EQUIN NORMAND 106

Page 1

M ENSU EL G R ATUI T

2018

n° 106

Édition Internationale

Les Etalons SF à Saint-Lô ​Le CHIO à AIX LA CHAPELLE

​Le CSO à Repentigny Le Quinté à Graignes

Le CIR des 4 à AUVERS

Les courses à GENETS

MAGAZINE DES SPORTS EQUESTRES ET DES COURSES




S

Sommaire Courses Genêts

6

Auvers CIR des 4 Ans

13

Courses Graignes

24 Macaire

GRAIGNES

26 Qualif Etalons 2 ans

38

34

Qualif Étalons 3 ans

Retrouvez toutes les actu

www.equin


29

L’histoire du NHS Episode 6

40

est un magazine édité par la Société EDAS Chemin du Poirier - 14220 Hamars SARL EDAS - RCS de Caen 497 704 460 N° de gestion 2007 B 343 Capital de 5 000 €

Galisto Calisto

Directeur de la publication Rédacteur en chef :

46

Michel GALLET mgallet.edas@gmail.com Auteur - Photographe : Jean, Eugène BOUGIE

Repentigny Jumping

Mobile 06 27 22 96 25 j.bougie@wanadoo.fr Charlotte MEURY - BOUGIE Assistante Communication : Céline BELLONI Mobile 06 28 98 57 96 cbelloni.edas@gmail.com

51

Deauville Courses

Réalisation graphique : Agence EDAS 17 rue Mélingue - 14000 CAEN Mobile 06 28 98 57 96

ISSN > 221-E

Jeux Méditerranéens

52

GRAIGNES Quinté

64

ualités sur notre site :

n-normand.com

55 Aix La Chapelle

Dépôt légal à parution. Ne pas jeter sur la voie publique.

Equin Normand est une marque déposée auprès de l’INPI sous le N° national N° 4362095 Toute reproduction, même partielle, des textes, photos et illustrations est interdite. La revue Equin Normand n’est pas responsable des textes, dessins, photos, cartes de situation et illustrations, qui lui sont envoyés sous la seule responsabilité de leur auteur.


Les courses à

6 EQUIN NORMAND n°106 2018

Genêts :


Chapeau !

EQUIN NORMAND n°106 2018

7


Ecurie JELOCA première

8 EQUIN NORMAND n°106 2018


Fief de la famille Hallais, il allait de soi qu’une occasion pareille y tint place. En effet, comme on avait pu fixer la première de la famille Thomain à Graignes, c’est à Genêts que Jean-Loïc Claude Dersoir, Carine, son épouse, fille de Joël et leur fille Clara participaient pour la première fois, ensemble, à une course. Comme pour Guillaume Macaire la veille à Graignes, on aurait aimé qu’ils fassent le podium ou soient placés. Hélas il n’en fut rien. Qu’importe ! Le souvenir est là. Clara, à 17 ans entre en terminale scientifique. Elle a participé à plusieurs courses et pratique aussi assidûment le saut d’obstacles. EQUIN NORMAND n°106 2018

9


10 EQUIN NORMAND n°106 2018


O

n l’a dit, on le redit et on le redira ! Genêts est le plus bel hippodrome du monde et c’est une fois par an. Il faut y être et le faire savoir. Cette année encore, JC Hallais le Président de la Société enregistrait près de 1000 entrées payantes, un nombre qui fait rêver certains hippodromes parisiens en dehors des grands événements. Bref ! Une belle fête qui met en exergue la ruralité et les terroirs sans oublier l’économie non délocalisable que cela génère. Pour le sport car les courses sont du sport, il faut également s’en convaincre, l’homme du jour aura été Wilfried Jehanne, un jeune professionnel de la région saint-loise. Il s’imposait d’abord au sulky d’Elara, une femelle de 4 ans de l’entraînement Lepigeon qui, pour la première fois créditait son compte en banque à la cote de 122 contre un. Il récidivait avec Chopin du Clos de l’Ecurie du Haras du même nom à Fougerolles du Plessis (53). Le Grand Prix de la journée se résumait à un cavalier seul de Barca de Vandel drivé par le téméraire François Lecanu. Le fils de Saxo de Vandel élevé par Thierry Duvaldestin, renouait avec la victoire après un hiver dans l’ombre. La course au trot monté revenait facilement à Dylan Dulong en selle sur Balios pour l’entraînement de Sébastien Hardy. Le jeune jockey engrangeait là sa 17ème victoire après celle de la veille sur l’hippodrome de Vichy. David Thomain le fameux driver et jockey de Carentan, avait fait sienne la course d’ouverture avec Fameux un mâle de 3 ans par Ready Cash à l’écurie du Comte Pierre de Montesson. EQUIN NORMAND n°106 2018

11


12 EQUIN NORMAND n°106 2018


AUVERS SHF - CIR DES 4 ANS

Alexis Gourdin et l’Armada Semilly avec le gros bout du bâton

Le CIR 2018 venait de se terminer. Et c’est à bâtons rompus que nous avons fait connaissance avec le héros de cette édition. Alexis Gourdin, 22 ans, originaire de Valenciennes, s’est, après un bac S, dirigé vers le cheval « pour voir comment je m’en sortais ». Sans retour de bâton, après deux années passées dans les écuries de Franck Vancrayelynghe à Corbie dans la Somme, il passe une année au Haras de Coquerie chez Raphael Dulin avant d’intégrer, au début de cette année, celles du Haras de Couvains. A Auvers, pendant 3 jours sans avoir eu le temps de mener une vie de bâton de chaise mais en mettant pas mal de bâtons dans les roues de ses adversaires, il s’impose avec l’étalon Ekano DKS et la jument Erlinka Semilly par ailleurs 2ème du classement général. Cette compétition, sans dévaloriser le moins du monde les performances des autres cavaliers et leurs écuries, aura été le domaine réservé du Haras de Couvains dont les 7 chevaux engagés sous la selle d’Alexis Gourdin réalisent tous deux parcours sans faute. Cette réussite revient en particulier à l’équipe de cavaliers composée d’Alexis Gourdin himself, Maxime Thefenne, Vincent Vinet et Olivier Martin leur leader. Pour le reste, c’est-à-dire environ 170 chevaux, on a noté une qualité globalement croissante sur l’ensemble des critères. Au registre des déceptions, pour Anne-Sophie Morel en particulier, Echo Longane, 2ème du championnat 2017 qui caracolait en tête devait malgré tout réaliser un second parcours sans faute pour être champion. Une formalité pensait-on. Hélas sur le vertical qui précédait le dernier oxer, le fils d’Ogrion des Champs faisait tomber la barre qui là, pour terminer sur la théorie du bâton, lui en mettait un gros coup sur la tête. EQUIN NORMAND n°106 2018

13


ERLINKA SEMILLY Lauréate des juments et deuxième du général derrière son copain d’écurie Ekano DKS. Erlinka est une fille de Utrillo vd Heffinck l’étalon du Haras de Brullemail et de Mazurka de Semilly par Eyken des Fontenis. ELITE SEMILLY Montée par l’ancien cavalier de la maison Chenu Vincent Vinet, Elite porte bien son nom pour qualifier la performance des chevaux du Haras de Couvains. Elite Semilly est une fille de Kannan et View of Semilly (Diamant) dont c’est le premier produit.

ESTEREL DU TALUS Calvaro et Quick Star A Jacques Le Boedec à Lolif dans la Manche Montée par Benjamin Devulder Double sans faute, avec une NEP de 15.7 prend la 16ème place. Esterel est la propre sœur de Baccarat du talus (ISO 155 en 2017) ESKIMO PLATIERE Benjamin entre dans le top 20 avec Eskimo Platière un mâle par Kannan et une mère Quick Star

14 EQUIN NORMAND n°106 2018


V

incent Vinet, le Charentais qui fut un temps assez court cavalier des Chenu, est aujourd’hui intégré dans l’équipe Semilly. Il montait là Elite Semilly une jument prometteuse par Kannan et Diamant de Semilly. Sous la selle du sympathique Armand Mallet ce n’est autre qu’Elite d’Aure (Con Air), la sœur utérine de Timon d’Aure international avec Alexis Deroubaix, né chez Bertrand Chambry.

EQUIN NORMAND n°106 2018

15


Un trio Semilly double sans faute Ekano DKS (Kannan et Cumano-Cento)- Le vainqueur, né chez Dejan Krunic Sporthorses à Fomentières, près de Château Gontier dans la Mayenne. Acheté foal par le Haras de Semilly Esprit Semilly (Diamant de Semilly). La Corda (Holst) sa mère a produit les internationaux Rubis de Preuilly avec Cédric Angot et Quartz de Preuilly avec Julien Gonin. El Star Semilly (Quick Star). 13ème du CIR-Sa 2ème mère Shannon (Jalisco B) née chez Yves Le Tousey est la mère des internationaux Elkintot, Giotto II*Hn et Iscariotte

16 EQUIN NORMAND n°106 2018


EXODUS En propriété partagée avec le Haras de la Gisloterie, le fils de Taxi Driver et de Palma Christi (Papillon Rouge) réussit une sacrée performance en prenant la 4ème place. Si Taxi Driver est étroitement lié à Orient Express dont il est le frère utérin, Palma Christi, sa mère, est la sœur utérine d’Olala de Buissy (Cook du Middour) international passé sous la selle de Vincent Blanchard, Pénélope Leprévost, Roger-Yves Bost, Olivier Robert, Eduardo Blanco, Edouard Mathé et finalement Louise Mathieu pour terminer sa carrière. EMIR DU CHANU Troisième du championnat des étalons 2017, le fils d’Air Jordan monté par Sébastien Tence se classe 12ème. Le cavalier de Ravenoville, récent 5ème du Championnat de France pro2 avec Vénus de Thurin entre dans le top 20 avec El Diarado d’Euskadi (Diarado). ECLAT DU CERISIER Monté par Stéphane Dufour, le très bel alezan brûlé, l’un des nombreux fils performants de Kannan s’empare de la 3ème place. EVELYN LEONE Avant d’aller faire un tour étincelant avec le très, très en vue Deuxcatsix d’Eglefin, Jérémie Rolland s’était inséré deux fois dans le haut du classement avec Elios du Marais (Kannan) souche Perle du Marais (Iso 165 en 2014) et ici Evelyn Leone (Vigo Cécé- souche Savary d’où Ingres II (iso 170) à l’enthousiaste Mathilde Lebouteiller de Saint-Lô. EQUIN NORMAND n°106 2018

17


Auvers

18 EQUIN NORMAND n°106 2018


ambiance CIR

1-Personnage central de l’élevage en Normandie, Jean-Pierre Herpin, octogénaire alerte et s’il en est, arpente avec ferveur les concours SHF. Il conduit encore et toujours l’élevage du Valon fort d’une vingtaine de chevaux

2- Christian Chambry, naisseur de Timon d’Aure n’a rien manqué de ce CIR. 3- Les bientôt septuagénaires, Alain Hinard, boss d’Auvers et Jean-Paul Lepetit architecte des pistes ont apprécié les conditions météo paradisiaques. 4- Une brochette de « cow-boys » assis à la porte du « saloon » : Luc Couteaudier dit « Le Nivernais », Jonathan Tirard, copropriétaire d’Eros de Carville 5ème, Paul Meslin qui monta Timon d’Aure à 4 ans. Le gars à lunettes derrière est…debout ! 5- Aude Bennouin rayonnante après son magnifique parcours sans faute avec Emir de Moens 6- Debriefing de Sébastien Tence avec le staff des « Ifs » et Jacques Hamel Président de l’association des éleveurs de Sainte-MèreEglise

EQUIN NORMAND n°106 2018

19


20 EQUIN NORMAND n°106 2018


EQUIN NORMAND n°106 2018

21


Deuxcatsix d’Eglefin Et Jérémie Rolland

22 EQUIN NORMAND n°106 2018


Paris 2024 ! EQUIN NORMAND n°106 2018

23


Macaire première

Barbara Guenet – Braco du Caieu 24 EQUIN NORMAND n°106 2018


C’était le samedi 7 juillet sur l’hippodrome de Graignes inondé d’un soleil couchant mais encore d’une grande vigueur. Une vigueur à l’égal de celle que dégageait le couple Macaire-Guenet à l’approche de la première course du maître de l’obstacle en tant qu’entraîneur de trotteurs. Barbara Guenet, sa compagne, elle aussi, auréolée d’un titre mondial de la Fegentri dans la discipline montait Braco du Caieu Fils de Saxo de Vandel, Braco est né chez Pascal Le Touzé, avant d’intégrer les écuries de Joël Hallais avant d’être confié à Guillaume Macaire. Les deux hommes entretiennent des relations professionnelles et amicales depuis plusieurs années. A l’arrivée d’une course qui ne s’est pas concrétisée par un succès, les 3 hommes recueillent les impressions de la cavalière Barbara Guenet. EQUIN NORMAND n°106 2018

25


GRAIGNES – 7 Juillet

La Soirée des records

C

’est sans doute la présence de l’entraîneur vedette Guillaume Macaire qui aura donné de l’impulsion à la soirée. Toujours est-il que d’emblée le jeune Adrien Ernault, avec un boulevard d’avance, tout en ayant perdu un étrier dans le virage final, remportait la 1ère course de la soirée avec Crooner du Rib. Le ton était donné puisqu’il battait le record de la piste en 1.14.1. Un record qui n’allait pas tenir plus de 2 heures. En effet, le Prix de Graignes une course ouverte aux chevaux d’âge qui n’avaient pas gagné 15000€ depuis le 1er avril rassemblait 18 trotteurs dont Charly du Noyer et autres chevaux aisés. Distancé en cours de parcours le vainqueur de 2017, laissait la vedette à Unero Montaval drivé par le pétulant italien Gabriele Gelormini qui du même coup donnait à son élève le nouveau record en 1.13.5. Plus tard dans la soirée, Sébastien Baude l’emportait avec Esmeralda Brekka (Jag de Bellouet) à Pierre Le Boulanger de Colomby qui manifestement fait naître d’aussi bons sujets au trot qu’en obstacle. Enfin, la course monté amateurs revenait facilement à Caroline Beileard et Aigle mauve.

26 EQUIN NORMAND n°106 2018


EQUIN NORMAND n°106 2018

27


Postulez à ces offres d’emploi sur www.equiressources.fr

* Horaires Prévisionnels

11h00 - 17h00

CIR : Championnat Inter-régional CCE : Concours Complet d’Equitation

CSI : Concours de Saut d’Obstacles International

SHF : Société Hippique Française Foals : poulains de - 6 mois

CSO : Concours de Saut d’Obstacles

Approbation : autorisé à reproduire dans la race

11h00 - 17h00 FERMÉ 14h00 - 17h00 14h00 - 17h00 14h00 - 17h00 11h00 - 17h00 11h00 - 17h00 14h00 - 17h00

Nouveautés 2018

PAYANT

~ VILLAGE D’ANIMATIONS ~ À côté de la carrière Normandie 2014

15h00 Cour du Haras 22h00

Cour du Haras

CINÉMA PLEIN-AIR

18h00

VIRÉES DU TERROIR Écurie n°6

CONFÉRENCE DE LA FFE « LES ASSISES DE LA COMPÉTITION »

8h30 - 18h30 Hall du Pôle Hippique

EXPOSITION DES 30 ANS DU NHS ~ À côté de la carrière Normandie 2014

14h00 - 17h00

12h00 Écurie n°6

PAYANT

REPAS DU TERROIR NORMAND

« VOL LIBRE »

20h00 Hall du Pôle Hippique

19h30 Cour du Haras

LE HARAS À L’HEURE D’ÉTÉ

Cour du Haras

SOIRÉE ANNIVERSAIRE

CHAMPIONNAT RÉGIONAL 2 ANS SF+AA 8h30 - 13h00 Hall du Pôle Hippique

Spectacle Cobs Normands

SOIRÉE SPECTACLE

Le Tot de Semilly

Carrière Uriel

Le Tot de Semilly

Manège du Haras 8h00 Cour du Haras

1/2/3 ans modèle et attelés

APPROBATION ÉTALONS COBS NORMANDS CHAMPIONNAT RÉGIONAL FOALS SELLE FRANÇAIS

Carrière Uriel

Elite Manche National Top 7 FFE et Grand Prix

CSO

CSO

CIR Poney SHF Poney 4, 5 et 6 ans

Tournée Des As CIR Poney Carrière Normandie 2014

Tournée Des As Grand Prix

Carrière Normandie 2014

Manège de la Gourmette Le Tot de Semilly Normandie 2014

CCE

Poney - Club

CSO

Carrière Uriel

Poney - Club

CIR Chevaux 5 et 6 ans

Amateur

Le Tot de Semilly

Cycle Libre

DERBY Pro

Le Tot de Semilly Le Tot de Semilly

+ CIR Chevaux Cycle Libre

DERBY ATTELAGE MARATHON MANIABILITÉ

ÉLECTIONS DES FOALS SUPRÊMES

CONCOURS D’UTILISATION CHEVAUX DE TRAIT ATTELÉS Cour du Haras

MODÈLE COBS 1 AN

TEST TEMPÉRAMENT COBS

FOIRE AUX FOALS

8h30 - 12h30 Cour du Haras

CHAMPIONNAT NATIONAL COBS NORMANDS FEMELLES

8h00 - 17h30 Hall du Pôle Hippique

CHAMPIONNAT DE FRANCE FOALS

CSI 3*/1*

8h30 - 12h00 Cour du Haras

GRAND PRIX Ranking 145cm 1* de la Ville de St Lô Région Normandie 3* CD de la Manche Carrière Uriel Ranking 145cm Saint-Lô Agglo

JUMPING INTERNATIONAL

Carrière Normandie 2014

Amateur

Dimanche 12 CSO

Samedi 11 Vendredi 10

Lieu de travail : Dép 61 Type de contrat : CDD évolutif CDI Temps plein 3 mois Début de contrat : Dès que possible Poste et missions : Elevage de trotteurs Écurie de préentraînement, d’entraînement et de débourrage Haras de trotteurs recherche un lad pour le trot attelé. Profil : Expérience : 1 - 3 ans Expérience(s) dans : Trôt (entraînement) Niveau de formation : Indifférent - Compétences spécifiques : o Sorties compétitions pros : Trot Souhaité - Compétences transversales : o Permis B (voitures) Exigé

Jeudi 9 Mercredi 8 CSO

Mardi 7 Lundi 6

DERBY CSO Amateur

Dimanche 5 Samedi 4

CSO CIR Chevaux

Vendredi 3

Profil : Expérience : 1 - 3 ans Expérience(s) dans : Trot (élevage), Sport / Loisir (élevage), Galop (élevage) Compétences spécifiques : -Technique(s) d’élevage (passage à la barre, manipulation des foals, suivi se la reproduction,...) Exigé -Conduite de tracteur Souhaité -Utilisation et entretien du matériel agricole Souhaité Compétences transversales : Permis B (voitures) Souhaité

CAVALIER DÉBOURRAGE/ PRÉ-ENTRAÎNEMENT H/F Offre N° E017652

Lieu de travail : Dép14 Type de contrat : CDD-temps plein 10 mois Début de contrat : 14/09/2018 Poste et missions : Haras d’élevage de Pur-sang recherche un(e) comptable pour un CDD de 10 mois à temps complet, évolutif en CDI. Nous recherchons une personne de formation supérieure en comptabilité, ayant au minimum 5 ans d’expérience dans un poste similaire. Vous avez idéalement des notions de la filière hippique. Autonome, rigoureux(se), discret(e) et ayant le sens de l’organisation, vous savez travailler en équipe et maîtrisez les outils de bureautique, en particulier le pack office. Maîtrise de la langue anglaise impérative. Ce poste basé à Clarbec est à pourvoir dès que possible. 35h / semaine du lundi au vendredi. Profil : Expérience : 4 - 10 ans Au moins 5 ans d’expérience en comptabilité - Expérience(s) dans : Administrations / Socio-professionnels, Equipements / Services, Formation , Galop (élevage), Galop (entraînement), Recherche , Santé / Soins , Spectacles , Sport / Loisir, Sport / Loisir (élevage), Travail, Trot (élevage), Trot (entraînement), Viande / Lait (élevage) - Niveau de formation : Niveau 3 (BTS, Deug, DEUST, ...) - Compétences transversales : o Permis B (voitures) Exigé o Langue 1 : Anglais Courant Exigé o Informatique : Intermédiaire

Août

Lieu de travail : Dép 61 Type de contrat : CDD Temps plein - 6 mois 35h Début de contrat : 16/07/2018 Poste et missions : Haras d’élevage et d’entraînement de trotteurs recherche son palefrenier soigneur H/F à l’élevage. Vous devrez soigner les chevaux d’élevage et entretenir les boxes, manipuler foals et yearlings.

COMPTABLE H/F Offre N° E017713

SPORT

Lieu de travail : Dép 61 Type de contrat : CDD évolutif vers un CDI (Temps plein 3 mois) Début de contrat : Dès que possible Poste et missions : Au sein d’une écurie de débourrages pré/entraînement de chevaux de courses et de chevaux de selle. Vous êtes cavalier issu des sports équestres avec un très bon niveau à cheval (Galop 7) et nous vous formerons sur la piste assurée. Vous devez être habitué à manipuler des jeunes chevaux. Profil : Expérience : 1 - 3 ans Expérience exigée ou très bon niveau à cheval (jeunes chevaux) - Expérience(s) dans : Galop (entraînement), Sport / Loisir - Compétences spécifiques : o Débourrages et/ou travail du jeune cheval Exigé o Niveau d’équitation minimum : Galop 7 et + Souhaité

PRÉPARATEUR DE YEARLING H/F Offre N° E017724

ÉLEVAGE

Lieu de travail : Dép 14 Type de contrat : CDI - Temps plein Début de contrat : 01/09/2018 Poste et missions : Centre équestre proche de Caen recherche un(e) moniteur(trice) expérimenté(e) Vous devez assurer les cours d’équitation, aider aux travaux d’écurie, monter les chevaux des propriétaires et les accompagner en compétition. Cours le mercredi / vendredi / samedi Vous devez être automne et force de proposition pour développer l’activité. Merci de contacter directement l’employeur au numéro qui vous sera transmis après avoir postulé sur le site d’équiressources. Profil : - Expérience : 4 - 10 ans Expérience comme moniteur indispensable et sortie en compétition - Niveau de formation : Niveau 4 (BAC) - Diplôme Exigé : BPJEPS (Niv 4) - Compétences spécifiques : o Débourrages et/ou travail du jeune cheval Souhaité o Travail à la longe Exigé o Niveau d’équitation minimum : Galop 7 et + Exigé o Sorties compétitions amateur : CSO, Complet, Dressage Souhaité - Compétences transversales : o Permis B (voitures) Exigé

CAVALIER DÉBOURRAGE PRÉ/ENTRAÎNEMENT H/F Offre N° E017725

ANIMATIONS

ENSEIGNANT D’ÉQUITATION H/F Offre N° E017180


La Grande Histoire 1989-2018

6ème Episode 2006 - Sylvain Montigny et Gabyscon*HN 2007 - Jérôme Hurel et Sacramento

EQUIN NORMAND n°106 2018

29


30 EQUIN NORMAND n°106 2018


EQUIN NORMAND n°106 2018

31


32 EQUIN NORMAND n°106 2018


EQUIN NORMAND n°106 2018

33


Qualifications des Etalons Selle-Français de 3 ans Sous le patronage d’Equin normand

Forza Fezzano !

L

a dernière session nationale de qualification des étalons selle français, de loin la plus dense avait lieu au Pôle Hippique de Saint-Lô. Episode marathon pour les mâles de 3 ans entamé à 8h00 et clôturé à 21h30 eu égard au nombre important de candidats : 120 ! Au terme de la journée, le rappel s'est limité aux 20 premiers sujets. Il serait fastidieux et inutile de les passer tous en revue. Il suffit de noter que le vainqueur recueille une moyenne de 16.54 aux 3 ateliers et le 20ème 15.77. C'est dire que ce lot de tête est assez homogène même si aucun concurrent ne se détache de façon notable qualifiant ainsi la tendance générale de cette édition. Situation assez paradoxale pat ailleurs, le sport s’orientant de plus en plus vers des sujets athlétiques près du sang, on notait la présence d’un nombre important de chevaux trop lourds. Par ailleurs, si le label SF, comme le sont les BWP, SBS, KWPN, Holstein et en ce qui concerne les autres nations phares en Europe, pour les chevaux nés en France doit se manifester et se faire valoir pour de nombreuses raisons, il n’en reste pas moins qu’il faut penser en « Cheval de Sport Européen ». En effet, parmi les 20 premiers du classement seuls 2 revendiquent l’appellation « SF originel ». C’est ainsi, mais des changements manifestes de comportement et de conformation se révèlent et vont, si ce n’est déjà le cas, induire rapidement des évolutions indispensables de la part des cavaliers au cours de leur cycle de formation.

34 EQUIN NORMAND n°106 2018


FEZZANO MSG Par Canturano et Jattica d'Alleaume par Qredo de Paulstra à Madame Sylvie Granger de Barbizon présenté par Stéphane Dufour. Canturano, (Holst) l'étalon vedette du Haras de Gravelotte est un fils de Canturo Notes : Moyenne 16.54 Allures 17.00, Modèle 15.60, Saut en liberté 17.25

FOO FIGHTERS IN LIVE Par Cornet Obolensky et une mère par Royal Feu né aux écuries Pelamatti à Bertoncourt dans les Ardennes, acquis à la naissance par le Néerlandais Joop Aaldering. Notes : Moyenne 16.52, Allures 15.50, Modèle 15.80, Saut en liberté 17.75

FAKIR DES RUETTES Par Up to You* GFE et une mère par Diamant de Semilly à Jean Louis Lenoury de Saint-Fromond (50) et Yvon Avice d’Isigny sur Mer (14) Notes : Moyenne 16.39, Allures 15.75, Modèle 15.60, Saut en liberté 17.50 EQUIN NORMAND n°106 2018

35


36 EQUIN NORMAND n°106 2018


Funky Music Semilly

Diamant de Semilly et une mère Apache d’Adriers à Richard Levallois, l’un des deux seuls SF originel du Top 20 avec Furst d’Altenbach (Urano de Cartigny).

Flash Gordon

Il faut aller jusqu’à la 93ème place pour trouver ce très beau fils de Contendro par ailleurs remarquablement toiletté et présenté par la maison Flandin. Pourquoi ? tout simplement parce qu’il manquait totalement son saut en liberté avec seulement 12.75. Il obtenait cependant 16.25 aux allures et 15.70 au modèle.

Festival d’Argouges

Fils d’Armitages Boy et de la très bonne Adriana d’Argouges (Lauterbach) à Jean-Luc Dufour de Cosqueville (50) prend la 20ème place oserait-on dire seulement. En effet, Festival obtient la moyenne de 15.77 avec 15.75 aux allures, 15.80 au modèle et 15,75 au saut en liberté, un exemple qu’on aurait voir dans les chevaux de tête. Ambiance des qualifs avec une brochette de juges, une discussion entre le président du stud-book et sa directrice et un rendez-vous de travail entre Christophe Grangier et Joop Aaldering.

EQUIN NORMAND n°106 2018

37


Qualifications des Etalons Selle-Français de 2 ans Sous le patronage d’Equin normand

Girolata Mont Oger à Cotentin né dans la Manche

Graal du Talus et Golden Boy de Béthune ……. « itou » !

Comme lors du Championnat de France des 3 ans 2017, le tiercé est totalement manchois. Une satisfaction certes mais qui donne un objectif précis à ces éleveurs : rééditer le même exploit lors de la finale nationale pendant le Meeting d’automne en octobre toujours à Saint-Lô bien sûr. Le lauréat est né à Saint-Jean de Daye dans la Manche – Saint-Lô Agglo Les meilleures notes Allures : Girolara Mont Oger et Gaylor Mail (Catchar Mail) Modèle : Girolata Mont Oger Saut en Liberté Graal du Talus et Gold de Laume (Padock du Plessis)

38 EQUIN NORMAND n°106 2018


GIROLATA MONT OGER

Cependant, il fallait être sur place assez tôt pour voir le vainqueur évoluer en liberté. Il s'agissait en effet du 206, à savoir Giralota Mont Oger un produit du très en vue Up to You à Roland Cotentin de Saint-Jean de Daye dans la Manche. Girolota a pour mère Veleta Normande (Made in Semilly), la propre soeur d'Usa Normande une jument classée "Elite" à Fontainebleau sous la selle de Benjamin Devulder qui l'a montée et qualifiée pour la Grande semaine jusqu'à 6 ans. Depuis 2016, elle est la propriété de Nicolas Paillot qui la confie à Darragh Kenny (4ème CSI5 à Wellington) ou Yann Candelé, (vainqueur d'un Winning Round) à La Corogne et récemment 4ème du GP*** de Reims. Les notes de Girolata : Moyenne 16.85, Allures 16.50, Modèle 16.50, Saut en liberté, 17.50

GRAAL DU TALUS

Encore un produit de luxe de la maison Le Boedec. Fims de Mr Blue et Carma du Talis par Quick Star, Graal est le frère utérin du très bon 7 ans de Benjamin Devulder Baccarat du Talus (Calvaro). Sa 3ème mère Origine d'Elle (In CHalaA) a produit Kuame du Talus HN (Narcos II) ISO 162 en 2007 et Gold du Talus (Olisco) ISO 159 en 2009 avec Willi Melliger. Les notes de Graal : Moyenne 16.52, Allures 15.75, Modèle 15.70, Saut en liberté 18.00

GOLDEN BOY DE BETHUNE

Produit maison de Daniel Dormaels à Gefosse-Fontenay dans le Calvados. Golden est en effet un fils du très prometteur Bandro Boy de Béthune (Sandro Boy) et de Carma de Béthune (Come On). Les notes de Golden Boy : Moyenne, 16.32, Allures, 14.50, Modèle 16.20, Saut en liberté, 17.50


40 EQUIN NORMAND n°106 2018


Galisto Calisto La belle histoire se poursuit

V

oilà deux ans déjà, nous relations dans un long reportage la belle histoire de ce poulain orphelin qui, avec la complicité de son éleveur avait pris goût à la vie et en même temps redonné l’envie de vivre à son père Damiro B. L’étalon est mort en mai dernier à l’âge de 33 ans. Arnaud Gicquel était fier de présenter ce jeune mâle à la qualification de Saint-Lô pour le Championnat de France qui se tiendra toujours à Saint-Lô fin octobre. Il pouvait être puisque son poulain prenait la 8ème place sur 60 candidats avec en particulier une note au saut en liberté de 17.50, la 2ème meilleure note du concours. Pourtant pour arriver là, la vie de Galisto Calisto, turbulent et espiègle s’il en est, n’a pas été un long fleuve tranquille pour Arnaud. Blessé légèrement en descendant du camion lors du championnat des foals en 2016, le fils de Damiro B, en 2017, à l’occasion d’un transport pour le changer de pâture, ne trouvait pas mieux que de passer un pied dans le passage de roue du véhicule. Une belle frayeur heureusement sans séquelle aujourd’hui pour ce survivant qui se présentera à la finale avec la rage d’être approuvé à reproduire.

EQUIN NORMAND n°106 2018

41


Fanatic des Forêts Photo by courtesy of Eric Fournier

42 EQUIN NORMAND n°106 2018


EQUIN NORMAND n°106 2018

43


44 EQUIN NORMAND n°106 2018


EQUIN NORMAND n°106 2018

45


Fabrice Paris et Bruyère du Gué : La première depuis 2010 !! Impulsé par Pierre-Yves Le Guen, un Breton de Morlaix qui a longtemps navigué dans le monde équestre normand avant de s'investir dans la gestion de patrimoine, le "Repentigny jump" dont la 1ère édition fut hélas annulée en 2017 à cause des intempéries vivait en ce 1er juillet, ce que le Président nommait avec humour la "1ère édition bis". C'est dans un champ, le Hameau des Juliettes, un cadre singulier plutôt proche du "countryside" anglais où le sport se mêle à la bonne humeur et à la détente que l'équipe organisatrice a, avec beaucoup de rigueur et de précision, donné sa représentation. Un théâtre de verdure et de tranquillité au coeur du Pays d'Auge, sur la commune de Repentigny voisine de Beaufour-Druval, Cambremer, Victot-Ponfol etc... Samedi soir, un dîner suivi un concert dont les échos font état de plus de 300 personnes a donné force à l'événement qui suscite beaucoup de curiosité et aussi beaucoup d'intérêt à voir le nombre de partenaires autour de la piste. Fabrice Paris comme Benjamin Devulder, Francis Mas, Jérôme Bonafons, David Aissa et une brochette d’autres très bons cavaliers normands avaient eu l’amabilité de venir participer à ce concours dont la dotation du Grand Prix à 135 était de 9000€. Et Fabrice Paris, outre la bonne attitude professionnelle de soutenir ce type de concours utile à la filière renouait avec la victoire à ce niveau. En effet, en s’imposant avec Bruyère du Gué, le Saint-Lois malgré de nombreux classements à 130 ou 125 sans compter la 2ème du championnat des 5 ans avec Un Diamant des Forêts qui brillait le jour même au CSI***** de Calgary devait remonter au 5 décembre 2010 pour avaoir été à pareille fête. C’était avec Lavande des Forêts lors du Concours de l’AEC dont il est l’en des meneurs.

46 EQUIN NORMAND n°106 2018


Accompagné d’André Roguet, Cavalier émérite des années 80-90, Pierre – Yves Le Guen reconnait le parcours de la 2ème manche avec des partenaires. Avec un tel coach, - Eric Levallois- le voisin, Roamain Lescame ne pouvait être que le plus rapide. Première remise des prix dans une 135 depuis 2010 pour Fabrice Paris qui, il faut le préciser a, pendant toutes ces années privilégié la carrière de ses filles Pauline et Audrey. Très bon concours pour Jérôme Bonafons, 3ème du GP avec Vulcain de Chalusse, meilleur cavalier du concours grâce à 3 succès avec Vestale du Salbey et Belem de Boisquillon sans compter des classements avec Arpège du Salbey et Brisbane du Salbey.

EQUIN NORMAND n°106 2018

47


Benjamin Devulder- Québec Tame 48 EQUIN NORMAND n°106 2018


Le sport Avec la concurrence d'autres manifestations et sans doute à tort, ô combien, la crainte d'un terrain moins sûr que le sacro-saint sable, ils étaient une vingtaine à s'aligner pour le grand prix aux couleurs de "Dom Com Invest". Pour la 2ème manche ils étaient 8. Benjamin Devulder et Mathis Burnouf avaient qualifié 2 chevaux. C'est le couple revenant, Devulder/Québec Tame, attraction de la journée, qui entamait les hostilités avec un sans-faute suffisamment rapide pour ne pas être trop inquiété. Francis Mas toujours aussi enthousiaste sortait avec 8 points, Mathis Burnouf et Viking d'la Rousserie avec 4, alors que Jérôme Bonafons, (Elevage du Salbey) l'homme de ce concours tant il a engrangé de classement était sans faute avec Vulcan de Chalusse mais plus lent que "Benji". Venait alors Fabrice Paris Bruyère du Gué. Mettant en oeuvre les suggestions de Benjamin Devulder pendant la reconnaissance, il était plus rapide de 73 centièmes. Romain Lescane, coaché par Eric Levallois l'aurait emporté avec Demi si une barre n'était pas tombée. Pour finir Devulder avec Brume de Rauracie et Burnouf avec Ccstud's Fidelity rentrent au paddock avec du bois.

Classement 1- Fabrice Paris/Bruyère du Gué 0 et 52.15, 2- Benjamin Devulder/ Québec Tame 0 et 52.88, 3- Jérome Bonafons/Vulcain de Chalusse, 4- Romain Lescame/Demi 4 et 49.52, 5-Benjamin Devulder/Brume de Rauracie 4 et 54.27

EQUIN NORMAND n°106 2018

49



Même à Deauville !

C’est « Graignes » qui gagne

C’était le dimanche 8 juillet, l’hippodrome de Deauville venait juste d’ouvrir ses portes que dans le Qatar Prix de Saint-Hymer, une course de maiden (chevaux de 2 ans), l’inédit Graignes se montrait le plus fort. Mal sorti des boîtes le protégé d’Augustin Normand entraîné par Yann Barberot, a produit un effort redoutable à quelques centaines du but pour s’imposer d’une encolure. Graignes est né à l’Ecurie Euroling chez Jean-Paul Challet à Coulon dans les Deux-Sèvres. Présenté par le Haras de Grandcamp il était vendu 40.000€ en octobre aux ventes Arquana. En mai, Yann Barberot et Sylvain Vidal l’ont racheté pour 90.000 €. Il devrait être revu sur la poste normande en août. A suivre ! EQUIN NORMAND n°106 2018

51


JEUX MEDITERRANEENS

Félicie Bertrand Sultane de Tarragone

V

oilà des siècles que les dernières sultanes avaient quitté les rives de Catalogne et de Castille. L’histoire repassant inlassablement ses plats, c’est sous les traits d’un couple français de saut d’obstacles qu’elle s’est répétée. Et comme aux temps anciens, Félicie Bertrand et sa jument Sultane des Ibis sont reparties de Catalogne couvertes d’or et d’argent. L’or en individuel et l’argent pour l’équipe de France à l’occasion des Jeux Méditerranéens. Une compétition qui certes n’a pas l’aura des autres grands rendez-vous mondiaux ou européens mais qui met en exergue tous les pays qui composent cette frange méditerranéenne et pour qui le cheval est un dénominateur commun. Parisienne mais installée en Normandie depuis longtemps Félicie était accompagnée dans l’équipe par Nathalie Paillot, Titouan Schumacher et Pierre-Alain Mortier. Sa discrétion n’ayant d’égale que sa compétence valent à cette jeune femme d’aujourd’hui, grâce à la confiance que lui accorde le Haras de Clarbec, franchir une étape qui pourrait l’amener vers d’autres succès de grande envergure.

52 EQUIN NORMAND n°106 2018


Avec Sultane, une complicité immédiate C’est lors du CSI** de l’AEC à Saint-Lô en novembre 2017, que Félicie sautait ses premiers obstacles avec la fille de Quidam de Revel : « Nous nous sommes tout de suite bien comprises. Dès les premiers parcours nous étions dans une grande confiance ». Le début de saison est entamé à Villamoura : « Nous y sommes restés 3 semaines. J’ai vu que Sultane avait été au mieux lors des deux derniers Grands Prix. J’ai compris qu’à la maison il fallait essentiellement faire de l’entretien d’autant qu’elle connaît bien son métier. Mais pour canaliser son énergie débordante il faut qu’elle aille souvent en concours ». Les Jeux Méditerranéens c’était quand même pour vous le baptême du feu au haut niveau ? « J’avais fait une Coupe des Nations au Portugal avant mais c’est vrai que ces Jeux on en parle pas beaucoup. Mais la confiance qui s’était établie entre moi et la jument j’ai pu me consacrer sur autre chose et tout s’est bien passé ». Une écurie de concours bien garnie Toujours passionnée par le travail du jeune cheval, elle fut honorée par le Trophée de la meilleure prépratrice de à Fontainebleau en 2017, Félicie est désormais bien armée pour s’investir dans le haut niveau. Avec Chacco Rouge, Nice Stéphanie encore très active, Vahiné de Favi, la très prometteuse Creta la Silla et Bassano de Nantuel pour le Haras de Clarbec, elle dispose, dans ses écuries de Deauville d’Aset d’Ouilly, Galway Girl et Barbie de Coquerie pour différents propriétaires. En revanche, elle a aujourd’hui cessé sa collaboration avec Christian Hermon : « Nos trois années de travail en commun ont été vraiment fructueuses, je ne le regrette pas ». Après avoir participé au CSI*** de Dinard, Félicie Bertrand viendra à celui du Normandie Horse Show avec Chacco Rouge et Nice Stéphanie et la médaille d’Or des Jeux Méditerranéens comme avant elle Xavier Leredde, Michel Robert, Thierry Rozier et Simon Delestre. Photos avec l’amabilité d’Elise Megret-Haras de Clarbec

EQUIN NORMAND n°106 2018

53



Marcus « Fabulous » Ehning

Mon « Aix » : Quelle histoire ! EQUIN NORMAND n°106 2018

55


A

vant d’aller se battre pour l’Allemagne dans la Coupe des Nations qu’avec ses compatriotes il va remporter pour la 3ème fois de suite, Marcus Ehning prend du temps pour sa famille. Détendu et fier de sa progéniture, il pose avec plaisir avec Nadia son épouse née Zülow, plusieurs fois championne du monde et d’Europe de voltige et leurs 4 enfants, : Yula Ekaterina l’âinée, Davy Andreas, Nael Fyor et le petit dernier Lyas. Lui, le quasi vétéran, 44 ans, emmenait une équipe composée de trois jeunes : Simone Blum et DSP Alice, 29 ans, Laura Klaphake et Catch me if you can, 24 ans, Maurice Tebbel et Chaccos’ son, 24 ans.

56 EQUIN NORMAND n°106 2018


Coupe des Nations

Depuis son double sans faute et son succès avec l’équipe allemande dans la Coupe des Nations d’Aix en 2017, Prêt a Tout n’était pas venu aux flots de la victoire depuis une 150 à Bâle en janvier. A Paris dé but juillet, il avait montré de belles en s’emparant d’accessits dans des épreuves intermédiaires. Impérial en 2ème manche, le fils d’Hiram Chambertin avait dû concéder une faute basique sur l’oxer N°3 en première manche alors que Laura Klaphake réalisait un double sans faute avec Catch me dont on apprenait quelques jours plus tard que Bill Gates avait fait une offre d’achat de 8 millions d’euros.

Avant sa victoire dans le Grand Prix, Marcus termine 3ème du Grand Prix d’Europe avec Funky Fred. C’était mercredi. Dans le prix de la communauté urbaine d’Aix, Firth of Lone commet une faute. Le lendemain et avant l’apothéose des Nations, le cavalier de Borken, près de la frontière néerlandaise terminait 2ème de l’épreuve pour jeunes chevaux avec Mill Creek Filipaka et 3ème d’une épreuve de vitesse avec Firth of Lone. Vendredi, dans le prix de la Région NRW Funky Fred commet une faute au premier tour et samedi dans le Prix Allianz en Winning Round, Marcus abandonne dans la 2ème manche après ne pas s’être compris avec Firth of Lone sur l’abord d’un double. Photos : Maurice Tebbel/ Chaccos’ Son, Marcus Ehning /Funky Fred et Firth of Lone EQUIN NORMAND n°106 2018

57


Le Grand Prix

58 EQUIN NORMAND n°106 2018


A

vant de recevoir les félicitations et de se laisser aller aux accolades avec Marc Houtzager ou encore le sympathique Peter Hoffmann, président de Mannheim, Marcus Ehning a accompli une œuvre équestre de grande envergure. De grande envergure compte tenu de la valeur intrinsèque d’un cheval de 15 ans considéré comme n’ayant pas toujours la régularité souhaitée. Pour souligner la facilité avec laquelle le vainqueur de ce Grand Prix en 2006 avec Küchengirl a conduit son exploit de 2018, un journaliste résumait simplement la chose en disant qu’il avait effectué trois tours de Hunter. Luciana Diniz et Fit For Fun 2ème ont été brillants tout comme le styliste Quabri de l’Isle avec Pedro Veniss. Ils sont tous les trois doubles sans faute alors que, il faut le souligner les deux autres barragistes Darragh Kenny et Steve Guerdat collectionnent chacun 12 points.

EQUIN NORMAND n°106 2018

59


GRAND PRIX AIX LA CHAPELLE

Historique pour les 60 ans du Selle Français

Prêt à Tout est né en 2003 chez Bruno Louchet à Denice (69). Son père Hiram Chambertin a une centaine de produits enregistrés dont seulement 2 bien indicés. L’autre est Ortis de la Bresse une jument débutée par Alexandre Fontanelle et exploitée de 2014 à 2016 par Eden Leprévost-Blin Lebreton. Pour l’histoire, nous avions saisi Hiram Chambertin lors de la « Présentation nationale des étalons » le 8 octobre 1998 à Saint- Lô. Déjà Prêt à tout !

Après Sans Souci en 1971, Silbersee en 1985, Prêt à Tout donne la 3ème victoire au Stud Book SF dans le Grand Prix d’Aix la Chapelle. Historique aussi, la 3ème place du fantastique Quabri de l’Isle pour sa première participation au Grand Prix. Historique toujours le Trophée du meilleur cheval du concours et ce pour la 2ème fois pour Prêt à Tout. Le Trophée appelé « Halla » du nom du cheval d’Hans Günter Winkler récemment disparu a été remis à la propriétaire Madame Ruth Krech une industrielle de Frauenfeld en Suisse, par la fille de Winkler. Historique enfin puisqu’à l’exception de Prêt à Tout, Sans Souci, Silbersee et Quabri sont nés dans la Manche, les deux derniers dans le canton de Montebourg ville jumelée avec Aix la Chapelle. A ces trois chevaux, il faut associer, les Ideal de la Loge, Old Chap Tame et autres, Mylord Carthago, Lord de Theize, Nippon d’Elle, Kraque Boom, Jubilée d’Ouilly, Lamm de Fetan lauréats des Coupes des Nations de 2009 et 2012 sans oublier ceux des succès de 1980 et 1988 tout comme le Grand Prix d’Europe de Flipper d’Elle en 2006 sous des trombes d’eau et bien entendu Opgun Louvo héros du complet avec Sandra Auffarth.

Pedro Veniss – Quabri de l’Isle

60 EQUIN NORMAND n°106 2018


EQUIN NORMAND n°106 2018

61


CHIO AIX LA CHAPELLE

Et la France dans tout ça ? En saut d’obstacles elle rame - En Complet elle surfe - En Attelage elle se mouille Philippe Guerdat pouvait sortir son mouchoir pour la cérémonie de clôture. Un mouchoir non pour manifester sa joie mais plutôt pour essuyer des larmes sur la prestation globalement décevante des cavaliers. A part la victoire de Shiva d’Amaury dans l’épreuve d’ouverture avec Mathieu Billot mais qui abandonnait dans le difficile Prix d’Europe et la 2ème place de la grosse épreuve du vendredi avec Kevin Staut et le non-retraité Rêveur de Hurtebise, le reste est inquiétant. Inquiétant avant le rendez-vous de Tryon sachant qu’il est bon de se souvenir qu’en 2002 lors du concours de Dinard, les observateurs ne manquaient pas de pointer les résultats peu encourageants de Diamant de Semilly et Dollar du Murier. La suite on la connaît. Ceci étant en demeurant dans le factuel, force est de constater que la cavalerie nationale n’a pas brillé à Aix. De la débâcle d’Eros, à Ilex VP qui ne parvient pas à se débarrasser de ses fâcheux 4 points imprévisibles, en dépit de ses grandes qualités et de celles de son cavalier. Tout cela pour finalement éviter la 8ème et dernière place dans la Coupe des Nations grâce à un sans- faute de Kevin Staut avec Silver deux de Virton et un point de temps dépassé pour Quel Filou 13. Après une 4ème place encourageante en début de meeting, Urano de Cartigny sort avec deux fois 8 points. On saluera cependant la très belle 6ème place de Thierry Rozier et Venezia d’Ecaussines vendredi, dans le Grand Prix de la Région avec deux fois un point de temps dépassé…seulement. Seul Kevin Staut participait au Grand Prix avec un Silver Deux de Virton manifestement hors sujet n’ayant pas la détermination utile pour franchir sans encombre le double le long du lac. Sage, le Normand préférait renoncer. Au registre des satisfactions et malgré des résultats moyens, il faut saluer l’extrême combativité de Mathieu Billot qui, quel que soit l’épreuve et le cheval qu’il monte, travaille toujours pour mettre la Coupe sur la cheminée.

L’équipe de complet ne venait sans doute pas à Aix pour repartir avec la 2ème place. Mais, chemin faisant, à la faveur d’un tir groupé dans l’épreuve de saut d’obstacles et aussi d’un cross bien négocié pour Karim Florent Laghouag et Thibaut Vallette , les hommes de Thierry Touzaint, Clara Loiseau subissait une élimination, sont montés sur une deuxième marche prometteuse avant Tryon. Un cross corsé Corsé puisque seul l’Australien Christopher Burton avec Quality Purdey est parvenu à boucler le tour en moins de 7 minutes. Son compatriote Andrew Hoy et le fils de Jaguar Mail Vassily de Lassos prennent la 2ème place. Dans cet exercice, Karim Florent Laghouag et Punch de L’Esques terminent 6ème pour remonter à la 8ème place du classement général. Thibault Vallette accroche le top ten avec Qing du Briot ENE HN pour se poster devant son compatriote au 7ème rang. Thibaut Fournier jusque-là dans le coup, est éliminé du cross avec Siniani de Lathus mais Cedric Lyard en embuscade compense ses 5 points du jumping avec une solide 15ème place au cross avec Unum de’Or, permettant ainsi aux Bleus de terminer derrière les Néo-Zélandais particulièrement performants au regard d’une équipe allemande totalement décomposée même si Julia Krajewski l’emporte en individuel associée à Chipmunk FRH.

62 EQUIN NORMAND n°106 2018


On l’avait vu à Saumur, les meneurs coachés avec vigueur et détermination par Félix Brasseur et Quentin Simonet se mouillent vraiment pour coller au peloton de tête emmené par les Néerlandais et le superman australien Boyd Exell. Après une très belle 2ème place au dressage, Benjamin Alliaud gère habilement son marathon en se classant 11ème, Thibaut Coudry est 18ème et Sébastien Mourier 21ème. A ce stade avant l’épreuve de maniabilité l’équipe de France est 4ème et possède une marge suffisante pour préserver ce rang. Effectivement, Avec Alliaud en leader et 10ème c’est Sébastien Mourier qui le suit de près. Thibault Coudry est 15ème. Et tout ça, ça fait une excellente équipe qui termine 4ème et Benjamin Alliaud 8ème en individuel dont à chaque sortie les progrès sont patents et qui mérite vraiment de faire entrer la France dans le cénacle des nations où l’attelage compte. Finalement, Ijsbrand Chardon s’impose d’un point devant Boyd Exell, l’Australien ne terminant que 7ème de l’épreuve de maniabilité. On note dans le classement l’arrivée de deux meneuses allemandes diablement efficaces, Mareike Harm et Anna Sandmann qui complètent le top ten.

EQUIN NORMAND n°106 2018

63


GRAIGNES – Quinté

Eric Raffin et Cimarron Le maillot jaune au sprint !

64 EQUIN NORMAND n°106 2018


Cette journée de gala sur l’hippodrome du Vieux Château débutait sous la bannière de l’Afasec et plus précisément de l’école qui jouxte l’hippodrome. Réservée aux apprentis cette opposait plusieurs élèves aux anciens élèves de l’établissement dont Théo Duvaldestin hyper favori avec Baron Daidou. Il a gagné mais au prix d’un retour fracassant dans la ligne droite. Baron Daidou appartient à Mme Legardinier l’épouse d’un maréchal ferrant opérationnel dans la Manche. Le quinté qui constituait la 2ème course du programme ne sembla qu’une formalité pour Cimarron. Dans le dos des leaders pendant l’essentiel de la course, Eric Raffin sans doute porté par le contexte du Tour de France avec son maillot jaune sortait du peloton pour s’imposer au sprint devant Benoit Vassard et Comtesse du Clos. Il s’agissait pour cette jument entraînée par Estelle Dessartre de la 6ème deuxième place de suite. Les communautés territoriales invitées pour l’occasion et plus particulièrement Saint-Lô –Agglo, ne manquèrent pas la photo des balances. Un intérêt qu’ils manifestent pour une filière économique d’importance non délocalisable qui par ailleurs, du fait des déplacements de ses représentants sur les hippodromes du monde entier donne une résonnance d’envergure à ce territoire du Saint-Lois dont le Pôle Hippique en est le pendant pour les sports équestres. EQUIN NORMAND n°106 2018

65


66 EQUIN NORMAND n°106 2018


30 Ans

Le Livre mémoire du Normandie Horse Show

25€

Commande sur le site : www.equin-normand.com En vente au Haras National de Saint-Lô - Ecurie N°5 EQUIN NORMAND n°106 2018

67


Retrouvez toutes les actualités sur notre site :

www.equin-normand.com

68 EQUIN NORMAND n°106 2018