Page 1


Enrichissez la biodiversité de vos jardins ! Qu’est ce que la biodiversité ? La biodiversité représente l’ensemble des êtres vivants, des plus simples aux plus complexes (êtres unicellulaires, espèces animales, végétales, etc.), mais aussi les différents milieux dans lesquels ils vivent et les relations qui existent entre eux. Cette notion traduit la diversité du vivant que l’on peut observer sur Terre. Lorsqu’on cherche à préserver la biodiversité, il s’agit de protéger les espèces, animales et végétales mais également les habitats au sein desquels ils se développent (le tout formant un « écosystème »). La biodiversité représente un patrimoine commun qu’il est important de préserver. En plus d’être à l’origine de plaisirs divers, elle fournit des ressources pour les activités humaines (médecine, industrie, tourisme, etc.). Une biodiversité importante participe au maintien des équilibres existants au sein des écosystèmes.

La biodiversité de la haie

Pic Épêche

y trouver des espèces de plantes grimpantes (chèvrefeuille, lierre) ainsi que des plantes au pied de la haie (anémone, alliaire, stellaire). Une faune diversifiée peut également y être observée car la haie joue différents rôles pour les animaux : lieu d’habitation et/ou de nidification, site de ponte (crapauds) ;

source d’alimentation (insectes, oiseaux) ; refuge contre les prédateurs et les intempéries ; poste de guet (rapaces) et de chant ; lieu d’hibernation (hérissons, escargots, crapauds). ch

te chevêchehaie à l’aide de ces pictogrammes Découvrez dans les pages suivantes les hrôles ouet d’une

C

Comme tous les milieux, la haie abrite une biodiversité typique. En plus des espèces d’arbres et arbustes qui la constituent, on peut aussi

Habitat

Alimentation

Refuge

Poste de guet/chant

Hibernation

3


Milieux humides La forme d’un arbre dite « en têtard » – par analogie à la silhouette de la larve de grenouille – résulte d’une taille régulière des branches à leur base, engendrant la pousse vigoureuse de nouvelles tiges (futures

branches) qui permet d’obtenir osier, bois de chauffe, etc. Avec le temps, l’arbre taillé en têtard a tendance à se creuser en son milieu et accueillera par exemple des chouettes chevêches (photo de couverture) qui y construiront leur nid. Les saules, typiques des milieux humides, sont traditionnellement conduits en têtards. Cependant, cette taille se pratique également sur les frênes, charmes.

Grimperea ud

C

Quelques espèces d’arbres adaptés aux milieux humides : Saule blanc, Frêne commun, Aulne glutineux… ette chevêche hou

ns jardi es

Gre Gerris

6

nouille verte


theme_pld_2004-2005  

theme_pld_2004-2005

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you