Page 7

007

CONFÉRENCES

Atelier Martel

Sophie Delhay

9.01.18

29.05.18

Invités sur une proposition de Lionel Debs, les architectes Laurent Noel et Marc Chassin exercent au sein de l’atelier Martel, co-fondé avec Stéphane Cachat. À travers trois projets, ils ont décrit leur vision d’une architecture à la fois forte, sensuelle et sensible, où les formes et les matériaux servent le triptyque art, territoire et architecture.

Invitée sur une proposition de Dominique Coulon, l’architecte Sophie Delhay est diplômée de l’ENSA de Lille et enseigne, en parallèle à sa pratique, à l’ENSA de Paris-Versailles. La production de son agence parisienne se concentre principalement sur des projets de logements. Sa conférence intervient au plus fort des débats provoqués par la loi ÉLAN, votée quelques semaines plus tard, notamment concernant la suppression annoncée du concours d’architecture pour les projets de logements sociaux.

« Notre volonté est, avec toute la culture des modernistes qui nous a bercés et qui nous anime, de construire à nouveau des formes simples, des formes fortes, des objets bien construits, avec une matérialité singulière. Des objets bien écrits, qui répondent à un programme et à des sites singuliers, et aux besoins du maître d’ouvrage. » « L’idée est de toujours rechercher l’optimum dans la forme que l’on dessine. Et de trouver des stratégies de projets qui vont permettre de donner toujours plus avec de moins en moins de budget. Notre volonté est d’offrir des espaces de grande qualité en termes d’usages, de sensibilité et de sensualité. » [À propos de la maison d’accueil spécialisée Épi Grand Est à Dommartin- lès-Toul, livrée en 2014] « Ici, il s’agit de personnes atteintes d’épilepsie, parfois dépendantes. Il fallait créer une certaine intimité, tout en assurant la sécurité et la protection des usagers et en permettant une ouverture sur l’extérieur. Nous avons conçu un plan sans culde-sac, avec des percées et des transparences par le biais de plusieurs patios. […] L’artiste Mayanna von Ledebur est intervenue sur la façade en béton, apportant rondeur, douceur et sensualité à ce matériau brut et à l’ensemble monolithique. Dans les circulations, une fresque de 100m2 réalisée en laine colorée anime autant qu’elle sert de signalétique. » ateliermartel.com

« Depuis les années 60, l’accroissement global de la population et la diversification des formes de foyers ont modifié et complexifié nos manières de concevoir du logement. Comment nous, architectes, construisons-nous pour une société en constante mutation ? D’après moi, cette situation est une chance pour les architectes, car elle autorise un travail interrogatif plus ouvert et multipolaire, pour que des modes de vie encore inconnus aujourd’hui puissent trouver leur place demain. » « Concevoir un projet de logement, c’est combiner une multitude de petites pièces qui feront 1m2 pour un sanitaire, 9m2 pour une chambre, 20m2 pour un séjour… Parfois, à l’agence, on a l’impression d’être des dentelières, de ne travailler que sur des points très fins, très précis, combinatoires, mathématiques. Et toute la difficulté est de prendre assez de distance pour s’assurer que le motif réalisé est bien celui qu’on a en tête, tout en se concentrant sur le moindre petit point. Car la plus petite erreur peut nuire à l’ensemble. » « Nous créons une architecture qui commence au moment où elle nous échappe, au moment où l’habitant s’en saisit. » « Nous défendons l’idée que la ville peut se dessiner à partir du plus petit élément et que les relations interpersonnelles influencent et reconfigurent l’espace public et la ville elle-même. » sophie-delhay-architecte.fr

Toutes les conférences sont visibles sur la chaîne Youtube de l'ENSAS.

zap _ 01  

Découvrir et comprendre l'architecture et l'aménagement du territoire, pour mieux appréhender son cadre de vie et devenir un acteur du vivre...

zap _ 01  

Découvrir et comprendre l'architecture et l'aménagement du territoire, pour mieux appréhender son cadre de vie et devenir un acteur du vivre...

Advertisement