Issuu on Google+

Codex Fugologique


chapitre premier


FUGOLOGIE “Etude du non-vol de la Blaberus Discoladis” --Introduction--


_________ FUGOLOGIE

“Etude du non-vol de la Blaberus Discoladis” Introduction

_________


SOMMAIRE Avant-Propos l’équipe de recherche Introduction à la Fugologie Programme des faits (hyphotèses) avancés Validation des faits l’équipe de recherhce


Fugologie ________________

Avant propos Ce chapitre premier introduit la fugologie en s’appuyant sur un de ces cas concret : le paradoxe de la blaberus discoladis. vous y trouverai le mode opératoire et le fonctionnement du premier laboratoire de fugologie qui fut installer à Strasbourg en Mars 2013. De même que la présentation de l’équipe fugologique réunit à cette occasion. A la fin ce trouve certains comptes rendus d’expériences.

1 ________________


Introduction à la Fugologie

Un des champs d’étude concret de la fugologie est le paradoxe du non-vol de la Blaberus Discoladis qui malgré le fait d’avoir des ailes fonctionnelles ne s’en sert pas. Par extension la Fugologie est une discipline qui étudie l’envol ou l’action de s’élever de manière générale. Elle recouvre un ensemble de pratiques et de spéculations en rapport avec l’élévation d’un corps ou d’un esprit tel que l’alchimie. La pratique de la fugologie et les théories de la matière sur lesquelles elle se fonde sont parfois accompagnées de spéculations philosophiques, mystiques ou spirituelles. La Blaberus Discoladis - le sujet du questionnement fugologique Les adultes mesurent entre 4 et 5 cm et leur durée de vie est estimée à 12 mois. Le sexage est assez aisé. Les mâles se distinguent des femelles grâce à leurs ailes qui sont plus développées. Les Blaberus Discoladis peuplent presque tous les habitats terrestres. Leurs adaptations morphologiques, physiologiques et comportementales leur permettent de survivre dans quasiment n’importe quelle condition extrême. Certaines creusent leur terrier sous le sable, en plein désert, pour y trouver de l’humidité. D’autres nagent, ou même plongent sous l’eau. D’autres, enfin, sont associées à des organismes symbiotiques qui digèrent la cellulose du bois qu’elles percent.

2 ________________


Etude du non vol de la Blaberus Discoladis ________________

Les espèces vivant dans les appartements sont des insectes grégaires. Elles produisent une phéromone d’agrégation. Il s’agit d’une substance odorante incitant les individus d’une même espèce à se regrouper. Des abris où leurs excréments sont abondants apparaissent (en anglais un Fecal Focal Point). À cet endroit, les insectes sont en sécurité. L’abondance des excréments et de la phéromone indique aux blattes que leur cachette n’a pas encore été découverte par leurs ennemis (les habitants du logement). Expérimentalement, on observe que les Blaberus se développent moins vite lorsqu’elles sont isolées. De plus, ils se nourrissent davantage en présence de cette phéromone. Les Blaberus Discoladis vivent en petits groupes de type familial. Ces groupes se composent d’individus du même âge et probablement nés de la même mère. Dans les habitations, ces groupes se rassemblent pour former des grandes communautés de plusieurs centaines ou même de milliers d’individus. Cependant, le concept de hiérarchie ou de spécialisation des tâches est inexistant. Chaque individu est autonome. Les blattes sont très résistantes, y compris à des doses de radiations mortelles pour l’homme. Elles peuvent rester un mois sans manger ni boire. Une blatte décapitée peut survivre plusieurs semaines (il est à rappeler que le système nerveux central des insectes est constitué d’une chaîne de ganglions le long du corps, et non centré autour d’un cerveau comme pour les vertébrés), la respiration s’effectuant par des trous disséminés dans le corps, les spiracles, et son abdomen pouvant stocker de l’énergie pour cette durée. Objectifs de la fugologie La question fondamentale de la fugologie est : Bien qu’elle ait des ailes , bien que celles-ci soit fonctionnelles et bien que cette faculté ne la desservirait pas, pourquoi la Blaberus Discoladis ne s’envole-t’ elle pas ? Et par extension en quoi cette question est-elle importante ? L’objectif de cette discipline n’est pas de développer un discours scientifique , une doctrine ou une doxa concernant la question du vol de la blatte. Il s’agit ici de générer une galerie de faits révélés par des expérimentations (renommées dans le champ de la fugologie : tentatives de validation par le fait) réalisées dans des cadres donnés. C’est par transposition fugologique des faits et leur interprétation ouverte que les sens naissent ou pas.

3 ________________


Fugologie ________________

Exemple d’un cheminement d’une tentative de validation par le fait. 1 - hypothèse ou fait avancé : La Blaberus Discoladis ne vole pas car elle ne l’a jamais fait; peut être une fois l’expérience du vol faite - se mettra-t-elle à voler de ses propres ailes 2 - validation du fait avancé : J’accroche un ballon d’helium sur une Blaberus Discoladis , celui-ci s’envole. Je le fais redescendre et le mets sous observation pour constater l’effet produit ou à venir. 3 - le résultat se situe dans la situation générée : Un Blaberus Discoladis s’envole avec son ballon d’helium , il vole. 4 - le chercheur documente alors ce fait. La documentation et son achivage sont une partie importante du processus du chercheur. Le concept fgologique de fait inclut sa documentation car dans le champ de cette d i s c i p l i n e la même situation peut générer deux faits différents en fonction du type de documentation réalisée. Ce qui amène le fugologue à définir le fait fugologique de cette façon : fait = situation + documentation Certains fugologistes réalisent parfois des faits virtuels en documentant des situations qui n’ont pas réellement été générées. Leur pertinence fait encore débat parmi la communauté fugologique. Le chercheur en restera au fait car celui-ci valide l’existence de la question par le simple fait que désormais il existe. Ici l’action physique du chercheur , sa performance et ce qu’elle génère passe au premier plan. L’expérience classique sert à démontrer un fait alors que la tentative de validation sert à générer un fait. Le référentiel de base n’est plus la question mais le fait qui en découle via la tentative de validation

4 ________________


Fugologie ________________

Le chercheur entre alors dans la deuxième étape de sa recherche : la réflexion ouverte sur le fait généré et les documentations qui en font état. La galerie de faits devient donc une matière à penser , à tergiverser, à imaginer une suite , ou à générer d’autres faits. Leur étude ouverte permettra au chercheur d’aborder la question fondamentale de la fugologie de façon de plus en plus large sans chercher à y répondre directement. Là où la majorité des disciplines cherche à donner une réponse vérifiée et irréfutable aux questionnements et aux hypothèses qu’elle pose , la fugologie cherche à comprendre la question qu’elle pose par la génération d’une multitude de faits qui sont tout autant d’éléments de réponses (ou de questions) plausibles. Méthode fugologique de l’hermétisme dans l’indiscipline La fugologie se base sur deux méthodes qui fonctionnent ensemble en s’induisant l’une l’autre. La première est basée sur les 7 principes de l’hermétisme et l’autre sur une indiscipline épistémologique (certains parlent d’anarchisme épistémologique , voir l’oeuvre de Paul Feyerabend). Les 7 piliers de la méthode fugologique : Sept grands principes dominent l’enseignement fugologique. Ce sont les principes du mental, de correspondance, de vibration, de polarité, de rythme, de cause et d’effet et enfin de genre. Toutes les hypothèses posées par les fugologues sont fondamentalement liées à un des ces principes. 1er Principe : ou principe du Mental. «Où tout est ESPRIT, l’Univers est Mental». Ainsi tout ce qui est apparent aux sens matériels des fugologues est Esprit, lequel en lui-même est inconnaissable et indéfinissable. 2ème Principe : ou principe de Correspondance « Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, ce qui est en bas est comme ce qui est en haut ». Il y a toujours un rapport constant entre les lois et les phénomènes des divers plans de l’être et de la vie. Les fugologues peuvent ainsi déduire l’inconnu en produisant des faits connus. 3ème Principe : ou principe de Vibration « Rien ne repose, tout remue, tout vibre ». La science contemporaine l’a démontré, plus la vibration est intense, plus l’être est élevé dans l’échelle de la Création 4ème Principe : ou principe de Polarité «Tout est double,toute chose possède des pôles, tout a deux extrêmes. “Semblables” et “dissemblables” ont la même signification; Les pôles opposés ont une nature identique mais des degrés différents; Les extrêmes

5 ________________


Etude du non vol de la Blaberus Discoladis ________________

Publiée en 1618 par le graveur suisse Matthäus Merian cette « Table d’émeraude » synthétise le contenu de l’ouvrage du même nom attribué au légendaire Hermès Trismégiste. Trimegiste est un personnage mythique 3 un ensemble de textes appelés Hermetica, dont de l’Antiquité gréco-égyptienne, auquel ont été________________ attribués les plus connus sont “le Corpus Hermeticum” , recueil de traités mystico-philosophiques, et “la Table d’émeraude”. Il est l’inspirateur des sept piliers de la fugologie.


Etude du non vol de la Blaberus Discoladis ________________

se touchent; toutes les vérités ne sont que des demi-vérités, tous les paradoxes peuvent être conciliés ». Vieux axiomes fugologiques que nous retrouvons encore dans notre langage courant. Par un véritable travail d’alchimie mentale il est possible de changer dans son propre esprit ,ou dans celui des autres, des vibrations d’un ordre en vibration d’un autre ordre. 5ème Principe : ou principe du Rythme «Tout s’écoule en dedans et au dehors, toute chose a sa durée, tout évolue puis dégénère, le balancement du pendule se manifeste dans tout; la mesure de ses oscillations à droite est semblable à la mesure de ses oscillations à gauche; le rythme est constant ». Le mouvement se produit entre les deux pôles dont le principe de polarité a montré l’existence. Il y a toujours un progrès et un recul, une action et une réaction, un maximum. Ce principe se manifeste dans le rapport que le chercheur entretient avec le concept fugologique de fait. 6ème Principe: ou Principe de Cause à Effet «Toute cause a son fait, tout fait a sa cause ,tout arrive conformément à la Loi ; la chance n’est qu’un mot donné à l’inconnu. Il y a de nombreux plans de causalité, mais rien n’échappe à la Loi ». Les fugologues essayent de s’élever à la cause pour générer les faits. 7ème Principe : ou Principe de Genre « Il y a un genre en toutes choses; Tout a ses principes Masculins et Féminins, + et - , etc ... le genre se manifeste sur tous les plans ». Ceci est vrai sur les trois plans, physique, mental et spirituel. Le principe du Genre agit toujours pour créer et régénérer. Toute chose, tout individu contient toujours les deux éléments. C’est donc par principe que le fugologue considère le trans-genre au sens élargi comme une de ses dynamiques principales de recherche. C’est de ces principes que découle le deuxième fondement méthodique de la fugologie, une épistémologie de l’indiscipline comme rapport au savoir déjà existant. Epistémologie de l’indiscipline : La fugologie est fondée sur l’idée que les diverses disciplines progressent essentiellement grâce à des phases de désordre et non sur les bases d’une progression méthodique et ordonnée. En suivant un principe minimaliste : « tout est bon » elle assigne à la pensée un espace de liberté qui se veut le plus vaste possible. Ainsi cette méthodologie définit la fugologie comme une trans-discipline en mouvement. Car pour se protéger du pouvoir de l’ordre , ou de l’ordre du pouvoir, la fugologie ne cherche pas à développer de nouveaux savoirs , mais à mettre à jour des “faits”, des situations, qui deviennent matière à penser. Les fugologues appellent ceci la matière-sens. Si par maladresse ou malveillance une découverte était faite par la fugologie, celle-ci serait immédiatement reniée par le reste de la communauté fugologue. 6 ________________


Etude du non vol de la Blaberus Discoladis ________________

Eugène Léon Canseliet qui pensait que «la fugologie était une indiscipline résumée au fait» posait en valeur d’exemple cette équation : savoir fugologique = l’ensemble du savoir des disciplines existantes + l’inconnue les découvertes de la fugologie Arrière-plan mythologique Dans ses textes fondateurs, la fugologie fait souvent référence à trois figures mythologiques. Maïa : (en grec ancien : .a.a / Maia) fille d’Atlas et de Pléioné. Séduite par Zeus, elle donne naissance à Hermès. Dans la mythologie romaine, la Maïa grecque se confondit avec une divinité indigène homonyme, déesse de la croissance. Dans la mythologie hindoue, Maïa est la personnalisation féminine du principe créateur. Le cinquième mois du calendrier julien puis grégorien aurait été nommé mai en son honneur par les Romains. Son nom signifie littéralement « petite mère », hypocoristique donné traditionnellement à la grand-mère, la nourrice ou la sage-femme. Le terme « maïeutique Hermès Trimégiste : Il est un personnage mythique de l’Antiquité gréco-égyptienne, auquel ont été attribués un ensemble de textes appelés Hermetica, dont les plus connus sont le Corpus Hermeticum, recueil de traités mystico-philosophiques, et la Table d’émeraude. Panacée : (en grec ancien .a...e.a / Panákeia, de la racine pan, « tout », et akos, « remède », signifiant « la secourable ») est une déesse qui prodigue aux hommes des remèdes par les plantes. Elle est fille d’Asclépios et, selon les auteurs, d’Épione ou de Lampétie. Elle est donc la soeur d’Hygie, Iaso (la Guérison) et Églé1. Elle possède un autel dans le temple d’Amphiaraos à Thèbes. Le serment d’Hippocrate fait référence à cette déesse: «Je jure par Apollon, médecin, par Asclépios, par Hygie et Panacée, par tous les dieux et toutes les déesses, les prenant à témoin que je remplirai, suivant mes forces et ma capacité, le serment et l’engagement suivant [...] »

7 ________________


Fugologie ________________

La nymphe Ma誰a

8 ________________


Etude du non vol de la Blaberus Discoladis ________________

Thot, dieu Egyptien des connaissances. Pour beaucoup, les contenus de la Table d’Emeraude auraient été rédigé par Thot. Certains pensent même qu’Hermès Trismégiste et Thot seraient la même personne. 9 ________________


Programme des Faits (hyphotèses) avancés

Les hypothèses avancées pour ce dispositif-laboratoire sont au nombre de sept. Chacune des hypothèses se base sur un des principes de la fugologie. Elles feront l’objet d’une validation donnant lieu à la réalisationperformative des expériences. D’une part les situations générées par ces performances resteront en place (réactivées chaque jour s’ il le faut). D’autre part les documentations diverses générées pour chacune des validations de faits seront traitées et présentées sur les supports prévus au sein du dispositif. Le laboratoire s’enrichira de tout ce qu’il génère. Fait avancé 1 // affiliation au 1er principe fugologique ou principe du mental // La Blaberus Discoladis ne croit pas en elle. Ceci étant du à un problème de confiance en soi. La question de savoir en qui/ en quoi croit la Discoladis peut s’avérer être une extension intéressante d’un ordre plus spirituel. Fait avancé 2 // affiliation au 2ème principe fugologique ou principe de correspondance // La Blaberus Discoladis ne s’envole pas car n’ayant jamais expérimenté le vol elle ne peut savoir ce que c’est . Fait avancé 3 // affiliation au 3ème principe fugologique ou principe de vibration // Le paradoxe du non-vol de la Blaberus Discoladis est du à une méconnaissance biotechnique du fonctionnement des ailes. Fait avancé 4 // affiliation au 4ème principe fugologique ou principe de polarité // La Blaberus Discoladis n’y a jamais vraiment pensé ou débattu avec ses congénères. Fait avancé 5 // affiliation au 5ème principe fugologique ou principe de rythme // La Blaberus Discoladis considère que si aujourd’hui elle ne vole pas alors ce sera pour demain. Fait avancé 6 // affiliation au 6ème principe fugologique ou principe de causalité // La Blaberus Discoladis a peur de l’inconnu , elle attend d’être convaincue. Fait avancé 7 // affiliation au 7ème principe fugologique ou principe de genre // La Blaberus Discoladis se prend pour autre chose qu’une Blaberus discoladis.

10 ________________


Etude du non vol de la Blaberus Discoladis ________________

Programme de validation des faits avancés

Expérience 0 : Feedblatte verification du fait avancé 4 par Irène Adler Expérience 1 : expérience de l’envol verification du fait avancé 2 par Erwan Soumhi Expérience 2 : vibration bis verification du fait avancé 1 et 3 par Stéphane Diskus et Pierre Bouteland Expérience 3 : Le vol des oiseaux par Marcel Roger vérification du fait avancé 3 par Erwan Soumhi Expérience 4 : vibration vérification du fait avancé 1 et 3 par Mathias Hausherr Expérience 5 : poétique fugologique vérification du fait avancé 6 par Robin Beile Expérience 6 : The fugologue is present vérification du fait avancé 6 par Christian Botale , Androa Mindre Kolo, Marc Boudeau Expérience 7 : Choc vérification du fait avancé 5 par l’intriguant Satellites fugologique : -

naturalisme des expériences menées par Amaury Roulleau pièces interprétatives fugologique n°1 par Victor Schmitt réalisation d’un objet vidéo fugologique par Silvio Milone médiation et information concernant la fugologie

11 ________________


l’equipe de recherche


Etude du non vol de la Blaberus Discoladis ________________

Erwan Soumhi Artiste et thĂŠoricien fugologue

12 ________________


Etude du non vol de la Blaberus Discoladis ________________

Victor Schmitt artiste fugologue

13 ________________


Fugologie ________________

Mathias Hsr musicien expĂŠrimental fugologue.

14 ________________


Etude du non vol de la Blaberus Discoladis ________________

Robin Beile poète fugologue.

15 ________________


Fugologie ________________

Irène Adler artiste sonore fugologue.

16 ________________


Fugologie ________________

Silvio Milone rĂŠalisateur fugologue.

17 ________________


Etude du non vol de la Blaberus Discoladis ________________

StĂŠphane Diskus clarinettiste fugologue

18 ________________


Etude du non vol de la Blaberus Discoladis ________________

Amaury Roulleau Illustrateur fugologue

19 ________________


Fugologie ________________

Pierre Boutelant Daouliste fugologue

20 ________________


Fugologie ________________

Christian Botale Performeur fugologue

21 ________________


Etude du non vol de la Blaberus Discoladis ________________

Androa Mindre Kolo Performeur fugologue

22 ________________


Etude du non vol de la Blaberus Discoladis ________________

Marc boudeau Performeur fugologue

23 ________________


Fugologie ________________

Yves Ouattara Museographe fugologue

24 ________________


retour sur expĂŠrience Installation du laboratoire


Retour sur ExpĂŠrience ________________

Trace photographiques du laboratoire fugologique

26 ________________


retour sur expĂŠrience Erwan Soumhi


Fugologie ________________

Expérience 1 : expérience de l’envol verification du fait avancé 2 par Erwan Soumhi

27 ________________


Fugologie ________________

VENDREDI 13 MAI 2013 jour 1

19:13 Observation d’ordre générale Les sujets d’expérimentations arrive dans le laboratoire. Je me demande si l’interaction direct avec eux est conseillé. Les recherches du muséographie fugologue Yves Ouattara prennent forme. A l’observation, les Blaberus Discoladis ne semblent pas encore réagir à ce nouvel environnement. 19:30 Observation d’ordre générale L’équipe fugologique commence à mettre en place les vérifications de faits avancés. Le laboratoire prend vie. L’ambiance général est à la concentration et les sujets d’expérimentations ne réagissent pas encore. 19:49 Observation 1 Expérience : vibration Le plus petit des individus semble réagir d’une façon étrange aux vibrations. 19:52 Observation / Expérience : Satellite Fugologique Le naturaliste semble prendre ses marques dans le laboratoire. Observation d’ordre générale // La formation en cercle ne semble pas invité les sujets d’expérimentations à pénétrer dans le coeur du laboratoire. Ils circulent en cercle, en rotation chaotique autour de l’axe central du vivarium transparent. Il est maintenant évident que le laboratoire à de fortes chances de développer des faits dignes d’intérêts.

28 ________________


Retour sur ExpĂŠrience ________________

29 ________________


Retour sur ExpĂŠrience ________________

30 ________________


Fugologie ________________

20:10 Observation / Expérience : Vibration Un des spécimens enfant essaye de remonter le long de la paroi gauche du vivarium 4. Celui-ci, contrairement aux autres, montre des signes d’activités assez étonnantes. Il portera désormais le numéro d’identification F.01 Le spécimen discoladis adulte qui l’accompagne dans l’expérience semble adopté petit à petit le même comportement. Le troisième reste immobile la plupart du temps. 20:24 Observation d’ordre général Le vivarium central accueille un spécimen de blaberus discoladis de petite taille. Celui-ci au contact de l’environnement artificiel devient plus “excité”, comme habité d’une énergie nouvelle. Le vivarium vide crée une réaction inversement proportionnelle. L’environnement composé d’un os, de morceaux de métaux, d’une clé, d’un cadenas et d’un morceaux de bois restera sous observation encore ce soir. Il est intéressant d’observé que l’objet qui attire les faveurs du spécimen est la clé. note: Il pourrait être intéressant d’intégrer un deuxième individu. 20:28 Observation d’ordre général La lecture des résultats est parfois floué par le manque de recul. 20:34 Observation / poétique fugologique Robin Beile débute sa récitation de poétique fugologique. Les sujets d’études se rassemblent autour de lui. La blaberus Discoladis semble intrigué par cette poésie. 20:34 Observation d’ordre général Le laboratoire commence à générer une matière annexe. 21:00 Observation d’ordre général Le manque d’information délibéré concernant les expériences menées sur les spécimens ne semble pas les déranger. Leurs réactions premières est de se laisser porter par les vibrations, soulever par les ballons sondes, les mots et autre dispositifs présent dans le laboratoire.

31 ________________


Fugologie ________________

21:10 Observation d’ordre général J’ai trouvé un petit morceau de papier dans le vivarium transparent 0 sur lequel il était griffonné. «Suis-je un robot ?». D’ou peut bien venir ce message ? 21h30 Observation / poétique fugologique // Le poète fugologue, Robin Beile a commencé à investir le vivarium numéro 1. La réaction des blattes restent encore imprécise mais le rapport sensible aux écritures, aux mots ,aux différent type de papiers est évident. Un des spécimens a commencé à escalader un des textes. Les blablerus discoladis mangent le papier. 21:38 Observation d’ordre général Le nombre de spécimens d’études augmente. La question de l’espace vital est de son impact en tant que facteur influent dans l’envol doit être pensée au plus vite. L’expérience de l’envol devra faire l’objet d’une relecture formelle qui intègrera cette donnée. 21:46 Observation d’ordre général L’équipe fugologique prend une pause. Les spécimens d’étude se font rare, ils restent dans l’ombre des objets se trouvant dans leurs vivarium respectifs. Les blaberus s’acclimatent bien, surtout celles placées dans les bulles. Cet environnement transparent et lisse ne les mettait pas forcément à l’aise au début de l’expérience. 22:49 Observation / poétique fugologique Dans une des bulles. L’ambiance change aux sons des mots. La blaberus s’immobilise, se retrouve sur le dos, sur la paroi lisse de son petit monde au parois de plastique transparent. 22:58 Observation d’ordre général Des réaction attendues mais non désirées naissent. 23:10 Observation d’ordre général La tension générée, l’énergie produite s’irise dans le vivarium aux colonnes.

32 ________________


Retour sur ExpĂŠrience ________________

33 ________________


Retour sur ExpĂŠrience ________________

34 ________________


Fugologie ________________

SAMEDI 14 MAI 2013 jour 2

20:36 Observation d’ordre général Aujourd’hui la séance commence sur un ton plus serein. Les Blaberus discoladis en observation me paraissent être plus calme, voir rassuré. Il se pourrait que certaines choses importantes pour la suite se déroule aujourd’hui. 20:40 Observation d’ordre général L’idée même savoir que la génération de faits semblent faire rougir certain spécimen d’étude me réjouit. Ceci montre la pertinence de l’axe de recherche. 20:44 Observation d’ordre général Le sujet d’observation se rassemble. Les expériences se passent bien. L’énergie dégagé à vérifier les hypothèses avancées s’intensifie. Le naturaliste a élargie son terrain d’étude et le poète fugologue est déjà partie sur son deuxième chapitre. L’analyse des résultats de faits avancés peut débuté maintenant. 21:08 Observation d’ordre général L’observation commence à se réaliser dans des sens contraires. Je ne sais plus trop qui observe qui. Ou sont exactement les frontières des vivariums ??

21:51 Observation d’ordre général L’expérimentateur sonore fugologue débute son expérience. Les vibration s’intensifient, les ailes des spécimens commencent à se mouvoir d’une façon étrange. D’avant en arrière et à fréquence régulière. Leurs mondes rentrent en résonance.

35 ________________


Fugologie ________________

22:10 Observation d’ordre général note: Certains hermétisme contribue à créer. D’autre mettent en évidence des mécanismes réflexe de la raison chez certaines blaberus Discoladis Les différent niveau de lecture des vérifications de faits avancées trouble les spécimens observés générant ainsi une sensation d’absurdité générale voulue. Les premiers signe apparaissent. L’envol a quelque chose de moins physique que spirituel. La surprise est grande et les fugologue restent solides. L’expérience pourrait nous menées vers des abysses dangereuses. Il devient important de rester vigilant. 22:65 Observation d’ordre général L’heure à laquelle je vous écrit ces mots L’heure à laquelle je vous écrit ces mots L’heure à laquelle je vous écrit ces mots L’heure à laquelle je vous écrit ces mots L’heure à laquelle je vous écrit ces mots L’heure à laquelle je vous écrit ces mots

L’heure à laquelle je vous écrit ces mots L’heure à laquelle je vous écrit ces mots L’heure à laquelle je vous écrit ces mots 22:65,6 Observation d’ordre général

36 ________________


Retour sur ExpĂŠrience ________________

37 ________________


Retour sur ExpĂŠrience ________________

38 ________________


Fugologie ________________

39 ________________


Fugologie ________________

40 ________________


Retour sur Expérience ________________

23:00 Observation / poétique fugologique Les idées que le laboratoire et les expériences font naitrent parmis les sujets d’observation doivent absolument rester sous contrôle. Le face à face entre la blaberus discoladis et Christian Botale est impressionnant. Un véritable bras de fer à commencer. Aucun des deux ne semblent vouloir détourner le regard. Les couleur virent au rouge. 23:10 Observation d’ordre général L’absorption fugologique opère. L’invasion du vide. 23:20 Observation / connexions avec une autre forme de vie // Un robot arrive dans le laboratoire de fugologie. Il tente de rentrer en connexion avec certains spécimens de blaberus discoladis. Une vois anonyme se fait entendre. Elle parle d’image survivante. 23:49 Observation / Vibrations Bis Stéphane Diskus et Pierre Boutelant ont commencé l’expérience VIBRATION BIS. Les sujets d’observations se rapproche, les vibrations commencent à faire tourner les mondes de plastiques sur eux-mêmes. L’envol ne sera peut-être pas au rendez vous, mais les effets préparatoires aux expériences qui vont suivre seront déterminant.

23:57 Observation / Vibrations Bis Une des blaberus discoladis ayant subi VIBRATION BIS est morte. Il s’agit du spécimen F.01.

41 ________________


Retour sur Expérience ________________

DIMANCHE 15 MAI 2013 jour 3

23:57 Observation / vivarium Certaines blaberus discoladis ont élu domicile d’escargots noir disposées dans un vivarium.

dans

les

coquilles

Un fait très étrange nous a surpris aujourd’hui. La blatte qui a était sujet à VIBRATION BIS et qui semblait être morte a comme ressuscité. Elle semble être habité d’une nouvelle énergie bien plus intense qu’hier. Plus étrange encore. Cette même blatte a ouvert ses ailes et a commencé à les faire vibrer. Il semblerait donc que ce spécimen de Blaberus Discoladis a développé l’envie ou la capacité de s’envoler. Ce résultat nous encourage à continuer.

42 ________________


Fugologie ________________

43 ________________


retour sur expĂŠrience Robin Beile


Fugologie ________________

Expérience 5 : poétique fugologique vérification du fait avancé 6 par Robin Beile Carnet de recherche

47 ________________


Fugologie ________________

48 ________________


Retour sur ExpĂŠrience ________________

49 ________________


Retour sur ExpĂŠrience ________________

50 ________________


Fugologie ________________

51 ________________


Fugologie ________________

52 ________________


Retour sur ExpĂŠrience ________________

53 ________________


Retour sur ExpĂŠrience ________________

54 ________________


Fugologie ________________

55 ________________


Fugologie ________________

56 ________________


Retour sur ExpĂŠrience ________________

57 ________________


Retour sur ExpĂŠrience ________________

58 ________________


Fugologie ________________

59 ________________


Fugologie ________________

60 ________________


Retour sur ExpĂŠrience ________________

61 ________________


Retour sur ExpĂŠrience ________________

62 ________________


Fugologie ________________

63 ________________


Fugologie ________________

64 ________________


retour sur expĂŠrience Victor Schmitt


Fugologie ________________

Satellites fugologique Pièces interprétatives fugologique n°1 par Victor Schmitt. Image imprimée de 1m/1m60 Les images ci-aprés sont des extraits de cette Oeuvre.

67 ________________


Fugologie ________________

68 ________________


Retour sur ExpĂŠrience ________________

69 ________________


Retour sur Expérience Irène Adler


Fugologie ________________

Expérience 0 : Feedblatte verification du fait avancé 4 par Irène Adler Travail composée de 10 pièces sonores developpées durant le temps de l’instalation du laboratoire. Ecoute possible sur http://erwansoumhi.com/Fugologie Transcription en cours

71 ________________


www.erwansoumhi.com


Codex Fugologique