Page 1

Conseil de développement

Pour une Politique Sportive Innovante et Partagée Schéma Sportif d'Agglomération

octobre 2011

agglo-montbeliard.fr


2

Le schÊma sportif d’AgglomÊration

Le schÊma sportif d’AgglomÊration

 LA SAISiNE

 Sommaire

AVANT PROPOS ‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌ 6 Les propositions‌ ‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌ 7

Vers une gouvernance locale du sport‌ ‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌ 7

Renforcer le partenariat Communes/AgglomÊration/Clubs‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌ 9

Favoriser l’accès aux filières de Haut-Niveau‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌ 10

L’EvÊnementiel Sportif et la promotion du Territoire ‌ ‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌ 10

DÊvelopper la Formation et encourager la Professionnalisation‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌ 11

CrÊer un pôle mÊdical au niveau de l’Aire Urbaine‌ ‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌ 12

CrÊer un observatoire des pratiques sportives‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌ 12

CONSTATS ET BESOINS IDENTIFIES‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌ 13

Sport-SantÊ, Sport-Loisirs et Sport au fÊminin‌ ‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌ 13

Jeunes et pratique sportive‌ ‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌ 14

Sport de Haut-Niveau et l’EvÊnementiel‌ ‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌ 15

Suivi mÊdical‌ ‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌ 16

Formation et Professionnalisation‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌ 16

CONCLUSION‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌ 17 ANNEXES‌ ‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌ 18

3


4

Le schÊma sportif d’AgglomÊration

Le schÊma sportif d’AgglomÊration

 TÊmoignages Suite à votre saisine du 9 mars 2011, concernant le schÊma sportif d’agglomÊration, j’ai l’honneur de vous remettre les travaux de la commission sport du Conseil de DÊveloppement, validÊs à l'unanimitÊ lors de la plÊnière du 4/10/11.

Gabriel BATTAGLIA Natation MontbĂŠliard

Je vous fais part des observations et commentaires de la commission sport, susceptibles de retenir votre attention et d’alimenter une rÊflexion dont l’objectif est de mettre en œuvre à moyen terme un vÊritable projet sportif intercommunal.

''Le cotÊ enrichissant de ces rÊunions a ÊtÊ de pouvoir connaitre les responsables sportifs de PMA et aussi les problèmes inhÊrents aux diffÊrentes disciplines ; matÊriels, financiers, bÊnÊvolat, responsabilitÊs, formations, professionnalisation... etc., ce qui permet de se situer. Une convergence entre les clubs de même discipline semble inÊluctable.''

Je tiens tout d’abord à saluer la mobilisation des très nombreuses personnes qui ont contribuÊ à nourrir et enrichir les travaux des sous-commissions et de la commission.

Alexandre LAMBERT

Sous la houlette de François LOREFICE, accompagnÊ par Dominique Mulet, les membres du CODEV, comme les acteurs du monde sportif ont ÊtÊ assidus, attentifs et force de rÊflexion. Cette rÊalitÊ montre tout l’intÊrêt d’une telle dÊmarche et de la mÊthode.

Pierre LAMARD PrĂŠsident du CODEV

À partir de l’expertise constituÊe par les connaissances de diffÊrents membres du Conseil et du concours de personnes auditÊes, qui apportent leurs savoirs et leurs expÊriences, le Conseil de DÊveloppement a souhaitÊ par cette voie, alimenter la rÊflexion de la communautÊ d’AgglomÊration sur le sport, comme outil de dÊveloppement territorial et pour ses choix de compÊtences futures. La pratique des sports nous apparaÎt comme un ÊlÊment essentiel du bon Êquilibre des individus et de la dynamique sociale. MalgrÊ la place qu’il a prise dans la vie Êconomique et sociale, le sport est encore modestement prÊsent dans la culture actuelle de l’amÊnagement du territoire. Cette contribution n’a pas pour vocation d’être une Êtude statistique dÊtaillÊe, mais de proposer une sÊrie de rÊflexions et de propositions issues de la sociÊtÊ civile, afin que Pays de MontbÊliard AgglomÊration devienne dans un futur proche, l’instrument de recherche de la cohÊrence et le rÊgulateur d’une politique sportive ambitieuse. C’est une ambition d’innovation pour une AgglomÊration dont l’attraction est fondÊe sur sa capacitÊ à inventer l’avenir. Pour aboutir à ces propositions, la commission sport s’est rÊunie 15 fois, depuis le mois de fÊvrier 2011. Je tiens à remercier tous les membres actifs ainsi que le secrÊtariat gÊnÊral du Conseil de DÊveloppement, pour leur assiduitÊ, leur expertise et leur volontÊ d’aboutir à des propositions concrètes pour les Êlus de Pays de MontbÊliard AgglomÊration.

François LOREFICE

Marie-Anne QUENIART

Animatrice sportive tous publics, formatrice rĂŠgionale

PrĂŠsident RĂŠgional CanoĂŤ-Kayak Franche-ComtĂŠ

"'Membre de la FFEPGV (FÊdÊration Française d’Education physique et de Gymnastique Volontaire) depuis 2002, annÊe de validation de mon premier diplôme fÊdÊral d’animatrice sportive, j’ai tout de suite adhÊrÊ aux valeurs identitaires fortes dÊfendues par la fÊdÊration qui sont le Sport SantÊ Loisir pour tous, 1ère fÊdÊration non compÊtitive de France, et très largement fÊminine.

''Je trouve très bien que PMA se soit entourÊ d’acteurs locaux et rÊgionaux bÊnÊvoles pour cette rÊflexion. Ces Êchanges ont dÊmontrÊ des besoins complÊmentaires entre disciplines qui, je l’espère, Êclairciront les dÊcisions politiques de l’AgglomÊration en terme de Sport et dÊveloppement sportif. L’Êquipe de CanoÍ-Kayak, discipline de plein air que je reprÊsente pour la rÊgion, espère que les projets ÊnoncÊs sur cette saisine pourront aboutir. Le besoin d’Êchanges avec les autres disciplines me semble essentiel dans notre contexte actuel. Enfin, j’espère que nous serons de nouveaux associÊs pour d’autres travaux de ce genre.''

Quand j’ai eu connaissance de l’appel à contribution du futur schÊma sportif de PMA et des thÊmatiques dÊveloppÊes, j’ai Êvidemment souhaitÊ m’investir et participer aux dÊbats malgrÊ les contraintes organisationnelles qu’il a fallu gÊrer. Partager mon expÊrience de terrain plurielle, dans une approche d’Êchanges avec les autres partenaires m’a permis de contribuer au dÊveloppement du Sport SantÊ Loisir pour tous de dÊfendre la pratique pour le plus grand nombre et notamment fÊminine, sur le territoire dans le lequel je vis et je travaille. Permettre à un maximum de citoyens de pratiquer une activitÊ rÊgulière de loisir et de santÊ ne peut qu’amÊliorer leur bien-être au quotidien, et j’espère que ce schÊma sportif futur aidera à les y accompagner.''

Hakim AGOUNE

Denis MERCIER

''Cette commission m’aura, dans un premier temps, permis de connaÎtre d’autres acteurs du sport du Pays de MontbÊliard (diffÊrents du mien) avec qui je n’aurais jamais pensÊ avoir certaines affinitÊs. En effet, malgrÊ les diffÊrences qu’il pouvait y avoir dans nos domaines sportifs, nous avions tous pratiquement les mêmes objectifs : la passion de nos sports respectifs, faire vivre nos associations, la rÊussite de nos sportifs et adhÊrents, etc.‌. et par la même, nous rencontrions presque tous les mêmes problèmes (budgets, encadrants, bÊnÊvoles, infrastructures, adhÊrents‌). Cette commission nous a permis de mettre en commun nos difficultÊs afin de mieux rÊpondre à nos attentes, nos objectifs : c’est-à-dire pouvoir donner la meilleure image possible de notre sport grâce à Pays de MontbÊliard AgglomÊration et par la même occasion, une image positive et unifiÊe de Pays de MontbÊliard AgglomÊration, car on dit souvent que le Sport est la vitrine d’une ville.''

"ConformÊment aux souhaits des Êlus de Pays de MontbÊliard AgglomÊration, la commission sport du Conseil de DÊveloppement s’est engagÊe à Êtudier les conditions de dÊveloppement possibles des pratiques sportives des habitants de notre territoire. Grâce au concours, à la compÊtence et à la qualitÊ des Êchanges entre les acteurs du sport rÊunis rÊgulièrement depuis le printemps dernier, un Êtat des lieux prÊcis de l’existant a pu être rÊalisÊ dans un premier temps. A partir de cette connaissance et pour rÊpondre aux diverses problÊmatiques existantes, un certain nombre de propositions d’actions pertinentes et cohÊrentes vont être proposÊes à nos Êlus, afin de favoriser le dÊveloppement du sport et des pratiques sportives par le plus grand nombre de nos concitoyens. Je forme ici le vœu que le rÊsultat des travaux rÊalisÊs par cette commission permette aux Êlus de Pays de MontbÊliard AgglomÊration, de mettre en œuvre dans un avenir proche, une politique sportive innovante et ambitieuse pour notre territoire."

Entraineur du KaratĂŠ Club Bethoncourt

AndrĂŠ VILLEMIN

FCPE – FÊdÊration des parents d’Êlèves Animateur de la Commission

Ce sont des valeurs qui ont guidÊ nos rÊflexions lors de cette saisine. Je suis satisfait d’avoir pu y apporter ma modeste contribution.''

''TolĂŠrance, respect, mixitĂŠ, apprentissage du vivre ensemble, valorisation de la jeunesse de Pays de MontbĂŠliard AgglomĂŠration, en lui permettant une pratique sportive de qualitĂŠ.

CCIN – Cyclo Cross International de Nommay

5


6

Le schÊma sportif d’AgglomÊration

Le schÊma sportif d’AgglomÊration

 Avant-propos Le sport est devenu peu à peu une activitÊ sociale majeure dans la sociÊtÊ contemporaine. L’image de l’activitÊ physique pÊjorativement minorÊe au regard d’une activitÊ cÊrÊbrale qui lui serait forcÊment supÊrieure appartient dÊsormais au passÊ. Etre sportif est aujourd’hui valorisant physiquement, socialement, Êconomiquement.

 Les propositions Nos travaux sur le thème du sport font ressortir un certain nombre de propositions :  Une politique partagÊe du sport menÊe par Pays de MontbÊliard AgglomÊration,

Au plan local, le sport est un dossier qui relève traditionnellement de l’Êchelon communal. Chaque adjoint aux sports rencontrÊ tient à souligner l’importance de la politique sportive de sa commune.

 Une hiÊrarchisation des Êquipements structurants, nÊcessaires à la satisfaction des besoins exprimÊs,

Mais peut-on encore avoir 29 politiques sportives dans la communautÊ d’AgglomÊration, sachant que les pratiquants attachent une importance très relative à des frontières communales, qu’ils franchissent en tous sens ?

 Une plateforme de mutualisation des moyens et de promotion du bÊnÊvolat,

Est-il possible, quand une nouvelle EntitÊ Territoriale se dessine à l’Êchelle d’une population de 300 000 habitants, de continuer à dÊvelopper une approche municipale ?

 La crÊation d’une filière d’accès au haut niveau,

Les acteurs du sport, associatifs et institutionnels, sont eux-mêmes structurÊs selon des schÊmas anciens d’organisation territoriale. Ils reconnaissent que ce mode d’organisation doit être dÊpassÊ et rÊflÊchissent pour Êlaborer de nouvelles dÊmarches. Il est pourtant incontestable que le sport soit devenu un phÊnomène si important qu’il faille dÊsormais le prendre en compte dans les politiques de dÊveloppement territorial.

 L’EvÊnementiel Sportif, comme outil de promotion du territoire,

Pour obtenir des avancÊes au bÊnÊfice de tous, le Conseil de DÊveloppement s’est d’abord appuyÊ sur ses propres forces pour proposer une dÊmarche innovante en matière de prise en compte du sport.

 La mise en place d’un Pôle MÊdical Sportif au niveau de l’Aire Urbaine,

Il a fait travailler au sein d’un pôle de rÊflexion spÊcialisÊ les acteurs spÊcifiques du sport (Profession sport 25, clubs sportifs, UNSS, USEP,‌), mais aussi les parents d’Êlèves (FCPE), des personnalitÊs extÊrieures et des associations œuvrant dans diffÊrents domaines.

 Un observatoire des Êvolutions des pratiques sportives afin de proposer des rÊponses aux nouveaux besoins qui en rÊsultent.

 Une plateforme de formation,

Le Conseil n’a pas souhaitÊ et ce n’est pas son rôle, rÊaliser des Êtudes statistiques dÊtaillÊes, mais organiser une sÊrie de rÊflexions issues de la sociÊtÊ civile pour tenter de construire une intelligence collective pour le sport.

Vers une gouvernance locale du sport

Le Conseil considère que le futur schÊma sportif d’agglomÊration doit être construit autour de trois enjeux majeurs :

Pays de MontbÊliard AgglomÊration ne doit pas uniquement être l’institution dÊpositaire de la compÊtence "Grands Equipements" mais doit jouer un rôle de tête de pont de la rÊflexion, de chef de file en matière de dÊfinition et de conduite de la politique sportive du territoire.

 Un enjeu d’Êpanouissement personnel (dÊtente, compÊtition) : les politiques publiques doivent donner la possibilitÊ à chacun, quel que soit son âge, de faire des activitÊs physiques et sportives (APS), de pratiquer rÊgulièrement et à proximitÊ de son domicile, dans des conditions de sÊcuritÊ et d’encadrement compÊtent.  Un enjeu de SociÊtÊ (SantÊ, Insertion, Education, MixitÊ sociale) : les politiques publiques doivent crÊer les conditions permettant à tous, et à tous les âges de la vie, de s’Êduquer physiquement, de s’insÊrer socialement et d’entretenir ou dÊvelopper son capital santÊ. Le groupe de travail estime, que pour lutter contre tous les communautarismes, le sport - vÊritable outil de tolÊrance, de respect et de socialisation - a besoin d’être traitÊ à un niveau territorial pour le moins Êgal à la communautÊ d’AgglomÊration.  Un enjeu de Territoire (spectacle, communication, tourisme, identitÊ) : l’intÊrêt gÊnÊral est de contribuer à la lisibilitÊ territoire, à son dÊveloppement Êconomique et à l’identitÊ de ses habitants.

Le Conseil considère que Pays de MontbÊliard AgglomÊration doit avoir une compÊtence d’animation, de concertation, de coordination, entre les communes et les autres partenaires de façon à mieux dÊfinir les enjeux communs et les coopÊrations à mettre en place pour concrÊtiser et faire vivre la politique sportive. La dÊfinition d’une politique sportive d’agglomÊration partagÊe suppose d’installer une gouvernance locale du sport et un service des sports à l’Êchelle de la communautÊ. Partant de la nÊcessitÊ :  de favoriser l’information et la communication en matière de sport dans toutes les communes (listing des associations, disciplines sportives, Êquipement, manifestations, bases de donnÊes diverses,‌).  de fÊdÊrer les acteurs du sport autour d’une vision partagÊe du dÊveloppement.  d’avoir un relais pour fournir l’information sur l’accès aux formations.

7


8

Le schéma sportif d’Agglomération

Le schéma sportif d’Agglomération

Le Conseil propose :  d’installer un Comité de Pilotage de la Politique Sportive d’Agglomération :  placé sous la responsabilité du Vice-Président chargé des sports de Pays de Montbéliard Agglomération qui doit être le garant d’une vision partagée du sport, composé d’élus, de techniciens, de représentants du monde sportif associatif et privé et d’experts,  chargé de préparer, animer, coordonner, synthétiser les travaux des commissions de travail ; rédiger, diffuser, réguler le projet sportif d’agglomération ; organiser et animer les assises locales du sport.  de mettre en place des commissions de travail thématiques :  pilotées par un élu et animées par un expert, composées des différents acteurs concernés.  chargées de faire un état des lieux et des propositions d’orientations, d’actions, de moyens et d’évaluations dans le domaine pris en charge.  de rendre compte régulièrement du travail effectué :  dans des Assises Locales du Sport, composées de l’ensemble des acteurs du sport.  auprès des élus communautaires et communaux.

Renforcer le partenariat Communes/Agglomération/Clubs en matière de gestion mutualisée des équipements sportifs existants Le conseil estime que les équipements sportifs futurs doivent être construits par Pays de Montbéliard Agglomération, avec une stratégie de hiérarchisation, d’implantation et de gestion. Avant toute construction ou rénovation d’équipements, privilégier une réflexion en amont au sein d’un collectif regroupant les élus et les acteurs du sport dans une notion de cohésion territoriale en s’appuyant sur le paysage sportif implanté.  Affecter prioritairement les équipements à des sports soutenus par le schéma sportif (ex : EVBS).  Gérer spécifiquement les équipements en adéquation avec l’activité sportive (ex : Halle de Sochaux en priorité pour le volley et le handball pour des raisons d’éclairage et tables de marque,…)  Optimiser et rationaliser les équipements existants (pratique diversifiée sur un même lieu).  Développer les équipements sous forme de complexes sportifs pour permettre une pratique multi-activité au même endroit, on parle de « grappes » d’équipements ou sites multisports ; Une vision à l’échelle de Pays de Montbéliard Agglomération rendrait possible cet objectif :  Exemple 1 – Sochaux : Salles de Tennis, Foot, Handball, Piscine, Boulodrome.  Exemple 2 - Complexe sportif des POUGES actuellement réservé exclusivement au Foot, pourrait être développé pour des activités de plein air et nautiques, favorables à une pratique familiale.  Rendre transparente l’utilisation des équipements communaux par la création d’un outil partagé type Plateforme internet. Ceci afin d’optimiser l’utilisation des salles et des sites de plein air (cartographie souhaitable) suivant leur spécificité sportive et leur disponibilité.  Nécessité de créer un SIG (Système d’Information Géographique) d’Agglomération appliqué au sport. Cet instrument permettrait une meilleure vision des besoins et faciliterait une approche globale pour l’implantation des équipements, leur desserte et l’établissement d’un véritable maillage urbain.  Favoriser le plein emploi des équipements par les clubs et le milieu scolaire en élargissant les plages sans contingence de gardiennage.  Harmoniser l’accès et la tarification des services à l’usager et aux associations  Exemple 1 - Les Piscines de Montbéliard et de Valentigney mènent une tarification différente pour les associations utilisatrices dont le siège social est extérieur à ces deux villes. Il en est de même pour une inscription à l’école municipale de natation à Montbéliard, le tarif sera différent pour les extérieurs.  Exemple 2 - Pour les Etablissement scolaires extérieurs à la commune de Valentigney qui amènent les enfants à la piscine de Valentigney, la tarification est en forte augmentation. Gratuité pour les écoles de Valentigney.

Processus Institutionnalisé d’échanges

9


10

Le schéma sportif d’Agglomération

Favoriser l’accès aux filières de Haut-Niveau Il s’agit d’un thème dont la communauté d’agglomération pourrait se saisir. Il y a un réel besoin d’harmonisation des disciplines qui permettrait d’équilibrer et de répartir l’implantation des pratiques sportives de Haut-Niveau – et des équipements qui les accompagnent - dans les différents secteurs du territoire. Le niveau de décision communautaire est le plus adéquat pour dégager une rationalisation des choix au bénéfice de tous les sportifs. Pour favoriser l’accès aux filières de Haut-Niveau, il semble nécessaire de :  renforcer la collaboration entre les clubs de même discipline.  favoriser la création de pôles d’excellence dans certaines disciplines majeures du territoire (Pépinière de sportifs de Haut-Niveau).  faciliter le repérage des talents dans le territoire.  soutenir la formation sportive et professionnelle des athlètes. Il faut encourager le développement d’une seule équipe de haut niveau dans chaque grande discipline reposant sur une large coopération entre les clubs. Cette équipe devra s’appuyer sur un territoire plus large que le territoire communal.

L’Evénementiel Sportif et la promotion du Territoire : Le sport de Haut niveau et l’événementiel concourent au renforcement de l’attractivité de l’agglomération. Le conseil distingue deux types d’évènements :  Un/des évènement(s) d’envergure nationale, voir internationale, porté(s) par Pays de Montbéliard Agglomération. Ces évènements devraient être obligatoirement en lien avec un sport soutenu par le schéma sportif de Pays de Montbéliard Agglomération et possédant des racines locales. Les Clubs locaux doivent pouvoir bénéficier des différentes retombées (ex : Cyclo cross de NOMMAY ; France – Cuba de Volley avec l’EVBS, le semi Marathon du Lion, etc. …).  Un évènement permettant annuellement à tous les clubs qui en expriment la volonté, de bénéficier de l’aide de Pays de Montbéliard Agglomération, afin de dynamiser leur tissu de bénévoles, d’enregistrer des adhésions, d’optimiser leur capacité financière à travers une manifestation à caractère régional, national, voire international, manifestation valorisante, reconnue dans leur domaine d’activité sportive :

Le schéma sportif d’Agglomération

Développer la Formation et encourager la Professionnalisation : nécessité d’une Plateforme. La professionnalisation est une nécessité et doit être renforcée par une volonté politique car il y a une demande identifiée. Une professionnalisation locale permettrait de mutualiser les moyens humains au même titre que les moyens matériels. L’offre de formation du champ de la jeunesse, du sport et de l’éducation populaire, étant déjà bien présente et professionnelle dans sa filière animation sous le chapeau de Trajectoire Formation, il s’agirait de la compléter dans sa filière sport et d’articuler ces deux champs de formation. Les points forts de la plateforme :  Professionnalisation des clubs locaux par l’emploi de main d’œuvre qualifiée : structuration, dynamique, utilité sociale et pédagogique (fidélisation des adhérents, des bénévoles). Les formations seraient envisagées sous l’angle de l’alternance (salariés en formation favorisant les montages financiers).  Réponse adaptée aux besoins identifiés par les clubs : Mutualisation des emplois (partage du salarié sur une ou plusieurs structures), et des coûts.  Complémentarité de l’offre de formation sur Pays de Montbéliard Agglomération : en collaboration avec les formations d’Etat, mises en œuvre par Trajectoire Formation (champ de l’animation), le SAFC (champ sport) et les divers Organismes de Formations concernés par les métiers du sport à l’échelle régionale.  Elargir l’offre de formation et de débouchés professionnels pour les jeunes de Pays de Montbéliard Agglomération. Mutualiser, diffuser et soutenir l’offre de formation des dirigeants bénévoles (responsabilités croissantes et compétences indispensables à la gestion associative). La mise en œuvre d’une plateforme de formation professionnelle en alternance :  Chaque organisme restera « maître » de ses actions. Il s’engage à les inscrire dans le cadre d’une démarche partagée et à mettre en commun un certain nombre de besoins (promotion, financement, hébergement, alternance…) et de ressources (réseau, compétences…).  La démarche collective doit apporter d’entrée de jeu une plus value évidente consolidant chaque acteur. Les synergies pouvant permettre la création de parcours qualifiant, d’offres financées car cohérentes, de partenariats multiples (SAFC, Université, OPCA). Pays de Montbéliard Agglomération devrait garantir certains moyens (matériels, financiers), les différents acteurs de la plateforme assureront la coordination et les aspects techniques.

> Tournoi U15 de foot du FC BART.

Au moyen de conventions d’objectifs, Pays de Montbéliard Agglomération pourrait :  Orienter la mise en œuvre et le développement, de la plateforme,  Relayer l’information concernant l’offre de formation globale aux différents acteurs du territoire dans le champ du sport, de l’emploi et de la formation,  Soutenir financièrement les demandes de formation en lien avec le développement sportif de Pays de Montbéliard Agglomération,  Encourager la mutualisation des compétences professionnelles, à chaque niveau des différentes structures (associations, communes, agglo) et pour chaque statut (professionnels, dirigeants, bénévoles…).

> Comité Départemental Olympique Sportif : « Sportez-vous bien ».

Ceci afin de garantir et pérenniser le caractère sécuritaire, social, associatif et citoyen propre au mouvement sportif.

Exemples : > Compétition de KAYAK : « Sélective Interrégionale de vitesse ». > Tournoi d’escrime : « L’open cadet ».

11


12

Le schÊma sportif d’AgglomÊration

Le schÊma sportif d’AgglomÊration

 Constats et besoins identifiÊs CrÊer un pôle mÊdical au niveau de l’Aire Urbaine : Le nombre de personnes pratiquant une activitÊ sportive progresse, de même que la sensibilitÊ à la santÊ et au bien être. Le suivi mÊdical semble peu organisÊ et ne rÊpond pas aux besoins en particulier à celui des compÊtiteurs. Les actions importantes visÊes sont :  mettre en œuvre un programme de prÊvention favorisant les bons comportements de santÊ.  proposer une organisation pour tout sportif permettant un suivi mÊdical organisÊ, adaptÊ et rÊgulier, afin de veiller au maintien de sa santÊ, le conseiller et l’orienter.  optimiser les entraÎnements des sportifs pratiquant la compÊtition et dÊpister de manière prÊcoce, un Êtat de surentraÎnement Êventuel ou de blessure. La crÊation d’un Centre MÊdico-sportif (CMS) apparaÎt nÊcessaire. C’est un outil  d’accompagnement indispensable pour l’exercice d’une activitÊ physique bÊnÊfique pour la santÊ et pour le suivi du sportif de compÊtition. Ses principales missions :

Pour rĂŠpondre de manière efficace Ă la saisine, la commission s’est scindĂŠe en plusieurs groupes de rĂŠflexions : ďƒ¨ un groupe sur le sport-santĂŠ, sport-loisirs et sport au fĂŠminin ďƒ¨ un groupe sur les jeunes et la pratique sportive ďƒ¨ un groupe sur le sport de Haut niveau et l’ÊvĂŠnementiel Le premier constat fait par l’ensemble des membres de la commission est la mĂŠconnaissance des acteurs du sport entre eux. Il est ĂŠtabli l’importance d’une structure de rĂŠflexion commune qui permettrait Ă  ces acteurs du sport d’Êchanger et de partager.

Sport-SantÊ, Sport-Loisirs et Sport au fÊminin  NÊcessitÊ de monter des projets communs, en mutualisant les compÊtences de 2 ou plusieurs associations complÊmentaires.  Impulser les sports santÊ-loisirs, en complÊment d’une activitÊ compÊtitive.

ďƒ¨ Visite de non contre indication.

 Assister et valoriser les bÊnÊvoles, formation des professionnels.

ďƒ¨ Evaluation de la condition physique et orientation.

 Trouver de nouveaux bÊnÊvoles.

ďƒ¨ Conseils et suivi d’entraĂŽnement.

 PÊrenniser les Êchanges entre associations.

ďƒ¨ Suivi des sportifs soumis Ă un entraĂŽnement de compĂŠtition.

 Permettre aux femmes de se dÊlivrer de leurs contraintes par des activitÊs sportives (ex : club de KaratÊ de Bethoncourt).

ďƒ¨ Suivi longitudinal des sportifs de haut niveau.

 Favoriser des horaires communs Parents/enfants (1h / 1h).

ďƒ¨ Information et conseil aux entraĂŽneurs, dirigeants et parents.

 AmÊnager des gardes d’enfants pour rendre possible la pratique sportive de la mère.

ďƒ¨ Organisation d’actions de prĂŠvention, d’information et de formation. ďƒ¨ Mise Ă disposition de moyens techniques (locaux et appareils) pour faciliter le travail des praticiens (ex : Biodex). Les intervenants :  MĂŠdecin du sport, kinĂŠsithĂŠrapeute, nutritionniste, dentiste, infirmière, podologue, cardiologue,‌

CrÊer un observatoire des pratiques sportives : Le dÊficit d’observations dans le domaine du sport constitue un handicap sÊrieux pour engager une rÊflexion prospective. Le Conseil souhaite que soit engagÊe, une dÊmarche de recensement des pratiques physiques et sportives. Il faudra pour cela s’entourer, des compÊtences du CROS, du CDOS, des OMS mais aussi de tous ceux qui sont acteurs du sport à des titres divers. Ce recensement est indispensable pour mettre en lumière les grands enjeux. Dans ce domaine, l’Agence de DÊveloppement et d’urbanisme (ADU) pourrait jouer, compte tenu de son expÊrience et de sa position, un rôle majeur pour mettre en route un dispositif global et permanent d’observation, tant sur le plan quantitatif que qualitatif.

Au-delà de la question strictement sportive et des besoins en Êquipements, les amÊnagements liÊs au sport-santÊ et au sport-loisirs jouent un rôle important. La rÊalisation d’Êquipements de loisirs de plein air, du type Base Nautique de Brognard, parcours vitae, constituent de bons exemples d’une politique qui, sans être directement liÊe au sport, participent au dÊveloppement des activitÊs physiques chez les habitants. D’autres amÊnagements de cette nature sont indispensables pour conforter cette politique, comme ceux liÊs aux continuitÊs cyclables ou piÊtonnes, qui s’intègrent aussi dans une politique d’ensemble, favorable à la pratique physique. Même si elle ne dispose pas de compÊtences en matière de santÊ publique, l’intercommunalitÊ peut jouer un rôle majeur en privilÊgiant la rÊalisation d’amÊnagements qui incitent à une activitÊ physique bÊnÊfique pour la santÊ.

13


14

Le schéma sportif d’Agglomération

Jeunes et pratique sportive  Quelle est la politique sportive au sein de PMA ?  Quelles sont les actions de PMA vers les établissements scolaires pour favoriser la pratique des activités sportives.  Peut-on établir une cartographie des jeunes sportifs licenciés dans les clubs du secteur de PMA ?  Peut-on optimiser l’occupation des salles en les spécialisant suivant des critères de spécificités sportives ?  La volonté, les besoins d’écoles de sport semblent très différents suivant les clubs et les activités sportives proposées.  La mutualisation des moyens humains et des équipements semble urgente et indispensable à tous les participants. Elle est prioritaire et vitale à la survie des clubs, au risque d’une disparition inéluctable.  La formation et la pratique des jeunes aux activités sportives peuvent s’apparenter à du service Public et les clubs seuls ne peuvent trouver les ressources financières permettant l’encadrement et la formation de leurs éducateurs.  Peut-on aider à favoriser la formation interne dans les clubs avant de se retourner vers des professionnels ?  Aucun club ne recrute ses licenciés sur le seul territoire communal et ne peut donc prétendre faire supporter à sa commune seule, le coût de son fonctionnement.  Les contraintes financières et la vision purement économique de certaines communes de Pays de Montbéliard Agglomération, ne favorisent pas le dynamisme des clubs tournés vers la formation et la pratique du sport.  Importance de communiquer avec les parents car ce sont des vecteurs positifs, qui peuvent aussi devenir des bénévoles.  Vieillissement et effondrement du nombre de bénévoles.  Absence d’un Office Intercommunal des Sports au niveau de Pays de Montbéliard Agglomération.  Constat de la multiplicité des clubs de même activité sur le même territoire.  Attitude Zapping : les jeunes aiment découvrir et faire plusieurs sports.  Favoriser la découverte et la pratique du sport chez les enfants, pour cultiver le goût de l’effort (ex : l’école municipale des sports de Montbéliard).  Absence d’un trait d’union entre les clubs sportifs et L’Union Nationale du Sport Scolaire (UNSS) et ses associations sportives d’établissements scolaires.  Importance du rôle d’un club sportif dans la détection des talents.  Absence d’une « charte du bénévole ». Beaucoup de jeunes à l’âge de 16 ans, notamment les filles, arrêtent le sport, et ne passent pas à une inscription effective ou ne sont pas assidus. L’attitude des nouveaux sportifs se modifie… ils sont de moins en moins acteurs dans la vie de l’association et de plus en plus consommateurs. Certains parents auraient tendance à considérer l’association sportive comme une garderie d’enfants. Une pratique sportive de qualité induit des exigences en termes de compétences, d’encadrement, d’horaires et d’équipements. Bon nombre d’associations souffrent au quotidien d’un manque d’implication régulière des bénévoles. Les dirigeants des clubs ou associations sont devenus de véritables « chefs d’entreprises bénévoles » (recherche de subventions, gestion du budget, embauche, accompagnement du personnel, veille législative, etc.) Nécessité d’un appui des acteurs publics pour la formation de ces bénévoles et l’embauche de professionnels. « Les associations font du service public sans les ressources du service public »

Le schéma sportif d’Agglomération

Sport de Haut-Niveau et l’Evénementiel  Nécessité de créer des événements au service du sport qui doit rapporter aux clubs des ressources économiques, de valorisation et de récompense du bénévolat.  Constat des salles sous exploitées qui pourraient servir à des évènements.  Réflexion sur des événements sportifs mixtes et sur plusieurs journées pour l’attractivité du territoire.  Chaque club a besoin d’une manifestation bi annuelle ou annuelle qui lui permette de faire des profits. Ces clubs doivent être aidés.  Besoin de reconnaissance envers les bénévoles pour les encourager et rendre le bénévolat attractif.  Les évènements sportifs de grande envergure doivent bénéficier aux clubs locaux.  Les salles ne sont pas accessibles par les clubs locaux, d’où un faible taux d’organisation d’évènements sportifs (Arcopolis, Halle des Sports de Sochaux, Axone) : Exemple : En ce qui concerne l’Axone, mise à disposition de 5 000 heures et 3 500 utilisées par an soit 1 500 heures non utilisées. Comment récupérer ces 1500 heures de délégation non utilisées ? Coût de la salle prohibitif, qui ne favorise pas l’exploitation de l’Axone, par des associations ou clubs aux moyens modestes. Le conseil dissocie le sport de haut niveau « professionnel », lié au sport spectacle et marchand, du sport de haut niveau « amateur », lié à la performance et que toute association sportive engagée en compétition souhaite atteindre. La frontière entre les deux, reste néanmoins difficile à déterminer. La présence du sport de haut niveau sur un territoire nécessite :  de s’appuyer sur la réalité culturelle et historique du territoire,  d’avoir des infrastructures adaptées,  d’avoir des financements pour son fonctionnement. Ces éléments sont souvent un frein au niveau communal. Nos observations portent davantage sur le sport de haut niveau « amateur » qu’une collectivité territoriale peut plus facilement appréhender. Pays de Montbéliard Agglomération compte peu d’équipes évoluant à ce niveau et dans des disciplines très variées. Elles sont globalement soutenues par les collectivités locales mais manquent de cohérence quant aux choix des disciplines et à leur implantation sur le territoire. Les effets du sport de Haut niveau :  Effet locomotive et de développement : les performances sportives dynamisent une discipline et engendrent un afflux de nouveaux sportifs.  Effet de dynamique (économique, notoriété, rayonnement et image) : Exemple : entre 3000 et 3500 nuitées/jour la semaine qui précèdent un championnat du monde de Cyclo-cross.  Effet social : accession au haut niveau est une récompense des efforts des bénévoles. Le sport de haut niveau ne peut exister sans le sport de masse. C’est en effet les pratiquants au sein des clubs qui font la force du sport en général. Il est primordial d’œuvrer à une mutualisation et de raisonner au niveau de l’échelon territorial intercommunal voire Aire Urbaine ou Pôle Métropolitain.

15


16

Le schÊma sportif d’AgglomÊration

Le schÊma sportif d’AgglomÊration

 Conclusion Suivi mĂŠdical Le suivi sanitaire des sportifs est un enjeu d’avenir. Plusieurs ĂŠquipements existent dans la RĂŠgion mais aucun ĂŠquipement sur l’agglomĂŠration. ďƒ¨ Belfort ďƒ¨ Besançon ďƒ¨ Pontarlier ďƒ¨ HĂŠricourt (en gestation) C’est une composante essentielle qui devrait ĂŞtre largement dĂŠveloppĂŠe. L’accès aux centres MĂŠdico-sportifs est aujourd’hui subordonnĂŠ Ă des critères spatio-ĂŠconomiques qui ne sont plus adaptĂŠs. Une rĂŠflexion est Ă  conduire pour faire ĂŠvoluer le dispositif, et le cadre intercommunal apparaĂŽt le mieux adaptĂŠ pour un dĂŠveloppement futur.

Formation et Professionnalisation L’organisation gĂŠnĂŠrale du sport repose essentiellement sur le bĂŠnĂŠvolat et notamment sur le dĂŠvouement des familles et des dirigeants. Ce bĂŠnĂŠvolat est traditionnellement liĂŠ Ă l’accompagnement des activitĂŠs sportives mais les clubs rencontrent des difficultĂŠs de plus en plus grandes Ă  pourvoir les postes Ă  responsabilitĂŠs. Actuellement, le cadre lĂŠgislatif devient de plus en plus exigeant et nĂŠcessite une professionnalisation et des compĂŠtences accrues. La contrainte financière est importante pour les candidats potentiels Ă  la formation ; Le coĂťt est souvent trop ĂŠlevĂŠ en l’absence de prise en charge partielle ou totale par des organismes financiers ou l’octroi de subventions. Un rĂŠel besoin en main d’œuvre :  Des associations sur Pays de MontbĂŠliard AgglomĂŠration dĂŠmunies devant le manque de personnel qualifiĂŠ.  Une mĂŠconnaissance des acteurs sur l’offre et la demande en matière d’emploi, de formation, de structures employeurs‌ Des formations professionnelles et qualifiantes existent dans le champ sportif, dispensĂŠes par des Organismes de formation pour l’acquisition de compĂŠtences professionnelles :  Professionnalisation visant Ă  l’emploi en accord avec la lĂŠgislation en vigueur sur l’encadrement salariĂŠ de pratique sportive ou pour acquĂŠrir des compĂŠtences complĂŠmentaires.  Sur le territoire de Pays de MontbĂŠliard AgglomĂŠration : diplĂ´mes d’Etat (Tronc Commun BEES, BEESAN) et diplĂ´mes de la branche sport (CQP ALS).  Sur l’Aire Urbaine : diplĂ´mes d’Etat (BEES Football, BPJEPS APT Ă  Belfort). Ces formations sont organisĂŠes par les fĂŠdĂŠrations sportives respectives, les Services AssociĂŠs de Franche-ComtĂŠ (SAFC), les Ecoles rĂŠgionales et ligues. On constate que seulement 15% de l’ensemble des formations sont dispensĂŠs sur l’Aire Urbaine. 85% imposent donc un dĂŠplacement contraignant et coĂťteux : ďƒ¨ Les jeunes ne pouvant pas se former localement dans la branche sport, sont obligĂŠs de se rendre Ă  Besançon, Dijon, Strasbourg‌ ďƒ¨ DifficultĂŠ pour les stagiaires en formation (rĂŠsidents de Pays de MontbĂŠliard AgglomĂŠration), de gĂŠrer l’Êloignement entre le lieu de formation et le lieu de stage pratique. Concernant la formation des bĂŠnĂŠvoles, il existe des structures ressources (fĂŠdĂŠrales, associatives ou impulsĂŠes par le ministère comme le CRIB : centre de ressources et d’information des bĂŠnĂŠvoles) mĂŠconnues par les dirigeants sportifs.

Ce projet de schÊma sportif ne consiste pas uniquement dans la rÊalisation d’Êquipements, mais affiche, pour l’ensemble, une vÊritable ambition qui nÊcessite une cohÊrence d’efforts pour le dÊveloppement des sports et leur pratique par le plus grand nombre. Sur la base d’une volontÊ partagÊe, il est possible de dÊfinir des objectifs et surtout de dÊvelopper une politique en adÊquation avec ceux-ci. Cela suppose, que Pays de MontbÊliard AgglomÊration se dote de moyens de coordinations, d’animation, de planification des infrastructures sportives prÊsentes sur le territoire. Bref, une vÊritable gouvernance s’avère indispensable pour engager une mise en œuvre efficiente à la hauteur des enjeux. Le Conseil de DÊveloppement restera attentif à cet ensemble de propositions/ questions qui a, encore une fois, mobilisÊ fortement dans un Êtat d’esprit ouvert et constructif ; ceci afin d’apporter aux Êlus le maximum d’ÊlÊments utiles à leur dÊcision.

17


18

Le schÊma sportif d’AgglomÊration

Le schÊma sportif d’AgglomÊration

 Annexes Les Membres de la Commission

Le calendrier des rĂŠunions

Animateur François LOREFICE

Animateur

Sport SantĂŠ /

Jeunes/

Loisir /

Clubs

EvĂŠnementiel

Sport au fĂŠminin

et pratique

sportif

Salle

Groupe 1

Groupe 2

Groupe 3

TUEFFERD

X

X

X

TUEFFERD

X

X

X

Planning des rĂŠunions

Les Membres Hakim Secondo Lionel Gabriel Yolande Jean Philippe Maude Alain Joseph Alexandre Bernard Jean-François Denis Patrick Michel RenÊ Alexandre Arlette FrÊdÊric Melissa Denis Daniel Dominique Claude Delphine Marie- Anne Claude Patrick Max Caroline Gilbert AndrÊ

AGOUNE ANDREINI BALZANO BATTAGLIA BERDA BERMOND BERTEAUX BESSON BOUTONNET CAVALLIN CHEVAILLER CHIVOT CUENOT DEMARCY ERARD GRAIN JEANNERAT LAMBERT LAROYE LEVAIN MECHTA MERCIER MEYER MULET PELLIZZON PHEULPIN QUENIART ROY THEVENIN TUDEZCA VALDENAIRE VALDES VILLEMIN

Karate-Club-BETHONCOURT ASCAP HANDBALL ASCAP ESCRIME NATATION MONTBELIARD Gymnastique HERIMONCOURT La RandonnĂŠe HĂŠrimoncourtoise BMX Groupement employeurs HANDBALL - PMA CYCLISME MONTBELIARD G. SPELEO CATAMARAN - Gymnastique Volontaire Service Affaires Sportives - Mairie de MontbĂŠliard EPS LycĂŠe Viette ASCAP - TENNIS DE TABLE PrĂŠsident du Club de Tir du fort la Chaux LA VIGIE MATHEENNE FCSM ATHLETISME JUDO ComitĂŠ RĂŠgional CanoĂŤ Kayak Franche ComtĂŠ OFFICE DU TOURISME Entente Volley Pays de MontbĂŠliard ASCAP HANDBALL Cyclo-cross International de Nommay Organisation ATHLETISME MONTBELIARD ASCAP GVM et COMITE OMS MONTBELIARD PEEP ComitĂŠ DĂŠpartemental de Gymnastique Volontaire ASM PETANQUE CANOE - CAYAK PROFESSION SPORT 25-90 PROFESSION SPORT 25-90 La RandonnĂŠe HĂŠrimoncourtoise FCPE

Jour Jeudi

Date 17-fĂŠvr.

Jeudi 24-mars Lundi

04-avril

Lundi

11-avril

Lundi

18-avril

Mardi

26-avril

Lundi

02-mai

Lundi

09-mai

Lundi

16-mai

Lundi

23-mai

Lundi

30-mai

Lundi

06-juin

Mardi

14-juin

Lundi

20-juin

Lundi

27-juin

Lundi

11-juill

Lundi

05-sept

CrĂŠneau 18H00 20H00 18H00 20H00 18H30 20H00 18H30 20H00 18H30 20H00 18H30 20H00 18H30 20H00 18H30 20H00 18H30 20H00 18H30 20H00 18H30 20H00 18H30 20H00 18H30 20H00 18H30 20H00 18H30 20H00 18H30 20H00 18H30 20H00

TUEFFERD BOULLOCHE

Sportive groupes

X X

TUEFFERD

TUEFFERD

Tous les

X

BOULLOCHE

TUEFFERD

Synthèse

X X X

BOULLOCHE

X

BOULLOCHE

X

BOULLOCHE

X

TUEFFERD

X

TUEFFERD

X

BOULLOCHE

X

TUEFFERD

X

BOULLOCHE

X

TUEFFERD

X

19


20

Le schéma sportif d’Agglomération

Le schéma sportif d’Agglomération

Les personnes auditionnées

 Une prise de compétences plus importante de Pays de Montbéliard Agglomération ne doit aucunement diminuer l’engagement des communes.

Lors de la réunion du 4 avril 2011, le groupe de travail, à la suite d’une réflexion sur l’état des lieux, proposa une suite de rencontres avec des responsables ou décideurs de la pratique sportive dans l’Aire Urbaine.

 Tous affirment que les clubs ou associations sportives exercent, de facto, une fonction de service public.

Les personnes rencontrées :

 Face à un tissu de bénévoles qui s’effondre et vieilli, la solution d’événements annuels mobilisateurs et valorisants, s’avère nécessaire.

le 13 avril, Monsieur Lionel MANIERE, Adjoint aux sports à Montbéliard. le 15 avril, Monsieur Eric LANCON, VP à Pays de Montbéliard Agglomération, chargé des sports.

 Ces événements organisés, par les clubs mais soutenus par les collectivités, doivent permettre à ces clubs de renforcer leur indépendance financière, atténuant ainsi, la perpétuelle course aux subventions vers les collectivités.

le 21 avril, Monsieur Hervé ROMAIN, Adjoint aux sports à Valentigney.

 Le sport doit être un outil d’insertion et de mixité sociale et culturelle. Les clubs dits « communautaristes » semblent avoir affiché leurs limites, face à ces valeurs républicaines.

le 26 avril, Madame LEBOCQ et Monsieur ELOUARDI, Responsables de la politique Urbaine à Pays de Montbéliard Agglomération.

 L’école publique n’optimise pas comme elle le devrait, la découverte des activités sportives. L’école doit être un trait d’union entre les sportifs en devenir que sont les élèves et les clubs.

le 9 mai, Monsieur Eric LANCON, VP à Pays de Montbéliard Agglomération, et Monsieur Michel ORSAT, Responsable du sport à Pays de Montbéliard Agglomération. le 16 mai, Messieurs Alexandre CHEVALLIER, Directeur du service des sports à Montbéliard, et Jean Jacques ABBAMONTE, Responsable du même service. le 17 mai, Madame Christine METIN, Adjointe aux sports à Audincourt. le 18 mai, Monsieur Jean-Marie VERNET, Responsable du l’UNSS en Franche-Comté. le 10 juin, Madame GUILLOT, Adjointe aux sports à la ville de Belfort, et Monsieur BARRAND, directeur de ce service .

De ces entretiens ressortent les constats et/ou questions suivantes :  Un besoin d’une structure de dialogue, animé par Pays de Montbéliard Agglomération à l’image des OMS.  Les équipements actuels, ayant une vocation communautaire, mais gérés par leur commune d’implantation, posent problèmes (Montbéliard-Valentigney).  Une mutualisation des moyens techniques, matériels et humains, semble souhaitable, voire inéluctable.

 Les intervenants souhaitent une optimisation de nos infrastructures existantes par une gestion de spécificité sportive à l’échelle de Pays de Montbéliard Agglomération  Le schéma sportif de la ville de BELFORT et de la CAB ne semblent pas exportables à Pays de Montbéliard Agglomération. Belfort, jouant le rôle de grande ville centre, entourée de villes plus petites qui profitent des infrastructures sportives de la ville centre, celle-ci mettant à leur disposition, gracieusement, suivant les spécificités, ses outils existants.  Le système de mise à disposition de professionnels du sport par le Conseil Général du Territoire a été une véritable bouffée d’oxygène pour les clubs de ce département. Ces auditions ont généré beaucoup d’autres questions, et ont permis un échange riche et fructueux entre des personnes qui n’ont pour objectif que l’amélioration de la pratique sportive, et l’intérêt des pratiquants.

21


22

Le schéma sportif d’Agglomération

Glossaire

Le schéma sportif d’Agglomération

Bibliographie

SAFC

Service Associé de Franche-Comté

OPCA

Organisme Paritaire Collecteur Agréé

CROS

Comité Régional Olympique et Sportif

CDOS

Comité Départemental Olympique et Sportif

OMS

Office Municipal des Sports

BEES

Brevet d’Etat d’Educateur Sportif

BEESAN

Brevet d’Educateur Sportif des Activités de la Natation

BPJEPS APT Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport mention Activités Physiques pour Tous CQP ALS

Certificat de Qualification Professionnelle « Animateur de Loisirs Sportif »

FFEPGV

Fédération Française d’Education Physique et de Gymnastique Volontaire.

 DéLIBERATIONS DU 11 AVRIL 2007  SYNTHESE ETUDE AB CONSULTING  PROJET D’AGGLOMERATION

23


Les membres ayant participé activement aux travaux de cette commission : Hakim AGOUNE, Secondo ANDREINI, Lionel BALZANO, Gabriel BATTAGLIA , Yolande BERDA, Jean BERMOND, Philippe BERTEAUX, Maude BESSON, Alain BOUTONNET, Joseph CAVALLIN, Alexandre CHEVAILLER, Bernard CHIVOT, Jean-François CUENOT, Denis DEMARCY, Patrick ERARD, Michel GRAIN, René JEANNERAT, Alexandre LAMBERT, Arlette LAROYE, Frédéric LEVAIN, François LOREFICE, Melissa MECHTA, Denis MERCIER, Daniel MEYER , Dominique MULET, Claude PELLIZZON, Delphine PHEULPIN, Marie- Anne QUENIART, Claude ROY, Patrick THEVENIN, Max TUDEZCA, Caroline VALDENAIRE, Gilbert VALDES, André VILLEMIN. Avec l’appui du secrétariat général du conseil de développement et des services de Pays de Montbéliard Agglomération.

Conseil de développement | 8, avenue des Alliés - BP 98407 25208 Montbéliard cédex Le Secrétariat Général : Jilali EL RHAZ Chargé de Mission 03.81.31.89.65 jilali.elrhaz@agglo-montbeliard.fr Sylvie BARNEOUD Assistante 03.81.31.87.24 sylvie.barneoud@agglo-montbeliard.fr

codev@agglo-montbeliard.fr

Conception / impression : service reprographie Pays de Montbéliard Agglomération Crédits Photos : V. Becker, S. Carnovali, R. Ruhlmann, L. Vadam, DR.

Schema sportif  

Schema sportif

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you