Issuu on Google+

La lettre

N°6

N°6

La lettre

édito

édito

Les vacances sont terminées et le Conseil reprend ses activités. Lorsque vous lirez cette Lettre, les différents forums des associations organisés par les municipalités seront terminés et j’espère que nous aurons suscité quelques questions de la part des visiteurs. Je tiens à saluer, au nom du Conseil de développement Erdre & Gesvres la mémoire d’un grand défenseur de la démocratie participative en la personne de Jean Joseph REGENT, Président du Conseil de développement de Nantes Métropole décédé début août dernier. Le 24 juin dernier, la CCEG et le Conseil de développement Erdre & Gesvres ont formalisé leurs relations par la signature d’une convention de partenariat impliquant des droits et devoirs pour les deux institutions. Je remercie le Président Goiset ainsi que tous les élus intercommunautaires pour leur écoute et la prise en compte de nos avis. Nous avons été invités par le Conseil Général à une table ronde le 12 septembre dernier sur le sujet : “Territoires ruraux et interurbains : les Conseils de développement, quelle contribution à l’animation et au développement durable des territoires ?” Notre Conseil en a profité pour mieux faire connaître les travaux du CARDU auprès d’un certain nombre d’élus régionaux, cantonaux et municipaux. D’autres travaux ont pu être présentés par trois autres Conseils sur la distribution de nourriture biologique dans les cantines scolaires, l’offre de logement pour les jeunes travailleurs et la gestion des déchets. Monsieur le Vice-Président du Conseil Général : Yves Daniel, a fait part, dans sa conclusion, de la qualité et de la richesse de nos travaux en insistant sur l’utilité des Conseils de développement pour leur aide à la réflexion et pour un bon fonctionnement de la démocratie. Je vous souhaite une bonne lecture. Hervé Hubert, Président du CDEG.

Casson Fay-de-Bretagne Grandchamp-des-Fontaines Héric Les Touches Nort-sur-Erdre Notre-Dame-des-Landes Petit-Mars Saint-Mars-du-Désert Sucé-sur-Erdre Treillières Vigneux-de-Bretagne

Sommaire

Sommaire

Nos poubelles vont déborder ■ Le glossaire ■ Le schéma de secteur ■ Faire plus pour notre santé ■ Les forums des associations ■ Une convention de partenariat a été signée ■ La plénière d’automne ■ En bref... ■


La politique déchets

Nos poubelles vont déborder ! Chacun de nous produit “gentiment” deux fois plus de déchets qu’il y a 40 ans : un kilo par jour (360 kg par an), ce qui représente, à l’échelle du pays, vingt-cinq milliards de kilos par an ! Ce sujet vous interpelle, rejoigneznous !

Trois fois plus qu’il y a 25 ans, et ceci malgré les campagnes et les diverses mesures incitatives, les interventions auprès des fournisseurs et les discours. La réalité est là : nous produisons de plus en plus de déchets et la “crise” n’atténue pas cette production.

Vos idées nous intéressent.

On pourrait dédaigner le sujet : après tout, si la société vient nous en débarrasser à notre porte, et si on paie des impôts, pourquoi nous gênerions-nous ? Encore des déchets valorisables Le savez-vous ? Il y a 18 mois, une surface de 10 000 m2 a été décapée sur 8 m de hauteur à Treffieux. Pour quoi faire : pour recevoir nos déchets ! Aujourd’hui, il faut renouveler cette opération. En 18 mois, nous avons produit 80 000 m 3 de déchets.

2 Octobre 2009

Leur gestion coûte très cher à la collectivité, donc à notre portefeuille. Or, depuis le 1er juillet 2002 on ne devrait rejeter dans les décharges que les déchets dits “ultimes” c’est-à-dire ceux restants après tri sélectif et ­traitement, or aujourd’hui 45 % y sont encore enfouis sans être considérés “ultimes”. De plus, les jus de décharge qui polluent nos eaux souterraines

et de surface, sont fixés par l’herbe, absorbés par le bétail et les poissons… En pourrissant, les déchets organiques émettent du méthane, puissant gaz à effet de serre… Dormons en paix… nos enfants apprécieront.

la source, mais cette réduction nécessite un effort et un comportement citoyen de la par t de ­chacun de nous.

Sommes-nous prêts à changer de comportement ?

Une récente étude remarquable du Conseil de Développement a mis en évidence, parmi plusieurs hypothèses, un potentiel de déchets biodégradables par compostage individuel de 2 500 tonnes par an, (sur 18 000 tonnes collectées).

La solution la plus efficace est bien la réduction des déchets à

Encore faut-il vouloir, et pouvoir, faire ce geste citoyen.

La CCEG nous offre une écoute La CCEG a demandé au Conseil de Développement de réfléchir à l’avenir de sa politique déchets, pour une mise en œuvre à compter de 2012. Cette réflexion citoyenne est, bien entendu, ouverte à tous les membres du Conseil de développement.

contact

contact

Éric Martin conseil.developpement@cceg.fr

3


Erdre & Gesvres

Le schéma de secteur PETIT GLOSSAIRE À L’ATTENTION DES NON INITIÉS

Le SCOT Schéma de Cohérence Territoriale. Le SCOT est un document de planification, institué par la loi SRU du 13 décembre 2000. Le SCOT a pour vocation : - de fixer les orientations générales de l’aménagement de l’espace, en particulier l’équilibre à maintenir entre les zones à urbaniser et les zones naturelles, agricoles ou forestières ;

Le Conseil de Développement Erdre & Gesvres a été sollicité pour émettre un avis sur le Schéma de Secteur de la CCEG, en cours d’élaboration. Le schéma de secteur précise et met en œuvre à plus petite échelle les objectifs définis dans le SCOT, telle était la volonté des intercommunalités. Le SCOT (Schéma de Cohérence Territorial) est un document d’urbanisme qui permet sur un territoire donné de mettre en cohérence et de coordonner les politiques sectorielles d’aménagement (déplacements, économie, environnement...), dans une logique de développement durable.

- de définir des objectifs en matière d’équilibre de l’habitat, de mixité sociale, de transports en commun ou encore d’équipements commerciaux ou économiques ;

Le SCOT de la Métropole NantesSaint-Nazaire, adopté en 2004, en définit les grands enjeux et les préconisations d’aménagement d’ici 2020.

- de déterminer les espaces naturels ou urbains dont la protection présente une importance.

Le SCOT de la Métropole Nantes-Saint-Nazaire regroupe 5 territoires

Le PDU Plan de Déplacement Urbain.

Le PLH Programme Local de l’Habitat.

Le PLU

de la Région Nazairienne et de l’Estuaire (CARENE) Erdre & Gesvres (CCEG)

• La Communauté de communes Cœur d’Estuaire (CCCE)

• La Communauté de communes Loire et Sillon (CCLS).

4 Octobre 2009

Vous avez votre avis sur l’avenir de notre territoire ? Le PADD sera présenté lors d’une réunion publique le 21 octobre 2009. Venez nous y rejoindre !

• Nantes Métropole • La Communauté d’Agglomération • La Communauté de Communes

Plan Local d’Urbanisme. Il a remplacé le plan d’occupation des sols (POS).

SCOT MÉTROPOLE

Le SCOT et les schémas de secteur sont construits de manière identique 1 - Un rapport de présentation. 2 - Un projet politique : le PADD (Projet d’Aménagement et de Développement Durable).

3 - Un document d’orientation générale.

4 - Des documents graphiques. 5 - Des dispositions facultatives (Transport).

contact

contact

Aude Corbin conseil.developpement@cceg.fr

5


Santé

Actualité

Faire plus pour notre santé

Les forums des associations

À l’échelle régionale et locale, on constate une pénurie de médecins. Sur notre territoire, l’offre de soins a été jugée problématique et insuffisante.

Organisés à l’initiative des municipalités, les forums des associations se sont déroulés les samedis 5 et 12 septembre dernier.

Former la population aux gestes qui sauvent Si on applique le ratio national des décès par mort subite et accidents domestiques, les douze communes de la CCEG auraient à déplorer plus de soixante morts par an. Dans le cas de crise cardiaque, les chances de survie sont de 3 % si dans l’entourage de la victime, personne ne connaît les premiers gestes de secours. En revanche, si elle est prise en charge par un témoin qui connaît ces premiers gestes, les chances de survie atteignent 40 % !

Pour la première fois, le Conseil de développement Erdre & Gesvres a répondu présent en déléguant une vingtaine de membres sur 9 des 10 forums du territoire. À l’heure du bilan, un résultat nuancé : les associations sportives et culturelles, bien connues,

Une convention de partenariat a été signée

Sur notre territoire, avec une population mieux formée et l’installation de défibrillateurs (DAE), un plus grand nombre de personnes seraient sauvées chaque année.

Un état des lieux s’impose Les médecins généralistes se plaignent d’une surcharge de travail pour des consultations de “bobologie” qui pourraient être traitées par d’autres personnels de santé (Infirmière, aide soignant,

contact

contact

Michel Gautreau conseil.developpement@cceg.fr

6 Octobre 2009

secouriste etc.), ce qui leur laisserait plus de temps pour de vraies consultations médicales. Les associations de secourisme sont également débordées. Elles manquent de bénévoles et ne peuvent répondre à toutes les demandes des organisateurs de manifestations sportives, récréatives ou culturelles. Les services d’urgences des hôpitaux sont souvent engorgés par des gens “qui n’ont rien à y faire”.

Le 24 juin dernier, une convention de partenariat pluriannuelle d’objectifs et de moyens a été signée, entre Jean Goiset, Président de la CCEG et Hervé Hubert, Président du Conseil de développement Erdre & Gesvres.

Un avis remis aux élus Compte tenu de ces données, le groupe santé et territoire vient de remettre aux élus de la CCEG un avis, avec des propositions concrètes qu’ils pourront reprendre partiellement ou totalement. L’objectif de cette démarche est double : alerter les élus sur la prévention qui peut être faite dans le domaine de la santé publique, et former un maximum de citoyens aux gestes qui sauvent.

ont accueilli une grande partie du public. Le Conseil de développement, qui ne bénéficie pas de la même notoriété, a enregistré des résultats plus modestes. Cependant de nombreux contacts ont été tissés avec des représentants associatifs et cinq nouvelles adhésions ont été reçues.

Quelles sont les grandes lignes de cette convention ? La convention porte sur les relations entre la Communauté de communes et le Conseil de développement ainsi que sur les modalités de mise à disposition à l’association, de moyens humains, matériels et financiers pour lui permettre de remplir sa mission.

Les moyens La CCEG met à disposition un chargé de mission pour l’animation, la coordination, le soutien des actions engagées et accorde un budget annuel au Conseil de développement.

Les missions Après débat, un programme annuel de travail est défini entre les deux

instances. Il porte à la fois sur les saisines (avis demandés par les élus) et les auto-saisines (avis donnés sans demande préalable des élus).

contact

contact

conseil.developpement@cceg.fr

7


La plénière d’automne !

La plénière d’automne ! vendredi 20 novembre Dès maintenant, retenez cette date pour une réunion plénière. Une soirée consacrée à :

• la présentation des projets en cours (Agenda 21, transports,...) • la poursuite du débat initié lors de l’assemblée générale du 7 mars sur le programme de travail de 2010

• un débat sur “Construire le lien social, un défi des territoires périurbains”

Une belle soirée en perspective où l’on attend vos contributions !

Numéro 6 - Octobre 2009 Conseil de Développement Erdre & Gesvres 1, rue Marie-Curie P.A. La Grand’Haie 44119 Grandchamp-des-Fontaines Tél. 02 28 02 22 40 Fax : 02 28 02 22 47 conseil.developpement@cceg.fr Ont participé à ce numéro : Responsable de la publication : Hervé HUBERT Directeur de la rédaction : Jacky LEROY

En bref…

Coordination de la rédaction : Commission Communication CDEG Réalisation : Marc Delaunay - 02 51 12 10 74

Deux nouveaux groupes de travail débutent leurs travaux cet automne Le groupe Agenda 21 En partenariat avec les élus, relevez le défi du développement durable à travers l’organisation d’événements et une consultation de la population. (Octobre 2009) Le groupe politique déplacements Le changement de nos modes de vie influent sur nos manières de nous déplacer. Apportez vos idées pour construire la mobilité de demain. (Novembre 2009) Ces questions vous intéressent ? Inscrivez-vous !

contact

contact

Amandine Croizet conseil.developpement@cceg.fr


Lettre6.pdf