Issuu on Google+

Gazette gaz-naturel.ch

No 1/2013 | 54e année

Pages 2 et 3:

Pages 6 et 7:

Mini-CCF dans une maison familiale double

Nouveau concept de chauffage pour SGPR, à Aigle

Mini-couplage chaleur-force – pour l’avenir, par conviction

Couplage chaleur-force pour les bâtiments de la SGPR

Pages 4 et 5:

Page 8:

Production décentralisée d’électricité, à Dornach SO

Couplage chaleur-force – le 3 ème pilier

Le mini-CCF fonctionne 8500 heures sans entretien

Suite de la page 1 | Mini-CCF disponibles en Suisse

CCF: le 3ème pilier de l’approvisionnement énergétique Après la force hydraulique et

courant électrique, si précieux.

tabilité des installations CCF,

La rénovation s’y prête bien

le nucléaire, le couplage cha-

Voilà le principal argument en

pour peu qu’elles soient cor-

La refonte de l’approvisionne-

leur-force (CCF) a toujours été

faveur du couplage chaleur-

rectement intégrées.

ment en chaleur dans le cadre

le 3ème pilier de l’approvisionne-

force, par rapport à une pro-

ment électrique en Suisse.

duction de chaleur dans une

Désormais, encore plus évi-

chaudière. Le gaz naturel est un

dent: En plus de l’électricité

combustible largement répan-

solaire et de la force hydrau-

du, aujourd’hui de plus en plus

lique, le CCF pourrait fournir

utilisé comme carburant et dont

une

le potentiel pour l’avenir est con-

d’une rénovation est vivement recommandée, pour des rai-

L’infrastructure est disponible

sons d’efficacité énergétique.

Les grandes centrales peuvent

Le CCF constitue dans ce cas

être remplacées par des instal-

une alternative sérieuse à la

lations couplage chaleur-force

chaudière ou à la pompe à cha-

et des systèmes exploitant des

leur électrique. Car souvent, les

énergies renouvelables. Pour le

constructions existantes offrent

couplage chaleur force à gaz,

une densité énergétique plus

L’inventeur

l’infrastructure est déjà dis-

élevée, ce qui rend les instal-

Plus qu’un combustible:

du moteur à essence

ponible.

lations CCF particulièrement

un carburant

C’est en collaboration avec

L’approvisionnement en gaz na-

attractives pour des périodes de

La force motrice de la chaleur a

Eugen Langen que Niklaus A.

turel via le réseau de distribution

chauffe assez longues. En outre,

été démontrée il y a déjà 200

Otto construisit en 1864 le pre-

existant est garanti dans toute la

le gros œuvre et l’approvision-

ans par Sadi Carnot, qui affir-

mier moteur à essence, qui ne

Suisse. Les centrales de chauffe

nement en énergie existants,

mait qu’à l’instar d’une chute

cesse d’être optimisé depuis

et les caves disposent de la

avec

contribution

fiable

et

efficace au tournant énergé-

sidérable.

tique. Les arguments convaincants ne manquent pas.

raccordement

au

gaz

d’eau, la chaleur descendante

150 ans. Il se caractérise par

place nécessaire, les systèmes

naturel, chaufferie, distribution

était capable d’entraîner des

une

énergétique

et composants sont éprouvés,

hydraulique du chauffage et

moteurs. La différentiation exer-

élevée, une faible consomma-

le personnel d’installation et de

production d’eau chaude, sont

gétique produit des énergies de

tion, une bonne stabilité de

maintenance est bien formé et

parfaitement appropriés à une

différentes valences et notam-

marche et un faible besoin

les savoirs sont également en

installation CCF.

d’entretien: les clés de la ren-

pleine expansion.

ment, outre de la chaleur, du

efficacité

Pourquoi la production décentralisée d’électricité n’est-elle pas davantage encouragée en

Suite page 8

Solde importateur 2009 –2011 en en GWh Solde importateur 2009–2011 GWh 1200

Suisse? C’est surtout au cours

1000

des mois d’hiver, lorsqu’il faut

800

2009

2010

2011

importer de l’électricité (voir graphique à droite) que le couplage chaleur-force décentralisé pour-

600 400

rait fournir une contribution importante à l’approvisionnement efficace, durable et sûr. Hubert Palla, rédacteur de la Gazette

200 0

Jan.

Fév.

Mars

Avril

Mai

Juin

Juillet

Août

Sept.

Oct.

Nov.

Déc.

Source: OFEN (Statistique suisse de l’électricité)


Mini-CCF dans une maison familiale double Mini-couplage chaleur-force – pour l’avenir, par conviction Heini Glauser, éminent acteur

un accumulateur combiné de

de

énergétique,

950 l dans la pièce adjacente –

chauffe sa maison ainsi que

«heureusement, il est passé de

celle de son voisin à l’aide

justesse par la porte de la cave,

d’un mini-couplage chaleur-

et n’a subi qu’une petite éra-

force (CCF). Celui-ci lui per-

flure». De cette manière, le CCF

met de produire simultané-

peut fonctionner jusqu’à 10

ment de l’électricité. Car à ses

heures

yeux, produire de l’électricité

produit ainsi cinq fois plus de

de façon décentralisée grâce

courant électrique que n’en

au CCF est une solution plus

consomme M. Glauser. Et la

intelligente que celle consis-

chaleur suffit pour toute la

tant à produire de l’électricité

journée. Grâce à la basse tem-

dans de grandes centrales,

pérature de retour, l’accumu-

la

scène

avec 50% de déperditions thermiques.

La maison familiale double; à droite, l’habitation de Heini Glauser

sans

interruption;

il

lateur à stratification possède en bas une température d’eau

chaudière à gaz et rénover par

l’appel: 18 jours plus tard, le

chaude à peine supérieure à

et

là même l’ensemble de son

nouveau mini-CCF à moteur à

20°C, ce qui est idéal pour une

ingénieur dans le domaine de

installation de chauffage. Il avait

gaz fonctionnait déjà. Celui-ci

condensation

l’énergie, propriétaire du bureau

d’ailleurs déjà discuté aupara-

produit 5,0 kW d’électricité et

produits de combustion. Ceux-

easi, Windisch, et ancien prési-

vant

Eichenberger,

12,5 kW de chaleur, plus jusqu’à

ci sont acheminés à l’extérieur

dent de la fondation Greenpeace,

CoGen Sàrl, au Mont-Pèlerin, de

3 kW de chaleur provenant du

de la maison, par-delà la toiture,

souhaitait au départ tout sim-

l’éventualité d’opter pour une

récupérateur à condensation

grâce à un petit bijou d’esthé-

plement

son

petite installation de couplage

intégré dans la conduite des

tisme qui ne se fait plus de nos

chauffe-eau. Mais lorsqu’il s’est

chaleur-force. A l’époque, c’était

produits de combustion. «Rap-

jours: une cheminée de verre

avéré que celui-ci n’était plus

une discussion tout à fait infor-

porté au pouvoir calorifique PC i

entièrement transparente. Celle-

étanche que grâce au calcaire

melle. Mais désormais, c’était la

du gaz naturel, j’obtiens désor-

ci a pu être récupérée sur l’an-

dont il était garni... Pour le

solution de Heinz Eichenberger

mais, à partir des 20 kW de

cien chauffage à gaz. Le fils du

dépanneur, pas de problème, il

qu’il fallait. Et sans plus at-

puissance absorbée, 21 kW

voisin a même été si enthou-

suffisait d’installer un chauffe-

tendre!

d’énergie

forme

siasmé par cette machine au

d’électricité et de chaleur!» se

ronronnement discret qu’il y a ap-

Heini

Glauser,

faire

architecte

détartrer

avec

M.

eau électrique neuf dès le len-

utile

sous

complète

des

demain! Pour M. Glauser, il n’en

Chauffer une

réjouit M. Glauser. Pour per-

posé un autocollant Rolls Royce.

était pas question. Il savait qu’il

maison familiale double

mettre de longs temps de

Le CCF assure le chauffage

lui faudrait bientôt remplacer sa

M. Eichenberger répondit à

marche du moteur, il a installé

d’une maison familiale double. A

Le mini-CCF de 5,0 kWél dans la cave 2

Heini Glauser (à droite) explique le fonctionnement de l’accumulateur

Gazette 1/2013


L’accumulateur combiné de 950 l dans la pièce adjacente à la chaufferie

L’échangeur de chaleur à condensation dans la conduite des produits de comb. (verticale)

Départ/retour de la distribution de chauffage pour les deux maisons

l’origine, il s’agissait d’une seule

récupération de chaleur. Il se

sur la production d’électricité

de manière à ce qu’il n’y ait pas

maison

de

chauffe grâce à des radiateurs,

européenne (Suisse incluse), avec

plus de perte de chaleur qu’avec

1952. Lorsque M. Glauser en

tandis que la maison voisine

ses nombreuses centrales ther-

une chaudière. Et avec le CCF

hérita en 1992, il y vit suffisam-

dispose d’un chauffage au sol.

miques (au charbon et nuclé-

choisi, la chaleur rejetée est

ment de place pour créer une

L’approvisionnement s’effectue

aires), pour chaque kWh produit,

utilisée pour le chauffage et la

seconde maison. Déjà convain-

via deux groupes, avec des

on perd 1,3 kWh de chaleur par

production d’eau chaude. Les

cu à l’époque du bien-fondé

compteurs de chaleur séparés.

les tours de refroidissement ou

émissions de CO2 d’un tel sys-

le refroidissement liquide, et

tème de mini-CCF à gaz naturel

familiale,

datant

d’un bâtiment densifié, il construisit ainsi une seconde mai-

Une solution optimale sur le

cela sans prendre en compte les

s’élèvent à 200 g/kWh, comme

son contre la première, et isola

plan énergétique

pertes dues au transport supra-

pour une chaudière à conden-

les deux de manière à ce

Avec leur installation, M. Glauser

régional, qui viennent encore

sation à gaz. Par rapport à une

qu’elles correspondent au stan-

et ses voisins ont consenti des

gonfler le chiffre.

grande centrale combinée ou à

dard Minergie actuel. Dans sa

investissements

par

Ses voisins et lui-même ont

turbines à vapeur émettant 333

moitié de maison, il installa en

conviction. M. Glauser avait en

ainsi estimé qu’il était plus intel-

g/kWh, les émissions de CO2 du

outre une aération douce avec

effet calculé que si l’on se base

ligent de produire de l’électricité

CCF sont ainsi réduites de 40%.

élevés,

Caractéristiques techniques

Avant

Aujourd’hui

Année de construction/rénovation

1952 | 1992

2012

Surface à chauffer

370 m 2

370 m2

Consommation de chaleur

17’600 kWh/a

17’600 kWh/a

Consommation d‘eau chaude

7900 kWh/a

7900 kWh/a

Consommation de chaleur totale

25’500 kWh/a

25’500 kWh/a

Consommation d’électricité

7400 kWh/a

7400 kWh/a

Production d’électricité par CCF

-----

12’000 kWh/a

Chauffage

Chauffage à gaz naturel 17 kW

Mini-CCF Dachs: 5.0 kWel | 14.6 kWth

Accumulateur

Accumulateur de chauffage | 300 l

Accumulateur combiné | 950 l

Température départ/retour

50°C | 40°C

50°C | 40°C

Distribution de chaleur

Radiateurs | chauffage au sol

Radiateurs | chauffage au sol

Evac. des produits de combustion

Dépendant de la temp. ambiante

Dépendant de la temp. ambiante

Agent énergétique

Gaz naturel

Gaz naturel

Objet/adresse

Maison familiale jumelée, Windisch AG

Assainissement

1992 annexe 2ème maison, maison Glauser: isolations énergétiques

CVC planification/installation

Planungsbüro easi, Heini Glauser

Approvisionnement en énergie

IBB Brugg AG

Gazette 1/2013

www.ibbrugg.ch

Accroche visuelle: cheminée de verre 3


Le lotissement de maisons mitoyennes mise sur une production d’électricité décentralisée

l’époque, si l’Adev avait décroché le contrat, c’est uniquement parce qu’elle souhaitait produire simultanément de la chaleur et de l’électricité à l’aide d’un CCF. Le courant électrique produit par le CCF devait ensuite être

Le mini-CCF fonctionne 8500 heures sans entretien

directement injecté dans le réseau électrique local. Les propriétaires, en effet, étaient déjà convaincus du bien-fondé de la production d’électricité décentralisée. L’Adev installa donc un CCF Fiat d’une puissance de 15 kWél et 40 kW th, ainsi qu’un brûleur à air soufflé à gaz de 110 kW. Celui-ci couvre

non

seulement

les

besoins de pointe, mais également l’ensemble du besoin en puissance de chauffe des 14 maisons en cas d’urgence. Le CCF Fiat si novateur à l’époque, développé dans les années 1980 à partir de composants de l’industrie automobile, exigea pendant ses 15 années d’utilisation un effort de maintenance

La rangée supérieure des quatre maisons familiales au Gempenring, à Dornach

important. Remplacement

Après 15 années d’utilisation,

tracting. Les propriétaires se

L’investissement,

l’ancienne centrale de cou-

contentent ainsi d’acheter la

combustible et l’entretien sont

La première pensée des respon-

plage chaleur-force (CCF) du

chaleur à un prix forfaitaire.

pris en charge par l’Adev. A

sables d’Adev fut la suivante:

l’achat

du

par un EC Power

réseau de chauffage de Gempenring, à Dornach, devait être remplacée. Le nouvel appareil est plus compact, et dispose d’intervalles d’entretien plus longs.

Les 14 maisons mitoyennes de Gempenring, à Dornach, ont été bâties en 1995 sur quatre lignes. Les façades en béton, garnies de bois sur l’avant et l’arrière, ainsi que les grandes fenêtres ornant les pignons décalés, confèrent à ces maisons une apparence moderne et aérienne. Dès le début, les propriétaires confièrent le chauffage à l’Adev Energiegenossenschaft, Liestal, qui fut mandatée pour le con-

4

L’EC Power; devant, sa bouteille casse pression hydraulique

Le récupérateur de condensation sur la conduite des produits de combustion

Gazette 1/2013


Le petit moteur à gaz industriel Toyota à trois cylindres dans l’EC Power

L’accumulateur de 2500 l

finalement, puisque la chaudière

Fiat, et surtout avec les mêmes

proche les 8500 heures de ser-

démarre que lorsque la tem-

à gaz suffit à chauffer les mai-

petites dimensions, car la cen-

vice: c’est donc l’heure du pre-

pérature de départ de l’eau

sons, on pourrait s’en contenter.

trale

déjà

mier entretien. Grâce à sa durée

chaude descend trop bas. «Ce

Mais Adev signifie à l’origine

existante.

de

de fonctionnement plus longue,

concept a fait ses preuves»,

«Arbeitsgemeinschaft für dezen-

l’importateur

Sàrl

le nouveau CCF produit jusqu’à

estime Arno Günzl, «ainsi, la

trale Energieversorgung» (Con-

qu’elle dénicha l’EC Power:

60’000 kWh d’électricité décen-

chaudière ne peut pas empiéter

sortium pour un approvision-

également 15 kWél et 30 kW th de

tralisée par an.

sur le CCF dans l’accumulateur.»

nement décentralisé en éner-

puissance, plus condenseur des

gie), et cela fait surtout référence

produits de combustion. Sans

Plus d’électricité grâce

sous-stations. Les chauffe-eau

à l’approvisionnement en élec-

compter la promesse de CoGen:

à des temps de fonctionne-

individuels

tricité. En outre, les propriétaires

«Un entretien toutes les 8500

ment plus longs

chauffés par l’installation. Côté

des maisons mitoyennes sou-

heures seulement, sinon rien».

Le nouveau CCF fournit de la

chauffage, les maisons dispo-

haitaient également promouvoir

Voilà qui semblait très coura-

chaleur à un accumulateur de

sent à la fois d’un chauffage au

la production d’électricité dé-

geux, après l’expérience de

2500 l qui, comme la com-

sol et de radiateurs. On obtient

centralisée dans l’avenir.

l’appareil Fiat.

mande, a été repris de l’ancienne

ainsi des températures de retour

C’est ainsi que l’Adev se mit en

Après deux années de fonc-

installation. La chaudière sup-

de 30 – 40°C, donc de bonnes

quête d’un petit CCF de même

tionnement, l’EC Power, avec

plémentaire est raccordée en

conditions pour la condensation

puissance que l’ancien CCF

son moteur à gaz Toyota, ap-

aval de l’accumulateur et ne

des produits de combustion.

Caractéristiques techniques

Avant

Aujourd’hui

Année de construction/rénovation

1995

2010

Surface à chauffer

2282 m2 (14 maisons de 163 m2)

2282 m2 ( 14 maisons de 163 m2)

Consommation d’énergie totale

180’000 kWh/a

180’000 kWh/a

Production d’électricité par CCF

env. 30’000 kWh/a

env. 60’000 kWh/a

Mini-CCF

Fiat-Totem CCF, 15 kWel | 40 kW th

CCF EC Power XRGI, 15 kWel | 30 kW th

Chauffage supplémentaire

Brûleur à air soufflé à gaz 110 kW

Brûleur à air soufflé à gaz 110 kW

Accumulateur

Accumulateur combiné | 2500 l

Accumulateur combiné | 2500 l

Production d’eau chaude

Eté: poêle électrique à accumulation Hiver: chauffage

Eté: poêle électrique à accumulation Hiver: chauffage

de

chauffe

était

C’est

auprès

CoGen

Les maisons sont équipées de

Température départ/retour

50°C | 40°C

50°C | 40°C

Distribution de chaleur

Radiateurs | chauffage au sol

Radiateurs | chauffage au sol

Evacuation des prod. de combustion

Dépendant de la temp. ambiante

Dépendant de la temp. ambiante

Agent énergétique

Gaz naturel | Courant

Gaz naturel | Courant

Objet/adresse

Lotissement avec des maisons familiale (14), à Dornach

Assainissement

CCF EC Power XRGI-15

Particularités

La centrale de chauffage en contracting | Contrat de livraison de chaleur: Prix de base Fr. 520.–/an, prix de travail 18,3 ct./kWh

Maître d’ouvrage

Propriété privée

CVC planification

Adev Energiegenossenschaft, 4410 Liestal | Admin.: Arno Günzl

Approvisionnement en énergie

IWB, 4002 Basel

Gazette 1/2013

www.iwb.ch

sont

également

Si le retour est trop chaud, il mélangé au départ par l’intermédiaire de la vanne à trois voies (à droite)

5


Nouveau concept de chauffage pour les locaux de la Société du Gaz de la Plaine du Rhône, à Aigle Couplage chaleur-force pour les bâtiments de la SGPR

Le bâtiment administratif et les ateliers de la SGPR, à Aigle

Les locaux de la Société du Gaz de la Plaine du Rhône SA (SGPR), comprenant deux ateliers et un bâtiment administratif, étaient chauffés jusqu’à fin 2012 à l’aide d’une chaudière à condensation de 56 kW, alimentant le circuit de chauffage par le sol, les radiateurs des locaux sanitaires et la production d’eau chaude sanitaire.

d’efficacité, les aérochauffeurs

ment un rayonnement exempt

turellement que le système de

des ateliers ont été remplacés

de poussières.

couplage chaleur-force s’est im-

par un système indépendant,

Pour répondre à la consom-

posé. Ceci d’autant plus qu’une

composé

ra-

mation d’énergie thermique et

grande partie de l’électricité pro-

diants à gaz. Disposés de fa-

également une quantité non

duite

çon judicieuse, ceux-ci assurent

négligeable d’électricité – sou-

place, le surplus est injecté dans

non seulement le chauffage des

dage, machines d’atelier, ordi-

le réseau.

places de travail, mais égale-

nateurs et éclairage – c’est na-

de

panneaux

étant

consommée

sur

Des composants adaptés Compte tenu du profil de consommation d’énergie, le choix de la SGPR s’est porté sur la solution proposée par la société

Le chauffage des ateliers était

CoGen Sàrl au Mont-Pèlerin.

assuré par des aérochauffeurs

S’appuyant sur une large expé-

pris également sur le circuit de

rience en la matière, son res-

la chaudière à gaz, installée en

ponsable, Heinz Eichenberger,

1988. Il était d’une part temps de

en collaboration avec l’entre-

la remplacer et d’autre part de

prise de chauffage Brauchli SA

profiter de l’évolution de la tech-

à Vevey, a élaboré un con-

nique pour implanter un système

cept composé d’un couplage

à la pointe du progrès et adapté

chaleur-force (CCF) Dachs avec

aux conditions d’exploitation.

une puissance thermique nominale de 12,5 kW et d’une production d’électricité de 5,5 kW.

Nouveau concept de chauffage Pour des raisons pratiques et

6

Jean-Charles Girod, directeur de la SGPR, devant la console de commande du Dachs

Afin d’assurer un fonctionnement optimal, le CCF charge un ac-

Gazette 1/2013


cumulateur de 650 l; celui-ci inclut un réservoir d’eau sanitaire de 180 l, réchauffé selon le principe du bain-marie. En cas de besoin (démarrage du moteur non souhaité, appoint d’énergie

par

exemple),

un

corps de chauffe électrique de 6 kW peut être enclenché. L’accumulateur est également muni, dans sa partie inférieure, d’un registre de 1,2 m2 pour un raccordement futur de panneaux

solaires.

Une

régula-

tion intégrée assure le pilotage de tous les éléments, que ce soit circuit de radiateurs, de chauffage de sol ou encore de la production d’eau chaude. Grâce à une isolation renforcée, à l’échangeur de condensation

Dans les ateliers, les aérochauffeurs ont été remplacés par des panneaux radiants à gaz naturel

permettant de tirer au maximum profit de la chaleur déga-

de tirer un quelconque bilan.

gée et à une régulation perfor-

Toutefois le CCF étant raccordé

mante, le rendement global de

au réseau informatique, il sera

l’installation atteint plus de 90%.

aisé non seulement de connaître en direct les différentes val-

Fonctionnement maîtrisé

eurs de fonctionnement, mais

Société du groupe Holdigaz,

également de gérer à distance

la SGPR se devait de mettre

les paramètres de tempéra-

en place une solution utilisant

ture, puissances ou autres. Le

évidemment le gaz naturel mais

fournisseur comme le fabricant

de manière cohérente et ration-

ayant également la possibilité

nelle, et qui puisse servir de

de diagnostiquer et d’intervenir

référence. L’installation n’étant

à distance, un éventuel dysfonc-

en service que depuis le dé-

tionnement pourra être maîtrisé,

but de l’année, il est prématuré

voire corrigé en quelques instants. Détail d‘un panneau radiant

Caractéristiques techniques

Avant

Aujourd’hui

Année de construction/rénovation

1988

2012

Consommation d’énergie totale

55’000 kWh th /a

Disponible fin 2013

Chauffage

Chaudière à condensation 56 kW

Mini-CCF Dachs: 5,5 kWel | 12,5 kWth

Autres générateurs de chaleur

-----

Récupérateur de chaleur à condensation Q th 2 –3 kW | cartouche électrique 6 kW

Accumulateur

Accumulateur ECS, 500 l

Ballon de chauffage 470 l avec accumulateur ECS 180 l en bain-marie (registre sol. 1,2 m2)

Production ECS

Chaudière à condensation

CCF

Température départ/retour

80°C | 60°C

80°C | 70°C

Distribution de chaleur

Radiateurs | chauffage au sol

Radiateurs | chauffage au sol

Evacuation des prod. de combustion

Dépendant de la temp. ambiante

Dépendant de la temp. ambiante

Agent énergétique

Gaz naturel

Gaz naturel

Objet/adresse

Bâtiment administratif et ateliers, 1860 Aigle VD

Assainissement

Passage d’une chaudière à gaz à condensation avec aérochauffeurs à un couplage chaleur-force et panneaux radiants à gaz naturel

Conception et installation CVS

CoGen Sàrl, Le Mont-Pèlerin | SGPR

Approvisionnement en énergie

Société du Gaz de la Plaine du Rhône SA (SGPR), Aigle

Gazette 1/2013

Sur la droite, l’échangeur de condensation qui permet d’atteindre un rendement proche de 90%

7


CCF: le 3ème pilier de l’approvisionnement énergétique Suite de la page 1

La gestion de l’énergie,

le réseau public d’électricité,

proches des consommateurs

en électricité, car son utilisation

ou la clé de l’efficacité

qui fait office d’«accumulateur»,

(donc décentralisées), elles sont

directe décharge les réseaux de

En matière d’approvisionnement

ou par un système de gestion

plus efficientes que les centrales

transport et de distribution.

en énergie, il est monnaie cou-

de l’énergie, qui commande

qui ne peuvent pas utiliser, ou

rante que l’offre et la demande

les consommateurs électriques

seulement en partie, la chaleur

Un ensemble plutôt pratique

ne coïncident pas. La cha-

de sorte qu’ils s’adaptent à

évacuée. De plus, les grandes

L’optimisation des modules a

leur peut certes être stockée

la demande d’électricité de la

installations

engendré

dans des accumulateurs, mais

maison.

de transformation très élevées,

d’efficacité notable sur le plan

cela implique des coûts con-

Pour réduire les pics de puis-

sans compter les investisse-

matériel, et ainsi une réduction

sidérables. C’est pour cette rai-

sance, ces systèmes de ges-

ments exorbitants nécessaires

du poids et des dimensions

son,

que

tion de l’énergie ont fait leurs

pour le réseau de chaleur à

du couplage chaleur-force. Ce

les prescriptions légales l’exi-

preuves depuis des décennies.

distance. Les petites installa-

dernier est livré à domicile par

gent, que l’exploitation des ins-

Et pour l’avenir de notre appro-

tions atteignent des rendements

camion, l’installateur le raccorde

tallations CCF s’oriente géné-

visionnement en électricité, ils

jusqu’à 98% étant donné que

et l’électricien établit la liaison

ralement sur le besoin en cha-

sont incontournables.

la chaleur (évacuée) est utilisée

avec le réseau électrique do-

directement dans la maison. La

mestique et public. A partir de

mais

aussi

parce

leur. Cela crée souvent un dé-

ont

des

pertes

une

augmentation

calage entre la production et le

Les petites installations

production et la consommation

là, le compteur électrique tourne

besoin d’électricité.

sont plus efficientes

sous un même toit présentent

à l’envers. Et le tournant éner-

Celui-ci peut néanmoins être

Les installations de petite et

également des avantages au

gétique est réalisé, tout du

comblé de deux manières: par

de moyenne taille étant plus

niveau de l’approvisionnement

moins à la maison.

Mini-CCF disponibles sur le marché suisse

Marque

Dachs

EC Power XRGI

PowerTherm CO 20

Vitobloc 200-5

SenerTec GmbH, DE

EC Power, DK

Cogenon GmbH, DE

Viessmann, DE

Fournisseur

CoGen Sàrl

CoGen Sàrl

CoGen Sàrl

Viessmann Schweiz

Puissance électrique

5,0–5,5 kW

10–20 kW

7–20 kW

5,5 kW

Puissance thermique

12,5–14,8 kW

25–40 kW

12–42 kW

13,5 kW

98% (Hs )

96% (Hs )

91% (Hs )

96% (Hs )

Fabricant

Puissance totale Niveau sonore Dimensions mm (l/p/h)

8

52–56 dB (A)

49 dB (A)

60–62 dB (A)

39 dB (A)

1070/720/1000

1250/750/1110

1505/740/1350

1320/700/1270

Editeur:

Association Suisse de l’Industrie Gazière (ASIG) Grütlistrasse 44, 8027 Zürich 044 288 31 31 | vsg@erdgas.ch

Imprimerie:

Bühler Druck AG, 8603 Schwerzenbach

Adresses:

info@buehler - druck.ch

Rédaction: Photos:

Hubert Palla, VSG | palla@erdgas.ch Pierre-Alain Kreutschy, ASIG Lausanne Jean-Charles Girod, SGPR | Othmar Humm

Des appareils non homologués sont aussi présentés. La Société Suisse de l’Industrie du Gaz et des Eaux (SSIGE) (www.svgw.ch) est compétente.

Graphiste:

Josef Fellmann, Zürich

Edition:

Allemand: 16’000, Français: 6’000

Autres descriptions d’objets sur gaz-naturel.ch

Jean-Pierre Maurer | P.-A. Kreutschy

Gazette 1/2013


Gasette 1 2013 f