Page 1

2+2 Deux réalisations, deux projets, quatre expériences d’architecture


2+2 Deux réalisations, deux projets, quatre expériences d’architecture


Introduction . .................................................................................................................................................................................................................... 5

Lancy Office Center En collaboration avec Philip Johnson et Alan Ritchie Architects New York .............................................................................................. 6

Vill a Dami-Infante Résidence privée à Collonge-Bellerive ............................................................................................................................................................... 32

Ompi/Wipo Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle ................................................................................................................................... 46

Blue Box Immeuble d’activités de hautes technologies, Plan-les-Ouates .............................................................................................................. 72

3


Introduction

De 2000 à 2004, les architectes de l’atelier Favre & Guth ont été engagés sur une centaine de projets de nature et d’importance très variées, en Suisse et à l’étranger. Dans l’ensemble de cette production il nous a semblé intéressant de mettre en évidence 2 projets et 2 réalisations emblématiques des recherches et des volontés qui animent l’équipe de travail. Les ouvrages présentés dans ce document ont tous été conçus dans la même démarche de simplification et tendent à l’emploi d’une économie de moyens, tant au niveau de la définition des espaces qu’à celui de leur matérialité. Pour autant, ils ne sont pas asservis à une quelconque tendance architecturale ni à une tentative de coller à une esthétique de mode. Chacun de ces objets représente une problématique différente et a été analysé comme tel. Les réponses proposées sont propres aux diverses situations mais partagent le désir de trouver constamment l’expression la plus juste, c’est-à-dire la plus simple. n

5


6


E n c o l l a b o r at i o n a v e c P h i l i p J o h n s o n e t A l a n R i t c h i e A r c h i t e c t s N e w Yo r k


Lancy office Center


Lancy Office Center En collaboration avec Philip Johnson et Alan Ritchie Architects New York

Le lieu est une friche artisanale située au croisement d’une artère à forte circulation qui ceinture l’ouest genevois et d’une des grandes pénétrantes à l’agglomération. C’est aussi la bordure d’un ensemble de barres de logements, la cité d’Onex.

Dès la première séance de travail à New-York, dans son bureau du Seagram Building, Philip Johnson dit la nécessité de trouver le langage qui permettra d’unifier le volume anarchique, de donner une cohérence à l’ensemble.

Au sol l’ouvrage s’ouvre sur le terrain par la transparence de ses entrées traversantes. Un atrium de 20 mètres de hauteur est le lieux privilégié des rencontres, le volume qui relie le haut et le bas dans une spatialité homogène.

Depuis quelques années, cette articulation urbanistique est en transformation. De part et d’autre de ces grands axes se sont développés des immeubles administratifs et bancaires qui remplacent progressivement les anciens ateliers et les villas.

L’idée d’un module de vitrage unique pour la totalité du bâtiment est retenue. Un élément de façade entièrement vitré qui, par sa répétition et sa simplicité, va envelopper l’ouvrage en relativisant ses différences de gabarits, ses décrochements. Ce tissus de métal et de verre rend transparent l’ensemble de l’ouvrage, fait pénétrer partout de grandes quantités de lumière. Pour contrôler techniquement le climat à l’intérieur, un système de façade rideau à double peau intégrant un store filtrant est adopté. Couplé à un verre thermique à haute performance, ce dispositif doit assurer le confort en toute saison.

A l’intérieur, l’espace est organisé sur une trame continue de 1,5 mètres. Ce module permet d’assurer une liberté d’aménagement avec une entité structurelle de 7,5 mètres, économique et large cependant. La profondeur du bâtiment est de 15 mètres. Elle autorise une grande souplesse d’organisation en bureaux individuels, de groupe, semi-paysagés ou entièrement paysagés.

Le potentiel à bâtir de la parcelle est légalisé par un plan localisé de quartier. Ce document autorise la construction d’environ 12 000 m2 de plancher hors-sol. En fait, cet aménagement a été dessiné sur mesure pour le projet abandonné d’une banque disparue… Il est compliqué, découpé, échancré, composé et sur-composé… sur joué. Il est surtout totalement inadapté à ce qui pourrait être fait sur ce terrain. Cette contrainte va guider la réflexion. Le promoteur est un homme cultivé, très impliqué de longue date dans l’art contemporain. Collectionneur avisé, il est à la biennale de Venise quand il rencontre l’architecte américain Philip Johnson. Timidement, il lui propose de s’associer avec le bureau Favre & Guth SA pour élaborer le projet. Agé à ce moment-là de 90 ans, il accepte avec enthousiasme.

Deuxième moyen employé pour confirmer l’unité spatiale, les escaliers de secours sont projetés à l’extérieur du bâtiment. Ils sont accentués, exagérés par leur volumétrie qui dépasse le gabarit nécessaire à leur fonctionnalité, par leur traitement de surface, en tôles d’aluminium, aussi opaque que la façade est transparente. Ils enserrent l’immeuble comme cinq tours de garde et découpent le ciel de leurs pointes connotées au fond alpin du paysage.

L’enjeu économique est d’importance et un travail conséquent est nécessaire pour définir un système de lay-out qui puisse, à travers le temps, permettre une utilisation optimum et donc une bonne commercialisation. Acheté par un grand fond suisse d’investissements immobiliers, l’immeuble est loué à une société internationale de gestion institutionnelle. n

9


10


11


12


13


14


15


16


17


18


19


20


21


22


23


24


26


27


28


29


30


Maître d’ouvrage Dolma Atrium, Genève

Architectes associés au projet Philip Johnson - Alan Ritchie, New York John Manley Margarita Fernandez

Ingénieurs civils Jorand & Roget S.A., Carouge

Ingénieurs CVS Aerni Robert Ingenieur S.A., Genève

Ingénieur électricité MAB Ingenierie S.A., Morges

Ingénieurs sécurité incendie Institut de Sécurité Schweizerisches Institut zur Förderung der Sicherheit, Zurich

Entreprise générale Zschokke S.A., Genève

31


32


Résidence privée à Collonge-Bellerive


villa dami-infante


Vill a Dami-Infante Résidence privée à Collonge-Bellerive

Le cadre est magnifique : une parcelle en pente douce vers le lac, 3000 mètres carrés de terrain « pieds dans l’eau », dégagés au sud et à l’ouest, et bordés de beaux arbres côté nord. Au dessus, une maison du début du siecle dont il est fondamental de préserver totalement les vues et le charme simple et désuet. Cette situation particulièrement favorable est l’occasion de développer un projet de villa qui lie l’esprit traditionnel et ­contemporain. Le site en impose tellement qu’il oblige à la plus grande simplicité. Il donne, en échange, la possibilité de bâtir une maison « sur » le lac, de vivre dans un véritable espace de nature.

Pour contribuer à nier la frontière du dedans au dehors, aucun mur ne vient toucher la paroi de verre qui enveloppe la construction. Tous les rapports de fermeture des espaces privés se font, comme dans la maison japonaise, par des éléments coulissants. Ce dispositif donne une conscience diluée de la fonction de « fenêtre ». Ainsi le paysage part du lac, remonte le ­terrain et traverse la maison jusqu’au mur qui limite son jardin à l’arrière. Pas d’obstacle à la lumière, aux reflets de l’eau, à la nature. n

Dans la pente du terrain, un accident, un saut de trois mètres environ. C’est là que sera posé un rectangle de verre, ouvert sur trois côtés, face au lac. La façade de béton referme le volume au nord et protège l’intérieur de la bise. Pour les autres orientations une continuité est créée entre l’intérieur et l’extérieur.

35


36


37


38


39


40


41


42


43


44


Maître d’ouvrage Privé

Ingénieur civil Guscetti & Tournier S.A., Carouge

Ingénieurs CVSE Technic’s Energy S.A., Genève Chauffage-ventilation : Bernard Bois

Ingénieur façades BCS, Façades verre et métal Neuchâtel

45


46


Organisation Mondiale de l a PropriĂŠtĂŠ Intellectuelle


OMPI Wipo


Ompi/Wipo Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle

Sélectionné sur concours après une stricte procédure, le bureau Favre & Guth SA entre dans un monde nouveau, celui des Organisations Internationales. L’Organisation Mondiale de la Propriété ­Intellectuelle est au sens propre du terme un « phare » de la Genève internationale. Son siège, situé sur la place des Nations, est bien connu pour être un des rares bâtiment tour du canton. Il est dû à Pierre Braillard et deux adjonctions lui ont été accolées dans les années suivantes. La mission consiste à transformer l’ancien immeuble de l’Organisation Mondiale de Météorologie pour les nouveaux besoins de l’Ompi en matière d’enregistrement des brevets et de le raccorder aux autres bâtiments pour créer un ensemble fonctionnel. Un avant projet existe déjà, il faut en respecter les lignes principales mais la rénovation de l’ancien OMM s’avère vite impossible. Hormis une petite aile dont les structures sont récupérées, un projet de démolition-reconstruction est conçu pour la plus grande partie de l’ouvrage. L’implantation et les gabarits imposés permettent de refermer la composition autour d’un très beau parc arborisé. La position du bâtiment à construire perpendiculairement à l’avenue Giuseppe Motta donne une cohérence volumétrique à l’ensemble.

Le travail de définition des façades aboutit sur le projet d’un empilement de strates vitrées qui soulignent l’horizontalité du volume. Cette peau de métal et verre ne possède pas de stores extérieurs, comme les autres parties existantes. L’emploi d’un vitrage à fort coefficient de protection et le choix de garder des contre-cœurs opaques permet de proposer une façade thermiquement performante. L’Ompi veut faire de ce bâtiment, prévu pour le service du PCT, un outil de travail efficace, sans luxe inutile. La simplicité dans l’expression architecturale et dans le choix des matériaux a été un leitmotiv du projet. Un enjeux architectural important s’est joué sur les raccords de l’ouvrage au reste du site naturel et bâti. Le rez-de-chaussée, connexion au parc, la passerelle suspendue à vingt mètres de hauteur et le tunnel de liaison creusé aux pieds des immeubles existants, ont été les zones sensibles du dispositif. Tous les efforts ont été portés sur la transparence et la lumière. Dans l’entrée du PCT, le bâtiment semble flotter sur le parc et la légèreté de la passerelle préserve la perméabilité visuelle du complexe. n

49


50


51


52


53


54


55


56


57


58


59


60


61


62


63


64


65


66


67


68


69


70


Maître d’ouvrage Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle

A r c h i t e c t e Pays a g i s t e Gilbert Henchoz, Thônex

Ingénieurs civils Schaeffer G. & Bartolini S. S.A., Carouge

Ingénieurs CVSE Technic’s Energy S.A., Genève Chauffage-ventilation : Bernard Bois Sanitaire : Raphael Rumo Electricité : Jean-Pierre Mabillard

Ingénieur façades BCS, Façades verre et métal, Neuchâtel

Physique du bâtiment Architecture & Acoustique S.A. F. Lançon et J. Schaad, Genève

Ingénieurs sécurité incendie Institut de Sécurité Schweizerisches Institut zur Förderung der Sicherheit, Zurich

Entreprise générale Beric S.A., Carouge

71


7 , c h e min d e l a Be sso n n e tte n 1 224 C hê n e -Bo ug e ri e s, Sui sse T é lé p ho n e +41 22 869 89 89 n Fa x +41 22 869 89 90 w w w. f a v r e - g u t h . c h

Photographie : Claudio Merlini, Enrique Pardo - Création graphique : www.edesign.ch Images de synthèse : Stéphane Coydon, Fabio Ricchetti - Coordination : Anne-Florence Dami Photolithographie et impression : Cour voisier Ar ts Graphiques, Bienne


w w w. fav r e - g u t h . c h

Favre & Guth SA - 2+2  

De 2000 à 2004, les architectes de l’atelier Favre & Guth ont été engagés sur une centaine de projets de nature et d’importance très variées...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you