Issuu on Google+

bretigny n°44 14-27

22/02/07

16:15

Page 17

Histoire de Brétignolais Lorsque l’actualité de Brétigny le permet, “Parole” vous propose de découvrir une histoire, une passion, un exploit, les souvenirs de celles et ceux qui vivent ou animent notre ville au quotidien. Ce mois-ci, nous avons rencontré Fabien Barrero, un artiste non conventionnel qui est tout à la fois passionné d’art, d’animaux exotiques, de sport extrême mais aussi, plus simplement par la vie, l’âme du quartier dans lequel il a passé toute son enfance : le quartier Clause/Bois Badeau.

Un artiste Brétignolais impliqué Une passion née dès l’enfance « C’est en regardant peindre mon père que ma passion pour la peinture est née » affirme Fabien Barrero, ce jeune Brétignolais dont se dégagent tout à la fois énergie et sérénité. Ensuite, à l’adolescence, ce sont les graffitis artistiques qui ont pris le relais avec dit-il « une sorte de fascination pour l’art de la rue ». Cette passion n’aura de cesse de grandir… Des études de communication visuelle confirmeront cette attirance pour la création graphique et actuellement il prépare un concours pour intégrer une école d’art afin d’étoffer encore ses connaissances. Dès que ses études et son métier d’infographiste le lui permettent, Fabien s’adonne à sa passion première : la peinture. Des tableaux uniques prennent vie sous les doigts de cet artiste non conventionnel qui utilise, selon l’inspiration des instruments aussi surprenants que des pinceaux de maçon ou encore des tubes de peinture transformés en outils ! La peinture acrylique ou à l’huile vient se figer en apportant des touches d’originalité dans ses œuvres à travers lesquelles, on devine la spontanéité du geste, le reflet de son humeur. Gourmand d’images, Fabien s’essaie aussi à la photographie, avec talent d’ailleurs…

Fier de son engagement pour son quartier Autre facette de l’artiste : son attachement et son implication dans son quartier. En effet, Fabien affirme vouloir « faire bouger les choses tout en suivant les évolutions de la ville ». Sa devise « Si je fais quelque chose, je le fais jusqu’au

« Cela bout ». vaut pour ma passion mais aussi pour mes engagements en que tant Brétignolais » . Et il le prouve puisqu’il fait partie du Comité de quartier sud ouest et a réalisé gracieusement un “logo” représentant l’âme et les valeurs du quartier. Cet engagement, c’est, dit-il « une façon d’allier des gens à la cause du quartier ». Une façon d’être force de proposition, porteur de nouvelles idées tout en préservant les valeurs qui lui sont chères au sein d’une instance qui aujourd’hui a toute sa place à Brétigny.

Une passion peut en cacher une autre Après l’artiste et le Brétignolais engagé se cache aussi un sportif au grand cœur. En effet, Fabien pratique le “sandboard”. Le quoi ? Le sandboard ! Ce sport, créé au Brésil, consiste à dévaler des dunes de sables à l’aide d’une planche. « On éprouve la même sensation que le surf » précise Fabien Barrero qui vient de créer le premier club français du genre avec un ami. Tout deux souhaitent d’ailleurs concilier la pratique de ce sport et l’aide humanitaire apportée aux populations d’Afrique. A toutes ces passions, il faut en ajouter une dernière, celles pour les animaux exotiques. Sachez que Brétigny compte des espèces surprenantes… mais cela, c’est le jardin secret de Fabien !

Pour en savoir plus sur Fabien Barrero, faites un détour sur http://barrerodesign.com

Page dix-sept


Portait de Brétignolais - mars 2007