Page 1

Mi-mandat : qu'a fait la gauche en 3 ans ?

Mars 2008 - mars 2011 UMP, Nouveau Centre & ApparentĂŠs


Sommaire

Edito Patrimoine Faire rayonner Lyon Education, enfance Grandir à Lyon Handicap Vivre à Lyon Déplacements Bouger à Lyon Aînés Etre choyé à Lyon 1er arrondissement 2e arrondissement 3e arrondissement 4e arrondissement

3 4 5 4 7 8 9 10 11 12

5e arrondissement 6e arrondissement 7e arrondissement 8e arrondissement 9e arrondissement Handicap, sport Bien se sentir à Lyon Développement durable Respirer à Lyon Logement Habiter Lyon Budget, finances Piloter Lyon Vos élus

13 14 15 16 17 18 19 20 21 22

« Certaines personnes font des promesses pour le seul plaisir de ne pas les tenir » William Hazlitt

2


Edito Madame, Mademoiselle, Monsieur, En mars 2008, le choix des électeurs s’est traduit par la reconduction du maire et de son équipe sortante, pour notre ville et notre agglomération. C’est la règle de la démocratie à laquelle je crois. 3 ans après, il est légitime que l’opposition que je conduis et qui aspire à assumer dans l’avenir les responsabilités s’interroge sur le bilan à mi-mandat de cette alliance allant du centre gauche à l’extrême gauche en passant par les écologistes. Ce document ne se veut pas être une liste détaillée et minutieuse des abandons de promesses électorales, mais est un focus sur certains points qui nous semblent essentiels pour l’amélioration de la vie quotidienne des lyonnaises et des lyonnais. Bref, pour que Lyon soit une véritable ville à vivre !

Michel HAVARD

Député du Rhône Président d’Ensemble pour Lyon

3


Patrimoine

Faire rayonner Lyon !

Notre vision

« Que Lyon rayonne à travers son patrimoine tout en gardant son âme » Notre devoir pour notre ville, c’est de poursuivre le travail qui a permis l’inscription de Lyon au patrimoine mondial de l’humanité en 1998. C’est de le faire en associant les habitants et en respectant l’histoire de notre ville.

La réalité

4

• L’Hôtel-Dieu, symbole de l’humanisme et de la solidarité des Lyonnais, est cédé au privé. Aucune offre de consultations et de soins ambulatoires n’est conservée en centre-ville, même pas une maison médicale de garde... Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « La partie Sud (12 à 14 000 m²) conservera une fonction d’hôpital de jour »

• Après avoir failli accueillir le musée des pompiers en 1998, la Fourragère, située quai Pierre Scize face aux Subsistances et construite au début du XIXe siècle, sert toujours de lieu de stockage. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « Ce bâtiment sera aménagé à son tour pour accueillir des activités artistiques et culturelles »

• L’amphithéâtre des 3 Gaules flanqué de l’ancienne école des Beaux-Arts restera en l’état. Aucun aménagement ne sera réalisé. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « De redonner à ce lieu la position de belvédère qu’il avait dans l’Antiquité en covisibilité du Forum de Fourvière, en rendant à l’église du Bon Pasteur son rôle de repère visuel »

• Les petites serres du parc de la Tête d’Or sont en piteux état, à tel point que le personnel refuse de s’y rendre craignant d’avoir le ciel qui lui tombe sur la tête... Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « La rénovation des Petites Serres et leur jonction avec les grandes serres historiques »


Education, enfance

Grandir à Lyon ! Notre vision « La réussite scolaire des enfants et l’accompagnement des familles » Notre devoir pour notre ville, c’est la priorité aux équipements en nombre suffisant permettant de faciliter la vie quotidienne des familles : crèches, garderies, cantines, écoles, activités péri-scolaires. C’est la protection et l’éducation de nos enfants afin de leur donner les moyens de s’épanouir pour vivre mieux au quotidien dans leur ville.

La réalité

• 5 semaines de grève dans les cantines, des cantines saturées car on fait venir des nouveaux habitants sans proposer les services qui vont avec... Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « Nous placerons ce mandat sous le signe de la restauration scolaire »

• Des familles pas soulagées car des enfants pas accueillis : sur 654 places de crèches annoncées (municipales, associatives, microcrèches), seules 127 ont été réalisées à fin 2010... Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « Un plan famille, des espaces familles autour de l’accueil des parents et des enfants »

• Des parents qui travaillent tôt le matin et finissent tard le soir, obligés de jongler entre les nounous et les grands-parents... Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « Le matin chaque école disposera d’une garderie de 7h30 à 8h30 et le soir, de loisirs (culture et sport) entre 16h30 et 18h30 »

• Des parents qui galèrent pour pêcher des informations car le guichet unique n’existe pas encore partout... Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « L’information des parents sera facilitée par un service internet spécifique, par la généralisation des points accueils en mairie d’arrondissement » 5


Handicap

Vivre à Lyon ! Notre vision

« Une ville où chacun trouve sa place » Notre devoir pour notre ville, c’est d’accueillir tous ceux qui le souhaitent. C’est donc développer la coordination et la vision globale de l’accessibilité de la ville.

La réalité

6

• Le classement 2010 réalisé par l’Association des Paralysés de France fait chuter Lyon de la 3e à la 34e place des villes accessibles... D’ailleurs, le nombre de commerces handi-accueillant n’a pas bougé depuis 3 ans et certains arrondissements n’en comptent toujours aucun ! Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « Nous maintiendrons notre engagement d’une ville pour tous »

• Parce qu’il est nécessaire que les parents et les familles d’enfants handicapés puissent avoir des moments pour eux, la ville doit pouvoir les accompagner notamment avec la mise en place de services adaptés. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « Nous leur proposerons un réseau de baby-sitters aptes à assumer la garde d’enfants handicapés »

• Tout le monde ne peut pas encore communiquer facilement avec les services publics communaux. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « Nous équiperons le site internet de la Ville de WebSourd, dispositif qui traduit les formulaires administratifs via une vidéo en langue des signes »

• Certains sont écartés d’une activité extra-scolaire surtout du fait de leur handicap. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « Les améliorations porteront sur le contenu même des activités, sur la localisation géographique des centres, sur les âges des enfants, sur l’accueil de jeunes handicapés »


Déplacements

Bouger à Lyon !

Notre vision

« Une ville apaisée où chacun peut se transporter selon ses besoins, ses envies, ses exigences » Notre devoir pour notre ville, c’est de débloquer une ville aujourd’hui asphyxiée. C’est d’équilibrer les rapports entre les transports en commun, la voiture, le vélo et les piétons parce que dans une ville cohabitent des femmes et des hommes différents : au travail, à la maison, en vacances, à la retraite, etc...

La réalité

• Depuis 1997 (TEO), aucune infrastructure majeure permettant d’empêcher la thrombose de Lyon n’a été réalisée. Le bouclage du périphérique par l’ouest (TOP) est au point mort. Et pourtant Gérard Collomb promettait : « Le TOP doit être réalisé, enterré au maximum et gratuit » (Progrès, 14 mars 2000) • Une politique de gribouille sur la place de la voiture en ville : à la Confluence des rues trop étroites et pas de prolongation du métro. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « Répondre aux problèmes d’accessibilités et de stationnement nécessaires à un quartier qui, lorsqu’il sera entièrement réalisé accueillera 22 000 emplois et 25 000 habitants »

• Une marche forcenée vers 180 km de pistes cyclables à travers l’agglomération au mépris de considérations élémentaires comme la sécurité des cyclistes. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « D’organiser le partage de l’espace urbain de manière claire afin de faire cohabiter les utilisateurs de plusieurs types de transports » • Une zone 30 "paillettes" qui, malgré des millions d’euros investis, ne réduit pas le nombre d’accidents avec les piétons. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « La zone 30 permettra de circuler tranquillement, que l’on soit jeune ou plus âgé » 7


Aînés

Etre choyé à Lyon !

Notre vision

« Chacun a sa place dans la ville : nos aînés autant que les autres ! » Notre devoir pour notre ville, c’est de favoriser les relations entre toutes les classes d’âge en répondant mieux aux attentes de nos aînés : logement, activités, associations, transports, commerces, ... C’est de les mobiliser pour qu’ils participent activement à la vie de la cité car leur expérience et leur disponibilité sont précieuses.

La réalité

• Sur 23 établissements pour personnes âgées (EPA) de la Ville de Lyon, 5 ont déjà fermé (Constant, Bertrand, Magnin, Bugeaud et Laënnec) bien qu’en novembre 2010, il ait été dit « la demande d’entrée ne fléchit pas » (source : DOB CCAS 2011). Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « L’âme et la conscience d’une ville moderne, c’est de permettre à ceux que l’âge, la maladie (...) ont rendu plus fragiles, de trouver leur place au cœur de la Cité » • Pour que Lyon soit réellement «ville amie des aînés», nous devons partager un moment avec ceux qui se sentent isolés. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « Une journée de la solidarité sera instaurée, permettant à tous ceux qui le souhaitent d’aider ou de tenir compagnie à des seniors » 8

• Les loisirs et les activités sportives permettent d’améliorer le bien-être encore faut-il pouvoir y accéder vraiment ! Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « La création d’une carte de loisirs Seniors permettant la pratique sportive et l’accès aux équipements culturels de la ville avec des créneaux horaires et des tarifs spécifiques » • + 31,58 % pour l’abonnement TCL Senior Avantage (+ de 65 ans non imposables). Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « La Ville de Lyon entend poursuivre et amplifier son implication dans la recherche des voies et moyens assurant de bonnes conditions de vie aux plus anciens des Lyonnais »


1er

La vérité

Peu de choses ont changé... Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « Un cadre de vie agréable avec un programme renforcé de propreté des rues et des façades »

La place et la galerie des Terreaux, c'est vraiment désolant ! Rien ne se fait... mortel de l'œil...

Il va falloir que vous laissiez votre vélo en bas des pentes et que vous preniez le bus ou le métro pour rentrer chez vous : il n’y a toujours pas de ficelle ! Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « Réalisation d’un remonte-pente pour les vélos dans le tunnel de la rue Terme »

Pouah, c'est sale ! Où est la fameuse unité du cadre de vie qui devait tout solutionner ?

En fait

Des espaces publics laissés à l’abandon et qui se dégradent jour après jour alors qu’ils sont le cœur du cœur de l’agglomération. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « La mise en valeur de ce patrimoine exceptionnel et de rassembler dans la Galerie des Terreaux toute l’information sur l’activité culturelle »

1er arrondissement

Comment fait-on pour remonter à vélo chez nous à la Croix-Rousse ?

La réalité

9


2e Tiens, c'est bizarre, je suis au centre-ville et y a plus de magasins !

2e arrondissement

La vérité

10

Le grand centre nautique de la Confluence regroupant natation, balnéothérapie, fitness et espace ludique est enfoui au fond de la darse ! Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « La création d’une nouvelle piscine au Confluent à côté de la patinoire »

Prestigieuse cette rue piétonne ? Plutôt vieillotte oui, ça date d'au moins 35 ans !

La réalité

Un désert commercial... En 2004, le quartier Grôlée a été bradé à un fonds de pension américain pour 87 M€, lequel en a aussitôt revendu les rez-de-chaussée commerciaux (44% de la superficie) pour 100 M€ : cherchez l’erreur ! Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « Des commerces constituant le lien social indispensable d’une ville moderne, tournée vers le futur, qui place l’Homme au centre de ses préoccupations pour rayonner et attirer dans le monde »

Sympa ce nouveau quartier ! Cet été, j'aimerais bien me baigner, mais où ?

En fait

Une rue défoncée où il faut slalomer entre les voitures pour passer. Un éclairage obsolète et du mobilier urbain qui a mal vieilli. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « Nous réaménagerons totalement cet axe pour que la rue Victor Hugo retrouve son prestige »


3e

La vérité

Rénovations de la rue Moncey et de la place Guichard oubliées, 43 000 m² sur la friche RVI aménagés sans aucune vision urbanistique et la rue Garibaldi réaménagée... qu’à moitié. Et pourtant en 2008, Thierry Philip et Gérard Collomb annonçaient : « Nous créerons un parcours vert tout le long de Garibaldi... ce projet est budgété dans le plan de mandat 2008-2014 »

Y a trop d'enfants dans la classe de ma fille ! Pourquoi le Maire ne construit pas de nouvelles écoles ?

La réalité

La résidence Constant à Montchat a été brutalement vidée de ses pensionnaires... A la place aujourd’hui une friche « sociale », mais pas de nouvelle maison de retraite, faute d’avoir anticipé. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « Le plan de modernisation et de rénovation des résidences sera poursuivi »

Dans le 3e, je suis connecté avec tout mais j'aimerais bien un cadre de vie moins urbain, plus vert...

En fait

Le 3e arrondissement est le plus peuplé de Lyon et se développe à marche forcée, mais le Maire ne réalisera pas les équipements de proximité promis à savoir 2 écoles et le square Meynis. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « En plus de l’école programmée sur le terrain RVI sera également prévue la réalisation d’un deuxième groupe scolaire au Nord Est de l’arrondissement »

3e arrondissement

J'ai toujours vécu à Montchat et je ne comprends pas que je sois obligée de quitter mon quartier !

11


4e Ah, j'savais pas que t'habitais vers une autoroute...

La réalité

... nous non plus ! Oui, un nouveau pont sur la Saône est une nécessité, mais l’emplacement choisi tombe à l’endroit le plus habité de cette partie du quai Gillet ! Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « La construction du Pont Schuman permettrait la qualité environnementale des réaménagements des quais »

4e arrondissement

La vérité

12

La villa Chazière est vide parce que contrairement aux engagements de campagne, rien ne se fera avant la fin Oh, quelle belle maison ! de ce mandat : aucun budget de prévu. Pourquoi, c'est vide ? Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « La Villa Chazière accueillera un équipement associatif destiné à la jeunesse et à l’éducation au développement durable »

Il est bien lourd ton cartable ! Qu'as-tu mis dedans ?

En fait

Ce sont tous les manuels scolaires que les enfants s’échinent à porter sur leur dos au grand dam des parents et des médecins. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « Chaque classe sera équipée d’un tableau blanc interactif et une clé USB mise à disposition de chaque élève contenant les manuels virtuels »


5e T'as pas peur qu'un volet nous tombe dessus ?

La réalité

Alors que l’Etat est en train de rénover la Primatiale, que le Diocèse a terminé celle de la Maison St Jean-Baptiste, le Palais St Jean tombe en déliquescence. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « La rénovation du palais St Jean avec un nouveau projet pour la bibliothèque »

La vérité

Et la Ville et la SACVL, elles devaient pas aménager Elise Rivet ?

En fait

Encore bouché, c'est décidément impossible de circuler à l'ouest !

5e arrondissement

A cause d’une mauvaise gestion, la SACVL (société dont la Ville est actionnaire à 76%), propriétaire du site Elise Rivet, a dû renoncer à ce projet et le céder. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « L’aménagement du site Elise Rivet, propriété de la SACVL, est envisagé, avec le renforcement de son patrimoine paysager et architectural »

Depuis 2001, la situation est figée : rien n’a avancé sur la construction du périphérique ouest (TOP) et le 5e reste traversé par des flots de véhicules. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait comme en 2001 : « Pour ce qui est du dossier du TOP, nous pensons que sa réalisation est nécessaire pour permettre le bouclage du périphérique »

13


La réalité

Tiens, il paraît qu'ils vont boucher la trémie à Lafayette, t'es au courant ?

6e arrondissement

La vérité

14

En 2010, avec près de 145 000 passages, la bibliothèque du 6e est la 4e plus fréquentée alors que c’est la plus petite des 14 bibliothèques d’arrondissement. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « La réalisation d’une nouvelle bibliothèque »

Eh, c'est quoi ce grand trou ?

6e

Adieu la coulée verte promise sur Garibaldi... La 1ère phase du réaménagement de cette avenue se traduira sur le 6e par la fermeture de la trémie Lafayette et son comblement. Pourquoi ne pas l’utiliser pour en faire un parking comme c’est envisagé à Vaise avec la trémie du Pont Mouton, au moins ça préserverait l’avenir ? Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « La métamorphose de la rue Garibaldi avec la réalisation d’un parcours vert depuis le parc de la Tête d’Or »

T'es sûr que c'est la bibliothèque ? C'est pas plutôt la cave ?

En fait

Ça c’est un parking souterrain qui sera peut-être fini un jour... Et oui, le chantier du parking des Brotteaux est arrêté depuis 7 mois : ils ont trouvé de l’eau. Etonnant, non sur un ancien site marécageux ! Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « Le parking des Brotteaux sera achevé »


7e Tiens, il devait pas y avoir un marché le soir ici ?

La réalité

S’il y a bien un marché à Gerland vers Debourg, celui-ci ne répond plus aux évolutions sociologiques de ce quartier et aux besoins des habitants. En plus, un marché permet de donner une âme à un quartier ce qui est nécessaire dans des lieux très construits. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « Associer activités économiques, habitat et espaces verts avec un marché de producteurs en fin d’après-midi »

La vérité

Je croyais qu'il devait y avoir une salle des fêtes à la Guille...

Eh, c'est ça la coulée verte qui vient du Parc de la Tête d'or ?

En fait

Si sur Gerland, la Maison Ravier permet d’accueillir des manifestations des associations et des habitants, sur la Guillotière, il n’y a pas grand chose. Une seule salle pour 70 000 habitants, ce n’est pas beaucoup... Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « La création d’une salle des fêtes pouvant accueillir 500 personnes »

7e arrondissement

La coulée verte sur Garibaldi, c’est pour l’instant une coulée grise et c’est prévu pour durer encore quelques années, puisque seule la partie rue du Repos-avenue Berthelot devrait être faite. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « La réalisation d’un parcours vert sur sa longueur »

15


8e Y a plus moyen de se garer dans ce quartier !

8e arrondissement

La vérité

16

A l’automne 2010, pour faire face au sureffectif dans les cantines, les élèves étaient accueillis à tour de rôle suivant la première lettre de leur nom de famille. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « Nous accroîtrons de manière très significative l’offre de places dans nos restaurants scolaires »

Tiens, ils devaient pas détruire les immeubles là pour mettre un peu de verdure ?

La réalité

Les doubles-files sont légions à Monplaisir : en vélo ou en voiture, c’est un véritable slalom ! Quant au Bachut, il ne faut pas tomber les soirs de spectacle à la Maison de la Danse car c’est impossible de se garer. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « Des parkings publics souterrains au Bachut et dans le centre de Monplaisir »

Pas de cantine pour mon fils aujourd'hui car il n'a pas la bonne lettre !

En fait

Le 8e à 2 vitesses est une réalité. A Langlet-Santy, la réalisation d’une fresque est la seule réponse apportée à un urbanisme inadapté et aux problèmes de sécurité de ce quartier. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « Nous allons revoir entièrement l’urbanisme de ce secteur pour en faire un vrai quartier de ville »


9e La réalité

La vérité

Depuis le début du mandat, les places de parking disparaissent (ilôt Roquette, grande rue de Vaise, ...). Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « Nous créerons un parc de stationnement au centre de Vaise »

La prochaine réunion, on la fait où ? C'est chez qui ?

Ça fait 1 heure que je cherche une place, c'est infernal !

En fait

Le 9e arrondissement n’offre guère de locaux pour accueillir les plus de 450 associations recensées sur son territoire. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « Nous créerons de nouveaux locaux pour répondre aux besoins des 400 associations »

9e arrondissement

Par où je passe, moi ?

La Grande rue de St Rambert est étroite, dangereuse et sans véritable trottoir. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « A Saint Rambert, la place Henri Barbusse, la Grande rue, la place de l’église, seront requalifiées »

17


Sport

Bien se sentir à Lyon ! Notre vision

« Créer des conditions d’une bonne pratique sportive pour tous » Notre devoir pour notre ville est de permettre à chacune et chacun de pratiquer son sport dans de bonnes conditions. C’est donc d’offrir des équipements sportifs suffisants et de qualité.

La réalité

• Il faut construire de nouveaux équipements, mais il ne faut pas oublier les anciens, comme le Palais des Sports de Gerland aujourd’hui obsolète et qui a vu partir le Grand Prix de Tennis de Lyon. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « Nous rénoverons le Palais des Sports » • Une piscine pour 70 000 habitants à Lyon contre 1 pour 30 000 hors Lyon et les projets de piscine à Confluence et Sergent Blandan ont coulé ! Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « Lancer un Plan Piscines d’envergure avec des projets ambitieux de construction de nouveaux établissements » 18

• Quelques sports individuels sont peu accessibles de par leurs coûts. En revanche la pratique de certaines activités peut être encouragée par des installations simples. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « Nous favoriserons enfin la pratique sportive personnelle en multipliant les équipements adaptés (parcours de santé, installation de bornes interactives pour s’auto-chronométrer) » • Le stress de la vie quotidienne n’est pas sans conséquence sur nos organismes surtout lors de la pratique d’une activité sportive. La sécurité de chacun doit être assurée. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « Nous installerons des défibrillateurs automatiques dans les équipements sportifs »


Développement durable

Respirer à Lyon !

Notre vision

« Une ville moins polluée et qui puisse devenir une référence écologique en Europe » Notre devoir pour notre ville, c’est d’agir pour protéger les habitants des impacts de la pollution sur leur santé. C’est donc de fluidifier la circulation et de travailler à la réduction à la source des polluants atmosphériques.

La réalité

• En 2011, l’Institut national de veille sanitaire a classé Lyon comme la 4e ville française la plus polluée. Début mars 2011, nous avions déjà dépassé les 35 jours annuels de + de 50 µg/m3 de particules fines imposés par la législation européenne. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « Nous devons donc prendre des mesures fortes si nous voulons faire reculer de manière pérenne la pollution de l’air » • Une réduction des voiries sur les principaux axes de sortie de la ville qui provoque bouchons et pollution. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « Nous pérenniserons donc une politique active de régulation de la circulation, qui contribuera à faire reculer la pollution »

• Le seul écoquartier de Lyon est celui de la Confluence. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « Nous mettrons en œuvre dans l’agglomération, plusieurs projets d’écoquartiers conçus pour être strictement non consommateurs d’énergie fossile » • Un développement du Parc de la Tête d’Or, poumon vert de Lyon, en panne : pas de nouvelles de la jungle asiatique, ni de Bio conscience... Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « La diffusion de la connaissance et des savoirs faire en matière de gestion durable du vivant sera assurée avec la création d’un centre de ressources "Bio conscience" » 19


Logement

Habiter Lyon !

Notre vision

« Des équilibres préservés pour que personne ne soit mis de côté » Notre devoir pour notre ville, c’est une ville pour tous. C’est donc de développer une stratégie claire, déterminée, concertée et innovante pour que personne ne soit rejeté à l’extérieur de Lyon : nous devons veiller à ce que chacun puisse se loger en fonction de ses capacités économiques mais également de ses besoins familiaux, professionnels,...

La réalité

• Le Grand Lyon n’a pas pris la compétence du logement étudiant comme permis par la décentralisation. Aujourd’hui, Lyon compte 130 000 étudiants et le Schéma de Développement Universitaire estime la demande non satisfaite entre 35 et 40 000 logements. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « Contribuer à résoudre la question du logement étudiant » • La SACVL (Société Anonyme de Construction de la Ville de Lyon), filiale à 76% de la ville de Lyon a contracté un prêt toxique (47 M€ de risque) ce qui l’a conduit à vendre son patrimoine et à augmenter les loyers. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « Le grand défi consiste aussi pour nous à pouvoir offrir dans les prochaines années des logements à des prix abordables » 20

• En 7 ans, la population a augmenté de 27 000 personnes tandis que le nombre de familles baissait de 1,5% (- 6 000 habitants), à cause de loyers chers et de réponses peu adaptées aux besoins. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « Répondre aux couches intermédiaires qui doivent pouvoir trouver à se loger dans les centres ville, et non plus être contraints à aller résider toujours plus loin du cœur urbain » • Abandonné, déraciné, isolé : des mots qui reviennent souvent. Pour apporter de la chaleur humaine aux lyonnais, il nous faut innover. Et pourtant en 2008, Gérard Collomb promettait : « Le vieillissement de la population nécessite la mise en œuvre de réponses diversifiées en matière d’habitat »


Budget, finances

Piloter Lyon !

Notre vision

« Une ville bien gérée aujourd’hui tout en préparant un avenir ambitieux » Notre devoir pour notre ville, c’est d’offrir un service public de qualité à travers des équipements de proximité répondant aux besoins des Lyonnais. C’est d’anticiper la ville de demain - ses évolutions démographiques notamment - à travers une vraie stratégie budgétaire. C’est de développer une méthode de gestion alliant écoute du personnel et respect des équilibres financiers.

La réalité

• Après avoir laissé filer les dépenses de la ville entre 2001 et 2008, il faut aujourd’hui corriger le tir. Résultat : un plan d’austérité et des conditions de travail dégradées pour les agents. • Un investissement presque exclusivement financé par la dette après l’avoir été par la vente du patrimoine des lyonnais : Grôlée (87 M€), les actions d’Eurexpo (22 M€) et de la Compagnie Nationale du Rhône (11 M€). • Une triple hausse d’impôts évidemment non promise : - dès 2009, + 6% contre 4% annoncés pour la ville - en 2010, une extension du stationnement payant et une

hausse des tarifs - en 2011, une hausse de la part "Grand Lyon" de la taxe d’habitation (7,27 % contre 6,37%) due aux hausses des taux des communes poussées par le président du Grand Lyon. Bref, une situation à l’opposé des déclarations merveilleuses du Maire de Lyon. Dans le même temps les dépenses de communication et les fêtes ne s’arrêtent pas... Et pourtant en 2008, Gérard Collomb disait : « Nous ne voulons pas que la situation financière de la Ville de Lyon soit dégradée » 21


1er

2e

3e

4e

5e

6e

7e

8e

Vos élus

Fabienne LEVY

Jeanne d’ANGLEJAN

Pierre BOINAY

Bruno GIGNOUX

Inès de LAVERNEE

Christophe LIMOUSIN

Pierre BERAT

Pascale DECIEUX

Patrick HUGUET

Lionel LASSAGNE

Isabelle COCHEZ

Emmanuel HAMELIN

Françoise SEMENOL

Michel HAVARD

Joëlle SANGOUARD

Michel HAVARD

22

9e


1er

2e

3e

4e

5e

6e

7e

8e

Laurence BALAS

Nicole GRAZIANI

Marc LAUPIES

Patrick LOUIS

Claudine MAMET

Elsa MUCHADA

Dominique NACHURY

Anne-Claire PECH

François TURCAS

Laure DAGORNE

Pierre DELACROIX

Michel MINCHELLA

Nora BERRA

Marie-Thérèse GADILHE

Stéphane GUILLAND

Jean BENZONI

Caroline LEBEAU

Blandine REYNAUD

9e

23


Ensemble pour Lyon - UMP, Nouveau Centre & Apparentés 4 rue de la République - BP 1099 - 69202 Lyon cedex 01 - T. 04 72 07 77 56 - F. 04 72 07 91 47 - contact@ensemblepourlyon.fr

Profile for Ensemble pour Lyon

Lyon, bilan mi-mandat 2008-2011  

Bilan de mi-mandat (2008-2011) de la ville de Lyon réalisé par les élus d'opposition du groupe Ensemble pour Lyon -UMP, Nouveau Centre & App...

Lyon, bilan mi-mandat 2008-2011  

Bilan de mi-mandat (2008-2011) de la ville de Lyon réalisé par les élus d'opposition du groupe Ensemble pour Lyon -UMP, Nouveau Centre & App...

Advertisement