Page 1

Portfolio

Émilie B.-Beaulé, bachelière en architecture septembre 2008 à janvier 2011


Parcours 2007 DEC en Sciences de la nature; profil santé Collège François-Xavier Garneau, Québec 2008 Certificat en Arts Plastiques Université Laval, Québec 2011 BAC en Architecture Université Laval, Québec 2010-2011 5e et 6e sessions du BAC en Architecture École Nationale Supérieure d’Architecture de Toulouse, France Écrits universitaires: Le régionalisme critique: vers une architecture non-oppressive (2010) Luis Barragan: une architecture enracinée (2009) Voyages 2010-2011: Espagne (Barcelone, San Sebastiàn et Bilbao), France (Nice, Beaune, Paris, Mont St-Michel, Bordeaux et Biarritz), Royaume-Uni (Londres), République Tchèque (Prague et Brno), Italie (Milan, Rome, Sienne et Florence), Grèce (Athènes et Mykonos), Danemark (Copenhague), Autriche (Innsbruck, Salzburg, Hallstatt et Vienne), Pologne (Cracovie), Suisse (Bâle et Genève), Allemagne (Weil Am Rhein, Constance, Füssen et Schwangau), Portugal (Lisbonne et Porto), Belgique (Bruxelles, Gantes et Bruges), Pays-Bas (Amsterdamet la campagne), Voyages précédents: Costa Rica, États-Unis (San Francisco, Los Angeles, San Diego et plusieurs autres villes californiennes, et Boston).

1


2

1ère session avec Pierre Thibault 2e session avec GianPiero Moretti

3e session avec Dan Zénidé 4e session avec Benoît Lafrance 5e session avec Juan Carlos Rojas-Arias


3

Page 4. Toi et baguettes Page 6. Tremplins Page 10. Logements urbains 4.8.8. Page 14. L’envolée Page 16. Grosse-Île; D’une rive à l’autre Page 20. Bibliothèque du Vieux-Lévis; Open House Page 26. Salle d’exposition de Montgiscard; Cadre culturel Page 32. Charrette de l’objet 2010; 100% coton


4


La forêt a un pouvoir enveloppant et hypnotique. Le rythme des troncs, les couleurs des saisons, le bruissement des feuilles et les taches de lumière au sol donnent une musique propre à chaque forêt. Une musique sensorielle qui mène le spectateur dans un état d’esprit particulier. C’est cet état que le projet «toi et baguettes» vient recréer.

Toi et baguettes

Septembre 2008 1er projet architectural Parcours/ Cheminement dans l'espace et principaux éléments de définition spatial

Projet individuel Outils utilisés: croquis, maquette et dessins cotés

5

Le site a 12 mètres de large et 54 mètres de long. La hauteur des toits varie de 2 mètres à 4 mètres et les toits ont une dimension fixe de 600 mm par 600 mm. Ces mesures ne sont fournies qu’à titre indicatif, elles peuvent facilement être modifiées pour créer des ambiances différentes, plus ou moins fermées, plus ou moins denses ou plus ou moins sombres.


6

«Assise sur le tremplin, suspendue au-dessus du lac, je ne pense à rien. Je regarde. J'écoute. Je sens. Le vent sur l'eau. La libellule qui passe. Le soleil entre les nuages.»


Les tremplins

Décembre 2008 projet final 1ère session Lieu de recueillement au sommet du mont Ste-Anne, à Ste-Anne-de-Beaupré

Projet individuel Outils utilisés: croquis, maquette, modélisation 3D (SketchUp), dessins cotés

7


8

Le projet se déploie en trois sections distinctes: la zone d’accueil, la zone de transition et la zone de contemplation. La zone d’accueil est constituée de trois longs corridors qui épousent la pente du sol pour ensuite projeter le visiteur hors des limites physiques de la montagne. Chaque corridor est conçu pour faire vivre une expérience sensorielle et physique différente: espace clos/ouvert, étroit/large, long/court, etc. La zone de transition est créée par le mur de béton massif encré dans le paysage. Finalement, la zone de contemplation offre une vue d’ensemble du fleuve et des montagnes. Par sa position en hauteur et par sa vision large du paysage, le visiteur peut maintenant se laisser imprégner par l’esprit du lieu et par la temporalité du moment présent. Respirer. Ne penser à rien. Se détendre. Les matériaux proposent un contraste de massivité. Le mur épais, haut et large est en béton brut. Il est froid, rigide et minéral. Les longs corridors sont en bois naturel. Le bois est chaud, flexible et végétal. Il fait parti du lieu et de l’environnement présent. Comme si la matière même de la montagne avait réussi à perforer le mur de béton.


9

Perspectives intérieures des «tremplins-corridors»


10

DUMONT

CART

IER

OY

STE-F

Implanté en «U», le projet 488 est situé à l’intersection de deux rues très achalandées: le chemin Ste-Foy et l’avenue Cartier. Par son volume désaxé se prolongeant au-dessus des trottoirs, le bâtiment vient créer un événement au coin de ces rues dynamiques en entrant en dialogue avec les lignes de circulation automobile et piétonne, et en couvrant le trottoir chemin Ste-Foy. L’été, le site tel qu’il est aujourd’hui est utilisé par les piétons comme raccourci pour couper le coin entre l’avenue Cartier et le chemin Ste-Foy. Ce raccourci est conservé avec la porte cochère donnant accès à la cour intérieure.


Logements urbains

projet final 2e session

Avril 2009 Réalisation d’un bâtiment à plusieurs logements au coin de l’avenue Cartier et du chemin Sainte-Foy, à Québec. Projet réalisé avec Alexandre Boulianne. Outils utilisés: croquis, SketchUp, AutoCAD, Artlantis Studio, Photoshop, maquette.

11


A

garage à vélo

commerce

c

c

c

A

plan du rez-de-chaussée RUE DUMONT niveau +1

A

AVENUE CARTIER

cour intérieure

cour intérieure niveau +1 parcours et buttes gazonnées

CHEMIN STE-FOY niveau 0

jeux

A plan du 1er étage

A

A

plan du 2e étage


Rue Dumont Chemin Ste-Foy

Coupe schématique AA

Le projet 488 garde une uniformité cohérente avec les bâtiments avoisinants en utilisant des matériaux déjà présents dans le quartier. Seul le volume désaxé est mis en valeur par son recouvrement en corten et ses fenêtres au cadre proéminent.

13

Élévation sud - rue Dumont

Maisons de ville pour des familles de deux enfants


Nos objectifs: Intervenir sur l’architecture existante de façon subtile tout en créant de nouveaux espaces intérieurs pouvant contenir un amphithéâtre et un café.

La solution: Utiliser la cour intérieure, qui offre un espace sous-terrain vaste et accessible du niveau 0 (les «sous-terrains») de l’école d’architecture.

14 coupe AA

coupe BB


cour intérieure

zone d’intervention

solution

L’envolée

projet charrette novembre 2009 Requalification de lieux à l’école d’architecture de l’Université Laval Projet réalisé avec Marcelo Bebiano et Anthony Tétreault Outils utilisés: croquis, maquette, AutoCAD.

Accès rue de la Vieille Université niveau 0

A

Musée de l’Amérique française

Accès par la porte cochère côte de la Fabrique niveau +1

Ca No thé tre dra -D le am ede

B Église

B

A

-Q

be

c


Axe principal tissé d’une rive à l’autre.

Les bâtiments sont mis en relation en s’inscrivant dans une logique de parcours ponctué de jardins.


D’une rive à l’autre

projet final 3e session Décembre 2009 Interprétation et requalification du lieu historique nationale de la Grosse-Île-et-leMémorial-des-Irlandais projet réalisé avec Émilie Brin outils utilisés: croquis, maquettes, SketchUp, AutoCAD, Photoshop, Artlantis Studio. Le projet vise la revitalisation de la Grosse-Île afin d’en augmenter l’achalandage touristique. Les activités proposées par Parc Canada sont conservées (sentiers pédestres, centre d’interprétation, visites guidées, etc.) mais le projet «D’une rive à l’autre» propose de prolonger le séjour des visiteurs en requalifiant les bâtiments et les grands espaces extérieurs inutilisés. Notre proposition se fait à deux échelles, celle du secteur ouest de l’île, et, plus précisément, celle de l’hôtel de deuxième classe. Ce bâtiment occupe une place privilégiée près du quai d’accueil. C’est le premier bâtiment aperçu à bord du traversier. Le projet «D’une rive à l’autre» lui donne une nouvelle vocation: une bibliothèque d’archives sur l’immigration canadienne et l’émigration irlandaise. Les interventions sont précises et calculées afin de respecter l’historicité des lieux, qui reste l’attrait principal de l’île. L’objectif est de mettre en valeur le patrimoine tout en distançant le passé du présent avec une image plus accueillante et moins austère. Les touches contemporaines sont méticuleusement dosées à l’extérieur comme à l’intérieur.

perspective de l’accueil, à l’arrière du bâtiment Cette extension sert également à redistribuer les visiteurs vers les autres bâtiments de l’île.

17


18

coupe AA

élévation sud-est

élévation nord-est


accès au centre de conférence

terrasse

alcôves d’archives

mezzanine

bureaux de recherches

premier étage

accueil

entrée principale

salon de lecture

galerie extérieure

A

rez-de-chaussée

médiathèque

A

réunion

A

café/bar

accès au bord de l’eau

élévation nord-ouest

sous-sol

élévation sud-ouest

19


20

ep

ed

côt age ass

is

t-Lou

rue S

Le projet «Open House» propose la construction d’une bibliothèque au coin de la rue St-Louis et de la côte du passage, à Lévis. Ce projet envisage et explore une approche conceptuelle basée sur la mixité entre bâtiment résidentiel et bâtiment institutionnel; Open House est vue comme une maison ouverte où l’activité intérieure prend possession de la rue et où la rue prend possession de l’intérieur. Afin de conjuguer le vocabulaire propre à l’habitation traditionnelle québécoise à celui des bâtiments institutionnels, une structure simple en bois est placée dans une boîte rectangulaire, dont les deux faces latérales sont ouvertes sur l’extérieur. Cette ouverture se traduit de deux façons différentes: par une façade complètement vitrée du côté de la rue St-Louis et par une «allée» intérieure du côté opposé. L’allée fait la jonction entre la bibliothèque et le centre communautaire, et sert de zone d’accueil, de zone de passage et de zone d’exposition.


Open House

l’unique projet

avril 2010 de la 4e session Intégration et formalisation de concepts - petit édifice public à vocation culturelle et communautaire au coeur du Vieux-Lévis

projet individuel outils utilisés: SketchUP, AutoCAD, Artlantis Studio, Photoshop, maquettes.

21


Perspective de l’allée des artistes

Perspective de l’agora des enfants

22

Perspective rue Dorimène-Desjardins


SAGE

CÔTE DU PAS

B

CAFÉ

ÈQUE

B

MÉDIATH

IQUES

PÉRIOD

s agora de ENFANTS

ATELIER

TES

ES ARTIS

ALLÉE D

CD

SALLE POLYVALENTE

ATELIER

JEUNES

UIS

RUE ST-LO

ATELIER

23

ATELIER

ROMANS S ADULTE

RUE DORIMÈNE-DESJARDINS

Rez-de-chaussée


24

MUR EXTÉRIEUR LATTES DE BOIS HORIZONTALES LARGEUR 100MM DÉCLIN DE BOIS TEINT, VERTICAL LARGEUR 116 MM LATTES DE BOIS HORIZONTALES 25MM X 76 MM PARE-AIR CARTON-FIBRE EXT. 12 MM MONTANT DE BOIS ISOLANT EN NATTE PANNEAUX DE FIBRE DE BOIS PARE-VAPEUR FOURRURES DE BOIS GYPES COLONNE EN LAMELLÉ-COLLÉE

TOITURE VÉGÉTATION SUBSTRAT ANTIRACINAIRE ET FILTRE COUCHE DE DRAINAGE ÉTANCHÉITÉ ET PROTECTION POLYSTYRÈNE EXTRUDÉ PANNEAUX EN FIBRE DE BOIS PARE-VAPEUR FOURRURES DE BOIS LATTES DE BOIS TEINTES (CONTREPLAQUÉ) POUTRE EN LAMELLÉ-COLLÉE

Coupe de mur AA


A

A Élévation détaillée - côte du passage

25

Coupe schématique BB

La techtonique du bâtiment et sa constructibilité ont été davantage travaillées pour la façade Côte du passage, où la jonction entre l’opacité et la transparence des murs de la bibliothèque est mise en relation avec l’entrée principale du bâtiment.


Canal du midi

Route dĂŠpartementale

Grand’Rue petits commerces et mairie

Esplanade Place du foirail

Terres agricoles

Bloc scolaire


Cadre culturel

l’unique projet de la 5e session

janvier 2011 Aménagement de la place du Foirail et création d’un centre culturel à Montgiscard Projet réalisé avec Rita Ramony Outils utilisés: croquis, AutoCAD, ArchiCAD, SketchUP, Artlantis Studio, Photoshop, maquettes.

27

La commune de Montgiscard est située à 20 km au sud-est de Toulouse. Elle est délimitée au nord par la route Départementale, par le Canal du Midi et par l’autoroute des Deux Mers. Le centre historique s’étend sur un plateau en hauteur par rapport à ces éléments structurants. La topographie marquée de la vallée est particulièrement sensationnelle vue de la place du Foirail, place où se situe l’église de la commune et le site de notre projet. Les grandes lignes de l’aménagement extérieur et de l’implantation du bâtiment ont été déterminées par les flux de circulation piétonne passant au travers du site. Ainsi, le bâtiment vient encadrer l’église et la place public tout en se projetant vers la vallée.


La place public du Foirail est aménagée en trois zones: une zone de jeux, une zone de détente et une zone de performances. Les deux premières zones sont à l’avant de la place, contrastantes par leur matérialité: minérale ou végétale. Les performances (musicales, politiques et/ou artistiques) se font plus en retrait, à l’arrière du bâtiment. La terrasse du café bénéficie d’une vue centrale de la place, à l’ombre des arbres.

28

Plan de mase


Vue de l'entrée de la salle d'exposition

Perspective de l’entrée

Élévation nord


Pour accéder au bâtiment, le visiteur marche sur un tapis de bois. En entrant, ce même tapis de bois se poursuit jusqu’au mur au fond de l’espace d’accueil, pour revenir couvrir la tête du visiteur.

32 détail 1:20

Plan de RdC au 1/200ème Plan du rez-de-chaussée


Le volume de l’accueil sépare la salle d’exposition du café et des bureaux, et donne accès au balcon avec vue sur la vallée. L’accueil est entièrement vitré du côté de la place public. Des brise-soleils protègent des rayons solaires venant de l’ouest. Le visiteur passe devant le comptoir d’accueil pour avoir accès aux expositions. Au bout du volume de réception, la lumière naturelle coulant des deux portes vitrées invite le visiteur à passer sur le balcon. Dans la salle d’exposition, la vue sur la vallée est réservée à la fin du parcours. Vues de l'accueil et

de la salle d'exposition

Perspectives intérieures de l’accueil et de la salle d’exposition

31


32


100% coton

janvier 2010 Finaliste au concours annuel de l’école d’architecture de l’Université Laval : la Charrette de l’objet 2010.

33 Donner une nouvelle fonction à un objet usuel.


Merci aux professeurs qui m’ont transmis leur savoir durant les trois ans qu’a duré mon Bac en architecture. Un merci spécial à mes professeurs d’atelier: Pierre Thibault, GianPiero Moretti, Dan Zénidé, Benoît Lafrance, Juan Carlos Rojas-Arias et Christophe Hutin. Merci à l’Université Laval et au Bureau International pour m’avoir permis de réaliser deux sessions à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Toulouse, en France. Ces 10 mois ont été riches en expériences et en découvertes et j’en ai profité pleinement. Merci également à mes collègues et amis étudiants, spécialement à Marika Drolet-Ferguson, Alexandre Boulianne, Jean-François Laroche et Émilie Brin. Travailler avec vous fût un réel plaisir.


Portfolio 2011 | Émilie B.Beaulé  

Portfolio montrant l'évolution de mes capacités et de mes compétences à rendre un projet architectural. Septembre 2008 à janvier 2011.

Advertisement