Issuu on Google+

Étude de GÊobiologie Par Eldicar Manuchian


Étude de Géobiologie Définition : c'est une science s'intéressant tout particulièrement aux influences des énergies telluriques et des ondes de formes. Elle vise à expliquer leurs actions en Tyrie.

L’énergie Tellurique Définition : L'énergie tellurique est aussi plus couramment appelé énergie vital, elle est présente dans chaque être vivant du monde et parcours aussi la Tyrie sous forme de courant et nexus. Malgré le fait qu'elle soit générée par notre monde il semble que celui-ci ne l'ait pas créé car la même énergie a été détecte au-delà des brumes.


Découverte : Les courants telluriques définition :

les différents mouvements de matière se produisant à l’intérieur de la Tyrie, dont nous n’avons qu’une connaissance très partielle, produit une énergie appelée énergie tellurique qui se matérialise sous forme de courant tellurique qui sont des flux énergétique parcours l'ensemble de la Tyrie. Ces courants peuvent être plus ou moins grands selon les endroits. Comment repérer un courant tellurique ?

Un courant tellurique produit une onde magnétique plus ou moins puissante selon sa grandeur ainsi grâce à certains instruments , tel que le pendule, nous pouvons repéré et mesuré ce courant. Les plantes sont très sensibles aux courants telluriques ainsi une végétation luxuriante peut-être un signe qu'un courant passe non loin.

Les Nexus définition :

les nexus sont les points de connexion ou les lieux de croisement de plusieurs courants tellurique, ainsi il représente une masse énergétique importante selon leur grandeur. Le nexus le plus puissant à ce jour est celui-ci se trouvant dans le bosquet, cependant le lien entre l'arbre clair, les sylvaris et l’énergie tellurique reste encore à prouver.


Carte Tellurique après avoir fait plusieurs voyages et recherches j'ai pu faire, d’après une carte trouver au promontoire, un tracé des courants telluriques principaux (c'est-à-dire les plus puissants. Attention le tracer n'est pas à 100% précis et ne fait qu'illustrer cette thèse il ne pourrait en aucun cas être utilisé pour détecter les courants et nexus important.)

Les traits bleus symbolisent les courants telluriques et les points rouges sont les possibles nexus. On remarque aussi des nexus plus importants symbolisés par des ronds rouges. Ces nexus semblent se manifester dans les lieux ou la magie est dense. D'après certaines observations le mouvement des dragons est assez puissant pour perturber les courants telluriques. Ainsi Kralkatorrik semble avoir créé un nexus important en s'installant pile poil sur un nexus déjà existant (mais de moyenne importance) et en perturbant assez la terre pour créer un courant tellurique tout le long de sa route. Ce courant est de nature magnétique différente des autres (sûrement dû à la corruption du dragon). Étrangement seul ce dragon semble avoir créé


un courant tellurique corrompu, bien que Zaithan est fait remonté Orr celui-ci n'a pas perturbé les courants telluriques déjà bien présent.

Le lien entre les êtres vivant et l’énergie tellurique : Selon mes recherches tout être vivant a un lien avec l’énergie tellurique cependant les connexions avec celle-ci peuvent être différente selon la race de l’être vivant. Ainsi les races végétales (exception étrange des sylvaris) sont celles ayant le plus grand lien avec l’énergie tellurique car elles sont directement connectées à celle-ci via le sol. Les races animales elles n'ont aucune connectait direct avec l’énergie tellurique, cependant certaines analyses prouve que nous en possédons mais qu'elle n'est pas « renouvelée » comme celle des races végétales. Normalement c'est ce qui nous permet de nous déplacer si nous étions liés comme les plantes nous ne pourrions pas nous détacher du sol, nous serions constamment obligés à avoir un contact avec celui-ci. Le fait que nous possédions une énergie indépendante nous permet de nous détacher autant du sol que de ce monde. Après certain testé j'ai remarqué que si on prive un être vivant d’énergie tellurique, celui-ci commence à mourir, ont peu donc en conclure que l'énergie tellurique est vitale pour tout être vivant. Ces tests ont été réalisé principalement sur des plantes. L’expérience était simple, isoler la plante dans un pot et ne pas changer la terre pendant un certain temps mais en la nourrissant des nutriments normalement nécessaires à sa survie. Malgré la nourriture la plante est morte car la terre non renouvelée ne contenait plus assez d’énergie pour elle.


Le Nexus du bosquet : Après une étude des lieux et une où deux discutait j'ai pu découvrir que la végétation du bosquet était parcourue d’énergie tellurique les plantes présentes possédait un taux tellement important d’énergie que mes appareils de mesure en ont été dérégler, malgré cela j'ai pu observer que l’énergie tellurique servait de source vital pour la plupart des plantes présentes. Cependant un mystère reste entier ce sont les sylvaris, car eux ne semble pas autant « connecté » avec l’énergie tellurique et malheureusement je n'ai pu faire aucune étude sur l'un d'entre eux. Une chose est sur, venant de l'arbre clair, qui est sûrement le végétal qui possède le plus d’énergie tellurique, les sylvaris ont déjà été connecté à l’énergie tellurique et donc ils serait la race en disposant le plus dans leurs corps. Normalement la taille d'un nexus varie selon le nombre de courants telluriques qui le parcourent. Pour celui du bosquet est juste fantastique car le nexus fait clairement la taille du bosquet tout entier, ce qui est phénoménal pour un nexus. Le centre du bosquet représente à lui seul la totalité de près d'une centaine de nexus comme celui que l'ont peu trouvé dans les terres sauvages de Brisban au Cromlech brisé qui pourtant est déjà un nexus assez important.

Le lien entre les nexus. Ma recherche des nexus m'a permis la découverte d'un phénomène intéressant dû au lien énergétique entre eux. Lors de mon étude dans les terres sauvages de Brisban j'ai utilisé un appareil qui envoie des ondes permettant de faire réagir l'énergie tellurique et ainsi de la détecter plus facilement sans utiliser de sort. Si cet appareil est utilisé sur un nexus cela provoque une réaction en chaîne qui permet de détecter tous les courants telluriques auxquels le nexus est relié. J'ai utilisé l'appareil sur le nexus du Cromlech brisé et un autre nexus à réagir aux ondes alors que seuls les courants telluriques reliés auraient dû être affecté, c'est ainsi que j'ai découvert un autre nexus celui du Lac caché, qui se trouve à l'opposé de celui du Cromlech brisé. Ces deux nexus font réagir à chacune des impulsions que j'ai envoyée dans un intervalle de 1/2 seconde, par la suite j'ai pu vérifier qu'un courant tellurique reliait ses deux nexus. j'en déduis que leur proximité m'a permis de découvrir ce phénomène, qui jusque-là m'était inconnu car les nexus étudiés étaient soit trop loin, soit non connectés.


Conclusion des recherches. Après des recherches poussées il semble que l'énergie tellurique (vitale ou terrestre selon les appellations) garde encore beaucoup de secret pour elle. Cependant je peux avancé que c'est une énergie brute, difficile à maîtriser et qui semble être une source de vie pour notre monde. En conclusion jee dirait que les recherches sur cette énergie seraient aussi vastes que celles sur la magie. J’espère que mes recherches seront prises en considérations et, si mes théories sur l’existence de cette énergie sont acceptées, que l'étude de l'énergie tellurique devienne un sujet d'études et de cours au même titre que la magie. Eldicar Manuchian.



Etude Géobiologique