Page 1

Commission Sport Réunion du 29 04 2013 Compte-rendu Prochaine réunion Mardi 21 Mai à 18h00 à la Maison des Métiers de la ville 13, Avenue Léon Blum - 25200 MONTBELIARD

Présents : Hakim Jean-Jacques Sylvie Bernard Jean-François Xavier Jean-Claude Patrick Alain Claude Marie-José Denis Frédéric Jean-Claude Muriel André

AGOUNE ALEXANDRE AUBRY CHIVOT CUENOT DESINGLE DIRAND ERARD FLACCUS HELLEC MARCHE MERCIER SAGLIO TROUBLE VIENOT VILLEMIN

Karaté-Club-BETHONCOURT CODEP FFEPGV Basket Exincourt EPS Lycée Viette ASCAP Tennis de Table ASCAP Canoë Kayak Tir Montbéliard LA VIGIE MATHEENNE Président du club de football américain Les Princes de Montbéliard Montbéliard HM Haltérophilie Haltérophilie - MHM - Présidente Cyclo-cross International de Nommay Club de l'Espérance - Section Gym et Trampoline LA GAULOISE CK ASCAP FCPE

MULET

Animateur de la Commission SPORT

BAPICOT VERNET

CROS (Comité Régional Olympique et Sportif) Président du CROS

Animateur : Dominique Intervenants : Boris Jean-Marie

Secrétariat du Codev : Jilali

EL RHAZ

Chargé de mission

Excusés : Alexandre Sylvain Daniel Hervé Caroline René

CHEVAILLER COSTECEQUE MEYER ROMAIN VALDENAIRE JEANNERAT

Service Affaires Sportives - Mairie de Montbéliard Ecole Aïkido traditionnel de Montbéliard ATHLETISME MONTBELIARD Président de l'OMS - Adjoint au sport Mairie de Valentigney Profession Sport Gofisport


1. Présentation du Comité Régional Olympique et Sportif, le CROS. Monsieur VERNET, Président du CROS, remercie le Conseil de Développement pour l’invitation à cette réunion. Le CROS a plusieurs missions : 1.1. La formation des jeunes et des jeunes dirigeants. A cet effet, Monsieur VERNET fait part du manque de candidats. Les stages se font pendant les vacances, avec des formateurs professionnels et de qualité. Le CNDS - Centre National pour le Développement du Sport, subventionne le CROS pour cette formation des jeunes. 1.1.1. Quelles formations ? Finances, communication, statut du dirigeant… 1.1.2. Pour quel public ? Jeunes âgés de moins de 25 ans (16 – 25 ans). 1.1.3. Avec quel objectif ? Responsabiliser et donner l’envie aux jeunes de reprendre le flambeau.

1.2. La santé : Parce que l’activité physique est un élément essentiel pour le bien être des individus.

1.3. La Mutualisation Le CNDS a permis l’achat de matériels pour aider les grands organisateurs, comme le cyclocross de Nommay par exemple. Les missions du CROS entrent dans le cadre du projet Agenda 21. Boris BAPICO présent depuis plus de 20 ans dans le Sport possède une grande expérience de l’organisation des évènements d’envergures. Certaines fédérations mutualisent ou cherchent des éléments de mutualisation, comme par exemple la Voile, le Tennis de table, le Badminton. Ces actions sont à l’état embryonnaire pour l’instant, mais vont certainement aboutir à des résultats probants.

2. La Mutualisation dans le cadre du CROS – Boris BAPICO On observe, à l’échelle de la Région, beaucoup d’attentes et des demandes transversales. 2.1. Mutualisation de matériel

o

Recensement : sollicitation des ligues et comités régionaux pour le matériel existant et potentiellement mutualisable.

2/6


o

Conséquences et incidences : besoins transversaux, Etat des lieux du matériel en amont et en aval.

o

Formation à l’utilisation et sensibilisation au stockage, transports et assurance… ainsi qu’à la gestion et prise en charge du matériel. Exemple : Filet de sécurité, crêpière, gaufriers, talkie-walkie, etc.

o

Achats de matériel peu onéreux et peu volumineux ; les tarifs de location sont adaptés à l’utilisateur et à la durée.

Le CROS a sollicité un prestataire qui réalise des bracelets et les cartes d’accréditation, pour un tarif intéressant.

2.2. Mutualisation des moyens humains

o

Etablissement d’une base de données de bénévoles : de nombreux clubs sont réticents à diffuser les noms de leurs bénévoles du fait de la différence de traitement entre les structures, d’où la création d’une charte d’accueil du bénévole ou de la personne volontaire (CROS).

o

Il existe une association sportive de retraités avec des qualités professionnelles « retraite sportive », qui peut mettre à disposition des bénévoles pour l’organisation de manifestations sportives.

o

L’intention est également de créer une « brigade de secours », qui comprendrait des bénévoles de différentes ligues afin d’avoir des secouristes formés, du matériel médical.

o

L’idée est que chaque ligue envoie 1 à 2 bénévoles, pour atteindre environ 140 à 150 personnes disponibles pour les évènements sportifs et par exemple pouvoir mutualiser une brigade de secours. Exemple : Tour de Franche-Comté cycliste : besoin de 60 signaleurs pour l’étape Jougne – Neuchâtel.

3. Echanges avec les participants : o

Le stockage de matériel :

Il se fait sur différents lieux en fonction du type de matériel : Besançon, Montbéliard, Belfort

o

Quel contact ?

Il faut appeler le CROS qui aiguillera au mieux le club ou l’association sportive sur le lieu du stockage du matériel demandé.

3/6


o

Prêt du matériel ?

Il se fait de club à club : les dirigeants se débrouillent entre eux et fonctionnent sur la base de la bonne entente.

Monsieur VERNET conforte le fait que l’avenir du mouvement sportif passe par la mutualisation et les groupements d’achats

Dominique MULET Sur le Pays de Montbéliard, il y a eu l’achat de 2 camions grâce à la publicité et sans aide publique. A savoir, qu’un véhicule qui sort correspond à 1 heure de travail en raison de l’état des lieux au départ et à l’arrivée. Il est préférable que chacun achète son propre matériel et le mutualise, car cela oblige à la responsabilisation. Aujourd’hui, le vrai besoin, vu du Pays de Montbéliard, est de savoir où l’on peut trouver le matériel nécessaire (ex : percolateur). Il n’y a que les initiés qui sachent vers qui et où se diriger. Il faudrait un outil qui permettrait à tous les clubs, petits ou gros, de savoir où se trouve le matériel souhaité. Ex : logiciel de gestion du planning d’utilisation des deux camions. En ce qui concerne les formations, il y a quelques difficultés :

o

Etre informé de ces formations,

o

Prendre en compte le coût de transport des bénévoles car ces formations se passe le plus souvent sur Besançon.

Monsieur VERNET propose que les clubs désireux de former leurs bénévoles fassent part des sujets de formation et trouvent les bénévoles. Le CROS est en capacité de décentraliser les formations. Ces formations ne pourront être que d’ordre général ; sur les parties techniques, spécifiques au sport pratiqué, il faudra se diriger vers la fédération respective.

Jean-Jacques ALEXANDRE La difficulté est de recenser les besoins des petits clubs tant en matériel qu’en formation. En matière de mutualisation, la fédération gymnastique volontaire a créé une coopérative d’achats.

Patrick ERARD Concernant le prêt de matériel, il faut une relation de confiance entre le prêteur et l’emprunteur.

Boris BAPICOT prend l’exemple d’un loueur de vélo électrique basé sur THISE qui a arrêté la location pour faute de responsabilité des emprunteurs. Aujourd’hui, les vélos sont prêtés gracieusement et les vélos reviennent, paradoxalement, en bon état !

4/6


Jilali EL RHAZ Il semble que de nombreux clubs de petite taille ne connaissent pas le CROS ou ne savent comment prendre contact et avec qui.

Jean-Marie VERNET Confirme une carence en communication, de la part du CROS vis-à-vis des clubs… mais le CROS ne peut pas passer outre les ligues et comités régionaux en s’adressant directement aux clubs.

Monsieur VERNET a fait partie du Conseil de Développement du Grand Besançon et se réjouit du dynamisme de la commission sport du Codev de Pays de Montbéliard.

Jean-Jacques Alexandre fait part du fait qu’il est plus inquiet sur la mutualisation des moyens humains.

Hakim AGOUNE Le problème est la valorisation des bénévoles. La formation en est un facteur potentiel. La génération des jeunes d’aujourd’hui pose systématiquement la question de ce qu’ils « gagnent » en allant à la formation.

Dominique MULET Il y a des tâches qui peuvent être mutualisable, comme la comptabilité, le secrétariat, pour que les personnes soient libérées et puissent se consacrer aux projets d’associations. Ces tâches seraient faites contre rémunération.

Les intervenants présents informent que le CROS propose ce type de services.

Jean-Claude TROUBLE Vu la complexité des montages de dossiers en vue de grosses manifestations, les clubs se découragent et surtout les petits (exemple : contraintes Natura 2000). Aujourd’hui, il n’y a plus d’organisateurs de courses pour le Pays de Montbéliard, du fait de la complexité des dossiers. La solution est de travailler bien en amont avec les organismes responsables.

Depuis Octobre, il existe la conférence régionale du sport qui regroupe tous les acteurs du mouvement sportif à l’échelle régionale. Une grande enquête sur les équipements sera faite par un cabinet.

En exemple, à chaque manifestation aquatique, il est nécessaire de prévoir : o

1 ambulance : 300€

o

1 médecin : 300€

Parfois des plongeurs… Claude HELLEC

5/6


o

Organiser une grosse manifestation de 200 à 250 personnes est très compliqué du fait d’un manque de moyen et de soutien.

A terme, ce sera la disparition des petits clubs, si rien n’est fait. Wittenheim, par exemple, promeut les activités sportives et soutient les petits clubs.

o

Les structures privées exercent une concurrence déloyale et n’encadrent plus les personnes après 20h00, au risque de mettre en danger la santé des gens alors que les clubs sont contraints par une législation lourde.

Le Club d’Haltérophilie est favorable pour aider les autres clubs dans le cadre de leur manifestation et ce dans la mesure du possible.

Alain FLACCUS Le club organise en juin, une découverte du football américain et souhaite savoir s’il existe une liste de bénévoles prêts à s’investir ?

L’ordre du jour étant épuisé, Monsieur EL RHAZ remercie chaleureusement Messieurs VERNET et BAPICOT pour leur participation. Fin de séance à 20h30.

Prochaine réunion Mardi 21 Mai à 18h00 MAISON DES METIERS DE LA VILLE 13, Avenue Léon Blum 25200 MONTBELIARD (Proche de la clinique de Montbéliard, Portes du Jura)

Ordre du jour 18h-19h A – Présentation des missions de la Maison des Métiers de la Ville B – Intervention de JM FAIVRE, Directeur de Profession Sport 25, ou son représentant, sur : o Mutualisation des Emplois o Mutualisation des Moyens administratifs (comptabilité, dossiers de subvention,…) o Information sur l’aide à l’emploi : Contrat d’avenir, Service Civique 19h-20h Formaliser les attentes en matière de mutualisation des moyens A – L’inventaire du matériel (Qui ?) B – La visibilité (Quelle plateforme ?) C – La gestion D – Le périmètre

6/6

Cr comsport 2013 04 29  
Cr comsport 2013 04 29  
Advertisement