Issuu on Google+

Le LeLien Lien

Journal Israéien en langue française

‫עיתון ישראלי בשפה הצרפתית‬

Avec le supplément

Pe r s o n n e n’ a e m p ê ché Phar aon…

‫בםייד‬

Chana Tova Oumetouka sur internet:

www.actu.co.il

Mort d’Assaf Ramon : le pays en deuil

International

Liban : le Hezbollah provoque une crise politique

Analyse Israel-afrique : une diplomatie discrète par Jacques Benillouche

GRATUIT - Numéro - 108 - Edition du 18 Sept. 2009

Opinion La famille Ramon a été durement éprouvée il y a plus de six ans par la disparition dramatique du colonel Ilan Ramon z’l, l’un des pilotes de la navette spatiale américaine Columbia qui s’est désintégrée dans l’atmosphère au retour d’une mission de 16 jours dans l’espace. A présent, elle vient de connaitre une nouvelle tragédie avec la mort accidentelle du fils d’Ilan, le capitaine Assaf Ramon, 21 ans, qui a été tué dimanche après-midi dans le crash de son avion, un F-16. La catastrophe s’est produite au cours d’un entraînement effectué dans le Sud du Har Hévron, près de la localité juive de Pnei Hever. L’armée de l’Air poursuit ses investigations pour tenter de comprendre dans quelles circonstances l’avion s’est écrasé. D’après les premières vérifications, il s’avère que le jeune Assaf et son instructeur étaient partis faire un entraînement de routine et qu’au cours du vol, l’appareil d’Assaf a perdu de l’altitude et a touché le sol.

Le commandant en chef de l’armée de l’Air, le général Ido Nehoushtan, a ordonné dimanche soir la formation d’une commission d’enquête qui devrait être conduite par un général de brigade. Elle devra envisager trois causes plausibles de l’accident, dû soit à une défaillance technique, soit à une erreur humaine soit à la perte de connaissance du pilote provoquée par une baisse d’altitude subite. Le Premier ministre Binyamin Netanyahou a décidé de reporter de quelques heures sa rencontre avec l’émissaire américain George Mitchell afin de pouvoir assister aux obsèques du jeune homme. Réagissant dimanche soir à ce tragique accident, il a souligné notamment que la douleur de la famille touchait le cœur de toute la nation. Le Rav Haïm Zvi Konikov, directeur du Bet Habad situé dans le centre spatial américain où Ilan Ramon s’entraînait, accompagne la famille Ramon depuis la tragédie de la navette Columbia. Il a indiqué qu’il avait rencontré

Assaf pour la dernière fois il y a environ un an et demi. « Il était enthousiasmé à l’idée de suivre la même carrière que son père. Il m’avait parlé de tous les efforts qu’il avait déployés pour devenir pilote. A présent, je suis sous le choc ». Le jeune capitaine Assaf Ramon z’l a été inhumé lundi après-midi au cimetière de Nahalal. Des centaines de personnes ont assisté aux obsèques, et parmi elles le président de l’Etat Shimon Pérès, le Premier ministre Binyamin Netanyahou et le chef d’état-major Gaby Ashkenazy. Ce sont les camarades d’Assaf, qui ont effectué avec lui le dernier exercice aérien dans le Har Hévron, qui ont porté le corps du défunt. Rona Ramon, la mère du jeune Assaf, a déclaré avec une grande émotion: « On m’avait promis qu’on veillerait sur toi, comme on l’avait fait pour ton père. A présent, c’est toi qui veilles sur lui, mais moi, je te voulais près de moi. Maintenant, les cieux sont à toi ».

Eyn brera, pas le choix! par Jacques Kupfer

Eco / Tech

Le Apple Iphone arrive en Israël avec


www.chaletgalil.com

972-(0)77 3009139

Centre de réservations :

En cadeau ballade en jeep - massage pour couple

comprenant: Pélérinage des kivré tsadikims minibus de 20 places et déjeuner compris Rabbi Chimon Bar Yohai: Meron - Rabbi Yeuda Bar Ilay -Rabbi Yonatan Ben Ouziel: Amuka Rabbi Meir Baal Nes: Tiberiade

nuit supplémentaire : 490 shekels ( toutes cacheroutes possibles, soucca privée pour chaque suite)

A partir de 2 390 shekels par personne 4 nuits en demi pension enfant 190 shekels la nuit

En couple, en famille ou bien même entre amis venez passez vos fêtes de souccoth dans les plus prestigieuses maisons d'hôtes de la Galilée entourées des grands tsadikims

SOUCCOTH


EDITO

http://www.actu.co.il

Edition du 18 Sept. 2009 / 108

5

Roch Hachana, 16 ans plus tard par Shraga Blum Une maxime dit que « lorsqu’on veut tuer son chien, on dit qu’il est enragé ». L’inverse est vrai aussi : lorsque l’on veut s’acoquiner avec un assassin, on fait mine d’ignorer ses crimes. Ou mieux encore, on lui donne des Kalachnikovs. En 1993, l’année même où furent signés les sinistres Accords d’Oslo, un rapport des services secrets israéliens avertissait que des « roquettes s’abattraient sur Ashkelon si (car) les Palestiniens ne respecteraient pas les clauses du traité en gestation ». L’ancien chef des services secrets, Yaakov Amidror, l’a rappelé cette semaine, accusant le gouvernement Rabin-Pérès de l’époque « d’avoir totalement ignoré les rapports des différents services de renseignements, qui annonçaient un piège sécuritaire qui se fermerait sur Israël dès la signature de ces accords ». Que fit alors Shimon Pérès ? Il fit sortir les officiers de Tsahal lors du vote du traité. Dehors les gêneurs! Tout comme fut éjecté par Sharon le chef d’état-major Moshé Yaalon qui avait osé avertir des dangers du désengagement de la Bande de Gaza. On connaît la suite. La proximité de la signature des Accords d’Oslo avec la fête de Rosh Hashana amène tout droit à la question de la remise en question, de l’introspection qui est demandée de chacun d’entre nous en cette période, et à plus forte raison de ceux qui « tiennent entre leurs mains les destinées de l’Etat » et qui doivent parfois prendre des décisions cruciales et décisives pour l’avenir du pays. Les Accord d’Oslo, signés avec faste sur la verte pelouse de la Maison Blanche, fêtent cette année leur 16e anniversaire. On peut sans crainte affirmer qu’ils ont affecté de manière durable la politique intérieure comme extérieure d’Israël, sans parler de sa situation sécuritaire. Ils ont notamment verrouillé l’action de tous les gouvernements qui se sont succédés, ne laissant que très peu de marge de manœuvre aux dirigeants d’un pays ultradémocratique, liés juridiquement autant que par éthique aux décisions prises par leurs prédécesseurs sur le plan international, quand bien même seraient-elles dangereuses. Binyamin Netanyahou a payé le prix fort sur le plan intérieur comme dans la sphère internationale pour avoir tenté de limiter les dégâts de l’application de ces accords suicidaires pour Israël. Exiger tout simplement la réciprocité dans les concessions de part et d’autre, lui a valu le qualificatif de « fossoyeur d’Oslo ». Mais il y plus que cela. Le concept “Oslo”, avec ses filiales appelées « Wye Plantation », « Camp David », « Feuille de Route » ou “Processus d’Annapolis”, a été asséné à coup de rouleau compresseur médiatique aux opinions publiques jusqu’à être imposé comme étant “la seule voie possible pour arriver à une-solutionjuste-et-durable du-conflit israélo-palestinien”. Emettre ne serait-ce qu’une remarque à propos des conséquences sanglantes de ces accords équivalait à être désigné comme un “ennemi de la paix” et un “extrémiste”. L’assassinat d’Itsh’ak Rabin, à l’issue d’une Grande Messe de gauche en l’honneur du « dieu-paix », achevait d’octroyer à ces accords un statut de sainteté qui ne laissait plus aucune place à une quelconque remise en cause de cette machine infernale, même si la réalité couleur pourpre l’imposait pourtant. Il faut se rappeler le feu d’artifice de déclarations euphoriques qui avaient accompagné la signature de ces accords, alors qu’une minorité méprisée et pas suffisamment écoutée annonçait déjà ce qui allait arriver : « L’ébauche de la paix et d’un Nouveau MoyenOrient », exultait Pérès, dont on sait aujourd’hui les intérêts financiers personnels qui étaient en jeu dans cette affaire, « grande occasion historique », déclarait Bill Clinton, « l’impossible à portée de

main », dixit Warren Christopher, Secrétaire d’Etat etc. Et comme c’était prévisible, tout a foiré. Les causes en sont diverses, mais la plus importante reste que l’hypothèse israélienne selon laquelle les Palestiniens avaient renoncé à leur espoir de détruire l’État juif, était erronée dès le départ. Sur la base de ces accords, les naïfs artisans israéliens s’attendaient à ce que les Palestiniens reconnaissent formellement l’existence de l’État d’Israël, cessent les hostilités et leur éducation à la haine dès lors qu’Israël leur en fournirait suffisamment de motifs financiers et politiques. En bons élèves, les Israéliens s’efforçaient d’accorder toute une série de concessions, dans l’espoir – futile - que leur flexibilité, leur retenue et leur générosité susciteraient la bonne volonté des Palestiniens. En fait, ces gestes ne firent qu’aggraver la situation en constituant autant de signes de démoralisation et de faiblesse de l’Etat juif. Chaque concession venait ainsi diminuer la crainte de la puissance israélienne, faisait paraître Israël plus vulnérable et nourrissait les rêves irrédentistes au lieu de les éradiquer. Ce n’est qu’en septembre 2000 – également au moment de Roch Hachana – après le sommet de Camp David au cours duquel Arafat exigea la lune, et quand les attentats ponctuels se transformèrent en confrontation généralisée de la 2e Intifada, qu’une large partie de la population du pays comprit enfin que les Accords d’Oslo avaient été un leurre, très prévisible d’ailleurs. Selon l’expression du spécialiste de géostratégie Frédéric Encel, « ces accords de ‘paix’ portaient en eux-mêmes tous les éléments belligènes ». Malgré cela, « l’effet Oslo » se ressent jusqu’aujourd’hui, même si la grande partie de la population israélienne a reconnu son échec. L’idée d’un Etat palestinien « aux côtés d’Israël » n’est plus tabou dans toute une partie de la droite, et même un Netanyahou prononce les mots de “deux Etats” et s’apprête à geler la construction juive en Judée-Samarie, alors qu’il y a 16 ans, ce même Netanyahou accusait Rabin depuis la tribune de la Knesset d’être “encore plus dangereux que Chamberlain”, et écrivait dans l’un de ses livres “qu’avec les Accords d’Oslo, la gauche israélienne avait permis à l’OLP de réaliser la première étape de son plan de destruction progressive de l’Etat d’Israël, tel que défini dans le plan de 1974”. Mais qu’en pensent aujourd’hui les « architectes d’Oslo », ceux qui durant des mois ont pensé, tissé, modelé, et négocié ces textes en secret quelque part dans la Grand Nord ? Ces technocrates, qu’une partie de la population appelle à comparaître devant la justice pour haute trahison, « Posh’ei Oslo Le-Din ! », « Les criminels d’Oslo en Justice ! », expression certes excessive - quoi que - mais qui traduit le refus de l’immunité inacceptable pour ceux qui ont pris des décisions déraisonnées, n’ont-ils pas de comptes à rendre ? Certes, ils ont été marginalisés de la vie politique, au point parfois de la quitter, mais ne sont-ils pas à l’origine de la mort inutile de tant de civils israéliens ? Eux qui criaient « Begin, Sharon assassins ! » en pleine Guerre du Liban contre le terrorisme en 1982, et qui comptaient les soldats tués au front, ne sont-ils pas à juger à la même enseigne ? A quelques jours de Roch Hachana, période de remise en question et de doute, il faut se poser la question : ces personnes qui ont initié, promu, imposé et maintenu « Oslo » sous perfusion, sont-ils capables de faire un arrêt sur image et de mettre en perspective leurs espoirs avec la réalité? Auraient-ils le courage de dire « Nous nous sommes trompés ! », « Nous avons sincèrement cru que… », Hélas, il n’en n’est rien. Shimon Pérès, utopiste invétéré et artisan principal des

Email: info@actu.co.il Fax: +972(0)7 32 40 68 59 Directeurs de la publication Alain Sayada (France) Tel: 06 68 17 25 55 Erez Abou (Israël) Tel: 057 420 00 41

France 01 78 40 71 48 Israël 07 47 14 62 13 En partenariat avec:

Rédactrice en chef Claire Dana Picard Relations Publiques Strategic Key Planning Tel: 050 21 95 590 Photos Alain AZRIA Tel: 06 63 13 70 99

Service abonnements et annonces particuliers France 01 78 40 71 48 Israël 07 47 14 62 13 Service Distribution Tel: 057 420 00 43 Publicité France Alain Sayada Tel: 06 68 17 25 55 Publicité Israël Directeur commercial Jacques Chemla Tel: 052 322 21 29 Région Sud - Jérusalem Charles Nakache Tel: 057 420 00 48

Accords d’Oslo, victime d’un malaise samedi soir, a fait annuler tous ses rendez-vous de dimanche sauf un seul: celui avec George Mitchell, messager d’Obama pour exiger la fin de la construction juive en Judée-Samarie. Pérès est parmi les Présidents les plus “politiques” qu’ait connu le pays, et ses interventions qui sortent souvent du cadre de ses fonctions, se concentrent sur un point bien précis: continuer à promouvoir le Processus d’Oslo, envers et contre tout, même en contradiction avec les positions du gouvernement légitimement élu par une large majorité de droite. D’ailleurs, l’actuel Président n’a jamais émis le moindre regret sur son rôle dans l’élaboration de ces accords, ne seraitce par correction face à toutes les familles des victimes du terrorisme. L’un des principaux protagonistes israéliens de l’époque, Ron Pundak, était cette semaine l’invité de la station Kol Israël. Il a persisté à dire « que les Accords d’Oslo étaient une réussite », et « que la réalité avait prouvé qu’il n’y avait pas d’autre issue que l’application de ces accords ». Trois autres parmi les architectes de ces accords se sont rencontrés tout récemment pour “faire le bilan”: Yossi Beilin, Ouri Savir et Yaïr Hirschfeld, trois intellectuels de gauche détachés des réalités et tous trois partisans d’une société laïque de consommation, coupée des racines spirituelles du Judaïsme. Hélas et doublement hélas, ces trois lascars n’ont rien appris depuis, et avec aplomb, se disent « persuadés qu’Oslo a été la meilleure option pour Israël » et qu’elle a “redistribué les cartes de manière définitive au Proche-Orient”. Ils se gargarisent de ce “succès” réalisé dans le plus grand secret et de ces accords votés d’une manière on ne peut plus anti-démocratique, au gouvernement comme à la Knesset. Yossi Beilin, qui a officiellement quitté la vie politique, mais qui se trouve toujours à la tête de “l’Initiative de Genève” - autre plateforme pro-palestinienne – estime aujourd’hui “que les Accords d’Oslo ont profondément changé la manière de penser au sein de la société israélienne, bien plus que toutes les guerres d’Israël, y compris le traumatisme de la Guerre de Kippour ». Beilin poursuit dans son rêve en affirmant « que les Accords d’Oslo furent un tournant stratégique dans l’Histoire du Sionisme, afin qu’Israël demeure un Etat juif et démocratique » !! « Sans ces accords », précise-t-il, « il n’y aurait eu ni Initiative de paix arabe de 2002, ni mobilisation internationale autour d’Israël contre l’Iran ». On ne sait pas où cet homme, intelligent par ailleurs, va chercher de telles inepties. Son acolyte Ouri Savir est encore plus convaincu

que lui : « Le Processus d’Oslo n’est pas mort (contrairement aux victimes juives du terrorisme qui en a découlé), et il se dit certain « que le futur accord final de paix reprendra les axes principaux d’Oslo ». Et de prononcer une phrase qui en dit long sur la déjudaïsation de cet enfant de « l’élite » : « Grâce aux Accords d’Oslo, les colons juifs n’ont pas pu réaliser leur rêve insensé du ‘Grand Israël’ ». Il en veut d’ailleurs quand m��me un peu à Itsh’ak Rabin, « qui a permis aux Juifs de continuer à s’installer en Judée-Samarie, ruinant ainsi la confiance des Palestiniens ». « Il aurait fallu les affronter », déclare-t-il sans honte, regrettant « que Rabin n’ait pas profité du massacre du Caveau des Patriarches par Baroukh’ Goldstein pour vider Hévron de tous ses Juifs ». Voilà le genre d’individus qui a concocté les Accords d’Oslo ! Cette mentalité de Juifs à l’échine courbée et quémandant les faveurs des nations ressort avec force de cette réflexion de Savir : « Grâce à ces Accords et aux concessions israéliennes, la paix a pu être signée avec la Jordanie, le Vatican a accepté d’établir des relations diplomatiques avec Israël, et nos relations se sont améliorées avec des pays tels que le Maroc, la Tunisie, la Turquie, la Grèce et les Emirats du Golfe ». Youpi, on nous aime de nouveau ! Et pour cela, on peut bien jeter quelques Juifs par-dessus bord… Yaïr Hirschfeld semble soudain le plus « équilibré »…en ne mettant pas principalement la faute du côté israélien : « Les deux côtés n’ont pas rempli leurs obligations » ! Ces trois apprentis-sorciers, résidus de « l’élite laïque tel-avivienne », loin d’avouer une quelconque responsabilité, restent jusqu’à aujourd’hui, persuadés de la justesse de leurs vues. « Nous avons réussi à faire exploser le rêve du Grand Israël, mais nous avons hélas perdu la bataille de l’opinion » estiment-ils. Beilin considère « que l’une des grandes leçons d’Oslo (tenez-vous bien), est qu’il faut juguler l’influence trop grande des militaires (qui voient venir le danger), et laisser les diplomates et les politiques prendre les décisions cruciales ». « A l’époque, nous n’étions pas conscients de la mauvaise influence des arguments sécuritaires sur les décisions politiques »…. ! Maigre consolation, ces personnes ne sont plus au pouvoir, mais ils ont laissé des marques profondes dans la société israélienne. Et leur influence est encore certaine dans le débat public, notamment dans les médias, le monde universitaire et le microcosme artistique. Encore des cercles où la remise en question n’est pas à l’ordre du jour. Shana Tova !

Obama ne s’est pas résolu à un Iran nucléaire

L’éditorialiste du Jérusalem Post Caroline Glick écrit dans une récente édition du journal que le président Obama aurait déclaré qu’il était prêt à accentuer les pressions sur l’Iran à propos du nucléaire à condition qu’Israël suspende la construction d’implantations en Judée-Samarie et à Jérusalem. Ce que Caroline Glick interprète comme non seulement la confirmation que les Etats-Unis se sont résolus à l’entrée de l’Iran dans le club nucléaire mais encore que l’échec éventuel des négociations avec l’Iran pourrait de ce fait être mis sur le dos d’Israël. Je dois dire que je rejette catégoriquement cette analyse ; c’est pour moi de la littérature, ca n’est pas sérieux, un président américain ne peut pas se permettre de tenir un tel langage ! D’autant plus que c’est probablement le contraire qui est vrai ! M. Obama ne s’est pas résolu à un Iran nucléaire. Il veut même probablement l’empêcher. Parce qu’il a besoin d’un succès politique. Il est en mauvaise posture avec seulement 45% des Américains qui lui font confiance à ce stade de son mandat présidentiel ! Il a besoin de se refaire une beauté, si j’ose dire. L’Afghanistan et l’Irak ne donnent pas aux Américains de raison particulière de

conforter leur président et son grand projet de santé, avec un coût évalué à quelque 1000 milliards de dollars, est mal reçu par l’opinion américaine et les Républicains se sont jurés de lui porter le coup de grâce au Congrès. Une percée éventuelle dans les négociations israélo-palestiniennes ne fera rien pour redorer le blason du président ! Impossible de la créditer cent pour cent à Obama. De plus, il reste à résoudre le problème du conflit entre Palestiniens, lequel empêche tout progrès réel avec Israël. Trop de pain sur la planche ! Alors, seul l’arrêt de l’enrichissement de l’uranium par l’Iran pourra permettre au président Obama de faire remonter ses actions. Il va donc s’y employer, d’abord par la négociation, ensuite en suscitant un accord international sur l’accroissement des sanctions, comprenant les Russes et les Chinois et, en dernier recours, en autorisant une opération militaire. Rien de moins pour sauver le président !


ARLOZOROV

4 pcs, 90 m2, clim., rénové, très bien placé, poss. co-location.

6500 nis

YOUD BET

YOUD BET

grand appartement de 3pcs dans projet avec

dans le projet "neve hila"

piscine

grand 5pcs

950 000 nis

1 400 000 nis

YOUD BET

YOUD ZAIN

spacieux et agréable appartement de 4pcs

très beau 3pcs investi avec terrasse de 30m2

vue dégagée sur la mer

1 050 000 nis

Guivat Aprahim villa 5p 150m2 habitable +400m2 de jardin avec piscine et jaccuzi

1 340 000 nis (62312)

5

3 300 nis

Afridar

Barnea

beau 4pieces 106m2 immeuble recent

bel appartement de 4pieces face a la mer belles surfaces

700 000 nis (62636)

840 000 nis (62777)


Cérémonie à Paris en souvenir des victimes de la Shoah Comme chaque année, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, une cérémonie a eu lieu dimanche matin en la grande synagogue de la Victoire, à Paris, en souvenir des six millions de victimes juives de la barbarie nazie, pendant la Shoah. Près de 650 personnes étaient présentes à cet office solennel. Le grand rabbin de France, Gilles Bernheim, a souligné dans son allocution l'importance du "devoir de mémoire" pour "tirer les leçons d'un forfait qui a entaché à jamais la dignité de l'homme occidental".

Netanyahou était à Moscou !

Où était passé le Premier ministre, lundi dernier, lorsque les journalistes avaient perdu sa trace ? Le mystère semble enfin avoir été élucidé. On se souvient que Binyamin Netanyahou avait réussi à échapper pendant quelques heures à la surveillance des médias qui n’ont pas su indiquer où il se trouvait. Certains ont alors affirmé qu’il avait visité un pays arabe alors que d’autres prétendaient qu’il s’était rendu sur un site sécuritaire en grand secret. Par la suite, la rumeur publique a indiqué que Netanyahou s’était tout simplement envolé pour Moscou pour débattre de questions de première importance avec les dirigeants russes. Et cette information, prise au départ avec précaution et méfiance, aurait finalement été confirmée en fin de semaine par le ministre Dan Méridor, selon le site de Galei Tsahal, la radio de l’armée. Ce dernier aurait précisé que le

A LA UNE

http://www.actu.co.il

Edition du 18 Sept. 2009 / 108

Premier ministre avait effectué lundi dernier un voyage éclair en Russie, qui avait été tenu secret et même démenti par les Russes eux-mêmes. Avec la confirmation de Méridor, il s’agirait de la première réaction officielle des autorités israéliennes. Méridor, qui répondait à Genève aux questions de l’Agence Reuters, aurait refusé toutefois de donner des précisions sur l’objectif de ce voyage, affirmant qu’il était préférable que certaines questions soient traitées dans la plus grande discrétion. Méridor aurait en revanche parlé sans retenue de la question iranienne, déclarant « qu’il n’y avait pas de temps à perdre ». Et de souligner: « Le problème ne concerne pas seulement Israël, même si cela nous préoccupe plus spécialement étant donné qu’Ahmadinejad nous refuse toute légitimité ». Selon les estimations de Méridor, l’Iran risque de se procurer la bombe atomique « dans un avenir

relativement proche ». Evoquant ensuite la politique américaine sur ce sujet, il a indiqué: « Il faut mesurer les choses en fonction des résultats, que les moyens utilisés soient souples ou fermes ». Méridor a bien fait comprendre qu’il ne voulait pas parler d’une offensive militaire contre l’Iran afin que ses propos ne soient pas mal interprétés. Et d’estimer que la politique d’Israël dans ce domaine était « bonne et efficace jusqu’à présent » en précisant: « Tout le monde sait que nous sommes un Etat responsable ». Curieusement, ce que Méridor semble avoir confirmé pour Reuters, il aurait refusé de le faire sur une chaine israélienne, Aroutz Esser (10e chaîne), à laquelle il aurait déclaré qu’il fallait poser la question au porte-parole de Netanyahou. Claire Dana-Picard

7

La campagne contre l’assimilation nuit aux Juifs de l’étranger Le président de l'Agence juive Nathan Sharansky a annoncé avoir ordonné l'interruption de la campagne de lutte contre l'assimilation lancée la semaine dernière. La campagne inclut selon lui des messages racistes. "Nous devons nous abstenir de blesser les Juifs de Diaspora. Il faut trouver un langage commun entre ces derniers et les habitants de l'Etat d'Israël. La campagne promotionnelle doit rapprocher les Juifs et non les éloigner", a précisé l'ancien refuznik.

« Les terrains ne seront pas vendus à des éléments hostiles. » Le président du cadastre, Yaron Bibi, s’est adressé aux participants du congrès organisé par le mouvement kibboutzique. Il s’est prononcé en faveur de la réforme proposée par le Premier ministre et entérinée par la Knesset. En effet, la loi sur la privatisation de quelque quatre pour cent des terrains sous contrat emphytéotique (biens fonciers placés sous bail à durée prolongée) appartenant à l’Etat a été approuvée le 4 août dernier, par 61 voix contre 45. Selon lui, des terrains vendus à des particuliers feront l’objet d’un contrôle. L’identité de tout nouvel acquéreur sera vérifiée. Lors du changement de propriétaires, les acheteurs devront faire valoir leurs droits auprès du cadastre. S’il s’agit d’un détenteur de passeport en provenance d’un pays ennemi, le cas sera renvoyé à l’administration. « Tout sera contrôlé au cas par cas, et nous irons jusqu’à l’annulation de transactions, en cas de besoin », a-t-il ajouté. Il a fait remarquer que de nombreux terrains, dans des villes comme Tel-Aviv, Kefar Saba, Richon Letsion, Metoula, Ysod Hama’ala et d’autres encore, appartiennent à des particuliers et n’ont à ce jour pas été achetée par les pays du Golfe. Le congrès a rassemblé une centaine de directeurs de l’industrie kibboutzique, tous résidents dans les kibboutzim. L’une des questions a donc porté sur le problème de la définition du propriétaire des maisons qui s’y trouvent. En effet, les propriétés foncières appartiennent à l’ensemble de la collectivité de chaque village, ou de ses membres officiellement inscrits. Il leur a répondu que du point de vue de l’administration, ils seraient libres de décider de l’allocation des maisons aux membres à titre individuel, dès que l’alinéa 979 de la loi entrerait en vigueur. « Je sais ce qu’est le kibboutz. Vous

devrez donc prendre une décision difficile et regarder vers l’avenir, même en ce qui concerne l’idéal du kibboutz. » Il a cependant précisé qu’une partie des bâtiments resteront liés au noyau agricole de l’exploitation et ne pourront pas faire l’objet par conséquent d’une capitalisation. Aucune décision n’a été prise pour l’instant quant à la quantité de maisons concernées par cette mesure. Il est possible qu’une vingtaine de maison se trouvant dans l’enceinte de chaque groupe ne change pas de statut, à moins que les membres ne décident de transformer leur société en village communautaire, ce qui permettrait le passage à la propriété privée la totalité des logements. Le directeur du cadastre s’est alors penché sur la question des terrains situés à la périphérie. Dans l’état actuel des lieux, il a exprimé son opposition à l’attribution de terrains pour la construction de maisons individuelles. Pour lui, ce type de construction doit être encouragé dans les villes décentrées comme Yérouham. Il a conclu par une déclaration qui devrait faire baisser de façon significative le prix des terrains: « Dans les mois qui viennent, j’ai l’intention de procéder à une vente de terrains de grande envergure pour faire baisser les prix. La plupart des terrains qui font l’objet de projets de construction autorisés entreront dans le marché. Il faut mettre fin à l’impression répandue selon laquelle les terrains seraient en nombre insuffisant. J’ai vu les prix à Tel-Aviv, et ils ne sont pas abordables pour un jeune couple qui désire s’installer. » Yéochoua Sultan


8

A LA UNE

L’information en provenance d’Israël Pérès victime d’un malaise Le Président de l'Etat a été victime d'un malaise lors de sa participation à une soirée au Centre Rabin de Tel-Aviv-nord. Lors d'une série de questions-réponses, il s'est effondré et tombé par terre. Après quelques minutes, il est revenu à lui et a effectué quelques pas. Une équipe du Magen David Adom est arrivée est s'est occupé de lui dans une pièce adjacente. Le Président a eu une semaine très chargée sur le plan diplomatique et il est probablement surchargé.

Onu : Netanyahou devra écourter son séjour

L’Onu tiendra, à la fin du mois, son Assemblée générale et une fois de plus, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad y sera reçu comme les autres chefs d’Etat. Cette présence pose un problème sérieux au Premier ministre Binyamin Netanyahou qui a finalement décidé d’écourter son séjour à New York pour éviter toute rencontre fortuite avec le dirigeant du régime des Ayatollahs. Au départ, le chef du gouvernement israélien devait rester trois jours à New York mais suite à sa récente décision, il retournera en Israël deux jours après son arrivée. Dans son entourage, on explique que Netanyahou ne veut pas siéger dans la même salle que le président iranien. Mais cette décision n’a pas été facile à prendre: en effet, en partant plus tôt, il ne pourra pas assister au discours du président des Etats-Unis Barack Obama au cours duquel il devait être assis non loin d’Ahmadinejad. Malgré

cet inconvénient, Netanyahou n’a pas changé d’avis, et il l’a expliqué lors de débats avec ses collaborateurs: dans une perspective historique, il ne veut pas être filmé ou photographié face à l’ennemi juré de l’Etat d’Israël. Le Premier ministre s’envolera pour New York le 22 septembre prochain et prendra la parole à l’Onu. Il serait aussi question d’une rencontre tripartite avec le président Barack Obama et le chef de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. Pour certains, cet entretien pourrait annoncer la relance des pourparlers entre Israël et les Palestiniens. Netanyahou avait prévu de rencontrer de nombreux chefs d’Etat, et parmi eux des dirigeants du monde arabe. Toutefois, son séjour étant écourté, il devra sans doute renoncer à une partie de ces entretiens.

est disponible sur les vols

Edition du 18 Sept. 2009 / 108

Défi du directeur de la centrale nucléaire iranienne Le directeur de l'organisation de l'énergie atomique iranienne a déclaré que son pays était prêt à contrer toute attaque sur ses installations, quelle que soit la nationalité des attaquants. C'est ce qu'il a déclaré lors d'un discours dimanche, lors du congrès de la cession générale internationale pour l'énergie atomique à Vienne.

Le procès d’Olmert s’ouvrira à la fin du mois

Pour la première fois dans les annales de l’Etat d’Israël, un ancien Premier ministre s’assiéra sur le banc des accusés dans un procès qui sera sans aucun doute retentissant et qui s’ouvrira le 29 septembre prochain au tribunal de district de Jérusalem. Ehoud Olmert fait l’objet de poursuites judiciaires pour plusieurs affaires: Rishontours, les »enveloppes » et le Centre d’investissements. Il comparaîtra devant les juges qui ont entendu le témoignage de Morris Talansky, conformément à la requête du parquet. Comme c’est toujours le cas pour des personnalités en exercice, Olmert devra se présenter devant un collège de trois juges. Dans toutes ces affaires, Olmert est accusé de fraudes dans des circonstances aggravantes, d’abus de confiance et de dissimulation de revenus. Toutefois, il n’a pas été inculpé pour corruption, comme le recommandait la police. Dans la fameuse affaire des « enveloppes », Olmert est accusé d’avoir reçu en espèces des centaines de milliers de dollars du bienfaiteur juif américain Morris Talansky. Ces pratiques remonteraient à l’année

1993, c’est-à-dire lorsqu’il était candidat à la mairie de Jérusalem, et se termineraient lorsqu’Olmert occupait les fonctions de ministre du Commerce et de l’Industrie. En contrepartie de ces dons généreux, Olmert aurait favorisé les affaires de Talansky dans le pays. Pour Rishontours, Olmert aurait touché deux fois, ou peut-être même trois fois, le remboursement de ses voyages à l’étranger de la part de plusieurs associations. Il aurait ensuite versé les sommes ainsi récupérées sur son compte privé. Pour le « Centre d’investissements », Olmert se serait rendu coupable d’un conflit d’intérêt très grave alors qu’il était ministre du Commerce et de l’Industrie en ne s’abstenant pas de s’occuper des affaires d’un ami très proche, l’avocat Ouri Messer. L’un des avocats d’Olmert, Me Navot Tel-Tsour, a prétendu, dès qu’il a appris la date de l’ouverture du procès, que « la montagne accoucherait d’une souris », et qu’aucune charge sérieuse ne pourrait être retenue contre son client.

Olmert ne sera pas seul à comparaître devant le tribunal. Shoula Zaken, qui dirigeait son cabinet, a également été inculpée dans l’affaire de Rishontours. Elle aurait aidé Olmert à toucher des remboursements doubles pour ses voyages. Pour l’affaire des enveloppes, c’est elle qui aurait pris contact avec Talansky.

Moratinos annule sa rencontre avec Lieberman

Le chef de la diplomatie espagnole, Miguel Moratinos, en visite au Proche-Orient, a décidé jeudi aprèsmidi d’annuler sa rencontre, avec son homologue israélien Avigdor Lieberman. Il a expliqué qu’il devait rentrer d’urgence à Madrid pour un entretien avec le président du Venezuela, Hugo Chavez, connu pour ses positions nettement anti-israéliennes. Lieberman, qui rentrait jeudi soir d’un voyage en Afrique, devait rencontrer Moratinos vendredi matin à Jérusalem. Moratinos et sa suite ont expliqué

qu’ils avaient dû prendre cette décision suite à l’ordre donné par le chef du gouvernement espagnol José Luis Zapatero de rentrer en Espagne pour être présent lors de la visite de Chavez. En fait, ces nouvelles dispositions ont été prises en raison du changement de l’emploi du temps de Chavez lui-même. Ce dernier devait au départ arriver en Espagne vendredi dans la soirée mais il a avancé son voyage de quelques heures et devrait arriver à Madrid dans l’après-midi. Lieberman ne serait pas le seul à faire les frais de ces changements de dernière minute. Cela le consolera peut-être de savoir que les dirigeants de l’Autorité palestinienne, à Ramallah, ne pourront pas non plus s’entretenir avec Moratinos, comme convenu. Mais dans l’entourage de Lieberman, on se pose tout de même des question sur ce contretemps, en rappelant que la visite de Chavez à

Madrid était fixée de longue date et qu’il est donc curieux que ces changements surviennent sans avis préalable. Pour certains responsables, Moratinos aurait estimé que sa rencontre avec Netanyahou avait été suffisante et qu’il était inutile qu’il perde son temps avec Lieberman. Rappelons quand même que le ministre espagnol a eu le loisir de rencontrer le président de l’Etat Shimon Pérès, le ministre de la Défense Ehoud Barak et la cheffe de l’opposition Tsippi Livni. Au ministère des Affaires étrangères, on indique que Moratinos a téléphoné à Lieberman pour le prier de l’excuser de ce changement de programme et lui dire qu’il devait écourter son séjour en Israël. Et de préciser: « Les deux hommes se sont entretenus cette semaine à plusieurs reprises au téléphone pour débattre des affaires courantes et ils comptent bien maintenir leurs contacts ».


10

INTERVIEW

L’information en provenance d’Israël

Edition du 18 Sept. 2009 / 108

La place du Maharal dans la pensée juive Interview du professeur Benno Gross par Claire Dana-Picard Ecouter l’interview dans son intégralité sur www.actu.co.il à fait actuelle, adaptée à l’évolution du peuple juif à cette époque ? Il y a 400 ans exactement disparaissait le Maharal de Prague dont l’œuvre a marqué le judaïsme jusqu’à nos jours. A l’occasion de cet anniversaire, un colloque de plusieurs jours a été organisé à Prague avec la participation d’un certain nombre de personnalités qui ont été fortement influencées par son enseignement. Parmi elles, bien sûr, le professeur Benno Gross, professeur de philosophie, doyen honoraire de la faculté des Lettres et Sciences humaines de l’université Bar-Ilan et auteur de nombreux ouvrages de pensée juive dont certains portent sur le Maharal. Claire Dana-Picard: Vous avez donc fait le voyage à Prague pour ce congrès : qu’était-il prévu au programme ? Comment s’est déroulé ce colloque ? Professeur Benno Gross: Ce congrès était assez émouvant puisque nous y étions le jour même de l’anniversaire de la mort du Maharal de Prague, le 18 Eloul. Nous avons eu trois-quatre jours de réunions et de discussions sur la pensée du Maharal ainsi qu’un rassemblement, très émouvant d’ailleurs, devant sa tombe où nous avons récité des Tehilim (Psaumes) et nous avons ainsi marqué d’une façon plus intense cette rencontre avec le Maharal. CDP: Combien de personnes ont participé à ce congrès ? BG: Il y avait environ 120 personnes, représentant d’une part l’université et d’autre part le rabbinat. Le colloque a été organisé en partenariat par la communauté juive de Prague, l’université Karl et l’Agence juive (plus précisément le département chargé des communautés dans le monde). Des rabbins sont venus d’un peu partout, notamment du Danemark, de Turquie, d’Allemagne, de France, etc. et naturellement, un grand nombre d’Israël. Je dois ajouter que du fait des organisateurs, tous les participants étaient religieux, en tout cas ceux qui sont intervenus, et cela a permis à ce rassemblement d’avoir un caractère particulier puisqu’en dehors des activités strictement intel-

lectuelles et de réflexion, il y avait également des rencontres personnelles et une présence de l’ensemble des participants aux offices et aux repas communs. Tout cela donnait une atmosphère particulière qui a fait que ces réunions avaient d’une part un bon niveau intellectuel et d’autre part une communion des personnes qui y participaient. CDP: Vous avez-vous-même pris la parole en tant que spécialiste du Maharal ? Sur quoi a porté précisément votre intervention ? BG: J’ai fait la conférence inaugurale et mon exposé portait sur la place du Maharal dans la pensée juive. Ce qui m’a frappé dans ce colloque, c’est que malgré les publications récentes sur le Maharal, pour la masse, pour l’ensemble des personnes non spécialisées, le Maharal relève avant tout de la légende, avec le Golem. Or, il s’avère que cette légende est plus tardive - elle daterait du XVIIIe siècle - et qu’elle est attachée à la personne du Maharal. Il faut donc préciser tout d’abord que le Maharal n’a pas fait de Golem, et ensuite, que sa véritable présence ne relève absolument pas de la légende mais d’une activité littéraire extrêmement vaste et d’une certaine influence dans la communauté. Il ne faut pas oublier, en effet, qu’en dehors de son activité littéraire, le Maharal a été rabbin à trois reprises de trois grandes communautés de l’époque, celles de Nikolsbourg, de Poznan et de Prague. Ce dernier point a été d’ailleurs particulièrement bien mis en relief par le rabbin Néria Guttel qui a mis l’accent sur l’activité halakhique du Maharal et sur l’importance que revêt, à ses yeux, cette activité rabbinique en dehors de son activité littéraire. CDP: L’œuvre du Maharal est plutôt exceptionnelle mais je crois qu’elle est tombée plus ou moins dans l’oubli pendant un certain temps pour ressurgir finalement peu après la Seconde Guerre mondiale: comment expliquez-vous ce regain d’intérêt pour le Maharal et son œuvre à ce moment là ? Cela veut-il dire qu’elle s’est avérée tout

BG: En effet, il est frappant de constater que pendant deux cents ans, après la disparition du Maharal, ses œuvres n’ont pas été rééditées et n’étaient connues que de quelques spécialistes, en particulier au sein du Hassidisme. Aujourd’hui encore, elles restent ignorées d’une grande partie du public sur le plan de la compréhension. Ce fait tient d’abord de l’écriture du Maharal qui est difficile à percer et par ailleurs, peut-être du fait de sa personnalité qui était très à part, même à Prague, malgré ses responsabilités communautaires. C’était un homme qui, de par sa situation – il était le gendre d’un très riche marchand - avait une indépendance financière qui lui permettait de tenir un certain langage sans avoir à prendre en compte les contingences de la communauté. Son écriture était très différente de toutes les autres qui portaient sur la réflexion et il était par conséquent difficile d’y discerner une pensée. On avait pendant très longtemps réfléchi sur le Maharal mais il semblait que son analyse était toujours ponctuelle, c’est-à-dire qu’il expliquait tel ou tel passage sans qu’on puisse y reconnaître une pensée cohérente se cachant dans l’exposé. Ce n’est qu’après la Seconde Guerre mondiale, sous l’influence d’une part d’une réflexion, sur le plan académique, plus consciente de la Cabale et de la valeur de la Cabale après la chute du rationalisme européen et d’autre part du Rav Dessler qui, sur le plan rabbinique, avait également relancé cette pensée du Maharal, qu’elle a suscité un regain d’intérêt. Je pense que l’influence du Maharal n’a sans doute pas été décisive à son époque, bien qu’il ait eu des disciples, et qu’elle est encore à venir, c’est-à-dire que c’est une pensée que l’on découvre au fur et à mesure et dont l’influence, j’en suis persuadé, ne cessera de s’étendre dans le futur. Il y a encore deux points à souligner: son écriture est fondée essentiellement sur l’analyse de la Aggada, c’est-à-dire de la partie homilétique du Talmud (le Talmud se sépare en deux: la Halakha et la Aggada). Or la Aggada était un plan controversé : c’est-à-dire que la Halakha, pour tous ceux qui respectaient évidemment la Tora, s’imposait de façon décisive et absolue, alors que l’estimation

de la Aggada était remise en question. Le Maharal est l’un des principaux penseurs qui estiment que la Aggada relevant des mêmes auteurs que ceux de la Halakha, elle a une valeur prescriptive et que c’est elle qui définit la véritable pensée juive, contrairement au rationalisme du Moyen-âge qui était fondé essentiellement sur une confrontation entre la pensée juive et la pensée grecque - ou la pensée grecque à travers la pensée musulmane - et quelquefois en confrontation avec le christianisme. Pour le Maharal, ce qui est essentiel, c’est de puiser la réflexion juive à même les sources juives et c’est pour cela qu’il voyait dans la Aggada l’expression même de la philosophie juive. Or cette philosophie, pour sa part, relève précisément d’une dichotomie générale, en ce qui concerne l’univers, fondée sur des notions, non pas contradictoires, mais en tout cas opposées et qu’il s’agit de concilier; et une de ces oppositions consiste dans le fait que le peuple juif et les nations ont entre eux un rapport à la fois de distance et de proximité. Je veux dire par là qu’il reconnait non seulement la valeur spécifique du judaïsme mais également l’ontologie, la présence métaphysique différente d’Israël, du peuple juif, et d’autre part des nations. Or, cette confrontation entre le peuple juif et les nations occupe évidemment dans l’époque moderne une place qu’elle n’avait pas à l’époque. Jusqu’à présent, la confrontation n’était pas sur le plan de la pensée ni même de la réalité étant donné que le peuple juif était dispersé et n’avait aucune autonomie. Alors qu’à notre époque, justement par le fait de la renaissance de l’Etat d’Israël et des catastrophes qui ont précédé, cette confrontation revêt maintenant une importance capitale parce qu’on s’interroge sur le rôle du judaïsme au-delà de la simple pratique religieuse en s’intéressant également à sa valeur dans l’histoire. Je pense que c’est ce point, à savoir la compréhension de l’histoire du peuple juif en confrontation, et en même temps en proximité, avec l’histoire de l’humanité, qui est capital chez le Maharal: voir le peuple juif jouer un rôle dans l’ensemble de l’économie de l’humanité et de son évolution. Ce point précis revêt dans notre siècle une importance capitale. Je crois que c’est l’un des points importants qui fait que le Maharal est aujourd’hui un

centre d’intérêt et l’on peut trouver chez lui sinon des réponses, du moins des sujets de réflexion extrêmement utiles et nécessaires à la compréhension de la situation du peuple juif de notre époque. CDP: Vous avez donc fait un séjour à Prague : le quartier juif est-il encore imprégné de la présence du Maharal ? BG: Le quartier juif de Prague fait partie de la visite des touristes. Il ne fait aucun doute qu’il occupe une place centrale et que tous les touristes, qu’ils soient juifs ou non-juifs - et ils sont très nombreux - passent par le quartier juif dont le caractère est absolument unique au monde : il y a la Alte Neue Schule, le cimetière, les différentes synagogues qui ont été détruites, tout cela revêt un caractère particulier. Je voudrais ajouter que la communauté de Prague a fait à cette occasion un effort considérable. C’est une petite communauté, d’environ 1600-1700 personnes, qui a assuré l’organisation du colloque de façon remarquable et il faut souligner que la ville de Prague s’est associée à ce colloque en donnant une réception haute en couleurs. Le maire de Prague est venu en personne et a ainsi rendu hommage à la place qu’occupe le Maharal, non seulement dans la pensée juive mais aussi dans la manière dont le peuple tchèque, de façon générale, a vécu en rapport très étroit avec les Juifs. Cela se ressent aujourd’hui encore par le fait que le peuple tchèque, ayant été trahi par les institutions occidentales à la veille de la Seconde Guerre mondiale, éprouve d’une façon presque naturelle une certaine amitié et une sympathie pour le peuple juif et même aujourd’hui pour Israël. Et cela se ressent dans la population, nous l’avons constaté lorsque nous avons circulé dans la ville. Le maire lui-même a souligné qu’il y avait entre les Juifs et la Tchéquie une proximité et une amitié qui se sont confirmées au cours des siècles.


OPINION

http://www.actu.co.il

Edition du 18 Sept. 2009 / 108

11

Eyn brera, pas le choix! par Jacques KUPFER « Il est douloureux mais il ne ploie pas » fut la réponse de Menahem Begin au secrétaire d’Etat américain qui s’enquérait de la situation de son genou. Et effectivement M. Begin (zal) pouvait ressentir des douleurs mais il maintenait qu’un Juif « ne se prosterne que devant l’Eternel ». Et lorsque à Camp David le président américain Carter est venu lui demander de discuter du statut de Jérusalem, M. Begin a donné l’ordre à sa suite de préparer les valises pour un départ immédiat. C’est le genou de Carter qui a plié! Les pressions américaines peuvent être douloureuses mais l’Etat Juif ne doit pas s’y plier. Toute concession actuelle entraînera d’autres concessions fatales. Le fait que M. Natanyahou, après avoir brillamment expliqué les droits du peuple juif sur toute sa terre ancestrale, ait accepté l’idée néfaste d’un état arabe supplémentaire sur la terre juive est devenu un nouveau point de départ des pressions « obamiennes ». Oubliées les conditions posées à la création de cet état car c’est un général américain qui entraîne la future armée « palestinienne » sous couvert de « police anti-terroriste »! Ce ne sont pas des ovations que le premier ministre israélien a recueilli mais l’exigence insensée d’un arrêt de la construction en Judée Samarie et même à Jérusalem. A peine ce gel inique et scandaleux est-il rentré dans les faits que l’équipe Obama exige la signature du Traité de non prolifération nucléaire, ce qu’aucune administration américaine ne s’était jamais autorisée à exiger. Et Hussein Obama se fait photographier en parlant au téléphone avec Natanyahou, les pieds sur son bureau et en montrant ses semelles. Se serait-il permis une telle attitude avec un autre premier ministre d’un quelconque état dans le monde? Une prosternation devant le Roi d’Arabie et les semelles pour Israël! Pendant ce temps l’Iran discute avec le nouveau locataire le la Maison Blanche qui exclut le droit d’Israël d’attaquer ses installations nucléaires. Le rassemblement des terroristes du Fatah à nos portes à Bethlehem, a prouvé de la manière la plus évidente que les « modérés » arabes veulent notre destruction contrairement aux « extrémistes » qui souhaitent notre « extermination ». Il ne reste plus qu’à négocier la manière dont nous devrions commettre notre suicide national pour complaire aux Mitchell, Kouchner, Brown et autres nouveaux vikings suédois. Natanyahou dans sa position ne devrait pas négocier avec Mitchell, un anti-israélien notoire, mais lui envoyer son propre représentant, par exemple le secrétaire général du Conseil des localités de JudéeSamarie. Il fut un temps où l’arme essentielle de notre pays était le manque de choix. « Eyn Bréra » disions nous et nous réussissions les exploits les plus héroïques et les plus complexes. Aujourd’hui le manque d’esprit patriotique et l’anesthésie défaitiste opérée par la gauche israélienne nous amène à déclarer

qu’il n’y a pas le choix et donc à nous croiser les bras. C’est ainsi que nous restons impotents devant la menace arabe intérieure et devant les agissements de la cinquième colonne « juive ». Huckabee, l’un des anciens et brillants candidats républicains à la présidence US, a raison de déclarer que les dizaines de millions d’évangélistes américains soutiennent Israël et ses droits avec plus d’ardeur que « certains dans la communauté juive américaine et dans l’opinion publique israélienne ». Parlons clairement et agissons avec raison juive pour regagner le respect de nous-mêmes, pour que nous puissions être compris, respectés et même soutenus. Notre légitime indignation accompagne l’inacceptable article suédois nous ramenant aux heures les plus noires de l’antisémitisme européen. Nous avons raison d’exiger une réaction du gouvernement scandinave. Mais quid chez nous? Qu’avons-nous fait de ces irresponsables israéliens qui ont fourni au monde entier un rapport sur des soldats israéliens qui auraient tiré sur des arabes comme toujours et par définition « civils, innocents, enfants et désarmés »? Où est la vertueuse indignation juive? Que faisons nous de ces « militants de la Paix » respectables qui ont fourni aux arabes des caméras pour filmer les actions des soldats de Tsahal? Quelles mesures avonsnous prises contre ces individus qui parcourent les réimplantations juives en Judée et en Samarie pour traquer la moindre trace de plâtre ou une nouvelle terrasse? Pourquoi tolérons nous le financement pléthorique de ces associations par des fonds étrangers officiels et hostiles? Le ministre Yaalon a tort de parler seulement de virus avec lequel un individu affaibli et malade peut néanmoins continuer à vivre. Cette minorité masochiste qui ne représente en rien la volonté nationale finit par agir non comme un virus mais comme un cancer qui étend ses métastases jusque dans les bureaux gouvernementaux et les universités après avoir rongé toutes les cellules saines des médias. Pourquoi serions nous le seul pays au monde où en temps de guerre, on ne punit pas l’intelligence avec l’ennemi, l’espionnage et le fait d’être un agent de l’étranger ?! Mettons bon ordre chez nous et ne permettons pas que notre démocratie devienne une arme dévoyée par les ennemis de l’Etat juif. Nul ne force ces Juifs à rester en Israël et commençons par appeler sans complexe les choses par leur nom: Ce sont des traîtres. Une fois isolées les cellules cancéreuses, le peuple se ressaisira et saura que le choix est entre la fin de notre état juif ou la victoire sur tous les ennemis. Il n’y a donc plus le choix. Nous sommes condamnés à réussir, à accomplir notre destin et à vaincre. Eyn Bréra!

Des appartements de luxe 400 métres de la mer Libre de suite Appartements de 4 et 5 piéces

Un projet de www.a-ginadi.co.il - Israel: 09-8855111 . 052-8811177 France: +972-9-8855111 . +972-52-8811177


12

SOCIETE

L’information en provenance d’Israël Ouverture du procès de Shoula Zaken Le procès de l'ancien chef de cabinet d'Ehoud Olmert, Shoula Zaken, c’est ouvert Jeudi dernier. Elle est accusée de fraude et d'abus de confiance. Zaken devra dire, au cours du jugement, si elle accepte les charges retenues contre elle ou si elle les réfute. D'après l'accusation, Shoula Zaken aurait profité de son poste auprès de l'ancien Premier ministre pour favoriser les intérêts de son frère, l'homme d'affaires Yoram Karashi, au sein des services fiscaux.

Les plages d’Israël sont propres D’après l’indice « plages-propres », 82% des plages ont obtenu une bonne note et été classées « propres ». Les résultats varient entre les mentions « propres » et « très propres », aucune n’ayant été déclarée sale. La situation globale va donc en d’améliorant et, selon les derniers rapports,7% de plages supplémentaires étant rentrées dans la catégorie des plages propres cette semaine. Ce résultat poursuit l’amélioration de 24% observée la semaine dernière. Les efforts de sensibilisation et d’information investis par le ministère de la Protection de l’environnement, secondé par les conseils administratifs locaux, semble donc obtenir de bons résultats. Des panneaux portant des mises en garde contre de fortes amendes pour les contrevenants ont été placés sur de nombreuses plages. Les vacanciers sont priés de nettoyer derrière eux leurs déchets. De plus, de nombreux véhicules circulent sur les plages pour ramasser les déchets, dont une partie est rejetée par la mer. Malgré la campagne lancée dans l’ensemble des villes côtières, 18% des plages sont encore classées « moyennes ». En revanche, aucun bord de mer n’a été classé « sale » ou « très sale ». Le responsable de l’opération « plages propres » s’est déclaré satisfait: « Nous sommes bien entendu heureux de recevoir les fêtes d’Israël avec des plages propres et nous faisons appel aux citoyens pour qu’ils poursuivent leurs efforts et leur contribution dans cette voie, sachant que le sens des responsabilités dont ils se sont montrés dignes a permis d’obtenir ces très bons résultats. Cependant, la réussite devra résister à l’épreuve du temps pour que nous sachions si elle a été réellement atteinte. Mais il n’y a pas de raison que cette situation ne se poursuive pas tout au long de l’année. » Cela fait cinq années consécutives que le ministère de la Protection de l’environnement s’engage dans cette campagne. Mais, sachant qu’une part importante de la pollution qui, au-delà du problème esthétique, représente un danger pour la santé et la sécurité des êtres humains et de la faune du littoral, provient des vidanges des bateaux, le ministère a insisté auprès des autorités locales de chaque municipalité pour qu’elles fassent respecter la loi.

Edition du 18 Sept. 2009 / 108

Le Bitouah Leoumi avance les versements de ses allocations Les Assurances nationales, Bitouah Leoumi, paieront avec un peu d’avance leurs allocations à l’occasion des fêtes de Tichri. Cette décision a été prise par le ministre des Affaires sociales Itshak Herzog et la directrice générale du Bitouah Leoumi Esther Dominicini. Les indemnités de chômage seront versées le 16 du mois et les allocations familiales seront avancées de trois jours.

Pose de la première pierre à Maalé Adoumim

Un nouveau quartier, qui pourrait servir de charnière entre Maalé Adoumim et Jérusalem, c’est sans aucun doute l’objectif des promoteurs du projet pour lequel se sont déplacés des ministres et des députés et des centaines d’autres personnes. Ces derniers sont venus assister à la pose de la première pierre de Mevasseret Adoumim, dans le secteur nommé E-1. Le vice-ministre Meir Poroush, qui faisait partie des invités, a déclaré: « Voici la réponse appropriée aux pressions internationales en faveur d’un « gel » de la construction en Judée-Samarie ». Il a alors appelé le public à « continuer à bâtir ». Parmi les personnalités présentes, on comptait les ministres Daniel Herzkowitz (Habayit Hayehoudi) et Ouzi Landau (Israel Beteinou), les députés Ouri Ariel, Zevouloun Orlev, Ouri Orbach, Danny Danone, Zeev Elkin et Miri Reguev. Et il y avait bien sûr le maire de Maalé Adoumim Benny Cashriel, et les dirigeants du conseil de Judée-Samarie. Dans ce nouveau quartier, dont l’inauguration symbolique a donc eu lieu ce lundi, doivent être construites 3 000 unités de logement. Aujourd’hui, la population de Maalé Adoumim compte 37 000 habitants et selon Cashriel, il faut lui ajouter chaque année pas moins de 600 nouveaux appartements, vu sa croissance régulière. Une poignée de militants d’extrême gauche de Shalom Ahshav, la Paix maintenant, qui

20 ans d’alya pour les Juifs de l’ex-URSS

n’étaient pas plus d’une quinzaine, ont tenté de semer des troubles. Mais ils ont été rapidement évacués par la police, présente sur les lieux. Le ministre des Infrastructures nationales Ouzi Landau a déclaré dans son allocution: « Si nous cédons aux pressions des Américains, ce sera une honte pour l’Etat d’Israël. Il faut prendre exemple sur Ben Gourion qui, lorsqu’il a entendu qu’on mettait en doute la souver-

aineté juive sur Jérusalem, a décidé d’installer la Knesset dans notre capitale ». Nous avons un honneur à défendre, une histoire et du courage. Nous nous battrons pour empêcher le gel et la construction se poursuivra à l’intérieur de la Ligne verte et au-delà également. Il n’est pas question d’empêcher qui que ce soit de bâtir sa maison et de permettre en revanche aux Arabes de se développer ».

Le conseil des ministres hebdomadaire a été essentiellement consacré ce dimanche à l’intégration des immigrants issus de l’exURSS, dont la alya en masse a débuté il y a exactement vingt ans. Il faut savoir que depuis la levée du fameux « rideau de fer », 993 000 personnes sont montées en Israël dont 90 % sont originaires de Russie, d’Ukraine et de Biélorussie. D’après les chiffres qui ont été publiés au fil des ans, il semble que cela a été une alya plutôt réussie puisque seuls 5 à 6 % des nouveaux immigrants sont repartis par la suite, soit pour retourner dans leur terre natale soit pour s’établir dans un autre pays occidental. Aujourd’hui, ces olim constituent un cinquième de la population juive d’Israël et 13 % du nombre des citoyens du pays. Au cours de la réunion, des chiffres plutôt encourageants ont été communiqués, indiquant que cette alya est en hausse constante. Le président de l’Agence Juive, Nathan

Sharansky, a précisé que l’an dernier, cette augmentation était évaluée à 17 %. On attend, d’ici la fin de l’année, près de 7 000 olim alors qu’ils n’étaient que 5 800 l’an dernier. Le secrétaire du gouvernement, Zvi Hauser, a souligné qu’il s’agissait d’une alya jeune, avec 70 % de personnes âgées de moins de 50 ans, avec un pourcentage important de diplômés. Il y aurait 100 000 ingénieurs, 23 000 médecins, 2 000 avocats, 50 000 enseignants et 21 000 artistes. Le Premier ministre Binyamin Netanyahou a souligné, lors des débats, qu’il fallait s’occuper de certaines questions touchant cette population de nouveaux immigrants. Il a estimé notamment qu’il fallait encourager la alya de certaines personnes dotées d’une profession très demandée en Israël, tels les médecins. Il a ajouté qu’il fallait le faire maintenant, alors que la crise sévissait encore dans le monde. Claire Dana-Picard


http://www.actu.co.il

Edition du 18 Sept. 2009 / 108

SOCIETE

13

Zim ne peut pas rembourser ses dettes à temps La compagnie maritime Zim traverse une période difficile. Elle a annoncé jeudi matin qu'elle ne pourrait rembourser à temps ses dettes qui s'élèvent à plus d'un milliard de shekels aux détenteurs d'obligations. Dans le rapport qu'elle a adressé à la Bourse, la direction de Zim souligne qu'elle compte organiser le mois prochain une assemblée générale à laquelle seront conviés ses actionnaires, afin de tenter d'obtenir le report des remboursements ou leur réduction.

La police empêche la tenue de congrès de l’AP La police de Jérusalem a empêché la tenue de deux congrès de l'AP à Jérusalem Est, à la demande du ministre de la Sécurité intérieure Itshak Aharonovitz. L'échelon politique ne permet pas la tenue d'événements de l'AP à Jérusalem et les personnes venues assister aux congrès ont été dispersées sans incident particulier.

Retard des fouilles archéologiques Le juge du tribunal de district, Noam Solberg, a en partie approuvé la requête des organismes arabes et d’extrême-gauche qui ont exigé la suspension du développement et des travaux dans la Cité de David. « Les travaux d’installation électriques », de même que « la construction de nouveaux murs, les travaux d’aménagement du paysage et la pose de trottoirs doivent obtenir des autorisations en vertu de la Règlementation sur les projets et la construction. Les autres revendications sont rejetées », a mentionné le juge. La municipalité de Jérusalem et le ministère des Transports ont élaboré un projet de grande envergure destiné à améliorer les infrastructures publiques de la Cité de David, située en contrebas de la muraille d’enceinte de la vieille ville, non loin de la Porte des Immondices. Les travaux doivent s’appliquer à cinq des voies les plus empruntées, aux escaliers qui descendent jusqu’au fond de la vallée, Ma’aloth David, et au chemin qui mène à la célèbre source souterraine, le Chiloa’h, qui alimentait la ville en eau potable pendant la période des rois de la maison de Juda. Il est question d’améliorer la qualité des parkings et d’en augmenter la capacité, prendre de nombreuses mesures destinées à décongestionner le quartier, remplacer le système de drainage des eaux usées, permettre un meilleur éclairage en renouvelant les anciennes installations, poser du carrelage, des bancs et planter des arbres. Les plaignants ont prétendu que les travaux porteraient atteinte à la qualité de vie du quartier, que les changements au niveau de la circulation bousculeraient les habitudes des habitants, et que l’interdiction de stationner dans des endroits qui bloquent la circulation obligerait les gens à effectuer de longs trajets à pied. Ils ont soutenu que la période des travaux allait être très pénible et que la sauvegarde et la mise en valeur des sites archéologiques prendraient de la place. Ils n’ont pas mentionné les protections sous formes de murets de pierre destinés à protéger des chèvres les anciens caveaux remontant à l’époque des Rois.

De plus, ils se plaignent que les plans des travaux ne leur ont pas été remis, malgré de nombreuses demandes déposées en ce sens. Les associations d’extrême-gauche ont tenté d’exploiter un alinéa de la loi sur la construction dans ce site classé « domaine public ouvert particulier ». En revanche, les travaux qui congestionnent le centre-ville et les principaux axes routiers depuis près de deux ans n’ont pas été remis en cause. La semaine dernière, une muraille datant de la période d’Abraham y a été mise à jour. Ce n’est que récemment que le tombeau du principal commentateur de la Mishna, Le Barténoura, a été enfin localisée dans la Cité de David. L’association « Elad Yr David », fondée en 1986, avec son directeur David Beery, lutte depuis plusieurs années pour autoriser les Juifs à s’y réinstaller, après qu’ils en furent totalement chassés par les Jordaniens à l’issue de la guerre de 48. En 2007, quelque 75 familles y habitaient. Un combat important remporté par l’association a permis récemment de faire valoir les droits d’Israël sur un imposant bâtiment appartenant à une communauté de Juifs originaires du Yemen, dont les représentants ont remis leurs titres de propriété à l’association Elad, après qu’une demande aux instances soit restée lettre morte, et a rejeté les documents falsifiés présentés par des groupes d’extrême-gauche. Bien que les terres avaient été dûment acquises et payées par le baron de Rothschild au début du siècle dernier, l’association doit payer à prix fort la moindre parcelle récupérée. Des efforts importants sont investis pour retrouver sur le terrain les liens multimillénaires qui unissent le peuple juif et Jérusalem, quand ce site, d’où était puisée l’eau ramenée au Temple dans le cadre de Simhat Bet Hachoéva, pendant la fête des Cabanes, abrite des vestiges importants révélés par les fouilles. Yéochoua Sultan

Des appartements de luxe 250 métres de la mer Vue directe sur la mer Appartements de 4 et 5 piéces

Un projet de www.a-ginadi.co.il - Israel: 09-8855111 . 052-8811177 France: +972-9-8855111 . +972-52-8811177


14

SECURITE

L’information en provenance d’Israël Les pilotes reprennent leurs vols Le commandant de la base aéronautique de Névatim, le lieutenant-général Eden Attias, a déclaré qu'il n'y avait pas encore de conclusion sans équivoque quant à l'accident du F16 dimanche. « L'enquête progresse rapidement. » Il a conclu: « Demain nous reprenons les entraînements. Les jeunes vont regagner le ciel. La poursuite de cette formation est primordiale. »

En bref Un chef terroriste éliminé en Somalie

Le chef terroriste Saleh Ali Saleh Nabhan aurait été tué lundi lors d’un raid héliporté dans le sud de la Somalie. Il était impliqué dans l’attentat contre des Israéliens perpétré dans l’hôtel Paradise de Mombassa au Kenya, qui avait fait quinze morts. Il était également recherché par les autorités pour avoir tiré des missiles sur un avion de la compagnie Arkia, qui décollait au même moment de l’aéroport local.

Deux arabes israéliens arrêtés pour trafic d’explosifs

Le parquet de Haïfa a déposé un acte d’accusation au tribunal de la ville contre deux habitants d’I’blin, un village de la région. Ils ont été arrêtés voici deux semaines avec en leur possession 19 engins explosifs. L’information n’a été divulguée à la presse que ce lundi. C’est un policier en civil, chargé de l’enquête, qui a conduit à leur arrestation, alors qu’ils lui ont proposé des révolvers, des fusils, des grenades et des explosifs.

Une organisation terroriste revendique les tirs sur Nahariya

Une organisation terroriste s’identifiant à Al Qaïda a revendiqué les tirs de roquettes sur la ville de Nahariya, en fin de semaine. Le groupe, qui s’intitule Ziad al J’ara, a publié sur son site Internet une information selon laquelle ses hommes avaient lancé deux missiles sur le Nord du pays suite au “refus d’Israël de permettre aux fidèles musulmans d’aller prier dans la mosquée d’Al Aqsa, sur le mont du Temple”.

Edition du 18 Sept. 2009 / 108

Egypte: destruction de tunnels de contrebande Les forces de l'ordre égyptiennes ont détruit dix tunnels dans la ville de Rafah, coupée en deux par la frontière avec la bande de Gaza. C'est l'arrestation du chef d'une bande de contrebandiers qui a permis la localisation et la destruction de ces passages souterrains, selon les autorités égyptiennes.

Accident d’un F16 : Fiabilité douteuse des avions de combat L’accident tragique où Assaf Ramon, le fils de l’astronaute Ilan Ramon, qui faisait partie de l’équipage de la navette américaine Columbia en 2003, a trouvé la mort, survient après une série de catastrophes survenues pendant des entraînements de l’armée de l’air. Le 2 septembre 2009, un avion de modèle F16i a dû atterrir précipitamment en raison d’une avarie de moteur survenue pendant le vol. L’équipage de l’appareil a pu regagner la base de l’armée de l’air de Rimon. Le pilote et le copilote s’en sont tirés sains et saufs. Le F16 représente la majeure partie de la défense de l’espace aérien. 102 nouveaux appareils, du modèle amélioré comportant deux places, ont progressivement été ajoutés à l’arsenal de l’armée. Un autre incident technique grave remonte à la seconde guerre du Liban, quand l’équipage d’un avion de ce modèle a été contraint d’abandonner son appareil sur la piste de décollage. Le 10 septembre 2008, quelques minutes seulement après son décollage, un hélicoptère de type « cobra » s’est écrasé dans la vallée de Jezréel, tuant son équipage, après que le rotor se soit détaché. C’est donc ce dimanche 13 septembre 09, que s’est produit l’incident technique le plus bouleversant pour l’opinion, également lors d’un entraînement. Tsahal avait immobilisé au début du mois de septembre tous ses appareils au sol après un accident évité de justesse. Les deux coéquipiers avaient finalement maîtrisé leur avion de chasse pour le faire atterrir. L’approvisionnement en essence du moteur était ralenti par un mauvais fonctionnement du système. L’atterrissage s’était fait sans l’utilisation du moteur, selon les ordres donnés par la tour de contrôle. Le F16 aurait dû être remplacé par un avion de chasse israélien.L’avion de combat Lavi, exclusivement israélien, était un projet ambitieux qui devait consister à la conception d’un appareil monomoteur aux fonctions

multiples. L’une de ses caractéristiques, et non des moindres, était le faible coût de la fabrication et de l’entretien. Ezer Weizmann, ministre de la Défense en 1980, et qui avait au préalable rempli la fonction de commandant de l’armée de l’air, a annoncé, le 20 février 80, qu’un avion de chasse israélien allait voir le jour. La commission de la défense a alors entériné le projet du Lavi. Le moteur de type PW 1120 devait donner une poussée jamais observée à ce jour. Il devait supplanter les vieux modèles, et être plus performant et fiable que le F16. Le poids de cet avion ne représente que 66% de celui du F16. Son prix devait être inférieur à celui du F16 de 70%, soit environ trois fois

moins cher, ce qui signifie que pour l’achat d’un F16, l’armée pouvait fabriquer 3 Lavi ! Après avoir franchi toutes les étapes de l’élaboration, cinq prototypes ont été mis au point. Produit par l’Industrie Aéronautique d’Israël, l’avion a effectué son premier vol le 31 décembre 1986, suivi de près par le second, dans le ciel d’Israël. Ils ont été exposés le jour de l’Indépendance, quand les portes de l’aéroport militaire de Ben-Gourion sont ouvertes au grand public. C’est à ce stade que le gouvernement a décidé d’interrompre le projet. Pourtant, un troisième appareil a vu le jour en septembre 1989. Ses vols d’essai ont servi à expérimenter du matériel sophistiqué prévu au départ pour le Lavi, mais qui a servi à

équiper d’autres modèles, étrangers quant à eux. Le Lavi aurait dû être suivi par le Aryé, bimoteur, promu par Moshé Arens, ingénieur aéronautique de formation, mais le gouvernement a rejeté sa proposition. Cette série d’accidents de F16, dont plusieurs ont eu une échéance tragique, anciens modèles améliorés par la gadgetisation, marque les vingt ans de la décision de stopper le projet qui aurait pu sortir Israël de l’ornière, prometteur pour son économie et sa sécurité, mais qui s’est soldée par le licenciement de milliers d’ingénieurs qui ont dû se recycler dans toutes sortes d’activités, allant de la manutention à l’enseignement des matières scientifiques. Yéochoua Sultan


http://www.actu.co.il

Edition du 18 Sept. 2009 / 108

Amnesty défend les droits des réfugiés africains L'organisation Amnesty international a lancé un avertissement aux autorités égyptiennes, leur demandant d'arrêter d'ouvrir le feu sur les réfugiés africains qui tentent de pénétrer en territoire israélien. Elle a émis ce communiqué à la suite de la mort de quatre ressortissants éthiopiens qui ont été abattus par les forces de sécurité égyptiennes. Mais là aussi, Israël est accusé d'en être la source: Amnesty Israël prétend en effet que "la violence sans retenue de l'Egypte est due aux pressions exercées par Israël" …

securite

15

Le Hamas produit et importe des armes malgré le blocus Le chef terroriste du Hamas "en exil" en Syrie Khaled Mecha'al a déclaré que son organisation produisait des armes. Dans un discours prononcé à Khartoum, la capitale du Soudan, Mecha'al a affirmé : "Malgré le blocus et la fermeture des points de passage, malgré les armées qui entourent la bande de Gaza, nous achetons des armes, en produisons et en importons."

La police s’entraîne à Un système de défense américain réagir à d’éventuelles en Israël ? émeutes

La police du nord du pays a effectué lundi un exercice de simulation d’émeutes de large envergure impliquant des Arabes, mais aussi des Juifs. Les commandants espèrent ainsi préparer les officiers de police à réagir plus rapidement et efficacement au cas où des émeutes éclateraient à nouveau cette année. Cet entraînement a eu lieu quelque neuf ans après les émeutes d’octobre 2000, pendant lesquelles plusieurs communautés arabes du pays s’étaient soulevées lors de manifestations violentes de solidarité avec les Palestiniens, peu après le début de l’Intifada, à la fin du mois de septembre de la même année. La police semble avoir appris la leçon des émeutes qui ont de nouveau eu lieu en octobre 2008 à Saint Jean d’Acre (Akko). Les policiers se sont donc préparés cette année dans la base militaire de Tseelim dans le Néguev. Les officiers ont dû s’entraîner à réagir à plusieurs scénarios : Une émeute d’Arabes israéliens protestant à des décisions du gouvernement,

De même avec des Juifs israéliens, Une émeute impliquant un affrontement entre les deux communautés. Parmi les scénarios : une émeute arabe contre la construction d’une ville orthodoxe à Nahal Eeron, au sud de Haïfa, région connue sous le nom de Wadi Ara par la population arabe, qui a actuellement la majorité dans le secteur. Presque toutes les unités de police ont participé à l’exercice, y compris les forces anti-émeutes (Yassam) et les gardes frontières. Les policiers se sont entraînés à disperser des manifestants bloquant des autoroutes, à affronter des foules importantes, neutraliser des manifestants faisant usage d’armes à feu et réagir en cas de prise d’otages. Le commandant de la police de la région nord Shimon Kotern s’est dit satisfait à l’issue des exercices. Et d’ajouter que les policiers de sa région étaient bien préparés à tous les scénarios réalistes pouvant être envisagés. Yael Ancri

Les Etats-Unis comptent-ils réellement installer un système de défense antiarienne en Israël et en Turquie afin de faire face à d’éventuelles attaques de missiles balistiques ? Ce projet, dont parle lundi matin le site NRG du quotidien Maariv, remplacerait celui que le Pentagone envisageait de réaliser en Pologne et en République tchèque. Les services de sécurité israéliens se prépareraient pour leur part à une présence prolongée des forces américaines sur leur territoire, juste après la fin des exercices qu’ils doivent effectuer avec l’armée des USA et qui devraient durer plusieurs mois. Dans le cadre de ce programme, le ministre tchèque de la Défense était attendu lundi en Israël pour y rencontrer de hauts gradés des services de sécurité israéliens et bien entendu, le ministre de la Défense Ehoud Barak. Il semblait évident pour l’entourage de Barak que les discussions devaient porter notamment sur la question nucléaire iranienne. On sait que le Pentagone tente depuis un certain temps d’installer ces batteries de défense antiaériennes en Europe de l’Est mais la Russie s’est toujours montrée plus que réticente face à ce projet, à tel point que certains craignaient le retour de la « Guerre froide » entre les deux grandes puissances. C’est donc peut-être en raison de ces difficultés que les Américains ont cherché une autre solution, sans doute plus satisfaisante et moins complexe. Il serait en outre question d’utiliser des navires mouillant en Méditerranée comme base mouvante pouvant, si nécessaire, stopper des attaques provenant de l’Iran ou de la Corée du Nord. Le coût total du projet serait estimé à près de 250 millions de dollars. Pour les experts israéliens, il est probable que ces batteries seront finalement installées en Turquie, étant donné que ce pays fait partie de l’Otan et que son emplacement géographique est mieux adapté à la situation présente. Toutefois, si les Américains hésitent encore, c’est qu’il existerait en Israël des infrastructures technologiques et humaines de première qualité pour un tel projet. Il convient de souligner cependant que pour les Tchèques, les Etats-Unis n’ont en rien modifié leur plan et comptent toujours installer leur système de défense sur leur territoire.


16

INTERVIEW

L’information en provenance d’Israël

Edition du 18 Sept. 2009 / 108

“Le soutien à l’Etat d’Israël est un élément fondamental de notre action” Interview de Richard Prasquier par Claire Dana-Picard Ecouter l’interview dans son intégralité sur www.actu.co.il

Nous sommes à la veille de la fête de Roch Hachana 5770 et c’est l’occasion pour tous de faire un bilan de l’année passée. Un bilan que souhaitent faire également les hauts responsables communautaires, comme M. Richard Prasquier, président du CRIF, le Conseil représentatif des Institutions juives de France. Claire Dana-Picard: Le CRIF, comme on le sait, est l’institution la plus représentative de la communauté juive de France. Comment concevez-vous, personnellement, le rôle du CRIF dans la conjoncture actuelle ? Dans quels domaines doit-il essentiellement intervenir ? Richard Prasquier: Le rôle du CRIF ne s’est pas modifié dans la répartition des rôles en France. Le CRIF a pour fonction d’exprimer la voix de la communauté juive de France dans le domaine politique, c’est-à-dire dans la lutte contre l’antisémitisme et la mise en évidence des actions antisémites et des moyens qui doivent être mis en œuvre pour en réduire le nombre. Cela implique des relations avec l’ensemble des intervenants en France, l’ensemble des autres communautés de notre pays. La seconde facette est le soutien à l’Etat d’Israël qui est dans nos statuts et est un élément évidemment fondamental de notre action. Ce sont les deux actions principales du CRIF. En outre, le CRIF est très attaché au devoir de mémoire qu’il a porté depuis sa création. CDP: Est-ce que, pour vous, ce rôle a malgré tout évolué par rapport à ce qu’il était par le passé ? Le CRIF d’aujourd’hui n’est-il pas plus actif, plus militant que par le passé ? RP: La conjoncture a changé. Lorsque l’on regarde la situation du CRIF et les combats qu’il a menés à l’époque, on peut dire que l’une de ses actions essentielles a été liée au Carmel d’Auschwitz, que j’évoquais récemment avec Me Théo Klein

(ancien président du CRIF).C’était il y a plus d’une vingtaine d’années. La conjoncture a complètement changé, plus précisément depuis l’an 2000. Jusque là, les débats portaient sur l’antisémitisme de droite et de l’extrême droite, avec les déclarations de Le Pen: je parle là des années 19902000. Il y avait également ce débat de mémoire sur les spoliations suisses, très important dans l’ensemble des communautés. Concernant Israël, il y avait un consensus relatif, qui n’était bien sûr pas général, avec certaines attaques: c’était l’époque des Accords d’Oslo. A partir de l’an 2000, la situation s’est totalement modifiée … CDP: Vous pensez qu’à ce moment-là, la forme de l’antisémitisme a complètement changé ? RP: On a vu apparaître à partir de l’an 2000 des actes de violence à l’intérieur de notre pays et plus grave encore, une sorte de discours antisémite généralisé ne provenant pas des milieux auxquels nous étions habitués et liés, directement ou indirectement, au conflit israélopalestinien. Il s’agissait non pas de déclarations de temps à autre de Le Pen, comme cela arrive parfois, mais d’une présence permanente dans l’actualité quotidienne. L’un des problèmes essentiels, aujourd’hui, est celui du développement d’un antisionisme qui, à bien des égards, sans que les deux choses soient totalement similaires, reprend les éléments d’un discours antisémite et qui est porté par des milieux n’appartenant pas uniquement à l’extrême droite, comme nous en avions l’habitude jusque là. CDP: Quelles sont les actions entreprises par le CRIF et par d’autres institutions juives pour lutter contre ce phénomène ? Et surtout, y a-t-il des résultats ? RP: Il est important de noter que ce phénomène, dans les années précédentes, avait relativement diminué.

2009 n’a pas été, de ce point de vue, la suite des années 2007 et 2008 qui ont vu une nette diminution des actes de violence, mais nous avions alerté l’opinion que le fond et les stéréotypes persistaient. Ce que l’on a vu en 2009 faisait suite aux opérations de Gaza : une période d’explosion de déclarations ou d’actions contre les Juifs, soi-disant contre les sionistes ou contre les “complices d’Israël”. Lorsque l’action de Gaza a été terminée, le nombre des actions violentes a diminué pour reprendre leur niveau précédent mais l’hostilité envers Israël a considérablement augmenté dans la société (française). CDP: Est-ce dû à l’engagement de la communauté juive vis-à-vis d’Israël ? RP: Il est clair que nous sommes soumis actuellement à un discours assez pervers disant: “S’il y a de l’antisémitisme, c’est que la communauté juive, le CRIF en l’occurrence, s’exprime trop et c’est lui qui déclenche ces réactions antisémites”. Les Juifs connaissent ce genre de discours, déjà entendu par le passé. Nous sommes très engagés vis-à-vis d’Israël et nous avons, de ce point de vue, une position qui n’est pas partisane et qui repose sur des points spécifiques: le premier, sur lequel j’insiste régulièrement et qui n’est pas toujours accepté, est le suivant: il existe un peuple juif, qui a un territoire, le territoire d’Israël. Cela ne m’empêche pas, moi qui appartiens au peuple juif, d’appartenir également au peuple français. C’est un concept qui n’est pas toujours bien compris et qui me paraît très important, de la même façon que je dis: l’un des éléments fondamentaux de la non-solution au conflit israélo-palestinien, c’est le refus d’accepter qu’il existe un Etat d’Israël, qui est l’Etat du peuple juif. C’est un élément fondamental. CDP: Dans ce contexte, comment a été accueilli votre engagement clair et sans équivoque pour une Jérusalem que vous souhaitez unifiée et indivisée ? RP: Si vous reprenez les termes de notre communiqué sur ce sujet, vous verrez qu’ils sont très balancés. Je n’ai pas à porter d’avis politiques sur ce qui fait débat en Israël. J’ai

à tenir compte des choix que font les Israéliens lors des élections, qui sont d’ailleurs les seules élections démocratiques dans cette région, et j’ai évidemment à prendre en compte les décisions prises par le gouvernement israélien qui représente l’Etat d’Israël. Cela étant, je n’ai pas à interférer et à donner mon opinion. Ce que je voudrais dire vis-à-vis de Jérusalem, et ce que le CRIF veut dire, c’est que Jérusalem joue un rôle central, général, dans la constitution de l’identité juive, et cela également chez les Juifs de diaspora. Maintenant, en ce qui concerne les solutions définitives qui seront acceptées pour résoudre le conflit israélo-palestinien, il n’est évidemment pas à moi de poser des préalables sur ce qu’elles doivent être. Ce sont les gouvernements israéliens qui doivent, lors de leurs négociations, en décider. CDP: Richard Prasquier, vous tenez un rôle très représentatif au sein de la société française dans son ensemble; comment définiriez- vous vos relations avec les autres communautés ? Quelles sont par exemple vos relations avec la communauté chrétienne et la communauté musulmane de France ? RP: Mes relations avec la communauté chrétienne ont toujours été excellentes et je crois qu’elles le restent. Nous sommes très proches de beaucoup de membres éminents de l’épiscopat et de nombre de Chrétiens. Comme vous le savez probablement, j’ai des relations privilégiées, très anciennes et très fraternelles, avec le père Patrick Desbois. J’en profite pour dire que dans les différents conflits qui ont été menés, nous sommes évidemment à ses côtés. Je n’ai jamais caché qu’il y avait de temps en temps des “surprises” ou des questionnements vis-à-vis du positionnement ou de certains choix du Saint-Siège, je les place dans le cadre d’une relation apaisée. En ce qui concerne la communauté musulmane, nous avons de très bonnes relations avec un grand nombre de ses représentants: je pense notamment au président du conseil français du culte musulman (CFCM), au recteur Dalil Boubakeur, à l’imam de Drancy Hassen Chalghoumi et à d’autres. A plusieurs reprises, j’ai

09-8821968

indiqué que certains mouvements, assez importants d’ailleurs dans la représentation de la communauté musulmane et liés à la mouvance des Frères musulmans, ont tenu des propos, au moment de l’affaire de Gaza, que j’ai trouvés intolérables: ils ont décrit l’opération de Gaza comme un “génocide d’ampleur inégalée”, ce qui est un véritable mensonge et un mensonge insupportable. J’ai dit que tant qu’ils ne retireraient pas ces paroles, je ne voyais pas sur quelles bases nous pourrions discuter. Je crois que de manière générale, on tient trop peu compte des paroles, en estimant que ce n’est finalement pas très grave et que c’est leur façon de s’exprimer. Je n’ai pas à discuter avec ceux qui considèrent qu’Israël a une conduite génocidaire. Ils représentent un certain mouvement et je ne fais pas l’amalgame entre eux et les autres. CDP: Avant de nous quitter, Richard Prasquier, avez-vous un message particulier à adresser aux Juifs de France et aux francophones d’Israël ? RP: Nous devons tenir compte du fait que nous avons une belle communauté qui doit continuer à être aussi active. Malgré tous les mauvais procès qui sont parfois faits à la communauté juive, que ce soit en France ou ailleurs – et je crois que c’est souvent bien pire ailleurs qu’en France - la France est tout de même un pays où les Juifs sont heureux, malgré tous ces mauvais procès faits aux Juifs et bien entendu à Israël, nous ne devons surtout pas perdre de vue, en ces jours particuliers, qu’il faut que nous gardions notre regard sur l’universel, sur les droits de l’Homme, parce que c’est par les valeurs universelles que nous arriverons tous à gagner et non par un particularisme étroit.


Edition du 18 Sept. 2009 / N° 320

le lien

www.israel-diaspora.info

Les enjeux de l’actualité pour le peuple juif et Israël

En partenariat avec le site7,Arouts 7, l'hebdomadaire Actualités et lehttp://lelien.a7fr.com site http://lelien.actu.co.il – 29e année En partenariat avec le site Aroutz l'hebdomadaire Israël Israël Actualité et le site – 29e année – –N°N°108 293 / 82

17

Fondé en septembre 1980, Le Lien Israël-Diaspora lutte inlassablement depuis contre la désinformation, pour une authentique identité juive et en faveur d’Israël. C’est le seul journal juif indépendant qui n’est financé que par ses abonnements et dont tous les collaborateurs sont bénévoles. Animés par le souci de la vérité et le courage de la dire, ils sont en quête des enjeux de l’actualité pour le peuple juif et Israël. Notre ligne est : «Le peuple de la Bible, sur la terre de la Bible pour y édifier une société sur les valeurs de la Bible»

"Le peuple de la Bible, sur la terre de la Bible pour y édifier une société sur les valeurs de la Bible

Editorial

Depuis des décennies, l’Etat juif s’est allié aux USA pour de nombreuses et excellentes raisons. En effet, la bipolarisation entre les deux Grands, USA et Union soviétique, ne laissait aucun autre choix à Israël, d’autant que ses valeurs étaient en affinité avec celles du «monde libre». Mais aujourd’hui le monde a profondément changé, il n’est plus bipolaire mais multipolaire et l’échiquier géopolitique en est profondément changé. L’effondrement de l’Union soviétique d’une part, les progrès de nombreux pays anciennement sous développés entrés dans le club des «puissants», la percée de la Chine et de l’Inde, font que de nombreux pays sont devenus, à divers titres, des acteurs majeurs de la vie internationale. L’échiquier politique mondial en est transformé. L’Etat juif fait déjà partie des premières puissances militaires mondiales – la quatrième disent certains spécialistes - et est devenu une puissance moyenne en plein essor au niveau économique, culturel et social. Il est clair que l’Etat juif peut développer de riches relations avec un grand nombre de pays, hormis le monde arabo-musulman, pour des raisons bien connues. Or, aujourd’hui, l’Etat hébreu est peut-être le plus sûr allié des USA mais il n’est plus sûr que l’inverse soit vrai : il n’y a plus la même réciprocité entre les parties et les USA ont faussé la balance en nous traitant trop facilement comme des vassaux. Quant à l’Europe, si elle représente notre premier fournisseur et client, l’inverse n’est pas vrai. La politique étrangère de l’Etat hébreu est trop dissymétrique avec l’Occident et le reste en découle : politiquement et économiquement l’Occident exploite politiquement sans vergogne la situation à son profit et à notre détriment. (suite page 18)

La quadrature du cercle

On ne peut qu’être impressionné par le nombre considérable de grands dirigeants mondiaux, d’experts, d’administrations diplomatiques, de services de renseignement, d’envoyés spéciaux qui se préoccupent et se démènent pour résoudre la quadrature du cercle du conflit israélo-arabe. En vain. Pourtant combien de plans de paix ont-ils été élaborés pour rester lettres mortes. Pourquoi ? La raison en est simple : nul ne peut trouver la solution d’un problème mal posé, faussé, et même vicié à la base. Il n’y a pas de solution à la quadrature du cercle.

Nessim Cohen-Tanugi Revenons donc aux fondamentaux. Les Juifs se sont battus pour recréer leur Etat juif sur la terre de leurs ancêtres. Les Arabes, de leur côté, ont combattu, dans le même moment, pour récupérer leurs territoires arabes conquis par l’empire Ottoman depuis quatre siècles et dépecé par les Anglais et les Français sous prétexte de les libérer. Les deux ont gagné leur pari. Simple détail, un minuscule territoire est revendiqué par les deux parties. Les Juifs le revendiquent au nom de leur légitimité historique, les Arabes au nom de leur légitimité démographique, les uns au nom de leur passé, les autres au nom de leur présent. Le nœud du conflit était là en germe. Dans un premier temps, il apparaissait possible que sur cette terre les deux peuples qui ont beaucoup en commun puissent cohabiter facilement. Admettons, pour simplifier, que cela n’a pas été le cas. Laissons à une autre occasion le soin d’expliquer que c’était parfaitement possible mais que la France et l’Angleterre ont créé la tragédie, de par leur politique, leurs ambitions, et un certain mépris pour les cultures et identités des peuples Juif et Arabe. Entre 1920 et 1930, hélas, les jeux furent faits, et mal faits. Les Arabes, trompés dans leurs espoirs illusoires par la Grande Bretagne et la France, en ont gardé le ressentiment et ont mis les Juifs et l’Occident dans le même sac en se persuadant qu’Israël constituait la dernière enclave de la colonisation européenne.

Revenons à aujourd’hui. Le problème se limite à un seul et unique problème : Etats Arabes et Etat juif veulent-ils ou pas vivre ensemble ? Là est la question. S’ils ne le veulent pas il ne pourra y avoir de paix et, au mieux, y aura-t-il peut-être une trêve plus ou moins longue. S’ils ne le veulent pas il n’y a que deux options : ou Israël disparaît ou les Arabes s’y résigneront. On voit tout de suite la dissymétrie entre les deux parties car, quoi qu’il en soit, les Arabes ne disparaîtront pas. Les Juifs, en effet, contrairement aux Arabes, n’ont ni l’ambition ni le pouvoir de conquérir leurs territoires. L’absurdité politique Mais les tentatives de paix qu’élaborent les Européens et les Américains sont absurdes : ce qu’ils cherchent à faire revient à chercher la quadrature du cercle. Ils veulent trouver une astuce pour concilier l’existence d’Israël et sa destruction ! Et vainement, ils cherchent à concilier le possible avec l’impossible. La meilleure des preuves est qu’ils font soigneusement attention de ne pas poser la seule question qui vaille et qu’ils veulent à tout prix ne pas évoquer : Les Arabes sont-ils prêts à accepter l’existence et la reconnaissance d’Israël oui ou non ? Pourquoi ne posent-ils jamais la bonne question ? L’astuce pour l’esquiver est d’en poser une autre qui n’a rien à voir : quelles seront les frontières d’Israël. Trouvez l’erreur ? Des guerres de frontières sont légion dans le monde, hier comme aujourd’hui : le Pakistan et l’Inde au sujet du Cachemire ; la Russie et le Géorgie sur l’Ossétie et l’Abkhazie ; la Corée du Sud et celle du Nord ; la Russie et les îles Kouriles; Turquie et Grecs pour Chypre, sans oublier les murailles de séparation et de protection entre Botzwana et Zimbabwe ; Arabie et Yemen; Arabie et Irak; Pakistan et Afghanistan; Thaïlande et Malaisie, Maroc et Mauritanie, Ouzbékistan et Tadjikistan, Oman et Koweït, Mexique et USA, l’Irlande catholique et protestante etc. La question des frontières implique par définition que les pays concernés se reconnaissent les uns, les autres. Aucun des acteurs de ces conflits ne postule la disparition de l’autre. Le seul cas qui existe est Israël et uniquement Israël. Le seul refus est le refus arabe. La vérité est que rien n’empêche les Arabes

09-8821968

de reconnaître l’existence d’Israël et, en même temps de la combattre ou de lui faire la guerre. L’existence d’un Etat n’est pas virtuelle : il existe ou il n’existe pas. Les USA ont fait semblant de croire un temps que la Chine n’existait pas. Cela n’a pas empêché la Chine d’exister. Et ce n’est pas parce que les pays arabes ne reconnaissent pas Israël, à l’exception de la Jordanie et de l’Egypte, qu’Israël n’existe pas. C’est pourquoi le grand cirque politique du conflit israélo-arabe ne remue que du vent. La condition première, absolue, nécessaire et suffisante pour essayer de bâtir une paix est la reconnaissance du droit d’existence d’Israël et si on refuse ce droit c’est forcément que l’on refuse tout simplement son existence. Seul le Roi Abdallah de Jordanie a eu la lucidité l’année dernière de le proposer à la Ligue arabe et elle l’a refusé énergiquement. La Ligue arabe a déjà dit que même si on trouvait une solution pour la division de Jérusalem, les frontières; les réfugiés, la Ligue ne garantira pas qu’elle reconnaîtra l’Etat d’Israël ! L’Europe et les USA se conduisent lâchement en ne posant pas comme condition première que les Arabes reconnaissent Israël. Les Arabes sont responsables de la situation en ne commençant pas à reconnaître Israël quitte à rompre toutes relations diplomatiques fautes d’accord sur les modalités. Le processus de paix n’aboutira pas, aucune paix ne sera possible tant que les Arabes n’auront pas fait le pas essentiel : la reconnaissance d’Israël. Il faut repenser la stratégie d’Israël en partant de ce postulat.


18

L’actualité en question

le lien

Edition du 18 Sept. 2009 / 320

L’état du monde en 2009

Personne n’a empêché Pharaon…

Paul Giniewski Quel est l’état du monde ? Sur toile de fond d’une mobilisation générale contre la «colonisation», c’est à dire la présence juive à Jérusalem et en Judée-Samarie, on assiste à de multiples manifestations de connivence avec les pires excès antisémites et avec la mise hors-la-loi de l’État juif. Qu’on en en juge. Le 20 août, le Président de la Confédération helvétique se rend à Tripoli pour exprimer ses excuses au peuple libyen pour l’arrestation injuste de diplomates libyens par la police de

Genève. Le fils du colonel Khadafi, Hannibal, et son épouse, avaient été arrêtés en juillet 2008 et accusés d’avoir maltraité leurs domestiques. Aussitôt, deux Suisses sont arrêtés à Tripoli. Le colonel Khadafi aurait déposé une requête devant l’ONU pour démanteler la Suisse. Hannibal déclare : «Si j’avais une bombe atomique, je radierais la Suisse de la carte.» Le quotidien 24 Heures qui rapporte ces détails et pèse le pour et le contre des excuses du Président suisse, constate : «Les volumes de nos exportations en Libye ont chuté de 70 % depuis 2008» et «les livraisons de pétrole libyen de 88 %.» (1). Et «La Suisse à genoux devant Khadafi», titre Le Temps du 21 août à la «une».

ot BRIt KodESh

Peut-on être juif et incirconcis ?

Eleazar • 054 236 98 07 • ‫אלעזר‬

Suite à l’excellent reportage diffusé sur chaque mois, des dizaines de Juifs se décident enfin à faire leur Brit Mila.

Durant la circoncision, le prophète Elyahou Hanavi écoute les prières du Sandak : avoir des enfants, parnassa, guérison, tikoun habrit, ...

Vous aussi soyez Sandak* ! ContaCt : RaV aVRaham KadoCh

www.worldbrit.com

FRanCE 06 37 21 71 86 avraham@worldbrit.com ISRaEL +972 54 84 55 448 *Sandak : celui qui tient le bébé ou la tête de la personne lors de la circoncision.

Fin août, la Grande-Bretagne libère un Libyen, ancien chef de la sécurité des lignes aériennes libyennes, condamné en 2001 à la prison à vie pour sa participation à l’attentat de Lockerbie, la destruction en vol d’un Boeing de la Pan Am en 1988, qui a fait 270 morts. Les gouvernements de Londres et d’Edinburgh ont invoqué dans un document commun la nécessité de «ne pas nuire» à des relations «étendues et profitables» avec Tripoli. (2). Le rédacteur en chef du Temps suisse avait constaté : «Le retour en grâce de Khadafi doit tout au pétrole.» En même temps, une crise se développe entre Israël et la Suède. Le 17 août, un journal suédois avait accusé Tsahal de se servir de cadavres de Palestiniens pour trafiquer de leurs organes. Jérusalem proteste et le gouvernement suédois refuse de condamner l’allégation, arguant de la liberté de parole. Pourtant, quand un journal suédois avait publié des caricatures de Mahomet jugées offensantes dans le monde musulman, la Suède s’était - elle aussi....- officiellement excusée. Dans la sphère internationale règne la loi des «deux poids et deux mesures». La diffamation des Juifs est permise, celle des musulmans ne l’est pas. Un autre pays scandinave, la Norvège, entame en ce moment une année de célébrations du centenaire d’un de ses écrivains, Knut Hamsun. Il reçut le Prix Nobel en 1920 mais fut par la suite un collaborateur notoire des nazis. Il fit don de son Prix Nobel à Goebbels. En 2009, avoir été un nazi ne fait pas obstacle à être un héros national. La Norvège annonce aussi qu’elle désinvestit en Israël. Elle vend les parts détenues par son Fonds de pensions dans la firme israélienne Elbit, en représailles des matériels électroniques de cette firme équipant la «barrière de

sécurité». Ainsi, non seulement on proteste contre une mesure phare d’auto-défense israélienne contre l’infiltration de terroristes. On punit Israël pour le crime de se défendre contre eux. Le pire se sera peut-être produit le 17 septembre, quand 1’UNESCO devait élire son directeur général. Le candidat soutenu à fond par le Président Hosni Moubarak et une majorité de pays, était le ministre égyptien de la Culture, dont les propos avaient naguère fait scandale : il brûlerait de ses propres mains les livres israéliens s’il en découvrait dans une bibliothèque du Caire. En 2009, annoncer qu’on brûlerait des livres juifs ne fait pas obstacle à l’exercice d’une haute fonction internationale dans le domaine de la culture. Les Hitlériens aussi brûlaient des livres juifs ou enjuivés, en attendant de brûler des Juifs. Dans l’indifférence à peu près générale. Rien ne ressemble plus à l’humanité d’aujourd’hui que l’humanité du temps d’Hitler. On dit que la Shoah a été un crime contre l’humanité. Ella a été un crime de l’humanité. Mais comment le monde civilisé en était-il arrivé là, comment le monde civilisé peut-il se conduire aujourd’hui comme il se conduit ? La réponse se trouve peut-être dans une anecdote subtile et significative du folklore arabe : On raconte qu’on demanda un jour à Pharaon qui l’avait fait Pharaon. Il répondit : «Je me suis fait tout seul. Personne ne m’a empêché de devenir Pharaon»… (1) «Un an de crise» et «Pertes sonnantes», 24 Heures, 21 août 2009, p 3. (2) Marc Roche : «La polémique sur la libération du Libyen», Le Monde, 2 septembre 2009

Editorial suite de la page 17 En vérité, politiquement, l’Etat juif n’est ni libre ni indépendant et le clan israélien pro-occidental tient les rênes du pays. Cela fut patent au temps de Rabin, de Pérès, de Barak et d’Olmert. Netanyahou, dans son premier mandat, et Sharon ont eu beaucoup de mal à résister aux pressions considérables exercées. Netanyahou fut littéralement brisé par le lobby israélo-américain qui, avec des moyens colossaux, l’a mis en marge. Même la formidable pugnacité d’Ariel Sharon a fini par céder, à son corps défendant, dans les deux dernières années de son mandat. Il ne fait pas de doute que l’administration d’Obama et le clan européen ont la volonté de resserrer l’étau sur Israël. C’est d’autant plus regrettable que la dépendance d’Israël est aujourd’hui largement surestimée par l’Occident et sous-estimée par les Juifs. Il est impossible de le démontrer dans un cadre aussi restreint, mais intuitivement chacun voit bien que l’Europe pèse militairement très peu et les USA beaucoup mais très mal : la plus grande puissance de tous les temps n’a pu vaincre le modeste Vietnam, elle s’est embourbée en Irak et elle fait à peine match nul avec un acteur pas même de 4è division comme les Talibans ! La raison n’est nullement militaire mais idéologique : l’opinion occidentale raffole des guerres technologiques mais ont

horreur de la vue du sang. Aussi l’Occident ne peut gagner que dans une guerre éclair. Sur le plan économique, Israël est très loin d’exploiter son potentiel avec les Nations. Il suffirait de développer nos échanges avec la Chine et l’Inde pour rééquilibrer notre indépendance. Et si on ne le fait pas c’est par la volonté américaine d’empêcher la puissance de la Chine et de protéger le Pakistan contre l’Inde. En acceptant que le Pakistan acquière l’arme nucléaire, les USA ont commis une énorme bévue politique. Les Juifs doivent arrêter d’être obnubilés par les calculs des experts : ils se révèlent fragiles face à une véritable volonté politique. Israël avait perdu la guerre avec les Arabes sur le papier et par deux fois ils ont vaincu.Il est temps, grand temps de retrouver notre volonté politique et de nous libérer de trop de tutelles : on doit signer des accords avec toutes les nations selon nos intérêts communs mais nous devons refuser tout veto. Gardons nous de toute tutelle, conservons notre indépendance et notre liberté. Il y a beaucoup à faire pour les retrouver.

Bureaux à louer Plein centre netanya Un ou deux pièces Climatisé 750 nis mois une pièce + maam + arnona + vaad De France tél. 06 65 04 26 52 D’Israël 077 552 5907


Les enjeux de l’actualité Pour une autre volonté politique

Comment sortir de la quadrature du cercle que nous analysions dans l’article précédent ? On ne pourra sûrement pas en sortir en se fiant aux analyses politiques des dirigeants du Quartette. Nessim Cohen-Tanugi Il est surprenant de constater que l’opinion publique continue naïvement de croire que les dirigeants mondiaux, leur administration pléthorique et leurs experts «savent», donc qu’ils savent ce qu’ils font. Certes, ils «savent» très souvent – c’est leur métier - mais ils se trompent tout aussi souvent, parfois lourdement et même catastrophiquement. Leur talon d’Achille, c’est de se croire infaillibles, de s’alimenter les uns les autres de leurs convictions mutuelles, et de faire de la stratégie en chambre. Mais qui a anticipé lucidement la crise de 1929, l’ascension fulgurante d’Hitler et l’écrasement éclair de l’armée française, le désastre de Munich, la Shoah, l’effondrement de l’Union soviétique, la montée de l’islamo-nazisme, le choc financier de 2008 etc. ? Quel «expert» a cru que le minuscule Israël en 1948, et une seconde fois en 1967, allait vaincre une formidable coalition arabe ? C’est pourtant un «classique» des ruses de l’Histoire : une minuscule cité, Athènes, se mesure à l’immense et puissante Perse, l’Iran d’aujourd’hui. Un petit roi de Macédoine, Alexandre, conquiert contre toute attente, un immense empire. Une poignée de nomades arabes; subjugués par leur chef, Mahomet, s’empare d’innombrables royaumes et populations. Un Juif obscur crucifié avec mépris par les Romains, va convertir le monde romain, sous le règne de Constantin. Il est également incroyable de constater que la plus grande puissance du temps, et peut-être la plus puissante de l’histoire, cumule des erreurs politiques depuis nombre d’années. Est-ce le Département d’Etat ou la C.I.A. ou les différents présidents ou la classe politique américaine, ou les «grosses têtes» trop pleines mais pas assez bien faite de l’intelligentzia, ou l’opinion publique, qui ne comprennent pas les réalités politiques internationales ? La tête à l’endroit Ceux qui s’occupent depuis si longtemps et si mal à tenter de résoudre le conflit israélo-arabe cherchent à trouver dans les recettes du passé les questions que posent actuellement le conflit israélo-arabe. Ils reprennent exactement la même expérience, celle des accords d’Oslo, et cherchent à en rectifier les détails, à trouver les «bugs» et à tenter de les résoudre en reprenant le même scénario pour y modifier une virgule en espérant le miracle. Il ne se produira pas car l’expérience d’Oslo n’était en rien un modèle. La suite l’a prouvé. C’est d’autant plus étonnant que nous avions déjà un modèle, sans aucun doute imparfait, mais qui avait malgré tout réussi à tenir tant bien que mal : la méthode de Camp David avec Anouar el Sadate et Menahen Begin. Sadate avait commencé à mettre le problème la tête à l’endroit, les accords d’Oslo l’ont mis la tête à l’envers. Le génie de Sadate était d’avoir compris que le nœud su problème était la reconnaissance de l’existence d’Israël et la nécessiter de la légitimer. Il est venu à Jérusalem et a fait l’acte décisif : il avait détruit d’un seul coup le tabou. Ce n’est qu’après, que les négociateurs ont recensé les problèmes et chercher des solutions. Ce n’était

nullement le cas d’Oslo, où l’on a reconnu l’Autorité palestinienne alors que le problème était de reconnaître Israël. Rabin et Pérès ont été floués par Arafat qui, manipulé par Mitterrand et les Norvégiens, a commencé par faire reconnaître la légitimité palestinienne. En fin renard, Arafat a saisi la balle au bond et n’a poursuivi qu’un seul et unique objectif : légitimer l’Etat palestinien. A ce jour, depuis plus de quinze ans jamais Israël n’a gagné une parcelle de légitimité tandis qu’Arafat a engrangé les atouts. Naïvement, Clinton et Barak ont cru qu’après avoir multiplié et promis des cadeaux ils allaient enfin en recevoir la contrepartie. Arafat non seulement n’a rien donné mais a exigé encore plus. La détestable méthode d’Oslo continue à polluer le processus de paix : on n’exige de nous chaque jour d’en demander plus aux Palestiniens et ne rien donner à Israël. Obama n’a rien trouvé de nouveau que simplement accélérer, «volontariser» la méthode et s’apprête, peut-être sans malice, à enfoncer un peu plus profondément le conflit. Casser le système Il faut absolument bloquer d’urgence et sans réserve ce processus et mettre comme condition première la reconnaissance par les Arabes de la légitimité et du droit à l’existence d’Israël. Israël ne doit pas chercher à convaincre Obama et son administration : il n’y arrivera pas. Les experts en géopolitique qui pullulent dans son administration se mettraient d’ailleurs en danger s’ils veulent remettre en question leurs idées car ce serait reconnaître leurs grossières erreurs. Sadate était tout simplement un homme de bon sens : de même qu’il avait compris que le flirt égyptien avec l’Union soviétique était dangereux pour son pays et qu’il lui fallait d’urgence prendre sa distance avec elle, de même il a compris que la clef de la paix et de la restitution des territoires passaient d’abord et avant tout par la reconnaissance d’Israël. La Jordanie en a fait autant et Abdallah a vainement tenté de convaincre la Ligue arabe que là était la clef du problème. On a aujourd’hui la preuve indubitable de l’erreur commise avec Abou Mazen : il s’est démasqué lorsqu’il s’est emporté sur l’exigence de Netanyahou de reconnaître Israël comme un Etat juif. Il persiste et signe encore aujourd’hui. Son objectif premier est précisément de différer à l’infini la reconnaissance de l’Etat juif par les Arabes. Il faut arrêter toute «avancée» avec lui tant que ce point ne sera pas acquis. Il faut aller plus loin encore : Israël doit proclamer qu’il ne bougera pas d’un pouce avant la reconnaissance de l’existence et de la légitimité d’Israël. Il faut rester impassible devant les récriminations, les intimidations, les menaces de qui que ce soit en Europe ou en Amérique. Ils ont beaucoup de moyens mais ils se retourneront contre eux. Dans un numéro précédent nous en avons esquissé le tableau. Israël ne doit pas avoir peur. La volonté politique au service de la vérité et de la justice de notre cause, une vision claire de la situation rendront inopérantes les savants calculs des stratèges en chambre. Sharon ne s’est trompé lourdement qu’une fois : lorsqu’il s’est fié aux savants calculs de l’équipe de Condoleezza Rice qui lui a imposé le retrait de Gaza.

Edition du 18 Sept. 2009 / 320

le lien

19


20

Israël

Edition du 18 Sept. 2009 / 320

le lien

Netanyahou tous azimuts Filippo Eminente L’actualité internationale place Netanyahou en première ligne et tous azimuts. Mais les citoyens sont pri��s de se taire. Hier comme aujourd’hui, en Israël, règne «la démocratie sans le peuple». Et avec bien trop de politiciens…

Les moutons de Panurge

Pour ceux qui veulent «vivre» Tel Aviv

Dizengoff Center est le cœur palpitant de Tel-Aviv. Ce centre commercial moderne et spacieux est un reflet fidèle de la ville, vous y sentirez les vibrations et le rythme de Tel-Aviv. Dizengoff Center est le lieu de vie idéal pour Tel-Aviv.

Le point Vital de Tel–Aviv

C’est devenu un refrain en Israël d’entendre, de voir ou de lire des journalistes affirmer que Netanyahou a changé et évolué : la preuve en est, paraît-il, qu’il a désormais reconnu l’inéluctabilité d’un Etat palestinien. Or, lors du premier mandat de Netanyahou en 1996, Le Lien citait une interview où, à la question entre les deux options, autonomie ou Etat palestinien, il avait répondu avec lucidité qu’il ne voyait pas de différence entre «un Etat-moins ou une autonomie-plus» seules alternatives possibles à ses yeux. Il apparaît difficile aujourd’hui, dans le contexte actuel de l’opinion internationale, de retenir l’option de «l’autonomie-plus». Seule l’autre option «un Etat-moins» est envisagée par Netanyahou, ce qui est identique dans le fond,. Il refuse une armée palestinienne, sauf symbolique, il exige un espace aérien contrôlé par Israël, un droit de regard d’Israël sur des frontières où, hélas, la sécurité peut être menacée par le Hamas, le Hezbollah et la Syrie. Netanyahu, hier comme aujourd’hui, combat pour un «Etat-moins». Il n’a nullement changé. Jusqu’à nouvel ordre… Il est intéressant de noter comment les médias agissent en «mouton de Panurge». Il suffit que l’un d’entre eux présente comme un scoop ce qui ne l’est pas et aussitôt la «vox populi médiatique» diffuse tous azimuts.

L’enjeu russo-américain Pourquoi Netanyahou a-t-il fait une visite surprise éclair en Russie ? Pour les uns ce serait à cause de l’affaire rocambolesque du bateau Arctic-Sea qui, dit-on, aurait chargé à Kaliningrad, à l’insu du Kremlin, des missiles montés sur camions de type

S-300PMU1, d’une portée de 150 km, et d’une vitesse de pointe de 2 km/s, à destination de l’Iran. Mais est-ce pour informer les Russes qu’il existe une contrebande Russie-Iran, comme le disent certains ? On peut en douter car le KGB sait parfaitement ce qui se passe en Russie et que, de plus, la Russie s’est déclarée prête à fournir ces missiles aux mollahs. D’autres croient savoir qu’Israël aurait signé un accord pour une coopération aéronautique russo-israélienne. Ou est-ce pour tenter de convaincre les Russes de ne pas opposer un veto aux éventuelles décisions du Conseil de sécurité condamnant l’Iran à un embargo, faute de vouloir débattre de ses projets nucléaires ? Le Ministre Dan Meridor a levé un coin du voile… pour en abaisser un autre. Il a reconnu que le Premier ministre avait effectué lundi dernier un voyage éclair en Russie. Mais ce qui est très étrange c’est que les Russes aient démenti cette information qui est pourtant de notoriété publique ? Méridor, aux questions de l’Agence Reuters à Genève, a refusé de donner des précisions sur l’objectif de ce voyage, affirmant qu’il était préférable que certaines questions soient traitées dans la plus grande discrétion. On a l’impression que toutes les questions essentielles ne sont traitées qu’ «avec discrétion». Ce qui est certain, c’est que Netanyhou a sûrement évoqué de problèmes importants et qu’il a tenu à le faire savoir clairement à l’administration Obama, au moment où elle tente d’imposer la loi aux Israéliens.

Toujours l’ONU, toujours Ahmadinejad… L’Onu tiendra, à la fin du mois, son Assemblée générale et une fois de plus, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad y sera reçu comme les autres chefs d’Etat. Benyamin Netanyahou qui devait se rendre pour quelques jours à New-York, le 22 septembre, a finalement décidé d’écourter son séjour pour éviter toute rencontre avec Ahmadinejad qui ne sera séparé que d’un siège avec Netanyahou par suite de l’ordre alphabétique de places qui prévaut dans cette assemblée. Nous regrettons ce choix : ce sera donner une victoire psychologique à l’Iran. On aurait préféré le choc de cette rencontre et la confrontation impassible et déterminée face à ce

régime à visée génocidaire.

Netanyahou au Caire avec Moubarak : On ne saura rien de la discussion entre les deux hommes ni sur la relance des pourparlers avec les Palestiniens, ni sur Guilad Shalit, ni du dialogue éventuel entre Washington et Téhéran sur le nucléaire iranien. Il n’est pas sûr que sur ce plan Moubarak soit en parfaite phase avec Obama. Mais le plus important pour les Juifs et le refrain sur la condamnation de «la judaïsation de Jérusalem» par Moubarak. C’était le principal slogan d’Arafat qui est aussi inepte que de parler de l’arabisation de l’Arabie. Jérusalem est juive de naissance et personne ne l’a convertie. On sait de plus que les Arabes achètent à prix d’or des immeubles dans Jérusalem pour arabiser Jérusalem alors qu’il est interdit aux palestiniens de vendre une quelconque terre de Judée Samarie aux Juifs. Il nous est difficilement supportable d’accepter que Netanyahou ne proteste pas contre ces propos. On ne peut pas à la fois affirmer que Jérusalem n’est pas négociable et accepter sans broncher les propos de Moubarak. La politique doit se jouer dans la clarté et il est clair que ni Obama, ni Moubarak, ni Abou Mazen, ni, hélas le gouvernement israélien ne sont clairs.

Toujours l’émissaire américain pour le Proche-Orient, George Mitchell… …qui se démène beaucoup pour pas grand chose car il ne lui est pas possible de parler de l’essentiel sans clash entre Juifs et Arabes. Il a rencontré dans la journée le ministre de la Défense Ehoud Barak et le chef de la diplomatie israélienne Avigdor Lieberman et le lendemain Netanyahou, qui exclut tout gel total de la construction en Judée Samarie. Beaucoup de bruit et de remue ménage pour accoucher d’une souris. La conclusion de tout cela est qu’ «On ne nous dit pas tout» comme se moque la fantaisiste française en vogue.


Livres et Politique

le lien

Edition du 18 Sept. 2009 / 320

Un Cheval de Troie moderne : la doctrine islamique de l’immigration. Janet Levy Dans un livre fascinant intitulé « The HIJRA, Un cheval de Troie moderne: la doctrine islamique de l’immigration », Sam Solomon, ancien professeur de droit musulman qui s’est converti au christianisme, et Elias Al Maqdisi, un spécialiste de l’islam, expliquent comment fonctionne cette stratégie de conquête vieille de plusieurs siècles, comment s’effectue la migration des musulmans dans les territoires non musulmans: territoires que la doctrine musulmane définit comme «territoires de la guerre». Ils précisent chacune des étapes de cette immigration stratégique dont l’objectif fondamental est de répandre l’islam et de préparer le djihad. Ce petit livre sur l’Hégire montre clairement que la conquête militaire est au cour de l’expansion musulmane. Et l’arme principale de cette stratégie de conquête est le mensonge et la désinformation. L’objectif est de transformer la culture hôte de façon progressive et insidieuse et d’y imposer la charia. La première étape de l’islamisation consiste à faire accepter des activités caractéristiques de l’islam et à établir sa présence physique et visible: par exemple des lieux de prière, la fondation d’écoles coraniques, de bibliothèques et de centres de recherches, l’enseignement de l’arabe autant d’activités qui semblent de prime abord raisonnables pour établir l’infrastructure nécessaire au soutien d’une foi. À cette étape-ci, les musulmans peuvent accomplir des actions qui leur sont généralement interdites, car l’objectif majeur est d’établir et de fortifier les communautés musulmanes. L’injonction coranique interdisant de former des liens avec les infidèles est suspendue pendant qu’on s’affaire à mettre en place les instruments de l’islamisation. À cette étape initiale, l’Hégire peut tromper la vigilance des Occidentaux portés à croire que les musulmans qui émigrent, le font essentiellement

pour des raisons économiques - pour améliorer leur sort. Solomon et Maqdisi montrent le caractère stratégique de l’établissement de larges communautés musulmanes fonctionnant en autarcie. La mosquée devient un centre de pouvoir, le centre de toutes les activités de la communauté. À cette étape embryonnaire, l’une des priorités est d’aider les nouveaux arri-

vants afin de resserrer et fortifier la communauté musulmane. Les leaders de la communauté leur offriront soutien et conseils dans le choix des écoles, du logement, des marchés halal et autres services afin de bien se faire voir des nouveaux arrivants et les rattacher à la communauté locale. Des agents des mosquées, toujours à la recherche de nouveaux arrivants et de convertis potentiels, sont impliqués dans de subtiles formes d’endoctrinement et de surveillance des musulmans. Les non-musulmans ne perçoivent

pas le danger de cette première étape qui consiste à faire de la mosquée le centre de la vie communautaire. Pour eux, les mosquées ne sont que des lieux de culte. Ils se trompent, car le véritable objectif de cette première étape est de décourager l’intégration des musulmans afin de promouvoir l’islamisation de la société d’accueil en l’incitant à toujours plus d’accommodements aux particularismes des musulmans. Lorsque la communauté s’est consolidée et est devenue assez puissante, commence alors la lutte pour obtenir un statut spécial et l’application de la charia. Dictée par le Coran et la Sunna, la séparation d’avec les non-musulmans est la conséquence naturelle du progrès de l’immigration de conquête. A v e c l’augmentation du poids démographique des musulmans, les changements au code vestimentaire deviennent de plus en plus visibles. On passe du port de l’hidjab au port du niqap dans les lieux publics, puis à l’abolition de la mixité entre hommes et femmes musulmanes, et finalement à la séparation des musulmanes et des non-musulmanes. Petit à petit, la population d’accueil finit par s’habituer à ce qu’elle croit être des exigences de la piété. Elle s’habitue aux demandes de séparation dans les lieux publics, dans les lieux de travail, dans les écoles et les universités, ainsi qu’aux demandes de repas halal et de respect de la charia, à l’ajout de fêtes musulmanes au calendrier. Or toutes ces demandes contribuent à donner un statut spécial à la communauté musulmane, la rendant de plus en plus séparée et distincte. Au début, ces demandes sont présentées comme des accommodements bénins aux exigences reli-

21

par Sam Solomon and Elias Al Maqdisi

gieuses de musulmans dévots. Toute tentative pour les empêcher sera qualifiée de discriminatoire. C’est ainsi qu’aux États-Unis, des musulmans ont commencé à demander l’abolition de la mixité hommes femmes à certaines heures dans les piscines et les salles de gymnastique, à demander qu’on n’oblige pas les femmes à dévoiler leur visage pour faire prendre des photos de permis de conduire, à refuser de manipuler ou transporter des produits contenant du porc, à exiger que les employés portent des vêtements jugés plus modestes. A cette étape, les représentants de la communauté musulmane travaillent main dans la main avec le gouvernement du pays d’accueil pour implanter ces changements. Comme l’expliquent Solomon et Maqdisi, le but est d’habituer la société d’accueil aux particularismes des musulmans, leurs coutumes, leurs fêtes, leur code vestimentaire, leur nourriture, leurs bâtiments. Les nouveaux arrivants sont encouragés par les leaders musulmans à voter, à se porter candidats à des élections pour augmenter l’influence politique de la communauté musulmane, l’oumma. Au niveau universitaire, on endoctrine les étudiants pour en faire des défenseurs de l’islam, pour participer à des activités interreligieuses et de conversion ou pour les entraîner au djihad. Les professeurs non-musulmans sont incités par des dons en argent à présenter l’islam sous un jour favorable et à en faire la promotion dans leurs écrits ou lorsqu’ils prennent la parole. Le prince saoudien Al-waleed bin Talal de l’Arabie a fait un don de 20 millions de dollars à chacun des centres d’étude islamique des universités de Harvard et Georgetown pour s’assurer que leurs recherches et publications soient favorables à l’islam. Dans leur livre « Modern Day Troyan Horse « Solomon et Maqdisi constatent que l’identité musulmane se durcit au fur et à mesure que les musulmans gagnent du pouvoir grâce à leur poids démographique. Les mosquées, les écoles, les clubs, leurs médias et leurs organisations se multiplient. La doctrine de la ‘taquiya’ ou du mensonge ou de la dissimulation stratégique prend de plus en plus d’importance. Les musulmans cachent leurs objectifs de conquête en les faisant passer pour des exigences religieuses. Petit à petit, ils en arrivent à modifier culture des non-musulmans. À cette étape plus avancée, on tentera de faire taire les opposants ou on cherchera à obtenir leurs bonnes grâces. L’octroi judicieux de dons en argent amène la classe politique, les médias et autres organisations à avoir une image plus positive de l’islam et des musulmans. Cela explique qu’au cours des deux dernières années, les mots ‘djihad’ et ‘islamo-fascisme’ sont disparus du vocabulaire officiel des gouvernements. Et les mots ‘terrorisme’ et ‘islamique’ sont rarement accolés. En Europe, où l’islamisation est déjà avancée, un tournant décisif s’est produit avec l’assassinat du cinéaste Theo Van Gogh qui a réalisé un film sur la maltraitance des femmes

musulmanes en Europe. Des menaces de mort sont proférées contre des parlementaires comme Geert Wilder, un vigoureux critique de l’islam aux Pays-Bas. Au fur et à mesure que progresse l’islamisation des pays d’accueil, progresse également l’incitation à s’entraîner au djihad. Les jeunes djihadistes occidentaux se rendent dans leur pays d’origine pour se former aux techniques du djihad. On a commencé à voir ce phénomène dans les communautés somaliennes au Minnesota et au Tennessee. De jeunes musulmans sont partis pour la Somalie où ils avaient rendez-vous avec Al Shabaab, un groupe terroriste lié à al-Qaïda. Lorsque la croissance des communautés musulmanes augmente leur poids politique, on multiplie les pressions sur les députés pour qu’ils autorisent les tribunaux islamiques en échange de votes. C’est ce qui s’est passé en Angleterre où coexistent maintenant deux systèmes de jurisprudence. Une fois que la charia est autorisée, les musulmans occidentaux sont soumis à des pressions pour se conformer aux prescriptions de la charia au lieu des lois en vigueur dans les pays d’accueil. Des juges européens non-musulmans ont rendu plusieurs décisions tenant compte de la charia dans la condamnation de musulmans. Et puis on constate une augmentation des ghettos, des quartiers, ou secteur réservés aux musulmans. Les infidèles qui osent s’y aventurer, risquent d’être attaqués. De telles zones existent déjà en Europe. À l’opposé, les musulmans peuvent circuler partout dans le pays d’accueil. Pour eux, il n’y a pas de restrictions. Ils sont chez eux partout. Comme le montrent Solomon et Maqdisi, la doctrine de l’hégire doit être comprise comme une stratégie politique globale pour miner les cultures et les valeurs des pays nonmusulmans et les remplacer par les valeurs de l’islam et de la charia. C’est une immigration insidieuse qui a pour objectif la transformation des comportements, des coutumes et des lois des sociétés d’accueil en vue d’y établir État islamique. On peut déjà constater l’islamisationà divers degrés des sociétés occidentales. Ironiquement, c’est l’ouverture de nos sociétés et les droits constitutionnels à la liberté d’expression, de religion et d’assemblée qui facilitent la disparition de nos valeurs et nos modes de vie. Modern Day Trojan Horse doit devenir une lecture obligatoire pour tous les citoyens des démocraties occidentales, car il est urgent qu’ils comprennent la menace que représente une certaine immigration musulmane. Le livre invite à évaluer prudemment ce qui peut apparaître comme des pratiques religieuses inoffensives, mais qui, en réalité, s’inscrivent dans un projet sinistre de transformation et de conquête de nos sociétés. The American Thinker (Traduction: Point de Bascule par PLaliberté)

Le Lien Israël-Diaspora La passion de la vérité Le courage de la dire


22

Livres et politique

le lien

Edition du 18 Sept. 2009 / 320

Un livre-clef sur le djihad :

«ANATOMIE D’UN DESASTRE» Paul Giniewski Un auteur inconnu, qui signe d’un pseudonyme, Enyo (le nom de la déesse grecque des batailles) dévoile dans un livre récent, Analyse d’un désastre (1) les vérités sur la Quatrième Guerre mondiale qui oppose l’anti-civilisation de la terreur islamiste à la civilisation. Enyo serait une «éminente responsable des renseignements», ancienne diplomate, qui «travaille actuellement au sein d’une organisation internationale.» S’agirait-il d’une Arabe ? La Bibliographie du livre est précédée de cette note : «Les ouvrages dans la langue maternelle de l’auteur ont été supprimés de cette bibliographie.» Or, sur les centaines d ’ o u v r a g e s mentionnés, pas un seul livre n’est en arabe. A coup sûr, le livre sera rejeté par beaucoup de gens. Mais peutêtre sera-t-il quand même un peu mieux reçu qu’un livre au contenu similaire qui aurait été signé Pierre Lurçat, Raphaël Israeli ou Paul Giniewski. On le taxerait de «partipris pro-israélien» et d’ «arabophobie viscérale» puisque toute description juive ou israélienne des horreurs de l’extrémisme araboislamiste est récusée a-priori.

L’atout dont l’Occident se prive Quel est le désastre ? L’islamisme livre une guerre à mort à la civilisation. L’Occident veut l’ignorer. Au lieu de résister, il fait tout ce qui peut conduire à sa propre destruction. C’est une guerre d’extermination. Le terrorisme, dans l’esprit de la formule de Clausewitz, «est un acte de violence destiné à contraindre l’adversaire à exécuter (la) volonté de l’attaquant». Et quels sont cette volonté et l’objectif ? «La

conversion ou l’assujettissement de toute l’humanité» et la «réislamisation des musulmans et l’islamisation du monde». Et les djhadistes ont parfaitement bonne conscience. Car «l’islam a pour vocation de subjuguer 1e monde, pour son bien». Or l’Occident, qui connaît peu ou méconnaît complètement la pensée de ses ennemis, se prive par là de ses meilleurs atouts, car «l’art de connaître le génie du général ennemi et celui de la nation qu’il commande,

renferme l’art de vaincre l’un et l’autre». L’Occident veut ignorer que pour ses ennemis, nul traité de paix n’a de valeur juridique durable, et n’est qu’une trêve qui doit permettre de se renforcer ou d’assurer «la progression de l’islam plus efficacement que la guerre». De même, l’Occident prend pour argent comptant les «pieuses contrevérités», les subterfuges qui endorment «la vigilance de l’ennemi.» De même encore, quand les djihadistes invitent, par lettre, le Président Jacques Chirac ou les Britanniques à se convertir «tout en promettant de purger le monde des cancers

de la liberté et de la démocratie», l’Occident croit qu’il s’agit d’une fanfaronnade, d’un enfantillage. Il ne discerne pas là «l’application orthodoxe du droit de la guerre islamique qui impose d’inviter par la prédication l’ennemi (à se convertir) avant de déclencher contre lui la guerre».

détournent les yeux». Anatomie d’un désastre énumère de nombreux exemples de démission équivalents.

Les victimes condamnées

Bien entendu, le livre aborde par différents biais le conflit israéloarabe, l’un des premiers fronts du djihad, et qui résume tout le vis-à-vis entre la civilisation et la barbarie. La politique arabe des pays d’Occident est un aspect éloquent de leur abdication devant l’ennemi. Ils ont intériorisé tous les poncifs et tous les mythes anti-israéliens. D’où une série de faux axiomes légitimant des pseudo-solutions. Par exemple, qu’il suffirait de satisfaire les exigences légitimes de ceux qui recourent au terrorisme, pour mettre fin au djihad. Or, «celui qui cède n’a jamais assez cédé, ou devra toujours recommencer, que la doléance originelle soit ou non fondée. L’argument des revendications à prendre en compte est d’ailleurs celui des partisans de ‘l’apaisement’, munichois lorsque Hitler soulève la question des Sudètes». C’est élémentaire, mais il faut le rappeler indéfiniment. Comme aussi que les Palestiniens ont été des «pions soviétiques dans la déstabilisation du bloc occidental». Ils ont utilisé et utilisent un verbiage marxisant pour «faire passer leur terrorisme pour une révolution populaire sinon prolétarienne». Et ils acquièrent une immense audience partout en revêtant «un antisémitisme censuré depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale des oripeaux présentables de l’ antisionisme». Aucun autre groupe terroriste n’a jamais cumulé de tels atouts. La presse occidentale répercute les élucubrations anti-israéliennes de la presse arabe. Les soldats de Tsahal sont accusés de viols de femmes palestiniennes. Les médias consacrent plus de temps et d’espace «à la mort d’un terroriste palestinien (qu’à) celle de cent Irakiens innocents». On filme abondamment les «charniers» fabriqués par les Palestiniens avant l’arrivée des caméras, lors de l’opération israélienne Rempart à Jenine, en 2002. Etc, etc.

L’ i n e r t i e , l’abdication de l’Occident, son aveuglement volontaire sont les aspects les plus déconcertants, pour un esprit rationnel, du désastre décrit et annoncé. Les Nations unies sont devenues l’auxiliaire inconscient des terroristes. En reconnaissant la légitimité de la lutte anticoloniale, on a fourni aux terroristes le moyen de prétendre au statut de combattants légitimes en qualifiant de «politiques» leurs mobiles. Après l’attentat contre le World Trade Center et le Pentagone, le 11 Septembre 2001, les Américains ont été rapidement et universellement condamnés pour avoir riposté. Les agresseurs sont peu à peu devenus des vengeurs de l’islam humilié, «comme si l’islam n’avait pas inventé, lui, l’humiliation des dhimmis et ne se sentait pas humilié pour la seule raison qu’il se trouve depuis plusieurs siècles dans l’incapacité matérielle d’exercer son pouvoir d’humiliation». En 1983, le Hezbollah assassine quarante-huit parachutistes français ; il participe à la série d’attentats qui ont ensanglanté Paris en 1985 et 1986; il assassine l’attaché militaire français à Beyrouth. Mais en 2002, le Président de la République française assiste au Sommet de la francophonie à Beyrouth, à côté des représentants du Hezbollah. A Molenbeek, quartier de Bruxelles, «une police islamique fait appliquer la charia tandis que policiers, élus locaux et journalistes belges

Les mythes du conflit israélo-arabe

Pour vaincre : faire la guerre Dans ces conditions, que faire ? Existe-t-il des moyens d’enrayer le désastre, d’en limiter l’envergure, d’inverser la débâcle déchaînée ? Il existe des recettes pour gagner et Anatomie d’un désastre les suggère. Le choix est entre céder au djihad ou bien accepter la réalité de la lutte à

mort et livrer combat. Faire la guerre signifie ne plus nier la menace, recourir à la force pour 1’éradiquer, ne plus laisser «les Etats soutenant le terrorisme et les mouvements terroristes s’armer comme Hitler remilitarisait la Rhénanie en 1936». Faire la guerre signifie abandonner l’idéologie des soi-disant «camps de la paix», selon laquelle la guerre serait toujours la pire des solutions. Au nom de cette idéologie, la France a longtemps choisi «d’être un sanctuaire pour les terroristes en échange de sa tranquillité». Faire la guerre, c’est mener un véritable «contre-djihad», comprendre que le centre de gravité de l’adversaire, avant ses chefs et ses finances, c’est sa foi et donc, empêcher l’islamisme d’accéder à toute forme de souveraineté et imposer au djihad des revers militaires à l’échelle du globe. Dans chaque pays, il faudrait «ôter aux musulmans les moyens de s’opposer à la souveraineté démocratique, et aider tous les musulmane qui (...) en ont fait le choix». Faire la guerre, c’est entrer dans la logique en partie irrationnelle de l’adversaire qui, lorsqu’il détient la souveraineté, a pour devoir traditionnel d’humilier les dhimmis, et par conséquent, concevoir des structures d’humiliation plus efficaces que l’enfermement pour traiter les terroristes, par exemple «les faire garder par des femmes (pour) les avilir à leurs propres yeux». Le livre d’Enyo comporte d’autres analyses et mises en garde encore. Notamment sur les réalités quotidiennes de l’intégrisme. Le 11 mars 2002, par exemple, «lorsque des petites filles d’une école primaire (d’Arabie Saoudite) fuient leur bâtiment en flammes, insuffisamment voilées, la police les refoule dans l’incendie». Et «en 2007, un tribunal saoudien condamne à six mois de prison et deux cents coups de fouet une femme qui a eu 1’impudence d’avoir été victime d’un viol collectif !» Et un danger plus grave que le djihad armé nous menace : l’islamisation pacifique, qui prétend ne viser qu’à faire des musulmans vivant en Occident de bons citoyens, mais qui, en fait, leur «apprend à ‘apprivoiser’ les législations occidentales pour permettre l’extension de la charia», de sorte qu’ elle devienne progressivement la loi du pays. L’arme la plus redoutable n’est pas la bombe du terroriste mais «la démographie et la prédication». Livre qui fait froid au dos, à la mesure de l’épouvantable désastre qu’il décrit. (1) Enyo, Anatomie d’un désastre, «L’Occident, l’islam et la guerre au XXIe siècle», Denoël, 2009, 426 p, 24€.


Rubrique Livres

le lien

Edition du 18 Sept. 2009 / 320

23

Un livre d’Histoire et d’actualité :

UNE RESISTANCE JUIVE par Pr. Raphaël Israeli Paul Giniewski a produit en plus d’un demisiècle de carrière des dizaines de livres de grande portée historique, consacrés la plupart à la saga du peuple juif, du sionisme et d’Israël. Voici qu’il semble couronner son parcours prolifique avec un livre autobiographique, Une Résistance juive (1), sur ses années d’activité clandestine au cours de la terreur nazie en Europe. En fait, son aventure de lutteur commence littéralement lors de son enfance en Autriche, à sept ans, quand il se fait traiter de «tueur du Christ !» en classe. Elle se poursuit dans la Bruxelles des rafles de 1942, puis à Grenoble, alors zone d’occupation italienne, enfin sous les nazis, après la capitulation de l’Italie. Dans ses livres et ses articles, Paul Giniewski revient souvent sur le thème de «l’État juif devenu le Juif des Etats». Son nouveau livre, sur les réussites et les risques mortels courus par les résistants juifs, illustre le bien-fondé de cette analyse/assertion. En effet, la condition des Juifs sous les nazis, les menaces et fatalités qui pesaient sur eux, préfigurent et permettent de mieux comprendre la persécution et les traitements haineux infligés aujourd’hui à l’Etat d’Israël par une partie de l’humanité. Paul Giniewski raconte son rôle personnel au cours des années de Résistance juive. Avec d’autres jeunes gens et jeunes filles, il fabriquait de faux papiers d’identité qui ont permis à des milliers de Juifs ayant tout perdu, même leur nom, menacés d’arrestation, de torture, de déportation et de mort, d’échapper à la Gestapo et à ses collaborateurs vichyssois. Ils procuraient des «planques» aux prescrits en leur faisait passer la frontière de la Suisse et de l’Espagne «neutres». Le sauvetage de Juifs, raison d’être de cette Résistance juive, était une entreprise héroïque dont on ne trouve pas tant de pareilles.

De 1942 à 2009: le même combat Ainsi se déroule à nouveau sous nos yeux un chapitre de l’annihilation des Juifs d’Europe, au milieu de l’obscurité où paraissait s’engloutir définitivement le monde civilisé à mesure que la guerre s’éternisait et que les chances de survie de la civilisation paraissaient s’amenuiser. Mais le livre nous fait revisiter ces temps désespérants à travers la vision et l’action altruistes de jeunes Juifs qui ne croyaient faire rien d’exceptionnel quand ils mettaient leur vie en jeu, afin d’arracher leurs frères humains, leurs frères juifs, à la bestialité des nazis. Dans cet affrontement, nous découvrons Paul Giniewski à première vue différent de l’auteur des livres et des articles qui ont contribué à instruire et galvaniser des générations. Non pas le lutteur chevronné des années ultérieures, défenseur du sionisme et d’Israël avec sa plume acérée qui ne concède ni ne pardonne rien, mais le combattant juvénile sur le champ de bataille, à la fois courageux et intrépide comme le sont les jeunes et prématurément plein de savoirfaire et tenace jusqu’à la fin de l’ère nazie. Et alors, cohérent avec lui-même, au moment où le peuple juif renaît de ses cendres pour conquérir l’indépendance dans son pays, nous le voyons participer à ce nouveau combat: fournir des armes à la Palestine juive secouant les entraves et l’injustice du Mandat britannique, et aider l’alyah beth, le rapatriement des survivants des camps vers leur nouvelle patrie. La résistance juive en Europe, la résistance sioniste en Eretz-Israël, la résistance israélienne aujourd’hui, s’avèrent la même résistance à la visée exterminatrice des ennemis des Juifs. Paul Giniewski a participé au cours de toute se vie au même combat.

Quelle leçon ? Son rôle d’acteur en 1943-45 confère à son récit la crédibilité du témoin oculaire et crédibilise ses écrits postérieurs d’observateur des faits et d’historien du présent. Car on le voit, pour rester fidèle à ses idéaux et les transformer en réalités, braver défis et menaces, prendre

des risques suprêmes, pour soulager ses coreligionnaires. En cela, il imitait divers modèles de l’épopée sioniste et notamment son frère, étudiant en chimie, qui dirigeait en même temps les opérations de la Résistance juive de Grenoble à partir de son laboratoire et qui s’établira en Israël aussitôt après la guerre. L’un des aspects du livre est de constituer une sorte de mini-enquête sociologique sur la vie de famille d’un «combattant de l’ombre» qui vivait aussi au grand jour: ses passions, ses rêves, ses moments de découragement et d’exaltation. Même aux heures les plus dures, il ne renonçait pas à son penchant pour les «belles-lettres»,

Paul Giniewski

lisait Boileau, Racine, Verlaine et Rimbaud, et sous le nom de guerre et de plume de Paul Vidal, écrivait et publiait de la poésie ! Un jour, un manuscrit de ses poèmes lui sauva la vie: pris en otage par la Milice pétainiste, il échappa au peloton d’exécution grâce à un milicien poète comme lui. Le livre de Paul Giniewski se termine sur la «leçon» à tirer de son passé et de son observation du présent: le parallèle entre le danger d’hier et le nouvel hitlérisme de l’Iranien Ahmadinejed. Lui aussi accuse diffamatoirement les Juifs de tous les malheurs du monde et prescrit le même remède: la destruction des Juifs et d’Israël.

Tous les composants d’un autre désastre sont ainsi réunis, à commencer par la négation de la Shoah. Car nier la Shoah ou son ampleur, c’est ouvrir la voie à sa répétition. Soixante cinq ans après l’holocauste, Paul Giniewski reste fermement debout pour mettre l’humanité en garde et participer au combat avec la même énergie qu’avant. (1) Paul Giniewski, Une Résistance juive, Edit. Cheminements, 2009, 328 p (dont 32 p photos), 22 €.


24

De vous à nous

De vous à nous

Repères ● La Russie, forces et faiblesse : La Russie est toujours la deuxième plus grande puissance nucléaire au monde. Elle est aussi le leader sur le marché des exportations de pétrole et de gaz sur le plan mondial donc elle profite aujourd’hui des prix élevés de l’énergie. Mais la population russe vieillit avec une espérance de vie moyenne de 57 ans chez les hommes et, plus grave encore, elle perd près de 800 000 personnes chaque année. ● Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose ! Peut-on, doit-on faire la paix «avec eux» ? La question se pose quand Omar Al-Ghoul, conseiller de Mahmoud Abbas déclare à la TV palestinienne, le 1er septembre: «Israël est un pays voyou qui fait du trafic d´organes de Palestiniens abattus… Le ministre italien des Affaires étrangères Franco Frattini a déclaré au quotidien israélien Haaretz que l´Italie exerçait des pressions sur la Suède, actuellement à la présidence de l´Union européenne, pour obtenir de celle-ci une déclaration lors d´une session extraordinaire du gouvernement de l´UE la semaine prochaine, visant à dénoncer le rapport paru dans un journal suédois selon lequel les Forces de défense israéliennes abattent des prisonniers palestiniens pour faire du trafic d´organes. Vous

savez, et le monde entier sait, ce qui est arrivé dans le New Jersey, où un groupe de rabbins juifs et sionistes a été arrêté, avec certaines autres personnes. Tous ces gens étaient en contact direct avec Lieberman et d´autres commandants des Forces de défense israéliennes ; ils faisaient du trafic d´organes humains. [...] Les faits montrent qu´Israël et son armée trafiquent les organes des Palestiniens. Il existe des documents qui le prouvent. Pourquoi l´Europe tente-t-elle d´occulter les faits ? ● Hassan II, roi du Maroc, était contre la division de Jérusalem : Dans Hassan II, La mémoire d’un roi, (Plon, pages 281,282) Rappelons qu’Hassan II, père de l’actuel roi du Maroc, était (comme son fils d’ailleurs) le Président de l’Association Al Kods Question : Est-ce que Jérusalem peut rester à l’avenir la capitale d’Israël ? Le Roi : Vous me demandez mon point de vue personnel ? Question : Oui. Le Roi : Les Arabes ne réclament pas Jérusalem dans son intégralité, comme c’était le cas avant la guerre de 1967, mais seulement les lieux saints musulmans. Ils revendiquent leurs lieux saints, comme la mosquée où le Prophète a posé le pied. Le reste, non.

Oui, je m’abonne au Lien

en partenariat avec Israël-Actualités

&

le lien

Edition du 18 Sept. 2009 / 320

Le courrier (Extraits)

des

lecteurs

● Je suis très inquiète du soutien russe à l’Iran qui me paraît tout à fait illogique. La Russie a connu de très graves difficultés avec les Islamistes qui ont fini par les chasser d’Afghanistan et de plusieurs autres Etats satellites à domination musulmane. La Tchétchénie a été le théâtre d’une véritable guerre d’une violence barbare, le Daghestan aussi et il paraît que la plus forte communauté islamiste d’Europe est en Russie, plus importante encore qu’en Allemagne et en France. Alors comment peut-on explique la collaboration des Russes avec un Iran devenu le leader du monde islamo-nazi ? Mme Lucienne J. Fontainebleau Votre question est très pertinente et, bien à propos, Robert Cotta prépare une étude sur ce sujet pour le prochain numéro ● Je suis une très fidèle lectrice du Lien depuis la fin des années 80. Pourquoi ne peut reproduire des articles et des informations d’il y a 20 ou 10 ans ? Il serait intéressant voir comment nos perspectives ont changé – ou pas – avec le recul du temps. Mme Rosa H. Paris 19è ● J’avais été choqué par vos articles contre Obama en janvier au moment de son investiture et j’avais décidé de ne pas renouveler mon abonnement. Je dois avouer, hélas, que vous avez

Le Lien Israël-Diaspora Et toute la rédaction vous adressent leurs vœux de bonne et heureuse année 5770

été plus perspicace que moi. Et je vous renouvelle ce jour mon abonnement avec mes vœux de shana tova. Albert T. Marseille ● Je m’inquiète de la radicalisation de vos opinions et de vos critiques acerbes contre la politique américaine vis-à-vis d’Israël. Nous ne pouvons pas nous permettre de froisser nos seuls alliés. Soyons patients et responsables en mesurant nos critiques. Shimeon F. Nice ● Certes votre pagination est réduite, mais il faudrait plus d’articles sur la culture et le judaïsme. Merci de votre envoi en Courriel du Lien Israël-Diaspora Shalom Cohen Israël

De nous à vous ► Le site wwww.israel-diaspora. info et la section du Lien dans le site actu.co.il vous permettent de vous alerter sur l’actualité et de retrouver vos rédacteurs préférés. ► Savez vous que tous les abonnés à Israël-Actualités reçoivent gratuitement par mail la version «Courriel» du tiré à part de 8 pages du Lien Israël-Diaspora ? N’oubliez donc pas, pour en bénéficier, de communiquer votre adresse mail à lelien. hakesher@free.fr ! ► Savez-vous, si vous n’êtes pas abonné à Israël-Actualité que vous

pleine de santé et de paix pour vous et votre famille pour Israël pour tout le peuple juif

pouvez néanmoins vous abonner à la version «Courriel» du tiré à part de 8 pages du Lien Israël-Diaspora au prix modique de 10€ pour 6 mois et 15€ pour un an ? Vous pouvez vous acquitter de cet abonnement par chèque à APPJ Le Lien B.P. N° 1 Les Issambres cedex en n’oubliant pas de communiquer sur le dos de votre chèque votre indispensable adresse mail ! ► Nous vendons en Israël, pour double emploi, une excellente imprimante photocopieuse d’occasion en excellent état et garantie, travaillant en A4 comme en A3, pouvant plier et agrafer les documents. D’une valeur de 28000 nis nous la cédons à moitié prix. Téléphoner à Jacques (00 972 ) (0)54 7 712 743 pour l’essayer. ► Pour les Olim : essayez de vous installer professionnellement sans riisque dans votre bureau à Netanya en plein centre avec une location d’essai de 1 à 3 mois au prix de 750 shekel + impôts, taxes, électricité, vaad, soit 1400 shekels par mois.

Librairie Le Lien

Nous sommes hélas dans l’obligation de fermer notre librairie en ligne par suite de la surcharge excessive de nos tâches. Il nous reste quelques livres et vidéo-K7 à vendre à 50% de leur valeur. Livres neufs bien sûr des collections Verdier, Albin Michel et autres collections juives. Vous pouvez recevoir par mail le détail exact des titres et des prix en nous la demandant à lelien.hakesher@free.fr.

Le Shanah tova Et ‘Hatima tova

Le Lien «courriel» Tiré à part du seul cahier “Le Lien” Gratuit pour les abonnés à jour du Lien «papier»  10 € pour 6 mois  15 € à l’année !

France, Europe, monde  24 € pour 12 numéros, toutes destinations sauf Israël.  48 € pour 24 numéros, toutes destinations sauf Israël.  Soutien : par tranches de 5 ou 10 € selon votre souhait Chèques adressés à APPJ-Le Lien, B.P. N°1 Les Issambres cedex 83381.

Israël  120 shekels pour 24 numéros  240 shekels pour 48 numéros  Soutien : par tranches de 5 ou 10 nis selon votre souhait chèques payés en shekel à l’ordre de Hakesher P.O.B. 1922 Netanya - 42118 – Israël.

MERCI DE VOTRE FIDELITE Vos coordonnées : Nom, prénom _________________________________________ Adresse ______________________________________________ CP, Ville ______________________________________________ E-mail (recommandé !) _____________________________________

Organisation d'évènements Met à votre disposition tous ses contacts, son savoir-faire et sa connaissance des fournisseurs du secteur des évènements festifs en Israël. Nous vous proposerons toute une gamme de salles et de jardins festifs, les meilleurs services : traiteurs, musique, photographes, décorateurs, rabbins, etc. Sur les bases de ce vaste éventail de possibilités, nous vous aiderons à concevoir un forfait sur mesure pour vous garantir un évènement original, adapté à votre budget. Dans tous les cas de figure, nous sommes là pour planifier votre évènement de A à Z. Appelez-nous, on s'occupe de tout.


shiran


26

POLITIQUE

L’information en provenance d’Israël La crise du logement Netanyahou a dénoncé le problème du prix exorbitant des logements comme étant le facteur principal des écarts entre les différents milieux socioéconomiques du pays. « Nous viendrons en aide au jeunes, aux soldats ayant fini leur service, aux jeunes couples, afin de leur permettre d'acquérir des appartements sans qu'ils ne soient tributaires toute leur vie d'une hypothèque. »

Edition du 18 Sept. 2009 / 108 Barak : sans nous, pas de gel des constructions Le leader du parti travailliste Ehoud Barak, également ministre de la Défense a appelé les quatre ministres rebelles de son parti à reprendre le travail. "Notre participation aux processus qui se déroule est importante. Un gouvernement de droite n'aurait pas accepté la Feuille de Route, la notion de deux Etats pour deux peuples et le gel des constructions en Judée Samarie", a expliqué Barak.

Netanyahou essaie de rassurer Olmert: le retrait de les résidents de Judée Samarie Gaza était inévitable

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou et les principaux députés du Likoud ont participé jeudi à un toast pour marquer Rosh HaShana. L’événement a eu lieu au Palais des expositions de Tel Aviv. Netanyahou a profité de l’occasion pour essayer de rassurer les résidents de Judée Samarie, alors qu’Israël est sur le point de geler les constructions. « Nous avons prouvé que nous voulons la paix et que nous sommes prêts à

faire des concessions. Mais nous n’avons pas l’intention de nous faire rouler. » Netanyahou a été accueilli chaleureusement par le public, composé d’adhérents au Likoud. Au début de son discours, Bibi a déclaré : « Une chose est claire : il y a un gouvernement en Israël, un gouvernement qui renforce la sécurité, fait sortir le pays de la crise et fait avancer le processus de paix de façon responsable, en défendant fermement les intérêts de notre peuple et de notre Etat. » Et d’ajouter : « Nous réussirons à mener le processus de paix à bien. Le Likoud est un mouvement qui aspire à la paix. » Pour prouver ses dires, Netanyahou a rappelé comment le Likoud a réussi à faire la paix avec l’Egypte. « Depuis mon discours de Bar-Ilan, je travaille dur pour obtenir la reconnaissance internationale de deux points fondamentaux : la reconnaissance de l’Etat d’Israël comme Etat juif et le fait que tout accord de paix doive comprendre des dispositions sécuritaires », a ajouté Bibi. « Nous ne permettrons pas la création d’un autre Hamastan au cœur du pays. » Le Premier ministre s’est ensuite adressé aux résidents de Judée

Samarie qui sont menacés par le gel des constructions exigé par les EtatsUnis. « Je m’adresse à nos frères les résidents de Judée Samarie : vous êtes de bons citoyens dévoués à l’Etat d’Israël. Vous méritez de vivre normalement. Nous allons promouvoir le processus de paix tout en vous permettant de vivre votre vie. Jérusalem restera la capitale unie d’Israël pour l’éternité », a assuré Bibi. Le chef du Likoud a critiqué allusivement plusieurs députés de son parti. « L’unité est toujours importante, mais en ce moment nous sommes confrontés à des défis et l’unité est encore plus nécessaire. Il y a des députés pleins d’énergie au sein de la formation, mais ils en font parfois de trop, même si j’admire leurs actions en faveur de l’Etat et du pays d’Israël. » Et d’ajouter : « Mon gouvernement ne fera pas preuve de retenue si sa sécurité est menacée. » Le ministre Moshé (Bougy) Ayalon n’était pas présent. Yael Ancri

Plus de quatre ans après l'expulsion des Juifs du Goush Katif, une commission commence enfin à débattre du processus et à recueillir des témoignages. Elle devra en outre examiner de quelle façon les familles évacuées ont été traitées et si elles ont bénéficié de tous les dédommagements qui leur ont été promis. Cette commission d'enquête a été créée l'an dernier pour examiner le traitement des expulsés du Goush Katif et du Nord de la Samarie. Il s'agit d'une initiative prise par la commission parlementaire du contrôle de l'Etat, qui a été très bien accueillie par le contrôleur de l'Etat Micha Lindenstrauss. Elle est dirigée par le juge honoraire Eliahou Matsa, nommé par la présidente de la Cour suprême Dorit Beinish, et composée du professeur Yedidia Stern et du docteur Shimon Ravid. C'est dans le cadre de ces débats qu'est venu témoigner mercredi matin l'ancien Premier ministre Ehoud Olmert, qui était très proche d'Ariel Sharon. Il a d'emblée déclaré qu'à l'époque, il pensait qu'il n'y avait pas d'autre choix et qu'il n'avait pas changé d'avis aujourd'hui. Olmert, qui ne partage donc pas l'opinion d'un grand nombre d'hommes politiques, même de gauche, qui ont reconnu l'erreur

de ce démantèlement, a affirmé que "Sharon avait permis à Israël d'obtenir l'un des résultats les plus importants pour l'avenir de l'Etat". Il a en outre estimé que le moment avait été bien choisi et qu'Ariel Sharon méritait l'admiration de tous pour le "courage" dont il avait fait preuve. Et d'ajouter: "Je suis fier d'avoir eu le mérite d'y être associé". Olmert, dans sa déposition, a clairement laissé entendre qu'il n'approuvait pas seulement ce retrait mais qu'il pensait que des démarches similaires devraient être entreprises dans le futur. L'ancien Premier ministre a précisé encore qu'il "n'éprouvait pas le besoin de s'excuser": "Nous ne sommes pas venus punir les évacués, nous sommes venus pour un processus que nous avons accompli avec amour, pour le bien de l'Etat". Et d'ajouter: "L'Etat d'Israël n'a aucun intérêt à entrer en conflit avec la population, où que ce soit et surtout pas à Gaza où elle était hostile à notre présence sur place". Olmert a profité de l'occasion pour parler aussi de la deuxième guerre du Liban. Il a estimé que grâce aux opérations de Tsahal, "aucun homme du Hezbollah ne circulait dans le sud du Liban avec des armes".

est disponible sur internet

www.actu.co.il


politique

http://www.actu.co.il

Edition du 18 Sept. 2009 / 108

Un nouveau consul des USA à Jérusalem Un nouveau consul général des Etats-Unis vient de prendre ses fonctions à Jérusalem. Il s'agit de Daniel Rubinstein, qui succède à Jake Walles, en poste depuis quatre ans. Avant sa nomination, Rubinstein a été notamment responsable de l'unité des observateurs civils des forces multinationales dan le Sinaï, chef de mission de l'ambassade US à Amman entre 2005 et 2008 et également directeur du bureau des Affaires israéliennes et palestiniennes au Département d'Etat américain (State Department) entre les années 2004 et 2008. Il a également travaillé au Brésil, à Damais, en Tunisie, au Luanda et à Tel Aviv.

27

« La Haute cour de Justice sera contrainte d’être équitable » Le président du parti d'Union Nationale, Yaakov Katz (Ketseleh), a déclaré que les constructions illégales des Arabes allaient devoir être détruites au même titre que celles des Juifs. Il a exprimé sa satisfaction suscitée par la décision du tribunal à propos d'une plainte déposée par l'association « Régavim ». « Je suis satisfait que le mouvement "la Paix maintenant" qui veut détruire des habitations appartenant à des Juifs sur leur propre terre soit indirectement responsable de la destruction de ceux qu'ils soutiennent contre nous. »

Sondages sur l’état de l’opinion En période électorale, ils se suivent à un rythme effréné et nous amènent à saturation. Mais après quelques mois de fonctionnement du gouvernement, il est bon de savoir ce que pense l’opinion publique de ceux qui dirigent le pays, et ce test du sondage à l’avantage, malgré ses imperfections, de nous donner une image plus fidèle du « pays réel » que celle diffusée par le microcosme médiatique qui ne représente qu’une bulle détachée de la réalité et qui défend d’autres intérêts. C’est ainsi qu’un sondage publié ce jeudi dans l’émission « Hakol Dibourim » sur Reshet Bet donne des indications assez intéressantes. A la question « Etes vous favorables au gel provisoire de la construction en Judée-Samarie et Jérusalem ?», ils sont 45% à répondre « oui », et 37% à se déclarer opposés. La répartition par parti politique est la suivante : au Likoud 45% y sont opposés, 33% favorables et 20% hésitent. A Kadima, 66% y sont favorables. Au parti travailliste, ils sont 82% à se déclarer favorables, alors qu’à Israël Beiteinou, 74% y sont opposés. Précisons que la question ne portait que sur un gel « provisoire » et non sur le principe de construire en Judée-Samarie. Une autre question portait sur l’opinion concernant l’activité du Premier ministre Binyamin Netanyahou : 65% des interrogés, tous partis confondus, lui donnent une opinion favorable, contre 25%, qui juge son action « négative », ce qui est un cinglant démenti à Tsipi Livni, qui annonçait une rapide débâcle de « Bibi » ! Au sein du Likoud, ils

sont 90% à le soutenir. Le ministre de la Défense jouit également d’une opinion favorable, 60% d’avis positifs contre 31% négatifs, le ministre des Affaires Etrangères, Avigdor Lieberman, quant à lui, recueille 50% d’avis favorables. La cheffe de l’opposition, Tsipi Livni est dotée de 47% d’avis favorables et 37% d’opinions négatives, (25% dans son propre parti). Enfin, test intéressant même s’il est purement virtuel pour le moment, « si des élections avaient lieu aujourd’hui » : le Likoud arriverait largement en tête avec 32 sièges (+5), Kadima : 24 (- 4), Israël Beiteinou : 13 (-2), Avoda : 13 (-), Shass :10 (-1), Yahadout Hatorah : 6 (+ 1), Meretz : 4 (+1), Habayit Hayehoudi : 4 (+1), Ihoud Leoumi : 3 (-1), et les partis arabes 11 (-). En termes de blocs, la droite et les religieux arriveraient à 68 sièges (contre 65 aujourd’hui), le centre et la gauche, 41 sièges (44 aujourd’hui). Il ne s’agit que des sondages, mais deux évidences s’imposent : premièrement, le caractère nettement minoritaire de la gauche en Israël devient structurel, malgré l’impression donnée par les médias, et deuxièmement, la coalition semble être plus solide et stable que ne l’annonçaient les divers Cassandres. Shraga Blum

Sarah Tours et la chaîne Isrotel organisent un

Spécial Souccoth 2009 Forfait vol + 9 nuits à Eilat Paris - Eilat (Ovda) A/R Du 2 au 11 octobre 2009

Offres valables pour les hôtels Isrotel Vol direct avec repas surclassé Surprises pour les enfants Cocktail de réception à l’aéroport Transfert à l’hôtel de votre choix Chaque hôtel avec sa Souccah Pré-enregistrement

lomon** Isrotel King Sa

*** Eilat

6par9person€ne 1Pri2 x T TC

et demi-pension le b u o d re b m a ch en www.sarah-tours.com - info@sarah-tour.fr

Vols • Séjours • Circuits • Location de voiture ISRAËL • 12, Trumpeldor st. - 63803 Tel-Aviv - 03 510 08 86 PARIS • 10-12, rue Adolphe Mille - 75019 Paris - 01 44 528 700 PROVINCE • 16, av. de la Marseillaise - 67000 Strasbourg - 03 88 750 476 RCP Groupe Generali. . Licence d’état n° 067.950022 - Garantie financière APS - Membre du SNAV - Agrément IATA n° 2021980/2


28

INTERNATIONAL

L’information en provenance d’Israël

Joumblatt: le Liban pourrait se tourner vers l’Iran Le leader druze Walid Joumblatt adopte à son tour un ton menaçant en direction d'Israël. Dans une interview accordée à la chaîne télévisée, il a notamment déclaré que "le Liban pourrait se tourner vers l'Iran pour se procurer des armes si Israël attaquait une nouvelle fois". Il a ajouté que le Liban avait besoin de missiles antichars et antiaériens et pourrait en acheter à Moscou. Il a en outre appelé le Liban à "resserrer ses liens avec l'Arabie Saoudite, l'Egypte et l'Iran, afin "d'unir les forces contre une éventuelle offensive israélienne".

Les archives de la communauté juive égyptienne accessibles ?

Le gouvernement égyptien aurait accepté pour la première fois d’ouvrir les archives de la communauté juive du Caire et d’Alexandrie, vieille de 150 ans, qui comptait alors moins de 5000 personnes. Elles comportent notamment des copies d’actes de naissances, d’avis de décès et de contrats de mariages des membres de cette communauté dont les descendants sont aujourd’hui plus de 300 000. Tous les documents devraient être transférés à la bibliothèque nationale égyptienne et pourraient alors être consultés par le public. Selon le site NRG du quotidien Maariv, le ministre égyptien de la Culture, Farouk Hosni, a pris cet engagement vis-à-vis des délégués parisiens de l’association internationale Nebi Daniel, qui œuvre pour préserver le patrimoine communautaire des Juifs égyptiens. Jusqu’à présent, les demandes n’avaient jamais abouti, les autorités égyptiennes ayant toujours refusé fermement de présenter les archives de la communauté juive. Farouk Hosni, 71 ans, qui occupe son poste depuis 22 ans, vient de présenter sa candidature à la présidence de l’UNESCO. Sa démarche a soulevé de nombreuses protestations des amis d’Israël, en raison de ses positions nettement hostiles à l’encontre de ce pays et du sionisme

de façon générale. Il avait en outre toujours été l’un des plus farouches opposants à toute normalisation entre l’Egypte et Israël. Le ministère israélien des Affaires étrangères avait cherché à intervenir à l’époque pour l’empêcher de se présenter mais il y a quatre mois, Netanyahou avait accédé à la demande personnelle du président égyptien et n’avait plus essayé d’entraver la démarche de Hosni. De son côté, Farouk Hosni a tenté de prouver qu’il regrettait ses positions passées. Il a ordonné la traduction de deux œuvres littéraires israéliennes, a accéléré la rénovation de la synagogue Rambam en Egypte et a annoncé qu’il comptait remettre à neuf les cimetières juifs. Quelques semaines après l’entretien Netanyahou-Moubarak sur la question, Hosni a rencontré à Paris Yves Fedida, l’un des dirigeants de l’organisation Nebi Daniel, et c’est lors de cette entrevue que Fedida aurait présenté sa demande officielle concernant les archives de la communauté juive. Hosni aurait accepté et il aurait donné sa réponse définitive il y a une dizaine de jours lors d’une nouvelle rencontre avec Yves Fedida et son collègue Alec Nacamuli. Claire Dana-Picard

est disponible sur les vols

Edition du 18 Sept. 2009 / 108

Londres: manifestations du 11 septembre Une manifestation pacifique organisée par le SIOE à Londres, pour protester contre l'islamisation du monde libre, a été dissoute par ses responsables en raison d'une violente agression menée par quelque 1000 jeunes musulmans armés de bâtons et de pierres. Les contremanifestants, dont certains étaient masqués, et dont le rassemblement n'a pas été autorisé, ont obligé la police à intervenir.

Liban: une situation politique toujours aussi complexe La situation politique au Liban semble toujours aussi complexe et les élections, qui ont eu lieu le 7 juin dernier après avoir été reportées une multitude de fois, n’ont pas réellement rétabli le calme et la stabilité. Comme on le sait, c’est le camp anti-syrien de Saad Al-Hariri qui a remporté le maximum des voix. Mais ce dernier n’a toujours pas réussi à former le nouveau gouvernement et il s’est rendu jeudi auprès du Président Michel Sleimane pour lui annoncer que ses efforts en vue de la formation d’un gouvernement d’union se sont révélés stériles. Michel Sleimane a rencontré deux jours plus tôt plusieurs représentants de l’opposition qui lui ont annoncé officiellement qu’il refusait la composition du gouvernement présentée par Hariri. Ils ont prétendu qu’une telle coalition « ne contribuerait pas à l’unité du peuple libanais et ne représentait pas tous les courants politiques du pays ». Jusqu’à présent, toutes les listes présentées par Al-Hariri ont été repoussées par le Hezbollah – conscient que son pouvoir de nuisance et de chantage est resté intact – et toutes les tentatives de conciliation ont échoué. Al-Hariri avait pourtant présenté plusieurs moutures de gouvernement, dans lesquelles un savant équilibre

avait était établi: 15 ministres du camp anti-syrien d’Al-Hariri, 10 ministres de l’opposition et du Hezbollah, et 5 appartenant au camp du Président Sleimane, lui aussi pro-syrien. Mais il était clair que cela ne résolvait pas les problèmes, et notamment la volonté du Hezbollah d’avoir la haute main sur ce qui se passe au pays du Cèdre. Exténué, Saad Al-Hariri a finalement « jeté l’éponge », déclarant « que les conditions exigées par l’opposition tendaient à annuler le résultat des élections », et espérant « que sa décision allait provoquer une réaction salutaire dans l’intérêt du Liban ». L’un des principaux écueils à la formation d’un gouvernement est l’exigence du Hezbollah de détenir un droit de veto sur toute décision du cabinet, et ce, malgré le fait que l’organisation terroriste chiite ne disposerait que d’un tiers des sièges ministériels. Ce qui équivaudrait à dire que le Hezbollah transformerait sa défaite électorale en victoire politique. Lorsque l’on utilise la violence comme mode de vie, on peut se permettre de telles exigences ! En plus des pressions intérieures, la personne qui est chargée de la formation d’un nouveau gouvernement est tiraillée entre de fortes pressions venues de l’extérieur : si l’Iran et la Syrie poussent à augmenter l’influence du Hezbollah, l’Arabie Saoudite et

la France jouent en coulisses pour tenter de réduire la force de nuisance des terroristes chiites téléguidés par Damas et Téhéran. Selon toute vraisemblance, selon les analystes politiques libanais, la grande majorité des membres du Parlement libanais devraient demander au Président Sleimane d’accorder une nouvelle chance à Al-Hariri pour former un gouvernement. Il y a certes d’autres prétendants à cette mission délicate, mais on verrait mal un membre de l’opposition du Hezbollah ou un pâle représentant anti-syrien réussir là où le charismatique Al-Hariri a échoué. Le leader chiite du parti Amal, Nabi Berri, Président du Parlement, est lui aussi favorable à la candidature d’AlHariri. Mais l’avenir ne présage rien de bon : afin de trouver une porte de sortie à cette impasse, Al-Hariri n’aura qu’une solution: accéder à la plupart des exigences du Hezbollah pour pouvoir au moins former un gouvernement et sortir de cette ornière. Ce serait ainsi une victoire pour le Hezbollah et le camp pro-syrien. Dans le cas contraire, ce serait le pourrissement de la situation politique au Liban….et donc également une victoire pour le Hezbollah et le camp pro-syrien !

Un attentat antisémite ignoré

Une école juive de Marseille a été la cible de plusieurs engins incendiaires lancés contre l’établissement, mardi matin, quand les élèves et le corps enseignant en occupaient les locaux. En 2002, les bus de l’école Shneor d’Aubervilliers, avaient été détruits par un incendie criminel. L’intervention rapide des pompiers avait limité les dégâts aux véhicules situés à une centaine de mètres des fidèles qui s’étaient réunis pour le séder dans les locaux de l’institution. Pour revenir à Marseille, une synagogue du treizième arrondissement avait été brûlée, le 28 octobre 2001. Le 10 octobre 2000, une synagogue fut détruite à Trappes. Le 24 février 2001, l’école Tifferet-Israël de Sarcelles avait été détruite. Le 6 août de la même année, la synagogue de Clichy-sous-Bois était ravagée. Il semble que l’événement de ce mardi soit un précédent: c’est la première fois qu’une école est directement visée pendant la journée,

quand les enfants sont rassemblés à l’intérieur pour étudier, alors que les autres attaques avaient généralement visé des locaux vides. L’attaque n’a pas fait de victimes, malgré son ampleur. C’est un incendie aux proportions impressionnantes qui a brûlé une haie de cyprès attenant au parking de ce collège du cœur des quartiers sud de la ville ainsi que plusieurs voitures garées mais heureusement vides qui a permis de comprendre qu’il s’agissait d’un événement grave. Le lycée privé sous contrat OrtLéon Bramson est domicilié à la rue des Forges et comporte des classes de collège, lycée et un cursus préparatoire à la vie professionnelle. Le directeur de l’établissement, M. Cohen-Zagouri, a témoigné du caractère impressionnant de l’incident en raison de la hauteur des flammes. Il a expliqué cependant que le sinistre avait endommagé le mur extérieur de la cantine qui est placé malgré tout

assez loin des classes. « Il n’y a pas eu de cessation des cours et la cantine a fonctionné normalement, » a-t-il précisé. Les élèves n’ont pas été impressionnés par ce sérieux contretemps car ils ne se seraient pas aperçus immédiatement de ce qui se passait. Les pouvoirs publics ont pris très au sérieux cette affaire et ont chargé le GVU (Groupe de violences urbaines) des investigations. Les experts de l’identité judiciaire ont procédé à des prélèvements en vue d’analyses. Aucun témoin oculaire ne s’est manifesté. Pour le président du Crif- Marseille –Provence, « on a malheureusement tout lieu de penser qu’il s’agit d’un incendie criminel ». L’attentat n’a pas fait l’objet d’éditions spéciales et n’a pas particulièrement attiré l’attention des grands médias. Il a tout juste été signalé comme un fait divers. Yéochoua Sultan

Pour tous vos Evènements : Mariage, Bar Mitsva, Hénné,... Une Equipe de percussions sous la direction de TEDY, pour une ambiance de folie !! avec Chofars, danseuses, darbouka ...

Drummers

Tornado Drummers Production - Tedy 052-3-388707


http://www.actu.co.il

Edition du 18 Sept. 2009 / 108

Ban Ki-moon : l’expansion des implantations est illégale Le secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon a exprimé sa "profonde inquiétude" à cause de l'annonce faite par Israël de la construction de plusieurs unités résidentielles en Judée Samarie. Ban a appelé le gouvernement israélien à mettre un terme à ce "genre d'activités". Et d'ajouter : "Les activités d'Israël dans les colonies sont contraires à la loi internationale et à la Feuille de Route."

INTERNATIONAL

29

La France indignée Le Quai d'Orsay a émis de vives critiques à l'intention de l' AIEA, l' Agence internationale de l'énergie atomique. El-Baradei, son directeur, est accusé d'avoir dissimulé des informations à même de révéler la teneur militaire du programme nucléaire iranien. Le Conseil des Gouverneurs, qui est réuni depuis mercredi à Vienne pour sa session de septembre, a été alerté par la France. Israël avait déjà protesté contre les omissions volontaires du rapport incriminé.

Gates: « Le monde arabe devrait s’armer contre l’Iran »

La question iranienne préoccupe l’Occident depuis des années mais jusqu’à présent, toutes les tentatives déployées pour faire plier Téhéran n’ont rien donné et le régime des Ayatollahs continue à narguer le monde et à développer impunément son programme nucléaire. La question a été évoquée une nouvelle fois par le Secrétaire d’Etat américain à la Défense Robert Gates. Interviewé ce mardi par Al Jazeera, il a notamment déclaré que « les alliés des USA au Proche-Orient devaient renforcer leurs armées afin de décourager l’Iran de poursuivre le développement suspect de ses armes nucléaires ». Il a ajouté que les Iraniens ne pouvaient modifier leur approche de la question que s’ils sont persuadés que s’ils font un nouveau pas, ils mettent leur sécurité en danger au lieu de la renforcer. Pour être plus précis, Gates a déclaré: « Plus nos amis et alliés arabes renforceront leur potentiel militaire, plus ils pourront raffermir leur coopération, que ce soit entre eux ou avec nous ». Et de souligner: « Je pense que de cette façon, nous pourrons adresser un message clair aux Iraniens pour leur faire comprendre que leur démarche, non seulement ne favorisera pas leur sécurité mais ne fera en fait que l’affaiblir ». Reste à savoir si les Etats arabes se contenteront de

menacer l’Iran … Questionné sur la politique des Usa vis-à-vis du nucléaire israélien, Gates a répondu : « Tout d’abord, ce sont les dirigeants iraniens qui ont déclaré qu’ils voulaient effacer Israël de la carte et ces menaces n’ont jamais été proférées dans une autre direction ». Et de souligner encore: « C’est le gouvernement iranien qui a violé à maintes reprises les résolutions du Conseil de Sécurité de l’Onu et il est donc normal que nous concentrions notre attention sur ce pays qui fait fi de la volonté de la communauté internationale et des Nations unies ». Malgré cela, les Etats-Unis semblent toujours privilégier la voie diplomatique pour régler cette question cruciale pour la sécurité du monde. Et c’est ce qu’a indiqué Gates en déclarant qu’il fallait également envisager de nouvelles pressions tant politiques qu’économiques en vue de convaincre l’Iran de modifier ses positions. La question du nucléaire iranien devrait être largement débattue au cours des prochaines semaines, que ce soit en marge de l’Assemblée générale de l’Onu, à New York, ou lors du sommet du G-20 prévu à Pittsburgh. Claire Dana-Picard

souhaite á toute sa clientéle Hag Sameah et Chana Tova !!!

Nous n’avons pas changé d’adresse Nous n’avons pas fermé

Une seule adresse MercazTopaz A NE PAS MANQUER !! Pour tout achat de plus de 400 nis un séjour vacances de rève en couple vous est offert!!!!


30

TEMPS ET CONTRETEMPS

L’information en provenance d’Israël

Edition du 18 Sept. 2009 / 108

Israel-afrique : une diplomatie discrète par Jacques BENILLOUCHE

Le ministre des affaires étrangères Avigdor Lieberman, qui limite ses déplacements dans une Europe qui le boude, a décidé de revigorer les relations avec le continent noir où sa présence ne pose pas de problème. Après trois jours au Kenya, il a visité le Ghana, le Nigéria puis l’Ouganda. Tout en profitant de signer de nouveaux contrats, il a tenté de mettre en garde ses interlocuteurs africains sur le danger d’une nucléarisation de l’Iran qui risque d’avoir des répercussions dans leur propre région. La diplomatie israélienne avait abordé l’année 2008, date anniversaire des soixante ans de l’Etat, dans une conjoncture favorable qu’elle n’avait jamais connue dans le passé. La reprise diplomatique avec de nombreux pays, autrefois frileux, ouvrait alors une brèche dans le mur érigé autour de lui par les pays arabes et africains. La crainte que font peser les terroristes islamistes sur une communauté internationale inquiète d’une déstabilisation rampante n’est pas étrangère à ce changement de cap. Le monde a évolué depuis le 11 septembre et Israël, de ce point de vue, en a profité pleinement.

L’année des indépendances L’indépendance octroyée aux pays africains dans les années

1960 avait donné à Israël, soumis au boycott des pays arabes, l’occasion de sortir de l’isolement en nouant des relations privilégiées avec le continent noir. Les nouveaux promus trouvaient ainsi le moyen de s’émanciper grâce à un jeune pays qui leur permettait de s’affranchir de l’aide de leur tuteur colonial. Ils appréciaient chez Israël son expertise dans les domaines industriels, ses expériences réussies des cultures dans les zones arides et surtout sa gestion de l’eau grâce à la haute technicité de son système d’arrosage automatique. L’assistance militaire sans contrepartie contraignante permettait la mise à niveau d’armées aux embryons modestes. L’Etat juif présentait alors une image moins arrogante que celle des pays coloniaux qui avaient rechigné à se dégager de leurs intérêts africains. Les entreprises israéliennes, concurrentes des européennes, avaient ainsi raflé les appels d’offres pour la construction d’aéroports, de routes, de ponts et de bâtiments officiels. Le Ghana ouvrit, le premier, des liens diplomatiques dès 1957. D’autres pays suivirent car ils se sentaient en communauté de destin avec un Etat axant les mêmes objectifs sur le développement industriel. Les pays à majorité musulmane n’avaient alors trouvé aucune raison s’opposant à des relations normales avec un pays juif. Mais la Guerre de Six Jours (1967) et celle de Kippour (1973) modifièrent la donne en fournis-

sant aux Etats arabes l’alibi pour imposer à l’Afrique de rompre, contre son gré, ses relations diplomatiques avec Israël en échange de pétrodollars. Il n’est pas certain que l’Afrique ait gagné dans ce troc car elle avait moins besoin d’argent que d’experts et d’assistance technique pour créer les infrastructures lui faisant défaut. Les caisses se sont certes remplies, les poches de certains dictateurs aussi, mais l’avenir avait été hypothéqué car la population africaine ne bénéficia d’aucune amélioration de sa condition matérielle. Malgré ces déconvenues, Israël ne renonça jamais à maintenir ses relations par l’intermédiaire d’ambassades amies et continua à déléguer ses ingénieurs et ses experts en toute discrétion. Véto de l’OUA Depuis 1980, la majorité des pays africains, soupesant où se situait leur intérêt personnel, décidait de renouer les liens avec Israël ce qui avait fait dire à Tsipi Livni, en charge des affaires étrangères, que « les relations sont excellentes. Nos liens se sont renforcés et la coopération se développe dans de nombreux domaines. Des milliers de stagiaires africains viennent se perfectionner chez nous ». Les chiffres notent en effet une progression des échanges entre Israël et l’Afrique Noire de 400 millions en 1988 pour atteindre 1,32 milliards de dollars en 2007. Malgré ces faits, une situation politique paradoxale subsiste car l’O.U.A (Organisation de l’Union Africaine) refuse encore de normaliser ses relations avec l’Etat Hébreu. Le soutien actif de pays aussi divers que la Côte d’Ivoire, le Togo, le Congo et le Cameroun du côté francophone et d’autres

anglophones tels que le Kenya, le Ghana, le Nigéria, l’Angola et le Rwanda n’arrive pas à faire sauter le verrou du boycott décrété par une organisation soumise « au fanatisme et à l’extrémisme » de certains de ses dirigeants. Israël n’a pas désarmé pour autant et il a tenu à marquer son intérêt pour l’Afrique en nommant un haut diplomate, un « Monsieur Afrique » francophone, Jacques Revah, au poste de Directeur Général Adjoint du Ministère des Affaires Etrangères, en charge du département Afrique. Il détient une grande expérience à la fois de ce continent, puisqu’il a occupé les fonctions d’Ambassadeur au Ghana, Togo et Côte-d’Ivoire mais aussi de l’Europe, en tant que représentant à l’Unesco. C’est à lui qu’échoie le rôle d’user de ses contacts pour obtenir l’adhésion d’Israël à l’Organisation de la Francophonie dont elle a été exclue bien que le quart des Israéliens parle français. La règle inique de l’unanimité permet à la Syrie et au Liban d’opposer systématiquement leur véto à l’entrée d’Israël parmi les francophones. L’Etat juif se bat encore pour recouvrer le poste d’observateur à l’OUA qui lui a été retiré alors que les Palestiniens bénéficient de ce privilège.

Déblocages progressifs Ignorant ces échecs relatifs, Israël a continué le développement de grands projets communs comme la construction d’un hôpital à Nouakchott ou la mise en place d’un système de radars au Congo-Brazzaville pour sécuriser la navigation maritime. Certes les moyens mis en œuvre sont modestes par rapport à ceux

des puissances pétrolières mais leur efficacité leur donne plus de relief. Israël et la Chine sont ainsi devenus les acteurs majeurs en Afrique Noire après l’érosion de la stratégie des Grands dans ce continent. L’activisme dont a fait preuve Jérusalem au Darfour, en fournissant en particulier une aide humanitaire aux victimes, a transformé en actes des engagements verbaux. Israël, ayant assimilé que la mondialisation régissait à présent les rapports entre les Nations et souffrant d’une pénurie de ressources naturelles, a misé en Afrique sur le développement technologique faisant ainsi la part belle à l’homme et à son intelligence. Les pays africains, sensibles au projet d’émancipation industrielle, ont de tout temps maintenu les échanges économiques malgré le virage pris à 180° sur injonction arabe parce qu’ils avaient reconnu à Israël sa qualité de partenaire économique précieux. Ils ont usé de génie pour sauver les apparences vis à vis d’Etats arabes persistant dans leur chantage financier à l’égard de ceux qui osaient rompre la barrière érigée contre l’Etat Juif. Les dirigeants africains avaient en fait identifié leurs vrais ennemis, les terroristes islamistes, et avaient décidé de ne plus vouer aux gémonies un Etat qui existe contre vents et marées. Les diplomates israéliens ont œuvré patiemment, efficacement, sans tenir compte des contingences politiques du moment. C’est pourquoi, le ministre Lieberman a mis les pieds sur un terrain favorable, défriché par des hommes qui ont toujours cru à l’intérêt primordial d’une région désertée par les Grands et que seule la fourmi chinoise ratisse aujourd’hui à son profit.

LES PROMOS ZYVOTELS A NETANYA GALIL : Demandez les nouvelles chambres Supérieurs avec TV plasma, Frigo, Salle de bain moderne, Grandes chambres à 5 lits, 2 Piscines, Salle de musculation, Sauna

Prix par jour et par personne en chambre double petit déjeuner compris

Residence Standard (pas vue mer)

Galil

Regular

Galil

Supérieur

Résidence Beach

Supérieur face mer

Kitchinette

Residence Residence Regular (vue mer)

Septembre

29 €

34 €

39 €

44 €

Octobre

39 €

44 €

49 €

54 €

SOUCCOTH

le forfait 10 nuits Zyvotels du 2 au 12 Octobre avec tout un programme à partir de 550 € au Résidence 600 € au Galil Prix par personne en chambre double

Renseignements et réservation à votre agence de voyage habituelle ou au

972-9.862.44.55 - 972-9.830.11.04

‫בס’‘ד‬


Composez le 012 ! Vous voulez appeler la maison? Vous êtes en Israël pour une semaine , un mois ou un an? Vos enfants ou vos parents vous manquent? Que le chat ne déprime pas? Vous voulez être surs que le voisin arrose bien vos plantes? A tout moment, pour tout motif, nous vous proposons le moyen le plus économique et le plus confortable de communiquer avec la France ou tout autre pays du monde :

0-1-2

Comment composer ?

012 – > indicatif du pays –> indicatif de la ville –> numéro Par exemple : pour appeler Paris 012 – 33 – 1 – 555555


32

ECO/TECH

L’information en provenance d’Israël

En partenariat avec:

www.israelvalley.com

Achetez aujourd’hui et payez l’année prochaine

C’est le nouvel argument de vente d’une chaîne israélienne de supermarchés pour attirer de nouveaux clients. A l’occasion des fêtes du Nouvel An juif, les grandes surfaces rivalisent d’imagination pour proposer aux Israéliens les meilleurs produits au meilleur prix: depuis quelques jours, des pages promotionnelles envahissent les quotidiens israéliens et des spots publicitaires crèvent les écrans de TV. Parmi les commerçant les plus innovants, c’est toujours Rami Lévy qui reste à la pointe: son réseau de 16 supermarchés, Shivouk Hachikma, propose les deux kilos de carpe, poisson qui fait partie du menu traditionnel de Rosh Hachana, au prix symbolique de 1 shekel. Mais aucune grande ou petite

surface n’est à la traîne. Les hypermarchés Méga offre gratuitement 10 kg de légumes pour tout achat de plus de 500 shekels, alors qu’une chaîne d’épicerie tirera au sort 15 voitures Renault Symbol pour ses clients. Les commerçants du pays n’ignorent pas que les Israéliens sortent d’une grave crise économique; leur pouvoir d’achat a diminué au cours des derniers mois et ils ont tendance à reporter leurs achats à plus tard. Aujourd’hui, si la situation économique s’améliore, le consommateur israélien n’a pas encore retrouvé son rythme de dépense de l’année passée, même s’il n’hésite pas à s’endetter pour maintenir son niveau de vie. Jacques Bendelac

Edition du 18 Sept. 2009 / 108

Le chiffre de la semaine : 43 millions de Sms Cellcom s’attend à plus de 43 millions de sms pour la bonne année juive, soit 90% de plus que pour la Pâque et près de 15% de plus que pour l’année dernière. Cellcom attend également à une augmentation de 30% des achats de forfaits SMS, qui rendent possible l’envoi de sms à bas coût. Cellcom ne fera pas payer les clients pour les sms qui n’arriveront pas à destination. Les SMS ne seront probablement pas les seuls à bénéficier de l’effet « Nouvel An ». Pour rappel, l’année dernière, les pommes se vendaient au rythme de 3.000 tonnes par semaine, soit 25% de plus que la consommation habituelle. Au total et en moyenne, une famille israélienne avait dépensé en septembre dernier 670 shekels pour le seul dîner de Rosh Hashana… nous verrons bien si la crise de cette année poussera les Israéliens à quelques économies !

Un groupe d’investisseurs français souhaite s’offrir Mirs communications.

La principale société israélienne de TV par câble, HOT, ne peut peut-être pas s’offrir la société MIRS Communications, mais son principal actionnaire Patrick Drahi pourrait le faire à sa place. Patrick Drahi possède 20% de HOT à travers sa société Cool Holding. Selon des sources israéliennes, Patrick Drahi et un groupe

d’investisseurs français auraient assisté à la présentation de l’équipe dirigeante de Mirs en Israël. Les objectifs de Patrick Drahi pour Mirs correspondent probablement à ceux des autres principaux actionnaires d’HOT, Fishman Holdings et Yediot Communications. Si Patrick Drahi remporte l’offre d’achat, les deux sociétés, HOT et MIRS, devraient renforcer leurs partenariats. Motorola, société-mère de Mirs, a accepté de différer la date limite de dépôt des offres d’achat jusqu’au 21 Septembre. Tous les grands groupes de télécommunication israéliens sont en lice pour l’achat de MIRS Communications : Pelephone, Cellcom, Partner et 012 Smile. Mirs, détenu et exploité par Motorola Israël, compte 450 000 abonnés correspondant à 5% du marché. L’opérateur se concentre essentiellement sur un marché de

niche, l’armée et les grandes institutions et sociétés publiques. En 2008, son chiffre d’affaires aurait atteint 260 M USD. Patrick Drahi est le fondateur et le président du câblo-opérateur Altice, créé en 2001. Sa société détient 30% du capital d’YPSO, une holding qui regroupe les activités de Numericable et de Noos. Auparavant, il travaillait pour UPC France. Le Journal du net précise que Patrick Drahi est un ancien élève de l’Ecole Polytechnique et de l’Ecole nationale supérieure des Télécommunications. En 2008, le magazine français Challenges avait classé Patrick Drahi à la 46e place au classement des grandes fortunes de France avec un patrimoine estimé à 900 millions d’euros.— Sébastien Fortin

L’Afrique du sud est le 1er partenaire commercial d’Israël en Afrique avec des échanges en augmentation de plus de 500 % depuis la fin de l’apartheid L’Afrique du Sud est le premier partenaire commercial d’Israël sur le continent, avec des échanges en augmentation de plus de 500 % depuis la fin de l’apartheid. Jeune Afrique : “Si on retrouve bien évidemment le business des métaux précieux (or, diamant…), on estime à 800 le nombre de sociétés israéliennes présentes en Afrique du Sud (sécurité, énergie, hydraulique…). Mais ces contrats n’obéissent en rien à des choix idéologiques. Depuis l’arrivée au pouvoir de l’ANC, en 1994, les relations entre les deux pays sont au mieux courtoises, sinon distantes.

Le dernier incident diplomatique date de septembre 2001, quand Israël a quitté la conférence contre le racisme organisée par

les Nations Unies à Durban. Plusieurs pays avaient demandé que l’ONU réactive l’ancienne résolution votée en 1975 contre le

s

14 Novembre 09 SOUCCOT Inclus

régime d’apartheid qui condamnait « l’alliance impie entre le racisme sud-africain et le sionisme » et qui qualifiait ce dernier de « raciste ». Pendant le règne des nationalistes afrikaners, de 1948 à 1994, le gouvernement, d’abord ouvertement antisémite, a fini par considérer que la lutte contre la majorité noire méritait une alliance avec tous les Blancs, quelle que soit leur religion. En retour, Israël a soutenu Pretoria. Et en échange d’un coin de désert pour procéder à des essais nucléaires, l’État hébreu a aidé l’Afrique du Sud à se doter de sa première bombe atomique”.—


http://www.actu.co.il

Edition du 18 Sept. 2009 / 108

ECO/TECH

Ventes aux enchères : la filiale d’Ebay, Paypal, va ouvrir un bureau en Israël. Le spécialiste des ventes aux enchères sur internet, eBay, a décidé d’ouvrir un bureau pour sa filiale PayPal, le leader des paiements en ligne, en Israël. Le vice-président de Leumi Card, Oded Zahavi, sera le responsable de PayPal Israël. Bien qu’eBay propose un site en hébreu, eBay Israel, avec des prix affichés en dollars et en shekels, les acheteurs israéliens ne disposent que d’un nombre d’options limités avec PayPal. Ils doivent ouvrir un compte avec une carte bancaire internationale mais ne peuvent retirer l’argent accumulé sur ce compte faute d’accord entre PayPal et des banques commerciales israéliennes. Selon des sources israéliennes, le président de PayPal, Scott Thompson, a visité Israël au mois d’août. Il a rencontré des responsables israéliens du marché des ventes sur internet, comme le directeur du site de comparatif des prix Zap.

Apple Iphone

Apple a récemment pris contact avec l’Autorité antitrust pour s’assurer que son activité avec des opérateurs cellulaires en Israël sera totalement légale afin d’éviter les litiges et les problèmes éventuels avant le lancement de l’iPhone en Israël. Apple veut faire en sorte que ses accords avec les trois opérateurs cellulaires en Israël ne soient pas remis en cause juridiquement, comme cela a été le cas en France. D’après le quotidien israélien Globes, Apple envisage de lancer l’iPhone en Israël le 15 Octobre. Apple et les opérateurs cellulaires israéliens veulent éviter tout retard dans le lancement et espèrent respecter le calendrier prévu. Pourtant, en raison des jours fériés qui approchent, il est peu probable que la demande d’Apple à l’Autorité antitrust soit tranchée avant la date prévue pour le lancement de l’iPhone, et il est par

conséquent possible que le lancement prenne un peu de retard. Les trois grands opérateurs cellulaires en Israël vont lancer l’iPhone en même temps; un événement extraordinaire en soi. Dans la plupart des pays, notamment en France, Apple a préféré ne pas faire de lancement général, mais plutôt de lancer l’iphone par un ou deux opérateurs (Orange en France). Apple ne permet pas aux opérateurs cellulaires, y compris les opérateurs israéliens, de mettre leur propre logo sur les iPhones. La marque US impose aussi aux exploitants de vendre l’iPhone à un prix fixe et à utiliser le matériel marketing d’Apple seulement. Ces observations soulèvent des questions importantes de restrictions commerciales, exacerbées par le fait que ces contraintes touchent les trois plus grands opérateurs du marché israélien. Michal Feuierstein

33


34

CULture

L’information en provenance d’Israël

Football: Benayoun en grand forme…à Liverpool! Le footballeur international Yossi Benayoun, qui a donné une piètre prestation lors du match de qualification contre la Lettonie la semaine passée, a en revanche provoqué l'enthousiasme des fans de Liverpool où il évolue cette année: il a marqué trois buts lors du match de championnat contre Barnley (4:0 pour Liverpool).

Un film israélien primé au Festival de Venise Le film autobiographique de Shmulik Maoz "Levanon" a obtenu un "Lion d'Or" lors du 66e Festival du Film de Venise. Le film retrace les impressions d'un soldat israélien depuis son tank lors de la Première Guerre du Liban.

L’art à l’honneur à Jérusalem La ville de Jérusalem accueille à partir du 5 septembre et ce pendant quinze jours un important festival artistique. Le projet concerne quelque 20 galeries et plus de 200 artistes. Ce sont 27 expositions, ouvertes au public chaque jour de 5:00 à 22:00 à divers endroits de la ville, qui présenteront la scène artistique israélienne. En plus des expositions, la ville accueillera des congrès artistiques, des conversations dans les galeries, etc. Des dizaines d’artistes ouvriront leurs galeries au public, permettant au public de découvrir leurs œuvres de façon plus intime, directement sur leur lieu de travail. Plusieurs ateliers permettront également aux amateurs de jeter un coup d’œil sur les procédés de travail de divers artistes. Parmi les galeries participant à ce projet citons : l’Atelier d’imprimerie de Jérusalem, la galerie sociale de Mousrara, le 12 rue Agrippas, la galerie coopérative, la Maison Ticho, la galerie Daana, la galerie Artspace, le groupe de studio Zik à Beit Nékoufa, la Galerie de dessin et Atelier d’esquisses de Jérusalem à Talpiyot, ainsi que la Maison de l’Art à Mévasseret Tsion. D’autres sites abriteront diverses expositions à thèmes spécifiques : la Maison de Lepers, le Garage de Davidov, l’Observatoire ornithologique et les vitrines du grand magasin Mashbir. La municipalité propose des navettes qui transporteront les participants d’une expo à une autre en suivant les parcours de visite recommandés. Le projet est soutenu par le Département des arts de la Mairie de la capitale, la Fondation Jérusalem, le conseil culturel Mif’al HaPaïs et des hommes d’affaires indépendants.

009 9 re 2 t 200 b em sep e nov le 15 oeuvr 1 61 3 0 8 e e rial talogu re un 42 78 u c rt ca clu 01 te A re du ulez in awer: n e V etu s vo iesz m u N Fer Si vo ter N. tac con

Edition du 18 Sept. 2009 / 108

Cité de David : Quand Jérusalem est-elle devenue une ville ? Une ruelle de l’époque du Patriarche Avraham, protégée par un mur de grosses pierres, a été découverte à Jérusalem. Elle sera présentée au public ce jeudi. En plus de sa valeur archéologique, la découverte révèle un point historique important sur la capitale d’Israël. Le mur en deux épaisseurs a été découvert au cours d’importantes fouilles réalisées par l’Autorité israélienne des antiquités (IAA) et sponsorisées par l’Association de la Cité de David (Ir David). Le Professeur Roni Reich de l’université de Haïfa, qui dirige l’excavation avec Eli Shoukroun de l’IAA, a déclaré dans une interview accordée à Israel National News (Arouts 7) : « D’après les fragments de poteries en argile trouvés sur le site, il semble que ce dernier ait été construit par les Cananéens il y a environ 3 700 ans, pendant la période connue sous le nom d’Age du bronze moyen. » D’après la chronologie biblique et le verset Genèse 14, 18, le Patriarche Avraham a rencontré « MalkiTsedek, roi de Shalem » à cette époque. Shalem était le nom de Jérusalem. Ces fortifications, qui mesurent huit mètres de haut, servaient à protéger les personnes qui se rendaient à pied à une source qui se trouve maintenant au sein du parc national de la Cité de David, autour et aux pieds de la muraille de Jérusalem. Seuls 24 mètres du mur ont été mis à jour, mais il semble être encore plus long. L’ensemble de l’édifice reste à découvrir au cours de fouilles ultérieures. « Il s’agit du mur le plus impressionnant jamais découvert dans la Cité de David », explique le Professeur Reich. Et d’ajouter : « Il est incroyablement grand en termes de dimensions, épaisseur et taille des pierres utilisées. Il semble qu’il servait à protéger la ruelle empruntée pour descendre d’une tour quelconque qui se trouvait en haut de la colline vers la source. » Le passage protégé est conçu pour résoudre un paradoxe dû à la nécessité d’une source, explique Reich. « D’une part, l’eau est nécessaire, surtout en temps de crise, mais la source est forcément située à l’endroit le plus bas et le plus vulnérable de la région. C’est pourquoi il fallait construire un passage protégé, même si ce n’était pas facile à réaliser », explique le professeur. Une petite partie des fortifications a d’abord

été découverte il y a exactement 100 ans par un archéologue britannique, mais il est maintenant clair qu’il ne s’agissait que d’un morceau d’un très grand mur à double épaisseur. « C’est la première fois que nous trouvons à Jérusalem une construction aussi massive antérieure à la période du roi Hérode », souligne Reich. Des fortifications de cette taille indiquent que Jérusalem est devenue à cette époque une villeEtat indépendante, capable de réunir et déployer les ressources nécessaires à la construction d’un tel édifice. « Un petit village n’aurait pas été capable d’édifier une telle structure », explique Reich. Et d’ajouter : « Cette découverte montre que notre vision des fortifications de l’est de Jérusalem et de son approvisionnement en eau est loin d’être complète. Bien que de nombreuses personnes aient déjà fouillé la colline, il y a encore de fortes chances que de grandes structures architecturales soient encore bien cachées et n’attendent que d’être découvertes. » Ces fortifications seront ouvertes au public pour la première fois jeudi au cours de la 10e conférence annuelle de recherches de la Cité de David. D’autres découvertes seront également exposées et des visites guidées proposées sur 17 chemins différents ! Yael Ancri

Nadine NIESZAWER

Membre de l’union Française des experts

Expert des peintres juifs de l’école de Paris 1905-1939 Chagall, Modigliani, Soutine, Pascin, Kisling, Kremegne, Kikoine...

EXPERTISE, INVENTAIRE, SUCCESSION, VENTE AUX ENCHERES Tél : 01 42 78 81 61 Email : expertise@ecoledeparis.org www.ecoledeparis.org


35

http://www.actu.co.il

Edition du 18 Sept. 2009 / 108

Qu’est-ce qu’un cimetière privé ?

Avez vous pensé à vos funérailes ?

Israël, comme vous le savez n’a pas une grande superficie et nous rencontrons déjà un problème de place pour nos propres concitoyens. Bien sûr nous enterrons les juifs du monde entier qui souhaitent reposer en paix en terre d’Israël. Dans les nouveaux cimetières israéliens, le manque de place se faisant ressentir, nous avons commencé à enterrer certains de nos morts dans des cercueils de béton en étage dont l’accès est difficile, ne serait ce que pour allumer une bougie….. D’où la création de cimetières privés.

Qu’est-ce qu’un cimetière privé ? Un cimetière privé est situé à quelques kms d’une grande agglomération dans un environnement plus agréable, une nature verdoyante et fleurie, où le repos de nos chers disparus peut être plus agréable qu’un bâtiment en béton, où les emplacements sont d’accès facile pour le recueillement.

Dans la vie vous contractez toutes sortes d’assurances, une assurance vie, une assurance habitation, etc…, en espérant, bien sûr, que rien de grave n’arrivera, mais, sait-on jamais ? En Europe et surtout en France il ya actuellement beaucoup de difficultés à enterrer nos morts, car les concessions des carrés juifs ne vont pas audelà de 30 ans. Donc, que faire de nos chers disparus au-delà de cette période ? De plus les cimetières étant saturés, les carrés juifs disparaissent peu à peu. En Israël nos morts sont enterrés selon notre loi et nous ne pouvons les déplacer tous les 30 ans pour fin de concession. C’est vrai que cela peut choquer, mais c’est malheureusement ce qui peut nous arriver. On ne sait pas ce qui nous attend, ni dans combien de temps… et personne ne voudrait laisser ce problème à ses enfants ou petits enfants. Il est important de savoir que les pompes funèbres françaises ne s’occupent que du transfert des corps et ne gèrent pas les emplacements dans les cimetières israéliens. L’idéal est, que de son vivant, chacun puisse choisir le lieu et l’emplacement de sa dernière demeure et pouvoir reposer en paix et bien sûr le plus tard possible….

Exemple de prix :

- Ashdod : 5.000 $ po premières 100 places ur les - Tel Aviv : 7.000 $ –

- Jérusalem : il vous es o posé deux emplacement prots différents à 10.500 $ (emplacements étagés en béton) ou 12.000 $ (emplacements traditi onnels)

Pour tout contact s’adresser à : EVISON L.T.D Tel : 00 972 986 57 022 Portable : 00 972 528 291 111

Pour tout contact s’adresser à : EVISON L.T.D Tel : 00 972 986 57 022 Portable : 00 972 528 291 111 Tel France : Pascale 06 10.45.46.69 Email : evisonisrael@gmail.com


36 1

LECTURE

L’information en provenance d’Israël

I da Akerman

est née dans le Berlin de l’entre-deux-guerres. Elevée dans une famille de Rabbins et de talmudistes, elle fut entourée de chaleur et d’affection. En 1938 sa famille quitte Berlin pour la Belgique puis la France. Le voyage s’arrêtera là. Ses parents déportés à Auschwitz n’en reviendront pas. Ida poursuit après la guerre des études de médecine. Elle deviendra pédiatre et psychanalyste. Elle vit aujourd’hui avec sa famille à Jerusalem. Auteur de plusieurs ouvrages de poésie, elle nous fait partager dans son livre « Et tu raconteras à tes enfants » ses mémoires, ses expériences et l’analyse de ses souvenirs. Bien plus qu’un livre autobiographique, c’est une recherche de l’être humain à travers sa narration. La laideur des hommes et du nazisme ne fait que mieux ressortir celle lumineuse de l’etre humain quand celui-ci choisit d’en devenir un. Un livre d’espoir et de leçon de vie destiné aux futures générations, il permet de faire sortir le meilleur de chacun d’entre nous. Médecin de l’âme autant que du corps, Ida Akerman nous offre de merveilleux moments de réflexion, dans un style clair à la portée de tous.

Edition dudu 1829 Sept. Edition Mai 2009 2009 // 108 101

Yosseph Mimouni

Ce livre est né d’une rencontre. Celle de Yosseph Mimouni et Yom Tov Menaché avec le Rav SCHMOUEL YANIV. Celui-ci est l’auteur de près de 18 livres, tous centrés sur le dévoilement des secrets de la THORA à travers un outil au demeurant fort simple qu’est la guématria, la correspondance numérique existant entre les lettres et les chiffres. En effet, il n’existe pas en hébreu biblique de chiffres « arabes ». Les chiffres nous sont donnés via les lettres de l’alphabet. La Thora devient alors une immense équation dont nous ne découvrons que très succinctement les secrets. 1820 est le nombre de fois où le tétragramme est présent dans la Thora. Le « Paramètre 1820 », va ainsi démontrer, à travers le dévoilement de cette infrastructure mathématique, le caractère révélé du texte de la Thora. Le monde est-il le résultat d’un accident de parcours qui aurait évolué sur près de 15 milliards d’années ou est-il au contraire une creation voulue et orchestrée au milliardième de micron près, depuis quelque milliers d’années ? Les exemples abondent dans ce livre qui permet par sa clarté à un public néophyte d’accéder aux merveilles et aux secrets présents dans le texte de la Thora, et lui ouvre enfin des portes qui lui étaient jusque-là difficile de franchir.

Ces livres sont disponibles sur le site www.lepeupledulivre.com

WWW.3BOX.CO.IL Téléphonie

s l e p p A el a r s I en e c n a r f et enà partir de 40 nis *

* renseignements au bureau * engagement 12 mois seulement * paiement en carte de credit uniquement

Service commercial Carole

souhaite á toute sa clientéle Hag Sameah et Chana Tova !!! Internet

Télévison

ADS

Nos bouquets:

150 Chaines francaises + 5 Israeliennes

Au prix imbattable de

159 nis

Interne t 2.5 méga fournis seur 29.90 nis *

**

Promotion Spéciale pour tous nouvels abonnements (valable 3 mois)

0774303303

* Installation non comprise

Ygal

0575693115


MARIAGE

http://www.actu.co.il

Edition du 18 Sept. 2009 / 108

37

se marier en Israël ? Bien sûr ! Nous dirigeons l’événement et nous nous chargeons également de tout ce qui demeure à faire après votre départ.

Noémie Thabor, vous êtes une professionnelle de l’événementiel depuis 18 ans, non seulement en Israël mais aux Etats-Unis et en Europe, pourquoi, à votre avis choisir de se marier en Israël ? Tout d’abord c’est notre Terre. Il est impossible de faire mieux qu’en Israël pour un mariage juif. Une cérémonie d’union en Israël renforce et consolide tout le symbolisme du mariage dans notre religion. Il faut aussi savoir que le niveau des prestations offertes en Israël s’est beaucoup amélioré. Il peut être tout a fait équivalent au haut de gamme français, européen ou américain. Ceux qui avaient encore quelques craintes peuvent être entièrement rassurés. Toutes les prestations nécessaires existent aux plus hauts niveaux, qu’il s’agisse des traiteurs, de la décoration, des orchestres, etc. Comment ça marche exactement

? Comment planifier et organiser un mariage en Israël alors que l’on vit en France ou ailleurs ? C’est très simple. Nos clients vivent pratiquement tous à l’étranger (France, Europe, Etats-Unis). Ils nous reconnaissent en tant que spécialistes et ils nous font une entière confiance. À partir du moment où vous décidez de vous marier en Israël, il suffit de nous contacter et nous travaillerons ensemble jusqu’au mariage. Souvent le futur couple fait le voyage une seule fois plusieurs mois à l’avance. Dans ce cas, j’organise complètement leur venue. Nous visitons et choisissons ensemble le lieu ou la salle, le traiteur et tout autre prestataire. Toutes ces visites peuvent être faites en 2 ou 3 jours si cela s’avère nécessaire. Etes-vous présents l’événement ?

pendant

Vous chargez-vous aussi d’autres prestations tels hôtels, vols, voyages ? Absolument. Nous organisons, si besoin est, les vols et le choix des hôtels pour les invités, les voyages à travers Israël, le Henné, le Shabbat Hatan.

Au moins 9 mois, si vous souhaitez que les faire-part arrivent à vos invités 6 mois avant le mariage. Il faut que vous sachiez que certains lieux très demandés

Quels lieux recommandez-vous pour un mariage ? Les lieux sont nombreux, mais le choix est très personnel. Il est également déterminé par le nombre des invités et par le budget disponible. Cependant le choix reste facile compte tenu de la richesse de nos sites. Que ce soit à Jérusalem, à Tel Aviv, à Césarée, en bord de mer, dans un merveilleux jardin, au beau milieu du désert, on peut faire des mariages très simples et très beaux, et on peut également élaborer des cérémonies très sophistiquées. Combien de temps à l’avance faut-il s’y prendre?

sont réservés très longtemps à l’avance. Cependant notre flexibilité et notre savoir faire nous a déjà permis de tout régler en

quelques semaines ! Quel budget faut-il prévoir ? Cela varie beaucoup. Nous avons fait des mariages qui ont coûté 15 000 euros et d’autres qui ont coûté près d’un million de dollars. Mieux vaut me contacter et selon l’importance de l’événement et ce que l’on désire, je pourrais vous donner une idée des dépenses à engager. Finalement, dites-nous ce qui vous différencie de votre concurrence ? Par rapport à nos concurrents nos atouts sont : un très grand professionnalisme, de la flexibilité, une éthique élevée, la créativité et le goût de la perfection, le sens de l’esthétique. Nous sommes très proches des désirs et des souhaits de nos clients et nous avons la chance de compter de nombreuses années d’expérience. Merci


Israël Actualités ECONOMIE

ISRAEL ACTUALITES 101 - Edition du 29 Mai 2009

http://www.actu.co.il

1 Ecouteztouslesjou leRavDy noviszen directdeJerusalem.rsPlu d’unecentaine de shiurim disponibsles sur le net.

z

Rav Dynovis

Spécial Roch Hachana 5770 19 septembre 2009

Torah du Temps Présent «

Une nouvelle année pas comme les autres

Une terre où les yeux de D. sont posés du début de l’année jusqu’à la fin de l’année... » (Ekev) A chaque Roch ha Chana (début de l’année), la terre d’Israël reçoit le « flux d’existence » nécessaire à l’humanité toute entière et c’est elle qui reverse ce flux dans les différentes parties de ce monde. Seulement, en temps d’exil, lorsque la majorité des Juifs sont éparpillés aux quatre coins de la terre, l’essentiel de ce flux ne reste pas en E. Israël et se déverse chez les nations qui sont les premières à en profiter. Plus particulièrement, c’est la nation où se trouve la majorité des Juifs en exil, qui profite de ce flux et devient, grâce à lui, la superpuissance. Pendant ce temps, notre terre est comme une « servante » qui ne fait que recevoir et transmettre à sa « maîtresse » (le pays d’exil). Mais lorsque les Juifs reviennent sur leur terre et, surtout, lorsqu’ils recommencent à former la communauté juive la plus importante du monde, le flux reste sur la terre d’Israël : c’est elle qui bénéficie en premier de la qualité de sa force. Les autres pays ne reçoivent alors que les forces secondaires de ce flux. Concrètement notre pays prospère alors d’une manière « miraculeuse ». Nous comprenons ainsi l’immense responsabilité qu’endossent ceux qui, malgré le retour sans cesse grandissant des Juifs sur leur terre, continuent à vivre ailleurs. Sans le savoir, ils continuent à attirer le flux vers les endroits où ils se trouvent et renforcent ainsi les terres de l’exil. Mais ce qui est plus grave encore est qu’ils renforcent, sans le savoir, les nations contre Israël. Il est clair que, dans le secret le plus profond des mécanismes cachés de l’histoire, ce sont les Juifs américains qui sont les responsables inconscients des pressions de leur pays d’exil contre Israël. En effet, plus les Juifs se reconstituent en tant que nation sur leur terre, plus le flux reste sur cette terre et moins les nations en profitent. La superpuissance est donc la première touchée et celle qui est le plus en « danger » par ce retour. Concrètement, elle ressent un affaiblissement grandissant et traverse des crises qui ne cessent d’ébranler sa force. Bien sûr, elle ne sait pas d’où vient la cause première, profonde et cachée des crises qui la touchent. Mais dans « l’inconscient profond » de la nation, elle ressent, sans le comprendre vraiment, que la cause véritable est le retour d’Israël sur sa terre et son impossibilité, à présent, de capter le flux qui faisait d’elle une superpuissance. Aussi, elle va tout faire pour affaiblir à son tour ce retour par toutes sortes de pressions empêchant notre nation de continuer à se construire sur sa terre. Mais elle doit « ses dernières forces » à la présence des Juifs qui sont encore en exil chez elle, car ce sont eux qui lui permettent de recevoir, malgré tout, encore une partie de ce flux et c’est pour cela qu’elle se bat contre nous pour ne pas le perdre. Et ceci est vrai pour tous les Juifs, là où ils se trouvent, qui, sans le savoir « renforcent » les nations contre nous. Aujourd’hui, venir en E. Israël est un devoir dont dépend notre survie en tant que nation ! Les signes ne cessent de se multiplier. En effet, tout indique que nous nous approchons d’un bouleversement historique inimaginable. Les nations ressentent qu’elles sont en train de perdre le pouvoir et la domination qu’elles

ont exercé sur nous pendant plus de deux mille ans et elles « sentent » que tout cela est lié au retour grandissant des Juifs sur leur terre. Le retournement des Américains et leurs pressions irrationnelles sont les signes clairs et la preuve irréfutable que nous sommes à la veille d’un bouleversement sans précédent dans l’histoire de notre peuple. Les nations n’ont aucune intention de nous laisser reprendre le flux qu’elles nous ont « volé » pendant deux mille ans et elles ne sont pas prêtes encore à supporter de voir le « Juif errant » redevenir « l’Hébreu vaillant et courageux » d’une époque que l’on croyait disparue à jamais. Bien que ce « refus » fût patent depuis le début de notre retour, il restait modéré et contenu tant que la majorité des Juifs se trouvaient encore en dehors de leur terre. Mais au fur et à mesure que cette situation change, les nations font tout, à présent, pour mettre un terme à ce qu’elles considèrent comme une « parenthèse » dans « leur » histoire. Il est clair que la nouvelle année qui s’annonce sera, sans doute, la plus décisive de toutes, depuis notre renaissance sur notre terre. Il est utile de répéter que sa valeur numérique 770 est aussi celle des mots « Beit Machia’h » (la maison du Machia’h). Ceci nous indique qu’elle peut devenir, si nous le méritons, l’année où la terre d’Israël deviendra la « maison de notre Délivrance totale ». Rappelons-nous que cette année s’écrit Tav Chin Eyïn qui signifie aussi 9 en hébreu. Or le chiffre 9 fait allusion à la « Vérité qui poussera de la terre » (9 est la valeur numérique de EMET). Or il y a deux choses qui doivent « pousser » de la terre, la vérité et le Machia’h, comme il est dit : « Fais pousser la plante de David ». La graine qui est « plantée » sur notre terre, afin que puissent « pousser » la vérité et la délivrance, est constituée de tous les Juifs qui reviennent et s’y installent. Aussi, cette année nouvelle doit être plus que tout autre, « l’année de la Aliya ». Nous devons appeler tous nos frères, les réveiller, les aider à comprendre qu’ils ne peuvent plus et ne doivent plus être les « complices inconscients » de la durée de notre exil en restant en dehors et en empêchant la « graine » de se reconstituer et d’être ensemencée sur notre terre. Chaque Juif à l’extérieur empêche la « vérité de pousser » et la « plante de David » de se dévoiler. Cette année, l’Aliya sera véritablement un « acte de délivrance » et un « effort messianique ». Nous qui sommes déjà ici, nous vous attendons impatiemment car nous ne sommes encore que des « morceaux de graines » et sans vous, ce morceau de graine risque de pourrir avant même d’être ensemencé. Nos Maîtres ont révélé, d’une manière codée, ce que sera le « nom » du Machia’h. Ils disent qu’il s’appellera Ynoun (selon le verset des Psaumes). Quel est le secret de ce nom ? Il faut utiliser le principe de la guematria pour parvenir au décodage. Ce nom s’écrit Youd Noun Vav et Noun sofit. Youd a pour valeur 10, Noun 50, Vav 6, Noun sofit 700, en tout : 766. Si l’on rajoute les 4 lettres de ce nom (selon un principe de Kabbala connu), on obtient 770 ! Le nom du Machia’h, selon les Maîtres du Talmud, fait donc allusion aussi à la nouvelle année que nous commençons. Tant de signes ne peuvent être un simple hasard, d’autant plus que tous les évènements que nous vivons confirment bien que « quelque chose va se passer ».

ADS

Nous ne sommes pas là pour « annoncer », qu’à D. ne plaise, le dévoilement du Machia’h cette année. Car il viendra quand D. et uniquement Lui l’aura décidé! Mais nous avons le devoir, cependant, de « capter les signes », d’entrevoir la lumière et « d’entendre au loin les pas du Machia’h ». Comme le son du Chofar qui retentira clairement au moment de notre délivrance, nous prenons la responsabilité de dire que cette année qui commence sera riche en « signes messianiques » et que notre délivrance est plus proche que jamais. Nous devons donc nous renforcer dans tous les domaines qui nous permettront d’être la génération de

www.ravdyn isz.tv www.ravdynoviov sz.com la Délivrance finale. Pour ceux qui sont encore à l’extérieur, nous avons dit déjà qu’il n’y a plus une minute à perdre : « Quittez la Gola avant qu’elle ne se referme sur vous. » (Qu’à D. ne plaise) Et pour nous qui sommes déjà là, renforçons-nous dans l’amour inconditionnel de notre peuple, de la Torah et de notre terre. Elevons-nous au-dessus des étiquettes, des tendances, des Kipas noires ou tricotées, débarrassonsnous de notre mentalité de Juifs de l’exil, de Juifs fragmentés, déchirés, éparpillés, qui regardent ce qu’il y a sur sa tête avant de regarder l’homme. Redevenons Juifs, sans qu’il ne soit plus nécessaire de rajouter quoi que ce soit après le mot « juif »!

Torah de la Délivrance - Roch Hachana Hébron, source de notre royauté

ous proclamons à Roch ha Chana la Royauté de N D. pendant toutes les prières de ce jour. Concrètement, cela signifie que

nous reconnaissons que Lui seul dirige ce monde et l’histoire, même si les apparences contraires remettent souvent en cause notre foi profonde. D. a créé ce monde sous le principe du voile. Le monde se dit en effet Olam qui signifie « voile ». Tout est voilé et c’est à l’homme de déchirer le voile et de dévoiler la Royauté de D. dans ce monde. Cependant, le lieu privilégié de ce dévoilement est en E. Israël. Selon les secrets de la Kabbala, la Mal’hout (royauté est comparée à une mer formée à partir d’un fleuve,) précédé d’une rivière et naissant à une source. Ces quatre étapes source, rivière, fleuve, mer, correspondent à quatre villes qui participent au dévoilement final de la royauté. La royauté d’Israël (reflet de la royauté de D.) nait et prend source à Hébron, elle devient une rivière Schèhem, un fleuve à Méron (ainsi qu’à Tsfat, villeà de la Kabbala issue du Zohar, lumière de Méron) et devient une mer à Jérusalem. Hébron, Schèhem, Méron (la haute Galilée qui, d’après le Zohar, sera le premier endroit où se dévoilera le Machia’h en E. Israël) et Jérusale sont donc les quatre villes de la royauté de D. m, et d’Israël. Mais la plus importante de toutes est Hébron puisqu’elle est la source sans laquelle rien ne peut exister. Il n’est pas faux de dire que la lumière de Jérusalem

prend source à Hébron et que donc, toute la lumière et la sainteté de notre terre prend source à Hébron. Puisqu’elle est la « ville-source », c’est la raison pour laquelle Adam-‘Hava (sourcedonc de l’humanité) et les Pères-Mères (sources d’Israël ) sont enterrés à Hébron. Ils connaissaient, bien sûr, l’existence et l’emplacement précis de la source de sainteté de lumière de cette terre et le choix de l’endroit deetleur caveau est une révélation sans équivoque. C’est la raison pour laquelle David n’a accepté devenir roi sur tout Israël qu’après avoir passéde7 années à Hébron, car il devait puiser les forces de la royauté à sa source. Et c’est la raison pour laquelle Ruth, appelée « la Mère de la royauté » est enterrée, elle aussi, à Hébron. (Alors qu’il aurait été plus logique soit enterrée à Jérusalem, la ville de l’exerciqu’elle ce de la royauté, d’autant plus qu’elle vivait encore à l’époque du roi Salomon !) Chacun d’entre nous puise les « forces de la royauté » à chaque fois qu’il va à Hébron. Cette année, plus particulièrement, notre présenc régulière à Hébron est importante, selon tout ce quee nous avons expliqué dans l’article précédent. Puiser les forces de la royauté signifie recevoir des forces afin de devenir un membre actif, créateur engagé et courageux, à l’intérieur de notre peuple,, ici, dans notre pays. Alors, une raison de plus d’inscrire Hébron dans le

calendrier des sorties de cette nouvelle année.


ANNONCES CLASSEES

40

L’information en provenance d’Israël

Edition du 18 Sept. 2009 / 108

Annonces Classées Jerusalem Ramot, joli cottage, 6 pcs + 2 appart séparé, grand salon, grande

cuisine,

grandes

chambres a coucher Baruch 972-545-251219 Ramot, villa mitoyenne, 330m², 8 chambres, caves, miklat, + 3 pcs pour bureau ou clinique Remax center 972-2-5869980 - Ouriel 052-3463225

Ramot, cottage, 215m², 5 chambres = salon = sous sol de 70m², jardins, terrasse, cave, miklat, clim, rangements, Remax center 972-2-5869980 - Ouriel 052-3463225

Ramot, appart, 4 pcs, terrasse souccah avec vue, parking couvert Remax center 972-25869980 - Ada et Miryam 972-547-586567

Ramot, cottage, 4 pcs, jardin 120m², possibilité d`agrandir,Remax center 972-2-5869980 - Ada et Miryam 972-547-586567

Ramot, apprt duplex, 5 pcs, 3 terrasses, 2 cuisines, rénové, vue magnifique Remax center 972-2-5869980 - Eti et Miryam 972-547-586567

Ramot, duplex, 7 pcs, 2 jardins, sous sol, libre de suite Remax center 972-2-5869980 - Ada et Miryam 972-547-586567

Ramot, rez de jardin, 5 pcs, grand jardin, 2 entrée privées Remax center 972-2-5869980 - Miryam 972-544873789

Ramot, villa mitoyenne, 6 pcs, appart séparé de 2 pcs, 200m² avec jardin Remax center 972-2-5869980 - Lea 972-526813814 Ramot, cottage, jardin, terrasse souccah, vue, superbe endroit, parking couvert Remax center 972-2-5869980 - Lea 972-526813814 Ramot bet, rue Nelson Glik, 2 apparts au 1er étage, 4,5 pcs 1250000 nis, 3.5 pcs 1100000 nis Remax center 972-25869980 -Tomer 972-546242112

Guivat zev, luxieuse villa, 200m², joli jardin, emplacement de choix Remax center 972-25869980 - Eti 972-523810117

Talvia, rue Elkaliai, magnifique penthouse, 4 pcs, 4 eme étage, asc shabbat privé, seulement 735 000 $. Appeler maintenant. Active Moddel Nehasim 052-3Ramot, bel appart, 4 pcs, 462990 - 02-6255534 seulement 1300000 nis Remax center 972-2-5869980 - Eti [Vente] , Jerusalem, 3.0 pces, Appartement, 2,200,000 NIS, 972-523810117 Beau jardin, Bel appartement, Investie, Appartement bien Exceptionnel, Moshava agencé, Luxueux, Bon emplaGermanit, rue Stvigeatz, cement, Rue calme, Tres appart 4 pcs, 1 étage, 110m², beaux rez de jardins dans un 3 terrasse ensoleillé, acs, quartier les plus demandez a parking, 2 marssane clinique. Jerusalem // Immo Katif, Itsik Active Moddel Nehasim 052-3- Konki, 02.64.111.43 462990 - 02-6255534 [Vente] , Jerusalem, 4.0 pces, Appartement, 1,450,000 NIS, Endroit calme, A ne pas manquer !, Dans un bel immeuble, Grand appartement, Bel appartement, Appartement clair, Magnifique appartement, Appartement toit, Clair, Bon emplacement, Agreable, Dernier etage avec vue // Immo Katif, Itsik Konki, 02.64.111.43 [Vente] , Jerusalem, 4.0 pces, Appartement, 800,000 NIS, A ne pas manquer !, En bon etat, Appartement clair, Bonne occasion, Agreable, Ideal pour investisement convien aussi pour un nouveaux jeune couple. pres de transport public,centre commercieaux possibilite de croissance de 3000 Nis // Immo Katif, Itsik Konki, 02.64.111.43

CITY Très joli appartement de 4 pièces sur 120m2 habitable avec climatisation centrale terrasse vue sur le parc cuisine américaine. 1.10.000 nis

YOUD BETH Appartement de 4 pièces 130m2 habitable terrasse cuisine américaine climatisation centrale parking. 990.000 nis

VENTES MARINA 5 pièces 175 m2 au 12ème étage terrasse vue pleine mer 1.880.000 nis YOUD BETH Très joli 4 pièces de 130 m2 avec terrasse 1.050.000 nis

ISRAEL MAGAZINE STUDIO / 088 67 1600

YOUD ALEF Très joli 4 pièces 110 m2 dans résidence avec piscine 850.000 nis HE 3 pièces transformable en 4 investissement 1er étage 680.000 nis

TET VAV Duplex de 5.5 pièces pour 170 m2 habitable avec climatisation centrale cuisine américaine parking privé 2 terrasses mahsan et cave privés. 1.820.000 nis

MARINA Appartement de 5.5 pièces 170 m2 terrasse vue pleine mer suite parentale climatisation centrale possibilité de separer 2 parking privés + cave privée. 1.850.000 nis

LOCATIONS

lb e r t Imm o sivité A bi lie u l c r Ex

CITY Appartement de 3 pièces avec terrasse 3000 nis Appartement de 2 pièces 2000 nis MARINA Très beau rez de jardin 4 pièces 5500 nis Rez de jardin dans résidence avec piscine 5 pièces 5000 nis 5 pièces transformé en 4 pièces face mer 4200 nis YOUD ZAIN Grand 4 pièces avec terrasse vue mer 5700 nis

3, 4, 5 Pièces, Penthouse, Dirat Gan

Joelle : 054-4663913 - Albert : 054-2155922 - albertimmobilier@gmail.com

[Vente] , Jerusalem, 3.5 pces, Appartement, 1,200,000 NIS, Bel appartement, Appartement clair, Investie, Appartement bien agencé, Magnifique appartement, Appartement toit, Bonnes orientations, Clair, Particulier!, Bon emplacement, Décoré, Spacieux, Agreable, Dernier etage avec vue, Appart sublime,tres belle prestations,tres bonne orientations,pres de transport public,centre commercial,synaguoge parking de l’immeuble // Immo Katif, Itsik Konki, 02.64.111.43 [Vente] , Jerusalem, 4.0 pces, Appartement, 1,570,000 NIS, Endroit calme, Bel appartement, Appartement clair, Investie, Avec terrasse // Nadlan plus, Ronen , 02-6540101 [Vente] , Jerusalem, 2.5 pces, Appartement, 890,000 NIS, Bonne occasion // Nadlan plus, Ronen , 02-6540101 [Vente] , Jerusalem, Maison mitoyenne, 4,000,000 NIS, A ne pas manquer !, Luxueux, Renove // Nadlan plus, Ronen , 02-6540101 Kiriat yovel rehov shtern excellente occasion pour investisseur! 3 pièces en bonne état proche centre commerciale ds endroit calme et verdoyant.700.000sh seulement! exclusivité Remax AAA David Chaouat 054-7316699 MEKOR HAIM: Rez De jardin 5 pièces 165m2 .neuf, livrable ds 20 mois ,ds projet luxueux au Cœur du quartier 600.000$ seulement! remax AAA david Chaouat 054-7316699 Ramot bet beau cottage penthouse 5,5 (155 m2) avec vue dégagée et superbe terrasse. 2.150.000 sh exclusivité remax AAA david Chaouat 054-7316699

RAMOT BET stop affaire cottage 4.5 120m2 avec studio et jardin garage et cave poss agrandissementde 24M2.1480.000 seulement! exclusivite remax AAA david Chaouat 054-7316699 Arnona: gd 3.5 rénové dr étage avec terrasse soucah.1100000 sh .exclusivité remax AAA david Chaouat 054-7316699 Arnona :Rare 4 pièces , terrasse soucah avec vue époustouflante sur la vielle ville! petit immeuble neuf et luxueux parking et cave exclusivité remax AAA david Chaouat 054-7316699

[Vente] , Tel-Aviv, 4.0 pces, Appartement, 2,000,000 NIS, Appartement bien agencé, Bel appartement, Bon emplacement, Beau 4pcs, partage en 2 appartements renoves, dans un immeuble renove avec interphone, deja loue avec bonne rentabilite, rue Dizengoff proche Arlozorov // Home Buy Home, David AVITAN, Bureau : 03-516 05 01

Arnona (efrata)ds coin calme et verdoyant 4 pieces a renover avec toit de95 M2 privatif! remax AAA david Chaouat 054-7316699

[Vente] , Tel-Aviv, 4.0 pces, Appartement, 1,680,000 NIS, Appartement bien agencé, Appartement clair, Bel appartement, Bon emplacement, Beau 4pcs, partage en 2 appartements de 2pcs, arrange avec gout, bon pour investissement, bonne rentabilite. // Home Buy Home, David AVITAN, Bureau : 03-516 05 01

[Vente] , Tel-Aviv, Appartement, Haut standing, Proche de la mer, Projet de qualite, Programme neuf de standing offrant des appartements de 2 et 3 pièces, ainsi que 2 magnifiques penthouses en dernier étage, haut standing, avec ascenseur, parking et balcon. 2 et 3 pcs a vendre a partir de 1.500.000 chekels Pour informations complémentaires, nous consulter // Home Buy Home, David AVITAN, Bureau : 03-516 05 01

[Vente] , Tel-Aviv, Appartement, Bon emplacement, Haut standing, Magnifique appartement, Projet de qualite, Vue sur la mer, Magnifique projet neuf situe en 2eme ligne de mer, superbe emplacement, proche commerces. Appartements avec vue mer de haut standing, 2 et 3 Pieces de 53 a 81m2 Prix a partir de 1.4 Millions de shekels. // Home Buy Home, David AVITAN, Bureau : 03-516 05 01

[Vente] , Tel-Aviv, 4.0 pces, Appartement, 2,850,000 NIS, Appartement bien agencé, Bon emplacement, Magnifique appartement, Superbe 4pcs neuf situe dans un tres beau quartier de Tel Aviv «Cohav Atsafon», dans un immeuble neuf de haut standing, endroit calme, terrasse avec une belle vue, cave et 2 parkings // Home Buy Home, David AVITAN, Bureau : 03-516 05 01

[Vente] , Jerusalem, 3.0 pces, Appartement, 1,550,000 NIS // Tivouh Shelly, Roth Avrahami, 02-566-24-99

[Vente] , Tel-Aviv, Appartement, Magnifique appartement, Proche de la mer, Projet de qualite, Magnifique projet neuf situe a 150m de la mer,immeuble de standing de 6 étages, comprenant 17 appartements du 3 au 5 pièces un rez de jardin , deux mini penthouses et deux penthouses. Tous les appartements sont dotes d’un balcon et d’un parking. La livraison est prévue pour l’automne 2011. L’acquisition des appartements se fait sous la forme de GROUPE D’ACHAT, ce qui en fait un produit d’investissement très rentable permettant de bénéficier en particulier de prix en dessous de 20% du marche. Pour plus de renseignements, nous contacter // Home Buy Home, David AVITAN, Bureau : 03-516 05 01 [Vente] , Tel-Aviv, 3.0 pces, Appartement, 1,750,000 NIS, Appartement bien agencé, Bel appartement, Bon emplacement, Vue sur la mer, Beau 3 pcs situe dans le quartier de Ben Yeouda, 65m2 + terrasse avec vue partielle sur la mer, ascenceur, bon emplacement // Home Buy Home, David AVITAN, Bureau : 03-516 05 01

[Vente] , Beit Shemesh, Immeuble // Tivouh Shelly, Roth Avrahami, 02-566-24-99 [Vente] , Jerusalem, 2.5 pces, Appartement, 1,250,000 NIS // Tivouh Shelly, Roth Avrahami, 02-566-24-99 [Vente] , Jerusalem, 3.0 pces, Appartement, 1,900,000 NIS // Tivouh Shelly, Roth Avrahami, 02-566-24-99 [Vente] , Jerusalem, 3.0 pces, Appartement, 2,100,000 NIS, Investie // Tivouh Shelly, Roth Avrahami, 02-566-24-99 [Vente] , Jerusalem, 3.0 pces, Appartement, 1,160,000 NIS, Clair // Tivouh Shelly, Roth Avrahami, 02-566-24-99 [Vente] , Jerusalem, 6.0 pces, Appartement, 5,000,000 NIS, Luxueux // Tivouh Shelly, Roth Avrahami, 02-566-24-99 [Vente] , Jerusalem, 4.0 pces, Appartement, 1,450,000 $ // Tivouh Shelly, Roth Avrahami, 02-566-24-99 [Vente] , Jerusalem, 4.0 pces, Appartement, 600,000 $ // Tivouh Shelly, Roth Avrahami, 02-566-24-99 [Vente] , Jerusalem, 4.0 pces, Appartement, 1,050,000 $ // Tivouh Shelly, Roth Avrahami, 02-566-24-99


ANNONCES CLASSEES

http://www.actu.co.il

Edition du 18 Sept. 2009 / 108

center@remax.co.il

41

Baruch Finkelstein

Agence Remax center, Jerusalem - tel: 972-2-5869980 - fax: 972-2-5711666

Nitza, appart, magnifique, vue mer complète 1 650 000 nis Charly le Tune 052-3121096 3 pcs, Gad marhess, face hotel tayelet, à deux pas de la mer Charly le Tune 052-3121096

Guivat zev, à Newe Menahem, trés demandé, 5 pcs, 124m², 7 ème etg, magnifique vue, parking, cave privée. sport et sauna dans l`immeuble. Tomer: 972-54-6242112

David Hamelelkh, 1 200 000 nis Charly le Tune 050-2591516 me rénové 2 pièces, Nitza , vue magnifique sur la mer, 2 100 000 nis Charly le Tune 050-2591516

Ramot, belle villa de 8 pcs, avec apparttement séparé de 90m², bonne orientation, quartier luxieux Ouriel: 972-52-3463225

Ramot, duplex de 4 pcs, de 150m², avec un 2 pcs séparé, 2 jardins, libre de suite Ida: 972-54-7586567

4 pièces, Rav Kook, 110m², libre de suite, ensoleillé, vue sur syna Amit, 950 000 nis Charly le Tune 050-2591516 4 pcs smilansky, grande surface, prix souple Charly le Tune 050-2591516 Penthouse, duplex, Rav Kook, 90m², terrasse, vue sur mer Charly le Tune 050-2591516

[Vente] , Tel-Aviv, Appartement, Magnifique appartement, Prestigieux, Proche de la mer, Projet de qualite, Vue sur la mer, Magnifique projet situe en bord de mer, rue Frishman Tous les appartements de ce projet sont dotes d’equipements haut de gamme et sont construits d’apres les normes internationales les plus strictes en matiere de design et de construction. Le projet propose plusieurs appartements de prestige au choix, presentant un amenagement parfait et la possibilite d’un amenagememnt personnalise refletant votre creativite Dans cet immeuble confortable vous trouverez un lobby spacieux, spa, jaccuzi, salle de sport, une place de parking privee, des balcons geants et des baies vitrees avec une vue panoramique sur la mer et la ville. Types d’appartements : RDJ duplex, 3pcs, penthouse et penthouse duplex. Pour plus de renseignements, nous contacter. // Home Buy Home, David AVITAN, Bureau : 03-516 05 01 [Vente] , Tel-Aviv, 3.0 pces, Appartement, 2,150,000 NIS, Bel appartement, Haut standing, Projet de qualite, Rue calme, Dans un magnifique projet neuf, superbe 3pcs + terrasse, proche de la mer, immeuble de haut standing, projet de qualite, rue calme,ascenceur. // Home Buy Home, David AVITAN, Bureau : 03-516 05 01 Ramat Sharet, magnifique duplex,5.5 pcs, avec terrasse de 50m², parkings, à coté de Beit Végan Remax marron Ami Ben David 054 259 79 25 Ramat dénia, cottage, 145m², 5pcs, jardin, possibilité d agrandir Remax marron Ami Ben David 054 259 79 25 Quiriat ménahem, 5 pcs, grand, rénové, bas étage Remax marron Ami Ben David 054 259 79 25

Pour investisseur, au centre de Quiriat Yovel, 600m², construit 3 étages, cave, boutique tous usages, 2250$ le m² ou 17$m² à louer Remax marron Ami Ben David 054 259 79 25 Beit Vagan Holyland résidence de luxe , appartement neuf jamais habité de 3 pièces à 2 minutes du centre de haute technologie “Malcha” .560.000ns Yacoov Building Invest: 052 81 00 471 ou 052 81 00 472 [Vente] , Jerusalem, 6.0 pces, Appartement, 2,650,000 NIS, Possibilite de construire, Bonne occasion, A renover !, Bon emplacement // RE/ MAX Duet Proprietes, Jeanine Bollag, 02-6528111 [Vente] , Jerusalem, 4.0 pces, Appartement, 850,000 $, Dans un bel immeuble, Grand jardin, Grand appartement, Appartement investi, Prestigieux, Luxueux, Bon emplacement, Spacieux, Haut standing, Rez de Chausée, Calme // RE/ MAX Duet Proprietes, Jeanine Bollag, 02-6528111 [Vente] , Jerusalem, 3.0 pces, Appartement, 650,000 NIS, En bon etat, Appartement clair, Appartement spacieux, Bonnes orientations, Bon emplacement, Etage haut avec vue // RE/MAX Duet Proprietes, Jeanine Bollag, 02-6528111 [Vente] , Jerusalem, 5.0 pces, Appartement, 1,350,000 NIS, En bon etat, Appartement clair, Bonnes orientations, Avec vue // RE/MAX Duet Proprietes, Jeanine Bollag, 02-6528111 [Vente] , Jerusalem, 3.0 pces, Appartement, 800,000 NIS, Appartement clair, Joli appartement, Bon emplacement, Dernier etage avec vue, Quartier religieux // RE/MAX Duet Proprietes, Jeanine Bollag, 02-6528111

Tel aviv pour investiseurs:immeubles, bureaux, et commerces ,avec bonne rentabilite et contrats serieux. remax aaa david chaouat 054-7316699: Dizengoff !! Duplex de 3 pieces + balcon, entierement renove, avec ascenceur dans immeuble recent a 3 mn de la mer. 1 780 000SH Rony Bendanoune +(972) 774811296 +(972) 54 - 2394649 Chalom Alehem – 40m2 refait a neuf rez de chaussee, belle salle de bain, parquet, 970.000 chekels HOME BUY HOME 054 79 58 757 [Vente] , Jerusalem, Appartement // FIRSTIMMO1, david soltan, 050-8664106/0504900188 [Vente] , Tel-Aviv, 3.0 pces, Appartement, 2,200,000 NIS, Investie, Bel appartement, Décoré, Dans un bel immeuble, Rue calme, Endroit calme, Renove, Spacieux, Avec vue // Platinum 121 realty Ltd. , orna biller, 03-6854666 [Vente] , Tel-Aviv, 3.0 pces, Appartement, 790,000 $ // Platinum 121 realty Ltd. , orna biller, 03-6854666 [Vente] , Tel-Aviv, 3.0 pces, Appartement, 780,000 $ // Platinum 121 realty Ltd. , orna biller, 03-6854666 [Vente] , Tel-Aviv, 5.0 pces, Appartement, 2,800,000 NIS // Platinum 121 realty Ltd. , orna biller, 03-6854666 [Vente] , Tel-Aviv, 2.0 pces, Appartement // Platinum 121 realty Ltd. , orna biller, 03-6854666 [Vente] , Tel-Aviv, 4.0 pces, Penthouse, 7,400,000 NIS // Platinum 121 realty Ltd. , orna biller, 03-6854666

Talvia, apparttement trés luxieux, agencement de style, immense 200m², à voir absolument Baruch: 972-54-5251219

[Vente] , Tel-Aviv, 5.0 pces, Appartement Toit, 4,000,000 $, Avec vue, Avec terrasse, Spacieux, Prestigieux, Appartement dans un immeuble neuf, Neuf, Proche de la mer, Spacieux, Rue calme, Dans un bel immeuble, Dernier etage avec vue, Rez de Chausée, Bon emplacement, Haut standing, Appartement clair // Platinum 121 realty Ltd. , orna biller, 03-6854666 [Vente] , Tel-Aviv, 4.0 pces, Appartement, 2,290,000 NIS // Platinum 121 realty Ltd. , orna biller, 03-6854666 [Vente] , Tel-Aviv, 3.0 pces, Appartement Toit, 1,880,000 NIS, En bon etat, Au centre, Mini penthouse, Appartement toit, Petit et mignon // Platinum 121 realty Ltd. , orna biller, 03-6854666 [Vente] , Tel-Aviv, 7.0 pces, Appartement, 5,500,000 NIS // Platinum 121 realty Ltd. , orna biller, 03-6854666 [Vente] , Jerusalem, 2.5 pces, Appartement, 780,000 NIS, Agreable, Bel appartement, Bonne affaire, Petit et mignon, Renove, Agreable, Bel appartement, Bonne affaire, Petit et mignon, Renove // FIRSTIMMO1, david soltan, 050-8664106/050-4900188 [Vente] , Jerusalem, 4.0 pces, Appartement, 1,340,000 NIS, A ne pas manquer !, Au centre, Grand jardin, Grand appartement, Appartement clair, Investie, Appartement bien agencé, Renove, Rue calme, pas manquer !, Au centre, Grand jardin, Grand appartement, Appartement clair, Investie // FIRSTIMMO1, david soltan, 050-8664106/0504900188

[Location] , Jerusalem, 3.0 pces, Appartement, 3,600 NIS, Au centre, Avec terrasse, Avec vue, Calme, Clair, En bon etat, Quartier religieux, Au centre, Avec terrasse, Avec vue, Calme, Clair, En bon etat, Quartier religieux // FIRSTIMMO1, david soltan, 050-8664106/050-4900188 [Vente] , Jerusalem, 3.5 pces, Appartement, 1,400,000 NIS, A ne pas manquer !, Agreable, Avec vue, Bel appartement, Bon emplacement, Calme, En bon etat, Quartier religieux, , A ne pas manquer !, Agreable, Avec vue, Bel appartement, Bon emplacement, Calme, En bon etat, Quartier religieux, // FIRSTIMMO1, david soltan, 050-8664106/050-4900188 [Vente] , Jerusalem, 8.0 pces, Appartement, 3,100,000 NIS, Agreable, Appartement investi, Avec terrasse, Avec vue, Beau jardin, Bel appartement, Calme, Clair, Rue Calme, Agreable, Appartement investi, Avec terrasse, Avec vue, Beau jardin, Bel appartement, Calme, Clair, Rue Calme // FIRSTIMMO1, david soltan, 050-8664106/050-4900188 [Vente] , Jerusalem, 3.5 pces, Appartement, 1,650,000 NIS, A ne pas manquer !, Agreable, Appartement clair, Avec terrasse, Avec vue, Bon emplacement, Calme, Quartier religieux, A ne pas manquer !, Agreable, Appartement clair, Avec terrasse, Avec vue, Bon emplacement, Calme, Quartier religieux // FIRSTIMMO1, david soltan, 050-8664106/050-4900188 [Vente] , Jerusalem, 3.0 pces, Rez de jardin, 370,000 $, A ne pas manquer !, Avec terrasse, Avec vue, Bon emplacement, Bonnes orientations, Calme, Rez de Chausée, A ne pas manquer !, Avec terrasse, Avec vue, Bon emplacement, Bonnes orientations, Calme, Rez de Chausée // FIRSTIMMO1, david soltan, 050-8664106/050-4900188

Ramot, duplex de 155m², entiérement rénové, trés spéciale, quartier religieux Eti: 972-52-3810117

[Vente] , Beer Sheva, 4.0 pces, Penthouse, 950,000 NIS, Endroit calme, A ne pas manquer !, Investie, Bonnes orientations, Décoré, Haut standing, Avec terrasse, Projet de qualite, Age Building 5 ans. `` L’appartement dispose d’unité de chambre à coucher, grand porche de service, cuisine grande ouverte, salle à manger et balcon, grande salle (80 M.) Sortir de la salle de séjour. Comprend une grande pergola couverte et `` spa. L’appartement est situé dans le quartier le plus bien Ze’ev Neve à distance de marche Hkhiltim centres de service, centres commerciaux et des parcs. // HOMETECH 77, Ofer Maman, 03-5222167 [Vente] , Tel-Aviv, 4.5 pces, Appartement, 760,000 $, Au centre, Luxueux, Décoré, Haut standing // HOMETECH 77, Ofer Maman, 03-5222167 [Vente] , Tel-Aviv, 2.5 pces, Appartement, 490,000 $, Appartement investi, Bon emplacement, Décoré, Haut standing, Calme // HOMETECH 77, Ofer Maman, 03-5222167 [Vente] , Tel-Aviv, 2.5 pces, Appartement, 980,000 NIS, a florentine projet neuf,maison de loft,et app’ 2,3 pces,excellent investissement,a partir de 900000 shekel // HOMETECH 77, Ofer Maman, 03-5222167 [Vente] , Tel-Aviv, 4.0 pces, Duplex, 1,600,000 $, Appartement toit, Neuf, Balcon sur la mer, Projet de qualite, Proche de la plage // HOMETECH 77, Ofer Maman, 03-5222167 [Vente] , Tel-Aviv, 2.5 pces, Appartement, 415,000 $, ‫זכרמב‬, Appartement investi, Bon emplacement, Décoré, Calme // HOMETECH 77, Ofer Maman, 03-5222167

Ramot alef, à Morgantao, magnifique 5 pcs, rénové, superbe vue Lea Touvian: 972-52-6813814

[Vente] , Tel-Aviv, 3.0 pces, Appartement, 650,000 $, Grand appartement, Appartement investi, Bon emplacement, Avec terrasse, Calme, Hauts plafonds // HOMETECH 77, Ofer Maman, 03-5222167 [Vente] , Richon Letsion, 5.0 pces, Penthouse, 1,000,000 $, Prestigieux, Luxueux, Décoré, Balcon sur la mer, Avec vue // HOMETECH 77, Ofer Maman, 03-5222167 [Vente] , Tel-Aviv, 4.0 pces, Appartement, 2,250,000 NIS, ‫זכרמב‬, Appartement clair, Appartement investi, Décoré // HOMETECH 77, Ofer Maman, 03-5222167 [Vente] , Tel-Aviv, 2.0 pces, Appartement, 1,400,000 NIS, Appartement bien agencé, Bon emplacement, Proche de la mer // HOMETECH 77, Ofer Maman, 03-5222167 [Vente] , Jerusalem, 5.0 pces, Cottage, 2,800,000 NIS, A ne pas manquer !, Agreable, Appartement clair, Avec terrasse, Avec vue, Bel appartement, Bon emplacement, Calme, Quartier religieux, Rez de Chaus?e, A ne pas manquer !, Agreable, Appartement clair, Avec terrasse, Avec vue, Bel appartement, Bon emplacement, Calme, Quartier religieux, Rez de Chaus?e // FIRSTIMMO1, david soltan, 050-8664106/050-4900188 Ben yehuda 49m2+balcon 6m2 en cour de construction 1.000.000 chekels HOME BUY HOME 054 79 58 757 Hayarkon 35m2 1er etage double vitrage, clim, propre a 1mn de la plage, 199 000 dollars HOME BUY HOME 054 79 58 757 Proche shouk hacarmel – 2.5P calme 50m2 asc, balcon 12m2, clim 1.400.000 chekels HOME BUY HOME 054 79 58 757

Journal distribué en France et en Israel

Rotschild en rez de jardin 2P, 48m2+ jardin 55m2 inscrit au Tabo, entierement renove 1 420 000 chekels HOME BUY HOME 054 79 58 757 A saisir d urgence 3P en duplex sur Ben Yehuda 60m2 nets + terrasse 15m2 vue mer 1.600.000 chekels.HOME BUY HOME 054 79 58 757 angle Hayarkon/Mendele devant l Hotel Dan Tel aviv – refait a neuf par architecte – 70m2, 2eme etage avec ascenseur et balcon de 10m2 a l arriere tres calme – 2 salles de bains, libre de suite – 2mn a pieds de la plage 2.400.000 chekels HOME BUY HOME 054 79 58 757 Ben Yehuda - 3P – 2e - refait a neuf - clim - beaux volumes, proche bograshov - 1.600.000 chekels HOME BUY HOME 054 79 58 757 Sokolov quartier Basel - rue residentielle - 70m2 renove par architecte avec balcon, 2.200.000 chekels HOME BUY HOME 054 79 58 757 Smolenskin proche Ben Yehuda, face a la grande synagogue de Tel Aviv, joliment refait, 1er etage tres calme, ensoleille, haut niveau de finitions, 2.400.000 chekels HOME BUY HOME 054 79 58 757 Hayarkon, 3P renove entierement a 1mn de la plage, 1er etage, 78m2, double vitrage et volets electiques, clim, 2.000.000 chekels. HOME BUY HOME 054 79 58 757


42

ANNONCES CLASSEES

[Vente] , Tel-Aviv, 5.0 pces, Appartement Toit, 1,300,000 $, Dans un bel immeuble, En bon etat, Au centre, Bel appartement, Appartement clair, Appartement toit, Bon emplacement, Avec vue, Proche de la mer, A beautiful roof apartment, with wonderful view, and very large terrace. The property in excellent condition, with 2 parking spaces, and an elevator. Located in the center of Tel-Aviv, within less than 10 minutes walking distance to the beach, to shopping centers, and all amnesties. The building is modern and beautifully kept. Apartment is 120 square meters plus 80 square meters terrace. // Veranda, Anat Fridman, 077-3230232 [Vente] , Tel-Aviv, 3.5 pces, Appartement, 2,350,000 NIS, Monument historique, En bon etat, Au centre, Appartement clair, Clair, Avec terrasse, Hauts plafonds // Veranda, Anat Fridman, 077-3230232 [Vente] , Tel-Aviv, 3.0 pces, Appartement, 2,400,000 NIS, Endroit calme, Dans un bel immeuble, Bel appartement, Investie, Bon emplacement, Haut standing, Proche de la mer, Rue calme, Hauts plafonds // Veranda, Anat Fridman, 077-3230232 [Vente] , Tel-Aviv, 3.0 pces, Appartement Toit, 600,000 $, Dans un bel immeuble, Appartement clair, Appartement toit, Prestigieux, Luxueux, Bon emplacement, Décoré, Haut standing, Dernier etage avec vue, Proche de la mer // Veranda, Anat Fridman, 077-3230232 Bograshov - 75m2 lumineux, renove, proche mer 2.050.000 chekels a debattre HOME BUY HOME 054 79 58 757

Projet neuf sur Ben Yehuda/ arlozorov - 69m2+balcon vue mer - livraison 24 mois – 3e etage prestations de grand luxe - 2.500.000 chekels HOME BUY HOME 054 79 58 757 Dizengoff nord proche namal, 75m2 dans immeuble neuf avec ascenseur duplex avec terrasse 25m2 – 1.750.000 chekels HOME BUY HOME 054 79 58 757 Projet neuf Hayarkon derriere Bet Aopera 2mn de la mer avec vue mer degagee, 3P a partir de 1.400.000 chekels avec ascenseur, prestations haut de gamme, maison intelligente, livraison 18 a 24 mois. HOME BUY HOME 054 79 58 757 Arnon –3P 80m2+10m2 de balcon, dans rue calme, tres residentielle, 2.500.000 chekels. HOME BUY HOME 054 79 58 757 Rova Lev hair – 139m2 tres luxueux, piscine, spa, salle de sport, cave a vins, gardien 24h/24, en plein cœur de Tel Aviv, parking, clim, dressing, 830 000 dollars. HOME BUY HOME 054 79 58 757 Rez de jardin 3,5P dizengoff, 80m2+jardin 35m2, calme, parquet, clim, renove 1 600 000 chekels HOME BUY HOME 054 79 58 757 Rez de chaussee, rue Frug proche frishman a 5mn de la plage, 70m2, seulement 1 550 000 chekels HOME BUY HOME 054 79 58 757

L’information en provenance d’Israël

La Mer – 3.5 P 90m2, 1er etage refait a neuf par architecte tres spacieux, proche commerces, magnifiques prestations, a 5mn a pieds de la plage, 2.080.000 chekels. HOME BUY HOME 054 79 58 757 La Mer - 3.5P 70m2 refait a neuf standard grand luxe avec terrasse - sur Ben Yehuda 1.950.000 chekels HOME BUY HOME 054 79 58 757 Habima – 4P 95m2 neuf dans immeuble renove, 1er etage, 2 balcons de 10m2 chacun, 2 salles de bains, emplacement ideal, seulement 2 200 000 chekels.HOME BUY HOME 054 79 58 757 Dizengoff – proche gordon 75m2duplex penthouse – 4e etage avec ascenseur, superbe terrasse au 5eme de 35m2 surplombant tout tel aviv – seulement 1.750.000 chekels HOME BUY HOME 054 79 58 757 Geoula 177m2 +terrasse 40m2 +balcon 10m2 immeuble neuf - 2 parking -5.200.000 chekels HOME BUY HOME 054 79 58 757 Sur Plan angle ben yehuda 139m2 + terrasse 30m2 + terrasse toit 100m2, 5e etage, tres belle vue mer 4.500.000 chekels HOME BUY HOME 054 79 58 757 Projet neuf Kerem atemanim livraison 16 mois 140m2+38m2 terrasse sur salon, hauteur ss plafond 3m40, parking 4.000.000 chekels HOME BUY HOME 054 79 58 757

Moshavat Ha Italkit– duplex penthouse 6 pieces 150m2+200m2 de terrasse entierement renove le grand luxe 3 salles de bains, 2 suites parentales vue mer a 8mn en voiture de la plage, face synagogue et proches commerces. 2.980.000 chekels HOME BUY HOME 054 79 58 757 Ben Yehuda/Frishman 80m2 +terrasse 60m2 vue mer + immeuble recent avec ascenseur - parking -2.800.000 chekels HOME BUY HOME 054 79 58 757 Hayarkon 3P 75m2 en duplex avec terrasse de 25m2, emplacement ideal, ascenseur, immeuble classe, 2.500.000 chekels HOME BUY HOME 054 79 58 757 Rotschild/Sheinkin, duplex Neuf 4P de 90m2+terrasse 35m2, avec parking, 2.400.000 chekels dans immeuble neuf HOME BUY HOME 054 79 58 757 Maze Penthouse de 110m2 + terrasse en Teck de 35m2 vue degagee sur la ville, 4e avec ascenseur, l appart est entierement refait a neuf, parquet veritable, 2 salles de bains. 4,5 M chekels HOME BUY HOME 054 79 58 757 Stend – proche kikar rabin – 12mn a pieds de la plage, 5,5P 155m2 + 2 terrasses tres agreables, tres bon etat, ascenseur prive, duplex, 2 clim, + droits de construction de 150m2 supplementaires, 1.100.000 $ HOME BUY HOME 054 79 58 757 1,5P Ben Yehuda 44m2 clim, ascenseur, 2e etage, 1.200.000 chekels HOME BUY HOME 054 79 58 757

2P Ben Yehuda, clim, ascenseur, 70m2+ balcon, 1 390 000 chekels HOME BUY HOME 054 79 58 757 2P allemby proche mer, 50m2 + 100m2 toit, 4e avec ascenseur, 1 200 000 chekels HOME BUY HOME 054 79 58 757 2,5 P Yechoua Bin Noun, quartier Basel, 2e etage, clim, 70m2 1 560 000 chekels HOME BUY HOME 054 79 58 757 produit unique Penthouse duplex face a la mer, 190m2 + Terrasse 70m2 residence luxueuse proche opera tower, piscine, spa, salle de sport, gardien 9 000 000 chekels vue panoramique sur la mer HOME BUY HOME 054 79 58 757 4P Rova lev hair, 150m2 + terrasse de 90m2 en marbre, en rez de jardin, duplex, 3 salles de bains, 4 chambres, piscine, spa, salle de sports, gardien, 1, 5 M de $ HOME BUY HOME 054 79 58 757 4P rue gordon face mer, 200m2 + terrasse de 35m2 devant la plage face aux Hotels, vue panoramique mer, le reve, 2,3M $ HOME BUY HOME 054 79 58 757 4P Ben yehuda angle Gordon, ascenseur, 3e etage, 115m2+ grand balcon, parquet, a saisir vite 2 700 000 chekels HOME BUY HOME 054 79 58 757 4P Nehemia, 90m2+ balcon 10m2 aperçu mer, immeuble recent ascenseur et parking, seulement 1 850 000 chekels HOME BUY HOME 054 79 58 757

Penthouse rue Nehemia en duplex avec vue mer, 100m2+ terrasse, 3 300 000 chekels HOME BUY HOME 054 79 58 757 Spécial investisseur !!Au centre de tel aviv, proche tout commerce, grand appartement de 100 m²; 4.5 pièces, en bon état, possibilité de le partager en 3 appartements, beau potentiel !!!!!! Prix 1 800 000 nis Atid Immobilier +972(0)35292698 Dans rue calme et résidentielle au cœur de tel aviv, dans immeuble neuf avec gardien et salle de sport, magnifique appartement de 2 pièces, neuf; au 4eme etage avec ascenseur et parking Prix 1 500 000 nis Atid Immobilier +972(0)35292698 En exclusivité !!Proche mer, dans rue calme et résidentielle, dans bel immeuble, appartement de 3 pièces, en très bon état, avec balcon, ascenseur et parking A ne pas manquer !!Prix 2 000 000 nis Atid Immobilier +972(0)35292698 Proche tout commerce, au centre de tel aviv, bel appartement de 3 grandes pièces, 90 m` net, en parfait état, spacieux et charmant !!!! Avec balcons Prix 1 600 000 nis Atid Immobilier +972(0)35292698 Proche de la mer, dans rue calme et résidentielle, magnifique appartement entièrement et magnifiquement rénové, lumineux, spacieux, avec très agréable balcon Prix 2 350 000 nis Atid Immobilier +972(0)35292698

Edition du 18 Sept. 2009 / 108

Bat Yam Bat Yam - Penthouse sur mer 240 m2 5 chambres + balcon 100m2 - 750.000 $ Tel +972 (0)50 78 14 390

Raanana A renover !! tres belle surface de 130m2 nets, 5 pieces. Ascenceur + parking dans une rue tres calme et ensoleillee. 1 550 000SH Rony Bendanoune +(972) 77- 4811296 +(972) 54 - 2394649 [Vente] , Raanana, 6.0 pces, Cottage, 3,200,000 NIS, Appartement clair, A ne pas manquer !, Bonne affaire, Bon emplacement, Rue calme, Beau jardin, Agreable, Endroit calme, Avec terrasse // Aliza Immobilier, Aliza Avital, 054-2061406 [Vente] , Raanana, 3.0 pces, Appartement, 1,200,000 NIS, Investie, Bel appartement, Clair, Appartement clair, Haut standing, A ne pas manquer !, Décoré, Luxueux, Particulier!, Avec vue // Aliza Immobilier, Aliza Avital, 054-2061406 [Vente] , Raanana, 6.0 pces, Duplex, 2,850,000 NIS, Investie, Bel appartement, Appartement clair, A ne pas manquer !, Bonnes orientations, Bon emplacement, Dernier etage avec vue, En bon etat, Grand appartement, Agreable, Spacieux, Particulier!, Avec terrasse, Magnifique appartement // Aliza Immobilier, Aliza Avital, 054-2061406

[Vente] , Raanana, 7.0 pces, Penthouse, 4,000,000 NIS, Investie, Haut standing, A ne pas manquer !, Bonnes orientations, Bon emplacement, Dernier etage avec vue, Grand appartement, Luxueux, Pentacottage, Prestigieux, Endroit calme, Spacieux, Avec terrasse // Aliza Immobilier, Aliza Avital, 054-2061406 [Vente] , Raanana, 6.0 pces, Cottage, 4,200,000 NIS, Belle villa, Grand jardin, Clair, A ne pas manquer !, Bonnes orientations, Bon emplacement, En bon etat, Beau jardin, Agreable, Endroit calme, Spacieux, Particulier!, Magnifique // Aliza Immobilier, Aliza Avital, 054-2061406 [Vente] , Raanana, 6.0 pces, Cottage, 3,500,000 NIS, Grand jardin, Appartement clair, A ne pas manquer !, Bonnes orientations, Bon emplacement, En bon etat, Beau jardin, Permis de construire, Agreable, Endroit calme, Spacieux, Magnifique // Aliza Immobilier, Aliza Avital, 054-2061406 [Vente] , Raanana, 5.0 pces, Duplex, 750,000 $, Appartement clair, Bonnes orientations, Bon emplacement, Dernier etage avec vue, Au centre, Spacieux, Grand appartement, Agreable, Avec terrasse // Aliza Immobilier, Aliza Avital, 054-2061406 [Vente] , Raanana, 4.0 pces, Appartement, 1,700,000 NIS, Investie, Bel appartement, Clair, A ne pas manquer !, Bonnes orientations, Bon emplacement, Dernier etage avec vue, Grand appartement, Agreable, Renove, Spacieux, Magnifique appartement // Aliza Immobilier, Aliza Avital, 054-2061406

YACOOV-BUILDING-INVEST

Ashdod Youds Aleph Appartement 4 pièces face à la mer immeuble neuf, prestations. 1.800.000 nis

TEL AVIV Projet neuf quartier Florentin Reste quelques 2 pièces avec balcon à partir de 850.000nis

Ashdod - Tet vav Appartement 5 pièces tout confort,vue mer imprenable 1.250.000nis

www.ya-bi.com

Ashdod Marina Bel appartement de 5 pièces immeuble avec SPA Prestations de qualité. 1.700.000nis

Ashdod Marina Appartement de 5 pièces grand balcon clim. 1.350.000nis

TEL AVIV : A SAISIR 4 pièces 82 m² dans immeuble neuf à 2 pas de la mer proche souk Carmel 1.700.000nis

Vente - Achat - Location - Gestion de biens - Locaux commerciaux Tel: 052 81 00 471 - 088 67 65 46 - Email: contact@ya-bi.com Site: www.ya-bi.com


C&M InvestMent Agence immobilière AshdodTel AvivHertzeliaJérusalem Eilat

Ashdod City

A sA is

Mlle HAYA BENisTi: 054 92 30 788

City

ir

spacieux 5 pcs, 170m , balcon, clim centralisée, cave, parking, emplacement idéal 1 390 000sH 2

Marina

EXC

EPT

iONN

EL

Magnifique rDJ 4 pcs de 127m2+130m2 jardin, grandes chambres, entièrement rénovés,cave, clim, parking 1 100 000sH

Youd Zain

splendide penthouse duplex, 210m2+100m2 terrasse, très haut standing,entièrement refait par décorateur, cuisine equipée, clim, cave, 2 parkings

2 850 000 sH

Proche mer, magifique 4 pcs, 147m2, immeuble neuf, quartier calme, 2 parkings, grandes chambres, terrasse, clim, cave

1 550 000 sH

Youd Alef

A sA is

4 pcs, 101m2 entièrement ré-

ir

nové, immeuble avec piscine, clim, cave, parking 900 000 sH

Tel Aviv Mapu

A sA isir

Beau 3 pcs, 80 m2, entièrement rénové, à 2min de la mer, quartier francais, grand balcon, climatisation 2 000 000 sH

Dizengoff

Mr YOANN CHELLY: 052 74 65 017

Pinsker

EXC

EPT

iONN

EL

Proximité Dizengoff, 2 pcs, 48m2, refait à neuf, immeuble rénové, climatisation, parking 875 000 sH

Hovevei Tsion

Très bel appartement 3.5 pcs, 90m2, entièrement refait, grande terrasse, immeuble rénové, asc

1 890 000 sH

Duplex Penthouse 5+6ème étage, 166m2 brut+67m2 de terrasse. 4 pcs (possibilités de transformer en 5 pièces – modifications pris en charge par le Constructeur),pleine vue mer.

1 185 000 $


44

ANNONCES CLASSEES

Quartier EST !! Cottage recent (2001) sur 2 etages +s.sol. Jardin privatif. Rue pavillonaire.Tres calme 2 950 000SH Rony Bendanoune +(972) 774811296 +(972) 54 - 2394649 Lev Apark !!! Magnifique cottage de 250m2/340m2 avec grand s.sol. Tres joli jardin sans vis-a-vis dans une rue calme et pavillonaire. 4 000 000SH Rony Bendanoune +(972) 774811296 +(972) 54 - 2394649 Maison en centre ville sur 4 niveaux avec s.sol amenage. Beaux volumes, calme et sans vis-a-vis. Possibilite d’agrandir. 3 350 000SH Rony Bendanoune +(972) 77- 4811296 +(972) 54 - 2394649 Appartements 2 et 3 pieces a louer a la nuit a la semaine ou au mois, tres beaux produits dans immeubles de luxe don’t un avec piscine sauna et sale de sport . Plus de precisions par telephone ATID RAANANA 09-7450544 Villa de prestige construite sur 750 m2 piscine dans rue prestigieuse a l’est proche centre. Produit unique pour connaisseur. Demander Marc 052-3983726 Beau T4 quartier 2004 avec grand balcon 2e etage tres bien situe immeuble recent 1,600,000 sh ATID RAANANA 09-7450544 A saisir en exclusivite 5 pieces avec unite independante 2e etage asc et parking lobby renove tres bel appartement en plein centre ville a saisir tres rapidement 1,580,000 sh ATID RAANANA 09-7450544

L’information en provenance d’Israël

Quartier EST !! Magnifique cottage recent (2001) sur 2 etages +s.sol de 2p independant. Jardin privatif. Rue pavillonaire.Tres calme 3 850 000SH Rony Bendanoune +(972) 77- 4811296 +(972) 54 - 2394649

[Vente] , Tel-Aviv, 2.5 pces, Appartement, 1,434,000 NIS, 2 pces et demi dans une rue tres calme et tres demandee,69 m2 avec balcon ouvert sur la rue grande chambre,plafond haut immeuble de style Bahaus. // Axioma, Yoel Ohnona, 077-9350103

6 pcs, mini penthouse, Slomo Hamelkh, immeuble luxe, superbe appart 2 200 000 nis Charly le tune 052-3121096

[Vente] , Tel-Aviv, 3.5 pces, Appartement, 1,650,000 NIS // Axioma, Yoel Ohnona, 077-9350103

[Vente] , Tel-Aviv, 3.0 pces, Appartement, 1,600,000 NIS, Investie, Bauhaus, Haut standing // Axioma, Yoel Ohnona, 077-9350103

Duplex 5 pcs avec toit de 100m², rénové, Rav Kook, vue mer 1 850 000 nis Charly le tune 052-3121096

[Vente] , Tel-Aviv, 4.0 pces, Appartement, 1,600,000 NIS, appartement 4 pces en bon etat situe sur bugrashov dans la partie proche mer. oriente sud, tres clair et bien agence. // Axioma, Yoel Ohnona, 077-9350103 [Vente] , Tel-Aviv, 4.0 pces, Appartement, 2,950,000 NIS, Investie, Proche de la mer, 4 pces renove avec beaucoup de gout dans une rue calme proche de la mer et de frishman. ascenseur et parking. Tres joli balcon donnant sur une rue calme et verdoyante. // Axioma, Yoel Ohnona, 077-9350103 [Vente] , Tel-Aviv, 3.0 pces, Appartement, 2,850,000 NIS, tres beau duplex situe a la jonction avec le quartier Bavli. superbe vue panoramique sur Tel-Aviv! // Axioma, Yoel Ohnona, 077-9350103 [Vente] , Tel-Aviv, 2.5 pces, Appartement, 1,390,000 NIS, 2 pieces et demi dans une rue calme et demandee,70m2,une grande chambre et une demi piece,haut plafond,immeuble tel avivien.appartement avec du potentiel. // Axioma, Yoel Ohnona, 077-9350103

[Vente] , Tel-Aviv, 2.0 pces, Appartement, 1,270,000 NIS, 2pieces,60 m2 dans imeuble de style ,avec haut plafond,produit avec un potentiel ,dans une rue calme et a20m de Ben Gurion // Axioma, Yoel Ohnona, 077-9350103 Centre ville !! 5 pieces de 140m2 avec parking et ascenceur. Renove, beaux volumes et tres calme. Proche ecoles et synagogues. 1 700 000SH Rony Bendanoune +(972) 774811296 +(972) 54 - 2394649 centre ville !! Duplex de 4.5 pieces + avec toit de 130m2 avec acces exterieur et interieur. Gros potentiel, emplacement calme,. 1 900 000SH Rony Bendanoune +(972) 774811296 +(972) 54 - 2394649

Netanya Slomo hamelkh, tr/s bel apprt, haut satnding avec belle terrasse pris attractif Charly le tune 052-3121096 4 pcs, Nitza, terrasse, vue mer Charly le tune 052-3121096 Penthouse, Nitza, magnifique 450 000 euros Charly le tune 052-3121096

Penthouse Rishon lestion, immeuble neuf, vue mer 2 200 000 nis Charly le tune 052-3121096

4 pcs, Smilansky, éclairé, rénové, a voir 1 080 000 nis Charly le tune 052-3121096 4 pcs, D avid Hamelkh, 1 200 000 nis Charly le tune 052-3121096 3.5 pcs, Smilansky, rénové, proche mer Charly le tune 052-3121096 David Hamelkh, imm avec piscine, haut standard, 5 pcs, terrasse et cave Charly le tune 052-3121096 Rav kook, 4 pcs, 5 mn de la mer Charly le tune 052-3121096 Nitza, appart 4.5 pcs, une merveille !! vue sur la mer du salon et chambre Charly le tune 052-3121096 Nat 600 Nathanya 4p dans immeuble standing,vue mer,tres luxueux decore par designer 1.600.000sh Loftstanding:Juliette 054.785.34.23 Shmouel 052.220.30.34 Nathanya magnifique appart separe 3p+2p,agencement luxueux,vue kikar et mer 2.800.000sh Loftstanding:Juliette 054.785.34.23 Shmouel 052.220.30.34

Udim moshav proche Nathanya propriete sur 32dounams avec ecuries,pisc etc....24.000.000sh Loftstanding:Juliette 054.785.34.23 Shmouel 052.220.30.34 magnifique appart Nat 600 vue imprenable mer et arriere pays 2.650.000sh Loftstanding:Juliette 054.785.34.23 Shmouel 052.220.30.34 somptueux duplex 1ere ligne mer tres rare a voir absolument non serieux s’abstenir Loftstanding:Juliette 054.785.34.23 Shmouel 052.220.30.34 Nathanya tres beau projet sur plan,apparts 5p 170m2,1appart par etage,proche mer et Kikar a partir de 2.000.000sh Loftstanding:Juliette 054.785.34.23 Shmouel 052.220.30.34 Penthouse a rishonlestion, immeuble neuf, vue sur mer, 415 000 euro Charly le Tune 050-2591516 3 pcs, Nitsa, juillet aout, meuble neuf 2800 euro seulement Charly le Tune 050-2591516 4 pcs, rue Jabotinsky, rénové, sur sur mer du salon, immense appart 255000 euro Charly le Tune 050-2591516 Duplex, 5 pcs + toit 100m², rénové, rue Rav kook, vue sur mer 1850 000 nis Charly le Tune 050-2591516 4 pcs rue Smilansky, éclairé, rénové, appartement de caractère 1080 000 nis Charly le Tune 050-2591516

Edition du 18 Sept. 2009 / 108

Cottage, 5 pcs, le moins cher et luxieux a ramat Poleg 2 120 000 nis seulement Charly le Tune 050-2591516

Proche Carmel 5 pcs, une vue à couper le souffe…Meyer Fitoussi Nadlan 0545543800 0545574800

Duplex, Jabotinsky 9, 150m², 1 300 000 nis Charly le Tune 050-2591516

Ussinskin 4 pcs, 140m2, 2 Sdb, vue mer, immeuble de hautes prestations Meyer Fitoussi Nadlan 0545543800 0545574800

4 pièces, centre ville avec ascenseur 850 000 nis Charly le Tune 050-2591516 4 pièces, David Hameleh, 140m², vue mer imprennable 1 250 000 nis Charly le Tune 050-2591516 Slomo Hameleh, terrasse, face et vue mer 1 300 000 nis Charly le Tune 050-2591516 3 pièces, Nitza 8, 3eme étg, asc chabbat , 260 000$ Charly le Tune 050-2591516 4Rue David Hameleh, 3 pcs, rénové, 5 min du kikar et de la mer, en face du Park hotel, libre de suite! Meyer Fitoussi Nadlan 0545543800 0545574800 Sderot Nitza, magnifique 4 pcs, vue mer, cave, 2 parkings, A voir absolument! Meyer Fitoussi Nadlan 0545543800 0545574800 Proche Nitza, penthouse, 180m2, terrasse autour de l’appart, belle opportunite! Meyer Fitoussi Nadlan 0545543800 - 0545574800 Ramat Poleg, A saisir! 4 pcs, neuf, face mer, parking, libre de suite…Meyer Fitoussi Nadlan 0545543800 - 0545574800 5 pcs, rue Bellisson, magnifique, apart, décoré par un architecte, suite parentale, prix attractif.Meyer Fitoussi Nadlan 0545543800 - 0545574800

Front mer 3 pcs, rénové et décoré par un architecte, parking, libre de suite…Meyer Fitoussi Nadlan 0545543800 0545574800 Cottage, piscine, asc, décoré par un architecte, vue mer + unité indépendante Meyer Fitoussi Nadlan 0545543800 0545574800 Shlomo Hameleh 4 pcs, neuf, terrasse, immeuble de hautes prestations Meyer Fitoussi Nadlan 0545543800 0545574800

Ashdod City - Gan Hair - 4P 135m2+balcon souccah 15m2 - 9eme etage, clim., suite parentale, belle cuisine, proche commerces et synagogues, tres central residence avec projet piscine et country club, ensoleille, a ne pas manquer ! 1.100.000 chekels HOME BUY HOME 054 79 58 757 City - Gan Hair - 3P 95m2+balcon 15m2 - 7eme etage, clim., suite parentale, belle cuisine, proche commerces et synagogues, projet piscine et country club, ensoleille, a ne pas manquer ! 920.000 chekels HOME BUY HOME 054 79 58 757

Youd Zain Appartement de 4 pièces dans résidence d’exception “Costa del Sol.” 3 chambres, 2 SDB, cuisine équipée avec comptoir, balcon avec vue imprenable sur la mer Appartement décoré par architecte. Country Club comprenant piscine, sauna, haman salle de sport prix:1.590.000nis Yacoov Building Invest: 052 81 00 471 ou 052 81 00 472 Youd Alef Appartement de 4/5 pièces, dans résidence de standing,neuf jamais habité, grand balcon avec vue mer,cuisine américaine équipée.prix:1.900.000nsYacoov Building Invest: 052 81 00 471 ou 052 81 00 472 Tet Vav A SAISIR 1.100.000ns appartement de 5 pièces, grand salon, 4 chambres, 3 SDB, cuisine équipée balcon avec vue panoramique sur la mer. Yacoov Building Invest: 052 81 00 471 ou 052 81 00 472 Tet Vav Appartement rez de jardin dans petit immeuble résidentiel de 2 étages. Grand salon, nouvelle cuisine équipée, 3 chambres, grand sous sol aménagé plus un studio indépendant de 50 M2 Prix: 1.900.000ns Yacoov Building Invest: 052 81 00 471 ou 052 81 00 472 Youd Zain Magnifique appartement d’architecte 4/5 pièces grand salon, cuisine américaine équipée 3 chambres dont une suite parental avec une grande salle de bain prestations de qualité prix: 2.000.000ns Yacoov Building Invest: 052 81 00 471 ou 052 81 00 472


Appartement Ashdod city, 3 pcs, 1/2 + balcon 105m², climatisation 4eme étage tout meuble, chambre parentale, très bien entretenu Tel: 054 680 04 57 077 234 18 04

Efrat [Vente] , Efrat, Terrain // Miriam Immobilier, Miriam Armon, 02-9931833 [Vente] , Efrat, 5.0 pces, Penthouse // Miriam Immobilier, Miriam Armon, 02-9931833 [Vente] , Efrat, 9.5 pces, Maison mitoyenne, Belle villa // Miriam Immobilier, Miriam Armon, 02-9931833 [Vente] , JerusalemAlentour, 3.5 pces, Rez de jardin, 700,000 NIS, Beau jardin // Miriam Immobilier, Miriam Armon, 02-9931833

[Vente] , Efrat, 7.0 pces, Cottage, Endroit calme // Miriam Immobilier, Miriam Armon, 02-9931833 [Vente] , Efrat, 6.0 pces, Cottage, 1,350,000 NIS // Miriam Immobilier, Miriam Armon, 02-9931833 [Vente] , Efrat, 10.0 pces, Cottage, A ne pas manquer ! // Miriam Immobilier, Miriam Armon, 02-9931833 [Vente] , Efrat, 7.0 pces, Cottage, Endroit calme, Permis de construire // Miriam Immobilier, Miriam Armon, 02-9931833

Location Jerusalem Ramot bet superbe villa 250 Mr d un rue résidentielle calme et pastoral, avec jardin et parking. immédiat exclusivité remax AAA david Chaouat 054-7316699 Rue GUidon Hausner (holyland), dans immeuble neuf et moderne, appartements, 5 pcs avec terrasses, caves, parkings, jardins, asc...Remax marron Ami Ben David 054 259 79 25

Tel aviv Plusieurs locations de vacance de haut standing a PitouachTel aviv, nous contacter Top Nadlan Gilles/Mordehai Bitan Phone +972 9 958 08 32 Mobile: +972 54 21 99 384 2.5P neuf TOURS YOO le grand luxe, projet avec piscine, spa, salle de sports, parking, gardien 24h/24, 7000 chekels/ mois a l annee Studio Alenby proche shenkin 25m2+balcon, apercu mer, ascenseur, clim, 2500 chekels/ mois HOME BUY HOME 054 79 58 757 Studio Rotschild angle shenkin 20m2+coin cuisine+petite salle d eau, ascenseur, clim, 2500 chekels/mois tout compris sauf electricite, ideal etudiant. 2P Nordau/Dizengof 45m2 meubles, clim, ascenseur, 2e etage, tres beaux produits 4000 chekels/mois HOME BUY HOME 054 79 58 757 3P rue Arnon derriere Hotel Sheraton Moriah, a 2mn de la plage, 80m2 refait a neuf, avec balcon, climatisation, tres design, 8000 chekels par mois, a louer a l annee.HOME BUY HOME 054 79 58 757

Raanana

4 p centre ville, renove, spacieux 5000 sh Laurence Zemour 00972-54-7-35-35-14 - 00972-9-77-44-505

Hertzelia a la marina 2 p , a compter du 1er septembre 1800 dollars. Laurence Zemour 00972-54-735-35-14 - 00972-9-77-44-505

La city,4,5 pcs, terrasse 890 000 nis Tet vav, 4,5 pcs, terrasse 880 000 nis Villa Tet vav, 550 m², 1800 000 nis Rogozine, studio r de c, 770 000 nis Appart divisé (4400/m) 770 000 nis

Netanya

Charles 054-5883340 - Raphi 050-5280081 4 rue Rogozine - Ashdod 08-8561882

cottage pour le mois d aout 10 couchages nath 600 terrasses vue mer 11.000 € top israel sydney 09 958 08 32 ou 0547 301 674

rue ben yehuda grand 4p, grd salon, 3eme et. ss asc a louer sur 11 mois a 10 min du kikar 3500 nistel : 052 616 40 99 fabrice

Tet, studio, special investisseur A cote «star», studio 590 000 nis Villa, youd zain, neuve, proche de la mer 2 300 000 nis duplex, face mer, 180m², vue mer

Expert en investissement immobilier sur Ashdod et sa région

grand 3 p entierement renove, ascenseur parking. pres du kikar. a compter du 1er septembre 3700 sh Laurence Zemour 00972-54-7-35-35-14 - 00972-9-77-44-505

Juillet, Aout, rue Aushiskyn, belle appart, jusqu`a 6 pers 3000 euros pour Aout Charly le Tune 050-2591516

45

VENTE ACHAT LOCATION

RAPHI IMMOBILIER

penthouse 6p , neuf, grande terrasse. quartier 2005. 8500 sh Laurence Zemour 0097254-7-35-35-14 - 00972-9-7744-505

Cesarea

sauf mois d’aout appartement 4p tout confort meuble, 3ch, pour 6 couchages ds immeuble neuf rue hagilboa a env 10mim du kikar 3900nis tel : 052 616 40 99 fabrice

grande villa 9 couchages pour chavouat ou autre periode de l annee piscine jardin top israel sydney tel 0547 301 674 ou 09 958 08 32

rue baruokh ram pres de l’hotel carmel, dupleix 130m2, terrasse soucca 12m2 env., meublee tout confort 1500 $/mois tel : 052 81 12 281 emmanuel

mn des hôtels, 3 chambres (6 couchages), 2 salles de bain avec WC, très belle vue mer étage élevé, parking Libre pendant les vacances scolaires juste après février , Pessah ; juillet aout etc. Top Nadlan Gilles/Mordehai Bitan Phone +972 9 958 08 32 Mobile: +972 54 21 99 384

ramat poleg maison 8p sur 3 etages 320m2, tout confort, libre des septembre 2009, location possible sur 2 ans, 9000 nis/ mois a voir absolument tel : 054 21 972 29 mr lehiany

Journal distribué en France et en Israel

Les petites annonces perso

Youd Zain Penthouse de 250M2 + terrasse de 200m2 dans résidence de haut standing avec vue panoramique et imprenable sur la mer.Country club. A voir Yacoov Building Invest: 052 81 00 471 ou 052 81 00 472

ANNONCES CLASSEES

http://www.actu.co.il

Edition du 18 Sept. 2009 / 108

Adressez votre annonce par courrier à CAMEO LTD - BP 18 Nehusha 99833 ou par fax: 07.32.40.68.59 Accompagné de votre réglement à l’ordre de CAMEO Possibilité de régler par carte bancaire Pour tout renseignement: tel 07.47.14.62.13 - Email: com@actu.co.il PETITE ANNONCE POUR PARTICULIERS 3 lignes = 12 mots (x2 parutions) 80 shekels

Chaque ligne supplémentaire = 10 shekels

ECRIRE EN LETTRES CAPITALES, N’OUBLIEZ PAS LES ESPACES Coordonnées de l’annonceur: Nom:..................................... Prénom:........................................................ Adresse:...................................................................................................... Tél:.................................... Email:............................................................... Options facultatives: à cocher si nécessaire Rubriques

 Rencontre  Emploi  Business  Immobilier  Cours  Auto  Divers

Caractères gras Cadre Fond couleur

  

20 sh 20 sh 20 sh

Total T.T.C. N’OUBLIEZ PAS VOTRE RÈGLEMENT, VOTRE ANNONCE NE SERA INSÉRÉE QU’APRÉS REGLEMENT

Pour les professionels, veuillez consulter nos agents (page 5) L’Israel Actualites se réserve le droit de ne pas insérer d’annonces qui ne correspondent pas à l’esprit du journal, la rédaction se réserve le droit de les refuser sans explication.


46

BONNES ADRESSES

L’information en provenance d’Israël

Edition du 18 Sept. 2009 / 108

26.6.09 (3061-‫ )ע‬1.5-2 ‫סברוסקי‬ 26.6.09 26.6.09 (3061-‫)ע‬ (3061-‫)ע‬ 1.5-2 ‫סברוסקי‬ ‫סברוסקי‬ 26.6.09 (3061-‫)ע‬ 1.5-21.5-2 ‫סברוסקי‬

PARTNER ‫ה‬/‫לתכשיטי סברוסקי דרוש‬

‫ת סניף‬/‫מנהל‬ ‫ת מכירות לנתב“ג‬/‫איש‬ ‫ תנאים טובים למתאימים‬v ‫מקצועיות והתמדה‬ :‫קורות חיים למייל‬

gilbertz@bezeqint.net

‫ה‬/‫דרוש‬

PARTNER PARTNER PARTNER ‫ה‬/‫דרוש‬ ‫ה‬/‫דרוש‬ ‫סברוסקי‬ ‫סברוסקי‬ ‫לתכשיטי‬ ‫לתכשיטי‬ ‫סברוסקי‬ ‫לתכשיטי‬

‫סניף‬ ‫סניף‬ ‫ת‬/‫מנהל‬ ‫ת‬/‫מנהל‬ ‫ת סניף‬/‫מנהל‬ ‫לנתב“ג‬ ‫לנתב“ג‬ ‫מכירות‬ ‫מכירות‬ ‫ת‬/‫איש‬ ‫ת‬/‫איש‬ ‫לנתב“ג‬ ‫מכירות‬ ‫ת‬/‫איש‬

‫למתאימים‬ ‫למתאימים‬ ‫טובים‬ ‫תנאים‬ ‫תנאים‬ v ‫והתמדה‬ v ‫והתמדה‬ ‫מקצועיות‬ ‫מקצועיות‬ ‫טובים למתאימים‬ ‫טוביםתנאים‬ v ‫והתמדה‬ ‫מקצועיות‬ :‫למייל‬ :‫למייל‬ ‫חייםחיים‬ ‫קורות‬ ‫קורות‬ :‫חיים למייל‬ ‫קורות‬

gilbertz@bezeqint.net gilbertz@bezeqint.net gilbertz@bezeqint.net

‫הגדלה לצורך הגהה‬

EMPLOI / SERVICES ‫הגהה‬ ‫הגהה‬ ‫לצורך‬ ‫לצורך‬ ‫הגדלה‬ ‫הגדלה‬ ‫הגהה‬ ‫לצורך‬ ‫הגדלה‬ Description: Je vous propose Description: VOUS LSFCENTER Recrute pour teleprospecteurs/trices

Agence immobiliére Remax SOUHAITEZ TRAVAILLER (après étude) de développer Marron à Ramat Dénia, JéruAshdod et jerusalem sa société à tel aviv, TéléprosDE CHEZ VOUS AFIN DE une clientèle en France Description: Vous avez envie salem, recherche commercial, pecteurs/trices depuis domiGERER VOUS-MEME VOTRE ou en Israël quel que soit PARTNER de travailler dans une entre- motivé, bonne culture général, TEMPS DE TRAVAIL??? votre produit. Je possède ‫ה‬/‫לתכשיטי סברוסקי דרוש‬ cile pour prise de RDV sur la La bijouterie Swarovski recherche prise serieuse et dynamique parlant hébreux et francais, OFFRE ADRESSEE SUR l\'expérience et les outils approtravail intéréssant, pas d’expéFrance, formation assuree. un/e directeur/trice de succursale TOUT ISRAEL VEUILLEZ vous offrant des possibilites priés pourPARTNER un service on line PARTNER PARTNER rience exgigée, trés bon salaire. CONTACTER LE 0546227531 un/e vendeur/deuse à l’aéroport ‫ה‬/‫דרוש‬ ‫ה‬/‫דרוש‬ ‫סברוסקי‬ ‫סברוסקי‬ ‫לתכשיטי‬ ‫לתכשיטי‬ ‫ה‬/‫דרוש‬ ‫סברוסקי‬ ‫לתכשיטי‬ remuneration motivante .Tel: d’evolution. Formations aussi . Les frais de téléphone pour r.d.v, contacter Ami Ben (CALLCENTER SITUE SUR Bonnes conditions * professionnalisme et assiduité sont a ma charge. Je vous ‫ תנאים טובים למתאימים‬v ‫מקצועיות והתמדה‬ assurees. Postes a pourvoir David 054 259 79 25 0547851875 JERUSALEM) SALAIRE offre une expérience dans le :‫קורות חיים למייל‬ sur Ashdod et Jerusalem. MOTIVANT PAS SERIEUX S démarchage commercial de gilbertz@bezeqint.net ABSTENIR Salaire motivant. Envoyer immo ritz recherche pour son metapelette auxiliaire de pueri‫למתאימים‬ ‫למתאימים‬ ‫טובים‬ ‫טובים‬ ‫תנאים‬ ‫תנאים‬ v v ‫והתמדה‬ ‫והתמדה‬ ‫מקצועיות‬ ‫מקצועיות‬ ‫למתאימים‬ ‫טובים‬ ‫תנאים‬ v ‫והתמדה‬ ‫מקצועיות‬ haut niveau.. 2 conditions: 1)je 2éme bureau au kikar a netanya Cv + Lettre de motivation. :‫למייל‬ :‫למייל‬ ‫חיים‬ ‫חיים‬ ‫קורות‬ :‫למייל‬ ‫חיים‬ ‫קורות‬ travaille de chez moi en statut culture -‫קורות‬ chantal auxiliare de Site internet - Jerusalem-info JEUNE MAMAN, 24 ANS, Statut infirmiere diplomee agent immobilier .serieux expemdahan@prodware.fr gilbertz@bezeqint.net gilbertz@bezeqint.net indépendant 2)ma commisgilbertz@bezeqint.net cherche un(e) commercial(e) puericulture diplomee en france DEUX ENFANTS, NON rience de preferençe.hebreu et en france Description: serais sion s\'élève a 35% du CA motivé(e) Description: Le site français tres bonnes conditions FUMEUSE GARDE BEBES depuis 33ans acceuil a mevascommerciaux en mission heureuse de garder personnes du montant total brut de mes www.jerusalem-info.com, site DE 0 à 12 MOIS à DOMICILE du soir - Arcall recrute des envoyer cv par fax au 09 862 agee ou handicapee.offrirais commandes. (a spécifier dans touristique en français sur seret zion pour septembre vos Jérusalem, recherche un(e) EZOR DALET à ASHDOD commerciaux en mission 55 67 tout pour leur bien etre.tel le contrat) pour me contacter bouts de choux de 3 mois a :levchalem@yahoo.fr commercial(e) motivé(e) avec POUR TOUS RENSEIGNEdu soir 18H a 21H pour de 054.74.10.556. urgent groupe immobilier bonne connaissance du terrain 2ans de 7h30 a 16h cadre tres MENTS, CONTACTEZ HAVA la prise de rdv. experience serieux recherche pour ses RECHERCHE COMMERpour vente d’espaces publiciagreable reste encore 2places commerciale recherche pros- CIAUX POUR PRISE DE RDV BENISTY 08- 86 700 23 054 souhaitee, salaire interessant agençes de tel aviv et de taires. Envoyer CV à contact@ 90 53 197 pection a domicile tel 5330227 ou0523095224 jerusalem-info.com. fixe + comm. 054 789 05 88 AVEC LA FRANCE ranaana agent immobilier avec experience de preference. Bilingue francais hebreu .vehicule souhaité .conditions de renumeration interessantes contact : Marc 052 398 37 26

‫ת סניף‬/‫מנהל‬ ‫ת מכירות לנתב“ג‬/‫איש‬ ‫סניף‬ ‫סניף‬ ‫ת‬/‫מנהל‬ ‫ת‬/‫מנהל‬ ‫סניף‬ ‫ת‬/‫מנהל‬ ‫לנתב“ג‬ ‫לנתב“ג‬ ‫מכירות‬ ‫מכירות‬ ‫ת‬/‫איש‬ ‫ת‬/‫איש‬ ‫לנתב“ג‬ ‫מכירות‬ ‫ת‬/‫איש‬

D2B Informatique Recherche sur Jérusalem: Un Ingénieur réseaux et sécurité • Bac+3/5 avec première expérience. • Maîtrise des topologies réseaux. • Certifications (Microsoft, Cisco…) • Connaissance des équipements et des technologies de sécurité. (Firewall, VPN, antivirus, anti spam…) • Administration des systèmes Windows et Linux. • Langues : Français, Anglais. Hébreu souhaité. Tel: 054-5377682

au pair Jerusalem - Recherche jeune fille au pair responsable avec experience et joie de vivre,tres motivee logee nourrie et remuneree de 2000 shekel+ argent de poche + ticket transport.2-3 heures de repassage ou rangement + 6 heures garder bebe +aide devoirs et couche de 2 enfants ages de 8-9 ans .Total d\’heures par jour en moyenne 8 heures.6 jours par semaine. chambre appart neuf amenagee avec tout confort a disposition. permis de conduire et hebreu - avantages tel: 054 5996692 viva.alma@ gmail.com Agence Immobiliere Home Buy Home Tel Aviv recrute Secretaire (Français et hebreu courant) maitrise d internet, serieuse et experimentee

contactez

stephane au 0547958757 société de marketing recrute des directeurs de vente francophones, 40 ans et plus sur tout Israël. conaissance minimale hébreux/anglais

souhaitée.

CV.en français 0527077995@ pmail.co.il-tél:0544494390


Venez voir la belle vie

Chez Dankner Al HAyam Tour luxueuse à Ir Yamim

Livra Déce ison mbre 2009

Venez voir : le lobby est ouvert, la salle de sport et le Spa sont ouverts, le club et la salle de billard sont déjà tres fréquentés et dans l’appartement témoin le café vous attend! Magnique parc jouxtant la Tour

4 ascenseurs

A proximité de la plage Appartements 5 pièces, mini penthouse et penthouse

Bureau de ventes dans le lobby de l’immeuble: rue Zalman Shazar, Ir Yamim Netanya 00972-77-3232371, 00972-50-8293333. www.dankner.co.il



Israel Actualites109