoir où est perdu son esprit. Sûrement comme moi, au pied de ce bloc…

ESCALADE & EQUIPEMENT

Construction de mur CONCEPTION ET RÉALISATION DE S.A.E

Echauffement sur le grès noir de l’Arkansas

ily Horseshoe canyon fam Romain Desgranges en train de plier le highball King Lion, 8A+

me Amy et leurs 4 Barry Johnson, sa fem y, Sierra et Creed) enfants (Cameron, Cod e ranch de Horseshoe s’occupent du célèbr de l’Arkansas. Ils accanyon, en plein cœur et tous les passionnés cueillent les grimpeurs sur ce spot internatiode nature et d’outdoor nalement reconnu !

Salle d’escalade

Magasin

peupclealademag es

www.elcap.fr 7 rue des compagnons 44800 ST-HERBLAIN

02 40 36 48 16

Fashion harnais

SCARPA® is a trademark of the shoe manufacturing company “Calzaturificio S.C.A.R.P.A. S.P.A.” located in Italy (TV)

PLUS DE PERFORMANCE PLUS DE PRECISION PLUS D’ADHERENCE

nouveauté 2012

Easy Simond

Le harnais easy est parfait pour le grimpeur débutant et les collectivités. Le pontet unique de ce harnais facilite l’assurage et l’encordement. Prix indicatif ? 34,95€ Où ? www.simond.com

Beal

Fast confort

Harnais entièrement réglable par des boucles rapides en alliage, facilité d’utilisation en collectivité. Matelassage de la ceinture et des cuisses coulissant. Prix indicatif ? 42,50€ Où ? www.aventureverticale.com

Camp

Harnais ajustable, compact et ultra léger. Confortable grâce à sa ceinture en 2 parties, large et aérée. 2 boucles automatiques permettent de régler le tour de cuisse.

L’évolution du Jasper CR3, avec une ceinture plus large pour un confort encore meilleur. Rembourrage coulissant pour un parfait centrage sur le bassin. 4 porte matériel.

Prix indicatif ? 49,95€ Où ? www. bealplanet.com

Prix indicatif ? 52€ Où ? www.camp-france.fr

BOOSTIC nouveauté 2012

Petzl

Edelweiss

Harnais ultra léger pour la performance de haut niveau. Confort optimal grâce à un filet respirant répartissant uniformément la pression. Boucle facile à régler.

Cuissard réglable léger, polyvalent et très confortable grâce à une forme adaptée et une bonne répartition des forces. 4 portematériel inclinés semi-rigides.

Prix indicatif ? 55,50€ Où ? www.petzl.com

Prix indicatif ? 59€ Où ? www. edelweiss-ropes.com

nouveauté 2012

Black Diamond

Harnais haute performance, qui offre un confort optimal et une bonne respirabilité. Léger et extrêmement facile à ajuster. Prix indicatif ? 60€ D‘4lll#WaVX`Y^VbdcYZfj^ebZci#Xdb

Edelrid

Harnais qui allie confort et légèreté. Construction laminée qui offre une parfaite répartition des pressions. Tour de cuisse de forme anatomique. Pontet renforcé. Prix indicatif ? 69€ Où ? www.hove.fr

Hyperconfortable et ultraperformant, le chausson Boostic à fermeture velcro est le nouveau modèle phare signé SCARPA®. Il conjugue confort, précision et sensibilité et se chausse et se déchausse très rapidement. Avec sa partie avant recouverte de caoutchouc indéformable et tirée vers l’arrière, ce chausson est parfait pour le crochetage, tandis que son talon, de conception entièrement nouvelle, offre d’excellentes sensations pour l’escalade de bloc. Le chausson Boostic est la réponse de SCARPA® à tous les amateurs de bouldering, d’escalade sportive et de voies longues!

FOLLOW US:

36

PLEIN NORD DISTRIBUTION SARL infos@pleinnord.com

www.scarpa.net

Fashion Cordes

nouveauté 2012

Diablo 10,2mm Beal

Edelrid

Son diamètre rassurant séduira la majorité des grimpeurs, mais sa gaine lisse et sa grande souplesse leur donneront la sensation d’utiliser une corde beaucoup plus fine.

Maniabilité et résistance pour cette corde légère et polyvalente. Traitement Pro-Shield qui offre une protection parfaite contre l’humidité ou la saleté.

Prix indicatif ? 185€ en 70 m Où ? www.diablo-revolution.com

Prix indicatif ? 220€ en 70 m Où ? www.hove.fr

Millet

Beal

Sterling

Une des cordes les plus performantes de chez Sterling Rope. Grande marge de sécurité, pour une corde de diamètre réduit. Bonne souplesse et excellente résistance de la gaine. Prix indicatif ? 158€ en 70 m Où ? WWW.sterlingrope.com

Prix indicatif ? 159,90€ en 70 m Où ? www.mammut.ch

Sterling

Corde triple homologation, à simple, à double et jumelée. Fluide, fine et légère, elle possède une force de choc très basse, source de sécurité.

La corde fine par excellence ! Utilisable à simple, à double et jumelée. Fluide et légère, idéale pour les performances en falaise mais aussi pour les grandes voies ou la montagne.

Durabilité stupéfiante pour une corde d’un si petit diamètre. Utilisable à simple et à double. Traitement pour réduire l’abrasion et limiter l’absorption d’humidité.

Prix indicatif ? 189€ en 80 m Où ? www.millet.fr

Prix indicatif ? 229€ en 80 m Où ? www.beal-planet.com

Prix indicatif ? 197€ en 80 m Où ? www.sterlingrope.com

38

Mammut

Large palette d’utilisation pour cette corde. Le procédé superDRY lui confère des qualités de longévité et de confort de manipulation.

Edelweiss

À la fois corde à simple, corde à double et corde jumelée, la Performance est un produit hybride qui synthétise les besoins extrêmes des experts. Prix indicatif ? 216€ en 80 m Où ? www.edelweiss-ropes.com

annuaire des Indépendants Spécialisés > ANNUAIRE DES mAGASINS INDéPENDANtS SPéCIAlISéS

> ANNUAIRE DES mAGASINS INDéPENDANtS SPéCIAlISéS

05 Hautes-Alpes VeRTIGe SPoRT Le Village - 05700 orpierre Tel : 04 92 66 28 50

2A Corse

44 loire Atlantique

04 Alpes de Haute Provence VERDON DESIGNS Route des crêtes - 04120 La Palud sur Verdon Tel : 04 92 77 30 77

spécialisteoutdoormontagne

AlPImAt 16 avenue Maurice Petsche - 05100 Briançon Tel : 04 92 20 59 55 - www.approach-outdoor.com/ VERtIGE mONtAGNE 5 place Jean Marcellin - 05000 Gap Tel : 04 92 51 91 78 - www.approach-outdoor.com/

spécialisteoutdoormontagne

37 Indre et loire tOURAINE ESCAlADE 31 rue des Grands Mortiers 37700 Saint-Pierre-des-Corps Tel : 02 47 32 72 45 www.touraineescalade.fr

77 Seine et marne BOUlDERSHOP Parking du Bas Cuvier 77300 FoNTAINeBLeAu Tel : 06 48 26 54 09

06 Alpes-maritimes EXPE Nice 12, boulevard Pierre-Sola - 06300 Nice Tel : 04 93 55 25 84 - www.expe.fr

13 Bouches-du-Rhône EXPE marseille 51, cours Lieutaud - 13006 Marseille Tel : 04 91 48 78 18 - www.expe.fr

30 Gard SOESCAlADE 6 Impasse du Rouvre 30133 Les Angles Tel : 04 90 25 22 51 - www.soescalade.com

33 Gironde SPORtS AVENtURE 4-6-14 rue de Cursol - 33000 Bordeaux Tel : 05 56 92 92 99

34 Hérault

Crampons TOUR NANOTECH 569 grammes

NEW 2012

EXPE montpellier 3, cours Gambetta - 34000 Montpellier Tel : 04 67 58 47 69 - www.expe.fr

38 Isère EXPé Pont-en-Royans ZA Les Blaches - B.P. 5 38680 Auberives-en-Royans Tel : 04 76 36 02 67 - www.expe.fr SK’AlP 361 rue des sources – 38920 Crolles Tel : 04 76 08 11 54

www.camp-france.fr

40

54 meurthe-et-moselle CASABlOC 44 rue du Lion d’or - 54220 Malzeville Tel : 03 83 21 44 86

63 Puy de Dôme EXPE Clermont-Ferrand 6 Bd Lafayette - 63000 Clermont-Ferrand Tel : 04 73 93 07 68

EXPE lyon 102, rue Boileau - 69006 Lyon Tel : 04 37 24 22 23 - www.expe.fr

26 Drôme spécialisteoutdoormontagne

ROC à PIC 15 rue Pierre Sémard - 83000 Toulon Tel : 04 94 29 98 72

lES ARtS DE lA GRImPE 58 boulevard Wilson BP 19 – 51100 Reims Tel : 03 26 86 05 06 - www.lesartsdelagrimpe.com

69 Rhône

GRAVI’CImES Place Charles Tellier - ZA Les Couleures 26000 Valence - Tel : 04 75 42 40 94 www.approach-outdoor.com/

83 Var

mONt BlANC EXPéDItIONS 1 rue Prémion - 44000 Nantes Tel : 02 40 35 22 24 www.montblancexpeditions.com

51 marne

05 Hautes Alpes

AltI mONtI 46, avenue Noël Franchini espace rocade 20090 Ajaccio Tel : 04 95 10 04 37

42 loire

twINNER SPORt mONtBRISON 8, Allée Jean 1er du Forez 42600 MoNTBRISoN 0477963663 www.twinner-montbison.com

Le PeRRoqueT VeRT Grande Rue, 04120 La Palud Sur Verdon Tel : 04 92 77 33 39

Chaussons d’escalade

30 Gard

EXPE Saint Etienne 19, place Chavanelle - 42000 Saint-etienne Tel : 04 77 49 03 14 - www.expe.fr

04 Alpes de Haute Provence

> ANNUAIRE DES PROS COllECtIVItéS

74 Haute-Savoie CHAm3S 7 Place edmond Désailloud - 74400 Chamonix Tel : 06 76 84 53 91 - www.cham3s.com RêVE DE CImE 3, avenue du Parmelan - 74000 Annecy Tel : 04 50 52 00 90 - www.revedecime.com

SO ESCAlADE 6 Impasse du Rouvre 30133 Les Angles Tel : 04 90 25 22 51 - www.soescalade.com 54 meurthe et moselle CASABlOC 44 rue du Lion d’or 54220 Malzeville Tel : 03 83 21 44 86 62 Pas de Calais ESCAtECH Centre d’affaire de la Porte des Flandres Rue Simone de Beauvoir 62138 Auchy Les Mines Tel : 03 91 82 67 08

1 paire > 27 € + carte 2 paires > 48 €

(Au delà nous consulter)

Enrobage > 6 €/pied

AViGNoN 30133 Les Angles 04 90 252 251 Par la Poste dans toute l’Europe

FoNTAiNEBLEAU

06 73 49 73 98

Port retour et gommes FiveTen C4 ou vibram XS Grip, XS edge ou XS Flash compris* > gomme FiveTen Onyx : + 2 €

SOeScalade.com *envois en France métropolitaine

boutique en ligne

> ANNUAIRE DES BOUtIqUES EN lIGNE GRImPISmE www.grimpisme.com SOESCAlADE www.soescalade.com lES ARtS DE lA GRImPE www.lesartsdelagrimpe.com SPORtS AVENtURE www.sports-aventure.fr www.NAtXPlORE.COm www.natxplore.com REVES DE CImES www.revedecime.com/

http:// www.aventureverticale.com/fr/escalade

Fabrication française de matériel d’escalade, en vente chez votre spécialiste

ROCKSHOW 2012

CALL FOR

CLIMBERS

FAST

75 Paris lES ARtS DE lA GRImPE 24 rue J-B Pigalle - 75009 Paris Tel : 01 40 16 59 42 - www.lesartsdelagrimpe.com

83 Var l’AVENtURE 194 ancien chemin de Toulon 83110 Sanary sur mer - Tel : 04 98 00 03 40 l’AVENtURE 375 Avenue Saint Just 83330 La Garde - Tel : 04 94 28 01 59

92 Hauts de Seine 9C+ lA BOUtIqUE 100% ESCAlADE 10 bd Louis Loucheur - 92150 Suresnes Tel : 01 42 04 76 71 - 06 33 78 03 11 www.9cplus.com

3 paires > 67 € 4 paires > 88 €

Venez grimper en salle avec SALEWA pour le Rockshow 2012, et gagner votre place pour la finale de Juin. RockCallings: 28 avril 2012: Saint Etienne - Gymnase Sigale / st Priest en Jarez 12 mai 2012: Paris - salle Roc et Résine 26 mai 2012: Marseille - Salle Altissimo Inscriptions et Informations sur www.salewa.fr/rockshow

FAST CONFORT Aventure Verticale distribue aussi les chaussons espagnols à voir sur

www.garra.fr

Abonnez-vous et recevez

annuaire des campings I?J;:;B7<EHÛJ:;<EDJ7?D;8B;7K

chez vous, avant tout le monde !

Camping Caravaning Les Courtilles du Lido Chemin du Passeur 77250 Veneux les Sablons Tel : 01 60 70 46 05 Email : lescourtilles-dulido@wanadoo.fr Site : www.les-courtilles-du-lido.fr

Camping du Petit Barbeau Route de Barbeau 77920 Samois-sur-Seine Tel : 01 64 23 89 81 Email : info@maisonsdubornage.fr

Camping Les Prés 1 Chemin rural des Prés 77880 Grez-sur-Loing Tel : 01 64 45 72 75 Email : camping-grez@wanadoo.fr

I?J;:ÊEH=ED#B7L7BBx;>;KH;KI; Camping la Vallée heureuse impasse Lavau 13660 Orgon Tel : 04 90 44 17 13 Email : information@camping-lavalleeheureuse.com Site : www.camping-lavalleeheureuse.com

I?J;:ÊEHF?;HH; Camping les Princes d’Orange Chemin Flonsaine 05700 Orpierre Tel : 04 92 66 22 53 Email : campingorpierre@wanadoo.fr Site : www.campingorpierre.com

F7OI:;I;9H?DI Camping Caravaning Iscle de Prelles Hameau de Prelles 05120 St Martin de Queyrières Tel : 04 92 20 28 66 Email : contact@camping-iscledeprelles.com Site : camping-iscledeprelles.com

33*€ pour 10 numéros

Participez à la vie d’EscaladeMag !

Communiquez dans EscaladeMag !

Vous revenez d’un trip de grimpe sympa, vous rêvez de partager vos photos d’escalade, envoyez vos reportages à : laurence.guyon@escalademag.com Les plus beaux sujets seront publiés sur le site web ou dans le magazine.

Professionnels, organisateurs, vous souhaitez communiquer sur vos activités, stages, événements... contactez EscaladeMag : au 09 62 05 95 19 ou par mail : philippe@pressevasion.fr

POUR PARTICIPATION AUX FRAIS DE PORT Chèque de 33 euros à envoyer à l’ordre de Press’Évasion 184 rue des Candisons – Lot. Carrière vieille 30190 St Chaptes Abonnement en ligne sur www.escalademag.com

4219 personnes suivent ses facéties

Nom : ..................................................... 6514 personnes aiment ça

Prénom : ................................................ Adresse : ................................................ ................................................................ Code postal : ......................................... Ville : ...................................................... Tél : ........................................................ E-mail : ..................................................

Devenez ami avec le NaiN Pact et Rejoignez la communauté atteNtioN coNtagieux suR Facebook.


EscaladeMag n°49