Page 1

BILAN D’ACTIVITéS de l’ENSI de Bourges Année 2008

Rapport annuel ENSI 2008

1


Bilan d’activités de l’ENSI de Bourges Année 2008

Les formations

E

n 1997, l’ENSI de Bourges accueillait sa première promotion de 35 élèves ingénieurs dans la filière « Maîtrise des Risques Industriels ». La présence locale de fortes compétences publiques et privées dans ce domaine conduisait naturellement à créer puis développer l’ENSI de Bourges, s’affirmant progressivement parmi les grandes écoles d’ingénieurs, en s’appuyant sur une solide formation et une recherche de qualité dans le domaine des risques. En 2002, l’ENSI de Bourges complétait sa formation en ouvrant la filière « Sécurité et Technologie de l’Informatique  », renforçant ainsi la thématique du risque, cœur du développement stratégique de l’Ecole. A la rentrée 2008, l’Ecole accueille désormais plus de 450 étudiants dont 432 élèves ingénieurs (330 en filière MRI et 102 en filière STI) et 25 en thèse. Constatant que de plus en plus d’étudiants veulent intégrer l’Ecole et que les entreprises recherchent de plus en plus les compétences des ingénieurs de l’ENSI de Bourges, cette croissance devrait

2

se poursuivre dans les années futures. Désormais reconnue comme la référence nationale dans la thématique des risques, dotée de l’autonomie d’un Etablissement Public à caractère Administratif (EPA) qui lui permet de mettre en œuvre sa politique pédagogique et scientifique, l’ENSI de Bourges se place résolument au cœur de questions touchant au développement durable des entreprises, des collectivités et de la Société. Ainsi, l’ingénieur de l’ENSI de Bourges est assuré de trouver toute sa place dans la construction du monde de demain.

Rapport annuel ENSI 2008

L’Ecole dispense un enseignement supérieur théorique et pratique ayant pour objet la formation initiale d’ingénieurs généralistes hautement qualifiés dans le domaine du génie de la maîtrise des risques industriels d’une part, et d’ingénieurs informaticiens hautement qualifiés dans les systèmes et les réseaux, les systèmes d’information et leur sécurité d’autre part. Elle délivre le titre d’ingénieur diplômé de l’ENSI de Bourges dans chacune de ses spécialités,

l’école ayant diplômé 819 ingénieurs (depuis sa création) dont 125 en 2008. En 2008, l’Ecole a complété ses formations d’ingénieurs par des formations de masters dont les programmes pédagogiques ont été construits en collaboration avec des partenaires industriels et/ou académiques


s’engager dans une nouvelle étape de son développement en vue d’accueillir à terme 600 étudiants, en renforçant ses moyens humains et son taux d’encadrement.

> un master type « Duby », ouvert aux étudiants étrangers dans les domaines des «  risques et génie chimique  » co-habilité avec l’ENSC de Clermont Ferrand, > un master « recherche », ouvert aux étudiants en M2 souhaitant poursuivre en thèse dans le domaine «  Recherche et Développement en Mécanique  », cohabilité avec l’Université de Poitiers et l’ENSMA, > un mastère spécialisé, ouvert aux étudiants et salariés d’entreprises titulaires d’un master ou d’un diplôme d’ingénieur, dans le domaine de la «  gestion globale des risques et des crises », co-accrédité par la Conférence des Grandes Ecoles avec l’ESCEM de Tours/ Poitiers, > un mastère spécialisé, ouvert aux étudiants et salariés d’entreprises, titulaires d’un M2 ou d’un diplôme d’ingénieur, dans le domaine de la « sécurité et de la sûreté nucléaire », accrédité par la Conférence des Grandes Ecoles.

• Au cours de l’année 2008, la CTI après expertise et évaluation de l’Ecole, a confirmé la qualité de ses formations, permettant ainsi au Ministère de l’Enseignement Supérieur d’habiliter les formations d’ingénieurs de l’ENSI de Bourges pour une nouvelle période de 6 ans. En conséquence, l’Ecole est l’un des premiers établissements d’enseignement supérieur français à recevoir le label ENQA EUR-ACE, garantissant ainsi la qualité et le niveau de ses formations en Europe. • L’année 2008 a été marquée également par une nouvelle étape importante pour le développement de l’Ecole qui a pris possession de 2900 m² d’immobilier supplémentaire (7 salles de TD, 6 salles informatiques, 1 salle d’examens, 1 Amphi). Cet investissement de près de 4M €uros sous la maîtrise d’ouvrage du Conseil Général du Cher a été financé en grande partie par les collectivités, démontrant une fois encore leur volonté de soutenir le développement de l’ENSI de Bourges.

Les concours d’accès L’année 2008 a permis de confirmer l’attractivité de l’ENSI de Bourges sur les concours communs polytechniques, quelle que soit la filière de recrutement : MP, PC, PSI, PT, TSI et même, désormais, sur le concours national DEUG. En effet, l’Ecole a accueilli en 2008, 153 étudiants pour 133 places offertes sur les concours communs polytechniques. Les admissions sur titres (L2, L3, ou M1) se stabilisent aux alentours de 5 % des recrutements d’étudiants en 2008 (soit 5 étudiants en STI et 3 étudiants en MRI). A noter qu’en 2008, l’Ecole accueille 139 filles et 293 garçons dont 140 élèves boursiers et 35 élèves étrangers. L’Ecole adhère désormais au programme de recrutement de la licence renforcée de l’Université de Poitiers  ; ce qui pourrait lui permettre d’accueillir des étudiants en cycle ingénieur dès 2009. En 2008, L’ENSI de Bourges a poursuivi ses actions de communication vers les étudiants de CPGE et les lycéens, en participant : > Au « salon de l’étudiant » sur le stand CCP, le stand Polyméca et sur le stand ENSI de Bourges, > Au salon « Hobson Le Monde », à Paris, Palais Brognart, > Aux forums de 96 lycées français : soit 293 CPGE rencontrées, > Au forum des formations de l’Enseignement Supérieur à Châteauroux.

• Ainsi, forte des recommandations de la CTI, s’appuyant sur une attractivité toujours croissante, l’ENSI de Bourges peut désormais Rapport annuel ENSI 2008

3


La recherche

à

l’ENSI de Bourges, la recherche et la formation sont indissociables et s’enrichissent l’une de l’autre. En particulier, la formation se nourrit des travaux de recherche dans les domaines du risque au sens de l’énergétique, des explosions, de la sollicitation des structures aux explosions, des systèmes de robots, du traitement du signal, de l’image, du contrôle, du diagnostic, de la sûreté de fonctionnement, de l’informatique et de la sécurité des réseaux et des systèmes d’information. L’année 2008 a été mise à profit pour mieux identifier et valoriser les travaux de recherche conduits par les enseignants chercheurs de l’Ecole : > Les laboratoires LIFO et PRISME sont désormais des laboratoires de l’Ecole > Le Conseil Scientifique a établi les règles d’identification des travaux des enseignants chercheurs de l’Ecole (signature des articles, conférences,….)

• L’année 2008 a été également mise à profit pour signer la convention cadre de recherche du PNRI qui engage 10 partenaires académiques, grands organismes de recherche et industriels ayant des compétences en maîtrise des risques industriels autour de l’ENSI de Bourges : l’ENSMA, l’Université de Poitiers, l’Université d’Orléans, l’INERIS, l’IRSN, le CEA/DAM, la DGA, MBDA et Nexter. Plusieurs projets de recherche sont en cours de développement : - Un projet sur la propagation des ondes de chocs en environnement complexe qui réunit l’ETBS, l’IRSN, MBDA, Nexter, et l’ENSI de Bourges, - Un projet en sûreté de fonctionnement qui réunit l’ETBS, l’ENSIB, l’INERIS et MBDA, - Un projet sur l’acceptation de l’hydrogène est en cours de préparation à la demande du CEA (et de l’Université de Tours). L’Ecole a embauché un ingénieur pour animer l’ensemble des actions, sous l’autorité des Conseils Scientifique et de Groupement du PNRI.

Enfin, en 2008, l’Ecole s’est engagée dans un projet de création d’entreprise (SPIN_OFF), issu de la valorisation des travaux de recherche de l’équipe SDS du LIFO.

> 25 thèses se déroulent dans l’Ecole, > Une vingtaine d’élèves ingénieurs de l’ENSI de Bourges suivent un double cursus dans les 6 Masters « recherche » en collaboration avec nos partenaires académiques  : INSA Lyon, Universités d’Orléans, de Poitiers et de Versailles St Quentin, ENSMA. > L’Ecole a accueilli une quinzaine de chercheurs étrangers au cours de l’année en provenance d’Universités Nord Américaines (Maryland, Missouri, Dayton, Sherbrook,..), Sud Américaines (Rio, Talca), du Magrebh (Tanger, Batna, Tunis), d’Europe (Varsovie, Gdansk, Szczecin, Kozalin, Turin, Bingen, NewCastle, etc.).

4

Rapport annuel ENSI 2008

Les Relations ENSI de Bourges / Entreprises

L

’ENSI de Bourges connaît toujours une forte progression de ses collaborations avec le monde économique. Les entreprises partenaires offrent, soit des stages, soit des emplois, soit des interventions dans la formation, en particulier dans les options de 3ème année et dans la formation entrepreneuriale.


• Considérant la relation Ecole/Entreprise comme essentielle, l’ENSI de Bourges a engagé en 2008 une réflexion pour créer un « observatoire  des métiers  » qui sera constitué en 2009 autour d’une dizaine d’entreprises partenaires qui souhaitent s’impliquer fortement dans les orientations stratégiques de l’Ecole apportant ainsi un concours précieux au Conseil Scientifique et au Conseil d’Administration.

Le montant de la taxe d’apprentissage collectée en 2008 s’élève à 205K€ • A noter quelques-unes des actions représentatives de la relation ENSI de Bourges / Entreprises, en 2008 : - Conférence APEC (le marché de l’emploi de l’ingénieur en maîtrise des risques) et SECTOR (le métier d’ingénieur maîtrise des risques), - Présence de l’ENSI de Bourges au Salon du GIFAS à Paris, - 3ème journée de l’Association Des Anciens Elèves (ADA) : 11 anciens (ALSTOM POWER, INERIS, SNECMA, AREVA, LOGICA, LIGERON…..), - Participation des élèves de 3ème année au Forum POLYMECA à Paris : 24 entreprises dont (GDF SUEZ, BOUYGUE TELECOM, CAPGEMINI, DASSAULT RATP, etc.), - Organisation du 1er Forum Ecole/ Entreprises de l’ENSI de Bourges  : 20 entreprises présentes dont (ALTEN, SOM, SECTOR, SOLUCOM, MBDA, AREVA, etc) et 2 conférences (projet professionnel et Volontariat Industriel en Entreprise), - Visites d’entreprises  : AIRBUS Toulouse, CNPE Belleville, ETBS, pour les élèves de 3ème année dans les options TPR et EN, - Participation de l’ENSI de Bourges au Salon POLLUTEC de Lyon, - Mise en place d’un outil de gestion des offres d’emplois et de stages : PlaceOjeunes (pour les 5 premiers mois d’exploitation : 732 offres ont transité dont 521 offres de stages et 148 offres de « premier emploi »), - Le nombre de propositions de stages de 6 mois qualifiés par l’Ecole est passé de 270 en 2007 à 363 en 2008, - 12 «  NEWS ENTREPRISES  » transmises aux 3 dernières promos pour la diffusion

d’informations diverses (veille sur D’après l’enquête CGE sur la promotion l’insertion).

sortie en 2007 : 81 % des diplômés ont trouvé un emploi en moins de 2 mois (soit + de 8 points au-dessus de la moyenne des Grandes Ecoles d’Ingénieurs françaises) pour un salaire moyen de 33,5 K€ dans les principaux secteurs d’activités suivants : > Energie dont nucléaire, > Industrie automobile, aéronautique, ferroviaire et navale > Transports, > Banque et assurance, > Technologie de l’information (services et productions) > Environnement.

Les relations internationales

L

’année 2008 a été mise à profit pour amplifier les actions internationales visant à augmenter l’accueil d’étudiants étrangers dans les années à venir, actions qui devraient porter leurs fruits dès 2009 et 2010. L’Ecole poursuit le développement de ses relations internationales. 26 conventions de partenariats sont désormais en vigueur entre l’Ecole et de grandes universités et écoles étrangères sur les cinq continents.

Cela s’est traduit en 2008 par :

66 % des étudiants effectuent une

période de formation à l’étranger au cour de leur cursus d’ingénieur,

35 élèves étrangers

suivent les cursus d’ingénieur de l’ENSIB.

de

Rapport annuel ENSI 2008

formation

5


- l’ascension du Mont Toubkal au Maroc et la parution du livre « KILI 2007 » (association 5S5C), - l’organisation de la «  nuit du volley  » par l’association sportive qui compte plus de 220 licenciés sportifs regroupés dans X activités sportives, - la participation à la course de l’EDHEC, la coupe de France de robotique, au 4L Trophy, - des interventions remarquées dans la vie locale ( animations de matchs du Bourges Basket, Trophée inter-entreprises, meilleure participation à la «  course du tour du lac  », Téléthon, club d’avirons de Bourges, Gala de l’ENSIB, etc) - engagements des étudiants dans la lutte contre les comportements à risques et les comportements addictifs, donnant lieu aux premières réflexions pour la constitution prochaine d’un « observatoire de la prévention ».

Une convention a été signée en 2008 avec l’Université de Northumbria en

Angleterre.

Un programme de formation d’ « école d’été » a été mis en place en vue d’accueillir une promotion d’étudiants de l’Université du Maryland en 2009. Des travaux préfigurant de futures collaborations sont engagés avec l’Université du Missouri, l’Université pontificale de Rio, ainsi qu’avec l’Ecole d’Ingénieurs INPT de Rabat ,l’Université maritime de Constanta en Roumanie ainsi qu’avec 2 Universités chinoises.

L’image, la notoriété et la vie étudiante

à

l’évidence l’ENSI de Bourges se distingue comme un lieu de vie, d’échanges scientifiques, économiques, culturels et sportifs,

intenses.

• L’année 2008 a permis l’organisation de 28 conférences au sein de l’Ecole, parmi les plus significatives : - 3 « Jeudi du CNRI », - Une conférence sur la crise financière par la Société Générale, - Une conférence sur le management et l’esprit d’équipe par Pierre VINCENT, entraîneur de l’équipe de France et du Bourges Basket en présence de toute l’équipe championne de France et vice-Championne d’Europe. - 3 conférences pédagogiques sur la gestion des crises. • La vie étudiante se manifeste notamment au travers d’actions conduites par le BDE et 10 associations et 8 club d’étudiants. Elle s’est traduite par la mise en œuvre de projets significatifs en 2008 comme :

6

Rapport annuel ENSI 2008

La préparation de l’avenir

.

Au 31/12/2008, l’ENSI de Bourges s’appuie sur les compétences de 62 personnels, dont 4 personnels enseignants, 29 enseignants chercheurs, 29 administratifs et techniques (+ 2 par rapport à 2007). 193 vacataires complètent l’encadrement, notamment dans les enseignements des étudiants de 3ème année.

.

Le compte financier de l’ENSI de Bourges fait ressortir un résultat positif de 135 K€ pour 2008 sur un total des dépenses consolidées de 5 194 000 €. De gros investissements d’équipements ont été engagés en 2008 et se poursuivront en 2009 pour permettre les aménagements des nouvelles salles acquises en 2008 (Salles informatiques, salles TD, amphi et salle d’examens) mais aussi, l’aménagement de laboratoires (matériels de recherche, TP de mécanique, TP EEA, Plateforme RSI, etc). Le coût annuel de formation d’un élève ingénieur est en très légère baisse, s’élevant à 11 010 € par élève et par an (hors amortissement).


L’année 2008 a été également marquée par d’importantes actions qui préfigurent l’avenir :

>

La CTI a reconnu la grande qualité des formations d’ingénieurs de l’ENSI de Bourges permettant le renouvellement des habilitations pour 6 ans par le Ministère et autorisant l’augmentation des effectifs étudiants jusqu’à 600 compte tenu de l’attractivité de l’Ecole et de la très bonne insertion professionnelle de ses ingénieurs.

>

La poursuite de l’aménagement du technopole de Lahitolle avec le Conseil Général et l’agglomération de Bourges devrait permettre en 2009 et 2010 de disposer d’un terrain de sport, d’un nouveau restaurant de site, et de logements étudiants ainsi que de renforcer le site par la présence de l’Université d’Orléans (Antennes de la Faculté des Sciences et de la Faculté de droit) et de l’IMEP.

>

La mise en œuvre progressive de la loi LRU sur l’autonomie des universités permettant aux établissements d’acquérir des responsabilités et compétences élargies (RCE) : L’ENSI de Bourges fait partie des 6 écoles d’ingénieurs «  test  » en France pour l’évaluation par l’IGAENR et l’IGF des capacités à acquérir ces nouvelles compétences. Un travail important sur les fonctions «  ressources humaines  », «  financières  », ainsi que sur le système d’informations  et le patrimoine immobilier est donc engagé et se poursuivra en 2009.

>

L’ENSI de Bourges a poursuivi sa politique de réseau, collaborant ainsi fortement avec les autres écoles d’ingénieurs : L’ENSI de Bourges est désormais une des cinq écoles du réseau Polyméca (aux côtés de l’ENSMA, l’ENSMM, l’ENSIAME et SUPMECA) améliorant ainsi sa visibilité nationale et internationale et confirmant ainsi sa notoriété au sein de l’ENSI de Bourges, Le Réseau « AGIR Centre Ouest » a poursuivi

ses travaux et permet de renforcer les relations avec l’ENSCIL, l’ENSMA et l’ESIP. La signature du contrat quadriennal avec l’Etat a permis une augmentation

> 42

de % des moyens financiers accordés à l’Ecole (par rapport au contrat précédent). Il a aussi permis d’affirmer la place de la recherche à l’ENSI de Bourges en reconnaissant le rattachement à l’Ecole des deux laboratoires LIFO et PRISME et en réaffirmant la nécessité pour l’Ecole de prendre part à la gouvernance du futur PRES régional (en tant que membre fondateur) ainsi qu’à celle de l’Ecole doctorale.

>

En une dizaine d’année l’ENSI de Bourges a su s’imposer parmi les ENSI. La stratégie de l’Ecole dans les prochaines années continuera de s’appuyer sur une forte identité dans le domaine de la maîtrise des risques, en élargissant l’offre de formation et en renforçant les activités de recherche et de transferts de technologies. L’Ecole engagera la réflexion sur les bénéfices de la LRU et notamment sur le passage aux responsabilités et compétences élargies permises par les LRU. Elle renforcera ses partenariats et prendra part à la fondation du PRES aux côtés des deux universités régionales. Pour conduire cette politique, elle s’attachera à développer encore plus ses moyens humains. Elle poursuivra ses investissements immobiliers et matériels et favorisera le développement de la vie étudiante. Le partenariat avec les entreprises sera encore augmenté. L’augmentation des flux d’entrée et du niveau de recrutement des étudiants d’une part, la forte demande des entreprises pour l’embauche de ses ingénieurs d’autre part, constituent la meilleure garantie de la qualité de l’ENSI de Bourges. L’autonomie de l’Ecole garantit l’efficacité de la stratégie de développement ainsi définie par le Conseil d’Administration et permet sa mise en œuvre effective, dans le cadre de partenariats solides.

Rapport annuel ENSI 2008

7


... et bien-sûr, nos diplômés

école Nationale Supérieure d’Ingénieurs de Bourges 88 boulevard Lahitolle - 18020 Bourges Cedex Tél. 02 48 48 40 00 - http://www.ensi-bourges.fr

Bilan d'activité 2008  

Bilan d'activité 2008