Issuu on Google+

CAFÉ GENRE AU CAMEROUN o

Bulletin d’information N 2

Tapang Ivo Tanku/ONU Femmes

United Nations Entity for Gender Equality and the Empowerment of women

PLANIFICATION ET BUDGÉTISATION SENSIBLES AU GENRE : PARTAGE DES EXPÉRIENCES CAMEROUN – MALI – SÉNÉGAL UN WOMEN: GENDER EQUALITY MUST BECOME A LIVED REALITY

Chers lecteurs et lectrices,

Voilà la dynamique lancée avec la deuxième édition du Café Genre au Cameroun !

Je remercie tous les participants, les intéressés et tous les soutiens reçus, entre autres de la part de la Ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille, Madame Abena Ondoa, née Obama Marie Thérèse; Mme Annette Coly, Chef de Coopération de l’Ambassade d’Allemagne et Mr Clemens Schroeter, Chef de Délégation de l’UE ainsi que les représentants du Mali, Sénégal et Cameroun.

En tant que plateforme de plaidoyer et de dialogue sur le genre au Cameroun et au-delà, nous avons tenu notre deuxième édition avec succès sur la thématique de la Planification et la Budgétisation Sensibles au Genre – la PBSG – en étudiant les cas du Cameroun, du Mali et du Sénégal.

De nos échanges sont ressorties beaucoup de leçons et, surtout, l’importance de la PBSG pour mieux coordonner les actions gouvernementales permettant de

MAY 2014

promouvoir l’égalité des sexes… une égalité clé pour l’avancée des droits humains mais aussi pour le développement durable et la croissance comme le démontrent les études de ces dernières années.

Le fruit de nos discussions est l’objet de ce deuxième bulletin du Café Genre. Cette édition n’a fait que confirmer l’importance d’avoir ces débats et ce dialogue, dans une bonne et conviviale ambiance.

TABLES DES MATIÈRES

- Editorial - Gender Café - Planification et budgetisation sensible au genre - GRB/P, a tool for growth - Prochaine édition

p. 1 p. 1

p. 2 p. 3 p. 4

Je vous donne rendez-vous en mai 2014 !

Vive le Café Genre !

Madame Rachelle Mian Djangone, Représentante ONU Femmes Cameroun.

(c) UN WOMEN CAMEROON

Editorial

A UN WOMEN CAMEROON PUBLICATION

Stakeholder and partners at the second edition of Café Genre, poised at making progress on GRB/P

GENDER CAFÉ: GENDER, NO TABOO & CAMEROON COFFEE

In Cameroon, it is around a cup of coffee and without taboos that partners and stakeholders discussed how to promote gender responsive budgeting and planning (GRB/P) as a strategy in contributing to progress within the broader development efforts of African nations. In addition to its activities, UN Women, Cameroon, created a new avenue of change by means of an innovative form of dialogue – the “Gender Café.”

The first edition of the Gender Café in March was a great success, as was the second edition on 24 April 2014. This second session was dedicated to Gender Responsive Budgeting (GRB), and acted as a platform for Mali and Senegal to provide their lessons learnt on best practices.

Over 80 participants converged to UN Women office in Yaoundé, Cameroon, to voice their experiences and lessons, as well as their concerns in advancing the values and goals of gender equality and women empowerment.


ONU FEMMES CAMEROUN / mai 2014

PLANIFICATION ET BUDGÉTISATION SENSIBLES AU GENRE : PARTAGE DES EXPÉRIENCES CAMEROUN – MALI – SÉNÉGAL

L

a Planification et Budgétisation Sensibles au Genre (PBSG) est un outil qui vise à garantir la prise en compte de l’aspect genre au moment de la planification et de la budgétisation des autorités tant nationales que locales. Cette garantie est aussi celle d’une plus grande égalité de genre qui elle-même contribue à rendre plus durable la croissance et le développement. Prise en compte du genre dans les politiques, programmes et budget nationaux

La première session du Café Genre 2, modérée par Mr Clemens Schroeter, Chef de Coopération à la Délégation de l’Union Européenne au Cameroun, portait sur les expériences du Cameroun et du Mali. Au Cameroun, les intervenants ont rappelé que la Constitution prescrit l’égalité des sexes et que les orientations stratégiques nationales aux horizons 2020 et 2035 incluent l’aspect genre comme une clé du développement. De plus, les instructions du Chef de l'Etat quant à l’intégration de la dimension genre dans la lettre circulaire du budget permettent d’ancrer la PBSG dans la durée.

De plus, certains Ministères ont déjà intégré la dimension genre dans leur programmes. Les intervenants du MINFI et du MINEPAT, Mme Marie Njeng II, Inspecteur des Services au Ministère des Finances et Mr Strafort Pedie, Chef de Cellule de Suivi au Ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement Territorial, ont toutefois rappelé que malgré ces avancées, tous les départements ministériels n’ont pas à ce jour intégré la PBSG et qu’une stratégie nationale est en cours d’élaboration sous l’égide du MINEPAT, en collaboration avec le MINFI, le MINPROFF et ONU Femmes.

“GRB/P initiatives have to be seen as part of a larger agenda of finance and administration reforms in Cameroon. On that account, the country has gone through important changes over the last years.” Mr Clemens Schroeter, Head of Cooperation, EU Delegation to Cameroon.

Lors de la discussion sur le Mali, l’experte ONU Femmes, Mme Beatrice Eyong a rappelé que le pays avait complètement intégré l’outil PBSG et que pour la mise en œuvre effective de la Politique Nationale sur le Genre, le Mali avait élaboré une stratégie nationale de PBSG ainsi que des guides méthodologiques aux niveaux national et décentralisé. Les participants ont aussi appris qu’un pool national de formateurs et de plaidoyer sur la PBSG avait été mis en

2

place et que, depuis 2011, des rapports Genre sont produits et annexés à la Loi des Finances indiquant les engagements de chaque Ministère à la réduction des écarts de Genre ainsi que l’affectation des ressources financières.

Intégration du genre dans les processus de décentralisation et de gouvernance locale

La deuxième session du Café Genre 2, modérée par Mme Annette Coly, Chef de Coopération à l’Ambassade d’Allemagne au Cameroun, portait sur la dimension locale de la PBSG.

Les Communes de Louga au Sénégal et d’Obala au Cameroun, représentées par Mme Anne Atangana Etemé, Adjointe au Maire de la commune Obala au Cameroun et de Mr Thierno Mountaga Sall, Président de la Commission Planification, Mairie de Louga au Sénégal, ont pu illustrer concrètement ce que la PBSG apportait à la réalité quotidienne des habitants de ces communes. A travers le Programme « Gender Equitable Local Development » (GELD) mis en œuvre par la Commune de Louga, une mobilisation accrue des ressources a permis la mise en œuvre d’infrastructures sensibles au genre, un accès accru des femmes rurales aux instances de prise des décisions et une amélioration des conditions de vie de plusieurs femmes et hommes ruraux ainsi que le renforcement du leadership féminin au niveau local.

Le GELD à Louga est souvent cité en exemple au Sénégal et permet une meilleure inclusion du potentiel socioéconomique des femmes dans le développement. De même, la Commune d’Obala a pu partager les leçons de l’implémentation d’une politique de PBSG dans la localité et ses effets positifs sur les investissements sensibles au genre en termes d’infrastructures liées aux marchés, aux services sociaux et de la sécurité des femmes commerçantes.

“GRB/P is important, not only to ensure that gender equality contributes further to economic growth, but also to recognize the existing situation. GRB/P allows bringing to light the contributions of women’s labour in the non-remunerated care and house/domestic economy. GRB/P at the local level allows to us see the gains of women’s participation in society, such as the potential fiscal ones, instead of always presenting gender investments as a cost to society,” said Annette Coly, Head of Cooperation at the Embassy of the Federal Republic of Germany to Cameroon.


CAFÉ GENRE Bulletin

ONU FEMMES CAMEROON / mai 2014

GENDER RESPONSIVE BUDGETING AND PLANNING (GRB/P): A TOOL FOR GROWTH, EXPERTS REVEAL

G

RB/P means planning, programming, and budgeting carried out by national and local authorities, that ultimately contributes to the advancement of gender equality and women’s rights. Going by recent studies carried out be the International Monetary Fund (IMF), the Word Bank and academic institutions, gender equality is beneficial for growth and a more sustainable development path. The UN Women Representative in Cameroon, Rachelle Djangone Mian, concluded the second edition of the Gender Café summing up the two sessions and highlighting the key points made about Gender Responsive Budgeting throughout the Gender Café.

“The second edition of the Gender Café was again ‘a real eye opener’ and imbibed with lessons that cuts across gender barriers. The Gender Café must continue because it helps us think about best practices and alternatives, new ways to look at our situation. Mali, for example, shows how gender gaps can be addressed through budgeting in all Government ministries.” Cameroon’s Minister of Women’s Empowerment and the Family, Minister Abena Ondoa, née Obama Marie Thérèse.

“Given the commitment already made by so many countries in Busan in 2011 on the effectiveness of development cooperation, it is crucial to see our discussion today in the light of target 8 of the Busan partnership, which is for all developing countries to have systems that track and make public resource allocations for gender equality and women’s empowerment,” according to Rachelle Djangone Mian. Among the clear outputs of the fruitful and intense discussions:

¬) Ministers in charge of gender and women’s empowerment in Governments can use GRB/P initiatives to fulfill their coordination role with the executive branch around gender issues.

(c) UN Women Cameroon

Minister Marie Thérèse Abena Ondoa talking to the press after the April’s Gender Café

(c) UN Women Cameroon

¬) The institutionalization of GRB/P, as in Mali, is a great achievement but political commitment and commitment at the top of the executive and legislative arms is needed to ensure continuity.

¬) The inclusion of the importance of gender equality and its ensuing investments in the budget is key, both at the local and national level, but monitoring and evaluation of progress as well as the involvement of all line Ministries are essential for implementation to become success.

¬) The systematization and institutionalization of GRB/P helps channel efforts, partnerships, mobilize resources and divide labor more appropriately between partners supporting relevant authorities.

A participant from the civil society posing questions to panelists at the Café genre forum

“The Gender Café must continue because it helps us think about best practices and alternatives, new ways to look at our situation,” Minister Marie Thérèse Abena Ondoa

3


CAFÉ GENRE Bulletin

Bulletin N o 2

ONU FEMMES

Tél: +237 22 20 53 35 Fax: +237 22 20 53 42 www.unwomen.org

Entité des Nations Unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes

"L'EGALITE DE GENRE DOIT DEVENIR UNE REALITE" Prochainement Rendez-vous le 28 mai 2014 chez ONU Femmes pour la 3ème édition ! « Autonomisation économique des femmes rurales au Cameroun, la clé du changement »

UN Women’s Gender Café in Cameroon is a space for debate and concrete discussions on gender issues. The Gender Café clearly intends to show that progress is at reach and that others’ experiences can help find new ways for Cameroon to step up actions and reach progress today!

La troisième édition du Café Genre aura lieu le 28 mai 2014 dans la Salle de conférence d’ONU Femmes où nous parlerons des femmes rurales au Cameroun et en Afrique subsaharienne. Au Cameroun, les femmes constituent une large part de la main-d’œuvre agricole et sont également très impliquées dans les activités post-récolte (stockage, conservation, transformation et commercialisation). Toutefois, dans ce monde rural, alors que les femmes jouent un rôle crucial dans l’amélioration de la sécurité et de la souveraineté alimentaires, elles en sont les acteurs les plus pauvres et les moins bien lotis.

Le Cameroun n’est pas le seul pays dans cette situation alors que comme le rappelle le Fonds International de Développement Agricole (FIDA), lorsqu’elles sont économiquement et socialement autonomes, les femmes deviennent de puissants vecteurs de changement. Dans les zones rurales de nombreux pays d’Afrique subsaharienne, elles contribuent largement à faire vivre les ménages et occupent une place centrale dans l’activité agricole.

Les initiatives d’autonomisation économique des femmes les aident a ̀ créer des entreprises, a ̀ s’organiser en vue d’activités rémunératrices et a ̀ accéder a ̀ la micro finance, a ̀ l’éducation et a ̀ la formation ainsi qu’a ̀ l’information commerciale et aux marchés. Il apparaît plus que jamais crucial de garantir l’autonomisation des femmes rurales si une croissance équitable et durable veut être favorisée et faire reculer la pauvreté. La session du 28 mai 2014 se tiendra à 15h00 en présence de:

• Son Excellence Madame Clémentine Ananga Messina, Ministre Délégué auprès du Ministre de l'Agriculture et du Développement Rural;

• Monsieur Bernard Mwinyel Hien, Représentant Résident du Fonds International de Développement Agricole (FIDA) au Cameroun; • Monsieur Hervé Conan, Directeur de l’Agence française de Développement au Cameroun, République centrafricaine, Guinée équatoriale; • La session sera modérée par Monsieur Mai Moussa Abari Abari, Représentant Résident de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. Au plaisir de vous y voir ! See you there !

(c) Tapang Ivo Tanku/ONU Femmes Cameroun

Governments, partners, NGOs, Civil Societies, media, donors agree on gender budgeting as a tool for growth Director of publication:

Rachelle Mian Djangone, Représentante, ONU Femmes Cameroun Editor & Inforgraphic designer:

Tapang Ivo Tanku, Expert en Communication, ONU Femmes Cameroun

Please send in your contribution to: anita.ovambe@unwomen.org

4

Facebook: Café Genre

Contributions:

Laurent Standaert, ONU Femmes Cameroun Manga Carolle & Rebecca Spriggs, Stagiaires, ONU Femmes Cameroun


Café Genre 2 Bulletin