__MAIN_TEXT__

Page 1

N°36 - 1er trimestre 2020 - 5€

LE SELLE Français w w w. s e l l e f ra n c a i s . f r

Le Magazine le Selle Français n°36 - 1er trimestre 2020 

www.sellefrancais.fr

Le Maga zi n e

Sélection Valorisation Caractérisation Promotion Champions Service Succès

International Le Selle Français brille en complet et saut d'obstacles Evénements Les résultats des champions de demain

www.sellefrancais.fr

Vie du Stud-Book Appels à projets : le soutien de l'Etat au Stud-Book Selle Français


ClipMyHorse.TV avec le Pass annuel, devenez membRe PRemium, Réalisez 50 % d’économie & bénéficiez d’accès exclusifs

Replay HD 100 000 heures d’image

Mode plein écran & publicité limitée

Live depuis l’application sur Android et iOS

Téléchargement de vidéos depuis votre ordinateur

www.sellefrançais.fr Stud-Book Selle Français

La pLateforme de streaming internationaLe des sports équestres et de L’éLevage


Edito Eric Fournier

par Pascal Cadiou Président du Stud-Book Selle Français

Après une année 2019 riche en évolutions, notamment sur la période de qualification des étalons de 2 et 3 ans et sur la dotation des régionaux 3  ans sport, le Stud-Book Selle Français entreprend en 2020 de développer une aide significative à la commercialisation pour ses adhérents. Les concours d'élevage, du foal au 3  ans, sont des rassemblements qui permettent la caractérisation de nos jeunes chevaux par la notation de critères retenus pour la sélection. Ils ont aussi pour intérêt de collecter des informations importantes sur la descendance de nos reproducteurs. C'est le côté zootechnique de nos concours d'élevage, il est soutenu financièrement par le Fonds Eperon qui, grâce à la solidarité des courses, dote nos circuits à travers la prime PACE et les primes de Modèle, Allures et Aptitude au saut. Il ne faut pas négliger le côté sociétal car ces rassemblements permettent également aux éleveurs d'échanger entre eux et de faire leurs propres évaluations sur la descendance de tel ou tel reproducteur. C'est aussi le lieu et le moment où les acheteurs potentiels peuvent se réunir pour choisir leurs montures de demain. Depuis toujours, votre Stud-Book et vos Associations Régionales ont tenté de favoriser les échanges commerciaux entre les acteurs de la filière en faisant la promotion de ces rassemblements. Aujourd'hui, votre conseil d'administration souhaite passer à la vitesse supérieure en collaborant avec des agences de ventes afin de stimuler davantage le commerce. Un appel à

www.sellefrancais.fr 

projet a été lancé au printemps 2019 en direction des acteurs du secteur et des marchands via l'Agence française pour le commerce d'équidés (ex-Chambre syndicale des marchands de chevaux). L'idée est de développer des ventes physiques et/ou internet dont les supports seront nos championnats dans un premier temps et qui pourront se décliner par région lors de nos concours régionaux. Ainsi, dès le championnat des 3 ans mâles en février à Saint-Lô, les éleveurs qui le souhaitent pourront inscrire leurs candidats étalons à une vente web qui se clôturera quelques jours après la fin du salon des étalons. Nous espérons apporter un service de commercialisation plus structuré à nos adhérents et ainsi rendre nos circuits d'élevage plus attractifs. Vous trouverez dans les pages de votre magazine une rétrospective des événements et des championnats élevage et sport de l'année passée ainsi que les histoires des Hommes et des Femmes qui élèvent ces Champions. Ces éleveurs sont des exemples pour tous, ils nourrissent grâce à la qualité de leur travail les espoirs de toute la communauté Selle Français, il est nécessaire de leur rendre hommage et de les soutenir. Je profite également de ces quelques lignes pour souhaiter à tous les éleveurs une bonne année 2020 ainsi qu'à toutes les personnes et structures qui nous aident, nous soutiennent dans notre démarche d'être Organisme de Sélection. Bonne lecture et vive le Selle Français !

Le magazine Le Selle Français N°36

1


DIAMANT DE SEMILLY classé sur le podium des meilleurs pères de performers en CSO depuis 2014

ANDIAMO SEMILLY Grand Prix 1,60m CSI5* Lausanne 2019

Djagger Semilly

Funky Music Semilly

Fighter Semilly

Insémina�on Ar�ficielle en frais, congelé et profonde - Transferts d'Embryons COMPETENCE - EXPERIENCE - SERIEUX - EXCELLENTS TAUX DE FERTILITE

Evora Semilly


Sommaire

Le Magazine.

Le Selle Français

1

Edito

5 International Magazine édité par Le Stud-Book Selle Français 10 rue du Bois Gasseau, 77210, Samoreau Tél. 01 46 12 34 04 Directeur de la publication Pascal Cadiou Rédactrice en chef Bérengère Lacroix Coordinatrice éditoriale Sylvia Flahaut Rédactrice graphiste Vanina Hodges Ont participé à ce numéro Jocelyne Alligier, Claude Bigeon, Emmanuelle De Monléon, Sylvia Flahaut Photographes Scoopdyga, Eric Knoll, Les Garennes, Sportfot, Stud-Book Selle Français, Elodie Muller / Images'inn, Coll. WBFSH, PSV, Jean-Louis Perrier Dépôt légal 1er trimestre 2020 N°ISSN : 1969-0169 Imprimé par Imprimerie de Champagne ZI Les Franchises, 52200 Langres

Ne pas jeter sur la voie publique Photo de couverture : Good Pleasure Semilly © Les Garennes

www.sellefrancais.fr 

Saut d'Obstacles Concours complet

17 Evénement

Championnat des femelles à Fontainebleau Grande Semaine de Fontainebleau

31 International

Championnats du Monde à Lanaken

35 Evénement

Espoirs du complet Grande Finale de Pompadour Mondial du Lion

49 Vie du Stud-Book

Assemblée générale de la WBFSH

53 Evénement

Finales France dressage Grande Semaine de Saumur Championnat de France des 3 ans sport à Lyon Championnat des étalons

83 Vie du Stud-Book

Salons : Bordeaux, Rosières-aux-Salines, Saint-Lô L'Etat, partenaire incontournable du Stud-Book

90 Etude élevage Indices IFCE

94 Contacts

Les référents des régions L'équipe du Selle Français Le magazine Le Selle Français N°36

3


Aldo du Plessis

E quitechnic

L’ELEVAGE, LA VIE

Nous donnons vie à vos passions Congélation de semence Stockage de doses Expédition de doses Sexage de la semence Big Star

Ze Carioca

Insémination artificielle Transfert d’embryons

Adoption de poulains orphelins

EQUITECHNIC Chemin du Marais 14340 NOTRE DAME D’ESTREES-CORBON marc.spalart@evolution-xy.fr Tél : +33 (0)2 31 32 28 86 GSM : +33 (0)6 14 17 11 90

www.equitechnic.fr

Photos : PSV Morel, DR

Location de juments receveuses


Scoopdyga

Saut d'obstacles

International

Timon d'Aure SF

Des championnats continentaux à la saison indoor, le Selle Français sait s’imposer Les rendez-vous majeurs du jumping international s’enchaînent sans transition, des grandes pistes extérieures à celles plus restreintes de la saison en palais. Les meilleurs Selle Français, quelque soit le terrain de jeu, sont là pour faire gagner leur cavalier !

De Rotterdam à Lima sur la route de Tokyo ! Les échéances continentales avaient cette année un enjeu de plus car pour les nations n’ayant pas décroché lors des Jeux équestres mondiaux de Tryon leur qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo, elles étaient l’occasion de gagner un billet pour le Japon ! Mission accomplie pour l’équipe de France lors des championnats d’Europe de Rotterdam, grâce à une performance acquise avec trois Selle Français dans les rangs. Même si, comme pour le concours complet, il y a un petit air de frustration de rester au pied du podium avec la 4e  place, l’objectif de la qualification olympique est www.sellefrancais.fr 

bien atteint ! Comme à Tryon, le meilleur couple, avec la 13e place au final individuel, a été Alexis Deroubaix associé à Timon d’Aure SF, par Mylord Carthago SF et Miss du Beni  SF par Drakkar des Huttins  SF, né chez Bertrand Chambry (14). Après une belle fin de saison avec de nouveaux classements, notamment lors du CSI-W de Lyon, Timon d’Aure  SF a rejoint l’écurie Jan Tops fin novembre. Pénélope Leprévost a montré une fois de plus les qualités de l’étalon Vancouver de Lanlore  SF, par Toulon et Hispania de Bacon  SF par Le Tot de Semilly  SF, né chez Anne Dafflon (65), concluant le championnat au 15e rang, juste devant Le magazine Le Selle Français N°36

5


Nicolas Delmotte associé à Urvoso du Roch SF, par Nervoso  SF et Emilie du GD Bois  SF par Grand d’Escla SF, né chez Antoine Bollart (62). Dix autres Selle Français étaient au départ de ce championnat portant les couleurs de différentes nations, et certains ne sont pas passés inaperçus ! Ce championnat a par exemple révélé l’excellent Volver de la Vigne  SF, 11e pour le Portugal avec Antonio Matos Almeida.

A défaut de médailles, des ventes Né chez Lucien Villotte dans le Pays d’Auge (14), Volver de la Vigne SF est un fils de Diamant de Semilly  SF, qui comptait aussi dans ce championnat deux chevaux de l’équipe italienne : Tower Mouche SF, par Diamant de Semilly  SF, et Inedy Mouche  SF par Bleu Blanc Rouge  II  SF, né chez Marie-Christine et Roland Bellet (50), et le KWPN Elzas. La mère de Volver de la Vigne  SF, Nymphe de la Vallée  SF, par Cumano, est issue de l’élevage de Jean-Pierre Vilault, qui l’a fait naître à partir d’une bonne souche de la famille Savary. A peine le championnat terminé, Volver de la Vigne SF a pris la direction des écuries de Ludger Beerbaum, où il poursuit désormais sa carrière avec Philipp Weishaupt. On a remarqué aussi dans ce championnat Tokyo du Soleil  SF, par Montender et Irlande SF par Papillon Rouge SF, né chez Marianne Eichenberger dans la Nièvre, qui courait également sous couleurs italiennes. Dans le cadre du mercato de fin d’année, Tokyo du Soleil  SF a pris la direction du Japon avec une perspective olympique puisque les cavaliers japonais, représentants la nation organisatrice de l’événement, sont qualifiés d’office ! L’Espagne n’ira

pas à Tokyo, mais qui sait si Tam Tam du Valon SF, qui a quitté Ivan Serrano Saez dès la fin du championnat, ne sera pas en lice pour le voyage ? Entré dans le piquet - déjà bien fourni - de Martin Fuchs, il a remporté une épreuve lors du CSI-W de Vérone. Né à Sartilly dans l’élevage de la famille Herpin (50), ce fils d’Ogrion des Champs  SF et Nouvelle du Valon  SF par Quidam de Revel SF, évoluait jusqu’en 2018 en CSI 3* sous la selle de Damien de Chambord.

D’un continent à l’autre, objectif Tokyo Les jeux panaméricains disputés à Lima avaient le même enjeu de qualification olympique pour les équipes d’outre-Atlantique. En montant sur la plus haute marche du podium, le Brésil gagne son billet pour Tokyo avec deux Selle Français en pilier. L’étalon Quabri de l’Isle SF, par Kannan et Dinastie de l’Isle SF par Socrate de Chivre SF, né chez Etienne Poisson dans la Manche, a déjà fait preuve de ses qualités par le passé, notamment en remportant le Grand Prix Rolex de Genève en 2016. Après un quasi double sans faute (juste 1 point de temps dépassé en seconde manche) assurant l’or au Brésil, il prend le 7e rang individuel. La médaille d’or individuelle est brésilienne aussi grâce à Marlon Modolo Zanotelli associé à Sirène de la Motte SF, par Apache d’Adriers SF et Falaise du Serein SF par Uriel d’Orval  SF, née chez Marc Joblin  (27) et Arnaud Dessain Gelinet  (78). L’Afrique dispute aussi ces échéances continentales et les African Games en août ont vu la double victoire individuelle et en équipe du marocain Abdelkebir Ouaddar avec Brooklyn de Hus SF par Conrad et France de Hus par Fergar Mail SF,

Scoopdyga

Volver de la Vigne SF

6

Le magazine Le Selle Français N°36

www.sellefrancais.fr


Photos Eric Knoll

Saut d'obstacles

Sirene de la Motte SF Tam tam du Valon SF

née au Haras de Hus (44). L’équipe du Maroc comptait deux autres Selle Français : USA de Riverland  SF, par Diamant de Semilly  SF et Buguette Platière  SF par Muguet du Manoir SF, né à la SCEA de Riverland (16), et Ugolino du Clos SF, par L’Arc de Triomphe et Diane des Randous SF par Roi des Elfes SF, né chez Antoine Gracia (35). Malheureusement pour le Maroc, ce n’est pas ce concours qui était qualificatif pour les Jeux de Tokyo mais la Coupe des Nations de Rabat au mois d’octobre pendant le Morocco Royal Tour. Et cette fois c’est l’Egypte qui s’est imposée avec, dans ses rangs, deux Selle Français : Venise du Reverdy SF, par Quidam de Revel SF et Quita du Reverdy SF par Robin II Z, née au Haras du Reverdy (50), et Vizalaty SF, par Newton de Kreisker SF et Quiss Blue SF par Mr Blue, né chez Michel Frigot (61).

Le Selle Français brille sur les circuits d’hiver Avec le mois d’octobre les cavaliers retrouvent les pistes indoor, notamment le très prisé circuit Longines FEI World Cup. Dès les premiers rendez-vous, les représentants du Selle Français ont pris place aux remises des prix. A Oslo, en Norvège, la portugaise Luciana Diniz manque de peu la victoire dans le Longines Grand Prix FEI World Cup avec Vertigo du Désert SF, par Mylord Carthago  SF et Kamelia des Brumes SF par Robin II Z, né chez Laurent Aubaux (35). Vertigo du Désert SF a débuté en CSI avec Alice Thehoust. Il est passé sous la selle de Luciana Diniz depuis le début de la saison 2019 et compte déjà de nombreux succès en CSI 5*. Quelques semaines après www.sellefrancais.fr 

Le magazine Le Selle Français N°36

7


Saut d'obstacles

Photos Scoopdyga

Vertigo du Désert SF

Fleurette SF

8

Le magazine Le Selle Français N°36

Oslo, le couple remportait le Grand Prix du vendredi soir lors de l’étape Coupe du Monde Longines de Madrid. La Coupe du Monde bat aussi son plein outreAtlantique et le Longines Grand Prix FEI World Cup de Washington a été remporté par Laura Kraut associée à Fleurette, qui n’est autre que Vvaramog de Brève SF, par Verdi TN, lui-même fils de Quidam de Revel  SF, et Kiss Me Not de Brève  SF par Concorde, née chez Marine Payan et Xavier Remy (61). Débuté en CSI par Christophe Escande, Vvaramog de Brève  SF est ensuite passée sous la selle de Pénélope Leprévost avant de poursuivre sa carrière sous couleurs hollandaises, puis d’intégrer en mai 2019 le piquet de la cavalière américaine. Laura Kraut remporte avec elle l’un des Grands Prix 4*de l’Hubside Tour à Saint-Tropez Grimaud à l’automne dernier. Vvaramog de Brève  SF est issue d’une très bonne souche où on remarque Oz de Brève SF (Dollar du Mûrier SF) et Vodka de Laleu SF (Grand Veneur  SF), ISO  184, toujours performant en 2019 avec la suédoise Evelina Tovek, après avoir été très bon gagnant avec la britannique Laura Renwick. A l’autre bout des Etats-Unis, en Californie, l’étape de Thermal a vu deux Selle Français dans le Top  10 du Longines Grand Prix FEI World Cup  : Valentino d’Elte  SF, par Castronom  Z et Douce de Launay  SF par Windsor, né chez François Le Turnier (49), est 6e, monté par Vanessa Mannix pour le Canada. La 3e mère de Valentino d’Elte SF, Jolie de Thurin SF par Quastor SF, a produit le grand performer First de Launay SF, ISO 184, par Laudanum. Valentino d’Elte SF était Elite à 5 ans lors de la Grande Semaine de Fontaiwww.sellefrancais.fr


Bénéficiez de l'image d'un Stud-Book qui gagne et d'une �éputation �o�gée au fil des années par les plus grands Champions Hermès Ryan des Hayettes, Rokfeller de Pléville*Bois Margot, Qing du Briot, Quabri de l’Isle, Piaf de B’Néville, Sultane des Ibis, Vinci de la Vigne, Prêt à Tout, Vinchester, Diamant de Semilly, Baloubet du Rouet, Quick Star, Nino des Buissonnets, Orient Express*HDC, Qlassic Bois Margot,... Rejoignez un groupe fort de plus de 5000 éleveurs, qui défend vos intérêts et assure la promotion de votre travail dans le monde entier.

P�ofitez d'une équipe à vot�e écoute et à vot�e se��ice Aide à l'inscription de votre poulain, formations techniques, sessions de formation éleveurs / juges, communication sur les performances des meilleurs chevaux SF en France et à l'étranger, aide à la commercialisation ...

Valorisez vot�e jeune cheval sur le ci�cuit Selle Français o�ganisé par la SHF Engagez ces épreuves dédiées et bénéficiez des surprimes en Cycle Classique de 4 à 6 ans.

Bénéficier des p�ogrammes de valorisation de la p�oduction mis en place par le Stud-Book Selle Français Programme d'encouragement financier à l'utilisation de la jeune génétique (Mâles et Femelles), promotion des jeunes étalons, Prime PACE pour les poulinières, valorisation par les différents labels : Selle Français Originel, Label Juments (modèles & allures, sport, élevage),... Le choix de l’appellation OC peut permettre une inscription à titre initial ultérieure dans un Stud-Book, pensez-y !

Evaluer vot�e poulain sur les ci�cuits de sélection Selle Français Grâce aux concours d'élevage Selle Français, organisés en partenariat avec les associations régionales d’éleveurs, le circuit répond aujourd’hui à trois demandes fortes de notre filière : sélection, formation et commerce. • Foals SF : essentiels pour évaluer précocement la production de nos étalons et poulinières, créer du lien social entre les éleveurs et entretenir l’animation dans nos régions, Finale lors du Normandie Horse Show à St Lô en août • Femelles SF de 2 et 3 ans : circuit spécifique à destination de nos futures reproductrices et compétitrices, Finale à Fontainebleau en septembre • Étalons SF de 2 et 3 ans : après une qualification en région, les meilleurs mâles sont sélectionnés pour un championnat suivi d'un testage pour approuver les futurs étalons reproducteurs, Finale à St Lô en Février • 3 ans Sport SF : circuit à orientation CSO (EquitaLyon) ou CCE (Espoirs du Complet pendant le Mondial du Lion) pour les hongres et femelles SF de 3 ans, à destination sportive. • SF Dressage : Foals, 2 ans, 3 ans en partenariat avec France dressage.

Pour adhérer au Selle Français, rendez-vous sur le site commun de la filière : www.shf.eu

@sellefrancaisofficiel

Stud-Book Selle Français


Urhelia Lutterbach SF

Photos Scoopdyga

Venard de Cerisy SF

nebleau. Dans ce même Grand Prix, Boheme de Fleyres SF pointe au 9e rang avec l’américaine Ashlee Bond. Boheme de Fleyres  SF, née au Domaine de Fleyres (31), est par Vargas de Ste Hermelle et Traviata de Fleyres SF (Easy Boy SF). Longines Equita Lyon est sans aucun doute l’une des plus belles manifestations équestres, aussi bien par son salon qui draine plus de 170 000 visiteurs, que par ses nombreuses compétitions. Bien soutenus par le public, les cavaliers français n’ont pas manqué de se distinguer avec des produits de l’élevage Selle Français. Après un barrage très disputé, le Longines Grand Prix du vendredi soir est remporté par Kévin Staut avec Urhelia Lutterbach  SF, par Hélios de la Cour  SF et Quemillia Lutterbach SF par Emilion, née chez JeanEmmanuel Schmidt (67). On aurait bien aimé voir ce couple constitué au début de l’été poursuivre sa route vers d’autres succès, mais le deal de la commercialisation de la puissante fille d’Hélios de la Cour II SF était clair, et fin novembre Urhelia Lutterbach  SF prenait la direction des Etats-Unis où on ne doute pas de ses futurs succès avec sa cavalière ! Autre expatrié de fin d’année, Timon d’Aure SF (Mylord Carthago SF et Miss du Beny SF par Drakkar des Huttins SF) a offert un beau finish entre les mains d’Alexis Deroubaix  : dauphin d’Urhelia le vendredi, il s’est classé 8e du Longines Grand Prix FEI World Cup le dimanche. Il était suivi dans ce Grand Prix par Venard de Cerisy SF, par Open Up de Semilly SF et Rosée de Cerisy SF par Djalisco du Guet SF, né chez Gabrielle et Laurent Vincent (50), monté par Steve Guerdat. Derrière le suisse, Olivier Perreau prend la 10e place avec la jument de l’élevage familial, Venizia d’Aiguilly SF par Diamant

10

Le magazine Le Selle Français N°36

de Semilly SF et Perle de Félines SF par Quick Star SF. Mi-novembre, l’étape de Stuttgart dans le fief des grands cavaliers allemands a également bien réussi aux Selle Français. Dans l’épreuve majeure du samedi soir, Steve Guerdat est passé tout près de la victoire avec Victorio des Frotards  SF par Barbarian  SF et Fennecy Chetardie SF par Prince Ig’Or, né chez Julien et Christian Potier (16). Décidément l'ex numéro 1 mondial de la discipline était abonné au 2e  rang ce week-end, car on le retrouve en dauphin dans le Longines Grand Prix FEI World Cup avec Venard de Cerisy  SF, déjà performant à Lyon (cf ci-dessus). L’espagnol Eduardo Alvarez Aznar pointe au 6e  rang avec Rokfeller de Pleville  SF, par L’Arc de Triomphe et L’Elue du Rozel  SF par Apache d’Adriers  SF, né chez Valerie Allix (76), et Kévin Staut est 10e avec Viking d’la Rousserie  SF, par Quaprice Bois Margot et Hermine de Brekka  SF par Apache d’Adriers  SF, né chez Michel Roger (50). Le couple avait déjà pris la 8e place à Oslo. Le vendredi soir, le Mercedes German Master a vu la victoire de Martin Fuchs avec Tam Tam du Valon  SF, par Ogrion des champs  SF et Nouvelle du Valon SF par Quidam de Revel SF, né chez Jean-Pierre Herpin (50). Le couple n’est formé que depuis septembre et s’était déjà imposé lors du CSI-W de Vérone la semaine précédente. Dans la série des transferts après le championnat d’Europe, Volver de la Vigne SF, par Diamant de Semilly SF et Nymphe de la Vallée SF par Cumano, né chez Lucien Villotte (14), désormais sous la selle de Philipp Weishaupt, est 7e de cette grosse épreuve. Mais c’est à Madrid que les couleurs allemandes monteront au sommet grâce à Marcus Ehning et Prêt à Tout  SF, par Hiram Chamwww.sellefrancais.fr


Saut d'obstacles bertin SF et Gare à Elle Deux SF par Stew Boy SF, né au Domaine des Barrières (69), gagnant du Longines Grand Prix FEI World Cup.

A Paris tout réussi à Hermès Ryan Le Grand Prix du Longines Masters de Paris restera historique avec un tiercé gagnant pour les français emmenés par Simon Delestre et son incroyable Ryan des Hayette SF, alias Hermès Ryan SF par Hugo Gesmeray  SF et Ryonne des Hayettes  Z par l’angloarabe Ryon d’Anzex, né chez Yves Lauwers (27). Déjà deux fois vainqueur du prestigieux Grand Prix Hermès sous la coupole du Grand Palais, le bondissant alezan remporte une troisième fois un Grand Prix dans la capitale ! On trouvait au départ de celui du Longines Masters de Paris onze Selle Français, dont quatre sous selles étrangères. Au terme d’un parcours très sélectif, six couples avaient gagné leur billet pour le barrage, dont trois associés à des Selle Français. Ouvreuse de cet ultime parcours, Félicie Bertrand signait un nouveau tour sans pénalité avec la bondissante Sultane des Ibis  SF, par Quidam de Revel  SF et Orlane des Ibis SF par Elan de la Cour SF, née chez Marie-Christine et Michel Djindjian, éleveurs franciliens  (78). Mais le couple devra se contenter de la 5e place car dès son successeur en piste, le chrono s’améliorait avec un parcours parfait de Roger-Yves Bost en selle sur Sangria du Coty  SF, par Quaprice Bois Margot et Daikiri des Forets  SF par Muguet du Manoir  SF, née chez Borianna Chapron (78). Sangria du Coty  SF avait fait un retour au premier plan en remportant

le 1er septembre dernier le Grand Prix du CSI 4* de Valence Haras des Grillons. Elle prend ici la 3e place car, au final, c’est le petit Hermès Ryan SF qui aura eu le dernier mot, empochant les 99 000 euros promis au vainqueur, ce qui lui permet de franchir la barre des deux millions d’euros de gains ! Il pointait ainsi, début décembre 2019, dans le Top Ten des chevaux les plus argentés selon le classement Horsetelex. Entre les deux Selle Français, Kévin Staut s’intercale avec For Joy van’t Zorgvliet  HDC, mais on a surtout remarqué le cavalier sur la piste de Paris Villepinte avec Visconti du Telman  SF, par Toulon et Rohanne du Telman  SF par Dollar du Mûrier  SF, née chez Françoise et Marjorie Sanguinetti (85). Jusqu’en septembre, cette jument évoluait sous la selle de Reynald Angot et faisait à Paris son premier CSI 5* avec une contribution gagnante dans la Riders Masters Cup, opposant le continent européen à l’américain. En marge du CSI 5* organisé par l’équipe de Christophe Ameeuw, le Belge, en collaboration avec l’agence Arqana, proposait une vente aux enchères de chevaux performers et yearlings aux origines prestigieuses dans le très beau cadre du cirque d’hiver. Un seul Selle Français figurait au catalogue mais c’est tout simplement le Top Price, adjugé à 560  000  euros. Dakota de l’Ardrais  SF, par Urlevent du Bary et Quistinic Kergroas SF par Elan de la Cour SF, est né chez Sabrina Jouchet et Mickael Guillerm (35). Qualifié à 5 et 6 ans pour les finales de Fontainebleau, Dakota de l’Ardrais SF, propriété de la famille Philippaerts, a couru le championnat des 6 ans de Belgique où il termine 7e.

Scoopdyga

Hermès Ryan SF

www.sellefrancais.fr 

Le magazine Le Selle Français N°36

11


LE STREAMING ÉQUESTRE VIDÉO LEADER EN EUROPE EPREUVES - PARCOURS - REPORTAGES

Accès à plus de 45 000 heures de compétition

Mode plein écran

Des vidéos en haute définition

Accès au live sur iPhone et iPad grâce à l‘application

Des recherches simplifiées

Téléchargez les vidéos sur votre ordinateur

VOTRE SITE DE STREAMING DES SPORTS ÉQUESTRES ET DE L’ÉLEVAGE


Qing du Briot SF

International

Totem de Brecey SF

Photos Eric Knoll

Concours complet

Le Selle Français trace sa route en Complet Sous couleurs françaises ou étrangères, les Selle Français se distinguent sur les plus beaux terrains de concours complet. Si les championnats d’Europe 2019 laissent un goût amer à l’équipe de France avec une 4e place, on peut se féliciter du joli tir groupé du Stud-Book tricolore dans le Top 11 du classement individuel. Dans le cadre des championnats d’Europe, trois cavaliers français associés à des Selle Français sont parvenus à se hisser parmi les dix premiers : Christopher Six, qui disputait pour la première fois une telle échéance, termine 4e avec Totem de Brécey SF. Ce beau gris a hérité de la robe de son père Mylord Carthago SF. Il est né chez Jean Muris dans la Manche. Sa mère, Jessy Landaise  SF (Quouglof Rouge  SF) a eu neuf autres produits presque tous indicés, dont Ut Majeur de Brecey SF, ISO 152. Exporté jeune, ce fils de Diamant de Semilly SF poursuit une carrière internationale sous couleurs mexicaines. A la 5e  place on trouve un des piliers de l’équipe de France : Qing du Briot*IFCE SF, sous la selle du Lieutenant Colonel Thibault Vallette. Ce fils de Eolien II SF et Henriette SF par Etalon Or est labellisé Selle Français Originel. C’est un produit de l’élevage des familles Bardon et Planchat  (23). Non seulement Qing sait séduire les juges sur le test de dressage, mais il plaît aussi aux internautes : dans le cadre du challenge L’EPERON, ils lui ont décerné le www.sellefrancais.fr 

titre de Cheval de l’année 2019 dans la catégorie du concours complet. Au 10e rang, Absolut Gold HDC SF nous donne le plaisir de retrouver en équipe de France Nicolas Touzaint. Absolut Gold HDC  SF est né chez Philippe Patenotte dans l’Oise, par le croisement de Granfenstolz, trakehner approuvé pour produire en Selle Français avec une jument Pur Sang Anglais. Le palmarès européen du Top 11 se complète avec deux Selle Français qui couraient sous couleurs étrangères : à la 7e  place, on trouve Vendredi Biats  SF monté par la Britannique Kitty King. Ce fils de Winningmood vd Arenberg et Liane Normande SF par Camelia des Ruelles  SF, né chez Sophie Floquet et Philippe Brivois (61), s’était déjà distingué par sa victoire sur le CCI 5* L de Bramham. Il est le meilleur ambassadeur du Selle Français dans le classement WBFSH 2019, en occupant le 22e rang. Il est suivi de près par Samouraï du Thot SF par Milor Landais SF et Melitos du Thot SF (Flipper d’elle  SF), né chez Jean-François Noël dans la Manche, qui occupe le 24e  rang. Sandra Le magazine Le Selle Français N°36

13


Photos Eric Knoll

Absolut Gold SF

Auffarth s’était déjà distinguée avec Opgun Louvo SF par Shogun II SF et Vanille du Tertre SF, né chez Yves Berlioz (14). La voilà régulièrement au classement, 11e sur l’échéance européenne, avec Viamant du Matz SF par Diamant de Semilly  SF et l’Anglo-arabe Heralina par Voltigeur le Malin, né en Loire-Atlantique chez Roger Sevette.

signent un tir groupé sur le podium du CCI 4* L de mi-novembre sont donc très prometteurs ! La victoire est pour Gwendolen Fer avec Romantic Love SF (L’Arc de Triomphe et Sherloveville par Shercame), né chez Lydia Gallone (83). Son dauphin est Karim Laghouag, en selle sur Triton Fontaine  SF (Gentleman  IV  SF et Grenouil Fontaine  SF), né chez Sophie Pelissier Coutureau (14). Le couple avait pris en septembre la 2e place individuelle et 3e par équipe du CCIO 4* S de Waregem (Belgique). La 3e marche du podium va à Girez le Coz avec Aisprit de la Loge SF (Quppydam des Orts  SF et Image de la Loge  SF par Dollar du Mûrier SF), né à la SCEA de la Loge en Loire-Atlantique. Ce couple réalise une excellente saison après sa victoire sur le CCI 4* S de Jardy et des classements sur ceux de Millstreet et Lignières, une 2e place dans le classement général de l’Event Riders Masters à la clé !

Pau et Pratoni pour les Selle Français

Le SF, numéro 1 des stud-books

A Pau, où tout le monde avait une pensée pour le bon rétablissement de Thibault Fournier, vainqueur de l’édition 2018 de ce CCI 5* L avec Siniani de Lathus SF (Volchebnik et Elia de Bunouviere SF par Tenor de la Cour SF), la victoire était pour le Britannique Tom Mc Ewen avec Toledo de Kerser SF (Diamant de Semilly SF et Ariane du Prieuré  II  SF par Papillon Rouge  SF), né chez Kerstin Drevet en Gironde. Au pied des Pyrénées, le meilleur Tricolore était Mathieu Lemoine, au 9e rang, avec Tzinga d’Auzay SF, par Nouma d’Auzay et Danae de Turenne, une anglo de complément performante en CCE par Dash On, né chez Natacha Gimenez et Sébastien Monteil en Corrèze. Le site de Pratoni del Vivaro, près de Rome, a déjà reçu de belles échéances et sera le théâtre des championnats du monde  2022. Les bons résultats des Français qui

Des bons résultats complétés par ceux annonciateurs d’un bel avenir avec les performances des jeunes générations lors du Mondial du Lion d’Angers mi-octobre. Le Selle Français y remporte le trophée des stud-books parrainé par la WBFSH. Sur le championnat du monde des 7 ans, les cavaliers étrangers se sont distingués avec deux produits du terroir français. La britannique Kitty King obtient la 6e place avec Cristal Fontaine  SF, né chez Clémence Duconge en Dordogne. C’est un fils de Chef Rouge et de l’anglo-arabe issue de la Jumenterie de Pompadour Nous Avons Gagné, par Griot de Mara. Cristal Fontaine  SF avait été finaliste du cycle classique SHF à 4  ans et a été exporté ensuite en Grande-Bretagne. Champion des 6  ans en 2018, il a depuis deux victoires en CCI 3* et obtient le meilleur

Vendredi Biats SF

14

Le magazine Le Selle Français N°36

www.sellefrancais.fr


Concours complet

Cristal Fontaine SF

Photos Eric Knoll

indice CCE : ICC  162. Il est suivi dans le classement du Mondial du Lion par Coup de Cœur Dudevin  SF, monté par l’Australien Christopher Burton. Coup de Cœur Dudevin SF est né en Suisse chez Jean-Louis Stauffer. C’est un produit de Top Gun Sémilly SF et Tiebreak Combehory SF par Leprince des Bois SF, un des rares étalons Selle Français performer en CCI. Chez les 6 ans, Dartagnan de Beliard SF est vice-champion du Monde sous la selle de Thomas Carlile, après avoir remporté la finale SHF de Pompadour de sa génération. Dartagnan de Beliard SF est un fils de Quite Easy et de Royce de Kreisker SF par Diamant de Semilly SF. Royce de Kreisker a déjà produit Birmane  SF par Vargas de St Hermelle qui, après un cursus parfait en cycle SHF (Excellent à 4 ans, Elite à 5 et 6 ans), a signé cette saison ses premiers classements en CCI 4* S avec Thomas Carlile. Demoiselle Platine HDC  SF manque de peu le podium avec Nicolas Touzaint, après avoir été 3e lors des finales SHF de Pompadour. C’est aussi une fille du holsteiner Quite Easy et sa mère, Platine du Rouet SF par Robin II Z, se recommande en lignée basse de Mésange du Rouet SF, mère de l’extraordinaire Baloubet du Rouet  SF. Demoiselle Platine est née au Haras des Coudrettes (14) qui en est le propriétaire et trouve cette année avec les performances d’Absolute Gold SF et Vendée Globe’ Jac SF une belle récompense à son investissement dans un piquet de concours complet.

Dartagnan de Beliard SF www.sellefrancais.fr 

Le magazine Le Selle Français N°36

15


*Class C : étalons ayant plus de 60 produits enregistrés et de moins de 13 ans © Studforlife

CANTURANO L’UN DES MEILLEURS

FRANCE ÉTALONS

SIRE MONDIAUX !

3ÈME DU CLASSEMENT DES MEILLEURS PÈRES HORSETELEX (CLASS C*)

• STERREHOF’S DANTE, CSI 5* M. HOUTZAGER • DAIMLER, WEG W. MUFF • CHICA B Z, CSI 5* M. FUCHS • EVITA, CSI 5* S. GUERDAT • ELIAS, CSI 5* P. BUCCI Disponible dès 2020 en IAF, IAR et IAC !

Contact : info@france-etalons.com • + 33 (0) 6.13.78.96.61 •

@France Étalons

Suivez toute notre actualité sur : www.france-etalons.com


Evénement Rubrique

Stud-Book Selle Français

Photos Les Garennes

Championnat desSur-titre. Femelles.

Graceandfire de Lure et Hypnose de l’Être ouvrent le bal Bien installé au cœur de la Grande Semaine de Fontainebleau, l’Evènement Femelles offre une belle vitrine pour les futures compétitrices et reproductrices. Les juments de 2 et 3 ans ont témoigné de leurs aptitudes sportives et mis en valeur leur potentiel génétique pour gagner les faveurs du jury devant un public nombreux et connaisseur. D’année en année, l’Evénement Femelles gagne en notoriété au sein de la Grande Semaine de l’élevage. La principale modification de l’organisation 2019 a été de ne plus scinder les deux journées par génération, permettant ainsi au public d’avoir simultanément un œil sur chacune des classes d’âge. De plus, les épreuves bénéficient d’une diffusion en live sur SHF vidéo et ClipMyHorse. L’équipe du Selle Français a mis en place tout une logistique en lien avec les Young Breeders et le lycée Agricole de Mancy, une dizaine de bénévoles et les officiels : Alain Fangeaux et Bruno Guillotin en chefs de rond, et les douze membres du jury officiant sur les trois ateliers  : Hubert Alamartine, Patricia Baronnet, Jean-Louis Bussereau, Marie-Blanche Cogne-Bene, Philippe Cusenier, Guillaume Blanc, Pierre Henriot, Gérard Konczweski, Fabien Larue, Jean-Louis Lenoury, Sonia Matt et Laurent Vignaud. Le règlement reste le même : les pouliches sont jugées selon trois ateliers : modèle, allures et saut en liberté. Un bonus est octroyé aux juments issues d’une lignée maternelle remarquable. Vingt-sept 3 ans en ont profité et quinze 2 ans. www.sellefrancais.fr 

Une solide dotation accompagne ces championnats : 1  000  euros pour chacune des championnes et une somme dégressive pour les suivantes, allant jusqu’à 800 euros pour le 5e rang, tout le premier quart faisant l’objet d’une prime. Dans chaque génération, les juments obtenant les meilleures notes au modèle et au saut en liberté perçoivent une surprime de 500 euros. A cela s’ajoutent les cadeaux des partenaires du Selle Français  : Les Garennes offrent les photos et l’Ecole Blondeau permet aux propriétaires des lauréates de bénéficier d’un stage à Saumur. A l’issue de la sélection faite en régions, quarante juments de 2 ans (génération H) et cinquante de 3 ans (génération G) ont défilé devant juges et public. Côté origines, quelques tendances observées en 2018 se retrouvent. Si la diversité est de mise dans le listing des pères des pouliches avec pas moins de soixante-et-un géniteurs différents pour les 90 demoiselles en lice, le grand performer SBS Vagabond de la Pomme est le mieux représenté avec six 3 ans et une 2 ans. Beaucoup Le magazine Le Selle Français N°36

17


Femelles de 3 ans

Graceandfire de Lure SF chez les 3 ans Dans la catégorie des 3 ans, le classement a été serré. Le titre est pour Graceandfire de Lure SF, qui obtient une moyenne de 16,6. Cette fille du grand performer Tornesch, qui a évolué sous la selle de Malin BaryardJohnsson, est née en Charente chez Eric Chamouleau. Sa mère, Daome de Lure SF, par Eurocommerce Berlin, a été vice-championne des 5  ans en 2018 et a

terminé à la 5e place du championnat cette année sous la selle de Bérenger Oudin, avec qui travaille Eric Chamouleau. Graceandfire de Lure SF obtient la meilleure note au modèle avec 16,55, complétée par l’un des meilleurs jugements au saut en liberté avec 17. Ses allures remportent une note de 15,75 tandis que sa lignée maternelle la gratifie d'un bonus de 0,05. Les deux suivantes au classement des 3 ans représentent l’élevage breton de Roland Le Fustec. Gavotte de Rance  SF, avec un bonus de 0,20 pour sa lignée maternelle de l’excellente Javotte D  SF, est au 2e rang avec une note globale de 16,57. C’est une fille de Rock’n Roll Semilly  SF et Hermine du Château  SF par Bacus de Nouvolieu  SF, qui a déjà de nombreux produits indicés, dont Quito de Villepion SF (Diamant de Semilly), ISO 156. Girène de Rance SF représente la production du jeune fils de Quidam de Revel SF, Checkdam du Givre SF, qui avait été vice-champion de France des mâles de 2 ans. Sa mère, Une de Rance SF par L’Arc de Triomphe, déjà ISO  141 en 2014, poursuit sa carrière en CSO sous la selle de Bernard Briand Chevalier. Girène de Rance SF obtient une moyenne de 16,45, dépassant la note de 16 dans chaque atelier. A la 4e place avec une moyenne de 16,34, Geisha Batilly  SF représente l’élevage de l’Yonne de JeanClaude Viollet. C’est une fille du vice-champion

Les Garennes

d’éleveurs n’ont pas hésité à se tourner vers la jeune génétique, entrant ainsi dans l’un des programmes phares du Stud-book Selle Français. Ainsi Catchar Mail SF, en piste pour le championnat des 7 ans, avait deux filles parmi les 3  ans. Son père, Diamant de Semilly SF, reste très prisé avec deux 2 ans et une 3 ans en paternité directe. Beaucoup de pouliches sont des filles des descendants de Diamant, ou l’ont en tant que grand-père maternel. Mylord Carthago  SF est représenté par une 2 ans et deux 3 ans. Les étalons des studbooks étrangers font toujours des adeptes, mais sans vraiment voir de nom récurrent, allant des valeurs sûres comme l’indémodable Kannan à des performers plus récents comme un fils de Catoki, Catapult du Ventel ou Carpe Diem JF Champlanc, Holsteiner par Casall. Les deux championnes 2019 représentent des croisements entre cette génétique des stud-books voisins et des souches Selle Français.

Graceandfire de Lure SF

18

Le magazine Le Selle Français N°36

www.sellefrancais.fr


Gavotte de Rance SF

Photos Les Garennes

Championnat des Femelles.

du monde par équipe des Jeux équestres mondiaux 2014, Qlassic Bois Margot SF, et de Coréenne Batilly SF (ISO  132 en 2018 où elle était qualifiée pour la finale des 6 ans) par le Kwpn Numero Uno. Geisha Batilly SF s’est particulièrement distinguée dans ses allures en liberté où elle obtient la meilleure note avec 17,87. Gigi des Rondets  SF pointe en 5e position avec une note de 16,25. Elle signe la meilleure prestation au saut en liberté avec 17,12. Présentée par Jean-Paul Pritzy, elle

Girène de Rance SF est née en Seine-Maritime chez Romane Truffier. Elle est le fruit du croisement entre le BWP Orlando et Arkana Cot Chat SF par Arko. Sa souche maternelle est celle de la PSA Hornada, qui a remarquablement réussi en anglo-arabe donnant l’étalon Jilling Pierre ( Quilling) et l’excellente Qu’Hornada Pierre (Fennec), ISO  158, elle-même mère de nombreux performers dont Kho de Presles SF par Diamant de Semilly SF, ISO 178 en 2008. Galazza de Fondcombe SF, 6e avec 16,24, représente

Ancien cavalier amateur, Eric Chamouleau, entrepreneur en export dans la chaussure, a toujours été attiré par l’élevage. Les rencontres avec des éleveurs du centre-ouest, Elise Bonnaud représentant l’élevage de la Bonn, ainsi que Henry Brugier avec son célèbre affixe d’Adriers, ont notamment permis à ce Charentais de franchir le pas et de faire naître directement sous l’affixe de Lure, clin d’œil à la propriété de ses parents. Il produit de deux à quatre poulains par an en utilisant les transferts d’embryons. Son système repose sur une étroite collaboration avec la famille Bachellereau chez qui grandissent les poulains dans le marais vendéen. Eric Chamouleau confie ses chevaux à Bérenger Oudin pour la valorisation. C’est le cas de Daome de Lure SF, mère de Graceandfire de Lure  SF, 5e du championnat des 5  ans. Passionné par l’étude des lignées maternelles, Eric Chamouleau s’est intéressé à Fée d’Amour SF (Uranus de l’Ere  SF), grande gagnante sous la selle d’Hervé Godignon (ISO 165 en 1984). « C’est une souche moins connue que certaines qui sont à la mode aujourd’hui. Elle remonte à la famille Letablier en Normandie, d’où de nombreux gagnants et l’étalon Amour du Bois SF. Fée d’Amour SF n’a eu qu’un seul produit, Amour de Fée  SF (ISO  138), par Narcos  II  SF. www.sellefrancais.fr 

Les Garennes

Eric Chamouleau, de succès en succès

Les produits de cette dernière sont tous indicés. C’est la 3e mère de Graceandfire. Daome est assez délicate, il faut un bon pilote comme Berenger Oudin pour la mener à ces performances sur le Grand Parquet ! J’ai choisi Tornesch pour le croisement car je voulais un étalon qui amène un bon mental. Je me suis dit que pour aller sauter 1,60 mètre avec un seul œil, il devait être un vrai battant ! » Eric Chamouleau connait déjà d’autres succès : le frère utérin de Daome de Lure SF, Elegant Gypsy de Lure SF (Kannan), exporté au Portugal, s’y distingue dans les épreuves Jeunes Chevaux. Gershwin de Lure SF, l’autre produit de Daome de Lure SF avec Nouma d’Auzay SF, s’est qualifié pour le testage des 3 ans entiers en remportant la qualificative de Rosières-aux-Salines avec une note de 16,52. Le magazine Le Selle Français N°36

19


Championnat des Femelles.

Femelles de 2 ans

Hypnose de l’Etre, cheffe de file des 2 ans Chez les pouliches de 2 ans, le titre est pour Hypnose de l’Etre SF qui s’impose avec la note finale de 16,91. Elle vient du Haras de l’Etre dans l’Orne, où Tiphaine et Alain Thébault sont spécialisés dans la préparation des yearlings trotteurs. La très chic Hypnose de l’Être  SF, qui a obtenu la meilleure note de modèle avec 17, est

le fruit du croisement entre le Holsteiner Contendro et Promise du Reverdy SF par Robin II Z. Promise est issue d’une bonne souche normande, riche en performers comme Jo de la Lande SF ( ISO 164 par St Brendan). Sa dauphine, Htag du Sornin SF, obtient la meilleure note au saut en liberté avec 17,50 pour une note globale de 16,74. Par Sandro Boy et Latina A par Lord Laptot, une hanovrienne performante en CSO en Suisse, elle est née chez Bruno Montginoux en Isère A la 3e place avec 16,55 de moyenne, Hedjazz du Haut Bois SF a obtenu la meilleure note aux allures avec une note de 17,37. Elle vient du Doubs : André Laresche l’y a fait naître par le croisement de Windows VH Costersveld (alias Cornet Obolensky) et Vanoise du Haut Bois  SF par Le Tot de Semilly. Vanoise du Haut Bois SF est issue de la même souche basse vendéenne que La Mare  SF (Apache d’Adriers  SF), poulinière la mieux représentée lors de la Grande Semaine de Fontainebleau 2019 avec cinq produits en compétition. Au 4e rang avec 16,59 de moyenne, Hope Casa Ballanga était présentée par Frédéric Wawrzyniak. Elle est née sous le soleil de l’Espagne, chez Alejandro Miquel Marly, naisseur de Gloria Casa Ballanga, championne des 3  ans 2018. C’est une fille du grand performer complice d’Harrie Smolders, Emerald

Les Garennes

l’élevage bressan de Philippe Prévost. Elle est par le SBS Ugano Sitte et Ailanah de Fondcombe SF, par Diamant de Semilly SF. Sa mère a déjà produit Daenerys Fondcombe SF par Lando, qui avait remporté le titre à 2 ans et poursuit sa carrière en CSO pour le compte de l’élevage de la Tuilière. Elle est issue d’une excellente souche de l’élevage de Brekka. Griselda Mail  SF, 7e avec 16,23, était présentée par le Haras des Adelis (14). Elle est née chez Bernard Le Courtois. C’est une fille de Cornet Obolensky et Chanel Mail  SF par Con Air. Elle est issue de la souche basse d’Elyria qui a bien réussi au Haras de Fontaine, puis à celui de Brullemail. Gigamarie Delphinière, 8e avec une note de moyenne de 16,09 vient de l’élevage vendéen de Christophe Bonnin. Elle est le fruit du croisement entre le grand performer SBS Vagabond de la Pomme et Ricamarie Delphinière SF par Oberon du Moulin SF.

Hypnose de l’Etre SF

20

Le magazine Le Selle Français N°36

www.sellefrancais.fr


Htag du Sornin SF van’t Ruytershof (Diamant de Semilly SF) et de la SBS Blue Note d’Hyrencourt par Mr Blue. Hermione de Rance  SF, 5e avec une moyenne de 16,28 nous fait retrouver l’élevage breton de Roland Le Fustec déjà doublement primé chez les 3  ans, où la mère d’Hermione, Hermine du Château  SF par Bacus de Nouvolieu SF, a produit la vice-championne de France. Hermione de Rance  SF est issue d’un croisement avec le jeune étalon de la famille Levallois, Captain Semilly  SF, un fils de Nartago  SF. Hello Mylady Pamadau SF est 6e avec 16,23. Elle représente l’élevage

Photos Les Garennes

Championnat des Femelles.

Hedjazz du Haut Bois SF de la Vienne de la SCEA Pamadau. C’est une fille de Mylord Carthago  SF et Vienne de Pamadau  SF par Baloubet du Rouet SF. Sa souche maternelle a produit de nombreux performers parmi lesquels Altesse du Boele SF (Narcos II SF) ISO 168. Hermony du Beuvron, 7e avec 16,21 est née en Anjou chez Jacques Allain. C’est une fille du Kwpn Topinambour avec Rialta SF par Ulior des Isles  SF. Havane Hera de l’Isle est 8e avec 16,19. Cette fille de Giovani de la Pomme et Quidditch de l’Isle  SF par Alcamera de Moyon  SF est née dans l’Eure chez François Vungoc.

Tiphaine et Alain Thebault ont inscrit le Haras de l’Etre au palmarès des meilleurs préparateurs de yearling trotteurs avec plusieurs Top Price lors des ventes de Deauville. Mais 2019 restera une année associée à leur premier titre de champion Selle Français, avec la belle victoire d’Hypnose de l’Etre dans la classe d’âge des 2 ans. Il faut dire que le Selle Français est un terrain connu pour ce couple qui s’est rencontré il y a 25 ans en travaillant à l’élevage du regretté Alexis Pignolet ! Leur parcours les a amenés ensuite dans d’autres belles maisons, comme le Haras du Reverdy où ils ont acheté Promise du Reverdy  SF, alors âgée de 6  mois. Unique poulinière Selle Français au milieu des jeunes trotteurs dans cette belle structure au cœur de la Suisse Normande, Promise du Reverdy SF (Robin II Z) leur a déjà donné la réussite avec Uzéa de l’Être  SF (Quool du Bois Margot  SF), vice-championne de France des foals. Vendue, elle a été mise à la reproduction et poursuit sa carrière en CSO amateur, tandis que quatre autres produits de Promise ont un ISO supérieur à 100. « Promise a tendance à produire un peu grand, et je voulais un cheval avec du chic. Yannick Fardin qui nous confie la préparation de ses trotteurs nous a conseillé Contendro. C’est vraiment une réussite, Hypnose a beaucoup de chic ! Nous n’étions pas à Fontainebleau lors de la victoire d’Hypnose car c’était en même temps que les ventes

22

Le magazine Le Selle Français N°36

Coll.

Le Haras de l’Être en Hypnose

La famille Thebault avec Virtuosa de l'Etre, sa première trotteuse, cadeau de mariage de Yannick Fardin, ami du couple, son poulain, et Hypnose de l'Etre et sa mère, Promise du Reverdy, en 2017.

de Deauville. Mais nous travaillons avec Nicolas Lebourgeois qui a parfaitement présenté la pouliche. Nous avons eu des propositions d’achat mais je pense que nous allons la garder à l’élevage, pour conserver la génétique de sa mère, et faire un transfert à 3 ans avec Dollar du Rouet SF. Et puis ma fille de 15 ans commence à monter en concours. On pourrait continuer cette belle histoire en la voyant un jour monter Hypnose ! »

www.sellefrancais.fr


Les Garennes

Grande Semaine de Fontainebleau

Evénement

Freya d’Ambel SF

Diamant, Ogrion et Quick Star

fiers de leurs ouailles !

Si Diamant de Semilly SF confirme une fois de plus sa suprématie au sein du classement  SHF des pères dont les produits totalisent le plus de gains avant la finale côté Selle Français, on note dans ce classement la 8e place d’Ogrion des Champs  SF et la 12e place de Quick Star  SF. Malgré la vidéo, de plus en plus présente sur les grands rendez-vous de l’élevage, et notamment les services de SHF Vidéo destinés à faciliter la vie des vendeurs et des acheteurs, la Grande Semaine de Fontainebleau a vu encore une fois nombre de professionnels se presser aux abords des pistes en 2019. Cette échéance reste un incontournable de la filière et les éleveurs semblent toujours avoir plaisir à échanger et à voir leurs produits évoluer sous les selles des meilleurs préparateurs de jeunes chevaux de l’Hexagone. Et la SHF se réjouit de l’augmentation du nombre des engagés dans les épreuves. Les jeunes chevaux Selle Français de 4 ans voient ainsi leur effectif augmenter de près de 12  % par rapport à l’année précédente ! Il y avait 220 jeunes chevaux de 4  ans engagés dans le championnat en 2018, il y en a eu 246 en 2019. La génération des 5 ans connaît pour sa part un léger fléchissement de 4 % a contrario des 6 ans, qui voient leur effectif augmenter de 6 %, passant de 197 Selle Français engagés en 2018 www.sellefrancais.fr 

à 209 cette année. Dans le championnat des chevaux de 7 ans, ils étaient 95 engagés sur la première étape en 2018. Cette année, 108  concurrents étaient sur la ligne de départ  ! Une belle progression de plus de 10  %. La Grande Semaine de Fontainebleau séduit toujours autant, tant du côté du public, qui afflue tant du côté des présentations des femelles des 2 et 3 ans, que du côté des candidats un peu plus âgés, près des Petit et Grand Parquet. Des étalons du Stud-Book Selle Français, Diamant de Semilly  SF, avec 47  produits, reste de loin le premier père, suivi de Qlassic Bois Margot SF avec 34 produits, et d’Ogrion des Champs  SF avec 29 produits. Parmi les quatorze pères Selle Français les plus représentés, cinq sont des Selle Français originels, dont trois fils de Diamant de Semilly SF. A l’âge de 28 ans, le grand seigneur des finales continue de laisser peu à peu la place à ses fils : parmi eux, Quickly de Kreisker SF et Safari d’Auge  SF. Ce dernier n’a qu’un seul produit, Le magazine Le Selle Français N°36

23


mais pas des moindres car il s’agit du vice-champion des 7 ans, Caligano Jorthonne  SF. Diamant est aussi le père de l’une des révélations de cette année en tant que jeune père de jeunes chevaux, Urano de Cartigny SF. S’il ne fait la monte que depuis 2013, ses neuf produits sélectionnés à Fontainebleau ont tous fait preuve d’une belle réussite. Diamant de Semilly SF est également le 1er père de mères, représenté 68 fois, suivi dans ce rôle par Quidam de Revel SF, 36 fois, Le Tôt de Sémilly SF et Papillon Rouge SF.

Saint Clair SF (Toulon x Ramiro) et de Katipik Saint Clair  SF, par Lieu de Rampan  SF. Katipik est la fille de la toute bonne Rigolette, Anglo-arabe par Alize, qui a également produit Opi de Saint Léo SF (Baie de Villeclare  SF), ICC  161. Les deux autres mentions Elite de ce championnat des femelles de 4 ans sont : Fantasia du Bidou SF, par Urano de Cartigny SF et Amazone de Blondel SF par Nirvana V, née chez Charles-Hubert Blin (14), et Favorite des Aulnes  SF, par Canturo et Kandie du Bois SF par Béguin de Moens SF, née chez Alexa Hinard-Dufour (50). A la 6e place, on retrouve Fleur du Puits  SF, issue d’un croisement 100%  SF  : Fleur est une fille de Quilvaro de Lyr SF et Aquarelle du Puits SF par Apache d’Adriers SF. Le SF originel a deux autres représentantes  : Fynett Scavo D Pages, par Alligator Fontaine SF x Fidelio du Thot SF, classée 13e et Excellente, ainsi que Fée de Caverie SF, par Urano de Cartigny SF x Scherif d’Elle SF, 22e et jugée Très Bonne.

Génération F : Les 4 ans Diamant de Semilly  SF est l’étalon Selle Français présentant le plus de chevaux de 4 ans au départ : ils étaient neuf qualifiés et trois de ses fils ont réussi à se classer dans le championnat. Diamant de Semilly  SF est suivi par Ogrion des Champs  SF, qui comptait 7 produits de 4 ans, dont le vice-champion. Quant aux quatre filles d'Urano de Cartigny SF, elles sont toutes classées dans le championnat. Cette génération 2015 compte 111  produits immatriculés, le double de ceux issus de sa première année de monte en 2013.

Mâles et hongres 4 ans Lignées d’Europe pour un podium 100 % manchois Le champion des 4  ans, Farzac des Abbayes  SF, est né chez Jean-Yves Gardin (50). C’est un fils du KWPN Montender et de Palme du Landey  SF par Flipper d’Elle SF. Falco de Tatihou SF, par Ogrion des Champs  SF et Quenotte de Tatihou  SF par Modesto, est vice-champion. Il est né chez Philippe Noël (50) et a bien finalisé sa première saison : début novembre, il était sacré champion indoor des 4 ans à Equita Lyon ! Le 3e au classement est Fighter Semilly SF, par Bisquet Balou  C et Santana Semilly  SF (Le Tôt de Semilly  SF x Jalisco  B  SF), né chez Richard Levallois  (50).

Femelles 4 ans Urano de Cartigny, bon père de jeunes filles… La championne, Freya d’Ambel  SF est une fille de Padock du Plessis SF et de Balkis d’Ambel SF (Cardero), née chez Anne Marie Cantournet (27). Fidji de Neptune  SF, vice-championne, est par le KWPN President et Rivière de l’Airou SF par Robin II, née chez Philippe Slaouti (23). La 3e, Fanatik Saint Clair  SF, née chez Claude Charnay (50), est issue de Toutim

Farzac des Abbayes SF

24

Le magazine Le Selle Français N°36

Photos Les Garennes

Elsafina Blue SF

www.sellefrancais.fr


Les Garennes

Grande Semaine de Fontainebleau

Ekano DKS SF Son propre frère, l’étalon Giotto II  SF, est indicé 161. Egalement Elite  : French Touch’s Dream  SF, fils de For Pleasure et Tina du Godion  SF par Marlou des Étisses SF, né chez Virginie Lefebvre (59), et Fairplay de Layme  SF, né chez Arnaud Lemoine (49), par Eldorado de Hus et Nikita de Roy  SF par Fastourel du Cap SF. Nikita de Roy SF est une fille de Venue de la Lande SF (Grand Veneur SF x St Brendan ps), qui a produit Idéal de Roy SF, ISO 177, et l’étalon Godsend du Reverdy, ISO  177. Issu d’un croisement 100%  SF un étalon se classe 7e  : il s’agit de l’Excellent Funky Music Semilly  SF, propre frère de l’étalon Rock and Roll Semilly SF, et du vice-champion des 4 ans en 2017, Djagger Semilly SF. Cette fratrie ultra performante, née chez Richard Levallois (50), est issue du croisement Diamant de Semilly SF x Apache d’Adriers SF. Notons que leur mère, La Mare SF, est la mère la mieux représentée aux Finales cette année, avec pas moins de cinq produits. Leur deuxième mère, Orièle de la Mare  SF, fut championne de France des 6 ans en 1986 avec Eric Navet. L’élevage de Semilly classe un autre étalon  SF originel à la 11e place : Funny Star SF, par Quick Star SF x Le Tôt de Semilly SF. Sa mère, Ile de Sée Milly SF, est une fille de Revangika SF, sœur de Krichna III SF, grande gagnante internationale, ISO 173.

Génération E : les 5 ans Plus d’un tiers des femelles de 5 ans ont un père Selle Français. La même proportion se trouve pour les mâles et hongres. L’étalon du Stud-Book Selle Français le plus représenté chez les 5 ans est Qlassic Bois Margot SF. Deux de ses filles accèdent au championnat. Qlassic transmet le sang de Galoubet A SF, épaulant dans cette www.sellefrancais.fr 

visée Quick Star SF, bien représenté avec 17 produits, Baloubet du Rouet  SF avec 8 produits, puis Balou du Rouet et Dandy du Plapé SF. Diamant de Semilly SF a cette année 7 produits de 5 ans, ce qui correspond à une relative "petite" génération de 116 produits immatriculés en 2014, avant une remontée à 190  produits immatriculés en 2016, puis à une année de 253 produits en 2017 consécutive à son titre de meilleur étalon mondial en 2015 et en 2016.

Juments de 5 ans La solidité des souches maternelles SF Parmi les quinze premières, Elite et Excellente, six juments ont un père Selle Français. Trois portent le sang de Diamant de Semilly  SF, une directement, les deux autres via Urano de Cartigny  SF et Airmès des Baleines  SF. La championne, Elsafina Blue  SF, née chez Jean-Paul Coche (44), est une fille de Chacco Blue et issue d’une solide famille normande : sa mère est Reine du Hequet  SF par Dollar dela Pierre  SF. Sa deuxième mère, Infante du Hequet SF (Narcos II SF) fut championne des 5 ans avec Franck Schillewaert, et sa 3e mère, Atalante V SF (Muguet du Manoir SF), a produit Lutin du Héquet  SF, ISO  156, et l’étalon Ecalgrain  SF. La vice-championne est Etoile d’Olbiche  SF, par Ogrion des Champs SF et Miss d’Olbiche SF par Dollar du Mûrier  SF. Elle est née chez Bernard Clouet (50). Petit clin d’œil à l’histoire de ces finales : comme pour la championne, il y a aussi un lien avec Franck Schillewaert. Miss d’Olbiche  SF est une fille d’Iska d’Olbiche SF, propre sœur de Major d’Olbiche SF, que le cavalier avait amené à obtenir le titre de champion des 4  ans. Quant à la quatrième mère d’Etoile d’Olbiche, Le magazine Le Selle Français N°36

25


Grande Semaine de Fontainebleau Jasmina SF (Almé SF x Papy de l’Ile SF), elle est la mère d’Opaline des Pins SF (Garitchou AA), mère des étalons Richebourg, Jus de Pomme et Shogoun II SF. Ellea du Mont SF, 3e, née chez Emmanuel Paysant Le Roux (50), est par Canturo et Venise des Veys SF par Panama Tame SF. Venise a eu 11 produits indicés sur 12. La 4e au classement et Elite est Esméralda des Vaux,  SF originel, fille d’Urano de Cartigny SF. Elle est née chez Georges Lepetit (50) et se revendique d’une belle famille maternelle. Sa mère, Canaille des Vaux SF (Super de Bourrière  SF x Uriel  SF), ISO  140, est aussi celle de Quismy des Vaux  SF, ISO  167, Prince des Vaux  SF, ISO 171, et Orage des Vaux SF, ISO 161, tous originels.

Mâles et hongres de 5 ans Quick Star SF et Quickly de Kreisker SF Les trois pères Selle Français originels parmi les sept pères Selle Français des quinze premiers du classement sont Quick Star  SF à 2 reprises et Quickly de Kreisker  SF. Le Champion Ekano  DKS  SF (Kannan x Cumano), né chez Dejan Krunic (53), était 34e du championnat à 4  ans. Ekano DKS  SF est déjà le père d’une centaine de poulains pour sa première année de monte. Le champion de France des 4 ans de l’an dernier est cette année vice-champion des 5 ans : Et Alors de Granlieu SF est né chez Marine d’Alberto (44). Fils de Rinaldo des Isles SF, sa famille maternelle est issue du croisement entre Sable Rose SF, alias Calvados, et une grand-mère trotteuse. Deux fils de Rinaldo des Isles SF, parmi ses 4 produits âgés de 4 ans en 2019 et 11  produits âgés de 5  ans, se classent dans le championnat : Et Alors de Granlieu SF en 5 ans et Foxtrot des Isles SF, 22e et Très Bon, en 4 ans. Eureka de Joan SF (Canturo x BWP Darco), 3e, est né chez Joël Mary (61). 4e et Elite, Eros de l’Eldorado SF, né chez Aline Gatoux (62), est un fils de Canturo et Lora de l’Ermi-

tage SF par Vas Y Donc Longane  SF. Le 5e et dernier Elite est El Star de Semilly  SF, né chez Richard Levallois, 12e et Excellent l’an dernier. Il est par Quick Star SF et Santana Semilly SF (Le Tôt de Semilly SF), qui a d’ailleurs eu cette année un mâle du champion des 5 ans, Ekano DKS SF. Un futur crack ?

Génération D : les 6 ans Comme l’an dernier, la proportion des chevaux de 6 ans ayant un père Selle Français est la plus forte sur toutes les générations. 51  juments sur 112  partantes ont un ascendant direct Selle Français, soit près de la moitié ! Pour les mâles et hongres, la proportion est à un bon tiers de pères Selle Français. Diamant de Semilly SF, qui était le plus représenté des pères des chevaux de 6 ans l’an dernier avec 19 produits aux finales, en compte huit cette année. Mais il est classé 2e des pères par les gains de ses produits dans la catégorie des 6  ans avant la finale, avec 71  représentants. Ogrion des Champs  SF compte 3  représentants, qui se classent tous dans le championnat. On note la présence paternelle de Vigo Cece SF, avec 7 produits dont 6 filles, issus de sa première génération. Sa meilleure ambassadrice reste Dalhousie du Mesnil SF, Elite à 4 ans, 10e et Excellente à 5  ans, elle est cette année 7e et Excellente. Début novembre, elle a remporté la finale des 6 ans à Equita’Lyon. Les pères des chevaux de 6 ans sont très diversifiés. Les 15 premières juments du championnat ont toutes des pères différents.

Des championnes aux pères "rares" La championne, Dirka de Blondel SF, née chez Michel Ruel (50), est issue par exemple d’une petite génération (18 produits) de Very Berlin de Castel SF (Eurocommerce Berlin x Persan II). Sa mère est Vriska de Blondel SF, Elite à 6  ans, fille du Oldenbourger Lauterbach. De même,

Les Garennes

Dirka de Blondel SF

26

Le magazine Le Selle Français N°36

www.sellefrancais.fr


La référence de l’élevage Français et étranger depuis 1991

eurs... ev él s ur lle ei m s de is av s, re iè in ul po s de Classement des étalons, du Hors-série élevage vous éclaire Chaque année, l’équipe ances du moment en matière sur toute l’actualité et les tend et poney de sport. d’élevage du cheval tre en lumière et m ur po ue iq un n sio ca oc ne u d’ z te ofi Pr votre élevage et vos étalons.

Contact service publicité Julie Dagneaux - 09 73 87 30 44 ou 06 28 64 93 92 - jdagneaux@leperon.fr


Les Garennes

Dadja de Moricerie SF

sa dauphine, Divine Express SF, née au Haras des Coudrettes (14), est l’unique représentante du vicechampion du Monde Orient Express SF. Quant à la 3e, Darjeeling de Pehou,  SF originel, née chez Anouk Soulier (22), elle est également le seul produit âgé de 6  ans de son père Pomar du Mesnil  SF, qui ne compte que 9 produits en tout. Sa mère est une fille d’Huppydam des Horts  SF. 4e, Dracarys de Titoy  SF est par Von Chacco Ixe SF et Lovelove des Hayettes SF par Aiglon Rouge  SF. La seconde mère de Dracarys est l’excellente Gentiane du Maury  AA (Emir  IV). 5e et encore parmi les Elite, Daomé de Lure  SF, née chez Eric Chamouleau (16), est par Eurocommerce Berlin et Amour de la Bonn SF par Tinka’s Boy. Sa 3e mère, Fée d’Amour SF, petite-fille du Demi-sang Très Orange, née chez Auguste Letablier (50), était une bonne gagnante avec un ISO de 165. La seconde jument Selle Français originel est 13e  : il s’agit d’une autre Darjeeling du Banco SF, cette fois, Excellente. Elle est issue du croisement Dollar dela Pierre SF x Glory du Banco SF.

Mâles et hongres : stud-books sans frontière pour l’élite Six des quinze premiers du championnat ont des pères Selle Français. Parmi eux, un seul  SF originel : Diamant de Semilly SF. Dadja de Moricerie SF, le champion, né chez Sylvie Herdt (50), est par le Oldenbourger Arko. Sa mère, Hadja de Moricerie  SF, ISO  138, est par In Chala A SF et provient d’une famille maternelle infusée de l’excellent sang anglo-arabe de Hadj A. Dagon des Baleines  SF est vice-champion, à égalité avec Dubai de Soie  SF. Né à l'EARL des Baleines et chez Alain Fortin (55), Dagon était 5e et Elite à 4  ans, et 4e, toujours Elite, à 5 ans. Il est déjà le père de 6 poulains. C’est un fils d’Ugobak des Baleines  SF et Quintera Alia Z par Quaprice Z. Ugobak des Baleines SF était en

28

Le magazine Le Selle Français N°36

2018 le meilleur père des 4 ans, et en 2017, meilleur père des 5  ans. Quaoukoura du Ty  SF (Calido x Quel Type d’Elle SF), ISO 162, ne compte que 6 produits, tous à l’élevage de Soie. Son fils, Dubai de Soie SF, est né chez Stéphane Saunier (61) d’une mère par Heartbreaker. 4e et Elite, Djagger Semilly  SF, né chez Richard Levallois (50), est par Diamant de Semilly  SF et La Mare par Le Tôt de Semilly. Djagger Semilly  SF était vice-champion des 4  ans en 2017, 9e et Excellent l’an dernier, puis vainqueur de la finale des 5 ans d’Equita Lyon. 5e et dernier Elite, Dollar du Rouet SF, né chez Yannick Fardin (50), est un fils de Chacco Blue et de Souche du Rouet SF par Quaprice BoiMargot Quincy. Nous retrouvons Ogrion des Champs SF auteur d’un joli tir groupé avec ses trois fils classés dans le championnat des 6 ans : Derby Landais SF (x First de Launay), est 9e et Excellent, Deschamps d’Vesquerie  SF (x  Papillon Rouge) se classe 20e, Très Bon, et Danube d’Incoville SF (x Socrate de Chivre) est 24e et Très Bon.

7 ans Cheyenne de la Violle, l’incroyable doublé Diamant de Semilly  SF est le père de neuf des 98 chevaux au départ, tandis que Mylord Carthago SF compte cinq produits dans cette catégorie d’âge. Son meilleur fils de 7  ans se classe 13e du championnat  : Calisco de Terlong SF (Mylord Carthago SF et Galisca de Terlong SF par Jalisco B SF) était Très Bon à 5 ans et Excellent à 6 ans. Il est intéressant de constater que les générations suivantes de Mylord Carthago SF sont bien plus restreintes, ce qui explique qu’il apparaisse peu en tant que père des chevaux de 4, 5 et 6  ans. Vingt-et-un produits seulement sont nés en 2014. Mais suite aux succès internationaux de sa fille Twentytwo des Biches SF et de son fils Timon d’Aure SF, l’intérêt pour Mylord a fait un bond, et l’année 2019 a vu l’imwww.sellefrancais.fr


Grande Semaine de Fontainebleau matriculation de 205 produits ! Cheyenne de la Violle  SF, champion des 6  ans l’an dernier, est l’unique produit de Nabab de Rêve  SF (étalon inscrit au SBS mais SF originel, par Quidam de Revel SF x Artichaut SF) parmi les finalistes. Il réalise un doublé 6 et 7 ans quasi inédit, puisque seule Orphée de l’Illon SF (Arpège Pierreville SF x Prince du Logis AA) y était auparavant parvenue, il y a une décennie. Et il faut croire qu’être natif des Vosges est la condition pour réaliser cette performance ! Cheyenne de la Violle SF, né chez Sandra Perini et Hugues Bonvalot (88), est le second produit de sa mère, Taquine Line SF, par le performer Utah Van Erpekom, étalon pie issu d’un croisement holsteiner sur une souche hollandaise, et qui était monté en internationaux par John Whitaker. La deuxième mère de Cheyenne est Eau Vive de Safray SF (Narcos  II  SF x St Brendan  ps) qui a honorablement produit. Coup de chapeau à l’élevage de la Violle, sis à Epinal, qui avait aligné deux chevaux dans ce championnat des 7 ans : Cerise de la Violle SF (Tinka’s Boy et Roxane de la Violle SF par Robin II A) se classe pour sa part 11e. Le vice-champion des 7  ans est Caligano Jorthonne  SF, petit-fils de Diamant de Semilly SF via Safari d’Auge  SF. Caligano est issu de sa première année de monte en 2011. Il était 5e et Elite du championnat des 6 ans et vainqueur des 6 ans à Equita Lyon en novembre. Il est né chez Louis de Jorna (27) et sa mère, Gigi du Favril SF est par Beryl de la Lande SF et Belor SF par Palestro II SF. A la 3e place, on retrouve le vice-champion des 6 ans de l’an dernier, Capuccino de Nantuel SF, né chez Claire Gouin (18). C’est un fils hongre de Dandy du Plapé*HN SF, dont il était le seul

produit de 6 ans en 2018, et dont il est le seul produit de 7 ans cette année. Sa mère est Quinta de Nantuel SF par le BWP Parco. La 4e place revient à Call Me Express SF, première jument classée dans ce championnat. Née au Haras des Coudrettes (14), elle est le seul produit de l’année 2012 de son père, le vice-champion du Monde Orient Express SF. Sa seconde mère, Rapide du Plessis SF, fille de Bourrée SF, est la mère de Flèche du Plessis II SF, ISO 168, et de Japi du Plessis SF, ISO 157. A la 5e place, Carlita de Gaia SF (Levistan et Desiree du Val SF par Quidam de Revel SF) était 3e à 6 ans et championne de France à 5 ans. Elle est née chez Roselyne Brémond (01). A noter, l’excellente famille maternelle de Carlita de Gaia  SF  : ses 12 frères et sœurs utérins sont indicés, dont Kikuyu du Coty SF (Voltaire), ISO 170. On a plaisir à voir à la 6e place l’un des deux produits de Le Tôt de Semilly SF engagé dans ce championnat : Corto Danfer SF est né chez Sylvie Passenaud (37). Sa famille maternelle est riche en performers. La mère de Corto est Rumeur du Plessis SF, par Clinton et Venus du Plessis  SF par Narcos  II  SF. Venus du Plessis  SF, ISO 170 est notamment la mère de Ti Pol du Plessis SF, ISO 158, et Vlan du Plessis SF, ISO 151. La 3e mère de Corto est Bourrée SF. Avec une seule faute et 1 point de temps dépassé, la jument Confidence d’Ass SF se classe 10e. C’est dans ce championnat la meilleure fille de Diamant de Semilly SF. Née à l’écurie Maréchalerie Seigneur (78), elle est le seul produit de Bella de Preuilly Z par Berlin. Sa 2e mère, La Corda (Lord x Cor de la Bruère), a notamment produit Quartz de Preuilly SF, ISO  161, et Ruby de Preuilly  SF, ISO  167. Confidence d’Ass SF était 4e et Elite à 6 ans, et Excellente à 5 ans.

Les Garennes

Cheyenne de la Violle SF

www.sellefrancais.fr 

Le magazine Le Selle Français N°36

29


RETROUVEZ TOUS LES PRODUITS DE LA GAMME SELLE FRANÇAIS EN EXCLUSIVITE SUR :

www.atissb.com


Sportfot

Championnats du Monde.

International

Esca du Hutrel SF

A Lanaken, le Selle Français toujours présent Les championnats du Monde des jeunes chevaux de saut d’obstacles à Lanaken fêtaient cette année leur quart de siècle. Un événement anniversaire au sein duquel le Selle Français est parvenu à tirer son épingle du jeu. Vitrine incontournable de tous les grands stud-books de sport, les Championnats du Monde de Lanaken réunissent de nombreux éleveurs, propriétaires et cavaliers. Chaque année, les représentants du Stud-Book Selle Français font le déplacement en Belgique, y tiennent un stand et réunissent propriétaires et cavaliers. Le stand aux couleurs bleu, blanc, rouge, est également un véritable point de rendez-vous pour les partenaires du Stud-Book, à l’instar du Haras de Semilly, de l’agence FENCES ou encore d’Ekestrian, entre autres. Et en termes de convivialité, ce rassemblement met toujours la barre haut : le vendredi midi, c’est la marque Charles de Cazanove, autre fidèle partenaire du Stud-Book Selle Français, qui offrait à tous un apéritif favorisant encore davantage les échanges ! Bref, une année encore, ces Championnats du Monde ont été l’occasion pour le cheval de sport français d’être valorisé à l’international, de par la démarche des représentants du Stud-Book d’une part, mais également grâce à ses résultats sur les vastes pistes belges  ! Côté sport, justement, le sang français n’est jamais très loin concernant les origines des meilleurs chevaux d’obstacles de la planète. On retrouve en effet principalement Diamant de Semilly SF en père ou en père de mère, son fils Diarado et son petit-fils Diarado’s Boy, tandis que Baloubet du Rouet  SF est également bien présent. De nombreux chevaux sont issus du BWP Nabab de Rêve, 100 % Selle Français dans le papier (Quidam de Revel SF et Mélodie En Fa SF par Artichaut SF), en direct, ou par son fils le www.sellefrancais.fr 

champion du Monde Vigo d’Arsouilles. Le performer français Quamikase des Forêts SF, renommé Zirocco Blue, né chez Fabrice Paris, ISO 181, se fait aussi une belle place parmi les reproducteurs.

Championnat du monde des 5 ans Les juments SF répondent présentes 235  couples étaient au départ de la seconde qualificative du Championnat des 5  ans (125  cm). Seuls 46 d’entre eux disputaient la Grande Finale, dont 11 se sont retrouvés au barrage. A la 11e place, meilleur Selle Français, Esca du Hutrel SF est une jument née chez Claude Gosselin  (50), montée à Lanaken par l’Italien Andrea Messersi. C’est une fille de Volodia d’Argouges  SF. Sa mère est Idole du Hutrel  SF (Thurin  SF x Muguet du Manoir  SF). Des douze Selle Français sous selle française, la jument Excellixe  SF, née chez Frédéric Lefèbvre (08) et montée par Tony Cousin, est sélectionnée pour la Finale. Malheureusement, un petit point de temps dépassé prive le couple tricolore du barrage. Il termine à une belle douzième place. Excellixe SF est par C Indoctro et Tradition Ixe SF par Diamant de Semilly SF x Nidor Platiere SF. Il s’agit d’une famille maternelle intéressante, où l’on retrouve notamment l’étalon Black Jack Ixe  SF. La seconde mère d’Excellixe SF, Ixelle Ixe SF, est la sœur utérine de l’étalon Easy Boy SF. L’étalon Enoch de Bréhat SF, sans faute en seconde manche, termine avec 4 points dans la Le magazine Le Selle Français N°36

31


Championnats du Monde. Consolante. C’est un fils de L’Arc de Triomphe et d’Idole du Valon SF par Narcos II SF, né chez Jean-François Simon (33). Etoile du Landey  SF, fille de Quickly de Kreisker SF et de Star du Landey SF par Allegreto SF, née chez son cavalier Jean-François Filatriau, est sans faute en première manche et 4 points en seconde manche. L’étalon pie né chez Chrystel Ribe  (18), Eldorado van de Rib SF (Indalo van’t Paradehof et Star Hollywood SF par Wonderboy) termine la Consolante avec une faute, de même que Eywa des Vernelles SF, née chez Xavier et Flavie Guilbon (45), par Kannan et Nala des Vernelles  SFO par Ecureuil de Forcil  SF, sans faute en seconde manche. Eureka de Joan  SF (Canturo et Capricieuse vh Oude Hof par Darco) est né chez Joël Mary (33). L’étalon, 3e Elite de la Finale de Fontainebleau est sans faute en 1re manche.

Ty SF et P Danseuse A La Cour par Heartbreaker, né chez Stéphane Saunier (61).

Championnat du monde des 7 ans Un bon cru pour Mylord Carthago SF Les quarante meilleurs des 193 engagés étaient qualifiés pour la finale 1,45 m. Des parcours techniques et très sélectifs sur lesquels de belles origines Selle Français se sont faites remarquer. Le meilleur Selle Français de la Finale concourait sous selle américaine  : Candar Mail  SF se classe 12e, monté par Spencer Smith. Né chez Bernard Le Courtois (61), c’est un fils de Lando et d’Orangeade Mail SF par Fergar Mail SF et la grande championne Katchina Mail  SF. Thomas Rousseau et l’étalon du GFE Candy de Nantuel SF, Luidam et Thara Nantuel SF par Diamant de Semilly SF, né chez Claire Gouin  (18), terminent à une belle 25e place avec 5  points. L’étalon Chrome d’Ivraie  AA approuvé  SF, par Jarnac  SF et Loa de Petra par Tigris  AA, né chez Stéphane Chalier (15), termine 39e de la Finale après deux sans faute dans les deux premières manches. Le champion de France des 7  ans, Cheyenne de la Violle SF (Nabab de Rêve et Taquine Line SF par Utah van Erpekom), 20e de la Finale des Championnats du Monde à 6  ans, fait une petite faute dans la seconde qualificative, de même que Carbone du Cyan  SF (Diamant de Semilly SF), 16e du championnat de France des 7  ans, Catchar Mail  SF (Diamant de Semilly  SF) et Classical de Kreisker  SF (Ugobak des Baleines SF x Crève Coeur). Meilleur Selle Français de la Consolante, 23e, Cheilane de Blondel SF, née chez Michel Ruel  (50), est par Nonstop et Surprise de Londel  SF par Kassidi  SF. Elle était montée pour la Belgique par Dominique Hendrickx. Cicave du Talus GFE  SF termine 32e de la Consolante avec une seule faute. Le bon fils d’Untouchable M et de Neika du Talus SF par Voltaire est né chez Jacques Le Boedec (50).

Championnat du monde des 6 ans Diamant de Semilly SF, un père sur le podium

De l'Oiseliere SF

32

Le magazine Le Selle Français N°36

Photos Sportfot

Un 5e quadruple sans faute pour une 5e place de cette Finale, pour l’Allemagne, est à mettre à l’actif d’un fils de Diamant de Semilly SF : Oak Grove’s Desperado, ex Dahey du Lys SF, né à l’élevage du Lys de Thierry Ripoche  (36). Meilleur Selle Français de ce championnat, 19e avec 4 points, De l’Oiseliere, hongre Selle Français Originel né à la SCEA de l’Oiselière  (35), est issu du croisement Kapitol d’Argonne  SF et Miss Flight SF par Obéron du Moulin SF. Sa seconde mère, Noblesse de Thurin  SF par Quastor  SF, a produit le performer Hastings  SF, ISO  172. Pour un point de temps dépassé, Derby Landais  SF (Ogrion Des Champs*HN  SF x First de Launay*HN  SF), né à la GAEC Roger (50) et monté par Rémy Morteau, ratait malheureusement la finale. Il termine 47e de la Consolante. Dubai de Soie SF, vice-champion 2019 des 6 ans à Fontainebleau, signe un superbe sans faute, puis un parcours à 5  points. C’est un fils de Quaoukoura du

Candar Mail SF www.sellefrancais.fr


Photos Les Garennes

Evénement

Les Espoirs du Complet

Une troisième édition qualitative Du 17 au 19 octobre, une vingtaine de jeunes espoirs du concours complet avaient rendez-vous à l’occasion du Mondial du Lion, pour cet événement qui fête ses trois ans. Une édition qui a attiré les étrangers et mis en valeur des produits avec une orientation marquée pour le complet. Ce projet des Espoirs du complet est né après les Jeux Olympiques de Rio où le Selle Français s’était fait remarquer. La demande étant de plus en plus forte pour de bons chevaux de complet, il fallait mettre en place une détection des chevaux de 3  ans ayant une aptitude à cette discipline. Chose faite depuis que le Selle Français, associé aux Anglo-arabes et à France Complet, a lancé cet événement qui motive les éleveurs orientés complet. Cependant, depuis cette année, la sélection pour les Espoirs du Complet est réalisée par les associations régionales, comme tous les autres circuits d’élevage. Cet événement, réservé aux vingt sélectionnés, ne concerne que les hongres et les femelles SF et AA. Pendant quatre jours, les cavaliers et les professionnels présents au Mondial du Lion peuvent ainsi profiter de cette belle vitrine. Le mercredi soir est réservé au protocole FEI, puis les épreuves s’enchaînent, le saut en liberté le jeudi soir dans le manège du haras, le vendredi fait place au modèle sur l’hippowww.sellefrancais.fr 

drome. La soirée est réservée aux allures et au saut monté. Le samedi soir, les jeunes espoirs sont présentés lors d’une soirée festive dans le hall de l’hippodrome. Un moment à part où les officiels du Mondial, les élus régionaux, les cavaliers, les propriétaires et les éleveurs se pressent pour apprécier le lot de l’année. En 2019, pour la première fois, une délégation de la WBFSH avec une quarantaine de représentants des stud-books de chevaux de sport ont pu apprécier ce moment : un vrai défilé avec, pour chaque cheval, 4 minutes de présentation par les Young Breeders. Une "épreuve" qui fait aussi partie de cet événement et qui permet de juger l’émotivité de ces jeunes 3 ans.

Des espoirs qui se révèlent Visiblement, cette année a été un bon cru pour le commerce : dès le vendredi soir, il y avait des essais en sortie de paddock. Cette troisième édition permet également de prendre du recul : certains lauréats des Le magazine Le Selle Français N°36

35


Les Garennes

Gossederiche SF éditions précédentes ont gagné ensuite le Cycle libre 4  ans, comme Eglantine du Pouler  SF, 7e des Espoirs du Complet en 2017 puis Championne des 4  ans en 2018 ; Fara des Loges SF, 2e des Espoirs du Complet en 2018 et championne de France CL 2019. Cet événement s’appuie sur des partenaires institutionnels, comme le Fonds Eperon, et commerciaux, comme Frenzy Shop (friandises et compléments alimentaires pour chevaux). Depuis la première édition des Espoirs du Complet, l'association Cheval Pays de Loire participe activement aux côtés du Selle Français, en tant que co-organisatrice. « Dès le premier rendez-vous, nous avons amené notre contribution », avance Olivier Fouque, président. «  Notre implication a ensuite pris de l'ampleur au fur et à mesure des éditions. Cette année, nous avons cofinancé l’évènement, ce qui renforce l’engagement et l’intérêt régional pour l’élevage à orientation complet, et pour la discipline en général. » Cheval Pays de Loire a également géré toute la partie logistique et les contacts sur place. Une dizaine de bénévoles de cette association moteur en Pays de Loire ont œuvré, dont Olivier Fouque et le trésorier François Bazire. Cet événement unique dans l’univers du complet a plu aux éleveurs car il a engendré beaucoup de contacts. Chaque région française a présenté un ou plusieurs produits, mais quand on regarde les résultats de plus près, le constat est clair : il y avait très peu de différence entre eux. Le lot de cette édition 2019 était de très bonne qualité, avec des chevaux bien sélectionnés, plus adaptés à la discipline et présentant du chic.

36

Le magazine Le Selle Français N°36

Le palmarès de l’édition 2019 Gossederiche, 100 % SF Gossederiche SF, ce hongre alezan brûlé d’1,67 mètre, né au Haras de Garrypierre (41) et monté par Benoît Delavigne, remporte ce championnat des Espoirs du Complet version 2019. Une victoire de peu devant Gonflee  A Bloc  SF, pouliche présentée par Mathieu Nadot. Gossederiche SF, fils de Flipper d’Elle SF, étalon performer en saut d’obstacles qui a tourné au plus haut niveau, a pour mère Orée de La Pierre SF (Obéron du Moulin SF). De super origines typées obstacles, qui ont permis à Delphine Herbeau du Haras de Garrypierre de produire un "garçon" qui a plu aux juges des Espoirs du Complet. Le gagnant décroche une note finale de 16,03, obtenue après un 16,6 au modèle, un 15,75 au saut en liberté, un 16 pour le saut monté et un 17 aux allures. «  Il a sans doute été plus démonstratif en liberté que monté », commente Sylvie Herbeau, la mère de Delphine. «  Et aux allures, il était très bien. Il avait déjà été premier au Régional. Le choix de Flipper pour le père s’explique par la bonne expérience que nous avions eue avec Tonton Pierre  SF (Flipper d’Elle  SF et Erlise du Chesnay SF), qui avait été qualifié à 4 et 5 ans pour Pompadour et qui était un véritable guerrier  ! Nous avons utilisé le coup de saut, l’influx de Flipper d’Elle SF avec Orée de la Pierre SF, une lignée de Nubie de la Pierre SF. » La 2e mère de Gossederiche, Nubie de la Pierre SF, fut la mère de 8 produits indicés sur 10, et sa www.sellefrancais.fr


Les Espoirs du Complet 3e mère, Floralie SF, est la propre mère de Loripierre SF, ISO 177 et mère de Dollar dela Pierre SF. « En mélangeant Flipper d’Elle SF et Orée de la Pierre SF, qui est plutôt dans le modèle de Floralie SF, on a eu un beau modèle 100% SF », explique Sylvie Herbeau, qui poursuit l’élevage lancé par son beau-père, le docteur Michel Herbeau, naisseur de Dollar dela Pierre. «  On essaie tous les ans d’avoir un poulain 100 % Selle Français. Tous nos poulains sont travaillés avec la méthode Blondeau, ce qui nous permet d’avoir des chevaux calmes, prêts à travailler. Gossederiche SF a les qualités d’un cheval de complet, mais il pourrait tout aussi bien évoluer vers le saut d’obstacles ou le hunter. »

Gonflee à Bloc séduit Astier Nicolas

Les Garennes

En dépit de sa deuxième place, Gonflee A Bloc SF s’est faite remarquer puisque Astier Nicolas en a acheté la quasi totalité à l’issue de la compétition ! Montée par Mathieu Nadot, Gonflee A Bloc SF, fille d’Upsilon AA et Vendange Tardive AQPS par Sleeping Car, est un croisement imaginé par Philippe Chan et Françoise Thénard, couple d’éleveurs basés depuis 2017 au Mesnil Rouxelin (50), près de Saint-Lô, sur une ancienne dépendance du Haras des Rouge, le célèbre élevage qui a produit Papillon Rouge SF, Flèche Rouge SF, Rocher Rouge SF (devenu Rocher M). Auparavant éleveurs dans l’Allier, Philippe et Françoise produisent désormais une année sur deux des chevaux de complet, puis de course (obstacles), avec cinq poulinières actives et deux à trois

poulains par an. « Nous avons choisi Upsilon, car nous voulions un étalon avec de la force, une très bonne qualité de saut et de la taille », explique Philippe Chan, aujourd’hui retraité d’une filiale d’Orange. « Il a transmis ces trois qualités à Gonflee A Bloc SF, qui mesure 1,71 mètre. Vendange Tardive est une AQPS avec de supers origines. Sa mère est Partie de Plaisir (AC) et son père Sleeping Car  (PS). Elle est de petite taille et a couru chez Jehan de Balanda et vient de produire son premier poulain avec Gonflee A Bloc SF. J’ai aussi le même croisement, la propre sœur de Gonflee A Bloc  SF, Istoire de Famille  SF, qui a 18 mois.  » Cet élevage sans nom officiel, qui trouve toujours des noms de produits originaux, a notamment produit Quack, 2e du championnat d’Europe en 2001 à Pau avec Rodolphe Scherer. Gonflee A Bloc  SF a participé au concours régional du Pin avec Mathieu Nadot, car son cavalier habituel, Fabrice Sainte Marie, s’était blessé. Mathieu Nadot a eu un coup de cœur pour la pouliche et en était donc encore le propriétaire au Lion. Lors des Espoirs du Complet, Gonflee A Bloc  SF totalise un score final de 16,5, pour 16,1 au modèle, 16,25 au saut en liberté, 17,25 au saut monté et 16,75 aux allures. « Elle avait déjà été remarquée au Pin par Thomas Carlile et Astier Nicolas », explique Mathieu Nadot. « Astier est revenu la voir au Pin. Il a bien aimé son évolution. Il l’a achetée et j’en ai gardé 5  %. Elle a des rayons exceptionnels, un vrai gros moteur. C’est une jument d’avenir. Le but, ce n’est pas de gagner la finale des 4 ans. Son point fort, c’est

Gonflee A Bloc SF www.sellefrancais.fr 

Le magazine Le Selle Français N°36

37


Les Espoirs du Complet Gin Fizz Tonick SF et Get Vingt Sept Tonick SF à la fête C’est sur les conseils d’Henri Brugier que Simon Robichon a participé aux Espoirs du Complet. Pas de regrets pour cet éleveur valorisateur basé à Montmorillon (86) puisque ses deux produits, Gin Fizz Tonick SF et Get Vingt Sept Tonick SF, sont respectivement classés 3e et 4e. Gin Fizz Tonick SF, jument bai foncé, est le produit de Canturo et de Popy d’Or AC par Roseau d’Or AA. « Popy d’Or a 16 % de sang arabe et le reste de pur sang  », explique Simon Robichon. «  C’est une jument achetée chez Jean-Luc Gaillard (Indre), un grand éleveur d’Anglo-arabes et de chevaux de course. Les origines sont Roseau d’Or et Prima d’Or en saut d’obstacles. Popy d’Or, c’est une jument très moderne pour le sport, ronde, avec une belle cuisse, une vraie épaule, du galop, de l’énergie. Elle a un peu couru puis un peu de cycle libre en complet et je l’ai mise à la reproduction en milieu de 6 ans. Elle produit de jolis poulains dans le modèle. J’ai apporté du sang et du bon sang avec Canturo. Gin Fizz Tonick a un mental d’enfer comme sa mère. Elle débute le travail et aime cela. » A la quatrième place, Get Vingt Sept Tonick SF est un hongre bai clair par Canturo et Hawaï des Pesquies AA par Gaverlys du Cercle  AA. Simon Robichon a acheté Hawaï des Pesquies car il était sorti en CCI 3* avec une de ses filles, La Travatia  Z, la sœur de Get Vingt Sept

Gin Fizz Tonick SF

38

Le magazine Le Selle Français N°36

Tonick SF. «  Je l’ai d’abord croisée avec Jaguar Mail, Feeling Tonick SF puis avec Canturo il y a trois ans. Get Vingt Sept Tonick SF est très appliqué dans ce qu’il fait. Il a une bonne technique de saut. Il monte bien le garrot. » Le mental, le look, la locomotion : ces deux "Tonick" ont toutes les qualités pour le concours complet. Cinquième classé, Girolata La Buissonne  SF, hongre propriété de Jean-François Fichet de l’élevage d’Harmonie, vient de l’élevage de la Buissonne (13). C’est un fils de Kannan et Romane de Peyraud SF, par Idem de B’Neville SF. « J’ai acheté Girolata La Buissonne SF à 14 mois, par intuition », explique François Fichet. « J’aime son déplacement, son caractère. Il a un dos compact, tendu. Après le Lion d’Angers, j’ai eu des propositions. Il a été remarqué lors du saut monté. Il va poursuivre sa préparation en Cycle classique en saut d’obstacles. Il a un demi-frère, Incudine La Buissonne SF par Ogrion des champs SF. » Eleveur de chevaux de saut d’obstacles, François Fichet a décidé de s’orienter davantage vers le complet depuis deux ans. 6e – Ghiblie de Mara SF (Contendro et Astone de Mara par Calvaro) Naisseur et propriétaire : Jacques Gabriel Petit (16) Note : 16,06 7e – Granit Vert AA (King Size et Qualité verte SF) Naisseur et propriétaire : Philippe Mauban (77) Note : 16,03 8e – Gravure de la Mouline  SF (Eldorado de Hus et Quandy de Hus par Que Guapo) Naisseur et propriétaire : Haras de la Mouline (41) Note : 16,01

Les Garennes

son mental. Elle va devant sans regarder. Un mental de guerrière avec beaucoup de charisme. Une très belle jument dans le modèle. »

www.sellefrancais.fr


• • • •

-30% • •

SF


SHF market Le site de référence pour vendre et acheter vos jeunes chevaux & poneys de sport et d’élevage du foal au 7 ans & poulinières www.shf-market.com


Fair Lady des Broucks SF

Evénement

Les Garennes

Grande finale de Pompadour

Le Selle Français, référence dès les jeunes générations Le Stud-Book Selle Français constitué de façon originelle autour de courants de sang pur, anglo-arabe ou trotteur, apportant notamment influx, endurance, et générosité, permet aujourd’hui à ses représentants de s’illustrer en concours complet. Chaque année, la Grande Semaine de Pompadour révèle ou confirme des lignées intéressantes pour la discipline du concours complet, du côté des étalons utilisés, mais aussi concernant les souches maternelles, que celles-ci soient mélangées ou pas au sang allemand ou hollandais. Ces souches maternelles Selle Français continuent de constituer une base solide, que le CCI 5* de Pau a notamment mis en avant sur le plan mondial en octobre dernier, avec la victoire du Selle Français Originel Tolédo de Kerser SF, issu du croisement Diamant de Semilly SF x Papillon Rouge SF.

Les 4 ans, un podium 100% Upsilon Dans cette catégorie d’âge, la moitié des 29 finalistes ont au moins un parent SF. Parmi eux, quatre sont issus d’un croisement 100 % SF, avec les pères Selle Français Originels que sont Kapitol d’Argonne  SF, Jarnac  SF, Diamant de Semilly  SF ou encore Shaloubet Eygalières SF. Dix des pères de mères sont SF. Sept finalistes sont de père AA, dont 5 sont par Upsilon, produits issus de sa plus importante génération, née en 2015. Avec des filles et fils d’Upsilon aux trois premières places, l’ex-champion de France à 4, 5 et 6  ans a clairement www.sellefrancais.fr 

dominé le championnat des 4 ans en tant que père, mais le Selle Français reste néanmoins bien présent parmi les jeunes chevaux récompensés d’une mention. La championne, Fair Lady des Broucks SF (Upsilon X Chin chin), née chez Frédéric Deroi (59) était montée par son propriétaire Thomas Carlile et rassemble le sang de l’Anglo-arabie, du Holstein et du Hanovre. La mère de la vice-championne, Fly Up de Banuel SF, née chez Jean-Pierre Texier (22) est Arrow de Banuel  SF par Orlando, et sa seconde mère est la Selle Français Originel très imprégnée de sang pur, Harponne SF (Lampon SF x Never Say Die ps), laquelle a produit Viceversa de Banuel SF, ICC 137, et Ukoulele de Banuel SF, ICC 130. A la quatrième place, Elite, Flash’s Dream  SF, né au Haras de Bouvigny  (62), présenté par Eddy Sans, est un fils hongre de Rêve du Paradis  SF et d’une jument belge par Skippy II  SF. Rêve du Paradis  SF (ISO  165), fils de Crown  Z et de Kaline de Semilly  SF par Adelfos, a une petite production de 32  poulains. La deuxième mère de Rêve du Paradis  SF, Alésia de Semilly SF, est la mère de Lady de Semilly SF, ISO 163. Le 5e du classement et dernier Elite, Franco Louvo SF, Le magazine Le Selle Français N°36

41


né à la SCEA Berlioz, (14) est par Contendro et une mère Selle Français près du sang, Opus Louvo SF, par Starsky de Brix SF (Muguet du Manoir SF) et une mère pur-sang. Shaloubet Eygalières SF n’a que 8 produits et parmi eux, née à la SCEA Le Roucas d’Eygalières (13). Cet étalon par Baloubet du Rouet SF présente le croisement intéressant du sang de Galoubet  A avec celui du pur-sang Hand In Glove. Lui-même Elite à 5 et 6 ans, il est indicé en complet (141) et en dressage (130).

La mère de Fine Eygalières SF est Séréna Mail SF, par Iowa. Second meilleur produit d’Ogrion des Champs SF, Faith du Thot SF, né chez Jean-François NoËl (50), est 9e et Excellent, d’une origine maternelle d’AC. Ogrion des Champs  SF n’est pas très utilisé en complet, son meilleur produit dans la discipline est Austral de Moran SF, ICC 135. Un autre père, Selle Français originel cette fois, a une fille qui termine Excellente  : il s’agit de Forêt d’Argonne  SF, née chez Pascal Trassart  (55). Cette fille de Kapitol d’Argonne SF a pour mère Mirage d’Argonne  SF (Concorde x Narcos  II  SF), qui a assez bien produit en CCE (Qashmir d’Argonne SF, ICC 143, Source d’Argonne SF, ICC 134) et qui est la propre sœur de Koncorde de Raon SF, ISO 138.

Fly Up de Banuel SF

Photos Les Garennes

De belles familles maternelles SF du côté des 5 ans Parmi les 45 finalistes du championnat des 5 ans, neuf ont un père SF, et huit ont un grand-parent Selle Français Originel. Les pères de mères sont des SF pour un tiers de cet effectif, ce qui représente un nombre satisfaisant aux cotés des pères PS, AA ou étrangers. Quatre sont issus d’un croisement 100 % SF, dont la meilleure classée est la Selle Français Originel Electre de Boissy  SF (Esprit de Conquête  SF x Cap de B’Neville  SF), 17e, Très Bonne, née chez Daniel Nion  (79), immédiatement suivie au classement par Einstein d’Aury, Selle Français Originel par Nervoso  SF x Diamant de Semilly SF, né chez Aurélie Durand (91). Kéops du Vinnebus SF, père de quatre produits finalistes dans la catégorie des 4 ans l’an dernier, n’en compte pas moins de trois dans le championnat des 5  ans cette année, dont Epson de Bordenave SF, 8e, Excellent à 4 ans et

Embrun de Reno SF

42

Le magazine Le Selle Français N°36

www.sellefrancais.fr


Grande finale de Pompadour Dartagnan de Béliard SF

www.sellefrancais.fr 

et du cavalier Thomas Carlile, est une fille d’Upsilon et de Palme de Moyon, Selle Français Originel par Barbarian SF, mère du champion des 5  ans de 2018, Darmagnac de Béliard  SF, 5e et Elite cette année à 6 ans. Etoile de Béliard était 8e des Espoirs du Complet en 2017. Belle origine Selle Français paternelle pour le 6e et Excellent : Elixir de Sienne SF, par l’étalon Tienanmen Epsilone Pironnière SF

Photos Les Garennes

10e et Excellent cette année. Le champion, Embrun de Reno  SF, monté par Karim Laghouag, né chez Catherine Sabot-Cruel (61) est par le KWPN Eliott Mc et par Hamaris des Etangs SF, issue du croisement entre Tamaris des Etangs SF (par Dynamique  SF) et l’AA Anais de Buchy par le Selle Français très près du sang Espoir d’Escla  SF, père du grand performer de complet Un d’Escla SF, ICC 170. Vice-champion, le hongre Epsilone Pironnière  SF, monté par Nicolas Touzaint et né chez Martine Canteteau (85), se réclame d’une famille maternelle extrêmement performante. Il est l’un des nombreux produits d’Upsilon et sa mère est Tartane Pironnière SF par le KWPN Concorde, père de Lyvie Lerchenberg  SF, qui était vice-championne à 4  ans et championne à 5  ans. La 3e mère d’Epsilone Pironnière  SF est Quincy Pironnière  SF, ISO  164, propre sœur du grand performer Urlevent Pironnière  SF, ISO  181, de Papyrus III SF, ICC 136, de Manouche SF, ISO 145 et de La Pironnière SF, ISO 164. Quant au 3e, Emory Mail SF, il est par l’AA Querçus du Maury et Matahari Mail SF, ISO 153 (Carthago x Alligator Fontaine SF). Né chez Bernard Le Courtois (61), il était également monté par Nicolas Touzaint. Emory Mail était 2e de la première édition des Espoirs du Complet en 2017. Première jument du championnat, 5e et Elite, Elvyne Dervenn  SF, née chez Jean-Philippe Duchesne (22), est une fille de Tsunami de Hus SF et d’Altesse de Launay, SF originel, par Idéal de la Loge SF, une famille honorablement indicée en CSO. Etoile de Béliard SF, 6e et Excellente, présentée par la "Team" constituée de l’éleveur Gérard Brescon (92)

Le magazine Le Selle Français N°36

43


Grande finale de Pompadour d’Argences SF, ISO  150, frère utérin de Mel d’Argences SF, ISO 167, tous deux nés de Dahlia Manciaise SF, ISO 164, par Scherif d’Elle SF x Uriel SF. La mère d’Elixir de Sienne SF, Rubalkani de Sienne est cheval de selle, issue de croisements Oldenbourg et ps. A la 7e place, Excellente, Eden des Muzes SF est une fille de la production limitée de Viking du Bary  SF (Hurlevent de Brekka  SF x Skippy  II  SF) et d’une mère  ps par Marchand de Sable. Déjà montée par Didier Dhennin, elle était 3e à 4 ans.

meilleures du Stud-Book Selle Français. Dartagnan de Béliard SF est le 3e produit de Royce de Kreisker SF par Diamant de Semilly  SF et Jifrane de Chalusse  SF par Papillon Rouge SF. Royce de Kreisker SF est une sœur utérine de Nifrane de Kreisker SF, ISO 170, et a produit Allegra  SF, ISO  140, et Birmane  SF, ICC  155, championne des 6 ans en 2017. La seconde, Dame Decoeur Tardonne  SF, est une fille de Lando x Contender. Née chez Gilbert Gaillot (18), elle était Elite à 4 ans, Excellente à 5 ans. Son propre frère, En Plein Cœur Tardonne SF, termine 12e des 5  ans, Excellent. Il était 3e des Espoirs du Complet en 2017 à 3 ans. Une autre jument complète le podium. Demoiselle Platine  SF, née au Haras des Coudrettes  (14), est par Quite Easy et Platine du Rouet SF, ISO 137, par Robin II Z. Sa seconde mère, Kastille du Rouet est Selle Français Originel, issue de Narcos II SF x GaloubetA SF. Elle est la mère d’une bonne fratrie performante en CSO, et sœur utérine de Unesco du Rouet SF, ISO 170, Usador du Rouet SF, ISO 167, et Ircos du Rouet SF, ISO 150. Ces trois lauréats étaient sélectionnés pour le Mondial du Lion d’Angers un mois plus tard. 4e Elite, Demoiselle Eygalières SF est une fille de Tygar Mail SF et de Séréna Mail SF (Iowa x Sandro). Née à la SCEA Le Roucas d’Eygalières (13), c’est une sœur utérine de Fine Eygalières SF, 7e et Excellente des 4 ans cette année, et de Eden Eygalières SF, 28e des 5 ans. 5e Elite, on retrouve Darmagnac de Béliard  SF, né à l’élevage de Béliard dirigé par Gérard Brescon (92), et toujours associé à Thomas Carlile. Il était 3e à 4 ans et champion des 5 ans. Son père Canturo est aussi celui d’Upsilon, ISO  133 et ICC  165, champion de France à 4, 5 et 6  ans, vice-champion du Monde des 7  ans, et désormais reproducteur remarqué. La mère de Darmagnac est Palme de Moyon  SF, (Barbarian  SF et Shiva de Moyon SF par Jalisco B SF (souche Caméra SF), également mère d’Etoile de Béliard SF, 6e et Excellente cette année à 5 ans.

Les 6 ans, le SF toujours là… Des 37 finalistes, pas moins de 15 ont des pères  SF dans cette catégorie d’âge, dont 6 sont Selle Français Originel. Le Selle Français, très présent pour cette génération appelée à confirmer au niveau international, est suivi par le Holstein avec 8  pères, et par les  AA, pères de 7 finalistes. Le croisement 100 %  SF apparaît à 9 reprises. Le Holsteiner Quite Easy "recommandé" pour le complet, père de plusieurs produits indicés en CCE, a deux produits sur le podium. Il est le père du champion Dartagnan de Béliard  SF, déjà champion à 4  ans et vice-champion à 5  ans. Né chez Gérard Brescon (92), il décroche un ICC de 157 cette année. Il est le père de 10 produits immatriculés en 2019 pour sa première année de monte. Côté maternel, la souche, celle de l’Anglo de complément Ifrane, est l’une des

Dame Decoeur Tardonne SF

Photos Les Garennes

Demoiselle Platine SF

44

Le magazine Le Selle Français N°36

www.sellefrancais.fr


Evénement

Les Garennes

Mondial du Lion

A Angers, Le Selle Français a mangé du Lion Rampe de lancement des espoirs mondiaux de concours complet, le Mondial du Lion d’Angers a présenté encore une fois cette année une belle sélection de concurrents pour lesquels le sang Selle Français n’est jamais très loin. Le Selle Français Originel, Toledo de Kerser SF, né chez Kerstin Drevet (33), avait été second du championnat du Monde des chevaux de 7 ans en 2014, avant de briller sur tous les terrains internationaux  : il était, quatre ans plus tard, 12e en individuel et médaille d’or par équipe aux Jeux équestres mondiaux de Tryon, 7e à Badminton, et 11e en 2019, puis vainqueur à Pau fin octobre 2019. Fils de Diamant de Semilly SF, qui n’est pas sans descendants dans la catégorie du concours complet, et d’Ariane du Prieuré  II  SF, ISO  153, par Papillon Rouge  SF, mère d’une fratrie bien indicée en CSO, il représente le parfait cheval de sport, doté du bon sang nécessaire et de l’aptitude à l’obstacle. Le Selle Français, fort de ces qualités dès les premières années de compétition internationale, voit son Stud-Book remporter cette année au Mondial le Trophée des Stud-Books. Il est représenté par une quinzaine de jeunes chevaux de 6 et 7  ans. Cette réussite est notamment due aux belles performances des chevaux de 6  ans Dartagnan de Béliard  SF et www.sellefrancais.fr 

Demoiselle Platine SF, issus des sélections des Finales de Pompadour, mais aussi du Selle Français de 7  ans concourant sous selle britannique, Cristal Fontaine SF.

Championnat des 6 ans Deux Selle Français dans les quatre premiers ! Les Selle Français sélectionnés pour cette finale des jeunes chevaux de 6 ans étaient au nombre de trois. Il s’agissait du champion national des 6 ans, Dartagnan de Béliard  SF, né chez Gérard Brescon  (92) et monté par son cavalier habituel Thomas Carlile. Fils du Holsteiner Quite Easy, il porte le sang, coté maternel, de la souche, d’Ifrane, l’une des meilleures du Stud-Book Selle Français. Sa mère, Royce de Kreisker  SF, par Diamant de Semilly  SF et Jifrane de Chalusse  SF par Papillon Rouge SF, est une sœur utérine de Nifrane de Kreisker SF, ISO 170, et a produit Allegra SF, ISO 140, et Birmane SF, ICC 155, championne des 6 ans en 2017. Dartagnan a une fois de plus répondu présent en s’adjugeant la seconde place au Mondial du Lion, avec Le magazine Le Selle Français N°36

45


Les Garennes

Dartagnan de Béliard SF

une 6e place au dressage et un double sans faute au cross et au CSO. Troisième à Pompadour, Demoiselle Platine SF, née au Haras des Coudrettes  (14), était montée par Nicolas Touzaint. Elle termine sur son score de dressage, à la 4e place du Mondial des 6  ans. Elle est par Quite Easy et Platine du Rouet  SF, ISO  137, par Robin  II  Z. Sa seconde mère, Kastille du Rouet, Selle Français Originel, est issue du croisement Narcos  II  SF x Galoubet  A  SF. Elle est la mère d’une bonne fratrie performante en CSO, et sœur utérine d’Unesco du Rouet  SF, ISO  170, Usador du Rouet  SF, ISO  167 et Ircos du Rouet  SF, ISO  150. A la 6e place, Hooney d’Arville sBs, montée par Lara de Liedekerke, est une jument belge imprégnée de sang français. Fille du champion du Monde Vigo d’Arsouilles, elle porte le sang de Quidam de Revel  SF et d’Artichaut  SF, via son grand-père Nabab de Rêve, pur SF dans le papier. Du côté maternel, Nooney Blue a pour père Jet Set du Rezidal, lui-même par Jalisco B SF. A la 15e place, pour les Pays-Bas et monté par Merel Blom, Crossborder Radar Lo est un fils de Diarado, fils de Diamant de Semilly SF. Vainqueur de l’Approbation du Holstein à 3 ans, Diarado intègre cette année le top 50 des pères de CCE, 31e du classement de la WBFSH. Il est également le père de Ducati d’Arville, 6e des 6 ans au Lion d’Angers et de Vanity Faire, 9e des 7 ans en 2016. Jaguar Mail SF est présent cette année en tant que père, avec un seul produit. Père de plus de 35  chevaux indicés à plus de 130, Jaguar Mail  SF est l’ascendant direct du 19e du classement, sans faute au cross et au cso : Tintoretto del Quadrif, inscrit au

46

Le magazine Le Selle Français N°36

Stud-Book du cheval italien (MIPAAF), a un papier très proche du SF originel. Sa mère est par Quick Star SF et Ultime de Venise SF par Hurlevent SF.

Championnat des 7 ans Des origines Selle Français variées La meilleure performance du Selle Français dans cette catégorie d’âge est à mettre à l’actif de Cristal Fontaine  SF, ICC  162 en 2019, né chez Clémence Duconge  (24) et monté pour la Grande-Bretagne par Kitty King, qui participe ainsi à la première place du Stud-Book  SF au classement WBFSH. C’était le champion des 6 ans l’an dernier, il se classe 6e des 7 ans cette année, 19e au dressage, sans faute au cross, il fait une faute au CSO. Par le Holsteiner Chef Rouge, la lignée maternelle de cet excellent Selle Français est 100 % anglo arabe : Nous Avons Gagné, la mère, est une fille de Griot de Marat x Fol Avril. Comme l’an dernier dans la catégorie des 6 ans, Coup de Cœur Dudevin SF est 7e, sous la selle de l’Australien Christopher Burton. Né chez Jean-Louis Stauffer en Suisse, le bai est un fils de Top Gun Semilly  SF, dont il est le seul produit en CCE, et de Tiebreak Combehory SF par Prince des Bois SF. A la 16e place, Cocorico de L’Ebat fait honneur à l’affixe familial de la famille Château (41). Monté par Luc Château, c’est un fils de Propriano de l’Ebat  SF, ICC 156, père de 37 produits, essentiellement à l’affixe de l’Ebat. Cocorico est l’un des deux seuls produits de son père de l’année 2012. Onzième du championnat à 6  ans, il est le propre frère de Bastia de l’Ebat  SF, ICC  142, Très Bon à 6  ans. Casanova des Isles  SF www.sellefrancais.fr


Mondial du Lion est 19e sous la selle de Maxime Livio. Né à la SCEA Chiché-Hubert (44), il est par Flipper d’Elle  SF  HN et une origine maternelle intéressante. Giada Saura est une jument de selle italienne issue du croisement de Darco et du pur-sang Porto Rafti, père des grands champions de concours complet  : l’olympique Quart Demoiselle Platine SF

du Placineau SF, ICC 172, ou encore Rebelle du Pont SF, ICC  153. César de Roy  SF, 21e au final, fait une belle remontée grâce à un parcours sans faute à l’hippique. Il termine honorablement, monté par Fabrice Saintemarie. Né à l’élevage de l’Angenardière (37), c’est un fils de Nervoso SF originel qui a peu de produits en CCE. César de Roy SF est son fils le mieux indicé dans cette discipline. Sa mère Parodie de Roy SF est la sœur utérine de Fiona des Champs SF, ISO 169, et d’Orlando de Roy SF, ISO 160, issue du croisement du Holsteiner Canaletto avec Bianca des Champs SF par Benroy. Au vu des résultats de ces championnats du Monde, le Stud-Book Selle Français reste présent et prometteur pour l’avenir et aucune lignée ne se démarque plus qu’une autres : les origines sont très variées, surtout en pères de mères. Les éleveurs, dont certains ont orienté leur production vers le concours complet, ont travaillé. Les allures des chevaux se sont améliorées, ainsi que leur équilibre. L’influx, s’il a toujours été présent grâce aux ascendants pur-sang et anglo-arabe, mais également trotteur, est plus présent et mieux réparti sur l’ensemble de l’effectif. Le concours complet tel qu’il se court désormais, sans les steeple ni les routiers, correspond parfaitement au cheval de selle français, moderne et polyvalent, comme le prouve sa réussite au plus haut niveau. Certaines lignées se mélangent bien au pur sang ou à l’anglo-arabe, comme au début de l’élevage destiné au complet, mais on constate cependant que les croisements 100 % sont devenus parfaitement efficaces pour cette discipline.

Photos Les Garennes

Cristal FontaineSF

www.sellefrancais.fr 

Le magazine Le Selle Français N°36

47


Evénement

Coll. Stud-Book SF

Elodie Muller / Images'Inn

Assemblée Générale de la WBFSH .

A Saumur et au Lion d'Angers, environ cent participants ont pris part à la réunion annuelle, à laquelle participait également la princesse Benedikte du Danemark, présidente d’honneur de la WBFSH.

Des participants comblés Du 16 au 20 octobre, les membres de la WBFSH ont été accueillis à Saumur et Angers pour leur assemblée générale annuelle. Une belle occasion pour le Stud-Book Selle Français, organisateur, de montrer la richesse et la beauté des Pays-de-Loire. Initialement, l’événement devait se tenir à Tryon en parallèle d’un championnat panaméricain de jeunes chevaux. Mais, au mois de juin, compte tenu de la défection des États-Unis, la France s’est alors positionnée. Les membres de la WBFSH et les invités à l’événement ont donc été accueillis pendant cinq journées dans la région des Pays-de-Loire, à Saumur, au sein de l’IFCE, ainsi qu’au Lion d’Angers, à l’occasion du Mondial du Lion, finale WBFSH/FEI des chevaux de concours complet. « Le délai pour préparer l’événement était assez court », reconnaît Bérengère Lacroix, directrice du Stud-Book Selle Français. « Nous avons cependant pu profiter des Championnats du Monde des Jeunes chevaux de concours complet pour faire de ce rendez-vous un événement marquant. » L’AG de la WBFSH, qui avait eu lieu en 2018 en Hongrie, est organisée par le Stud-Book du pays qui accueille l’événement. « Le Mondial du Lion est notamment soutenu par le WBFSH  », reprend la directrice du Stud-Book Selle Français. «  Cela nous semblait ainsi tout à fait www.sellefrancais.fr 

cohérent de lier les deux événements. » Géographiquement, Saumur et Le Lion d’Angers sont assez proches. Le Stud-Book Selle Français a logiquement choisi de mettre en place les séminaires au sein du site de l’IFCE à Saumur, qui bénéficie des salles et amphithéâtre nécessaires à la tenue de tels échanges, et de faire profiter les membres qui le souhaitaient du spectacle offert par le Mondial du Lion. « Le programme mis en place dès le mercredi, après l’arrivée des membres, a été très dense », décrit Bérengère Lacroix. « Avec un très fort soutien de l’Institut français du cheval et de l’équitation et du Fonds Eperon, notre mission a été de faire découvrir la culture de notre territoire, avec des temps forts. »

Débat et détente Les participants ont ainsi été accueillis par le Stud-Book selle Français, représenté notamment par Pascal Cadiou, mercredi 16 octobre, avec un cocktail organisé sous le Dôme du théâtre saumurois. Le Le magazine Le Selle Français N°36

49


Coll. WBFSH

M. Matthieu Baumgartner, vice-président du marketing de Longines, a profité de l'occasion pour offrir à la princesse Benedikte du Danemark, présidente d’honneur de la WBFSH, une montre Longines. Le cocktail organisé par le Stud-Book SF, le mercredi soir, avait lieu sous le Dôme du théâtre saumurois.

Dans les Caves de Marson, le président de la WBFSH, Jan Pedersen, exprime sa gratitude au stud-book hôte, représenté par Paul Hubert.

Photos coll. Stud-Book SF

Un des séminaires qui a eu lieu au sein du site de l’IFCE à Saumur.

lendemain, la journée fut studieuse avec la tenue de différents séminaires. « C’est la WBFSH qui en choisit les thématiques et les intervenants. Les stud-books organisateurs sont chargés en revanche de prévoir toute la logistique inhérente à la tenue des débats. Une centaine de personnes se voient ainsi rassemblées. » Parmi elles, le président de la WBFSH, Jan Pedersen, et la présidente d’honneur, la Princesse Benedikte du Danemark. « Nous avons également reçu la secrétaire générale de la FEI pour l’occasion, Sabrina Ibanez.  » Au programme des débats et séminaires, la réglementation zootechnique, les indices génétiques et autres problématiques liées de près à l’élevage et à la reproduction. Après cette première journée, c’est dans les caves troglodytes de Rou-Marson, en Maine-et-Loire, que les participants ont été invités à descendre pour une dégustation de vin saumurois. « L’objectif était de leur faire découvrir toutes les richesses de la région », reprend Bérengère Lacroix. «  Grâce à Alain Fourrier du Domaine des Hautes Vignes, qui nous a offert cette dégustation, les participants ont pu goûter ce qui se faisait dans la région. Je crois que tout le monde a ainsi passé un très bon moment, qui a été suivi d’un repas typique dans les Caves de Rou-Marson, offert par le Stud-Book. » Lors de cette soirée, Jan Pedersen n’a pas manqué de remercier Paul Hubert, élu à la WBFSH, et le Stud-Book Selle Français pour cet accueil chaleureux et la surprenante découverte des secrets régionaux. Grâce à Longines, nouveau partenaire de la WBFSH, la princesse Benedikte a reçu en cadeau une montre à l’occasion de son 75e anniversaire.

50

Le magazine Le Selle Français N°36

Sujets d’actualité Le lendemain, pour la seconde journée de travail, les participants se sont remis à la table des débats, cette fois sur l’importante thématique de la traçabilité de la semence. « Ce sujet venait en lien de la lettre ouverte envoyée par les étalonniers européens  », souligne la directrice du Stud-Book Selle Français. «  Nous avions également demandé la tenue d’échanges sur ce sujet. Il avait déjà été proposé en 2018 par un groupe d’étalonniers et c’est aussi le devoir de notre Stud-Book que de mettre de tels questionnements sur la table et d’impulser des réflexions. Nous devons être impliqués sur ces problématiques.  » Jan Pedersen a par ailleurs mentionné toute l’attention apportée par la WBFSH à ce sujet. « Cela nécessite effectivement un meilleur suivi et ce doit être une préoccupation », assure Bérengère Lacroix. Un groupe de travail, rassemblant les studbooks Kwpn, AES, Irish Sport Horse et Selle Français, deux étalonniers privés ainsi que Whirdec (IFCE), pour la partie réglementaire, a ainsi été constitué pour travailler sur cette problématique. Pour terminer en beauté ces deux journées de travail et d’échanges, le Stud-Book Selle Français a choisi d’emmener les participants assister aux Musicales du Cadre Noir de Saumur. Une autre belle manière de montrer les richesses, équestres cette fois, des Pays-

 Pour retrouver toutes les photos de l’événement, les supports présentés lors des séminaires, les débats et visionner les séquences filmées, connectez-vous sur le site de la WBFSH : www.wbfsh.org www.sellefrancais.fr


Assemblée Générale de la WBFSH . de-Loire ! Le lendemain, une quarantaine de participants ont choisi de rester pour assister aux épreuves de cross et de saut d’obstacles du Mondial du Lion. « L’organisation de la compétition avait offert les places aux participants », indique Bérengère Lacroix. « Une quarantaine d’entre eux ont choisi de profiter d’un week-end angevin  !  » Outre les championnats, ces derniers ont également pu assister à la présentation des chevaux de 3 ans, dans le cadre des Espoirs du Complet.

Coordination et partenariat A l’issue de cet événement, le Stud-Book a reçu plusieurs courriers de remerciements. « Je crois que les personnes reçues ont réellement apprécié de découvrir notre territoire de cette manière », poursuit la directrice du Stud-Book. « Je pense que ça a été une réussite et qu’elle est à mettre au crédit d’une excellente collaboration entre le Stud-Book Selle Français

et l’IFCE, représenté notamment par Guillaume Blanc, directeur de l’accompagnement de la filière, et Alban Rousselière, délégué national sport. Tout le monde s’est vraiment démené pour faire de ce séjour un événement marquant, mettant les richesses des Paysde-Loire en avant. » Lors de l’assemblée générale de la WBFSH, Guillaume Blanc a par ailleurs été élu au sein de la commission d’audit et de la commission disciplinaire, en remplacement de Philippe Lemaistre. Bérengère Lacroix a pour sa part remplacé Guillaume Blanc au comité exécutif, en charge du département élevage. Toujours lors de l’AG, évidemment l’un des temps forts du week-end, Jan Pedersen a été réélu à la présidence de la WBFSH pour une durée de quatre ans. Pour la petite histoire, c’est en 1999 qu’il avait été pour la première fois plébiscité en tant que président, dans le cadre du Lion d’Angers. La boucle est ainsi bouclée !

Eric KNOLL / Images'Inn

Photos coll. WBFSH

En médaillons à Saumur, ci-contre au Lion d'Angers.

www.sellefrancais.fr 

Le magazine Le Selle Français N°36

51


GROUPE FRANCE ELEVAGE

QUALITÉ PRIX SERVICE CONSEIL

UNE ÉQUIPE DISPONIBLE ET À VOTRE ÉCOUTE Lorem Ipsum

• La transparence sur la fertilité

• Le Programme d’Aide au Croisement (PAX) • L’offre «Solidarité entre générations»

www.gfeweb.com


Just Perfect du Parc SF

Evénement

Les Garennes

Finales France Dressage.

Le Selle Français version dressage Cent-cinquante jeunes chevaux cette fois-ci contre 143 en 2018, la participation, des foals jusqu’aux 3 ans, progresse aux finales France Dressage. Et la part des représentants Selle Français va elle aussi crescendo. Les mesures visant à inciter les éleveurs à produire en Selle Français des chevaux de dressage semblent porter leurs fruits  : depuis quelques années, la part des représentants du Stud-Book Selle Français au sein de ce circuit ne cesse de croître. Et les professionnels de l’Hexagone prouvent de plus en plus qu’ils sont capables de présenter des chevaux spécialisés made in France : « pour faciliter les choses aux éleveurs, une vingtaine de Qualificatives en amont des Finales ont été mises en place partout en France, de façon à ce qu’ils n’aient pas trop de kilomètres à faire  », pointe Didier Dupeyrat, administrateur du Stud-Book Selle Français et France Dressage. Lui-même éleveur de chevaux de dressage Selle Français depuis une dizaine d'années, il a vu une véritable dynamique se créer ces dernières années. «  Sur le territoire, 250  chevaux ont participé aux qualifications  », explique-t-il. «  Il s’agit uniquement de chevaux nés en France. Il y a quelques années, la part de chevaux étrangers était bien plus conséquente que la part de Selle Français. Mais la tendance s’est complètement inversée. La part www.sellefrancais.fr 

des Selle Français dans les épreuves est aujourd’hui d’environ 60 %, contre 20 il y a quelques années. Et les mesures initiées par le Stud-Book Selle Français, la SHF et France Dressage ont convaincu certains éleveurs de jouer le jeu et de s’investir pour produire des chevaux de dressage SF. » En exemple, un foal Selle Français issu de la jeune génétique recevait cette année une prime de 450 euros de la part du Stud-Book, aidé par le Fonds Eperon. De quoi encourager les éleveurs ! « Certains, déjà spécialisés dans le dressage, ont décidé ainsi de s’orienter vers la production de chevaux Selle Français. Et des élevages, désireux d’amorcer ce virage, ont fait labelliser certaines de leurs poulinières pour produire tricolore. D’autres professionnels, spécialisés dans les disciplines du CSO ou du CCE, décident de tenter l’aventure du dressage. C’est parfois un poulain qui peut les faire changer d’avis. Si ce dernier bouge bien et semble avoir des aptitudes pour le dressage, l’éleveur sait que sa commercialisation pourrait être plus intéressante. Et qu’il sera aidé pour valoriser son produit par les initiatives et les primes que nous mettons en place Le magazine Le Selle Français N°36

53


Les Garennes

Jolie Vita de Fascyne SF

aujourd’hui. » Les Finales France Dressage profitent de la politique de cette association présidée par Caroline Rioche, qui donne de l’impulsion pour motiver les éleveurs à produire pour cette discipline. Cette année, l’événement a enregistré une hausse de la participation des poulains. Depuis quatre ans, les effectifs sont en constante augmentation. Dans le cadre des Finales, trois juges étrangers sont associés aux juges français, et permettent d’avoir un regard extérieur sur ces poulains et jeunes chevaux : Iben Stroem et Marian Dorresteijn, respectivement juge danois et experte néerlandaise, avaient déjà officié sur l’événement. Pour l’Allemand Jan Meyer, il s’agissait d’une première participation. Des jugements qui permettent de se confronter à la concurrence internationale. Nouveauté cette année  : la présentation des poulains à vendre identifiés par un petit ruban bleu blanc rouge, après les épreuves. Bien produire français et le montrer, voilà le leitmotiv des ces Finales France Dressage.

Catégorie Foals Mâles Le premier Selle Français est le quatrième de sa catégorie. Il s’agit de Just Perfect du Parc SF, né chez Philippe Ferrand à Saint-Herblain (44). C’est un fils de Diamond de Saint Val et Samba du Parc par Sandro Hit, qui a obtenu la note globale de 84,750. Le père de Diamond de Saint Val n’est autre que Don Juan de Hus, champion du monde des 5 ans en 2017, qui montrait une grande facilité pour le rassembler. Du côté de Sandro Hit, on trouve des descendants élégants et expressifs. De supers ascendants pour ce jeune mâle noir. Just For You Fleuri SF est 8e avec 80,167. Ce produit imaginé par Laurence Albert, basée à Vernoil-LeFourrier (49), est par For You du Riwan, un Oldenbourg né en 2009 et Angelina Fleuri SF par Sandro Hit. Encore du Sandro Hit dans ce mâle bai foncé, du côté de sa

54

Le magazine Le Selle Français N°36

mère qui est née chez Laurence Albert tout comme la 2e mère, Rosana Fleuri SF par Depardieu par De Niro.

Catégorie Foals femelles La première Selle Français de cette catégorie est Jolie Vita de Fascyne SF  : elle termine sur la deuxième marche du podium avec 85,167. Née chez Fleur Maugars résidant à Sainte-Croix (02), c’est une fille de Vitalis et Shakira des Blancs par Sir Donnerhall. Encore du Sandro Hit par le père de Sir Donnerhall. Sa deuxième mère, Wonderful Rose a aussi un ascendance bien typée dressage, Rubinstein. Cette jeune demoiselle montre déjà de très belles allures et décroche le titre de vice-championne des foals. Deuxième Selle Français et 5e du classement, Joy de L’Orcheraie SF termine avec une note de 82,917. C’est un produit de Famous Grez Neuville SF et Wagram par Worldly, un croisement imaginé par Véronique et Olivier Brehier, installés à Bobital (22). Famous Grez Neuville  SF compte dans ses ascendants le célèbre Trakehner Gribaldi. Wagram a déjà produit trois autres produits typés dressage, dont M Dionysos, IDR 121, et Danel de l’Orcheraie, IDR 120.

Catégorie Femelles de 2 ans La meilleure Selle Français de cette catégorie est 5e  : Harpège Grez Neuville  SF totalise une note de 80,917. Elle est née chez Didier Dupeyrat à Grez Neuville (49). Ce dernier s’était déjà fait remarquer dans cette catégorie en 2018 avec Gem Grez Neuville  SF, qui avait terminé 2e. Harpège Grez Neuville SF est une fille de Danciano et Whatelse de Saint Val par Gribaldi, le père de Karamel de Lauture  SF, l’étalon de Claire Gosselin et de Totilas, le champion d’Edward Gal. Danciano a donné six produits indicés dont Dancielle de Malleret, IDR 122. Whaelse de Saint Val est la mère www.sellefrancais.fr


Finales France Dressage.

Catégorie Mâles de 2 ans Le premier Selle Français, troisième du classement, est Hermes de Saint Val SF qui totalise une moyenne de 80,167. En 2018, c’était déjà un produit des Ecuries de Saint Val qui était en tête des Selle Français dans cette catégorie, Guardian de Saint Val SF. Hermes de Saint Val  SF est né chez Caroline Rioche, en Illeet-Vilaine, à Guichen (35). Ce fils de Zalando et Feline de Saint Val par Fidetanz. Feline de Saint Val a produit notamment Boston de Saint Val SF (Sir Donnerhall) en 2011, qui a été Très bon à 5 ans. Il s’agit du plus âgé de ses produits. En 2013, il y a eu Dexter Saint Val SF, par Don Juan de Hus, et en 2014, Emotion de Saint Val SF, à nouveau par Don Juan de Hus. Après Hermes, Jade’Or de Saint Val a vu le jour en 2019, par Diamond de Saint Val SF (Don Juan de Hus). Le suivant au classement des Selle Français est Ho La La du Valya SF, qui termine 4e avec 78,667. Issu du croi-

sement d’Ulyss Morinda SF et Ecstacy VD Duvelshoeve par Ferro, Ho La La du Valya provient du Domaine des Alouettes aux Herbiers (85). Son père, Ulyss Morinda  SF, est plutôt typé saut d’obstacles. Il a décroché le mention Très bon à 4 ans à Fontainebleau. La deuxième mère de Ho La La, Nouchka Van De Helle, est issue de la souche de Grand Veneur SF. Encore de l’obstacle. C’est le deuxième produit de Ecstacy VD Duvelshoeve qui, en 2015, avait donné naissance à First Love du Valya par Casting.

Catégorie Femelles de 3 ans La meilleure Selle Français est deuxième au classement final dans cette catégorie. Golden Girl KXL SF termine avec une note de 83,083. Cette alezane, provenant Harpège Grez Neuville SF

Photos Les Garennes

de sept produits à l’affixe Grez Neuville avec différents reproducteurs de qualité à l’instar de Don Juan de Hus, Negro, le père de Valegro, et Fursten Look, un fils de Furstenball, champion des 2 ans Oldenburg et champion d’Allemagne des 5 ans. La suivante au classement, Honfleur de Roumard SF, termine en 8e position avec 78,583. Son naisseur Jean-Maurice Gilbert (SARL Aleijo) est installé à La-Roche-sur-Yon (85). Cette fille de Don Juan de Hus et Qualyne des Gats SF par Jaguar Mail SF est donc un mélange d’origine de dressage et de saut d’obstacles par sa première mère, par sa deuxième mère, Lolyne de Beaufour  SF par Narcos II  SF, et par sa troisième mère, Finesse SF par Hurlevent SF.

Hermes de Saint Val SF

www.sellefrancais.fr 

Le magazine Le Selle Français N°36

55


Finales France Dressage. du croisement Zidane et Arouscha par Tuschinski, a été élevée par Karine Serneels, basée en région parisienne, à Arronville (95). Zidane, étalon d’origine étrangère de 13 ans, IDR 139, a deux produits indicés et possède une belle origine dressage grâce à l’étalon Rubinstein. Arouscha totalise trois produits dont Golden Girl KXL SF. En 2017, elle a été mariée à Totilas (Gribaldi) pour produire Hellgirl  KXL  SF, et en 2019 à Janeiro Platinum (Sezuan) pour donner naissance à Jedi Girl KXL SF. Golden Girl KXL SF

La suivante est 5e au classement : il s’agit de Gazelle Birmane  SF, née chez le Docteur Marie-Noëlle Charrayre à Fegreac (44). C’est une fille de Soliman du Hus, IDR  157, et Lara Birmane  SF par Kalem. Le père de Gazelle, fils de Sandro, multiplie les produits indicés  : 124. Lara Birmane est également née chez Marie-Noëlle Charrayre, elle est par Kalem par Negus II. C’est une poulinière prolixe, qui compte huit produits entre 2003 et 2013. La deuxième mère de Gazelle Birmane SF, Djinn Birmane SF, est aussi née chez MarieNoëlle Charrayre.

Catégorie Mâles de 3 ans

Photos Les Garennes

Une belle victoire pour le Selle Français ! Déjà premier Selle Français de la catégorie des 2  ans en 2018, Guardian de Saint Val  SF remporte cette fois-ci la catégorie des 3 ans avec une note de 85,792. Né chez Caroline Rioche en Ille-et-Vilaine à Guichen (35), ce fils de Don Juan de Hus (IDR 131) et Phlorencia (IDR 128) par Florencio  2, poursuit donc son parcours dans les concours d’élevage avec une belle réussite. Phlorencia est la mère de six produits grâce à l’association avec des étalons reconnus comme Sandro Hit, Don Juan de Hus et des étalons maison, comme Emotion de Saint Val SF. En troisième position, Gran Torino  B  SF, né chez Sylvain Buge à Saint-Cyprien (42), obtient la moyenne de 81,167. Ce fils de Vito VDL et Vendetta de Senilhac SF par Fidelio du Thot SF, représente bien cet élevage qui se distingue en concours. Vito VDL était Elite à 5 ans, IDR  141. Vendetta de Senilhac  SF, malgré son ascendance typée obstacles par Double Espoir  SF, semble produire efficacement pour le dressage. En 2018, elle a aussi eu un poulain avec Vito VDL, le propre frère de Gran Torino B SF, Int’Eastwood B SF.

Guardian de Saint Val SF

56

Le magazine Le Selle Français N°36

www.sellefrancais.fr


Dorian Grey de Hus SF

Evénement

Les Garennes

Grande Semaine de Saumur

Dorian Grey de Hus SF signe le triplé Sur la lancée du partenariat dynamique entre le Stud-Book Selle Français, France Dressage et la SHF, la 19e Grande Semaine du dressage s’est tenue à Saumur du 26 au 29 septembre 2019 et a vu, une fois de plus, briller l’étonnant Dorian Grey de Hus SF. Cette année, le support de la sélection pour les Championnats du Monde des jeunes chevaux en août à Ermelo (Pays-Bas) était le CIR de Jardy fin mai. Deux jeunes chevaux étaient engagés pour la France  : le 5  ans Don Vito de Hus (Studbook DSP, cheval de sport allemand) et Dorian Grey de Hus SF, alors futur champion de France des 6 ans, malheureusement forfait pour blessure. Un show des étalons labellisés dressage était au programme. Cet effectif des étalons SF labellisés dressage reste limité, et la plupart sont des fils de Don Juan de Hus, mort en 2017. Ce grand sire est décidément difficile à remplacer, mais il faut souhaiter que d’autres lignées viennent enrichir le Stud-Book Selle Français pour la production de chevaux de dressage. Mais, à Saumur, et c’est de bon augure, le championnat des 4  ans a vu la participation des candidats Selle Français en hausse. Ce fut d’ailleurs, cette année, la plus importante parmi les trois catégorie d’âge. Elle augmente également chez les 6  ans, où Dorian Grey de Hus  SF, en s’imposant une année encore, signe www.sellefrancais.fr 

un magnifique triplé et fait valoir les qualité du Selle Français sur le carré de dressage !

Championnat des 4 ans Belle participation des Selle Français Trente-huit jeunes chevaux de 4 ans étaient au départ de la finale de dressage des chevaux de 4 ans. Parmi les six chevaux de ce championnat inscrits au Stud-Book Selle Français, le mieux classé est le mâle Fangorn d’Hulm  SF, monté par son éleveur Mathieu Boisselier  (64). Il termine à la 17e place avec la mention Excellent. C’est un fils de Don Juan de Hus et d’Uranie d’Hulm SF par Otto Mail SF. Sa seconde mère, l’Angloarabe Gita par Sardana Pierre  AA, est la mère du champion d’Europe de CCE Takinou d’Hulm. Dans la Petite Finale, Faramir de la Mure, hongre SF par Don Juan de Hus et Di Jeune Van de Viking par Parcival, né chez Béatrice Drigeard Desgarnier  (42), était monté par Melissa Huguet et se classe 5e. Fragolino du Parc  SF, par Don Juan de Hus et Samba du Parc Le magazine Le Selle Français N°36

57


Einstein du Parc SF

par Sandro Hit (Old), né chez Philippe Ferrand (44) avait obtenu le meilleur classement des Selle Français à la présentation au modèle, avec une 12e place. Il termine 9e, monté par Mathieu Berville. Fandango Enea SF, fils de Danciano et d’Helina de Lauture SFA, poulinière riche d’un IDR 167, par Voltaire, est un mâle né chez Gratien Cuiburu (64). Il est 13e, monté par Isabelle Augustin. Foxpitt Duboisdelanou  SF, monté par Lucie Demonet, est 15e. C’est un fils mâle de l’Anglo-arabe Ténarèze et d’I  Love Champenotte par Joeris, né chez Isabelle Gonzalez (95). Enfin, Fast du Val Guérard  SF, 23e, est un hongre, seul produit de sa famille à être orienté vers le dressage. Il est par le performer Oldenbourg Armitages Boy et Stella du Val Guérard  SF par Papillon Rouge  SF. Monté par Patrick Roose pour la Garde Républicaine, il est né chez Michel Palau (27).

Dans le championnat réservé aux chevaux de 5 ans, un seul des 17 concurrents appartient au Stud-Book Selle Français  : il s’agit d’Einstein du Parc  SF, étalon labellisé, qui obtient une 2e prime lors de la reprise préliminaire, puis se classe 2e ex-aequo de la Petite finale. Il glane une belle 3e place à la présentation au modèle, se classe 9e sur 15 lors de la reprise finale et termine le championnat à la 9e place avec la mention Excellent. Magnifique mâle bai brun foncé, Einstein du Parc  SF, monté par Mathieu Berville, est un fils de Don Juan de Hus et de Samba du Parc par Sandro Hit, Oldenbourg, né chez Philippe Ferrand (44). Il est le propre frère de Fragolino du Parc  SF, que présentait également Mathieu Berville dans le championnat des chevaux de 4 ans. Einstein du Parc SF était 3e des 3 ans

58

Le magazine Le Selle Français N°36

Photo Les Garennes

Championnat des 5 ans Excellent Einstein du Parc SF

Faramir de la Mure SF et approuvé cette même année dans le Programme jeune génétique du Stud-Book Selle Français. A 4 ans, il se classait 9e de la Petite Finale.

Championnat des 6 ans Dans l’escarcelle du Selle Français Contrairement à l’an dernier - aucun Selle Français n’avait pris le départ du championnat des 6 ans -, trois www.sellefrancais.fr


Grande Semaine de Saumur tentaient leur chance cette année, parmi les douze partants. Champion des 4 ans, champion des 5  ans, Dorian Grey de Hus SF est le nouveau champion des 6  ans et seul Elite dans ce championnat, qu’il survole avec 9  points d’avance sur son dauphin  ! L’extraordinaire hongre, toujours présenté par Jessica MichelBotton, est de toute évidence promis au plus haut niveau. L’un des meilleurs fils de Don Juan de Hus a pour mère le clone de la fameuse Poetin par Sandro Hit, championne du monde de dressage jeunes chevaux en 2003, qui avait été vendue 2.5 millions d’euros à 6 ans aux enchères PSI. Second meilleur  SF, Dior de Grez Neuville SF se classe 6e avec une mention Excellent. Il était monté par Clémentine Dhennin Giraud. C’est un mâle, également par Don Juan de Hus et Youssirone AA par Youssouf AA, né chez Didier Dupeyrat (49). Il est le propre frère d’Emporio de Grez Neuville SF, qualifié à 4 et 5  ans. Enfin, Daltonn Mouche  SF, hongre par Quartz du Chanu SF et Telma Mouche SF par Kannan x Qredo de Paulstra SF, monté par Christophe Dixmier pour la Garde Républicaine, est 11e avec la mention Très Bon. Né à la GAEC Mouche  (50), son père n’a pas produit pour le dressage, ses meilleurs produits étant Viva d’Olbiche SF et Vlan du Plessis SF, tous deux ISO  151. Les deux autres produits de sa mère sont également indicés en CSO.

Photo Les Garennes

Dior de Grez Neuville SF

Fangorn d’Hulm SF

www.sellefrancais.fr 

Le magazine Le Selle Français N°36

59


Le bien-être de vos chevaux au pré Depuis une vingtaine d’année, la question du bien-être des équidés au pré fait l’objet de recherches menées au niveau international pour définir cet état et identifier les problématiques. Le programme européen Welfare Quality® classe en priorité après l’alimentation, la présence d’abri dans un pré pour assurer le confort des équidés en toutes circonstances. L’intérêt grandissant pour le bien-être du cheval se manifeste à tous les niveaux. De l’éleveur aux propriétaires de chevaux, amateurs comme professionnels, tous sont soucieux du bien-être de leurs équidés. Cette prise de conscience permet la bonne santé physique et mentale du cheval au pré. C’est pourquoi Cheval Liberté s’investit pour faire de la construction et de l’équipement d’abris, une spécialité parfaitement maitrisée. Pour répondre à cette problématique, Cheval Liberté a imaginé une gamme d’abris de prairie répondant parfaitement aux besoins des équidés séjournant temporairement ou en permanence au pré. Eté, comme hiver, l’abri se doit d’être confortable en toutes circonstances. Il est notamment construit contre les intempéries (vent, pluie, neige) comme pour faire face aux fortes chaleurs, protéger des insectes et proposer un véritable espace de repos pour les équidés. Il est indispensable qu’il reste fonctionnel et soit parfaitement intégré dans son environnement. Nos abris CONFORT sont conçus avec des planches de 40 mm d’épaisseur en pin traité autoclave classe IV garantissant ainsi une grande endurance au temps, une bonne isolation contre le froid et la chaleur. Sa large avancée de toiture isole de la pluie et du soleil. L’assemblage se fait à l’aide de rainures et languettes assurant la bonne stabilité de la construction. Les chevaux ayant

60

Le magazine Le Selle Français N°36

pour habitude de se frotter sur les parois, il est nécessaire d’assurer la solidité de l’ensemble par une visserie adaptée fournie avec chaque modèle. Quant à la surface, nous conseillons de laisser à chaque cheval un minimum de 9 m2 au sol. Nos abris sont déclinés en modules de 9 m2 multipliables à volonté, notons aussi que l’avancée de toiture offre une surface couverte supplémentaire appréciable. L’ensemble ainsi formé garde une esthétique s’intégrant facilement dans tout type de paysage. Nous vous conseillons d’installer vos abris de façon opposée aux vents dominants pour éviter qu’ils deviennent inconfortables mais aussi pour éviter l’arrachement en cas de vents violents. Dans l’idéal, il faut les sceller sur une dalle béton ou des plots béton aux angles. Pour profiter du soleil matinal et éviter les grosses chaleurs, il est préférable d’orienter la face ouverte de votre abri vers l’Est Sud Est, le fond restant au Nord. Nos abris sont modulables et nous savons parfaitement nous adapter à vos contraintes. Qu’elles soient liées aux nombres d’équidés à abriter ou à la configuration du terrain ou encore à votre activité, nous sommes en mesure de vous proposer l’aménagement www.sellefrancais.fr


Publi-reportage

Page de gauche, un abri confort aménagé. A gauche, un abri confort 3 modules. A droite, un nutri-confort avec stabulation. Ci-dessous, l'équi-station.

qui pourra vous satisfaire. Parois supplémentaires sur l’avant, aménagement d’une porte dans le fond de l’abri, modules boxes ou sellerie avec fermeture à clés, toutes les configurations sont permises. Pour aller plus loin, la gestion de l’alimentation reste essentielle pour le cheptel au pré. Avec l’abri Nutriconfort, nous apportons une réponse cohérente à la gestion de l’alimentation en fourrage comme à celle d’offrir un abri confortable en toutes circonstances. L’abri Nutri-Confort possède toutes les qualités recherchées pour équiper idéalement vos pâtures et garantir un fourrage sain à vos chevaux tout en limitant son gaspillage. A sa fonction d’abri s’ajoute celle d’un espace nourris-

Les abris "Liberté" une construction pour longtemps !

www.sellefrancais.fr 

seur accessible à 6 chevaux. La distribution du foin est efficacement contrôlée et il reste bien protégé dans l’espace de stockage couvert. L’approvisionnement du fourrage se fait par l’arrière de l’abri par simple ouverture d’une porte en bois. La structure tubulaire en métal galvanisé qui compose le nourrisseur peut accueillir 12 m3 de fourrage. Les abris proposés par Cheval Liberté présentent un excellent rapport qualité/prix et sont faciles à monter. N’hésitez pas nous confier vos projets d’équipement de pâtures, mais aussi de boxes ou écuries complètes. Nous sommes à votre disposition pour vous proposer des solutions modernes adaptées à vos usages et à vos chevaux. Notre savoir-faire en matière de construction équestre sert parfaitement la gamme d’abris "Liberté". Ce modèle en particulier répond à un cahier des charges précis visant à optimiser la solidité et l’endurance de nos abris. Conçus à partir d’une charpente métallique à deux pentes avec une grande avancée d’1,50  m, cet abri propose une belle hauteur sous toiture et peut se moduler à souhaits. L’assemblage des panneaux avec châssis métallique assure la structure de l’ensemble. Chaque panneau constitué peut accueillir des planches de 40 mm d’épaisseur dans différentes essences de bois (pin, chêne, bois exotique) comme en résine. Le châssis des panneaux est conçu pour permettre de caler et remplacer rapidement une planche. Cette trappe de visite garantit la longévité du produit. Déclinés en 3, 3,50 m de profondeur et multipliables par module de 3m minimum en standard, les abris "Liberté" peuvent être fabriqués sur mesure pour s’adapter à vos propres contraintes. Ils sont aussi parfaitement adaptés à des configurations originales comme la pose d’une porte à l’arrière ou d’un retour sur l’avant.

Le magazine Le Selle Français N°36

61


equitalyon.com

© GL events I Photo : Christiane Slawik

LYON EUREXPO 28 OCTOBRE 1 NOVEMBRE 2020


PSV

Stud-Book Selle Français

Gold de Flusel SF

Prêts pour le sport ! Au cœur du salon Equita Lyon et ses nombreuses compétitions allant jusqu’au CSI-W 5*Longines FEI World Cup, le championnat des 3 ans sport offre une formidable vitrine aux éleveurs de Selle Français dans une grande ambiance de compétition. Dans le championnat des 3  ans Sport, hongres et femelles s’affrontent pour montrer leurs aptitudes sportives avec les premiers verdicts du travail monté. Si le modèle reste la base du championnat avec 40 % de la note, à l’aptitude à l’obstacle, entrant pour 30 % avec le saut en liberté, s’ajoute l’évaluation sous la selle avec 20 % de la note pour les allures montées et 10 % pour le saut monté. Il n’y a pas de bonus sur les lignées maternelles comme pour l’événement Femelles, mais le programme fait clairement apparaître sur la fiche pedigree de chaque cheval une expertise de la lignée maternelle. Après avoir sillonné la France pour les concours régionaux qualificatifs, le staff de juges Gérard Konczweski, Yves Gay, Perrette Allier, Philippe Cusenier, Albert Moissonnier et Elyane Hanriot Colin se retrouvait dans le hall 2 de Lyon Eurexpo pour décerner le titre national parmi les quarante 3 ans retenus sur ces www.sellefrancais.fr 

qualificatives. Au sein de la 25e édition d’Equita Lyon très réussie et toujours aussi fréquentée (plus de 170 000 visiteurs), le Selle Français a bénéficié d’un excellent emplacement sur son stand commun avec celui de la SHF face à la carrière accueillant le championnat, mais aussi les Equita Ventes donnant une bonne synergie à l’activité des éleveurs et des opportunités pour les vendeurs avec une fréquentation soutenue. Le championnat s’est déroulé sur les journées du mercredi et du jeudi avec un sympathique apéritif offert par la SHF régionale Auvergne Rhône-Alpes le mercredi soir. La promotion de l’événement est amplifiée par la présentation des trois premiers du championnat le samedi soir pendant l’une des soirées prestige du Longines Equita Lyon sur la grande piste du CSI-W, devant des tribunes de 7  000 spectateurs. Un sacré baptême du feu pour nos jeunes champions à qui l’on souhaite Le magazine Le Selle Français N°36

63

Evénement

Championnat de France des 3 ans Sport.


Friandises et

Kaféine de Saint Julien

compléments

QUALITE – SAIN – NATUREL Friandises de top qualité développées par des éleveurs pour les chevaux et poneys. Elles sont de plus saines et naturelles et vous permettrons de récompenser vos petits champions en toutes circonstances. Les compléments alimentaires sont sélectionnés avec soin et rigueur pour le bien-être de vos chevaux et poneys.

Frenzy II

G Rafaello des natices Djaly de Saint Julien

Retrouvez nos stands sur les différents concours pour composer votre assortiment

info@frenzy-shop.com

www.frenzy-shop.com


Championnat de France des 3 ans Sport.

de fouler cette même piste dans quelques années ! En attendant, ils se sont partagé la dotation distribuée par le Selle Français récompensant le quart des classés, avec une prime de 1050 euros pour le premier, 900 pour le 2e , 800 pour le 3e, 700 et 600 euros pour les 4 et 5e. L’Ecole Blondeau, très fidèle partenaire du Selle Français, offre un stage aux trois premiers et Frenzy Shop gâtait les lauréats en cadeaux. Une fois de plus, l’éventail d’origines est large : trente-deux pères étaient recensés pour les quarante engagés, huit ayant deux produits en lice, le holsteiner Contendro en ayant trois. Le classement a vu quelques rebondissements après les prestations sous la selle.

Gold, Girl et Guevara en trio de tête Au final, le vainqueur nous vient de Haute-Saône, mais avec quelques accents de l’Est, toujours bien représenté sur le rendez-vous lyonnais : il s’agit de Gold de Flusel SF, né en Bourgogne-Franche-Comté, chez Vincent Dussaucy. Avec un score global de 16,92, Gold de Fusel SF s’est distingué dans chaque atelier : 16,8 au modèle et 17 à chacune de ses autres prestations. C’est un produit du bavarois Acantus GK, grand performer sous la selle de Max Kuhner. Sa mère, Heronnière SF (Ulak du Château SF) a été la complice de Vincent Dussaucy en saut d’obstacles, obtenant un ISO  de 135. Elle a déjà plusieurs produits indicés, dont Danae de Flusel  SF (Kannan), ISO  122 à 5  ans. La deuxième mère de Heronnière  SF est l’excellente Ixe SF, par l’anglo-arabe Vas Y II, de l’élevage ardennais du regretté Jean Lefebvre. www.sellefrancais.fr 

Photos PSV

Girl Demuse Fonfreide SF

La deuxième place est pour Girl Demuse Fonfreide SF, née chez Carole et Philippe Lecomte à Allan, dans la Drôme. Cette alezane à la robe mouchetée de blanc est une fille de Diamant de Semilly SF. Sa mère, Muse d’Helby  SF (Quidam de Revel  SF), vient de l’élevage breton de la famille Lamotte, où elle a donné Undoctra d’Helby SF (C Indoctro), ISO 147. C’est au saut en liberté qu’elle s’est montrée le plus à l’aise avec 18,12, toutes ses autres notes étant de 16 et plus, pour un score final de 16,81. Guevara du Tchey  SF, né chez Etienne Bugeaud dans l’Indre, décroche une superbe note de 18,25 à l’obstacle monté. C’est le meilleur jugement sur cet atelier et Guevara s’empare ainsi de la troisième place du classement général, avec un total de 16,64. C’est un produit du SBS Master Van de Helle, lui-même fils de Le magazine Le Selle Français N°36

65


Gotham de l’Aubépine SF ne manque le podium que de deux centièmes : avec toutes ses notes à 16 et plus, ce fils d’Helios de la Cour II SF né en Haute-Saône chez Alain Courvoisier se classe 4e. Sa mère, Image du Saillant SF, est une Anglo-arabe par Quatar de Plape, issue d’une souche riche en performers CSO et CCE. A la 5e place avec 16,61, Gitane de l’Elégance SF est bien nommée  : elle obtient l’une des meilleures notes au modèle ! Née en Isère chez Marjorie Flasseur, elle

Stud-Book Selle Français

Jean-Louis Perrier

Stud-Book Selle Français

deux Selle Français, le Vendéen Esprit de Conquête SF et Delphine de Beine SF, par Galoubet A SF. La mère de Guevara du Tchey SF est une KWPN, Bo Lacamorka Ka par Solitair, qui tourne en épreuves Amateurs avec son propriétaire, tout en lui ayant donné ce premier produit.

est le fruit du croisement de Quinoto Bois Margot SF et Nouba du Val Gris SF, par Donald Rouge SF. Gioullietta Courcelle  SF était bien partie dans ce championnat avec la meilleure note au modèle à 16,9 et 17 à l’obstacle en liberté. Mais sa note de 14,75 sous la selle à l’obstacle la relègue au 6e rang avec 16,59. C’est un produit de Safari d’Auge SF et Chichiolina Courcelle SF par Arko. Sa deuxième mère est l’excellente Dancing Bride  SF, poulinière de base de son éleveur Yves Chauvin, en Saône-et-Loire. Avec un score de 16,57, Gin Tonique Tardonne  SF, par le KWPN Luidam et Valou Baie Tardonne SF par Baloubet du Rouet SF, offre la 7e place à l’élevage du Cher de Gilbert Galliot, qui a déjà vu ses produits briller au meilleur niveau comme Neuf Decœur Tardonne SF (ISO 167). Au 8e rang avec 16,54, Girolata la Buissonne SF, présenté par Jean François

66

Le magazine Le Selle Français N°36

PSV

Guevara du Tchey SF www.sellefrancais.fr


Championnat de France des 3 ans Sport.

Gotham de l’Aubépine SF

Gioullietta Courcelle SF

Gitane de l’Elégance SF

Gin Tonique Tardonne SF

Fichet, et né chez CAROLINE FAGGIANELLI (13), est un fils de Kannan et de Romane de Peyraud SF par Idem de B’Neville  SF. Elle-même performante (ISO  132), Romane de Peyraud  SF est issue d’une souche de l’élevage du Charolais qui a très bien réussi avec les étalons du Haras National de Cluny. Même s’il exerce une activité de chauffeur poids lourd, Vincent Dussaucy peut être qualifié d’éleveur professionnel  : il compte une vingtaine de chevaux sur sa propriété, qui se trouve aux portes de Vesoul. Trois parcelles venues en partie de la propriété de ses grandsparents lui permettent de disposer d’une douzaine d’hectares. Vincent Dussaucy projette de faire une carrière derrière ses écuries pour mieux préparer ses trois ans. Il a fréquenté les concours au niveau Club dès l’âge de 11 ans et a pu se perfectionner par la suite. Il a travaillé six mois chez Pierre Gautherat et cinq ans chez Simon Delestre. C’est sur une vente à l’amiable à Reims qu’il a rencontré le regretté Jean Lefebvre, à l’origine de sa vocation d’éleveur. Il lui achète Heronnière  SF, la mère de Gold de Flusel SF, alors âgée de trois ans. Vincent l’emmène jusqu’en épreuve 135, avant de la mettre à l’élevage. Deux autres juments achetées chez Jean et Frédéric Lefèbvre l’ont rejointe. L’élevage de Flusel est un habitué du rendez-vous Sport d’Equita Lyon. « C’est la 5e fois que je fais le championnat. J’ai été 11e la première fois, avec une sœur de Gold, puis 6e, 3e ex aequo il y a deux ans avec Erevan de Flusel SF (Mylord Carthago  SF) et 4e l’an dernier avec Fidji de Flusel  SF (Contendro)  !  » Pourtant, Herronière  SF, www.sellefrancais.fr 

Girolata la Buissonne SF

Photos PSV

L’élevage de Flusel décroche l’or avec Gold

qui a eu l’an dernier encore un produit par transfert d’embryon, a bien failli rester vide il y a quatre ans ! « On était en juillet et comme elle n’arrivait pas à remplir, j’ai utilisé Acantus AK parce qu’il était disponible en frais. J’avais vu le cheval en concours et je l’avais trouvé très beau, mais c’est surtout les problèmes avec le congelé qui m’ont amené à le choisir. » Si l’an dernier Vincent Dussaucy a vendu Fidji de Flusel à René Lopez qui l’a exportée en Colombie, et malgré des propositions après le championnat, il compte bien voir son champion sur les 4  ans SHF l’an prochain. «  Je travaille avec la famille Delforge pour la préparation de mes chevaux, et le projet est de faire tourner Gold sur les 4 ans en 2020 avec Paul Delforge comme c’était le cas cette année avec Erevan, finaliste à Fontainebleau. » On lui souhaite la même réussite que sur ce championnat des 3 ans ! Le magazine Le Selle Français N°36

67


Les Garennes

Hattaturk de Hus SF

La génétique mâle fait ses classes 2019 restera l’année de l’importante réforme sur l’organisation des circuits génétique mâle du Selle Français. Au-delà des aspects techniques et administratifs, les Qualificatives régionales ont révélé d’excellents candidats étalons pour la génération G, tandis que les H se préparent pour le championnat des 3 ans de février 2020. La tournée des Qualificatives régionales Selle Français pour la sélection des candidats étalons de 3 et 2 ans s’est déclinée en neuf rendez-vous à travers la France. Pour la génération  H, il s’agissait de figurer dans les 80  meilleurs du classement établi sur l’ensemble des Qualificatives, en ayant eu une note minimum de 9 aux aplombs antérieurs et postérieurs. Lors de l’engagement à la finale de février, les chevaux devront présenter un statut ostéo-articulaire Excellent, Bon ou Intermédiaire selon le protocole du CIRALE- Professeur Denoix. Pour la génération G, environ 50 chevaux ont été sélectionnés pour entrer en testage et obtenir les faveurs de la commission d’approbation qui prend en compte des critères de conformation, locomotion, aptitude à l’obstacle ainsi que les critères complémentaires importants pour le programme d’élevage du Selle Français, comme les lignées maternelles, la diversité génétique et des qualités particulières. L’approbation pourra être modulée par le nombre de cartes de saillies attribuées. Les deux générations ont fait l’objet de tests établis selon le protocole paru au

68

Le magazine Le Selle Français N°36

règlement des concours qualificatifs et sont passées sous les yeux avisés des experts du Selle Français, avec les mêmes juges sur toutes les Qualificatives. Conformément au calendrier établi - reflet de la volonté du Selle Français de condenser sur l’automne le circuit mâle -, les Qualificatives se sont déroulées entre le 17 septembre et le 18 novembre, le testage des 3 ans, génération G, se faisant dans la foulée à Saint-Lô du 9 au 19 décembre. Un dossier présentant un statut ostéoarticulaire Excellent, Bon ou Intermédiaire selon le protocole du CIRALE - Professeur Denoix doit accompagner le candidat à l’entrée du testage.

Saumur (49), 17 septembre Quoi de mieux pour ouvrir le bal des concours qualificatifs que le site emblématique de Saumur IFCE-ENE ? Dans ce temple de l’équitation française, les installations sont parfaites pour recevoir les éleveurs venus présenter leurs jeunes candidats. Ils étaient 21 chez les 2 ans et 15 dans la catégorie des 3 ans pour cette étape organisée par le Stud-Book Selle Français avec www.sellefrancais.fr


de Hus et Babouchka de Hus SF par Levistan. Il obtient la meilleure note au saut en liberté avec 17,50. Il était présenté par Elise Cornic, qui avait engagé aussi Harlem de Lokdi DLH SF par Armitages Boy et Toska de Hurtebise par Kashmir van’t Schuttershof, meilleure note au modèle avec 17 et une moyenne de 17,73 juste à la porte du podium. Chez les 3  ans, avec 15,76, le classement est dominé par Gracieux d’Osmont  SF par Jadis de Toscane  SF et Tilia du Loir SF par Jus des Fontaines SF, cheval né chez Luz Doris Osmont (49). Sa meilleure note est obtenue aux allures montées avec 16,5. On le retrouvera à Saint-Lô où, à l’issue du testage, il obtient son agrément dans la catégorie Espoir. A la 2e place du rendez-vous de Saumur, Gentleman du Louet  SF représente la production de Vagabond de la Pomme avec Belle Fast du Louet  SF (ISO  131) par Conrad. Gentleman est né à l’Ecurie du Louet  (49). Il est suivi par Gatsy du Gevandan  SF, né à la SCEA des Hunières  (44). Il est issu du croisement de Cornet Obolensky avec l’anglo-arabe Rollpom par Dum’Pom.

Barbaste (47), Nouvelle-Aquitaine, 1er octobre Dans une région plus tournée vers l’anglo-arabe, les éleveurs de Selle Français ont quand même présenté dix-sept jeunes chevaux de 2 ans et sept de 3 ans dans les belles installations du centre équestre Lou Chibaou, avec le soutien local pour le Selle Français de l’Association des éleveurs d’anglo-arabes et de chevaux de sport du Lot-et-Garonne et de la SHF régionale NouvelleAquitaine. Dans la catégorie des 2  ans, le lot a été dominé par Harlou des Elies SF, avec une moyenne de 16,19, reflet des meilleures notes dans chaque atelier. Il est né chez Marie Pierre Legend (17) et est issu du croisement Diarado et Catanya par Carolus. La 2e place,

Gracieux D’Osmont SF

Harlou des Elies SF www.sellefrancais.fr 

Photos Les Garennes

le relais de Cheval Pays de Loire. Chez les 2 ans, les trois premiers passent la barre des 16 de moyenne. La victoire est pour Hattaturk de Hus SF, par Kannan et Conrad Girl de Hus par Corrado, né chez Xavier Marie  (44). Il s’est particulièrement distingué aux allures et au saut en liberté, obtenant une note de 17,25 dans chacun de ces ateliers. Son dauphin est Hokkaido de Menjo SF, par Excalibur dela Tour Vidal et une mère anglo de complément, Raja de Menjo par Mokkaido. Il est né chez Sophie et Emilie Grasset  (85). Le podium est complété par un autre poulain de l’élevage de Xavier Marie, Hashtag de Hus SF par Eldorado

Gorille Doral SF Le magazine Le Selle Français N°36

69

Evénement

Championnat des Etalons.


Aliment libre-service enrichi en extraits de plantes, pour tous chevaux

Origan*, absinthe, fougère mâle feuille, boldo, aunée, artichaut, thym, ail*, courge*. *Issu de l’Agriculture Biologique.

S’intègre dans la gestion

raisonnée des insectes et des risques physiologiques liés au parasitisme herbager

Retrouvez toutes les infos sur le produit ainsi que le résultat des essais réalisés sur

www.destrier.com


Championnat des Etalons. avec 15,54, est pour Hermes du Mesnil SF, présenté par Jean-Luc Fautras et né chez Jean-Luc Lebourgeois (50). Hermes est par Canturano et Centina par Cento. Avec une note de 15,36, vient ensuite Holy Smoke Thom  SF, né au GAEC élevage Thom  (24), par L’Arc de Triomphe et Nicoméa d’Aix SF par Le Tot de Sémilly  SF. Sa deuxième mère, Nicoméa  SF par l’anglo-arabe Emir IV, a été une des premières grande complice de concours de Roger-Yves Bost (ISO  177 en 88). Gorille Doral  SF remporte la Qualificative des 3  ans, avec une note globale de 16,05. Sa prestation à l’obstacle en liberté (13,75) a vite été rattrapée sous la selle avec 17 aux allures et 17,5 à l’obstacle. On le retrouve d’ailleurs à l’issu du testage parmi les étalons approuvés Très prometteurs. C’est un fils de Galopin du Biolay SF et Melody van Het Lindehof par K Zostara 56, né chez Edouard Elies au Haras de Sames (64).

Fontanel SF par For Pleasure. Il est issu de la remarquable souche maternelle de Tanagra SF par Furioso, par sa 3e mère Geisha N (Night and Day), ISO 150, qui a produit les étalons Kissovo SF (Starter SF) et Ephebe For Ever SF (Galoubet A SF). Derrière Gulliver Champeix AA (Upsilon AA et Ulyssa Champeix AA par Milor Champeix AA), présenté par le Haras de Champeix, Garance des Bochards SF par Cap Kennedy et Toulone Une Prince SF par Toulon, né chez Caroline Longuet (45), occupe la 2e place.

Chazey-sur-Ain (01), 16 octobre Les éleveurs d’Auvergne Rhône-Alpes avec la bannière de la SHF régionale et quelques Bourguignons étaient au rendez-vous au Parc du Cheval de Chazey-sur-Ain le 16 octobre. Le jury a pu apprécier un lot fourni de vingtcinq poulains de 2 ans et de seize de 3 ans. Le lot des H s’est montré prometteur, avec trois poulains dépassant les 16 de moyenne. Honduras d’Aubigny  SF, né chez le Dr. vétérinaire Pierre Valette  (42), arrive en tête avec une moyenne de 16,16, dont 17 à l’obstacle en liberté. C’est un produit de Mylord Carthago  SF et Concordia la Silla, une jument issue de l’élevage mexicain d’Alfonso Romo par Corrado. A la 2e place, Haschich d’Albain  SF représente le croisement des deux performers de son éleveur, le Bourguignon Alexis Bouillot, Canabis d’Albain SF et Virgule des Prés SF par Quartz du Chanu SF. Il est noté à 16,11 de moyenne, avec 16,75 à l’obstacle en liberté. Avec 16,07 de moyenne, Hypertop de la Byche SF complète ce trio gagnant. C’est un fils de Sandro Boy et El’Est Top

Lamotte Beuvron (41), Centre-Val-de-Loire, 9 octobre Avec l’appui de l’Association des Eleveurs du CentreVal-de-Loire, le Stud-Book Selle Français poursuivait sa tournée des Qualificatives étalons le 9 octobre dans les installations du parc fédéral, à Lamotte Beuvron (41). Le lot était constitué de vingt-et-un chevaux de 2 ans et cinq de 3 ans. Chez les 2 ans, on remarque les bonnes prestations des poulains de Jean-Claude Viollet, venu de l’Yonne. Il remporte cette Qualificative avec Hora Ito Batilly SF, noté à la moyenne de 16,10. Hora Ito Batilly est par Qlassic Bois Margot SF et Si Margot Batilly SF par Quaprice Bois Margot. Au 2e rang, avec une note de 15,95, Hambo du Lys SF obtient la meilleure note à l’obstacle en liberté avec 16,75. Il est né chez Thierry Ripoche  (36) et est par Toulon et Redowa

Photos Les Garennes

Hora Ito Batilly SF

www.sellefrancais.fr 

Garance des Bochards SF Le magazine Le Selle Français N°36

71


Good Star Rampignon SF

Rosières-aux-Salines (54), 18 et 19 octobre L’étape du Grand Est sur le site de Rosières-aux-Salines les 18 et 19 octobre a confirmé la vitalité de l’élevage de l’Est de la France. La génération H a bénéficié d’un solide contingent avec pas moins de quarante-trois poulains, tandis que les G étaient dix-sept au rendezvous. Avec l’organisation, en complément, du Championnat régional des 3 ans sport et un concours poneys et chevaux de 2 et 3 ans, plus de 110 chevaux étaient de la partie avec Cheval Grand Est. Le palmarès des 2 ans consacre des élevages régionaux de plus en plus en vue, avec la victoire de l’un des trois représentants engagés par l’élevage des Baleines (55), Hardrock des Baleines  SF par Apollon des Baleines  SF et Quintera Alia Z par Clinton, qui a déjà produit Dagon des Baleines SF par Ugoback des Baleines SF, ISO 142, Elite à 4, 5 et 6 ans. Hardrock des Baleines SF est crédité d’une moyenne de 16,05, avec 16,75 au saut en liberté. A la 2e place, on trouve Horacio du Gué SF par Sam du Challois SF et Coriana du Gué SF par Cardero, né à la SCEA du Gué (54). H’Aubigny de Talma SF représente l’élevage du Dr. vétérinaire Michel Guiot (08) à la 3e place. C’est un produit d’Ogrion des Champs SF et de la BWP C’Unity de la Nustria par Kashmir van Shuttershof, qui se réclame de la souche maternelle de l’excellente Qerly Chin (Chin Chin). Chez les 3  ans, Gershwin de Lure SF est en tête du rappel avec d’excellentes notes, notamment au saut en liberté, 17, pour une moyenne de 16,52. Présenté par Elodie Duval (08) ce fils de Nouma d’Auzay  SF est né chez Eric Chamouleau  (16), qui vit une année exceptionnelle pour un éleveur : Daome de Lure SF (Berlin), mère de Gershwin de Lure SF, après avoir été vice-championne des 5 ans et Elite, a terminé cet été 7e place dans le championnat des 6 ans sous la selle de Bérenger Oudin. Elle est également la mère de Graceandfire de Lure  SF, championne de France des 3 ans lors de la Grande semaine ! La 2e place est pour Goliath d’Alba SF, par Cornet Obolensky et Daytona d’Alba SF par Kannan, avec 16,03 de moyenne et une prestation au saut monté notée à 17,25. Propriété de

Photos Les Garennes

d’la Byche SF par Con Air, né chez Céline Cordesse et Cédric Bachellerie (01). La catégorie des 3  ans sacre l’élevage haut-savoyard de Loïc et Jennifer Michelon, avec Good Star Rampignon SF par Quick Star SF et Eclipse van Shuttershof par Clinton, issue de la même souche maternelle que l’étalon Kashmir van Shuttershof. Crédité d’une moyenne de 16,01, Good Star Rampignon SF était en lice pour le testage des étalons où il est approuvé avec la mention Espoir. A Chazey, son dauphin, noté à 15,79 de moyenne, était Go Up de Farjonnière  SF, né chez Yves Faussurier (01) par Kannan et Querida de Longa SF par Diamant de Semilly SF. Avec 15,64 de moyenne, G’Star du Bief SF, par Adagio de Talma SF et Utopie du Bief SF par Norton du Gravant SF, donne la 3e place à l’élevage de Christophe Berry (42).

Honduras d’Aubigny SF

72

Le magazine Le Selle Français N°36

www.sellefrancais.fr


Hardrock des Baleines SF Laurence Gremillet (77), il est né chez Alexandre Batier  (57). Les deux premiers de cette Qualificative se sont montrés très convaincants lors du testage de Saint-Lô, sortant de l’approbation avec la mention Très prometteurs. A Rosières, le podium était complété par Galeyo Zimequest SF, par Vagabond de la Pomme et Qarioca du Ry SF par Diamant de Semilly SF, né chez Benoit Zimmermann (54).

Saint-Lô (50), 21 et 23 octobre Les journées des Qualificatives étalons, organisées par le Stud-Book Selle Français au sein du Pôle Hippique de Saint-Lô, ont fait honneur au berceau de race du Selle Français. Non seulement les juges ont eu à se prononcer sur un contingent important, soixante-treize poulains de 2 ans et cinquante-cinq de 3  ans, mais la qualité était aussi au rendez-vous avec des notes élevées et serrées dans les palmarès. Pour le premier jour, chez les 2 ans, six poulains passent la barre des 16 de moyenne. On remarque avec plaisir que beaucoup d’éleveurs ont fait confiance à la jeune génétique avec d’excellents résultats. Le gagnant représente l’élevage de la famille Paris  (50), Hangover des Forêts  SF, avec une note globale de 16,32 dont 17 à l’obstacle en liberté. C’est un fils de Contendro et Vodka des Forêts SF (ISO 138) par Lupicor. Au 2e rang, avec 16,24, Hippy Boy des Flagues  SF a fait une belle démonstration à l’obstacle, obtenant 17,5. Né chez Frédéric Lavoinne  (14) c’est un fils de Catchar Mail  SF et Olympic Champeix  SF par Vondéen  SF. Elle-même bonne compétitrice, ISO 144, Olympic Champeix SF a www.sellefrancais.fr 

Photos Les Garennes

Championnat des Etalons.

Gershwin de Lure SF déjà produit les propres frères par Calvaro Z, Santiago de Blondel et Snaïke de Blondel, respectivement ISO 163 et 168. A la 3e place, Houston du Thot SF met à l’honneur l’élevage du Cotentin de Jean-François Noël. C’est un produit de Vigo Cege  SF et Luronne du Thot  SF par Fidelio du Thot  SF. Crédité d’une moyenne de 16,21, il obtient un excellent 17 à l’obstacle, comme son suivant Hamilton de St Jean  SF, à la porte du podium pour deux centièmes  ! Né chez Fabien Marie (50), c’est un fils d’Andiamo Semilly SF et Eden de St Jean SF par Ogano Sitte. Lui aussi entre dans le programme Jeune Génétique comme les deux suivants, Highland de Riverland SF, né à la SCEA de Riverland (16) par Candy de Nantuel SF et Nosovka des Malais SF par Papillon Rouge SF, et l’autre produit de l’élevage de Fabrice Paris, Handy des Forêts SF, par Cicave des Talus  SF et Very Well Dream  SF par Kashmir van Shuttershof. Le lendemain, le lot était aussi de grande qualité avec le trio de tête au-dessus des 16 de moyenne. Happy Day d’Iscla SF arrive en tête avec 16,71 de moyenne dont un remarquable 18 à l’obstacle. Représentant l’élevage d’Iscla (37), c’est un fils de Toulon et Signora SF par Kannan. Signora qui a déjà produit Best of Iscla SF, par Diamant de Semilly SF, Elite à 6 ans, ISO 152. Il se recommande de la remarquable souche de Javotte D SF par Cor de Chasse. On retrouve l’élevage Paris au 2e rang, avec Hulk des Forêts  SF par Cicero Z et Volvic des Forêts SF par Lupicor. Happy Livity SF, par Cornet Obolensky et Quistria Diamant Z par Querlybet Hero, complète ce podium pour l’élevage belge d’Yves Van Le magazine Le Selle Français N°36

73


Avec 16,7, Goubet d’Arvor  SF, par Baloubet du Rouet SF et Swansea Tame SF par Quidam de Revel SF, est né chez l’allemand Michael Hammels et était présenté par l’étalonnier hollandais Joop Aaldering, qui l’a déjà fait approuvé au KWPN. Quelques semaines plus tard, il obtenait sans problème celle du Selle Français, à la deuxième place du testage. Son dauphin de ce lot qualificatif, Grimsky Semilly SF, sera lui aussi approuvé Très Prometteur. Par Cornet Obolensky et View de Semilly SF par Diamant de Semilly SF, il représente l’élevage de Richard Levallois, naisseur aussi du 4e, Groovy Semilly SF, par Diamant de Semilly SF et Mic Mac du Dieu Demon par Heartbreaker. Il obtient un superbe 18,25 au saut monté et sera approuvé Espoir. Il était précédé au classement régional par Galb DXB SF, par Cornet Obolensky et Sophia di San Giovanni par Cassini  I, représentant l’élevage  SF de Sheik al Maktoum. Il sera aussi approuvé Très Prometteur comme ses deux suivants, Ginko du Rouet  SF, par Vagabond de la Pomme et Chanel du Rouet  SF par Ogano Sitte, présenté par son éleveur Yannick Fardin, et Ghayyath  SF, par Contendro et Cawakit  SF par Kalaska de Semilly SF pour l’élevage de Sheika Latifa al Maktoum.

Hassel, installé dans le Calvados. Chez les 3 ans, il y avait comme un avant-goût de finale du circuit, l’issue du testage le confirmera ! Le premier lot voit quatre chevaux au-dessus de la moyenne de 16. Avec 16,82, dont trois notes à 17 et plus, Good Pleasure Semilly SF offre la première place à l’élevage de Richard Levallois. C’est un produit de For Pleasure et Betty Boop de Semilly SF par Diamant de Semilly  SF. On le retrouvera ce magnifique représentant de l’élevage Selle Français au premier rang du testage quelques semaines plus tard  ! Sur la Qualificative, son dauphin était Galion de Perhet SF, né chez Maxime Jouet (22) et Pierrick Ropert (56). Ce fils de Cornet Obolensky et Louve d’Hesperid SF par First de Launay SF s’est distingué au saut monté avec 18,75. Ce premier podium est complété par Guevara du Theil SF, par Ogrion des Champs SF et Ultimate Star du Theil  SF par Mr Blue, pour l’élevage du Theil  (50). Il n’a manqué qu’un centième avec 16,46, dont 17,75 à l’obstacle monté, à Goldeneye Gem SF pour être sur le podium, mais on le retrouvera dans les approuvés Très Prometteurs. Né chez Elise Megret au Haras de Clarbec (14), c’est un fils de Cicero Z et Nymphe de la Pomme  SF par For Pleasure qui a déjà une bonne production indicée et se recommande de la souche exceptionnelle de Nifrane SF par Fury de la Cense SF. A la 5e place, Gin Tonic de Laume SF, par Contendro et Héroïne de Laume SF par Verdi SF, né chez Denis Morel  (50), est aussi approuvé Très Prometteur. La qualité était toujours au rendez-vous le deuxième jour avec six poulains notés à plus de 16 de moyenne.

Strazeele (59), Hauts-de-France, 7 novembre La tournée des juges du Selle Français s’est poursuivie le 7 novembre avec l’étape de Strazeele, organisée au Haras des Rooses avec le soutien de l’AECCP. Pour la Qualificative des Hauts-de-France, onze poulains de 3 ans et dix-sept de 2 ans étaient en lice. La catégorie

Photos Les Garennes

Happy Day d’Iscla SF

74

Le magazine Le Selle Français N°36

Good Pleasure Semilly SF www.sellefrancais.fr


Championnat des Etalons.

Hotshot CDL SF des 2  ans est dominée par Hotshot CDL  SF, le seul à passer la barre des 16 de moyenne. C’est un fils de Cicero  Z et Arizona  TD par Nabab de Rêve, né chez Juliette Penin (62). Il est suivi au rappel par Hinestimable Madras SF, par Andiamo Semilly SF et Inès de la Haye SF par Socrate de Chivre SF, né chez Bruno Lechevalier  (60), et Ho Hang de Bel air  SF, par Cornet Obolensky et Balenciaga de Bel Air  SF par Nabab de Rêve, né chez Gérard Nicolas et Fanny Martin (62), et présenté par Bernard Billaut. La victoire dans la catégorie des 3 ans est pour le représentant de la famille Lefèvre qui, bien que basée en

www.sellefrancais.fr 

Aurillac (15), 16 novembre Un peu à l’écart des principales régions d’élevage du Selle Français, la Qualificative d’Aurillac n’a réuni qu’un faible effectif, neuf représentants en 2 ans et quatre en 3 ans, mais Pascal Cadiou, président du Stud-Book Selle Français, également présent sur ce rendez-vous,

Photos Les Garennes

Gardian Ste Hermelle SF

Belgique, ne manque pas de suivre les rendez-vous de l’élevage français. Gardian Ste Hermelle SF par Eras de Ste Hermelle et Chance Ste Hermelle par Calvaro figurera parmi les étalons approuvés Espoir à l’issue du testage.

Honor Champeix SF Le magazine Le Selle Français N°36

75


Championnat des Etalons. Happy Landais SF

Gasby Jump SF se plaisait à souligner le dynamisme des éleveurs locaux de l’AECC, qui organisaient le lendemain une vente de chevaux de sport. Honor Champeix SF, par For Feeling et Violette Rouge  SF par Manillon Rouge  SF, donne une nouvelle victoire à l’élevage d’Hélène Hermann venue de la Creuse pour présenter son poulain crédité d’une moyenne de 16,31. Son dauphin est Hacker de la Barre SF, par Indy Star SF et Sarha de la Barre SF par Jaguar Mail SF, né chez Sylvie Reichen (15). La victoire en 3  ans est pour Gasby Jump  SF, par Tobago Chevrier  SF et Cossete  TP  Z par Cornet Obolensky, né chez Pascal Crepelle (37) et présenté par Léonard Duris. Gasby Jump confirmera sa qualité lors du testage avec une approbation Très Prometteur.

Menier (56), il est par Capoutchi de Kergane  SF et Destebann de Kergane  SF par Grand Chef Bleus  SF. On le retrouvera un peu plus tard sur la 3e marche du podium à l’issue du testage. Avec 16,02 de moyenne, la 2e place en Bretagne est pour Galax du Rouet  SF, par Lauterbach et Souche du Rouet  SF par Quaprice Boimargot Quincy, né chez Yannick Fardin  (50) et présenté par Eva Tournaire. Sa 3e mère, Mésange du Rouet SF par Starter SF a produit, entre autres, l’illustre Baloubet du Rouet SF par Galoubet A SF. Gwenn Ha du Up  SF, par Canturano et Onelie de Lojou  SF par Concorde, est 3e pour ses éleveurs Lucie et David Hue (22).

Le clap de fin des Qualificatives mâles 2 et 3 ans est tombé à Lamballe le 18 novembre. L’effectif de l’élevage breton s’est étoffé avec la venue de quelques normands pour observer trente chevaux de 2  ans et dix-neuf en 3  ans  : une très belle organisation pour la FEDEB avec le Stud-Book Selle Français sur le site du Haras National de Lamballe. Chez les 2  ans, Happy Landais  SF (Andiamo Semilly  SF et Venus Landaise SF par Helios de la Cour II SF) s’impose avec une moyenne de 16,2. Présenté par Loïc Gille et né au GAEC Roger (50), Happy Landais SF est suivi au classement par Hilton de Hus SF, avec une moyenne de 16 pour ce produit de Cicero  Z et Et Toc de Hus  SF par L’Arc de Triomphe. Il est né chez Xavier Marie (44). Le podium est complété par Hop Mouche SF, par Candy de Nantuel SF et Talisca Mouche SF par Mr Blue, pour le GAEC Mouche (50). Chez les 3 ans, Gwenndu de Kergane  SF, qui s’était déjà distingué aux ventes FENCES où le GFE s’en était porté acquéreur à hauteur de 130 000 euros, confirme son aisance à l’obstacle, obtenant une moyenne de 16,11 avec 17,5 au saut en liberté. Né chez Louis

76

Le magazine Le Selle Français N°36

Gwenndu de Kergane SF

Photos Les Garennes

Lamballe (22), 18 novembre

www.sellefrancais.fr


Les Garennes

Testage 3 ans : baptême réussi pour la nouvelle formule L’épilogue de la quête à l’approbation étalon pour la génération  G s’est joué à Saint-Lô du 9 au 19 décembre. Après dix jours de testage, le verdict de la commission d’approbation du Selle Français est tombé, intronisant 37 étalons de la génération G. La nouvelle formule pour sélectionner les jeunes reproducteurs a permis de réunir 51 candidats à l’issue des Qualificatives régionales, en intégrant dix lauréats du championnat de France 2 ans 2018. Pendant dix jours, les chevaux ont évolué au sein du Pôle Hippique de Saint-Lô sous la selle de cavaliers expérimentés, avec l’encadrement des experts du Selle Français, Serge Cornut, Francis Mas et Manuel Godin. Ce dernier, directeur technique du Haras de la Cense, partenaire de l’évènement, suit plus particulièrement le comportement des candidats étalons, analysant les éventuels problèmes de montoir ou de comportement, pour identifier ce qui est lié à des causes physiques ou à un apprentissage à améliorer, et évaluer ainsi l’aptitude à progresser. Des tests au box aussi bien que sous la selle sont pratiqués pour pouvoir décrire dans le guide des étalons, en version digitale en 2020, le comportement de chaque cheval et donner un maximum d’informations aux éleveurs. Une quarantaine de personne est mobilisée pour le testage entre le staff d’organisation, les cavaliers soigneurs et les présentateurs. Les jeunes professionnels sont nombreux à être candidats pour cet évènement  ! Au programme  : travail à la longe, monte sur le plat et à l’obstacle et beaucoup d’observations du comportement de ces candidats étalons. Le mercredi  18 décembre, un travail sur le plat, en présence des juges du Selle Français, est au programme de la journée. Le jeudi  19, huit cavaliers

78

Le magazine Le Selle Français N°36

internationaux rejoignaient les juges pour apporter leur expertise à l’obstacle : Pénélope Leprévost, FrançoisXavier Boudant, Nicolas Delmotte, Nicolas Touzaint, Alexis Deroubaix, Thomas Carlile, Olivier Guillon et Walter Lapertot. Un mix de cavaliers de CSO et CCE pour avoir une évaluation complète du potentiel sport des chevaux en présence. Pascal Cadiou, président du Stud-Book Selle Français, se plaît à souligner l’implication des cavaliers de haut niveau. « Ils viennent gracieusement pour nous aider à faire avancer la sélection. Quelque part, on travaille aussi pour eux, pour préparer la relève ! On a pu leur offrir cette année des conditions plus confortables : ils sont répartis dans les tribunes par groupe de deux avec un secrétariat pour prendre note de leurs observations. Ils nous apportent beaucoup d’informations sur ce qu’ils constatent et cette année, ils nous ont fait un retour très positif sur le lot de chevaux et la bonne prestation des cavaliers présentateurs. » Le public est venu nombreux applaudir les lauréats de la remise des prix de cette nouvelle formule, qui a consacré 37  étalons répertoriés en Très Prometteur et Espoir, avec un trio de tête déterminé par la combinaison des résultats des Qualificatives et du testage. Les passionnés d’élevage avaient déjà apprécié mercredi soir l’initiative du Selle Français, la tenue d’une conférence inédite qui a fait salle comble : « Sélectionner pour performer, nos outils pour demain  ». A travers difféwww.sellefrancais.fr


Championnat des Etalons.

rentes approches, la présentation d’outils techniques utilisés en génétique bovine et chez les trotteurs, le débat sur l’évolution des races et l’avenir de la filière cheval était lancé. Ce nouveau rendez-vous a attiré aussi des étalonniers étrangers observateurs avertis et très intéressés par la nouvelle formule française. Comme pour chacune des Qualificatives, ClipMyHorse était présent sur l’évènement, et les éleveurs peuvent retrouver les prestations des chevaux en vidéo. Issus de 27 géniteurs différents, les 37 étalons approuvés pour produire en Selle Français présentent une belle diversité génétique. Cornet Obolensky est le mieux représenté avec cinq fils approuvés sur ce testage, devant le holsteiner Contendro. Diamant de Semilly SF, père de deux étalons approuvés sur cette session, s’affirme comme père de mères avec quatre étalons issus d’une de ses filles. L’équipe du Selle Français prépare le débriefing de l’évènement mais le président Pascal Cadiou pouvait déjà en tirer un bilan très positif : « Nous avons eu des félicitations sur l’esprit cheval qui règne sur ce rassemblement. Dans l’ensemble, les propriétaires étaient satisfaits de voir l’évolution de leurs chevaux qui, en dix jours, ont beaucoup appris. Maintenant nous devons nous attacher à améliorer cette première sur le déroulement des tests et travailler avec nos partenaires pour pérenniser l’évènement autour de cette date et accueillir plus de visiteurs. » Rendez-vous du 21 au 23  février dans ce même Pôle Hippique de Saint-Lô où le salon des étalons s’étoffe avec une journée de plus, qui recevra la génération H pour le championnat 2020 des 3 ans, avant le désormais traditionnel show des étalons. Déterminé en combinant les observations sur le testage et des notes des concours régionaux de qualification, le trio gagnant de la génération G consacre trois chevaux très sport, tout à fait dans la tendance actuelle. A la 3e place, Gwenndu de Kergane met l’élevage breton de Louis Menier à l’honneur. Le fils de Capoutchi de Kergane SF et Destebann de Kergane SF par Grand Chef Bleus SF a été acquis par le GFE lors des ventes FENCES. Gwenndu de Kergane  SF est le premier produit de Destebann de Kergane SF, ISO 118, qui poursuit sa carrière en compétition, et la première génération de Capoutchi de Kergane  SF, par Hornet Rose, qui a sept autres produits enregistrés de sa première saison de monte, tous chez son éleveur. www.sellefrancais.fr 

Photos Les Garennes

Le bon plaisir des Sémilly

Gwenndu Kergane SF Le magazine Le Selle Français N°36

79


Championnat des Etalons.

Good Pleasure Semilly SF

80

Le magazine Le Selle Français N°36

Photos Les Garennes

Goubet d’Arvor SF

Le vice-champion, Goubet d’Arvor SF, en dépit de la nationalité allemande de son naisseur, Michael Hammels, puis de son achat par l’étalonnier hollandais Joop Aaldering qui l’a présenté avec succès à l’approbation du KWPN, est un pur produit SF, par le multi-titré Baloubet du Rouet SF et Swansea Tame SF par Quidam de Revel SF, une jument née dans l’élevage de la famille Brohier issue de leur bonne souche de Gemini  SF par Tanaël  SF. Swansea Tame  SF a déjà produit Bullechamp SF (Tinka’s Boy) ISO 141. Après sa prestation lors de la Qualificative de Saint-Lô où il était en tête du lot du mardi, Goubet d’Arvor SF a été acquis par le GFE. Le titre revient à Good Pleasure Semilly  SF, par For Pleasure et Betty Boop Semilly  SF par Diamant de Semilly  SF. En tête du classement des Qualificatives avec la note de 16,82, Good Pleasure Semilly SF offre une juste consécration à son éleveur Richard Levallois, qui voit également son savoir-faire récompensé par l’approbation Très prometteur de Grimsky Semilly SF, par Cornet Obolensky et View of Semilly SF par Diamant de Semilly  SF, ainsi que de Groovy Semilly SF, par Diamant de Semilly SF et Mic Mac Dieu Demon par Heartbreaker en Espoir. Richard Levallois ne tarit pas d’éloges sur Good Pleasure Semilly, le biennommé  : «  Il a beaucoup de sang, et d’influx dans la légèreté sans perdre de la force et de l’amplitude. C’est le type de chevaux modernes qu’il faut produire pour le grand sport ! » On a hâte de le voir sur le circuit SHF !

www.sellefrancais.fr


BORDEAUX EXHIBITION CENTER

THE MAJOR

STALLIONS SHOW

07-08 FEB.

Stud owners exhibition In-hand or under saddle presentation Stable visits EQUINE HEALTH FORUM

MORE INFOS

• DIALOGUE & EXCHANGE ON HORSE HEALTH, PERFORMANCE AND WELL-BEING • 1 DAY DEDICATED TO HORSE BREEDING TECHNICS

JUMPING-BORDEAUX.COM

An event organized by


Vie du Stud-Book

Coll. Stud-Book Selle Français

Bordeaux, Rosières-aux-Salines, Saint-Lô.

Les étalons Selle Français font salon Le mois de février est une période où les étalons Selle Français font leur show sur les salons. En 2020, trois dates sont au programme et le Stud-Book ne manquera pas de se déplacer à Bordeaux, Caval’Est à Rosière-aux-Salines puis pour l’incontournable Salon des étalons de Saint-Lô, qui s’étend cette année sur trois jours. La saison de monte démarre avec le Salon des étalons de sport de Bordeaux début février 2020. Bordeaux, c’est bien sûr un CSI-W 1 et 5* et une étape Coupe du Monde de saut d’obstacles incontournable.

Bordeaux pour démarrer avec le top C’est dans l’enceinte du Parc des expositions de Bordeaux qui accueille le Jumping de Bordeaux que le Salon des étalons de Bordeaux est organisé. Cette quatrième édition se déroulera les vendredi 7 et samedi 8 février 2020, de 13h à 18h, sur la carrière Baloubet, un passage obligé pour accéder aux épreuves du Jumping de Bordeaux. Cette piste accueillera les étalons  : les performers seront présentés en main et les jeunes seront montés sur le plat ou à l’obstacle. Les détentes, elles, se dérouleront sur la carrière Silvana. Un www.sellefrancais.fr 

village des exposants réservés aux étalonniers permet une véritable immersion au cœur de l’élevage du cheval de sport. L’accès aux écuries est possible, mais sous le contrôle des étalonniers. Les trois disciplines olympiques seront représentées et les étalons de saut seront là en force, donc de multiples Selle Français. A noter qu’en 2019, une petite soixantaine d’étalons de tous les stud-books, performers ou jeunes espoirs, ont été présentés. L’idée de ce salon des étalons de sport, lancé par la directrice, Sabine Zaegel, est de faire le lien entre le sport et l’élevage. Une véritable occasion de côtoyer les meilleurs chevaux d’obstacles, qui s’affronteront notamment sur les barres de l’une des étapes Coupe du monde françaises, et de pouvoir apprécier le potentiel génétique de performers et de jeunes, dont beaucoup issus du Stud-book Selle Français. L’idée, Le magazine Le Selle Français N°36

83


l’objectif a été majoré et les organisateurs attendent entre 60 et 70 étalons. La grande majorité des chevaux présentés sont des Selle Français avec le saut d’obstacles comme spécialité. Parmi les étalonniers locaux présents, le Haras du Rond Pré, le Haras de Talma, France Etalons ou encore le haras de Castille. La région du Grand Est est un véritable réservoir à chevaux, et une partie importante des éleveurs produisent deux à quatre poulains par an. En 2019, cette région était deuxième, derrière la Normandie, lors des finales de saut d’obstacles de Fontainebleau par son nombre de chevaux engagés.

Saint-Lô, un salon qui prend de l’ampleur

c’est d’ancrer ce salon dans la Grande Aquitaine et le Sud-Ouest pour que les étalonniers proposent leurs meilleurs étalons et que les éleveurs locaux présentent leur jeune génétique. C’est l’un des objectifs du Programme Génétique Avenir, lancé par le Stud-Book Selle Français. C’est dans cette logique que Bordeaux propose un tarif préférentiel pour les étalons de 2 à 7 ans. Les organisateurs espèrent, comme l’an dernier, la venue d’une soixantaine de pères à la génétique d’exception. Henry Brugier, à la tête de l’élevage d’Adriers, participera au rendez-vous en tant qu’expert  : il a un véritable rôle de conseil et aide à la commercialisation. Stéphane Badet, speaker, mettra en valeur les étalons et donnera aussi la parole aux étalonniers. Pour les éleveurs, c’est un rendez-vous qui permet un contact direct, la possibilité de voir les étalons "en vrai" pour affiner une envie de croisement. Un premier rendezvous à ne pas manquer !

Organisé par le Pôle hippique de Saint-Lô et le Stud-Book Selle Français en partenariat avec l’ASEP (Association Syndicale des Etalonniers Particuliers) et l’ONP (Organisation Normandie Poney), le Salon des étalons de Saint-Lô propose pour la première fois une nouvelle formule sur trois jours, du 21 au 23 février 2020. En effet, les modalités de sélections de la voie mâle en Selle Français ont été modifiées (voir page 68). Ainsi, cette année, le salon de Saint-Lô accueillera aussi la finale du championnat des mâles de 3 ans le vendredi, de 8h à 17h30, à l’issue de laquelle les étalons seront approuvés Selle Français. Hormis le championnat des 3 ans du Stud-Book Selle Français, Saint-Lô accueillera les Masters L’Eperon, qui récompensent les meilleurs étalons de 4 et 5  ans. Une épreuve programmée le vendredi à 20h30. En ouverture de cette soirée dédiée aux 4 et 5 ans, les 25 meilleurs Selle Français de 3 ans seront présentés à 19h45. Samedi après-midi, de 14h30 à 19h, les chevaux de 5 à 14  ans occuperont la piste.

Caval’Est : Retour à Rosières-aux-Salines

84

Le magazine Le Selle Français N°36

Photos coll. Stud-Book Selle Français

Initié par l’association Cheval Grand Est, Caval’Est est le rendez-vous de l’élevage du Grand Est. En 2020, ce deuxième grand rassemblement se tiendra le 16 février, de 9h à 18h, dans le manège du Pôle hippique de Rosières-aux-Salines. Cheval Grand Est regroupe les associations d’éleveurs de Lorraine, d’Alsace et de Champagne-Ardennes, et fédère les naisseurs de chevaux de sport de la région Grand Est. Lancé en 2017, Caval’Est s’est déroulé pour sa première année au Pôle hippique de Rosières-aux-Salines, en 2018 au Parc des expositions de Reims puis en 2019 aux Ecuries de La Malle, près de Reims. 2020 signe le retour de Caval’Est en Lorraine, à Rosières-aux-Salines. L’idée originelle de ce salon était de se tenir alternativement, une année sur l’autre, en Lorraine et en Champagne. Côté présentation, les étalons participant à ce rendez-vous seront montrés une première fois en main, puis une seconde fois en main ou monté, aux allures ou à l’obstacle. En 2019, une cinquantaine de pères avaient afflué pour l’occasion vers les Ecuries de la Malle. Cette année, www.sellefrancais.fr


Bordeaux, Rosières-aux-Salines, Saint-Lô. Depuis 2012, les étalons présentés sont 100 % privés. A l’origine, l’événement était organisé par les Haras nationaux pour présenter les étalons publics. L’événement a perduré et a pris de l’ampleur pour accueillir des étalons agréés Selle Français. Aujourd’hui, ce sont environ 160  étalons qui affluent en moyenne à Saint-Lô, dont 80  % destinés au saut d’obstacles. Il y a aussi des représentants des autres disciplines olympiques et depuis quatre  ans, des poneys de sport. Cette 14e édition du Salon des étalons de Saint-Lô est un événement incontournable de l’élevage français et du sport. Ce rendez-vous a rassemblé pas moins de 8 000 personnes en 2019. 10 000 sont attendues cette année. Aujourd’hui, 20  % du public est étranger, en provenance d’Europe et plus précisément d’Allemagne, des Pays-Bas, de Suisse, de Grande-Bretagne, de Belgique ou d’Italie. Saint-Lô, c’est aussi des échanges, des transactions et un excellent moyen de se mettre en contact avec des professionnels de la filière. A côté d’Alexandre Depagne et Medhi Jedraoui, les deux dynamiques speakers, Suzan Hawes apporte sa contribution en termes de traduction français/anglais depuis trois ans. Un dernier rendez-vous de l’élevage à ne pas manquer : Saint-Lô plaît toujours autant !

Photos coll. Stud-Book Selle Français

A 13h, place au show avec le défilé des étalons, plus les vingt-cinq chevaux très prometteurs de 4 ans et les huit meilleurs chevaux de 3  ans. La matinée qui débutera par une warm up, de 8h30 à 10h pour les poneys et chevaux, sera suivie par des présentations de chevaux de 14 ans et plus, de chevaux de dressage et d’étalons poneys. La soirée de samedi, à partir de 20h, place au Grand Match. Le principe est simple : une équipe de trois étalons, dont un jeune de 6 ou 7 ans, s’affrontent sur un parcours de huit obstacles. Voir les étalons sur un vrai parcours permet d’en redécouvrir certains. La nouveauté de cette année sera l’intégration des poneys élite dans cette épreuve de présentation originale. Dimanche 23  février, la matinée débutera dès 9h par la présentation des étalons poneys. A 10h, ce sera au tour des étalons du Masters L’Eperon et à 11h, place à la présentation des étalons de 14 ans et plus. A 13h, les chevaux du samedi défileront, puis les trois meilleurs Selle Français de 3 ans seront récompensés. On enchaînera, de 14h à 16h par la présentation des chevaux de 7 à 13 ans. L’année dernière, le salon de Saint-Lô avait battu des records avec plus de 180 étalons présentés sur deux jours. Des étalons de saut d’obstacles, principalement, dont certains parmi les meilleurs mondiaux.

www.sellefrancais.fr 

Le magazine Le Selle Français N°36

85


Vie du Stud-Book

Les Garennes

Appel à projets.

L’Etat, partenaire incontournable du Selle Français On ne le sait pas toujours, mais le ministère de l’Agriculture, dans le but de valoriser le savoir-faire des éleveurs, soutient activement certaines actions menées par le Stud-Book Selle Français. Mais il faut cependant que celles-ci entrent dans un cadre bien précis… Jusqu’au 30 mars prochain, les organismes de sélection des races équines, dont le Stud-Book Selle Français, peuvent envoyer leurs demandes d’aide à l’Etat, en vue de mener à bien leurs projets de promotion des races de poneys et chevaux et de formation. Mais, comme toute demande faite par exemple au Fonds Eperon (voir magazine Selle Français n°35), le cadre en matière de subventions provenant du ministère de l’Agriculture est strict et les projets pour lesquels les associations sollicitent une aide financière de l’Etat ne peuvent concerner que deux thématiques très précises  : la formation et information, ainsi que toutes les actions concernant la promotion de l’élevage. «  Le ministère n’octroie jamais d’aides directes aux éleveurs », précise ainsi Guillaume Blanc, directeur de l’accompagnement à la filière, au sein de l’IFCE, qui reçoit et traite les dossiers de demandes de subventions. « Mais ces deux axes sur lesquels nous basons l’octroi des aides permettent de couvrir un large panel de projets. Dans le cadre de la formation et de l’information, l’Etat aide les actions de communication, la formation des juges et celles des Youngs Breeders par exemple. Parmi les actions de promotion de l’élevage du cheval de Selle www.sellefrancais.fr 

Français, se trouvent les déplacements et présences sur les salons à l’étranger ou lors de grands événements hippiques, mais aussi les finales nationales, que le ministère considère comme une vitrine du savoirfaire français en matière d’élevage. »

Entre 1,2 et 1,4 million d’euros d’aides à la filière Comment l’Etat intervient-il concrètement pour soutenir la filière ? « A partir du 1er janvier, les dossiers de demandes d’aides à destination des associations de race sont disponibles sur le site de l’IFCE  », poursuit Guillaume Blanc. « Mais dans le cadre d’une démarche pro-active, nous leur faisons automatiquement parvenir par mail en début d’année, afin de les encourager à nous solliciter. Chaque année, l’Etat alloue entre 1,2 et 1,4 million d’euros d’aides à la filière. Dans le cadre de cette politique, nous nous plaçons dans une logique de projets  : le ministère participe financièrement à la mise en place d’initiative et attend, en retour, que ces associations présentent leur stratégie en matière de formation, de communication et de promotion. On donne des fonds, mais on veut comprendre quels effets ils vont avoir sur les acteurs (amélioration des Le magazine Le Selle Français N°36

87


Appel à projets. compétences, meilleure valorisation économique des produits). L’argent doit être un accélérateur de projets. » Au début du mois d’avril, quand le budget alloué par l’Etat est connu du ministère, une commission d’arbitrage se réunit pour se pencher sur les dossiers reçus… « Cette commission fait généralement un premier tri et observe l’adéquation entre les demandes qui sont faites et les demandes subventionnables. En second lieu, elle regarde de plus près les dossiers sélectionnés et les portées des différents projets pour lesquels une aide est sollicitée. » Guillaume Blanc admet que le ministère apprécie les projets menés de façon collective : « nous encourageons toute mutualisation  », indique-t-il. «  Je prends l’exemple de la participation aux salons, par exemple. Quand plusieurs associations se regroupent

et nous demandent une aide pour financer un stand, cela se fait plus facilement : des moyens humains et matériels peuvent être mis en commun. Tout le monde est ainsi gagnant et nous sommes particulièrement sensibles à cette façon de faire. » Quand il décide de soutenir tel ou tel projet, le ministère de l’Agriculture le finance à une hauteur située entre 20 et 50 %. En 2019, le Stud-Book Selle Français a sollicité son aide pour de multiples initiatives. Comme l’indique Guillaume blanc, aucune aide de l’Etat ne tombe directement dans la poche des éleveurs. «  Notre objectif, c’est d’aider la promotion et la valorisation de l’élevage français, et le savoir-faire de ses professionnels. » Dans ce cadre, et grâce à des dossiers dûment complétés, le Stud-Book Selle Français a été accompagné dans ses projets à hauteur de 137 000 euros l’an passé. « Nous l’avons par exemple aidé à rayonner à l’international, en étant présent à Hong-Kong, Aix-la-Chapelle, Tryon ou encore Lanaken », indique Guillaume Blanc. « Une manière pour le Selle Français de se faire connaître et d’être valorisé sur les grands événements. Nous avons également choisi d’accompagner le projet des Young Breeders à hauteur de 26  000 euros  : cette initiative a une double portée. Il y a bien sûr le volet formation des jeunes, mais également, une fois encore, le rayonnement de la race Selle Français. Et puis, toujours dans une logique de promotion de l’élevage et des produits Selle Français, nous avons aidé à l’organisation et à la tenue du circuit des Espoirs du Complet. Entre autres ! »

Coll. Stud-Book Selle Français

Les Garennes

Tryon, les Young Breeders et les Espoirs du Complet

88

Le magazine Le Selle Français N°36

www.sellefrancais.fr


EUROGEN


Eric Knoll

Edwina Tops-Alexander (Aus) et Itot du Château aux Jeux Olympiques de Londres en 2012.

Vous me donnez un indice ? Dans les trois disciplines olympiques, les indices de performance sont calculés de façon similaire et publiés depuis 1972. Les indices génétiques, basés sur le BLUP, sont publiés depuis 1986 en CSO et 1997 en dressage et CCE. Mais comment sont-ils exactement établis  ?

Les indices de performances L’indice de performance est publié pour chaque année de participation du cheval à des compétitions et se nomme : •  ISO pour le CSO •  IDR pour le dressage •  ICC pour le CCE

Epreuves prises en compte Pour une année donnée, l'indice de performance est calculé sur les résultats qui vont du premier week-end d'octobre de l'année N-1 au dernier week-end de septembre de l'année N.

90

Le magazine Le Selle Français N°36

Toutes les épreuves courues en France sur le circuit amateur ou pro de la FFE ainsi que les épreuves du circuit SHF sont prises en compte. Cependant, certains résultats ne sont pas pris en compte : •  Les épreuves hunter pour le CSO •  Les classements de championnats des jeunes chevaux qui combinent note de modèle/style et résultat de l’épreuve (déjà pris en compte) www.sellefrancais.fr


•  Les classements des épreuves par équipes quand elles sont le reclassement de résultats individuels (ex : épreuve par équipe en complet) •  Les épreuves faisant intervenir plus de 3 catégories de cavalier ou faisant intervenir des catégories distantes de plus d’un niveau. Remarque : traitement des internationaux Les performances sous couleurs françaises des couples dans les épreuves internationales courues en France et à l’étranger ont toujours été comptabilisées dans le calcul des indices. Depuis 2007, les résultats en internationaux des chevaux français courant sous couleurs étrangères sont aussi pris en compte. Ceci est important pour les éleveurs français et permet de bien valoriser les reproducteurs et les apparentés des performers exportés. En attendant un transfert automatique de ces résultats depuis la FEI via la FFE, le Stud-book Selle Français transmet, chaque année, les performances des chevaux français courant sous couleurs étrangères. Seuls sont considérés de façon exhaustive, les résultats des chevaux courant au minimum en épreuves 3* et, pour le CSO, sur des épreuves à au moins 1m40.

Repères pour le CP en sports équestres •  < 0,60 : indice mal connu •  entre 0,60 et 0,80 : indice assez bien connu •  ≥ 0,80 : indice connu avec certitude Si la valeur du CP est trop faible, l’indice est « non significatif  ». Les informations disponibles pour ce cheval sont trop rares pour calculer un indice bien connu.

Points de repères La moyenne est toujours représentée par l’indice 100. La courbe de distribution est symétrique par rapport à cette moyenne : 50% des chevaux sortis obtiendront donc chaque année un indice supérieur à 100. Indice de performance : points de repère

Etude élevage

Indices.

Critères de mesure de la performance Dans les 3 disciplines, il y a eu des évolutions dans la méthode de calcul depuis la mise en place des indices de performance :

Il faut aussi noter que : •  Chaque année 12 % environ des chevaux indicés (tous chevaux sortis) atteignent ou dépassent l’indice 120 (les "bons").

La répétabilité du critère du classement entre 2 épreuves est 0,29 pour le CSO, 0,35 pour le dressage et 0,33 pour le CCE.

Le coefficient de précision

Ce CP est mentionné après l’indice, dans des parenthèses. Sa valeur varie entre 0 et 1 selon la quantité et la qualité des informations disponibles pour chaque cheval. Plus il se rapproche de 1, plus il est précis (plus le nombre d'épreuves et le nombre de partants sont élevés). www.sellefrancais.fr 

Eric Knoll

Depuis 1997, l’indice de performance est accompagné d’un coefficient de précision (noté CP). Ce coefficient (CP) dépend principalement du nombre de sorties mais aussi : •  Du nombre de partants dans chaque épreuve: un nombre plus élevé donne un CP plus élevé. •  Du classement du cheval : un cheval classé a un CP plus élevé qu’un cheval non classé. •  De l’homogénéité de la concurrence  : plus le niveau de chevaux d’une épreuve est identique, plus le CP est élevé.

Thibaut Vallette et Qing du Briot Ene HN lors du CICO 3* d'Aix-la-Chapelle en 2018.

Le magazine Le Selle Français N°36

91


•  Chaque année 1 à 2 % environ des chevaux indicés (tous chevaux sortis) atteignent ou dépassent l’indice 140 (les très "bons"). Ainsi, la différence entre deux indices s’expliquera entre autres par la régularité des résultats et le nombre de sorties du cheval ainsi que le niveau des épreuves auxquelles il a participé et celui des concurrents qu’il a rencontrés.

Indice moyen et effectif Afin de mieux situer le niveau de son cheval et avoir des éléments de comparaison avec les concurrents que le cheval a rencontré lors de ses différentes participations, il est possible de calculer l’indice moyen de sa concurrence. C’est cet indicateur qui vous est proposé sous le terme « niveau moyen des chevaux rencontrés  ». Il donne pour chaque cheval indicé une année donnée : •  L’indice moyen, c’est-à-dire la moyenne des indices de performance que le cheval a rencontré lors de ses différentes épreuves. •  L’effectif qui correspond au nombre de chevaux différents que le cheval a rencontré lors de ses différentes participations. Exemple n°1 Un cheval a un indice de performance de 120 alors que le niveau moyen des chevaux rencontrés est de 140. Il a rencontré 356 chevaux. Cela signifie que dans les types d’épreuves qu’il a courues, il a eu beaucoup moins de réussite que les 356 congénères sortant dans les mêmes épreuves. Exemple n°2 Un cheval a un indice de performance de 120 alors que l’indice moyen des chevaux rencontrés est de 100. Cela signifie que dans les types d’épreuves qu’il a courues, il a obtenu une bien meilleure réussite que ses congénères sortant dans les mêmes épreuves. Exemple n°3 Un cheval a un indice de performance de 120 alors que l’indice moyen des chevaux rencontrés est de 120. Cela signifie que dans les types d’épreuves qu’il a courues, il a réussi en moyenne aussi bien que ses congénères sortant dans les mêmes épreuves.

Les indices génétiques L’indice génétique se nomme : •  BSO pour le CSO •  BCC pour le CCE •  BDR pour le dressage Chaque indice est assorti d’un coefficient de détermination (CD) qui mesure la précision de l’estimation de la valeur génétique du cheval.

Informations et paramètres génétiques utilisés Toutes les performances réalisées au cours de la carrière du cheval sont prises en compte dans le calcul de l’indice génétique et pas uniquement le meilleur indice de performance. Pour calculer l’indice génétique (BLUP), toutes les performances des appa-

92

Le magazine Le Selle Français N°36

rentés (ascendants et descendants) sont aussi prises en compte. Ainsi, il est possible de calculer le BLUP d’un poulain avant même qu’il soit conçu. •  Blup poulain = (Blup père + Blup mère) / 2 •  CD poulain = (CD père + CD mère) / 4 Paramètres génétiques CSO Dressage CCE Gains

Héritabilité : h2

0,27

0,34

0,14

Répétabilité : r

0,47

0,60

0,45

Composante maternelle : m

0,05

0,05

0,03

Héritabilité : h

0,16

0,20

0,07

Classements Répétabilité : r

0,29

0,35

0,33

2

Composante maternelle : m

0,03

0,03

0,03

Corrélation génétique : rg

0,90

0,91

0,91

0,90

0,90

0,90

0,90

0,90

0,90

Corrélation Corrélation de l'environnement entre gains et permanent : rp classements Corrélation de l'effet maternel : rm

Le coefficient de détermination Le CD mesure la précision de l’estimation de la valeur génétique. Il varie de 0 à 1. Ce coefficient évolue en fonction du nombre de performances propres (nombre d’années, nombre d’épreuves) et du type d’apparentés ayant des performances. Seule la connaissance de la production permet d’obtenir un CD proche de 1. On peut situer le CD en fonction des informations connues : •  Entre 0 et 0,4 si seuls les ascendants sont connus •  Entre 0,12 et 0,65 si les ascendants et les performances sont connus •  Entre 0,12 et 0,72 si les ascendants, les performances et quelques descendants sont connus •  Entre 0,12 et 1 si les ascendants, les performances et beaucoup de descendants sont connus Le CD dépend aussi des paramètres génétiques (héritabilité, répétabilité). Il faut 10 années de compétition en CCE ou 10 produits sortis dans cette discipline pour atteindre le même niveau de précision (0,27) qu’une année de performance propre en CSO. Remarque : publication des BSO, BCC et BDR Dès que l’on retrouve dans les généalogies un ancêtre ayant un indice de performance (ISO, ICC  ou IDR), cela déclenche chez tous ses descendants le calcul d’un indice génétique (BSO, BCC ou BDR). Ainsi, il est courant que les poneys ou des chevaux de courses aient un BSO, BCC ou BDR mais ces indices ont un CD très faible. Ils ne sont donc pas significatifs. Attention, pour les poneys, même avec un CD élevé, seules les performances sur le circuit "cheval" sont prises en compte dans le calcul du BSO, BCC et BDR. Dans les disciplines olympiques, seuls les indices avec un CD supérieur à 0,20 sont publiés.

Points de repères Un cheval ayant un indice positif est statistiquement améliorateur pour l’aptitude considérée et ce quel que www.sellefrancais.fr


Indices. soit son âge. Les éleveurs sélectionnant pour des aptitudes, la population progresse. Par conséquent, le niveau moyen de la population s’améliore. Afin de pouvoir garder les mêmes repères (indice positif versus indice négatif ou seuil des 2% meilleurs correspondant à un indice génétique de +20), les indices sont calculés avec une base mobile, c’est-à-dire que le « 0 » correspond à une population de référence.

on détermine assez bien la population concernée par la discipline du dressage. •  Pour les chevaux de CCE, l’ensemble des chevaux SF et  AA âgés de 4 à 7  ans dont le CD minimum est égal 0,14.

Utiliser l'indice génétique L'indice génétique est l'outil le plus performant pour raisonner les accouplements dans un objectif de production "sportive". C’est la meilleure estimation de la qualité de géniteur d’un cheval, d’après les informations disponibles. Mais il n’est pas toujours facile de comparer des étalons d'âges très différents, et par conséquent indicés avec des précisions très hétérogènes (CD de 0,35 si seuls les parents sont connus ; à 0,98 lorsque de nombreux descendants ont été testés en compétition). Afin de faciliter la comparaison des reproducteurs, deux outils ont été développés pour le CSO et le dressage : •  La classification génétique •  Les valeurs de pari Ces outils font appel à la notion d’intervalle de confiance. Où trouver les indices génétiques? Les indices sont disponibles gratuitement sur le site Internet www.ifce.fr Rubrique SIRE et démarches puis «Info chevaux» pour accéder directement à la page d'un cheval ou d'un poney. Cliquez sur "aptitude". S. DANVY Ifce, M. SABBAGH Ifce, A. RICARD Ifce - Inra

Article Equi-paedia fourni par l’Institut français du cheval et de l’équitation et disponible sur www.ifce.fr

Scoopdyga

Cette population de référence est : •  Pour le CSO, l’ensemble des chevaux 5 ans avant l’année de calcul (âge optimal de sélection), avec un CD >=0,22, soit les naissances de 2013 pour l’indexation 2018. •  Pour le dressage, l’ensemble des chevaux  SF et AA âgés de 4 à 7 ans dont la moyenne des CD est égale à 0,34 (c’est-à-dire équivalente à la précision obtenue après une année de performance). Ainsi,

Donatien Schauly et Ocarina du Chanois lors du Championnat d'Europe à Luhmuhlen en 2011.

www.sellefrancais.fr 

Le magazine Le Selle Français N°36

93


VO VO S SC C OO NN TT AA CC TT S SÉ

R

C H ECVH AE LVNAO LRNMOARNMDAI N E DIE Président: Président: Jean-Baptiste Jean-Baptiste THIEBOT THIEBOT

Elus: Pascal Elus: Pascal BINET,BINET, Thomas Thomas DECORNIERE, DECORNIERE, Jean Luc JeanDUFOUR, Luc DUFOUR, Hubert Hubert ESNAULT, ESNAULT, MichelMichel MESNIL, MESNIL, Jean François Jean François NOEL,NOEL, Jean Baptiste Jean Baptiste THIEBOT THIEBOT

LucileLucile CAPPELLO CAPPELLO Contact: Contact: contact@cheval-normandie.fr contact@cheval-normandie.fr +33 7+33 61 30 7 61 7930 3179 31 www.cheval-normandie.fr www.cheval-normandie.fr

A D EACD SE I FC S I F Président: Président: Patrick Patrick CLERIN CLERIN Elue: Catherine Elue: Catherine PALMER PALMER

Contact: Contact: Fabienne Fabienne ANGOT ANGOT info@adecsif.fr info@adecsif.fr +33 6+33 70 01 6 70 4901 6649 66 www.adecsif.fr www.adecsif.fr

A E CA VE LC V L Président: Président: RégisRégis DE MIEULLE DE MIEULLE

Elus: Michael Elus: Michael ECHARD, ECHARD, GilbertGilbert GALLIOT GALLIOT

Contact: Contact: Dominique Dominique PETIT-FAUCHEUX PETIT-FAUCHEUX secretariat.aecvl@wanadoo.fr secretariat.aecvl@wanadoo.fr +33 6+33 80 33 6 80 6033 2960 29 www.aecvl.com www.aecvl.com

F E DFEEBD E B Président: Président: Jean HEMONIC Jean HEMONIC

Elus: Nicolas Elus: Nicolas SCHNEEGANS, SCHNEEGANS, Guillaume Guillaume ANSQUER, ANSQUER, Jean HEMONIC Jean HEMONIC

Contact: Contact: Marie-Claire Marie-Claire LEBRIS LEBRIS contact@fedeb.com contact@fedeb.com +33 6+33 10 77 6 10 4077 6440 64 www.fedeb.com www.fedeb.com

C H ECVH AE LVPAALYP S ADYES LDAE LLOAI R LE OIRE Président: Président: OlivierOlivier FOUQUE FOUQUE

Elus: Paul Elus:HUBERT, Paul HUBERT, DidierDidier DUPEYRAT, DUPEYRAT, OlivierOlivier COUVE COUVE

Contact: Contact: Nathalie Nathalie EUMONT EUMONT contact.chevalpdll@gmail.com contact.chevalpdll@gmail.com +33 6+33 22 37 6 22 0137 4701 47

S H FSN HOFUNVOEU LV L E LALQEUAI T QA UIIN TE AINE Président: Président: Aurélien Aurélien LAFARGUE LAFARGUE Elu: Pascal Elu: Pascal CADIOU CADIOU

Contact: Contact: Eric MORISSET Eric MORISSET eric.morisset@shf.eu eric.morisset@shf.eu +33 6+33 13 89 6 13 9489 8794 87


SÉ É LE LE VA VA GG E EE E NNR R ÉÉ GG I OI O NN

Retrouvez Retrouvez vos vos interlocuteurs interlocuteurs et élus, et élus, regroupés regroupés par par région! région!

A E CA CE PC C P Président: Président: Bernard Bernard LESAGE LESAGE

Elus: Vincent DESMAREZ, Thierry MORLIERE Elus: Vincent DESMAREZ, Thierry MORLIERE

Contact: Contact: Myriam Myriam LYTWIN LYTWIN myriam.lytwin@orange.fr myriam.lytwin@orange.fr +33 6+33 65 48 6 65 5748 5357 53 www.aeccp-cheval.net www.aeccp-cheval.net

C H ECVH AE LVGARLAGNRDA E NSDT E S T

Elus: Pascal TRASSART, Guy BARBIER, Président: Rémi PLOIX Amandine PIERROT Elus: Pascal TRASSART, Guy BARBIER, Contact: Anaelle SCHLIENGER Amandine PIERROT

anaelle@cheval-grandest.fr Contact: Anaelle SCHLIENGER +33 6anaelle@cheval-grandest.fr 33 84 53 88 www.cheval-grandest.fr +33 6 33 84 53 88 www.cheval-grandest.fr

ChevalCheval

GrandGrand

A E CFEPCBFC SB Président: Président: Henriette Yves DESBROSSES GAY

Elus: Yves Joel GAULARD, Henriette DESBROSSES Elus:CHAUVIN, Yves CHAUVIN, Joel GAULARD, Henriette DESBROSSES

Contact: Contact: desbross@terre-net.fr Mathilde Aili +33 mathilde.aili@bfc.chambagri.fr 6 07 08 26 62 06 21 85 52 62

AECSFC

Président: Joël GAULARD Contact: Céline DOUTE contact@aecsfc.com 89G19 S H F+33 A U6V25 ER N E74R H O N E A L P E S Président: Julien BLOT

Julien S H F Elus: A U Hilaire V E R GPESSEMESSE, NE RHON E ABLOT LPES

Contact: julien@haras-numenor.com Président: Julien+33 BLOT 6 25 20 47 05

Elus: Sophie BORDERIE, Hilaire PESSEMESSE, Julien BLOT

Contact: julien@haras-numenor.com +33 6 25 20 47 05

ASFMP ASFMP(Jean-Paul REGIS) (Jean-Paul REGIS) asfmidipy@free.fr Président & élu: Jean-Paul RÉGISasfmidipy@free.fr +33 6 70 72 11 59 Président & élu: Jean-Paul RÉGIS +33 6 70 72 11LR 59 SEMIME PACA SEMIME SEMIME PACA (Pascale BONNET TRAVADA) SEMIME LR (Béatrice GAUFFRETEAU) (Pascale BONNET TRAVADA) contact@harasdeboissoleil.com (Béatrice GAUFFRETEAU) beatrice.gauffreteau@wanadoo.fr contact@harasdeboissoleil.com +33 6 21 84 00 44 beatrice.gauffreteau@wanadoo.fr +33 6 86 28 44 73 +33 6 21 84 00 44 +33 6 86 28 44 73

SHF OCCITANIE SHF OCCITANIE


L’ÉQUIPE DU SELLE FRANÇAIS Retrouvez les contacts de l’équipe du Stud-book Selle Français

MICHEL GUIOT

Vice-Président

PASCAL CADIOU

mgtalma@aol.com

Président

JEAN-BAPTISTE THIEBOT

+33 (0)7 64 61 07 37

Vice-Président

pascal.cadiou@sellefrancais.fr

thiebotjb@free.fr

BÉRENGÈRE LACROIX Directrice

+33 (0)7 63 84 96 73 berengere.lacroix@sellefrancais.fr

CAROLINE LEGRAND

BENOIT CHAIGNE

Concours, Juges & Formations +33 (0)6 58 56 90 85 caroline.legrand@sellefrancais.fr

Etalonnage - Approbation d’étalons +33 (0)1 46 12 34 06 / +33 (0)6 62 79 70 35 benoit.chaigne@sellefrancais.fr

LAURE BERTRAND

Directeur technique

Support & Organisation évènements +33 (0)1 46 12 34 01 / +33 (0)6 77 32 16 45 laure.bertrand@sellefrancais.fr

SMAHANE ZAVAN Comptable

MARION BERNARD

+33 (0)1 46 12 34 08 compta@sellefrancais.fr

Adhérents, Inscriptions et Labellisations SF +33 (0)1 46 12 34 05 / +33(0)6 58 77 27 68 marion.bernard@sellefrancais.fr

MATHILDE ANGOT Assistante

+33 (0)1 46 12 34 04 info@sellefrancais.fr

JEAN-YVES TOLA

Textile : www.atissb.com

ISABELLE JAUCEN

Vidéo : www.shf-video.com et / ou www.clipmyhorse.tv

North American Agent +1 805 610 4891 ansf.us@windstream.net

Southern Europe Agent +33 (0)7 81 55 45 34 isabellejaucen@gmail.com

EMILIE LOISEL

Eastern & Northern Europe Agent +33 (0)6 81 54 65 70 emilieloisel@ymail.com

Photographie : www.ouest-image.com

Et bien sûr, retrouvez toutes les actualités de votre stud-book et les informations importantes sur:

www.sellefrancais.fr Stud-Book Selle Français


ClipMyHorse.TV avec le Pass annuel, devenez membRe PRemium, Réalisez 50 % d’économie & bénéficiez d’accès exclusifs

Replay HD 100 000 heures d’image

Mode plein écran & publicité limitée

Live depuis l’application sur Android et iOS

Téléchargement de vidéos depuis votre ordinateur

www.sellefrançais.fr Stud-Book Selle Français

La pLateforme de streaming internationaLe des sports équestres et de L’éLevage


N°36 - 1er trimestre 2020 - 5€

LE SELLE Français w w w. s e l l e f ra n c a i s . f r

Le Magazine le Selle Français n°36 - 1er trimestre 2020 

www.sellefrancais.fr

Le Maga zi n e

Sélection Valorisation Caractérisation Promotion Champions Service Succès

International Le Selle Français brille en complet et saut d'obstacles Evénements Les résultats des champions de demain

www.sellefrancais.fr

Vie du Stud-Book Appels à projets : le soutien de l'Etat au Stud-Book Selle Français

Profile for Eperon Eperon

Magazine du studbook Selle-Français numéro 36  

Magazine du studbook Selle-Français numéro 36  

Profile for eperon