Page 1

É

m

il

ie

G

o

d

in

po r fo t li o


1/ 2/ 3/ 4/ 5/ 6/ 7/ 8/ 9/


1














































































2


1/ Perception et représentation architecturale | Atelier d’architecture 1 | A09 | | 1ère année | 2 semaines | | Tuteur : Donald Potvin | | Projet effectué individuellement | | Thème imposé | Localisation: Pavillon de la Faculté d’aménagement de l’Université de Montréal Description: Exercice visant à la sensibilisation à la perception de l’espace. Il s’agit ici de solliciter tous nos sens pour en avoir une perception vécue et sensible de l’espace. Démarche conceptuelle: Il a d’abord été question de parcourir les espaces intérieurs et extérieurs de la faculté afin d’y trouver un parcours significatif. Une représentation de cette séquence a été faite par le biais de croquis à main levée. Ces derniers ont ensuite été travaillés avec quatre traitements différents. Finalement, une maquette d’interprétation de l‘espace a été réalisée en ayant pour but la mise en valeur des qualités spatiales du parcours, mais de manière plutôt abstraite.

3

Maquette d’interprétation


2/ Espace 3D crée à partir d’un élément planaire, par le jeu de plis et de coupes | Atelier d’architecture 1 | A09 | | 1ère année | 3 semaines | | Tuteur : Donald Potvin | | Projet effectué individuellement | | Thème imposé | Description: Il s’agit ici de créer des espaces en employant au préalable une plaque de carton ayant des dimensions nominales de 240 x 160 mm. Seul le pliage, les coupes droites et le collage sont permis. De plus, toute la surface initiale doit être préservée, aucun morceau ne doit être détaché et aucun chevauchement n’est permis.

Qualification des limites, des relations et de l’organisation spatiale du lieu par le biais d’une construction spaciale abstraite...

Il s’agit d’un processus itératif qui s’articule autour de concepts de bases. L’exercice mène à la conception d’un nouveau dispositif architectural capable de produire une expérience dynamique de l’espace. On y appose ensuite un contexte et un usage plausibles avec un parcours spatial préétabli.

4


3/ Appropriation concrète d’un dispositif déployable dans l’espace | Atelier d’architecture 1 | A09 | | 1ère année | 4 semaines | | Tuteur : Donald Potvin | | Projet effectué individuellement | | Thème imposé | Localisation: Promontoir rocheux situé aux limites d’une propriété et au bord de l’eau.

Description: Cette étape de l’atelier avait pour objectif principal l’étude des relations entre les espaces intérieurs et extérieurs. L’usage du dispositif était connu d’avance, c’est-à-dire qu’il devait pouvoir être habité par trois usagers au maximum et avoir un usage polyvalent selon les besoins de ses occupants. Évidemment, cet abri devait se déployer dans l’espace d’une manière structurée pour correspondre adéquatement au site imposé. La principale vocation du cube en bois est l’observation et la contemplation d’une nature inspirante aux rêves et à la réflexion et de fournir des espaces propices à cette vocation.

5

Déploiement du cube


« Aucun problème n’est plus caractéristique du travail de l’architecte que le besoin de voir l’intérieur et l’extérieur en relation, c’est-à-dire de façon synoptique comme élément d’une même conception. » Élévation Est

R. Arnheim

Élévation Nord

Élévation Ouest

Élévation Sud

6


4/

Plan sous-sol

Plan 1er étage

Plan 2e étage

Plan 3e étage

Conception axé sur la trame et la modulation géométrique | Atelier d’architecture 2 | H10 | | 1ère année | 9 semaines | | Tuteur : Katherine Lapierre | | Projet effectué individuellement | | Thème imposé | Contexte: Conception d’un prototype de maison patio individuel pour le développement résidentiel d’une banlieue densifiée. La maison fait partie d’un développement générique de 16 lots de 144 m2 chacun dont 4 sont utilisés pour des usages collectifs. Les unités sont développées selon une série de transformations suivant des règles formelles et spatiales précises. Démarche conceptuelle: La maison patio est dans cet atelier une alternative au mode de lotissement résidentiel de la banlieue nord-américaine. Il est ici question d’avoir une réflexion critique sur la banlieue à travers cette typologie proposée. L’organisation générale de la parcelle sera développée de manière à favoriser une centralité dans le projet et la sécurité les habitants. Un stationnement souterrain dans les quatre coins de la parcelle a été jugé nécessaire en raison de la demande due au mode de déplacement prépondérant que requière cette périphérie urbaine.

7

Axonométrie éclatée d’une unité d’habitation

Coupe dans la mézanine

Coupe dans la circulation


Croquis d’ambiance 1

Croquis d’ambiance 2

Elévation: Patio/terrasse à partir de la rue

Coupe: Patio/terrasse

Elévation: Espace collectif

Coupe: Espace collectif

L’espace commun central est développé de manière à offrir un parcours déambulatoire riche. Chaque habitant y a un accès direct au niveau du sol. De plus, toutes les maisons on un patio-terrasse privé. Les habitations en coin, comme mentionnée précédemment ont un stationnement au sous-sol. Ce faisant, elles bénéficient d’un étage supérieur aux autres habitations de manière à pallier cette perte d’espace habitable.

Maquette finale

Axonométrie éclatée de la parcelle

8


5/ Pénétration de la lumière et dilatation verticale | Atelier d’architecture 3 | A10 | | 2e année | 4 semaines | | Tuteur : Cécile Baird | | Projet effectué individuellement | | Thème imposé | Localisation: Rue Baile à Montréal Description: Conception d’une maison de ville d’environ 200 m2 pour un collectionneur et sa famille avec une petite salle de réception et d’exposition accessible à des personnes du public, sur invitation. La demeure fait face au jardin du Centre Canadien d’Architecture et est en situation de mitoyenneté relativement étroite, ce qui demande des attentions particulières en ce qui concerne la relation avec l’environnement bâti.

Maquette finale

Démarche conceptuelle: La solution formelle retenue est la configuration en «U», ce qui crée du fait même une cour intérieure qui engendre un apport de lumière dans les différentes pièces de la maison. La passerelle regroupant les deux extrémités répartit de part et d’autre les différents espaces. Au premier niveau, la partie arrière du bâtiment est réservée pour à la réserve de livres d’architecture et de plans du collectionneur, tandis que la partie supérieure est dédiée à l’occupation familiale.

9


Plan du niveau 1

Plan du niveau 2

Plan du niveau 3

Coupe longitudinale

10


6/ Forme urbaine | Atelier d’architecture 3 | A10 | | 2e année | 4 semaines | | Tuteur : Cécile Baird | | Projet effectué en équipe de deux | | Thème imposé | Localisation: Rue Bishop à Montréal Contexte: C’est le rapport entre la grande profondeur et l’étroitesse de la parcelle ainsi que la disparité du bâti environnant qui fait la particularité de ce site d’implantation. Un pareil emplacement implique plusieurs considérations, tels que l’apport de lumière ou encore la prise de position par rapport à l’intégration urbaine dans un milieu hétéroclite. Description: Le programme comprend 40 logements (20 appartements, 10 ateliers et 10 studios), un hall d’entrée, un stationnement souterrain, un espace de rangement extérieur pour bicyclettes, un service de buanderie ainsi qu’une galerie et un café indépendants des habitations. Démarche conceptuelle: Le choix de la forme a été arrêté sur un assemblage de volumes à la fois imbriqués et décalés les uns par rapport aux autres. Cette forme singulière cherche à imager l’hétérogénéité du secteur, mais elle permet aussi une certaine standardisation des logements et une plus grande fenestration. Afin que la volumétrie du bâtiment ne soit engendrée que par les logements, la distribution aux divers appartements, ateliers et studios a été entièrement placée à l’extérieur. L’escalier principal longe la ruelle qui borde le pavillon de Concordia. La circulation ainsi exposée fait écho avec celle des rues passantes du centre de la ville. La diminution du nombre de logements à chaque étage a entrainé la création d’aménagements paysagers sur les toits.

11


Plan Appartement

Plan Atelier

Maquette finale

Plan Studio

Élévation Sud

Élévation Ouest

Coupe Nord / Sud

12


7/ Agent Catalysant | Atelier d’architecture 4 | H11 | | 2e annÊe | 9 semaines | | Tuteur : SÊbastien Saint-Laurent | | Projet effectuÊ en Êquipe de deux | | Thème imposÊ |

13





!





















/ .

)

-

.

'

,

$

&

ÉlÊvation Nord / Ouest

)

8

7

5

5

4

4

2

6

3

3

0 1

* +

Plan du rez-de-chaussĂŠe

+

#

&

(

)

'

$

%

"





















DÊmarche conceptuelle: Le bâtiment dÊveloppÊ consiste en une bibliothèque de quartier qui s’implante dans l’arrondissement Rosemont Petite-Patrie sur un site vacant situÊ sur le boulevard Rosemont. Suite à la visite du site, les lignes principales qui ont guidÊ les premiers gestes de notre projet ont ÊtÊ les points de vue intÊressants sur le site et l’orientation du projet en fonction du soleil et des lieux de passages importants. En tenant compte de ces deux critères, nous avons conçu une forme qui s’ouvre en son centre pour permettre un maximum d’entrÊe de lumière et dont l’orientation à l’Êtage est vers le sud. La qualitÊ de lumière naturelle vient alors moduler les espaces intÊrieurs. Pour mettre en valeur les vues sur le site, nous avons choisi d’intÊgrer un filtre sur la paroi externe du bâtiment. Selon l’opacitÊ de ce filtre ou sa transparence, il est possible pour l’usager de voir apparaÎtre certains points de vue intÊressants à l’intÊrieur et l’extÊrieur de l’Êdifice. La mission de la bibliothèque est maintenant d’être plus qu’un rÊceptacle à livres, mais bien un milieu de vie pour la communautÊ qui laisse aux usagers davantage d’accessibilitÊ à la culture et à l’information.



Localisation: Arrondissement Rosemont, MontrĂŠal


9

Plan d’implantation

H

H

I

D

C

<

G

F

D

C

A

B

@

>

=

> ?

;

<

:

E

Croquis du futur site d’implantation

Plan de l’étage

Élévation Sud / Ouest

14


Coupe A-A

Coupe B-B

Coupe C-C

15


16

T

Z

b

W

V

U

V

^

^

X

Z

W

g

Y

a

g

V

W

^

Z

c

Y

q

V

V

Z

W

V

b

Z

V

X

T

Z d

Z

X

T

Z

R

S

p

l

T

V

Z

^

W

]

Z

V

Z

`

^

`

V

d

f

f

Y

T

T

V

`

b

Z

W

X

V

Z

W

b

T

d

^

U

]

W

_

f

g

e

Y

e

Y

Z

W

^

V

X

Z

f

K

e

Y

L

M

T

V

Z

Z

W

]

_

o

V

_

Z

V

d

X

Z

W

f

f

f

e

Y

a

T

` Z

n

W

[

]

Z [

Z

X

V

Z

f

f

f

Y

e

e

g

m

R

S

l

T

`

]

Z b

` d

d

]

_

W

b

c

c

h

e

T

]

_

Z

Z

W

f

g

\

c

e

e

c

T

V

Z

^

]

W

b

Z

]

_

]

f

a

e

c

Y

Y

j

R

i

k

T

d

_

e

T

V

Z

X

W

V

U

Y

T

d

Z

W

e

\

K

L

P

O

T

d

Z

U

V

]

W

_

f

c

Y

Y

e

Y

T

T

V

`

b

Z

W

X

V

Z

W

b

T

]

_

Z

Z

W

f

g

\

c

e

e

c

R

S

k

K

L

O

T

]

_

Z

V

Z

`

^

`

V

d

f

f

f

g

\

c

T

T

V

`

b

Z

W

X

V

Z

W

b

T

d

Z

U

V

]

W

_

f

c

Y

Y

e

Y

T

d

Z ]

W

V

[

Z [

Z

V

_

b

b

`

f

K

\

c

N

M

^

Z

^

`

_

a

T

T

` d

_

d

Z

Z ]

W

V

[

[Z

c

\

K

N

J

T

]

_

]

Z

Z ]

W

V

[

[Z

f

Y

Y

j

c

\

T

^

UZ

W

]

W

V

Z

Z

^

`

_

Y

c

c

a

T

d

W

V

d

`

f

f

\

T

]

_

W

U

X

f

f

Y

g

g

R

i

Q

T

`

]

Z b

` d

d

]

_

W

b

c

c

h

e

T

]

_

Z

V

Z

`

^

`

V

d

f

f

f

g

\

c

T

T

V

`

b

Z

W

X

V

Z

W

b

T

d

Z

U

V

]

W

_

f

c

Y

Y

e

Y

T

Z

U

V

`

W

Z ]

]

W

b

c

Y

Y

T

T

Z

^

`

_

^

Z ]

W

V

[

[Z

a

Y

\

\

T

V

Z

X

W

V

U

Y

R

S

Q

K

L

J


8/ L’apport tectonique des assemblages techniques | Construction 4 | H11 | | 2e année | 5 semaines | | Professeur: Valérie Mahaut | | Projet effectué en équipe de deux | | Thème imposé |

Localisation: Arrondissement Rosemont, Montréal Description: Cours axé sur les composantes de l’enveloppe et de la structure, les assemblages et les principes de construction. Il a aussi permis d’établir une relation entre les détails de construction réalisés et la tectonique du projet lui-même. Les notions de développement durable ont été dûment développées. Bref, ce projet vise à intégrer des principes environnementaux dans le projet d’atelier 4 et de prendre en compte l’impact de ses choix sur la tectonique du projet de bibliothèque. Il était important dans le projet de garder une continuité sur les murs filtrés du bâtiment pour donner un effet de bandeau continu. Le débord de toiture était donc l’intégration parfaite pour briser les rayons du soleil d’été. Cet ajout amplifie l’effet de bande et d’horizontalité sur le bâtiment. Ce brise-soleil, même s’il est nécessaire qu’en façade, est marqué sur tout le périmètre du bâtiment par un changement de matière. De plus, afin d’éclairer au maximum l’intérieur du bâtiment, nous avons utilisé un mur à l’entrée qui longe l’ascenseur et dépasse le bâtiment, à cause de l’appentis, pour faire pénétrer le maximum de lumière naturelle. Nous avons donc intégré un puits de lumière à l’entrée du bâtiment qui permet à la lumière de frapper ce mur blanc et d’être dirigée vers l’intérieur.

17

Détail du mur brise-soleil

Éclairage naturel: Principe en été

Traitement écologique de la toiture: Principe en été


Coupe fenêtre à soufflet

Coupe mur trombe

Aussi, l’intégration d’une membrane blanche et d’une toiture végétale n’ont aucun impact au niveau de la tectonique du projet. Ces procédés agissent plutôt écologiquement afin de réduire les îlots de chaleur et de réduire les coûts de climatisation. Pour bénéficer au maximum de l’installation d’une toiture végétale, nous avons intégré cette composition sur les toitures du rez-de-chaussée afin que les usagers puissent avoir une vue sur la végétation. De plus, la végétation, contrairement à une membrane blanche, empêche les rayons d’éblouir les clients de la bibliothèque lorsqu’ils frappent la surface de la toiture. Ensuite, le mur trombe crée une continuité dans le langage du projet. Cet effet de continuité est obtenu par le vitrage dans lequel est inclus un filtre qui est en continuité sur tout le vitrage du bâtiment. De plus, selon la programmation des espaces intérieurs du bâtiment, les murs trombes ont été disposés de manière à limiter l’ensoleillement dans les espaces où l’éblouissement est à éviter. Détail de la toiture végétale

18


r

9/ Confort paysager | Atelier d’architecture 5 | A11 | | 3e année | 9 semaines | | Tuteur : Stéphan Chevalier + Sergio Morales | | Projet effectué individuellement | | Thème imposé | Localisation: Sutton, Cantons de l’est Contexte: Le contexte est pris dans son sens le plus large afin d’enraciner le projet dans son territoire physique, culturel et socio-économique.

Artéfact

Démarche conceptuelle: L’exercice a débuté par la conception d’un artéfact représentant un imaginaire conceptuel. Mes recherches se sont arrêtées sur la manière dont est conçu ce petit organisme qui est le siège de la transformation de l’eau d’érable, c’est-à-dire la feuille d’érable. L’organisation des nervures vers un point central, ainsi que d’autres aspects ont permis la création de l’artéfact. De ce fait, la centralité est devenue le concept fondateur du projet. L’établissement à développer est voué à l’acériculture avec aussi un module d’hébergement et de restauration. Ce faisant, vu la quantité incroyable d’eau d’érable recueillie chaque saison et nécessaire à la fabrication d’une quantité de sirop quarante fois moindre, le réservoir est devenu le coeur du bâtiment. Il s’agit ici de rendre apparent ce réservoir que l’on cache habituellement et d’en faire un élément scénographique et éducatif. L’un des grands défis de cet atelier a été de trouver un juste équilibre entre l’agrément du public et la nature elle-même.

19

Maquette finale

Plan d’implantation

Maquette critique intermédiaire

Maquette d’un détail technique


¯

½

¸

±

³

·

¹

· ¼

· ¹

¹

¶ ²

º

»

·

¹

¸

·

±

´ µ

± ²

z

x

y

v

w

³

¯ €

z

{

{

x

y

ƒ

‚

w



€

‰

z

~

y

ˆ €

‡

{

†

Œ

z

†

Ž

z

‘

w

“

’

„

w

‰

x

‰

Ž

{

‡

•

‘

Ž

€

‰

x

z

„

z

x

z

{

y

y

•

Ž

˜

€

—



ƒ

~

‰

z

{

y

ƒ

‚

€

“

{

€

x

Œ

Œ

‰

‰

Ž

€



{

{

€

Š

x

w



€

ƒ

{

y

‡

™

•

Ž



•

{

ƒ



z

Œ

†

Ž

€

‡

•

Ž

Ÿ

ƒ

z

‘

w

“

’

z

‘

w

„

|

¡

’

w w

„

‰ ‰

‰

x

Ž

‰

x

Ž

z

Œ

Ž  



z

Ž “



t

Œ



Ž

ž

œ

Ž

›

Ž

Š

‚

š

–

„

Ž

”

|

‹

Œ

v

y

Plan niveau 4

| {

€



~

x

x

y

}

|

z

 z

Œ

‹





Ž

Š

Œ

„

y

…

s u

w

Plan niveau 3

Implantation au sol réfléchie de manière à ne pas entrer en conflit avec les vents dominants (ventilation naturelle). Impact minimum au sol (pilotis). Au niveau formel, le bâtiment a été conçu avec un décalage constant vers la partie sud. Ceci permet d’ombrer cette façade comme un débord de toit, mais de manière intégrée.

Coupe

£

¤

¥

¦

¢

Élévation ¢

°

¯

½

±

´

Plan niveau 2

³

±

´ ²

³

±

¼

·

¸

±

·

º

Á

²

¸

±

Plan niveau 1

Â

Á

¹

»

À

¸

·

±

»

´

¿

¯

¾

Plan niveau 0

¨

ª

¬

©

«

§

­

Détail 1

®

Plan

Détail 2

20


Il s’avérait important de trouver une manière d’unifier les divers bâtiments individuels et pour en faire un projet intégré avec un caractère singulier. Ce faisant, la passerelle évolue à travers le parcours pour se soulever graduellement et devenir l’enveloppe du bâtiment.

Coupe AA

Élévation Ouest

21

Coupe BB


Le bois deviendra un ruban qui enveloppera le bâtiment pour ensuite poursuivre son chemin. Cet assemblage évoluera et sera perçu différemment selon les divers angles d’approche et les moments de la journée, en interagissant avec la lumière et les ombres qui deviennent un élément matériel façonnant le projet.

Plan type 1

Plan type 2

Plan type 3

Plan niveau 1 Élévation Sud

Plan niveau 2

Coupe CC Coupe DD Coupe EE

22


What does a brick want to be? | ARC 4828 | Matériaux de construction | É11 | | 2e année | 2 semaines | | Professeur : Carlos Carbone | | Projet effectué en équipe de quatre | | Thème libre | Localisation: Pavillon de la Faculté de l’aménagement Démarche conceptuelle: Ce cours a eu pour but de relevé les défis, les contraintes et le potentiel reliés à la brique. La première semaine a été concédée à des visites et conférences fortement enrichissantes sur le sujet, tandis que la deuxième semaine a été dédiée à l’exploration pratique de la matière. La manipulation de la brique elle-même a permis l’assimilation de la nature de la construction,ainsi que la compréhension de la relation entre la matière, son assemblage et l’architecture. Ce faisant, dans la deuxième semaine, lors de la construction du mur, l’équipe s’est orientée vers une conception à partir d’un module de base. L’agencement de ce module en suivant un décalage très précis demandait l’ajout d’une brique supplémentaire. Cette dernière, fut retirée par la suite donnant ainsi une impression de flottement et suscitant un questionnement chez l’observateur sur la manière dont le mur pouvait tenir au niveau structural.

23

Agencement du module de base

Module de base

Décalage requis

Modélisation 3D de la conception final


24



ã

à

â

î

ï

î

ã

â

ì

à á

á

æ

à

ã

æ

ö

â

æ

ê

à

ì

à

é

è

ó

û

è

ù

ð

è

é

û

þ

÷

ã

à

ã

æ

ì

â

î

ã

à

ã

æ

ï

â

ã

à

ã

æ

å

å

î

ì

à

ù

í

ù

ù

ù

é

û

þ

ä

ã

à

â

å

à

å

ã

î

à

à á

á

å

à

ï

ì

à

ì

à

ã

ì

à

ï

à ê

ã

à

ì

à

é

é

ð

ó

û

è

ù



û

è

é

û

þ

ä

÷

à

ô á

à

ã

à

ã

å

ã

ì

à

å

ã

â

á

à

ã

à

â

ã

ì

ï

æ

ó

é

è

ð

í

í

é

û

è

ð

é

þ

ä

÷

ì

æ

ã

â

á

î

ã

ë

à

à

ì

æ

ã

â

á

î

ã

ï

ã

à

ï

à

ã

à

î

ã

î

à

à

à á

á

æ

ã

à

ï

à

à

á

î

ì

à

é

û

è

é

é

ð

û

è

é

ÿ

ÿ

è

é

ó

û

è

é

é

ð

ð

è

è

é

è

ø

÷

ï

æ

î

ì

ö

å

ïà

â

ã

â

à

î

ï

æ

ï

áà

â

à

ì

ï

æ

å

ã

â

á

à

ð

é

ð

è

ð

ð

û

ù

é

ù

ò

é

í

è

í

û

è

é

ð

é

ß

ä

ä

÷

ã

à

â

î

ï

î

ì

à

ã

ï

æ

ì

ã

à

â

î

ì

î

ì

ö

à

â

æ

ã

â

õ

ï

ì

à

æ

ê

á

æ

å

à

â

õ

ì

ã

â

à

ã

æ

ê

ì

ï

à á

ì

à

ý

à

î

á

ì

à

ì

î

ã

î

ê

ì

à

é

è

é

é

é

è

ð

û

é

è

ð

é

é

í

è

í

ù

è

ÿ

û

è

é

û

þ

ä

÷

ö

à

å

â

ã

ì

ï

æ

å

â

à

õ

ý

æ

ã

à

ê

æ

ã

ê

î

ì

ï

à

ã

â

à

ã

æ

ê

æ

â

ð

é

é

ð

è

é

ð

é

í

ù

è

ð

é

é

ü

ä

÷

ï

î

ê

à

ì

ï

î

ï

æ

î

ï

à

ã

æ

ïà

â

à

ì

î

ö

å

à

î

ê

ì

à

ï

â

ì

ï

î

ï

æ

å

ã

à

ïà

â

ã

æ

ï

æ

å

à

ã

à

â

å

æ

ã

ê

è

è

ù

ð

é

é

ð

é

ù

ð

é

ð

ù

û

ù

é

ò

è

è

ø

÷

ì

ï

æ

å

à ê

ì

ã

à

ì

â

æ

ï

â

à

õ

à

î

ã

æ

ã

ã

à

à

à

î

å

æ

ì

à

á

î

ì

à

é

è

ð

é

ð

é

é

è

ð

é

ð

ð

è

è

é

è

ø

÷

ì

à

å

ï

ì

ì

ïà

æ

ú

ë

â

à

ã

à

ï

à

å

î

ï

æ

å

à

ï

æ

ê

à

ì

à

é

ð

é

ð

ù

ù

é

é

é

ù

é

ð

è

é

è

ø

ä

ä

ä

÷

ï

à á

à

â

à

ì

ö

â

à

õ

ï

à á

â

à

õ

ì

ô

ê

ï

î

ì

æ

î

à

ï

â

à

ã

à

î

ê

ì

ë

â

ã

à

æ

ê

ã

à

à á

á

æ

å

ã

â

á

à

é

è

è

ð

é

ð

ó

é

é

ð

ò

è

ñ

ð

é

í

é

è

ç

ß

Ò

Ø

Ø

×

Õ

Þ

Ý

Ü

Û

Ú

Ù

Ô

Ö

Ô

Ó

Ã

È

Í

Ç

Ñ

Ð

Ç

Ï

Ã

Ë

Æ

Î

Í

Ç

Ì

Ã

È

Ä

È

Ç

Ë

Ê

ÆÃ

É

Ã

È

Ä

È

Ç

Æ

Ä

Å


Dessin libre avec modèle vivant et nature morte | ARC 1214 | Atelier d’expression | A09 | | 1ère année | 16 semaines | | Professeur : François Rioux | | Projet effectué individuellement | | Thème libre | Description: Cours visant le développement des techniques communes de représentation graphique et l’acquisition d‘un vocabulaire propre au monde du dessin. Il s’agissait de reproduire une réalité visible en synchronisant nos yeux à notre main, et ce, d’une manière juste et évocatrice.

Prise de vue du bâtiment | ARC 2340 | Photographie en aménagement | A11 | | 3e année | 16 semaines | | Professeur : Alain Laforest| | Projet effectué individuellement | | Thème imposé | Localisation: Monastère Saint-Albert-le-Grand Description: Cours favorisant la compréhension des notions de base de la photographie. Cet outil de représentation a été étudié puisqu’un architecte dans sa pratique aura recours à ce dernier.

25


Portfolio Émilie Godin  

Finissante au baccalauréat en architecture de l'Université de Montréal

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you