Page 1

Date: 11.07.2013

Gesamt/Supplément 24 Emploi Tamedia Publications Roamndes 1001 Lausanne 021/ 349 44 44 www.24heures.ch

Genre de média: Médias imprimés Type de média: Presse journ./hebd. Tirage: 71'957 Parution: hebdomadaire

N° de thème: 375.32 N° d'abonnement: 1089048 Page: 1 Surface: 55'280 mm²

La solitude du chef d'entreprise ou de l'indépendant face aux ennuis de santé Une vaste étude est lancée auprès des patrons de PME et des indépendants, qui se montrent

trop discrets sur leur état de santé Etienne Oppliger n sait peu de chose

de santé, poursuit Mathias Rossi. s'étendre à d'autres pays. Des S'ils surviennent, il le cache. Il est contacts ont déjà été établis avec tenté de sauter l'étape de la con- le Québec et la Belgique». sultation chez le médecin pour se « I: image du rendre directement chez le phardirigeant est celle macien. Certes, de par sa nature, Li

il peut jouir d'une endurance et d'un leader et il est d'une résistance supérieures à la moyenne des gens, mais il- vit- difficile d'imaginer aussi plus de comportements à qu'il soit exposé risques: beaucoup de travail et , peu de détente, peu de sport...» a des problèmes Le patron n'est guère intéressé

de santé»

sur l'état de santé à la prévention des maladies pour des patrons de pe- lui-même, prétextant en règle gé- Mathias Rossi, professeur tites et moyennes entreprises (PME), nérale qu'il n'en a pas le temps, à la Haute Ecole de gestion pas davantage sur celui des indépendants, et pour cause. Eux-mêmes sont très discrets sur le sujet. A croire que le stress, la dépression et le burnout sont l'apanage des salariés et que les chefs d'entreprise s'intéressent seulement à leur longévité. «Il y a là une lacune qui ressort dès que l'on parle des conséquences des maladies sur l'activité des entreprises et de l'économie ainsi que de leur prévention», constate

observe Mathias Rossi. «Or l'absence inopinée du patron risque d'être plus préjudiciable pour une PME que celle d'un cadre supérieur pour une société multinationale, note le professeur. Et il ne

de Fribourg

Le responsable de l'observatoire suisse s'apprête donc à lancer une enquête dans notre pays.

Une centaine de personnes ont

faut pas oublier que le tissu écono- déjà accepté d'y participer pour mique d'un pays comme la Suisse une durée d'une année au moins.

est constitué à plus de 90% par Elles seront sollicitées à huit redes PME.» prises, fixant le moment qui leur Récemment fondé à l'Université convient le mieux, pour un entrede Montpellier, un observatoire de tien téléphonique d'une ving-

la santé des dirigeants de PME, taine de minutes. Elles seront

le professeur Mathias Rossi, direc- commerçants et artisans a précisé-

questionnées sur leur état de

teur de l'Institut entrepreneuriat ment pour objectif d'étudier les santé et celui de leur entreprise,

et PME à la Haute Ecole de gestion conditions de travail des chefs d'en- sur la qualité de leur sommeil, sur

de Fribourg. Selon lui, cette la- treprise et de ceux qui exercent les problèmes qu'elles ont pu rencune s'explique, pour des raisons une activité indépendante, l'évolu- contrer dans leur activité profeshistoriques. Initialement, lors- tion de leur santé et la marche de sionnelle ou leur vie privée, et sur qu'est apparu le concept de la leur entreprise. Et de proposer, au les autres éléments d'un petit santé au travail, il s'agissait avant tout de protéger celle des femmes et des enfants. La prévention s'est ensuite étendue à l'ensemble des salariés, mais elle n'est pas montée plus haut dans la hiérarchie.

besoin, des mesures préventives. «check-up» dont l'anonymat sera

bien entendu assuré. En retour, les participants auront accès aux Baptisé Amarok, un terme tiré de résultats et ils pourront bénéfila légende inuite, cet observatoire cier d'un petit carnet de santé vient d'essaimer au Japon et en correspondant à chacune des «La raison en paraît simple: Suisse, à la HEIG de Fribourg. questions posées. l'image du dirigeant est celle d'un «Chaque pays mène ses propres «Quatre des facteurs pathogèleader, d'un battant, d'un créa- recherches et chacun a accès aux nes ont été identifiés par la médeteur, et il est difficile d'imaginer résultats des autres, précise le di- cine du travail dans cette catégoqu'il soit exposé à des problèmes recteur de l'Institut entrepreneu- rie de personnes, poursuit le proriat et PME. Amarok devrait fesseur Mathias Rossi. Ce sont la

Enquête imminente

Observation des médias Analyse des médias Gestion de l'information Services linguistiques

ARGUS der Presse AG Rüdigerstrasse 15, case postale, 8027 Zurich Tél. 044 388 82 00, Fax 044 388 82 01 www.argus.ch

Réf. Argus: 50538194 Coupure Page: 1/2


Date: 11.07.2013

Gesamt/Supplément 24 Emploi Tamedia Publications Roamndes 1001 Lausanne 021/ 349 44 44 www.24heures.ch

Genre de média: Médias imprimés Type de média: Presse journ./hebd. Tirage: 71'957 Parution: hebdomadaire

surcharge de travail, le stress, la son destin professionnel. Il existe solitude dans la conduite de l'en- des échelles de mesures de ces treprise et lorsqu'il s'agit de pren- facteurs et, surtout, leur interdédre des décisions importantes, pendance est démontrée. C'est ce surtout si celles-là sont désagréa- qui ressortira, entre autres, de nobles à prendre, comme des licen- tre étude.» Amarok n'entend nullement ciements, et enfin l'incertitude

N° de thème: 375.32 N° d'abonnement: 1089048 Page: 1 Surface: 55'280 mm²

la solidité de notre étude, mais nous souhaitons l'affiner et mieux

la segmenter. Nous cherchons donc d'autres participants.» Infos: mathias.rossi@heftch

face à la marche des affaires. Mais, tomber dans le moralisme en sen-

parallèlement, il y a d'autres facteurs qui peuvent compenser ces éléments pathogènes, par exemple l'optimisme inné du chef d'entreprise, son endurance et sa capacité à rebondir après un échec ou encore la façon dont il maîtrise

sibilisant les participants à son étude à leur comportement à risque. «Nous présenterons les faits

et c'est tout, explique Mathias Rossi. Nous démarrons avec une

centaine de volontaires, ce qui constitue une base suffisante pour

Le patron évacue trop souvent ses problèmes de santé par manque de temps. CORBIS

Observation des médias Analyse des médias Gestion de l'information Services linguistiques

ARGUS der Presse AG Rüdigerstrasse 15, case postale, 8027 Zurich Tél. 044 388 82 00, Fax 044 388 82 01 www.argus.ch

Réf. Argus: 50538194 Coupure Page: 2/2

« L'image du dirigeant est celle d'un leader et il est difficile d'imaginer qu'il soit exposé a des  

« L'image du dirigeant est celle d'un leader et il est difficile d'imaginer qu'il soit exposé a des problèmes de santé»