Page 1

Programme du 21 novembre au 4 décembre 2012 CETTE QUINZAINE > AU-DELÀ DES COLLINES de Christian Mungiu > ROYAL AFFAIR de Nicolaj Arcel > LA CHASSE de Thomas Vinterberg > RENGAINE de Rachid Djaïdani > AMOUR de Mickael Haneke > DANS LA MAISON de François Ozon > UNE FAMILLE RESPECTABLE de Massoud Bakhshi > ARGO de Ben Affleck > RÊVE ET SILENCE de Jaime Rosales

SÉANCES-SPÉCIALES > LES MOISSONS DU FUTUR > LA PIROGUE

De Christian Mungiu 2012. Roumanie. 2h30. VOST. Avec Cosmina Stratan, Cristina Flutur… Double Prix d’interpretation féminine et Prix du Scénario - Cannes 2012 Palme d’or surprise en 2005, pour son sublime thriller coup de poing 4 mois, 3 semaines, 2 jours, Cristian Mungiu nous livre un film fascinant sur l’éternel affrontement entre l’aspiration au salut et l’attirance vers la perte. En amour, il est bien difficile d’avoir Dieu comme rival… Alina ne peut pas vivre sans Voichita. Alors, elle va la chercher là où elle est : au fin fond de la Roumanie, dans un monastère. Une question d’heures, pense-telle : bientôt, elles partiront toutes les deux pour l’Allemagne et travailleront sur un bateau. Sauf que Voichita a changé : elle aime toujours Alina, mais elle a découvert la foi et fait partie, désormais, de cette communauté religieuse, dirigée par un pope orthodoxe. Elle hésite à couper les ponts, tergiverse tandis qu’Alina, fragile et amoureuse, sombre dans l’hystérie… Une fille qui en aide une autre à survivre à un homme borné, violent, abusant de son pouvoir : Cristian Mungiu semble avoir

repris à peu près les mêmes personnages que dans 4 mois, 3 semaines, 2 jours. Les mêmes personnages, mais surtout le même thème : la description au scalpel d’un groupe dont l’autorité consiste à détruire au nom du bien commun. La religion est ici sa cible, mais ce pourrait aussi bien être ce pouvoir politique dictatorial qui a plongé son pays, durant des années, dans l’aveuglement et l’infantilisme. Dieu ou l’ex-PC roumain, même combat à ses yeux ! Dans les deux cas, le renégat ou le dissident deviennent forcément des dangers pour l’ordre établi. Il s’agit alors de les liquider en faisant mine de les « guérir » : système infaillible et sans merci… 

CINÉ-MÔMES > LE JOUR DES CORNEILLES de Jean-Christophe Dessaint > L’HISTOIRE DU PETIT PAOLO Programme de courts-métrages

Rencontre exceptionnelle avec la comédienne et cinéaste

HIAM ABBASS Vendredi 7 décembre à 20h15 autour de l’Avant-Première de son film HÉRITAGE

Pré-vente des places dès le 24 novembre à l’accueil du cinéma

De Nicolaj Arcel 2012. Danemark. 2h16. VOST. Avec Mads Mikkelsen, Alicia Vikander… C’est un film somptueux, sensuel et crépusculaire. Une histoire tout ce qu’il y a de plus vrai qui nous conte le Danemark tel qu’on l’ignore, pendant le bref instant où, touché par « les Lumières », il devint un exemple pour l’Europe entière. Au point que le grand Voltaire lui-même prit la peine de dégainer sa plus belle plume pour célébrer l’intelligence de son roi, « la lumière du Nord »… Comment l’amour permit cette évolution incroyable, comment aussi il signa la perte des précurseurs qui avaient contribué à faire de ce petit pays une référence pour tous ceux qui rêvaient d’une société meilleure : Nikolaj Arcel réussit brillamment un film sans temps morts, parvenant, du plus intime au plus collectif, à décrire une société furieusement inégalitaire, trop douce pour les uns, trop dure pour la plupart; un film porté par des comédiens magnifiques qui nous font croire au trouble de leur esprit comme aux élans de leurs corps et de leurs cœurs avides de liberté. Fin du XVIIIe siècle. La noblesse égoïste et futile, soutenue par un clergé puissant et arrogant, règne en opprimant le petit peuple. A travers tout le continent, intellectuels et libres penseurs réclament réformes et justice, mais la cour du Danemark, trop préoccupée de ses intérêts et de ses querelles, est sourde aux échos du monde, et les gens souffrent, exploités, battus, punis de mort pour le simple fait d’avoir déplu à leur maître, croupissant dans des villes sales… On dit que le jeune roi Christian VII est fou, qu’il ne gouverne guère, trop occupé qu’il est à boire et festoyer... Lorsqu’on lui amène sa très jolie et intelligente cousine britannique pour qu’il donne un héritier au

royaume, il en est quasi contrarié et la délaisse sitôt son devoir de reproduction accompli, si bien que Caroline Mathilde, la nouvelle reine, regrette amèrement sa douce Angleterre… C’est alors que les ministres, embarrassés par ce monarque inconséquent et incontrôlable, décident de lui trouver un médecin pour s’occuper en permanence de lui. Parce que son père était un pasteur apprécié pour ses idées conservatrices, et que la brochette de ministres qui régentent le royaume ne brille pas par son audace progressiste, c’est sur Johann Friedrich Struensee que se portera leur choix. Une forte personnalité, ce Struensee : bon vivant, libéral, humaniste, auteur lui-même de textes anonymes largement inspirés de Voltaire, Rousseau et bien d’autres… Les châteaux font rêver et les fêtes qui s’y donnent, superbement mises en scène, ne sont jamais empesées malgré la beauté des costumes, assumés comme si chacun portait là ses vêtements habituels ; la musique accompagne sans être envahissante et le jeu des acteurs est bigrement contemporain. Pour tout ça, le film déborde largement la description d’une époque pour nous renvoyer aux valeurs bousculées de la nôtre…


De Thomas Vinterberg. Danemark. 2012. 1h52. VOST. Avec Mads Mikkelsen, Thomas Bo Larsen, Annika Wedderkopp... Prix d’interprétation masculine pour Mads Mikkelsen Festival de Cannes 2012

Après un divorce difficile, Lucas a trouvé une nouvelle petite amie, un nouveau travail et il s’applique à reconstruire sa relation avec Marcus, son fils adolescent. Mais quelque chose tourne mal.Presque rien. Une remarque en passant. Un mensonge fortuit. Et alors que la neige commence à tomber et que les lumières de Noël s’illumi-

De Rachid Djaïdani. Fance. 2012. 1h15. Avec Slimane Dazi, Sabrina Hamida...

Au départ, ce n'est rien d'autre qu'une histoire d'amour. A Belleville de nos jours, Dorcy aime Sabrina et désire l'épouser. Il est black, chrétien. Elle est maghrébine, musulmane. Ce n'est pas l'équation la plus évidente. Surtout qu'elle a des frères. A n'en plus finir, des frères. Lesquels se sentent soudainement investis d'une mission traditionaliste pure et dure. Ce conte initiatique est né du vécu, de la magie et de l'obstination. Tourné à l'arraché avec une petite caméra, complètement autofinancé, impliquant les copains, la

nent, le mensonge se répand comme un virus invisible. La stupeur et la méfiance se propagent et la petite communauté plonge dans l’hystérie collective, obligeant Lucas à se battre pour sauver sa vie et sa dignité… Après avoir initié le Dogme95 de la nouvelle vague danoise avec Festen en 1998, Thomas Vinterberg a vécu par la suite une longue traversée du désert… Avec La Chasse, il poursuit fort heureusement une belle résurrection qu’il avait amorcée au travers de Submarino voilà deux ans. Véritable perle de la sélection de Cannes 2012, La chasse a su enthousiasmer le public et la critique. La remise du prix d'interprétation masculine à Mads Mikkelsen n’est que justice. Son personnage se transforme du long du film et s'adapte aux tournures du récit face à l'animalité de ses confrères. S’émancipant du Dogme, Vinterberg maintient pourtant ce cruel réalisme exacerbé par l’atmosphère campagnarde et nous plonge dans la peau de Lucas. Nous vivons le cauchemar et le refus, la chute et l'humiliation.

famille et les bonnes volontés, c'est le film d'un mec qui vient de nulle part, et qui traverse les sphères établies en souplesse, comme un pied de nez élégant aux mammouths institutionnels. L'électron libre se retrouve à 24 ans sur le plateau de La haine, puis reprend les tournois de boxe (qu'il gagne), tout en jouant quelques petits rôles pour le cinéma. Il entre dans la troupe de Peter Brook, part en tournée, publie des romans… Et voici Rengaine, film qu'il mit 9 ans à finaliser. Rengaine, c'est cette liberté gouailleuse, ce mouvement perpétuel, ce rapprochement des diversités, proposant un monde touffu et peuplé. Si rien n'est simple, s'il s'agit là d'un souffle sec fait de heurts et de meurtrissures, si les communautés s'entrechoquent, ne se reconnaissant pas encore, au moins elles se rencontrent, se secouent. Rengaine est un film téméraire et courageux, un film de terrain, d'un réalisme perçant, misant sur l'improvisation, les connivences. Djaïdani sait proposer puis laisser surgir, il croit à l'image et aux corps. Du cinéma brut, qui fait mouche. 

d'expressivité et puis finit, comme toujours chez De Michael Haneke. France. 2012. 2h06. Avec Jean-Louis Trintignant, Emmanuel- Haneke, par teinter notre regard, questionner notre point de vue et chambouler notre perceple Riva, Isabelle Huppert… Amour est l'histoire d'un vieux couple d'amoureux. Elle tombe malade, sera bientôt impotente. Lui fait ce qu'il peut pour gérer et accepter le lent processus de la vie vers la mort. On verra tout de ces ultimes tête-à-tête et corps à corps entre eux deux : le plus terrible, le plus dérangeant, mais aussi, et c'est moins fréquent chez le cinéaste, le plus familier, le plus tendre ; les extrémités de quotidien partagé, mais aussi les gestes extrêmes de l'amour. Le film avance avec une précision absolue, un sens du dialogue magnifique

tion. Le vieil homme, tout en pudeur aimante, ferme la porte pour ne pas exposer aux proches l'état délabré de sa femme. La caméra, elle, enfreint cet interdit et nous place à une distance troublante. Et puis il y a ces séquences oniriques où Trintignant, seul, se perd dans un cauchemar, raconte des souvenirs d'enfance, tente d'attraper un pigeon... Des images concrètes, mais aussi très mentales, qui nous hantent comme si elles étaient en germe dans nos cerveaux depuis toujours. Un souvenir du futur pour nos vies à tous. Merveilleuse et glaçante Palme d'Or. 

De François Ozon. France. 2012. 1h45. depuis un banc dans un parc, observé une maison et ses occupants durant tout l'été, il a élaboré Avec Fabrice Luchini, Ernst Umhauer… une stratégie pour pouvoir y être invité. Une fois Attention ! Dernières séances... C'est la rentrée des classes pour Germain Germain, professeur de lettres qui ne se fait plus beaucoup d'illusions sur sa mission de transmission des savoirs. Comme toujours et dès le premier cours, Germain donne une petite rédaction à ses élèves. Le sujet : racontez votre dernier weekend. Alors qu'il corrige les copies et se navre de tant de médiocrité, il tombe sur le texte de Claude Garcia. Le garçon raconte comment, après avoir,

dans la place, sous prétexte d'aider le fils nul en maths, il raconte l'intérieur, les personnages… Interloqué par l'imagination du garçon, Germain va reprendre goût à l'enseignement, prendre Claude sous son aile et l'encourager à poursuivre son récit… Mais l'intrusion de Claude dans cette maison de la classe moyenne en même temps que dans la vie de Germain va déclencher une série d’événements incontrôlables. 

LE JOUR DES CORNEILLES Dessin animé français de J.C Dessaint. 2011. 1h35. Dès 6 ans. Ciné-goûter dimanche 25 nov. à 14h15

Ignorant le monde des hommes, le fils Courge est élevé par son père l’Ogre au cœur de la forêt. Le garçon grandit en sauvage avec pour seuls compagnons d’étranges personnages à tête d’animaux qui hantent la forêt. Jusqu’au jour où il sera obligé de se rendre au village le plus proche et fera la rencontre de la jeune Manon… D'un point de vue narratif on est dans un objet cinématographique qui va dans toutes les directions, vers tous les genres et le fait avec talent. Son histoire a beau être limpide, elle n'en reste pas moins tout à fait originale. Et vont venir se fondre dans le récit des histoires de guerres, de mort, d'amour, de meurtre et de vie. Le graphisme de la forêt est un enchantement, avec ses couleurs qui se superposent, ses traits épais et marqués, un dessin inspiré d'un environnement réel mais sans jamais chercher le photoréalisme. Le Jour des corneilles fait partie de ces œuvres trop rares qui conjuguent à la perfection fond et forme et qui montrent qu'il est possible d'insuffler un souffle poétique à chaque image. 

L'HISTOIRE DU PETIT PAOLO Programme musical de 4 courts-métrages franco/belges. 2011. 59 minutes. Dès 2/3 ans Sous un coin de ciel bleu - Comédie musicale de A. Demuynck & C. M. Marum, 2009, 14 min. Dans un royaume bleu, tout est bleu… et tout le monde chante. Mais la Princesse bleue a le blues, malgré tout ce bonheur… Sacrebleu, que fautil faire pour lui rendre son sourire ?!! Fugue - De Vincent Bierrewaerts, 2011, 11 min. Un petit bonhomme tout à fait quelconque veut prendre soin d’une jeune pousse en la mettant au soleil. Dans un filet, il capture un nuage pour pouvoir abreuver la plante, mais celui-ci, se transformant en eau, glisse au travers des mailles. Le petit bonhomme tentera par tous les moyens de rattraper ce filet d’eau indispensable au bien-être de sa plante. La Garde-barrière - De H. Frassetto, 2011, 12’.Garde-barrière d’un passage à niveau sur une route à l’abandon, une vieille dame vit seule avec sa vache. Elle comble sa solitude par la tendresse qu’elle porte à sa jolie vache et s’évade en jouant du violon. Jusqu’au jour où elle décide de stopper les trains qui passent… L’Histoire du Petit Paolo - De N. Liguori, 2011. 22 min. En 1863, en Italie, un pèlerin autrichien voyage avec une mystérieuse boîte à musique sur le dos. Sa rencontre avec le petit Paolo fera basculer le destin du petit garçon ainsi que celui de l’accordéon…


faufiler discrètement hors des murs et à se cacher De Ben Affleck. Etats-Unis. 2012. 1h59. VOST. Avec Ben à l’ambassade canadienne. Pour les tirer d’affaire, une éminence grise de la CIA (un exfiltreur !) Affleck, John Goodman…

Le cinéma sauve des vies : Argo en est la preuve ! Le 4 novembre 1979, en pleine révolution iranienne, des militants envahissent l’ambassade américaine de Téhéran, et prennent 52 américains en otage. Six d’entre eux parviennent à se

De Massoud Bakhshi. Iran. 2012. 1h30. VOST. Avec Babak Hamidian, Mehrdad Sedighian, Ahoo Kheradmand… Inutile de vous dire que nous sommes tombés amoureux de ce film franco-iranien qui est une véritable radiographie de la société iranienne actuelle. A l'instar d'Ashgar Farhadi (Une séparation, Les enfants de Belleville) nous assistons avec une finesse qui fait froid dans le dos à des situations quotidiennes plus compliquées que chez nous. Le réalisateur nous plonge dès le premier plan dans un polar. Les premières scènes dans un taxi en route pour l'aéroport annoncent déjà un problème latent qui ne tardera pas à exploser. Sans aucune introduction, l'histoire commence à se tisser autour d'Arash avec des flash-back où l'on visite son enfance douloureuse pendant laquelle la famille a été déchirée entre les adeptes de la révolution islamique et leurs opposants pendant la guerre Iran-Irak. Le deuil se mêle à la trahison et finissent par faire fuir Arash et sa mère de Téhéran à Chiraz. Trente ans plus tard, alors qu'il vit et travaille en tant qu'universitaire en Europe, il est invité par l'université de

invente un stratagème loufoque et ambitieux : organiser un faux tournage de film pour s’approcher des otages… Les Studios Six Productions créés à l’époque (car il s’agit bien là d’une histoire vraie) en seulement quatre jours à l’occasion du sauvetage, se sont d’ailleurs révélés si crédibles, que 26 scénarios lui ont été envoyés, dont l’un d’eux signé… Steven Spielberg ! Le film s’attarde sur la course contre la montre et dépeint avec réalisme les heures d’angoisse. Ben Affleck, réalisateur et interprète dont voici le troisième film après Gone baby gone (2007) et The Town (2010), sait raconter les histoires et maîtrise l’art de captiver jusqu’au bout son spectateur. Avec Argo, il signe un film grand public à la fois distrayant et haletant, qui crée la surprise depuis plusieurs semaines en tête du box-office américain. 

Chiraz à donner quelques cours. Ayant quitté sa ville natale à l’âge de six ans puis l’Iran afin de faire ses études, Arash n’est pas prêt à enseigner aux étudiants ce que souhaite le regime. Les frictions ne tarderont donc pas à apparaître. Un jour, son neveu de Téhéran arrive à l’Université et l'informe que son père est mourant et désire le voir. Malgré ses hésitations, il se rend à Téhéran. Son voyage s’avère plus compliqué que prévu. « Une famille respectable » est un film à fort intérêt documentaire avec une construction de polar. Les coupes du réalisateur font monter le suspens en même temps que notre interrogation vis-à-vis de cette société ancrée dans de persistantes traditions depuis déjà quarante ans... 

      

Tous les jours à 14h : 4€ Groupes (scolaires...) :4€ Carte Culture : 4€ Enfants (jusqu’à 12 ans) : 4,50€ Abonnés : 4,80€ Tarif réduit : 6€ Tarif Plein : 7,50€

Les moissons du futur Doc de Marie-Monique Robin. France. 1h32.

Existe-t-il une alternative au modèle agricole actuel, issu de la révolution verte lancée dans les années 1960? La réponse est oui pour la journaliste et réalisatrice Marie-Monique Robin qui affirme dans son dernier film qu'il est possible de nourrir le monde sans pesticides et sans engrais chimiques. Ce documentaire est le troisième volet d'une enquête entamée avec Le monde selon Monsanto (2008), le géant des semences, des OGM et des produits phytosanitaires, et Notre poison quotidien (2010), sur l'évaluation des produits chimiques. S'appuyant sur le travail d'Olivier de Schutter, rapporteur spécial des Nations Unies sur l'alimentation, la journaliste est allée au Mexique, au Malawi, au Kenya ou en Allemagne rencontrer les tenants de l'agroécologie. Fin de la monoculture, suppression des intrants chimiques, réduction de la dépendance à l'égard des énergies fossiles, restauration de la richesse et de la fertilité du sol font partie des principes de cette agriculture durable. Elle doit permettre de mieux lutter contre la pauvreté rurale et de répondre aux changements climatiques. Marie-Monique Robin entend démontrer que ces techniques n'ont rien d'un retour en arrière mais qu'elles sont issues de la recherche et de la science. Et que les rendements sont équivalents à ceux de l'agriculture classique.

Rencontre & discussion avec Marie-Monique Robin samedi 24 novembre à 20h30 En partenariat avec le Théâtre de l'Espoir, Une autre résonance, Chouette c'est Bio, Terre de Liens, BioBourgogne et Veille au Grain.

La pirogue De Moussa Touré. Sénégal. 2012. 1h27.VOST

se manifeste dans toute son étrangeté. Avec De Jaime Rosales. Espagne. 2012. 1h50. VOST. Avec Yolan- Rêve et silence, le cinéaste sort en partie de son impasse formaliste pour toucher du doigt la spirida Galocha, Oriol Roselló... La catastrophe intime, qui palpite au cœur du quatrième film de Jaime Rosales, ne sera pas représentée frontalement : un accident de voiture prive un couple de leur fille aînée. Rosales suggère cet événement traumatisant, le temps d'une séquence silencieuse et hypnotique où un ruban d'asphalte se déroule. Pas d'effusion de larmes, tout se joue en sourdine dans ce récit de reconstruction pudique. Entouré de ses proches parents, collègues, amis, le couple tente d'apprivoiser un quotidien nouveau, déstabilisé par la perte. C'est alors qu'intervient le rêve, la seconde instance d'un titre programmatique. Il donne sa tonalité surnaturelle à un ensemble savamment réfléchi et

Séances spéciales

tualité. Il laisse ses personnages en sortir régulièrement du cadre, sans chercher à replacer la caméra. La vie a alors tout loisir de s'engouffrer dans les interstices. Au fil des plans, Rosales installe une émotion diffuse qui s'insinue progressivement chez le spectateur pour s'exprimer intensément, à l'issue de son histoire. 

Dans La pirogue, les personnages dévoilent, au long du film, leur rapport ambigu au départ, le sentiment aigu du péril, mêlé à la nécessité de partir et à l'espoir. La pirogue, présenté en 2012 à Cannes dans la catégorie "un certain regard" est l'aboutissement d'une réflexion du cinéaste Moussa Touré sur ce qui fait d'hommes et de femmes du Sénégal des candidats à l'épreuve humaine qu'est la traversée.

Soirée-débat dimanche 25 novembre à 20h30 proposée en partenariat avec La Cimade à l'occasion du Festival Migrant'scène

Les courts-métrages Du 21 au 27 novembre

Samedi 24 Novembre de 9 H 00 à 12 H 00

Egaro de Bruno Salomone / 6’

Découverte et pratique de la mise en scène cinématographique

Du 28 novembre au 4 décembre

Les ateliers sont animés par Aurélio Savini (formateur-réalisateur CinéDV). Inscription obligatoire (5 €) à l'Eldorado ou par téléphone 03 80 66 51 89

L’ère bête de Thomas Caudron / 7’

ATELIER CINÉMA "spécial fantastique"


Mer 21

14h00 Au-delà des collines 14h00 La chasse 14h00 Rengaine

16h45 Rengaine 18h15 Argo 20h15 Au-delà des collines 16h00 Amour 18h15 Une famille respectable 20h00 Rengaine 21h30 Argo 15h30 Le jour des corneilles 17h15 Au-delà des collines 20h00 La chasse 22h00 La chasse

Jeu 22

14h00 La chasse 14h00 Au-delà des collines

16h15 Dans la maison 16h00 Amour 16h45 Rengaine

18h15 Une famille respectable 18h15 Rengaine 18h15 Argo

20h00 Argo 22h00 La chasse 19h45 Amour 22h00 Rêve et silence 20h15 Au-delà des collines

Ven 23

14h00 La chasse 14h00 Au-delà des collines

16h15 Dans la maison 16h00 Amour 16h45 Rengaine

18h15 Une famille respectable 18h15 Rengaine 18h15 Argo

20h00 Argo 22h00 La chasse 19h45 Amour 22h00 Rêve et silence 20h15 Au-delà des collines

Sam 24

14h00 Au-delà des collines 14h00 La chasse 14h00 Rengaine

16h45 Rengaine 18h15 Argo 16h00 Amour 18h15 Une famille respectable 20h00 Rengaine 21h30 La chasse 15h30 Le jour des corneilles 17h15 Au-delà des collines 20h15 Au-delà des collines

Dim 25

12h Famille resp. 14h Au-delà... 12h Argo 14h La chasse 12h Rêves...

16h45 Rengaine 16h00 Amour

18h15 Argo 20h15 Au-delà des collines 18h15 La chasse 20h15 Rengaine 21h45 La chasse 17h15 Au-delà des collines

Lun 26

14h00 La chasse 14h00 Au-delà des collines

16h15 Dans la maison 16h00 Amour 16h45 Rengaine

18h15 Une famille respectable 18h15 Rêve et silence 18h15 Argo

Mar 27

14h00 Argo 14h00 La chasse 14h00 Au-delà des collines

16h15 Dans la maison 16h00 Amour 16h45 Rengaine

18h15 Une famille respectabl.● 20h00 La chasse 22h00 La chasse 18h15 Rêve et silence ● 20h15 Dans la maison ● 22h15 Rengaine 18h15 Argo 20h15 Au-delà des collines

20h00 Argo 22h00 La chasse 20h15 La chasse 22h15 Rengaine 20h15 Au-delà des collines

Prochainement :

Tabou de Miguel Gomes (5 décembre) - Ernest et Célestine de Benjamin Renner, Vincent Patar & Stéphane Aubier (12 déc) - De mémoires d’ouvriers de Gilles Perret (rencontre avec M. Faita et C. Corrouge le 13 déc. à 2h) - Héritage d’Hiam Abbass (12 décembre) - Les bêtes du Sud sauvage de Benh Zeitln (12 décembre) - 4h44, dernier jour sur terre d’Abel Ferrara (19 décembre) - Avoir 20 ans dans les Aurès de René Vautier (février)...

14h00 Rengaine 13h50 Au-delà des collines 14h00 Royal affair

15h30 Royal affair 16h30 Le petit Paolo 16h30 Amour

18h00 Royal affair 17h50 La chasse 18h45 Rengaine

Jeu 29

14h00 Rengaine 13h50 Au-delà des collines 14h00 Royal affair

15h30 Royal affair 16h30 La chasse 16h30 Rengaine

18h00 Royal affair 20h30 Royal affair 18h30 La chasse 20h30 Amour 18h00 Au-delà des collines 20h45 Argo

Ven 30

14h00 Rengaine 13h50 Au-delà des collines 14h00 Royal affair

15h30 Royal affair 16h30 La chasse 16h30 Amour

18h00 Royal affair 18h30 Le petit Paolo 18h45 Rengaine

20h30 Royal affair 20h00 La chasse 22h00 Argo 20h15 Au-delà des collines

Sam 1er

14h00 Rengaine 13h50 Au-delà des collines 14h00 Royal affair

15h30 Royal affair 16h30 Le petit Paolo 16h30 Amour

18h00 Royal affair 17h50 La chasse 18h45 Rengaine

20h30 Royal affair 20h00 La chasse 22h00 Argo 20h15 Au-delà des collines

Dim 2

11h50 Argo 14h Rengaine 12h La chasse 13h50 Au-delà... 11h40 Amour 14h Royal affair

15h30 Royal affair 16h30 Le petit Paolo 16h30 Amour

18h00 Royal affair 17h50 La chasse 18h45 Rengaine

20h30 Royal affair 20h00 Argo 20h15 Au-delà des collines

14h00 Rengaine 13h50 Au-delà des collines

15h30 Royal affair 16h30 Amour 15h45 La chasse

18h00 Royal affair 20h30 Royal affair 18h45 Argo 21h00 Rengaine 17h45 Au-delà des collines 20h30 Amour

14h00 Rengaine 13h50 Au-delà des collines 14h00 Royal affair

15h30 Royal affair 16h30 La chasse 16h30 Rengaine

18h00 Royal affair 20h30 Royal affair 18h30 La chasse 20h30 Amour 18h00 Au-delà des collines 20h45 Argo

Lun 3 Mar 4

20h30 Royal affair 20h00 La chasse 22h00 Argo 20h15 Au-delà des collines

Cinéma ELDORADO / 21 rue Alfred de Musset 21000 DIJON / Répondeur interactif : 08.92.68.01.74* www.cinema-eldorado.fr

/

eldo@wanadoo.fr

*(0€34 la minute)

Les ● indiquent le dernier passage d’un film

Mer 28

Prog 21nov complet