Issuu on Google+

ES ID S B N IO IT S O P EX

R I N E V E R

IDES S B N IO IT S O P X E


PRESENTATION

PHOTOGRAPHIES

BIOGRAPHIES


ES ID S B N IO IT S O P EX

R I N E V E R

IDES S B N IO IT S O P X E

Jean-Luc Cormier, Hervé Dez, Pablo Ferandez et Marija Jankovic. commissaire de l’exposition : Hervé Dez mise en scène de l’exposition : Virginie Laurent “La pensée photographique, parce qu’elle concerne au plus près l’origine, est sans doute vouée plus que toute autre aux reprises constantes, aussi bien le recommencement du même que la cause du renouvellement, le nouveau départ, le regard neuf...” Roland Barthes, La chambre claire Retourner, mais retourner vers quoi ? En revenir où ?

Qu’est-ce que re-venir veut dire ? Revenir avec le regard lavé par les eaux du temps (se rincer l’oeil), revenir pour tout oublier, revenir pour s’alléger du poids de l’histoire humaine, revenir pour reconquérir la force de l’étonnement, revenir pour apprivoiser les stigmates d’un temps révolu, revenir comme une aube toujours présence jamais la même, revenir pour que quelque chose fasse silence, revenir pour recommencer... Revenir sur les archives Lorsque Rosalind Krauss pose cette question « Serait-il possible de parler d’une œuvre qui se limiterait à une seule pièce ? » c’est pour introduire toute la problématique des archives et de leur agencement en catalogue en prenant comme exemple le travail d’Atget. Que le travail du photographe soit introspectif ou documentaire, il passe forcément par un archivage qui induit un aller-retour constant entre les images passées et futures. Re-venir n’est donc pas un simple retour sur la scène de crime. Il s’agit aussi d’une des facilités du médium photographique à produire du sens par accumulation de traces qu’il faut assembler après coup, dans une série, un catalogue, une exposition.


Albanie un pays d’Europe (1999-2009) Jean-Luc Cormier Après avoir eu la possibilité de photographier l’Albanie en 1999 au moment de l’arrivée massive des premiers réfugiés en provenance du Kosovo en guerre, l’opportunité de pouvoir y retourner 10 ans plus tard fut pour moi l’occasion de re-venir vers une Albanie apaisée qui vient de déposer sa demande d’adhésion à l’Union Européenne. l’Union Européenne. 40 tirages couleurs 1 vidéo (réalisée en 2010) Km0 (2003-2010) Hervé Dez Revenir à Bor, c’est suivre la mutation de la ville. Qu’est-ce qui c’est passé ? Tien, ici, rien a bougé. Les privatisations ? Bof, finalement c’est pas ça. A force d’y retourner, j’ai accumulé des archives, pas seulement mes archives. Des journaux, des films, des cartes postales, des témoignages, qui s’ajoutent à mes photographies. Je peux faire des aller-retours dans le temps. Je travaille maintenant avec la bibliothèque municipale sur la mémoire collective de la ville. Parfois, Dragan, un ami syndicaliste me dit en plaisantant : ERVIN, buy a flat here, to live here. Because of the unemployment and the pollution, Its chip ! Come ! Come back ! 40 tirages couleur documents et témoignages, un fim. Autour du Paradis Pablo Fernandez « ils appelaient tranquillité ce qui n’était qu’une noyade… » Richard Déjardins, Miami. Je n’ai jamais cessé de retourner en Espagne, une fois par an, voyages familiaux au cours des quels j’ai toujours photographié. Autour du Paradis est né de ces visites, de la fréquentation de ces paysages construits pour le rêve. « Staro Sajmište », l’ancien Parc des expositions de Belgrade. (2009) Marija Jankovic et Philippe Bertinchamps 16 tirages coulours 30X40, documents et témoignages. Il est des lieux d’où l’on ne revient pas – et sur l’histoire desquels on ne revi-


ent pas, car « du passé faisons table rase », bâtissons le futur, les lieux de mort deviendront des lieux de vie. Staro Sajmište, l’ancien Parc des expositions de Belgrade, est l’un de ces lieux. Pendant la Seconde Guerre mondiale, ce fut un camp de concentration nazi, le plus importants des Balkans après Jasenovac. Aujourd’hui à l’abandon, son histoire flotte dans les limbes de la mémoire collective. Que s’est-il passé ? Le travail photographique de Marija Jankovic se rapproche de celui d’un enquêteur revenu sur les lieux du crime pour en reconstituer les scènes. Mais il se peut que ses photographies surprennent. Les reconstitutions donnent en effet la parole aux morts. Elles invoquent les revenants : les oubliés de l’Histoire, ceux qui ne sont pas revenus des camps. De juin à novembre 1941, des hommes dans la force de l’âge : fusillés parce que juifs ou rroms. De décembre 1941 à mai 1942, des femmes, des enfants, des vieillards : gazés parce que juifs. De mai 1942 à juillet 1944, des hommes, des femmes, des enfants, des vieillards : battus à mort, déportés dans d’autres camps du Reich parce que… parce que quoi ? Les personnages de ces tableaux sont des poupées. Minutieusement mises en scène, elles semblent interpeller le spectateur : voyez ce que fut notre calvaire, ne l’oubliez pas ! Tout l’art de l’auteur consiste à contourner l’écueil du pathos. Des poupées, oui, mais dans une scénographie à la rigueur distanciée, toute de respect, d’écoute et de questionnement.


Bsides.fr bsides est une plate-forme européenne qui publie des photographies en séries collectives ou monographique, en utilisant des moyens électroniques de publications. Le site bsides.fr a été créé en 2008 par Hervé Dez, JeanLuc Cormier et Pablo Fernandez. contact : contact@bsides.fr Une sélection d’expositions des Auteurs 2010 Club 44 - La Chaux-de-Fonds (Suisse), Fenêtre sur Balkans 2009 Galerie Kamchatka - Paris, Papier Machine, Médiathèque d’Arcueil, transition amère Gallery Subhaus - Sombor (Serbie), War story Centre Culturel de Mladenovac (Serbie), Nos chers voisins 2008 Galerie Kamchatka - Le Mois de la Photo à Paris, transition amère Chapelle de la Salpétrière - Le Mois de la Photo à Paris, Don de vie Galerie Voz’image - Affordable Art Fair Paris Promenades photographiques - Vendôme, Le Crépuscule des jours Galerie Voz’image - London Art Fair Musée des Beaux-Arts - La chaux-de-Fonds, Esplanade mon quartier 2007 Galerie du Couchant - Genève, Que faisons-nous ensemble ? Médiathèque de Murska Sobota (Slovénie), MDV projekt Espace Via le monde - Bobigny, Rugby au coeur 2006 Cité des Sciences et de l’Industrie - Paris, résolution 1244 Maison de la poésie -Saint-Quentin-en-Yvelines Ecomusée de Fresnes, Elles se font femmes 2005 Gallery Artget - Belgrade (Serbie), Bor Maison Européenne de la Photographie - Paris, interrogation sur le monde Galerie du bar Floréal - Paris, intimes et partages Galerie de l’Université Populaire de Vranje (Serbie), Musique du vent Visa pour l’image (projection) - Perpignan



http://www.ep.bsides.fr/IMG/pdf/revenir