Issuu on Google+

regards Le magazine d’information de la Ville

de Machecoul

Juillet/Août 2013

DOSSIER

Le pôle enfance ouvre ses portes


sommaire

5

7

12

actualités Le pôle enfance ouvre ses portes Machecoul a son “manager” de ville Une centenaire à Machecoul La PFIL se déplace Un local pour les licenciés de Cycleurope Plus de 3 000 cyclotouristes attendus mercredi 7 août Saison culturelle 2013-14 Accédez à des milliers de ressources en ligne

3 4 4 4 4 5 6 6

regard sur...

16

Une plante rare s’épanouit à Machecoul

dossier Maintenir le cap

INFORMATION Si vous souhaitez faire figurer une information dans le prochain numéro de Regards (septembre - octobre 2013), merci de nous faire parvenir vos demandes avant le 10 juillet 2013, par mail : communication@machecoul.fr La parution de cette information reste à l’appréciation de la commission information.

regards - Juillet/Août 2013

regards Magazine d’information bimestriel de la Ville de Machecoul Mairie de Machecoul 5 place de l’Auditoire - 44270 Machecoul Tél. 02 40 02 35 50 / Fax. 02 40 02 27 60 Site Internet : http://www.machecoul.fr Courriel : communication@machecoul.fr

2

Directeur de la publication : Alain de La Garanderie. Commission information : Alain de La Garanderie, Yannick Le Bleis, Michel Bordonado, Béatrice de Grandmaison, Louis Gravouil. Rédaction-coordination : Lara Fortineau, Catherine Gouy-Renaud, Valérie Bréger. Crédits photos et illustrations : Mairie de Machecoul, Anne-Sophie Jardin, Bernard Guillet, Hélène Petiteau, Gilles de Retz - cyclotourisme Tirage : 3 500 exemplaires. Conception et mise en page : Enola Bis [02 51 78 60 24]. Impression sur papier recyclé : Imprimerie Cartoffset. Distribution : Herbauges Distribution. Dépôt légal 2ème trimestre 2013

7

8-9

Machecoul au quotidien 25 ans de jumelage anglais Adoptez la règle des “3P” Des vacances spectaculaires Chenilles processionnaires Coupe de France HANDISPORT foot à Machecoul Jumelage Ühlingen-Birkendorf / Machecoul Plan canicule Question sur... Vers un affichage maîtrisé

10 10 10 11 11 11 11 11

autour de Machecoul Immersion avec Aqua-en Retz 44

12

bloc-notes Agenda Etat-Civil Fermeture estivale Installation Urgences Mairie

13 13 13 13 13 13

expression des élus

14

rétro Les événements marquants

14-15


actualités Edito

Le pôle enfance ouvre ses portes Après des mois de réflexion, de concertation et de travaux, le pôle enfance, situé allée cavalière de Richebourg, vient donc d’ouvrir ses portes.

L Les collectivités locales voient leurs ressources abaissées depuis quelques années et rien ne laisse penser que ceci va s’améliorer avant des années. - Déjà, la disparition de la taxe professionnelle des entreprises n’a pas permis de retrouver toute la ressource liée au dynamisme de celles-ci. - La crise économique et financière impose à l’Etat des réductions de dépenses qui touchent chacun, les communes et autres collectivités. - En même temps le Département et la Région peuvent dorénavant nettement moins aider nos investissements. Comme une famille avec ses revenus et son projet, il nous faut compter davantage sur nous-mêmes et préciser les contours des budgets établis à Machecoul avec des prévisions sur plusieurs années. - programmer quelques investissements facteurs d’économie en fonctionnement, tels que l’éclairage public etc... - rénover les bâtiments et voiries, les cheminements doux pour l’avenir, poursuivre des investissements utiles aux habitants tels que le pôle enfance..., soutenir le commerce de centre ville. - maintenir les animations urbaines, sans augmentation : même en période plus difficile une famille s’autorise des temps de rencontre et de fête.

undi 13 mai, enfants, parents et professionnels ont investi ce nouveau pôle. “C’est chouette !” se sont exclamés plusieurs parents ravis de pouvoir découvrir une structure spacieuse, lumineuse et colorée. La salle de motricité a aussi suscité l’enthousiasme général tout comme le patio qui diffuse une lumière naturelle et offre un espace réservé aux jeux d’eau et de jardinage. Le bâtiment regroupe désormais l’accueil périscolaire, l’accueil de loisirs et le relais petite enfance qui se partagent une surface de plus de 750 m2. Avec ce nouvel équipement qui se veut écologique les services dédiés à l’éducation, aux loisirs et à l’accueil des enfants se trouvent renforcés et améliorés. Le pôle enfance est également un lieu d’échange privilégié d’informations avec les parents. La deuxième phase du projet portera sur l’accueil petite enfance, d’une surface de plus de 280 m2. Les travaux devraient débuter à la rentrée scolaire. Informations pratiques -A  ccueil périscolaire : lundi, mardi, jeudi, vendredi.

Le matin avant l’école : au pôle enfance de 7h20 à 8h30 et à l’école Jacques-Yves Cousteau de 8h35 à 8h50. Le soir après l’école départ à 17h de l’école Jacques-Yves Cousteau vers le pôle enfance où il sera possible de venir chercher les enfants à partir de 17h15 et jusqu’à 18h30. - Accueil de loisirs : les mercredis de 7h30 à 18h30. L’accueil se fera au pôle enfance le matin de 7h30 à 12h, puis à partir de 13h30 pour les enfants accueillis seulement l’après-midi. Pour l’accueil en demi-journée (avec ou sans restauration), consultez les animateurs. (Aucun enfant ne sera déposé ou recherché sur le site de restauration). - Relais Petite Enfance : les horaires sont inchangés. Lundi et vendredi de 8h30 à 12h30 (sans rendezvous) et jeudi de 14h à 18h30 (sans rendez-vous), sinon, sur rendez-vous en fonction des disponibilités. Contact : 06 86 45 03 98 ou 02 40 02 23 20

On peut ne pas augmenter du tout la fiscalité des ménages en ces circonstances : - il faut alors proposer des coupes dans les dépenses, ce que personne n’ose vraiment formuler. - il faut comprendre aussi que cela appauvrit un peu la commune, ce qui n’est pas prudent dans le contexte actuel. Les habitants attendent des réalisations et les entreprises ont besoin de commandes. Il sera d’ailleurs difficile d’augmenter davantage l’année suivante alors que chacun sait que la crise est loin de sa fin.

Alain de La Garanderie, Maire de Machecoul

regards - Juillet/Août 2013

Notre choix a donc été d’élaborer notre budget sur la base d’une fiscalité augmentée de 1% : il est vrai que ceci vient s’ajouter à l’évolution des bases que l’Etat a décidée. Néanmoins cela nous apparait sage : le budget communal restait possible et l’avenir mieux garanti. Nous pensons que ce taux pourrait rester identique dans ces années difficiles, afin de donner des réponses raisonnables mais utiles aux habitants.

3


actualités

Machecoul a son “manager” de ville Derrière cette appellation, il faut y voir la mise en place d’une stratégie de développement du commerce local. Céline Gautier vient d’être recrutée pour assurer cette mission.

C

onnaissant bien le fonctionnement des collectivités territoriales (elle a assuré plusieurs remplacements de cadres en mairie au pied levé), elle se voit attribuer deux priorités. Premièrement, soutenir l’union des commerçants machecoulais dans leur démarche d’animation et d’attraction commerciale. En parallèle, coordonner les actions de développement du centre ville en relation avec les élus et l’association. Des missions qui, dans un premier temps, requièrent la création d’un répertoire des commerces, l’analyse des attentes, des successions et de l’évolution des structures... Installée provisoirement en mairie, les acteurs économiques locaux peuvent rencontrer Céline Gautier sur rendez-vous au 02 40 02 35 50 cgautier@machecoul.fr

Une centenaire à Machecoul

La PFIL se déplace

C’est dans un bureau situé au rez-de-chaussée du bâtiment de la communauté de communes que la PLateforme d’Initiative Locale est installée depuis peu. Cette association créée en 2003 par les acteurs économiques du territoire a pour but de favoriser la création ou la reprise d’entreprise artisanale, commerciale ou de services. Elle apporte son soutien par l’octroi d’une aide financière (prêt sans intérêt) au porteur de projet, complétée par un accompagnement sous forme de parrainage. Grace aux conseils avisés de ses professionnels, plusieurs commerces se sont lancés au cours de ces derniers mois. Quelques exemples concrets : “le pêcheur du Pays de Retz”, “la balade des couleurs”, “ma grande cuisine” et “l’armurerie du Pays de Retz”. Pierrick Mariot, Yves Avril, Patrick Guihal et Hélène Charrier au service des porteurs de projets

Paulette Redois, née Launais, le 26 mai 1913, vient de fêter... ses cent ans entourée de ses quatre enfants, douze petits et arrière-petits-enfants.

C

outurière de formation, elle arrive de Nantes à 18 ans et s’installe alors chez une tante qui tenait le café “de la place” (actuellement “le Coëlho”). Elle y rencontre Eugène Redois, un jeune forgeron qui deviendra son mari et le fondateur des cycles Gitane avec M. Brunelière. La famille logeait dans une petite maison en briques, rue de la gare, puis plus tard, dans une maison plus grande, toujours dans le même quartier, à l’angle des rues de la gare et Pasteur. Un de ses fils, Joël Redois, revient sur le long et honorable parcours de cette femme active et dynamique. “Pendant la guerre, elle était chargée par la Poste de porter les

télégrammes et sillonnait toute la commune pour accomplir cette mission. Une fois, pour la remplacer, j’ai moi-même porté un télégramme à la mairie, qui n’était autre que la déclaration officielle annonçant la fin de la guerre” se remémore-t-il. “Elle est entrée à la maison de retraite il y a 9 ans, et s’y plaît bien. Aussi loin que je me souvienne, jamais je ne l’ai vue malade, même pas un rhume ! Passionnée par le jardinage, elle était très active et dévouée (elle s’est longtemps occupée de son mari devenu handicapé) et s’intéresse beaucoup aux autres.” Peut-être ici, quelques secrets de cette belle longévité ?

Accueil des porteurs de projets tous les jeudis de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30 et sur rendezvous au 06 73 47 86 67. Communauté de communes : 02 40 02 32 62.

Un local pour les licenciés de Cycleurope

regards - Juillet/Août 2013

Suite à la reprise de l’entreprise Cycleurope par “la Manufacture française de cycles”, 29 salariés ont été licenciés. Pour les aider dans leurs démarches de recherche d’emploi, la mairie a mis à leur disposition un local, situé à côté du CLIC Pass’âges, dans les bâtiments de l’ancien hôpital. Ordinateurs, accès internet et téléphone sont ainsi à leur disposition.

4


actualités Une ambiance festive sur le parcours (édition 2012)

Signature avec le COSFIC et ses partenaires locaux

Plus de 3 000 cyclotouristes attendus mercredi 7 août La 75ème semaine fédérale de cyclotourisme est un évènement sportif et festif très couru par les amateurs de vélo. Cette année, la manifestation, d’envergure internationale, se déroule pour la première fois en Loire-Atlantique avec Machecoul comme ville d’accueil. “Dès que nous avons appris que cette semaine aurait lieu dans le département, il nous est apparu évident que notre commune, au regard de ses liens avec le vélo, se propose ville d’accueil” exprime Jean-Paul Bossard, référent de la Gilles de Retz, section cyclotourisme. Et depuis, l’association ne ménage pas ses efforts pour que cette étape soit mémorable, tant pour les participants accueillis ce jour que pour les habitants de la commune.

En savoir plus : www.sf2013-nantes.org

regards - Juillet/Août 2013

“Cela se passera du 4 au 11 août : les coureurs de toutes nationalités se retrouveront au parc des expositions de la Beaujoire à Nantes” précise Jean-Paul Bossard pour situer la manifestation. “Chaque jour, les cyclistes se verront proposer des circuits différents pour apprécier notre département sous toutes ses facettes. Les circuits reviennent en boucle au point de départ, comme des “pétales”, et six parcours sillonneront le Pays de Retz, mercredi 7 août, avec un point restauration à Machecoul” poursuit-il. “Cette animation se déroule dans un esprit “bon enfant”, l’idée étant de découvrir une région entre amis ou en famille, à vélo. Aucun esprit de compétition, c’est plutôt une ambiance festive qui prédomine.” Pour y parvenir, la Gilles de Retz travaille main dans la main avec le “COSFIC”, comité d’organisation de cette manifestation. Pour cela, Jean-Paul Bossard a su convaincre de nombreuses associations et entreprises locales pour qu’elles participent, à leur manière, à valoriser la commune. “Les habitants aussi, sont invités à saluer les cyclotouristes, via par exemple une décoration sur leur maison” suggère Jean-Paul Bossard. Le conseil général envisage d’ailleurs, pour sa part, d’organiser un challenge pour les communes qu’il estimera les mieux décorées lors de leur passage. Le quartier général de la manifestation se positionnera au parc de La Rabine où les participants pourront se restaurer, mais aussi participer aux différentes animations. Tous les adhérents de La Gilles de Retz cyclotourisme et leurs conjoints se sont mobilisés depuis des mois pour contribuer à la réussite de cette journée.

5


actualités

Saison culturelle 2013-14 Une nouvelle saison culturelle riche et impatiente de se dévoiler et une grande première cette année : l’ouverture de la billetterie dès mardi 9 juillet.

P

renez le temps de feuilleter la plaquette jointe à votre magazine municipal pour toutes ces raisons : si le terme “saison culturelle” pour vous est un mot nébuleux, un grand mot pour pas grand-chose, un sac fourretout avec beaucoup de rien... alors changez votre regard en ouvrant cette plaquette. Si, au contraire, le théâtre de l’Espace de Retz n’a plus de secret pour vous, laissez-vous guider par l’équipe du service culture et trouver l’abonnement qui vous convient le mieux. Faites-nous confiance en adhérant à nos coups de cœur ! Si vous avez tout simplement envie de changer des soirées télé ou lecture, la saison culturelle 2013-14 a un éventail de propositions pour vous divertir, vous émouvoir, vous faire rire, vous interroger... “L’art est ce qui rend la vie plus intéressante que l’art” Robert Filiou. Voici ce menu prometteur dans le désordre : un bal déjanté, dix spectacles de théâtre parfois mélangés à d’autres disciplines comme les marionnettes ou la musique, une exposition de photographies, un fest-noz alternatif, deux spectacles de cirque avec d’incroyables équilibristes, un festival de danse, sept concerts allant de la musique classique au concert de rock pour les 5-105 ans, quatre spectacles de danse dont un sur l’Afrique du Sud, un flashmob avec des ateliers de préparation, également des ateliers de pratiques amateurs dont quatre en danse et un en photographie, un stage théâtre et bien d’autres rendez-vous... Soyez curieux, rejoignez-nous ! N’hésitez pas à réserver vos places dès mardi 9 juillet (voir en page 3 de la plaquette : billetterie, comment réserver ?). Service Culture : 02 40 02 25 45 - billetteriesaisonculturelle@machecoul.fr www.saison-culturelle-machecoul.fr

Accédez à des milliers de ressources en ligne Sachez que de chez-vous, ou de l’espace régional numérique, vous pouvez accéder à une multitude de ressources numériques aussi variées qu’instructives.

regards - Juillet/Août 2013

C

6

’est la bibliothèque départementale de Loire-Atlantique qui met à disposition ces ressources. Vous pouvez ainsi trouver des films à la demande (plusieurs dizaines de milliers de titres pour adulte et enfant), la presse en ligne (plus de 600 magazines), du soutien scolaire en ligne (maxicours) et de la remise à niveau adulte, des supports d’apprentissage d’une langue étrangère, du code de la route, de l’informatique, de la dactylo, de la musique, un site ludo-éducatif (Planet Némo) et le canal des métiers. Pour accéder à ces services, il suffit de demander une carte d’accès (gratuite) à la bibliothèque ou à l’ERN, puis de créer son compte sur son ordinateur avec les codes donnés sur la carte et le tour est joué. Ainsi, tous les adhérents de la bibliothèque/ERN de Machecoul ont accès à ces ressources numériques pour un gain de temps et d’argent non négligeable. En savoir plus : numerique-bdla.loire-atlantique.fr


regard sur...

Une plante rare s’épanouit à Machecoul Ses grandes tiges dressées composées de petites fleurs jaune vert acidulées ont illuminé ce printemps bien gris et maussade. Robuste, vigoureux, l’euphorbe commun s’adapte un peu partout... Il en va tout autrement de son cousin, l’euphorbe de Séguier, qui exige une terre calcaire pour se développer. Une condition parmi d’autres, qui fait que cette plante protégée s’épanouisse tout particulièrement sur le sol de notre commune où l’on retrouve les dernières stations à subsister sur l’ensemble des Pays de La Loire, voire du massif Armoricain...

R

epéré en 2004 à Machecoul, l’euphorbe de Séguier est une spécificité suffisamment rarissime pour que le Conservatoire botanique de Brest, puis le Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement (CPIE) Logne et Grand Lieu s’y intéressent. En concertation avec le service environnement de la mairie, ces organismes mettent donc en place des actions qui visent à sensibiliser le grand public et à protéger l’euphorbe de Séguier. Après un recensement minutieux, la commune est en mesure de localiser une dizaine de stations sur son territoire. La plus importante est située sur le secteur des Prés Neufs, d’autres se développent sur des terrains privés. Des petites pancartes sont actuellement en cours d’installation à proximité de ces massifs pour alerter le public de la présence de cette plante. Les particuliers concernés, ont quant à eux, été conviés à une réunion d’information pour les sensibiliser à la protection de l’euphorbe de Séguier qui pousse dans leur propriété. Ils ont aussi reçu une fiche de “bonnes pratiques” pour les aider dans cette démarche. Si vous pensez avoir cette espèce rare dans votre jardin, n’hésitez pas à contacter la mairie, service environnement. Une plante très exigeante Contrairement aux autres euphorbes de nos bois et jardins, l’euphorbe de Séguier a une écologie très exigeante. L’euphorbe de Séguier a un besoin très important de lumière, elle se trouve donc au sein de milieux herbacés où la végétation est basse (pelouses). Elle ne supporte pas d’avoir les pieds dans l’eau et se cantonne donc aux sols squelettiques et secs, ou alors plus épais, mais sableux et très drainants. L’euphorbe de Séguier se développe sur les sols riches en base, elle ne se plaît donc pas sur une très grande majorité acide du massif Armoricain granitique. L’euphorbe de Séguier supporte très bien les sols pauvres en éléments nutritifs, en revanche elle est peu compétitive en milieu riche face aux espèces nitrophiles (orties, boutons d’or,...). Le cycle annuel de la plante La plante commence à se développer en mars-avril. Des tiges grêles en touffes, aux feuilles linéaires de couleur vert bleu grandissent jusqu’à 60 cm. De mai à juillet, se développent à l’extrémité des tiges, des ensembles de fleurs vert jaune pollinisées par des abeilles, mouches et papillons. En juillet et août, se forment les graines, dans des capsules qui seront transportées par les fourmis. A l’automne et en hiver, les tiges et inflorescences sèchent sur place, la plante, vivace, continue à vivre dans le sol, en attendant la fin des gelées.

L’Euphorbe de Séguier Euphorbia seguieriana - Neck.subsp. seguieriana Illustration : Benoît Perrotin

regards - Juillet/Août 2013

Attention ! Plante toxique Elles produisent un latex blanc depuis toutes leurs parties. Ce latex, voisin du caoutchouc, l’euphorbone, est toxique : corrosif, purgatif et vomitif. Il est aussi réputé pour faire disparaître les verrues...

7


dossier

Budget de fonctionnement : 5 657 091,86 € Autofinancement (12,8%)

Le budget 2013 a été voté par le conseil municipal le 26 mars dernier. Avec ces caractéristiques comme ligne directrice : maîtrise, équilibre et continuité.

Charges diverses (5,4%)

Charges de personnel (40,1%)

Charges à caractère général (23,5%)

Produits des services (4,8%)

Recettes diverses (4,1%)

Impôts et taxes (51,7%)

D

ans un contexte économique mouvementé, la gestion du budget 2013, se doit plus que jamais d’être “responsable” et les dépenses maitrisées. C’est d’ailleurs cette modération qui autorise la municipalité à poursuivre sa politique d’investissement pour sans cesse améliorer le cadre de vie et les services aux habitants. Les budgets s’élèvent à 5 657 091,86 € pour le fonctionnement (gestion des affaires courantes) et 4 925 658,43 € pour l’investissement (dépenses ou recettes exceptionnelles liées aux projets de la ville). Cette année, les principales dépenses d’investissement sont les suivantes :

Dotations de l’Etat (39,5%)

térieure (pierres, tuffeaux, huisseries, cheminées, couverture...) depuis février 2013. Coût global : 332 100 € Coût 2013 (2ème tranche) : 305 773 € Le pôle enfance Ce nouvel équipement est une réponse aux différents besoins de garde exprimés par les familles. Inauguré le mois dernier, il regroupe l’accueil périscolaire et de loisirs et le relais petite enfance. La seconde phase de travaux permettra d’y accueillir la halte-garderie qui pourra devenir un multi-accueil.

regards - Juillet/Août 2013

La maison “Finez” Cette bâtisse du XVIIIème siècle située dans la parcelle de l’hôtel de ville a été acquise en 1980. Très délabrée, elle fait l’objet d’un chantier de rénovation portant sur l’ensemble de la structure ex-

8

Subventions de personnel (12,3%)

recettes

Maintenir le cap

dépenses

Intérêts de la dette (6%)

Programme de voirie L’amélioration des infrastructures routières du centre-ville est évidente depuis quelques années. L’allée cavalière (site désormais très fréquenté pour accéder au pôle enfance et au lotissement de Richebourg) nécessite un réaménagement à la hauteur des équipements avoisinants (plateau surélevé, piste mixte...). Le boulevard des Prises mérite également un traitement plus qualitatif en entrée de ville et en relation avec la future zone commerciale à La Boucardière.

Coût 2013 : 350 000 € Le parc informatique de la mairie Ce renouvellement vise à optimiser la fiabilité du système et améliorer les connexions entre les services situés en dehors de la mairie. Entrepris en 2012, l’actualisation se poursuivra jusqu’en 2016. Coût : 45 000 € Coût global : 2 700 000 € Coût prévisionnel (2ème tranche) : 707 000 € (dont 400 000 € de subventions et 186 500 € d’autofinancement)

Lotissement de l’Espérance La commune accompagne cette opération privée (55 lots destinés à l’accession à la propriété pour


Budget d’investissement : 4 925 658,43 € dépenses

Rembst du capital de la dette (12,7%)

Charges diverses (14,9%)

Acquisitions et travaux (72,4%)

Affectation du résultat 2012 (17,4%)

TLE et FCTVA (11,7%)

recettes

Résultat d’investissement 2012 (4,3%)

Emprunts (3,9%)

Subventions (39,8%)

la construction de maisons individuelles et 2 îlots pour la construction de logements sociaux) pour en valoriser l’aménagement et limiter le flux de circulation.

Le temps des élus n’est pas celui des particuliers Ces crédits nouveaux correspondent essentiellement à l’achèvement des projets lancés ces dernières années. “Le temps des élus n’est pas celui des particuliers. Nous sommes contraints à des procé-

Recettes diverses (8,2%)

dures obligatoires comme celles de travailler avec un architecte, mettre en place des appels d’offres ou encore suivre les règlementations liées à l’accueil du public” analyse Pierrick Morineau, adjoint aux finances. “Un programme simple, se réalise au mieux sur 3 années” explique Jean-Luc Pirot, responsable du service finances. “Comptez une première année où l’on inscrit les budgets, travaille avec l’architecte, organise les concertations, une deuxième année où sont lancés les travaux et une troisième année pour achever le chantier.” Et plus le projet est important, plus les délais s’allongent, notamment pour la sortie de terre d’un nouveau quartier... Une pression fiscale stable L’équilibre consiste à tenir compte du contexte de crise et à ménager le contribuable. Le conseil municipal a donc voté un taux raisonnable à 1%. “Il faut se donner les capacités de sortir de la crise sans appauvrir la commune, d’où ce choix de modérer l’augmentation pour ne pas pénaliser la ville sur ses investissements futurs” affirme Pierrick Morineau. “La gestion du budget communal nous permet donc de poursuivre notre programme d’investissements sans faire appel à de l’impôt supplémentaire.” À ce jour, seule la raréfaction des financements de l’Etat, “qui se réduisent comme une peau de chagrin” précise Jean-Luc Pirot, pourrait remettre en cause certains projets.

Quelques chiffres clés 1 3 500 € c’est la somme dépensée en moyenne par jour pour les habitants 5 657 091,86 € budget de fonctionnement La section de fonctionnement regroupe l’ensemble des dépenses et des recettes nécessaires au fonctionnement courant et récurrent des services communaux. C’est un peu comme le budget d’une famille : le salaire des parents d’un côté et toutes les dépenses quotidiennes de l’autre (alimentation, santé, impôts, loisirs, remboursement des crédits...). 4 925 658,43 € budget d’investissement La section d’investissement est liée aux projets de la ville à moyen ou long terme. Elle concerne des actions, dépenses ou recettes, à caractère exceptionnel. Pour un foyer, l’investissement a trait à tout ce qui contribue à accroître le patrimoine familial (achat d’un bien immobilier et travaux sur ce bien, acquisition d’un véhicule, héritage...).

regards - Juillet/Août 2013

Coût global : 228 297 € Coût 2013 : 220 695 € A noter : 160 000 € de recettes sont comblées par la participation des aménageurs. Le restant sera perçu au fur et à mesure des constructions.

Autofinancement (14,6%)

9


Machecoul au quotidien

25 ans de jumelage anglais L

e mois de mai aura été marqué cette année par les célébrations des jumelages. Avec l’Allemagne, mais aussi l’Angleterre. Du 8 au 12 mai, 50 français ont participé à un séjour qui a marqué le 25ème anniversaire de l’alliance Shifnal - Machecoul. Pour l’occasion, la délégation française a visité Oxford, puis a assisté à une cérémonie inaugurale de “Machecoul place” autour de laquelle 7 maisons portent désormais le nom “place de Machecoul” comme adresse postale. Mr Peter Drabble, co-fondateur de l’alliance entre nos 2 villes, a coupé le ruban pour l’inauguration de cette place avant de célébrer une soirée officielle du 25ème anniversaire. Le séjour s’est poursuivi par une visite de Chester.

Adoptez la règle des “3P” Protéger, participer et prévenir. Un moyen mémo-technique proposé par la gendarmerie pour contrer les cambrioleurs. Avec la recrudescence des cambriolages, ici (33 cambriolages en 6 mois à Machecoul) comme ailleurs, il est certaines mesures que chaque particulier peut mettre en place.

regards - Juillet/Août 2013

Parmi les réflexes à adopter Protéger son habitation en renforçant les points d’accès, éviter les signes révélant son absence (courrier accumulé, dates d’absences sur le répondeur téléphonique), entretenir la végétation de son domicile de façon à ce que son habitation reste visible de la rue, ou encore bien identifier le numéro de sa résidence afin de faciliter l’intervention des services de gendarmerie ou de police. Participer à la prévention des cambriolages en demandant à une personne de confiance de porter une vigilance particulière à son domicile en cas d’absence. Signaler ses dates d’absence prolongées à la brigade de gendarmerie ou au commissariat, dans le cadre de l’opération tranquillité vacances. Prévenir en cas de présence suspecte les véhicules et individus (y compris adolescents) qui semblent se livrer à un repérage des lieux ou s’apprêtent à commettre un délit. Le dépôt de plainte après cambriolage est essentiel. Les policiers ou les gendarmes formés en police technique et scientifique sont susceptibles de se déplacer pour relever les traces et indices. En cas d’urgence, composez le 17 : un gendarme spécialiste de l’urgence sera à votre écoute.

10

Des vacances spectaculaires C

’est ce qui attend certains jeunes qui fréquenteront “l’animation jeunesse” cet été. Ils auront l’opportunité de découvrir, lors d’un mini-camp, les arts du cirque avec une compagnie professionnelle. Et pour finir en beauté, 48 jeunes de 11 à 15 ans vous proposeront de découvrir le spectacle qu’ils auront créé et répété durant la semaine, encadrés par la Compagnie professionnelle Silembloc. Le même soir, à 21h spectacle de la Compagnie Silembloc. Tarif : 5 € - Restauration possible sur place à l’entracte.


Machecoul au quotidien

Chenilles processionnaires

Responsables de réactions allergiques parfois graves, en raison de leurs poils urticants, les chenilles processionnaires du pin occasionnent également des dégâts aux arbres : défoliation, affaiblissement, préjudice esthétique... A partir de septembre, et jusqu’en décembre, la FDGDON44 interviendra chez les particuliers préalablement inscrits auprès de leur mairie (lutte collective) et sur les espaces publics, afin de limiter la prolifération des chenilles. Cette campagne est exclusivement biologique (bacille de Thuringes), sans danger pour l’homme, les animaux et l’environnement. Les personnes souhaitant bénéficier d’une intervention automnale doivent se faire connaître en mairie avant le 26 juillet 2013. Une fiche d’information précisant le coût du traitement leur sera remise lors de l’inscription. Pour tout renseignement complémentaire, contactez la FDGDON44 au 02 40 36 83 03 ou consultez le site www.fdgdon44.fr

Coupe de France handisport foot à Machecoul

Sous l’égide du Comité Régional Handisport de Pays de Loire, avec le soutien du comité départemental, l’ASR Football et la commune ont accueilli cette coupe de France des jeunes et des équipes venant de plusieurs départements. Il est important que les jeunes porteurs d’un handicap soit présents au sein de nos stades et salles, comme tout un chacun : ils ont leur place et doivent pouvoir percevoir leurs forces comme leurs limites et se mesurer à celles des autres. C’est ainsi qu’on trouve sa place dans la société.

Jumelage Ühlingen-Birkendorf / Machecoul

Les festivités liées au 40ème anniversaire de ce jumelage se poursuivent en Allemagne. Un voyage en car est organisé du 22 août (départ à 20h) au 26 août (retour vers 11h). Prix : 120 € par personne (80 € jusqu’à 12 ans). Renseignements et inscriptions : 02 40 31 41 10 et 02 40 02 35 25

Question sur... Vers un affichage maîtrisé Comme indiqué dans le magazine du mois d’avril 2012, le cabinet d’étude Cyprim a recensé, en février dernier, les dispositifs publicitaires de la commune. Quels sont les différents dispositifs publicitaires ? Les publicités : “toute inscription, forme ou image, destinée à informer le public ou à attirer son attention, à l’exclusion des enseignes et des préenseignes”. Les pré-enseignes : “toute inscription, forme ou image indiquant la proximité d’un immeuble où s’exerce une activité déterminée”. Les enseignes : “toute inscription, forme ou image apposée sur un immeuble et relative à une activité qui s’y exerce”. Pourquoi ce recensement ? Il a permis d’établir un état des lieux de l’affichage, et d’identifier les dispositifs non conformes à la réglementation nationale. 73% des publicit��spré-enseignes sont en infraction, 95% des préenseignes dérogatoires sont illégales. Pourquoi maîtriser l’affichage publicitaire ? - Dans un souci de protection du cadre de vie et d’une mise en valeur de l’environnement urbain et naturel. - Dans un souci de protection de la sécurité de l’usager de la route. Quel est le contexte réglementaire ? Depuis la loi du 12 juillet 2010, en l’absence de règlement de publicité (c’est le cas à Machecoul), c’est le Préfet qui exerce le pouvoir de police de la publicité sur la commune, au nom de l’état. La publicité extérieure est soumise au code l’envi-

ronnement (décret du 30 janvier 2012, Grenelle de l’environnement) qui impose des conditions d’installation, de densité, de format... et au code la route. Les pré-enseignes, comme toute publicité extérieure, sont interdites hors agglomération sauf si elles signalent des activités : - particulièrement utiles pour les personnes en déplacement ou liées à des services publics ou d’urgence, - s’exerçant en retrait de la voie publique, - en relation avec la fabrication ou la vente de produits du terroir par des entreprises locales. Ces pré-enseignes dérogatoires, scellées ou apposées au sol, ne doivent pas : - dépasser 1 mètre en hauteur et 1,50 mètres en largeur, - être installées à plus de 5 Km de l’entrée de l’agglomération ou du lieu où est exercée l’activité. Le format imposé à la publicité dépend du nombre d’habitants de la commune : 4 m2 maximum et 6 m au dessus du sol dans les agglomérations de moins de 10 000 habitants. De nombreuses autres règles doivent être respectées. Quelle suite sera donnée à ce recensement ? La commune, qui n’a pas souhaité appliquer la Taxe Locale sur la Publicité Extérieure (TLPE), souhaite que chacun supprime dans les mois à venir ses publicités et pré-enseignes en infraction afin d’être en conformité avec la loi.

Plan canicule

regards - Juillet/Août 2013

Cette année, comme les années précédentes, un dispositif d’alerte et de mobilisation est mis en place. La canicule peut mettre notre santé en danger, lorsque ces 3 conditions sont réunies : il fait très chaud ; la nuit, la température ne descend pas, ou très peu ; cela dure plusieurs jours. Si vous êtes une personne âgée, isolée ou handicapée, pensez à vous inscrire sur le registre du Centre Communal d’action sociale (CCAS) à la Mairie de Machecoul. Vous bénéficierez ainsi d’une aide en cas de canicule. Renseignements auprès du CCAS de la Mairie de Machecoul - 02 40 02 35 51 social@machecoul.fr

11


autour de Machecoul

Immersion avec Aqua en Retz 44 Tout commence avec un poisson rouge dans un bocal... Depuis, Malawi, Tétra, Néons ou Platy n’ont plus de secrets pour François Denny. Passionné par les animaux et plantes d’aquarium, il aime partager cette passion avec des gens de tous âges.

E

regards - Juillet/Août 2013

n 2009, il quitte la région parisienne et s’installe à La Marne où il entend bien y poursuivre son loisir favori. A la recherche d’un club d’aquariophilie, il déchante vite : aucune association à l’horizon si ce n’est à Bouguenais ou à Nort sur Erdre, à l’autre bout du département. “C’est compliqué pour moi de prendre la voiture les soirs d’hiver...” déplore-t-il. Son projet semble tomber à l’eau lorsque finalement, encouragé par quelques amis, François Denny décide de créer lui-même son club d’aquariophilie. Quelques annonces via internet et radios locales plus tard et l’idée fait mouche. Le Pays de Retz se révèle un bon vivier d’aquariophiles : plus de 60 personnes s’inscrivent sur son forum. Fin 2012, l’association “Aqua en Retz 44”, qui compte à ce jour 18 adhérents, est créée. “Une salle est finalement trouvée pour cette activité à Saint Philbert de Grand Lieu” précise-t-il. Mais quel peut-être l’intérêt de se retrouver dans une salle lorsque l’on a chez soi un aquarium, voire plusieurs (pour sa part, François Denny en possède juste... 27 !) ?

12

Des échanges instructifs et amicaux “Lors de ces rencontres entre amateurs on s’échange des poissons, nous nous transmettons des conseils, mais pas seulement. En fait l’idée, c’est d’apprendre et faire par nous-mêmes tout ce qui se rapporte à ce loisir” explique-t-il. “Par exemple, lors des ateliers nous bricolons des aquariums sur mesure ou encore nous préparons la nourriture des poissons” poursuit-il. Ils ramassent en effet des orties, qui une fois séchées et réduites en poudre, sont, selon l’expert, très appréciées des poissons. “Mais le plus important pour moi, in-

siste-t-il, c’est avant tout de passer un bon moment autour d’un centre d’intérêt commun.” Un projet pédagogique et ludique François Denny souhaite parallèlement développer un autre projet qui lui tient à cœur. Il propose aux écoles locales de mettre à leur disposition un aquarium. Avec d’autres membres de son association, ils organisent des interventions autour de cette passion. Et son animation se veut pédagogique. “Avec un aquarium, je peux faire de la géographie en expliquant d’où viennent certaines espèces. On peut aussi aborder les notions de volumes, de sciences par l’observation, l’analyse, le dessin, l’interaction entre le milieu aquatique et les poissons...” Une animation qui a déjà séduit une école maternelle de Saint-Jean de Boiseau et que François Denny se dit prêt à renouveler... Il intervient aussi ponctuellement chez “magasin Atlantic Vert jardinage et animalerie” où il propose des animations en tant que partenaire. Ainsi, “Aqua en Retz 44”, saura vous accompagner pour développer, en profondeur, votre intérêt pour l’aquariophilie. Pour ses ateliers ou pour donations, “Aqua en Retz” recherche des aquariums, même abimés. Pour tous renseignements : Aqua en Retz 44 02 28 27 00 91 - site internet : www.aquari-home.fr


bloc-notes

Agenda Conseil municipal 4 juillet, Hôtel de ville Cirque autobloquant Dans le cadre des “vacances spectaculaires” avec la Cie Silembloc 12 juillet, Espace de Retz Feu d’artifice Vendredi 13 juillet, 23h au parc de l’europe

Rais Créations : Les Médiévales de Machecoul : la fête des Fous 21 juillet 2013 Les Médiévales de Machecoul : Gilles de Rais et le Faiseur d’Or 19, 20, 21 / 25, 26, 27 juillet Semaine fédérale internationale du cyclotourisme 7 août

Etat-Civil Naissances

Gustave ROUSSEAU 04/04/2013 13, Boulevard des Moulins

Abel CHARIER 08/04/2013 3 la Grande Galtière

Raymond CLAVIER 16/04/2013 Boulevard de Gondy

Ewen GéLINEAU 15/04/2013 13 Avenue des Pinsons

Joseline ROQUAND 23/04/2013 Boulevard de Gondy

Maélly RABAUD 15/04/2013 4 rue de la Vieille Douve

Daniel GARNIER 25/04/2013 3 la Moricière

Lucie FAUCHER 30/04/2013 9B, rue du Bourg Saint Martin

Léon BRISARD 25/04/2013 4 les Buissonnets

Loucas FESTOR PERALME 11/05/2013 1A la Vente

Yolande VALERY veuve LENGLART 25/04/2013 5 rue Henri Avril

 ccueil de loisirs : du lundi 5 au dimanche 17 août A Cybercentre : du 5 au 24 août Halte-garderie : du 3 au 16 août Service environnement : du 12 au 30 août Service culture-vie associative : du 29 juillet au 19 août Communication : du 8 au 26 août

Urgences médicales : 15 (si atteinte à la personne) Pompiers : 18 Gendarmerie : 17

Mairie

Consultez l’intégralité des délibérations du conseil municipal sur le panneau d’affichage en mairie (extérieur) et sur le site internet www.machecoul.fr rubrique vie municipale.

Léon RENAUD 15/05/2013 6 les Trocheries

Mariages

Térence LAHEUX et Marina LEGEARD 20/04/2012 Laurent CASTAING et Virginie BOBET 10/05/2013 Alexis GENDRONNEAU et Charline SUPIOT 18/05/2013

Installation

Janina KOZKA veuve GUEUR 18/05/2013 Boulevard de Gondy Hélène ARNAUDEAU veuve SOUCHET 26/05/2013 Boulevard de Gondy Luce TOUX veuve PRéVOTEAU 28/05/2013 Boulevard de Gondy

Création de vêtements et accessoires, création de sites internet Jérôme Leray est installé à Machecoul www.pi-m.fr (création de vêtements et accessoires) www.pi-media.fr (création de sites Internet)

regards - Juillet/Août 2013

5 place de l’Auditoire Tél : 02 40 02 35 50 - www.machecoul.fr Horaires d’ouverture : lundi au vendredi : de 9h à 12h et de 14h à 17h et le samedi : de 9h à 12h (Etat-civil).

Yvon MORICE 13/05/2013 3 le Goulet Lucien GOUON 14/05/2013 Boulevard de Gondy

Fermeture estivale

Urgences médicales malentendants Par minitel dialogue : 02 40 08 26 26 GDF (sécurité dépannage) Numéro azur : 0 810 433 444 EDF (sécurité dépannage) Numéro azur : 0810 333 044 Incident lié à l’assainissement 0811 902 902

Pierre LENGLART 29/03/2013 5, rue Henri Avril

Lucien SERENNE 25/03/2013 1 rue des Blés d’Or

Lucas DROUIN 18/05/2013 9 rue de la Forêt

Urgences

Décès

13


expression des élus L’alternative pour Machecoul

N

ous ne présenterons plus d’article dans REGARDS jusqu’aux prochaines élections de 2014. Pour information : les collectivités, EPCI et leurs élus ne doivent prendre aucune initiative susceptible d’être appréciée comme inspirée par des considérations électoralistes. La communication de la collectivité doit donc être clairement distinguée de celle du candidat. Il existe plusieurs grandes dispositions dans le Code électoral limitant la communication institutionnelle en période préélectorale.

En particulier, l’article L52-8 prohibe toute aide des collectivités aux campagnes des candidats durant l’année précédant les élections, et les dispositions de l’article L52-1 alinéa 2 excluent toute campagne de promotion publicitaire des réalisations et de la gestion des collectivités intéressées par des élections générales durant les six mois précédant le scrutin. Déposé en Mairie le 28 mai 2013 LouisGravouil, Joëlle Legeay

rétro

1 1 24 et 25 avril : les jeunes de l’animation jeunesse au Raid sportif de Val Aventure à Pornic 2 Samedi 4 et dimanche 5 mai : Musique et danse de Loire-Atlantique : rencontres chorégraphiques 200 amateurs rassemblés 3

8 mai : cérémonie de commémorations

4

Mai : rénovation de la maison Finez : les tailleurs de pierres à l’œuvre

5 6 et 7 Du 17 au 19 mai : cérémonies de jumelage Uhlingen-BirkendorfMachecoul

et

10

Samedi 25 mai : le Sud Retz Basket filles en finale de Loire-Atlantique

11

et

regards - Juillet/Août 2013

2

8

14

3

4

9

12

Du 18 au 26 mai : expo d’arts à l’Espace de Retz

Samedi 25 mai : fête du jeu à la maison de cure


r茅tro

regards - Juillet/Ao没t 2013

6

7

8

9

10

11

12

15

5



Magazine Regards juillet aout 2013