Page 1

Retour sur

BOAGAN

La saison culturelle 2013 décryptée p. 30 Fiches pratiques Manager et producteur

p. 16 Grande interview

p. 26 Questions à... Hervé Lecren

p.34 Grande interview Jean-Marie Creugnet

GRATUIT

p. 36 Dossier


émissions

RETROUVEZ VOTRE MAGAZINE Endemix ART & CULTURE DE NOUVELLE-CALÉDONIE p. 16 Portrait

Retour sur

BOAGAN

p. 30 Fiches pratiques Manager et producteur

p.34 Grande interview Jean-Marie Creugnet

GRATUIT

La saison culturelle 2013 décryptée

p. 26 Questions à... Hervé Lecren

p. 36 Dossier

TELE

Tous les mercredis à 20h à partir du 20 mars sur NC1ère

RADIO

TV

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

Tous les mercredis de 12h15 à 13h à partir du 13 mars sur NC1ère radio dans l’émission Entre les lignes.


ĂŠdito

4 0,&52ਊ752772,5 Que pensez-vous de la nouvelle formule

d’Endemix ? Qu’attendez-vous d’un magazine culturel ?

6

ACT UALI T ÉS D’ICI Le top du Top 20 Auteurs calÊdoniens : tendances Maisons de musique en finale Nouvelle convention de partenariat littÊraire Actus...

UALI T ÉS D’AILLEURS 8 ACT Coups de coeur internationaux Chroniques du monde

ACT UALI T ÉS W EB 10 Reverbnation / SACENC / Ulule / ecrire-en-oceanie

11 Kaneka,

C HRONIQUE par François Bensignor

ÉNEMEN TS 12 ÉV Bienvenue au Womad.NC

Le slam de toutes les victoires Écrits calÊdoniens en terre parisienne

GRA N DE IN T ERVIEW 34 LITTÉRATURE avec Jean-Marie Creugnet

DOSSIER 36 Les

politiques cu l ture l l es : des STRATÉGIES

en mouvement

La SAISON

CULTURELLE dĂŠcryptĂŠe

CRI TIQUES 42 MUSIQUE

Speed Boris / Nodeak / Inotux / Anyash

LITTÉRATURE

Un doux petit rêveur de Jean-François Vernay Âmes errantes de Mutsumi Tsuda

EXPOSITION

Sculptures sur l’Îlot Canard

THÉÂTRE

Le Destin de Cowadis de Anne-Sophie Conan - Le ChapitĂ´

GRA N DE IN T ERVIEW 16 MUSIQUE

48 MÉTIERS François Bensignor, journaliste musical

PORTRAI TS 18 LITTÉRATURE

FOLIO 50 PORT Festival Waan Danse

avec Boagan

Didier Zanette

MUSIQUE

2013 promet dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŞtre une annĂŠe exceptionnelle pour la musique calĂŠdonienne. Tout dâ&#x20AC;&#x2122;abord avec lâ&#x20AC;&#x2122;arrivĂŠe pour la première fois en Nouvelle-CalĂŠdonie les 13, 14 et 15 mars 2013 du festival international WOM A D, durant lequel nos artistes locaux partageront Oâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDਯFKHDYHFFHTXLVHIDLWGHPLHX[HQ PDWLÂŞUHGH:RUOG0XVLFÂ&#x201A;FHिHRFFDVLRQ XQSODWHDXEDSWLVÂŤmb.0X]LNOHPHLOOHXU GHODPXVLTXHNDQDNb}FRPSRVÂŤGH3DXO :DPR(GRX*XODDQ<NVRQ%RDJDQDLQVL que de deux danseurs de Wetr crĂŠation, sera prĂŠsentĂŠ et, surtout, rejoindra la MĂŠtropole PLRFWREUHSRXUXQHWRXUQÂŤHGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹXQHGL]DLQH de dates, qui passera par le quai Branly Ă Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux, Toulouse, Nantes, etc. Mais il ne sera pas question que de musique dans ce nouveau numĂŠro dâ&#x20AC;&#x2122;Endemix9RXV\UHWURXYHUH]DXVVLGHV LQIRUPDWLRQVVXUODUHQWUÂŤHOLिUDLUHVXU la saison culturelle des principaux lieux de GLਏXVLRQGXWHUULWRLUHVXUOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDFWXDOLWÂŤGHV PÂŤGLDVŰ&#x17E;$FWXDOLWÂŤ¢ODTXHOOHYRWUHPDJD]LQH participera, puisquâ&#x20AC;&#x2122;Ă  partir du 20 mars, YRXVSRXUUH]UHWURXYHUEndemix tous les PHUFUHGLV¢KHXUHVVXU1&ère T V, ainsi TXHWRXVOHVPHUFUHGLVGHKHXUHV¢ bKHXUHVVXU1&ère5DGLR6R\H]FXULHX[ ÂŤFRXWH]OLVH]UHJDUGH]bODFXOWXUHHVW¢ votre porteâ&#x20AC;Ś &KULV7DWÂŤRVVLDQ directeur du Poemart.

Corinne Ousset, mĂŠdiatrice culturelle

Flèches de la Musique 2012

Endemix est publiĂŠ par : Le Poemart : PĂ´le Export de la Musique et des Arts de NouvelleCalĂŠdonie

La Maison du Livre de la Nouvelle-CalĂŠdonie 21, route du Port-Despointes, Faubourg-Blanchot 98800 NoumĂŠa, Nouvelle-CalĂŠdonie TĂŠl. : (687) 28 65 10 accueil@maisondulivre.nc www.maisondulivre.nc

La bibliothèque Bernheim 41, avenue du MarÊchal Foch 98800 NoumÊa, Nouvelle-CalÊdonie TÊl. : (687) 24 20 90 bernheim@bernheim.nc www.bernheim.nc

Gulaan Old I Frika

52 Le musĂŠe maritime de Nouvelle-CalĂŠdonie

Richard DigouĂŠ

27, rue de SĂŠbastopol, Le Central 310, 98800 NoumĂŠa, Nouvelle-CalĂŠdonie TĂŠl. : (687) 28 20 74 poemart@canl.nc www.poemart.nc

53 MĂ&#x2030;DIAS Endemix sur petit ĂŠcran

Directeur de la publication et rĂŠdacteur en chef : Chris TatĂŠossian Coordination : Annabelle Noir (annabelle.noir@gmail.com) et Marie-Lise Rousselot (marielise.rousselot@gmail.com) RĂŠdaction : François Bensignor, StĂŠphane Camille, Nathalie Darricau, Jean-Marc Estournès, Myriam Grandcler, Giovannah Kiki, ClĂŠmence Lehoux, Annabelle Noir, LĂŠna Quillier, AmĂŠlie Rigollet, Marie-Lise Rousselot, Julia Trinson. Correction : Danielle Dias. Photographies : Ă&#x2030;ric Aubry (dont photo de couverture), Ă&#x2030;ric Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba PublicitĂŠ : Alexandra Gardner, tĂŠl. : 78 14 77, commercialepoemart@gmail.com Maquette, rĂŠalisation et couverture : Push & Pull, tĂŠl. : 24 22 49 Impression : Artypo Tirage : 20 000 exemplaires Distribution : Brian UkĂŠiwĂŠ, tĂŠl. : 87 31 53 ISSN : en cours

DANSE ART

KassiopĂŠe

LIEU

NouveautĂŠs 2013

LE CRI DU C AGOU 24 prĂŠsente le feu

AGEN DA 54 Concerts, spectacles, expos, festivals...

PARCOURS 25 Pierre Gope

Ă&#x20AC; SUIVRE 57 Plume de Notou / Roland Rossero / Gautama /

26 HervĂŠ Lecren

QUESTIONS Ă&#x20AC;â&#x20AC;Ś

PAROLES 28 Critiquerama H ES PRATIQUES 30 LeFICmanager et le producteur

Che.p / Kydam / Ybal Khan

N NUAIRE 58 ACentres culturels

Le PĂ´le dâ&#x20AC;&#x2122;Export de la Musique et des Arts de Nouvelle-CalĂŠdonie est une association Ă but non lucratif crĂŠĂŠe en dĂŠcembre 2007. Il a pour mission de promouvoir la crĂŠation locale Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;intĂŠrieur et Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;extĂŠrieur du territoire en accompagnant collectivement OHVDUWLVWHVHWHQPHिDQW¢OHXUGLVSRVLWLRQGHVRXWLOV et un rĂŠseau-ressources local et international.

Lieux de diffusion et de formation Bars (NoumĂŠa) Lieux dâ&#x20AC;&#x2122;exposition MĂŠcène de la


Š Eric Aubry

Š Ă&#x2030;ric Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba

de

V m X R r Y o  ] f H V le Q H l n S  u e â&#x20AC;&#x2122; H d ? v V ŕĽ&#x2039; u i x RX o m n Y e  d a l â&#x20AC;&#x2122; E n G H ] LQH d HQ D ] l ? e â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDि DJ r ŕĽ&#x2039; P u t l cu

e l u

Š M. Moulimois, photogr. Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba

p. 4

M icro-trottoir

Š Joao Garcia

Š Ă&#x2030;ric Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba

Propos recueillis par LĂŠna Quillier

est en train dâ&#x20AC;&#x2122;enregistrer un nouvel album pour FHिHDQQÂŤHTXHOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDQFLHQFKDQWHXUGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;Ź2ULDWDO a sorti son premier album solo. Et puis, maintenant, il y aussi les danses et les spectacles comme 6KRNbâ&#x20AC;Ť Ű&#x2020;â&#x20AC;Źde Paul Wamo. Ă&#x2021;a parle des artistes qui sâ&#x20AC;&#x2122;exportent. Dâ&#x20AC;&#x2122;ailleurs, FHVHUDLWELHQTXâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLO\DLWGHVSKRWRVGHVDUWLVWHV HQWRXUQÂŤH¢Oâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹH[WÂŤULHXU/HPDJD]LQHHVWELHQ fait, il est plus lourd, ça bouge et on le trouve SDUWRXW-â&#x20AC;Ť\Ű&#x2018;â&#x20AC;ŹGÂŤFRXYUHWRXWHOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLQIRUPDWLRQ FXOWXUHOOHTXHMHYHX[,OIDXWFRQWLQXHU}

mb-â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDLOXXQHIRLVOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDQFLHQ Endemix qui ĂŠtait vraiment très maigre. Mais jâ&#x20AC;&#x2122;aimais parce quâ&#x20AC;&#x2122;on parlait des artistes du milieu musical. Le nouveau QHPâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDFFURFKHSDVWHOOHPHQW lâ&#x20AC;&#x2122;Ĺ&#x201C;il. Câ&#x20AC;&#x2122;est bien travaillĂŠ, Fâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHVWXQPDJD]LQHGHTXDOLWÂŤ mais je ne sais pas, il y a TXHOTXHFKRVHTXLPDQTXH Après, câ&#x20AC;&#x2122;est quand mĂŞme /(PDJD]LQHGHOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDUWHW de la culture en NouvelleCalĂŠdonie, avec de belles rubriques. Câ&#x20AC;&#x2122;est clair et câ&#x20AC;&#x2122;est bien prĂŠsentĂŠ. Il nous permet dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŞtre Ă jour sur les sorties locales et nous renseigne vraiment bien VXUOHVFXOWXUHVGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLFLb}

Astro, 30 ans, patentĂŠ dans le commerce.

$QWKRQ\, 25 ans, vendeur.

mb-HWURXYHTXHFâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHVWELHQGHFKDQJHUGRQF IRUFÂŤPHQWMâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDLPHFHिHQRXYHOOHIRUPXOH

ACTU

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

On est au courant de tout grâce Ă ce magazine. 3DUH[HPSOHRQVDLWTXH<NVRQ mb-HWURXYHTXHODFRXYHUWXUH HVWYLVXHOOHPHQWDिLUDQWH Câ&#x20AC;&#x2122;est avec ce numĂŠro que jâ&#x20AC;&#x2122;ai dĂŠcouvert Endemix. /HbJUDSKLVPHHVWWUÂŞVELHQ Tout est ĂŠquilibrĂŠ entre les SKRWRVOHVWH[WHVb Fâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHVWDJUÂŤDEOHb} Asmila, 25 ans, en formation en audiovisuel.

> Le poète et slameur Paul Wamo lance une sÊrie de vidÊos performances rÊalisÊes par ThÊo Quillier. DÊjà visibles sur YouTube, Aemoon / One Shot et Les phares et la nuit / One shot.

> Des livres et nous, lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠmission consacrĂŠe Ă la littĂŠrature calĂŠdonienne, spĂŠciale jeunesse et contes, en direct de la bibliothèque Bernheim et sur les ondes de NouvelleCalĂŠdonie 1ère Radio, le mardi 12 mars, de 20 h Ă  21 h 30.

> Ă&#x20AC; visionner sur YouTube : le clip de Dolorès GrĂŠmy pour le titre Black Big Bang. > En attendant la sortie de lâ&#x20AC;&#x2122;album dâ&#x20AC;&#x2122;Oncle Rico, Do Not Disturb, retrouvez des extraits sur YouTube (Times Square) et Myspace : http://www.myspace.com/571598455.


p. 5 Micro-trottoir

k6KXŕĄ&#x2021;HUVWRFN

On sâ&#x20AC;&#x2122;intĂŠresse aux artistes locaux et Ă leur devenir. mb-HQHFRQQDLVSDVOHPDJD]LQH PDLVFHTXHMâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDिHQGVGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹXQ PDJD]LQHFXOWXUHOFHVRQWOHV SKRWRV-â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDLPHTXDQGLO\DSOXV Gâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLPDJHVTXHGHWH[WHb}

La prĂŠcĂŠdente version dâ&#x20AC;&#x2122;Endemix et la revue littĂŠraire KĂŽbĂ´ ont fusionnĂŠ pour donner naissance Ă la nouvelle formule dâ&#x20AC;&#x2122;Endemix â&#x20AC;&#x201C; Art & culture en Nouvelle-CalĂŠdonie. Le n° 1 est sorti en novembre dernier.

mb&â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHVWYUDLPHQWSOXVUDIUD°FKLVVDQW il y a beaucoup plus de renseignements. On sâ&#x20AC;&#x2122;intĂŠresse aux artistes locaux et Ă leur devenir. Les articles sont plus profonds, SOXVGÂŤYHORSSÂŤV$YDQWOHPDJD]LQHÂŤWDLW dans lâ&#x20AC;&#x2122;information minimum. Maintenant, on sâ&#x20AC;&#x2122;intĂŠresse aux parcours, aux projets. /DQRXYHOOHIRUPXOHHVWFRORUÂŤHŠDWRXFKH XQSHX¢WRXWLO\DXQHERQQHFRQWLQXLWÂŤb} CloĂŠ, 28 ans, bibliothĂŠcaire et musicienne.

mb&â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHVWYDFKHPHQWPLHX[ELHQSOXV PRGHUQHSOXVG\QDPLTXH-HOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDLWURXYÂŤ beaucoup plus ĂŠlaborĂŠ, tant au niveau visuel TXâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDXQLYHDXGHVUXEULTXHVSDUFHOHWK¤WUH et les arts visuels se sont ajoutĂŠs. Ce nâ&#x20AC;&#x2122;est

pas un agenda, mais on y trouve quelques dates et de super articles.

Ă&#x2021;a donne envie de le lire, de dĂŠcouvrir plein GHFKRVHV$YDQWOHPDJD]LQHÂŤWDLWSOXV FRQYHQWLRQQHOHWLOGRQQDLWPRLQVHQYLHb} Marie, 40 ans, productrice.

> Retrouvez la sĂŠlection 2013 du Prix Vi NimĂś, dĂŠcernĂŠ par des lycĂŠens, sur www.dokamo.nc. Le thème de cette annĂŠe est le rĂŠcit de vie. > Le deuxième tome du roman 28 secondesâ&#x20AC;Ś en 2012 de Yann Yoro est disponible en version numĂŠrique (www.yannyoro.com) ou papier (http://www.lulu.com/spotlight/yannyoro).

mb-â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDYDLVGÂŤM¢OXODYHUVLRQGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDYDQW que jâ&#x20AC;&#x2122;aimais. Puis jâ&#x20AC;&#x2122;ai dĂŠcouvert pour la première fois la nouvelle YHUVLRQGDQVXQEDU-HOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDLWRXWGH suite beaucoup apprĂŠciĂŠe. 0DLVYRXVGHYULH]OHGLVWULEXHUGDQV OHVER°WHVDX[OHिUHVHWSURSRVHU des abonnements. En tout cas moi, ŠDPHSODLUDLWb} NoĂŠmie, 30 ans, ĂŠpidĂŠmiologiste.

mb-HSHQVDLVTXHFâ&#x20AC;ŤÂŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹWDLW un journal dâ&#x20AC;&#x2122;actualitĂŠ sur NoumĂŠa, du style Local, SortirHWFŕĽ&#x2039;DQGMHUHJDUGH la première page, je nâ&#x20AC;&#x2122;ai pas lâ&#x20AC;&#x2122;impression que câ&#x20AC;&#x2122;est aussi FRPSOHW¢Oâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLQWÂŤULHXU-HPH disais que jâ&#x20AC;&#x2122;y trouverais la PÂŹPHFKRVHTXHGDQVOHV autres journaux. 0DLVਭQDOHPHQWDSUÂŞV avoir jetĂŠ un coup dâ&#x20AC;&#x2122;Ĺ&#x201C;il Ă lâ&#x20AC;&#x2122;intĂŠrieur, câ&#x20AC;&#x2122;est tout autre FKRVH/HPDJD]LQHDSSRUWH des ĂŠclaircissements sur les demandes dâ&#x20AC;&#x2122;aides pour les artistes par exemple.

Câ&#x20AC;&#x2122;est vraiment une bible pour les artistes.b}

cour rieR

des lecteurs Cette page est la vĂ´tre.

Une remarque ? Un bon plan culture Ă  partager ? Une revendication ? Ă&#x2030;crivez-nous Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;adresse suivante : lecteurs.endemix@hotmail.fr 5ÂŤSRQGH]¢OD question du SURFKDLQPLFUR WURिRLUbGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹEndemixb Pratiquez-vous XQDUWb" /HTXHObHW SRXUTXRLb"

http://www.facebook.com/Endemix.nc

Tylass, 33 ans, auteur, interprète et organisateur dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠvĂŠnements.

> Dyna a sorti son premier single avec les Christafari. IntitulĂŠ Iehova et enregistrĂŠ en drehu, il est disponible sur iTunes. > En avant-goĂťt de lâ&#x20AC;&#x2122;album Ă venir courant 2013, Assyana (kaneka/reggae) a sorti un maxi single de trois titres intitulĂŠ Drehu, mon ĂŽle.

> Entre ciel et terre est le nom de la première exposition prĂŠsentĂŠe dans la nouvelle aĂŠrogare de lâ&#x20AC;&#x2122;aĂŠroport de La Tontouta, inaugurĂŠe le 19 mars. Son thème ? Lâ&#x20AC;&#x2122;histoire de lâ&#x20AC;&#x2122;aviation en Nouvelle-CalĂŠdonie.

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

<RKDQ, 30 ans, banquier.


p. 6

A ctualitĂŠs dâ&#x20AC;&#x2122;ici m

l

usique

LE TOP

DU TOP 20

1. NodĂŠak, Talena 2. Gayulaz, JurĂŠdĂŠmĂŠ 3. PopaĂŻ, Best of

r-*73&4+&6/&44&

4. Phâânemi, Drapeau 5. Bethela, Vie dâ&#x20AC;&#x2122;innocence

Durant la mĂŞme pĂŠriode, ces artistes ont ĂŠtĂŠ classĂŠs au moins une semaine dans le tiercĂŠ de WÂŹWHbGulaan, (Wa Angelââh), Soul Sindikate & Dub Trooper (Kingston-NoumĂŠa), Tim Sameke (Folkadance), JyssĂŠ (Sudrehu), Nayrouz (Par amour), Djunya (Nudilan), KoulnouĂŠ Boys Band (Vol. 3 Best of / Maman)7XEHŕ˘&#x152;HQD(Yenakunu).

en fina l e

Š Ă&#x2030;ric Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba

Maisons de musique

LिUDWXUH

Nouve l l e convention

ACTU

Un nouvel accord de coopĂŠration culturelle avec QRVYRLVLQVmb.LZLVb}DÂŤWÂŤFRQFOX¢OD0DLVRQGX /LYUHHQਭQGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDQQÂŤH(QVLJQDQWXQHFRQYHQWLRQGH partenariat, lâ&#x20AC;&#x2122;Ambassadeur de France en NouvelleZĂŠlande, Son Excellence Francis Ă&#x2030;tienne, et le prĂŠsident de la Maison du Livre de la Nouvelle&DOÂŤGRQLH 0/1& )UÂŤGÂŤULF2KOHQRQWUHQIRUFÂŤOHV UHODWLRQVOLिUDLUHVGÂŤM¢H[LVWDQWHVHQWUHOHVGHX[°OHV (QHਏHWGDQVOHFDGUHGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹXQHUÂŤVLGHQFHIUDQFRQÂŤR ]ÂŤODQGDLVHFRPPHQFÂŤHHQOD0DLVRQ&ÂŤOLÂŞUHV DUHŠXGHX[ÂŤFULYDLQVGX5DQGHOO&RिDJH:ULWHUV&HQRXYHODFFRUGELODWÂŤUDOYD DLQVLSÂŤUHQQLVHUFHVÂŤFKDQJHVPRWHXUVGHODGÂŤPRFUDWLVDWLRQGHOâ&#x20AC;ŤÂŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹFULWXUHHWGHOD lecture. - A. R. Š Ă&#x2030;ric Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

de partenariat littĂŠraiRe

> Ton Ventre est lâ&#x20AC;&#x2122;ocĂŠan dâ&#x20AC;&#x2122;Anne Bihan est laurĂŠat du Prix de poĂŠsie Camille Le Mercier dâ&#x20AC;&#x2122;Erm 2012Â : www.ecrivainsbretons.org/prix-litteraire-2012.html.

> Peggy Bonnet-Vergara, J-J Mahuteau, Ă&#x20AC; la dĂŠcouverte de la Nouvelle-CalĂŠdon ie, ĂŠd. du Cagou. > Liliane Tauru, Isabelle Ritzenthaler, Cagou, ĂŠd. Plume de Notou et province des Ă&#x17D;les LoyautĂŠ. > Peggy Bonnet-Vergara, Romain Flamand, Lâ&#x20AC;&#x2122;Ă&#x2030;n igme du bambou gravĂŠ, ÂŤGGH/â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;Ź$िUDSHUÂŹYH > Liliane Tauru, Isabelle Ritzenthaler, â&#x20AC;Ť×Ľâ&#x20AC;ŹLDPDQJÂŤŃ?, ĂŠd. Plume de Notou et province des Ă&#x17D;les LoyautĂŠ.

r30."/4

usique

(QRFWREUHGHUQLHUVHWHQDLWODਭQDOHGXe festival des maisons de musique organisĂŠ par la Ville de NoumĂŠa. Huit groupes, qui rĂŠpètent rĂŠgulièrement dans les GLਏUHQWHVPDLVRQVGHPXVLTXHPXQLFLSDOHVVHVRQW Kiyuta DਏURQWÂŤVVXUODVFÂŞQHGXFHQWUHGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;Ź$UW.L\XWDXQJURXSH de reggae/soul venu de la maison de musique dâ&#x20AC;&#x2122;Artigue, DUHPSRUWÂŤODYLFWRLUHGHYDQW(NRWHQHW0DUODQLK Ă&#x20AC; la clĂŠ, lâ&#x20AC;&#x2122;enregistrement dâ&#x20AC;&#x2122;un CD de deux titres au studio Mangrove, tirĂŠ Ă bH[HPSODLUHV - G. K.

l

auteurs calĂŠdoniens :

Les ventes de lâ&#x20AC;&#x2122;annĂŠe 2012

Entre octobre 2012 et janvier 2013, les artistes les mieux classĂŠs dans le Top 20 &DOÂŤGRQLHVRQWb

m

LिUDWXUH

> Lâ&#x20AC;&#x2122;hymne calĂŠdonien Soyons unis, devenons frères, bientĂ´t sur CD. Les chĹ&#x201C;urs dâ&#x20AC;&#x2122;enfants ont ĂŠtĂŠ enregistrĂŠs par les ĂŠlèves des Classes Ă horaires amĂŠnagĂŠes musique (CHAM).

> DĂŠwĂŠ GorodĂŠ, 7¤GR7¤GRZÂŤÂŤb No more Baby, ĂŠd. Aux Vents des ĂŽles. > Francia Tissot, Le Diable sâ&#x20AC;&#x2122;est bien amusĂŠ, publiĂŠ Ă compte dâ&#x20AC;&#x2122;auteur.

r#%

> Bernard Berger, On ne refait pas lâ&#x20AC;&#x2122;h istoire, ĂŠd. La brousse en folie. > Jilème, LĂŠann ie, Vol. 2. Le Monde Ado.

r)*450*3&-0$"-&&5 SOCIĂ&#x2030;TĂ&#x2030;Â :

> Mutsumi Tsuda, Ă&#x201A;mes errantes, ĂŠd. MadrĂŠpores. > HervĂŠ Girard, Sois toubib mon â&#x20AC;ŤÚŞâ&#x20AC;ŹOV, publiĂŠ Ă compte dâ&#x20AC;&#x2122;auteur.

r&44"*4&55­.0*(/"(&4

> Hamid Mokaddem, Accord de NoumĂŠa pou r tous, ĂŠd. de lâ&#x20AC;&#x2122;IFM-NC. > Hamid Mokaddem, Le Discou rs politique kanak, ĂŠd. de la province Nord. Ces rĂŠsultats ont ĂŠtĂŠ ĂŠtablis Ă partir des ventes de lâ&#x20AC;&#x2122;annĂŠe 2012 de quatre OLEUDLUHVHWGLਏXVHXUVGH1RXYHOOH &DOÂŤGRQLHb&DOÂŤGROLYUHVODOLEUDLULH 3HQWHFRVW%RRNâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLQ3DFLਭTXHHW +DFKHिH&DOÂŤGRQLH

> La chorale Amadeus, dirigĂŠe par le chef de chĹ&#x201C;ur Carine Minvielle-Guillemarnaud, a fĂŞtĂŠ ses 20 ans en novembre dernier, au conservatoire de musique et de danse de Nouvelle-CalĂŠdonie.


Ă&#x20AC; lâ&#x20AC;&#x2122;initiative du gouvernement de la Nouvelle-CalĂŠdonie, Oâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDQQÂŤHYDÂŹWUHU\WKPÂŤHSDUODSUHPLÂŞUHÂŤGLWLRQGXIHVWLYDO GHV$UWVGX3D\VTXLDSRXUWKÂŞPHmb&XOWXUHHWFLWR\HQQHWÂŤb} /DQFÂŤOHPDUVFHIHVWLYDOYDVHGÂŤURXOHU¢Oâ&#x20AC;ŤÂŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹFKHOOHGXSD\V pendant un an. Il doit rayonner sur plusieurs ĂŠvĂŠnements, comme le Salon international du livre ocĂŠanien (SILO), OHbIHVWLYDOGX&LQÂŤPDGHVSHXSOHVÂ&#x201E;Q½U½½¤ERURRXHQFRUH OHbPRLVGHOD&LWR\HQQHWÂŤ6DPLVVLRQHVWDXVVLGHVÂŤOHFWLRQQHU ODbGÂŤOÂŤJDWLRQGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDUWLVWHVTXLUHSUÂŤVHQWHUDOD1RXYHOOH&DOÂŤGRQLH au festival des Arts mĂŠlanĂŠsiens en 2014. - A. N.

Š Marie-Jeanne Chatelain

en t ransit

l

(QIÂŤYULHUXQHH[SRVLWLRQRUJDQLVÂŤHSDUOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;Ź$UWRWKÂŞTXH de NoumĂŠa Ă lâ&#x20AC;&#x2122;Atelier du musĂŠe du Montparnasse Ă  Paris a prĂŠsentĂŠ des travaux rĂŠalisĂŠs par vingt-trois artistes calĂŠdoniens, acteurs, plasticiens, poètes et vidĂŠastes. Deux mois plus tĂ´t, certaines de ces Ĺ&#x201C;uvres ÂŤWDLHQWH[SRVÂŤHV¢ODJDOHULH/HFOHFWLFHQDिHQGDQW OHXUGÂŤSDUW&HिHH[SRVLWLRQSUHQGSRXUSRLQWGH dĂŠpart le livre Journal dâ&#x20AC;&#x2122;un corps de Daniel Pennac, paru en mars 2012, pour devenir une vĂŠritable plongĂŠe dans lâ&#x20AC;&#x2122;intimitĂŠ des artistes. ŕĽ&#x2039;HSHQVHQWLOVGHOHXUHQYHORSSHFRUSRUHOOH" Les artistes sâ&#x20AC;&#x2122;auscultent. - N. D.

m

Festiva l

des arts du pays

Corps Ă lâ&#x20AC;&#x2122;Ĺ&#x201C;uvre

Une Ĺ&#x201C;uvre de Marie-Jeanne Chatelain

LिUDWXUH

Ateliers dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcriture

Ă l a Maison du Livre

La Maison du Livre soutient les laurĂŠats 2012 de lâ&#x20AC;&#x2122;aide ¢Oâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDFFRPSDJQHPHQW¢Oâ&#x20AC;ŤÂŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹFULWXUHGHODSURYLQFH6XG-ÂŤUÂŤP\ de Los Santos, Sandra Dumeix, Pablo Nasia et Anissa Nabli vont participer Ă des ateliers animĂŠs par Maxime Le Bras et SydĂŠlia Guirao, tous deux diplĂ´mĂŠs du Conservatoire europĂŠen Gâ&#x20AC;ŤÂŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹFULWXUHDXGLRYLVXHOOH$XSURJUDPPHbFRXUVPDJLVWUDX[ sur la dramaturgie et lâ&#x20AC;&#x2122;art du rĂŠcit, puis des accompagnements personnalisĂŠs en fonction des projets de livre. Lâ&#x20AC;&#x2122;objectif pour ces jeunes plumes est de produire une Ĺ&#x201C;uvre quâ&#x20AC;&#x2122;ils pourront ensuite prĂŠsenter Ă  des ĂŠditeurs. - A. N.

usique

a

Formations

au Poemart

'XDXDYULOOH3RHPDUWSURSRVHGHX[IRUPDWLRQVb ŕ˘&#x2018;/DSUHPLÂŞUHVâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDGUHVVHDXVHFWHXUPXVLFDO&KULVWLDQ%RUGDULHUDQFLHQ directeur artistique de Wagram, lâ&#x20AC;&#x2122;une des plus grosses maisons de disques indĂŠpendantes, apportera son expĂŠrience en management. ŕĽ&#x2039;HOHVWOHUÂśOHGHOâ&#x20AC;ŤÂŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹGLWHXUGXSURGXFWHXUGXPDQDJHUb"&RPPHQW GÂŤPDUFKHUOHVPDLVRQVGHGLVTXHV"&RPPHQWGÂŤYHORSSHUVDFDUULÂŞUHb" ŕ˘&#x2018;/DVHFRQGHVâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLQWLWXOHbPLVHHQDYDQWHWPRQÂŤWLVDWLRQGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹXQSURMHWVXU Internet. Comment se faire connaĂŽtre en utilisant les rĂŠseaux sociaux, <RX7XEH0\VSDFHOHVEORJVb")DEULFH$EVLOÂŤGLWHXUHWVSÂŤFLDOLVWHGX numĂŠrique, partagera ses connaissances. Ces formations payantes (5 000 F CFP par formation) sont ouvertes aux artistes et aux professionnels de la culture, dans la limite des places GLVSRQLEOHV5HQVHLJQHPHQWVHWLQVFULSWLRQVWÂŤO- L. Q.

a

p. 7

Exposition

rt

rts visuels

Une histoire

dâ&#x20AC;&#x2122;Art

Lâ&#x20AC;&#x2122;universitĂŠ de Nouvelle-CalĂŠdonie a ouvert XQ'LSOÂśPHGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;Ź8QLYHUVLWÂŤ '8 VXUOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹKLVWRLUHGHVDUWV en OcĂŠanie, composĂŠ de cinq modules. Le programme propose dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtudier le domaine GHVbDUWVYLVXHOVTXâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLOVVRLHQWPDWÂŤULHOV VXUGHV supports traditionnels : bois, terreâ&#x20AC;Ś) ou immatĂŠriels FRPPHODGDQVHOHFKDQWHWODbPXVLTXH Les admissions se font sur dossier et sont ouvertes DX[WLWXODLUHVGXEDFFDODXUÂŤDW,QWÂŤUHVVÂŤVSDUFHिH KLVWRLUH"3OXVGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLQIRVGDQVOHbFDWDORJXH GHVIRUPDWLRQVVXUZZZXQLYQFQF- G. K.

rts visuels

Ouver ture de saison au Mont-DorE

> Un tee-shirt griffĂŠ par un artiste calĂŠdonien (Laurence Lagabrielle, Miriam Schwam, Wilfried Nehroâ&#x20AC;Ś) ? Contactez Dalook CrĂŠation au 95 24 56 ou dalookcreation@ yahoo.fr, ou sur la page Facebook pour retrouver les diffĂŠrents modèles et points de vente.

ActualitĂŠs dâ&#x20AC;&#x2122;ici

a

rt

/HVHWPDUVSURFKDLQVOHFHQWUH culturel du Mont-Dore ouvre sa saison avec Mouvement libre, un spectacle LPDJLQÂŤSDU'LGLHU'HODKD\H &HिHFUÂŤDWLRQDGRQQÂŤOLHX¢XQH rĂŠsidence dâ&#x20AC;&#x2122;un mois, qui a dĂŠbutĂŠ mi-fĂŠvrier. Sur scène se mĂŞleront DXGLRYLVXHOÂŤFKDVVHVWK¤WUH

> Le prix Michel Lagneau, qui permet Ă un auteur de publier un premier roman, sera dĂŠcernĂŠ en mai. Lâ&#x20AC;&#x2122;Ĺ&#x201C;uvre laurĂŠate sera lancĂŠe en aoĂťt, Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;occasion du SILO 2013.

GDQVHWUDGLWLRQQHOOHNDQDNGDQVH contemporaine, danse du feu, musique africaine, mais aussi jardinage et cuisine. &HmbGRFXPHQWDLUHUÂŤFUÂŤDWLIWK¤WUDOLVÂŤb} entend parler de lâ&#x20AC;&#x2122;art dans son sens le plus large. Lâ&#x20AC;&#x2122;occasion de rassembler DUWLVWHVHWVSHFWDWHXUVGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹKRUL]RQVWUÂŞV GLਏUHQWV - L. Q.

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

a

> Un concours dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcriture sur le thème ÂŤÂ CĂŠlĂŠbrer un paysage de Nouvelle-CalĂŠdonie  est ouvert jusquâ&#x20AC;&#x2122;au 30 avril 2013. Renseignements : www.ecrire-en-oceanie.nc.


p. 8

A ctualitĂŠs dâ&#x20AC;&#x2122;ici t

m

usique

K¤WUH

Bibliothèque du theat re

LÂ ar t

(QDYULOOHWK¤WUHGHOâ&#x20AC;ŤÂ?Ű&#x2018;â&#x20AC;ŹOHRXYUHXQHSHWLWHELEOLRWKÂŞTXHGXWK¤WUHTXLVHYHXW XQOLHXGHWUDYDLOHWGHUHFKHUFKHSRXUOHVSURIHVVLRQQHOVXQOLHXSÂŤGDJRJLTXH pour les enseignants et les ĂŠlèves, et un lieu de dĂŠcouverte pour les amateurs. 9RXVSRXUUH]\OLUHRXUHOLUHOHVDXWHXUVFRQWHPSRUDLQVOHVFODVVLTXHV Gâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLFLHWGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDLOOHXUV5HQVHLJQHPHQWVVXUOHVGLVSRQLELOLWÂŤVbGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹRXYHUWXUHb Laurent Rossini, tĂŠl. : 25 50 52. - A. N. rt

kanak

Ă lâ&#x20AC;&#x2122;honneur

Le Rex,

cinq ans en images

Le Rex, 5 ans dâ&#x20AC;&#x2122;actions dĂŠdiĂŠes aux jeunes Ă&#x20AC; lâ&#x20AC;&#x2122;occasion de ses cinq ans, le Rex lance une publication spĂŠciale : la Revue Vintage'LਏXVÂŤHJUDWXLWHPHQWHQDYULOSURFKDLQOHMRXUGHOD0ÂŤJD5H[3DUW\ HOOHYDUHQGUHKRPPDJHâ&#x20AC;ŤŰ&#x2039;â&#x20AC;ŹHQODLVVDQWXQHODUJHSODFH¢Oâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLOOXVWUDWLRQâ&#x20AC;ŤŰ&#x2039;â&#x20AC;ŹDX[DFWLRQV GHOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHVSDFHVRFLRFXOWXUHOPXQLFLSDOGÂŤGLÂŤDX[DQV'HVDUWLFOHVWKÂŤPDWLTXHV et des messages de jeunes, extraits du Livre dâ&#x20AC;&#x2122;Or 2012, y seront ĂŠgalement intĂŠgrĂŠs. (QਭQODUHYXHGÂŤYRLOHUDODSURJUDPPDWLRQGX5H[SRXU(QTXHOTXHVDQQÂŤHV seulement, la structure est devenue un acteur majeur du dĂŠveloppement artistique HWFXOWXUHOGHODMHXQHVVHFDOÂŤGRQLHQQH$ORUVUHQGH]YRXVDX5H[HQDYULO SRXUSURਭWHUGXVSHFWDFOHGH9â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;Ź-LQJ YLGÂŤRHWSKRWRV SUÂŤYXSRXUOHODQFHPHQW de la Revue Vintage. - A. R.

ACTU

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

a

Lâ&#x20AC;&#x2122;art kanak dispersĂŠHVWOHWKÂŞPHGH Oâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹH[SRVLWLRQSKDUHTXLDXUDOLHXHQFHिH ਭQGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDQQÂŤHDXPXVÂŤHGXTXDL%UDQO\ Ă Paris. Ă&#x20AC; lâ&#x20AC;&#x2122;occasion de son inauguration en octobre, lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtablissement parisien et le Poemart se sont UDSSURFKÂŤVDਭQGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹRਏULUXQSODWHDX PXVLFDOFDOÂŤGRQLHQDX[SUHPLHUV YLVLWHXUV(GRX%RDJDQ<NVRQ*XODDQ et Paul Wamo joueront pendant OHZHHNHQGGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹRXYHUWXUHDYHFOHV musiciens dâ&#x20AC;&#x2122;Edou pour les accompagner. Les Parisiens ne seront peut-ĂŞtre pas les uniques FKDQFHX[¢SURਭWHUGHVVRQRULWÂŤVGX Caillou puisquâ&#x20AC;&#x2122;une tournĂŠe passant par Lyon, Bordeaux, Toulouse, Nantes et Rouen est envisagĂŠe. ZZZTXDLEUDQO\IU- A. R.

Š Le Rex

a

rts visuels

1 % ar tistique, 100 % %'

Neuf artistes ont ĂŠtĂŠ sĂŠlectionnĂŠs après lâ&#x20AC;&#x2122;appel Ă projets lancĂŠ par la province Sud pour la rĂŠalisation dâ&#x20AC;&#x2122;Ĺ&#x201C;uvres dâ&#x20AC;&#x2122;art destinĂŠes Ă  son nouveau centre administratif (quartier de lâ&#x20AC;&#x2122;Artillerie). La plasticienne Mariana Molteni rĂŠalisera la fresque PRQXPHQWDOHTXLRUQHUDOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDFFXHLOGXE¤WLPHQW3RXUOHVVFXOSWXUHVHW OHVLQVWDOODWLRQVFHVRQWOHVSURMHWVGH-HDQ0LFKHO%RHQH)UDQŠRLV8]DQ 5RPDQHb=$ND<DQQ&RQQ\-HDQ0DULH*DQHYDO3DWULFH.DÂąNLOHNRIHHW (OOD7Râ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹRPDJDTXLRQWÂŤWÂŤUHWHQXV&HिHFRPPDQGHDXEXGJHWGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHQYLURQ bPLOOLRQVbGHb)&)3HQWUHGDQVOHFDGUHGHODGLVSRVLWLRQOÂŤJDOHGXDUWLVWLTXH &HिHPHVXUHFRQVLVWH¢UÂŤVHUYHUORUVGHODFRQVWUXFWLRQGHFHUWDLQVE¤WLPHQWV publics, une somme pour la rĂŠalisation dâ&#x20AC;&#x2122;Ĺ&#x201C;uvres dâ&#x20AC;&#x2122;art, spĂŠcialement conçues pour ce lieu. - A. N. > Ă&#x20AC; surveiller sur les ĂŠcrans de Nouvelle-CalĂŠdonie 1ère TV, la diffusion dâ&#x20AC;&#x2122;Imulal, une terre, des racines et des rĂŞves. En 2012, ce documentaire rĂŠalisĂŠ par NĂźne Luepack et Sylvain Derne a reçu le prix du pitch Fifo et le prix Nouvelle-CalĂŠdonie 1ère au festival Ă&#x201A;nĂť-rÝÝ âboro.

MusÊe du quai , Branly :

> Lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠquipe de Villes-Mondes (France Culture), ĂŠtait en NouvelleCalĂŠdonie en dĂŠcembre dernier pour enregistrer une ĂŠmission consacrĂŠe Ă NoumĂŠa. Diffusion prĂŠvue en octobre 2013.

a

rts visuels

Appels

Ă projets

dâ&#x20AC;&#x2122;ar tistes !

Le centre dâ&#x20AC;&#x2122;Art de la Ville de NoumĂŠa lance trois appels Ă projets : ŕ˘&#x2018;Un concours en arts visuels intitulĂŠ mb Tremplin de la crĂŠationb} Il sâ&#x20AC;&#x2122;adresse aux jeunes entre 15 et 26 ans nâ&#x20AC;&#x2122;ayant jamais exposĂŠ. Le dĂŠpĂ´t GHVGRVVLHUVGRLWÂŹWUHHਏHFWXÂŤDYDQWOH 26 avril. ŕ˘&#x2018;Pour lâ&#x20AC;&#x2122;exposition Enchères dâ&#x20AC;&#x2122;Ĺ&#x201C;uvres/ En chair dâ&#x20AC;&#x2122;Ĺ&#x201C;uvre, les artistes sont appelĂŠs Ă  crĂŠer autour du FRPPHUFHbGHOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDUW ŕ˘&#x2018;En lien avec le festival qui a lieu au centre culturel Tjibaou, Waan Danse, dont le centre dâ&#x20AC;&#x2122;Art est un satellite en 2013, les artistes sont invitĂŠs Ă  faire dialoguer les formes artistiques, avec comme objectif premier de valoriser la danse. Les règlements des concours sont disponibles au centre dâ&#x20AC;&#x2122;Art ou sur OHVLWHbZZZQRXPHDQF- A. N.

> LaurĂŠat dâ&#x20AC;&#x2122;un Nickel de lâ&#x20AC;&#x2122;Initiative dĂŠcernĂŠ par la SLN, Jason Mist est allĂŠ en Inde pour perfectionner sa pratique du chaturangui, la guitare traditionnelle indienne. Son projet ? Donner des cours de cet instrument Ă son retour.


m

p. 9

A ctualitĂŠs dâ&#x20AC;&#x2122;ailleurs

usique

Coups de coeur

i n te r n a t i o n a u x Renaissance

- G.K.

rĂ&#x20AC; Marseille, la culture, câ&#x20AC;&#x2122;est capital !

Pleins feux sur Marseille, ĂŠlue Capitale europĂŠenne de la culture en 2013. /DQFÂŤHQMDQYLHUFHSURMHWSKDUHYLVH Ă valoriser le patrimoine culturel et artistique de la rĂŠgion MarseilleProvence. Pour lâ&#x20AC;&#x2122;occasion, des musĂŠes, des salles de concert et dâ&#x20AC;&#x2122;autres espaces Ouverture des festivitĂŠs Ă  Marseille culturels ont ĂŠtĂŠ rĂŠnovĂŠs ou inaugurĂŠs, et la ville sâ&#x20AC;&#x2122;animera de centaines de manifestations. Marseille partage ce titre WUÂŞVFRQYRLWÂŤDYHFODYLOOHGH.RVLFHHQ6ORYDTXLH,OSHUPHWDX[YLOOHVÂŤOXHV dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŞtre, pendant une annĂŠe, le centre des regards de lâ&#x20AC;&#x2122;Europe et assure aussi des UHWRPEÂŤHVSRVLWLYHVVXUOHSODQVRFLDOHWÂŤFRQRPLTXHZZZPSIU- G. K.

rLe Pacifique au diapason du WOMAD

(QPDUVOH3DFLਭTXHHVWDX[FRXOHXUVGX:RUOG of Music, Arts and Dance. Lâ&#x20AC;&#x2122;Australie ouvre les IHVWLYLWÂŤVDYHFOH:20$'HODLGHGXDXPDUV WDQGLVTXHOHV1ÂŤR=ÂŤODQGDLVYLEUHURQWDXU\WKPH GHVPXVLTXHVGXPRQGHGXDXPDUV¢1HZ 3O\PRXWK °OHGX1RUG  (WOD1RXYHOOH&DOÂŤGRQLHb"'XDXPDUVb ZZZZRPDGHODLGHFRPDX Â&#x2021; ZZZWDटFRQ]ZRPDG WOMAD en Nouvelle-ZĂŠlande Â&#x2021; ZZZIDFHERRNFRP:RPDG1F- A.N.

rLâ&#x20AC;&#x2122;annĂŠe AimĂŠ CĂŠsaire

Le 21 janvier, le coup dâ&#x20AC;&#x2122;envoi du centenaire de la naissance dâ&#x20AC;&#x2122;AimĂŠ CĂŠsaire MXLQDYULO DÂŤWÂŤGRQQÂŤ¢)RUWGH)UDQFH 0DUWLQLTXH  3OXVLHXUVUHQGH]YRXVYRQWSRQFWXHUFHिHDQQÂŤHGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹKRPPDJHVHQ)UDQFH HWVXUOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹÂ°OHQDWDOHGXSRÂŞWHHWKRPPHSROLWLTXHRÂťODSUHPLÂŞUHELHQQDOHGHVDUWV et le premier salon du livre lui seront notamment dĂŠdiĂŠs. - A.N.

r Le virage numĂŠrique se confirme

/H6\QGLFDWQDWLRQDOGHOâ&#x20AC;ŤÂŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹGLWLRQSKRQRJUDSKLTXH 6QHS DDQQRQFÂŤXQHFKXWH HQ)UDQFHGHGXPDUFKÂŤGHJURVGHODPXVLTXHHQUHJLVWUÂŤH SK\VLTXH HWQXPÂŤULTXH HQSDUUDSSRUW¢/HVYHQWHVSK\VLTXHVHQUHJLVWUHQW ODSOXVIRUWHEDLVVHbDORUVTXHOHVYHQWHVQXPÂŤULTXHV VWUHDPLQJ DERQQHPHQWVHWWÂŤOÂŤFKDUJHPHQWVOÂŤJDX[ SURJUHVVHQWGH(QXQDQODSDUW GXQXPÂŤULTXHDXVHLQGXPDUFKÂŤGHODPXVLTXHHVWSDVVÂŤHGH¢b - A.N.

> Ă&#x20AC; 66 ans, David Bowie sort son 26e album studio, The Next Day. Une première rĂŠtrospective mondiale est consacrĂŠe Ă lâ&#x20AC;&#x2122;artiste au Victoria and Albert Museum, du 23 mars au 28 juillet 2013.

k$OHF.LQJKDP

Tame Impala est un trio de URFNRULJLQDLUH GH3HUWKDX sud-ouest de lâ&#x20AC;&#x2122;Australie. Son second album Lonerism a ĂŠtĂŠ sacrĂŠ meilleur album de lâ&#x20AC;&#x2122;annĂŠe 2012 par le NME (New Musical Express)XQPDJD]LQH PXVLFDOEULWDQQLTXHLQ਎XHQWLonerism HVWXQDOEXPGHURFNSV\FKÂŤGÂŤOLTXH DX[PÂŤORGLHVK\SQRWLTXHV /HbJURXSHHPPHQÂŤSDUVRQOHDGHU PXOWLLQVWUXPHQWLVWH.HYLQ3DUNHU accompagnĂŠ de Dominic Simper (basse) HWGH-D\:DWVRQ EDिHULH Vâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHVWIRUPÂŤ ਭQ6RQVW\OHPXVLFDOHVWQÂŤGH GLYHUVHVLQ਎XHQFHVbŕĽ&#x152;H)ODPLQJ/LSV &\SUHVV+LOORXHQFRUH-RKQ/HQQRQ KिSZZZP\VSDFHFRPWDPHLPSDOD

m o n de

> En 2012, le single le plus vendu est celui de Michel Telo avec Ai Se eu te pego (Universal Music/Mercury), tandis quâ&#x20AC;&#x2122;Adele a dominĂŠ le classement des ventes dâ&#x20AC;&#x2122;album.

> Après les Ă&#x2030;tats-Unis, le moteur de recherche Google a lancĂŠ sa plateforme de tĂŠlĂŠchargement de musique, Google Play, en Europe.

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

Rock chez nos voisins

du

Chroniques

ŠVille de Marseille

Le dernier album de -LPP\&OLਏ Rebirth, a ĂŠtĂŠ unanimement saluĂŠ par la critique lors de VDVRUWLHHQDR½W 2012. Dans ce nouvel opus enregistrĂŠ Ă Londres et produit par Tim Armstrong (membre du JURXSHSXQN5DQFLG Oâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDUWLVWHUHQRXH DYHFVDSÂŤULRGHVNDHWURFNVWHDG\mb¢ des annĂŠes-lumière de Reggae Night ou +DNXQD0DWDWDb}, comme le souligne OHZHE]LQHUHJJDHIU'â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹH[FHOOHQWV PRUFHDX[Vâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHQFKD°QHQWGHOne More Ă  Childrenâ&#x20AC;&#x2122;s Bread, co-ĂŠcrit par Armstrong, en passant par la reprise de Guns of BrixtonGHV&ODVK%LHQWÂśWHQ live en Nouvelle-CalĂŠdonieâ&#x20AC;Ś - A.N.


p. 10

A ctualitĂŠs Web Int er

ne t

ACTU

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

re Ă se consa c rb N a tion e v t un e n R a s e is it 06, le s n fou rn 0 e 2 te is n u a p d e n D HFWHXUb dĂŠ pe WGDQVFHV VLRQ usic a le in Q m OD LO ie D tr Y s D u LਏX lâ&#x20AC;&#x2122; ind UVRQQHVWU OLHX[GHG te u rs DODX[SH GXFWHXUV uc UR d S ro  VLWHFHQWU p UV s H J le DQD s et rdables DUWLVWHVP ia ir e, les music ie n o b res e t a d b ĂŠ li s rm  n te o ti in solu WLRQHWGH Pa r c e t ou v e r d e s FROODERUD RQYLD tr H t G n V e ÂŤ v LW u LO e p RWL VVLE ULUGHVSR MRXUGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹKXL/DSURP VHDX[ SRXUVâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹRਏ DX VUÂŤ H V OH G E Q R VD WL Q â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹXWLOLVD QGLVSH O L J ¢ H Q HWDX[ F WL H U¤ H UN J PD HVLWHS UP n e n t FWLRQQH / Q  R V

I J Q OR R WL E n 5HYHUE1D 7ZHHWHU istes qu â&#x20AC;&#x2122;i ls sou ti e )DFHER RN rt istes, les a rt â&#x20AC;&#x2122;a r d e s VRFLDX[ id n o â&#x20AC;&#x2122;a li d il n v esti r e t e de u x m 1DWLRQ fa ns de sâ&#x20AC;&#x2122;i n a ĂŽt re. A v e c p lus d GH5HYHUE - L. Q. H F Q H X n ਎ o c Oâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLQ ĂŠ e s. Ă se fa ir e WGHODEHOV c es de rn iè res a n n QQDLUHVH re LR ĂŽt VW H ro c J H e G d n â&#x20AC;&#x2122;a c essĂŠ

FHPHQW ]DXਭQDQ 3DUWLFLSH t c rĂŠ a ti fs e de proje ts  ¢ H JU¤F LQQRYDQWV H] b9RXVDLP P R F  8OXOH OD  ODGDQVH QJDJÂŤV OHWK¤WUH H V WH ÂŹ 9RXV b" H X T VL X P HQWDOb" YLURQQHP vous GDQVOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHQ ign ou le des L a m od e HVLWHHVW b"$ORUVF H VV UH WÂŤ LQ proje ts vous. D es XYRLU fa it pou r USR IRQGVSRX QGHQWGHV MHWVUÂŤSHUWRULÂŤVHW H ि D H Y WL HF UR YLVÂŤHFROO WHQLUOHVS nt YDQWVRX¢ WYRXVSRXYH]VRX R ra tu it e me Q g r LQ e  s IV o WL p UL ro le Vox ou VF p FUÂŤD , Q lu L rs U LV u forum c rĂŠ a te u U8QHIR rs a u r VH e le n OL D Ă ip ÂŤ s ic U VH n ta ire s, p a rt roje ts, bie s c om m e s de fond nsâ&#x20AC;Ś de p o te ti c c e ll le o ĂŠ c s la isse r de t e ses s proje ts lu le a v e c vos propre oir la QHZVOHŕĄ&#x2021;HU U v ce e n core re Q. L.  U V½

tou t n e u f, Tou t be a u A C E N C la S le sit e de tĂŠ des - la Soc iĂŠ e u rs C omposit e A u te u rs, d rs u e t Ă&#x2030;dit e ie n o d lĂŠ -C a N ou v e ll e rĂŠ a P u n e u v e. a fa it p e a KDUWH F H OO H E V Gâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹXQHWUÂŞ V . HDX[WUDLW es v idĂŠos JUDSKLTX u son e t d DWHXUV te d n , e s s fo rĂŠ in p des s, il FUÂŤ du p a y s, oc ĂŠ a n ie n SURSRVÂŤVb UÂŤDWLRQ c u lt u re ll e RXVVRQW tĂŠ Y DF li [ O a X ¢ D tu Q c LS H a F lâ&#x20AC;&#x2122; VRXWL e, OHWVSULQ HVDUWVHW dagogiqu G ĂŠ X &LQTRQJ p D UH re X iè E n  a & m V 1 e ( LW d & UR t 6$ OHVG ti ons e GLਏXVHXUV GPLVVLRQ a u x qu e s â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹD  e G H ir V X Q T fo LR VL e X LW d e QG WODP Sous form VWH[SOLTXÂŤbOHVFR  RQFHUQHQ F UV L X X VH T X LV H Lਏ \ WRXW VGHVG UHQWHVOR ÂŤ WH Lਏ LV G  UW H V D H LW V O XHOHV YHVGH Gâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDXWHXU 1RWH]T PLQLVWUDWL UH G R D F c V Q e H H v K a V UF e us LHQSOX OHVGÂŤPD ĂŠ es gĂŠ n ĂŠ re FLÂŤWÂŤHWE e de don n , des li e ns u ti les VGHODVR u Q q R n a VL b LV e P un OHV in istr a ti fs H- L. Q. ga le me n t e n ts adm RWRWKÂŞTX propose ĂŠ d e s do c u m HWXQHSK

> Les danseurs calĂŠdoniens ont leur espace sur la toile. Le blog mordusdedansenc.blogspot.com prĂŠsente des styles de danse, les compagnies, les ĂŠcolesâ&#x20AC;Ś

n n e Ă&#x2030; c ri re c a lĂŠdon ie n o ti ia HWIDLUH c o [GLŕ¤&#x17E;XVHU t de lâ&#x20AC;&#x2122; ass X e LH rn bP te m In e c ti f d n design L e sit e pou r obje b} A v e c u H a X T ie ŕ¤&#x; n e rt e a FL ĂŠ D c en O la dĂŠ cou v WXUHGX3 c tu re e t Ă li n ĂŠ e Ă  ODOLŕĄ&#x2021;ÂŤUD le UH °W la D Ă  Q e Q FR in v it , dĂŠ c lĂŠga n t, il dâ&#x20AC;&#x2122;a c c u e il x sobre e t ĂŠ . S a p a ge rs ropose a u u p te t, u a n aux e lâ&#x20AC;&#x2122; a v e d r e ri d d e n ou v e n L dâ&#x20AC;&#x2122;u n c a le FKHUSDUP  la ma n iè re HOâ&#x20AC;ŤÂŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹFULWXUHGHSLR G HDFWXDOLWÂŤ a u V G DUXEULTX ir / JRXUPDQ n V te OH e LF s UW e t de QWVD jou r, p e rm s con cou rs VHVGLਏUH Ă  e is m t de me n de li v res, UGHV rĂŠgu li è re p a ru ti ons HSUÂŤVHQWH WDKLWLHQV s G e d VW t H n H LW ra V cou GX DWDLV /â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLQWÂŤUÂŹW DLVYDQX OLिUDLUHVŰ&#x17E; OLHQVQÂŤR]ÂŤODQG sse Ă  tou te re tĂŠ n XVWUD c ĂŠ a n ie sâ&#x20AC;&#x2122;i O n e t pa r DXWHXUVbD re a ri e n p ass n n ie ns. Ă&#x2030; c Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;essa i, n a e t c a lĂŠdo m ro c ri t, du forme dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠ - A. N. e t la B D. la poĂŠsie

> Lâ&#x20AC;&#x2122;auteur Bernard Berger a un projet de dessin animĂŠ en > Victoires du Reggae 2013, Soul Sindikate & Dub langue kanak : Les aventures de Timek et Kaillou. Trooper et Flamengo sont arrivĂŠs en 3e position dans les Ă&#x20AC; dĂŠcouvrir sur You Tube. catĂŠgories album roots de lâ&#x20AC;&#x2122;annĂŠe et album reggae local de lâ&#x20AC;&#x2122;annĂŠe. Tous les rĂŠsultats sur www.reggae.fr.


KaNe ka

usique

L

C hronique

p. 11

M

e kaneka est un jeune homme !

&HिHSHUWLQHQWHUHPDUTXHGH *HRUJLD5RXVVHOSURMHिHXQHOXPLÂŞUH QRXYHOOHVXUPHVU਎H[LRQV Pour les besoins dâ&#x20AC;&#x2122;un livre contant Oâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹKLVWRLUHGHFHिHPXVLTXHMHUHFXHLOOH les tĂŠmoignages dâ&#x20AC;&#x2122;artistes et de personnalitĂŠs qui ont marquĂŠ ce mouvement. Ne lâ&#x20AC;&#x2122;ayant pas vĂŠcu directement, jâ&#x20AC;&#x2122;envisage dâ&#x20AC;&#x2122;abord ce passionnant travail comme une plongĂŠe dans le passĂŠ. Mais Georgia, qui conduisit le tĂŠlĂŠspectateur Ă la rencontre des artistes dans lâ&#x20AC;&#x2122;intimitĂŠ de leur crĂŠation, pointe dâ&#x20AC;&#x2122;emblĂŠe son avenir. Ma sĂŠrie Gâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLQWHUYLHZVTXâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHOOHLQDXJXUHQHFHVVHUDGH FRQਭUPHUFHिHYLVLRQIXWXUH

Gilbert TĂŠin

Journaliste musical, François Bensignor est ĂŠgalement responsable du Centre dâ&#x20AC;&#x2122;information des musiques traditionnelles et du monde Ă lâ&#x20AC;&#x2122;Irma et contribue activement au site Mondomix. Retrouvez son portrait dans la rubrique MĂŠtiers.

OHVFKHPLQVYHUVXQHUHFRQQDLVVDQFH LQWHUQDWLRQDOH1RGHDN-HP¤¤ 0HDb1HEHIÂŹWHQWOHXUVDQVGDQV XQHbUHFUXGHVFHQFHGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDFWLYLWÂŤVFUÂŤDWLYHV %HWKHODUHQD°W/â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹÄ&#x2022;XYUHGHWUDQVPLVVLRQ ne cesse de former les musiciens qui GHPDLQSRUWHURQWODSDUROHNDQDN /HNDQHNDHVWXQMHXQHKRPPHHWLOVHSRUWHELHQb Comment imaginer quâ&#x20AC;&#x2122;en MĂŠtropole les musiques issues des traditions de lâ&#x20AC;&#x2122;Hexagone puissent UHSUÂŤVHQWHUSOXVGHVGHX[WLHUVGHODGLਏXVLRQ GHPXVLTXHHQUHJLVWUÂŤHb"&â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHVWSRXUWDQWELHQ ODbVLWXDWLRQTXLSUÂŤYDXWHQ1RXYHOOH&DOÂŤGRQLH VoilĂ sans doute lâ&#x20AC;&#x2122;une des meilleures raisons de FURLUHHQOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDYHQLUGXNDQHNDXQWUÂŤVRU¢FKÂŤULU Par François Bensignor

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

Š Ă&#x2030;ric Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba

Aucun des artistes qui ont IRQGÂŤOHVEDVHVGXNDQHND FRPPH0RÂąVH:DGUD RX*LOEHUW.DORRQEDW TĂŠin, ne manifeste de nostalgie en ĂŠvoquant ODbQDLVVDQFHGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹXQDUWGRQW ils furent les premiers acteurs. Lâ&#x20AC;&#x2122;intĂŠgrant Ă XQHbFRQFHSWLRQGXPRQGH qui dĂŠpasse largement lâ&#x20AC;&#x2122;expression artistique, ils lâ&#x20AC;&#x2122;envisagent comme un outil structurant du cosmos dans lequel leurs vies sont projetĂŠes. Comme eux, les reprĂŠsentants de la gĂŠnĂŠration VXLYDQWHQHPÂŤQDJHQWSDVOHXUVHਏRUWVSRXUSDVVHU le relais aux jeunes. La dynamique autour de Waan HQWUD°QH9KLULQHW-RVÂŤSKLQHYHUVGHQRXYHOOHV VRQRULWÂŤVTXLHQULFKLVVHQWOHXUYRFDEXODLUH PXVLFDO$QQÂŤHDSUÂŞVDQQÂŤH(GRX'LFN +QDWU RX9DPDOH\LQVFULYHQWOHNDQHNDDXSDWULPRLQH des musiques du monde, initiant les publics GHVbDQWLSRGHVDX[U\WKPHVGHOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDUFKLSHO*XODDQ &HOHQRGRX6XPDHOHFRQWLQXHQWGHGÂŤIULFKHU

Š Ă&#x2030;ric Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba

Lâ&#x20AC;&#x2122;Ĺ&#x201C;uvre de transmission ne cesse de former les musiciens qui demain porteront la parole kanak.


p. 12

Ă&#x2030;vĂŠnements m BIENVENUE AU usique

womad.NC www.womad.org www.facebook.com/WomadNc

Les 13, 14 et 15 mars, le centre culturel Tjibaou et le Poemart prÊsentent le festival WOMAD, le World Of Music Arts and Dance. Une première en Nouvelle-CalÊdonie.

D

CÊlÊbration des musiques du monde Le WOM A D rÊunit de grands talents GHODPXVLTXHDਭQGHSURPRXYRLU les cultures du monde. Son objectif est Êgalement de montrer comment

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

Š Meytier

Souad Massi

ces peuples existent musicalement, avec leurs singularitÊs, dans des sociÊtÊs de plus en plus globalisÊes. Venus des quatre coins de la planète, les artistes se

rencontrent, partagent et cĂŠlèbrent, avec le public, lâ&#x20AC;&#x2122;universalitĂŠ de la musique. Le Poemart et le centre culturel Tjibaou, conscients de lâ&#x20AC;&#x2122;importance symbolique, promotionnelle et artistique de lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠvĂŠnement pour la musique du pays, ont su saisir lâ&#x20AC;&#x2122;opportunitĂŠ et crĂŠer de nouvelles passerelles.

Trois soirĂŠes dâ&#x20AC;&#x2122;exception $XSURJUDPPHGHFHिHSUHPLÂŞUH ÂŤGLWLRQFDOÂŤGRQLHQQHbGHVDUWLVWHV locaux et internationaux issus de la VFÂŞQHUHJJDHNDQHNDHWDIUREHDW PDLVDXVVLGXWK¤WUHHWGHODSRÂŤVLH /D-RXUQÂŤHGHODIHPPHD\DQWOLHX quelques jours auparavant, le festival sâ&#x20AC;&#x2122;ouvrira le 13 mars avec une programmation au fĂŠminin.Le public pourra dĂŠcouvrir des artistes de TXDOLWÂŤDYHFQRWDPPHQWODbSUÂŤVHQFH GHOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹH[FHSWLRQQHO-LPP\&OLਏTXL clĂ´turera la dernière soirĂŠe en belles YLEUDWLRQVMDPDÂąFDLQHV$YDQWOHOLYH WDQWDिHQGXGHODbOÂŤJHQGHGXUHJJDH un plateau musical local accueillera OHPHLOOHXUGHODPXVLTXHNDQDN/D crĂŠation sera en tournĂŠe dans toute la )UDQFHਭQbHWOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹRQUHWURXYHUDSHXW ÂŹWUHOHVbPXVLFLHQVGDQVOHVSURFKDLQV WOM A D du monde entier. Le festival est une porte ouverte sur OHbPRQGHXQHLQYLWDWLRQDXYR\DJH aussi bien pour les spectateurs que pour OHVDUWLVWHV9HQH]QRPEUHX[ Par LĂŠna Quiller

LE PROGRAMME

Mercredi 13 mars : Nayrouz (NC) - kaneka Free Women Chaud (NC) - thÊâtre humour Souad Massi (AlgĂŠrie) - chanson, World Music (le 14 Ă KonĂŠ et le 15 Ă  Bourail) Jeudi 14 mars : Bethela (NC) - folk mĂŠlanĂŠsien Stan and the Earth Force (Vanuatu) - reggae Antibalas (Ă&#x2030;tats-Unis) - afrobeat Vendredi 15 mars : Boagan (NC) â&#x20AC;&#x201C; kaneka* Paul Wamo (NC) â&#x20AC;&#x201C; poĂŠsie* Edou (NC) â&#x20AC;&#x201C; kaneka* Ykson (NC) â&#x20AC;&#x201C;kaneka soul* Gulaan (NC) â&#x20AC;&#x201C; kaneka* Jimmy Cliff (JamaĂŻque/Royaume-Uni) â&#x20AC;&#x201C; reggae

* Ce plateau musical sâ&#x20AC;&#x2122;envolera en octobre pour le musĂŠe du quai Branly Ă Paris, Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;occasion dâ&#x20AC;&#x2122;une exposition sur lâ&#x20AC;&#x2122;art kanak dispersĂŠ. 

Š DR

HSXLVGDWHGHOD première ĂŠdition au Royaume-Uni, ce festival international des musiques du monde, initiĂŠ par Peter Gabriel, est RUJDQLVÂŤFKDTXHDQQÂŤHGDQVSOXVLHXUV SD\VDX[Â&#x2039;WDWV8QLV¢$ERX'KDELDX Royaume-Uni, en Espagne, en NouvelleZĂŠlande, en Australie et pour la SUHPLÂŞUHIRLVFHिHDQQÂŤHHQ1RXYHOOH CalĂŠdonie.


p. 13

oncours

LE SLAM

Ă&#x2030;vĂŠnements

c

DE TOUTES LES

VICTOIRES Š Ă&#x2030;ric Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba

La troisième ĂŠdition du concours de slam, organisĂŠe par la bibliothèque Bernheim, la Maison du Livre et le Rex, avec le soutien de la province Sud, dĂŠmarre en avril. Les inscriptions sont ouvertes jusquâ&#x20AC;&#x2122;au 31 mars.

Laurent Ottogalli, Erwan Botrel (ci-dessus) ou encore Lincey Sioremu ont ÊtÊ rÊvÊlÊs grâce au concours de slam.

Lâ&#x20AC;&#x2122;expĂŠrience du concours

Š Ă&#x2030;ric Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba

OrganisĂŠ dans les trois provinces, du 3 avril au 17 juillet, le concours de slam comporte GHX[FDWÂŤJRULHVGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹÂ¤JHbDGRV PRLQVGHDQV  et adultes. Plusieurs soirĂŠes ĂŠliminatoires SHUPHिHQWDX[SDUWLFLSDQWVGHVHPHVXUHU VXUVFÂŞQHDYDQWODJUDQGHਭQDOH&RQIURQWHU les slameurs aux artistes de lâ&#x20AC;&#x2122;extĂŠrieur est LPSRUWDQWSRXUODELEOLRWKÂŞTXH%HUQKHLP 'HSXLVGHVVODPHXUVIUDQFRSKRQHV

Ă&#x2030;liminatoire au centre dâ&#x20AC;&#x2122;Art en 2011.

YLHQQHQWFRDFKHUOHVFRQFXUUHQWV vers le milieu des ĂŠliminatoires. Lors de la prĂŠcĂŠdente ĂŠdition, Marco Dsl (Lyon) et Teddy Iafare-Gangama (RĂŠunion) sont venus entraĂŽner nos slameurs calĂŠdoniens. Des rencontres fortes en ĂŠmotion et en partage.

Slameur un jour, slameur toujours ÂŤ Ce concours permet la dĂŠcouverte de nouveaux talents et donne

la première partie du spectacle Slam Circus qui rĂŠunissait Paul :DPR(UZDQ%RWUHOHWGHX[ slameurs français, Rouda et Lyor. La qualitĂŠ des textes, ainsi que lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠnergie des jeunes slameurs calĂŠdoniens, ont conquis les spectateurs. Pour connaĂŽtre OHVSURFKDLQVODXUÂŤDWVGX FRQFRXUVUHQGH]YRXVOH bMXLOOHWORUVGHODJUDQGHਭQDOH Par LĂŠna Quillier

LibertĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;expression, libertĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;interprĂŠtation,

le slam est une pratique sans contraintes ni structure dĂŠfinie. ¢HQWHQGUHGHVWH[WHVTXLQH VRUWLUDLHQWSDVDXWUHPHQW}, H[SOLTXH&KULVWRSKH$XJLDV OHGLUHFWHXUGHODELEOLRWKÂŞTXH %HUQKHLP3RXUDFFRPSDJQHUFHV ĂŠtoiles naissantes, les laurĂŠats des deux catĂŠgories sont invitĂŠs Ă participer Ă  une crĂŠation lâ&#x20AC;&#x2122;annĂŠe suivant le concours. Câ&#x20AC;&#x2122;est ainsi quâ&#x20AC;&#x2122;en 2012, 6ODP3OD\ a fait

MĂ&#x2030;MO CONCOURS DE SLAM

Les inscriptions sont ouvertes jusquâ&#x20AC;&#x2122;au 31 mars dans les ĂŠtablissements organisateurs. Lors du dernier concours, les laurĂŠats ont reçu, entre autres, un iPad (catĂŠgorie ados), un dĂŠplacement en MĂŠtropole en vue dâ&#x20AC;&#x2122;une prestation avec dâ&#x20AC;&#x2122;autres slameurs français (catĂŠgorie adultes)â&#x20AC;Ś

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

P

our participer, il ne vous faudra que vos mots, votre voix et votre sincĂŠritĂŠ. Les textes sont ouverts Ă toutes sortes de FRPSRVLWLRQVHWGHWKÂŤPDWLTXHV LibertĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;expression, libertĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;interprĂŠtation, le slam est une SUDWLTXHVDQVFRQWUDLQWHVQLVWUXFWXUHGਭQLH /LEUHDXVVLGDQVVDIRUPHbOHFDQGLGDWSHXW FKDQWHUU\WKPHUGLUHRXOLUH/HVFULWÂŞUHVGX MXU\VRQWDXQRPEUHGHWURLVbODTXDOLWÂŤGX texte, lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠlocution et la prĂŠsence scĂŠnique.


p. 14 Ă&#x2030;vĂŠnements

E cr i ts CALĂ&#x2030;DONIENS

l

LिUDWXUH

EN TERRE

PARISIENNE

Du 22 au 25 mars, des auteurs et ĂŠditeurs calĂŠdoniens ont rendez-vous avec les professionnels de lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠdition lors du 33e Salon du livre de Paris.

L

e Salon du livre de 3DULVHVWXQGHVUHQGH] vous incontournables de lâ&#x20AC;&#x2122;annĂŠe pour tous les acteurs internationaux des mĂŠtiers du livre. En 2012, il a accueilli près de bbSURIHVVLRQQHOVGRQWDXWHXUVHWSOXVGH 190 000 visiteurs. Depuis 2006, Lire un paysâ&#x20AC;Ś OD1RXYHOOH&DOÂŤGRQLHâ&#x20AC;ŤŰ&#x2039;â&#x20AC;ŹOHSÂśOHUHJURXSDQW lâ&#x20AC;&#x2122;Association des ĂŠditeurs calĂŠdoniens et la Maison GX/LYUHâ&#x20AC;ŤŰ&#x2039;â&#x20AC;ŹHWOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;Ź$VVRFLDWLRQGHVÂŤGLWHXUVGH7DKLWL sâ&#x20AC;&#x2122;unissent pour organiser la tenue dâ&#x20AC;&#x2122;un stand commun au sein du Village Outre-mer.

La littĂŠrature jeunesse Ă lâ&#x20AC;&#x2122;honneur

Š collectif enn2004@free.fr

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

&HिHDQQÂŤHODGÂŤOÂŤJDWLRQFDOÂŤGRQLHQQHFRPSWH plusieurs auteurs et ĂŠditeurs jeunesse. mb1RXVDYRQV retrouvĂŠ une production de livres pour enfants de qualitĂŠ, câ&#x20AC;&#x2122;est pourquoi nous avons dĂŠcidĂŠ de la valoriser sur notre VWDQGb}VRXOLJQH-HDQ%ULFH3HLUDQROHGLUHFWHXUGH la Maison du Livre. Le public parisien pourra ainsi rencontrer Peggy Bonnet-Vergara et lâ&#x20AC;&#x2122;illustrateur Romain Flamand (Lâ&#x20AC;&#x2122;Ă&#x2030;nigme du bambou gravĂŠ, ĂŠd. de /â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;Ź$िUDSHUÂŹYH Â&#x2039;OLVDEHWK)URPHQWHDX3XFKHX Moi, ShĂŠraĂŻssaâ&#x20AC;Ś Ou le retour en tribu, ĂŠd. du Cagou), Isabelle Revol (Fleur dâ&#x20AC;&#x2122;ignameÂŤG&DWKHULQH/HGUX DLQVLTXH Liliane Tauru, auteure et responsable des ĂŠditions Plume de Notou.

Plus de 190 000 visiteurs en 2012.

Les catĂŠgories roman, nouvelle, poĂŠsie et essai seront UHSUÂŤVHQWÂŤHVSDUOHVDXWUHVDXWHXUVLQYLWÂŤVbÂ&#x2039;ULF$OELHUR $QQH%LKDQ-DFTXHOLQH([EUR\DW&DWKHULQH/DXUHQW+DPLG 0RNDGGHPHW$UOHिH3HLUDQR

PrÊparatifs Le 19 mars, en amont du salon, une soirÊe aura lieu ¢OD0DLVRQGHOD1RXYHOOH&DOGRQLHDਭQGHIDYRULVHU OHVUHQFRQWUHVHQWUHOHVDXWHXUVHWOHVPGLDV$XSURJUDPPHb prÊsentation de la dÊlÊgation calÊdonienne à Paris et du SURFKDLQ6DORQLQWHUQDWLRQDOGXOLYUHRFDQLHQ SILO) qui se GURXOHUDHQDR½W¢3RLQGLPL/HVLQYLWVSRXUURQWJDOHPHQW GFRXYULUOHPDJD]LQHEndemix qui ne manquera pas de vous tenir au courant du sÊjour parisien de nos auteurs locaux. Par Annabelle Noir

LES GRANDS RENDEZ-VOUS DU SALON DU LIVRE 2013

Les Lettres roumaines sont les invitĂŠes dâ&#x20AC;&#x2122;honneur de cette 33e ĂŠdition, tandis que Barcelone en est la ville cĂŠlĂŠbrĂŠe. Au rayon des nouveautĂŠs, le salon inaugure un espace entièrement dĂŠdiĂŠ aux livres de cuisine : le Square culinaire, ainsi quâ&#x20AC;&#x2122;un secteur permettant aux visiteurs de faire lâ&#x20AC;&#x2122;acquisition de documents rares, dâ&#x20AC;&#x2122;hier et dâ&#x20AC;&#x2122;aujourdâ&#x20AC;&#x2122;hui. www.salondulivreparis.com


Faisons circuler les livres !

C’est GRATUIT et SANS I NSCRI PTION !

COMMENT ÇA MARCHE ? emprunter un livre le lire à son rythme le redéposer dans un des points Passe-Livre

T

ous les ouvrages présentés dans les points Passe-Livre peuvent être empruntés gratuitement et sans inscription. Une fois lus, ils doivent simplement être ramenés dans un des points Passe-Livre. Fondé sur la confiance, ce dispositif s’appuie aussi sur la générosité de chacun : n’hésitez pas à faire don de vos livres, ils viendront ainsi alimenter le fonds du Passe-Livre.

INFORMATION Maison du Livre de la Nouvelle-Calédonie, tél. 28 65 10 accueil@maisondulivre.nc www.maisondulivre.nc

ENDEMIX n° 02 mars - avril -mai 2013

Tous les points Passe-Livre sur www.plan.nc


p. 16

G rande interview Depuis sa victoire au concours Neuf semaines et un jour en 2010, Boagan a sorti un single numĂŠrique en juin dernier et prĂŠpare la sortie dâ&#x20AC;&#x2122;un EP (ou maxi) cette annĂŠe. Ă&#x20AC; seulement 23 ans, ce jeune artiste talentueux est auteur, compositeur et interprète.

m

usique

boagan

ous ĂŞtes tombĂŠ dans la musique quand vous ĂŠtiez petit, racontez-nous commentâ&#x20AC;Ś

V

Â&#x201A;ODPDLVRQ¢3RLQGDK KonĂŠ, ndlr), tout le monde joue dâ&#x20AC;&#x2122;un instrument ou FKDQWH0DPÂŞUHGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹRULJLQHYDQXDWDLVH DGRUHFKDQWHU0RQSÂŞUHTXLOXLÂŤWDLW dâ&#x20AC;&#x2122;origine mĂŠlanĂŠsienne, jouait de la guitare. Mes cinq frères, eux, sont fans dâ&#x20AC;&#x2122;Ă&#x2030;ric Clapton. Nous jouons souvent ses morceaux ensemble, Ă la guitare. Et puis comme mes parents sont protestants et très pratiquants, les prières se sont toujours mĂŞlĂŠes aux FKDQWVGDQVODIDPLOOH

Mais comment avez-vous appris la musique ?

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

Lorsque jâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtais adolescent, jâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcoutais tout ce qui passait Ă la radio. Puis, trois de mes frères sont partis HQ0ÂŤWURSROHSRXUHਏHFWXHUOHXU service militaire. Ils me rapportaient GHVbFDVVHिHVÂ&#x201A;Oâ&#x20AC;ŤÂŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹSRTXHMâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDL਎DVKÂŤVXU =XFFKHURVDYRL[VRQVW\OH-â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDLDSSULV la musique sur le tas, en piquant les instruments de mes frères. Dâ&#x20AC;&#x2122;ailleurs, MHQâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDLMDPDLVDFKHWÂŤGHJXLWDUH(rires). -HFRQWLQXH¢OHXUHQHPSUXQWHUPÂŹPH pour faire des scènes.

Quels souvenirs gardez-vous de votre passage aux Francofolies de La Rochelle en 2011 ?

-HQâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDLMDPDLVHXXQSXEOLFFRPPH FHOD,OÂŤWDLWDXWRSb-â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDLHVVD\ÂŤGH reprĂŠsenter le pays au maximum. /HU\WKPHNDQHNDQâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDSDVÂŤWÂŤUDMRXWÂŤ pour le concert. Contrairement Ă ce que tout le monde pense, il faisait partie de la version originale.

Après, ce qui ĂŠtait fantastique, câ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtait de rencontrer des artistes comme Ben Oâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;Ź2QFOH6RXO$VDRXELHQHQFRUH7LNHQ -DK)DNRO\&HVRQWGHVDUWLVWHVWUÂŞV accessibles.

Quels sont les instruments que vous pratiquez ? Et lequel prÊfÊrez-vous ?

-HMRXHGHODJXLWDUHGHODEDVVH GHODEDिHULHHWMHPHVXLVPLV¢OD WURPSHिHSHQGDQWXQDQ&HODPH SHUPHWDXMRXUGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹKXLGHODLVVHUGHOD place aux cuivres lorsque je compose. Mais mon instrument favori reste le SLDQR-â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDLIDLWÂŤJDOHPHQWXQVWDJH GHVD[RSKRQHDXFRQVHUYDWRLUHGH .RQÂŤDYHF0DUF$XUHOXQPXVLFLHQ africain. On me dit souvent que je suis SOXVVHQVLEOHDXSLDQR-â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDLPHELHQ UHSUHQGUHOHVbPRUFHDX[GHFKDQWHXUV FRPPH6WHYLH:RQGHU5RG6WHZDUW Bob Marley, Steel Pulse. La plupart du temps, je joue du Stevie Wonder.

Comment procÊdez-vous pour composer vos chansons ?

-â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDLPHÂŤFULUHFKH]PRLVRXVODFDVH ou Ă lâ&#x20AC;&#x2122;air libre, ça dĂŠpend. La majoritĂŠ GHPHVFKDQVRQVRQWÂŤWÂŤÂŤFULWHVGDQV Oâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLQWLPLWÂŤGHODQXLW-â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHQDLSOXVGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹXQH VRL[DQWDLQHDXMRXUGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹKXLGRQWXQH GL]DLQHTXHMHJDUGHMXVWHSRXUPRL Pour ĂŠcrire, MHPHGÂŤWHQGVHWŠDYLHQWDYHF਎XLGLWÂŤ La musique des mots coule dans mon sang. La musique est comme un dĂŠfouloir. Sans elle, jâ&#x20AC;&#x2122;explose.

Quels thèmes aimez-vous dĂŠvelopper dans vos morceaux ? -â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDLPHELHQODLVVHUSDUOHUPHV VHQWLPHQWV-â&#x20AC;ŤÂŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹYRTXHOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDPRXU

lâ&#x20AC;&#x2122;amitiĂŠ, la sociĂŠtĂŠ, lâ&#x20AC;&#x2122;environnementâ&#x20AC;Ś -â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDLDXVVLSDVPDO de revendications. Dans mes textes, MHbPHPRTXHSDUIRLV de certains concepts, pour moi ridicules, FRPPHOHbIÂŤPLQLVPH RXOHbPDFKLVPH(rires). -â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDGPLUHOHVWH[WHV Gâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDUWLVWHVFRPPH-HDQ -DFTXHV*ROGPDQ)UDQFLV Cabrel ou Corneille.

Vous considĂŠrez-vous comme un artiste engagĂŠÂ ?

/â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDUWLVWHSHXWVHSHUPHिUH de faire des excès, dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŞtre Ă contre-courant. Dâ&#x20AC;&#x2122;ailleurs, jâ&#x20AC;&#x2122;ai WRXMRXUVÂŤWÂŤFRPPHŠD-HPH considère comme un artiste combatif, mais pas forcĂŠment engagĂŠ. Il nâ&#x20AC;&#x2122;y a pas de rĂŠvolte dans le fond. Câ&#x20AC;&#x2122;est juste un appel.

Parlez-nous de votre projet de sortie dâ&#x20AC;&#x2122;un EP cette annĂŠeâ&#x20AC;Ś

Il sâ&#x20AC;&#x2122;agit dâ&#x20AC;&#x2122;un maxi de cinq ou VL[WLWUHVHQYLURQ&â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHVW3KLOLSSH Buston qui va sâ&#x20AC;&#x2122;occuper du mixage dans son studio, Open Tuning. Le mastering sera, lui, rĂŠalisĂŠ en Allemagne. On espère pouvoir sortir Oâ&#x20AC;Ť(Ű&#x2018;â&#x20AC;Ź3Gâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLFLਭQDYULO Propos recueillis par AmĂŠlie Rigollet


p. 17

Premier single Retour aux sources en sortie numĂŠrique en juin 2012. Disponible sur les sites iTunes, 7digital, 6WDU]LN9LUJLQPDJH$PD]RQHW'HH]HU (QUHJLVWUÂŤGÂŤEXWSDU3KLOLSSH%XVWRQ au studio Open Tuning et mixĂŠ par Larry )ULFNH¢0L[%R[HQ$OOHPDJQH Â&#x201A;YHQLUb8Q(3GHFLQTRXVL[WLWUHV

Grande interview

kÂ&#x2039;ULF$XEU\HW3XVK 3XOO

discographie

Formation actuelle

Š Ă&#x2030;ric Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba

%RDJDQbFKDQWFODYLHUSHUFXVVLRQV $XUÂŤOLH+DPDLGHbFKÄ&#x2022;XUV Â&#x2039;ULFÂ&#x2039;ULDOH guitare ĂŠlectrique 'HUHN0ÂŤWLYLHUEDिHULH 3KLOLSSH%XVWRQb basse, clavier 6WXGLR3URVWURPSHिHSLDQR

Henri Gorohouna, alias Boagan Boagan sâ&#x20AC;&#x2122;est produit lors du dernier Oazikâ&#x20AC;&#x2122;s de lâ&#x20AC;&#x2122;annĂŠe 2012 au centre culturel Tjibaou et durant le festival Akawaan Ă Lifou. Un retour sur scène attendu.

Sans elle, jâ&#x20AC;&#x2122;explose.

Vous ĂŞtes plutĂ´t... %RE0DUOH\RX5ROOLQJ6WRQHVb" %RE0DUOH\FDULODXQHKLVWRLUHSDV comme les autres et puis, câ&#x20AC;&#x2122;est un mĂŠtis, comme moi. Le mĂŠlange des cultures, des couleurs, il nâ&#x20AC;&#x2122;y a rien de plus beau. $QG\:DUKRORXOH'RXDQLHU5RXVVHDXb" $QG\:DUKRO-HQHSHQVHSDVTXHOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDUWHVW fait pour reprĂŠsenter la rĂŠalitĂŠ en tant que WHOOH,OGRLWPRQWUHUDXWUHFKRVHFDVVHU MXVWHPHQWFHिHUÂŤDOLWÂŤ,OHVWO¢SRXUŠD Lac des cygnesRXEDिOHGHKLSKRSb" /HVGHX[bLe Lac des cygnes pour la dĂŠcouverteâ&#x20AC;Ś Peut-ĂŞtre que je vais aimer (rires). 0ROLÂŞUHRX/H6SOHQGLGb" 0ROLÂŞUHFDULODGÂŤQRQFÂŤFHUWDLQHVFKRVHV ¢XQHÂŤSRTXHRÂťFHQâ&#x20AC;ŤÂŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹWDLWSDVDXVVLIDFLOH TXâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDXMRXUGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹKXLGHVâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹH[SULPHU,ODPLVVD vie en danger. 9LFWRU+XJRRX0DUJXHULWH'XUDVb" Marguerite Duras, car je ne la connais pas, mais jâ&#x20AC;&#x2122;aimerais la dĂŠcouvrir.

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

La musique est comme un dĂŠfouloir.


p. 18

PortraitS Pour Didier Zanette, la Papouasie est le dernier creuset oÚ vivent des hommes de façon ancestrale.

LिUDWXUH

Didie r ZANeTte PassionnÊ corps et âme

DZ Galerie Artifact : lâ&#x20AC;&#x2122;adresse de cette galerie spĂŠcialisĂŠe en art ocĂŠanien, nichĂŠe Ă  OuĂŠmo, est bien connue. En revanche, on ne sait pas toujours que Didier Zanette, son crĂŠateur, est aussi ĂŠditeur.

Q

uand on lui demande ce que cela lui fait dâ&#x20AC;&#x2122;explorer GHV]RQHVJÂŤRJUDSKLTXHV RÂťELHQSHXVâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDYHQWXUHQW LObUÂŤSRQGbVLPSOHPHQWbmbÂ&#x2030;DPHGRQQH HQYLHGâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹHQDSSUHQGUHWRXMRXUVSOXVbb} Infatigable ambassadeur de lâ&#x20AC;&#x2122;art RFÂŤDQLHQ'LGLHU=DQHिH¢bbDQV Qâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDSDVਭQLGHIDLUHOHWRXUbGH VDbSDVVLRQ

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

De la finance Ă lâ&#x20AC;&#x2122;art

IngĂŠnieur agronome de formation, câ&#x20AC;&#x2122;est avec un diplĂ´me de 3e cycle en ਭQDQFHTXâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLODUULYHVXUOH&DLOORX en tant que VAT 9RORQWDLUH¢Oâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;Ź$LGH technique, ndlr). Au dĂŠbut, rien ne le prĂŠdispose Ă devenir collectionneur, SXLVJDOHULVWHGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDUWRFÂŤDQLHQbULHQ sauf lâ&#x20AC;&#x2122;essentiel, une sensibilitĂŠ artistique très forte. 'LGLHU=DQHिHDSDVVÂŤVRQ enfance au Maroc, et reste très PDUTXÂŤSDUFHSD\VRÂťOHVDFUÂŤHVW partout. En Nouvelle-CalĂŠdonie, LOFRPPHQFHSDUYLYUH¢/LIRXRÂť il fait la connaissance de quelques sculpteursâ&#x20AC;Ś Rapidement, il est lâ&#x20AC;&#x2122;un des rares Ă  voyager en OcĂŠanie et Ă  en rapporter des objets. La galerie

dâ&#x20AC;&#x2122;art DZ Galerie Artifact naĂŽt en 2000, avec le concours de son ĂŠpouse, Isabelle. Ensemble, ils dĂŠveloppent la structure tout en crĂŠant un pĂ´le ĂŠdition (voir encadrĂŠ) qui permet au galeriste de prendre la plume pour mbUDFRQWHUOHVKLVWRLUHVOLÂŤHV DX[bREMHWVb}

PrĂŠfĂŠrences

Ce qui lui plaĂŽt tant dans lâ&#x20AC;&#x2122;art RFÂŤDQLHQb"/DUÂŤSRQVHIXVHb mb/DGLYHUVLWÂŤGHVIRUPHVOâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹXWLOLVDWLRQ des pigments. Surtout, surtout, lâ&#x20AC;&#x2122;investissement culturel et coutumier GDQVOHVREMHWV} Une petite prĂŠfĂŠrence pour un pays, dans lâ&#x20AC;&#x2122;Arc mĂŠlanĂŠsien 31*6DORPRQ9DQXDWX et Nouvelle-CalĂŠdonie, ndlr)b" mb/D3DSRXDVLHELHQV½U0DLVMHGLV souvent quâ&#x20AC;&#x2122;il ne faut pas comparer DYHFOD&DOÂŤGRQLHb bPLOOLRQVGHSHUVRQQHV\YLYHQW et il existe 850 langues, autant dire SHXSOHVbb}&HिHSUÂŤVHQFH du sacrĂŠ et de lâ&#x20AC;&#x2122;art dans la vie TXRWLGLHQQH'LGLHU=DQHिHOD WURXYHbmbVXEMXJXDQWH}. Par Nathalie Darricau

PLUS QUâ&#x20AC;&#x2122;UN CATALOGUE Dâ&#x20AC;&#x2122;EXPO Depuis 2008, sept ouvrages ont ĂŠtĂŠ ĂŠditĂŠs par DZ Ă&#x2030;ditions, le pĂ´le ĂŠdition de la DZ Galerie Artifact. Dernier en date : Et au milieu, entre terres et rĂŞves, Papunya, a ĂŠtĂŠ publiĂŠ en novembre 2012, Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;occasion de lâ&#x20AC;&#x2122;exposition ĂŠponyme qui a eu lieu au MĂŠridien, Ă  NoumĂŠa. Il est rĂŠdigĂŠ par Dominique Barbe, autre passionnĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;art ocĂŠanien et maĂŽtre de confĂŠrences Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;UniversitĂŠ de la Nouvelle-CalĂŠdonie, et par Didier et Isabelle Zanette.  En rĂŠalitĂŠ, indique le crĂŠateur de la galerie, le livre constitue plus quâ&#x20AC;&#x2122;un catalogue dâ&#x20AC;&#x2122;exposition : peu dâ&#x20AC;&#x2122;ouvrages paraissent en français sur lâ&#x20AC;&#x2122;art aborigène et celui-ci rĂŠsume les principaux courants de ce mouvement artistique . Un an plus tĂ´t, Tridacna Gigas, dâ&#x20AC;&#x2122;Ă&#x2030;ric Lancrenon et Didier Zanette, a ĂŠtĂŠ sĂŠlectionnĂŠ parmi les trois meilleurs ouvrages dans le monde sur lâ&#x20AC;&#x2122;art tribal. Le lancement de son nouveau livre 100 ustensiles de cuisine de MĂŠlanĂŠsie se fera le 21 mars Ă  partir de 18 heures Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;hĂ´tel Le Centre de Ducos. Aux manettes, toujours Didier et Isabelle Zanette, avec pour objectif ÂŤ la volontĂŠ de promouvoir lâ&#x20AC;&#x2122;art ocĂŠanien Âť. www.artifact.nc

100 ustensiles de cuisine de MĂŠlanĂŠsie.

Et au milieu, entre terres et rĂŞves, 3DSXQ\Dâ&#x20AC;Ť Ú˛â&#x20AC;ŹrĂŠsume les principaux courants de la peinture aborigène.

Š Ă&#x2030;ric Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba

l


p. 19 usique

Portraits

Depuis bientôt vingt ans, Gulaan Êcrit, compose et interprète des chansons dans lesquelles transpirent son amour et sa foi en Dieu. En janvier, son dernier album Wa Angellâh se classait numÊro un du Top 20 CalÊdonie.

La religion, source dâ&#x20AC;&#x2122;inspiration Le jeune Ă&#x2030;douard dĂŠcouvre la guitare Ă bDQVXQDPRXUIXVLRQQHOTXLGXUHHQFRUH Sa carrière artistique dĂŠbute en 1994, après quâ&#x20AC;&#x2122;il a embrassĂŠ la foi. Et ce nâ&#x20AC;&#x2122;est pas un KDVDUG&HिHDQQÂŤHO¢LOGHYLHQWDGHSWH GXEDKDÂąVPHXQHUHOLJLRQGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹRULJLQHSHUVH $YHFGHVDPLVEDKDâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLVGH0DUÂŤRÂťLOHVWQÂŤ LOPRQWHOHJURXSH2N5\RVÂŤ Je voulais partager avec mon peuple les valeurs de justice sociale, de tolĂŠrance et dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠgalitĂŠ des droits TXHMâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹDLWURXYÂŤHVGDQVODUHOLJLRQb}FRQਭHOH musicien. EberedroTXLVLJQLਭHmbODSDUROHb} HQQHQJRQHXQHUÂŤIÂŤUHQFH¢VRQSURSKÂŞWH est le premier morceau quâ&#x20AC;&#x2122;il ĂŠcrit et compose. En dix ans, Gulaan signe cinq albums pour le groupe.

En 2004, lâ&#x20AC;&#x2122;artiste dĂŠcide de SRXUVXLYUHVRQFKHPLQVHXO Il se constitue un rĂŠpertoire plutĂ´t World Music et ĂŠcrit DXVVLHQIUDQŠDLVSRXUFKDQWHU ODGLYHUVLWÂŤbmb-HYRXODLVTXH

Gulaan fĂŞtera ses vingt ans de carrière lâ&#x20AC;&#x2122;annĂŠe prochaine.

WRXWOHPRQGHFRPSUHQQHOHVPHVVDJHVTXHMHIDLVDLVSDVVHUb} Lâ&#x20AC;&#x2122;album Lâ&#x20AC;&#x2122;esprit dâ&#x20AC;&#x2122;hierIDLWXQHVRUWLHUHPDUTXÂŤHHQDQQÂŤHRÂťLOVHSURGXLW DX[)UDQFRIROLHVGH/D5RFKHOOHDSUÂŞVVDYLFWRLUHDXFRQFRXUV1HXI VHPDLQHVHWXQMRXU(QLOVRUWXQQRXYHODOEXPGDQVOHTXHO SDUWLFLSHQWVDਭOOH0DULDQQHDXFKDQWVRQSÂŞUH¢Oâ&#x20AC;ŤÂŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹFULWXUHWDQGLVTXH VXUVFÂŞQHVRQਭOV&\ULOOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDFFRPSDJQH¢ODJXLWDUH8QGHVVHVSOXV beaux souvenirs dâ&#x20AC;&#x2122;artiste.

Un album à succès

Son dernier album, Wa AngellâhDXWRSURGXLWHWTXLDDिHLQW ODSUHPLÂŞUHSODFHGXWRSFDOÂŤGRQLHQQRXVRਏUHQWTXHOTXHVSHWLWHV pĂŠpites. Comme EjengoTXLVLJQLਭHmbHQVHPEOHb}FKDQVRQGDQV laquelle le musicien interpelle les MarĂŠens sur lâ&#x20AC;&#x2122;argent et la tradition. mb&HPRUFHDXSDUOHGHOâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹDUJHQWTXLEULOOHHWTXLÂŤEORXLWb}, souligne *XODDQTXLHQFKD°QHOHVPÂŤWDSKRUHVVXUOHVUHWRPEÂŤHVÂŤFRQRPLTXHV GHVSDTXHERWVDXVWUDOLHQV¢0DUÂŤ<ਭJXUHÂŤJDOHPHQWODFKDQVRQ 'RXEOHPHQW3DFLŕ¤&#x;TXH, ĂŠcrite par Claude /HPHVOHSDUROLHUHQWUHDXWUHVGH-RH'DVVLQ HWGH-RKQQ\ &â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHVWDX[)OÂŞFKHVGHOD0XVLTXH quâ&#x20AC;&#x2122;elle a ĂŠtĂŠ prĂŠsentĂŠe pour la première fois au public, interprĂŠtĂŠe notamment par ODSURPHिHXVH0DULDQQH:DPHMRVDਭOOH /â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDQQÂŤHSURFKDLQH*XODDQIÂŹWHUDVHVYLQJW ans de carrière, avec derrière lui une relève bien assurĂŠe. Gulaan avec sa fille, Marianne Wamejo (Ă gauche), lors des Flèches de la musique 2012 Par Myriam Grandcler Š Ă&#x2030;ric Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba

Poursuite en solo

Š Ă&#x2030;ric Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba

I

l est lâ&#x20AC;&#x2122;un des artistes les plus plĂŠbiscitĂŠs par le public calĂŠdonien. Ă&#x2030;douard Wamejo, alias Gulaan, surnom quâ&#x20AC;&#x2122;il sâ&#x20AC;&#x2122;est OXLPÂŹPHDिULEXÂŤDODPXVLTXHTXLOXL coule dans les veines. On se le reprĂŠsente plutĂ´t avec une guitare, mais le musicien est un artiste complet et autodidacte. Il joue du XNXOÂŤOÂŤGHODEDिHULHHWGHODEDVVH)HUYHQW admirateur de Francis Cabrel, il a comme OXLXQHSURIRQGHDਏHFWLRQSRXUODPXVLTXH acoustique sur laquelle se pose ÂŤ une voix VLPSOHH[SULPDQWGHEHOOHVSDUROHV}

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

Un messager nommĂŠ

GULaan

m


p. 20 Portraits

m

usique

ItinĂŠrance musicale

OLD I Fri K a avec

RĂŠunis depuis un peu plus de deux ans par leur amour du bon son, les membres dâ&#x20AC;&#x2122;Old I Frika voient leurs efforts se concrĂŠtiser en 2013 avec la sortie de leur premier album, Exode. De lâ&#x20AC;&#x2122;action en prĂŠvision sur les pistes de danseâ&#x20AC;Ś

Š Kristopher Alexandre

O

OG,)ULNDQâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDSDV DिHQGXGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDYRLU un album dans OHVbEDFVSRXUIDLUH preuve dâ&#x20AC;&#x2122;une grande activitĂŠ. Le groupe, TXLUÂŤXQLWWURLV0&bâ&#x20AC;ŤŰ&#x2039;â&#x20AC;Ź-\E6NRU 7\ODVVâ&#x20AC;ŤŰ&#x2039;â&#x20AC;ŹHWb'-b%R]DX[SODWLQHVDGÂŤM¢ ¢VRQDFWLIGHbQRPEUHX[FRQFHUWV XQHbPL[WDSHGHWLWUHV Amistad Vol.1, sortie dĂŠbut 2012) et plusieurs clips. Lâ&#x20AC;&#x2122;un dâ&#x20AC;&#x2122;eux, pour le titre Toujours les mĂŞmesDbGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDLOOHXUVÂŤWÂŤQRPLQÂŤ DX[)OÂŞFKHVGHOD0XVLTXH 'HVbSUHPLHUVPRUFHDX[HQUHJLVWUÂŤV entre potes jusquâ&#x20AC;&#x2122;Ă cet album tant DिHQGX2OG,)ULNDDVXVHIDLUH XQbQRPVXUODVFÂŞQHPXVLFDOHbORFDOH

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

Horizons multiples 2OG,)ULNDVLJQLਭHmbOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDQFLHQQH ÂŤWHUQHOOH$IULTXHb}'XFRQWLQHQW africain, pour certains membres du groupe, Ă la Nouvelle-CalĂŠdonie, en passant par les Antilles ou la 0ÂŤWURSROHODPXVLTXHGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;Ź2OG,)ULND sâ&#x20AC;&#x2122;est naturellement mĂŠtissĂŠe. MĂŠlange GHGDQFHKDOOGHKLSKRSHWGHUHJJDH elle est faite pour danser, mais avec XQ਎RZDFFURFKHXUOHVFKDQWHXUV Qâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹKÂŤVLWHQWSDV¢DERUGHUGHVSUREOÂŞPHV de sociĂŠtĂŠ dans leurs textes. Comme GDQVODFKDQVRQLâche pas lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcole, ÂŤFULWHSDU7\ODVVHW6NRUbÂŤ Après ODFDPSDJQHGâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹDथFKDJHVXUFHWKÂŞPH lâ&#x20AC;&#x2122;annĂŠe dernière, Tylass a eu envie de faire un morceau sur le dĂŠcrochage scolaire, prĂŠcisent-ils. Comme le son ĂŠtait un reggae, nous avons demandĂŠ au chanteur Rode dâ&#x20AC;&#x2122;Atmanox de Oâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹHQUHJLVWUHUDYHFQRXVb}

ÂŤ Lâ&#x20AC;&#x2122;ancienne ĂŠternelle Afrique Âť au complet : DJ Boz, Jyb, Tylass et Skor16, en compagnie de Ras Tea qui a signĂŠ la partie instrumentale du premier album.

Featurings Une invitation loin dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŞtre unique sur leur premier album Exode. mb6â&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹLOVâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹH[SRUWHQRXVDOORQVUHSUÂŤVHQWHU OD1RXYHOOH&DOÂŤGRQLH¢Oâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹH[WÂŤULHXU Cela nous a paru normal dâ&#x20AC;&#x2122;y inviter GHVDUWLVWHVGâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹLFL}bH[SOLTXH-\E '\QDਭJXUHVXUOHWLWUH Dream et :DZLQLQDVXUSo much. On peut aussi HQWHQGUH-DQLFHGDQVVRQSURSUHUÂśOH LQWHUYLHZHUOHV2OG,)ULNDGDQVStreet anonyme. Le groupe a fait appel Ă des DUWLVWHVLQWHUQDWLRQDX[bOHUDSSHXU

IUDQŠDLV.HQ\RQRXOHVFKDQWHXUV DQWLOODLV7LZRQ\HW6NDQN\7RXWHOD partie instrumentale a ĂŠtĂŠ composĂŠe SDU5DV7HDTXLDWUDYDLOOÂŤDYHF$OSKD %ORQG\-LPP\&OLਏRXHQFRUH7RQWRQ David. mb/DUHQFRQWUHDYHF5DV7HDORUV dâ&#x20AC;&#x2122;un concert a ĂŠtĂŠ dĂŠcisive. Câ&#x20AC;&#x2122;est lui qui nous a motivĂŠs pour faire cet album. ,OQRXVDGRQQÂŤVDIRUFHb}, souligne -\E7RXMRXUVELHQSUÂŤVHQWVXUVFÂŞQH 2OGb,b)ULNDHVWGÂŤVRUPDLVSUÂŹW¢HQYDKLU nos platines. Par Annabelle Noir

PARCOURS Dâ&#x20AC;&#x2122;UN ALBUM Afin de financer son premier opus, le jeune groupe nâ&#x20AC;&#x2122;a pas manquĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;idĂŠes et dâ&#x20AC;&#x2122;audace en organisant notamment des soirĂŠes, comme les Old I Frika Urban Sound au Flex. ÂŤÂ Câ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtait aussi le moyen de mettre en avant tous les arts urbains : la danse, le rap, le graff, le slam , rappelle Skor16. Pourtant, la sortie dâ&#x20AC;&#x2122;Exode nâ&#x20AC;&#x2122;a pas ĂŠtĂŠ une mince affaire. PrĂŠvu Ă  la fin de lâ&#x20AC;&#x2122;annĂŠe 2012, le lancement de lâ&#x20AC;&#x2122;album, enregistrĂŠ en Nouvelle-CalĂŠdonie et mixĂŠ en MĂŠtropole, a dĂť ĂŞtre dĂŠcalĂŠ au premier semestre 2013.


p. 21

Rich aRd DiGOuĂŠ anse

Portraits

d

sur tous les fronts

La saison culturelle 2013 va souvent rimer avec Richard DigouĂŠ Ă travers la diffusion de plusieurs crĂŠations oĂš lâ&#x20AC;&#x2122;artiste sera tour Ă  tour chorĂŠgraphe, danseur, ou encore comĂŠdien.

S

Š Ă&#x2030;ric Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba

De paroles... (Q5LFKDUG'LJRXÂŤDSUÂŤVHQWÂŤ un autre projet quâ&#x20AC;&#x2122;il a longtemps portĂŠ : 3RUWUDLWV. On pourrait dire que ce spectacle a vu le jour Ă lâ&#x20AC;&#x2122;occasion dâ&#x20AC;&#x2122;une exposition de SKRWRVDQFLHQQHVDXPXVÂŤHGH Nouvelle-CalĂŠdonie, mais ce nâ&#x20AC;&#x2122;est pas aussi simple. Il trouve ĂŠgalement ses racines dans un autre processus de crĂŠation : mb(QDR½WMâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹDL FRPPHQFÂŤ¢WUDYDLOOHUDYHF$QQH Sophie Conan sur DĂŠsert, une pièce de thÊâtre qui est devenue Le Destin de &RZDGLV-HPHVXLVODQFÂŤGDQVFHŕĄ&#x2021;H aventure pour connaĂŽtre un monde

Les crĂŠations de Richard DigouĂŠ, artiste aux multiples facettes, ont toujours un lien fort avec lâ&#x20AC;&#x2122;histoire du pays et lâ&#x20AC;&#x2122;identitĂŠ.

FRPSOÂŞWHPHQWGLŕ¤&#x17E;ÂŤUHQW Nous sommes partis sur des PRQRORJXHVFHTXLHVWWUÂŞVGLथFLOH pour une première expĂŠrience WK¤WUDOHb0DLVFHŕĄ&#x2021;HUठH[LRQ mâ&#x20AC;&#x2122;a permis de poser les prĂŠmices GHbPortraitsb}

... Ă portraits... /HVSKRWRJUDSKLHVGHODFROOHFWLRQ 6HUJH.DNRXFRPELQÂŤHVDYHFVRQ rĂŠcent apprentissage de comĂŠdien, lui ont donnĂŠ mbHQYLHGHPHŕĄ&#x2021;UH en scène des personnes, issues de GLŕ¤&#x17E;ÂŤUHQWHVFRPPXQDXWÂŤVGHFH pays, qui parleraient de leur place, DXMRXUGâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹKXLHQ1RXYHOOH&DOÂŤGRQLHb} /HFKRUÂŤJUDSKHDGRQFSURSRVÂŤ ¢VHVGDQVHXUVXQVSHFWDFOHRÂťLO leur faudrait prendre la parole. 8QSDULUHOHYÂŤJU¤FH¢ODUHODWLRQ TXâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHQWUHWLHQW5LFKDUG'LJRXÂŤDYHF OHVPHPEUHVbGH1\LDQODFRPSDJQLH quâ&#x20AC;&#x2122;il a crĂŠĂŠe en 2000. Après le musĂŠe, 3RUWUDLWV a ĂŠtĂŠ adaptĂŠ pour

le festival culturel du Mont-Dore HQGFHPEUHGHUQLHU&HिHDQQH des reprÊsentations sont prÊvues en province Nord, puis en juillet, au centre culturel Tjibaou.

... en trajectoires (Q5LFKDUG'LJRXÂŤGRLWDXVVL se produire dans Trajectoires K, un duo de Laetitia Naud, danseuse et FKRUÂŤJUDSKHFDOÂŤGRQLHQQHLQVWDOOÂŤH en MĂŠtropole. m&â&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹHVW¢QRXYHDX lâ&#x20AC;&#x2122;histoire de personnes dâ&#x20AC;&#x2122;origines GLŕ¤&#x17E;ÂŤUHQWHVHWGHOHXUVWUDMHFWRLUHV SDUUDSSRUW¢OHXUYÂŤFXHQ1RXYHOOH &DOÂŤGRQLH} Les premiers gestes RQWÂŤWÂŤSRVÂŤVHQUÂŤVLGHQFH¢.RQÂŤ en septembre 2012. mb&KRUÂŤJUDSKH et danseur, jâ&#x20AC;&#x2122;ai vraiment besoin des GHX[bSRXYRLUPHPHŕĄ&#x2021;UHGDQVODSHDX dâ&#x20AC;&#x2122;un personnage et vivre ce rapport DYHFODVFÂŞQHb}&HिHFUÂŤDWLRQVHUD jouĂŠe Ă plusieurs reprises pendant le deuxième semestre de lâ&#x20AC;&#x2122;annĂŠe. Par Annabelle Noir

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

L5LFKDUG'LJRXÂŤPÂŞQH plusieurs projets de front, LOODLVVH¢FKDFXQOHWHPSV GHP½ULU&RPPHFHOXL TXLUHPRQWH¢ de revisiter Le Sacre du printempsG ,JRU6WUDYLQVN\-RXÂŤ quatre ans plus tard, lors du dernier festival Waan Danse, il a rassemblĂŠ OD&LH1\LDQHWOD&LH-XOLHQ/HVWHO mb/HGÂŤŕ¤&#x;ÂŤWDLWGHUÂŤXQLUVXUXQPÂŹPH plateau seize danseurs d'origines GLYHUVHVWRXWHQDUULYDQW¢FUÂŤHU quelque chose qui soit du mĂŞme JHVWHb}UDSSHOOHOHFKRUÂŤJUDSKH TXLVRXKDLWHbUHYRLUVXUVFÂŞQHFHिH version du SacreDX[LQ਎XHQFHV RFÂŤDQLHQQHVTXLिH¢ODUÂŤDGDSWHU avec moins de danseurs.


Š Ă&#x2030;ric Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba

p. 22

L

â&#x20AC;&#x2122;aventure a commencĂŠ en 2003. Lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcrivain Denis 3RXUDZDHWOHVVFXOSWHXUV 9ODGLPLU9LROHिHHW-HDQ Marie Ganeval voguent Ă bord dâ&#x20AC;&#x2122;une embarcation nommĂŠe CassiopĂŠe. Ils ont alors lâ&#x20AC;&#x2122;idĂŠe de crĂŠer un mbEDWHDXXWRSLTXH}bGDQVOHTXHOGHV DUWLVWHVGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹKRUL]RQVGLYHUVSRXUUDLHQW voyager ensemble. Une fois Ă  terre, Oâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDVVRFLDWLRQ.DVVLRSÂŤHHVWQÂŤHDYHF la volontĂŠ de promouvoir tous les arts et dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŞtre un lieu de rencontre et de partage de savoir-faire. Deux ans

Tressons demain a rĂŠuni onze artistes : Fly, Vladimir Violette, Mariana Molteni, Hans Vergara, Jean-Marie Ganeval, Kapoa, Seiuli et Melem Tiaou, Grace KoĂŠa, Victor Dermel et Nicolas MolĂŠ. Š Ă&#x2030;ric Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba

Portraits

Trois artistes sont sur un bateau et rĂŞvent de mĂŠtissage artistique. Personne ne tombe Ă lâ&#x20AC;&#x2122;eau, mais lâ&#x20AC;&#x2122;association KassiopĂŠe prend vie. Ce collectif nous fait voyager au grĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠvĂŠnements comme lâ&#x20AC;&#x2122;exposition Tressons demain qui sâ&#x20AC;&#x2122;est tenue fin 2012.

KaSSIOPĂŠe a

rts visuels

les arts au firmament plus tard, le bateau est mis Ă lâ&#x20AC;&#x2122;eau au &K¤WHDX+DJHQDYHFOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹRUJDQLVDWLRQ du premier Carrefour des Arts, TXLDDिLUÂŤSUÂŞVGHYLVLWHXUV Lâ&#x20AC;&#x2122;annĂŠe suivante, lâ&#x20AC;&#x2122;opĂŠration est renouvelĂŠe avec le mĂŞme succès au FarĂŠ de lâ&#x20AC;&#x2122;aviation civile, Ă  Magenta. .DVVLRSÂŤHVâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHVWPDOJUÂŤWRXWSHX¢ peu endormie. mb&HQâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹHVWSDVIDFLOH de fĂŠdĂŠrer les artistes et de crĂŠer des rencontres. Chacun a dâ&#x20AC;&#x2122;abord besoin GHWURXYHUGHTXRLYLYUH}, souligne 9ODGLPLU9LROHिH0DLVTXDWUHDQV plus tard, un noyau dur au sein de Oâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDVVRFLDWLRQGÂŤFLGHGHUHPHिUHOH QDYLUH¢਎RW

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

Un nouveau dĂŠpart

(QD\DQWFDUWHEODQFKHSRXU un Artâ&#x20AC;&#x2122;pĂŠritif au centre dâ&#x20AC;&#x2122;Art de NoumĂŠa, le collectif dâ&#x20AC;&#x2122;artistes montre FHTXâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLOVDLWIDLUHOHPLHX[bPÂŹOHUOHV

Pendant lâ&#x20AC;&#x2122;exposition, des soirĂŠes avec de nombreuses animations ont ĂŠtĂŠ organisĂŠes. disciplines. mb3RXU.DVVLRSÂŤHFHPÂŤWLVVDJHGHVDUWVHVWDVVH]QDWXUHOHWFâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹHVW SOXWÂśWXQDWRXWb}, convient Emmanuel Aubinais, prĂŠsident de lâ&#x20AC;&#x2122;association HQbXQHDQQÂŤHTXLVâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHVWFRQFOXHSDUOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹH[SRVLWLRQTressons demain, Ă la Boulangerie du bagne. mb8QSURMHWYUDLPHQWGDQVOâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹHVSULWGX&DUUHIRXU GHV$UWVPDLVHQSOXVSHWLWb}DMRXWHWLO&HिHUÂŤVLGHQFHOHVDUWLVWHVHQ UÂŹYDLHQWGHSXLVOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹH[SRVLWLRQRUJDQLVÂŤHSHQGDQWOHV-HX[GX3DFLਭTXHHQ GDQVOHVLWHKLVWRULTXHGH1RXYLOOHmb6LQRXVWURXYRQVXQHQGURLWTXL a du sens, QRXVSRXYRQVWRXWDUUÂŹWHUHWWUDYDLOOHUHQVHPEOHb}bUÂŤVXPH9ODGLPLU 9LROHिH$YHFOHVRXWLHQGHODSURYLQFH6XGSURSULÂŤWDLUHGHVOLHX[ Oâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDVVRFLDWLRQ.DVVLRSÂŤHDLQYLWÂŤRQ]HDUWLVWHVHQUÂŤVLGHQFH&HOOHFLD GÂŤERXFKÂŤVXUXQHH[SRVLWLRQRÂťOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDUWVâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹH[SULPDLWGDQVWRXWHVDGLYHUVLWÂŤb XQHLQVWDOODWLRQmbFXELTXHb}GH0DULDQD0ROWHQLXQHSHLQWXUHGH)O\GHV sculptures de la famille Tiaouâ&#x20AC;Ś mb7UHVVHUHVWXQVDYRLUIDLUHGâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹLFLFKDUJÂŤ Gâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹKLVWRLUH,OIDXWFRQQD°WUHOHSDVVÂŤSRXUSRXYRLUWUHVVHUGHPDLQb}, rappelle 9ODGLPLU9LROHिH3HQGDQWSOXVGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹXQPRLVOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹH[SRVLWLRQDFRQQXXQHERQQH frĂŠquentation, ce qui a permis aux artistes dâ&#x20AC;&#x2122;aller Ă  la rencontre du public, un autre objectif de lâ&#x20AC;&#x2122;association. Par Annabelle Noir

2013, Lâ&#x20AC;&#x2122;ANNĂ&#x2030;E DE LA MATURITĂ&#x2030; Riche dâ&#x20AC;&#x2122;une soixantaine de membres, lâ&#x20AC;&#x2122;association KassiopĂŠe est ouverte Ă tous les artistes intĂŠressĂŠs par son projet. Contacts : Fly, tĂŠl. : 87 52 49 ou LaĂŤtitia, tĂŠl. : 74 75 51 ou assokassiopee@gmail.com

Alors que KassiopĂŠe entame sa dixième annĂŠe dâ&#x20AC;&#x2122;existence, ses membres souhaitent ÂŤ pĂŠrenniser la structure afin de ne plus sâ&#x20AC;&#x2122;endormir et de se professionnaliser. Âť Cet anniversaire sera ĂŠgalement lâ&#x20AC;&#x2122;occasion dâ&#x20AC;&#x2122;organiser un ĂŠvĂŠnement phare dans lâ&#x20AC;&#x2122;annĂŠe. Ă&#x20AC; surveillerâ&#x20AC;Ś


Le mardi 5 mars 2013 LA SOIRÉE DE ON ATELIE RS LANC EM ENT DE SAIS Écritu re tem po relle

. l’ex positio n a vrir 17 h3 0 : ver nissag e de ou qui e é nn l’a e Ar t’p éri tif d e 18 h : pre miè re soiré d a nse , cin é m a, ntr e d’A rt. Mu siq u e, ce du 13 20 la saison ller ont et se sta e nin g » div ers s’in lec tur e, sla m, « h a pp v elle m e nt nou e iqu tor his esp ace p art a g ero nt d a ns un re ntr é e. a m é n a g é pou r cet t e

rs d e 16 h à Re nd e z-v ous le 5 ma art ist es les er ntr nco re r pou 17 h rt d e d’A e ntr ce int erv e n a nts du uv rir co dé a, é m u No e d e la vill , av ec eu x le pla nn ing e un ec av er ris ilia se fam re. cri ns s’i discip lin e et

C LES LES S PECETA DE POCH E

A LE C INÉM E DE POCH E

AU THÉÂTR

&DI©7K©¢WUH 2QLQYLWH

AU THÉÂTR LA SÉANCE CI NÉe’AgraRTtui t e m e nt

KARI M DUVAL

pos La sé a nc e Cin é Art pro la diff usi on d’u n a u th é â tre d e Poc h e WDLUHHQ9267)HW ÀOPRXXQGRFXPHQ gra m m é e ch a q u e ser a dor é n a v a nt pro 12 ma rs à 1 8 h, Le . e ois m u d i 2 m ard uir re la co lèr e de Ag SURMHFWLRQGXÀOP gra tui t e. Die u . En tré e libr e e t

FESTIVAL CI NÉMA EN MARGE

D u 14 a u 19 ma i.  8QHGL]DLQHGHÀOPV sur l e t h è m e d e t l’ a m o ur v o us s e ro n  SURSRVpV2XYHUWXUH c e v a h 8 1 à ai m l e 14  M e a n d yo u a n d ODSURMHFWLRQGXÀOP . ev ery on e we kn ow

NS LES EXPO$SSITSHIO O SURMHWV

3 a p p els à pro je ts. Le c e ntr e d’A rt la nc e alit és d’in scr ipt ion , od m les Pou r con n aîtr e e d’A rt ou sur re nd e z-v ous a u ce ntr c. Le s do ssi ers a.n e m u .no w w w.c ult ure ntr e d ’Ar t au ce au so nt à dé po se r ril. av 26 le d plu s tar / en ch air En ch ère s d’ œ uv res re. d’ œ uv GHO·DUW 7KqPHOHFRPPHUFH on . ati cré la de lin Tre mp 6 a ns 5-2 1 les Co nco urs po ur . ste ge un oi Fai s-m GHODGDQVH 7KqPHODYDORULVDWLRQ

7RXWSXEOLF 0 h. 7, 8, 1 4, 1 5 m ars à 2 18 h. 9, 10, 16, 17 m ars à e C e je un e « hu m oris t nt a nd e asc ur ing é nie arq u e m usi cie n » nou s e m b ue miq co e g a voy d a ns un h a ut e n cou le urs .

7K©DWUHVROLGDULW©

LE SAC À MALIC ES

/·8$)$01& 7 a v ril à 1 8 h. $)$01& /HVFRPpGLHQVGHO·8 eau v nou ur le pré se nt e nt e. acl ect sp

7K©DWUHEXUOHVTXH

E CI RQU’O FOLI e No u v elle -

L’ é col e d u cirq u e d p a g nie C alé do nie e t la co m z e N à Nez ril à 18h . 10 , 11 , 12 , 13 , 14 av . 19h à ril av 20 17 , 19 , sur pri s e s At e li e rs, sp e ct a cl e s, d e c e m ini v o us a t t e n d e n t lor s l e c e n tre a r e m ni a ui q l a v f e sti n c e s. a c a v s e l t n a d ’ Art d ur

0XVLTXH

POLYSONG FAIT SON CI NÉMA

Gro u p e Pol yso n g 9, 10 ma i à 2 0 h. 11 , 12 ma i à 1 8 h. futur, le D a ns logues o é h c r a s de oum éa N à t n e re tro u v elle , u n e c a psu le t e m por des d a ns la q u elle 013 2 e d s n e i n o d é cal je ts b o s e d é c ont pla vi e re pré s e n t a tifs d e l a d e l’ é p o q u e .

7K©DWUH

222 ARTICLE L-QLH

3DFLÀTXH&RPSDJ er mai à 20h . 25 , 26 av ril, 1 , 2, 3 i à 18h . ma 5 4, 27 , 28 av ril, u g é es suit e j t n o s s e ir a f f a q n Ci é e s p a r ci n q a u x plaint es d é pos qu e le reg ard person nag es est im ant icia ble . jud pré est r d es aut res leu

9RXVSRXYH]YRXVDERQQHUjOD n e wsl e t t e r h e b d o m a d a ire d u c e n tre d ’ Art e n a p p e ll a n t l e 2 5 0 7 5 0 w w w.c ult ure .n o u m e a .n c

'DQVH

OVER DOSE

&RPSDJQLH0$'2 23 , 24 , 30 , 31 ma i à 2 0 h. er 25 , 26 ma i, 1 , 2 jui n à 1 8 h.

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

Mars - Avril - Mai 2013

PROGRAMME

N O IS A S E D E R U T R E L ’O U V


p. 24

Le cri du cagou prĂŠsente... le feu Les membres du Cri du Cagou sâ&#x20AC;&#x2122;emparent dâ&#x20AC;&#x2122;une page dâ&#x20AC;&#x2122;Endemix pour parler, dans chaque numĂŠro, dâ&#x20AC;&#x2122;un thème qui leur tient Ă cĹ&#x201C;ur.

a

rts visuels

Allons voir les

jongleurs

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

Jongleuse illuminĂŠe en pleine dĂŠmonstration.

ŕĽ&#x2039;HOTXHVPLQXWHVSOXVWÂśWŰ&#x17E; -HUHJDUGHODMRQJOHXVHVHSUÂŤSDUHU DYDQWOHVKRZ(OOHDिDFKHVHVFKHYHX[ HQXQHTXHXHGHFKHYDOKDXWH(OOH ceinture sa taille avec un manou qui VRXOLJQHVDVLOKRXHिHORQJLOLJQHHWVL fĂŠminine. -HPHGLVTXHVLMHPâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHQQXLH¢UHJDUGHU le feu, je pourrai toujours mâ&#x20AC;&#x2122;extasier devant les formes sensuelles de sa VLOKRXHिHDJLOH Les enfants se sont dĂŠjĂ installĂŠs sur XQHQDिHGHYDQWODVFÂŞQH8QMRQJOHXU leur explique quelques consignes de VÂŤFXULWÂŤ3RXUQHSDVVHEU½OHUOHV petits ne devront surtout pas avancer et rester assis bien tranquillement.

SUR LE NET Retrouvez le feu sur le Cri du Cagou : www.lecriducagou.nc.

Š CalÊdophoto

Wooooot ! Woooooot ! Les boules de feu tournent dans un sifflement sourd. Telles des comètes, elles glissent dans la nuit noire...

-HQHVXLVSDVFHUWDLQTXâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLODLWÂŤWÂŤ HQWHQGXbOXLQRQSOXVFDULOUÂŤSÂŞWHDX moins trois fois les consignes. Le spectacle commence. Un Ă un, les jongleurs de feu entrent en scène, TXLDYHFXQE¤WRQHQ਎DPPÂŤDX[GHX[ H[WUÂŤPLWÂŤVTXLDYHFGHVWRUFKHVRXGHV bolas. &RPPHSDUHQFKDQWHPHQWLOPH semble quâ&#x20AC;&#x2122;il fait dĂŠjĂ  plus noir, comme VLODQXLWDिHQGDLWOHODQFHPHQWGX VKRZSRXUWRPEHUWUÂŞVYLWH -HUHJDUGHOHVSHFWDFOHPDFKLQDOHPHQW pensant que le jonglage de feu ne peut pas mâ&#x20AC;&#x2122;impressionner, je suis trop vieux pour ce genre de numĂŠro. :RRRRRWb:RRRRRRWb/HV਎DPPHV VLਰHQWOHV਎DPPHVFKDQWHQW DXU\WKPHGHOHXUGÂŤSODFHPHQW elles tournoient, elles montent et descendent, elles dessinent des arabesques qui, lâ&#x20AC;&#x2122;espace dâ&#x20AC;&#x2122;un instant,

restent gravĂŠes dans la nuit. -HVXUVDXWHMHPHVXUSUHQGV¢ÂŹWUH absorbĂŠ par la danse du feu. $XSUHPLHUUDQJVXUODQDिH les enfants nâ&#x20AC;&#x2122;ont pas bougĂŠ, les yeux ÂŤFDUTXLOOÂŤVERXFKHEÂŤH-HVRXULV je suis comme eux. Assis derrière ou debout, les parents ne sont pas mieux, SHUVRQQHQHPRXटHWRXWOHPRQGHHVW K\SQRWLVÂŤSDUOHV਎DPPHV MalgrĂŠ moi, mes yeux retournent vers la scène et le spectacle des jongleurs GHIHX-HUÂŤVLVWHMHQHVXLVSDVKRPPH Ă me laisser embobiner si facilement. -â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹREVHUYHOHVFRXOLVVHV8QMRQJOHXU SUÂŤSDUHVHVWRUFKHV ,OOHVSORQJHGDQVXQEURF%LHQV½U il faut un combustible. Les jongleurs GHIHXXWLOLVHQWGXNHUGDQHXQGLVWLOODW GHSÂŤWUROHGÂŤVRGRULVÂŤ-HVDYDLVELHQ que je trouverais Ă  redire. Câ&#x20AC;&#x2122;est tout de mĂŞme dommage dâ&#x20AC;&#x2122;utiliser un produit polluant, une ĂŠnergie fossile pour QRXVHQFKDQWHU/HSXEOLFOXLVHPEOH conquis. Lorsque les artistes sortent de VFÂŞQHLOVVRQWFKDXGHPHQWDSSODXGLV Les enfants du premier rang sont debout, ils crient. Le spectacle a fait VRQHਏHW -HPâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDSHUŠRLVTXHVRXVOHFKDUPHGX feu, jâ&#x20AC;&#x2122;ai oubliĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;observer les formes et OHVSRVHVGHODGDQVHXVHTXLDYDLWDिLUÂŤ mon regard lors de la prĂŠparation. Par Boss U

POĂ&#x2C6;ME SUR LE FEU Langues brĂťlantes sous les flancs Lèchent et ardent jusquâ&#x20AC;&#x2122;au manche... La belle frĂŠmit et chavire des hanches Lorsque le liquide tout Ă coup se rĂŠpand De sa gorge monte ce son Ă&#x20AC; nul autre semblable Pâmoison. Douce addiction. Plaisir ultime et dĂŠlectable ParfumĂŠe et odorante, Ă  chacun de tes ĂŠveils Elle attend ta main, fidèle et altière Tandis que dans un demi-sommeil Tu la prends. Debout, sans tendresse... Ta cafetière... De Wilhelmina


PIERRE GOPE Le thÊâtre est son pays

p. 25

Parcours

Pierre Gope est le prÊcurseur du thÊâtre contemporain kanak. Depuis vingt et un ans, cet auteur et metteur en scène signe des actes à charge contre la sociÊtÊ calÊdonienne. Sa mission : Êveiller les consciences.

P

eu importe si ce quâ&#x20AC;&#x2122;il dit dĂŠrange, Pierre Gope doit faire passer XQPHVVDJH6RQWK¤WUHVDQV concession nâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠpargne aucun sujet sensible et le mot tabou nâ&#x20AC;&#x2122;y est MDPDLVSURQRQFÂŤ*U¤FH¢FHWDOHQWXHX[ GUDPDWXUJHQÂŤ¢0DUÂŤHQOHWK¤WUH Vâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHVWLPPLVFÂŤGDQVODFXOWXUHNDQDN

Coup de thÊâtre

Un thÊâtre kanak

/â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDFWHXUHVWFKRLVLSRXUVXLYUHOHPHिHXU HQVFÂŞQH¢$ELGMDQHQ&ÂśWHGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;Ź,YRLUHDਭQ de se perfectionner. Ă&#x20AC; son retour en 1992, il sâ&#x20AC;&#x2122;installe Ă la tribu de PĂŠnĂŠlo Ă  MarĂŠ et fonde la compagnie Cebue. Il convainc YLQJWKXLWMHXQHVGHPRQWHUXQHSLÂŞFH eux qui nâ&#x20AC;&#x2122;avaient jamais entendu parler GHWK¤WUHmb&HODQHIDLVDLWSDVSDUWLHGH QRVWUDGLWLRQVb}FRQਭHWLO2U3LHUUH*RSH Qâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDDXFXQHSLÂŞFH¢OHXUSURSRVHUQLbGH livre Ă  portĂŠe de main. mb/HGLPDQFKH mĂŞme, je me suis rĂŠveillĂŠ vers minuit dans

Pierre Gope a fondÊ la compagnie de thÊâtre Cebue en 1992.

Promouvoir les ĂŠcrits dâ&#x20AC;&#x2122;ici

les heures solennelles de la nuit et Oâ&#x20AC;ŤÂŤÚĽâ&#x20AC;ŹFULWXUHPâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹHVWDUULYÂŤHb}, raconte le dramaturge, le premier ĂŠtonnĂŠ par ce don, lui qui savait Ă peine lire et ĂŠcrire. :DPLUDWOHŕ¤&#x;OVGXFKHI GH3ÂŤQÂŤOR est le titre de sa première SLÂŞFHEDVÂŤHVXUOHP\WKHIRQGDWHXU de sa tribu. Elle fait de lui le SUHPLHUDXWHXUGHWK¤WUHNDQDN

$XMRXUGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹKXL3LHUUH*RSHHVW lâ&#x20AC;&#x2122;auteur de trente et une pièces dans lesquelles il Ĺ&#x201C;uvre Ă lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠveil des consciences. Le dramaturge peine pourtant Ă  les faire jouer. Depuis six ans, il se dit malgrĂŠ tout portĂŠ par la province Nord, avec dâ&#x20AC;&#x2122;abord OHFHQWUHFXOWXUHOGH+LHQJKÂŞQHHW depuis peu, le service Formation LQVHUWLRQ3RXUTXHOHWK¤WUH local prenne son envol, il faudrait selon lui mbTXHOHVFRPSDJQLHV commandent des pièces aux auteurs locaux et quâ&#x20AC;&#x2122;en amont, les ĂŠcrits dâ&#x20AC;&#x2122;ici soient vus dans les ĂŠcoles pour ĂŠduquer les enfants, les spectateurs GHGHPDLQ} Par Myriam Grandcler

LES Ă&#x2030;CRITS Dâ&#x20AC;&#x2122;ICI MIS Ă&#x20AC; Lâ&#x20AC;&#x2122;HONNEUR En octobre dernier, Pierre Gope ĂŠtait lâ&#x20AC;&#x2122;invitĂŠ du festival Ă&#x2030;crits dâ&#x20AC;&#x2122;ici en province Sud avec sa pièce, Sous le manteau de terre. Le thÊâtre de lâ&#x20AC;&#x2122;Ă&#x17D;le et la province Sud se sont associĂŠs pour monter ce festival, en partant du constat que la crĂŠation thÊâtrale locale accuse un sĂŠrieux dĂŠficit alors que le pays compte de nombreux artistes de talent. Cette initiative unique a permis Ă sept auteurs calĂŠdoniens, dont Claudine Jacques et Pierre Gope, de voir leurs Ĺ&#x201C;uvres jouĂŠes sur scène, exclusivement par des compagnies locales.

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

6RQKLVWRLUHWK¤WUDOHGÂŤEXWHSDUXQVWDJH de football Ă Rivière-SalĂŠe. La troupe de WK¤WUHGX*XLQÂŤHQ6RXOH\PDQH.RO\ sâ&#x20AC;&#x2122;est installĂŠe face DXVWDGH&KDTXH jour, Pierre Gope, DORUV¤JÂŤGH bDQVÂŤFRXUWH ses entraĂŽnements pour assister aux rĂŠpĂŠtitions lorsquâ&#x20AC;&#x2122;un ĂŠvĂŠnement LQDिHQGX bouleverse son GHVWLQbmb/â&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹDFWHXU principal sâ&#x20AC;&#x2122;est dĂŠsistĂŠ. Je me suis proposĂŠ pour reprendre ce UÂśOHTXHMHFRQQDLVVDLVGÂŤM¢SDUFÄ&#x2022;XUb}, se souvient-il.

Š Ă&#x2030;ric Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba

t

K¤WUH


p. 26

Q uestions Ă ...

HervĂŠ Lecren ÂŤ De la musique pour la cohĂŠsion sociale Âť Enjeu politique fort depuis plus de deux dĂŠcennies, la dĂŠcentralisation est inscrite au cĹ&#x201C;ur de la politique culturelle de la province Nord. Le rĂŠcent complexe culturel de KonĂŠ en tĂŠmoigne, comme lâ&#x20AC;&#x2122;explique HervĂŠ Lecren, coordinateur de lâ&#x20AC;&#x2122;annexe du conservatoire de musique qui y est installĂŠe.

P ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

ourriez-vous nous rappeler les missions du complexe culturel et plus particulièrement de lâ&#x20AC;&#x2122;antenne du conservatoire ?

Le complexe culturel a ĂŠtĂŠ inaugurĂŠ le 26 novembre 2010 Ă .RQÂŤbLOFRPSUHQG¢ODIRLVXQH PÂŤGLDWKÂŞTXH OD0ÂŤGLDWKÂŞTXH Ouest) et une annexe du conservatoire de musique de Nouvelle-CalĂŠdonie, ainsi quâ&#x20AC;&#x2122;une salle de spectacle de 240 places. ŕĽ&#x2039;DQW¢ODJHQÂŞVHGXSURMHW elle sâ&#x20AC;&#x2122;inscrit clairement dans la politique de rĂŠĂŠquilibrage ਭJXUDQWGDQVOHVDFFRUGV politiques, de Matignon puis GH1RXPÂŤD(QHਏHWGHSXLV les annĂŠes 90, nous avons assistĂŠ Ă  la dĂŠcentralisation de lâ&#x20AC;&#x2122;enseignement de la musique, avec lâ&#x20AC;&#x2122;ouverture successive de plusieurs antennes sur OHWHUULWRLUHGRQWFHOOHGH.RQÂŤ HQRXFHOOHGH+RXDÂąORXRÂť jâ&#x20AC;&#x2122;ai enseignĂŠ dès 1992. La mission première du conservatoire et de VHVDQQH[HVQâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDMDPDLVFKDQJÂŤb elle a toujours ĂŠtĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;enseigner la musique au plus grand nombre. Depuis 2010, câ&#x20AC;&#x2122;est toutefois lâ&#x20AC;&#x2122;Association de formation des musiciens intervenants (AFMI) TXLDHQFKDUJHODJHVWLRQGH Oâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDQQH[HGH.RQÂŤ(QਭQJU¤FH¢ QRVQRXYHDX[E¤WLPHQWVQRXV sommes devenus un centre de ressources, un espace de FUÂŤDWLRQHWGHGLਏXVLRQSRXU

toute la province Nord et en SDUWLFXOLHUSRXUOD]RQHGLWH 9.3 9RK.RQÂŤ3RXHPERXW ndlr). Depuis lâ&#x20AC;&#x2122;inauguration, nous avons accueilli des artistes internationaux comme Didier /RFNZRRGHWŕĽ&#x152;RPDV(QFNR OHWULR5RVHQEHUJ *\SV\-D]] Festival), le groupe vocal a FDSHOOD&LQTGHFÄ&#x2022;XU&KULVWDIDUL Electro deluxeâ&#x20AC;Ś ainsi que plusieurs crĂŠations locales. Avec ODPDLULHGH.RQÂŤHWGDQVOHFDGUH du Projet ĂŠducatif local (PEL), QRXVDOORQVDXVVLKRUVQRVPXUV avec des actions comme Musique Ă la tribu et Les mercredis musicaux. Nous y encourageons la rencontre entre artistes, et QRXVPHिRQV¢ODGLVSRVLWLRQGHV groupes de la rĂŠgion des moyens WHFKQLTXHVSHUIRUPDQWV

Justement, ce type de structure a-t-il contribuĂŠ Ă amĂŠliorer lâ&#x20AC;&#x2122;accès Ă  la musique pour tous en province Nord ? Clairement, car en 1994, il nâ&#x20AC;&#x2122;y avait que trois instruments HQVHLJQÂŤVHWXQHਏHFWLITXL SHLQDLW¢DिHLQGUHOHVÂŤOÂŞYHV y compris lorsque je suis arrivĂŠ HQ$XMRXUGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹKXLQRXV DYRQVSOXVGHÂŤOÂŞYHV¢.RQÂŤ et 230 en incluant NĂŠpoui et 3RXHPERXWGHVOLVWHVGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDिHQWHV interminables, des professeurs Ă  plein temps et de plus en plus de disciplines enseignĂŠes*. Nous multiplions ĂŠgalement les Interventions en milieu scolaire (IMS), rayonnant ainsi VXUWRXWHOD]RQHGH9RK.RQÂŤ

Pouembout-Poya, dans les Êcoles primaires et les collèges, mais DXVVLDXO\FHGH3RXHPERXWR nous intervenons rÊgulièrement autour de la Fête de la musique. Les nouveautÊs pour 2013,

Ce serait un ĂŠlĂŠment identitaire fort si, demain, nos enfants avaient sur les bancs de lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcole un instrument en commun. câ&#x20AC;&#x2122;est lâ&#x20AC;&#x2122;ouverture de la classe de 6e&+$0 &ODVVH¢KRUDLUHV amĂŠnagĂŠs musique) au collège de .RQÂŤHWOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDUULYÂŤHGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹXQSURIHVVHXU de danse qui correspond au FKDQJHPHQWGHVWDWXWGX conservatoire**.

ParticularitĂŠ de lâ&#x20AC;&#x2122;annexe de KonĂŠÂ : le complexe abrite le DĂŠpartement de musique traditionnelle et de chants polyphoniques ocĂŠaniens, Ă  la tĂŞte duquel vous avez ĂŠgalement ĂŠtĂŠ. Pouvez-vous nous en dire plus sur son rĂ´le ? Le DĂŠpartement des musiques traditionnelles (DMTCPO) est EDVÂŤ¢.RQÂŤPDLVLOUD\RQQHVXU tout le pays. Ce dĂŠpartement est inscrit dans lâ&#x20AC;&#x2122;accord particulier signĂŠ en 2002 entre lâ&#x20AC;&#x2122;Ă&#x2030;tat et la Nouvelle-CalĂŠdonie sur le dĂŠveloppement culturel. Câ&#x20AC;&#x2122;est un dĂŠpartement qui, Ă  PRQVHQVGRLWLQ਎XHU¢WHUPH

3LDQR FODYLHUV  guitare/basse, EDŕĄ&#x2021;HULHLQVWUXPHQWV ¢YHQW WURPSHŕĄ&#x2021;H trombone), chorale, LQLWLDWLRQ¢OD0$2 (Musique assistĂŠe par ordinateur), classe de bambous pilonnants, formation musicale. 6WDWXWVPRGLŕ¤&#x;ÂŤV en fĂŠvrier 2012 pour intĂŠgrer lâ&#x20AC;&#x2122;enseignement de la danse.


p. 27 Questions Ă ... Š Ă&#x2030;ric Aubry

Ă&#x20AC; ce propos, quelle fonction peut jouer la musique dans la construction du pays ? La musique et lâ&#x20AC;&#x2122;art en gĂŠnĂŠral peuvent certainement contribuer ¢ODFRKÂŤVLRQVRFLDOHGDQVFH SD\V-HFRQVLGÂŞUHSDUH[HPSOH que lâ&#x20AC;&#x2122;une de nos missions est de soutenir activement le courant PXVLFDOGLWNDQHNDDYHFVHV GLਏUHQWHVYDULDQWHVSRXUOH faire progresser et partager par le plus grand nombre. &â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHVWSRXUTXRLQRXVW¤FKRQV dâ&#x20AC;&#x2122;amener du rĂŠpertoire local et GHVWHFKQLTXHVLQVWUXPHQWDOHV VSÂŤFLਭTXHVGDQVOHVFXUVXV dâ&#x20AC;&#x2122;enseignement de la musique. Nous organisons ĂŠgalement

des ateliers dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcriture et nous sommes sensibles Ă des projets FRPPH(QRQR$Q\DRÂťOHV Berbères marocains dâ&#x20AC;&#x2122;Amarg fusion ont rencontrĂŠ les Sumaele du pays Nengone. De plus, avec Oâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDVVRFLDWLRQ;RREZHQ)ZDGD  nous travaillons depuis quelques annĂŠes pour introduire dans nos ĂŠcoles le bambou pilonnant, un LQVWUXPHQWWUDGLWLRQQHONDQDN VWULFWHPHQWFROOHFWLIU\WKPLTXH et mĂŠlodique, prĂŠsentant de rĂŠelles qualitĂŠs ĂŠducatives. Ce serait un ĂŠlĂŠment identitaire fort si, demain, nos enfants avaient sur les bancs de lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcole un instrument en commun. (QਭQODPXVLTXH¢WUDYHUV OHFKDQWSRXUUDLWDXVVLDLGHU¢ dĂŠvelopper un parler français typiquement calĂŠdonien quâ&#x20AC;&#x2122;il faut continuer de nourrir avec nos expressions locales et nos langues. Le vice-rectorat organisait dans les annĂŠes 90 un FRQFRXUVGHFKDQWHQODQJXHV ocĂŠaniennes qui mĂŠriterait Ă  mon avis dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŞtre rĂŠactualisĂŠ en ce sens. Propos recueillis par ClĂŠmence Lehoux

Vous ĂŞtes plutĂ´t... )UDQFLV&DEUHORX0LFKDHO -DFNVRQ" Francis Cabrel, pour les textes. 3DEOR3LFDVVRRX&ODXGH0RQHWb" Picasso, car il avait un vrai brin de folie et il ĂŠtait avant-gardiste. &DVVHQRLVHŕĄ&#x2021;H ou Messe pour le temps prĂŠsent de Maurice BĂŠjart ? -HGLUDLVSOXWÂśW&DVVHQRLVHŕĄ&#x2021;H, mais je ne connais pas très bien ni lâ&#x20AC;&#x2122;un, ni lâ&#x20AC;&#x2122;autre.

*** Xoobwen )ZDGDOLŕĄ&#x2021;ÂŤUDOHPHQW mbUHJDUGHUHQDUULÂŞUH SRXUFKHUFKHUb} en langue bwato parlĂŠe dans les tribus de NĂŠpou 3R\D HW2XQGMR (Voh). HervĂŠ Lecren Oâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹH[SOLTXHDLQVLb mb&HQâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHVWSDVXQ regard nostalgique sur le passĂŠ, mais la conviction que, sans ancrage fort dans nos traditions, lâ&#x20AC;&#x2122;ouverture a peu de VHQVb}

5DFLQHRX-HDQ3DXO6DUWUH" -HDQ3DXO6DUWUHFDULOHVW engagĂŠ. De manière gĂŠnĂŠrale, OHWK¤WUHHVWXQPÂŤGLDTXH jâ&#x20AC;&#x2122;apprĂŠcie beaucoup. Il faut vraiment le dĂŠvelopper, surtout au niveau ĂŠducatif. Â&#x2039;PLOH=RODRX/RXLV-RVÂŤ %DUEDQŠRQb" /RXLV-RVÂŤ%DUEDQŠRQFDUMâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDLPH OHVÂŤFULWVKLVWRULTXHVVXUWRXW ceux qui concernent la Nouvelle&DOÂŤGRQLH-HVXLVGDYDQWDJH DिLUÂŤSDUOHVÂŤFULYDLQVORFDX[

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

sur lâ&#x20AC;&#x2122;ensemble des autres GÂŤSDUWHPHQWVGXFRQVHUYDWRLUHb les cordes, les vents, la formation musicale, la danseâ&#x20AC;Ś Câ&#x20AC;&#x2122;est ce que QRXVWHQWRQVGHPHिUHHQSODFH¢ .RQÂŤHQSURSRVDQWSDUH[HPSOH le support dâ&#x20AC;&#x2122;instruments traditionnels dans la formation musicale.

Après une annĂŠe de Deug de musicologie Ă Toulouse en 1981-1982, HervĂŠ Lecren a enseignĂŠ la musique entre 1986 et 1995 Ă  HouaĂŻlou et Ă  PonĂŠrihouen avant de passer par le centre culturel Tjibaou. Il arrive Ă  KonĂŠ en 2006 et devient directeur adjoint de lâ&#x20AC;&#x2122;antenne du conservatoire de musique et de danse de la Nouvelle-CalĂŠdonie en 2012.


p. 28

Paroles Critiques

HQKHUEH MUSIQUE Kingston - NoumĂŠa. Dernier album de Soul 6LQGLNDWH b'XE7URRSHU 

6ÂŤSKRUDbmb-â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDGRUH6RXO6LQGLNDWH b'XE 7URRSHU-â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDLPHYUDLPHQWOHXUVRQ,OVRQW sorti plein dâ&#x20AC;&#x2122;albums et lĂ ils sont carrĂŠment DOOÂŤV¢.LQJVWRQSRXUHQUHJLVWUHUb} &ÂŤFLOLDbmb0DLVMHPHGHPDQGHVLOHXU DOEXPHVWYHQGXHQ)UDQFHŰ&#x17E;b} Â&#x2039;ORGLHbmb-HQHFRQQDLVSDVGXWRXW-HYDLV peut-ĂŞtre me faire jeter des pierres mais je Qâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDLPHSDVODPXVLTXHORFDOHb} &ÂŤFLOLDbmb$KQRQbO¢Fâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHVWYUDLPHQWVXSHU un mĂŠlange de reggae, trance et dub. Du KDXWQLYHDXb}

LECTUREÂ 6ÂŤSKRUDbmb3HUVRQQHOOHPHQWPRQOLYUH HVWHQVWDQGE\-â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDLDUUÂŹWÂŤMillenium en

SOHLQPLOLHX-â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDLYXWRXVOHVਭOPVHWGX coup ça mâ&#x20AC;&#x2122;a freinĂŠe. Mais je sais que câ&#x20AC;&#x2122;est QXOFDUbMHUDWHSOHLQGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDFWLRQVTXLQHVRQW SDVGDQVOHVਭOPV3OXVMHXQHMHOLVDLV SOXV-â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDYDLVWRXWHODFROOHFWLRQGH&KDLU de poule. Pendant la rĂŠcrĂŠ, partout, je OLVDLVŰ&#x17E;b} Â&#x2039;ORGLHbmb0RLMHVXLVIDQGHVURPDQV GH6WHSKHQ.LQJ,ODÂŤFULWSDUH[HPSOH Bazaar, câ&#x20AC;&#x2122;est le dernier que jâ&#x20AC;&#x2122;ai lu. Ce sont GHVERXTXLQVXQSHXSV\FKRORJLTXHVTXLWH PHिHQWPDO¢Oâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDLVHFâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHVWVSÂŤFLDOb} (PPDQXHOOHbmb$KVLXQHIRLVMâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDLOXXQ ERXTXLQb*RQHb Ă&#x2021;a mâ&#x20AC;&#x2122;a plu parce que Fâ&#x20AC;ŤÂŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹWDLWIDQWDVWLTXHb} 6ÂŤSKRUDbmb6LWXDLPHVOH fantastique je te conseille Ă&#x20AC; la CroisĂŠe des Mondes GH3KLOLS3XOOPDQ-â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDLOX la trilogie. Câ&#x20AC;&#x2122;est excellent. Si je pouvais, je les UDFKÂŞWHUDLVb}

SAISON 2013

5

ans dâ&#x20AC;&#x2122;imagination

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

AU REX NOUMĂ&#x2030;A

La critique aiguise lâ&#x20AC;&#x2122;observation, force le questionnement, ĂŠveille la rĂŠflexion. Elle permet aussi dâ&#x20AC;&#x2122;affirmer ses goĂťts, de dĂŠfendre ses opinions et de participer activement Ă lâ&#x20AC;&#x2122;existence dâ&#x20AC;&#x2122;une Ĺ&#x201C;uvre dâ&#x20AC;&#x2122;art. Les jeunes du Rex nous livrent leurs critiques avec sincĂŠritĂŠ et pertinence. Envie de participer au dĂŠbat ? Renseignements, tĂŠl. : 28 20 74.

SĂ&#x2030;RIES Â&#x2039;ORGLHbmb(QFHPRPHQWMHUHJDUGHOHV vieux Star Trek, des annĂŠes 60. MĂŞme les moments les plus sĂŠrieux me font exploser de rire. Les scènes de bagarre sont ÂŤSLTXHVb} 6ÂŤSKRUDbmb0RLFâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHVWDr Houseb} (PPDQXHOOHbmb-â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDGRUHOHGRFWHXU Il est direct, il nâ&#x20AC;&#x2122;a pas peur de dire les FKRVHVb} Â&#x2039;ORGLHbmbÂ&#x2030;DSDUOHGHODUHFKHUFKHGX ERQKHXU/HVGLDORJXHVVRQWJÂŤQLDX[/XL LOHVWF\QLTXHHWVXSHUPDOKHXUHX[Fâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHVWŠD TXLHVWLQWÂŤUHVVDQWb} Propos recueillis par LĂŠna Quillier

0HUFL¢6ÂŤUD+QDQL6ÂŤSKRUD$OHEDW CĂŠcilia Carnavet, Emmanuelle Caihe et Ă&#x2030;lodie Sanchez pour leur participation, leur franc-parler et leurs conseils.


ngan jila, la maison des richesses.

Tél. 41 45 45 - www.adck.nc

Retrouvez-nous sur :

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

le centre culturel Tjibaou et le POEMART présentent


p. 30

Fiches pratiques

Le manager ,

ਭGÂŞOHFRPSDJQRQGHOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDUWLVWH

Š Ă&#x2030;ric Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba

Q

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

PROFESSION JUSQUâ&#x20AC;&#x2122;ALORS PEU RECONNUE, LE MANAGER JOUE POURTANT UN RĂ&#x201D;LE DE CONSEILLER INCONTOURNABLE POUR LA GESTION DE CARRIĂ&#x2C6;RE DE Lâ&#x20AC;&#x2122;ARTISTE.

uelles sont ses missions ?

,OHVWJÂŤQÂŤUDOHPHQWGਭQL comme un professionnel ayant reçu mandat, Ă titre onĂŠreux, dâ&#x20AC;&#x2122;un ou plusieurs DUWLVWHVGXVSHFWDFOH¢GHVਭQVGHSODFHPHQW et de reprĂŠsentation de leurs intĂŠrĂŞts SURIHVVLRQQHOV&HिHSURIHVVLRQHVWDLQVL UHFRQQXHHWLQWÂŤJUÂŤHGDQVOHFKDPSGHV agents artistiques. Ses missions sont dĂŠsormais dĂŠtaillĂŠes dans lâ&#x20AC;&#x2122;article 5GX&RGHGXWUDYDLOIUDQŠDLVb rDĂŠfense des activitĂŠs et des intĂŠrĂŞts professionnels de lâ&#x20AC;&#x2122;artiste du spectacle. rAssistance, gestion, suivi et administration de sa carrière. rRecherche et conclusion de ses contrats de travail. rPromotion de sa carrière auprès de lâ&#x20AC;&#x2122;ensemble des professionnels du monde artistique. rExamen de toutes propositions qui lui sont faites. rGestion de son agenda et de ses relations de presse. rNĂŠgociation et examen du contenu de ses contratsYÂŤULਭFDWLRQGHOHXUOÂŤJDOLWÂŤ et de leur bonne exĂŠcution auprès des employeurs. Interface entre lâ&#x20AC;&#x2122;artiste et ses partenaires, le PDQDJHUHVWGRQFIRQFLÂŞUHPHQWXQWRXFKH Ă -tout. Les spĂŠcialistes distinguent dâ&#x20AC;&#x2122;ailleurs WURLVJUDQGVSURਭOVGHPDQDJHUb OHmbGÂŤIULFKHXUb}, qui assiste lâ&#x20AC;&#x2122;artiste dans ses premiers pas, premiers concerts, SUHPLHUV&'HWFSRXUOHODQFHUb OHmbFRRUGLQDWHXUb}TXLFKHUFKH¢ entourer lâ&#x20AC;&#x2122;artiste des meilleurs partenaires. Il tisse un rĂŠseau pour GÂŤYHORSSHUODFDUULÂŞUHGHOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDUWLVWHb Oâ&#x20AC;ŤÚ&#x2DC;â&#x20AC;ŹmbHQWUHSUHQHXUb}TXLJÂŞUHOHVDਏDLUHV pour le compte de lâ&#x20AC;&#x2122;artiste.

5IUHQFHVb DÊcret n° 2011-517 du 11 mai 2011 relatif aux agents artistiques 'FUHWQrGXDR½WUHODWLI¢ODUPXQUDWLRQGHVDJHQWVDUWLVWLTXHV

Quelles doivent être ses qualitÊs ?

,OHVWDYDQWWRXWXQKRPPHGHFRQਭDQFH FDUFâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHVWVXUFHिHUHODWLRQTXHUHSRVHOHOLHQ entre lâ&#x20AC;&#x2122;artiste et son manager. Il est aussi polyvalent et doit connaĂŽtre lâ&#x20AC;&#x2122;ensemble des rouages du secteur.

Quelle rÊmunÊration ?

/HGÂŤFUHWGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDR½Wਭ[H¢OHSODIRQG que la rĂŠmunĂŠration de lâ&#x20AC;&#x2122;agent artistique ne peut dĂŠpasser, ce plafond se calculant sur les rĂŠmunĂŠrations brutes de lâ&#x20AC;&#x2122;artiste. Le plafond SHXWÂŹWUHSRUWÂŤ¢VLOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDUWLVWHFRQਭH¢VRQ DJHQWDUWLVWLTXHGHVPLVVLRQVVSÂŤFLਭTXHVGH gestion de sa carrière. Toutefois, ce pourcentage reste Ă titre indicatif. La rĂŠmunĂŠration fait partie de la nĂŠgociation menĂŠe entre le manager et lâ&#x20AC;&#x2122;artiste.

Quel contrat ?

Le contrat de management est conclu entre lâ&#x20AC;&#x2122;artiste et le manager pour une GXUÂŤHGÂŤWHUPLQÂŤH,OSUÂŤFLVHOHVW¤FKHVGX PDQDJHUHWਭ[HOHVFRQGLWLRQVMXULGLTXHVHW ਭQDQFLÂŞUHVGXPDQGDWFRQਭSDUOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDUWLVWH au manager. De son cĂ´tĂŠ, lâ&#x20AC;&#x2122;artiste sâ&#x20AC;&#x2122;engage ¢GÂŤOÂŤJXHUH[FOXVLYHPHQWWRXWHVOHVW¤FKHV liĂŠes au domaine du management Ă son manager.

Comment exercer ?

Le plus souvent, le manager est un travailleur indĂŠpendant.

PLUS Dâ&#x20AC;&#x2122;INFOS Le centre dâ&#x20AC;&#x2122;information et de ressources pour les musiques actuelles : www.irma.asso.fr. Le syndicat des managers musicaux de France : www.mmffrance.com.


m

Fiches pratiques

p. 31

Š Ă&#x2030;ric Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba

Le produc teur , le projet, câ&#x20AC;&#x2122;est son mĂŠtier

AILLON ESSENTIEL, LE PRODUCTEUR COLLABORE AU PROJET ARTISTIQUE DE Lâ&#x20AC;&#x2122;ARTISTE QUâ&#x20AC;&#x2122;IL PRODUIT, EN LE FINANĂ&#x2021;ANT ET EN ASSURANT SA COMMERCIALISATION.

Quelles sont ses missions ?

Il y a en fait deux aspects du mĂŠtier qui ne doivent pas ĂŞtre confondus. Un producteur, entendu au sens du terme français, dĂŠsigne ODSHUVRQQHSK\VLTXHRXPRUDOHTXLSUHQG¢VDFKDUJH OHਭQDQFHPHQWHWODFRPPHUFLDOLVDWLRQGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹXQRXSOXVLHXUV enregistrements. Il est en quelque sorte le responsable commercial de lâ&#x20AC;&#x2122;artiste, assurant sa promotion et celle de sa musique. Il sâ&#x20AC;&#x2122;occupe ainsi de la gestion administrative, budgĂŠtaire, mais aussi juridique. &HQâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHVWWRXWHIRLVSDVOXLTXLDXUDODW¤FKHGHIDEULTXHU matĂŠriellement et de distribuer le disque. Pour cela, LOVâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDिDFKHUDOHVVHUYLFHVGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹXQHPDLVRQGHGLVTXHV &RQWUDLUHPHQW¢Oâ&#x20AC;ŤÂŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹGLWHXUPXVLFDOTXLFKHUFKHDYDQWWRXW¢ PXOWLSOLHUOHVIRUPHVGHGLਏXVLRQGHOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹÄ&#x2022;XYUHOHSURGXFWHXU QHVâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLQWÂŤUHVVHOXLTXâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹÂ˘ODGLਏXVLRQGHOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHQUHJLVWUHPHQWGH lâ&#x20AC;&#x2122;Ĺ&#x201C;uvre quâ&#x20AC;&#x2122;il a rĂŠalisĂŠe.

Quelle rÊmunÊration ?

Comme le producteur devient propriĂŠtaire des bandes (masters)LOWRXFKHGHVroyalties, ou redevances, sur la vente GHFKDTXHGLVTXHIDEULTXÂŤ¢SDUWLUGHOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHQUHJLVWUHPHQW quâ&#x20AC;&#x2122;il produit.

Quel contrat ?

Le contrat de production organise, entre lâ&#x20AC;&#x2122;artiste principal et le producteur, une relation exclusive ou non pour Oâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHQUHJLVWUHPHQWGHSKRQRJUDPPHVFRPPHUFLDOLVÂŤVHQVXLWH En cas de groupe dâ&#x20AC;&#x2122;artistes, le contrat est signĂŠ par tous les membres. Ce contrat garantit un bon ĂŠquilibre des relations, DਭQTXHOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDUWLVWHVRLWUÂŤPXQÂŤUÂŤÂŤTXLWDEOHPHQWHWTXH OHSURGXFWHXUSXLVVHH[SORLWHUOHVSKRQRJUDPPHVDYHF OHVPHLOOHXUHVFKDQFHVGHUÂŤXVVLWH 9RLUDXVVLmbFRQWUDWVSRXUODPXVLTXHb}6HFWHXUGH la culture, Unesco.

Comment exercer ?

Le producteur peut ĂŞtre salariĂŠ (major, labelâ&#x20AC;Ś) ou exercer en indĂŠpendant. Une tendance Ă lâ&#x20AC;&#x2122;autoproduction se dessine depuis plusieurs annĂŠes, câ&#x20AC;&#x2122;est-Ă -dire que lâ&#x20AC;&#x2122;artiste assume OXLPÂŹPHFHPÂŤWLHUbLOਭQDQFHOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHQUHJLVWUHPHQWLOVDODULH les musiciens qui lâ&#x20AC;&#x2122;ont accompagnĂŠ lors de lâ&#x20AC;&#x2122;enregistrement HWLOFKHUFKHSDUWRXVOHVPR\HQV¢DVVXUHUODGLਏXVLRQ de son Ĺ&#x201C;uvre et sa promotion. Lâ&#x20AC;&#x2122;artiste ĂŠtant son propre producteur, il reste dĂŠtenteur du master, et se retrouve confrontĂŠ aux obligations liĂŠes Ă  la rĂŠpartition des rĂ´les (et des rĂŠmunĂŠrations) entre artiste et producteur. Par ClĂŠmence Lehoux

(QUHYDQFKHGDQVOHPRQGHDQJORVD[RQOHrecord producer Qâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDSDVJUDQGFKRVH¢YRLUSXLVTXâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLOVHVLWXHGDYDQWDJH GXFÂśWÂŤWHFKQLTXHGHUÂŤDOLVDWHXUDUWLVWLTXHDXVHQVRÂť il contrĂ´le notamment les sessions dâ&#x20AC;&#x2122;enregistrement, le mixage audio, le mastering, etc.

Quelles doivent être ses qualitÊs ?

Lâ&#x20AC;&#x2122;union des producteurs phonographiques français indĂŠpendants : www.upfi.fr. Lâ&#x20AC;&#x2122;association des professionnels de la musique : www.touspourlamusique.org.

Š Ă&#x2030;ric Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba

PLUS Dâ&#x20AC;&#x2122;INFOS

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

Il doit avant tout avoir une solide connaissance musicale et WHFKQLTXHGHPÂŹPHTXâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHQJHVWLRQHWHQGURLW8QERQVHQV de lâ&#x20AC;&#x2122;organisation et du contact est aussi nĂŠcessaire.


ENDEMIX n째 02 mars - avril - mai 2013


Lâ&#x20AC;&#x2122;art et la culture figurent aussi parmi les domaines dâ&#x20AC;&#x2122;intervention du Congrès de la Nouvelle-CalĂŠdonie. Dans ce contexte, lâ&#x20AC;&#x2122;institution a choisi dâ&#x20AC;&#x2122;engager un partenariat avec Endemix au travers dâ&#x20AC;&#x2122;une chronique

a

rĂŠgulière. Et le Congrès a souhaitĂŠ dans ce rendez-vous mettre en ĂŠvidence le travail, les aspirations, les rĂŠalisations de jeunes cinĂŠastes calĂŠdoniens. Cela commence ce mois-ci avec le portrait dâ&#x20AC;&#x2122;Antoine Reiss de Pouembout.

i

kb,VPD­O:DND&HRX

Anto ne Re ss Les ĂŠmotions en images udio-visuel

p. 33

Ă&#x2021; a tourne... au congrès

Journaliste reporter dâ&#x20AC;&#x2122;images (JRI) Ă NCTV, lâ&#x20AC;&#x2122;une des deux futures tĂŠlĂŠvisions du territoire, Antoine Reiss fait partie de ces jeunes talents du Nord aux parcours atypiques. PassionnĂŠ, sensible et dĂŠterminĂŠ, ce jeune homme de 27 ans a des idĂŠes de tournage plein la tĂŞte.

Premiers pas SĂŠlectionnĂŠ, il sâ&#x20AC;&#x2122;immerge durant trois mois au centre de IRUPDWLRQGH7RXKRDYHFOHVDWHOLHUVSDULVLHQV9DUDQVSÂŤFLDOLVWHV GXਭOPGRFXPHQWDLUH3RXUVRQSURMHWGHVWDJH$QWRLQHVHODQFH dans la rĂŠalisation dâ&#x20AC;&#x2122;un court-mĂŠtrage de 33 minutes. mb-â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDLYRXOXUHWUDQVFULUHHQLPDJHODWUDQVPLVVLRQGHODGDQVH WUDGLWLRQQHOOH¢WUDYHUVOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹKLVWRLUHGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹXQKRPPHSRVVÂŤGÂŤSDUOD GDQVH6LPRQ3RDQLOHFKRUÂŤJUDSKHGHODWURXSH7\DRXPâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDDORUV RXYHUWVHVSRUWHVHWWRXWGHVXLWHXQHFRPSOLFLWÂŤHVWQÂŤHb} Le projet traverse les ocĂŠans pour ĂŞtre prĂŠsentĂŠ en avant-première Ă la Maison de la Nouvelle-CalĂŠdonie, Ă  Paris. Antoine devient alors membre actif de lâ&#x20AC;&#x2122;association. En parallèle, il est projectionniste pour la province Nord avant dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŞtre retenu SRXUVXLYUHXQHIRUPDWLRQGH-5,GHVL[PRLV¢3DULVSRXUOD IXWXUHFKD°QHGHWÂŤOÂŤYLVLRQ1&79ŕĽ&#x2039;HOTXHVVXMHWVGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDFWXDOLWÂŤ HWXQUHSRUWDJHPDJD]LQHSOXVWDUGLOUHYLHQWVXUOH&DLOORX GLSOÂśPHHQSRFKH

Antoine Reiss, actuellement JRI Ă NCTV.

Des dĂŠbuts prometteurs (QDिHQGDQWGHWUDYDLOOHUSRXU1&79-HDQ)UDQŠRLV &RUUDOXQGHVPHPEUHVIRQGDWHXUVGHOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDVVRFLDWLRQÂ&#x201E;Q½½ U½¤ERUROXLSURSRVHGHUÂŤDOLVHUGHVFRXUWVPÂŤWUDJHVVXUOD toponymie. mb/HFKDOOHQJHÂŤWDLWGHPHŕĄ&#x2021;UHHQLPDJHXQVXMHW dĂŠlicat qui ĂŠvoque les lieux sacrĂŠs. Avec CĂŠdric BoaĂŠ TyĂŠa, le corĂŠalisateur, nous avons rĂŠussi. Ce projet a ĂŠtĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;une richesse H[WUDRUGLQDLUHb}VHIÂŤOLFLWH$QWRLQH)LQOHVਭOPV sont sĂŠlectionnĂŠs au festival de PoindimiĂŠ et reçoivent le SUL[&ÂŞLN°GH.16(QMXLOOHWGHUQLHUOHMHXQHUÂŤDOLVDWHXU a commencĂŠ sa carrière de journaliste Ă NCT V. mb&â&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹHVWXQH VDFUÂŤHDYHQWXUH&â&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹHVWV\PSDGâ&#x20AC;ŤÂŹÚĽâ&#x20AC;ŹWUH¢ODJHQÂŞVHGâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹXQSURMHW Gâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹXQHWHOOHHQYHUJXUH}-DPDLV¢FRXUWGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLGÂŤHV$QWRLQH VRXKDLWHUDLWUÂŤDOLVHUXQORQJPÂŤWUDJH/HODJRQSRXUUDLW ELHQÂŹWUHVRQWHUUDLQGHMHX0DLVFKXWFâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHVWXQVHFUHWb

Filmographie b Niè ocèmwo, bè-me ali-hĂŽ mèÊ - Regarde en arrière pour mieux voir demain, 33 min. b quatre courts-mĂŠtrages sur la toponymie, corĂŠalisĂŠs DYHF&ÂŤGULF%RDÂŤ7\ÂŤDb !'žbOHSLÂŞJH¢SRLVVRQV, 3 min. (Saint-Denis - PoindimiĂŠ) > Mââcelo, le bru it de lâ&#x20AC;&#x2122;eauPLQ *RKDSLQ3R\D

> He pwa tè diti, le creek aux aigu illes (Toumidou Amoa- PoindimiÊ) > UmatÚ, le chant du nautou 2PHिHX[3RLQGLPL

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

D

e son enfance sur la cĂ´te Est, A ntoine Reiss ne JDUGHTXHGHVERQVVRXYHQLUV'HVZHHNHQGV HQIDPLOOHDX[SDUWLHVGHSÂŹFKHHQPHUOHMHXQH JDUŠRQJUDQGLWHQÂŤWDQWSURFKHGHODQDWXUH A près ĂŞtre parti un an et demi en France pour Vâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHVVD\HU¢XQHOLFHQFHGHSV\FKRORJLHHWDYRLUVXLYL une annĂŠe de formation Ă lâ&#x20AC;&#x2122;Ă&#x2030;cole des mĂŠtiers de la mer, A ntoine saisit lâ&#x20AC;&#x2122;opportunitĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;un stage au centre culturel 7MLEDRX,O\GÂŤFRXYUHOHPÂŤWLHUGHWHFKQLFLHQOXPLÂŞUH HWDVVXUHHQVXLWHGHVSUHVWDWLRQVSRXUOHWK¤WUHGHOâ&#x20AC;ŤÂ?Ű&#x2018;â&#x20AC;ŹOH mbJU¤FH¢/R$PP\9DLPDWDSDNRTXLPâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹDLQWURGXLWGDQV OHPÂŤWLHUHW¢)DEULFH%RXJHDUGb}, prĂŠcise-t-il. En 2009, il entend parler dâ&#x20AC;&#x2122;une formation Ă  la rĂŠalisation organisĂŠe SDUOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDVVRFLDWLRQÂ&#x201E;Q½½U½¤ERURGH3RLQGLPLÂŤ


p. 34

G rande interview l

J ean - M ar i e CREUGNET

LिUDWXUH

ÂŤ Je suis un pillard ! Âť

A

Dans /D3KRELHGHOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹRJUHVRQGL[KXLWLÂŞPHURPDQHQ TXLQ]HbDQVb  -HDQ0DULH&UHXJQHWDOLDV%RE&RRSHU QRXVSORQJHDXFÄ&#x2022;XUGHVDQQÂŤHVGDQVOHGLOHPPH GXMHXQH3ZDQLÂ&#x2039;FDUWHOÂŤHQWUHVDFXOWXUHNDQDN Oâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDQWKURSRSKDJLHOHVH[FÂŞVGHODFRORQLVDWLRQHWODYRL[ des missionnaires de la rĂŠgion de PouĂŠbo.

,

travers lâ&#x20AC;&#x2122;adolescence et les doutes de Pwani, vous faites le procès du gouverneur Guillain en stigmatisant ÂŤ son Ĺ&#x201C;uvre de provocation anticlĂŠricale Âťâ&#x20AC;Ś

Les missionnaires ĂŠtaient la bĂŞte noire de Guillain. Pour lui, ils ĂŠtaient dangereux, car apportant un message Ă des gens soi-disant arriĂŠrĂŠs. Il ĂŠtait persuadĂŠ, comme le gouverneur Feillet plus tard, TXâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLOVâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDJLVVDLWGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹXQHmbUDFHb}DSSHOÂŤH¢GLVSDUD°WUH

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

Pwani a-t-il existĂŠÂ ?

dâ&#x20AC;&#x2122;avoir inventĂŠ ce personnage. Il mâ&#x20AC;&#x2122;a permis, sur des VXMHWVXQSHXEU½ODQWVGâ&#x20AC;ŤÂŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹFULUHGHVFKRVHVTXHMHQH pouvais pas faire dire Ă des CalĂŠdoniens.

Une vingtaine de livres ĂŠcrits en quinze ans, vous vous ennuyez tant que ça Ă la retraite ? ,OVâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDJLWVXUWRXWGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹXQGHYRLUGHPÂŤPRLUH-â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDLSHUGX beaucoup Ă  la mort de mon père. Mes tantes sont ¤JÂŤHVHWXQHVHXOHDHQFRUHWRXWHVDWÂŹWH'DQVPHV livres, des familles calĂŠdoniennes dĂŠcouvrent des ĂŠlĂŠments quâ&#x20AC;&#x2122;elles ne connaissaient pas, qui nâ&#x20AC;&#x2122;avaient SDVÂŤWÂŤWUDQVPLVRUDOHPHQW'HVFKRVHVELHQGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDXWUHV PRLQV-HSDVVHEHDXFRXSGHWHPSVDX[DUFKLYHV Pour /D3KRELHGHOâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹRJUH, jâ&#x20AC;&#x2122;ai pillĂŠ des auteurs, surtout OHSÂŞUH5R]LHU

2XLGDQVPRQLPDJLQDWLRQ-â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDLYRXOXPHिUHHQVFÂŞQH un personnage ressemblant Ă ceux que jâ&#x20AC;&#x2122;ai connus Ă  6DLQW/ÂŤRQGH3DÂąWDSHQGDQWGRX]HDQV'HVJRVVHV indigènes sĂŠlectionnĂŠs par les missionnaires de toute la CalĂŠdonie, qui avaient des qualitĂŠs exceptionnelles HWVRUWDLHQWGXORWFRPPH-HDQ0DULH7MLEDRXHWELHQ Gâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDXWUHV-â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDLYÂŤFXGL[DQVDYHFHX['DQVQâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLPSRUWH quelle sociĂŠtĂŠ au monde, il y a des personnes capables de distinguer le bien du mal, de porter un jugement sur ceux qui prĂŠtendent venir les ĂŠduquer, et de vivre plus tard des destinĂŠes importantes. Câ&#x20AC;&#x2122;est le message que jâ&#x20AC;&#x2122;ai voulu faire passer.

Après /D/XQHQHQRXVTXLŕĄ&#x2021;HSDVSRXUWRXMRXUV, PDWDQWH*LQHिH+DUEXORWDFRPPHQFÂŤ¢ÂŤFULUHXQ autre livre, sur son père, dont elle nous lisait des passages. Mais ça nâ&#x20AC;&#x2122;allait pas, câ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtait des petites KLVWRLUHVODLVVDQWGHFÂśWÂŤWRXWOHFRQWH[WHKLVWRULTXH Alors jâ&#x20AC;&#x2122;ai dit Ă mon père quâ&#x20AC;&#x2122;il fallait faire quelque FKRVH(WWRXWDGÂŤPDUUÂŤDLQVL

Pourquoi utiliser un pseudonyme, Bob Cooper ?

OÚ et quand Êcrivez-vous ?

Beaucoup de copains mâ&#x20AC;&#x2122;ont dit mb3RXUTXRLQHFUÂŤHV WXSDVXQSHUVRQQDJH¢WUDYHUVOHTXHOWXSRXUUDLVWH O¤FKHUb"b} Alors jâ&#x20AC;&#x2122;ai imaginĂŠ un journaliste australien envoyĂŠ Ă NoumĂŠa par le Sydney Morning Herald FRPPHUHSRUWHXUIRXLQHXUb%RE&RRSHU2QOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDSSHODLW /LŕĄ&#x2021;OH%LWFDULOUÂŤSRQGDLWWRXMRXUVmbDOLŕĄ&#x2021;OHELWb}bTXDQG RQOXLGHPDQGDLWVâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLOSDUODLWIUDQŠDLV-HVXLVFRQWHQW

Cette boulimie Êtait-elle prÊmÊditÊe ?

'HSUÂŤIÂŤUHQFHWÂśWOHPDWLQGH¢KHXUHVVXUXQ FDKLHU¢VSLUDOHV-HVXLVWUDQTXLOOH-â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDXUDLVSXÂŤFULUH bien plus, mais jusquâ&#x20AC;&#x2122;Ă lâ&#x20AC;&#x2122;an dernier, jâ&#x20AC;&#x2122;avais besoin dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŞtre en Nouvelle-ZĂŠlande, en Australie ou en France SRXUPHPHिUH¢IRQGGDQVXQERXTXLQ,FLMHQâ&#x20AC;Ť\Ű&#x2018;â&#x20AC;Ź arrivais pas.


p. 35 DERNIERS OU VRAGES PARUS 5RPDQKLVWRULTXHb

Grande interview

bibliographie

/H&HUFOH$XVWUDOb (novembre 2011) 6ÂŤULHVLJQÂŤH%RE&RRSHUb

Jean-Marie Creugnet publie Ă compte dâ&#x20AC;&#x2122;auteur. Avec toujours le mĂŞme imprimeur, EIP Ă  Magenta.

Qui rĂŠalise les illustrations ? &â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHVWGXmbSLOODJHb}b0DLVRXLb(WYRXV VDYH]SRXUTXRLYRXVQHYHUUH]MDPDLV de Š (symbole du copyright, ndlr) dans PHVERXTXLQVb"3DUFHTXHMHYHX[TXâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹRQ PHSLOOHb&RPELHQGHIRLVOHVJHQVTXL sâ&#x20AC;&#x2122;intĂŠressent au passĂŠ mâ&#x20AC;&#x2122;ont demandĂŠ GHSLTXHUGHVKLVWRLUHVGDQVPHVOLYUHV Lâ&#x20AC;&#x2122;autre jour, Ă  CalĂŠdolivres, Bernard %HUJHUPâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDGLWHQSODLVDQWDQWbmb-HYDLV ŕ¤&#x;QLUSDUSLTXHUGHVKLVWRLUHVGDQVWHV ERXTXLQVâ&#x20AC;ŤÚ˛â&#x20AC;Źb}0DLVDOOH]\b

Comment vous situez-vous par rapport aux autres ĂŠcrivains calĂŠdoniens ? -HQHPHFRQVLGÂŞUHSDVFRPPHÂŤFULYDLQ MHQHVXLVTXâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹXQDXWHXU-HQHIDLVTXH rĂŠpĂŠter ce que les autres ont dit avant PRLFHTXHOHVDUFKLYHVHWODWUDGLWLRQ orale familiale ont conservĂŠ. Les ĂŠcrivains calĂŠdoniens mâ&#x20AC;&#x2122;ont proposĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;entrer dans leur association, câ&#x20AC;&#x2122;est sympa, je suis très content dâ&#x20AC;&#x2122;avoir des relations avec

HX[PDLVMHQHPHSHUPHिUDLVMDPDLV de reprĂŠsenter lâ&#x20AC;&#x2122;association Ă Paris ou ¢b2XHVVDQW

Pourquoi ? 3DUFHTXHMHVXLVXQSLOODUGb(WGLVRQV quâ&#x20AC;&#x2122;eux me considèrent peut-ĂŞtre comme (il hĂŠsite)â&#x20AC;Ś un bon gars qui ĂŠcrit des SHWLWHVKLVWRLUHVRXLMHFURLVTXâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLOVPH considèrent comme ça.

Pouvez-vous imaginer ne plus ĂŠcrire ou occuper votre retraite autrement ? 9RXVPHGHPDQGH]GHPRXULURXTXRL" -â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDLDQVHWMâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDLPHUDLVDYRLUOHWHPSVGH terminer ce que jâ&#x20AC;&#x2122;ai commencĂŠ. Dâ&#x20AC;&#x2122;aller MXVTXâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹÂ˘ODOLPLWHTXHMHPHVXLVਭ[ÂŤHb raconter la Nouvelle-CalĂŠdonie jusquâ&#x20AC;&#x2122;Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;après-Première Guerre mondiale. -HYRXGUDLVਭQLUHQEHDXWÂŤO¢GHVVXV Propos recueillis par Jean-Marc Estournès

5HWURXYH]ODELEOLRJUDSKLH GH-HDQ0DULH&UHXJQHW sur www.ecrivains-nc.net. Ă&#x20AC; V ENIR 'HX[URPDQVKLVWRULTXHV ('XUDbOH[ et CalĂŠdonie dâ&#x20AC;&#x2122;avantguerre) et, dans la sĂŠrie signĂŠe Bob Cooper, Lâ&#x20AC;&#x2122;Imposteur et /Ń&#x192;$VWÂŤURÂąGH6DQWDOLHU¢.XQLÂŤ

Vous ĂŞtes plutĂ´t... -RKQQ\+DOO\GD\RX%HDWOHVb" 1LOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹXQQLOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDXWUHMHSU«ঽªUH la musique classique, HWOHVFKDQWVJUÂŤJRULHQV Gisèle ou Le Sacre du printemps ?b -HQâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDLSDVGHUÂŤSRQVHb Barbara Cartland RX&ODXGLQH-DFTXHVb" -â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDLPHEHDXFRXSFHTXH fait Claudine, son imagination, VRQVW\OHVHVbSHUVRQQDJHV bien fouillĂŠs. Dans un autre genre, jâ&#x20AC;&#x2122;aime aussi la poĂŠsie, parfois dure, GH)UÂŤGÂŤULF2KOHQ

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

Š Ă&#x2030;ric Aubry

La Phobie de lâ&#x20AC;&#x2122;ogre (octobre 2012)


p. 36

D ossier Touchant fondamentalement Ă lâ&#x20AC;&#x2122;identitĂŠ et au devenir de toute sociĂŠtĂŠ, les politiques culturelles en sont un des enjeux majeurs.

V

HFWHXUGHFRKÂŤVLRQVRFLDOH miroir de lâ&#x20AC;&#x2122;identitĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;un pays et de ses aspirations, ĂŠlĂŠment de lâ&#x20AC;&#x2122;amĂŠlioration de la qualitĂŠ de vie, pivot des politiques publiques, une politique culturelle ne saurait se rĂŠduire aisĂŠment Ă une GਭQLWLRQ(OOHVHPEOHPDOJUÂŤWRXW pouvoir sâ&#x20AC;&#x2122;entendre comme un geste politique et public de reconnaissance de lâ&#x20AC;&#x2122;importance de la culture dans le dĂŠveloppement dâ&#x20AC;&#x2122;une collectivitĂŠ. Or, dans une sociĂŠtĂŠ multiculturelle FRPPHOD1RXYHOOH&DOÂŤGRQLHRÂťOHV compĂŠtences politiques sont partagĂŠes et pour laquelle une feuille de route HVWDVVH]FODLUHPHQWGਭQLHDXWRXU des notions de destin commun et de rĂŠĂŠquilibrage, les politiques culturelles SDUDLVVHQWGHYRLUUÂŤSRQGUH¢GHVGਭV de taille. Ă&#x20AC; lâ&#x20AC;&#x2122;image de ceux que le pays doit relever.

politiques ('(%&  des Les

STRATĂ&#x2030;GIES

en mouvement Elles orientent les actions publiques tout autant quâ&#x20AC;&#x2122;elles questionnent. Ă&#x20AC; lâ&#x20AC;&#x2122;heure oĂš la Nouvelle-CalĂŠdonie se cherche un destin

commun, elles ont donc un rĂ´le capital Ă jouer.

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

Par ClĂŠmence Lehoux

Culture (et compĂŠtences) en partage Â&#x201A;TXLLQFRPEHWLOGHGਭQLUOHV SROLWLTXHVFXOWXUHOOHVb"/HPRGÂŞOH français se caractĂŠrise avant tout par une importante intervention publique. Ainsi, jusquâ&#x20AC;&#x2122;aux Accords GH0DWLJQRQ2XGLQRWHQFâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHVW Oâ&#x20AC;ŤÂ&#x2039;Ű&#x2018;â&#x20AC;ŹWDWIUDQŠDLVTXLGÂŤWHQDLWFHिH compĂŠtence avant de la transfĂŠrer aux provinces. mb&HSHQGDQWLOQHIDXGUDLW pas croire que les politiques culturelles se limitent aux seules provinces, car elles impliquent un rĂŠseau dâ&#x20AC;&#x2122;acteurs, comme les communes et les professionnels de la culture que sont les artistes, les associations, le rĂŠseau coutumier, les ĂŠtablissements publics culturels* et OHVSXEOLFVb}, explique Cyril Pigeau, ingĂŠnieur culturel. Lâ&#x20AC;&#x2122;enjeu pour tous est de savoir comment orienter une RਏUHFXOWXUHOOHSRXUTXâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHOOHFRQFRUGH DYHFXQHGHPDQGH&HिHUHFKHUFKH dâ&#x20AC;&#x2122;adĂŠquation peut alors se muer en grandes lignes de politique culturelle.

Une conquĂŞte culturelle calĂŠdonienne En 2011, lâ&#x20AC;&#x2122;Isee** recensait quelques 1 321 ĂŠtablissements culturels (voir encadrĂŠ) sur lâ&#x20AC;&#x2122;ensemble du territoire.


Dossier

p. 37

Š Ă&#x2030;ric Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba Š Ă&#x2030;ric Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba

PluralitĂŠ de rigueur 2XWUHODGLਏXVLRQHWOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDFFÂŞV au plus grand nombre qui IDLWਭJXUHGHFRQVWDQWHOHV politiques culturelles ĂŠvoluent aussi au grĂŠ des besoins. Si lâ&#x20AC;&#x2122;axe GÂŤGLÂŤDX[SDWULPRLQHVâ&#x20AC;ŤŰ&#x2039;â&#x20AC;ŹNDQDN SXLVHQPLURLUmbFDOGRFKHb} â&#x20AC;ŤŰ&#x2039;â&#x20AC;ŹDGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDERUGÂŤWÂŤPLVHQDYDQW dâ&#x20AC;&#x2122;autres ont rapidement suivis. mb(QSURYLQFH6XGQRWUHSULRULWÂŤ

provincial, pour encourager la crĂŠation artistique, est une des prioritĂŠs. Il faut y ajouter OHGÂŤYHORSSHPHQWGâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹXQHRŕ¤&#x17E;UH ĂŠditoriale complète et un accès au livre facilitĂŠ, ainsi quâ&#x20AC;&#x2122;aux technologies de lâ&#x20AC;&#x2122;information et de la communication par Oâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹLPSODQWDWLRQGHF\EHUEDVHVb}, poursuit Albert Sio. La dĂŠmocratisation de la lecture est ĂŠgalement un axe

Offrir Ă chacun ÂŤ le droit Ă  la culture Âť, une valeur inscrite dans la Constitution française. est avant tout de promouvoir la professionnalisation des acteurs de la culture, par le biais de nombreuses aides, mais aussi de favoriser les pratiques culturelles HWDUWLVWLTXHVb}, souligne $OH[DQGUD0DODYDO&KHYDO prĂŠsidente de la commission culture Ă  la province Sud. Et le patrimoine nâ&#x20AC;&#x2122;est pas en reste avec, entre autres, la FUÂŤDWLRQSURFKDLQHGHGHX[ PXVÂŤHVâ&#x20AC;ŤŰ&#x2039;â&#x20AC;ŹGHOD6HFRQGH*XHUUH mondiale pour septembre 2013, et du bagne pour mai 2014. En province Nord, mbODFRQVWLWXWLRQGâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹXQIRQGV dâ&#x20AC;&#x2122;Ĺ&#x201C;uvres dâ&#x20AC;&#x2122;art contemporain

que promeut la province des Â?OHVGHPÂŹPHTXHOHVÂŤFKDQJHV internationaux et la valorisation du patrimoine immatĂŠriel. 2QVLJQDOHUDHQਭQOHSURMHWGX statut de lâ&#x20AC;&#x2122;artiste, le dĂŠveloppement de lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠducation artistique au travers de classes Ă projet artistique et culturel, ou encore lâ&#x20AC;&#x2122;expansion du mĂŠcĂŠnat culturel qui contribuent, au mĂŞme titre que les aides ਭQDQFLÂŞUHVHWWHFKQLTXHVOHV LQIUDVWUXFWXUHVRXOHVÂŤFKDQJHV ¢VWUXFWXUHUXQKRUL]RQFXOWXUHO ULFKHHWSURSUH¢Oâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLGHQWLWÂŤGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹXQ pays qui se construit.

** Institut de la statistique et des ĂŠtudes ĂŠconomiques, TEC, 2012, Consommation et conditions de vie, Culture. 3UÂŤDPEXOHGH la Constitution du 27 octobre 1946, DOLQÂŤDb

Ă&#x2030;tablissements culturels en dĂŠtail

Les ĂŠtablissements culturels dĂŠsignent des structures comme les associations, OHVELEOLRWKÂŞTXHVOHVPXVÂŤHVHWFPDLVDXVVL les patentĂŠs de divers domaines culturels qui HQUHSUÂŤVHQWHQW (QVXUbbÂŤWDEOLVVHPHQWVFXOWXUHOV RQHQGÂŤQRPEUDLWHQSURYLQFH6XG VRLW HQSURYLQFH1RUG 

HWHQSURYLQFHGHVÂ?OHV  

Š ValÊrie Klein

culturel, rappelĂŠ par un accord signĂŠ avec lâ&#x20AC;&#x2122;Ă&#x2030;tat en 2002, demeure le mbUÂŤÂŤTXLOLEUDJH inter et intra-provincial, mais aussi le rĂŠĂŠquilibrage entre les GLŕ¤&#x17E;ÂŤUHQWHVFRPSRVDQWHVGHOD SRSXODWLRQDXSURŕ¤&#x;WGXSHXSOH NDQDN} Dans les faits, il tarde encore Ă se concrĂŠtiser. MalgrĂŠ tout, plusieurs programmes sont prĂŠvus en province Nord, comme le signale Albert Sio, directeur de la culture, avec mbODFRQVWUXFWLRQGâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹXQFLQÂŤPD ¢.RQÂŤOHVFHQWUHVFXOWXUHOV de XaracÚÚ Canala ou encore lâ&#x20AC;&#x2122;installation de lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcole dâ&#x20AC;&#x2122;art du SD\V} Reste que les Ă&#x17D;les, elles, compte tenu de mbOHXUPXOWL insularitĂŠ qui rend complexe la question dâ&#x20AC;&#x2122;une politique FXOWXUHOOHGHSUR[LPLWÂŤb}, selon Cyril Pigeau, se doivent dâ&#x20AC;&#x2122;innover. Une des rĂŠponses FRQVLVWHGDQVOHFKRL[GH lâ&#x20AC;&#x2122;itinĂŠrance, avec des supports FRPPHOH&KDSLWÂśRXGHOD transversalitĂŠ, avec des foires ou des fĂŞtes (traditionnelles ou de la musique, de la lectureâ&#x20AC;Ś).

* Les ĂŠtablissements publics culturels relevant du gouvernement de la Nouvelle-CalĂŠdonie sont au nombre de FLQTbOâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;Ź$FDGÂŤPLH des langues kanak, lâ&#x20AC;&#x2122;Agence de dĂŠveloppement de la culture kanak, la bibliothèque Bernheim, le conservatoire de musique et de danse de NouvelleCalĂŠdonie et lâ&#x20AC;&#x2122;Institut dâ&#x20AC;&#x2122;archĂŠologie de Nouvelle-CalĂŠdonie et GX3DFLŕ¤&#x;TXH V\QGLFDW mixte). Ă&#x20AC; travers leurs missions, ils rayonnent sur lâ&#x20AC;&#x2122;ensemble du territoire.

FĂŞte du livre Ă Lifou

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

Câ&#x20AC;&#x2122;est une fois et demie de plus TXâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHQRÂťOHSD\VFRPSWDLW DORUVÂŤWDEOLVVHPHQWVFHTXL UH਎ªWHODYRORQWÂŤGâ&#x20AC;ŤÂŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹTXLSHUOH pays en infrastructures pour GLਏXVHUOHVFUÂŤDWLRQVPDLV VXUWRXWRਏULU¢FKDFXQmbOHGURLW ¢ODFXOWXUHb}, une valeur inscrite dans la Constitution française***. En Nouvelle-CalĂŠdonie, lâ&#x20AC;&#x2122;un des objectifs principaux des politiques de dĂŠveloppement


p. 38 Dossier

e

Cyril ntretien avec

I

PIGEAU ngĂŠnieur culturel, Cyril Pigeau participe au montage de projets artistiques et culturels aux cĂ´tĂŠs des trois provinces. Depuis son arrivĂŠe en 2002, il sâ&#x20AC;&#x2122;est penchĂŠ sur lâ&#x20AC;&#x2122;histoire des politiques culturelles en Nouvelle-CalĂŠdonie. Comment les politiques culturelles ontelles ĂŠmergĂŠ en Nouvelle-CalĂŠdonie ?

&HिHÂŤPHUJHQFHHVWDVVH]UÂŤFHQWH Ce nâ&#x20AC;&#x2122;est que dans les annĂŠes 70 que ce sujet est entrĂŠ, en quelque sorte, dans la question politique. Câ&#x20AC;&#x2122;est DUULYÂŤVRXVOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHਏHWQRWDPPHQWGHODUHYHQGLFDWLRQ QDWLRQDOLVWHNDQDNFULVWDOOLVÂŤHSDUOHIHVWLYDO 0HODQHVLDRUJDQLVÂŤHQSDU-HDQ0DULH Tjibaou.

au sein des provinces, puis de la mairie de NoumĂŠa, dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠquipes et de budgets dĂŠdiĂŠs aux actions culturelles. Si une vie culturelle existait bel et bien avant leur DSSDULWLRQ ELEOLRWKÂŞTXH%HUQKHLPPXVÂŤHWHUULWRULDO cinĂŠmas, fanfaresâ&#x20AC;Ś), les jalons dâ&#x20AC;&#x2122;une vĂŠritable politique ont peu Ă peu donnĂŠ du corps Ă  des stratĂŠgies, scindĂŠes, il faut le dire, entre deux grands SÂśOHVFXOWXUHOVNDQDNHWIUDQŠDLV

Quâ&#x20AC;&#x2122;en est-il aujourdâ&#x20AC;&#x2122;hui ? En deux dĂŠcennies, on peut clairement parler dâ&#x20AC;&#x2122;une H[SORVLRQGHOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹRਏUHFXOWXUHOOHHWDUWLVWLTXHb les moyens et les actions se sont multipliĂŠs, soutenus SDUOHVLQVWLWXWLRQVHWUHOD\ÂŤVSDUOHVbÂŤWDEOLVVHPHQWV et acteurs du monde culturel. Reste que ODbELSRODULVDWLRQGHFHGÂŤYHORSSHPHQWVâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHVWRSÂŤUÂŤH sans toujours prendre en compte les autres FRPPXQDXWÂŤVGÂŤQLDQWSDUO¢PÂŹPHODULFKHVVH HWODbVLQJXODULWÂŤGXSD\V&HSHQGDQWODFUÂŤDWLRQ artistique contemporaine contribue Ă  interroger Oâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹKLVWRLUHOHVHQMHX[LGHQWLWDLUHVSROLWLTXHVHW sociĂŠtaux. Car, le destin commun passera par OHbGLDORJXHLQWHUFXOWXUHOHWOHVSROLWLTXHVFXOWXUHOOHV sont prĂŠcisĂŠment lĂ  pour le favoriser.

 Le destin commun passera par le dialogue interculturel.  Quels sont, selon vous, les enjeux de demain en matière de politique culturelle ?

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

Š Ă&#x2030;ric Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba

Lâ&#x20AC;&#x2122;enjeu majeur est dâ&#x20AC;&#x2122;imaginer une politique culturelle Ă Oâ&#x20AC;ŤÂŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹFKHOOHGXSD\VHQOLHQ ĂŠvidemment avec les provinces, mais qui soit rĂŠsolument transversale et ajustĂŠe aux VSÂŤFLਭFLWÂŤVFDOÂŤGRQLHQQHV De mĂŞme, le rĂŠĂŠquilibrage semble nĂŠcessaire entre le Grand NoumĂŠa, la Brousse HWOHVÂ?OHVRÂťOHVDFWHXUVGH la culture sont encore trop SHXQRPEUHX[ŕĽ&#x2039;DQWDX[ structures, si elles se sont multipliĂŠes, elles ne sont pas Après avoir Ĺ&#x201C;uvrĂŠ durant sept ans Ă  la direction culturelle de la Ville de toujours vĂŠritablement adaptĂŠes NoumĂŠa, Cyril Pigeau a crĂŠĂŠ le cabinet Culture(s) en chantier. aux pratiques locales, mais restent encore souvent calquĂŠes &HिHPDQLIHVWDWLRQFXOWXUHOOHDUÂŤVROXPHQWLPSXOVÂŤ sur un modèle europĂŠen. Un autre enjeu serait la XQHU਎H[LRQDXWRXUGHODTXHVWLRQLGHQWLWDLUH\ professionnalisation des acteurs de la culture et compris pour les autres communautĂŠs composant XQHPHLOOHXUHSULVHHQFRPSWHDVVH]PDUJLQDOH le pays, en contre-point. Politiquement, ce sont les DXMRXUGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹKXLGHODFUÂŤDWLYLWÂŤDUWLVWLTXHGHVMHXQHV $FFRUGVGH0DWLJQRQ2XGLQRWVLJQÂŤVHQTXL (QਭQLFLFRPPHDLOOHXUVODTXHVWLRQGHODFXOWXUH FRQঽªUHQWDX[SURYLQFHVODFRPSÂŤWHQFHFXOWXUHOOH Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;ère de la mondialisation, du numĂŠrique et des jusquâ&#x20AC;&#x2122;alors dĂŠtenue par lâ&#x20AC;&#x2122;Ă&#x2030;tat. Naissent alors, les industries culturelles, sâ&#x20AC;&#x2122;impose. premières politiques culturelles et leurs premières rĂŠalisations comme la crĂŠation de lâ&#x20AC;&#x2122;Agence de Propos recueillis par ClĂŠmence Lehoux GÂŤYHORSSHPHQWGHODFXOWXUHNDQDN  ODFUÂŤDWLRQ


p. 39 Dossier ŠbÂ&#x2039;ric Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba

CULTURELLE dĂŠcryptĂŠe

La SAISON

EN CETTE PĂ&#x2030;RIODE Dâ&#x20AC;&#x2122;OUVERTURE DE LA SAISON CULTURELLE 2013, ENDEMIX A DEMANDĂ&#x2030; Ă&#x20AC; PLUSIEURS Ă&#x2030;TABLISSEMENTS, UN Ă&#x2030;CLAIRAGE SUR LEUR POLITIQUE CULTURELLE AU TRAVERS DE LEURS Ă&#x2030;VĂ&#x2030;NEMENTS PHARES.

Dock socioculturel de PaĂŻta,

Rex (NoumĂŠa),

Manuel Touraille, directeur mb3RXUVDe saison, le Rex se positionne Ă nouveau comme un espace socioculturel ouvert Ă  tous les jeunes. Ainsi, la 0ÂŤJD5H[3DUW\, SURJUDPPÂŤHOHDYULOSURFKDLQVHUD comme Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;accoutumĂŠe, organisĂŠe par les jeunes. En 2013, annĂŠe anniversaire, ODSKRWRRFFXSHUDXQHODUJHSODFHGH mĂŞme que le mixage vidĂŠo, la danse RXOHJUDSKLVPHYLVXHO/H5H[UHSUHQG aussi ses deux autres vies, outre celle tournĂŠe vers la jeunesse : celle dĂŠdiĂŠe aux rĂŠsidences dâ&#x20AC;&#x2122;artistes, ainsi quâ&#x20AC;&#x2122;aux IHVWLYDOVRXYHUWVDXJUDQGSXEOLFb}

Artâ&#x20AC;&#x2122;pĂŠritif au centre dâ&#x20AC;&#x2122;Art

Maison du Livre de la Nouvelle-CalĂŠdonie (NoumĂŠa),

-HDQ%ULFH3HLUDQRGLUHFWHXU mb'HX[DFWLRQVLPSRUWDQWHVDQLPHURQWOD0DLVRQGX/LYUHbHQOâ&#x20AC;ŤÂŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹODUJLVVHPHQW du Passe-Livre Ă tout le pays - une opĂŠration complĂŠmentaire du rĂŠseau de lecture SXEOLTXHSURSRVDQWOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHPSUXQWOLEUHHWJUDWXLWGHOLYUHVbHWOHODQFHPHQWGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹXQH librairie itinĂŠrante qui sera Ă  la fois un lieu de vente de livres neufs et dâ&#x20AC;&#x2122;occasion, GH&'HWGH'9'HWXQVHUYLFHGÂŤFHQWUDOLVÂŤGHPÂŤGLDWLRQFXOWXUHOOH2EMHFWLIb DPHQHUOHVOLYUHVDXSOXVSUÂŞVGHVSXEOLFVQRWDPPHQWHQSURYLQFH1RUGFHिHDQQÂŤH HWIDLUHUD\RQQHUOD0DLVRQGX/LYUHDXGHO¢GH1RXPÂŤDb}

Centre culturel provincial PomĂŠmie de KonĂŠ,

Sam Moinlaoupioh, directeur mb7RXWHVOHVDFWLRQVPHQÂŤHVFHिH annĂŠe auront pour axe stratĂŠgique lâ&#x20AC;&#x2122;inauguration de lâ&#x20AC;&#x2122;extension du centre FXOWXUHOGH.RQÂŤHWODFÂŤOÂŤEUDWLRQGH ses 10 ans. Des rĂŠsidences dâ&#x20AC;&#x2122;artistes vont ĂŞtre mises en place pour prĂŠparer ce double ĂŠvĂŠnement qui se dĂŠroulera au cours du 4e trimestre. Une autre manifestation importante est Cia 1D7RQbOD1XLWGHODGDQVHGÂŤEXW octobre, Ă la tribu de BondĂŠ (OuĂŠgoa). Nous lâ&#x20AC;&#x2122;organisons en partenariat avec le centre culturel provincial Goa ma %ZDUKDWGH+LHQJKÂŞQHTXLDSRXU vocation de rayonner sur la cĂ´te Est de la province Nord, tandis que nous avons pour rayon dâ&#x20AC;&#x2122;action la cĂ´te 2XHVWGH3R\D¢.RQÂŤb}

Bibliothèque Bernheim (NoumĂŠa), Christophe Augias, directeur mb(QOH6DORQLQWHUQDWLRQDO du livre ocĂŠanien, qui fĂŞtera ses bDQV¢3RLQGLPLÂŤHQDR½WSURFKDLQ LQDXJXUHUDXQHQRXYHOOHIRUPXOHb le SILO sera reconduit annuellement dès 2014 Ă NoumĂŠa. Dâ&#x20AC;&#x2122;autres initiatives le seront ĂŠgalement Ă  destination du public adolescent, comme le concours de slam dâ&#x20AC;&#x2122;avril Ă  juillet, pour lequel des ĂŠliminatoires seront organisĂŠes dans le Nord et peut-ĂŞtre dans les Ă&#x17D;les, de façon Ă  dĂŠcentraliser nos actions au PD[LPXP(QਭQOHUÂŤVHDXGHOHFWXUH publique prend de lâ&#x20AC;&#x2122;ampleur, avec lâ&#x20AC;&#x2122;ouverture de la Maison de lâ&#x20AC;&#x2122;image, du livre et de lâ&#x20AC;&#x2122;information Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŽle des Pins. 2013 sera aussi lâ&#x20AC;&#x2122;annĂŠe du lancement GXFRQFRXUVGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDUFKLWHFWXUHSRXU le projet de rĂŠnovation de la ELEOLRWKÂŞTXH%HUQKHLPb}

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

Audrey Dang, directrice par intĂŠrim mb/H'RFNVRFLRFXOWXUHOGH3DÂąWD est un outil Ă la disposition de la population. Lieu de rencontre et Gâ&#x20AC;ŤÂŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹFKDQJHLOSURSRVHXQJUDQGQRPEUH de manifestations artistiques et culturelles. Il a ĂŠgalement vocation Ă  initier, sensibiliser et former. Câ&#x20AC;&#x2122;est une citĂŠ culturelle dont le moteur essentiel est la collaboration entre associations, DUWLVWHVHWPXQLFLSDOLWÂŤ1RWUHSURFKDLQ ÂŤYÂŤQHPHQWPDMHXUHVWODe ĂŠdition GXmb%DिOHRI3DÂąWDb}OHDYULO DYHFFRPPHPD°WUHPRWmb'ÂŤJDLQHWRQ VW\OHb}/HVGDQVHXUVHQFRPSÂŤWLWLRQ partageront la scène avec slameurs HWb'-}


p. 40

Lydie Gardet, directrice mb/HFHQWUHGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;Ź$UWHVWXQHVWUXFWXUHFRPPXQDOH TXLGRLWUÂŤSRQGUHDX[DिHQWHVGHVSXEOLFV les plus larges, tout en ayant une mission ĂŠducative. En 2013, le jeune public est Ă Oâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹKRQQHXUDYHFGHVGÂŤFRXYHUWHVSURJUDPPÂŤHV SHQGDQWOHVYDFDQFHVVFRODLUHVbXQPLQL IHVWLYDOGHVDUWVGXFLUTXHGXDXDYULO et des sĂŠances rĂŠservĂŠes au public scolaire SHQGDQWOHIHVWLYDO3LNLQLQLGXDXDR½W /LHXGHFUÂŤDWLRQOHFHQWUHGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;Ź$UWVRXKDLWHDXVVL VHSRVLWLRQQHUFRPPHXQOLHXGHUHFKHUFKHHW de ressources pour les artistes. Ainsi, en septembre, en marge du festival Waan Danse au centre culturel Tjibaou, le centre dâ&#x20AC;&#x2122;Art organisera des rencontres DXWRXUGHODGDQVHb}

Centre socioculturel de La Foa,

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

$OLFH3LHUUHGLUHFWULFH mbHVWXQHSUHPLÂŞUHDQQÂŤH expĂŠrimentale pour le centre culturel de DumbĂŠa. Lâ&#x20AC;&#x2122;idĂŠe est de travailler sur la SUR[LPLWÂŤHWOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDVSHFWVRFLDO/HVbSURMHWVPLV en place seront des supports dâ&#x20AC;&#x2122;expression pour la population. Dès le mois de mars, le SÂśOHDUWVSODVWLTXHVâ&#x20AC;ŤŰ&#x2039;â&#x20AC;ŹOLHXGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDSSUHQWLVVDJH HWGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹH[SRVLWLRQâ&#x20AC;ŤŰ&#x2039;â&#x20AC;ŹSURSRVHUDGHVDWHOLHUV artistiques. Ă&#x20AC; terme, la nouvelle salle de GLਏXVLRQSUÂŤVHQWHUDGHVVSHFWDFOHVGHV expositions, des cafĂŠs-concerts une fois par mois et du cinĂŠma. Un travail important VHUDIDLWHQGLUHFWLRQGXSXEOLFVFRODLUH}

Centre culturel Tjibaou (NoumĂŠa),

Guillaume Soulard, directeur artistique et culturel ÂŤ Le centre culturel Tjibaou est un lieu Gâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDਯUPDWLRQLGHQWLWDLUHHWXQHVSDFHGHbUHQFRQWUH HWGHFUÂŤDWLRQFXOWXUHOOH,ObUD\RQQHHQLQVWLWXWLRQ reconnue de la Nouvelle-CalĂŠdonie, et câ&#x20AC;&#x2122;est DXUHJDUGGHFHिHPLVVLRQGHbVHUYLFHSXEOLF TXHQRXVDYRQVSHQVÂŤOHVbDFWLRQVSUÂŤVHQWÂŤHV GDQVOHSURJUDPPHGHbFHिHbebVDLVRQbGDQVH SKRWRJUDSKLHVFXOSWXUHWK¤WUHSHLQWXUH musique, etc. Une saison guidĂŠe par le mot mbQRLUb}SRXUTXHUHVVRUWHQWOHVPLOOHVFRXOHXUV GHODbSURJUDPPDWLRQ}

-HDQ3LHUUH/DID\GLUHFWHXU mb/HFHQWUHVRFLRFXOWXUHOGH/D)RD VRXKDLWHIDYRULVHUOHVUHQFRQWUHVHW OHVÂŤFKDQJHVHQWUHOHVFUÂŤDWHXUVOHV interprètes et le public, et faciliter Ă tous lâ&#x20AC;&#x2122;accès au patrimoine culturel, ainsi quâ&#x20AC;&#x2122;Ă  la participation Ă  la vie culturelle sous tous ses aspects. Ainsi, nous nous HਏRUŠRQVHQIRQFWLRQGHQRWUHEXGJHWGHSUÂŤVHQWHUGHV spectacles, des concerts, des expositions, etc. Par exemple, HQPDLQRXVUHFHYURQVGHX[SLÂŞFHVGHWK¤WUHbTarzan, confession dâ&#x20AC;&#x2122;un singe blanc, de la Cie Les Argonautes du 3DFLਭTXHHW$WDÂąHW0RLbGH0D['DUFLVb}

ThÊâtre de lâ&#x20AC;&#x2122;Ă&#x17D;le (NoumĂŠa),

Centre culturel de DumbĂŠa,

Centre culturel du Mont-Dore,

GrĂŠgory Louzier, directeur mb&HिHDQQÂŤHHQFRUHOHFHQWUH poursuit sa mission de soutien Ă la crĂŠation artistique locale HWGHGLਏXVLRQ(QWÂŤPRLJQHQW OHVÂŤYÂŤQHPHQWVLQWHUQDWLRQDX[DXMRXUGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹKXL incontournables comme le Festival des 7UÂŞVFRXUWV ਭQDYULO OH%OXHV8S)HVWLYDO (en juin), ou encore la venue de la diva YÂŤQÂŤ]XÂŤOLHQQH0DULD0DUTXH]HQVHSWHPEUH PDLVÂŤJDOHPHQWGX:HVW7ULRWULRGHMD]] calĂŠdonien expatriĂŠ en MĂŠtropole. Plusieurs actions en direction du jeune public, scolaire notamment, seront conduites. Une occasion de forger (aussi) les spectateurs de demain. (QਭQOHFHQWUHODQFHUDGHVLQLWLDWLYHVGDQV les quartiers pour dĂŠcentraliser des concerts RXGHVWUHPSOLQVPXVLFDX[b}

Dominique ClĂŠment-Larosière, directeur mb1RXVDYRQVXQHYLVLRQGXWK¤WUH qui est populaire, dans le bon sens GXWHUPH1RXVVRXKDLWRQVRਏULU XQHSURJUDPPDWLRQSURFKHGHV questions quotidiennes. La première pièce de la saison, Chute dâ&#x20AC;&#x2122;une nation, qui traite des mĂŠandres dâ&#x20AC;&#x2122;une ĂŠlection politique, en est un bon exemple. Nous dĂŠfendons ĂŠgalement la crĂŠation locale, et la prĂŠsence des compagnies FDOÂŤGRQLHQQHVDYHFVL[SLÂŞFHVFHिHDQQÂŤH 1RWUHWK¤WUHUHPSOLWDXVVLXQHPLVVLRQÂŤGXFDWLYH¢Oâ&#x20AC;ŤÂŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹJDUG du public scolaire. Cinquante-trois reprĂŠsentations lui sont UÂŤVHUYÂŤHVb}

kbĂ&#x2030;ric Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba

La SAISON

CULTURELLE dĂŠcryptĂŠe

Dossier

Centre dâ&#x20AC;&#x2122;Art (NoumĂŠa),

Le Mouvâ&#x20AC;&#x2122; (NoumĂŠa),

Christophe Ventoume, directeur mb9LQJW¢YLQJWFLQT concerts ĂŠvĂŠnements sont prĂŠvus en 2013 avec des organisateurs privĂŠs ou publics, comme le centre FXOWXUHOGH+LHQJKÂŞQH par exemple, qui vient prĂŠsenter les artistes de la cĂ´te Est. LĂ , le NDQHNDRFFXSHOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHVSDFH Ensuite, le Mouvâ&#x20AC;&#x2122; produit le festival Ramdam pendant la FĂŞte de la musique, le 21 juin, et le Nomad Festival, un peu plus tard dans lâ&#x20AC;&#x2122;annĂŠe. Lâ&#x20AC;&#x2122;idĂŠe forte de ces deux projets est de mĂŠlanger les styles de musique, en sâ&#x20AC;&#x2122;appuyant sur lâ&#x20AC;&#x2122;actualitĂŠ GLVFRJUDSKLTXHGX moment, et de favoriser ĂŠgalement le mĂŠlange des GLਏUHQWVSXEOLFVTXLVRQW encore très cloisonnĂŠs. Avec ces festivals, notre objectif est de crĂŠer des SDVVHUHOOHVb} Propos recueillis par ClĂŠmence Lehoux, Annabelle Noir et Marie-Lise Rousselot


>†®8noO|b8Ácentre culturel Tjibaou partagez

28, 29 et 30 mars 20h00 Salle Sisia

danse /

VERY WETR ! © João Garcia

CHOPINOT – HNAMANO

Un projet de Cornucopiae et du Wetr durée 1 heure 12 minutes

Renseignements : Tél. 41 45 45 - www.adck.nc - adck@adck.nc

Retrouvez-nous sur

D’UN BOUT À L’AUTRE DE LA TERRE, UN CLIC SUR MNCPARIS.FR Le site de la Maison de la Nouvelle-Calédonie à Paris

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

ngan jila, la maison des richesses.


p. 42

C ritiques m

on Air

usique

Endemix a ĂŠcoutĂŠ pour vous ! Voici notre sĂŠlection : du rock au kaneka, en passant par des accents soul et jazzy, il y en a pour toutes les oreillesâ&#x20AC;Ś

@=221 /<?6@

voit rouge

3RUWDQWOHQRPGXFKDWGHOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹXQGHVPHPEUHVGXJURXSH Speed Boris vient de sortir un album trèsâ&#x20AC;Ś fĂŠlin. Recueil de URFNDOWHUQDWLIFRPSRVÂŤGHRQ]HWLWUHVCode rouge commence par ŕĄ&#x2039;H'LVRUGHU6RQJ. Dès le dĂŠbut, le quartet calĂŠdonien VRUWVHVJULਏHVŰ&#x17E;DVVH]DFÂŤUÂŤHVDX[LQ਎XHQFHV$VWRQ9LOOD RXHQFRUH:ROIPRWKHU'L[WLWUHVVXURQ]HGLVWLOOHQWVRORVGH JXLWDUHHQUDJÂŤVDYHFXQHEDिHULHXQSHXWURSUHGRQGDQWH 2XIbODYRL[VH[\GH0DULH/DXUH.DJ\Oâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHPSRUWHVXUFHOOHGH VRQKRPRORJXHPDVFXOLQDX[YLEUDWLRQVmbJROGPDQHVTXHVb} /DVHXOHਭOOHGXJURXSHTXDGURTXLQTXDJÂŤQDLUHHVWOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDXWHXU GXPRUFHDXOHSOXVVHQVLEOHGHOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDOEXPbYour Decision, une EDOODGHDXVW\OHLUODQGDLV¢ODVDXFHŕĽ&#x152;H&RUUV8QHSDUWGH fĂŠminitĂŠ rĂŠussissant bien Ă ce premier opus, qui sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcoute au ਭQDODVVH]DLVÂŤPHQW9RXVHQUHGHPDQGH]b"$YLVDX[IDQVXQH QRXYHOOHFRPSLOVRUWLUDGXIRXUFHिHDQQÂŤH Speed Boris, Code rouge DXWRSURGXFWLRQ  - A. R.

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

en ĂŠvolution

Pour NoĂŤl, Inotux a sorti son deuxième album Existence de lâ&#x20AC;&#x2122;Homme/HMHXQHFKDQWHXUTXLDUHPSRUWÂŤOHSUL[UÂŤYÂŤODWLRQ DX[)OÂŞFKHVGHOD0XVLTXHVâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHVWIDLWFRQQD°WUHSDUVRQ reggae vibrant et engagĂŠ. Existence de lâ&#x20AC;&#x2122;Homme rĂŠvèle une ĂŠvolution musicale. On y dĂŠcouvre des sons inspirĂŠs de la PXVLTXHVRXOGXMD]]HWGXURFN/HNDQHNDIDLWVRQDSSDULWLRQ dans les compositions du musicien originaire de PoindimiĂŠ, XQHLQ਎XHQFHTXLOHQRXUULWGHSXLVVRQDGROHVFHQFH 'HVPÂŤORGLHVÂŤORTXHQWHVHWDिDFKDQWHVSRUWHQWGHVWH[WHV KXPDLQHPHQWHQJDJÂŤV6LODPXVLTXHGXFKDQWHXUDEHDXFRXS GHTXDOLWÂŤVRQSRXUUDUHJUHिHUFHSHQGDQWOHVHਏHWVXWLOLVÂŤV sur sa voix qui ont tendance Ă desservir un peu son propos. Inotux, Existence de lâ&#x20AC;&#x2122;Homme DXWRSURGXFWLRQ  - L. Q.

dans les bacs

Talena est le dernier opus de 1RGHDNVRUWL¢Oâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹRFFDVLRQGHVbDQV du groupe quâ&#x20AC;&#x2122;ils ont fĂŞtĂŠ Ă MarĂŠ en dĂŠcembre 2012. Avec cet album, la formation originaire de PĂŠnĂŠlo FRQਭUPHVDUÂŤSXWDWLRQGH*UDQGGX NDQHND3HWLW¢SHWLWTalena invite Ă  se lever et Ă  danser sur ses mĂŠlodies HQWUD°QDQWHV&â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHVWXQDOEXPIHVWLIWUHL]HWLWUHVTXLDSSHOOHQW ¢FÂŤOÂŤEUHUmDQVGH]LNHWGHWK¤WUH}2QUHWURXYHOHVW\OH bien reconnaissable du groupe et des sonoritĂŠs reprĂŠsentatives GHVÂ?OHVFRPPHFHVVRORVGHVD[RSKRQHTXLYLHQQHQWEULVHU la monotonie de certains morceaux. Les voix sont toujours aussi belles, et elles se laissent encore plus apprĂŠcier sur les trois titres bonus enregistrĂŠs en live au Mouvâ&#x20AC;&#x2122;. Talena est un SDUWDJHTXLHQSOXVGHVLJQLਭHUmbGRQGXFLHOb}HVWDXVVLXQ don du sonâ&#x20AC;Ś Nodeak7DOHQD 0DQJURYH  - G. K.

LE SON DES i l es ou rien

une existence

Ega l ement

un don du son

6RUWLHQGÂŤFHPEUHGHUQLHUOHSUHPLHUDOEXPGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;Ź$Q\DVKRਏUH DX[IÂŤUXVGHPXVLTXHNDQHNDGHGRX[PRPHQWVGâ&#x20AC;ŤÂŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹFRXWH Ă&#x20AC; travers dix titres entraĂŽnants, lâ&#x20AC;&#x2122;oreille voyage au grĂŠ de belles mĂŠlodies. Il faut dire que les sept membres du groupe, RULJLQDLUHVGHODWULEXGH-R]LS¢/LIRXPD°WULVHQWDXWDQW leurs voix que leurs instruments. Tous issus du conservatoire GHPXVLTXHOHVPHPEUHVGHODIDPLOOH+DHZHQJHWOHXUV cousins nous invitent Ă dĂŠcouvrir une musique de qualitĂŠ aux sonoritĂŠs des Ă&#x17D;les, saupoudrĂŠe de textes spirituels comme celui de Mama Kalooz3RXUFHSUHPLHURSXVOHJURXSHDFKRLVLXQ titre ĂŠvocateur, SiĂŠjVLJQLਭDQWmbFULHUGLUHb}Toi le noir, avec ses messages dâ&#x20AC;&#x2122;espoir et de libertĂŠ, est juste un mĂŠdicament Ă  la morositĂŠ. Bref, un album Ă  ĂŠcouter et rĂŠĂŠcouter pour Vâ&#x20AC;ŤÂŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹYDGHUHQWHUUHGUHKXAnyash, SiĂŠj &DS:HVVHO  - A. R.

Tim Sameke, Folkdance (Mangrove) Nayrouz, Par amour (Cap Wessel)

Dolorès GrÊmy, Ma tour (autoproduction)

Ozbeg Riders (Mangrove) Sky Vola (autoproduction)


ENDEMIX n째 02 mars - avril - mai 2013


p. 44 Critiques

l

LिUDWXUH

Avis aux

collectionneurs Le premier livre de fiction de Jean-François Vernay tĂŠmoigne des mĂŠfaits de lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠdition Ă compte dâ&#x20AC;&#x2122;auteur ou du manque de professionnalisme ĂŠditorial. ComprĂŠhensibles sur le plan humain, parce quâ&#x20AC;&#x2122;un auteur a envie de transmettre, ces publications peuvent ruiner de belles idĂŠes littĂŠraires.

L

e contexte, dâ&#x20AC;&#x2122;abord : Benjamin, mMHXQHPÂŤWLVb}, SURPÂŞQHVRQLPDJLQDWLRQHWVDਭFHOOHVXUOD 3UHVTXâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹÂ°OHGHOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;Ź2XEOLRÂťOHVJHQVGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLFLUHFRQQD°WURQW 1RXYLOOHWRXWFRPPHLOVYHUURQWOH&K¤WHDX+DJHQ GDQVOH&K¤WHDXGRQWDKÂŤULWÂŤODPÂŞUHGXSHWLW/DSUHVTXâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹÂ°OHQâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHVWUHOLÂŤH Ă la Grande Terre que par un bac qui ne fonctionne plus. Dans ce lieu GÂŤVROÂŤ%HQMDPLQDXQFRSDLQEORQGHWVRXYHQWFUDVVHX[b)LO 3XLVRQVHUHQGFRPSWHTXHOHKÂŤURVHVWDिHLQWGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹXQWURXEOHHQYDKLVVDQW du dĂŠveloppement (TED), que Fil nâ&#x20AC;&#x2122;est peut-ĂŞtre quâ&#x20AC;&#x2122;un double VFKL]RSKUÂŤQLTXHGH%HQMDPLQHWOHQDUUDWHXUXQSV\FKLDWUH'XPRLQV câ&#x20AC;&#x2122;est ce quâ&#x20AC;&#x2122;on a compris car, comme le signale lâ&#x20AC;&#x2122;auteur, mbOHWUDLWVDLOODQW GHFHŕĄ&#x2021;HKLVWRLUHHVWOâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹDPELJXÂąWÂŤ â&#x20AC;Ť Ú˛â&#x20AC;Źb}. Sur le fond, il sâ&#x20AC;&#x2122;agit dâ&#x20AC;&#x2122;une bonne idĂŠe de dĂŠpart. Câ&#x20AC;&#x2122;est sur la forme que ça se corse. &HODFRPPHQFHGÂŞVODSUHPLÂŞUHSKUDVHbmb$VVLVVXUXQÂŤERXOLVGH URFKHVDXIRQGGâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹXQMDUGLQWURSLFDO¢FRQWHPSOHUOâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹKRUL]RQGDQVOâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹRPEUH GHQVHGHVSDQGDQXV%HQMDPLQÂŤWDLWVHXOb}Un relecteur avisĂŠ aurait LPPÂŤGLDWHPHQWFRUULJÂŤbGHSXLVOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹRPEUHSDVGDQVOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹRPEUHŕĽ&#x2039;DQG RQVDLWTXHFHUWDLQHVSUHPLÂŞUHVSKUDVHVIRQGHQWOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹH[LVWHQFHGHWRXW XQERXTXLQŰ&#x17E;&HODFRQWLQXHDYHFXQHV\QWD[HDSSUR[LPDWLYHbmRX¢ VHODLVVHUYLYUH} au lieu de mbRXTXâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹÂ˘VHODLVVHUYLYUHb}. Ă&#x20AC; partir de la GHX[LÂŞPHSDJHFRPPHQFHXQHRUJLHGâ&#x20AC;ŤÂŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹSLWKÂŞWHVDYHFGHVDGMHFWLIVHQ veux-tu en voilĂ , au minimum deux par substantif, et souvent postĂŠs DYDQWOHQRPFHTXLDMRXWH¢Oâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHPSKDVH/HVUÂŤIÂŤUHQFHVOLिUDLUHVWDUWH¢ la crème (PrĂŠvert, Lamartineâ&#x20AC;Ś) qui sâ&#x20AC;&#x2122;insinuent dans le rĂŠcit nâ&#x20AC;&#x2122;arrangent ULHQHWTXHOTXHVMROLVPRWVYDOLVHVFRPPHbmSHLQHLQVXODLUHb} RXbmbUÂŹYDVLRQV} ne parviennent pas Ă  nous consoler. On passe sur le subjonctif imparfait, les mOX[XULDQW}, le banian forcĂŠmentmPDMHVWXHX[} dont mOâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹLQTXLÂŤWDQWHÂŤWUDQJHWÂŤ} dĂŠgage un FKDUPHIRUFÂŤPHQWmPDOÂŤŕ¤&#x;TXH}. On passe sur les redondances comme mOâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹD]XUGXFDPDÂąHXRFÂŤDQLTXH} (pages 7 et 61), et toutes expressions DSSDUWHQDQW¢ODOLिUDWXUHGHVPDJD]LQHVWRXULVWLTXHV3DJH mbXQHHDXFULVWDOOLQHYHQDLWVâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹLQŕ¤&#x;OWUHUGDQVOHVLQWHUVWLFHVSRUHX[Gâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹXQ UHOLHISRXUSUÂŤTXâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹXQHPDUÂŤHEDVVHGÂŤYRLODLWGDQVXQUHठX[ODQJRXUHX[HW SDFLŕ¤&#x;TXHb}. Avis aux collectionneurs de perles. Mais le lecteur nâ&#x20AC;&#x2122;agonisera pas longtemps car M. Vernay porte le coup GHJU¤FHbHQOLYUDQWXQHSRVWIDFHVRXVIRUPHGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDXWRDQDO\VHGHVRQFRQWH LQYRTXDQW6DLQW([XSÂŤU\5RODQG%DUWKHVHW'DQLÂŞOH6DOOHQDYH'ÂŤVROÂŤ doux petit rĂŞveur, mais quand on veut jouer dans la cour des grands, il faut un bon ĂŠditeur, ou du gĂŠnie.

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

Un doux petit rêveur 3DU-HDQ)UDQŠRLV9HUQD\ Aux Êditions Les 2 Encres, 2012 3UL[b)&)3

Par StĂŠphane Camille

Sur le net

Le site des Êditions Les 2 Encres : www.les2encres.net Le blog de Jean-François Vernay : http://jean-francoisvernay.blogspot.com/


Lettres sensibles sur les chemins de lâ&#x20AC;&#x2122;exil

p. 45

LिUDWXUH

Critiques

l

Quand une artiste et universitaire publie un documentaire, cela donne un livre rĂŠfĂŠrencĂŠ et plein de poĂŠsie. PubliĂŠe Ă lâ&#x20AC;&#x2122;occasion des 120 ans de prĂŠsence japonaise en Nouvelle-CalĂŠdonie, cette belle traduction a bĂŠnĂŠficiĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;une adaptation culturelle pour le public francophone.

M

Ă&#x201A;mes errantes Le destin brisĂŠ des ĂŠmigrants dâ&#x20AC;&#x2122;Okinawa en Nouvelle-CalĂŠdonie Par Mutsumi Tsuda Aux ĂŠditions MadrĂŠpores 3UL[b)&)3

Sur le net

Le site de Mutsumi Tsuda : www.mutsumitsuda.com Le site de lâ&#x20AC;&#x2122;Amicale japonaise en Nouvelle-CalĂŠdonie : http://ajnc.e-monsite.com

Publi-reportage

IdĂŠes

utsumi Tsuda sâ&#x20AC;&#x2122;est immergĂŠe GHSXLVGDQVOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹKLVWRLUH GHV-DSRQDLVÂŤPLJUÂŤVHQ Nouvelle-CalĂŠdonie, arrĂŞtĂŠs après Pearl Harbor et internĂŠs en Australie pendant toute ODJXHUUHGX3DFLਭTXHDYDQWGHUHJDJQHU XQb-DSRQGÂŤYDVWÂŤSRXUQHSOXVMDPDLVUHYRLU leurs familles restĂŠes en Nouvelle-CalĂŠdonie. 6LHOOHDFKRLVLLFLGHVâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLQWÂŤUHVVHUDX[KRPPHV YHQXVGHOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDUFKLSHOGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;Ź2NLQDZDFâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHVWHQSDUWLH SDUFHTXâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLOVDYDLHQWWURXYÂŤGDQVOHbQRUGHVW de la Grande Terre, des paysages et un mode de vie, qui leur rappelaient le pays, et parce TXHODSODFHGHOHXUFXOWXUHDXVHLQGX-DSRQ LPSÂŤULDOWURXYDLWXQÂŤFKRGDQVbOHUÂŤJLPH de lâ&#x20AC;&#x2122;indigĂŠnat qui sĂŠvissait dans la colonie. Dans cet ouvrage, le tourbillon de lâ&#x20AC;&#x2122;Histoire sâ&#x20AC;&#x2122;interrompt parfois, laissant place au

quotidien qui sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcoule lentement. Trouvaille LQHVSÂŤUÂŤHOHFDUQHWRÂťVRQWUHFRSLÂŤHV OHVbOHिUHVÂŤFKDQJÂŤHVSDUOHVÂŤSRX[/DXUDHW 'HQ]R+LJDGRQWOHGHVWLQVHUWGHਭOURXJH au livre, ce qui permet Ă lâ&#x20AC;&#x2122;auteure de nous RਏULUXQHSORQJÂŤHWRXFKDQWHGDQVOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLQWLPLWÂŤ Gâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹXQHIDPLOOHQLSSRNDQDN2QbUHIHUPH Ă&#x201A;mes errantes ĂŠmu par le destin de ces KRPPHVTXLMXVTXâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDXERXWGHODJXHUUH ont cru quâ&#x20AC;&#x2122;ils allaient retrouver les leurs en 1RXYHOOH&DOÂŤGRQLH7RXFKÂŤSDUOHVPRWVGH Laura, jeune veuve qui, pendant des mois, YHUUDVRQbPDULVHPDQLIHVWHUVRXVODIRUPH de petites lumières. Songeur, aussi, quant aux mabui, ces mb¤PHVHUUDQWHVb}Gâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;Ź2NLQDZD qui voyagent peut-ĂŞtre encore entre leurs GHX[b°OHV Par Julia Trinson

lecture

Retrouvez cette sĂŠlection de livres Ă la librairie Pentecost.

PrĂŠsentĂŠ au dernier festival du cinĂŠma de La Foa, Le Magasin des suicidesਭOP dâ&#x20AC;&#x2122;animation de Patrice Leconte tirĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;un URPDQGH-HDQ7HXOÂŤ devient Ă son tour mbOLYUHGXŕ¤&#x;OPb}. Dans un monde morose, une boutique familiale vend tout ce quâ&#x20AC;&#x2122;il faut pour rĂŠussir son suicide, du poison aux cordes en passant par le sabre japonais. Avec sa joie de vivre, Alan, le cadet, ne cadre pas. Et si ce SHWLWJDUŠRQFKDQJHDLWOHVFKRVHVb"+XPRXUPDFDEUHGH ODIDQWDLVLHXQEULQGHSRÂŤVLHbXQHUHFHिHVHUYLHGDQVXQ RXYUDJHWUÂŞVOÂŤFKÂŤ¢GÂŤJXVWHUVDQVPRGÂŤUDWLRQ Ă&#x2030;ditions Prisma, 2012

La guĂŠrison du monde FrĂŠdĂŠric Lenoir nous montre que la crise actuelle, loin dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŞtre un VLPSOHSKÂŤQRPÂŞQHÂŤFRQRPLTXH est une crise systĂŠmique, englobant tous les aspects GHVVRFLÂŤWÂŤVŕĽ&#x2039;HOOHVVRQWOHV VROXWLRQVb"3HUVXDGÂŤTXâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLOIDXW refuser la fuite en avant du modèle nĂŠo-libĂŠral tout comme le retour en arrière des traditionnalistes, OHSKLORVRSKHÂŤYRTXHGHIDŠRQ accessible les modèles alternatifs qui ĂŠmergent dans tous les GRPDLQHV DJULFXOWXUHਭQDQFHVDQWÂŤŰ&#x17E; 6DQVVXUSULVHOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDXWHXU du 3HWLWWUDLWÂŤGHYLHLQWÂŤULHXUH pense que la clef de la sortie de FULVHVHWURXYHHQFKDTXHLQGLYLGXÂ&#x201A;QRXVGHMRXHUb Fayard, 2013

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

Le magasin des suicides


xposition

Sculptures sur lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŽlot Canard : un vrai

bol dâ&#x20AC;&#x2122;air !

Lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ est une saison traditionnellement creuse pour les artistes ? Pas pour tous ! Une vingtaine dâ&#x20AC;&#x2122;entre eux ont exposĂŠ leurs sculptures sur lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŽlot Canard. Tour dâ&#x20AC;&#x2122;horizon de cette initiative oxygĂŠnante.

E

lles ont eu tout lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtĂŠ la mer pour dĂŠcor. &HQWVRL[DQWHbVFXOSWXUHVHQWRXWVâ&#x20AC;ŤÂŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹWDLHQWGRQQÂŤHV UHQGH]YRXVVXUOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹÂ°ORW&DQDUGGXQRYHPEUH DXbIÂŤYULHUGHUQLHU8QHFHQWDLQHGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHQWUH HOOHVIRQWSDUWLHGHODFROOHFWLRQSHUPDQHQWHGHŕĽ&#x152;LHUU\ Rossignol, responsable de la sociĂŠtĂŠ Plage Loisirs qui gère la FRQFHVVLRQGHOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹÂ°ORWOHVVRL[DQWHDXWUHVâ&#x20AC;ŤŰ&#x2039;â&#x20AC;ŹTXLVRQWOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹÄ&#x2022;XYUH Gâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹXQHbYLQJWDLQHGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDUWLVWHVâ&#x20AC;ŤŰ&#x2039;â&#x20AC;ŹVRQWYHQXHVGXPRQGHHQWLHU (France, Costa Rica, Cubaâ&#x20AC;Ś) dans ce lieu dâ&#x20AC;&#x2122;exposition unique en son genre.

De grands anneaux en acier

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

Les sculptures, on les aperçoit dès lâ&#x20AC;&#x2122;arrivĂŠe en bateau. Notamment celle constituĂŠe de grands anneaux en acier, GXUXJE\PDQ-HDQ0LFKHO5LYHV(QDYDQŠDQWDXFHQWUH de lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŽlot, on se rend compte quâ&#x20AC;&#x2122;elles ont ĂŠtĂŠ rĂŠparties selon

XQHVFÂŤQRJUDSKLHSUÂŤFLVHRUFKHVWUÂŤHSDU OHbSODVWLFLHQ0DWKLHXb9HQRQRUJDQLVDWHXU de lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠvĂŠnement. Lors de soirĂŠes privĂŠes, XQÂŤFODLUDJHOHVPHWHQYDOHXU$XਭOGH ODPDUFKHRQDSSUÂŤFLHODGLYHUVLWÂŤGHV matĂŠriaux utilisĂŠs : verre, bois, ĂŠcorce, EURQ]HŰ&#x17E;

kb0DWKLHX9HQRQ

p. 46 Critiques

e

DĂŠcouvertes 8QHVSDFHmDWHOLHU}SHUPHWDX[DUWLVWHV de venir Ĺ&#x201C;uvrer tranquillement et de discuter avec le public. CĂ´tĂŠ artistes calĂŠdoniens, on a pu retrouver, entre DXWUHV)DEULFH%DOD\0LULDP6FKZDPP $ND3DWULFH.DLNLOHNRIÂŤ$GMÂŤ-HDQ 0LFKHO%RHQH-RVHSK3RXNLRX&â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHVWbDXVVL lâ&#x20AC;&#x2122;occasion de dĂŠcouvrir de nouvelles Ä&#x2022;XYUHVTXLUHWLHQQHQWOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDिHQWLRQFRPPH FHOOHVGH-HDQ3LHUUH3RXODLQ-RUJH(UQHVWR 9LGDO1XQH]6WÂŤSKDQH+DPRQRXHQFRUH -DLPH8PDQDŰ&#x17E;9LYLਭDQWb Par Nathalie Darricau

Dans la nature, les sculptures prennent un autre sens (ici une Ĺ&#x201C;uvre de Jean-Marie Ganeval).


p. 47

K¤WUH

Critiques

Kanaky rĂŠinvente

ses Atrides

Après avoir ĂŠtĂŠ accueilli en rĂŠsidence Ă Stains puis jouĂŠ au festival off dâ&#x20AC;&#x2122;Avignon, Le Destin de Cowadis, mis en scène par Anne-Sophie Conan, a ĂŠtĂŠ prĂŠsentĂŠ au public calĂŠdonien au centre culturel Tjibaou en septembre dernier.

L

es dĂŠcors sont sobres, OHVbOXPLÂŞUHVWDPLVÂŤHV 8QFULGÂŤFKLUHOHVLOHQFHGX FRPPHQFHPHQW2XbSOXWÂśW une complainte en forme de litanie, FHOOHGHVPDOKHXUVTXLWRXFKHQW &RZDGLVFHSD\VLPDJLQDLUH avatar de la Nouvelle-C alĂŠdonie. 'HSXLVTXHOHFKHI$OH[DQGUHDÂŤWÂŤ assassinĂŠ par la reine qui gouverne Gâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹXQHPDLQGHIHUODbVXFFHVVLRQ au pouvoir se joue entre deux frères. Une ombre, ÂŤ mauvais SUÂŤVDJH}, pèse dans le ciel tandis TXHOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDOFRROHQULFKLWOHVXQVHW abĂŽme les autres. Bref, le pays est en proie Ă une tragĂŠdie qui ne dit pas son nom, sauf par le souff le de TXHOTXHVHQYROÂŤHV¢Oâ&#x20AC;ŤÂŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹFKRUDFLQLHQ (ÂŤ Cultive, danse, chante, honore et FUR°V} .

kbĂ&#x2030;ric Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba

Le Destin de Cowadis a ĂŠtĂŠ prĂŠsentĂŠ au festival off dâ&#x20AC;&#x2122;Avignon en 2012.

Cowadis est Ă la fois lâ&#x20AC;&#x2122;acronyme des noms de Conan, Wamo et DigouĂŠ, et lâ&#x20AC;&#x2122;homophone de lâ&#x20AC;&#x2122;expression latine Quo vadis, qui signifie  OĂš vas-tu ? .

Le mĂŠrite de cette pièce engagĂŠe est malgrĂŠ tout dâ&#x20AC;&#x2122;interpeller son public et de poser des questions. Les clins dâ&#x20AC;&#x2122;Ĺ&#x201C;il Ă la situation DFWXHOOHGXSD\V¢VRQKLVWRLUHHW ¢VHVGÂŤILVKDELOHPHQWSDUVHPÂŤV donnent ainsi toute sa profondeur Ă  la pièce.

LE DESTIN DE COWADIS, TOURNĂ&#x2030;E SOUS LE CHAPITĂ&#x201D; EN 2013 1er et 2 avril Ă Thio ; 29 et 30 avril Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŽle des Pins ; 7 et 8 juin au thÊâtre de lâ&#x20AC;&#x2122;Ă&#x17D;le ; du 24 au 28 juin au lycĂŠe Jules Garnier ; 24 et 25 septembre Ă  Touho.

Une mise en scène audacieuse

La mise en scène est dynamique, associĂŠe Ă des dĂŠcors vidĂŠoprojetĂŠs et GHVPXVLTXHVFDGHQFÂŤHV(OOHEÂŤQਭFLH ĂŠgalement de respirations Ă  la fois FKDQWÂŤHV HQODQJXHTXLQHVRQWSDV VDQVUDSSHOHUOHVFKÄ&#x2022;XUVDQWLTXHV  RXbGDQVÂŤHV SDU5LFKDUG'LJRXÂŤ 

3HQGDQWXQSHXPRLQVGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹXQHKHXUH SOXVLHXUVWDEOHDX[â&#x20AC;ŤŰ&#x2039;â&#x20AC;ŹSDUIRLVWUÂŞV FRXUWVâ&#x20AC;ŤŰ&#x2039;â&#x20AC;ŹYRQWVâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHQFKD°QHUPHिDQWHQ VFÂŞQHKXLWSHUVRQQDJHVMRXÂŤVSDUWURLV DFWHXUVb$QQH6RSKLH&RQDQ5LFKDUG DigouĂŠ et Paul Wamo. La prouesse tient largement au jeu des costumes, qui permet par exemple quâ&#x20AC;&#x2122;une jupe GHਭDQFÂŤHGHYLHQQHXQHFDSHGHUHLQH

Par ClĂŠmence Lehoux

'HVDXGDFHVTXLQâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹHPSÂŹFKHQWWRXWHIRLV pas quelques longueurs et des prestations scĂŠniques parfois inĂŠgales. /HPÂŤULWHGHFHिHSLÂŞFHHQJDJÂŤHHVW malgrĂŠ tout dâ&#x20AC;&#x2122;interpeller son public et de poser des questions, parfois dĂŠrangeantes mais lĂŠgitimes, au pays du non-dit.

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

t


J ournaliste musical

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

Journaliste musical mais pas seulementâ&#x20AC;Ś François Bensignor a fait de ses talents, de ses savoir-faire et de sa passion, sa profession. Depuis trente-deux ans maintenant, il est lâ&#x20AC;&#x2122;un des spĂŠcialistes les plus reconnus des musiques du monde.

POUR EN SAVOIR + Le magazine des cultures et musiques du monde : www.mondomix.com/fr Le centre dâ&#x20AC;&#x2122;informations et de ressources pour les musiques actuelles : www.irma.asso.fr/

T

rès jeune dĂŠjĂ , ses centres dâ&#x20AC;&#x2122;intĂŠrĂŞt sont la musique, OHbWK¤WUHHWOHFLQÂŤPD 6RQUÂŹYHbGHYHQLUFKDQWHXU Seulement, les conditions professionnelles de lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠpoque ne lui laissent pas beaucoup dâ&#x20AC;&#x2122;ouverture et câ&#x20AC;&#x2122;est vers lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcriture que François Bensignor se dirige. Autodidacte, il ĂŠcrit pour la première fois dans XQbPDJD]LQHFXOWXUHOHWXUEDLQGH3DULV 6DSOXPHVHUÂŤYÂŞOHHਯFDFHHWODQFH VDbFDUULÂŞUH'â&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDERUGVSÂŤFLDOLVÂŤGDQVOD SUHVVHURFNODFKDQVRQODPXVLTXHVRXO LOHVWSLJLVWHGDQVGHQRPEUHX[PDJD]LQHV GHVDQQÂŤHVÂ&#x201A;Oâ&#x20AC;ŤÂŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹSRTXHOHVPDLVRQV de disques possèdent de gros moyens, SHUPHिDQWDXMRXUQDOLVWHGHYR\DJHUYHUV les pays des lĂŠgendes musicales.

RXYHUW¢Oâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹDXWUH¢ODbGLYHUVLWÂŤDX[ DXWUHVFXOWXUHVb}$XਭOGHVHVYR\DJHV ODb1RXYHOOH&DOÂŤGRQLHGHYLHQWXQHÂŤWDSH LPSRUWDQWHb6DbSUHPLÂŞUHHVFDOHHQ amorce dĂŠjĂ le projet dâ&#x20AC;&#x2122;un livre sur OHbNDQHNDGRQWODVRUWLHHVWSUÂŤYXHHQ

Lâ&#x20AC;&#x2122;Afrique et au-delĂ

Il a ĂŠgalement impulsĂŠ et ĂŠcrit XQbGRFXPHQWDLUHVXU3DSD:HPED¢ .LQVKDVDmb&HŕĄ&#x2021;HH[SÂŤULHQFHPâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹDEHDXFRXS marquĂŠ, raconte-t-il8QHDYHQWXUH rocambolesque oĂš rien ne se passe comme SUÂŤYXPDLVDYHFÂŤQRUPÂŤPHQWGHIRUFHb}

Les musiques africaines ĂŠmergent petit ¢[bSHWLWYHUVODਭQGHVDQQÂŤHVb)UDQŠRLV Bensignor est le premier Ă ĂŠcrire sur cet DYÂŞQHPHQWPXVLFDO,ObDVVLVWH¢Oâ&#x20AC;ŤÂŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹPHUJHQFH GHJUDQGVDUWLVWHVWHOVTXH-RKQQ\&OHJJRX Papa Wemba et participe Ă  leur ascension. Les musiques du monde deviennent VDbVSÂŤFLDOLWÂŤORUVTXHDXGÂŤEXWGHV DQQÂŤHVbHOOHVÂŤFORVHQW¢bOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLQWHUQDWLRQDO Commence alors pour le journaliste XQbWUDYDLOGHSURPRWLRQGHFHVPXVLTXHV en contribuant Ă  la construction dâ&#x20AC;&#x2122;un rĂŠseau mondial. mb(QbODGLŕ¤&#x17E;XVLRQbGHV musiques du monde est de 8 %, ce qui est SURFKHGHVFKLŕ¤&#x17E;UHVGXMD]](OOHVRQWVX crĂŠer leur propre rĂŠseau dans un esprit RSSRVÂŤ¢FHOXLGXbusiness&â&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹHVWbXQHIDŠRQ GHFRQFHYRLUODPXVLTXHDYHFRXYHUWXUHb

Journaliste polyvalent Parallèlement Ă son mĂŠtier de journaliste, François Bensignor est aussi responsable du Centre dâ&#x20AC;&#x2122;information des musiques traditionnelles et du monde Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;Irma (Centre dâ&#x20AC;&#x2122;information et de ressources pour les musiques actuelles). Il apporte ainsi conseil et mĂŠdiation aux artistes qui en ont besoin et maintient un rĂŠseau de correspondants ĂŠtrangers, comme OHb3RHPDUWSDUH[HPSOH

6RQOLYUHVXU)HOD.XWLbUHVWHODUÂŤIÂŤUHQFH MRXUQDOLVWLTXHHWOLिUDLUHVXUOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDUWLVWH mb5DFRQWHUOâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹKLVWRLUHGâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹXQDUWLVWHDXVVLJÂŤQLDO HWDUULYHU¢IDLUHGÂŤFRXYULUFHSHUVRQQDJH¢ travers toutes ses dimensions fut rĂŠellement XQGÂŤŕ¤&#x;SRXUPRLb}FRQਭHWLOb8QSDUFRXUV ĂŠclectique dont les rencontres et le partage FRQVWUXLVHQWODULFKHVVHGHVDSHQVÂŤHHWGH VRQÂŤFULWXUH6RQOLYUHVXUOHNDQHNDHVW DिHQGXDYHFLPSDWLHQFHXQÂŤYÂŤQHPHQW important pour la musique du pays. Par LĂŠna Quillier

kbĂ&#x2030;ric Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba

FRANĂ&#x2021;OIS BENSIGNOR

p. 48

M ĂŠtiers

François Bensignor, invitĂŠ aux Flèches de la Musique 2012, a remis le prixâ&#x20AC;Ś kaneka, bien ĂŠvidemment.


p. 49 MĂŠtiers

Š Ă&#x2030;ric Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba

En rĂŠponse Ă lâ&#x20AC;&#x2122;invitation lancĂŠe Ă  la mĂŠdiathèque de Rivière-SalĂŠe au festival Pikinini en 2012, Corinne Ousset a prĂŠsentĂŠ le spectacle Cot cot dit, oĂš elle a rassemblĂŠ des contes, des comptines et des chansons sur le thème duâ&#x20AC;Ś poulailler !

ombien dâ&#x20AC;&#x2122;adultes et dâ&#x20AC;&#x2122;enfants de NoumĂŠa lui GRLYHQWOHJR½WGHODOHFWXUHb"(QbSDVVLRQQÂŤH du livre pour enfants, Corinne Ousset DbUHPSRUWÂŤXQHSHWLWHYLFWRLUHGHVPRWV sur lâ&#x20AC;&#x2122;image. mb5HJDUGH]FHVOLYUHVFHVRQWGHVPHUYHLOOHVb}, Vâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹH[WDVLHODPÂŤGLDWULFHFXOWXUHOOH¢ODPÂŤGLDWKÂŞTXHGH5LYLÂŞUH SalĂŠe. Les livres en question, ce sont les mbSRSXSb}, ces livres DQLPÂŤVDQFÂŹWUHVGHOD'Gâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹRÂťVXUJLVVHQWGHVÂŤOÂŤPHQWVHQ relief lorsque la page est ouverte. ÂŤ De vraies Ĺ&#x201C;uvres dâ&#x20AC;&#x2122;art TXLFDSWLYHQWOHVHQIDQWV}bet leur donneraient le plaisir de la lecture, mise Ă mal ces dernières annĂŠes par dâ&#x20AC;&#x2122;autres mĂŠdias.

Des livres sous le bras Câ&#x20AC;&#x2122;est justement Ă lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠpoque du dĂŠclin de la lecture que dĂŠbute ODFDUULÂŞUHGH&RULQQH2XVVHW(QD\DQWHਏHFWXÂŤGHV VWDJHVFKH]TXDWUHÂŤGLWHXUVSDULVLHQVGHOLYUHVSRXUHQIDQWV elle est missionnĂŠe par la mairie de NoumĂŠa ÂŤ pour amener OHVQRQOHFWHXUV¢ODOHFWXUH}, dans le cadre du dĂŠveloppement social des quartiers. Elle met en place des actions au cĹ&#x201C;ur GH7LQGX0RQWUDYHO6DLQWŕĽ&#x2039;HQWLQHW5LYLÂŞUH6DOÂŤHRÂť ODELEOLRWKÂŞTXHQâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹH[LVWHSDVHQFRUHmb-â&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹDUULYDLVHQEDV GHVLPPHXEOHVDYHFPRQSDQLHUGHOLYUHVHWPDQDŕĄ&#x2021;HHW MHbPâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹLQVWDOODLVVRXVOHठDPER\DQWSRXUUDFRQWHUGHVKLVWRLUHV DX[SHWLWVb}, se souvient-elle, encore ĂŠmue par lâ&#x20AC;&#x2122;image dâ&#x20AC;&#x2122;enfants courant vers elle dès quâ&#x20AC;&#x2122;ils lâ&#x20AC;&#x2122;apercevaient. Avec son panier de livres, elle se rend ĂŠgalement dans les locaux de la PMI (Protection maternelle infantile) pour donner aux toutSHWLWVOHJR½WGHVKLVWRLUHV(QSDUDOOÂŞOHGHVFRLQVOHFWXUHVRQW PLVHQSODFHGDQVOHVPDLVRQVGHTXDUWLHURÂťGHVDQLPDWULFHV formĂŠes par ses soins, fait nouveau Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠpoque, animent des

DWHOLHUV$YHFOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹRXYHUWXUHGHODPÂŤGLDWKÂŞTXHGH5LYLÂŞUH6DOÂŤH en 2000, les actions sont centralisĂŠes et les coins lecture, concurrencĂŠs pas lâ&#x20AC;&#x2122;arrivĂŠe des cyber-bases, sont dĂŠlaissĂŠs.

Des contes par et pour les petits mb$XMRXUGâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹKXLSRXUDPHQHUOHSXEOLF¢OLUHRQQHSHXWSDV faire sans ces outils du quotidien que sont lâ&#x20AC;&#x2122;informatique et ,QWHUQHW}HVWLPHODPÂŤGLDWULFH'HUQLÂŞUHPHQWVRXVODKRXOHिH dâ&#x20AC;&#x2122;animatrices des maisons de quartier et de cyber-bases, TXDUDQWHKXLWHQIDQWVRQWFRQŠX3HWLWVFRQWHVGHFKH]QRXV, XQbOLYUHGHFRQWHVNDQDNmb1RXVDYRQVIDLWYHQLUWURLVFRQWHXUV issus des trois provinces. Les enfants devaient retranscrire, via Oâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹRXWLOLQIRUPDWLTXHOHVKLVWRLUHVHQWHQGXHVSXLVOHVLOOXVWUHUb} &HWRXYUDJHVHUDHQYHQWH¢SDUWLUGHPDUV&HिHDQQÂŤH ODPÂŤGLDWKÂŞTXHGH5LYLÂŞUH6DOÂŤHDSURJUDPPÂŤGHVDWHOLHUV SRXUOHVVFRODLUHVDXWRXUGHWURLVWKÂŞPHVXQSDUWULPHVWUHb les personnages de contes, qui se terminera la première TXLQ]DLQHGHMXLQSDUOHIHVWLYDOGXFRQWHbOHOLYUHDQLPÂŤSRXU WUDYDLOOHUOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹLPDJLQDLUHHWODFUÂŤDWLYLWÂŤHWHQਭQOHVGURLWVGH lâ&#x20AC;&#x2122;enfant, mbWKÂŞPHPRLQVGUÂśOHPDLVLQGLVSHQVDEOHFDUOHVbHQIDQWV ne savent pas tous quâ&#x20AC;&#x2122;ils ont des droits et quâ&#x20AC;&#x2122;ils peuvent ĂŞtre GÂŤIHQGXVb}, insiste Corinne Ousset, infatigable amoureuse GHVbOLYUHVb Par Myriam Grandcler

POUR EN SAVOIR + Ministère de la culture et de la communication : www.culturecommunication.gouv.fr Conservatoire national des arts et mÊtiers : portail-formation.cnam.fr/

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

C

CORINNE OUSSET

M

ĂŠdiatrice culturelle

Mettre la culture Ă la portĂŠe de tous, câ&#x20AC;&#x2122;est la noble mission Ă  laquelle se consacre Corinne Ousset, mĂŠdiatrice culturelle Ă  la Ville de NoumĂŠa depuis vingt ans. Comment ? Par la mise en place dâ&#x20AC;&#x2122;actions autour du livre pour attirer le public Ă  la bibliothèque.


WR kb$'&.&&7SKRWRJU/H&ULGX&DJRXHW&DOÂŤGRSKR

p. 50

Portfolio

Im ages du festival Waan Danse et des Flèches de la Musique 2012 Revivez en images deux ĂŠvĂŠnements de la fin de lâ&#x20AC;&#x2122;annĂŠe 2012 : le festival Waan Danse au centre culturel Tjibaou, vu par lâ&#x20AC;&#x2122;association CalĂŠdophoto, et les Flèches de la Musique, couvertes par le photographe Ă&#x2030;ric Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba.

1

2

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

CalĂŠdophoto est lâ&#x20AC;&#x2122;association des amateurs de photographies en Nouvelle-CalĂŠdonie. www.caledophoto.nc

1 La danse urbaine

ĂŠtait bien prĂŠsente au festival Waan Danse, avec notamment une crĂŠation GHKLSKRSFRQWHPSRUDLQ GHOD&LH7URFHQ-DPEHV

3

2 Point dâ&#x20AC;&#x2122;orgue du

IHVWLYDO:DDQ'DQVHb /Hb6DFUHGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;Ź,JRU6WUDYLQVN\ revisitĂŠ par la Cie Nyian de 5LFKDUG'LJRXÂŤHWOD&LH PDUVHLOODLVH-XOLHQ/HVWHO Un instant magique.

4 3 LaurĂŠate Ă&#x2030;mergence

/\]D3URXFKDQG\ &LH7UDYHUVHV DbSUVHQW MimesiabXQHbRGH¢OD nature mêlant danse contemporaine et projection vidÊo.

4 Lâ&#x20AC;&#x2122;espace Ape Vila ĂŠtait

OHWK¤WUHGHODGDQVH traditionnelle. Ici, la troupe Zugubal, de lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŽle Badu dans le dĂŠtroit de Torres entre lâ&#x20AC;&#x2122;Australie et la NouvelleGuinĂŠe.


p. 51 Portfolio

6

5

FĂ&#x2030;LICITATIONS AUX LAURĂ&#x2030;ATS DES FLĂ&#x2C6;CHES DE LA MUSIQUE 2012

Prix kaneka : Black Pearl (La Kaie Nore Cucu) Prix reggae : Stan & the Earth Force (Easy Rock Steady) Prix variĂŠtĂŠ : Hmej (Cordes sensibles) Prix pop-rock : Jason Mist (Bhasha) Prix jazz fusion World Music : Macap (Kartie) Prix musique du Pacifique : Vanessa Quai (WinĂŠ Sa!) Prix meilleur clip : Christophe Martin pour le clip Quand est-ce que tu te casses ? dâ&#x20AC;&#x2122;OtoĂąando Prix dâ&#x20AC;&#x2122;honneur : Gilbert TĂŠin Prix rĂŠvĂŠlation : Inotux (Ă&#x2030;veil de conscience) Prix du public les Nouvelles CalĂŠdoniennes : Phil Latuner (Tidal Temporal) Prix de la meilleure vente : Koulnoue Boys Band (Muuc Marip)

7

5 /DVRLUÂŤHGHV)OÂŞFKHVGHOD0XVLTXHDÂŤWÂŤUHWUDQVPLVHHQGLUHFW

sur Nouvelle-CalĂŠdonie 1ère, depuis le centre culturel Tjibaou. 8QbJUDQGEUDYR¢Oâ&#x20AC;ŤÂŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹTXLSHWHFKQLTXH

6 /HV)OªFKHVGHOD0XVLTXHRUJDQLVHVSDUOH3RHPDUWOD6$&(1& 7 Plusieurs artistes nominÊs se sont produits en live sur la scène

GHV)OÂŞFKHV+PHMODXUÂŤDWGXSUL[YDULÂŤWÂŤDQRWDPPHQWLQWHUSUÂŤWÂŤ un Grandisco endiablĂŠ.

8 3RXUOHSUL[NDQHNDOHMXU\GHV)OÂŞFKHVGHOD0XVLTXH

DbUÂŤFRPSHQVÂŤODFUÂŤDWLYLWÂŤGXMHXQHJURXSH%ODFN3HDUOHW GHbVRQbDOEXPLa Kaie Nore Cucu.

9 /HVQDQDVGX)UHH:RPHQ&KDXGRQWERXVFXOÂŤODVRLUÂŤHDYHF

OHXUKXPRXUGÂŤFDSDQW6DQVFRQWHVWHOHSUL[GHODFRPÂŤGLHSRXU OHbSXEOLFHWOHVWÂŤOÂŤVSHFWDWHXUV

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

8

et le centre culturel Tjibaou, ont une nouvelle fois rĂŠcompensĂŠ OHbWDOHQWGHVPXVLFLHQVFDOÂŤGRQLHQVŕĽ&#x2039;HOOHVFÂŞQHb


Après un chantier ÂŤÂ titanesque , le musĂŠe maritime doit rouvrir ses portes prochainement. Sa nouvelle exposition permanente nous promet de belles pĂŠrĂŠgrinations Ă  travers ses collections, notamment celle de lâ&#x20AC;&#x2122;expĂŠdition LapĂŠrouse.

LE MUSĂ&#x2030;E MARITIME EN BREF Lieu : quai Fed, NoumĂŠa. CaractĂŠristiques : une surface de 1 200 m2, près de 1 000 objets exposĂŠs et environ 9 000 stockĂŠs dans les rĂŠserves du musĂŠe. TĂŠl. : 26 34 43 / Site Internet : www.patrimoine-maritime.asso.nc En 2009, juste avant sa fermeture, le musĂŠe maritime a accueilli 13 000 visiteurs.

kbĂ&#x2030;ric Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba

p. 52

Lieu omme le rappelle ValĂŠrie 9DिLHUODGLUHFWULFHGX musĂŠe maritime de Nouvelle&DOÂŤGRQLHOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹKLVWRLUHPDULWLPH fait rĂŞver. ÂŤ Câ&#x20AC;&#x2122;est lâ&#x20AC;&#x2122;aventure sur les mers, les grandes expĂŠditions, lâ&#x20AC;&#x2122;art de la QDYLJDWLRQâ&#x20AC;Ť }Ú˛â&#x20AC;ŹLâ&#x20AC;&#x2122;aventure du musĂŠe, elle, a commencĂŠ en 1999, lors de son installation dans lâ&#x20AC;&#x2122;ancienne gare maritime mise Ă disposition par le port autonome. Deux associations sont Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;origine de sa crĂŠation, Fortunes de

C

e

xposition

EMBARQUEMENT IMMINENT AU

MUSĂ&#x2030;E MARITIME Mer CalĂŠdoniennes et Salomon, dont les membres passionnĂŠs dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠpaves ont voulu sauvegarder les vestiges remontĂŠs Ă la surface et les restituer au public.

Des travaux nĂŠcessaires

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

kbĂ&#x2030;ric Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba

Dix ans plus tard, les locaux devenus vĂŠtustes et lâ&#x20AC;&#x2122;exposition permanente vieillissante obligent le musĂŠe Ă fermer ses portes. PrĂŠvus au dĂŠpart VXUKXLWPRLVOHVWUDYDX[YRQW

Au cĹ&#x201C;ur du musĂŠe maritime trĂ´nent le plus grand safran en bois du monde et lâ&#x20AC;&#x2122;optique dâ&#x20AC;&#x2122;origine du Phare AmĂŠdĂŠe.

ਭQDOHPHQWSUHQGUHWURLVDQV pour un budget de 160 millions de F CFP. mb/HbSURMHWDSULVGH Oâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹDPSOHXUbSHWLW¢SHWLW}, souligne 0PH9DिLHU,ODIDOOXFRQYDLQFUH partenaires publics et privĂŠs de suivre, comme le port autonome, ODbSURYLQFH6XGOHbJRXYHUQHPHQW la ville de NoumĂŠa, la SLN RXOD0LVVLRQDX[DਏDLUHV FXOWXUHOOHV/HFKDQWLHUDPRELOLVÂŤ XQHbÂŤTXLSHVFÂŤQRJUDSKLTXHGH vingt personnes et une centaine dâ&#x20AC;&#x2122;ouvriers.

Espaces reliĂŠs

/DQRXYHOOHVFÂŤQRJUDSKLH vĂŠritablement construite Ă partir des objets du musĂŠe, a fait naĂŽtre quatre espaces. Le plus grand, dĂŠdiĂŠ Ă  la collection LapĂŠrouse, nous invite Ă  embarquer Ă  bord GHFHिHH[SÂŤGLWLRQGXVLÂŞFOHGHV Lumières, depuis ses prĂŠparatifs jusquâ&#x20AC;&#x2122;au naufrage de La Boussole et de Lâ&#x20AC;&#x2122;Astrolabe reconstituĂŠ dans XQਭOPGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDQLPDWLRQHQSDVVDQW SDUOHVUHFKHUFKHVIDLWHV¢ODVXLWH de ce voyage. Les autres espaces sont consacrĂŠs au commerce PDULWLPH¢WUDYHUVOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹKLVWRLUH

des santaliers, minĂŠraliers ou EDOHLQLHUVDX[bOLDLVRQVPDULWLPHV Ă lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠpoque du cabotage et de la mise en place du balisage, HWbHQਭQDX[PLJUDWLRQVKXPDLQHV GHSXLVOHVbSUHPLHUVSHXSOHPHQWV GX3DFLਭTXHMXVTXâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹÂ˘ODYDJXH amĂŠricaine. Pour accĂŠder Ă  FHVGLਏUHQWVPRGXOHVLOIDXW emprunter une sorte de passerelle Gâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDFFÂŞV¢ERUGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2039;â&#x20AC;ŹWUÂŞVV\PEROLTXH â&#x20AC;ŤŰ&#x2039;â&#x20AC;ŹTXLDPÂŞQHDXFÄ&#x2022;XUGXPXVÂŤHRÂť VHWURXYHQWGHX[SLÂŞFHVPDMHXUHVb le plus grand safran en bois du monde et lâ&#x20AC;&#x2122;optique dâ&#x20AC;&#x2122;origine GXb3KDUH$PÂŤGÂŤHÂ&#x201A;SDUWLUGHO¢ quatre petites passerelles relient OHVGLਏUHQWVHVSDFHVmb/â&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹLGÂŤH GHUHOLHUHVWOHŕ¤&#x;OFRQGXFWHXU GHFHŕĄ&#x2021;HQRXYHOOHH[SRVLWLRQFDU lâ&#x20AC;&#x2122;histoire maritime raconte ce lien entre les hommes, les femmes et OHVbFRQWLQHQWVb}bH[SOLTXH9DOÂŤULH 9DिLHU/HQRXYHODJHQFHPHQW fait ĂŠgalement la part belle au MHXQHSXEOLFâ&#x20AC;ŤŰ&#x2039;â&#x20AC;ŹbWUÂŞVQRPEUHX[ DXPXVÂŤHâ&#x20AC;ŤŰ&#x2039;â&#x20AC;ŹDYHFGHVWH[WHV DGDSWÂŤVDX[bHQIDQWVHWGHVMHX[ pĂŠdagogiques, Ă  dĂŠcouvrir en famille. Par Annabelle Noir


p. 53

M ĂŠdias

v

OCĂ&#x2030;ANE FM Â&#x2021; /HMHXGLHWOHGLPDQFKH¢K nouvelle formule de lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠmission sur lâ&#x20AC;&#x2122;actualitĂŠ musicale africaine, NĂŠafrika. Â&#x2021; /HVDPHGL¢K3DFLŕ¤&#x;TXH, un voyage en musique Ă travers un SD\VGX3DFLਭTXHDQLPÂŤSDU*ÂŤJÂŤ Â&#x2021; /HVDPHGLHWOHGLPDQFKHGH¢Kb Air OcĂŠane, toutes les musiques du 3DFLਭTXHGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹKLHUHWGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDXMRXUGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹKXL DYHFŕĽ&#x2039;HQWLQ Â&#x2021; /HGLPDQFKH¢KSlâ&#x20AC;&#x2122;OwCEANE, OHVbSOXVEHDX[VORZVVÂŤOHFWLRQQÂŤV SDU6DਭU

Une ĂŠmission tĂŠlĂŠvisĂŠe KHEGRPDGDLUHFRQVDFUÂŤH Ă lâ&#x20AC;&#x2122;art et Ă  la culture en 1RXYHOOH&DOÂŤGRQLHb" Endemix se devait dâ&#x20AC;&#x2122;en ĂŞtre. Tous les mercredis, ¢bKHXUHVYRWUH PDJD]LQHYRXVGRQQH GRQFUHQGH]YRXVGDQV un programme de Julie Baron, le visage dâ&#x20AC;&#x2122;Endemix TV bPLQXWHVVXU1RXYHOOH &DOÂŤGRQLHbère. Produit par Imagâ&#x20AC;&#x2122;in productions et rĂŠalisĂŠ par Benjamin Trotignon, Endemix TVSURSRVHUDGHVUHSRUWDJHVGHVLQWHUYLHZV dâ&#x20AC;&#x2122;artistes, lâ&#x20AC;&#x2122;agenda de la semaine et bien dâ&#x20AC;&#x2122;autres surprises. ProgrammĂŠe HQSULPHWLPHOâ&#x20AC;ŤÂŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹPLVVLRQSUÂŤVHQWÂŤHSDU-XOLH%DURQVRXKDLWHYDORULVHU Oâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDFWXDOLWÂŤFXOWXUHOOHGXSD\VVDULFKHVVHHWVDGLYHUVLWÂŤ

Art-vision

&KDTXHÂŤPLVVLRQVHUDHQUHJLVWUÂŤHGDQVXQHQGURLWGLਏUHQW WK¤WUH ELEOLRWKÂŞTXHVDOOHGHVSHFWDFOHPXVÂŤHHWF XQHPDQLÂŞUHGH dĂŠmocratiser ces lieux de culture que lâ&#x20AC;&#x2122;on aimerait voir toujours plus frĂŠquentĂŠs. Il est prĂŠvu de tourner cinq ĂŠmissions en province Nord et trois en province des Ă&#x17D;les. Les quartiers de NoumĂŠa seront ĂŠgalement LQYHVWLVŕĽ&#x152;¤WUHGDQVHDUWVYLVXHOVFLQÂŤPDOLिUDWXUHHWPXVLTXH toutes les disciplines artistiques seront abordĂŠes en fonction de lâ&#x20AC;&#x2122;actualitĂŠ, tandis quâ&#x20AC;&#x2122;une large place sera rĂŠservĂŠe aux jeunes talents. (QOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDUWHVWVXUOHVRQGHVDORUVUHVWH]EUDQFKÂŤV

Enregistrement live dâ&#x20AC;&#x2122;Aurore Lecren pour MUSIKMIX.

MUZIKMIX Open Tuning Productions, en coproduction avec Canal+ CalÊdonie et le centre culturel Tjibaou, prÊsente 08=,.0,;, une Êmission dÊdiÊe à la musique live et locale. $XSURJUDPPHTXDWUHDUWLVWHVLQYLWVQHXIFKDQVRQV GRQWXQGXR MRXHVVXUVFªQHGHVLQWHUYLHZVPHQHVSDU -DQLFHHWGHVVTXHQFHVHQEDFNVWDJH7URLVVKRZVVHURQW SURSRVVHQ/DSUHPLªUHGLਏXVLRQHVWSUYXHHQPDL sur le canal ÊvÊnementiel de Canal+ CalÊdonie.

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

kbĂ&#x2030;ric Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba

RRB 5HWURXYH]YRWUHJULOOHGHSURJUDPPHV KDELWXHOOHWRXVOHVPDWLQV3DULFL les sorties K HW Il ĂŠtait une fois bKb Music News, le samedi Ă bKŰ&#x17E;HWGHVQRXYHDXWÂŤVFRXUDQW mars 2013.

Le 20 mars prochain, le Poemart, Imagâ&#x20AC;&#x2122;in productions et Nouvelle-CalĂŠdonie 1ère vous proposent de retrouver le magazine Endemix dans son format tĂŠlĂŠvisĂŠ. Rendez-vous Ă 20 heures sur NC 1ère, soyez fidèles au poste. kb1&ÂŞUHSKRWRJU(5LJKHŕĄ&#x2021;L

NOUVELLE-CALĂ&#x2030;DONIE 1Ă&#x2C6;RE RADIO Â&#x2021; /HPDUGLGHK¢K Câ&#x20AC;&#x2122;est toute une histoireVXUOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹKLVWRLUH calĂŠdonienne et ocĂŠanienne, avec Bernard de la Vega. Â&#x2021; /HPHUFUHGLGHK¢K Entre les lignes en partenariat avec le PDJD]LQHEndemix. Ă&#x20AC; la dĂŠcouverte des crĂŠations artistiques locales avec Liliane Tauru et ses invitĂŠs. Â&#x2021; /HVDPHGLGHK¢K/HVFRQŕŁ&#x2030;â&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹGX CCT, une sĂŠlection des confĂŠrences donnĂŠes au centre culturel Tjibaou. Â&#x2021; 7RXVOHVMRXUVGHK¢K 08=,.bère avec Pascal Riso.

v

LA RENTRĂ&#x2030;E DES MĂ&#x2030;DIASÂ : QUELQUES NOUVEAUTĂ&#x2030;S EN 2013...


MARS

14/03 JEUDI DU CENTRE VILLE mb&XOWXUHHWSDWULPRLQHb}

1/03 au 30/03 FESTIVAL ÂŤÂ CTHULHU COMES TO NOUMĂ&#x2030;A bĂ  la Maison du Livre, autour de lâ&#x20AC;&#x2122;Ĺ&#x201C;uvre

5HWURXYH]WRXWHOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹRਏUHFXOWXUHOOHHQ province Sud (saison 2013, cours et DWHOLHUVŰ&#x17E; SODFHGHOD0DUQHGHK¢ K

GH+3b/RYHFUDटbH[SRVLWLRQ dâ&#x20AC;&#x2122;illustrations fantastiques, rencontres et ateliers dâ&#x20AC;&#x2122;illustrations, jeux de rĂ´les et de plateaux, concours dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcriture. ,QYLWÂŤGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹKRQQHXUb)UDQŠRLV/DXQHWDOLDV Goomi avec lâ&#x20AC;&#x2122;association SCI-FI Club. Vernissage et rencontre avec Goomi, OH¢K(QWUÂŤHOLEUHHWJUDWXLWH

19/03 Semaine de la )UDQFRSKRQLH Ă la ELEOLRWKÂŞTXH%HUQKHLP

Du 2/03 au 12/05 Exposition - rĂŠtrospective au centre culturel Tjibaou LE TROTTOIR MAGIQUE DES PEINTRES DE PORT-MORESBY 7 et¢K9 et 10/03 Ă K 13, 14 et 15¢bK 16 et 17¢K &DIÂŤWK¤WUH au centre dâ&#x20AC;&#x2122;Art KARIM DUVAL,mbKXPRULVWH LQJÂŤQLHXUDVFHQGDQWPXVLFLHQb}

21 et 22¢K, 23 et 24¢K ŕĽ&#x152;¤WUHDXWK¤WUHGHOâ&#x20AC;ŤÂ?Ű&#x2018;â&#x20AC;ŹOH RETOUR DE FLAMME dâ&#x20AC;&#x2122;Olivia 'XFKHVQHHWOD&LHFULV SRXUKDELWHU([LOV 23/03 Concert Ă la tribu de 1HFKDRW .RQÂŤ

MATA NEMI BATmb/HFKDQW GHVIHPPHVb}HQODQJXH KDHNHPremier plateau musical de lâ&#x20AC;&#x2122;annĂŠe organisĂŠ par le centre culturel GH.RQÂŤ

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

WOMAD.NC Avec Souad Massi, $QWLEDODV-LPP\ &OLਏ6WDQDQGWKH (DUWK)RUFH%HWKHOD 1D\URX]%RDJDQ Paul Wamo, Edou, <NVRQ*XODDQŰ&#x17E;

k$'&.&&7PDTXHŕĄ&#x2021;H3XVK 3XOO

13, 14 et 15/03 Festival au centre culturel Tjibaou

24/03 à Lifou et , 29 et 30/03 au centre culturel Tjibaou Danse VERY WETR ! 8QHFUDWLRQGH5JLQH&KRSLQRW et Umuissi Hnamano, avec la Cie Le Wetr.

ÂŽJoao Garcia

p. 54

ge nd a

A

Du 30/03 au 12/04 /H&KDSLWÂśHVW¢ŕĽ&#x152;LR ŕĽ&#x152;¤WUH avec la Cie LES ARGONAUTES DU PACIFIQUE (04/04), DIDIER SUPER (France) en concert (06/04), LE CABARET DES FOUS Ă&#x20AC; LIER (12/04)â&#x20AC;Ś

AVRIL 3/04 Concours de slam 6RLUHGHODQFHPHQW¢ODELEOLRWKªTXH %HUQKHLP

3, 4 et 5¢K ŕĽ&#x152;¤WUHDXWK¤WUHGHOâ&#x20AC;ŤÂ?Ű&#x2018;â&#x20AC;ŹOH Lâ&#x20AC;&#x2122;Ă&#x2030;CHANGE de Paul Claudel, par la Cie Les Larrons.


p. 55 5 et 6/04 Concert Ă lâ&#x20AC;&#x2122;Arène du Sud 3DÂąWD

ZUCCHERO 'X au 21/04 Festival au centre dâ&#x20AC;&#x2122;Art CIRCâ&#x20AC;&#x2122;O FOLIE avec 2 spectacles

GHOD&LH1H]¢1H]Le Magic Brocoli Show et DĂŠclownage immĂŠdiat, des animations, des ateliers, GHVbSURMHFWLRQVŰ&#x17E;

Du 6 au 20/04 Ateliers dâ&#x20AC;&#x2122;illustration itinĂŠrants

OrganisĂŠs par la Maison du Livre, en partenariat avec plusieurs structures culturelles noumĂŠennes. ŕĽ&#x152;ÂŞPHbOHFURTXLVGDQVODYLOOH 5HQVHLJQHPHQWVWÂŤO

12 et 13/04 Festival au centre culturel Tjibaou MAZIK FESTIVAL

Avec notamment, en concert unique le vendredi 12 avril, le groupe de reggae amĂŠricain 62-$HWHQSUHPLÂŞUHSDUWLH6RXO 6LQGLNDWH 'XE7URRSHU, , et Beeman Wilson.

ATOMIC CIRCUS de lâ&#x20AC;&#x2122;Ă&#x2030;cole de Cirque de NouvelleCalĂŠdonie.

Du 20/04 au 27/04 FĂ&#x160;TE DES BIBLIOTHĂ&#x2C6;QUES Ă ODELEOLRWKÂŞTXH%HUQKHLP ¢OD0ÂŤGLDWKÂŞTXH2XHVW .RQÂŤ HW¢OD0ÂŤGLDWKÂŞTXH du Nord (PoindimiĂŠ). Du 24/04 au 5/05 /H&KDSLWÂś est Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŽle des Pins Spectacle acrobatique avec Knee Deep (27/04), danse avec la Cie TraversĂŠe et la &LH7URFHQ-DPEHV HW 4/05)â&#x20AC;Ś 26/04¢KHW/04 Ă  K Festival au centre culturel du Mont-Dore 15E Ă&#x2030;DITION DU FESTIVAL INTERNATIONAL DES TRĂ&#x2C6;S COURTS 26/04, 3, 4 et 5/05 Spectacle acrobatique au centre culturel Tjibaou La Cie du CamĂŠlĂŠon prĂŠsente Knee Deep de la Cie Casus. 27/04 ¢K ŕĽ&#x152;¤WUHDXWK¤WUHGHOâ&#x20AC;ŤÂ?Ű&#x2018;â&#x20AC;ŹOH ATAĂ? ET MOI ! de Claudine -DFTXHVSDUOD&LH $OÂŤWKÂŤÂąD

Agenda

27/04 JOURNĂ&#x2030;E DE Lâ&#x20AC;&#x2122;IGNAME au centre culturel Tjibaou. 27 et /04 FĂŞte de la Ville de DumbĂŠa au parc Fayard. Du 30/04 au 20/10 Exposition au centre culturel Tjibaou &DUWHEODQFKH¢Nicolas MolĂŠHQFDVH.DQDNÂŤ

MAI 3 et 4/05 ŕĽ&#x152;¤WUH burlesque au centre culturel du MontDore LE MAGIC BROCOLI SHOWbde la FRPSDJQLH1H]¢1H]

4, 7 et /05 Concert FLAMENGO, MORGAN HERITAGE, CAPLETON ET JULIAN MARLEY Le 4 au stade municipal de 3RQ«ULKRXHQOH¢2XY«DOHHWDX .XHQGX%HDFK

4 et 5¢K10/05 Ă bK11 et 12¢K ŕĽ&#x152;¤WUHDXWK¤WUHGHOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹĂ&#x17D;le. LA PELLE DU LARGE

GH3KLOLSSH*HQW\VXLYLGH 8QH2G\VVH, une pièce mise HQVFªQHSDU,ULQD%URRN

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

6¢K Concert au centre culturel du Mont-Dore SKY VOLA

19¢K20 et 21/04 ¢K Cirque au centre culturel du Mont-Dore

k3DVFDO)UDQŠRLV

5¢K Concert au centre culturel du Mont-Dore Ă&#x20AC; GENOUX SUR LES COUDES


p. 56 Agenda

Du 07/05 au /02 2014 Exposition au centre culturel Tjibaou JE SUIS NOIRÂ !

Du 23/05 au /06 Exposition Ă la ELEOLRWKÂŞTXH%HUQKHLP

Du 13/05 au 31/07 Exposition au centre culturel Tjibaou ANDRĂ&#x2030; WASSAUMIĂ&#x2030; PASSA

SDUOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDVVRFLDWLRQ&DOÂŤGRSKRWR

26 et 29¢K ŕĽ&#x152;¤WUH jeune public au WK¤WUHGHOâ&#x20AC;ŤÂ?Ű&#x2018;â&#x20AC;ŹOH LA CHĂ&#x2C6;VRE DE MONSIEUR SEGUIN Gâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDSUÂŞV$OSKRQVH'DXGHWSDU

VU(ES) DU BUS

OD&LH.L&H.DIHVVDÂ&#x201A;SDUWLUGHDQV

LES RENDEZ-VOUS DE LA MAISON DE LA NOUVELLECALĂ&#x2030;DONIE Ă&#x20AC; PARIS ¢K

Hommage au sculpteur AndrĂŠ WassaumiĂŠ Passa (1962-2011).

17¢KHW/05 Ă bK ŕĽ&#x152;¤WUH au centre culturel du Mont-Dore Lâ&#x20AC;&#x2122;AVAREbGH0ROLÂŞUHSDUOD&LH

En marge du Salon du livre de Paris, rencontre avec les auteurs calĂŠdoniens et prĂŠsentation du PDJD]LQHEndemix.

Š CalÊdophoto

¢K

Artâ&#x20AC;&#x2122;ScĂŠnic.

Du 17 au 19/05 FESTIVAL CINĂ&#x2030;MA EN MARGE au centre dâ&#x20AC;&#x2122;Art. 17/05 -RXUQÂŤHFXOWXUHOOHau centre culturel Tjibaou. Du 22/05 au 2/06 /H&KDSLWÂś est Ă OuĂŠgoa &DUWHEODQFKH¢PACIFIQUE ET COMPAGNIEâ&#x20AC;Ś

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

Bande ČŤHVĘŁĘ&#x2013;ȸĚ&#x2022;É?

24¢K Concert au centre culturel du MontDore I&I 25/05 Rencontre autour du tressage au centre culturel Tjibaou.

Par JULIE FERRAND

PrĂŠsentation du nouvel Atlas de la Nouvelle-CalĂŠdonie.

¢K Premier volet dâ&#x20AC;&#x2122;un cycle de confĂŠrences consacrĂŠ au 25ebDQQLYHUVDLUHGHV$FFRUGVGH Matignon.


suivre

Une grande annĂŠe pour KYDAM

LE NOTOU prend son envol

Š Olivier Oswald

La maison dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠdition jeunesse Plume de 1RWRXDXUDXQHDFWXDOLWÂŤFKDUJÂŤHFHिH annĂŠe. Deux nouveaux romans de la FROOHFWLRQmb.DPHQ 7URWURb}ÂŤFULWV SDU6RQLD:DHKOD+RWHUHHWLOOXVWUÂŤV par Laurence Lagabrielle, sont en route. /HVbMHXQHVOHFWHXUVSRXUURQWUHWURXYHUOH frère et la sĹ&#x201C;ur des ĂŽles dans Kamen a mal aux oreilles et La Feinte de Trotro. En cours ÂŤJDOHPHQWXQFRQWHVLJQÂŤ<DQQLFN3ULJHQW et illustrĂŠ par Dominique Berton. Des sorties Ă surveiller. - A. N.

Lâ&#x20AC;&#x2122;artiste rap lâ&#x20AC;&#x2122;a annoncĂŠ lui-mĂŞme dans un H[FHOOHQWWHDVHUVLJQÂŤ9LQFHQW/ÂŤSLQHb mb2QDERVVÂŤGXUSRXUPHŕĄ&#x2021;UH¢SODWXQMROL album, le premier vrai album de ma vie. Fâ&#x20AC;ŤÚĽâ&#x20AC;ŹHVWXQHJUDQGHDQQÂŤH}. Depuis la sortie remarquĂŠe de son maxi, Ykar, HQbOHUHWRXUGXUDSFRQVFLHQWGH.\GDP HVWDिHQGXGDQVOHVEDFV&HिHDQQÂŤHLOSUÂŤYRLW aussi de nombreuses scènes et des apparitions GDQVOHVPÂŤGLDVHQਭQmb>LO@YDHVVD\HU}. EndemixHVWVXUOHFRXSb 6XU<RX7XEHb7HD]HU.\GDPMDQYLHU - A. N. Š Ă&#x2030;ric Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba

GAUTAMA, lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠveil des sons 'HSXLV&ORÂŤ6RULDQR JXLWDUH HWYRL[ &ROLQ6RULDQR EDिHULH  Alexandre Verdier (guitare) et Bruno Fontebasso (basse) du groupe Gautama, font entendre leur mĂŠtal un peu partout Ă NoumĂŠa. En 2013, ils comptent sortir leur premier album produit par Big Sound Production. All is Silence comprendra dix titres aux inspirations diverses, puisĂŠes dans les univers PXVLFDX[GHFKDFXQGHVPXVLFLHQV Ce mĂŠlange, ils lâ&#x20AC;&#x2122;appellent du mbWUDVK GHDWKPÂŤWDOÂŤYROXWLIHWSURJUHVVLIb}. - L. Q.

Š Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba

Un deuxième album pour YBAL K H AN

Balades avec CHE.P 'HUULÂŞUHFHQRPGâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDUWLVWHVHFDFKH&KHUU\O3HWHUV Lâ&#x20AC;&#x2122;auteure-compositrice-interprète qui a sorti son premier album, Libellule, en 2004, sâ&#x20AC;&#x2122;est ensuite EHDXFRXSSURGXLWHDYHFOHJURXSH%OXH-DQHWRXWHQ continuant Ă jouer ses propres compositions. LaurĂŠate de lâ&#x20AC;&#x2122;aide Ă  la crĂŠation musicale de la province Sud, lâ&#x20AC;&#x2122;artiste revient avec un album solo courant 2013. $XSURJUDPPHGHVEDOODGHVIRONDX[WH[WHVLQWLPLVWHV DYHFGHSUÂŤIÂŤUHQFHXQHRUFKHVWUDWLRQDFRXVWLTXHbWHOHVW Oâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹXQLYHUVGH&KHS - A. N.

Š Ă&#x2030;ric Dellâ&#x20AC;&#x2122;Erba

<EDO.KDQOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;Ź2ULJLQDO.DQDN0DQSUÂŤSDUH son retour. Son premier album, 3HWLW.DQDN, VRUWLਭQDYDLWVXFRQYDLQFUH Le deuxième devrait ĂŞtre celui de la PDWXULWÂŤbmb0RQÂŤFULWXUHHWPRQठRZRQW ĂŠvoluĂŠ. Certains thèmes abordĂŠs seront SOXVIRUWVHWSOXVSHUVRQQHOV} EntourĂŠ GHVਭGÂŞOHV+ROVKHW'-6(<EDO.KDQYD ĂŠgalement enregistrer certains titres avec VHVPXVLFLHQVOHV.DQDN\:DUULRUV %ODFN1HLO¢ODEDVVH-RKDQ¢ODEDिHULHHW Axel Ă  la guitare. - A. N.

Vers lâ&#x20AC;&#x2122;imaginaire avec ROLAND ROSSERO

Lorsque Roland Rossero se promène dans un cimetière, en lâ&#x20AC;&#x2122;occurrence celui de Symonds 6WUHHW¢$XFNODQGFHODOXLLQVSLUHOâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹKLVWRLUH dâ&#x20AC;&#x2122;AllĂŠe simple, son troisième roman, dont lâ&#x20AC;&#x2122;action se situe en Nouvelle-ZĂŠlande. Flirtant Ă nouveau avec le fantastique, Oâ&#x20AC;ŤŰ&#x2018;â&#x20AC;ŹDXWHXUDÂŤJDOHPHQWVRXKDLWÂŤmbÂŤFULUH XQHKLVWRLUHURPDQWLTXHb} qui replonge VRQKÂŤURV&KULVWRSKHXQVHSWXDJÂŤQDLUH calĂŠdonien, sur les traces de lâ&#x20AC;&#x2122;amour de sa vie, disparu trop tĂ´t. Pour emprunter FHिHDOOÂŤHGH lâ&#x20AC;&#x2122;imaginaire avec lui, UHQGH]YRXV en librairie. - A. N.

p. 57

Ă&#x20AC;


p. 58

A nnuaire

CENTRES CULTURELS

CONTACT

TĂ&#x2030;L.

LIEU

EMAIL

SITE INTERNET

Centre culturel de DumbĂŠa

Alice Pierre

41 23 07

DumbĂŠa

alice.pierre@mairie-dumbea.nc

Centre culturel provincial de KonĂŠ

(ODJHU1HUKRQ

47 11 06

.RQÂŤ

asso.pbvt.cac@canl.nc

ZZZSRPHPLHFRP

Centre culturel du Mont-Dore

*UÂŤJRU\/RX]LHU

41 90 90

Mont-Dore

JUHJRU\ORX]LHU#YLOOHPRQWGRUHQF

ZZZPRQWGRUHQF

Centre culturel provincial de Hienghène Goa ma Bwarhat

Edou Wamai



+LHQJKÂŞQH

FXOWXUHKLHQJKHQH#POVQF

Centre culturel Tjibaou

Nadège Lagneau

41 45 45

NoumĂŠa

QODJQHDX#DGFNQF

Centre culturel provincial Yeiwne Yeiwene

NoĂŤl Guaenere

45 01 37

MarĂŠ

Centre socioculturel de La Foa

-HDQ3LHUUH/DID\

44 33 01

La Foa

jplafay@canl.nc

Dock socioculturel de PaĂŻta

Audray Dang

35 44 04

3DÂąWD

audrey.dang@ville-paita.nc

FOL (FĂŠdĂŠration des Oeuvres LaĂŻques)

Pascal Hebert

27 21 40

NoumĂŠa

folnc@canl.nc

AcadĂŠmie des langues kanak

:HQLNR,KDJH



NoumĂŠa

DON#DONQF

Antenne du conservatoire de musique et de danse de Koumac

$OIUHG+DÂąQR

42 33 04

.RXPDF

DQWHQQHNRXPDF#DIPLQF

Centre musical Mêrê â gâârâ

5ÂŤQDOGR1ÂŤUKRQ

42 42 21

+RXDÂąORX

UHQDOGRQHUKRQ#PHUHDJDDUDQF

Conservatoire Annexe de KonĂŠ

HervĂŠ Lecren

47 30 33

.RQÂŤ

KOHFUHQ#DIPLQF

ZZZDGFNQF

LIEUX DE DIFFUSION ET DE FORMATON

Conservatoire Hnine Ulane Antenne de Lifou

Marie Hnanganyan

45 45 75

Lifou

$QWHQQHZH#DIPLQF

Conservatoire de musique de la Nouvelle-CalĂŠdonie

%UXQR=DQFKHिD

24 63 15 24 02 06

NoumĂŠa

contact@cmd.nc

ZZZFRQVHUYDWRLUHPXVLTXHQF

Le ChapitĂ´

$QQH6RSKLH&RQDQ

27 56 36

NoumĂŠa

OHFKDSLWR#JPDLOFRP

OHFKDSLWRXQEORJIU

Le Rex

Manuel Touraille



NoumĂŠa

org.adamic@gmail.com

Le Mouvâ&#x20AC;&#x2122;

&KULVWRSKH9HQWRXPH



NoumĂŠa

contact@lemouv.nc

Maison du Livre de la Nouvelle-CalĂŠdonie

-HDQ%ULFH3HLUDQR



NoumĂŠa

accueil@maisondulivre.nc

ZZZPDLVRQGXOLYUHQF

MusĂŠe territorial de Nouvelle-CalĂŠdonie

Solange Neaoutyine

27 23 42

NoumĂŠa

smp@gouv.nc

ZZZPXVHHQRXYHOOHFDOHGRQLHQF ZZZWKHDWUHGHOLOHQF

ThÊâtre de lâ&#x20AC;&#x2122;Ă&#x17D;le

Marie-Eve Delate

25 50 56

NoumĂŠa

com.tdi@mls.nc

ThÊâtre de Poche (centre dâ&#x20AC;&#x2122;Art)

Lydie Gardet

25 07 50

NoumĂŠa

lydie.gardet@ville-noumea.nc

Lâ&#x20AC;&#x2122;Art CafĂŠ

Olivier Petit



NoumĂŠa

artcafe@mls.nc

La Bodega Del Mar

-HDQ/XF'HURLQ

26 11 53

NoumĂŠa

ZZZERGHJDQF

ZZZOHPRXYQF

BARS (NOUMĂ&#x2030;A) Le Bohème



NoumĂŠa

Le Bout du Monde

Eric Napierai



NoumĂŠa

La Fiesta

Eddy

26 21 33

NoumĂŠa

Le Flex Club

Elisa Pulpito

27 79 30 

NoumĂŠa

Lâ&#x20AC;&#x2122;ImprĂŠvu

ODਭHVWDQF#ODJRRQQF

24 11 45

NoumĂŠa

Le MalĂŠcon CafĂŠ

Antony



NoumĂŠa

Le MV Lounge

Bernard Biancucci

27 46 46

NoumĂŠa

denise@mvlounge.nc restauration.atr@ncdl.nc

ZZZPYORXQJHFRP

Le Royal Tera (Le Deck)

Wilfried Lefoll

23 01 40

NoumĂŠa

Le Toukouleur

=DNLD



NoumĂŠa

Les 3 Brasseurs

+RJDQ3DWULFN

24 15 16

NoumĂŠa

3brasseurs@canl.nc

Andemic Art Gallery

Eric Morarin



NoumĂŠa

andemicartgallery@gmail.com

Arte Bello

3DWULFN9DXGHOOH

25 31 00

NoumĂŠa

artebello@mls.nc

Artifact/DZ Galerie

'LGLHU=DQHिH



NoumĂŠa

tribalpassion@gmail.com

Bibliothèque Bernheim

&KULVWRSKH$XJLDV

24 20 90

NoumĂŠa

FDXJLDV#EHUQKHLPQF

ZZZEHUQKHLPQF

Galerie Onze et demi

)UDQFN&KDQ6DQ



NoumĂŠa

RQ]H#KRWPDLOFRP

ZZZRQ]HHWGHPLFRP

Le Chevalet dâ&#x20AC;&#x2122;art

Eric Valet

24 92 42

NoumĂŠa

FKHYDOHW#ODJRRQQF

ZZZOHFKHYDOHWGDUWQF

Lec Lec Tic

+ÂŤOÂŞQH-DQHW



NoumĂŠa

leclectic@lagoon.nc

MÊdiathèque du Nord

1LFROH*URFKDLQ Marguerite Waly

42 67 00

PoindimiĂŠ

info@mednord.nc QJURFKDLQ#EHUQKHLPQF PZDO\#PGQRUGQF

ZZZPHGQRUGQF

Tieti Tera Beach resort

6WÂŤSKDQH%UXQ

43 64 00

PoindimiĂŠ

info.tieti@tera.nc

ZZZWHUDQF

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

LIEUX Dâ&#x20AC;&#x2122;EXPOSITION

art-tribal-online.com


L’OPT

Le Congrès

La Maison du livre

Le Centre d’Art

La bibliothèque Bernheim

La SACENC

La province Sud

Mangrove

La province des Iles

Le centre culturel Tjibaou

www.opt.nc

www.maisondulivre.nc

www.congres.nc

www.ville-noumea.nc/pratique/ culture_centre_art.asp

www.sacenc.nc

www.bernheim.nc

www.province-sud.nc

www.province-iles.nc

www.mangrove.nc

www.adck.nc

Le Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie www.gouv.nc

p. 59

Partenaires


THE WORLD ’S FESTIVAL

FF CLI Y M JIM D MASSI

UA ANTIBA&LAS SO STAN

THE

FORCE EARTH

FREE WOMEN CH AUD

EDOU

BETHELA

GULAAN PAUL WAMO YKSON BOAGAN

Concerts 2013 AU CENTRE CULTUREL TJIBAOU A

PARTIR DE

19H

NAYROUZ

ENDEMIX n° 02 mars - avril - mai 2013

New CALEDONIA


Endemix 2  

Votre magazine culturel trimestriel

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you