Issuu on Google+

s n

r u i s n t s tume n e v Ă  n t e s l a b

nc ie

Ensemble A Venti Saison 2008 - 2009

* Prochaines dates de concert

m se

* DĂŠtail des programmes disponibles

E n


Agenda 1er juin 2008 Festival de musique de Sully-Sur-Loire Mozart : Gran Partita

10 août 2008 Festival «Musique en Vendée» - Logis de la Chabotterie Musique en Loge (Mozart, Haydn, Hummel)

11 décembre 2008 Centre Tchèque - Paris 06 Un concert en Bohême (Mozart, Triebensee, Krommer)

Février 2009 Festival de musique ancienne d’Orléans Haydn et ses amis


A Venti

Ensemble Ă  vent sur instruments anciens

DĂŠtail des programmes proposĂŠs


Haydn et ses amis Haydn est à l’honneur en 2009 à l’occasion du bicentenaire de sa mort. Si sa production pour ensemble à vent concerne essentiellement des sextuors, son oeuvre inspira les transcripteurs de l’époque. Surnommé «Père de la Symphonie», il n’est pas étonnant de retrouver plusieurs de ses symphonies transcrites pour octuor. Alors que Bochsa utilisa la flûte dans ses transcriptions, Joseph Triebensee préféra la formation habituelle pour restituer sa symphonie «Oxford». Il renouvellera son estime pour l’oeuvre de Haydn en transcrivant quelques mois plus tard son oratorio «La Création». L’influence et l’apport de Joseph Haydn pour la symphonie et le quatuor à cordes est indéniable; son style et son audace marquèrent également Beethoven qui fut l’un de ses plus brillants élèves. L’octuor Op 103, composé dans les années 1793-94 fut envoyé par Haydn à l’Electeur Maximilien Franz, alors employeur de Beethoven, afin de lui témoigner des progrès de son élève. Bien que l’accueil par le Prince fût mitigé à l’époque, cette œuvre majeure du répertoire, constitue un magnifique exemple de l’engouement pour cette formation à la fin du 18e siècle. Ami de Beethoven, Johan Nepomuk Hummel rencontra Haydn dès 1791. Il lui succèdera comme Konzertmeister chez le prince Esterházy en 1804. Ce programme rend hommage à Haydn à travers un genre musical qu’il vît naître et se développer, témoignant d’une oeuvre et d’un héritage.


2009 Bicentenaire de la mort de Joseph Haydn

Joseph HAYDN (1732 – 1809) Symphonie « Oxford » N° 92 (1789) Transcription pour octuor à vent (1809) de Joseph TRIEBENSEE (1772 – 1846) Johann Nepomuk HUMMEL (1778 – 1837) Octuor en Mi bémol Majeur ********* Pause ********* Joseph HAYDN (1732 – 1809) Oratorio « La Création » (extraits) Transcription pour octuor à vent de Georg DRUSCHETZKY (1745 – 1819) Ludwig van BEETHOVEN (1770 – 1827) Octuor en Mi bémol Majeur Op.103

Février 2009 Festival de musique ancienne d’Orléans Salle de l’institut


Une soirée à l’Opéra Les transcriptions d’opéras ont constitué à la fin du 18e siècle la plus grande partie du répertoire des ensemble à vent. Ces transcriptions souvent effectuées seulement quelques jours après les premières représentations étaient très appréciées et permettaient une diffusion de ce répertoire dans les salons ou cours princières. Voici un florilège des plus beaux airs et ouvertures des opéras de Mozart et Rossini.

Gioacchino ROSSINI (1792 - 1868) Le barbier de Séville Ouverture Transcription pour octuor de W.Sedlak (1776-1851) Wolfgang Amadeus MOZART (1756 - 1791) La Flute enchantée (extraits) Transcription pour octuor de J. Heydenreich (1753 - 1821) Wolfgang Amadeus MOZART (1756 - 1791) L’Enlèvement au Sérail (extraits) Transcription pour octuor à vent attribuée à Mozart ***********Pause*********** Wolfgang Amadeus MOZART (1756 - 1791) Don Giovanni (extraits) Transcription pour octuor de J. Triebensee (1772-1846) Gioacchino ROSSINI (1792 - 1868) Corradino Ouverture Transcription pour octuor de W. Sedlak (1776-1851)


Un concert en Bohême La Bohême, terre de musiciens, a vu naître bon nombre d’instrumentistes à vent. L’excellence de ces musiciens les amènera à tenir les premiers rôles dans l’Harmonie Impériale créée par Joseph II en 1782. Bientôt, les cours princières de Bohême voudront également posséder leur Harmoniemusik, perpétuant ainsi cette extraordinaire tradition bohémienne des instruments à vent. Le répertoire, écrit bien souvent par les membres de ces formations, est constitué d’œuvres originales (Partitas, Sérénades…) mais surtout, en grande partie, de transcriptions, permettant ainsi de prolonger au-delà du théâtre, le succès de l’opéra ou de la symphonie. Ce parcours musical, débutant par les accords solennels de Don Giovanni de Mozart, créé à Prague en 1787, nous permet de découvrir les différentes facettes de cette tradition instrumentale. Les maîtres tchèques nous dévoilent à travers leur transcriptions ou compositions, comme la pétillante « Chasse » de Krommer, les subtilités et richesses sonores de chaque instrument, transcendées ici par l’emploi des instruments anciens.


Wolfgang Amadeus MOZART (1756 - 1791) Don Giovanni (extraits) Transcription pour octuor à vent de Joseph Triebensee (1772-1846) Joseph TRIEBENSEE (1772-1846) Parthia en Mi Bémol Majeur ********** Pause ************** Joseph HAYDN (1732-1809) Symphonie « Oxford » N° 92 Transcription pour octuor de Joseph Triebensee (1772-1846) Frantisek KROMMER (1759 - 1831) Partita en Mi bémol Majeur Op. 79

Centre Tchèque - 18 Rue Bonaparte - Paris 06 Jeudi 11 décembre 2008


W.A. MOZART Gran Partita K.V. 361

La sérénade KV 361, plus connue sous le nom Gran Partita est exceptionnelle à bien des égards. Caractérisée par son instrumentation (13 instruments), cette œuvre se distingue également par sa durée inhabituelle pour la musique d’harmonie (près d’une heure). A la formation traditionnelle d’octuor à vent, très en vogue dans les années 1780, Mozart rajoute une 2ème paire de cors ainsi que 2 cors de basset et une contrebasse. L’écriture tout à la fois théâtrale et délicieusement tendre, nous offre un mariage de timbres merveilleux. Mozart élève au plus haut niveau un genre souvent cantonné aux divertissements et nous offre là un des plus beaux joyaux de la musique instrumentale.

Wolfgang Amadeus MOZART (1756 - 1791) SERENADE B-Dur, «Gran Partita», KV 361 Largo, Molto Allegro Menuetto, Trio I, Trio II Adagio Menuetto (Allegretto), Trio I, Trio II Romance (Adagio, Allegretto, Adagio) Thema con variazioni (Andante), Var.I, Var.II, Var.III, Var.IV, Var.V (Adagio), Var.VI (Allegro) Finale (Molto Allegro) Ce programme est complété par d’autres œuvres pour une durée totale de 1h30 de musique.


L’Harmonie Floris La création en 1782 par l’Empereur Joseph II de la K &K Harmonie (Königliche und Käserliche Harmonie –Harmonie Royale et Impériale) marque une évolution importante des ensembles à vent. Cette nouvelle formation constituée des meilleurs musiciens viennois, la plupart provenant du Théâtre Impérial, instaure un nouveau degré d’exigence et de virtuosité. Constituée de 2 hautbois, 2 clarinettes, 2 cors et 2 bassons (souvent accompagnés d’une contrebasse ou d’un contrebasson), elle définit également une nouvelle pratique musicale. Cette nouvelle formation, adoptée très rapidement par la noblesse viennoise, devient très prisée en Europe et de nombreuses cours princières entretiendront une Harmonie à la fin du 18e siècle. A ce moment-là, il n’existe pratiquement aucune littérature pour cette nouvelle formation et très vite, les musiciens de l’Harmonie vont s’atteler à enrichir le répertoire (qui comptera plusieurs milliers d’œuvres en 1810) en transcrivant les opéras et autres symphonies à succès de l’époque. Mais les compositeurs sauront également utiliser la richesse et la variété des timbres de l’octuor en leur écrivant des œuvres originales. La sérénade en Ut mineur de Mozart, empreinte de gravité et au style très élaboré, est l’exemple de l’évolution du genre, cantonné jusqu’alors au divertissement. De même, Beethoven saura pousser les limites instrumentales dans son octuor Op103, œuvre majeure du répertoire. Franz Krommer eut sûrement l’occasion d’entendre la fameuse Harmonie Impériale lors de son séjour à Vienne en 1785. Originaire de Moravie, pays d’où sont issus de nombreux membres d’Harmonies (Triebensee, Went, Druschetsky…) il est familier de ces instruments et inscrit son œuvre dans cette tradition musicale. Sa production met en valeur les instruments à vent, alliant merveilleusement virtuosité, expressivité et caractère, avec souvent une pointe d’humour.


ssante Wolfgang Amadeus MOZART (1756 - 1791) L’Enlèvement au Sérail (extraits) Transcription pour octuor à vent attribuée à Mozart Wolfgang Amadeus MOZART (1756 - 1791) Sérénade en Ut mineur KV 388 ***********Pause*********** Ludwig Van BEETHOVEN (1770 – 1827) Octuor en Mi Bémol Majeur Op 103 Frantisek KROMMER (1759 - 1831) Partita en Mi bémol Majeur Op 71 « La Chasse »


Symphonie miniature Derrière ce titre se cache une véritable gageure : transcrire pour octuor à vent une œuvre symphonique composée originellement pour beaucoup plus d’instruments. Ces transcriptions connaissent un succès considérable à la fin du 18e siècle et quelques musiciens, bien souvent membres de ces « harmoniemusik », (Triebensee, Went, Sedlak…)sont passés maîtres dans cet art. Mozart lui-même s’essaya à ce genre avec l’Enlèvement au Sérail. Vous n’imaginez pas comme il est difficile de réaliser l’arrangement pour Harmonie d’un morceau tel que celui-ci, de façon à ce qu’il puisse être joué par les vents sans nuire aucunement à son effet. Mozart- Lettre à son père du 20 juillet 1882 Il était courant de trouver des transcriptions ou réductions pour des effectifs très variés. Mais elles n’étaient pas toujours du goût du compositeur. Aussi, au début du 19e siècle, Beethoven préférait-il superviser les transcriptions qu’il ne pouvait faire lui-même. Elles étaient ainsi publiées avec l’accord du compositeur, gage de qualité. C’est ainsi qu’en 1816, Beethoven publia avec l’éditeur Steiner le matériel d’orchestre de ses 7e et 8e symphonies. Mais, également des versions pour quatuor à cordes, trio ou duo avec Piano ainsi que piano seul. Dans cette édition était également présentée la version proposée dans notre programme, transcrite pour octuor à vent et contrebasson.


Wolfgang Amadeus MOZART (1756 - 1791) Symphonie « Paris » N° 31 Kv 297 en Do Majeur (1778) Transcription pour octuor de Andreas Goepfert (1768-1818) Joseph HAYDN (1732-1809) Symphonie « Oxford » N° 92 Transcription pour octuor de Joseph Triebensee (1772-1846) ********** Pause ************** Ludwig Van BEETHOVEN (1770 – 1827) 7ème symphonie Op 92 (1813) Transcription pour nonet supervisée par Beethoven (1816)


Autres programmes Musique en Loge Musique et musiciens francs-maçons à la fin du 18e siècle Mozart - Haydn - Hummel En concert Festival Musique en Vendée - Logis de la Chabotterie Dimanche 10 août 2008

L’Harmonie en fête L’humour, la légèreté sont les maîtres mots. Un programme pétillant où le mot «jouer» trouve là tous ses sens ! (Ce programme convient également pour une exécution en extérieur) Gioacchino ROSSINI (1792 - 1868) Corradino - Ouverture Transcription pour octuor de Wenzel Sedlak (1776-1851) Johann Nepomuk HUMMEL (1778 - 1837) Partita en octuor en Mi bémol Majeur ***********Pause*********** Wolfgang Amadeus MOZART (1756 - 1791) L’Enlèvement au Sérail (extraits) Transcription pour octuor à vent attribuée à Mozart Frantisek KROMMER (1759 - 1831) Partita en Mi bémol Majeur Op 73 « La Chasse »


Les musiciens

Hautbois : Jean-Marc PHILIPPE Vincent ROBIN Antoine TORUNCZYK Clarinettes : Franรงois GILLARDOT Pascal PARIAUD Lorenzo COPPOLA Bassons :

Cors :

Franรงois CHARRUYER Javier ZAFRA David DOUร‡OT Pierre-Yves MADEUF Florent MAUPETIT Camille LEROY Cyrille GRENOT

Contrebasse : Jean-Paul TALVARD


Ensemble A Venti Fondé en 2005, l’ensemble A Venti est né de la volonté commune de musiciens passionnés de faire revivre le répertoire pour instruments à vent des 18e et 19e siècles. L’octuor à vent, constitué de 2 hautbois, 2 clarinettes, 2 cors et 2 bassons, auxquels s’ajoute souvent 1 contrebasse, allie merveilleusement les diversités de timbres et richesses de chaque instrument à vent. L’emploi des instruments anciens par les musiciens d’A Venti, souligne l’équilibre de l’harmonie. Très en vogue à la fin du 18e siècle, ces ensembles appelés Harmoniemusik jouent un répertoire constitué d’œuvres originales écrites par des compositeurs renommés tels que Mozart et Beethoven, mais également des transcriptions d’opéra qui contribueront largement au formidable engouement pour cette formation. Les musiciens d’A Venti vous proposent de redécouvrir cet extraordinaire répertoire et son évolution jusqu’à la fin du 19e siècle. Forts d’une expérience commune de l’octuor de plus de dix ans, passionnés et complices, ils souhaitent restituer le plus fidèlement possible le répertoire pour Harmonie en s’appuyant sur les recherches musicologiques les plus récentes.Musiciens reconnus, ils sont sollicités par les meilleures formations européennes de musique ancienne telles que La Petite Bande, Les Talens Lyriques, Les Musiciens du Louvre, Le Concert d’Astrée, Le Concert des Nations, Les Folies Françoises, La Chambre Philharmonique, L’Ensemble Baroque de Limoges, Stradivaria... Leur premier disque (Label Calliope), consacré à l’incroyable transcription attribuée à Mozart de son opéra L’Enlèvement au Sérail, est sorti en septembre 2007. Fruit de la maturité, cet enregistrement a été salué tant par la critique que par le public.


Passion, fougue, générosité… rien d’étonnant à ce que le nouvel ensemble A Venti ait choisi de consacrer son premier enregistrement à l’Enlèvement au Sérail, dans sa transcription pour octuor à vent attribuée à W.A Mozart. L’ensemble A Venti, porté par ce nouvel élan empreint de maturité et de fraîcheur, d’exubérance et de simplicité, sert là une partition éblouissante où les passages les plus virtuoses côtoient des instants d’une émouvante simplicité. Le plaisir évident que prennent les musiciens de l’ensemble A Venti à nous offrir une œuvre où la fantaisie côtoie la profondeur mozartienne nous invite d’ores et déjà à les suivre toujours plus avant.

Calliope CAL 9361 Septembre 2007

Dans la presse... ...Les interprètes se régalent de pages où les timbres fruités de leurs instruments font vraiment merveille. Rayonnant de fraîcheur, de lyrisme et de piquant - savoureuses interventions de la batterie turque ! - l’enregistrement des A Venti offre un regard inédit sur la musique de Mozart... A Nous Paris ...Les huit virtuoses ici rassemblés nous proposent ainsi un moment de rare bonheur, de pur plaisir auditif délivré de toute contrainte dramatique ou verbale ... L’Education Musicale ...On reconnaîtra les sonorités juteuses de musiciens entendus notamment chez les Philidor dans les sérénades (Diapason d’or 2002). La plasticité quasi vocale des bois, la gaillardise des cuivres et la respiration de l’ensemble sont du même cru... Diapason ...L’auditeur restera sous le charme d’une écriture toujours virtuose et inspirée, à laquelle les beaux instruments anciens de l’ensemble A Venti prêtent les couleurs les plus chatoyantes et les plus variées... Resmusica ...Les interprètes convainquent par la hardiesse de leurs tempos et leur vigueur baroqueuse irréprochable... Le Monde de la Musique


Ensemble A Venti http://ensembleaventi.free.fr ensembleaventi@free.fr

Contacts Administration :

Diffusion:

Jean-Marc PHILIPPE Ensemble A Venti 1, Avenue de la Source F-94130 Nogent-Sur-Marne +33 (0)1 43 94 08 66 +33 (0)9 54 98 17 91 +33 (0)6 82 32 41 13

Sophie LANOOTE Galatea Management artistique, conseil & production 17, rue Gabriel Péri F-92300 - LEVALLOIS-PERRET T +33 (0)9 54 58 69 95 F +33 (0)9 59 58 69 95 M +33 (0)6 60 15 98 07

Crédits photos : p1-2-3-10-14-15-16 : © A venti. P4 : Vue nocturne du Palais Esterházy; Wikimedia. Joseph Haydn, portrait by Thomas Hardy, 1791. P6-7:Papageno sur le théatre de vienne; photographe : Zyance. P8-9 : Prague : Pont charles et château ; photographe : Karney Li. p10 : Cor de Basset d’après Griesbacher © Pariaud ©A Venti. P13 : fleur ; www.photo-libre.fr ; ensemble à vent du Prince de Oettingen-Wallerstein, Bibliothek der fürstl. Oettingen-Wallersteinschen Sammlung - Scloss Harburg ; Wikimedia Commons.


Ensemble A VENTI : Programmes saison 2008-2009