Issuu on Google+

Le magazine d’information de la Ville

de Machecoul

Janvier/Février 2012

DOSSIER

En 2012, le Théâtre multiplie les partenariats


sommaire

7

5

8 éditorial

3

actualités

11

Habitants de Machecoul, commerçants, artisans, entreprises... vous êtes invités à

La cérémonie des vœux et de panorama sur Machecoul mercredi 11 janvier à 18h à l’Espace de Retz. INFORMATION Si vous souhaitez faire figurer une information dans le prochain numéro de Regards (mars - avril 2012), merci de nous faire parvenir vos demandes avant le 10 janvier 2012, par mail : communication@machecoul.fr La parution de cette information reste à l’appréciation de la commission information.

I regards - Janvier/Février 2012

regards Magazine d’information bimestriel de la Ville de Machecoul Mairie de Machecoul 5 place de l’Auditoire - 44270 Machecoul Tél. 02 40 02 35 50 / Fax. 02 40 02 27 60 Site Internet : http://www.machecoul.fr Courriel : communication@machecoul.fr

2

Directeur de la publication : Alain de La Garanderie. Commission information : Alain de La Garanderie, Yannick Le Bleis, Michel Bordonado, Béatrice de Grandmaison, Louis Gravouil. Rédaction-coordination : Céline Gautier, Catherine RenaudGouy, Valérie Bréger. Crédits photos et illustrations : Mairie de Machecoul, Anne-Sophie Jardin, Bernard Guillet, Hélène Petiteau, Deutch art (photo de couverture), Jean Pierre Estournet (photos page 2, 8-9 et 16), Pascal Pérennec (photo page 9). Tirage : 3 400 exemplaires. Conception et mise en page : Enola Bis [02 51 78 60 24]. Impression sur papier recyclé : Imprimerie Cartoffset. Distribution : Herbauges Distribution. Dépôt légal 1er trimestre 2012

Vers un rapprochement entre la bibliothèque et l’Espace Régional Numérique Municipalisation du centre de loisirs, quels changements pour les familles ? La nouvelle Commission Municipale des Enfants ! Un second animateur à l’animation jeunesse “Ça va trop bien” Les sarcophages déplacés Un 3ème défibrillateur en ville Violences intra-familiales : et si on en parlait ?

4 4 5 5 5 5 5 6

regard sur... Alerte noire et jaune !

7

dossier En 2012, le Théâtre multiplie les partenariats

8-9

Machecoul au quotidien Mains créatives propose des stages Une permanence “armée de terre” Relais Assistantes Maternelles Association pour le Don du Sang Bénévole du secteur de Machecoul Bâtiments communaux : les travaux en perspective Point sur le PAVE Question sur... Quelles mesures pour une piscine plus écologique ?

10 10 10 10 11 11 11

autour de Machecoul Patrimoine en Pays Pour votre sécurité Addiction

12 12 12

bloc-notes Agenda Urgences Installation Mairie Etat-Civil

13 13 13 13 13

expression des élus

14

rétro Les événements marquants

14-15


éditorial

Au seuil de cette année nouvelle, bien des interrogations mobilisent notre attention... ... après la crise financière de 2008, clairement choquante, et la crise actuelle des dettes des Etats. Pourtant les projets ne vont pas s’arrêter à Machecoul ! Nos programmes d’habitat ont trouvé enfin place en ZAC de Richebourg, la station d’épuration est entrée en service, le nouveau château d’eau est terminé, le dossier du quartier des Bancs sera finalisé en 2012, des projets de lotissements privés ainsi que collectifs en appartements sur des friches de centre ville sont élaborés. Nous avons eu un décalage de programmes d’habitat entre les années 2000 et 2010. Nous avons utilisé ce temps pour conforter les éléments structurants de notre territoire. C’est ainsi que le cinéma et l’Espace de Retz ont été reconstruits, des établissements de formation d’élèves et le centre hospitalier augmentés en capacité. Maintenant le pôle emploi est en cours d’extension, les zones d’activité de notre Région de Machecoul sont augmentées en surface, et nous avons engagé des investissements tels que le pôle enfance et la salle de sport indispensables pour les scolaires. Nous avons poursuivi la réhabilitation de la trame des voiries urbaines sur les secteurs de Gondy et de la gendarmerie. Prudemment, et sans engager la totalité de nos finances, nous avons décidé de réaliser des investissements complémentaires sur le budget 2011, réalisables au début de la nouvelle année : amélioration du parc informatique, auvent pour abriter les véhicules des services techniques, accessibilité des bâtiments publics et des voiries, façade de la mairie, effacement des réseaux depuis le boulevard des Prises jusqu’au secteur des Régents où un nouveau parking doit être réalisé. Nos prévisions pluri-annuelles d’investissements comportent bien sûr la poursuite des programmes engagés, la rénovation de la maison Finez qui ne peut être décalée. Nous élaborons un dossier de fonds de soutien aux commerces de centre ville, tandis que se dessine le projet de nouvelle zone commerciale à la Boucardière. Si certains ne perçoivent pas l’évolution de notre commune, il n’en est pas de même des visiteurs et des élus en charge de communes du sud Loire ou du département. Si certains trouvent nos taux d’imposition trop élevés, la lecture récente de la presse locale devrait relativiser cette impression au regard des taux des communes ayant nettement moins de responsabilité sur le territoire du Pays de Retz : et ceci reste vrai au regard des valeurs locatives du même secteur.

En fait chacun doit revoir son modèle de développement familial, comme le développement collectif, qu’il soit national ou européen. On peut consommer mieux et éviter l’impasse écologique. On peut atténuer des dépenses d’énergie, on peut devenir plus raisonnables. On doit s’appuyer sur les nouvelles technologies pour être plus efficients dans le contexte d’un développement significatif mais durable. Ce temps difficile est devenu le temps du présent. Il est nécessaire et très probablement fructueux pour l’avenir de nos sociétés. Mais il ne doit pas laisser de côté les plus vulnérables : c’est pourquoi nous travaillons à l’installation de la Croix Rouge et à celle de l’association d’insertion, tandis que les entreprises envisagent de mettre en place une “cité des compétences” afin que des formations soient proposées, en adéquation avec les besoins réels du Pays de Retz en emploi. Les habitants de Machecoul ont besoin d’un projet de vie sociale saine, et des liens de qualité peuvent être confortés entre eux. En ce début d’année 2012, avec les adjoints et les conseillers municipaux, je forme des vœux afin que, pour nous tous à Machecoul, cette année soit source de projets équilibrés, utiles à chacun et au plus grand nombre, en particulier les plus fragiles, et ceci dans le contexte particulier que nous ressentons actuellement.

regards - Janvier/Février 2012 I

Ceci étant précisé, il faut nous replacer dans le temps présent. Notre projet communal et territorial a toujours été raisonnable, mais nous devons explorer les lignes budgétaires et il est possible de corriger au long de l’année certaines dépenses. Nous savons que des dotations de l’Etat vont être diminuées mais nous n’en connaissons pas le niveau : nous constatons aussi que la Région et le Département limitent leurs soutiens. Pourtant il ne faut pas que l’économie soit affaiblie par l’arrêt des projets, que la créativité des responsables d’entreprises et la croissance de celles-ci soit étouffées. Il ne nous parait donc pas efficace d’effacer les investissements prévus tant que des données plus précises ne nous sont pas connues. Il faut se rappeler que ce sont les collectivités locales en France qui investissent le plus, dix fois plus que l’Etat.

On reste déconcertés par la crise actuelle de l’endettement des états et la crise des liquidités bancaires en Europe. Ce qui fragilise les états européens est surement la perte de compétitivité : elle a déclenché le recours à l’endettement des états durant des décennies alors que les bases de l’économie réelle n’ont pas été fortifiées. C’est pourtant de là que peut naître la croissance, donc l’emploi, puis la possibilité pour chacun de développer un projet. Il n’y a aucun doute : il y a risque d’aggravation du chômage et des inégalités au sein de nos territoires de vie. On le perçoit déjà par l’augmentation des situations de précarité et d’endettement à Machecoul. Il faut donc à tous les niveaux rechercher des démarches économiques et territoriales concertées. Les communes et communautés de communes sont en ce domaine en avance sur l’Etat. Elles ont mis en place depuis quarante ans autour de Machecoul des modes de travail en commun et des mutualisations de services, depuis vingt ans des investissements de zones de développement économique, et depuis l’année 2009 notre fiscalité est le résultat d’une concertation entre huit communes. La commune de Machecoul s’est faite accueillante pour les habitants des communes proches et leurs enfants dans toutes les structures d’éducation et de la vie associative et culturelle : elle le restera. Elle apprécie le chemin mené par ces communes pour assumer les charges liées aux nécessaires réponses de proximité si utiles aux habitants. On peut s’entraider, et accompagner une autre commune de manière solidaire : on peut mettre en réseau des services, mutualiser certaines prestations, tout en conservant l’identité des communes, ce que chacune souhaite voir garanti. Il y a bien des manières de vivre ensemble, de partager des projets, de développer un projet concerté et harmonieux de territoire.

3


actualités

Vers un rapprochement entre la bibliothèque et l’Espace Régional Numérique Il y a plus d’un an, le service culture vie associative saisissait l’opportunité de déménager rue de la Taillée, au plus près de l’Espace de Retz. L’espace vie n’est pas resté vacant longtemps. es bénévoles de la bibliothèque ont vu tout l’intérêt de s’y installer, de profiter d’un plain pied à proximité de la rue du marché. Autre attrait : la

L

Bernadette Gouy, présidente de l’association de la bibliothèque de Machecoul, Yannick Le Bleis, adjoint au maire, délégué à la culture et à la communication, Catherine Renaud, animatrice au cybercentre, Françoise Dabouis, vice-président de l’association de la bibliothèque de Machecoul et Ornella Foucaud, bibliothécaire

présence de l’Espace Régional Numérique (cybercentre) dont l’une des missions consiste notamment à favoriser l’accès à la connaissance, par le biais du numérique cette fois-ci. La proximité de ces deux sites est ainsi tout à fait pertinente, et offre un service dans des domaines complémentaires. Au-delà d’un rapprochement “géographique”, la ville de Machecoul y voit aussi un moyen de soutenir le dynamisme actuel de la bibliothèque, structure portée essentiellement par des bénévoles. Dans cette logique, la mairie a proposé de mutualiser des moyens humains et matériels. Ainsi, en réponse aux demandes de la bibliothèque départementale, la mairie contribue à pérenniser l’emploi de bibliothécaire et propose une mise à disposition d’un agent du cybercentre (à hauteur de 8h par semaine) pour la bibliothèque. Les connaissances informatiques de celui-ci s’avèrent très utiles pour suivre les évolutions technologiques liées au livre et à la presse numériques. Des temps d’animation autour du livre et d’internet seront par ailleurs développés grâce aux compétences des salariés. Côté logistique, la bibliothèque partage le matériel avec le cybercentre. Une mutualisation qui laisse aussi entrevoir une extension des plages horaires vers des ouvertures plus adaptées au public. Ce rapprochement vient d’être officialisé par une convention.

Municipalisation du centre de loisirs, quels changements pour les familles ? Fin 2009, le conseil d’administration de l’association Coul’heures libres, gestionnaire du centre de loisirs depuis 6 ans, exprime à la mairie de Machecoul sa difficulté à assumer cette responsabilité, les tâches administratives tendant notamment à devenir de plus en plus lourdes. Grâce à la mobilisation de parents bénévoles, l’association a poursuivit son activité en 2010 tout en annonçant sa volonté de cesser toute activité fin 2011. Pour garantir la pérennité de ce service aux familles, la commune a engagé alors un processus de municipalisation. ans ce cadre, la rédaction d’un projet éducatif et la définition de règles de fonctionnement sont impératives. La commune souhaite s’inscrire dans la continuité du projet antérieur tout en adaptant certaines règles afin de mieux répondre aux besoins de ses habitants. De nouvelles règles sont mises en place à compter du 1er janvier 2012, dont : - La capacité d’accueil est réduite à 50 enfants en période scolaire et sur les petites vacances (antérieurement 60 enfants) pour être au plus près du besoin des familles machecoulaises, (les communes avoisinantes développant progressivement leurs propres structures d’accueil). - La tranche d’âge est restreinte aux enfants âgés de 3 à 11 ans, antérieurement il était possible d’accueillir les enfants jusqu’à 14 ans. Un service animation jeunesse pour les 11-17 ans ayant été mis en place depuis 2007 sur la commune, la municipalisation donne l’opportunité d’une mise en cohérence avec une passerelle possible pour

I regards - Janvier/Février 2012

D

4

les enfants de 11 ans. - L’accueil du matin se termine désormais à 9h et non à 8h45 et le soir commence à 17h et non à 17h15. Un accueil est par ailleurs officialisé de 13h30 à 14h pour les enfants accueillis à la demijournée l’après-midi. - En période de petites vacances, les mardis, l’inscription n’est possible qu’à la journée pour permettre l’organisation de sorties (antérieurement ce fonctionnement n’était mis en place que sur l’été). - Les familles résidant en dehors de la communauté de communes de la Région de Machecoul ne peuvent accéder au service que sur dérogation. Certaines règles sont par ailleurs appelées à évoluer en septembre 2012, en particulier les tarifs applicables avec l’évolution vers un tarif horaire et non plus à demi-journée ou journée pour bénéficier d’un meilleur accompagnement de la CAF. Par ailleurs si le temps d’analyse n’était pas suffisant pour réformer les tarifs dès janvier, la commune souhaitant

prendre une décision concertée et cohérence, un ajustement n’en est pas moins nécessaire et ce à court terme. L’équipe éducative, la directrice et les 5 animateurs (trices) permanents sont maintenus. Il est à souligner qu’en 2011 deux postes antérieurement occupés par des personnes en contrats aidés ont été consolidés avec le soutien de la municipalité dans un souci de cohésion d’équipe, essentiel à la qualité des projets portés. Le lieu d’accueil demeure au 1er janvier 2012 le bâtiment modulaire situé Boulevard Reliquet sur le site de l’école primaire Jacques Yves Cousteau, dans l’attente de l’ouverture du pôle enfance actuellement en construction allée cavalière. Le règlement de fonctionnement et les différents documents à compléter en vue d’une inscription sont disponibles sur le site internet de la ville de Machecoul, rubrique vie quotidienne > enfance. Contacts : 02 40 26 69 35 coulheureslibres@machecoul.fr


actualités

“Ça va trop bien” C’est le titre du spectacle sur les conduites addictives réalisé par des jeunes scolaires. Les représentations pour les scolaires se dérouleront les 26 et 27 janvier, et celles tout public, en soirée les 27 janvier et 1er février.

La nouvelle Commission Municipale des Enfants ! Mercredi 16 novembre 2011, la Commission Municipale des Enfants, nouvellement constituée, a tenu sa première réunion en mairie.

Les sarcophages déplacés

ne grande première pour Manon, Alexis, Clément, Ianis, Nolwen, Tanguy et Mathilde, élèves de CM2 à Saint-Honoré et Jacques-Yves Cousteau, élus par leurs camarades de classe ! Encadrés par Annie Taillard, adjointe à la jeunesse et Fréd��rique Jaunet, animatrice, les nouveaux conseillers se sont d’abord présentés et ont fait connaissance avec Charles et Benjamin, deux élèves de 6ème qui renouvellent leur mandat à la CME. Puis, ils ont pu découvrir les différents services de la mairie en rencontrant les agents qui y travaillent et leurs missions. Annie Taillard et Frédérique Jaunet leur ont, ensuite, donné un aperçu du programme de l’année : la Commission Municipale des Enfants

U

Adossés le long d’un mur au cimetière depuis des années, ces sarcophages mérovingiens ont été transportés à l’abbaye de la Chaume. Installés sous le préau, ils seront désormais abrités et protégés des intempéries. Afin de leur assurer une meilleure conservation, ils seront positionnés “verticalement” prochainement.

suivra les étapes de la construction de la nouvelle salle de sports et du futur pôle enfance, rencontrera des élus adultes pour discuter des sujets qui les concernent, découvrira également la préparation des élections présidentielles... Chaque année, quelques sorties sont organisées telles que la visite de la gendarmerie ou la station d’épuration, l’année dernière... Le choix n’a pas encore été établi pour cette année. Pour finir, les enfants ont fait des remarques et posé des questions sur la ville. Pour l’instant, il est encore trop tôt pour savoir quel sera leur projet pour l’année mais les idées ne manquent pas.

Un 3ème défibrillateur en ville C’est un lieu fréquenté qui a été retenu pour installer un nouveau défibrillateur, puisque le point arrêté est l’entrée de l’espace de Retz. Pour mémoire, deux autres appareils sont déjà à disposition au parc de la Rabine et devant la pharmacie Bernard, en centre-ville. Ce dernier défibrillateur a été financé par l’agence du crédit mutuel de Machecoul. Entièrement automatisé, cet appareil permet à n’importe qui de sauver une vie. Les défibrillateurs sont des appareils qui permettent au cœur de reprendre un rythme normal grâce à l’envoi de chocs électriques. Lors d’une intervention, si l’on est seul, il faut mettre en marche le défibrillateur, poser les électrodes et suivre les instructions (guidage vocal). Les secours peuvent être appelés pendant que le défibrillateur effectue les analyses. La démarche est simple : “appeler, masser, défibriller”.

Un second animateur à l’animation jeunesse itulaire d’un BPJEPS (Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport), Antoine travaille dans l’animation depuis 4 ans. Il possède une bonne expérience du public “ado” acquise dans des structures de quartier sur Nantes, au sein d’un Point Information Jeunesse et auprès de différents “espaces jeunes”. “L’animation jeunesse existe depuis 2006. Jusqu’à présent, nous faisions appel à des animateurs saisonniers à chaque période de vacances scolaires” explique Annie Taillard, adjointe à la jeunesse. “L’arrivée d’Antoine va permettre l’ouverture du “local jeunes” certains mercredis et samedis après-midi dans l’année et un meilleur accompagnement des projets des jeunes.” précise-t-elle.

T

regards - Janvier/Février 2012 I

Antoine Auvinet a pris ses fonctions début novembre en tant qu’agent d’animation sur l’accueil de loisirs 11-17 ans organisé par la ville de Machecoul. Il rejoint Frédérique Jaunet, directrice de l’animation jeunesse et occupe un poste à mi-temps.

5


actualités

Violences intra-familiales : et si on en parlait ? Les situations de violence au sein des familles sont une réalité qui n’épargne pas notre localité. Si le nombre de plaintes n’augmente pas de manière forte, les acteurs locaux tels que le CCAS ou le CMS accueillent de plus en plus fréquemment des familles en souffrance. DES DÉBATS ET ATELIERS Concrètement, un premier temps fort est prévu jeudi 19 janvier avec une conférence débat sur le thème “Les violences intra-familiales, quelles réalités, quelles réponses ?”. Il se tiendra à 20h, salle de l’Auditoire en présence du CIDFF, d’SOS femmes, de l’ADAVI44 et de Madame Emmanuelle Proteau de la DDCS, qui feront part de leur expérience et apporteront leur éclairage. Second temps fort, une autre soirée conférence sur le thème “Du manque de communication aux conflits - Quels outils face aux tensions quotidiennes ? Comment communiquer autrement ?”, sera proposée lundi 23 janvier à 20h, toujours à l’Auditoire. Animée par l’association “L’Ecole des parents” elle permettra d’échanger sur la question de la communication au sein des familles et les moyens d’éviter l’installation de conflits au quotidien et de prévenir des faits de violence. A la suite seront proposés des ateliers pratiques animés par une sophrologue et une relaxologue. Mercredi 1er février, à 18h, l’action de prévention se conclura par un atelier portant sur la mise en place d’un conseil de famille. Animé par Jean Le Gal cet atelier permettra de présenter cette instance de démocratie familiale, lieu d’expression de chacun et de ce fait outil privilégié pour la conciliation des conflits. INSTALLER UN PARTENARIAT AVEC LES SCOLAIRES “C’est un autre volet de ce projet sur lequel nous travaillons” annonce Sophie Percheron. Le maire attache en effet une importance particulière à la création de liens avec les établissements scolaires dans le champ de la prévention. Audelà d’actions menées auprès des élèves, il pourrait être envisagé la mise en place de formations pour les encadrants. A l’issue de cette action un bilan sera dressé et permettra d’identifier des questions complémentaires à traiter ou des points à approfondir par de nouvelles actions. LES ATELIERS

’est dans le cadre du Conseil Local de Sécurité et Prévention de la Délinquance (CLSPD) que la mairie a souhaité mettre en place une campagne de prévention sur ce thème. Sophie Percheron, stagiaire DEJEPS (Diplôme d’Etat Jeunesse Education Populaire Jeunesse et Sport), a été chargée de piloter le projet. “Pour commencer, mon travail a consisté à rechercher et rencontrer les structures et personnes ressources afin de bien comprendre la problématique et de faire des propositions d’actions adaptées” explique-t-elle. De ces rencontres ont émergé plusieurs constats sur lesquels revient Sophie Percheron. “Les associations se situant en milieu urbain, les personnes en situation de fragilité peuvent se trouver isolées et ce d’autant plus qu’elles n’ont pas toujours de moyens de transport”. Elle a en outre identifié différentes questions sur lesquelles il paraissait important de pouvoir apporter des précisions : y-a-t-il plusieurs formes de violences ? Qu’est-ce qu’un processus d’emprise ? Est-il possible d’en sortir ? Une agression ponctuelle est-elle systématiquement révélatrice d’une violence plus profonde ? Quel accompagnement pour les victimes ? Quelles réponses contre les auteurs ? etc Suite à ces premières démarches, la formation restreinte du CLSPD a validé les objectifs suivants : informer les familles sur leurs droits et répertorier les personnes ressources, améliorer l’information des professionnels pour une meilleure orientation des victimes, favoriser la communication non-violente au sein des familles. Elle a en outre décidé de la mise en œuvre de différentes actions sur une quinzaine de jours fin janvier autour de la question : Les violences intra-familiales et si on en parlait ?

I regards - Janvier/Février 2012

C

6

Mardi 24 janvier 18h-19h : sophrologie Mercredi 25 janvier 10h-11h : relaxation parents / enfants 4-6 ans 11h-12h : comment gérer son stress Jeudi 26 janvier 18h-19h : sophrologie Vendredi 20 janvier 18h-19h : comment gérer son stress Vendredi 27 janvier 18h-19h : comment gérer son stress Samedi 28 janvier 9h-10h : sophrologie 10h-11h : relaxation parents / enfants 11h-12h : atelier estime de soi Lundi 30 janvier 17h-18h : sophrologie Mardi 31 janvier 18h-19h : relaxation parents / enfants 8-10 ans Mercredi 1er février 11h-12h : sophrologie L’inscription préalable par téléphone, mail est conseillée car ils accueilleront un nombre de personnes limitées. Mercredi et samedi : salle motricité Jacques-Yves Cousteau et les autres jours à la salle convivialité à la Rabine Contact : enfancejeunesse@machecoul.fr ou 02 40 02 21 45 / 02 40 02 23 20 Inscriptions à partir du 3 janvier


regard sur...

Alerte noire et jaune ! La “bête” mesure à peine 3 cm. Elle est reconnaissable à ses pattes jaunes, ses ailes sombres, son thorax noir et son abdomen cerné d'un anneau jaune-orangé marqué d'un triangle noir. Depuis quelques années, le Vespa velutina ou frelon asiatique fait de plus en plus parler de lui. Qu’en est-il à Machecoul ? Est-il dangereux et comment s’en débarrasser ? bservé pour la première fois en 2004 dans le Lotet-Garonne, il semble avoir voyagé avec des conteneurs de poteries chinoises. Il sévit désormais dans une bonne partie de l'Hexagone et on le retrouve jusqu’en Bretagne et en Normandie. “C’est au cours du printemps 2010, qu’un premier frelon asiatique a été repéré sur la commune par un apiculteur, M. Dehodencq” déclare Sébastien Guihot, responsable actuel du service environnement. “Depuis cette première apparition l’évolution de cette infestation est considérable” ajoute-t-il. “La présence d’un frelon asiatique indique la présence d’un nid dans un périmètre de 2 km maximum. Contrairement au frelon commun, le frelon asiatique est présent à 90% en zone urbaine.” Deux nids ont été découverts cette année sur Machecoul. Et, en visualisant la taille des nids en question, on mesure d’autant plus le risque d’invasion présenté par ces insectes. “Un nid est composé d’environ 2 000 frelons dont 150 reines. Chaque reine, ayant une durée de vie d’un an, construit à son tour un nid de 2 000 frelons” précise Sébastien. Quels sont les risques ? Le frelon asiatique est un prédateur, très agressif et il vise tout particulièrement les abeilles. “Les frelons se postent en vol stationnaire devant la ruche, attaquent les abeilles qui en sortent, leur coupent la tête, puis se nourrissent de leur thorax. En quelques jours, la colonie de butineuses décline et les frelons pénètrent alors dans le rucher pour tuer les survivantes”. Le risque concerne donc avant tout les abeilles, ce qui inquiète sérieusement les apiculteurs de la région, comme ailleurs. Les parasites et le déclin de la biodiversité sont pointés du doigt et des solutions sont à l'étude. “Heureusement, il ne s’attaque pas directement à l’homme sauf en cas d’une présence trop proche du nid” avertit Sébastien. La plus grande prudence est donc de mise.

O

Le nid est fait de papier mâché élaboré à l'aide de particules de bois prélevées sur les arbres

Quelles différences entre un frelon et un frelon asiatique (épingle rose) ? Le frelon asiatique est facilement reconnaissable à son aspect brun foncé. L'abdomen est brun, sauf son quatrième segment qui est jaune orangé.

regards - Janvier/Février 2012 I

La commune souhaite mener une démarche d’éradication forte contre cette invasion. Pour y contribuer chacun est invité à signaler la présence d’un frelon asiatique ou d’un nid. En effet chaque information permettra de localiser rapidement un essaim. Pour cela, merci de contacter le service environnement : 02 40 02 35 58.

7


dossier

L’invitation à observer le monde à travers des spectacles, échanger avec les artistes, sourire, réagir... est renouvelée ! La programmation culturelle, toujours aussi inventive et généreuse va assurément continuer à vous séduire.

En 2012, le Théâtre multiplie les parte ’année débute par un “coup de théâtre” : une fois n’est pas coutume, un spectacle se déroulera à la Rabine. C’est en effet sous un chapiteau que vous retrouverez Andiamo La Famille Morallès, le cirque autrement. On a du mal à décrire la richesse visuelle et sonore de ce nouveau spectacle tant les artistes ont le pouvoir de faire rire et d'émouvoir sans poncif. “Andiamo” va tout de suite à l'essentiel et c'est le délire d'un cirque qui bouscule les traditions, où l'ironie et l’auto dérision sont reines. Ce n’est pas une succession de numéros de trapèze, jonglerie, équilibre, chant, danse, et voltige que vont vous présenter les dix artistes de la “Famille Morallès” mais bien un magnifique spectacle à part entière mis en scène par Serge Dangleterre. Les chamailleries et pitreries émaillent l'histoire de ce cirque ubuesque et font d’“Andiamo” un spectacle totalement thérapeutique, pour vivre en famille un moment d'excellence !

I regards - Janvier/Février 2012

L

8

Mercredi 15 février, à 20h30 sous chapiteau - site de La Rabine Durée 1h30 - A partir de 6 ans Tarifs de 5 b à 14 b - pass’ famille (2 adultes et 2 enfants) 30 b

LA PART BELLE AUX SPECTACLES POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES Chaque année, différents spectacles sont accueillis au théâtre en séance familiale, autant d’occasions pour les plus jeunes de se familiariser avec les arts vivants : à venir un spectacle de danse et son goûter dansé “Au bord de l’eau” le mercredi 28 mars et “les Mondes animés”, cinéconcert le vendredi 20 avril. Cette saison compte également plus de 25 représentations destinées aux élèves des établisse-

ments scolaires de Machecoul (organisées avec nos partenaires Grand T, MDLA, JMF...). Deux nouveaux projets verront le jour cette saison : un parcours danse à destination des lycéens et un parcours théâtre pour les 6ème. Mais qu’est-ce donc un parcours ? Le parcours danse, encadré par la compagnie G, s’articule autour de deux axes : la pratique (les lycéens suivront des ateliers de danse contemporaine) et la découverte chorégraphique avec le spectacle “Pelicane”. Le parcours théâtre proposera quant à lui la découverte de deux spectacles, le premier “Tea for two airlines”, par la compagnie “A toute vapeur !” dans les classes d’anglais, la rencontre d’un artiste de la compagnie “Paq la lune” dans chaque classe de 6ème et la diffusion de “Ouasmok ?” au Théâtre de l’Espace de Retz. Chaque parcours est complété d’une visite technique du théâtre, pour découvrir et comprendre l’envers du décor.


Agenda JANVIER Mardi 17 RDV de l’Auditoire Rencontre autour de la danse jazz à la bibliothèque Du jeudi 12 au mardi 17 Exposition - Espace de Retz D’hier à demain, (re)découvrir Machecoul à travers le temps et les générations Jeudi19 Théâtre/Arts de la parole Inventaire 68, un pavé dans l’histoire De et par Nicolas Bonneau Vendredi 27 RDV de l’Auditoire Conférence théâtralisée à l’Auditoire dans le cadre de la Folle Journée - Théâtre Amok Lundi 30 (scolaires) et mardi 31(scolaires) Musiques Chansons populaires - Claire Luquiens et Samuel Strouk

enariats

FÉVRIER Vendredi 3 RDV de l’Auditoire Soirée conte avec Gilles Perrodeau à l’Espace de Retz Lundi 6 (scolaires) et mardi 7 (tout public) Danse métissée Gare centrale - Compagnie Grenade/Josette Baïz Jeudi 9 (scolaires) et vendredi 10 (scolaires) Théâtre La nuit électrique - Théâtre Pom’ Du lundi 13 au vendredi 17 Théâtre Stage théâtre - Compagnie A toute vapeur ! Mercredi 15 Cirque Andiamo sous chapiteau, site de La Rabine La Famille Morallès, le cirque autrement Vendredi 17 Théâtre Spectacle du stage théâtre

Coup de projecteur sur des nouveautés de la saison 2011-2012

Grand Bal Plissé Dansé

Renseignements et réservations : Service Culture / Ville de Machecoul 14 rue de la taillée - 44270 Machecoul - 02 40 02 25 45 - billetteriesaisonculturelle@machecoul.fr - www.machecoul.fr Mardi / Jeudi / Samedi : 9h30 à 12h - Mercredi / Vendredi : 9h30 à 12h et 14h30 à 17h30

regards - Janvier/Février 2012 I

- Dans le cadre “d’Errances”, balade africaine, festival coordonné par le Collectif Spectacles en Retz, venez participer au grand “Bal Plissé Dansé” samedi 17 mars à 21h, en suivant la compagnie “Kossiwa” sur des rythmes chaloupés. (Vous pouvez également participer au stage de danse africaine animé par Flora Théfaine, qui vous permettra d’être “guide” pendant le bal du 17 mars - renseignez-vous au 02 40 02 25 45). - Tout le monde en chaussettes les pieds dans les chocos ! Marie Evano vous attend le mercredi 28 mars pour vous proposer une initiation à la danse contemporaine. Conçu spécialement pour l’occasion, ce petit atelier permettra aux tout petits et aux plus grands de danser ensemble avant le spectacle “Au bord de l’eau”. - Autre particularité de la saison 2011-2012, l’équipe du Théâtre vous propose une soirée chanson/électro hip-hop avec le groupe “Cabadzi”, en partenariat avec “Reztvolution” le samedi 28 avril à 21h. - Enfin, un projet multi partenarial verra le jour les vendredi 1er et samedi 2 juin à Saint Lumine de Coutais avec “Safari intime”. Venez vivre cette expérience théâtrale réjouissante, concoctée par le collectif “Opéra Pagaï”. Le Pays de Grand Lieu, Machecoul et Logne, le Grand T, les villes de Saint Lumine de Coutais, la Chevrolière, Saint Philbert de Grand Lieu et Machecoul se retroussent les manches pour accueillir cet événement qui réunira comédiens professionnels et habitants de la région. Soirées à ne manquer sous aucun prétexte !

9


Machecoul au quotidien

Mains créatives propose des stages

Association pour le Don du Sang Bénévole du secteur de Machecoul A savoir avant un don de sang : il faut remplir les conditions suivantes : 1. avoir de 18 à 65 ans pour tout type de don et jusqu’à 70 ans révolu pour un don de sang total, 2. il faut être en bonne santé, 3. peser au moins 50 kilos et ne pas venir à jeun. Vous pourrez vous présenter à la collecte si vous n’avez jamais : - reçu de produits sanguins (globules rouges, plasma ou plaquettes...) - eu d’allogreffe (avec un tissu ou organe pris sur une autre personne), - été traité(e) pour un cancer, - fait usage de drogue par seringues, - été traité(e) par hormone de croissance avant 1989, - eu dans votre famille une personne atteinte de la maladie de Creutzfeltd-Jakob (suspectée ou diagnostiquée), - séjourné entre 1980 et 1996 plus d’un an au total dans les îles britanniques, - été atteint du virus de l’hépatite C ou du virus du SIDA.

Cuisson Raku réalisée par Mélanie Bourget

n plus des cours et activités à l’année, l’association Mains créatives organise des stages ponctuels : - Stage Raku, animé par Mélanie Bourget les 24 mars et 7 avril : modelage, cuisson, émaillage raku. Informations au 02 40 02 32 49. - Stage sculpture modelage avec modèle vivant, animé par Patricia Arnaud les 17 et 18 mars. Tél. 02 51 55 25 37. - Stage encadrement, animé par Monique Barbeau les 5 et 12 mai de 14 h à 17 h. Tél. 02 40 02 23 31. - Stage de construction de meubles en carton : aucune date fixée. Informations au 02 40 02 23 60.

E

Pendant les vacances de février, stage créatif pour les écoliers : Multiactivités créatives. Pour les prochains stages écoliers, les enfants passeront d’un atelier à l’autre : modelage poterie ; bricolage ; peinture ; magie. Les 13, 14 et 15 février puis un mercredi matin, quelques semaines plus tard, pour décorer les réalisations en argile qui auront été cuites. Tél. 02 40 02 29 58. Informations et inscriptions avant le 31 janvier au Service Culture au 14, rue de la Taillée à Machecoul.

Des séances de don du sang sont organisées régulièrement par l’Etablissement Français du Sang des Pays de la Loire. Collectes à Machecoul, en 2012 à l’Espace de Retz : Janvier : lundi 16 de 16h à 19h et vendredi 20 de 16h à 19h Mars : samedi 17* de 8h à 12h et lundi 19 de 16h à 19h Juin : samedi 30 de 8h à 12h Juillet : lundi 2 de 16h à 19h Septembre : samedi 1er* de 8h à 12h et lundi 3* de 16h à 19h Novembre : samedi 10* de 8h à 12h et lundi 12* de 16h à 19h. Les femmes peuvent donner 4 fois par an et les hommes 6 fois par an. Infos dons et collectes : www.dondusang.net EFS Nantes tél. 02 40 12 33 62.

Une permanence “armée de terre” ans le cadre de sa mission d’information sur l’armée de Terre au profit des jeunes de Machecoul et de sa région, le centre d’informations et de recrutement Terre de Nantes assurera une permanence chaque 3ème mercredi de chaque mois tout au long de l’année. Celle-ci se déroulera de 14h à 17h à la salle “info permanence” 6, bd des prises. Cette permanence est motivée par le dynamisme de la jeunesse locale, population qui par ailleurs,

I regards - Janvier/Février 2012

D

10

n’a pas forcément le temps ou les moyens de se déplacer à Nantes pour trouver les réponses à ses questions. Sur ou sans rendez vous : responsable Adjudant-chef Mamarot Laurent au 02 28 24 20 60 ou 02 28 24 20 44 Mail : Cirfa.nantes@terrenet.defense.gouv.fr (à l’attention de ADC Mamarot)

* : lieu à définir


Machecoul au quotidien

Relais Assistantes Maternelles

Question sur... Quelles mesures pour une piscine plus écologique ? Ouverte il y a plus de 10 ans, la piscine “L’Océane” n’avait pas bénéficié des dernières avancées en matière d’économie d’énergie. Depuis, Henri Barriento, directeur de l’équipement a relevé le défi et nous explique quelques-unes des mesures prises pour faire baisser la facture énergétique tout en offrant aux nageurs un espace plus respectueux de l’environnement.

A compter du 1er janvier 2012, permanence du jeudi : de 14h à 18h30. Les permanences du lundi et vendredi matin demeurent inchangées : 8h30 à 12h30. En dehors de ces permanences, Françoise Vinson, responsable du RAM vous accueille par téléphone au 02 40 78 63 21 et sur rendez-vous.

Bâtiments communaux : les travaux en perspective Espace Gitane Des travaux de mise aux normes de sécurité incendie et d’accessibilité doivent être entrepris dans ce bâtiment : mise en place de 3 accès pompiers à l’étage, installation d’une alarme incendie de type 4. Mairie - Auditoire Un ravalement des façades de la mairie doit se faire en 2012. En projet, l’accès à l’accueil avec la création d’un sas et portes coulissantes. Une rampe d’accès handicapés à l’Auditoire est prévue ainsi qu’aux services urbanisme et environnement. Atelier municipal La construction d’un auvent de 24 m de longueur est envisagé.

Point sur le PAVE*

QUELLES MÉTHODES UTILISEZ-VOUS POUR ENTRETENIR LA PISCINE ET ÉCONOMISER L’EAU ? Depuis 2004, nous n’utilisons que des produits “verts”, 100 % biodégradables sur toutes les parties “déchaussées”. L’idée maîtresse est de réduire la consommation d’eau autant que possible. Pour cela, nous récupérons l’eau des bassins, la filtrons, et nous en resservons pour le lavage des sols et pour les chasses-d’eau. Ce processus est très encadré et répond à des protocoles validés par la DASS qui effectue des contrôles mensuels. Ces efforts permettent une réelle économie d’eau, les chiffres parlent d’eux-mêmes : nous sommes parvenus à réduire notre consommation d’eau de 18 000 m3 jusqu’à 8 000 m3 actuellement. QU’EN EST-IL DE LA CONSOMMATION ÉLECTRIQUE ? Sur un équipement comme le nôtre, elle peut vite devenir très énergivore. Depuis 2008, nous avons entrepris des rénovations et revu les installations électriques des parties vestiaires et du hall bassin dans l’optique de réduire ces consommations. Nous nous servons à présent de détecteurs de présence, de néons à démarrage électronique ou encore de commandes à basse tension. Nous avons aussi automatisé le fonctionnement du toboggan, des geysers, des jets d’eau, remplacé les spots au fond du bassin par des leds. A présent, nous sollicitons

une seule chaudière sur les deux pour réguler la température de l’eau et de l’air. Evidemment, ces nouvelles technologies impliquent des connaissances techniques, c’est pourquoi le personnel a suivi des formations qui lui permettent d’assumer aussi bien des tâches d’accueil, d’entretien, de maintenance et d’encadrement des nageurs. AVEZ-VOUS D’AUTRES PROJETS POUR LA PISCINE ? Nous voulons tendre vers les solutions qui sont à la fois les plus adaptées et les plus respectueuses de l’environnement. L’idée serait de passer en énergie renouvelable, pourquoi pas un système éolien ou photovoltaïque ? A court terme, nous travaillons sur un projet d’extension des parties adjacentes aux bassins pour permettre un meilleur flux des personnes. Le hall d’accueil sera réaménagé, sont ainsi prévus une création de vestiaires, de bureaux et un accès plus large sur un des côtés du bassin principal pour en faciliter le nettoyage et en optimiser l’accès. CES TRAVAUX VONT-ILS ENTRAÎNER UNE FERMETURE DE LA PISCINE ? Ces aménagements devraient être livrés fin 2012, début 2013 et se dérouleront sans fermeture au public. Nous nous organisons pour continuer à recevoir les 300 baigneurs qui fréquentent chaque jour L’Océane et ce, dans les meilleures conditions. Henri Barriento dans le dédale de tuyaux sous la piscine

Le programme des travaux est engagé. Des emplacements de “stationnements handicapés” ont été réalisés. Une réunion de la commission validera le détail du programme. * plan de mise en accessibilité de la voirie et des espaces publics

regards - Janvier/Février 2012 I

11


autour de Machecoul

Pour votre sécurité

Patrimoine en Pays Offrir ou s’offrir un beau livre dans lequel les habitants parlent de leur Pays ; trouver une idée de séjour d’été où nos ados mettent la main à la pâte aux côtés des anciens ; découvrir au milieu des plumes d’oiseaux un habitant insolite du territoire ; participer aux Journées du Patrimoine... Il suffit de pousser la porte du Syndicat de Pays Grandlieu, Machecoul, Logne ! ourquoi aller chercher ailleurs quand, à nos portes, s’offrent les richesses d’un territoire ? Pour prolonger Noël, offrez-vous le livre “D’ici-là Retz”. Il compile tous les petits journaux “D’ici-là” qui, patiemment depuis 2007, ont recueilli les paroles des habitants du Pays. Il aborde des thèmes aussi variés que le théâtre, la maison, le sport, les déplacements, la rencontre amoureuse, les cueillettes, les énergies, les cuisines, les jeux et jouets, les croyances légendes et sorcellerie, les naissances, les jardins, l’école, la mort, les foires et marchés, les kermesses, la vigne, les femmes. Autre possibilité : votre adolescent se montre-t-il intéressé par des vacances qui lui permettent de découvrir aussi les savoir-faire des anciens et des moins anciens, en travaillant de ses mains ? Des chantiers de jeunes bénévoles sont proposés sur le Pays, restauration écologique, construction restauration des murs en pierre sèche d’un château médiéval et autre... Ou encore, pourquoi ne pas vous plonger dans la vie d’Helmut Warzecha, en vous laissant raconter une histoire polonaise, faite d’amitiés, d’oiseaux extraordinaires, au bord d’un lac mystérieux ? Enfin, en septembre, les Journées du patrimoine sont l’occasion de présenter le patrimoine tel qu’on le connaît, mais aussi “l’autre”, le caché. Présenter les pierres, mais aussi le regard que l’on porte sur elles... Deux solutions : avez-vous quelque chose à montrer et dévoiler, expliquer, raconter ? Rejoignez le groupe de travail dès janvier ! Ou bien laissez-vous porter, le 3ème week-end de septembre, par le programme du patrimoine du Pays que vous habitez...

I regards - Janvier/Février 2012

P

12

HELMUT ET SES BESTIOLES à paraître le 3 février 2012. Présentation à 17h30, Bibliothèque André Malraux, à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu. COMPILATION DES D’ICI-LA RETZ : parution en décembre 2011. CHANTIERS DE JEUNES BENEVOLES : été 2012 sur des communes du territoire du Pays (n’hésitez pas à nous contacter si vous avez un projet de chantier). JOURNEES DU PATRIMOINE : 3ème week-end de septembre (possibilité de participer à l’élaboration du programme en tant qu’individuel, association, institution, entreprise, ou de venir simplement découvrir). Un seul numéro : 02 40 02 38 41 et tourisme@pays-gml.fr ou ma.ollio@pays-gml.fr

Avec l’arrivée de l'hiver et des mauvaises conditions météorologiques, la gendarmerie de Machecoul a souhaité rappeler quelques conseils de prudence et de sécurité aux usagers de la route. Lorsque les conditions météorologiques sont défavorables ou que la visibilité est réduite (temps couvert, pluie même légère, brume ou brouillard, tombée de la nuit ou levée du jour), il est obligatoire de circuler en utilisant l'éclairage de votre véhicule. Vous devez donc impérativement circuler avec les feux de croisements (codes) allumés. Le défaut d'éclairage de votre véhicule dans de telles conditions est puni d'une amende de 4ème classe et de la perte de 4 points sur votre capital permis de conduire. Il est rappelé que l'usage des phares (avant) et feux (arrière) de brouillard est strictement limité au temps de brouillard. De même l'usage des seuls feux de position (veilleuses) n'est toléré dans de bonne condition climatique qu'à l'intérieur des agglomérations en zone pourvue d'éclairage public en fonction. Enfin, en cas de pluie, neige ou de chaussée mouillée, visibilité réduite, la vitesse est limitée à 80 Km/h sur route, 100 Km/h sur voie rapide et 110 Km/h sur autoroute. Elle est réduite sur toutes ces voies à 50 Km/h en cas de brouillard et de visibilité inférieure à 50 mètres. Bonne route.

Addiction Vous êtes préoccupés par la consommation d’alcool, de cannabis, de tabac ou d’une autre substance chez un proche, un ami. Des professionnels de l’addictologie vous proposent des entretiens gratuits de soutien et d’information au Loroux-Bottereau, à St Philbert de Grand Lieu, à Montbert ou à Machecoul. Information ou prise de rendez-vous : CHS de Montbert - Pôle Intersectoriel Fédération de Santé Publique Equipe d’addictologie 02 40 80 23 80


bloc-notes

Agenda Vœux aux habitants Mercredi 11 janvier à 18h, à l’Espace de Retz

Animations Violences intra-familiales : et si on en parlait ? Campagne de prévention Du 19 janvier au 1er février (voir détail p. 6) Ça va trop bien ! Spectacle sur les conduites addictives Vendredi 27 janvier et mercredi 1er février, à l’Espace de Retz

Culture

Etat-Civil Inventaire 68, un pavé dans l’histoire Théâtre Jeudi 19 janvier à 20h30, à l’Espace de Retz Soirée conte avec Gilles Perrodeau Vendredi 3 février, à l’Espace de Retz Gare centrale Danse métissée Mardi 7 février à 20h30, à l’Espace de Retz Andiamo Cirque Mercredi 15 février à 20h30 sous chapiteau à la Rabine

Machecoul, d’hier à demain Exposition Du jeudi 12 au mardi 18 janvier Rendez-vous de l’Auditoire Rencontre autour de la danse jazz Musique et danse Mardi 17 janvier, à la bibliothèque

Mairie 5 place de l’Auditoire Tél : 02 40 02 35 50 - www.machecoul.fr Horaires d’ouverture : lundi au vendredi : de 9h à 12h et de 14h à 17h et le samedi : de 9h à 12h (Etat-civil). Consultez l’intégralité des délibérations du conseil municipal sur le panneau d’affichage en mairie (extérieur) et sur le site internet www.machecoul.fr rubrique démocratie locale.

Installation “Osez l’idée” Lilian vous propose tous travaux d'agencement intérieur et mise en ambiance (cuisine, salle de bain, parquet, dressing, terrasse bois, modification électrique et aménagement de combles). Contact 06 11 35 70 46 ou osezlid@gmail.com Visible sur www.osezlid.fr

Mariage

Eugénie HUSARD 25/09/2011 21 Boulevard du Canal Laura ODIE 27/09/2011 4C la Cantinière Alizéa TANGUY 02/10/2011 18 bis rue du Bourg Saint Martin Vanille DUCATEL 03 /10/2011 11 Place des Halles Martin GROSSEAU 03/10/2011 1 Les Rivières Noé MORISSEAUX 09/10/2011 3 rue des Embruns Yoris CORBINEAU 18/10/2011 18 le Mottais Noam GUEDIRA 19/10/2011 12A route du Treil Théo LONGÈPÉE 19/10/2011 10 rue de la Vieille Douve Alan LE GAL 23/10/2011 9b rue du Bourg Saint Martin Lison PASCUITO 12 /11/2011 8 rue Merlin L’Enchanteur

Alain RADIGOIS et Stéphanie MARIN 03/12/2011

Urgences Urgences médicales : 15 (si atteinte à la personne) Pompiers : 18 Gendarmerie : 17

Décès Christophe TALNEAU 06/10/2011 68 route de bouin Marie-Christianne LECOMTE épouse PENNEC 14/10/2011 44 rue des Basclotières Lucien WINÉ 16/10/2011 35 rue de Pornic Louis PILLET 29/10/2011 38 rue du Marché Albert FORTINEAU 14/11/2011 Boulevard de Gondy Dominique ALLARD de GRANDMAISON DUTERTRE de la COUDRE 14/11/2011 Le Telman Germaine TRICHEREAU veuve CALLARD 15/11/2011 3A, rue du Sel Bernard HERMANGE 26/11/2011 61 rue des Basclotières

Urgences médicales malentendants Par minitel dialogue : 02 40 08 26 26 GDF (sécurité dépannage) Numéro azur : 0 810 433 444 EDF (sécurité dépannage) Numéro azur : 0810 333 044 Incident lié à l’assainissement 0811 902 902

regards - Janvier/Février 2012 I

Melle Annaig Lecossois, étiopathe : profession libérale qui consiste à rechercher l'origine de la pathologie afin d'établir un diagnostic adéquat et de pratiquer le ou les manipulations correspondantes. C'est de la “mécanique humaine” adaptée pour des soins digestif, ORL, tendinite, lumbago... Pour tous les âges : nourrisson à 90 ans et plus. 24 rue Pasteur - Tél. 02 51 70 27 18

Naissances

13


expression des élus

L’alternative pour Machecoul

Développement durable, et petits commerces durables

Ne sommes nous pas sur un développement d’une commune organisé de manière à maintenir les profits de certains ? Ce sont ces profits qui nous empêchent de changer de cap. Quelle est la priorité ? Le profit d’actionnaires, ou le bon cap ? Dans nos communes, il se trouve toujours d’habiles conservateurs, fort de leur notoriété, pour proclamer à coups d’arguments biaisés que tout cela est exagéré alors que nous rentrons dans une crise économique d’une gravité historique. Il nous faudra revitaliser la démocratie, légitimer le souci du bien public et réanimer l’idée du destin collectif. Un élu a pour mission durant son mandat de servir

Union pour le changement

ses compatriotes en toute transparence et non se servir ou servir ses amis proches. Un PLU doit répondre à une logique de services à la population tout en respectant une logique de répartition de la population. Aussi, on ne peut pas défendre le maintient des commerces dans le centre bourg et en même temps faire un PLU à la carte pour des grandes enseignes qui n’ont d’autres objectifs que les retours sur investissements. Nous ne devons pas accepter la logique d’oligarques locaux aux semelles de plomb. Nous allons sur un retour vers la pauvreté. Le caractère précaire d’un nombre croissant d’emplois et la faiblesse de certai-

nes rémunérations conduisent des personnes qui ont pourtant travaillé tout au long de l’année ou de leur vie, à des situations de pauvreté. Le phénomène est tout sauf négligeable en Pays de Retz et surtout dans notre commune. Le prix des terrains à construire n’est pas adapté aux salaires locaux. Des élus minorent les dérives qu’ils observent sur ce sujet en leur donnant une faible visibilité. Nous souhaitons à tous les habitants de Machecoul et à leur famille une excellente année 2012. Louis Gravouil et Joëlle Legeay

La “crise” de notre société et notre quotidien...

Depuis quelques temps, nous sommes “pilonnés” par des informations alarmistes quant à notre avenir et celui de nos enfants. Cette situation que nous subissons (augmentation constante de la dette publique, récession peut-être...), provient de décisions politiques et d’engagements basés sur des prévisions de croissance trop optimistes depuis plusieurs années en dépit de l’avis de certains experts économistes et des rapports annuels de la Cour des comptes qui avaient alerté les politiques des dérapages dans la gestion publique. Les restrictions annoncées et relatées par les médias nous concernent tous et aujourd’hui, chacun s’inquiète des conséquences de cette situation sur notre quotidien. Beaucoup parmi nous les vivent déjà et la gestion du budget des ménages devient de plus en plus difficile. Face à cette inquiétude du développement de la précarité et de l’accroissement des

besoins d’assistance et de solidarité, que pouvonsnous faire, à notre niveau ? Il est certain que les collectivités locales devront appliquer la rigueur dans leurs prévisions budgétaires et la commune de Machecoul n’échappera pas à cette situation de crise. En effet, il est probable que la Dotation de l’Etat baisse en 2012. Or, le budget d’une commune est alimenté par cette dotation (plus de 25% de nos recettes de fonctionnement) et par les impôts et taxes (50% des recettes de fonctionnement) que le conseil municipal vote chaque année. Il faudra donc faire des choix draconiens parmi les projets d’investissements et contenir nos dépenses de fonctionnement. Parmi celles-ci, l’évolution des dépenses de personnel qui représentent plus de 40% de notre budget de fonctionnement, nous interroge : elles ont augmenté de 21% depuis

2008, l’ensemble de la gestion des services s’étant accru de plus de 15% sur la même période. Afin de ne pas accentuer les difficultés des ménages, lors des prochains débats budgétaires, nous exprimerons le vœu que pour 2012, l’évolution des impôts locaux reste limitée. Des hausses d’impôts fonciers et de taxe d’habitation de 3,6% à près de 5% chaque année ne sont pas tolérables. Mais au seuil de cette nouvelle année, nous vous adressons à tous, nos meilleurs vœux de Bonne et Heureuse Année. Que celle-ci soit moins morose que les prévisions de nos économistes et que la solidarité se développe en créant le lien social et le bien-être autour de nous. Rogatien FOUCHER, Béatrice de GRANDMAISON, Bruno EZEQUEL, Christian BRETHES, Dominique PILET, Joseph PRENEAU

I regards - Janvier/Février 2012

rétro

14

5

6

7


rétro

1

2

3

1 Samedi 8 octobre : Daniel Gaborit et Claude Simonet entourés d’élus à l’occasion des 100 ans de la Gilles de Retz 2 Vendredi 21 octobre : élection de la nouvelle commission municipale enfants 3

Mercredi 26 octobre : La bibliothèque “donne sa langue au choix” 4 Jeudi 10 novembre : départ en retraite de Colette Gouy 5 6 7 8 9 et 10 Vendredi 2 et samedi 3 décembre : les bénévoles se mobilisent pour le téléthon

4

regards - Janvier/Février 2012 I

8

9

10

15


Happy new year

Prost Neujahr Ein Gutes Neues Jahr

Un an nou fericit La multi ani


Magazine Regards janvier-février 2012