Issuu on Google+

H I S T O R I E S

F R O M

B E L O W

10 NOVEMBRE 2012 – 19 JANVIER 2013 EXPOSITION VERNISSAGE VENDREDI 9 NOVEMBRE 2012, 18H PROJECTIONS 22 NOVEMBRE, 20H

«Les défenseurs de Billancourt», texte : Arnaud Elfort, affiche : Clovis Duran

AVEC : BERTILLE BAK, BERTOLT BRECHT, CLOVIS DURAN, ARNAUD ELFORT, JAN MIDDELBOS, FRÉDÉRIC MOSER & PHILIPPE SCHWINGER, PETER FRIEDL, JEAN BAPTISTE GANNE, PAUL HENDRIKSE, GEORG KELLER ET ZOSIA KWASIEBORSKA, BRUNO SERRALONGUE, HITO STEYERL. COMMISSAIRES : JEANNE GILLARD, BENJAMIN HUGARD, NICOLAS RIVET.

E N S A P C

Y G R E C 20, RUE LOUISE WEISS 75013 PARIS T +33 (0)1 43 38 49 65 YGREC@ENSAPC.FR WWW. É C O L E N A T I O N A L E S U P É R I E U R E D ’ A R T S D E C E R G Y

ENTRÉE DE 13H À 19H DU MERCREDI AU SAMEDI

P A R I S

République Française − Ministère de la Culture et de la Communication


“QUI A CONSTRUIT LE THÈBES AUX SEPT PORTES ?” DEMANDAIT DÉJÀ LE “LECTEUR OUVRIER” DE BRECHT DANS LE POÈME _FRAGEN EINES LESENDEN ARBEITERS_. LES SOURCES HISTORIQUES N’EXPOSENT RIEN DE CES MAÇONS ANONYMES, CES HOMMES ORDINAIRES QUI, SELON VICENS VIVES, SONT À CONSIDÉRER COMME LES PROTAGONISTES PRINCIPAUX DE L’HISTOIRE CAR PLACÉS AU SEIN MÊME DE SON PROCESSUS DE CONSTRUCTION. PAR QUI L’HISTOIRE NOUS ADVIENT-ELLE? COMMENT S’EFFECTUE LA SÉLECTION PAR L’HISTORIEN DES ÉVÉNEMENTS PASSÉS? SE PEUT-IL QU’UN PHÉNOMÈNE, JUGÉ A PRIORI ANECDOTIQUE, MINEUR — QUI DE FAIT SERA OMIS DANS L’ÉCRITURE FUTURE DE L’HISTOIRE PASSÉE — SOIT AU CONTRAIRE POUR UN AUTRE HISTORIEN TELLEMENT DÉTERMINANT QU’IL SERA LE POINT DE COMMENCEMENT DE SA RÉFLEXION ? L’EXPOSITION _HISTORIES FROM BELOW_[1] EST NÉE D’UNE RÉFLEXION SUR LES MODES D’ÉCRITURE DE L’HISTOIRE ET LEURS RELATIONS AU RÉCIT, AU DOCUMENT, AU VRAI, AU FAUX. S’INSPIRANT DU COURANT DE RECHERCHE HISTORIOGRAPHIQUE, DE LA “MICRO-HISTOIRE” (MICROSTORIA) QUI PRÔNE UNE RÉDUCTION D’ÉCHELLE, DÉLAISSANT L’APPROCHE TRADITIONNELLE DES HISTORIENS QU’EST L’ÉTUDE GLOBALE DES STRUCTURES, DES NATIONS OU DE LEURS DIRIGEANTS, L’EXPOSITION S’ATTACHE À CE QUI FUT LONGTEMPS CONSIDÉRÉ COMME SECONDAIRE : LES SUBALTERNES, OU, SELON GRAMSCI, LES MAÇONS ANONYMES DE L’HISTOIRE POPULAIRE. COMMENT ALORS ABORDER UN ÉVÉNEMENT AVEC LES MOYENS D’UNE PRATIQUE ARTISTIQUE? QUELLES POSSIBILITÉS ONT LES ARTISTES D’APPRÉHENDER UNE SITUATION POLITIQUE ? LOIN DE PRÉTENDRE À RÉSOUDRE L’ÉCRITURE DE DOCUMENTS PAR UN STRICT PROTOCOLE DE TRAVAIL SCIENTIFIQUE, ET AFIN D’ÉCHAPPER À L’ILLUSION QUE DES DOCUMENTS ET LEUR MÉDIATION PEUVENT VÉHICULER UN SENS UNIVOQUE, CEUX PRODUITS DANS L’EXPOSITION RÉVÈLENT EXPLICITEMENT LES LOGIQUES DE LEURS STRATÉGIES NARRATIVES. L’APPROPRIATION PAR LES INDIVIDUS DE LEUR PROPRE HISTOIRE A TOUJOURS ÉTÉ UN RÊVE RÉVOLUTIONNAIRE. CAR ELLE PROMETTAIT DÉJÀ, SELON WALTER BENJAMIN, LA PRISE EN MAIN PAR LES INDIVIDUS DE LEUR PROPRE RÉCIT[2] AFIN DE NE PLUS SE RETROUVER DANS LES IMAGES DES AUTRES. EN PLAÇANT L’HISTOIRE AU CENTRE DE LA PLACE PUBLIQUE, LA PARTICIPATION DES INDIVIDUS SUSCITERAIT UN NOUVEAU DÉBAT SUR LA COMPRÉHENSION DE FAITS ADVENUS DANS LA SOCIÉTÉ. L’HISTOIRE COMME BIEN COMMUN.

PROJECTIONS 22 NOVEMBRE 2012, 20H «CAPITULATION PROJECT», FRÉDÉRIC MOSER ET PHILIPPE SCHWINGER (2003) «NOVEMBER», HITO STEYERL (2004) «FAIRE LE MUR», BERTILLE BAK (2008). PERFORMANCE DE JAN MIDDELBOS, 19 JANVIER 2013

— 1. TERME INVENTÉ PAR L’HISTORIEN BRITANNIQUE EDWARD PALMER THOMPSON POUR QUALIFIER L’HISTOIRE D’EN BAS, HISTORY FROM BELOW, AFIN DE RECENTRER LES MÉTHODES HISTORIOGRAPHIQUES SUR LES PRINCIPAUX ACTEURS DE L’HISTOIRE, LES INDIVIDUS, À LA PLACE DE L’HISTOIRE DES ORGANISATIONS. 2. WALTER BENJAMIN, PETITE HISTOIRE DE LA PHOTOGRAPHIE, ÉTUDES PHOTOGRAPHIQUES 1, NOVEMBRE 1996.

ENSAPC YGREC

-

HISTORIES FROM BELOW -

09/11/2012–19/01/2013

Contact: Sophie Lapalu +33 (0)1 43 38 49 65 - ygrec@ensapc.fr


PRÉSENTATION DES ARTISTES ET DES OEUVRES ­ BERTILLE BAK (ARRAS/FR, *1983) LE TRAVAIL ARTISTIQUE DE BERTILLE BAK EXPLORE L’IDENTITÉ DES COMMUNAUTÉS EN ARCHIVANT LA MÉMOIRE DES INDIVIDUS QUI LES CONSTITUENT, LEURS CONTEXTES DE VIE, LEURS TRADITIONS ET RITUELS SOCIAUX. A PRIORI PROCHE D’UNE DÉMARCHE ETHNOLOGIQUE, ELLE S’EN DISTANCIE PAR UNE MÉTHODOLOGIE LIBRE OÙ SES MISES EN SCÈNE BURLESQUES TÉMOIGNENT D’UN SOUCI DE RENOUVÈLEMENT DE LA FORME DOCUMENTAIRE. LES OEUVRES PRÉSENTÉES RETRACENT LA LUTTE D’UNE COMMUNAUTÉ MINIÈRE DE CORON (HABITATION OUVRIÈRE À L’ÉPOQUE DE LA RÉVOLUTION INDUSTRIELLE), À BARLIN AU NORD DE LA FRANCE, MENACÉE D’EXPROPRIATION. BERTILLE BAK ARCHIVE SOUS LA FORME DE LA FABLE UNE HISTOIRE DE LEUR COMBAT. BERTOLT BRECHT (AUGSBOURG/DE, *1898-1956) DRAMATURGE, METTEUR EN SCÈNE, CRITIQUE THÉÂTRAL ET POÈTE ALLEMAND DU XXE SIÈCLE. IL MET EN PLACE UN PRINCIPE THÉÂTRAL PROPRE À SA DRAMATURGIE : LA DISTANCIATION. MÉTHODE VISANT À PRODUIRE UN EFFET D’ÉTRANGETÉ QUI PERTURBE LA PERCEPTION PASSIVE DU SPECTATEUR ET TENTE AINSI DE ROMPRE AVEC LA CROYANCE DE CE QU’IL VOIT. POLITISANT LA CONSCIENCE DU REGARDEUR, IL PLACE LE THÉÂTRE EN TANT QU’OBSERVATEUR CRITIQUE DE LA SOCIÉTÉ. AVEC FRAGEN EINE LESENDEN ARBEITER, POÈME INTRODUCTIF À L’EXPOSITION, BERTOLT BRECHT, POINTE L’ABSENCE DES GENS ORDINAIRES DES RÉCITS HISTORIQUES ET DÉMONTRE AINSI QUE LE CHOIX DES ÉVÉNEMENTS ET L’IMPORTANCE QUI LEUR EST ACCORDÉE EN SIGNALE INÉVITABLEMENT LE PARTI PRIS. DÉPASSANT L’OBJECTIVITÉ SCIENTIFIQUE GÉNÉRALEMENT ATTRIBUÉE À LA FIGURE DE L’HISTORIEN, BERTOLT BRECHT EN DÉCLARE DE FAÇON DIDACTIQUE LA PART IDÉOLOGIQUE. CLOVIS DURAN (POMPOGNE/FR, *1987) GRAPHISTE INDÉPENDANT ISSU DE LA HAUTE ECOLE D’ART ET DE DESIGN DE GENÈVE. SON TRAVAIL SE DISTINGUE PAR UNE FORTE PRÉSENCE DE LA TYPOGRAPHIE. IL EST CO-FONDATEUR DE L’ESPACE D’EXPOSITION ROSA BRUX À BRUXELLES DONT IL RÉALISE EN 2012 L’IDENTITÉ VISUELLE. IL COLLABORE AVEC ARNAUD ELFORT SUR LE PROJET D’UNE AFFICHE REPRÉSENTANT LA MÉMOIRE DES OUVRIERS DE L’USINE RENAULT EMBLÉMATIQUE DU TERRITOIRE DE L’ÎLE SEGUIN. ARNAUD ELFORT (PARIS/FR, *1975) MEMBRE DU COLLECTIF D’ARTISTE “SURVIVAL GROUP” QU’IL COFONDE EN 1997 AVEC GUILLAUME SCHALLER. EN 2010, IL ÉCUME LES RUES DE PARIS DANS LE BUT D’ARCHIVER CE QU’IL NOMME DES ANTI-SITES : DES AMÉNAGEMENTS PUBLICS AUX FORMES VARIÉES, DONT L’USAGE EST D’EMPÊCHER AUX SANS DOMICILES FIXES D’ÉTABLIR LEUR LIEU DE REPLI DANS LA RUE. POUR L’EXPOSITION, ARNAUD ELFORT ÉVOQUE L’HISTOIRE DU SITE DE L’ÎLE SEGUIN À BILLANCOURT, ABRITANT DE 1929 À 1992, UNE USINE DE CONSTRUCTION AUTOMOBILE RENAULT QUI COUVRAIT LA QUASI-TOTALITÉ DE L’ÎLE. LA PRODUCTION S’EST ACHEVÉE EN 1992 ET L’USINE, SURNOMMÉ “LA FORTERESSE OUVRIÈRE” EST AUJOURD’HUI DÉTRUITE. PETER FRIEDL (OBERNEUKIRCHEN/A, *1960) APRÈS AVOIR PUBLIÉ DE NOMBREUX ESSAIS SUR LE THÉÂTRE CONTEMPORAIN ET LE CINÉMA, FRIEDL SE TOURNA VERS LA PRODUCTION ARTISTIQUE DANS LES ANNÉES 1980. SON TRAVAIL TRÈS HÉTÉROGÈNE EN TERME DE STYLE ET DE MÉDIUM QUESTIONNE LES REPRÉSENTATIONS DU POUVOIR, LES GENRES HÉRITÉS DU MODERNISME, NOTRE RAPPORT À L’IDENTITÉ ET À L’HISTOIRE. NEW KURDISH FLAG PRÉSENTÉ DANS L’EXPOSITION EST UN DRAPEAU TROUÉ ET “DÉSATURÉ” DU PARTI DES TRAVAILLEURS DU KURDISTAN (PKK). LE GESTE DE PERFORATION CENTRAL RAPPEL CELUI DES RÉVOLUTIONNAIRES QUI ENLEVÈRENT LES ARMOIRIES STALINIENNES DU DRAPEAU HONGROIS À L’ENTRÉE DES CHARS SOVIÉTIQUES DANS BUDAPEST EN 1956. PAR UN DÉLAVAGE DU FOND ROUGE JUSQU’AU ROSE, CET ACTE HISTORIQUE ET SA MÉMOIRE FAÇONNÉE PAR LES RÉCITS EST TOUTEFOIS RELATIVISÉ DANS CE QU’IL PEUT ENCORE CONTENIR DE SUBVERSIF AUJOURD’HUI.

ENSAPC YGREC

-

HISTORIES FROM BELOW -

09/11/2012–19/01/2013

Contact: Sophie Lapalu +33 (0)1 43 38 49 65 - ygrec@ensapc.fr


JEAN-BAPTISTE GANNE (GARDANNE/FR, *1972) C’EST AU TRAVERS DE DIFFÉRENTS MÉDIUMS: PHOTOGRAPHIES, ÉCRITS, PERFORMANCES, VIDÉOS, INSTALLATIONS, ETC. QUE JEAN-BAPTISTE GANNE ARTICULE UNE “REPRÉSENTATION DU POLITIQUE ET UNE POLITIQUE DE LA REPRÉSENTATION”. IL ILLUSTRA PHOTOGRAPHIQUEMENT CHAQUE CHAPITRE DU CAPITAL DE MARX (LE CAPITAL ILLUSTRÉ, 1998-2003), FIT “GRÈVE” SIX JOURS PENDANT LES JOURNÉES DE VISITE DES ATELIERS DE LA RIJKSAKADEMIE (THE COOKIST, 2003) OU CONVERTIT LE BUDGET DE PRODUCTION POUR UNE EXPOSITION EN PIÈCES DE DIX CENTIMES ET LES DÉVERSA AU SOL (SENZA TITOLO (ALL THAT GLITTERS IS GOLD), 2007). POUR HISTORIES FROM BELOW, IL REPRODUIT À L’IDENTIQUE (CONSERVANT LA GRAPHIE D’ORIGINE), DANS L’ESPACE D’EXPOSITION, DES GRAFFITIS POLITIQUES PRÉLEVÉS PHOTOGRAPHIQUEMENT PENDANT SES DÉPLACEMENTS. LE CHOIX DE L’ÉNONCÉ READY-MADE EST FAIT PAR L’AUTEUR EN RÉACTION AU CONTEXTE D’EXPOSITION. IL EXPOSE ÉGALEMENT VOLANTINI, DES FAC-SIMILÉS DE TRACTS ITALIENS. “EN ITALIE, À LA TOUTE FIN DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE, LES ‘PARTIGIANI’ (LES PARTISANS) DIFFUSAIENT UNE PROPAGANDE APPELANT À SABOTER LE TRAVAIL AU TRAVERS DES ‘VOLANTINI’. CES PETITS MORCEAUX DE PAPIER VOLANTS ÉTAIENT JETÉS AU GRÈS DES VENTS, ANONYMEMENT, TANT DANS LES VILLES QUE DANS LES CAMPAGNES DE L’ITALIE FASCISTE. DANS CETTE URGENCE DE LA LUTTE, DES MORCEAUX DE PAPIER VOLANTS ÉTAIENT JETÉS AU GRÈS DES VENTS, ANONYMEMENT, TANT DANS LES VILLES QUE DANS LES CAMPAGNES DE L’ITALIE FASCISTE. DANS CETTE URGENCE DE LA LUTTE, L’ARME POUR COMBATTRE L’OPPRESSION FUT UN APPEL À ‘REFUSER LE TRAVAIL’ OU ENCORE À ‘TRAVAILLER MAL ET LENTEMENT’” (JB GANNE). PAUL HENDRIKSE (TERNEUZEN/NL, *1977) SES PROJETS SE FOCALISENT SUR DES PERSONNAGES HISTORIQUES ET LES RÉCITS QUI EN SONT FAITS AFIN D’INTERROGER LA PART DE MYTHE ET DE FICTION QUE CONTIENT TOUTE DÉMARCHE HISTORIOGRAPHIQUE. INVENTORY OF POSSIBLE NARRATIONS APPARTIENT À UN CORPUS D’ŒUVRES - VIDÉOS, AFFICHES, SÉRIGRAPHIE, DIAPORAMAS, ETC. - TRAITANT DE LA VIE DE L’ÉCRIVAIN SUD-AFRICAINE INGRID JONKER (1933-1965) ET LA MANIÈRE DONT ELLE A ÉTÉ TOURNÉE EN MYTHE APRÈS SA MORT. HENDRIKSE S’INTÉRESSE MOINS À FAIRE L’ANALYSE DE L’ŒUVRE DE JONKER QU’À INTERROGER LE RÔLE DE CETTE MYTHIFICATION DANS L’ÉDIFICATION DE LA NATION SUD-AFRICAINE. POUR INVENTORY OF POSSIBLE NARRATIONS, HENDRIKSE A DEMANDÉ À QUATRE ÉCRIVAINS SUDAFRICAINS ET UN NÉERLANDAIS D’ÉCRIRE UN TEXTE DE FICTION À PARTIR DE LA BIOGRAPHIE DE JONKER. IL LEUR A REMIS UNE SÉRIE DE PHOTOS D’INTÉRIEURS ET DE LIEUX OÙ JONKER A VÉCU OU SUR LESQUELS ELLE A ÉCRIT. L’AUTEUR POUVAIT ALORS UTILISER CES IMAGES COMME “DÉCOR” DE SON HISTOIRE OU Y PUISER DES INFORMATIONS SUR SON PERSONNAGE. AVEC NOTAMMENT DES TEXTES D’INGRID WINTERBACH, MARK BEHR ET MICHIEL HEYNS. LE RÉSULTAT EST UNE VITRINE OÙ SONT VISIBLES DU DESSUS PLUSIEURS DIAPORAMAS COMBINANT ALÉATOIREMENT IMAGES D’INTÉRIEURS ET TEXTES AFIN D’ÉCRIRE LA BIOGRAPHIE FRAGMENTAIRE ET FICTIVE, MAIS NON MOINS VRAIE DE JONKER. GEORG KELLER (ZURICH/CH, *1981) ET ZOSIA KWASIEBORSKA (VARSOVIE/P, *1984) GEORG KELLER FONDE DURANT SES ÉTUDES LA GEORG KELLER UNTERNEHMUNGEN : A BRAND LIKE A FRIEND. IL ORGANISE AINSI SA PRATIQUE ARTISTIQUE EN RETRAVAILLANT DE FAÇON PLURIVOQUE LES POSTURES DU CAPITALISME INDUSTRIEL. AVEC ILLEGAL WORK, EN COLLABORATION AVEC ZOSIA KWASIEBORSKA, ILS S’INGÉNIENT À REPRÉSENTER, PAR LE BIAIS DE LA THÉÂTRALISATION, LE MARCHÉ NOIR PARISIEN PRÉSENTS AUX ABORDS D’UNE LIGNE DE MÉTRO PRÈS DE YGREC. IMPROVISANT UN THÉÂTRE BRECHTIEN PRENANT PLACE AU SEIN DU LIEU D’EXPOSITION DURANT UNE PÉRIODE DE FERMETURE, UN “TRAVAILLEURS AU NOIR” EFFECTUERA UN ENSEMBLE DE TÂCHES QUESTIONNANT SA PRATIQUE ET RITUEL À L’ÉGARD DU JEU ÉCONOMIQUE QUI LE PLACE DANS L’ILLÉGALITÉ. SEULES LES TRACES DE LA PERFORMANCE THÉÂTRALE SERONT ARCHIVÉES ET EXPOSÉES À YGREC SOUS LA FORME D’UNE SÉRIE DE PHOTOGRAPHIES.

ENSAPC YGREC

-

HISTORIES FROM BELOW -

09/11/2012–19/01/2013

Contact: Sophie Lapalu +33 (0)1 43 38 49 65 - ygrec@ensapc.fr


FRÉDÉRIC MOSER (ST-IMIER/CH, *1966) ET PHILIPPE SCHWINGER (ST-IMIER/CH, *1960) ILS FONT DE LEURS INSTALLATIONS DES LIEUX OÙ SE DISCUTENT LES CONFLITS, LES HISTOIRES, LES RAPPORTS DE FORCES QUI IRRIGUENT NOTRE CONTEMPORANÉITÉ. POUR CE FAIRE, ILS N’HÉSITENT PAS À EMPRUNTER DES MÉTHODES PROPRES AU THÉÂTRE, DONT ILS SONT ISSUS, OU À UN CERTAIN CINÉMA ENGAGÉ – SE DISTINGUANT AINSI DE LA SIMPLE IMITATION DE DÉBATS DE SOCIÉTÉ RELAYÉS PAR LES MÉDIAS. CAPITULATION PROJECT EST L’ADAPTATION D’UNE COURTE SCÈNE DE LA PERFORMANCE COMMUNE DONNÉE PAR LE “PERFORMANCE GROUP” DE NEW YORK, EN 1971, À PARTIR DE LA SCÈNE TRAITAIT DU MASSACRE DES HABITANTS DU VILLAGE VIETNAMIEN DE MY LAI LE 16 MARS 1968 PAR L’ARMÉE AMÉRICAINE. À PARTIR DE QUELQUES PHOTOGRAPHIES DE LA PERFORMANCE ET DES NOTES DE RICHARD SCHECHNER, THÉORICIEN DE “L’ENVIRONMENTAL THEATER”, LES ARTISTES ONT INVENTÉ UN NOUVEAU DÉVELOPPEMENT DE LA SÉQUENCE DE MY LAI. LA DISTANCE QU’APPORTE LE LANGAGE FILMIQUE PAR RAPPORT À LA PERFORMANCE EST DE MÊME NATURE QUE LA DISTANCE QUE NOUS PRENONS PAR RAPPORT AUX ÉVÉNEMENTS DE L’ACTUALITÉ POLITIQUE. ILS ÉVOQUENT UN MASSACRE PAR L’INTERMÉDIAIRE D’UNE FORME ARTISTIQUE CONTEMPORAINE À L’ÉVÉNEMENT POUR DONNER À VOIR QUE LA COMPRÉHENSION D’UN FAIT HISTORIQUE EST TRIBUTAIRE DE SA MÉDIATION. BRUNO SERRALONGUE (CHÂTELLERAULT/FR, *1968) PAR UN TRAVAIL PHOTOGRAPHIQUE, BRUNO SERRALONGUE INTERROGE LES MODES DE PRODUCTION ET DE CIRCULATION DES IMAGES MÉDIATIQUES DANS UN REFUS DU SPECTACULAIRE ET DE L’IMMÉDIATETÉ AFIN D’INSTAURER UN AUTRE RAPPORT TEMPOREL À L’ÉVÉNEMENT ET À SA MÉDIATION. RAPPORT DE FORCES EST UN PROJET INÉDIT QUI FAIT SUITE À 1ER DÉCEMBRE 1982-5 DÉCEMBRE 2001 (PARIS / SÉOUL). PARIS / SÉOUL S’EST CONSTRUIT AUTOUR DE LA RENCONTRE DANS LES LOCAUX DU FKTU À SÉOUL DES 3 SYNDICALISTES VENUS EN FRANCE À LA RECHERCHE DU PATRON DE DAEWOO, EN FUITE APRÈS LA FAILLITE FRAUDULEUSE DU CONGLOMÉRAT CORÉEN. RAPPORT DE FORCES EN EST LE PROLONGEMENT. IL SE CONSTRUIT AUTOUR DE LA FIGURE HÉROÏQUE DE YEON TAE-IL, JEUNE OUVRIER DANS L’INDUSTRIE DU TEXTILE QUI S’IMMOLA PAR LE FEU LE 13 NOVEMBRE 1970 EN SERRANT CONTRE LUI LE CODE DU TRAVAIL POUR PROTESTER CONTRE LES CONDITIONS DE TRAVAIL EXTRÊMEMENT DURES ALORS EN CORÉE. AU COURS DE LA CONVERSATION HWANG YI MIN, YU MAN HYEONG ET PARK JUN KYU, ONT MENTIONNÉ L’EXISTENCE D’UN CIMETIÈRE AU NORD DE SÉOUL OU SONT REGROUPÉS LES SALARIÉS QUI ONT ÉTÉ POUSSÉS À LA MÊME EXTRÉMITÉ QUE YEON TAE-IL, POUR LES MÊMES RAISONS. TOUS LES ANS, UN HOMMAGE LEUR EST RENDU.£ HITO STEYERL (MUNICH/DE, *1966) DANS LE SILLON DES “CULTURAL STUDIES”, LA VIDÉASTE HITO STEYERL, EXPLORE UNE APPROCHE TRANSVERSALE ET CRITIQUE DES SYMPTÔMES CULTURELS ALLANT DE LA MONDIALISATION AU POSTCOLONIALISME. CHACUNE DES VIDÉOS DE L’ARTISTE EXPOSE DE FAÇON VOLONTAIRE LA LOGIQUE DE LEUR STRATÉGIE NARRATIVE. NOVEMBER DRESSE LE PORTRAIT D’UNE AMIE DE L’ARTISTE, ANDREA WOLF, ASSASSINÉE EN ANATOLIE APRÈS AVOIR REJOINT LES FORCES DU PKK (PARTI DES TRAVAILLEURS DU KURDISTAN). UNE AFFICHE APPARUE DANS PLUSIEURS VILLES D’ALLEMAGNE PEU DE TEMPS APRÈS LA MORT D’ANDREA WOLF, DANS LAQUELLE ELLE EST PRÉSENTÉE COMME MARTYRE DE LA CAUSE KURDE, FUT, POUR HITO STEYERL, L’ÉLÉMENT DÉCLENCHEUR. LE PORTRAIT DE ANDREA WOLF EST ALORS EMBRAYÉ DANS UNE FABLE PLURIELLE OÙ LA FIGURE DU PROCHE DISPARU SE MÊLE À CELLE DU MARTYR, OÙ LA SOLIDARITÉ DE L’INTERNATIONALISME EST EN PASSE D’ÊTRE CONSIDÉRÉE COMME UN ACTE DE TERRORISME.

ENSAPC YGREC

-

HISTORIES FROM BELOW -

09/11/2012–19/01/2013

Contact: Sophie Lapalu +33 (0)1 43 38 49 65 - ygrec@ensapc.fr


PLAN D’EXPOSITION

3

13

12

11

4

2

5

6

10

1 7

9 8

1 BERTOLT BRECHT (AUGSBOURG/DE, *1898-1956) FRAGEN EINES LESENDEN ARBEITERS POÈMES CHOISIS, 1918-1936 COURTESY INTERNATIONAL BRECHT SOCIETY 2 BRUNO SERRALONGUE (CHÂTELLERAULT/FR, *1968) RAPPORT DE FORCES, PHOTOGRAPHIES COLLÉES SUR FOND ENCADRÉ, 110 X 91CM, 2012 COURTESY L’ARTISTE ET LA GALERIE AIR DE PARIS 3 PETER FRIEDL (OBERNEUKIRCHEN/AU, *1960) NEW KURDISH FLAG DRAPEAU ENCADRÉ, 150 X 250 CM, 1994 -2001 COLLECTION KADIST ART FOUNDATION 4 AFFICHES DU CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHE ANARCHISTE (CIRA)- LAUSANNE 5 ARNAUD ELFORT (PARIS/FR, *1975) VISITE AU MUSÉE DES OUVRIERS EDITIONS, 2012 COURTESY L’ARTISTE REMERCIEMENTS À ANGELINE OSTINELLI

ENSAPC YGREC

-

HISTORIES FROM BELOW -

09/11/2012–19/01/2013

Contact: Sophie Lapalu +33 (0)1 43 38 49 65 - ygrec@ensapc.fr


6 ARNAUD ELFORT (PARIS/FR, *1975) ET CLOVIS DURAN (POMPOGNE/FR, *1987) LES DÉFENSEURS DE BILLANCOURT SÉRIGRAPHIE, 2012 COURTESY LES ARTISTES REMERCIEMENTS À L’ENSAPC - PHILIPPE MAILHES / LA HEAD-GENÈVE - PIERRE ALAIN GIESSER, NICOLAS WAGNIÈRES, LOUISE GILLARD ET ALICE RIVA 7 ARNAUD ELFORT (PARIS/FR, *1975) SANS TITRE IMPRESSIONS, 2012 COURTESY L’ARTISTE 8, 9 JEAN-BAPTISTE GANNE (GARDANNE/FR, *1972) GRAFFITI (NICE, SAINT-ROCH / PARIS, RUE LOUISE WEISS) PEINTURE ROUGE SUR MUR, 2012 VOLANTINI RE-ÉDITION D’UN VOLANTINO PARTISAN ITALIEN DATANT DE 1944, 2009 COURTESY L’ARTISTE 10 PAUL HENDRIKSE (TERNEUZEN/NL, *1977) INVENTORY OF POSSIBLE NARRATIONS, 2005-2011 DIAPORAMAS, DIMENSIONS DIVERSES COURTESY L’ARTISTE 11 GEORG KELLER (ZOUG/CH, *1981) ET ZOSIA KWASIEBORSKA (VARSOVIE/PKN, *1984) ILLEGAL WORK 12 PHOTOGRAPHIES, 42 X 68,5 CM, 2012 COURTESY LES ARTISTES 12 BERTILLE BAK (ARRAS/FR, *1983) SANS TITRE / SÉRIE N°2 FRISE DE DESSIN AU STYLO BILLE SUR PAPIER COUCHÉ, 21 X 415 CM, 2009 COURTESY L’ARTISTE ET LA GALERIE XIPPAS 13 BERTILLE BAK COURT N°1, VIDÉO DV-CAM, 2’30” COURT N°2, VIDÉO DV-CAM, 2’08” COLLECTION MAC/VAL : MUSÉE D’ART CONTEMPORAIN DU VAL-DE-MARNE PROJECTION LE JEUDI 22 NOVEMBRE, 20H00 FRÉDÉRIC MOSER ET PHILIPPE SCHWINGER (SAINT-IMIER/CH, *1966, *1961) CAPITULATION PROJECT VIDÉO, 21’34’’ FILM 16 MM N/B AVEC SON TRANSFÉRÉ SUR DVD, VERSION ANGLAISE SOUS-TITRÉE EN FRANÇAIS, 2003 COURTESY LES ARTISTES

BERTILLE BAK (ARRAS/FR, *1983) FAIRE LE MUR, VIDÉO DV, 17’, 2008 COURTESY L’ARTISTE ET LA GALERIE XIPPAS

HITO STEYERL (MUNICH/DE, *1966) NOVEMBER VIDÉO COULEUR, SON, 25’. COURTESY ASSOCIATION LIGHT CONE ENSAPC YGREC

-

HISTORIES FROM BELOW -

09/11/2012–19/01/2013

Contact: Sophie Lapalu +33 (0)1 43 38 49 65 - ygrec@ensapc.fr


PRÉSENTATION DES DOCUMENTS

B

C

D

A

F I H

E G

A JUIN 1968, PARIS, SANS NOM. LE TEXTE DE L’AFFICHE EST SIGNÉ PAR LE MOUVEMENT DU 22 MARS - IMPORTANT MOUVEMENT ÉTUDIANT FONDÉ LE 22 MARS 1968 À L’OCCASION DE L’OCCUPATION DU BÂTIMENT DES ÉTUDIANTES PAR LES ÉTUDIANTS DE L’UNIVERSITÉ DE NANTERRE ET DISSOUS LE 12 JUIN 1968 PAR DÉCRET DU GOUVERNEMENT -, DES COMITÉS D’ACTIONS DE LA RÉGION PARISIENNE ET UN MOUVEMENT DE SOUTIEN AU LUTTES DU PEUPLE. L’AFFICHE EST, APR SON CONTENU ET SON GRAPHISME, TYPIQUE DU MOUVEMENT PARISIEN DE MAI 1968. LA DERNIÈRE PHRASE DU TEXTE «GROUPONS NOUS ET DEMAIN...» EST UN EXTRAIT DU CHANT DE L’INTERNATIONALE. B 2000, (FRANCE), SANS NOM. C AUCUNE INDICATION CLAIRE SUR LA PROVENANCE OU LE CONTEXTE DE PUBLICATION DE CETTE AFFICHE. D 1986, MELBOURNE, AUSTRALIAN ANARCHIST CENTENARY CELEBRATIONS. ERNIE LANE (1868-1954), L’AUTEUR DE LA SECONDE CITATION, ÉTAIT UN JOURNALISTE ET SYNDICALISTE-RÉVOLUTIONNAIRE AUSTRALIEN. E SANS DATE, LONDRES, STANHOPE PRESS. LA MENTION DE L’ÉDITEUR (STANHOPE PRESS) EST PROBABLEMENT UN CANULAR LA PRESSE STANHOPE ÉTANT UN MODÈLE HISTORIQUE (FIN DU XVIIE SIÈCLE) DE PRESSE TYPOGRAPHIQUE. POUR ÉCHAPPER À LA CENSURE ET SURTOUT AUX POURSUITES, LES ÉDITEURS D’AFFICHES MILITANTES REPOUSSENT SOUVENT LES LIMITES DE L’OBLIGATION LÉGALE DE S’IDENTIFIER. CETTE PRATIQUE N’EST D’AILLEURS PAS LIMITÉE AU XXE SIÈCLE, ON CONNAÎT AINSI LA MAISON D’ÉDITION FICTIVE PIERRE MARTEAU OU PIERRE DU MARTEAU À COLOGNE SOUS LE NOM DE LAQUELLE FURENT PUBLIÉS UN NOMBRE IMPORTANTS D’ÉCRITS POLITIQUES, PHILOSOPHIQUES OU ÉROTIQUES AU XVIIE SIÈCLE.

ENSAPC YGREC

-

HISTORIES FROM BELOW -

09/11/2012–19/01/2013

Contact: Sophie Lapalu +33 (0)1 43 38 49 65 - ygrec@ensapc.fr


F DÉCEMBRE 1974. BIELLA (ITALIE), GRUPPI ANARCHICI RIUNITI PIEMONTESI. L’AFFICHE EST REPRODUITE AU STENCIL, LE TEXTE EST MANUSCRIT ET UN AUTOCOLLANT (A CERCLÉ ROUGE) A ÉTÉ COLLÉ SUR L’AFFICHE. L’AFFICHE EST IMPRIMÉE SUR DU PAPIER DE RÉCUPÉRATION (DEUX FEUILLES A4 SÉPARÉES ET COLLÉES L’UNE À L’AUTRE): LE VERSO D’UNE DES DEUX FEUILLES PORTE UNE CIRCULAIRE IMPRIMÉE AILLEURS. LE TEXTE ÉVOQUE LES MORTS VIOLENTES DE GIUSEPPE PINELLI (DÉFENESTRÉ DURANT UN INTERROGATOIRE DE POLICE) ET FRANCO SERANTINI (BATTU À MORT PAR LA POLICE), DEUX MILITANTS ANARCHISTES. CURIEUSEMENT, LE TEXTE N’APPELLE NI À UN RASSEMBLEMENT, NI À UNE RÉUNION. G 1970, BIENNE (SUISSE), COMMUNE AUTONOME. LE LIEU D’ÉDITION ÉTANT UNE VILLE BILINGUE DE SUISSE, L’AFFICHE EXISTE EN ALLEMAND ET EN FRANÇAIS. «COMMUNE AUTONOME» EST L’IMPRIMERIE OFFSET DU CENTRE AUTONOME DE JEUNESSE (CAJ) DE BIENNE. FONDÉE AU DÉBUT DES ANNÉES 1970, ELLE A FONCTIONNÉ PRÈS DE 40 ANS EN AUTOGESTION, C’EST-À-DIRE QU’IL N’Y AVAIT PAS DE HIÉRARCHIE NI DANS LES RESPONSABILITÉS NI DANS LES SALAIRES. LA CRITIQUE DU TRAVAIL SALARIÉ, À LAQUELLE SE RATTACHE L’AFFICHE, Y ÉTAIT MISE EN ŒUVRE CONCRÈTEMENT. H 1990, BRUXELLES (BELGIQUE), ALTERNATIVE LIBERTAIRE. CETTE AFFICHE S’INSCRIT DANS UNE SÉRIE PRODUITE PAR L’ORGANISATION BELGE ALTERNATIVE LIBERTAIRE. LES AFFICHES ÉTAIENT ENCARTÉES DANS LE PÉRIODIQUE PUBLIÉ PAR CETTE ORGANISATION. CETTE REPRODUCTION DE LA JOCONDE PORTE DES BADGES : UN DRAPEAU NOIR NI DIEU NI MÂITRE, UN A DE L’ANARCHISME CERCLÉ DANS LE SIGLE FÉMINISTE. I SANS DATE, SANS LIEU D’ÉDITION (MAIS USA), SANS NOM. LA REPRODUCTION DU CHAT NOIR DESSINÉ PAR RALPH CHAPLIN (1887-1961) ET LE TEXTE ÉVOQUENT L’ORGANISATION ANARCHOSYNDICALISTE ÉTATSUNIENNE INDUSTRIAL WORKERS OF THE WORLD (IWW) FONDÉE EN 1905 ET TOUJOURS ACTIVE AUJOURD’HUI.

REMERCIEMENTS AUX ARTISTES, FRÉDÉRIC WECKER, MORGAN DELAUNÉ, FLORENCE BONNEFOUS, LA GALERIE AIR DE PARIS, LÉNA MONNIER, LA KADIST ART FOUNDATION, INGRID JURZAK, LE MAC/VAL : MUSÉE D’ART CONTEMPORAIN DU VAL-DE-MARNE, AN-MAI BLACHON NGUYEN, LA GALERIE XIPPAS, L’INTERNATIONAL BRECHT SOCIETY, MARIANNE ENCKELL, CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHE SUR L’ANARCHISME (CIRA) - LAUSANNE, SOPHIE LAPALU, MATHILDE VILLENEUVE, L’ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D’ART DE PARIS-CERGY.

ENSAPC YGREC

-

HISTORIES FROM BELOW -

09/11/2012–19/01/2013

Contact: Sophie Lapalu +33 (0)1 43 38 49 65 - ygrec@ensapc.fr


Histories from Below