Page 1

Les Jeux Olympiques de Sotchi et les femmes Un pas en avant puis deux en arrière ?


Les Jeux Olympiques de Sotchi et les femmes Février 2014, la Russie est sur tous les écrans. Les Jeux Olympiques d’hiver, qui se déroulent à Sotchi, ville balnéaire du pays, lui procurent une visibilité considérable. Vladimir Poutine, son chef d’Etat, semble aux anges. Flashes. Interviews. Vidéos. Les performances sportives sont au coeur des préoccupations mondiales. Le temps d’un slalom, les spectateurs oublient les conflits qui animent le quotidien terrien. Mais après le divertissement, la réalité finit toujours par revenir au galop. Comme une tare à laquelle l’homme ne peut échapper.

1


Les Jeux Olympiques de Sotchi et les femmes Une tare dont les femmes ont fait les frais. Militantes ou sportives, elles se sont retrouvées au mileu de polémiques. Loin d’apaiser les tensions, la flamme olympique a ravivé des stéréotypes, des combats et des rumeurs. Critiquées. Fouettées. Limitées. Ou encore rabaissées, ces femmes prouvent que, malgré les avancées, la gent féminine a encore bien des préjugés à affronter.

2


Les Jeux Olympiques de Sotchi et les femmes

Le péché d’une skieuse libanaise Petite culotte et seins nus ont échauffé les esprits. Alors que la skieuse libanaise Jackie Chamoun représente son pays aux JO, la diffusion d’une vidéo la dévoilant dans le plus simple appareil provoque la colère des autorités. Oh disgrâce ! Apparue sur Youtube puis rediffusée sur les réseaux sociaux, la vidéo met en scène une jeune sportive aux seins nus (mais cachés par des skis) et en slip. Making-of d’un shooting photo réalisé dans le cadre d’un calendrier, cette vidéo ne devait pas être partagée. Jackie Chamoun, l’heroïne de cette histoire, se retrouve alors virulemment critiquée. Malgré ses excuses, «Je voudrais m’excuser auprès de vous tous, je sais que le Liban est un pays conservateur et qu’il ne s’agit pas de l’image qui reflète notre culture», le ministre de la Jeunesse et

3


Les Jeux Olympiques de Sotchi et les femmes

des Sports, Fayçal Karamé, réclame une enquête auprès du Comité Olympique Libanais ainsi que des sanctions afin de préserver la réputation de l’Etat. Si le Liban est vu comme l’un des pays arabes les plus libéraux (liberté vestimentaire et autorisation de consommer de l’alcool), beaucoup de citoyens restent très conservateurs. La skieuse a cependant reçu de nombreux messages de soutien grâce à Internet. Certains internautes ont même trouvé cette réaction du gouvernement scandaleuse alors que le pays connaît depuis trois ans des attentats et des violences en lien avec le conflit syrien.

4


Les Jeux Olympiques de Sotchi et les femmes

Un vent de violence Même si elles ont été graciées par Vladimir Poutine en décembre dernier, les deux Pussy Riot, Nadejda Tolokonnikova et Maria Alekhina, ont toujours une dent contre le gouvernement. Quoi de mieux alors que les JO de Sotchi pour faire entendre une nouvelle fois leur voix ? C’était sans compter sur la violence des membres de la sécurité. Mercredi 19 février, les Pussy Riot, venues à Sotchi pour jouer leur nouvelle chanson

5

«Poutine va vous apprendre à aimer la Mère Patrie» et arrêtées la veille pour une soi-disant histoire de vol, ont vu leur action s’achever en quelques secondes. Des miliciens cosaques, chargés de la sécurité, ont surgi et attaqué le groupe avec des fouets. La manière forte était-elle la bonne solution pour éviter cette prestation ? Les gardiens russes ne se sont pas posé la question.


Les Jeux Olympiques de Sotchi et les femmes

Ni une ni deux, ils ont cassé les guitares du groupe punk, poussé leurs propriétaires sur le sol et tiré sur les cagoules pour les enveler. Résultats : plusieurs blessures et une arcade sourcilière ensanglantée. Si le Comité International Olympique avait déclaré plus tôt qu’il considérerait «complétement inappropriée» toute action politique du groupe, l’arrêt aurait pu se faire avec plus de diplomatie. Sans fouets.

6


Les Jeux Olympiques de Sotchi et les femmes

Les femmes s’envolent Pour la première fois dans l’histoire des Jeux Olympiques, les femmes ont pu participer à l’épreuve de saut à ski, s’envoler à une vitesse de 100 km/h puis retourner au sol après une réception demandant au corps de supporter trois fois son poids. Depuis 1924, le saut à ski est une discipline olympique. Elle reste cependant réservée aux hommes. Les raisons données pour expliquer cette restriction sont d’ordre médical. Le saut à ski serait dangereux pour les femmes. Le choc lié à la réception endommagerait les organes génitaux et pourrait même rendre stérile. Si en 2005 le président de la Fédération Inter-

7


Les Jeux Olympiques de Sotchi et les femmes nationale de Ski continue de mettre en avant cet argument, en 2011 le Comité Internaitonal Olympique finit par annoncer que la compétition sera ouverte aux femmes pour les Jeux de Sotchi. Après un combat de 90 ans, des sportives de haut niveau comme la Japonaise Sara Takanashi et la Française Coline Mattel ont enfin pu glisser sur le tremplin olympique et montrer leur talent. Pourtant quelques limites restent visibles : l’épreuve était réservée aux 30 premières de la Coupe du Monde et se réalisait sur le petit tremplin, alors que les hommes pouvaient plus largement participer en se répartissant par équipes et sur le grand tremplin.

8


Les Jeux Olympiques de Sotchi et les femmes

Blague ou sexisme ? Si les athlètes français accomplissent des exploits et cumulent les médailles aux Jeux Olympiques de Sotchi, Philippe Candeloro et Nelson Monfort s’ajoutent aussi au palmarès. Médaillés d’or dans la catégorie « sexistes », les commentateurs ont multiplié les réflexions douteuses sur la gent féminine. Très critiqué dans les médias et sur les réseaux sociaux, le duo phare de France Télévisions est remis en question, au point de voir le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel se pencher sur son cas. Le duo emblématique de France Télévisions a-t-il été trop loin avec ses remarques sur le physique de certaines patineuses ? La majorité des Français est choquée alors que ce n’est pas la première année que les deux compères tiennent ce genre de propos durant une émission.

9


Les Jeux Olympiques de Sotchi et les femmes Le 10 février, un article de Clément Guillou publié sur Rue89 jette les premières pierres. Le journaliste rapporte les paroles tenues par les deux commentateurs le 9 février et remet en cause leurs compétences. Alors que la patineuse italienne de vitesse Francesca Lollobrigada passe, Nelson Monfort déclare qu’elle n’a «pas la plastique de sa glorieuse homonyme.» Plus tard dans la journée, c’est au tour de Philippe Candeloro de jouer avec les métaphores pendant la compétition de patinage artistique : «Je connais un anaconda qui serait bien allé embêter cette Cléopâtre canadienne.» Une poésie assumée par son auteur mais qui finit par irriter les téléspectateurs. Le mécontentement se fait sentir. Les Français et les médias ne mâchent pas leurs mots. Pour ces derniers, ce sont des «beaufs». Le 19

10


Les Jeux Olympiques de Sotchi et les femmes février, l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo remet de l’huile sur le feu en caricaturant Philippe Candeloro et Nelson Monfort pour sa Une. Face à cet emballement, l’ancien champion réplique dans les colonnes du Parisien : « Si les gens sont coincés de la fesse, j’y peux rien ! » La polémique allant de plus en plus loin, les journalistes du Lab se sont directement adressés à la ministre des Droits des Femmes, Najat Vallaud-Belkacem, afin d’avoir son opinion. «Je n’ai pas été saisie de ce sujet. C’est toujours délicat de faire la part des choses entre la blague de potache, la blague lourde, et puis le commentaire qui est particulièrement malvenu pour sexisme avéré. Il faudrait que j’aille écouter, je voudrais me faire mon idée par moi-même. Je vais aller écouter, promis, et puis je vous en reparle.» Le lendemain, la ministre explique dans une lettre qu’il n’est pas de son rôle de surveiller les commentateurs sportifs mais de fixer des limites, «un cadre de régulation pour qu’ils ne puissent

11


Les Jeux Olympiques de Sotchi et les femmes atteindre à l’image des femmes.» Pour terminer sa déclaration, Najat Vallaud Belkacem ajoute : «Je fais confiance aux dirigeants de France Télévisions pour faire respecter ses engagements en matière de lutte contre le sexisme, sinon le CSA jouera son rôle.» Le 20 février, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel entre en scène. Face à tout ce bruit et à de nombreuses plaintes, il décide d’examiner le dossier. Si France Télévisions n’est pas sanctionné, la chaîne du service public reçoit un sévère avertissement en se voyant adressé une «mise en garde ferme.» Son directeur des sports, Daniel Bilalian, est d’ailleurs remis en cause : « Face aux réactions suscitées par ces propos, le Conseil a relevé, en le regrettant vivement, que la direction responsable des sports s’en était tenue à une attitude de dénégation. »

12


Les Jeux Olympiques de Sotchi et les femmes Un pas en avant puis deux en arrière ? Ce n’est pas parce que les Jeux Olympiques sont un événement attendu mondialement, un espace-temps dédié aux prouesses sportives, qu’ils échappent aux revendications et aux préjugés. La compétition étant sous les feux des projecteurs, chaque fait et geste est enregistré et décrypté. Ces quatre épisodes relatés précédemment montrent que les avancées pour les femmes sont une réalité (réaction du CSA, autorisation de participer à l’épreuve de saut à ski, soutien sur

13


Les Jeux Olympiques de Sotchi et les femmes les réseaux sociaux) mais que tout n’est pourtant pas parfait. Il est difficile d’effacer des habitudes, des stéréotypes qui sont ancrés dans nos mentalités depuis plusieurs générations. Cela exige du temps pour tout changer. Il faut continuer à en parler. Insister. Pointer tous ces détails qui semblent normaux mais qui ne le sont pas.

14


Emeline Piucco Master Journalisme et Médias Numériques Université de Lorraine 2013-2014

Profile for Emeline Andrea Piucco

Les Jeux Olympiques de Sotchi et les femmes  

Travail réalisé dans le cadre d'un TD. Emeline Piucco Master Journalisme et Médias Numériques Université de Lorraine 2013-2014

Les Jeux Olympiques de Sotchi et les femmes  

Travail réalisé dans le cadre d'un TD. Emeline Piucco Master Journalisme et Médias Numériques Université de Lorraine 2013-2014

Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded