Magasine du studbook selle français 39

Page 1

www.sellefrancais.fr

N° 39

Le Selle Français Le magazine

www.sellefrancais.fr · 1er Trimestre 2021 · 5€

Le Magazine Le Selle Français n°39 - 1er trimestre 2021

TESTAGE Les jours heureux d'Happy Day d'Iscla

PORTRAITS Rouge de Ravel et Triton Fontaine, ambassadeurs du Selle Français

Comme eux, faites confiance à ClipMyHorse.T V pour la production et la diffusion de vos évènements élevage MagSF39_couvS_Planche.indd 1

COMMERCIALISATION 2020 ou la tenue de quatre ventes organisées par le Stud-Book : une première !

ÉVÉNEMENTS Testage, Grandes Semaines, 3 ans Sport en régions... Tous les résultats des championnats

18/02/2021 13:48:21


Les pa�tenai�es Selle Français

chevalliberte.fr @sellefrancaisofficiel

MagSF39_couvS_Planche.indd 2

Stud-Book Selle Français

11/01/2021 10:37:12


Par Pascal Cadiou Président du Stud-Book Selle Français "Aller de l’avant" : c’est en quelques mots ce qui a caractérisé les acteurs de notre filière l’année passée. Il faut se battre, mais nous y sommes habitués, pour rester dans le haut du tableau d’honneur. Des efforts, du travail, encore et encore, pour dynamiser la sélection de nos reproducteurs, pour améliorer notre détection précoce, pour mieux orienter nos élèves en fonction de leurs aptitudes naturelles et de leurs facultés d’apprentissage. De notre capacité à trier qui est un élément essentiel d’un schéma de sélection, nous sommes en droit d’attendre un meilleur revenu de notre travail. Et trier, c’est vendre au bon moment après une évaluation qui permet le bon choix. L’ambition de votre Organisme de Sélection est de vous accompagner dans toutes ces périodes de la vie de votre poulain afin qu’ensemble, nous soyons plus forts, plus pertinents, plus judicieux, plus efficaces. Accompagner, c’est aller avec, il y a une notion de mouvement, de groupe, de service. L’ensemble des forces vives de votre Stud-Book souhaite accompagner les adhérents, les éleveurs qui ressentent ce besoin pour atteindre nos objectifs communs.

Ce premier magazine de l’année est l’occasion habituellement de présenter les vœux de l’ensemble des administrateurs et de l’équipe du Stud-Book à nos adhérents. Nous n’allons pas déroger à la règle, d’autant que l’année que nous venons de vivre a été particulièrement compliquée. Bonne Année et surtout bonne santé pour 2021, pour vous, vos familles, vos proches et vos élevages. Même si cette nouvelle année s’annonce comme étant certainement la sortie de cette crise sanitaire, il faudra encore beaucoup d’efforts pour retrouver des conditions normales de vie et de travail. Une très bonne nouvelle a cependant éclairé notre fin d’année avec l’annonce de la diminution du taux de TVA applicable sur la vente de nos poulains. Il reste à attendre le décret d’application qui définira précisément ce que l’on entend par poulain. Il serait évidemment souhaitable que ce taux

Aller de l’avant !

Prenez le temps de lire ce magazine, nous le construisons avec passion pour vous informer, mettre en avant votre travail et les partenaires qui nous encouragent dans nos missions.

puisse s’appliquer à la première vente pendant l’ensemble du cycle de développement physiologique de nos animaux et si, par chance, cela pouvait s’étendre jusqu’à l’âge de 6 ans - pour lequel on considère que la croissance est en partie terminée -, l’impact économique sur nos élevages serait très significatif. Dans l’attente, il faut féliciter pour cette victoire la Sénatrice Anne Catherine Loisier, qui a mené ce combat auprès de nos instances politiques depuis de nombreuses années et qui voit enfin son travail et sa ténacité récompensés au profit de l’ensemble de la filière équine.

édito

Vive le Selle Français !

Même si l’année passée n’a pas été simple, il faut néanmoins se féliciter du fait que l’ensemble de notre travail de sélection et de caractérisation a pu se faire en régions et pendant nos finales nationales. Il est aussi à noter que les derniers chiffres communiqués par le SIRE sur le nombre de juments saillies pour produire en Selle Français ne nous laisse entrevoir qu’une très légère diminution. Malgré des départs en concours très impactés par les mesures sanitaires prises à l’encontre du sport amateur, la demande de jeunes chevaux est restée très dynamique. Il est à souhaiter que les compétitions internationales puissent redémarrer rapidement car nous savons tous que le haut niveau est un moteur important pour notre modèle économique.

1

MagSF39.indd 1

10/01/2021 16:52:18


L’EPERON C’EST OÙ VOUS VOULEZ, QUAND VOUS VOULEZ !

MagSF39.indd 2

10/01/2021 16:53:30


Sommaire

1

5

15

21 27 37

Magazine édité par Le Stud-Book Selle Français 10 rue du Bois Gasseau, 77210, Samoreau Tél. 01 46 12 34 04 Directeur de la publication Pascal Cadiou Rédactrice en chef Bérengère Lacroix Coordinatrice éditoriale Sylvia Flahaut Rédactrice graphiste Vanina Hodges Ont participé à ce numéro Jocelyne Alligier, Emilie Dupont, Claude Bigeon, Adèle Vaupré, Charlotte Marichal, Elodie Muller, Béatrice Fletcher, Sylvia Flahaut Photographes Hubside Jumping, Eric Knoll, Scoopdyga, Les Garennes, Coll. Cheval Grand Est/ Blue-Up (Rosières), IFCE Dépôt légal 1er trimestre 2021 N°ISSN : 1969-0169 Imprimé par Imprimerie de Champagne ZI Les Franchises, 52200 Langres Ne pas jeter sur la voie publique Photo de couverture : Happy Day d’Iscla SF. © Les Garennes

51 57 61

75 78

Edito

Aller de l’avant !

International Saut d’obstacles

Un automne flamboyant pour le Selle Français Portrait cheval - Rouge de Ravel SF, diamant brut

International Complet

Le Selle Français toujours vaillant sur les complets internationaux Portrait cheval - Triton Fontaine SF, courage et modernité

Événement Femelles 2 et 3 ans

Sélection, révélations, et consécrations !

Événement Saut d’obstacles

Grande Semaine de l’élevage de Fontainebleau, une édition singulière

Événements Complet

Espoirs du Complet : Grez-Neuville hypnotise le jury Critérium national de Pompadour : le SF en bonne place chez les jeunes Mondial : le Selle Français se taille une part du Lion

Événement dressage

Grande Semaine : le Selle Français tire son épingle du jeu

Commerce

Aide à la commercialisation : pari tenu pour le Stud-Book Selle Français !

Sélection

3 ans sport : focus sur les Régionaux Consécration pour la génération H, ouverture du bal pour la génération I

Partenariat IFCE - SF - CWD

Se connecter pour performer, les outils de demain

Contacts

Référents régions Equipe Selle Français 3

MagSF39.indd 3

10/01/2021 16:54:23


MagSF39.indd 4

11/01/2021 10:30:13


International

Un automne flamboyant pour le Selle Français Malgré les difficultés liées à la crise sanitaire, le circuit international de saut d’obstacles a renoué avec de très beaux rendez-vous à la fin de l’été et à l’automne. Avant une saison indoor qui s’annonce malheureusement très réduite, les ambassadeurs du Stud-Book Selle Français se sont distingués.

thago SF et Alimar de Mescam SF par Kouglof II SF), née chez FRANCOIS NIGER et PATRICK RABOT (29), termine au 9e rang d’un Grand Prix 4* et au 11e d’un Grand Prix 5*. Sous la selle de Nicolas Delmotte, Urvoso du Roch SF (Nervoso SF et Emilie du GD Bois SF par Grand D’Escla SF), né chez ANTOINE BOLLART (62), a été parfait sur le CSI 5* de mi-sep-

Safari d’Auge SF

HUBSIDE JUMPING

Dès fin août, les cavaliers internationaux ont repris la direction de Grimaud Saint-Tropez car Sadri Fegaier a déplacé le rendez-vous habituel de son Haras des Grillons près de Valence. Le domaine azuréen accueillait une nouvelle série de concours, pour cinq semaines de compétition avec tous les niveaux au programme, du CSI* au 5*. Les cavaliers de l’équipe de France n’ont pas manqué de se distinguer lors de ces événements, réunissant l’élite mondiale, souvent avec des Selle Français. Julien Epaillard a été performant avec les produits de son propre élevage CRIA CABALLAR (14) : Usual Suspect d’Auge SF (Jarnac SF et Mesange du Rozel SF par Papillon Rouge SF) est deux fois gagnant sur 1,45 mètre et 2e sur 1,50 mètre, et Safari d’Auge SF (Diamant de Semilly et Marquise du Grimeux SF par Papillon Rouge SF) se classe 2e d’une épreuve 1,50 mètre au chrono. Avec le produit de l’élevage TOP STALLIONS COMPANY (14), Alibi de la Roque SF (Mylord Carthago SF et Newty SF par Kannan), le cavalier remporte une épreuve 1,50 mètre et se classe 5e du Grand Prix lors du CSI 5* d’août, 2e d’une épreuve 1,50 mètre sur le 5* de septembre, et 7e d’un des Grands Prix 4*. Kévin Staut a aussi signé une belle campagne sur le site azuréen, associé à plusieurs Selle Français. Avec Viking d’la Rousserie SF (Quaprice Boimargot et Hermine de Brekka SF par Apache d’Adriers SF), né chez MICHEL ROGER (50), le cavalier termine en beauté la tournée, manquant de peu la victoire dans le dernier Grand Prix 4*. L’alezan avait déjà pris la 4e place du Grand Prix 5* de fin août et confirme son potentiel pour les plus grandes échéances FEI. Visconti du Telman SF (Toulon et Rohanne du Telman SF par Dollar du Murier SF), née chez MARJORIE et FRANCOISE SANGUINETTI (85), a signé trois sorties sans faute dans le 5* de mi-septembre, pointant entre les 4 et 6e rangs. On la retrouve aussi en 5e position dans une épreuve 1,50 mètre en 4*. Tolède de Mescam SF alias Tolède de Mescam*Harcour (Mylord Car-

Saut d’obstacles - 5

MagSF39.indd 5

11/01/2021 10:30:44


tembre : le couple se classe 4e sur une épreuve 1,50 mètre, puis 6e d’une 1,55 mètre, il prend la 4e place du Grand Prix où on a le plaisir de voir en 2e position Ryan des Hayettes SF alias Hermès Ryan (Hugo Gesmeray SF et Ryonne des Hayettes Z par Ryon d’Anzex), né chez YVES LAUWERS (27), associé à Simon Delestre. Pour le dernier concours de l’Hubside Tour, on retrouve le couple nordiste, Nicolas Delmotte et Urvoso, au 4e rang du Grand Prix 4*, après avoir terminé en 2e position d’une épreuve 1,45 mètre où la victoire est pour l’égyptien Abdel Saïd avec Arpège du Ru SF (Apache d’Adriers SF et Hera de Longvaut SF par Quat’sous SF), né chez CHRISTOPHE LEGUE (75). Roger-Yves Bost prend la 5e place du Grand Prix 5* de fin septembre associé à Sangria du Coty SF (Quaprice Boimargot et Daïkiri des Forêts SF par Muguet du Manoir SF), née chez BORIANA CHAPRON (78). Le cavalier de Barbizon prépare l’avenir avec Bluemuch des Baleines SF (Chacco Blue et Too Much d’Eté SF par Clinton), née à l’Earl des Baleines (55) : il termine 2e d’une épreuve 1,45 mètre sur le CSI 3*. Pénélope Leprévost prend pour sa part la 3e place d’une épreuve 1,55 mètre dans le CSI 5* avec Vancouver de Lanlore SF (Toulon et Hispania de Bacon SF par Le Tot de Semilly SF), né chez ANNE DAFFLON (65), et pointe régulièrement aux prix avec Varennes du Breuil SF (Jarnac SF et Melbourne d’Auvray SF par Fétiche du Pas SF) né chez JEANMICHEL LORIN (61) et BENOÎT CHAMPAGNAT (36). Olivier Robert a réalisé de belles performances sur le site de Grimaud avec Vangog du Mas Garnier SF (Windows VH Costersveld alias Cornet Obolensky et Natasha SF par Quidam de Revel SF), né chez FRÉDÉRIQUE et DOMINIQUE MAES (50) : le couple est vainqueur d’une épreuve 1,50 mètre fin août, et récidive fin septembre. L’Aquitain conduit aussi aux prix Vivaldi des Meneaux SF (Chippendale Z et Dagotte CSSF

par Bamako), né chez VALÉRIE COUGOUILLE (33), avec une 3e place d’une épreuve 1,55 mètre, devant Uno de Cerisy SF (Open Up Semilly SF et Kaline de Cavilly SF par Siego), né chez VALÉRIE et LAURENT VINCENT (50) et associé à Edward Levy. Des couples en pleine progression ont aussi pu s’exprimer sur le circuit de l’Hubside Tour. C’est le cas de Bibici SF (Norman Pré Noir SF et Uelème SF par Nelfo du Mesnil SF), née chez DANIEL MILLET (60), associée à Gregory Cottard, auteur de plusieurs classements dont une 10e place pour leur premier Grand Prix 5*. Paul Delforge, tout en fréquentant régulièrement les concours SHF, a montré qu’il avait sa place dans la sphère du haut niveau en se classant avec une jument de l’élevage maison, Britney du Banney SF (Marius Claudius et Luronne du Banney SF par Elcosto du Banney SF), ainsi qu’avec Uschka du Tassier SF (Air Jordan et Fleur de St Pair SF par Quartz du Vallon SF), née Chez JEAN-CHRISTOPHE, VINCENT TUAILLON et HELENE JUGAN (70). Alexis Deroubaix est de retour dans la grande compétition, signant de beaux parcours avec Aldo du Plessis SF (Orient Express SF et Flore du Plessis II SF par Palestro II SF), né chez ANNICK et ANDRÉ CHENU (14), et Bornthis Way Chapelle SF (Kashmir van Schuttershof et Tanagra van ter Moude par Capitol II), né chez Jean-Louis BUSSEREAU (95). Mégane Moissonnier classe au 4e rang d’une épreuve 1,55 mètre le grand Bracadabra SF (Pacific des Essarts SF et Single Colour SF par Couleur Rubin), né chez le regretté HUBERT BOURDY (01). Juliette Faligot fait une belle entrée dans le circuit du haut niveau en remportant une épreuve 1,40 mètre avec Arqana de Riverland SF (Windows VH Costersveld alias Cornet Obolensky et Stella de Riverland SF par Diamant de Semilly SF), née à la SCEA de RIVERLAND (16). Marie Demonte obtient une

Arqana de Riverland SF

Photos Hubside Jumping

Urvoso du Roch SF

Saut d’obstacles - 6

MagSF39.indd 6

10/01/2021 16:55:51


Scoopdyga

Prêt A Tout SF

“Des Selle Français se sont aussi dis-

tingués avec des cavaliers étrangers.

belle 4e place de Vega de la Roche SF (Diamant de Semilly SF et Mabel de la Roche SF par Baloubet du Rouet SF), née au Domaine CHAINIER (37), dans une épreuve 1,50 mètre du 5* de fin septembre, et plusieurs classements avec Bugano de Brekka SF (Ugano Sitte et Magali de Brekka SF par Dollar du Murier SF), né à l’EARL de BREKKA (50). Plusieurs Selle Français se sont aussi distingués sous les selles de cavaliers étrangers. C’est le cas de Tam Tam du Valon SF (Ogrion des champs SF et Nouvelle du Valon SF par Quidam de Revel SF), né chez LILIANE et JEAN-PIERRE HERPIN (50), régulièrement aux prix avec Martin Fuchs. Steve Guerdat montre une fois de plus sa réussite avec les chevaux Selle Français : vainqueur d’une épreuve 1,45 mètre avec Ulysse des Forêts SF (Col Canto SF et Lavande des Forêts SF par Le Tot de Semilly SF), née chez FABRICE et GUY PARIS (50), il prend la 8e place du Grand Prix 5* de mi-septembre avec Uranie de Belcour SF (Flipper d’Elle SF et Quina de Saint Léger SF par Diamant de Semilly SF), née chez JEANCLAUDE LEHMULLER (70). L’hymne suisse résonne aussi dans une épreuve 1,45 mètre du 3* grâce à Pius Schwitzer associé à Vient Tu du Rouet SF (Pezetas du Rouet SF et Quelle du Rouet SF par Dollar du Murier SF), né chez YANNICK FARDIN (50). Sous couleurs italiennes, c’est Ulane de Coquerie SF (L’Arc de Triomphe et Quina de Coquerie SF par Féofar de Rhodes SF), née chez RAPHAEL DULIN et ANNICK DULIN LEGOUPIL (50), qui est 2e d’une épreuve 1,55 mètre avec Al-

berto Zorzi, également 3e du Grand Prix 5* de fin septembre avec Vauban du Trio SF (Nervoso SF et Lolita du Gabion SF par Désir du Château SF), né chez BAPTISTE MOULIN (50). L’un des plus solides ambassadeurs du Selle Français, Prêt à Tout SF (Hiram Chambertin SF et Gare à Elle II SF par Stew Boy SF), né au DOMAINE des BARRIERES (69), est 8e du Grand Prix 5* de fin août avec Marcus Ehning.

Des beaux rendez-vous au nord de l’Europe Les organisateurs du prestigieux concours d’Aix-la-Chapelle n’ont pas baissé les bras et, malgré toutes les contraintes de la crise sanitaire, ont proposé un CSI 3* début septembre qui a attiré les meilleurs sportifs mondiaux. Deux de nos représentants sont à l’honneur dans le Grand Prix : Julien Epaillard, 3e avec un produit de son élevage, Safari d’Auge SF (Diamant de Semilly SF et Marquise du Grimeux SF par Papillon Rouge SF), et Kévin Staut, 5e, en selle sur Végas de la Folie SF (Castronom Z et Rien qu’une Folie SF par Ephebe For Ever SF), né chez DAVID BOURGEOT (21). La semaine suivante, Jan Tops, qui a dû renoncer à la poursuite de son circuit Longines Global Champion Tour, organisait néanmoins dans ses installations de Valkenswaard aux Pays-Bas, un CSI 5*. Là aussi, l’élite mondiale du jumping était de la partie ! Notre meilleur représentant est l’inusable Prêt à Tout SF (Hiram Chambertin SF et Gare à Elle II SF par

Saut d’obstacles - 7

MagSF39.indd 7

10/01/2021 16:56:27


Stew Boy SF), né au DOMAINE des BARRIERES (69) : il termine 7e du Grand Prix après avoir pointé au 3e rang d’une épreuve 1,55 mètre, entre Kevin Staut, associé à Tolède de Mescam SF alias Tolède de Mescam*Harcour (Mylord Carthago SF et Alimar de Mescam SF par Kouglof II SF ), née chez FRANCOIS NIGER et PATRICK RABOT (29), et Simon Delestre avec Ryan des Hayettes SF alias Hermès Ryan (Hugo Gesmeray SF et Ryonne des Hayettes Z par Ryon d’Anzex), né chez YVES LAUWERS (27). De nombreuses compétitions se sont déroulées en Belgique. Lors du CSI 3* de Lier, on remarque la victoire de Quentucky Jolly SF (Nirvana V et Fabiola d’Epinette SF par Ultra Chic), né chez HÉLÈNE KRIEF (77) dans une épreuve 1,50 mètre avec l’allemand David Will. Le nord de l’Italie a reçu en septembre deux CSI 3*. A Gorla Minore, Aurélien Leroy prend la 6e place du Grand Prix associé à Vendome d’Ick SF (Arko et China d’Ick par Chin Chin), né au Haras d’ICK (27). A Busto Arsizio, c’est une victoire française grâce à Nicolas Deseuzes avec Stella de Preuilly SF (Baloubet du Rouet SF et Haloween de Brunel SF par Apache d’Adriers SF), née au HARAS DE PREUILLY (77). L’italien Marco Pellegrino est 4e avec Vick du Croisy SF (Mylord Carthago SF et Merveille Ducroisy SF par Vondéen SF), née chez JOSEPH MAUGER (50).

DANS L’HEXAGONE En France, les concours en extérieur se sont poursuivis avec plusieurs CSI 2* et Canteleu a accueilli un CSI 3*. Le Grand Prix voit un tir groupé Selle Français entre les 3 et 5e rangs, avec, sur le podium, Cyril Bouvard associé à Brisbane des Salines SF (Kannan et Leitha des Salines SF par Galoubet A SF), né chez PAUL GUERLIN (80). Il est suivi par l’espagnol Francisco José Mesquita Musa avec Alea de la Marque SF, alias Alea Imperio Egipcio (Mylord Carthago SF et Kolea du Château SF par Allegreto SF), née chez ANNE et PASCAL BORRIN (59). Après avoir pris la 2e place d’une épreuve 1,50 mètre

remportée par Max Thirouin avec la toute bonne Utopie Villelongue SF (Mylord Carthago SF et Kis Miss La Cour SF par Calypso d’Herbiers SF), née chez ANNIE BARBECOT (63), Alexandra Ledermann est 5e du Grand Prix avec Requiem de Talma SF (Cento et Joyeuse SF par Qredo de Paulstra SF), né chez MICHEL GUIOT (08). Quelques semaines plus tard, Saint-Lô a pu maintenir un CSI 4* indoor où les représentants Selle Français n’ont pas manqué de se distinguer dans le Grand Prix : Juliette Faligot manque de peu la victoire avec Arqana de Riverland SF (Windows VH Costersveld alias Cornet Obolensky et Stella de Riverland SF par Diamant de Semilly SF), née à la SCEA de RIVERLAND (16). A la 3e place, Nina Mallevaey confirme sa bonne entente avec Virtuose Champeix SF (Rubins des Bruyères SF et Libertine de la Loge SF par avec Espoir SF), né chez Hélène HERRMANN (23). Laurent Goffinet pointe au 5e rang avec le remarquablement bien né Atome des Etisses (Mylord Carthago SF et Eve des Etisses SF par Quidam de Revel SF), né chez JEAN-FRANÇOIS BATILLAT (50). Alexandra Francart est 7e, associée à Betty du Prieuré SF (Dorémi et Calista Z par Chellano Z), née chez JOËL CARRE (08). Vital Chance SF alias Vital Chance*De la Roque (Diamant de Semilly et Image du Château II SF par Rivage du Poncel SF), né chez MARIE BOURDIN (76) et associé à Marc Dilasser, pointe au 2e rang d’une épreuve 1,50 mètre, tout comme le belge Emile Hendrix avec Vintadge de la Roque SF (Kannan et Dody de Chalusse SF par Galoubet A SF), né à TOP STALLIONS COMPANY.

CAP SUR LA PÉNINSULE IBÉRIQUE Comme en début d’année, beaucoup de cavaliers ont pris la direction des gros complexes équestres en Espagne, et de Vilamoura au Portugal. Laura Kraut remportait le premier Grand Prix 3* de Vejer la Frontera le 13 septembre avec Berdenn de Kergane SF, alias Casco Bay (Quaprice Boimargot et Rosière de Kergane SF par Flipper d’Elle SF), né chez Louis

ERIC KNOLL

Vital Chance SF

Saut d’obstacles - 8

MagSF39.indd 8

10/01/2021 16:59:34


FESSIONNELS ÉQUINS

PRESTATIONS DE SERVICES POUR PRO

Concentrez-vous sur votre cœur de métier, comptez sur nous pour le reste ! COMMUNICATION COMMUNICATION

∙ Graphisme : logos, plaquettes, fiches étalons... ∙ Création et mises à jour de sites web. ∙ Gestion de réseaux sociaux. ∙ Formations réseaux sociaux. ∙ Sponsoring : accompagnement, dossiers...

ASSISTANAT ASSISTANAT ADMINISTRATIF ADMINISTRATIF ∙ Accompagnement administratif. ∙ Gestion de vos démarches concours. ∙ Prise en charge de votre facturation. ∙ Accompagnement logistique. ∙ Optimisation de vos performances.

Mais pas que ! POUR EN SAVOIR PLUS SUR TOUTES NOS PRESTATIONS :

www.services-peps.fr @pepsagence

MagSF39.indd 9

agence_peps

10/01/2021 16:58:11


Uno de Cerisy SF

Photos Eric Knoll

Requiem de Talma SF

Scoopdyga

Eric Knoll

Twentytwo des Biches SF

Vivaldi des Meneaux SF

Saut d’obstacles - 10

MagSF39.indd 10

10/01/2021 17:05:44


Scoopdyga

Vertigo du Desert SF

MENIER (56). Dans le même Grand Prix, Argan de Beliard SF (Mylord Carthago SF et La Belle Normande SF par Ahorn), né chez DANIEL LETOURNIANT (14), prend la 4e place avec le portugais Luis Sabino Goncalves. On retrouvera ce couple en 5e position, la semaine suivante, puis à la 2e place du Grand Prix de début octobre, avant de signer de nouveaux classements à Vilamoura lors du CSI 4*. Les cavaliers britanniques se sont montrés très performants avec des produits Selle Français : à Vilamoura, Guy Williams enchaîne les performances avec Rouge de Ravel SF (Ultimo van Ter Moude et Océane du Ruisseau SF par Quouglof Rouge SF), né chez PRISCILLA POTTIER GLASER (14) : trois victoires dont celle du Grand Prix 3* du 10 septembre, où son compatriote Jack Whitaker prend la 3e place avec Valmy de la Lande SF (Mylord Carthago SF et Athena de la Lande II SF par Starter SF), né chez la famille LECONTE (50). Ce couple est aussi l’un des quatre doubles sans faute dans la Coupe des Nations, avant de prendre la 5e place du Grand Prix. Pour l’oncle de Jack, John Whitaker, les performances avec Unick du Francport SF (Zandor Z et Pêche du Heup SF par Hélios de la Cour II SF ), né chez Véronique et Laurent BAILLET (60), ont commencé à Vejer de la Frontera en Espagne avec plusieurs classements, dont une 4e place en Grand Prix 3*, avant de se poursuivre à Vilamoura : le couple est 5e du Grand Prix 3* le 1er novembre, puis 8e du Grand Prix 4* mi-novembre, épreuve dans laquelle on trouvait cinq Selle Français, dont quatre produits de Mylord Carthago, parmi les neuf barragistes. En trio gagnant : Twentytwo des Biches SF (Mylord Carthago SF et Twenty One SF par Kalor du Bocage SF), née chez Mylène MARTIN (14), s’impose avec le suisse Bryan Balsiger devant la portugaise Luciana Diniz, associée à Vertigo du Désert SF (Mylord Carthago SF et Kamelia des Brumes SF par Robin II Z), né chez Laurent AUBAUX (35). Le belge François Mathy Jr. complète le podium avec Uno de la Roque SF (Numero Uno et Reskiou de la Roque SF par Kannan), né à TOP STALLIONS COMPANY (14). John Whitaker avait aussi pris la 2e place du Grand Prix 3* du 18 octobre avec Varoch Saint Jean SF, alias Sharid (Tou-

lon et Gandhara II SF par Vancouleurs SF), né chez JeanPaul RIUS (56). Par équipe, les Français ont pris une belle 2e place dans la Coupe des Nations avec une superbe entrée à ce niveau pour Grégory Cottard, auteur d’un des quatre doubles sans faute de l’épreuve, avec Bibici SF (Norman Pré Noir SF et Uelème SF par Nelfo du Mesnil SF), née chez DANIEL MILLET (60). Kévin Staut était associé à Tolède de Mescam SF alias Tolède de Mescam*Harcour (Mylord Carthago SF et Alimar de Mescam SF par Kouglof II SF), née chez FRANCOIS NIGER et PATRICK RABOT (29), et Edward Lévy à Uno de Cerisy SF (Open Up Semilly SF et Kaline de Cavilly SF par Siego), né chez Valérie et Laurent VINCENT (50). Sur la 3e marche du podium, l’équipe d’Irlande comptait dans ses rangs Arlo de Blondel SF (Dollar Dela Pierre SF et Surprise de Blondel SF par Kassidi SF), né chez feu Michel RUEL (50). Olivier Robert a fait une belle tournée du sud, d’abord à Vilamoura, où il se classe 4e dans un Grand Prix 3* avec Vangog du Mas Garnier SF (Windows VH Costersveld alias Cornet Obolensky et Natasha SF par Quidam de Revel SF), né chez FRÉDÉRIQUE et DOMINIQUE MAES (50), puis à Vejer avec deux classements en Grand Prix 3*, 5e puis 3e, pour Vivaldi des Meneaux SF (Chippendale Z et Dagotte CSSF par Bamako), né chez VALÉRIE COUGOUILLE (33). On retrouve aussi, après la 3e place de l’aquitain, une belle percée de Selle Français : Laurent Goffinet et Atome des Etisses SF (Mylord Carthago SF et Eve des Etisses SF par Quidam de Revel SF), né chez JeanFrançois BATILLAT (50), sont 5e, devant Marc Dilasser et Vital Chance SF alias Vital Chance*De la Roque SF (Diamant de Semilly SF et Image du Château SF par Rivage du Poncel SF), né chez MARIE BOURDIN (76). L’italien Lorenzo de Luca pointe en 8e position avec Telstar de la Pomme SF (Nabab de Rêve et Nimfe de la Pomme SF par For Pleasure), né chez GEERT BAERTSOEN (14). A noter aussi dans un des CSI 4* de Vilamoura, la victoire dans une épreuve 1,50 mètre d’Olivier Guillon avec Vitot du Château SF (Toulon et Signora SF par Kannan), né chez Jean GRANDJEAN (51).

Saut d’obstacles - 11

MagSF39.indd 11

10/01/2021 17:06:22


Portrait cheval

Rouge de Ravel SF, diamant brut En 2020, Rouge de Ravel SF a été désigné meilleur représentant du Stud-Book Selle Français au classement WBFSH. Celui qui a révélé tout son talent sous la selle du Britannique Guy Williams s’impose en effet régulièrement en CSI 4* et 5* depuis 2017. Cheval au caractère bien trempé, ce fils d’Ultimo van ter Moude brille par sa force, son intelligence et son mental de guerrier. qu’il le trouvait magnifique. Son coup de saut exceptionnel, son tempérament de guerrier déjà bien visible, son cœur sur le chanfrein… Nous avons été séduits », raconte Corinne Alexander avec émotion. Souplesse, vitesse, endurance, intelligence et mental d’acier : Rouge de Ravel SF avait en effet déjà tout d’un véritable petit génie du saut d’obstacles. S’il est le premier produit de la jument Océane du Ruisseau SF (Quouglof Rouge SF), son père est quant à

Scoopdyga

Il n’a pas fallu très longtemps pour que le potentiel de Rouge de Ravel SF soit détecté. A trois ans, il quitte les écuries de ses éleveurs, Priscilla et Jean-Noël Pottier, pour rejoindre Corinne et Gavin John Alexander au Haras de Lillebec (27). Il n’y a pas que dans l’œil de ses propriétaires que Rouge a tapé lors des ventes Nash du mois de novembre de cette année-là. « Nous étions assis à côté de Laurent Elias, qui était alors entraîneur de l’équipe de France. En le voyant, il nous a tout de suite confié

lui une véritable référence. Ultimo van Ter Moude (Capitol I x Nurielle van ter Moude par Major de la Cour SF) a ainsi transmis son courage, son élasticité et son équilibre au beau bai. Gagnant de nombreux Grand Prix sous la selle de Todd Minikus, Ultimo affiche un très beau papier maternel 100% issu du Selle Français : sa mère, Nurielle Van Ter Moude, a pour père Major de la Cour SF et pour mère Pleiade de Revel SF par Jalisco B SF.

Guy Williams, une rencontre déterminante Après être passé sous la selle de nombreux cavaliers au Haras de Lillebec, c’est finalement en 2017 que Rouge de Ravel SF fait la rencontre de son cavalier actuel, Guy Williams, alors installé près de Rouen. « Nous avons fait connaissance avec Guy tout à fait par hasard, lors d’une compétition à Quincampoix », explique la propriétaire du cheval. « Nous ne savions même pas qu’il était installé en France ! Nous lui avons alors proposé d’essayer Rouge. » Sans le savoir, Corinne et Gavin John Alexander allaient, grâce à cette rencontre, faire prendre un véritable tournant à la carrière sportive de leur cheval. Une véritable entente se crée immédiatement entre Rouge de

12

MagSF39.indd 12

10/01/2021 17:07:18


Scoopdyga

Ravel SF et Guy Williams. Quelques mois plus tard, l’étalon dit adieu aux épreuves auxquelles il prend habituellement part (1,30, 1,40 mètre) pour finalement s’illustrer sur 1,50 mètre ou plus. « Guy Williams a réellement su apprivoiser Rouge et surtout, il a su accepter son fort caractère. Et le cheval lui rend bien. Ils forment un couple magnifique. Ils étaient faits pour être ensemble », souligne Corinne Alexander. Et, en effet, depuis que le couple s’est formé, il n’a cessé d’être performant. Parmi ses victoires les plus emblématiques, le Grand Prix du CSI 5* du Global Champions Tour de Londres en août 2018 et le Grand Prix du CSI 4* de la Corogne en juillet 2019. Plus récemment, Guy Williams et Rouge de Ravel SF se sont imposés à trois reprises à Vilamoura lors du Sunshine Tour aux mois d’octobre et de novembre 2020. Ces victoires, le bai semble d’ailleurs y avoir pris goût : « quand il va aux remises des prix, il regarde toujours derrière lui afin de s’assurer qu’il est bien le premier », confie sa propriétaire avec humour.

Une révélation tardive Si Rouge de Ravel SF est aujourd’hui très performant en compétition, c’est notamment grâce à Guy Williams. Car malgré un potentiel immense, les débuts de Rouge de Ravel SF n’ont pas toujours été des plus simples. Doté d’un caractère bien trempé et d’une énergie débordante, il était parfois

“Une véritable entente

existe entre Rouge de Ravel SF et Guy Williams. difficile pour les cavaliers de faire émerger le meilleur de ce que le jeune cheval était capable de donner. Néanmoins, dès ses premiers sauts en compétition, Rouge de Ravel SF a su montrer qu’il avait tous les moyens nécessaires pour s’illustrer bien au-delà des épreuves auxquelles il participait. Le succès qu’il connaît aujourd’hui, Corinne Alexander l’explique également par la volonté et le besoin, pour Rouge de Ravel SF, d’une stabilité sans faille dans son quotidien. « Changer de cavalier tous les deux ou trois ans quand il était plus jeune était difficile pour lui. Il aime que ce soit toujours les mêmes personnes qui l’entourent et que le rythme de ses semaines soit strictement le même. Il a donc par exemple toujours le même vétérinaire, il n’y a que sa groom qui l’emmène en trotting et qui le prépare, etc. Il déteste que l’on change ses habitudes », explique sa propriétaire. Et Guy Williams a su respecter ce besoin, offrant ainsi

un certain confort à la fois physique et moral à son cheval. Une relation marquée par un respect mutuel, qui leur permet de briller depuis trois ans maintenant. Désormais âgé de quinze ans, Rouge de Ravel SF semble pourtant encore loin de la retraite et ses derniers résultats le prouvent. « Nous mettrons un terme à sa carrière sportive lorsqu’il nous le demandera ou lorsque nous estimerons que cela est préférable pour lui. Pour le moment, il est encore très performant et surtout très heureux d’aller en compétition », raconte Corinne Alexander. Le quotidien du bai est également pensé de manière à le préserver au maximum : pas de séance de saut en dehors des compétitions et beaucoup de sorties en extérieur. De quoi garder le moral et la forme physique et ainsi assurer encore beaucoup de belles victoires signées Rouge de Ravel SF.

13

MagSF39.indd 13

10/01/2021 17:09:17


Notre plus ancienne vidéo remonte à

1987

Crédit photo : Scoopdyga

Et la tienne ?

Tous vos parcours sur

MagSF39.indd 14

10/01/2021 17:10:02


International

Le Selle Français toujours vaillant sur les complets internationaux

Entre protocoles sanitaires exigeants et restrictions de circulation entre pays, il a fallu de la ténacité aux organisateurs de grands évènements pour maintenir leur manifestation ! Mais, malgré toutes ces difficultés, ceux qui l’ont fait ont été récompensés par la présence de très beaux plateaux de cavaliers. C’était le cas à Pau, du 22 au 25 octobre, où s’est déroulé le seul CCI 5*L de l’année ! La très forte délégation britannique en présence a dominé la compétition, ce qui permet de saluer la bonne prestation de l’un de nos Selle Français exportés, Toledo de Kerser SF (Diamant de Semilly SF et Ariane du Prieuré II SF par Papillon Rouge SF), né chez KERSTIN DREVET (33). Sous la selle de Tom McEwen, le gagnant de l’épreuve en 2019 prend cette fois la 5e place après un cross et un hippique sans pénalité. Deux autres Selle Français, montés par des cavaliers tricolores, se hissent dans le Top 10 : Trompe l’œil d’Emery SF (Imprévu de la Cour SF et Dagana de Vauberon SF par Fury de la Cense SF), né chez RACHEL TRIQUENEAUX (02), prend la 7e place, associé à Alexis Goury, tan-

Toledo de Kerser SF

SINNAMARI SF EXCELLENT AU MARATHON ! En parallèle au CCI 5*L, Pau recevait le Championnat du Monde d’attelage à un cheval. L’équipe de France remporte la médaille d’argent par équipe avec dans ses rangs Jean-Michel Olive associé à Sinnamari SF (Iowa et La Futaie du Luc SF par Comte des Tilleuls SF) né chez JEAN-PAUL BÉRARD (02) et LAURENCE CURTIL (28). Le meneur isérois réalise le meilleur score sur l’épreuve de marathon avec son Selle Français.

ERIC KNOLL

Crédit photo : Scoopdyga

Même si l’absence d’échéances internationales majeures a affecté l’activité du concours complet, la persévérance des organisateurs, notamment français, a permis de maintenir de grands rendez-vous dans cette belle discipline. Les chevaux du Stud-Book Selle Français n’ont pas manqué de s’y distinguer !

Concours complet - 15

MagSF39.indd 15

10/01/2021 17:10:49


Eric Knoll

Birmane SF

dis que Vitorio du Montet SF (Lando et Jenlah des Yvers SF par Arpège Pierreville SF), né chez Hubert Mazeaud (01) et monté par Maxime Livio, prend une belle 8e place.

Lignières : les Tricolores dominent leur sujet ! Du 8 au 11 octobre, le Pôle du Cheval et de l’Âne de Lignières (18) accueillait plusieurs épreuves dont un CCI 4*L.

Api du Libaire SF

Beaucoup de cavaliers étrangers en route pour Pau en ont profité pour présenter d’autres chevaux à Lignières, et le plateau était très relevé. Cela n’a pas impressionné les Français qui ont dominé ce CCI 4*L. La victoire est pour Maxime Livio associé au gris Api du Libaire SF (Fusain du Defey et Elea du Libaire SF par Trésor de Cheux SF), né chez Annick Duchêne (52). Il est suivi par Thomas Carlile, toujours performant avec l’excellente Birmane SF (Vargas de Ste Hermelle et Royce de Kreisker SF par Diamant de Semilly SF), née à la SCEA du Béliard (94), chez Gérard Brescon. Louis Seychal est 4e avec Bakar de l’Océan LA SF (Grafenstolz et Marlène des Chaumes SF par Gunter d’l’Herbage SF), né à la Sarl Equi Space (44), devant Nicolas Touzaint associé à Absolut Gold SF alias Absolut Gold*HDC (Grafenstolz et Belle Meralaise par Verglas), né chez Philippe Patenotte (60). Au 8e rang, Jean-Lou Bigot classe Aktion de Belhème*Concept PGO SF (Lauterbach et Raison de Blondel SF par Jericho Pierreville SF), né chez Frédéric Aimez (76).

Eric Knoll

Victoire italienne pour le Selle Français En Italie, les compétitions ont également continué avec succès. Les CCI de Montelibretti fin octobre ont bien réussi aux chevaux Selle Français. Sur le CCI 3*L, Camille Lejeune s’impose avec Caryotype Blanc SF (L’Arc de Triomphe et Casaflor du Moulin SF par Laeken SF), né à l’EARL de Maison Blanche (55), devant Born West SF (Dalton Van Het Lindenhof et Cadenelle par Calido), né dans les Côtes d’Armor chez Jérôme Reboul et Christian Planchon, et monté pour l’Italie par Matilde Piovani. Camille Lejeune classe aussi au 5e rang Canzonetta des Isles SF (Rinaldo des Isles SF et Nymphea des Isles SF par Elan de la Cour SF), né à l’élevage de la famille Chiche-Hubert (44). Sur le CCI 4*S, cinq des huit premiers sont des Selle Français : la victoire est pour l’italienne Arianna Schivo associée à Quefira de l’Ormeau SF (Iolisco de Quinhon SF et Isabelle du Brulot SF par Beauséjour IV SF), née chez Alexandra Palardy (85), devant sa compatriote Evelina Bertoli avec Seashore Spring SF (Erudit et Bubbles SF par Jasmin SF), né chez Eric Rosais (29). Deux autres cavaliers italiens sont dans le classement avec des Selle Français : Juan Carlos Garcia est 4e

Concours complet - 16

MagSF39.indd 16

10/01/2021 17:12:29


Eric Knoll

Viamant du Matz SF

avec Ugo du Perron SF (Litchi Hoy SF et Romy du Perron SF par Quaprice Boimargot), né chez Pierre Henriot (70), et Marco Biasia, 8e avec Trésor de la Loge SF (Kannan et Image de la Loge SF par Dollar du Murier SF), né à la SCEA Elevage de la Loge (44). La Suissesse Roxane Gonfard prend la 6e place avec Opi de Saint Léo SF (Baie de Villeclare SF et Rigolette par Alizé), né chez Frédéric Pierre (87). Les deux complices Selle Français des cavalières de l’équipe allemande ont continué à montrer leur compétitivité : fin août, avec Sandra Auffarth, le bel alezan Viamant du Matz SF (Diamant de Semilly SF et Heralina par Voltigeur le Malin), né chez Roger Sevette (44), est 2e du CCI 4*S d’Arville (Bel-

gique), remporté par Julia Krajewski et Samouraï du Thot SF (Milor Landais SF et Melitos du Thot SF par Flipper d’Elle SF), né chez Jean-François Noël (50). Ce couple s’impose à nouveau début octobre sur le CCI 4*S de Strzegom (Pologne), tandis que Sandra Auffarth et Viamant du Matz SF retrouvent une 2e place sur le CCI 4*S de Luhmühlen (Allemagne), devant l’Australien Andrew Hoy associé à Vassily de Lassos SF (Jaguar Mail SF et Illusion Perdue par Jalienny), né dans le Gers chez Jérôme Berges, Jean-Louis Beth et Sonya Eyraud.

Samouraï du Thot SF

La WBFSH a publié en octobre son classement annuel basé sur les performances enregistrées par la FEI entre le 1er octobre 2019 et le 30 septembre 2020. En concours complet, le Stud-Book Selle Français prend une très belle 2e place, derrière le KWPN et devant le Hanovre. Le résultat est acquis en prenant en compte les résultats des six chevaux les plus performants. Nos ambassadeurs présentent un joli tir groupé entre les 13e et 16e places grâce à Triton Fontaine SF (Gentleman IV SF et Grenouil Fontaine SF par Nightko SF), né chez Sophie Pelissier Coutureau (14), Tzinga d’Auzay SF (Nouma d’Auzay SF et Danae de Turenne SF par Masquerader), née chez Natacha Gimenez et Sébastien Monteil (19) puis, au 16e rang, Birmane SF (Vargas de Ste Hermelle et Royce de Kreisker SF par Diamant de Semilly SF), née à la SCEA du Béliard (94). Toledo de Kerser SF (Diamant de Semilly SF et Ariane du Prieuré II SF par Papillon Rouge SF), né chez Kerstin Drevet (33), occupe le 20e rang, suivi en 23e position par Romantic Love SF (L’Arc de Triomphe et Sherlove Ville par Shercame), né chez Lydia Gallone (83), et à la 26e place, par Cristal’Fontaine SF (Chef Rouge et Nous avons Gagné par Griot de Mara), né chez Clémence Duconge (24).

Eric Knoll

Le Selle Français 2e du classement WBFSH en complet

Concours complet - 17

MagSF39.indd 17

10/01/2021 17:14:12


Portrait cheval

Triton Fontaine SF, courage et modernité À 13 ans, Triton Fontaine SF compte déjà de nombreuses victoires à son palmarès. Né du croisement entre l’étalon Gentleman IV SF et Grenouil Fontaine SF (Nightko SF), le Selle Français s’illustre sous la selle de Karim Florent Laghouag, et apparaît en 13e position des meilleurs chevaux de concours complet au classement 2020 WBFSH, et comme le meilleur SF.

Eric Knoll

Les chemins de Triton Fontaine SF et Karim Florent Laghouag auraient pu se croiser bien plus tôt. Né à seulement vingt kilomètres des écuries du cavalier tricolore, chez SOPHIE PELISSIER - COUTUREAU dans l’Orne, le Selle Français n’y est arrivé qu’en 2018. Après six années passées sous la selle du jeune Antoine de Silly – qui l’a formé et avec qui il a tourné sur des épreuves CCI 1* et CCI 2* –, Triton Fontaine SF a séduit Karim Florent Laghouag, alors à la recherche de la relève de son fidèle Punch de L’Esques (Hermes d’Authieux et Gaia of Ultan par Ultan). « Nous

avons reçu quelques vidéos du cheval et ça a été un véritable coup de cœur. Nous l’avons donc acheté très peu de temps après, avec le soutien de Guy Bessat, l’entraîneur de Karim, et de Philippe Lemoine », explique Camille Lafitte, la compagne du cavalier membre de l’équipe de France. Outre la qualité de saut et les allures de Triton Fontaine SF, c’est aussi le pedigree de ce dernier qui a séduit Karim Florent Laghouag et Camille Lafitte. Fils du très bon Gentleman IV SF (Laudanum) et petit-fils de Narcotique SF (Fair Play III SF et Bourree SF), l’emblématique jument montée par Pierre Durand de nombreuses fois gagnante sur le circuit international, Triton Fontaine SF est en effet le produit de croisements entre plusieurs champions. Sa deuxième mère, Bourrée, est considérée comme l’une des plus belles souches maternelles françaises. Karim Florent Laghouag ne s’est donc pas trompé : Triton Fontaine SF avait tout pour devenir un vrai champion et n’a aujourd’hui de cesse de le prouver.

2020, lors du CCI 5* : « le cheval n’était pas très en forme et nous avons par la suite appris qu’il était en fait atteint de la maladie de Lyme. Malgré tout, il s’est démené et a fini le cross. Un véritable exploit selon les vétérinaires ! Beaucoup de chevaux n’auraient jamais pu faire ce que Triton a fait. Une chose est sûre, il y a été au mental », raconte Camille Lafitte. Triton Fontaine SF s’avère ainsi être un véritable guerrier, prêt à tout pour son cavalier et pour décrocher la victoire. Et ce n’est pas la seule qualité qui lui a été transmise par ses aïeux : ils lui ont aussi donné du sang. Triton est doté d’une réelle énergie, une qualité loin d’être négligeable pour un cheval de concours complet ! Si Gentleman IV SF a, dans sa jeunesse, connu le haut niveau en saut d’obstacles, notamment sous la selle du brésilien Rodrigo Pessoa, il a pourtant transmis à Triton Fontaine SF les qualités nécessaires à un très bon cheval de concours complet.

Des qualités héritées de Gentleman IV SF

Dès son arrivée chez Karim Florent Laghouag, Triton Fontaine SF a vu toutes ses performances couronnées de succès. En 2018, le couple remporte ses deux premiers concours : le CIC 2* de Chaumont-en-Vexin et le CIC 3* de Jardy. « Leur ascension a été très rapide », souligne Camille Lafitte. Néanmoins, le passage aux épreuves labellisées

De son père, Gentleman IV (Laudanum x Narcotique SF par Fairplay III SF), Triton Fontaine SF a notamment hérité d’un courage et d’une détermination sans faille, ainsi que d’une profonde envie de gagner. Preuve en est à Pau en

Une ascension fulgurante

Concours complet - 18

MagSF39.indd 18

10/01/2021 17:14:48


Eric Knoll

“Triton n’a pas fini de faire parler de lui.

des Nations du CCIO 4* de Waregem en Belgique, à l’issue de laquelle l’équipe tricolore monte sur la deuxième marche du podium. De quoi prédire de belles performances à l’avenir.

Objectif Tokyo 2021 Aujourd’hui, la carrière du beau bai s’annonce encore pleine de compétitions emblématiques

Eric Knoll

CCI 4* s’est avéré quelque peu délicat. « Triton a un potentiel énorme mais à cette période, il n’était pas encore prêt physiquement pour ce niveau de compétition », explique son cavalier. Grâce aux conseils de Jean-Luc Force et Serge Cornut, Karim Florent Laghouag a davantage axé son travail sur la musculation du dos de Triton. Une étape qui lui a permis de progresser en dressage. « Avant, les changements de pied passaient difficilement. Aujourd’hui, on dirait qu’il a fait ça toute sa vie ! », raconte le complétiste. Ce travail de fond a par la suite permis au couple de réaliser de très belles performances dans des épreuves 4*. Ensemble, Triton et Karim se classent ainsi troisièmes du CCI 3*-S du Haras du Pin et deuxièmes du CCI 4*-L de Pratoni del Vivaro en 2019. La même année, le couple est également sélectionné pour représenter la France lors de la Coupe

et de réussites. À court et moyen termes, Karim Florent Laghouag mise beaucoup sur Triton Fontaine SF. Et surtout en ce qui concerne les Jeux Olympiques de Tokyo, initialement prévus pour l’année 2020. Le couple avait donc déjà entamé sa préparation. Outre les séances de galop et les divers entraînements à Saumur avec l’équipe de France, Karim et Triton suivaient un protocole strict et nécessaire, néanmoins surprenant. « Afin de se préparer aux conditions climatiques particulières du pays, le cheval a notamment dû s’entraîner sur un tapis, sous une bulle avec un humidificateur d’air et un chauffage. Karim était quant à lui sur un vélo d’appartement », explique Camille Lafitte. « Pour ces Jeux, il ne faut pas prendre la préparation à la légère. Les conditions climatiques vont constituer un facteur important et limitant pour les chevaux et cavaliers qui ne s’y sont pas préparés. » Compte tenu du décalage de ces olympiades à 2021, Karim Florent Laghouag misera également sur sa participation à de nouveaux CCI 5* – notamment à Badminton – afin de parfaire sa préparation. Une chose est sûre, Triton Fontaine SF n’a pas fini de faire parler de lui.

Concours complet - 19

MagSF39.indd 19

11/01/2021 09:17:51


MagSF39.indd 20

10/01/2021 17:16:22


Événement

Sélection, révélations, et consécrations ! Malgré le déroulement de cette année si particulière, l’Événement Femelles du Stud-Book Selle Français a connu son succès habituel. Les éleveurs ont présenté un très beau lot de pouliches de 2 et de 3 ans. Dans la génération des aînées, les bonnes aptitudes détectées l’an dernier se sont confirmées : les lauréates du podium 2019 s’offrent un inédit doublé ! six pères différents, dix ayant au moins une représentante dans chaque génération. Avec trois représentantes chez les 3 ans et deux chez les 2 ans, le grand performer de Pénélope Leprévost, Mylord Carthago SF (Carthago et Fragance de Chalus SF par Jalisco B SF) est le plus représenté, ex-aequo avec Balou du Rouet (Baloubet du Rouet SF), père de quatre juments de 2 ans et d’une 3 ans. On remarque aussi l’intérêt des éleveurs pour la jeune génétique, avec la présence, parmi les géniteurs de ces demoiselles, de treize étalons Selle Français âgés en 2020 de dix ans au plus. En ce qui concerne les souches maternelles, des grandes lignées s’affirment :

LES GARENNES

En parallèle des finales des chevaux de 4 ans qui faisaient l’ouverture de la Grande semaine de saut d’obstacles 2020, l’Événement Femelles s’est déroulé dans de parfaites conditions les 29 et 30 septembre, et dans le respect d’un protocole sanitaire bien précis. Avec quarante-quatre pouliches de 2 ans et quarante-cinq de 3 ans, la finale de la jeune génétique femelle n’a pas perdu en effectif, et la qualité était au rendez-vous : toutes les pouliches de 2 ans ont obtenu une moyenne supérieure à 15,50, et celles de 3 ans passent toutes la barre des 15,70. Côté origines, la diversité est toujours de mise avec soixante-

Femelles 2 et 3 ans - 21

MagSF39.indd 21

10/01/2021 17:16:54


Beau travail de sélection des éleveurs La gagnante 2020, Isaura SF (Mylord Carthago SF et Cupcake du Borget SF par Numero Uno), nous ramène à la souche de Toscane SF (Uriel SF) qui, avec Image de Talma SF (Mylord Carthago SF), a donc deux descendantes dans le Top 7 avec des notes de 17 et plus. Devenue propriété d’un cavalier international et éleveur chilien, Nicolas Imchenetzky Ebensperger, Isaura SF était présentée par le nordiste Frédéric Wawrzyniak. Depuis plusieurs années, il travaille avec l’éleveur d’Isaura SF, l’Espagnol Alejandro Marly Miquel. Installée près de Barcelone, celui-ci est un fervent adepte du Stud-Book Selle Français et réussit fort bien puisqu’il avait obtenu en 2018 la même consécration pour la sœur utérine d’Isaura SF, Gloria Casa Ballonga SF (Vagabond de la Pomme). Avec ce nouveau titre, Frédéric Wawrzyniak, qui avait été vice-champion de France 2014 avec Cupcake du Borget SF, accroche un sixième podium pour les produits issus de la jument de l’élevage de Doreen Espeel. Belle famille ! Isaura SF obtient la meilleure note de modèle avec 17,40 pour une moyenne de 17,66.

de Fondcombe SF par Quidam de Revel SF), née chez Philippe Prévost (01). Avec une moyenne de 17,17, elle prend la 4e place entre les deux représentantes de l’élevage du Chanu. Sa lignée maternelle notée à 8/10 fait paraître en 2e mère l’internationale Saura de Fondcombe SF (Balou du Rouet (ISO 168) et vient de la souche normande sélectionnée par Pierre Le Boulanger. De cette souche, Philippe Prévost avait déjà fait naître Daenerys de Fondcombe SF (Lando), championne de France 2015 des 2 ans et qui poursuit sa carrière sous la selle de l’irlandais Mark Mcauley. Les trois autres pouliches issues des lignées ayant obtenu le score maxi figurent dans le Top 5 du classement. On trouve les deux juments de Brigitte et Yves Langelier (50), Italia du Chanu SF (Delstar Mail SF et Camilla du Chanu SF par L’Arc de Triomphe) et Iroise du Chanu SF (Balou du Rouet et Venise du Chanu SF par L’Arc de Triomphe), respectivement 3e et 5e du classement général. Elles se recommandent de la souche d’Hilda du Mesnil SF (Amarpour et Danae SF par Starter SF), d’où notamment Baladine du Mesnil SF (Le Sartillais SF et Reine du Mesnil II SF par Le Plantero SF), ISO 181 avec Xavier Caumont. Parmi les sept pouliches ayant un score supérieur à 17, on remarque en 6e position Islabonita de Bel Air SF (Nervo-

La vice-championne de cette édition, Island de Panloup SF (Monte Bellini et Sanga du Garret SF par Idéal de la Loge SF), présente une lignée maternelle moins capée, notée 6/10, mais très intéressante avec une mère qui présente déjà un ISO 145, et poursuit sa carrière en compétition avec Alex Carlet, plusieurs fois titulaire de l’équipe de France Junior et Jeunes Cavaliers. Pour une première présence sur les concours d’élevage, Alex Carlet et sa maman Sandrine, naisseurs de cette belle alezane dans leurs installations près de Bourg-en-Bresse, obtiennent une belle récompense pour leur pouliche, notée à 18,37 à l’obstacle, avec une moyenne de 17,42. Island de Panloup SF est le premier produit de Sanga du Garret SF, qui a également donné par transfert d’embryon la même année un mâle par Monte Bellini. La meilleure note au saut en liberté, 18,62, est pour Icaune de Fondcombe SF (What a Quick Star alias Big Star, et Ailyria

Island de Panloup SF

Les Garennes

huit pouliches de 2 ans ont des lignées maternelles notées à 10/10 à partir de l’expertise du Stud-Book Selle Français, six figurent parmi les vingt premières du classement.

Les Garennes

Isaura SF

Femelles 2 et 3 ans - 22

MagSF39.indd 22

10/01/2021 17:20:13


Les Garennes

Hypnose de l’Etre SF

so SF et Britney de Bel Air SF par Dalton Van Het Lindehof), née chez Fanny Martin et Gérard Nicolas (62). Si sa souche maternelle originaire de l’Ain est faiblement notée (4/10), on y voit apparaître une certaine réussite avec les deux propres sœurs par Diamant de Semilly SF : Une Futée de Wy (ISO 155) et A Futée de Wy (ISO 158). Au 7e rang, se classe Image de Talma SF (Mylord Carthago SF et Barilla de Toscane SF par Baloubet du Rouet SF), née chez Michel Guiot (08) et qui obtient la moyenne globale de 17. Image de Talma SF représente une excellente lignée notée 9/10 d’où est issu l’olympique Rahotep de Toscane SF (Quidam de Revel SF). Elle devance de quelques places sa camarade d’écurie, Irréelle de Talma SF (By Ceira d’Ick SF et Thessalie de Talma SF par Quaprice Boimargot), descendante de l’exceptionnelle Javotte D SF (Cor de Chasse SF), d’où notamment Itot du Château SF (Le Tôt de Semilly SF). Irréelle de Talma SF est la sœur utérine du prometteur Baïkal de Talma SF (Catoki), ISO 134, performer en 2020 avec Mégane Moissonnier sur le circuit Grand National FFE-AC Print. Elle est l’une des cinq pouliches à obtenir plus de 18 à l’obstacle en liberté pour une moyenne globale de 16,71, la plaçant en 13e position,

“Les lauréates du podium 2019 s’offrent un doublé inédit !

Quant à Ipanema des Lotus SF (Canturo et Pampa de la Violle SF par Elan de la Cour SF), née chez Stéphanie Alexandre (54), elle obtient la meilleure note aux allures en liberté avec 17,75 et témoigne ainsi de la réussite dans l’Est de la France de la souche de la famille Martinon venue de Loire-Atlantique, d’où sont issus Bamboula SF (Chabeli et Picnik SF par Fra Diavolo), ISO 169, ou Aurnella SF (Hurlevent SF et Jade de l’Erdre SF par Double Espoir SF), ISO 180. Ipanema des Lotus SF termine avec la jolie moyenne de 16,41.

Bis repetita pour le podium des H !

Icaune de Fondcombe SF

Les Garennes

C’est un incroyable scénario qui s’est déroulé pour le championnat des 3 ans ! Dans un lot très relevé avec huit juments obtenant une moyenne supérieure à 17, le podium n’est ni plus ni moins identique à celui des 2 ans 2019, les trois pouliches lauréates retrouvant leur rang cette année ! Toutes les trois ont gagné en modèle sans perdre de leur chic, et ont confirmé leur bonne aptitude à l’obstacle. C’est donc un nouveau sacre pour Hypnose de l’Etre SF (Contendro et Promise du Reverdy SF par Robin II Z), née au Haras de l’Etre (61). Tiphaine et Alain Thébault, déjà très en

Femelles 2 et 3 ans - 23

MagSF39.indd 23

10/01/2021 17:20:58


score de 17,12 pour chacune : Hermione Idéale SF (Rock’N Roll Semilly SF et Diva Idéale SF par Quinoto Bois Margot SF), née chez Annick et Jean-Armand Robinet (72), et pour l’élevage breton, Hollywood du Leon SF (Kouros d’Helby SF et Licorne de Launay (enregistrée SBS mais pur Selle Français dans son papier) par Bayard d’Elle SF), née à l’élevage du Léon (22).

Htag du Sornin SF

LES GARENNES

Malgré le protocole sanitaire imposant de nombreuses restrictions, les lauréates avec leurs présentateurs et éleveurs, lorsqu’ils étaient présents à Fontainebleau, ont pu être chaleureusement félicités par l’équipe du Stud-Book Selle Français, accompagnée par les fidèles partenaires qui dotaient cet événements : l’Ecole Blondeau, ClipMyHorse qui a retransmis en direct le concours, la SHF, et pour la première fois sur cet événement, France Etalons. « France Etalons, résultant de l’association de Michel Guiot et de Denis Hubert, est fortement marqué de l’empreinte de l’élevage français, notamment avec la reprise des étalons des Haras Nationaux », pointe Maxime Denis, chargé de mission chez France Etalons. « De là, il nous semblait tout à fait logique de devenir le partenaire du Stud-Book Selle Français : nous souhaitions aider le Stud-Book dans la mise en place de toutes ses actions et gagner pour notre part en visibilité. » C’est donc vers l’Événement femelles que s’est tourné France Etalons, qui en devient l’un des partenaires privilégiés. « Ce rendez-vous rassemble d’excellentes juments et les mères de demain », poursuit le chargé de mission. « Nous avons ainsi décidé de primer les meilleures et de soutenir les éleveurs dans leur choix et leur travail de sélection de la génétique femelle. Ce travail, c’est ce qui fait la qualité de notre élevage, c’est ce qui l’améliore et il nous semblait important, grâce à ce partenariat, de mettre en lumière cette réflexion et le savoir-faire de nos professionnels. » Pour concrétiser cet encouragement, France Etalons a ainsi offert cette année une saillie d’un étalon confirmé - au choix dans son catalogue - aux engageurs des pouliches victorieuses dans chaque catégorie. « Si la pouliche a été vendue entre temps, et que l’engageur et le naisseur ne sont pas la même personne, alors le naisseur était également récompensé avec une demi saillie d’un étalon confirmé et une saillie d’un jeune étalon. » Une jolie manière de récompenser le savoirfaire français !

vue dans la préparation des yearlings trotteurs, s’affirment avec succès dans le secteur de l’élevage du cheval de sport. « L’idée, en venant ici, était d’évaluer la jument par rapport aux autres. Nous savions qu’elle avait bien évolué, mais nous ne nous attendions pas à une nouvelle victoire ! Maintenant, notre objectif est la saison des 4 ans en 2021. Mes filles sont très attachées à la jument, le rêve serait de la voir poursuivre sa carrière avec elles », commentait Alain Thébault, heureux de cette victoire savourée pleinement sur le terrain bellifontain alors que l’agenda 2019 n’avait pas permis à la famille Thébault d’être présente. Sa dauphine, Htag du Sornin SF (Sandro Boy et Latina A par Lord Laptot), obtient la meilleure note au modèle avec 17,80, pour une note globale de 17,44. Elle est née chez Bruno Montginoux en Isère. Sa mère est une jument hanovrienne performante en saut d’obstacles en Suisse. Elle confirmait sa qualité en remportant deux semaines plus tard le Régional de Chazey-sur-Ain. Hedjazz du Haut Bois SF (Windows VH Costersveld alias Cornet Obolensky et Vanoise du Haut Bois SF par Le Tot de Semilly SF), née chez André Laresche (25) est 3e avec le score de 17,43. Elle a obtenu la meilleure note aux allures, avec 17,50, et au saut en liberté, avec 17,75. Vanoise du Haut Bois SF (Le Tot de Semilly SF et Naiade du Haut Bois par Apache d’Adriers) est issue de la même souche basse vendéenne que La Mare SF (Apache d’Adriers SF), très productive à l’élevage de Semilly, avec notamment les étalons Rock’N Roll Semilly SF et le jeune Funky Music Semilly SF, tous deux par Diamant de Semilly SF et La Mare SF.

Deux pouliches sont tout près du quinté gagnant avec un

LES GARENNES

La suite du quinté gagnant est pour les deux représentantes de l’élevage de Michel Guiot (08) : Histoire de Talma SF (Vigo Cece SF et Comédie de Talma SF par Kannan), 4e avec la moyenne de 17,36. Elle obtient la meilleure note à l’obstacle avec 18,37. Sa mère, Comédie de Talma SF, ISO 137 en 2019, poursuit sa carrière internationale en Suisse. Histoire de Talma SF est issue de l’excellente souche d’Albert Lebrun, Gerbe d’Or SF (Starter SF). Elle est suivie de près à 17,32 de moyenne par sa camarade d’écurie Halona de Talma SF (Vigo Cece SF et Vega de Talma SF par Jeff d’Or SF), elle aussi très remarquée à l’obstacle, avec une note de 18,25.

Hedjazz du Haut Bois SF

Femelles 2 et 3 ans - 24

MagSF39.indd 24

11/01/2021 10:56:48

n


les

nouveautés BELLINI DUFAURE DE L Mylord Carthago x Dollar dela Pierre

LA LIGNÉE MATERNELLE « D’OUILLY » POUR CE PERFORMER REDOUTABLE DE RÉGULARITÉ EN COMPÉTITION !

info@france-etalons.com www.france-etalons.com +33(0)6.13.78.96.61

KOUROS D’HELBY

Suivez toute notre actualité sur nos réseaux sociaux

Narcos x Laudanum

L’UNE DES MEILLEURES LIGNÉES SF ET UNE RARE PRODUCTION EXCEPTIONNELLE !

INSHALLAH DE MUZE Nabab de Rêve x For Pleasure

UN PUISSANT MÂLE, PETIT FILS DE NARCOTIQUE DE MUZE II !

QUATRO DE RIVERLAND Diamant de Semilly x Jalisco B

UN FILS DE DIAMANT TRÈS PRÈS DU SANG, FILS DE LA PROPRE SŒUR DE QUIDAM DE REVEL!

programme jeune génétique

ARMITAGES BOY

MYLORD CARTHAGO

BY CERA D’ICK

OGRION DES CHAMPS

CANTURANO

TANGELO VD ZUUTHOEVE

Armitage x Feo

Stakkato x Landadel

Canturo x Coriano

CHACLOT

Chacco Blue x Fly High I

COLORE

Contender x Lord

MagSF39.indd 25

Carthago x Jalisco B

Kannan x Domino de Moyon

Narcos II x Laudanum

les

EASY STAR DE TALMA, ESOPE, FAHRENHEIT DE VAINS, FILOU DE HUS, FRIDAY TREIZE, GIORGIO D’ALTENBACH, GREY SKY D’IVRAIE, HALIFAX DE VAINS, HALISCO D’ASSCHAUT, HANLEY DKS, HELL DE TALMA, HELTIC DE BETHUNE, HIGH FIVE MANCIAIS et HOTSHOT CDL.

© Dirk Caremans

Pour toute saillie d’un étalon confirmé, profitez du SOLDE DE SAILLIE OFFERT de l’un de nos jeunes étalons :

stars

11/01/2021 10:57:18


EUROGEN

A4-encart.indd 1 MagSF39.indd 26

17/01/2018 11:29 10/01/2021 17:21:50


18 11:29

Événement

Grande Semaine de Fontainebleau

2020 : une édition singulière Les doutes ont longtemps subsisté sur la tenue de cette édition 2020, finalement décalée d’un mois, du 24 septembre au 4 octobre. Malgré la crise sanitaire et une météo peu clémente, la Grande Semaine de saut d’obstacles a attiré de nombreux clients, français et étrangers, et a mis les meilleurs Selle Français de leur génération sur le devant de la scène.

Pour cette édition très particulière de la Grande Semaine de saut d’obstacles, 1170 chevaux de 4, 5 et 6 ans et cent de 7 ans, qualifiés via une ranking list, avaient fait le déplacement, en partie grâce au maintien des dotations habituelles, substituées par des points durant la saison. La météo apocalyptique a contraint la SHF à se passer du terrain d’honneur. En quelques heures, les plannings étaient revus et le restaurant principal transféré le long du Petit Parquet. Pour la première fois, la GSE de Fontainebleau, à l’aube de son 40e anniversaire, se déroulait intégralement sur le sable. Cette édition 2020, fidèle à son rôle de vitrine de l’élevage, et de baromètre de l’industrie équestre, restera dans les annales à bien des égards, dont le dynamisme des échanges commerciaux. Pour preuve, la présence des marchands européens, un nombre d’essais considérable et une file d’attente à l’examen radiologique inédite depuis une vingtaine d’années ! Côté performances, outre la domination des chefs de race et l’apparition de quelques nouveaux venus, la présence des étalons étrangers est la plupart du temps renforcée par des souches maternelles françaises.

Bon SF, ISO 167, fils de Grand d’Escla SF et Tramontane SF (Licteur), 3e mère de Galaa. Scientifique de profession, passionné de modélisme et d’Afrique, d’où l’affixe "La Marsa", l’éleveur confie ses deux produits annuels à Edouard Fiocre

Galaa la Marsa SF

Les 4 ans arrivaient vierges de toute évaluation préalable, le calendrier estival n’ayant pas permis d’attribuer une note de NEP sur les CIR. Chez les juments, 96 débutantes étaient en lice contre 123 en 2019, une partie des éleveurs ayant dédié leurs sujets à haute valeur génétique à l’élevage plutôt qu’au sport. Le titre 2020 revient à Galaa la Marsa SF, fille de Qlassic Bois Margot SF et de Laa Laa du Voyeux SF, issue de Le Tot de Semilly SF. Cette élégante pouliche, gagnante au modèle, est née à Villeparisis (77) chez MICHEL UZAN, qui a monté jusqu’à 7 ans, puis vendu en Italie, dans les années 1990 Obelix le

LES GARENNES

4 ANS FEMELLES

Saut d’obstacles - 27

MagSF39.indd 27

10/01/2021 17:24:03


depuis 2016. Avant lui, Christophe Grangier a su valoriser sa sœur utérine, Alaalaa la Marsa SF (Quaprice Boimargot et Laa laa du Voyeux SF par Le Tot de Semilly SF), ISO 131. Autre produit performant de l’élevage, Darling la Marsa SF (Kannan et Perla du Voyeux SF par Quito de Baussy SF), indicée 135 et dont le propre frère Eden la Marsa SF (Kannan), ISO 132, s’annonce très prometteur, tout comme Elaalaa la Marsa SF (Qlassic Bois Margot SF), sept ans, propre frère de la championne, ISO 129. Vice-championne, la bondissante Girl Power DK SF, confiée à Elliot Souster, met en valeur l’étalon maison By Ceira d’Ick SF, dont le père Stakkato et la mère Fein Ceira (Landadel) ont brillé en CSIO, une raison de plus pour en faire l’un des jeunes pères les plus en vue (pour preuve, les plus de 300 juments servies cette année). La mère de la dauphine, Urline de Muze, met à l’honneur par sa mère Fragance de Chalus SF, la lignée de Jalisco B côté paternel, de Nifrane et Fury de la Cense côté maternel. Troisième, Galactée de Tivoli SF (Vagabond de la Pomme et Best de Tivoli SF par Mozart des Hayettes), née à Valognes (50) chez Paul Chauvin, et propriété depuis sa 2e place au Régional de Saint-Lô de Sébastien Tence, lequel a déjà valorisé plusieurs "Tivoli", dont Circée de Tivoli SF, ISO 124, championne des 3 ans du SBSF en 2015, et Quassio-

“Cette édition 2020 a été fidèle à son rôle de vitrine de l’élevage.

4 ans Mâles et hongres La baisse des d’engagés, de 141 en 2019 à 122 en 2020, s’explique notamment par un nombre d’étalons réduit : ils passent de 75 en 2019 à 62 cette année. 17 d’entre eux sont issus du testage des 3 ans de Saint-Lô en 2019, dont l’unique Anglo-arabe, Gulliver Champeix. Lors des Qualificatives, le quatuor des pères français – Ogrion des Champs*HN SF, Diamant de Semilly SF, Ivor d’Helby SF et Up to You* GFE SF – caracole en tête. Lors de la finale, l’élevage de la Pomme affirme sa domination, avec trois produits parmi les cinq Elite. La victoire dans cette catégorie d’âge revient au très respectueux Gino des Luthiers SF (Giovani de la Pomme BWP et Urbane des Luthiers SF par Quaprice Boimargot Quincy), piloté par Aurélien Georges Picot pour les Ecuries du Grand Veneur. Si son père, Giovani (ISO 167), a été performant en Grands Prix internationaux avec Maëlle Martin et Julien Epaillard, l’élégant bai né chez Marine et Jean-François Morizot à Mirecourt (88) bénéficie d’une souche maternelle française classique, sa grand-mère Java de Semilly SF étant issue de Papillon Rouge SF et Alesia de Semilly SF par Double Espoir SF et Geôle SF. Le vice-champion, Ginko du Rouet SF, né chez Yannick Fardin à Saint-Aubin-de-Terregatte (50), approuvé SF et confié à Gautier Pistiaux, est quant à lui par Vagabond de la Pomme et Chanel du Rouet SF par Ogano Sitte. Le deuxième affiche lui aussi une solide souche maternelle : la mère de Chanel est El Ira du Rouet SF, fille de Mésange du Rouet SF (Starter SF).

Les Garennes

Gino des Luthiers SF

pée de Tivoli SF (Hélios de la Cour II SF), ISO 156. Une souche française dans laquelle se sont illustrés aussi Maestro de Tivoli SF (ISO 158) et Fenaud de Tivoli SF(ISO 153). L’élevage de Richard Dick classe Give Me One Reason DK SF (By Ceira d’Ick SF et Tracy d’Ick SF par Diamant de Semilly SF) à la 6e place. Parmi les Elite, Gaia de Lure SF (Eurocommerce Berlin SF et Amour de la Bonn SF par Tinka’s Boy) et Graceandfire de Lure (Tornesch et Daome de Lure SF par Eurocommerce Berlin), championne des 3 ans Selle Français en 2019, mettent en lumière la bonne souche maternelle de Daomé de Lure SF, fille d’Amour de la Bonn SF, petitefille d’Amour de Fée SF (Narcos II SF) de la famille Letablier (50).

Saut d’obstacles - 28

MagSF39.indd 28

10/01/2021 17:25:00


Fave d’Authuit SF

Photos Les Garennes

Fée de Caryan SF

La 3e place revient à Grabuge, qui affiche de belles origines SF : le fils du célébrissime Quick Star SF et Kamtchatka SF par Le Tot de Semilly SF, né chez Patrice Bourreau au Haras La Gisloterie à Sainte Marguerite d’Elle (14), n’est autre que le propre frère d’Orient Express SF, ISO 176, vice-champion du Monde 2014 avec Patrice Delaveau. Sa cavalière, Elodie Frotiée, bénéficie de l’expérience d’Annick et André Chenu du Haras du Plessis. Gasco des Prés SF (Vagabond de la Pomme et Baicka de Hus par Levistan), né chez Patrice Genthon (26), prend une belle 4e place avec Eric Lelièvre. Cinquième, Groovy Semilly SF, étalon labellisé "Espoir", né chez Richard Levallois (50) et mis en valeur par Alexis Gourdin, honore le croisement de Diamant de Semilly SF avec Mic Mac du Dieu Demon (Heartbreaker), gagnante internationale. Classés dans le Top 10, Gerfaut du Mandois SF (Volnay du Boisdeville SF et Uveline du Mandois SF par Padock du Plessis SF), né chez Thierry Tannières (02), Génial de B’Néville SF (Kapitol d’Argonne SF et Nuance de B’Neville SF par Talent Platière SF), né chez Jean-Baptiste Thiébot (50), ou encore Goliath d’Elbe SF (Maloubet de Pléville SF et Girl d’Elbe SF par Alfa d’Elle SF), né chez Georges Dufossez (32) célèbrent l’élevage français.

5 ans Femelles Sur un lot de 163 juments SF-AA, au terme d’une saison parfaite avec Alexandre Bosc – 17 parcours sans faute sur 17 –, la victoire revient à Fée de Caryan SF, fille du champion du monde Vigo d’Arsouilles et de Beautedivine SF par Lamm de Fetan SF. Fée est née dans les Côtes d’Armor, chez Yann David, près de chez Bruno Rocuet, son propriétaire depuis 2019. En parallèle de son entreprise de métallurgie, l’éleveur soigne ses croisements avec ses deux juments souches, dont la mère de Fée, Beautedivine SF, qu’il décidait d’acheter en 2008 suite à l’impressionnante prestation de sa sœur utérine Nuidivine SF (Lamm de Fetan SF et Fée de la Mare SF par Talent Platière SF) dans la finale des 7 ans sous la selle de Jérôme Chartier. Fée de la Mare SF (Talent Platière SF et

Quriele de la Mare SF par Uriel SF), grand-mère de la championne, se revendique de la souche de La Mare SF, qui a notamment fait le succès de l’élevage de Semilly. Fée de Caryan SF passera sous la selle de Margaux Rocuet en 2021. Vice-championne, pilotée par Edgar Paillousse, Furiosa Raye SF, née à La Pommeraye (14) chez Francesca Coin est une fille de Montender qui met les souches maternelles françaises à l’honneur : sa mère Una d’Helby SF (Calvaro), est fille et petite-fille de Maia d’Helby SF (Voltaire) et de Circée d’Helby SF (Almé SF). Fantasia de Beaufour SF (Contendro), 3e avec Valentin Besnard, fait honneur à l’élevage d’Eric Levallois grâce à sa mère Balerina de Beaufour SF (Diamant de Semilly SF). Grâce au pilote Enzo Chiarotto, Flurry du Ziel SF (L’Arc de Triomphe et Semilly a Cerisy SF par King Size) honore l’élevage vosgien de Jean-Charles Clément (88). Fandi, 5e sous la selle de Clément Mernier, cavalier chez son éleveur Bernard Schotsmans, illustre le croisement de Cornet Obolensky et de la lignée de Baloubet du Rouet SF, par sa mère Baluletta. Fierté de Riverland SF, 6e, fait honneur à son père Qlassic Bois Margot SF et à son éleveur, Mickaël Varliaud (16), tandis que Funny Girl DK SF, 7e, confirme la qualité de son père By Ceira d’Ick SF, et le savoir-faire de Richard Dick (14).

5 ans Mâles et hongres Cornet Obolensky brille en tête de ce championnat grâce à la victoire du hongre Fave d’Authuit SF, né à Rosay-surLieure (27) chez Axel van Colen et Faustine Laferrerie, cavalière du ravissant gris. Sa mère Queen d’Authuit SF (ISO 145), fille de Kannan, qui s’illustrait avec Hervé Godignon, rappelle la lignée maternelle de Double Espoir SF par sa grand-mère Hamina de Labardie SF (Abdullah). Le hongre Figo de Cordrac SF, vice-champion aux commandes de Samuel Lepagneul, né chez Nathalie Pineira (14), est un pur produit normand issu de Diamant de Semilly SF et de Banana de Cordrac SF par Epsom Gesmeray SF, fils de Jalisco B SF.

Saut d’obstacles - 29

MagSF39.indd 29

10/01/2021 17:26:03


LES GARENNES

Elektra du Val Henry SF

En 3e position se trouve le premier mâle du championnat, Fancy de Kergane SF, sous la selle d’Arthur le Vot. Né à Saint-Brieuc-de-Mauron chez LOUIS MENIER (56) – qui passe progressivement la main à Victor Jégu –, cet étalon indicé 134 est le fils de Vita de Kergane SF (Cor de Hus) et de Berdenn de Kergane SF (Quaprice Boimargot), rebaptisé Gasco Bay par sa propriétaire, l’Américaine Laura Kraut. Ce performer disparaissait malheureusement simultanément à la Grande Semaine des suites d’une hernie inguinale. Il appartient désormais à Fancy de perpétuer les courants de sang français maternels de Cor de la Bryère SF à travers Cordalmé et de Furioso II SF à travers Gold de Brécourt SF. L’élevage d’ERIC LEVALLOIS (50) est à nouveau à l’honneur avec Falcao de Beaufour SF, 4e et piloté par Régis Bouguennec. Falcao est issu du croisement entre Contendro et la performante Sally du Reverdy SF, fille d’Allegreto SF (Jalisco B SF) et d’Adea SF (Grand Veneur SF). Cinquième, Flambusard d’Albain SF (ISO 131) honore son éleveur étalonnier et cavalier bourguignon ALEXIS BOUILLOT (71). Fils de Cornet Obolensky, Flambusard perpétue la souche de Baloubet du Rouet SF par sa mère Bandidas d’Albain SF, gagnante sur 1,45 mètre avec Jérôme Ringot. Fan de Bacon SF (Colestus et Scareface de Bacon SF par Toulon) met en lumière l’ÉLEVAGE COUPÉRIE EIFFEL (33), Fundao Semilly SF (Kannan et Océane de Semilly SF par Quick Star SF) confirme le savoir-faire de RICHARD LEVALLOIS (50), tandis que Fouquets de Champloue SF (Cornet Obolensky et Bilitis des Lys SF par Baloubet du Rouet SF), ISO 131, né chez JEAN-MARIE CHARLOT (51) honore les souches maternelles du Rouet.

Quinoa de la Barre SF est issue de Diamant de Semilly SF et de Joliejulie de la Loge SF par Dollar du Murier SF. Elektra est une partenaire de choix sur laquelle le cavalier compte bien s’appuyer dans l’avenir. Sa dauphine, Europe d’Authuit SF (Kannan et Vanity Bois Margot par L’Arc de Triomphe), née à la SCEA Ecurie d’Authuit (27) et victorieuse du championnat des 5 ans en 2019, confirme sa qualité sous la selle de Faustine Laferrerie, et illustre la qualité de l’élevage européen, enrichi par la souche basse française du père de race Furioso II SF. Etadam du Brèche SF (Ustinov et Pythie SF par Nabab de Rêve), née chez la FAMILLE DUTERTRE (51), décroche la 3e place avec Victor Laudet. On retrouve chez elle les qualités paternelles d’Ustinov, renforcées par des origines classiques françaises. Sa mère Pythie SF est née du croisement de Nabab de Rêve (Quidam de Revel SF) avec Bébé du Château SF, par Grand Veneur SF et Javotte D SF. Elfira des Salines SF (Kannan et Baika des Salines SF par Calvaro), 4e, met en valeur, sous la selle de Benoit Mariller, les souches maternelles françaises de JEAN PERNET (25). Sa mère Baika des Salines SF (Calvaro et Marquise des Salines SF par Espoir de Semilly SF) est issue des lignées de Semilly. En 5e position, Energika des Neyes SF, née chez DENIS SOUTY (70), est une fille de Quick Star SF et de Niagara des Neyes SF, issue de Totoche du Banney SF et d’une fille de Palestro II SF. Figurent au Top 10 également Eyepop Semilly SF (Diamant de Semilly SF et Vision de Ligny par Canturo), née chez RICHARD LEVALLOIS (50), et Eulalie de Vesquerie SF (Quartz du Chanu SF et Virgule de Vesquerie SF par Apache d’Adriers SF), née au GAEC DE LA VESQUERIE (50).

6 ANS MÂLES ET HONGRES Ce contingent fort de 95 candidats est dominé par Elios de la Lie SF (Air Jordan et Sanga du Findez SF par Mr Blue), piloté pour le compte de son naisseur JEAN-YVES ERMANN (71) par son fils Antoine, champion de France Juniors 2019. Le pedi-

Elios de la Lie SF

Dans cette catégorie, la victoire revient à Elektra du Val Henry SF (President et Quinoa de la Barre SF par Diamant de Semilly SF). Elektra est née à la SCEA DU VAL HENRY (14) et est pilotée par Jérôme Hurel, dont elle rejoignait les écuries un an après avoir été achetée par Marwan Lahoud aux ventes Fences. Fille de President, la puissante alezane bénéficie d’une souche maternelle exceptionnelle. Sa mère

LES GARENNES

6 ANS FEMELLES

Saut d’obstacles - 30

MagSF39.indd 30

Page Equitechn 10/01/2021 17:33:18


Junior du Seigneur

E quitechnic

L’ELEVAGE, LA VIE

Nous donnons vie à vos passions Balou Star

Congélation de semence Stockage de doses Expédition de doses Sexage de la semence Deuxcatsix d’Eglefin

Insémination artificielle

Location de juments receveuses Adoption de poulains orphelins

EQUITECHNIC Chemin du Marais 14340 NOTRE DAME D’ESTREES-CORBON marc.spalart@evolution-xy.fr Tél : +33 (0)2 31 32 28 86 GSM : +33 (0)6 14 17 11 90

Page Equitechnic Eperon 2021.indd 1 MagSF39.indd 31

Photos : PSV Morel, Pixel Events, DR

Transfert d’embryons

www.equitechnic.fr 24/12/2020 10:29 10/01/2021 17:40:55


Les Garennes

Djibouti de Kerizac SF

Saut d’obstacles - 32

MagSF39.indd 32

10/01/2021 17:42:07


Les Garennes

Dorado de Riverland SF

gree de sa mère Sanga du Findez SF évoque les qualités de Huit de Cœur SF, Quastor SF et Ibrahim côté paternel, mais aussi de Pierreville SF et Plein d’Espoirs. Né chez Jennifer Bouyou (22), Exeko Camara SF, fils du SF Ucello Massuere (ISO 166) par Cassini, et de Firenze SF, fille de Voltaire et d’Away Pierreville SF (Almé SF), décroche la 2e place avec Jérémy Leroy. Enarque Dam SF, élevé par Florence Morin et Matthieu de Vallavieille (50), 3e avec Alexa Hinard, est né dans la Manche de souches françaises. Enarque a pour père Labrador de Brekka SF (Olisco SF), et pour mère Paprikadam SF (Richebourg), qui rappelle Bayard d’Elle SF et Narcos II SF. Laura Rayjasse classe à la 4e place Eiffel de Bacon SF, né à l’élevage Coupérie Eiffel (33). Eiffel est par L’arc de Triomphe et Jolie de B’Néville SF, fille d’Allegretto SF et de Santaline SF, par Muguet du Manoir SF. Stéphane Dufour termine 5e avec Eclat du Cerisier SF (Kannan et Diva du Cerisier par Loyalty du Cerisier), né chez Daniela Chiecchi. Dans ce contingent très relevé, on note des pères de mère en grande majorité français dans le Top 15, à l’image de Dollar du Murier SF, Dollar dela Pierre SF, Quick Star SF, Norman Pré Noir SF, Live du Theil SF, ou encore First de Launay SF.

Les 7 ans 107 hongres, femelles et mâles de tous stud-books étaient au départ de cette épreuve révélatrice de champions. A l’issue d’une ultime confrontation en deux manches, la Bretonne Margaux Rocuet réalise le doublé gagnant. Elle s’impose avec le puissant hongre alezan brûlé Djibouti de Kerizac SF, ISO 142, né chez Marion et Hubert Giraud au Haras de Kerizac (56), fils de Quaprice Bois Margot Quincy (Quidam de Revel SF) et de Namibie de Geode SF par Le Tôt de Semilly SF. Depuis que Bruno Rocuet l’a acheté à la suite des premières sorties en Formation 1 du hongre, Djibouti n’a cessé de confirmer son talent (6e dans le Championnat des 5 ans, 10e dans celui des 6 ans l’an dernier). Il continuera d’évoluer en 2021 sous la selle de Margaux Rocuet. Vice-championne, également sous la selle de Margaux Rocuet, la pétillante alezane Dubaï du Cèdre SF est née chez Perrine Cateline et Sylvain Pitois (35). Sa génétique confirme la qualité des lignées françaises : Dubaï est issue du croisement Baloubet du Rouet SF et Urgada de Kreis-

ker SF, elle-même fille du chef de race Diamant de Semilly SF et de Briséis d’Helby SF par Laudanum. Ses éleveurs évoquent avoir été impressionnés par leur pouliche dès ses premiers sauts à deux ans. La priorité reste le sport, mais un transfert d’embryon a déjà été effectué sur Dubaï avec Mylord Carthago SF. Le bronze revient à Dorado de Riverland SF, né chez Mickaël Varliaud (16) et piloté par Robin le Squeren, cavalier aux écuries d’Ellipse chez les propriétaires du cheval, Marie et Frédéric Busquet. Né à l’élevage de Riverland, Dorado honore le croisement entre Untouchable M (Quick Star SF) et Tsara du Mas Garnier SF, fille du puissant Argentinus et de Natasha SF par Quidam de Revel SF. Champion de France à 5 ans, et 7e du championnat des 6 ans, le très élégant gris, qui allie le sang, le respect et la bonne volonté, confirme sa régularité. Denerys du Montceau SF (L’Arc de Triomphe), 4e avec Nicolas Delmotte, est une jument qui bénéficie des lignées de Jacques Gouin par sa mère Niobé de Nantuel SF, produit de Rox de la Touche SF et Alizé St Georges SF par Leprince de Thurin SF. La 5e, Day of Pam du Vanda SF, fille de Diamant de Semilly SF et Pamina du Vanda SF par Quick Star SF, est un pur produit français. Cette pétillante petite jument est née à la SARL LA CROIX SAINT-ANTOINE (95). Darius de Kerglenn SF, fils de Mylord Carthago SF et Shana de Kerglenn SF par Diamant de Semilly SF, est 6e. Il est né chez Alain Richard (29). A la 7e place, Dalhousie du Mesnil SF, fille du regretté Vigo Cécé SF et de Quovadis du Mesnil par Jarnac SF représente l’élevage de Jean-Luc Lebourgeois (50) : Dalhousie continue un parcours émaillé de réussites, dont la victoire, l’an dernier, dans l’épreuve des Jeunes Talents à Equita Lyon. Depuis, Dalhousie s’est classée à de nombreuses reprises, toujours sous la selle de Jeremy Le Roy, qui la fait évoluer depuis ses 4 ans. La saison 2020, de façon générale et malgré la crise sanitaire, a particulièrement bien réussi au couple : en ce début d’année 2021, Dalhousie affiche plus de 13 300 euros de gains, ce qui la place parmi les meilleurs de sa génération (dans le Top 7 de la finale des 7 ans, seul Dorado de Riverland la devance en termes de gains). Si les origines des meilleurs sont variées, comme l’observation des pedigrees le révèle, l’affixe de Semilly constitue à lui seul un facteur de performance déterminant.

Saut d’obstacles - 33

MagSF39.indd 33

10/01/2021 17:42:46


Publi-reportage

Fautrastuces Jean Luc Fautras offre un mannequin de débourrage au gagnant de la finale à SainT-LÔ en FéVRIER 2021.

Présentation de l’entreprise Jean-Luc FAUTRAS, cavalier de concours complet puis de CSO et éleveur, a inventé et breveté des produits pour améliorer la sécurité, le bien-être des chevaux et des cavaliers dans le transport en créant sa propre marque de vans en France : Les VANS FAUTRAS. Après avoir transmis l’entreprise à son fils Jean-Léonard, il décide de se consacrer à la création et à la commercialisation de produits équestres innovants et pratiques avec une nouvelle enseigne FAUTRASTUCES. Un mot d’ordre : « la facilité en plus ! »

Présentation de l’équipe En 2015, Jean-Luc et son épouse, créent l’entreprise FAUTRASTUCES depuis leur domicile avec la mise en place d’une boutique en ligne. www.fautrastuces.com Pour la petite histoire : le logo représente un cheval "roi", assis sur un tapis. Le tout évoque un génie sortant d’une lampe. D’où l’idée de génie ! Dès la 1re année, Jean-Luc et son épouse présentaient leurs 4 produits phares (dont 2 brevetés) sur les 3 principaux salons du cheval : •  la barrière automatique sans électricité : la TEMPOBAR,

•  le distributeur de foin : le FAUTRASELF, •  le tapis à écoulement d’urine : le PHYSIOGOM, •  les protections de pluie à cheval : la JUPECAP. En 2017, Mathilde VALLIER a commencé en tant que stagiaire sur les salons puis a été embauchée à plein temps en janvier 2020.

Différents produits Jean-Luc invente sans cesse des produits qui facilitent le quotidien, et notamment une nouvelle gamme pour le saut d’obstacles : •  les barres octo alu, •  les chandeliers avec graduations, •  les cavalettis à bascule, •  les chandeliers de longe, •  les nouvelles fiches de sécurité. Dans la gamme équipement d’écurie, ils proposent également de nouveaux tapis de box Sidefloor et Physiomatt. Sensible à l’héritage laissé par son père, Jean FAUTRAS, meneur reconnu, Jean-luc a conçu un ensemble imperméable spécial attelage (comprenant capuche, capes et tablier). Selon ses besoins, il a imaginé une nouvelle muserolle qui apporte confort au cheval et qui permet de partager les pressions entre la bouche et le chanfrein. La muserolle confort convient particulièrement aux jeunes chevaux et à ceux sensibles dans la bouche.

de l’innovation pour sa barrière automatique (sans électricité). Le distributeur de foin, le tapis PHYSIOGOM à écoulement d’urine, le tapis PHYSIOMATT et la JUPECAP ont été retenus les années suivantes pour participer à ce même trophée. En 2019, FAUTRASTUCES remporte le prix du public avec sa nouvelle invention brevetée : le mannequin de débourrage, le JOCK-X. Toujours la même année, l’entreprise FAUTRASTUCES a été sélectionnée pour le prix NEO AQUITAIN parmi les 10 premières entreprises de Nouvelle Aquitaine. Un concours organisé par l’école de commerce KEDGE (avec l’appui de la Banque populaire et l’Ecole de Com-

Récompenses Dès la 1re année, le jury du Salon du cheval a décerné à Jean-Luc le trophée

Large choix de 10 couleurs.

34

MagSF39.indd 34

10/01/2021 17:43:33


Dernière invention, le mannequin de débourrage : Jock-x.

merce de BORDEAUX et d’autres partenaires). En effet, le chiffre d’affaires de FAUTRASTUCES a triplé en 5 ans.

Dernières inventions Dernièrement, Jean-Luc FAUTRAS a breveté un mannequin de débourrage. L’entrepreneur s’est servi de son expérience de cavalier et d’éleveur pour mettre au point cet outil permettant de sécuriser le cavalier, sans traumatiser le cheval. Ce mannequin de débourrage a été offert au gagnant de la finale des étalons de 3 ans à Saint-Lô. Dernier produit imaginé par Jean-Luc Fautras : le montoir alu "FAUTRALIFT". « On n’amène pas le cheval au montoir mais le montoir au cheval, car cet équipement est léger et discret. Les chevaux ne s’en écartent pas au dernier moment », affirme l’entrepreneur. Léger, discret, stable et peu encombrant

Montoir "FAUTRASLIFT" Quelle couleur voulez-vous ?

“La facilité en plus !

on le case facilement dans un van ! Son prix de lancement est de 80 euros HT, et pas moins de dix couleurs sont au choix : turquoise, rouge, bleu roi, Jaune, vert, bleu pastel, framboise, gris anodisé, noir.

Homme de cheval Passionné depuis son plus jeune âge, fils et petit-fils de marchand de chevaux, compétiteur accompli, désormais Jean-Luc FAUTRAS se prend au jeu de l’élevage. Il a souhaité constituer une descendance à ses bonnes juments de compétition et a commencé par faire naître un à deux poulains tous les quatre ans. Mais le rythme s’est accéléré et Jean-Luc accueille chaque année entre deux et quatre jeunes. C’est de là que son idée de perfectionner une méthode de débourrage et de dressage lui est venue.

HERMES DU MESNIL, a remporté la 1re place aux qualifications des étalons de 3 ans de Saint-Etienne-de-Tulmont (82). Jean-Luc Fautras tient à remercier chaleureusement toute l’équipe du StudBook Selle Français pour son organisation et son implication dans chaque événement. Un système bien rodé, qui lui a permis de présenter au public son mannequin de débourrage.

Récememment, FAUTRASTUCES a lancé sur son site internet, une plateforme, EQOCCAS, permettant aux particuliers et professionnels de vendre leur matériel d’obstacles d’occasion sans intermédiaire.

Jean-Luc a participé à des CCI3* en concours complet et à des épreuves 145 en saut d’obstacles. Sa bonne jument Résille a en effet tourné dans les deux disciplines. Une autre de ses montures, Nedjma du Prairial, avec laquelle Jean-Luc a tourné en CSI 2 et 3*, est devenue poulinière. En octobre 2020, l’un des ses produits,

35

MagSF39.indd 35

10/01/2021 17:44:34


L’EXIGENCE DE QUALITÉ

GÉNÉTIQUE & SERVICES CONSEIL DE CROISEMENT

TRANSPARENCE

OFFRE SOLIDARITÉ

FIABILITÉ

PRIME AU NAISSEUR exigence de qualité formatA4 v2.indd 1 MagSF39.indd 36

www.gfeweb.com

SOUPLESSE 07/01/2021 14:27 10/01/2021 17:45:53


Événement

E É

21 14:27

Grez-Neuville hypnotise le jury des Espoirs D’année en année, les Espoirs du Complet réussissent à s’installer dans le calendrier et les mœurs de l’élevage français. La quatrième édition de ce Championnat, destiné à valoriser les jeunes cracks du concours complet, a pris place pendant le Mondial du Lion, du 15 au 18 novembre.

LES GARENNES

Hypnose Grez-Neuville SF

Pour la première fois, Didier Dupeyrat s’est laissé tenter par la présentation de l’un de ses produits et il a bien eu raison : sa belle Hypnose Grez-Neuville SF a fait chavirer les cœurs avant de remporter le trophée. Les chevaux français de concours complet sont régulièrement mis aux honneurs lors des plus belles échéances mondiales. Pour valoriser la production française, il fallait donc un circuit pour sélectionner dès leur plus jeune âge les sujets montrant une prédilection pour cette discipline et les mettre en valeur. C’est pour cela que le Stud-Book Selle Français, l’Association Nationale Anglo-Arabe (ANAA) et France Complet, soutenus par Cheval Pays de la Loire, ont créé les Espoirs du Complet, un Championnat regroupant mâles, femelles et hongres de trois ans, qui se déroule traditionnellement pendant le Mondial du Lion.

Les participants sont sélectionnés d’après leurs résultats lors d’épreuves qualificatives en régions et seuls les vingt meilleurs peuvent accéder à la Finale. Les chevaux, inscrits au Stud-Book Selle Français ou Anglo-arabe, sont alors évalués sur quatre tests : le saut en liberté, le modèle, les allures montées et le saut monté sur quatre petits obstacles dont deux isolés "naturels", faits pour tester la franchise, le style et les moyens. Cette année particulière n’a en tout cas pas impacté la qualité des chevaux présentés, bien au contraire : quatorze sujets terminent avec une moyenne supérieure à 16, c’est dire si le lot était qualiteux ! « C’est la première année que nous avons des chevaux qui correspondaient vraiment à la discipline du complet : ils présentaient une locomotion importante, une belle classe de galop et une qualité de saut suffisante pour

Concours complet - 37

MagSF39.indd 37

10/01/2021 17:46:44


Les Garennes

Hypnose Grez-Neuville SF

Concours complet - 38

MagSF39.indd 38

10/01/2021 17:52:30


Les Garennes

Histoire de Viève SF

les imaginer sauter 1,30 mètre un jour », estimait Jean-Pierre Cosnuau, qui jugeait cette épreuve aux côtés de Serge Cornut et Olivier Couve. « Il n’y avait pas grand chose à redire quant aux trois premiers. Je pense que les éleveurs commencent à connaître ce circuit et à présenter des chevaux adéquats. Il y a d’ailleurs eu un gros travail de fait par les responsables de région pour le faire connaître. » Certains éleveurs présents lors de l’événement sont des habitués des terrains de concours et des grosses échéances. BERNARD LE COURTOIS (61) présentait ainsi Hendar Mail SF, par Contendro et Prima Mail SF, soeur utérine de Alvira Mail SF, qui n’est autre que la mère de Katchina Mail SF, et fille d’Adoret SF, jument emblématique de son élevage. GILBERT GALLIOT (18), en plus d’avoir un excellent produit dans le championnat du Monde des 7 ans, Dame Decoeur Tardonne SF, avait également amené Hastalavista Tardonne SF, par Luccianno SF et Louisiane d’Elgi SF, dont la souche est émaillée de bons gagnants en saut d’obstacles et concours complet. La belle génétique était de mise ! Mais cette foisci, ce n’est pas l’un de leurs produits qui a ravi la victoire : d’autres éleveurs découvraient les Espoirs du Complet et ont fait de cette première une vraie réussite.

Coup d’essai et coup de maître pour le Haras Grez-Neuville Parmi les petits nouveaux de cette édition 2020 se trouvait DIDIER DUPEYRAT (49), dont les produits se distinguent à l’accoutumée sur les terrains de dressage. La preuve avec Famous Grez-Neuville SF, champion de France des 2 ans et vice-champion des 3 ans à orientation dressage, ainsi que Harpège Grez-Neuville SF, sacrée championne de France des chevaux de trois ans à orientation dressage avec Jessica Michel-Botton un peu plus tôt dans l’année. « Cela fait des années que je viens au Lion d’Angers puisque mon élevage se situe à cinq kilomètres. Nous sommes dans le pays du complet, je me suis dit que ce serait dommage de ne pas élever de chevaux dans cette discipline », confiait l’éleveur. C’est donc en ce sens que Hypnose Grez-Neuville SF (Taalex et Rue de l’étoile PS par Olympic Boy) a été conçue. « J’ai vu sa mère Rue de l’Etoile PS dans une vente aux enchères.

“Quatorze sujets

ont une moyenne supérieure à 16 !

Elle n’avait pas toute la force, mais elle était tonique et elle avait vraiment l’envie d’aller de l’autre côté de la barre, après chaque saut, elle refaisait un tour les oreilles pointées en avant. C’est ce qui m’a plu », raconte-t-il. Rue de l’Etoile PS avait déjà donné Darmani Grez-Neuville SF (ICC 122), qui aborde les CCI 3*, et Fan Grez-Neuville, achetée par Luc Chateau, avant d’être croisée avec Taalex, chez qui l’on retrouve le précieux sang de Narcos II SF et de Almé SF. « Ma fille, Lise, est groom international freelance et elle travaille beaucoup en Belgique. Elle a croisé Taalex chez Grégory Wathelet lorsqu’il tournait en CSI 5*. C’est un cheval avec un mental hors-normes qui est également un très bon sauteur », explique Didier Dupeyrat. Le croisement fut visiblement bon puisque c’est Hypnose Grez-Neuville SF qui a remporté cette édition des Espoirs du Complet avec la très jolie moyenne de 17,09 (19,9 au modèle, 17 au saut en liberté, 17,5 aux allures et 16,25 au saut monté). « Elle s’est super bien présentée. Elle est arrivée dans un environnement stressant mais elle était presque mieux qu’à la maison. Ce sera une vraie jument de concours qui se transcende quand elle rentre en piste », analysait Matthieu Nadot, le cavalier qui était en charge de sa préparation et de sa présentation. Lui, contrairement à sa protégée, était un habitué des lieux puisqu’il était deuxième des Espoirs du Complet 2019 avec Gonflée A Bloc SF (Upsilon), qui a fait cette année ses débuts sur le Cycle classique avec Astier Nicolas.

Concours complet - 39

MagSF39.indd 39

10/01/2021 17:53:09


Les Garennes

Halifax du Lirot SF

Les Espoirs, un tremplin pour l’avenir Hypnose a conquis non seulement le jury mais également le public. Dès la fin du concours, plusieurs personnes, françaises comme étrangères, se sont montrées intéressées par la jument. Elle a finalement été achetée par l’IFCE et a rejoint le piquet d’Arnaud Boiteau fin octobre. « Mon haras est situé à deux kilomètres de la maison du père d’Arnaud. Savoir que la jument partait sous sa selle est rassurant, je le connais depuis toujours en tant que voisin de ses parents. De plus, je sais que Hypnose va rester en France et je pourrais suivre son évolution en concours. C’est très important pour moi de suivre mes chevaux, voir le résultat de mon travail et de mes choix de croisement », soufflait le naisseur de la lauréate.

Résultats 1•  Hypnose Grez Neuville (Taalex et Rue de l’étoile par Olympic Boy). Naisseur : Didier Dupeyrat (49) 2•  Histoire de Viève (Cardero et Cinnamara par Café au Lait) Naisseur : Julie Marguerite (53) 3•  Halifax du Lirot (Lauterbach et Cheilane de Blondel SF par Nonstop) Naisseur : Centre Equestre de Pirou (50) 4•  Hot Stuff de Jy (Contendro et Obscure SF par Robin des Champs) Naisseur : Brigitte Charvolin (21) 5•  Hampton du Givre (Toulon et Odysée des étisses SFa par Damiro B) Naisseur : Jonathan Lenoir (50) 6•  Hastalavista Tardonne (Luccianno SFa et Louisiane d’Elgi SFa par élegant de Barachy SFa) Naisseur : Gilbert Galliot (18) 7•  Honeymoon Tonick (Kannan et Popy d’Or par Roseau d’Or) Naisseur : Simon Robichon (86) 8•  Hautbois d’Olympe (Business et Rhapsody d’Olympe par Fusain du Defey) Naisseur : Dominique Theau (32)

Les Espoirs du Complet sont donc un excellent tremplin pour les éleveurs qui souhaitent valoriser leurs produits à vocation concours complet. Il n’y a qu’à jeter un œil au palmarès des anciens participants : Emory Mail SF, fils de Quercus du Maury AA et de Matahari Mail SF (ISO 153), deuxième des Espoirs du Complet en 2017, est passé sous la selle de Nicolas Touzaint avec qui il était troisième du Championnat de France des cinq ans à Pompadour l’an dernier. Etoile de Béliard SF, par Upsilon AA, est la gagnante du Critérium des 6 ans cette année avec Thomas Carlile. Plus récemment, Gravure de la Mouline SF termine deuxième du Critérium des 4 ans.

Une belle dynamique Malgré cette année particulièrement bousculée par la Covid-19, la dynamique de l’événement n’a pas été trop chamboulée. Certes, il s’est déroulé à huis-clos mais tout le monde a pu le suivre grâce au live mis en place par l’équipe organisatrice et ClipMyHorse. L’épreuve de saut monté et la remise des prix se sont d’ailleurs déroulées vendredi soir dans une ambiance des plus chaleureuses sous l’œil attentif des cavaliers, éleveurs, propriétaires et autres spectateurs avertis, venus observer les cracks de demain autour d’un verre, à distance les uns des autres. L’événement s’est conclu samedi par une vente aux enchères durant laquelle onze chevaux des "Espoirs" ont également été proposés à la vente dans le manège du Lion. Horus du Rochereau SF (Candy de Nantuel SF), né chez ANTHONY MORAND (17), a d’ailleurs été adjugé. Dans les semaines qui ont suivi, d’autres chevaux ont également trouvé leur nouveau propriétaire à l’image de Halifax du Lirot SF, troisième derrière Histoire de Vieve SF. De quoi donner aux éleveurs l’envie de revenir. L’année prochaine, Hypnose Grez-Neuville aura sans doute débuté sa carrière sportive et ce sera peutêtre au tour de sa propre sœur, Idylle, de prendre le relais. « Idylle ne m’appartient plus, elle a été vendue sous la mère à une propriétaire à laquelle je vais sans aucun doute recommander de courir ce circuit ! » sourit Didier Dupeyrat. Puisse-t-elle avoir le même succès.

Concours complet - 40

MagSF39.indd 40

10/01/2021 18:01:03


événement

Critérium national de Pompadour

Le Selle Français déjà en bonne place chez les jeunes

Les Garennes

A Pompadour, le Selle Français affiche des origines variées et se place en bonne position dans chaque catégorie d’âge. Tour d’horizon des résultats et de la génétique présente sur un critérium à la fréquentation très satisfaisante.

Cette année, la Grande Semaine de Pompadour, qui s’est déroulée du 17 au 20 septembre sur le site emblématique de Corrèze, a dû s’adapter aux circonstances exceptionnelles en raison de la crise sanitaire. A la place du championnat, c’est un critérium qui a eu lieu. « Cette année, on a eu à peu près le même nombre de Selle Français parmi les participants et les finalistes que l’an dernier », chiffre Pascal Trassart, à la tête de l’élevage d’Argonne, situé dans la Meuse. « Les Selle Français que l’on retrouve à Pompadour ont

des prédispositions pour le complet, avec des origines imprégnées de sang anglo-arabe ou pur-sang. La mise en place des Espoirs du Complet a vraiment motivé les éleveurs à élever pour cette discipline et à faire des choix en conséquence. J’élève depuis près de trente ans et, au départ, on voyait les chevaux qui n’étaient pas assez bons pour le CSO être réorientés vers le complet. Depuis une dizaine d’années, les éleveurs orientent spécifiquement leur production vers le concours complet et ont de très bons débouchés. »

Ainsi, on le voit, il y a désormais une émulation de certains éleveurs Selle Français pour produire de bons chevaux de concours complet, en utilisant des étalons confirmés ou en faisant confiance à la jeune génétique.

Les 4 ans aux origines variées Dans cette catégorie d’âge, une cinquantaine de "G" se sont retrouvés lors de ce critérium. Parmi les Selle Français bien classés, on remarque des origines assez variées.

Concours complet - 41

MagSF39.indd 41

10/01/2021 18:01:37


Gravure de la Mouline SF Dixième, la grise Gaia des Sens SF est née au HARAS DES SENS (Ecurie Sens O Riel) à Saintes (17). Elle affiche des origines très Selle Français, par son père Usador du Rouet SF, qui permet de remonter jusqu’à Quidam de Revel SF et Jalisco SF, et par sa mère Tegrise du Mesnil SFA, son père de mère Opium de Talma SF et son illustre ancêtre Galoubet A SF, qui permet de remonter à Almé SF, puis Ibrahim SF. Bref de solides origines Selle Français.

Les Garennes

Tir groupé dans le championnat des 5 ans

Deuxième, Gravure de la Mouline SF (Eldorado de Hus x Quandy de Hus Z) est une jument baie née chez Danièle DOUMERGUE au Haras de la Mouline à Vernoil-le-Fourrier (49). Montée par son propriétaire, le champion olympique Astier Nicolas, elle obtient la note de 20 en dressage puis enchaîne les sans faute sur le cross et à l’obstacle. Gravure est le premier produit de Quandy de Hus. A la troisième génération, du côté de Eldorado de Hus, on retrouve le bon sang Selle français de Diamant de Semilly SF, gage d’une belle qualité à l’obstacle.

Mail SF est aussi issue de cet élevage normand spécialisé dans le saut d’obstacles. Gentlemen Eygalières SF montre une belle locomotion et une aisance sur les barres. Neuvième au classement, Galactick Blanc SF, issu de Canturo et de Poudre Blanche SF possède une portion d’anglo-arabie par son père de mère, Fusain du Defey. Issu de l’élevage MAISON BLANCHE à Boncourt-surMeuse (55), ce mâle bai foncé né chez Xavier CERF et monté par Alexis Goury a montré une belle aisance à l’obstacle.

Hélène SCHULTE, éleveuse de la sixième au classement, Grafite d’Ilohe SF, est installée à Saint-Urcisse (47) en Aquitaine. Elle a imaginé le mariage d’Helodie d’Aillon SFA avec un étalon Trakehner, Grafenstolz. Résultat, une femelle noir pangaré. Helodie d’Aillon SF est issue du croisement d’un étalon Selle Français de l’élevage d’Altora Colonna, Véto de Vauptain SF, et d’une mère pur-sang, Sanilas de Bel Air par Pontoux. Cette mère n’est pas une simple reproductrice puisqu’elle a évolué sur les terrains de complet avec une 10e place au Mondial du Lion à 7 ans, l’année de ses débuts dans cette discipline où elle a par la suite évolué sous la selle espagnole d’Enrique Sarasola.

Première de sa catégorie, First Lady du Destin SF, élevée chez SOPHIE DUMAS dans la Drôme, est issue du mariage de Neologie SFA et d’Upsilon, qui avait lui-même été champion à 4, 5 et 6 ans. Bien marquée Selle Français, cette excellente jument baie a aussi un père de mère SFA, Sioux du Baugy. Associée à Thomas Carlile, elle réalise un dressage à 24,9 points et des parcours sans faute sur le cross et à l’obstacle. C’est à six mois qu’elle intègre les écuries de Marie-Pierre Sisqueille, la naisseuse d’Upsilon. First Lady présente des allures déliées et un coup de saut

First Lady du Destin SF

Les Garennes

Huitième, Gentlemen Eygalières SF, mâle bai brun né au Haras D’EYGALIÈRES à Saint-Andiol (13), est un fils de L’Arc de Triomphe et d’une mère issue de l’élevage de Bernard Le Courtois, au Haras de Brullemail, Serena Mail SF (Iowa). Sa deuxième mère, Korrigane

Dans le critérium des 5 ans, 57 jeunes chevaux étaient au départ. Et c’est le sang du champion Upsilon qui coule dans les veines des trois occupants du podium. Des résultats qui font de lui le meilleur reproducteur dans cette catégorie d’âge.

Concours complet - 42

MagSF39.indd 42

10/01/2021 18:05:23


Fly Up de Banuel SF

Deuxième, Fly Up de Banuel SF est une jument imaginée par Jean-Pierre TEXIER, naisseur et le propriétaire installé dans les Côtes d’Armor à Saint-Alban (22). A 4 ans, Fly Up terminait également sur la 2e marche du podium. C’est encore une fille d’Upsilon, cette fois-ci avec pour mère Arrow de Banuel SF (Orlando). Associée à Mathieu Lemoine, cette alezane, bien charpentée, est parvenue à remonter d’une place après le cross. Fly Up est une descendante de Cor de la Bryere SFA, grâce à Upsilon et plus précisément par son père Canturo. Troisième, Fair Lady des Broucks SF a été élevée par Frédéric DEROI (Elevage des Broucks) dans le Nord, à Coudekerque (59). Cette autre fille du prolifique Upsilon est le sixième produit de Double Magic Wonderland (Chin Chin). Elle avait remporté le championnat des chevaux de 4 ans en 2019. Aujourd’hui propriété de son cavalier Thomas Carlile et de Philippe Lacaze, cette baie brune, qui affiche un mental de guerrière, de la souplesse et de la force, est sortie en saut d’obstacles et en concours complet cette saison, avec une belle réussite sur les barres. Frédéric Deroi a associé pour la première fois sa poulinière à Upsilon. On re-

Les Garennes

franc. En 2020, elle a mixé des sorties en épreuves de saut d’obstacles et en complet, et a accumulé 166 points tout au long de la saison avant l’échéance de Pompadour.

trouve aussi du Selle Français du côté de Chin Chin par Cor de la Bryere SFA. Quatrième, Fine Amour du Mas SF (Yarlands Summer Song et Dowland Florence par Holme Park Kalibre), née chez Gilles et Isabelle DENISOT, installés à Château-Chervix (87), a des origines de complet assez classiques et renommées avec l’ancienne monture de Marie-Christine Duroy, Yarlands Summer Song, Selle étranger facteur de Selle Français, qui a évolué au plus haut niveau international dans les an-

nées 90. La mère de cette baie née en terre limousine, Dowland Florence a des origines britanniques et son père, Holme Park Kalibre, est Trakehner.

Les 6 ans avec Upsilon en tête Les aînés des jeunes chevaux spécialisés dans le concours complet lors de cette Grande Semaine de Pompadour étaient 41 au départ. Etoile de Béliard SF (ICC 158/20) prend

Les Garennes

Etoile de Béliard SF

Concours complet - 43

MagSF39.indd 43

10/01/2021 18:07:36


Deuxième, Elite de la Mouline SF (ICC 138), est un hongre par Eldorado

Les Garennes

la tête du championnat avec un Thomas Carlile décidément excellent préparateur de jeunes chevaux. Cette fille d’Upsilon et Palme de Moyon SF (Barbarian SF), un croisement imaginé par Gérard BRESCON de l’élevage de Béliard, montre de très belles aptitudes générales pour la discipline, allures et souplesse remarquées lors de l’épreuve de dressage avec 26,4, la meilleure note. Palme de Moyon SF est issue de la souche de Camera SF (Rantzau), la sœur de Flambeau C SF, sorti au plus haut niveau sous la selle de Frédéric Cottier. Etoile de Béliard SF, huitième des Espoirs du Complet en 2017, avec une note de 15,48, et sixième du championnat de France des 5 ans l’an dernier, labellisée Excellent, est très grande et son éleveur pensait au départ la spécialiser en saut d’obstacles. Mais, avec ses allures et une belle galopade, la jument grise a finalement été orientée vers la discipline du concours complet. La mère d’Etoile, Palme de Moyon SF est une fille de Barbarian SF, qui a notamment participé aux Jeux Olympiques de Sydney avec Philippe Rozier. Gérard Brescon et Thomas Carlile combinent leurs compétences depuis le titre de champion du monde des 6 ans de Sirocco du Gers SF (Dorsay SF et Vieusinge du Maury par Jalienny), ICC 169, le premier cheval né dans cet élevage du sud-ouest de la France. Issu des Arts et métiers, cette prestigieuse école française qui forme des ingénieurs, Gérard Brescon sait mettre tous les atouts de son côté, et construit son élevage sur des lignées maternelles fortes, soignant le travail de sélection.

Elite de la Mouline SF

“La mise en place des

Espoirs du Complet a motivé les éleveurs. Pascal Trassart

de Hus et Samba du Lattay SF (Joeris). Il était associé à Jonathan Cisterna Larivière, qui l’a acheté à 3 ans. Classé Excellent lors de la finale des 4 ans, Elite est né chez Danièle DOUMERGUE, au Haras de la Mouline, à Vernoil-leFourrier (49). Ce gris bien charpenté est basé aux Ecuries AJC à Parigné-

Eventing de Fay SF

l’Evêque (72). Au Mondial du Lion, le hongre se classe 26e de sa catégorie.

En quatrième position, Eventing de Fay SF, hongre gris par Master Van de Helle et Ultime de Barbereau SF (Marco du Fot SF), porte bien son nom ! Il était associé à Stéphanie Werthmann. Labellisé Selle franaçais originel, il est né chez Marie-Claude SAMOUR à Fayaux-Loges (45). Avec un super ancêtre, Galoubet A SF, il affiche un indice ICC 136 et avait obtenu une mention Très bon à 5 ans. Après ses bons résultats à Pompadour, il poursuit son parcours de compétiteur avec une sélection au Mondial du Lion, où il finit 17e.

Les Garennes

Sixième, Eden des Muzes SF est une jument baie par Viking du Bary SF et Sanran Shugar (PS), née chez Bénédicte OUVRARD à Roquefort-les-Pins (06). Elle a une ascendance de qualité avec Jalisco B SF et Galoubet A SF. A la septième place enfin, on retrouve Embrun de Reno SF, hongre noir pangaré par Eliott MC et Hamaris d’Enfer SF (Tamaris des Etands SF), né chez Catherine SABOT-CRUEL à Saint-Aubind’Appenai (61). Ce dernier a obtenu une qualification pour le Lion d’Angers, où il termine à une très belle 10e place.

Concours complet - 44

MagSF39.indd 44

10/01/2021 18:09:20


événement

Le Selle Français se taille une part du Lion Malgré un inhabituel concours à huis clos causé par la crise sanitaire, le Mondial du Lion d’Angers n’a pas failli à sa tâche : révéler les futures stars du concours complet. Une nouvelle fois, grâce à ses produits mais aussi ses courants de sang, le Selle Français est parvenu à se faire une place au soleil. C’est sur un terrain vide de public et sur une carrière de dressage et de saut d’obstacles en sable flambant neuve que les meilleurs jeunes chevaux de concours complet se sont affrontés pour leur championnat du monde. Parmi eux, évidemment, de nombreux Selles Français, qui ont démontré toutes leurs qualités et leur potentiel pour les grandes échéances internationales des années à venir.

Championnat des 7 ans : deux SF sur le podium !

Le meilleur d’entre eux, Dgin du Pestel*Mili SF, évolue sous la selle de l’adjudant Donatien Schauly. Comme lors du championnat national, il récolte la médaille d’argent et le titre de vice-champion. Né chez la regrettée CHANTAL MARIE PUERTOLAS (50), ce grand hongre de 1m77 est issu du croisement de Nartago SF et d’Inascott du Lozon SF par Verdi SF. Malgré une production relativement réduite, Nar-

Les Garennes

Dans l’épreuve réservée aux chevaux de 7 ans, ils étaient huit à porter les couleurs du Stud-Book Selle Français sur

les quarante-deux partants. Et les Selle Français ont été tellement présents dans le haut du classement qu’on pourrait presque parler de hold up ! Ils occupent la majorité du top 5, avec un total de trois représentants.

Concours complet - 45

MagSF39.indd 45

10/01/2021 18:18:41


tago SF a engendré plusieurs chevaux qui se sont illustrés à haut niveau, à l’image d’Ushuaia d’Aurel SF, alias Golden Wave OL SF, ISO 159, et Vodka Star SF, ISO 157, tous deux classés en CSI/CSIO 5*. Très bon élève, Dgin du Pestel*Mili SF n’a jamais manqué la finale nationale des jeunes chevaux et a même été labellisé Elite à l’âge de 4 ans. En 2019, l’année de ses 6 ans, il s’est vu attribuer un ICC de 131. En 2020, il gagne 15 points avec un ICC de 146. Malgré ces excellentes performances, son cavalier le considérait encore « assez vert » à son arrivée au Lion d’Angers. Le hongre n’a pas failli puisqu’après un dressage propre et sans aucune faute, pénalisé de 31,3 points (68,73%), c’est sans difficulté qu’il a réalisé un double sans faute sur le cross et l’hippique. L’Adjudant Donatien Schauly se félicitait de la disponibilité ainsi que de la volonté de son partenaire. « Il a montré beaucoup de sérénité sur le cross, c’est un point sur lequel il a beaucoup évolué », confiait-il avant d’ajouter que sur l’hippique, Dgin « se donne beaucoup et a compris la règle du jeu qui est de ne pas toucher les barres ». Ajoutez à cet excellent mental une locomotion et des moyens très prometteurs et voilà que son cavalier affirme avoir « un chouette cheval pour l’avenir ».

Enfin, une troisième Selle Français est venue se faire une place dans le top 5 : Dame Decœur Tardonne SF, sous la selle de Camille Lejeune. Depuis son plus jeune âge, la fille du Danish Warmblood Lando et de la Holsteiner Soade Tardonne, par Contender, née chez GILBERT GALLIOT (18) a montré d’excellentes prédispositions pour la discipline en décrochant une mention Elite à 4 et 6 ans (ICC 140), ainsi qu’une mention Excellent à 5 ans. Au Lion d’Angers, un nouveau double zéro aux obstacles effectué avec une aisance qui en a déconcerté plus d’un lui a permis d’accrocher le 5e rang.

L’avenir devrait aussi bien se présenter pour Diabolo Menthe SF, médaillé de bronze, le local de cette édition 2020 du Mondial du Lion. Fils de Scareface de Mars SF et de la BWP Cori van de Helle, par le Holsteiner Caesar van de Helle, il est né à une quarantaine de kilomètres du Lion d’Angers, chez LAETITIA DE MOUSTIER (49). Associé au cavalier (lui aussi angevin !) Nicolas Touzaint, Diabolo Menthe SF, ICC 140/20, a démontré de belles qualités tout au long de l’événement, notamment sur le dressage, en séduisant des juges particulièrement exigeants cette année.

“ 7 ans : trois

À la 10e place, Don’t Worry de Lameth SF, née chez AGNÈS CÉLÉRIER (45) a effectué un très bon championnat. Il faut dire qu’elle est la fille du performer Yarlands Summer Song, qui compte pas moins de vingt-deux produits indicés à plus de 140 dans la discipline et a figuré pendant dix ans dans le top 10 mondial des meilleurs pères de CCE. Elle partage ainsi le sang de Lesbos SF (ICC 173), médaillé de bronze lors du championnat d’Europe de Malmö, en Suède, sous la selle de Nicolas Touzaint, ou encore de Leprince des Bois SF (ICC 160), classé dans les CCI 5* de Pau, Badminton et Burghley, luimême père de trente-cinq produits.

Selle Français dans le TOP 5 !

Diabolo Menthe SF

Photos Les Garennes

Dame Decœur Tardonne SF

Concours complet - 46

MagSF39.indd 46

10/01/2021 18:20:59


Les Garennes

Dgin du Pestel*Mili SF

Darmagnac de Béliard SF, monté par son cavalier de toujours Thomas Carlile, pointe 19e. Né chez GÉRARD BRESCON (92), il est l’un des deux seuls fils du Holsteiner Canturo*Bois Margot à être indicé à plus de 140 (149) dans la discipline, et a obtenu les mentions Elite à 4, 5 et 6 ans. Par sa mère Palme de Moyon SF (Barbarian SF), il est le frère utérin d’Etoile de Béliard SF, championne de France des 6 ans et qualifiée pour le Mondial du Lion dans sa tranche d’âge. Enfin Drakkar Littoral SF, 24e, né chez Maxime DAVID (33) et monté par Gireg Le Coz, est un produit de Qlassic Bois Mar-

Elmundo de Gasco SF

got SF. Parmi ses très bons produits Selle Français, on remarque Bandit Savoie SF, ISO 149, labellisé TRÈS BON à 4, 5 et 6 ans en saut d’obstacles, ainsi que Diva du Leon SF, ISO 140, labellisée TRÈS BON à 5 et 6 ans.

Championnat des 6 ans : des résultats prometteurs Dans le Championnat du monde des 6 ans, deux des cinq représentants du Stud-Book Selle Français font leur apparition dans le top 10. À la 9e place, Elmundo de Gasco SF, monté par le cavalier belge Cyril Gavrilovic et né chez JOHAN NICOLAS (14), fait partie des six chevaux à avoir conservé leur score du dressage à l’issue de la compétition. Si son père, Dollar dela Pierre SFO, n’est plus à présenter en tant que père de chevaux de saut d’obstacles, son utilisation est plus timide en concours complet, avec à peine une cinquantaine de produits dont deux indicés à plus de 140. Du côté de sa mère, Waldblute, on retrouve également du sang Selle Français puisque cette jument est une fille de Baloubet du Rouet SF.

Les Garennes

Au 10e rang, Embrun de Reno SF, né chez CATHERINE SABOTCRUEL (61), évolue sous la selle de Karim Laghouag. Son père, Eliott MC, a été associé à Hamaris d’Enfer SF, par Tamaris des Etangs SF. Sacré champion de France à l’âge de 5 ans pour sa première année de concours dans la discipline, il confirme en 2020 tout le bien que son entourage pense de lui depuis qu’il est arrivé à Nogent-le-Rotrou, dans les écuries du champion olympique, il y a maintenant deux ans. « Il a énormément d’allures et nous a prouvé qu’il avait de la tenue pour courir un cross de neuf minutes. Il a fait ça vraiment très facilement et a très bien récupéré. Pour les Jeux Olympiques de Paris, il est en plein sur la vague », confiait son cavalier à l’issue de l’hippique. En 17e position, on retrouve Eventing de Fay SF, sous la selle de Stéphanie Werthmann. Ce hongre, né chez MARIE-CLAUDE SAMOUR (45) d’un père SBS, Master van de Helle, tient son sang français de sa mère, Ultime de Barbereau SF, par Marco du Fot SF. Ce dernier possède un pédigrée typiquement

Concours complet - 47

MagSF39.indd 47

11/01/2021 09:33:23


Embrun de Reno SF

PHOTO LES GARENNES

Eventing de Fay SF

orienté CCE avec des courants Anglo-Arabes (il est le fils de l’excellent géniteur Iago C), Pur-Sang et Selle Français. Associée à Didier Dhennin, Eden des Muzes*IFCE SF figure au 27e rang. Née dans le sud de la France chez BÉNÉDICTE OUVRARD (06), elle est une arrière-petite-fille de Quidam de Revel SF par son père, Viking du Bary SF, produit de Hurlevent de Breka SF. Dans ses veines coule également du PurSang par sa mère Sanran Shugar (PS), elle-même par Marchand de Sable (PS). Enfin, la dernière représentante du Stud-Book Selle Français n’est autre que la vice-championne de France des 6 ans, Elite de la Mouline SF, née chez Danièle Doumergue (49), courant sous les couleurs du Chili, nation de son cavalier Jonathan Cisterna Larivière. Cette fille d’Eldorado de Hus et de Samba du Lattay SF, par Joeris, termine 29e.

UNE LARGE PALETTE DE PÈRES SELLE FRANÇAIS

LES GARENNES

Puisque l’influence des pères Selle Français s’étend à l’international, leur sang se retrouve chez plusieurs de leurs produits nés à l’étranger et présents cette année au Mondial du Lion. D’abord, chez les chevaux inscrit au Zangersheide, dont deux sont des fils de Diamant de Semilly SF, un dans chaque

tranche d’âge. Dans les 6 ans, Dia van het Lichterveld Z, livrait une belle prestation en terminant 15e avec la cavalière belge Tine Magnus, après une faute sur l’hippique. Chez les 7 ans, le sang de Diamant de Semilly SF coule dans les veines de Dalton de la Vie Z, lui aussi sous couleurs belges avec Rik Geirnarert. Du côté de sa mère, l’Holsteiner Olanda, on retrouve également un apport de sang Pur-Sang par son père, Oglio XX (PS). Le sang Selle Français se retrouve également chez deux chevaux inscrits au Stud-Book Irish Sport Horse, engagés dans l’épreuve des 6 ans, avec deux pères labellisés Selle Français Originel. Dans le croisement de Monbeg Hendricks, 28e de ce Mondial du Lion, on retrouve Harlequin du Carel SFO, un fils de Rosire SFO, sur une lignée maternelle typiquement orientée CCE en Irlande. Sa mère, Alda Puissance (ISH) est une fille de Puissance (ISH) dont la production s’est souvent fait remarquer en concours complet dans son pays d’origine. Dans le cas de Designer Fernhill (15e), on a préféré choisir Hermès de Rêve SFO et de lui apporter le sang d’une jument Pur-Sang, Pleasant Star, par Kasmayo (PS). Enfin Tintoretto del Quadrifolglio, cheval de selle italien et 16e du championnat des 7 ans, présente un papier presque entièrement Selle Français. Son père, Jaguar Mail SF, a séduit nombre d’éleveurs et le meilleur représentant de sa production en concours complet est probablement Trésor Mail SF (ICC 147, médaillé de bronze des Jeux mondiaux de Tryon en 2018). Quant à sa mère, Malva Del Quadrifoglio, Selle Italienne, elle est un pur produit Selle Français puisque issue de Quick Star SF et d’une mère par Hurlevent SF. Une fois de plus, l’incontournable évènement angevin a mis en lumière de jeunes chevaux Selle Français, ou étrangers issus de Selles Français, très prometteurs. La diversité des origines prouve une fois de plus la prédisposition du cheval de Selle Français pour le concours complet. Il y a donc tous les ingrédients nécessaires pour voir briller d’ici quelques années ces diamants bruts… pourquoi pas à Paris, en 2024.

Concours complet - 48

MagSF39.indd 48

11/01/2021 09:33:57


MagSF39.indd 49

10/01/2021 18:23:23


RETROUVEZ TOUS LES PRODUITS DE LA GAMME SELLE FRANÇAIS EN EXCLUSIVITE SUR :

www.atissb.com MagSF39.indd 50

10/01/2021 18:24:33


événement

Grande Semaine de dressage

Le SF tire son épingle du jeu Pour sa 20e édition, la Grande Semaine de dressage ne se tenait pas comme traditionnellement à Saumur, mais à Fontainebleau, du 25 au 27 septembre. Sept représentants du Stud-Book Selle Français étaient engagés dans les épreuves de Cycles classiques 4, 5 et 6 ans cette année.

En cette année 2020 exceptionnelle, la Grande Semaine de dressage a subi quelques changements notables, comme une relocalisation de dernière minute sur le site du Grand Parquet de Fontainebleau, plus habitué à recevoir chaque

Guardian de Saint Val SF

année les jeunes stars du saut d’obstacles. En plus de conditions de qualification adaptées au contexte pour cette finale nationale qui regroupe chaque année les meilleurs jeunes chevaux de dressage dans les Cycles Classiques 4 ans, 5 ans et 6 ans (une seule participation à un concours Cycle Classique suffisait pour qualifier un cheval, ndlr), les cavaliers ont aussi fait face à une nouvelle organisation et un nouveau terrain de jeu. Et cela n’aura pas été si facile à gérer pour ceux qui découvraient pour la première fois le très beau site bellifontain. En effet, outre la météo, peu clémente, la piste du Petit Parquet, refaite en sable et plutôt regardante, a pu parfois impressionner les jeunes chevaux encore en apprentissage et en manque de sorties en concours cette saison. En 2019, la 19e édition de la Grande Semaine de dressage avait vu la qualification de soixante-sept chevaux, toutes catégories d’âges confondues. Cette 20e édition, en dépit de la crise sanitaire et des difficultés pour certains à entraîner et à sortir en concours durant la saison, a gagné en participants avec soixante-quatorze chevaux engagés. Ce sont donc trente jeunes chevaux de 4 ans, trente jeunes chevaux de 5 ans et quatorze jeunes chevaux de 6 ans qui se sont succédés durant trois jours sur la piste du Petit Parquet, bravant la pluie, le vent et le froid, afin de montrer leurs qualités d’allures, de comportement, de maniabilité ainsi que leur potentiel. Parmi eux, sept participants Selle Français se sont fait remarquer sur les carrières bellifontaines.

Les Garennes

Championnat des 4 ans, Guardian de Saint Val SF sort du lot Quatre chevaux inscrits au Stud-Book Selle Français participaient à ce championnat de France des 4 ans en 2020. Après avoir pris la troisième place de la première épreuve, la Préliminaire, avec le très beau score de 84,400 %, Guardian

Dressage - 51

MagSF39.indd 51

10/01/2021 18:48:11


Les Garennes

Forever de Lauture SF

Dressage - 52

MagSF39.indd 52

10/01/2021 18:49:46


de Saint Val SF, monté par Jessica Michel-Botton pour le compte de sa propriétaire et naisseuse, Caroline Rioche, a pris la sixième place de la Finale. Le fils de Don Juan de Hus et Phlorencia, par Florencio 2, a conclu ce championnat avec une Prime Elite (81,333 %), obtenue après avoir décroché une

“On est presque au démarrage d’une nouvelle race... Jessica Michel-Botton

note de 80 % au modèle et de 80 % sur la deuxième manche. « C’est un cheval qui méritait d’avoir un très bon classement de par ses qualités, mais qui était assez vert dans son entraînement avant de participer à cette finale », indique la cavalière du Haras de Hus. « La question de le présenter à Fontainebleau s’est même posée, car il est très grand et a besoin de temps pour se développer. Guardian est sensible, ce qui est très bien pour plus tard, mais je sais qu’avec les jeunes chevaux il faut quand même bien gérer le cursus pour ne pas que cette sensibilité devienne un mauvais passif ». Marqué par son illustre père, Don Juan de Hus, notamment dans son galop, Guardian de Saint Val SF devrait prendre de la maturité pour aborder l’année prochaine les épreuves dans la catégorie des 5 ans. « Je pense que si nous avions eu les mêmes conditions météorologiques que le premier jour,

le classement définitif aurait été différent. Sur la Finale, la maniabilité des chevaux a été plus récompensée que la qualité mais c’est comme ça. Le cheval a été un peu sanctionné sur le fait d’avoir été sensible aux conditions. Il est certain que pour sa qualité, passer de troisième à sixième est un peu sévère mais cela ne change rien au fait que je pense que c’est un très bon cheval », conclut Jessica Michel-Botton. Du côté des trois autres chevaux labellisés SF dans cette catégorie d’âge, c’est Gran Torino B SF qui a réalisé la deuxième meilleure performance en se classant douzième, sous la selle de Maxime Collard. Ce fils de Vito VDL et Vendetta de Senilhac SF, par Fidelio du Thot SF, né chez Sylvain Buge et propriété de Jessica Bravard, a décroché une Prime Excellent avec un total de 78,621 %. Sous les couleurs du Cadre Noir et la selle de Loïc Devedu, Gris Noir*ENE HN SF (Soliman et Dolce Vita de Hus par Don Juan de Hus), né à L’Institut français du cheval et de l’équitation, a pris la treizième place (77,939 % - Prime Excellent), tandis que le quatrième et dernier Selle Français de cette catégorie des 4 ans, Gonzague du Lion SF (par San Amour et Lome par Longchamp), né chez Dominique Rodrigues Mascate et Carlos Da Silva, malheureusement disparu début octobre suite à une crise de coliques, a pris la vingt-sixième place avec une Prime Très Bon (70,697 %).

Championnat des 5 ans, Forever de Lauture seul représentant SF Du côté des chevaux de 5 ans, un seul représentant Selle Français était au départ des deux épreuves de la finale des 5 ans, Forever de Lauture SF, né au Haras de Lauture chez Claire Gosselin, qui n’est autre que sa cavalière. « Il est certain qu’en étant le seul Selle Français engagé dans les épreuves, il est forcément le meilleur », s’amuse Claire dont l’élevage créé par sa mère a toujours mis un point d’honneur à inscrire tous ses produits au Stud-Book Selle Français. « Nous faisons partie de ces éleveurs qui voulons redorer le blason du label Selle Français et prouver qu’en France,

Les Garennes

Gran Torino B SF

Dressage - 53

MagSF39.indd 53

10/01/2021 18:50:20


LES GARENNES

Ezperanza Desir SF

nous savons aussi produire de bons chevaux de dressage. Cela a toujours été notre politique », souligne Claire. « Aujourd’hui, je pense que beaucoup d’éleveurs font encore le choix d’inscrire leurs poulains nés en France dans des studbooks étrangers dans un but de commercialisation. Mais nous avons désormais une belle opportunité d’essayer de faire évoluer la race Selle Français vers la discipline du dressage en faisant naître des poulains avec des origines très modernes ». Forever de Lauture SF est issu du croisement entre Joeris (Ferro) et Aliz de Lauture SF par l’étalon maison du Haras de Lauture, Karamel de Lauture SF (Gribaldi). « Le label SF est une marque de fabrique qui permet de véhiculer l’image qu’en France nous savons faire naître de bons chevaux », poursuit la cavalière. Avec une douzième place au classement général du championnat des 5 ans et une Prime Excellent (76,281 %), Forever de Lauture SF réalise un bon championnat : « Cela fait toujours plaisir d’avoir un cheval qui est classé meilleur Selle Français, mais cela nous fera encore plus plaisir le jour où il y aura plus de concurrence en face, avec au moins la moitié des partants labellisés SF ! », souligne l’éleveuse de trente-cinq ans.

LA MEILLEURE PERFORMANCE POUR EZPERANZA DESIR SF CHEZ LES 6 ANS Après la très belle victoire, en 2019, de Dorian Grey de Hus SF pour le compte du Stud-Book Selle Français dans la catégorie des 6 ans, cette année, c’est à la septième place que l’on retrouve la meilleure jument Selle Français du championnat. Née chez ALEXA HINARD DUFOUR et montée par Alice Deleuze, la fille de Don Juan de Hus et Dazzling Gold vd Kempenhof, par Alabaster, Ezperanza Desir SF, a obtenu une Prime Excellent grâce à un score de 74,200 % à l’issue des deux épreuves.

Juste derrière, à la neuvième place, Marie Lesnard présentait elle aussi un produit inscrit au Stud-Book Selle Français : Erudit de la Baronnie SF, né chez VICTOR VAN CAUWENBERGE. Ce fils de Negro et Thalia de la Baronnie SF par Hostens de Bel SF, a réalisé la deuxième meilleure performance des labellisés SF sur ce championnat en décrochant une Prime Très Bon, avec un score final de 71,467 %. Avec sept chevaux inscrits au Stud-Book Selle Français au départ de la Grande Semaine de dressage 2020, le chemin à parcourir pour voir véritablement décoller le Selle Français de dressage est encore long mais prend une bonne direction. « On est presque dans le démarrage d’une nouvelle race puisque cela ne fait pas si longtemps que l’on développe le Selle Français de dressage. Le Stud-Book était très orienté saut d’obstacles », pointe du doigt Jessica MichelBotton qui précise que le Haras de Hus a, en 2019 et 2020, inscrit entre un tiers et la moitié de ses produits "dressage" au Stud-Book Selle Français. « La commercialisation y joue pour beaucoup puisque si l’on vend un très bon jeune cheval Selle Français en Allemagne par exemple, il ne pourra pas participer au championnat national des jeunes chevaux là-bas puisqu’il n’est ouvert qu’aux stud-books allemands. Cela freine donc un peu le marché ». Pour Claire Gosselin, voir briller un Selle Français au plus haut niveau serait bénéfique à un véritable essor du Selle Français dans la discipline. « Cela serait une bonne locomotive pour tirer le train du Stud-Book SF de dressage vers le haut, c’est la meilleure chose qui pourrait nous arriver pour véhiculer l’image que l’on veut donner au Selle Français ». Et pour Jessica MichelBotton : « Les chevaux SF réalisent de bons classements sur la Grande Semaine, cela permet d’améliorer l’image de la race, c’est certain, mais lorsque nous aurons un Selle Français sacré champion de France, comme Dorian Grey de Hus SF l’a fait trois fois, alors nous gagnerons en visibilité aux championnats du monde notamment », conclut-elle.

Dressage - 54

MagSF39.indd 54

10/01/2021 18:51:17


Le Stud-Book Selle Français organise

LES JOURNÉES DES ÉTALONS SELLE FRANÇAIS MagSF39.indd 55

Réalisé par © celia-raymond.fr •

319

Saint-Lô

Championnat, Masters, Performers

LES ET FÉVRIER

10/01/2021 18:51:49


ai160820239715_PUB A4 MAG SF.pdf

1

17/12/2020

11:53

C

M

Une trentaine de dates près de chez vous !

J

CM

MJ

CJ

CMJ

N

Stay tuned !

Rendez-vous en Mars sur www.fences.fr pour les découvrir ! +33 (2) 31 90 93 24

MagSF39.indd 56

contact@fences.fr

10/01/2021 18:52:47


Commerce

Aide à la commercialisation

Pari tenu pour le Stud-Book Selle Français ! Malgré le contexte sanitaire, le Stud-Book Selle Français n’a pas renoncé à mettre en œuvre ses projets d’aide à la commercialisation : en 2020, quatre ventes aux enchères avec pour supports divers championnats, se sont tenues. Pas moins de 90 chevaux y ont été présentés !

LES GARENNES

Saint-Lô

La commission Aide à la commercialisation du Stud-Book, composée de Michel Guiot, Pascal Cadiou, Jean-François Noël, Stéphane Chalier, Roland Le Fustec, Olivier Grard, ainsi que Laure Bertrand et Bérengère Lacroix, n’apprécie guère quand c’est trop facile : et c’est bel et bien en 2020, sur fond de situation sanitaire très complexe, qu’elle a organisé les premières ventes aux enchères de foals et de jeunes chevaux. « Il n’était pas question de renoncer », indique Bérengère Lacroix. « Il fallait que l’on aille au bout de la démarche qui avait été initiée avant la crise sanitaire. Nous ne voulions pas reporter ce projet, qui était important pour les éleveurs. Le Stud-Book, dans son projet d’aide à la commercialisation des chevaux, souhaite valoriser leurs efforts et le travail réalisé pour produire et former des Selle Français et

les conduire sur le circuit des concours d’élevage. » Après la mise en place d’une commission dédiée à l’aide à la commercialisation, dans le courant de l’année 2019, le projet de proposer des ventes aux enchères mûrit dans l’esprit de ses membres. « L’idée était que les chevaux qualifiés pour les finales de nos championnats – donc selon la grille de sélection sur laquelle se basent nos juges en régions –, puissent accéder aux ventes aux enchères », poursuit Bérengère Lacroix. Lorsque les foals, femelles et mâles parviennent en finale, le Stud-Book offre donc à l’éleveur l’opportunité d’inscrire son poulain ou son cheval à la vente, qui se tient dans le cadre de l’événement ou dans la semaine qui suit. « Quand nous avons planifié ces événements, nous ne pensions pas susciter un tel engouement chez les éleveurs »,

Ventes - 57

MagSF39.indd 57

10/01/2021 18:53:22


admet Michel Guiot, membre de la commission Aide à la commercialisation. « Aujourd’hui, tous les stud-books européens organisent des ventes. Ils sont quasiment leur propre agence de ventes ! Nous n’en sommes pas encore à ce stade, bien sûr, mais je crois qu’il était important de s’engager dans cette démarche, notamment pour accompagner les éleveurs amateurs, qui n’ont pas forcément de créneaux ouverts pour vendre leur production et qui ne connaissent pas toujours bien le marché. » Ainsi, ce ne sont pas moins de quatre ventes aux enchères, organisées par la Stud-Book Selle Français, qui se sont tenues en 2020. Elles ont réuni au total 90 chevaux, du foal au 3 ans, lors du Championnat des Mâles de 3 ans, des foals, de l’Événement Femelles et des Espoirs du Complet. Les débuts sont encourageants, et le Stud-Book entend bien transformer l’essai et organiser de nouveau ces temps forts, parfaitement complémentaires selon lui des autres ventes aux enchères existant aujourd’hui sur le marché.

Premières étapes à Saint-Lô Premier volet, en février dernier, à l’issue du Championnat des 3 ans Mâles : le Stud-Book avait alors retenu Fences pour gérer la partie commerciale de l’événement. Cette première vente aux enchères s’est déroulée lors de la semaine suivant l’événement, au mois de février 2020. Pas moins d’une vingtaine d’étalons était proposée à la commercialisation. « Nous avons collaboré sur les aspects logistiques et communication, puis laissé à Fences carte blanche pour la gestion de la partie commerciale et promotion autour de cet événement », poursuit la directrice du Stud-Book. Pour cette première édition, la formule vente aux enchères en ligne avait été retenue : les mâles qualifiés par le Stud-Book Selle Français lors de la tournée automnale sont passés sous l’œil des experts associés Fences, avant d’intégrer le catalogue de ventes sur la plateforme d’enchères en ligne Fences Web. « Sur ce premier événement, nous avons eu une vente à 50 000 euros pour Highland de Riverland SF (Candy de Nantuel SF) et une autre à 25 000 pour Hidalgo de Sisse SF (Topinanbour), ce qui représente déjà de très belles sommes

pour des chevaux de 3 ans », commentait Benjamin Ghelfi, président de l’agence Fences, après l’événement. Puis, à la période estivale, ce sont les foals qui ont eu droit à leur vente aux enchères : celle-ci s’est déroulée dans le cadre du Normandie Horse Show, lors d’une soirée conviviale, pendant le dîner. Pas moins de 49 poulains ont été présentés lors de cette vente, soit un tiers de l’effectif qui participait au Championnat ! « Ce chiffre parle de lui-même », pointe Bérengère Lacroix. « Il y a une véritable demande de la part des éleveurs, qui ne maîtrisent pas toujours les outils de valorisation de leur production. » Dès 19h, le samedi soir, 20 femelles et 29 mâles ont été présentés en liberté aux côtés de leur mère et tenus en main par les Young Breeders. Environ un tiers des poulains présentés a trouvé preneurs. Cette vente se tenait en "physique", mais était également diffusée en direct sur le web, avec possibilité d’enchérir depuis n’importe quel pays. Deux-cents internautes se sont d’ailleurs connectés sur la vente en live. Les enchères sont ainsi montées jusqu’à 10 000 euros, avec un Top price pour Kylie Star de Bel Air (All Star 5 et Britney de Bel Air SF par Dalton Van Het Lindehof), née chez Gérard Nicolas (62), et vendue via le live. Le constat de Bérengère Lacroix est partagé par Michel Guiot : « cette vente a été un succès, notamment par le nombre de foals présentés », indique-t-il. « On voit bien qu’il y a une réelle attente des éleveurs en la matière. Pour que nous puissions encore développer cet événement et lui faire prendre de l’essor, il faudrait que nous parvenions à proposer une plus grande mixité de produits. Dans la vente de cet été, des foals magnifiques ont été proposés, avec des pedigrees corrects. Pour capter une clientèle plus large, il nous faudrait présenter davantage de foals avec des papiers à la mode, et des pedigrees encore plus qualitatifs. »

Nouveau format pour la vente des juments La troisième vente, toujours inédite pour le Stud-Book Selle Français, s’est tenue la semaine suivant l’Evénement Femelles, qui récompense les meilleurs jeunes juments de 2 et 3 ans à Fontainebleau, début octobre. Il s’agissait cette fois d’une vente "On line", un autre format, avec un moment

Les Garennes

Highland de Riverland SF

Ventes - 58

MagSF39.indd 58

10/01/2021 18:55:05


Les Garennes

Kylie Star de Bel Air

d’ouverture et un moment de fermeture des enchères, qui duraient 24 heures. Douze femelles ont été présentées lors de cette vente. Un tiers des juments présentées a été vendu, avec un Top Price à 16 500 euros pour Hermione de Rance SF (Captain Semilly SF), née chez Roland Le Fustec (22). La jument a été acquise par une Américaine. L’intérêt des ventes "On line", ou en direct, est aussi de capter une clientèle parfois inaccessible pour les éleveurs. Tandis que des enchères avaient été prises depuis la Lituanie, le Portugal ou la Suisse pour les foals, certains clients potentiels se sont connectés depuis l’Italie et le Mexique pour observer les juments Selle Français à la vente… Pour Michel Guiot, de nombreux passionnés sont prêts à investir dans de jeunes juments aux

Les Garennes

Fontainebleau

“A voir comment optimiser ces moments forts. Bérengère Lacroix

bons pedigrees. « Beaucoup de personnes recherchent une bonne génétique pour démarrer un élevage. Je crois qu’il y a une vraie carte à jouer sur ce créneau : il y a une attente, d’autant plus que – outre les lignées phare, du type Usha Van’t Roosakker, Diamanthina, Fragance de Chalus ou Toscane –, il y a un tas de belles lignées françaises auxquelles il faut s’intéresser. Aujourd’hui, il y a un regain d’intérêt pour ces bonnes lignées, et certains sont prêts à mettre des fortunes pour faire l’acquisition d’une bonne poulinière. » Enfin, dernier opus de la série, la vente qui s’est déroulée dans le cadre des Espoirs du Complet, lors du Mondial du Lion, le samedi 17 octobre. Neuf chevaux, soit près de la moitié des engagés dans le Championnat, ont été présentés lors de cette soirée exceptionnelle dans le manège du Haras du Lion, aménagé spécialement pour l’occasion. Malgré un Mondial à huis clos, peu de places sont restées libres dans la tribune. Cette vente s’est ainsi tenue, comme pour les foals, en "physique" et en direct sur le web. « Chaque éleveur, sur la fiche de son cheval, avait la possibilité de rédiger un petit mot pour parler de lui », décrit Bérengère Lacroix. « C’est aussi une manière pour lui d’expliquer sa réflexion, son choix de croisement, son travail… » Un cheval a été vendu lors de cette soirée : Horus du Rochereau SF (Candy de Nantuel SF), né chez Anthony Morand (17), mais le fait de présenter ces jeunes espoirs à la vente facilite les échanges et fait connaître les chevaux. « Les vidéos de présentation,

Ventes - 59

MagSF39.indd 59

10/01/2021 18:55:42


par exemple, sont une matière précieuse pour les valoriser et les mettre en lumière », assure la directrice du Stud-Book. « La diffusion en direct par notre partenaire ClipMyHorse.TV ainsi que les reportages du championnat de chaque cheval affiché sur les écrans sont également venus optimiser la visibilité. » A la suite de cette vente, Halifax du Lirot SF (Lauterbach), né au Centre équestre de Pirou (50) et 3e du Championnat, a trouvé preneur, ainsi qu’Haloa Tonick SF (Kannan), née chez la famille Robichon (86), qui, dès le lendemain de la vente, partait direction la Hollande.

Guiot. « Si 6 000 euros semble un prix moyen pour l’acquisition d’un poulain, notamment au vu des sommes record auxquelles certains sont adjugés dans les ventes, c’est en réalité au-dessus du prix moyen européen, qui se situe entre 4 et 5 000 euros.”

Cap sur 2021 Le Stud-Book, qui compte bien poursuivre cette mission d’aide à la commercialisation et s’aguerrir sur le sujet, entend programmer d’autres ventes. « En 2021, si la situation sanitaire le permet, nous souhaitons partir sur la même formule, avec quatre ventes au cours de l’année », indique Michel Guiot. « Pour l’heure, nous n’avons pas encore choisi les opérateurs de ventes avec lesquels nous allons travailler. Nous avons des réunions de travail pour en décider, mais le choix devrait être fait en début d’année. La demande des éleveurs est là, elle doit être prise en compte. Et si certains prix de vente ont pu décevoir, je crois qu’il y a eu une vraie satisfaction de la part des professionnels de l’élevage qui ont constaté que nous prenions en compte ce sujet. » A voir, désormais, comment optimiser ces moments forts de l’année du point de vue du commerce. Bérengère Lacroix a quelques idées : « Il faut que nous mettions en place d’autres partenariats pour élargir notre réseau d’acheteurs potentiels et étendre encore davantage notre rôle de facilitateur commercial. Il nous faut aussi poursuivre ce travail d’accompagnement des éleveurs, notamment en amont des ventes, pour les former à mieux mettre en valeur leur production et leur travail. Cela se fera bien sûr en lien avec les associations d’éleveurs en régions. Cette année 2020, sur la thématique de la commercialisation, c’est en tout cas le début de quelque chose. Nos circuits sont un excellent support pour mettre en place ces ventes. Les éleveurs n’ont pas encore l’habitude de s’adresser au Stud-Book SF comme opérateur commercial, et il nous faut encore communiquer sur le sujet. Mais, on peut dire que ce projet d’envergure connaît des débuts encourageants. Il est en bonne voie… »

Transformer l’essai Quel bilan tirer de ces quatre événements inédits ? Tout d’abord, il faut saluer leur tenue, malgré un contexte sanitaire inédit lui aussi ! « Au-delà de la vente en elle-même, ces événements se veulent également être une vitrine du savoir-faire de nos éleveurs, de leur travail », poursuit Bérengère Lacroix. « Ces quatre ventes ont réuni 90 chevaux, c’est bien qu’il y a une demande de la part des éleveurs. Notre démarche, c’est aussi celle de les accompagner, de mettre à disposition des outils de valorisation de leur travail et de leur production, qu’ils ne maîtrisent pas toujours, à l’instar de la photo et de la vidéo. Aujourd’hui, il est difficile de s’en passer. » Le Stud-Book souhaite également proposer ce service à moindre frais, venant en complément d’autres ventes, à l’instar de Nash ou de Fences. « Tous les chevaux sont différents, il y a aussi différents profils d’acheteurs, avec divers objectifs d’achats. Je crois qu’il y a de la place pour chacun, et une forme de complémentarité de nos missions et de nos activités. Cela permet de s’adresser finalement à l’ensemble des éleveurs, et de leur proposer plusieurs services de commercialisation, répondant à ce à quoi ils destinent chacun de leurs chevaux. De les informer aussi sur le marché, en toute transparence. » Du côté des acheteurs, la satisfaction semble être également au rendez-vous : « il n’y a pas eu de gros prix, mais je crois que les gens ont eu le sentiment de trouver ce qu’ils cherchaient, au juste prix, et d’acheter des chevaux qui correspondent à leurs attentes », pointe Michel

Hermione de Rance SF

Photos Les Garennes

Halifax du Lirot SF

Ventes - 60

MagSF39.indd 60

10/01/2021 18:56:26


Sélection

3 ans Sport : focus sur les Régionaux En 2020, les 3 ans Sport n’ont malheureusement pas pu se réunir à Equita Lyon pour courir leur traditionnelle finale, crise sanitaire oblige. L’occasion de mettre en lumière les dynamiques Régionaux, pour lesquels les associations régionales et bon nombre de bénévoles se mobilisent. avons eu un peu moins qu’en 2019, mais au vu de la situation sanitaire et de la saison d’élevage qui avait été un peu moins bonne, selon les chiffres de l’IFCE, il y a trois ans, cela n’est pas étonnant. » Néanmoins, la journée s’est déroulée sous les meilleures auspices. « Les gens étaient contents d’être présents, d’autant plus que, à cette période, de gros doutes commençaient à peser sur la tenue d’Equita Lyon », poursuit le vice-président. Si l’AECVL a pris le parti, il y a deux ans, de réunir le Régional Sport et la Qualificative des étalons, c’est notamment pour gagner en dynamisme et en attractivité. « Le fait de mettre

Pour rappel, le circuit des 3 ans Sport, ou 3 ans montés, a pour but de mettre en lumière les jeunes chevaux de saut d’obstacles, et les prépare avec efficacité aux Cycles classiques. L’objectif est également d’encourager la mise en place de rassemblements commerciaux, en incitant les éleveurs à préparer leurs chevaux dans leur année de 3 ans. Les Régionaux sont également un support pour la Finale, qui se déroule traditionnellement à Equita Lyon. Sur les Régionaux, depuis 2019, le premier quart des chevaux classés se voit récompensé d’une prime de 500 euros, le second, d’une prime de 250 euros (dotation de l’enveloppe d’encouragement provenant du Fond EPERON et dédiée aux 0/3 ans, ndlr) . Des montants conséquents qui incitent bon nombre d’éleveurs et de propriétaires à inscrire leurs chevaux sur ce circuit. En 2020, à cause de la crise sanitaire, la finale n’a malheureusement pas pu avoir lieu. Mais cela n’a pas empêché de nombreux jeunes chevaux de participer quand même à leur étape régionale, une expérience formatrice pour la suite de leur carrière, et qui permet également aux éleveurs d’évaluer leur production. Dans un ordre chronologique, zoom sur les Régionaux de Lamotte-Beuvron, en région Centre, de Rosières-aux-Salines, dans le Grand Est, sur le (très) grand rassemblement de Saint-Lô, fin novembre…

A Lamotte-Beuvron, depuis deux ans maintenant, l’Association des éleveurs de chevaux et poneys de la région CentreVal de Loire (AECVL), réunit sur deux journées la Qualificative étalons, en partenariat avec le Stud-Book Selle Français, et le Régional des 3 ans Sport. Cette année, dans un contexte sanitaire particulier, ces événements se sont tenus sur une seule journée, le 8 octobre dernier. « Nous avons reçu une cinquantaine de chevaux, dans le cadre de cette journée », indique Gaëtan Rochat, le vice-président de la petite association d’éleveurs, mais non moins dynamique ! « Nous en

Les Garennes

Un rendez-vous dynamique à Lamotte

3 ans Sport - 61

MagSF39.indd 61

10/01/2021 19:03:00


“Nous consacrons beaucoup de préparation à cet événement, qui est pour nous le plus important de l’année. Gaëtan Rochat

nous donner un sacré coup de main. Et puis, la bonne organisation de ces journées est également dûe au partenariat solide que nous avons mis en place avec le Stud-Book Selle Français : il nous permet de bénéficier de son matériel pour le Régional. Sans son équipe, nous ne pourrions pas mettre un place un tel rendez-vous. » Pour son Régional, l’association d’éleveurs a également tissé des partenariats avec des sociétés du territoire : la Malle Française, la sellerie Frezot, Gamm Vert de Lamotte Beuvron et Cavalor, par le biais d’un distributeur local. « Ils nous aident et contribuent aussi au succès de l’événement », pointe Gaëtan Rochat.

« Un grand rendez-vous de l’élevage » à Rosières Du côté de Rosières-aux-Salines, le Régional des 3 ans Sport s’est tenu le deuxième week-end d’octobre (10 et 11), une semaine après la fin de la Grande Semaine de saut d’obstacles. Trente-et-un chevaux Selle Français étaient réunis pour l’occasion, pour un événement qui réunit ce Régional et la Qualification des mâles. « Les gens s’attendaient à ce que la Finale des 3 ans Sport n’ait pas lieu », pointe Simon Beau, administrateur de Cheval Grand Est, organisateur du Régional, et co-organisateur de la Qualificative Mâles, avec le Stud-Book Selle Français. « Les éleveurs étaient contents d’être présents, tout le monde a bien fait attention au respect des gestes barrières et des mesures sanitaires en général. » Après le passage en revue des mâles le samedi, place aux jeunes sauteurs le dimanche. « La journée a commencé par le saut en liberté dans le manège », poursuit Simon.

Les Garennes

les deux journées l’une à côté de l’autre fait de cet événement un beau rendez-vous de l’élevage », poursuit Gaëtan Rochat. « Les éleveurs des 3 ans Sport peuvent suivre ainsi la Qualificative des mâles et vice-versa. Et nous avons également réussi à attirer des personnes qui ne sont pas forcément des professionnels de l’élevage : tout ça donne lieu à un beau rassemblement, sur lequel les gens échangent. C’est vraiment convivial. Et nous avons la volonté, dans les années à venir, de continuer ainsi. » Du côté des résultats, c’est Havana Diam SF (Nectar des Forêts SF et Atlanta Diam SF par Quack), née chez Beth Loisil au Haras de la Claise (36), qui s’impose avec la moyenne de 16,05, dont l’excellente note au saut monté de 17,25 ! A la deuxième place, Happygolucky Beauvoire SF (Andiamo Semilly SF et Ukraine Gesmeray SF par Mylord Carthago SF), né chez Patricia Brugère (45), hongre bai foncé, totalise une note de 15,64. Sur la troisième marche du podium, on retrouve Halko LDB SF (Malito de Rêve et Venise d’Auge SF par Guarana Champeix SF), né à la SASU SBAR chez Sébastien Belando (45), qui obtient la moyenne de 15,58. Lorsque le Stud-Book Selle Français a contacté l’AECVL pour l’organisation de la Qualificative des mâles, l’association a d’emblée répondu présente. « Nous consacrons beaucoup de préparation à cet événement, qui est pour nous le plus important de l’année », indique le vice-président. « Pour y travailler, le noyau dur de l’association se mobilise pleinement, et nous pouvons compter en tout sur une vingtaine de nos membres. Nous avons également la chance d’avoir pu nouer un partenariat avec le lycée agricole de Saint-Cyran-du-Jambot, dont les élèves et leurs professeurs viennent

3 ans Sport - 62

MagSF39.indd 62

10/01/2021 19:25:53


Coll. Cheval Grand Est/ Blue-Up (Rosières)

Happiness de Mandres SF

« Nous avons eu de belles surprises, tout s’est bien passé, d’autant que notre local d’avril avait été annulé à cause de la crise sanitaire. Les jeunes chevaux se sont très bien comportés. » A la suite du saut en liberté, les jeunes ont été évalués au modèle. Puis, l’après-midi a été consacré au saut monté. « Du fait du décalage de la Grande Semaine de Fontainebleau, on a senti que les cavaliers n’avaient parfois pas eu le temps de bien préparer leurs chevaux. Mais tout cela devrait rentrer dans l’ordre en 2021, et permettre au calendrier de laisser plus de temps aux professionnels. » Du côté des résultats, c’est la jolie jument grise, Happiness de Mandres SF (President et Atlantide de Mandres SF par Alco), née chez Denis Fourrière (54), qui s’impose : elle obtient la note de 16,75 – la meilleure – au saut en liberté, de 16,30 au modèle, de 15,50 aux allures montées, et de 17,25 – également la meilleure – au saut monté, pour une moyenne générale de 16,37. Happiness est la seule à passer la barre des 16 : sa dauphine, Harmonia du Jardin SF (Luigi d’Amaury SF et Alma du Jardin SF par Fidelio du Thot), née chez Nicolas Pargon (54), obtient la moyenne de 15,98, se plaçant juste devant Halouette des Etangs SF (Goldfever et Vahine des Etangs SF par Toulon), née chez Gabrielle Dimey (52). Halouette obtient la moyenne de 15,91. Dans le cadre de la crise sanitaire, les représentants de Cheval Grand Est se disent satisfaits d’avoir eu la possibilité d’organiser cet événement. « Nous n’avons pas fait de campagne de communication comme les autres années, car l’événement s’est tenu uniquement en présence des professionnels, comme les règles sanitaires y obligeaient. Nous avons fait venir une photographe, et nous pensons à l’avenir intégrer un visuel pour les éleveurs, dans le prix de l’engagement : cela leur permettra d’avoir de la matière s’ils souhaitent commercialiser leur cheval. » De manière générale, l’association cherche à étoffer cet événement élevage. « Il y a une vraie carte à jouer : Rosièresaux-Salines se situe à 1h15 du Luxembourg, à 2 heures de l’Allemagne et de la Belgique, et la Suisse n’est pas très loin non plus », poursuit Simon. « Notre ambition, c’est de créer, en lien avec le Stud-Book Selle Français en se coordonnant

sur les dates, un grand rassemblement d’élevage, en y intégrant par exemple des foals. Pour gagner en attractivité, il faut que nous puissions réunir un grand nombre de chevaux. De cette façon, nous pourrons convaincre d’éventuels acheteurs étrangers de venir. » Le site de Rosières-aux-Salines se prête à ce titre bien à un événement de ce type, selon l’administrateur : « à cette date, le site dispose d’un grand nombre de boxes en dur vides, car la saison de monte est terminée. En termes d’infrastructures et de logistique en moins à mettre en place, c’est très intéressant. Et Rosières dispose de très belles infrastructures. » Cheval Grand Est paraît ne pas manquer d’ambition pour mettre en place, demain, un grand rendez-vous de l’élevage…

Trois-cents 3 ans à Saint-Lô et un commerce florissant Fin novembre, avec la journée du 25 en clôture, c’est l’Association Cheval Normandie qui a tenu son copieux Régional, qui a presque résonné comme une finale nationale : près de 300 chevaux se sont réunis au Pôle hippique de Saint-Lô ! « Pour les Normands qui souhaitent accéder à la finale à Lyon, il y a des sélections dans leur région jusqu’à l’automne, bien avant leur Régional à Saint-Lô », pointe Caroline Legrand, chargée de mission au Stud-Book Selle Français. « Car celui-ci, qui se tenait auparavant deux semaines avant la finale nationale, a été décalé petit à petit et Cheval Normandie a finalement opté pour une organisation après Equita. C’est un énorme rassemblement, porté depuis des années par Cheval Normandie. » Au vu du nombre de participants, c’est donc une victoire non volée pour Havana de l’Abbaye SF (Adzaro de l’Abbaye SF et Veloukia de l’Abbaye SF par Mylord Carthago SF), née à la SCEA du Noron, chez Louis Leconte (50). Havana obtient la belle moyenne de 17,54, avec une note de 17,75 aux allures et au saut monté. Elle récolte 17,40 au modèle, et 17,50 au saut en liberté. Sa dauphine, Harmony de Brion SF (Emerald Van’t Ruytershof et Vanille de Brion SF par Opium de Talma SF), née à la SCEA du Brion (50), obtient une moyenne de 17,44. Har-

3 ans Sport - 63

MagSF39.indd 63

10/01/2021 19:26:36


mony a particulièrement séduit les juges au saut en liberté, où elle obtient la note de 18,50. Sur la 3e marche du podium, Jean-François Noël, représentant l’ÉLEVAGE DU THOT, place un produit 100% issu de son élevage, Houston du Thot SF (Vigo Cécé SF et Luronne du Thot SF par Fidelio du Thot SF). Houston obtient une moyenne de 17,13, dont 18 au modèle. « Cette année encore, nous avons reçu beaucoup de participants », indique Julien Bellet, membre de l’association Cheval Normandie. « Chaque année, nous avons entre 280 et 320 chevaux qui participent au Régional. Cela permet aux éleveurs de préparer leurs jeunes à l’automne, après Fontainebleau, plutôt qu’au printemps Et puis, pour ne pas les lâcher, Cheval Normandie met en place cet hiver un nouveau circuit, le NEW Tour, pour leur permettre de commencer concrètement leur formation de cheval de sport. » Des concours visant à préparer les 4 ans, et à continuer de former les 5, 6 et 7 ans avant le démarrage de la saison de concours. Sur le Régional, le commerce est toujours très dynamique : environ 50 chevaux y sont vendus chaque année. Soit un sixième des participants. « Il y a différents types de chevaux, mais certaines transactions atteignent de très belles sommes », admet Julien Bellet. Habituellement, les chevaux sont présentés en lots, classés par taille. Cette année, en raison de la crise sanitaire, ils ont été présentés par élevage. « En réalité, je trouve cela très bien », poursuit le représentant de Cheval Normandie. « Lors des passages par taille, les

éventuels acheteurs venaient uniquement pour les chevaux de taille moyenne, et laissaient généralement de côté les petits et les grands. Cette année, ils n’ont pas eu le choix et sont venus pour voir différents types de chevaux : ils ont ainsi constaté qu’un "petit" cheval pouvait avoir de la force et de l’amplitude, et qu’un "grand" cheval ne présentait pas systématiquement un modèle disgracieux. Ce passage par écurie a le mérite de mixer différents modèles de chevaux et de moins les mettre dans une case sans les avoir vus au préalable. Ce système invite ainsi le public à venir de façon homogène, sur les différentes journées de compétition. C’est une bonne chose et j’aimerais que cet ordre perdure. » Le Régional de Saint-Lô a été retransmis en direct via la plateforme ClipMyHorse : près de 4 000 connexions y ont été enregistrées ! « Notre Régional est le seul endroit où l’on peut voir autant de jeunes chevaux de 3 ans en si peu de temps. Et Saint-Lô, grâce à ses infrastructures, se prête parfaitement à l’événement. Sur cette journée, un jeune cheval apprend énormément, c’est une expérience qui lui fait beaucoup de bien et qui le prépare à ses futures sorties en compétition. » Si le circuit des 3 ans Sport s’est vu amputé cette année de sa finale lyonnaise, ce n’est que partie remise : les dynamiques membres des associations d’éleveurs que nous avons interrogés, pour la plupart, espèrent bien que les choses reprendront leur cours normal en 2021 et qu’ils pourront, de nouveau, organiser des Régionaux, supports de qualification.

A

Notre ambition, c’est de créer, en lien avec le Stud-Book SF, un grand rassemblement d’élevage. SIMON BEAU

À renv

J

COLL. CHEVAL GRAND EST/ BLUE-UP (ROSIÈRES)

OPT

J

Ces appl 9 all

3 ans Sport - 64

MagSF39.indd 64

OPT

10/01/2021 19:27:25

chevalm


Abonnez-vous à

55 €

SEULEMENT

au lieu de 102,30€

1 an - 12 numéros FORMAT PAPIER + NUMÉRIQUE

+ 4 raisons de vous abonner ✔ le confort de recevoir Cheval Magazine chez vous ✔ la certitude de ne manquer aucun numéro

✔ la tranquillité d’être à l’abri de toute augmentation pendant un an ✔ les économies grâce à un tarif préférentiel

BULLETIN D’ABONNEMENT À renvoyer accompagné de votre règlement à : Cheval Magazine – Service Abonnement - 45 ave. du Général Leclerc 60643 Chantilly cedex - Tél : 03 44 62 43 79

simple

rapide, abonnez-vous en ligne sur: boutiquelariviere.fr

Je choisis mon offre d’abonnement: OPTION 1

1 an -12 numéros au format papier et numérique au prix de 55€ au lieu de 102,30€ **

OPTION 2

6 mois - 6 numéros au format papier et numérique au prix de 31€ au lieu de 51,45€ **

Je choisis de règler par:

Prénom* : ...........................................

Adresse* : ...................................................................................................... CP* :

Ville* : ...............................................................

INDISPENSABLE POUR LE SUIVI DE MON ABONNEMENT

E-mail* (en majuscules) :

Date et signature obligatoires

Nom* : ............................................

CMAPSTBK

Tel :

Chèque bancaire à l’ordre de Cheval Magazine Carte bancaire (Visa, Eurocard, Mastercard) Date d’expiration

Mes coordonnées:

Cryptogramme Je souhaite bénéficier des offres promotionnelles de Cheval Magazine. Je souhaite bénéficier des offres promotionnelles proposées par les partenaires de Cheval Magazine.

Ces informations sont destinées à la société Editions Larivière. elles sont collectées et utilisées à des fins de traitement de votre abonnement. Le cas échéant, votre adresse mail sera utilisée pour suivre votre abonnement et vous envoyer les communications dont vous bénéficiez en tant qu’abonné. En application de la réglementation applicable, vous disposez des droits d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, à la portabilité des données et à la limitation des traitements. Pour excercer vos droits, veuillez contacter les Editions Larivière par courrier à Editions Larivière service abonnements 9 allée Jean Prouvé 92587 Clichy cedex, en justifiant de votre identité. Pour toute information complémentaire, consulter notre Politique de Confidentialité sur boutiquelariviere.com. * Champs obligatoires. ** Offre valable en France métropolitaine jusqu’au 30/06/2021.

chevalmagazine_logoblanc_stbk_V2.indd 1 MagSF39.indd 65

16/12/2020 15:17 10/01/2021 19:28:13


événement

Consécration pour la génération H, ouverture du bal pour la génération I

Les Garennes

Le calendrier des sélections de la jeune génétique mâle a dû composer avec la crise sanitaire, mais les éleveurs étaient bien au rendez-vous ! La belle qualité d’ensemble souligne leur travail et laisse entrevoir l’arrivée de futurs géniteurs au fort potentiel.

La réforme initiée en 2019 sur le processus de sélection des jeunes mâles de 2 et 3 ans avec un calendrier concentré sur l’automne a été plébiscitée, et bien sûr les dates 2020 avaient été posées en ce sens. Il a fallu composer avec la crise sanitaire, mais fort heureusement, le protocole établi dès le mois de mai par la Société hippique française avec le Ministère de l’Agriculture a permis aux concours d’élevage d’être maintenus et de se dérouler dans de bonnes conditions, avec des procédures imposant le respect des gestes barrière. La seule modification du calendrier a été le regroupement des

rendez-vous de Barbaste et Aurillac en une même étape à Saint-Etienne-de-Tulmont (82). C’est donc huit rendez-vous en région qui ont été organisés par le Stud-book Selle-Français en collaboration avec les associations régionales d’éleveurs entre le 16 septembre et le 19 novembre. L’objectif pour les 2 ans, génération "I" est la qualification pour le Championnat des étalons se déroulant le 19 février 2021 à Saint-Lô. Pour les 3 ans, la génération "H", qui n’ont pas participé au cycle de sélection à 2 ans, ou qui n’ont pas été retenus lors du Championnat de fé-

Testage - 66

MagSF39.indd 66

10/01/2021 19:29:10


Halisco de Terlong SF

Photos Les Garennes

Harry Brulaire SF

vrier 2020, il s’agissait de se trouver parmi les sélectionnés pour le testage à Saint-Lô, se tenant du 7 au 17 décembre 2020. Les vingt-cinq premiers du Championnat 2020, qui ont reçu leur approbation grâce à ce classement, doivent aussi suivre ce testage pour confirmer leur approbation définitive. Pour accéder à ces échéances, les Qualificatives se sont déroulées selon les tests établis l’an dernier. Pour les 2 ans il s’agit d’une présentation au modèle comptant pour 45 % de la note, de l’examen des allures représentant 20 % de la note et du saut en liberté pour 35 % de la note. Pour être présentés au Championnat, ils doivent fournir un statut ostéo-articulaire "Excellent", "Bon", ou "Intermédiaire" selon le protocole CIRALE-Professeur Denoix. Pour la génération "H", les Qualificatives proposent quatre tests : modèle entrant pour 40 % de la note, allures montées pour 20 %, saut en liberté pour 20 % et saut monté pour 20 % de la note. Tous les concours qualificatifs pouvaient être suivis en direct grâce au partenariat avec ClipMyHorse.TV France. Malgré cette année si particulière, l’effectif de poulains présentés est quasi stable pour les 3 ans (149 présentés en 2019 pour 140 en 2020) et nettement à la hausse pour les 2 ans (256 en 2019 pour 287 en 2020). Le nombre de candidats varie

Les Garennes

Hannibale de Hus SF

selon les rendez-vous avec une affluence encore plus forte que les années précédentes sur l’étape de Saint-Lô, probablement en raison de la date, la dernière de ce calendrier. La notoriété du lieu et la forte concentration de chevaux nés en Normandie y sont sans doute pour beaucoup dans cette forte fréquentation ! La tournée a débuté à Saumur (49) le 16 septembre avec l’étape organisée par Cheval Pays de Loire. Treize poulains étaient en lice pour les 2 ans, neuf en 3 ans. Chez les plus jeunes, Idaho de Menjo SF (Untouchable 27 et Radja de Menjo SF par Mokkaïdo), né et présenté par Sophie GRASSET (85), a dominé le lot en s’imposant avec les meilleures notes dans chaque atelier pour une moyenne de 16,53. Chez les 3 ans, la victoire est pour Harry Brulaire SF (Eldorado de Hus et Sheyenne Brulaire SF par Quaprice Boimargot) avec une excellente note de 17,25 au saut monté, pour une moyenne de 16,07. Il vient de l’élevage de la famille PAVEC (49). Le 8 octobre, l’équipe des juges du Stud-Book Selle Français se retrouvait à Lamotte Beuvron (41) avec l’organisation mise en œuvre par l’AECVL (Association des éleveurs du Centre - Val de Loire). Dix-huit 2 ans et six 3 ans étaient en lice. La victoire chez les plus jeunes est pour Invictus du Breche SF (Action Breaker et Pythie SF par Nabab de Rêve) né chez Alain RAVILLON (51) et l’élevage du BRECHE (03). Crédité d’une moyenne de 16,75, ce qui le place au 4e rang national, il a été particulièrement remarqué à l’obstacle où il obtient 17,25. Les deux suivants passent aussi la barre de 16 de moyenne : Izor Ahai du Bresneau SF (Sandro Boy et Jalisca de Litrange CVI par Corland) né chez Joanne MENNESSIER (18), et Incognito de Paq (Balou du Rouet et Diva de la Tour Vidal SF par Ogano Sitte) né chez Jean-François LADAGNOUS (45). Halisco de Terlong SF (Kannan et Galisca de Terlong SF par Jalisco B SF) né chez Edith MANTEN SENOCQ (80) remporte les 3 ans. Le 10 octobre, Cheval Grand Est accueillait l’étape suivante sur le site de Rosières-aux-Salines (54). L’effectif était plus étoffé avec vingt-neuf 2 ans et quinze 3 ans. Chez les 2 ans, I Fly d’Amour SF (Cap Kennedy et Rafale de Bettegney SF par Efle de B’Neville SF), né au WERLY HORSES TEAM (67), s’impose avec le score de 16 à chaque atelier. Intello de la Pistole SF (Bisquet Balou C VD Mispel et Osyris de Saffray SF par Dandy du Plape SF), né chez Philippe AUBUSSON (08),

Testage - 67

MagSF39.indd 67

10/01/2021 19:29:56


Candy de Nantuel SF

La jeune génétique séduit

obtient la meilleure note à l’obstacle (16,25). Il partage le 2e rang ex aequo avec Iolisco du Meligne SF (Iolisco de Quinhon SF et Kaina de Sibel SF par Nidor Platière SF), né chez François RISCO (52). Avec une moyenne de 16,32, Hannibale de Hus SF (Vivaldi du Seigneur et France de Hus par Fergar Mail SF), né au HARAS DE HUS (44), s’impose devant Holdup du Grizzly SF (Catchar Mail SF et Vega du Grizzly SF par Quality Touch), né chez Joël CLAUDE (88). Les deux produits de l’élevage du GUÉ (54), Hector du Gué (Satisfaction FRH et Aupless du Gué SF par Lando) et Harley du Gué SF (Douglas du Gué SF et Rivière de Guise SF par Quaprice Boimargot) se partagent le 3e rang. Le 14 octobre, la SHF régionale Auvergne-Rhône-Alpes était sur le pied de guerre pour le rendez-vous de Chazey-surAin (01). Les juges ont apprécié un très bel effectif de 2 ans avec trente-quatre participants. Neuf ont une moyenne supérieure à 16, talonnés par les deux suivants à 15,99 et 15,98 ! Le vainqueur est Idéal du Marclet SF (Toulon et Venus du Marclet SF par Controe), né chez Christian LAISSU (42), avec une moyenne de 16,88, ce qui le place au 3e rang national. Son dauphin, Irelkao l’Evidence SF (Jo de Labarde SF originel et Perelka par Patrol), né chez Jennifer VALLENTIEN (74) et présenté par sa propriétaire Suzanne Gomez, a été particu-

Les Garennes

Le circuit de sélection de la génétique mâle a montré que les éleveurs de Selle Français hésitent de moins en moins à faire confiance aux jeunes reproducteurs : parmi les 37 étalons approuvés à l’issue du testage de décembre 2020, on trouve sept pères différents âgés de moins de 10 ans au moment de leur utilisation. Candy de Nantuel SF est ainsi représenté avec quatre produits issus de sa première année de production. De quoi satisfaire le président du Stud-Book Selle Français Pascal Cadiou, ardent défenseur de l’utilisation de la jeune génétique. Le Programme Génétique Avenir encourage les éleveurs français à faire de même. Grâce à un partenariat avec l’Association syndicale des étalonniers privés, le Selle Français a mis en place un programme de soutien pour les éleveurs utilisant des étalons de 9 ans et moins, dans leurs trois premières années de monte. Il s’agit de bonification sur les points PACE des juments saillies par les étalons du PGA, de surprime (500€) pour les foals lors du championnat de France, et de surprime pour les 4-5 et 6 ans lors des finales SHF.

lièrement remarqué, non seulement pour sa démonstration à l’obstacle où il obtient 18, mais grâce à sa robe "léopard"’, héritée de sa mère, une jument polonaise de sport. I Am de Blancheville SF (L’Arc de Triomphe et Qahwa de Blancheville SF par Dollar Dela Pierre SF), né chez Anne COMBE DELACQUIS (01), complète le podium. Chez les 3 ans, la victoire est pour Hemrald de Lyr SF (Emerald van’t Ruytershof et Darbella de Lyr SF par Baloubet du Rouet SF) né à l’élevage de la famille MOUTRILLE (21). Il est suivi par l’Anglo-arabe Hearton de Cahuzac AA (Sandjak Nedjma), né chez David GONY (70) et Halpy du Corty SF(Vagabond de la Pomme et Angele de Kreisker SF par Baloubet du Rouet SF), né chez Didier BOUCHET (74) et présenté par l’élevage des Pitous. Le 22 octobre, au nord de l’Hexagone, c’est sur les terres de l’AECCP (Association des éleveurs de chevaux, des cavaliers et des propriétaires), à Strazeele (59), que se sont retrouvés les éleveurs de la région. Là aussi l’effectif de 2 ans était conséquent avec trente-deux prétendants, et sept dans la catégorie des 3 ans. Un seul 2 ans passe la moyenne de 16 : I Have de l’Ermitage SF (Dream de Baussy SF et Opaline du Vilpion SF par Kannan), né au Haras de l’ERMITAGE chez la famille DESMAREZ. Son dauphin, Ice d’Alba SF (Cornet Obolensky et Daytona d’Alba SF par Kannan), né chez Alexandre

Testage - 68

MagSF39.indd 68

10/01/2021 19:30:53


Hemrald de Lyr SF

Photos Les Garennes

Heltic de Bethune SF

“ Les éleveurs hésitent de moins en moins à faire confiance aux jeunes reproducteurs. Herald d’Emeraude SF

Photos Les Garennes

Hermes du Mesnil SF

Testage - 69

MagSF39.indd 69

10/01/2021 19:32:50


BATIER (57) et présenté par Laurence Grenillet, obtient la meilleure note à l’obstacle, tandis que le 3e, Ichai de Reile SF (For Feeling et Naïade Dunoise SF par Eyken des Fontenis SF), né chez LAURENCE GATIER (75), est le mieux noté au modèle. Avec 15,72, la victoire en 3 ans est pour Heltic de Bethune SF (Candy de Nantuel SF et Narnia par Cassini I) né chez DANIEL DORMAELS (14) et présenté par Jean-Luc Lebourgeois. Le 27 octobre, les juges du Selle Français se retrouvaient avec la SHF Occitanie à Saint-Etienne-de-Tulmont (82) pour voir évoluer dix poulains de 2 ans et sept de 3 ans. Imperial d’Euskadi SF (Comme Il Faut et Tendresse d’Euskadi SF par Diamant de Semilly SF), né à l’élevage de MARC HIRIARTDURRUTY (64), remporte la jeune classe. Hermes du Mesnil SF (Canturano et Centina par Cento), né chez JEAN-LUC LEBOURGEOIS et présenté par Jean-Luc Fautras, s’impose chez les 3 ans. La FEDEB (Fédération régionale des éleveurs de chevaux de sport de Bretagne) avait mis en œuvre, avec le Selle Français, le rendez-vous du 17 novembre à Lamballe (22). Les juges ont eu à évaluer trente-deux partants en 2 ans et quatorze en 3 ans. Plusieurs ont fait de très belles prestations à l’obstacle, comme le vainqueur Ilebo du Rio SF (Balou du Rouet et Era S du Rio par Kannan), né chez JEAN-LUC PARIZEL (22). Ico dela Rochette SF (Utrillo Vd Heffinck et Bakara de la Rochette SF par Outsider), né chez ANTHONY HERBRETEAU (85), et In The Star du Cedre SF (Cornet Obolensky et Filadelfia du Cedre SF par Quick Star SF), né chez SYLVAIN PITOIS (35), complètent le podium. Chez les 3 ans, le classement du trio de tête est serré : avec une note moyenne de 15,84, Herald d’Emeraude SF (Emerald van’t Ruytershof et Tapass SF par L’Arc de Triomphe), né chez FABRICE GEORGELIN (35), devance Hastonn Martin HDG SF (Hors la Loi II SF et Kaoline J et F par Muscaris d’Ariel SF), né au Haras du GOUET (22) et présenté par Anne Drean, qui obtient une moyenne de 15,80, et Hogann de Kergane SF (Sunday de Riverland SF et Pavinia

de Kergane SF par Elan de la Cour SF), né à la SCEA de KERGANE (56), évalué avec une note moyenne de 15,76. Le rendez-vous des 18 et 19 novembre, organisé à Saint-Lô par le Stud-Book Selle Français, en ouverture du Meeting d’Hiver de l’AEC et en amont du Régional de Cheval Normandie, a été sans surprise le plus fréquenté, avec un très beau lot de candidats étalons: cent-vingt-deux 2 ans et cinquantesept 3 ans. On retrouve huit 3 ans issus de cette Qualificative dans le Top 10 national, et six dans celui des 2 ans où figurent trois poulains qualifiés à Chazey. La Qualificative de Saint-Lô a donné lieu à un peu d’originalité avec, dans la catégorie des 3 ans, la domination au score (17,55) d’un cheval OC (sa grand-mère maternelle, Hermine – qui a néanmoins eu pas moins de quinze produits –, était OI, sa mère, Aline d’Helby, est OC) au pedigree très "Selle Français" : Helby (Volcan d’Helby SF et Aline d’Helby OC par Kouros d’Helby SF), né chez la famille LAMOTTE et ERIC FEVRIER, qui monte en compétition Aline d’Helby. Helby est ainsi labellisé Selle Français pour la suite de sa carrière. Il est intéressant de remarquer que dans le Top 10 SF de Saint-Lô, six poulains ont des pères Selle Français : deux ont notamment pour père Ogrion des Champs SF (Kannan), à commencer par le gagnant, Hell de Talma SF (Ogrion des Champs SF et Valkyrie de Talma SF par Diamant de Semilly SF), né chez MICHEL GUIOT. Hell franchit également les 17 de moyenne (17,08). Avec 16,99, à la 2e place, Helios la Goutelle SF (Diamant de Semilly SF et Querie la Goutelle SF par Lupicor), né chez GABRIEL THOLLON (38) et présenté par l’Ecurie de Chivalet, en est tout près ! L’élevage d’Helby est à nouveau à l’honneur avec Helios d’Helby SF (Cornet Obolensky et Messaline du Ry SF par Carthago), présenté par le GFE. Les trois suivants ont des moyennes supérieures à 16,50 : Horzain de Blondel SF (Candy de Nantuel SF et Ophélie de Blondel SF par Vondéen SF), né chez ELIANE RUEL (50) et présenté par Charles-Hubert Blin. On trouve ensuite, à la 5e place, le propre frère du leader 2019, Good Pleasure Se-

LES GARENNES

Helby

Testage - 70

MagSF39.indd 70

11/01/2021 10:42:19


• • • •

-30% • •

SF

MagSF39.indd 71

11/01/2021 10:43:20


Hot Savoie SF

Photos Les Garennes

Heltic de Bethune SF

milly, Hot Pleasure Semilly SF (For Pleasure et Betty Boop Semilly SF par Diamant de Semilly), né chez Richard LEVALLOIS (50). Il est suivi par Halisco d’Asschaut SF (Vigo Cece SF et What a Pleasure Polderran par For Pleasure), né chez Anne MUYS en Belgique, et présenté par Michel GUIOT. Les juges ont pu apprécier un excellent lot de 2 ans : dix-huit poulains obtiennent une moyenne supérieure à 16, et sept sont dans la dernière décimale des 15. Avec 17,75 à l’obstacle et une moyenne de 17,06, la victoire est pour Igelo de Riverland (Tangelo van de Zuuthoeve et Exclusive de Riverland SF par Nabab de Rêve) né à la SCEA de RIVERLAND. L’élevage de Mickael VARLIAUD présentait seize poulains SF ainsi qu’un OC. Neuf sont dans le Top 25, dont quatre dans le Top 10 avec, outre le gagnant Igelo, le 3e, Indiana de Riverland SF (Untouchable 27 et Secrète des Chayottes SF par Quaprice Boimargot). Entre les deux jeunes de Mickaël Varliaud, Indianajones SF (Contendro et Carlita SF par L’Arc de Triomphe), né chez Henriette EVAIN (14) et présenté par le GFE, prend la 2e place avec une moyenne de 16,89. En 4e position, Iron Man de Favray SF (Cher Epoux SF et Arrow de Banuel SF par Orlando), né chez Laurène BLIN DELAMARE et présenté par Jean Texier, s’est distingué à l’obstacle avec l’excellente note de 18,25. Ilarius du Bary SF (Quabri de l’Isle SF et Cachemire Belmanière SF par Salto de l’Isle SF), né chez Christian GONSOLIN, Marina STORMATO (50) et Franco BISSACCO, boucle le quinté gagnant de ce très beau lot.

Au terme des dix jours consacrés au testage des jeunes géniteurs Selle Français, les meilleurs représentants de la génération H ont reçu leur approbation pour reproduire. Malgré tous les tourments de cette année de crise sanitaire, la manifestation s’est tenue dans de parfaites conditions dans les installations du Pôle Hippique de Saint-Lô. Avec le rendez-vous du testage des mâles de 3 ans au Pôle du Cheval de Saint-Lô, le rideau est tombé sur les évènements 2020 du Selle Français. L’occasion pour le président Pascal Cadiou de faire le bilan : « en cette année si difficile, on peut dire qu’on s’en sort bien ! Nous avons pu mettre en place tous nos événements, sauf la finale des 3 ans Sport, annulée avec Equita Lyon. Pour le testage, tout a pu se concrétiser malgré le nouveau confinement grâce au protocole sanitaire établi avec le Ministère, et c’est vraiment une chance d’avoir pu travailler dans ce cadre professionnel. Les propriétaires des chevaux ont pu accéder au site pour les deux derniers jours, et la mise en place du suivi en live avec notre partenaire ClipMyHorse.TV France permet un suivi à distance. Ces nouveaux moyens de communication sont essentiels maintenant. » Entre le 7 et le 17 décembre, cinquante-cinq chevaux de 3 ans issus des sélections en région, et du Championnat de février, ont été pris en charge par l’équipe de cavaliers et de soigneurs du Selle Français, sous la direction de ses trois

Hélios la Goutelle SF

Photos Les Garennes

H’Aubigny de Talma

Testage - 72

MagSF39.indd 72

10/01/2021 19:35:05


Les Garennes

Happy Day d’Isca SF

experts Francis Mas, Serge Cornut et Manuel Godin. Après une phase d’accueil avec examen vétérinaire de contrôle et présentation en main, à l’obstacle en liberté et monté avec le cavalier habituel du cheval, le cheval entre dans la phase de travail avec les cavaliers du Selle Français, sous la direction des experts avec un programme adapté. Lors de la phase d’évaluation, l’équipe du testage et les juges du Studbook Selle Français émettent un avis intégrant les observations sur le comportement et le tempérament en plus des fondamentaux de la locomotion, du fonctionnement et de l’aptitude à l’obstacle. L’expertise finale constitue la dernière phase, les 16 et 17 décembre, avec le regard des cavaliers internationaux qui ajoutent leur avis sur la disponibilité, l’influx et la réactivité, et l’intelligence de la barre. Quelques chevaux attendus étaient absents du rendezvous : le très remarqué Helby SF (Volcan d’Helby SF), tête de liste des qualifiés, s’est blessé et n’a pas été présenté. Hors Norme du Lavoir SF (Balou du Rouet), gagnant du Championnat en février, a été exporté au Maroc. D’autres chevaux ont aussi changé de main après ce Championnat et n’étaient pas présents. Au final trente sept chevaux de 3 ans viendront renforcer les rangs des géniteurs. La diversité des origines est de rigueur, mais comme déjà remarqué dans les Qualificatives, on perçoit un regain d’attrait pour les étalons Selle Français même si la balance pèse encore du côté de la génétique des stud-books voisins : quinze pères étrangers différents, avec deux produits pour le holsteiner Eldorado de Hus, et deux pour le hanovrien For Pleasure, dont Hot Pleasure Semilly SF, propre frère de Good Pleasure Semilly SF, leader de ce testage l’an dernier. Cet élève du Haras de Couvains est labellisé "Très Prometteur", tandis que His Pleasure Semilly SF est "Espoir". Chez les géniteurs français, c’est le jeune Candy de Nantuel SF (Luidam) qui est le plus en vue avec la confirmation de Highland de Riverland SF, qui avait terminé 6e du Championnat en février, et trois fils labellisés "Très prometteur" :

Heltic de Bethune SF né chez Daniel DORMAELS (62), Horzain de Blondel SF, né chez Eliane RUEL (50), et Hot Savoie SF né chez Maurice MOINE (74). Ogrion des Champs SF (Kannan) a deux produits "Très Prometteur", tous deux présentés par Michel GUIOT : H’Aubigny de Talma SF et Hell de Talma SF. Diamant de Semilly SF (Le Tot de Semilly SF) est toujours présent avec un fils "Très Prometteur", Hélios la Goutelle SF, et quatre fois comme père de mères. Vigo Cécé SF est le père de High Five Manciais SF, né chez Denis Hubert (50), labellisé "Espoir", et du 3e de l’approbation, Halisco d’Asschaut SF, présenté par Michel GUIOT, qui en est co-naisseur avec Anne MUYS (Bel). Helios d’Helby SF (Cornet Obolensky), né à la SCEA TRIHAN-LAMOTTE (35) et représentant le GFE, prend la 2e place.

L’heure H pour Happy Day d’Iscla Happy Day d’Iscla SF avait manqué de peu le podium du Championnat en février, avec une 4e place dans un lot très relevé. Le voilà cette fois sur la plus haute marche. Ce fils de Toulon, performer avec le regretté Hubert Bourdy, présente un modèle harmonieux, beaucoup de chic et de sang, sans manquer de force. Né chez Guy Duchamp et Isabelle Lévy près de Tours, il est issu de la souche de Ballerine III SF (Rantzau), une des plus belle lignée du Stud-Book Selle Français, notamment avec les produits de Jean Grandjean, comme Itot du Château SF (ISO 193, par Le Tot de Semilly SF). La mère d’Happy Day d’Iscla SF, Signora SF (Kannan) est la propre sœur du performer de Laurent Guillet, Sultan du Château SF. Signora SF a déjà produit plusieurs performers dont le propre frère de Happy Day, Vitot du Château SF (ISO 165). Le gagnant était présenté par Jérémie Rolland qui l’a acheté à 2 ans. Les qualités d’Happy Day d’Iscla SF avaient été remarquées par les éleveurs avant même ce testage : confié au Haras de Tame, il a déjà 96 juments à son carnet de bal en 2020 !

Testage - 73

MagSF39.indd 73

18/02/2021 13:52:56


MagSF39.indd 74

11/01/2021 10:39:16


Partenariat

Se connecter pour performer,

les outils de demain

Il y a un an, le 18 décembre 2019, lors du Testage des Étalons à Saint-Lô, le partenariat entre le Stud-Book Selle Français, l’IFCE et CWD était signé : une collaboration inédite destinée à améliorer la race et donner un coup de pouce aux éleveurs. En 2020, toujours dans le cadre du testage, les premières conclusions de ce fructueux partenariat ont été mises en lumière.

Derrière ce partenariat, il y a la volonté de mettre les outils technologiques actuels au service de la recherche et de l’amélioration de la race du cheval de sport pour apporter à terme de nouveaux services aux éleveurs. Deux outils sont notamment utilisés dans le cadre de cette collaboration StudBook Selle Français - CWD - IFCE : le premier est l’accéléromètre. Le concept avait été développé dans les années 1990, par Éric Barrey, vétérinaire, et Patrick Galloux, écuyer à l’ENE. Le système EQUIMETRIX®, placé à la sangle, était ainsi destiné à mesurer la puissance des mouvements du cheval, leurs forces et leurs vitesses. De ces mesures, il devenait ainsi possible d’analyser objectivement et précisément les caractéristiques de l’allure d’un cheval, sa symétrie, la régularité de sa cadence, le degré de rebond, et d’observer de quelle manière était répartie la puissance selon les trois axes. Le deuxième outil, utilisé dans le cadre de ce partenariat, est le gyroscope : il permet de mesurer des vitesses angulaires, et récolte des informations liées à l’équilibre du cheval, la bascule de son corps et son caractère rectiligne.

(patrimoine génétique) d’un cheval, ses qualités sportives (saut, locomotion, résultats en compétition…) et son modèle. Un travail méticuleux, se basant sur des milliers de mesures récoltées par le biais de l’accélérométrie et la morphométrie 3D. A partir de ces données, l’IFCE essaie de repérer des facteurs communs dans les ADN des milliers de chevaux mesurés. Associé au projet SOGEN dès sa mise en place, le Stud-Book Selle Français a souhaité que l’on puisse étudier, par la

mesure d’accélérométrie, les qualités naturelles de saut en liberté chez les jeunes chevaux. Une première étape vers le partenariat d’aujourd’hui !

CARACTSF, L’ENGAGEMENT DU SF DANS LA RECHERCHE Via le programme CaractSF, en 2016, 2017 et 2018, de nouvelles informations ont donc été prises sur quelque 1 100 chevaux de trois ans sautant en

LES GARENNES

SOGEN, LE PREMIER PAS En 2014 a été initié le programme SOGEN, ayant pour objectif de rechercher, notamment, les liens entre le génome

Colloque - 75

MagSF39.indd 75

11/01/2021 10:39:37


Les Garennes

“L’avancée technologique vient en

complémentarité mais ne remplace ni l’expertise et l’œil de l’éleveur, ni le ressenti du cavalier.

liberté à l’occasion des concours régionaux. Toujours avec le même système de mesure, de nouvelles informations sont obtenues, cette fois sur la frappe des antérieurs, la parabole du saut et donc la bascule du cheval, la poussée de postérieurs et la réception. Ces données, réalisées au saut en liberté, permettent de tirer des conclusions et d’objectiver certains critères : ce travail a permis d’identifier les principales caractéristiques du saut des jeunes chevaux. D’autre part, il a permis de conduire à une analyse génétique permettant d’obtenir des premiers résultats notables quant à la corrélation génétique entre les données du saut (plané) et la performance future de la descendance d’un reproducteur.

CWD en renfort Intéressée par cette démarche, la société CWD propose de mettre sa technologie au service de l’initiative : grâce à sa selle iJump, composée d’un accéléromètre et d’un gyroscope, CWD en-

tend mettre à disposition un moyen de récolter des données liées à la pratique de l’équitation. Évaluation de la qualité du galop et du saut à l’abord et à la reprise, régularité des foulées, symétrie, impulsion, vitesse… La technologie iJUMP apporte de nombreux indicateurs, notamment sur la variation de la vitesse avec un temps donné et selon 3 axes : l’avant (axe craniocaudal), le haut (axe dorso-ventral) et l’axe gauche (axe medio-latéral). Ces variables permettent de quantifier la locomotion du cheval.

2020, les premières observations C’est donc un partenariat tripartite qui s’est concrétisé à Saint-Lô, en 2019. Dans le cadre de leurs missions et intérêts respectifs, les trois partenaires ont décidé de conduire ces travaux de recherche et de développement en commun dans le but de progresser dans l’identification des critères de performance au saut d’obstacles

du cheval de sport dès son plus jeune âge, d’apporter de nouveaux services aux éleveurs et, à terme, une aide supplémentaire au cavalier dans le cadre de l’entraînement de son cheval. Et cette année, en 2020, lors du Testage, dernier rendez-vous annuel pour le Stud-Book Selle Français, un colloque a été organisé, notamment pour expliquer le concept et rendre les (toutes) premières conclusions, car le travail de recherche et, surtout, de récolte de données, est encore long. Le colloque a démarré par une intervention de Cyrille David, vétérinaire pour la société Reverdy, le partenaire alimentation du Testage. Le praticien a abordé le sujet de "l’influence de l’alimentation et des suppléments nutritionnels sur l’évolution des paramètres métaboliques et locomoteurs collectés à partir d’objets connectés". Pas de doute : la technologie s’est définitivement rendue utile aux sociétés et entreprises de la filière cheval ! Puis, c’est Sophie Danvy, directrice adjointe en charge du développement et de la vulgarisation

Colloque - 76

MagSF39.indd 76

10/01/2021 19:42:17


IFCE

au Pôle Développement, Innovation et Recherche et l’IFCE, qui a abordé le coeur du sujet du colloque : "la caractérisation des jeunes chevaux de sport grâce à l’analyse de la locomotion, résultat du partenariat IFCE - Stud-Book Selle Français - CWD". Camille Hébert et Sandrine Hanne-Poujade, respectivement ingénieure et data scientist chez CWD, ont détaillé ensuite les données récoltées. C’est enfin Elisa Pautex, pour le compte du Stud-Book Selle Français, qui est intervenue dans le cadre de cette première partie. « Nous avons rendu compte des observations suite aux relevés effectués lors du testage 2019 », indique cette dernière, chargée de mission et spécialiste du sujet, pour avoir rédigé son mémoire sur cette thématique. « Sur les mesures prises sur les 50 chevaux au testage de l’an dernier, on se rend compte qu’il existe des corrélations entre certaines mesures enregistrées par l’accéléromètre et le gyroscope, et la notation des juges. C’est très encourageant. Le Stud-Book a également créé en complément une grille de pointage avec 27 critères, qui permet une description très détaillée de la technique de saut d’un cheval, depuis la phase d’abord dans le virage avant le 1er obstacle, jusqu’à la reprise d’équilibre après le saut de l’oxer le plus haut. » Le colloque, au contenu très riche, s’est ensuite poursuivi avec l’intervention de Benoît Pasquiet, ingénieur à l’IFCE, qui portait sur "les objets connec-

tés pour l’entraînement et le suivi du cheval de sport". Une suite bienvenue, complétant les premières informations transmises dans le cadre du partenariat IFCE - Stud-Book Selle Français CWD. Puis, c’est le Dr. Pauline Martin, directrice Innovation et marketing stratégique chez CWD, de nouveau Camille Hébert, et le Dr. Henry Château, vétérinaire, qui ont conclu le colloque par des présentations sur la thématique "l’entraînement du cheval de sport par l’analyse de la locomotion et de la physiologie de l’effort". Des axes de réflexion différents, intéressants, attestant tous de l’utilité de mettre les nouvelles technologies au profit de l’élevage du cheval de sport, de son entraînement et de la performance. Pour Elisa Pautex, convaincue que cette étude constitue un excellent indicateur pour caractériser les chevaux et aider les éleveurs dans leurs choix de croisements, il s’agit désormais d’étoffer le panel d’individus à observer. « En 2019, puis en 2020, nous avons pris ces mesures sur des chevaux qualifiés pour le testage, "l’élite" des jeunes chevaux de saut d’obstacles si j’ose dire. Demain, notre ambition est de ratisser plus large et de diversifier nos données, afin de les comparer et de les objectiver. Il faut créer plus de différences dans les mesures pour obtenir plus de fiabilité. Et pourquoi pas pérenniser la prise de ces mesures ? Il pourrait être

tout à fait intéressant de récolter des données lorsque le cheval a trois ans, au saut en liberté, puis à quatre ans, sous la selle, pour observer l’évolution des mouvements, de la force ou encore de la technique du cheval. Je pense que cette initiative peut encore nous révéler de nombreuses choses, et il faut la mettre à notre service. C’est un vrai plus. »

DE NOUVEAUX OUTILS POUR LES ÉLEVEURS ET CAVALIERS Pascal Cadiou s’est félicité de la tenue du colloque, organisé dans un cadre sanitaire complexe, et de son succès. « Nous avons observé jusqu’à 800 connexions sur ce colloque. Et je tiens à remercier nos équipes qui nous ont permis de mettre en œuvre cet évènement et ceux qui s’y sont associés. Je remercie également les cavaliers de haut niveau qui consacrent une journée de leur temps pour échanger avec nos juges et experts autour des chevaux présentés lors du testage. » En étudiant les caractéristiques de différents chevaux sur le long terme, le Stud-Book Selle Français se fixe comme objectif de faire en sorte que ces nouvelles technologies puissent être utilisées par les éleveurs comme un outil supplémentaire pour l’évaluation de leurs jeunes chevaux. Un moyen nouveau, inscrit dans l’avancée technologique, qui viendra en complémentarité mais ne remplacera jamais l’expertise et l’œil de l’éleveur, de la femme ou l’homme de cheval, ni le ressenti du cavalier professionnel.

Colloque - 77

MagSF39.indd 77

11/01/2021 09:58:16


Vos Vos contacts contacts élevage élevage Selle Selle Français Français en en région région Cheval Cheval Normandie Normandie Présidents Président : Jean-Baptiste : Jean-Baptiste THIEBOT THIEBOT Elus : et Pascal BINET, Thomas DECORNIERE, Michel MESNIL Elus : Jean Thomas JeanLuc LucDUFOUR, DUFOUR, HubertDECORNIERE, ESNAULT, Pascal Michel BINET, Hubert MichelNOEL, MESNIL, MESNIL,ESNAULT, Jean François Jean François NOEL, Jean Baptiste THIEBOT Jean Baptiste THIEBOT ContactContact : Lucile :CAPPELLO Lucile CAPPELLO contact@cheval-normandie.fr contact@cheval-normandie.fr +33 7 61+33 30 79 7 61 31 30 79 31 www.cheval-normandie.fr www.cheval-normandie.fr

ADECSIF ADECSIF Président Président : Patrick: Patrick CLERIN CLERIN ContactContact : Fabienne : Fabienne ANGOT ANGOT info@adecsif.fr info@adecsif.fr +33 6 70+33 01 49 6 70 6601 49 66 www.adecsif.fr www.adecsif.fr

AECVLAECVL Président Président : Régis DE : Régis MIEULLE DE MIEULLE Elus : Michael Elus : Michael ECHARD, ECHARD, Gilbert GALLIOT Gilbert GALLIOT ContactContact : Dominique : Dominique PETIT-FAUCHEUX PETIT-FAUCHEUX secretariat.aecvl@wanadoo.fr secretariat.aecvl@wanadoo.fr +33 6 80 +33 33 6 6080 2933 60 29 www.aecvl.com www.aecvl.com

FEDEBFEDEB Président Président : Jean HEMONIC : Jean HEMONIC Elus : Nicolas Elus : Nicolas SCHNEEGANS, SCHNEEGANS, Guillaume Guillaume ANSQUER, ANSQUER, Jean HEMONIC Jean HEMONIC ContactContact : Marie-Claire : Marie-Claire LEBRIS LEBRIS contact@fedeb.com contact@fedeb.com +33 6 10+33 77 40 6 10 6477 40 64 www.fedeb.com www.fedeb.com

Cheval Cheval Pays de Pays la Loire de la Loire Président Président: : OlivierOlivier FOUQUE FOUQUE Elus : Paul Elus:HUBERT, Paul HUBERT, Didier DUPEYRAT, Didier DUPEYRAT, Olivier COUVE Olivier COUVE ContactContact: : Olivier Olivier FOUQUE FOUQUE contact.chevalpdll@gmail.com contact.chevalpdll@gmail.com +33 6 58+33 07 6 6858 3307 68 33

SHF Nouvelle SHF Nouvelle Aquitaine Aquitaine Président Président : Aurélien : Aurélien LAFARGUE LAFARGUE Elu : Pascal Elu : Pascal CADIOUCADIOU ContactContact : Eric MORISSET : Eric MORISSET eric.morisset@shf.eu eric.morisset@shf.eu +33 6 13+33 89 94 6 13 8789 94 87

MagSF39.indd 78

10/01/2021 19:45:25


AECCP AECCP Président Président : Bernard : Bernard LESAGE LESAGE Elus : Vincent Elus : Vincent DESMAREZ, DESMAREZ, ThierryThierry MORLIERE MORLIERE ContactContact : Myriam : Myriam LYTWINLYTWIN myriam.lytwin@orange.fr myriam.lytwin@orange.fr +33 6 65 +33486 57 65 48 53 57 53 www.aeccp-cheval.net www.aeccp-cheval.net

Cheval Cheval Grand Grand Est Est

Cheval

Président Président : Rémi :PLOIX Rémi PLOIX Elus : Pascal Elus : TRASSART, Pascal TRASSART, Guy BARBIER, Guy BARBIER, Amandine Amandine PIERROT PIERROT ContactContact : Anaelle : Anaelle SCHLIENGER SCHLIENGER anaelle@cheval-grandest.fr anaelle@cheval-grandest.fr +33 6 33 +33846 53 33 84 88 53 88 www.cheval-grandest.fr www.cheval-grandest.fr

Cheval

Grand Grand

Fédération Fédération des éleveurs des éleveurs de Poneys de Poneys et Chevaux et Chevaux de Bourgogne de Bourgogne Franche Franche Comté Comté Président Président : Yves GAY : Yves GAY Elus : Yves ElusCHAUVIN, : Yves CHAUVIN, Joel GAULARD, Joel GAULARD, Henriette Henriette DESBROSSES DESBROSSES ContactContact : Mathilde : Mathilde Aili AILI mathilde.aili@bfc.chambagri.fr mathilde.aili@bfc.chambagri.fr 06 21 85 +33520662 21 85 52 62

SHF Auvergne SHF Auvergne Rhône Rhône Alpes Alpes Président Président : Julien: BLOT Julien BLOT Elus : Stéphane Elus : Stéphane Chalier,CHALIER, Hilaire PESSEMESSE, Hilaire PESSEMESSE, Julien BLOT Julien BLOT ContactContact : julien@haras-numenor.com : julien@haras-numenor.com +33 6 25 +33206 47 25 20 05 47 05

SHF Occitanie SHF Occitanie

ASFMPASFMP (Jean-Paul (Jean-Paul REGIS) RÉGIS) Président Président & élu : & Jean-Paul élu : Jean-Paul Régis RÉGIS asfmidipy@free.fr asfmidipy@free.fr +33 6 70 +33726 11 70 72 5911 59 SEMIME SEMIME PACA PACA (Pascale(Pascale BONNET BONNET TRAVADA) TRAVADA) SEMIME SEMIME LR LR contact@harasdeboissoleil.com contact@harasdeboissoleil.com (Béatrice (Béatrice GAUFFRETEAU) GAUFFRETEAU) +33 6 21 +33846 00 21 84 4400 44 beatrice.gauffreteau@wanadoo.fr beatrice.gauffreteau@wanadoo.fr +33 6 86 +33286 44 86 73 28 44 73

MagSF39.indd 79

10/01/2021 19:45:45


L’équipe Selle Français +33 (0)9 72 11 89 33

10 rue du Bois Gasseau - 77210 SAMOREAU

ÉQUIPE DIRIGEANTE

ÉLUS Pascal Cadiou

Bérengère Lacroix

+33 (0)7 64 61 07 37 pascal.cadiou@sellefrancais.fr

+33 (0)9 72 11 89 54/ +33 (0)7 63 84 96 73 berengere.lacroix@sellefrancais.fr

Directrice

Président

Benoit Chaigne

Michel Guiot

Directeur technique Étalonnage - approbation d’étalons

Vice-Président

mgtalma@aol.com

+33 (0)9 72 11 89 38/ +33 (0)6 62 79 70 35 benoit.chaigne@sellefrancais.fr

Jean-Baptiste Thiebot Vice-Président

thiebotjb@free.fr

CHARGÉES DE MISSION Caroline Legrand

Concours, juges & formations

ADMINISTRATION

+33 (0)9 72 11 89 31/ +33 (0)6 58 56 90 85 caroline.legrand@sellefrancais.fr

Marion Bernard

Smahane Zavan

Adhérents, Inscriptions et Labellisations SF

Comptable

+33 (0)9 72 11 89 18 compta@sellefrancais.fr

+33 (0)9 72 11 89 36 / +33(0)6 58 77 27 68 marion.bernard@sellefrancais.fr

Mathilde Angot

Laure Bertrand

+33 (0)9 72 11 89 33 info@sellefrancais.fr

+33 (0)9 72 11 89 15 / +33 (0)6 77 32 16 45 laure.bertrand@sellefrancais.fr

Support & organisation événements

Assistante

PRESTATAIRES SPÉCIFIQUES Textile : www.atissb.com 06 08 16 98 94 - info@atissb.com

Photographie : www.ouest-image.com

Vidéo : www.clipmyhorse.tv

Communication : www.services-peps.fr

www.sellefrancais.fr Stud-Book Selle Français

MagSF39.indd 80

@sellefrancaisofficiel

10/01/2021 19:46:07


Les pa�tenai�es Selle Français

chevalliberte.fr @sellefrancaisofficiel

MagSF39_couvS_Planche.indd 2

Stud-Book Selle Français

11/01/2021 10:37:12


www.sellefrancais.fr

N° 39

Le Selle Français Le magazine

www.sellefrancais.fr · 1er Trimestre 2021 · 5€

Le Magazine Le Selle Français n°39 - 1er trimestre 2021

TESTAGE Les jours heureux d'Happy Day d'Iscla

PORTRAITS Rouge de Ravel et Triton Fontaine, ambassadeurs du Selle Français

Comme eux, faites confiance à ClipMyHorse.T V pour la production et la diffusion de vos évènements élevage MagSF39_couvS_Planche.indd 1

COMMERCIALISATION 2020 ou la tenue de quatre ventes organisées par le Stud-Book : une première !

ÉVÉNEMENTS Testage, Grandes Semaines, 3 ans Sport en régions... Tous les résultats des championnats

18/02/2021 13:48:21