Page 1


Astuces et bons plans Ce thème a été réalisé en partenariat avec les services Éducation à l’Environnement et Développement Durable de la mairie de Villeneuve-d’Ascq. Tél. 03 20 43 19 50 (visite guidée du jardin au naturel sur demande)

Construisez vous-même vos gîtes à insectes !

Le gîte à bourdons Remplissez de paille un pot en terre cuite, enterrez le ensuite à l’envers. Une reine bourdon viendra s’y installer et y créera une colonie, sans ces pollinisateurs vous auriez peu de fruits ! Laissez le trou de drainage à la surface comme sur la photo (puis couvrir d’une brique pour protéger le gîte des intempéries).

Le gîte à perce-oreilles (forficules) Utilisez un pot en terre cuite dans le trou duquel vous passerez une ficelle puis garnissez le pot de paille. Déposez ensuite le pot directement au sol près d’une haie pour

courants d’air, de l’ensoleillement et de l’humidité (sous une haie, contre un mur…) Ne mettez rien à l’intérieur du gîte, il personnalisera son abri seul.

Concevez vous-même une mare permettre aux perceoreilles d’y nicher. Dès que vous voyez des pucerons, suspendez alors le gîte sur l’arbre que vous voulez aider. La nuit, les perce-oreilles ne feront des pucerons qu’une bouchée ! Une fois les pucerons disparus, pensez à déplacer le gîte pour éviter que les perce-oreilles affamés ne se rabattent sur vos fruits ou bourgeons.

Creusez une zone d’au moins 80 cm de profondeur et d’1 m2 de surface, étendre une bâche puis remettre de la terre en laissant plusieurs

Le gîte à coccinelles Munissez-vous d’une bûche de bois d’environ 15 cm de hauteur et de 10 cm de diamètre, réalisez 5 rainures d’une profondeur d’au moins 7 cm (voir la photo). Placez le gîte à même le sol ou accroché sur un arbre mais attention à le protéger du vent.

6

Le gîte à hérisson Le hérisson vit dans plusieurs gîtes, il se promène de l’un à l’autre. Pour lui créer un habitat, une caisse retournée, recouverte d’un tas de bois lui conviendra parfaitement. N’oubliez pas de laisser une ouverture (environ 20 cm) ! Installez-le dans un endroit protégé des

centimètres de dénivellation. Attention à implanter la mare sur un point bas du jardin, pour recueillir plus facilement l’eau de pluie. Le bac à compost C’est l’outil indispensable du jardinier, il présente de nombreux intérêts : > intérêt pour l’environnement car il réduit le poids des poubelles. > intérêt biologique : le compost est un excellent amendement. > intérêt économique : il limite vos apports d’engrais.

theme_pld_2006-2007  

theme_pld_2006-2007