Page 1

Salade de Fruits


On repart, en arrière ci-dessus, en avant ci-après; il est 01h 54, l’orage est passé. Il est revenu. mon grand frère va devenir papa, j’ai 23 ans, je ne dors pas, j’ai du mal à dormir mais je ne suis pas nyctalope...


NYCTALOPE Nyctalopie

: Doué de la faculté de voir dans l’obscurité mauvaise vision de jour et d’une vision normale de nuit. Un nyctalope possède un nombre plus important que la normale de bâtonnets,il aura moins de cônes et percevras bien moins les couleurs.

«J’ai découvert que tout les malheurs des hommes viennent d’une seule chose, qui est de ne savoir demeurer en repos dans une chambre.»


(...)»On cherche toujours les conversations et les divertissements des jeux parce qu’on ne peut demeurer chez soi avec plaisir.» (...)«Dans le malheur naturel de notre condition faible et mort elle, et si misérable que rien ne peut nous consoler , lorsque nous y pensons de près...»


(...) «S’il est sans ce qu’on appelle divertissement, le voilà malheureux et plus malheureux que le moindre de ses sujets, qui joue et se divertit.» « D’improvisation, d’exploitation de circonstances fortuites, de composants personnelles plutôt traditionnelles.»


(..) « Elles prennent des formes différentes selon les lieux et les époques. Elles marquent plus ou moins les civilisations.» « Les arts plastiques, la musique, la fête...Un divertissement est une activité humaine qui permet de se détourner de ses préoccupations »

Blaise Pascal, Les Pensées.


Rester chez soi... profiter d’écouter un morceau, de lire, juste s’asseoir, écouter le silence, nourrir mon nouveau poisson rouge que je me suis offert pour mon anniversaire, helmer le faux poisson de la mer... regarder ce qui m’entoure et capturer des détails du quotidien! Des choses qui ne servent à rien mais que j’apprécie... dessiner, faire des collages, imager ce que je ressens ou ce qui vient.


Observer un poisson nager. Ne pas s’inscrire sur facebook et arroser ses plantes : Mahat le plan de tomate (qui éloigne les araignées, je suis phobique). Ikkyu mon fukushu, un oranger... et Kashlai mon bonsaï.


La télévision, internet, le téléphone portable, la cafetière électrique, les télécommandes, le canal satellite, le iphone, aller au cinéma, aller boire un verre, aller au resto, aller faire les boutiques, aller au spa, se faire livrer ses courses par internet, communiquer à travers le bout du monde sans dire bonjour à ses voisins... Se faire faire une couleur et prendre des photos avec son téléphone portable.


Eh bien voilà nous y sommes, Arles ici Arles assurez-vous de ne rien avoir oublié... une ville, ma ville, j’y suis née, j’y vis et j’y étouffe. Mes amis sont là ivres ou drogués; j’ai arrêté de boire, j’ai arrêté de fumer et je ne prends pas de coke alors je regarde... Besoin d’aller voir ailleurs, mais je reste là et je raconte en images mon misérable quotidien emplit de choses futiles et essentielles qui remplit la vie, mais la vie est belle...


voilà le genre de chose que j’adore j’ai envie de fumer... l’espace après ces pointillés retranscrit le temps de rouler une cigarette avec ce bon tabac fleur du pays, le moins cher! nous sommes en temps de crise...


L’ATTENTE... sûrement le pire sentiment d’immobilité! si il y a bien une chose que je déteste c’est bien ca! C’est pour ça qu’à ces moments là il faut s’occuper. je voulais imager quelques sentiments comme le remord, ce sentiment d’être ronger de l’intérieur: j’imagine un trou, un gros trou profond mais mes muscles disparaissent... Imager la méchanceté: une carcasse de poulet sur un pèse personne. Imager la solitude en plaçant helmer et son bocal dans une forêt et le photographier toutes les heures pendant 12 heures... La renaissance: un arbre mort, les feuilles étant remplacées par des ampoules( je n’en ai pas encore assez,23 ça suffit pas.) Le bonheur: un bocal de briquets vides représentant des instants consumés, tenant en équilibre sur un fil..


J’image l’attente. J’imagine une personne qui ne peut bouger, qui est obligée de rester là ou elle attend une personne ou seulement que le temps passe. Une frustration de ne pouvoir bouger et d’enfin se libérer de ces liens, de cette attente insupportable. j’imagine une personne momifié, je l’ai fait mais je ne suis pas satisfaite! du tout!


Attendre... attendre de partir, de voyager, de voir d’autres horizons, d’autres visages, d’autres climats, d’autres ambiances, d’autres lumières et couleur. Je me souviens... La Thailande, le Japon, l’Irlande, l’Italie, l’Europe de l’est, les Etats unis... la Thailande...


02h36, arrivé à LOPBURI. personne. Au bout d’une demi heure un 4x4. Il nous amène dans un hôtel, on n’a pas le choix. Une énorme tache de sang sur le matelas. L’imagination fuse... Une fois le sommeil trouvé, des cris, on tape violemment sur la porte d’en face. Des bruits de talons s’accélèrent dans la chambre menacée. Est-ce que j’ai fermé la porte?


Bangkok > Chiang Mai > le triangle d’or > la jungle > Chiang mai > Lopburi > Ayuthaya > Bangkok > Koh tao > Koh samui > Koh phiphi > Krabi > At tosay beach > Phuket > Paris. > Nimes et 1 an plus tard Arles. Aujourd’hui le 19 avril 2009, Méjean, la mer et calme et les souvenirs sont loins mais la mer et calme.


les femmes ‘riches’ de Thailande se font injecter dans les hanches, les seins et le fesses la graisse que les occidentales estimaient avoir de trop! Tous les bonnets des soutien-gorges sont épaissis et impossible d’enlever le rembourrage. Je n’ai pas acheter de soutien- gorge.


Un homme occidental, environ trente ans, tient par la main un enfant thailandais, environ 7ans, il ne sourit pas (le seul enfant que je n’ai pas vu sourire.) Derrière eux, les 2amis du premier, tenant l’enfant .Eux, rient, tout en filmant la scène et se dirigent vers une guest house le sourire sadique et satisfait.


je ne suis pas contente de ce que je fais et quand c’est la cas je me change les idées un appareil à la main, seule partant en voiture explorer des coins inconnus ou entre amis, en journées ou en soirées à s’occuper, se divertir et rigoler.


Encore et toujours, IL semble que nous sommes condamnés à accomplir des taches et à les reproduire indéfiniment, pour le seul besoin d’accomplir des taches.


Tu es revenu... c’était les premières photos de nous deux sans que ce soit nos ombres perchées sur une colline. je me permets quand même d’hésiter... j’assume ou j’assume pas? peur d’assumer, je sais que tu n’aimes pas que je montre des images de toi et encore moins des photos de toi et moi dans l’intimité mais tu fais partie de ma vie et ces instants sont tellement vécus seconde par seconde que je ne peux m’empêcher de nous y inscrire.


« L’homme cherche à embrasser le monde d’un seul regard »


Découverte d’une école abandonnée. Qui est-ce? toujours pas la réponse quelques heures a traverser des pièces tout aussi différentes les unes des autres, des traces de vies de squats, lieu de vie pour pigeons et rats. En tong je traverse, j’écrase et je m’arrête pour capturer un passé, un présent et aujourd’hui un devenir.


Quelques heures dans une école désaffectée, Quelques pieds dans une école désaffectée, toujours mes pieds sauf là ci dessus, un intrus. Une promenade, une trace, un passage sur d’autres traces: une superposition de temps dans un même lieu.


Tout est mort, jeté ou éparpillé. Un lieu de vie abandonné, je m’abandonne à ce lieu et ces temps.


Un pigeon sans tĂŞte, Mes pieds sans corps, Mes pieds encore.


Depuis toujours nous répondons à des codes car nous sommes des animaux sociaux qui avons besoin des autres pour vivre et sépanouir donc nous répondons à des critères, des modes et nous nous calquons à ces références mais lesquels sont elles?

«LES CODES»

01 > être grand/e. 02 > être mince. 03 > être musclé/e 04 > être féminine (pour une femme). être masculin (pour un homme). 05 > avoir les cheveux longs (pour une femme). avoir les cheveux courts (pour un homme). 06 > être bien coiffé, bien rasé. 07 > avoir de gros seins. 08 > avoir un petit cul. 09 > ne pas avoir de boutons. 10 > ne pas avoir de tatouages. 11 > ne pas avoir de piercings.

En bref être BARBIE ou KEN!


01.ĂŞtre grand/e.


Monte sur le tabouret, Ne mets pas tes mains dans les poches.

Regardes moi. Mets tes bras le long du corps.


Regardes Ă droite....

plus haut.

Ne sois pas timide, on se dĂŠcontracte...

Marches, encore...

Marches vers moi.

Regardes en haut Ă gauche.


04. être féminine pour une femme. Montrer qui l’est et qui ne l’est pas .

Mets toi dos à moi...

ne bouges plus.

Maintenant, retournes

toi, doucement....

Regardes moi, ne souris pas!


Fais ta femme !

ArrĂŞtes. Regardes moi,

mets une mains sur ta hanche..

Refais ta femme!

Merci.


07. Avoir de gros seins

Regardes en bas à gauche.... Tournes ta tête vers le fond.. un peu plus. Regarde toi. Mets toi face à moi,

continu à te regarder, qu’est ce que t’en pense?


Merci amé tu peux te rhabiller... mets ton écharpe.

Pourquoi tu te caches?


06. être bien rasé.

Regardes moi, Ouvres les yeux!

Regardes en bas, plus près, tes pieds.

Lève ta tète que je vois ton cou mal rasé


Nous sommes à la maison, Elles parlent de choses sérieuses ou non, je ne sais plus.. j’observe la lumière elles parlent de la télé, ca y est je me souviens... les dégâts produits par cette machine, que faire? Interdire aux enfants de se mettre devant la tv, L’une d’elles le dit, lorsqu’elle prépare le repas de son neveu,elle le plante devant la télé pour qu’il ne fasse pas de bêtise ou pour éviter qu’il l’embête... Ma nièce rêve du monde imaginaire.


Et quand on est toujours pas satisfait on change d’air, on change de ville et surtout on fuit la féria. Je n’ai pas les collines de méjean demain... Je finis ma permanence à la bibliothèque, je m’ennuie... holga! LE SAVIEZ VOUS? les allumettes ont été crées aprés le briquet.

envie de me bourrer la gueule ce week end. On part à l’Estaque. je pourrai aller me promener dans


Nous arrivons. Le ciel se couvre, depuis quelques jours on se croirait pendant la fin de la mousson, Tous les fins d’après midi il pleut. on court se réfugier.


J’adore t’espionner.... et te voir en moi...

Im a spy in the house of love. I know the dream that youre dreaming of. I know the word that you long to hear. I know your deepest secret fear. Im a spy in the house of love. I know the dream that youre dreaming of. I know the word that you long to hear. I know your deepest secret fear. I know everything. Everything you do, everywhere you go, everyone you know. Im a spy, in the house of love. I know the dream that youre dreaming of. I know the word that you long to hear. I know your deepest secret fear. Im a spy, I can see, what you do, and I know. The Doors.


Je ne peux pas décrire ce genre de moment. Je pense, ou en tout cas j’espère, que tout le monde a connu ces doux instants qui nous font dire que le bonheur existe. Je suis amoureuse, je l’aime, je suis heureuse.


J’aime ce calme avant la tempête. j’aime regarder ces nuages prendre une couleur plus sombre et se recroqueviller sur eux même.


je me réveille, il est 13heure, j’avais du sommeil en retard... les nuages s’assombrissent plus tôt aujourd’hui... le goel s’ envole et je vais prendre ma douche. je n’aime pas mes pieds mais on s’habitue à tout!


Quand on a une boite en carton avec seulement un trou on ne devine pas forcément que c’est un sténopé, certes ce n’est pas aussi net que l’oeil mais l’effet de surprise est là. Elle s’entraînait à une performance, elle trouvait ça suspect que je fasse des allésretours dans le labo...


Ne pas se faire voir... voler des images, ne pas avoir l’appareil à l’oeil, déambuler avec le doigt sur le déclencheur et le facteur chance.


le hasard existe-il autant dans la vie que dans la photographie? HASARD: Hasard est un mot qui vient de l’arabe hal-zahr signifiant à l’origine «fleurs» et ayant pris la signification de chance car il désigna jusqu’au XIIe siècle un jeu de dés, mais aussi par métaphore tous les domaines relevant de «la science de la Chance» le hasard ne peut provenir que du hasard “rencontre de deux séries causales indépendantes” Je ne crois pas vraiment au hasard.


L’esprit va loin quand on le laisse libre et voguer parmi les pensées pas toujours limpides ni intelligentes juste des remarques. On a plus de tabac, je suis en manque de nicotine. Je vais en acheter. Douce société de consommation qui sait si bien nous façonner dans l’envie d’acheter... encore et encore.


je croise gala, je la surnomme galette tellement qu’elle est grosse. Elle est en chaleur, elle a 14 ans et miaule de 15 façons differentes, le jour, la nuit, le jour et la nuit elle nous fatigue... je m’entraîne à devenir nyctalope, il faut manger des mûres. je n’aime plus les iris et je n’ai jamais aimé le violet.


1. Combien de temps après votre réveil fumez-vous votre première cigarette ? Dans les 5 minutes De 6 à 30 minutes De 31 à 60 minutes Après 60 minutes 2. Trouvez-vous difficile de ne pas fumer dans les endroits où c’est interdit ? Oui Non 3. À quelle cigarette de la journée vous serait-il le plus difficile de renoncer ? la première Une autre 4. Combien de cigarettes fumez-vous par jour ? 10 ou moins De 11 à 20 De 21 à 30 31 ou plus 5. Fumez-vous à un rythme plus soutenu le matin que l’après-midi ? Oui Non 6. Fumez-vous lorsque vous êtes si malade que vous devez rester au lit presque toute la journée ? Oui Non

Tabac fleur du pays acheté, on est tous atteint par ces envies frénétique d’achats inutiles, J’attends à la porte, je sonne mais je reste enfermée dehors. Un gamin passe et je le vole sans qu’il s’en rende compte, c’est flou mais je suis astigmate et je ne porte jamais mes lunettes... le saviez vous? Monet avez une cataracte (les beautées des défauts optiques).


DIMANCHE DE PÂQUES


je suis à méjean. J’adore cet endroit. Notre paradis. on mange, je me retourne, condensation


Mon père fait la sieste, on va se promener avec ma mère. Elle ne se trouve pas belle avec ses lunettes. Elle est grand mère et bientôt d’un ou d’une deuxième, ses enfants font leurs vies, elle a l’impression qu’on a plus besoin d’elle. Je crois que je n’ai jamais eut autant besoin d’eux.


La liberté peut constituer un attribut de l’être humain, de sa volonté, et être la condition de droits naturels ou positifs, mais aussi de devoirs ; la réalisation effective de l’acte volontaire peut néanmoins comporter une dimension vécue que l’on ne saurait réduire à ce qui précède. Ces deux plans de l’existence humaine ne sont pas nécessairement compatibles.


Elle me raconte, que quand elle était petite , alors que le reste de sa famille se promenait dans la colline, elle s’était assise sur ce banc en pierre en balançant ses jambes jusqu’au moment ou une couleuvre sortit d’un trou et lui fichu une trouille bleu. je lui raconte mes histoires...


Sa plus grande frayeur d’adulte, ma plus grande sensation d’adrénaline. Julien me rectifie; ce n’est pas une sensation mais une molécule... Dans un tunnel, un train passe, je me colle sur la paroie à un mètre à peine, je sens l’aspiration et mon dos est noir de suie.


L’adrénaline: est majoritairement sécrétée par le système nerveux central (elle agit alors comme neuro médiateur). Elle est également sécrétée par les glandes surrénales (adrénaline libre). L’ adrénaline produit son effet en se fixant sur les récepteurs adrénergique des cellules cibles. Les effets de l’adrénaline dépendent fortement de la dose et de la répartition des récepteurs alpha et bêta sur les organes. Globalement, les récepteurs alpha sont en plus grand nombre que les récepteurs bêta, mais ces derniers ont une plus forte affinité pour l’adrénaline.


La dernière fois que j’étais venue ici remonte à quelques mois... Le 18 janvier, le jour de l’anniversaire de mon père. Le jour ou tu m’ as appelé de l’aéroport avant de t’envoler pour Dubai. J’étais dans mon lieu de ressource car ca n’ allait pas, j’étais au cap à admirer l’horizon, à ressentir le vertige et à entendre ta voix. (j’ai déjà rêvé que j’avais le vertige, sur une poutre en fer à une 100ene de mètre.. étrange)


il faisait très beau ce jour là mais malgré ce soleil rayonnant j’étais malheureuse. Aujourd’hui il fait vraiment moche mais au moins je suis à nouveau heureuse.


Souvenirs de la bretagne, l’île verte. Après une rando dans lézardrieux, un clin d’oeil à l’irlande ou on été pour le

jour de l’an 2007


on avait loué une voiture pour faire le tour. Le 31 nous avions décidé d’aller visiter une île, Aran more juste pour la journée. D’une on s’était trompés d’île... il n’y avait qu’un pub sur celle ci.. on a passé la journée à picoler ou de la bière ou du whisky chaud au clou de girofles... les yeux s’ouvrent à l’ heure de l’embarquement un vieil irlandais nous dit «no boat! no boat! » cause TEMPETE! on été bloqués. Pas d’hôtel ouvert pas de restaurants, pas d’affaires... il pleut!


Nous sommes souvent aveugles devant de petits détails, pas forcément petit d’ailleurs... Apprendre à regarder. J’avais 5ans,par la.. nous rentrons par un chemin, mon père s’arrêta au bord de la route pour me faire regarder le paysage, je l’avais vu et ca m’ennuyais. il attendu et je regardis.


La neige détruit en bord de mer, la neige n’est pas que la représentation de contes de fées c’est aussi des arbres qui se plient et supplient; Mon père, ce héros ce sauveur grimpe et taille les branches mortes. Il a fait le tour des Etats unis en stop en 70, seul.


Ton Ombre. Elle détoure ce qui n’est qu’un vide sur la surface du mur. C’est dire qu’à son origine mythique, l’effigie ne pallie pas à proprement parler l’absence, elle l’anticipe et la souligne ; d’une certaine manière, elle la crée, l’idéalise et l’érotise. Elle est génératrice de ce sentiment de manque qu’on appelle l’amour.


Il lit , encore un bouquin de voile de MONSIEUR Moitessier. je n’ai pas de livre.. j’ai un appareil photo.


Cette nuit j’ai rêvé qu’on fêté mes 25 ans. je me souviens bien de mes rêves en ce moment. A 25 ans mes parents étaient déjà mariés et avaient deux enfants.


Retour à Arles... Chez moi, au 1 bis place de la redoute, au premier Êtage, ma clef a des coccinelles, j’adore les la maison va bien et ses habitants aussi.

coccinelles...


J’adore le mot bitume. Quand j’entends ce mot je repense à un petit dejeuné dans la rue traversière c’etait un dimanche, après une soirée déguisé, le thème était les années trente...


du vernis rouge et du rouge à lèvres.


Il pleut encore, il pleut tous les soirs.

J’aime la pluie, j’aime bien ces immeubles. J’ai vu assassins.


Je l’aime. Je les aimes. J’aime la vie, comme une salade de fruits...


Dimanche 26 avril, 18h56. il ne pleut plus. emili T.

Salade de fruit  

Récit imagé, évènements quoitidiens, mélange de séries photographiques tel une salade de fruit.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you