Page 1

IMPLANTATION DU PROGRAMME OMÉGA ET ÉVALUATION DE SES EFFETS CHEZ LES INTERVENANTS Par Juliette Jarvis, Caroline Pilon et Philippe Rivard

RECHERCHE OMÉGA

IMPLANTATION DU PROGRAMME OMÉGA

Objectif du projet de recherche

Objectifs de l’implantation Intégrer les meilleures pratiques d’intervention en situation d’agressivité afin d’assurer un milieu de travail sécuritaire pour tous.  Méthode de pacification

 Grille de potentiel de dangerosité

 Appréciation du degré d’alerte

 Plan de match

 Travail d’équipe

 Retour postévénement

Se joindre au programme d’intervention implanté dans l’ensemble des hôpitaux psychiatriques.

Démarche d’implantation Recrutement d’une équipe de formateurs (ASSTSAS) Priorisation des secteurs en fonction des risques potentiels d’agressivité Préparation des équipes à accueillir OMÉGA Création des outils favorisant l’implantation Formation des équipes de travail Déploiement du retour postévénement Soutien aux équipes afin de favoriser le transfert des connaissances

Résultats  Six formateurs internes actifs  Six équipes formées en hospitalisation (50% des équipes à former en hospitalisation)  Sept équipes formées en hébergement (39% des équipes de formées en hébergement)  L’ équipe des agents d’intervention en milieu psychiatrique est formée  L’équipe du SISIV est formée (les autres équipes ambulatoire demeurent à former)  Déploiement d’un programme de formation pour les nouveaux employés

L’objectif principal de cette étude est d’évaluer les effets de la formation Oméga visant à développer chez les participants des habiletés et des modes d’intervention pour assurer leur sécurité et celles des autres en situation d’agressivité. L’évaluation des effets chez les intervenants est réalisée par le suivi de cinq grandes dimensions qui devraient être affectées par la formation Oméga : satisfaction générale envers son travail, satisfaction envers sa vie personnelle, santé, sécurité au travail, efficacité personnelle au travail. Compte tenu des différences observées entre les femmes et les hommes tant au niveau de l’exposition aux actes de violence que de leurs impacts sur la qualité de vie et la santé des travailleurses, l’influence du sexe et du genre sur l’efficacité du programme est également étudiée.

Méthode Le protocole de recherche consiste en un devis préexpérimental de type pré/post avec suivi à long terme, sans groupe témoin.

O0 Pré ------- X Oméga ------ 3 mois ------ O1 Post ------- de 10 à 22 mois ------- O2 Suivi L’ensemble des membres du personnel du programme des soins intensifs et de l’urgence incluant les infirmiers-ères, préposé(e)s aux bénéficiaires et professionnel(le)s ainsi que les agent(e)s d’intervention en établissement ont reçu la formation Oméga et ont été invités à participer à l’étude. Les questionnaires sélectionnés (12) incluent des instruments standardisés et des instruments développés expressément aux fins de l’évaluation du programme de formation. Le ratio de cotes et les corrélations bi- et multivariées seront utilisés afin de synthétiser les relations entre les variables. L’efficacité du programme sera analysée selon l’évolution moyenne des participants entre les observations O0 Pré et O1 Post, entre celles O0 Pré et O2 Suivi et entre celles O1 Post et O2 Suivi. Ces données seront également analysées en fonction des caractéristiques sociodémographiques et professionnelles : sexe et genre, âge, ancienneté, unité de travail, quart de travail, groupe professionnel.

Résultats (collecte de données : O0 Pré janvier - octobre 2012; O1 Post avril 2012 - mars 2013)

 Au total, plus de 300 employés formés. Mise en œuvre de la démarche postévénement en projet pilote à l’unité de soins intensifs et à l’urgence Analyse des postévénements complétés et réalisation de capsules de suivi afin de soutenir les équipes

Discussion Une avancée pour améliorer la sécurité des milieux: « À l’unité des Soins Intensifs, l’implantation d’Oméga a permis l’’amélioration de la communication, du travail d’équipe et a favoriser le développement des habiletés d’interventions en situation de crise. L’utilisation de la grille de potentiel de dangerosité et l’appréciation du niveau d’alerte nous rallient tous à une compréhension commune du risque. Nous avons bonifié la cohésion de l’équipe et sécurisé le milieu. » - L’équipe du 506

Conclusion La consolidation des principes OMÉGA dans les pratiques aide les équipes à traverser les situations de crise en préservant l’intégrité physique et psychologique de tous ses membres, tout en améliorant la qualité des interventions.

Membres de l’équipe  L’ équipe de l’unité des soins intensifs pour sa contribution au projet pilote  L’équipe de l’urgence pour sa contribution au projet pilote  L’équipe de formateurs OMÉGA: Noémie Bismuth Dubois, Mathieu Hamel, Sandra Laporte, Caroline Pilon, Bruno St-Germain et Chantal Turenne  Les membres du comité d’implantation OMÉGA: Sylvie Carrière, Éric Clermont, Jocelyn Gauthier, Juliette Jarvis, Michel Lahaie, Michelle Le Blanc, Jean Lepage, Louis Plourde, Richard Proulx, Philippe Rivard et Lucie Thibault

Sexe Âge moyen Unité de travail - Urgences - Soins intensifs - Sécurité Statut d’emploi - Permanent temps complet - Permanent temps partiel - Temporaire /contractuel Quart de travail - Jour - Soir - Nuit - En rotation Titre d’emploi - Infirmier(ère)s - Préposé(e)s aux bénéficiaires - Agent(e)s d’intervention en établissement - Gestionnaires - Professionnel(le)s Nombre moyen d’années d’ancienneté

N=89 55% hommes vs 45% femmes 45 ans 46% 29% 25% 54% 37% 9% 42% 33% 19% 6% 49% 30% 15% 4% 2% 19 ans

Suivi Nos résultats préliminaires suggèrent que les intervenants perçoivent une augmentation de leur efficacité personnelle dans la gestion d’agression potentielle de la part d’un patient 3 mois après avoir suivi la formation Oméga. La collecte de données se poursuivra à l’automne 2013 afin de réaliser le O2 Suivi. L’évaluation complète de ce programme de formation pourrait ainsi contribuer à l’identification des meilleures pratiques en terme de prévention de la violence à l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal, applicables dans divers milieux de soins psychiatriques.

Membres de l’équipe      

Les équipes des soins intensifs et de l’urgence pour leur contribution au projet de recherche Robert Boyer Ph.D., chercheur principal Stéphane Guay Ph.D., co-chercheur Juliette Jarvis M.Sc., coordonnatrice de recherche Natasha Dugal M.Sc. étudiante 3e cycle Sandrine Jallet M.Sc. étudiante 3e cycle

Implantation du programme Oméga et évaluation de ses effets chez les intervenants  

Affiche "Implantation du programme Oméga et évaluation de ses effets chez les intervenants" - Institut universitaire en santé mentale de Mon...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you